Toxic (PV Poison Ivy)

Invité

MessagePosté le: Lun 23 Nov 2015 - 20:35

"Nuclear Power and Plant."
FEAT ivy


Ce qui était connu chez Gotham, c'était principalement sa vermine, et celui qui s'occupait de la vermine en question. L'on parlait beaucoup du Joker, du Pingouin, de Double-Face ou d'autres villains étranges, qui se distinguaient des criminels connus d'autres cités par leur manque de pouvoirs, ce qui convenait bien avec leur adversaire, ainsi qu'un cruel manque de remords. Le Joker avait sans doute fait assez de morts pour terroriser un seigneur de guerre Africain.

Poison Ivy était différente d'eux, déjà, elle avait quelques pouvoirs : manipuler des plantes, ça semblait peu impressionnants mais beaucoup ravalent leurs mots après avoir vu des gothamites dévorés par une plante carnivore géante ou forcés de s'entre-tuer à cause de spores hypnotiques, en tant qu'une des rares ennemies de Batman avec de tels pouvoirs, elle était sans doute l'un des ennemis les plus connus du justicier, et l'un des plus craints.

Pas par lui.

Le Docteur Phosphorius errait dans les bas-fonds de Gotham, qui avait l'air juste un peu plus sales que les autres quartiers. Excessivement emmitouflés dans un chapeau, une écharpe, plusieurs pulls, un manteau, un pantalon noir et autres chaussures, dérobés à des cadavres, aucun des bandits du coin n'avait l'impression de marcher près d'un squelette radioactif, le cadeau de Néron lui permettait de marcher dans Gotham sans se faire détecter en manipulant ses radiations pour ne pas bruler ses vêtements, une bénédiction.

Essayant de retenir son dégoût de la ville, l'individu fut heureusement ignoré par les bandits du coin, qui pensaient sans doute que l'homme était une sorte d'émigré étrange qui transportait des seringues contenant les pires drogues d'Amérique du Sud, ou qui pensaient qu'ils ne trouveraient rien sur un tel individu. Il aimerait sentir sa main de fer se serrer sur leur cou alors que leur peaux et leurs nerfs fondaient sous l'énergie atomique, il aimait détruire ces immeubles indécents avec ces puissants rayons, il aimerait pourchasser les habitants dans leurs maisons.

Et il aimerait enfoncer ses pouces dans les yeux du Chevalier Noir et ses alliés, mais qu'importe, ces bandits finiraient bien par mourir, que ce soit de la main de leur patron, dans des guerres de gangs ou la police. M'enfin, il semblait approcher de son but, le grand bâtiment se dessinant devant lui : une serre, n'importe quel individu un peu sensé savait qu'Ivy traînait dans ces endroits, qui étaient donc souvent patrouillé par le Chevalier Noir. Par ailleurs, les bandits se raréfiaient alors qu'il continuait sa marche, et ceux qui venaient transportaient des boîtes ou des sachets, marchant d'un pas rapide vers la partie de la ville où l'on ne risque pas de se faire infecter par une super-vilaine.

Après quelques minutes, il atteignit la serre. Une porte en métal, facile à détruire mais il voulait éviter que l'on remarque son passage aussi aisément, pour se jouer du Batman, mieux valait être aussi paranoïaque que lui, et cette paranoïa finit par lui offrir une récompense, d'ailleurs. Une allée, avec une porte en fer moins grande, ha.

Qu'est-ce que tu fous là, casse toi, clodo !

Deux bandits, braves ou ils avaient énervés leurs patrons et souhaitaient se terrer dans un endroit où personne n'irait. Il n'avait pas assez de patience pour perdre son temps avec eux, et laissa tomber ses gants, révélant ses mains squelettiques, et radioactives.

