Une journée au musée (PV Clark Kent/ Superman) (Terminé)

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 11:26
J'étais soulagé qu'elle réagisse comme ça, plutôt qu'en abandonnant définitivement. Mais elle restait un problème à gérer, une héroïne à surveiller, tout comme Kara il fut un temps. Tout en la sachant capable du pire comme du meilleur, j'espérais qu'elle finirait pas faire la différence entre les deux à force de côtoyer des gens de la surface. Qu'elle regarderait plus les événements comme une Stratanne. Je souris ironiquement en remarquant que Terra n'avait pas du tout compris ma métaphore, ce n'était de toute façon pas bien grave. Je l'emportai avec moi hors des galeries, en ressortant par le musée. Les journalistes nous attendaient bien évidemment, restant derrière la ligne de sécurité laissée par la police après son arrivée. La jeune fille semblait agacée par leurs questions et leur manie à prendre des photos. Elle ne se gêna pas pour me l'exprimer, mais j'encaissais le coup. Certes j'étais un journaliste en tant Clark Kent, mais ce qu'elle disait n'était pas faux du tout. Les bons journalistes ne couraient pas les rues, c'était l'une des raisons pour laquelle je ne travaillais qu'avec Loïs et Jimmy Olsen, en général. Je ne pouvais me fier à personne d'autre.

"Compris, je te dépose quelque part au calme.

Je m'envolai en l'emportant avec moi malgré les protestations des journalistes. Désolé chers collègues, le devoir avant tout. Je pris la direction d'un endroit fréquenté normalement par les personnalités les plus cossus, normalement. Il avait servi de base des opérations à Maggie Sawyer et moi du temps où elle travaillait pour la police de Metropolis. Un endroit auquel aucun journaliste ne penserait venir chercher Superman et son acolyte. Je me posai sur la terrasse et me dirigeai à l'intérieur sans relâcher ma prise. Enfin, je déposai Terra sur un fauteuil pour aller préparer le chocolat chaud. J'en avais laissé un pot dans un placard, à côté du café, au cas où mon amie et ex- camarade reviendrait. Je n'étais aussi douée qu'elle pour faire des boissons chaudes, mais je fis tout ce qui était possible pour le rendre délicieux, chauffant le tout avec ma vision thermique. Je ne voulais pas attirer l'attention en utilisant un appareil aussi bruyant que le micro- onde ou la bouilloire. On ne pouvait pas savoir si quelqu'un ne chercherait pas à savoir si ce lieu abandonné l'était réellement... J'emportai le bol dans la pièce principale et le déposai devant Terra.

"Et bien voilà, j'espère que ça te plaira, je ne sais pas vraiment comment tu l'aimes..."

Et bien oui, l'enquête avait pris fin avec un drame désamorcé et un bon bol de chocolat chaud, rien de bien inhabituel.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 16:32
Cette aventure, heureusement, touchait à sa fin. On peut vivre pour l’adrénaline, on peut vouloir exceller dans son rôle de super héros mais une chose demeure : le calme et le repos sont deux éléments trop souvent négligés dans les vies des défenseurs de l’humanité ou, dans le cas plus spécifique de Terra, de la Terre. Plusieurs super héros étaient surmenés, au bord de l’effondrement psychologique et ils ne le savaient même pas. Trop donner, trop se donner pouvait être aussi malsain que de ne rien faire du tout. En tout cas, le jeune femme qui n’était pas une femme laissa entendre un soupir de soulagement quand ils furent loin des journalistes. Elle n’aimait pas les médias. À Strata, il n’y avait pas de sensationnalisme. Quand quelqu’un avait quelque chose à raconter, il n’exagérait pas les faits. Il disait les choses telles qu’elles étaient.

Certes, cela pouvait faire des récits moins épiques et héroïques que ceux de la surface mais quand même. Il ne fallait tout de même pas négliger le fait que dans le fond, trop c’est comme pas assez et que certaines histoires humaines étaient bien trop grosses pour être raisonnablement prises au sérieux. Ces histoires avec ce curieux personnage, ce « Chuck Norris »… Il était impossible de compter jusqu’à l’infini deux fois alors pourquoi croyaient-ils à ce genre de faussetés? Non les humains étaient une éternelle source de curiosité. Pas forcément saine quand on connaissait certains de leurs penchants mais de la curiosité quand même. C’était plus fort qu’elle en tout cas. Elle aimait apprendre cette petite. Heureusement pour Superman, les événements mouvementés de la journée avaient fait en sorte qu’il ne s’était pas pris une avalanche de questions.

Une fois dans ce lieu calme et tranquille, Atlee en profita pour regarder les lieux, profiter de ce moment de répit qui suit un acte héroïque. Elle remercia Superman quand il lui amena son chocolat chaud et elle commença à le déguster tranquillement, savourant cette boisson qu’elle aimait tant. Et il l’avait chauffé juste à la perfection : il était vraiment doué! Power Girl était gentille mais en cuisine parfois ce n’était pas « le top ». C’était Atlee en général qui s’occupait de faire à manger. Elle adorait expérimenter et 95% du temps c’était même excellent. Le 5% restant comptait les expériences douteuses comme sa sauce bien trop « hot » et quelques « désastres culinaires » du même acabit. Mais bon, la volonté y était et Atlee ne se décourageait jamais dans ce domaine. Un large sourire s’étalant sur son visage, elle regarda Superman de ses grands yeux mauves.


« Tu sais, à Strata, le chocolat n’existe pas alors quand j’ai découvert ça à la surface, la première fois, je pense que j’en ai trop mangé. Un jour, alors que je suis tombé sur un truc appelé Nutella, j’en ai mangé cinq ou six pots. Je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit! Ça valait la peine de venir à la surface, il y a plein de choses à découvrir et de gens à rencontrer… Comme toi! Tu es connu jusqu’à Strata et… »

Tout est bien qui finit bien. Atlee recommençait à parler, parler, parler. La peur, le doute, la colère, la douleur, le stress… Tous les éléments négatifs de sa journée étaient oubliés. Elle était juste une jeune femme qui rencontre son idole et qui en profite pour lui faire la conversation. Superman put en apprendre plus en une conversation avec Atlee sur Strata que s’il y avait passé six mois. Et au final, dans le fond, n’est-ce pas là une énième preuve d’abnégation de l’homme d’acier? C’est une chose d’être un modèle, un symbole. C’est encore plus vrai et précieux quand vous prenez le temps d’écouter les autres. De les considérer et de les respecter. Et il pouvait voir dans ces grands yeux violets toute la reconnaissance de quelqu’un qui était heureuse juste parce qu’on la laissait parler. En tout cas, elle en aurait des choses à raconter à Ppwer Girl en rentrant au bercail…
Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée au musée (PV Clark Kent/ Superman) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Tous les héros ne portent pas forcément une cape (PV Clark Kent/ Superman) (Terminé)
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN/CLARK KENT 2in1 (MMS50)
» DC DIRECT - SUPERMAN / CLARK KENT - N°2
» Clark Kent
» SUPERMAN RETURNS - CLARK KENT (MMS27)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis en ruines-