Il aurait pu les laisser fuir mais il préféra leurs attraper la mâchoire et faire fondre leur chair, les empêchant d'hurler alors qu'il le fit. Un procédé rapide, presque autant que la façon dont il en disposa en les lançant dans un tas d'ordure, avant de se lancer vers la porte, qui fut fondue en un éclair. Suspicieux mais personne ne passait par là, et avec Ivy, l'on s'attendait à tous.

La serre avait été abandonnée après un certain accident entre le Joker, des hyènes, une bande d'invités et le virus de la rage. Phosphorus continua sa marche dans les escaliers, débouchant finalement vers un jardin, rempli de son lot de plantes, naturellement. Si Ivy était là, il était dans le territoire de la bête, mieux valait être prudent... enfin, si elle était là, déjà. Il cherchait depuis un bout de temps.

Je ne viens pas pour bousiller tes plantes, Ivy.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 11:37
Pamela avait trouvé refuge dans une immense serre à Gotham sa ville natale. L'immeuble qu'elle avait à Robinson Park était devenu trop petit pour accueillir ses nouvelles plantes, elle avait donc pris possession de cette serre abandonnée. Pamela n'avait pas entendu l'individu qui était rentré dans la serre, mais ses plantes l'avaient prévenue, elle seule avait le secret du lien qui la reliait à ses plantes. L'homme avait découvert ses mains squelettiques et phosphorescentes, puis il parle pour indiquer à la jeune femme qu'il n'était pas venu faire la guerre, mais plutôt lui proposer de faire équipe. Mais les plantes et la radioactivité ne font pas bon ménage.

Pamela contourne alors l'homme qui était descendu dans la serre, la belle rousse était donc en hauteur. Elle se méfiait de cette homme étrange. Pamela décide de rompre le silence pesant qui s'était installé après les paroles de l'individu. Elle adresse quelques signaux à ses plantes afin qu'elles restent sur leur garde car Pamela n'avait pas du tout confiance en cet individu qu'elle trouvait menaçant et perfide. Difficile de trouver la paix après sa dernière mésaventure avec Daniel et pourtant, elle décide de lui laisser le bénéfice du doute et tant bien que mal, elle le questionne sur sa venue avant de passer à l'action.

"Qui es-tu et pourquoi connais-tu mon nom ? "

Pamela le regarde de haut, en effet elle n'avait jamais rencontré cet homme. La belle rousse avait peur pour ses plantes, elle lui signale en même temps de faire attention et de ne pas faire du mal à ses enfants sinon elle lui ferait payer. Fini la Pamela gentille, place à la femme cruelle que Gotham avait connu il y a longtemps.

"D'ailleurs qu'est ce que tu me veux, si c'est pour te chercher des ennuis tu es très bien tombé mon petit."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 13:34

"Nuclear Power and Plant."
FEAT ivy


L'on disait d'Ivy qu'elle n'aurait pas bien besoin de ses spores pour mettre des hommes sous sa poche. Phosphorius ne ressentait aucun amour envers d'autres humains mais c'est vrai qu'elle pourrait se mettre beaucoup de membres du gendre masculin dans sa poche sans utiliser ses pouvoirs pour le coup, enfin, il n'était pas venu pour aller admirer des maniaques écologiques et il se reconcentra très rapidement sur la super-vilaine.

Elle semblait méfiante, naturellement, Ivy, d'après ce qu'il savait, détestait que l'on blesse des plantes. Tellement que des rumeurs cocasses disaient que les gardes prenaient des repas végétariens devant sa cellule à Arkham, marrant. Et ça lui offrait surtout un avantage, vu que faire cramer la serre dans un feu nucléaire était possible pour lui. Tant qu'il pouvait les irradier, il aurait l'avantage dans des discussions, même si la bougresse se retournerait contre lui dès qu'elle en aura l'occasion.

Tu est l'une des criminelles les plus connues de Gotham, Poison Ivy. Il faudrait être un idiot pour ne pas avoir entendu ce nom au moins une fois.

Merde, il était tombé sur elle quand elle était méfiante ? Mauvais. Elle était sans doute sur les nerfs et pourrait attaquer quand elle le désirait, sa vie tiendrait à un fil si ce n'était pour ses pouvoirs, et même avec, il préférait être sûr, et enleva les chapeaux et écharpes pour les jeter quelque part, révélant son squelette luisant. Il ressemblait à Atomic Skull avec ça tiens.

Enfin, jusque au moment où il fit cramer le rester de ses vêtements, à l'exception du pantalon, en quelques secondes, il ne restait que ces cendres alors qu'elle entreprit de le menacer, l'appellant même "mon petit". Il lui renverrait bien une insulte mais il fallait s'allier avec elle pour le moment, un combat de métahumains attirait l'attention, c'était connu. Il ne craignait pas les keufs mais Batman et compagnie viendrait, certainement.

Je suis le docteur Phosphorius, nous manipulons des... opposés, mais nous sommes tout les deux des métahumains et nous voulons tout les deux que ce trou à rats nommé "Gotham" soit rayé de la surface de cette planète. Alors, je te propose une alliance.

Il la regarda un peu : Ivy pensait aux plantes avant tout mais elle détestait Gotham aussi, ou en tout cas, elle souhaitait en faire un énorme jardin. Lui voulait la détruire mais tant qu'il avait l'occasion de tuer un de ces "bats" ou un allié, avec quelques autres Gothamites, il serait ravi. Mieux vaudrait pas rester avec Ivy de toute façon, la league ou l'armée serait sur Gotham en l'espace de quelques heures, et un Superman pas content était beaucoup trop pour les deux, même réunis.

Tu détruis la ville et crée ta serre géante, je me venge sur le conseil de la ville et quelques uns de ces insupportables héros masqués. Après, je pars, libre à toi d'aller faire ce que tu veux de cette ville, ce n'est pas comme si perdre Gotham était une tragédie.

Il l'observa un peu, concentrant un peu plus d'énergie radioactive, au cas où elle aurait une drôle d'idée.

Qu'en dis-tu Ivy ? A moins que tu ne veuilles y aller seule et te faire avoir par ce bon vieux Bat-désherbant, bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2015 - 12:36
L'homme jouait sur la flatterie et il fallait s'en douter, Ivy ne se laisse pas impressionner pour autant. L'homme enlève son chapeau ainsi que son écharpe puis le haut de ses vêtements prend feu et part en fumée, la jeune femme ne relève pas ce qu'elle venait de voir. Après tout, l'homme était tellement étincelant que ça lui piquait les yeux. Puis l'homme fini par se présenter et lui soumet la raison de sa visite.

"Evidemment ton nom ne me dit rien. Mais nous avons un but en commun."

A tout instant, la belle rousse pouvait le tuer avec ses plantes mais ce dernier avait contaminé ses plantes et elle même par les radiations. Phosphorius souhaitait détruire la ville tandis que la jeune femme voulait créer un jardin immense. Leur but était plutôt proche, même si Pamela hésitait à lui donner son but final, elle voulait quand même essayer d'obtenir son aide afin de détruire la ville, elle pourrait profiter de ses services afin de pouvoir terminer plus vite la conception de son jardin immense avec des plantes et des fleurs qui feraient d'elles, une mère comblée ! Néanmoins, quelque chose chiffonne Pamela et elle en fait par à son interlocuteur.

"Avant de répondre à ta demande, j'espère que mes plantes et moi-même ne risquons rien avec tes radiations ?!"

Pamela traque le moindre signe de nervosité de la part de Phosphorius et malgré son air arrogant, elle pensait pouvoir lui faire confiance, du moins pour l'instant. Et puis elle savait que ses plantes pourraient lui venir en aide où qu'elle soit. Pamela le regarde dans les yeux, puis tourne autour de lui avant de lui donner sa réponse.

"Je suis avec toi, mais un seul pas de travers envers moi ou mes plantes et tu finiras à l'usine qui traite les déchets toxiques mais pas en un seul morceau ! Vas y, explique moi ton plan !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 29 Nov 2015 - 22:41

"Nuclear Power and Plant."
FEAT ivy


Ha là là, il savait qu'Ivy était difficile à convaincre. La plupart des grands méchants de la ville détestaient s'associer, la faute à un égo gigantesque ou alors par peur que l'autre tue Batman avant eux, mais l'asocialité de la jeune femme était encore pire : si t'es pas une plante, casse-toi. En tant que métahumaine, bien peu pourraient aller la voir et lui parler comme ça et sortir indemne, heureusement qu'il avait ses pouvoirs, pour une fois.

Elle semblait y réfléchir au moins, en dépit de cette considération, l'homme nucléaire se permit d'aller observer les environs, il ne faisait pas assez confiance, et n'était pas assez bête, pour attendre un accueil cordiale de la super-vilaine. Il devait y avoir toutes les plantes de la serre pointées vers lui, tels des armes. Il ne la craignait pas, non, mais il avait une bonne ambition en tête, et ce serait dommage qu'ils s'entre-tuent, ou qu'en tout cas, ses mains irradiées ne se referment sur le cou de la demoiselle écologique.

"Moi et mes plantes", Ivy serait prête à affronter la ligue de la justice pour sauver un pot de plante. La pauvre s'écroulerait mentalement devant les mecs qui se défoncent en fumant de la weed, hum. Ivy n'était pas particulièrement bête mais il était facile de la manipuler tant que l'on avait ses plantes en joue, remarque, tenir la serre en otage serait un bon moyen de se faire abandonner plus tard, mieux valait se la jouer douce.

La seule raison pour laquelle cette serre n'est pas irradiée de la tête au pied, c'est parce que je contrôle mes radiations. Il faudrait que tu commette une immonde erreur pour que tes plantes soient affectées par mes radiations.

Par "immonde erreur", il entendait qu'elle essaye de faire quelque chose de fou, comme se soulever contre lui par exemple. Avec nonchalance, notre homme se fit examiner par Ivy, quelque peu, une vérification quelque peu ralentie par sa biologie unique mais il n'était nullement nerveux, juste un peu impatient, discutailler avec une éco-terroriste supernaturelle qui pensait "plante" avant n'importe quoi faisait ça.

Tes menaces sont imaginatives. Enfin, je compte essayer d'aller recruter d'autres méta-humains qui haïssent Batman, des légions, en quelque sorte.

Il évita de mentionner le fait qu'Ivy s'était fait coffrée.

Cette ville est un trou à rats, si tu te sers de tes spores pour manipuler quelques habitants et avec de bons alliés, on pourra sans doute imiter ce "No Man's Land" qui est arrivé, non ? Batman n'appellera pas la justice league, arrogant qu'il l'est, et c'est le moment où on le chopera avec tout ces méta-humains. La ville s'embrasera sous la folie humaine, puis tu te serviras de tes plantes et, heh, peut-être briser Arkham. On lui donne de plus en plus de problèmes... et, au bon moment, on attaque. Simple, et il à sans doute des plans contre ça, mais Bane à essayé et ça c'est terminé avec une chauve-souris brisée.

Il fit une mimique d'ennuie.

Et contrairement au catcheur dopé, on l'achèvera. Pas envie qu'il nous revienne dans son armure étrange.

Simple, mais avec de bons alliés, ça pourrait marcher. Pour lui en tout cas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc 2015 - 20:47
L'homme qui se fait appeler Phosphorus rassura avec ses mots Pamela, et la jeune femme était rassurée intérieurement sur le fait que ces plantes ne risquent pas les radiation. Mais il la menace tout de même au cas où la jeune femme tenterait quelque chose, mais il faudrait être stupide pour tenter une chose pareille. Alors que Pamela tourne autour de l'homme, celui-ci reprend la parole. Lui exprimant qu'il n'avait pas peur des menaces de la jeune femme, celle-ci s'approche de lui et lui glisse à l'oreille ces quelques mots.

"Plus d'un a pensé ça et plus d'un a fini six pieds sous terre..."

Puis la jeune femme retourne en face de lui pour reprendre la conversation.

"Peux-tu me dire qui tu comptes prendre dans ton équipe ?! Je t'en supplie ne prends pas des idiots j'en croise assez chaque jour."

L'homme lui explique ce qu'il compte faire ce qui ne plait pas à Pamela au premier abord. La jeune femme fini de l'écouter puis se retourne pour aller sur une de ses plantes et la caresse de ses mains.

"Certes cette ville est un nid à beaucoup de nuisibles, mais si tu veux recréer un "No Man's Land" comme tu le dis, je ne veux as que tes imbéciles de collègues touchent aux enfants. Je ne te raconte pas ce que j'ai du faire pour sauver ces enfants lors du Chaos je ne veux pas que ça se reproduise ! Tuer autant de héros que vous voulez mais ne touchez pas aux enfants. Et ne me parle pas de Bane cet homme est d'une vulgarité et a une cervelle de moineau tous ce qui compte pour lui c'est ses muscles et Batman."

Pamela se retourne vers Phosphorus et lui dit d'un air curieux.

"Tu penses vraiment faire le poids contre Batman si monsieur muscle n'est pas arrivé à le tuer ? Tu penses y arriver ? Toi l'homme aux radiations ? D'ailleurs j'aimerais bien voir ce dont tu es capable... Que dirais tu de me montrer tes pouvoirs en dehors de cette serre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 7 Déc 2015 - 19:36

"Nuclear Power and Plant."
FEAT ivy


Le truc frustrant avec les super-vilains, c'est qu'il faut essayer de caresser leur égo pour qu'ils acceptent de travailler avec soi. Ivy avait des motivations que l'on pourrait voir comme "juste" (si l'on est le genre de mec qui attaque les tankers parce qu'ils polluent), mais elle était avant tout une super-vilaine qui pensait qu'elle avait toujours raison et que les hommes étaient des parasites qui pensaient avec une troisième jambe. La pire combinaison possible, une féministe radicale plus un terroriste écologique plus des super-pouvoirs, bam.

Il pouvait exploser, il maîtrisait ce pouvoir. Dès qu'Ivy s'approcha, l'envie coupable de lui exploser au visage le saisit un moment. Elle cesserait de piailler un moment au moins, et ça lui permettrait de montrer rapidement qui était le boss de l'organisation. En tout cas, la jeune femme maîtresse des plantes lui ordonnait de ne pas s'emparer d'idiots dans son équipe. Il lui dirait que c'est déjà fait mais c'était déjà une chance inouïe qu'elle ait acceptée.

Ensuite vint un autre ordre, ne pas toucher aux enfants. Phosphorus, s'il en était capable, aurait haussé un sourcil. Il ne savait pas la terroriste écologique aimait autant les enfants. Elle était du genre à détester tout ce qui était organique mais pas vert, m'enfin. Avoir une alliée comme Poison Ivy était un grand avantage, mieux valait lui écouter, même s'il allait devoir trouver des vilains susceptibles d'obéir à ses requêtes.

Humpf. Très bien, on va tâcher de frapper les zones éloignées, ça te donnera du temps pour essayer de sauver les mômes. T'as intérêt à faire vite en revanche, et a appliquer ta part du marché avec la destruction de Gotham. Sinon, ton jardin sera ma prochaine cible.

Fallait bien qu'elle comprenne. Agréer doucement lui donnerait l'impression qu'il est faible ou en tout cas, désireux de se plier en 4. Il la voulait dans son groupe mais raser la serre et éteindre sa vie n'allait certainement pas être si gênant pour le docteur, il y'avait tellement de groupes de super-vilains en même temps...

Bane n'est qu'un junkie musclé mais il a pu briser la chauve-souris pendant un moment, je prends pas sa défense mais c'est pas comme si t'as été bien brillante contre l'autre débile non plus. Je peux aussi tuer Batman, j'aurais pu tuer Batman la première fois qu'on s'est battus, mais ma cible n'était pas lui donc je l'ai juste laissé pour mort. Je ne referais pas cette erreur, quand j'aurais le cou de ce justicier entre mes mains, je ferais brûler jusque à son squelette, et sa clique aussi y passera.

Il rit ensuite.

J'ai deux idiots en bas de cette serre pour confirmer mon pouvoir, Ivy.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 13 Déc 2015 - 11:22
De Phosphorus explique son plan à la belle plante, l'homme n'avait vraiment pas de coeur. Son but était de détruire Gotham coûte que coûte, peu importe le nombre de victimes humaines. Pamela allait devoir sauver les orphelins de Gotham et vite avant que cet homme sans coeur n'agisse ! Mais si tous les plans de Phosphorus ne plaisaient pas à la jeune femme, elle aussi voulait détruire Gotham et se venger de toutes les personnes qui l'avaient faite souffrir.

''Même si toutes tes idées ne me plaisent pas, je tiendrais ma parole et je détruirai Gotham, mais laisse-moi m'occuper de tous les orphelins et les mettre à l'abri !"


L'homme repris la parole pour avouer que Bane n'avait pas était malin, mais il ajoute que la jeune femme ne l'était pas plus. Poison Ivy commençait à être agacée par les réflexions de l'homme, mais face à lui, elle n'avait aucune chance. À sa réflexion, elle lui lance un sourire qui veut tout dire.

''J'espère que tu ne le loupera pas cette fois... Bref, passons avant que je ne m'énerve de ton insolence...''

L'homme confirme à pamela qu'il a déjà utilisé ses pouvoirs sur deux hommes qui trainaient en bas de la serre. Finalement, il pouvait régler quelques problèmes... Ivy avait quelques truands du quartier qui s'amusaient à détruire sa serre quand elle n'était pas là.

''Humm... J'ai bien envie de voir ça de mes propres yeux. Suis-moi !"

Ils sortent tous feux de la serre et de dirigent vers une rue. La belle rousse montre du doigts une maison abandonnée mais qui renfermée des truands.

''Si tu les tues, tu auras toute ma confiance et on pourra élaborer un plan. Qu'en pense tu ?''

Elle ne donne pas plus d'explication à Phosphorus, si il ne posait pas de questions, il était digne d'avoir la confiance de la jeune femme et cette dernière saurait que tout ce qu'elle lui demanderait, il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 21:46

"Nuclear Power and Plant."
FEAT ivy


Elle prit bien l'insulte. Remarque, le bon docteur avait beau se trouver dans son repère, son feu nucléaire lui permettrait de faire souffrir Ivy et ses plantes en un instant si seulement il le désirait, elle en était assez consciente pour ne pas essayer de le tuer de son côté. Notre cher squelette prit la peine d'observer un peu sa main, et l'aura radioactive qui la parcourait.

Il y'a des années, il ne contrôlait pas ses pouvoirs et ne pouvait pas lancer de rayons. Un ennemi puissant quand même, mais inexperimenté. Depuis ce deal avec Néron, il était capable d'intimider Poison Ivy, l'une des vilaines les plus connues de Gotham, et encore, il sentait qu'il exploitait à peine les capacités les plus puissantes que lui offrait cette capacité. Il pouvait sentir le nucléaire, d'une, et en fait, il sentait que le nucléaire allait lui donner encore plus d'énergie que maintenant ! Fini son enveloppe fragile d'humain, s'il absorbe les radiations de la centrale, il devrait pouvoir lui arriver un truc intéressant... il voulait quand même essayer de s'associer avec Ivy, elle pourrait faire une bonne distraction et force de frappe.

Ivy entreprit d'aller dissimuler sa colère devant les propos du docteur en allant lui proposer un défi. Il n'avait pas peur de sortir de la serre comme ça en revanche, nan. Le Batman ne sortait que la nuit et même s'il avait brisé son code pour sortir le jour, il serait pas en mesure de battre Phosphorus. Il n'y avait que des gangbangers dans ce coin, rien qu'il ne pouvait surmonter même avant d'avoir maitrisé ses capacités.

Très bien. N'essaye pas de t'en servir pour filer ou te barricader, quand même. Ce serait fantastique de tester mes pouvoirs sur autre chose que la raclure des bas-fonds mais ça mettrait a mal notre amitié bien chère, non ? Ha.

Phosphorus récupéra le vêtement de ses victimes, tenant à conserver sa discrétion pendant le meurtre. Batman était paranoïaque après tout, et irait très probablement se mettre une tenue radioactive s'il trouvait des cadavres irradiés dans des coins aléatoires de la ville. Le bon docteur se faufila donc vers la maison, un gros lourd gardant l'entrée.

Tu cherches q-

Les mains du docteur se refermèrent sur son cou alors qu'il le traîna dans la maison. Il avait encore des gants, ce qui signifierait que les très rares témoins penseraient que c'était juste un règlement de compte. La populace de Gotham, dans ce coin, ne tient pas à aller risquer sa vie pour sauver des criminels.

Phosphorus avança, tuant silencieusement d'autres bandits. Il fixa un peu l'un des cadavres, se demandant bien comment il avait pu regretté la perte de la chair. C'était mou, c'était laid, c'était tellement bête devant l'abysse que sont les métahumains ! Il devrait remercier le service de Gotham avant de les tuer, il menait une vie bien plus excitante qu'avant depuis son deal avec Néron, et une partie de lui commençait à penser qu'il pourrait sans doute faire plus que juste détruire Gotham.

Il allait quand même détruire la ville avant, il ne l'aimait pas pas assez pour l'épargner. Pour ça qu'il entreprit de monter les escaliers, tranquillement. Il ne semble pas que les brutes en haut l'ait entendu d'après le dialogue qu'il entendait dans une autre pièce : un sourire hideux s'étendit sur son visage alors qu'il avança lentement en direction de la pièce. Il baverait s'il était encore capable de ce genre d'excrétion.

Okay les mecs. Cette tarée est définitivement là, on va aller faire brûler cette serre ce soir, m'okay ? Batman en a pas les couilles mais on va faire un putain de service a cette cité si on fait brûler la sorcière !

T'es sûr qu'elle va clamser ? Peut-être qu'elle va muter et devenir immune au feu, tu pense pas ?

Ouais, ces illuminés de métahumains font beaucoup de chose mais bon, mutation ou pas, je compte me casser dans un autre coin de la ville. Batman fait de plus en plus de rondes ici et j'ai encore la marque de ses chaussures sur ma joue.

Pffeeuuhh, moi aussi, il m'a laissé une cicatrice. T'es pas le seul.

Où ça, gros dur ?

Ma b

Lassé du dialogue, Phosphorus bondit dans la pièce, écrasant le visage des deux autres sur la table en bois, laissant une bonne brûlure de plusieurs centimètres sur l'arrière de la tête. Le dernier, celui qui parlait de brûler la serre, observa sa mort imminente avec une expression faciale compliquée, bouche ouverte au maximum, yeux écarquillés, et levé sur sa chaise, un bon réflexe arrêté seulement par sa confusion devant le métahumain qui se saisit de sa gorge.

Putain, t'es qui ?!

"Blight" fera l'affaire.

Sa main se referma sur le cou du bandit et hop ! Plus de vie ! Phosphorus se permit d'admirer un peu son travail et sortit de la maison pour se diriger vers la serre. L'on ne pouvait pas vraiment le voir, d'après la nuit qui s'installait, mais les locaux étaient assez malins pour ne pas essayer de s'approcher du mec qui était entré dans une maison remplie de criminels et qui en était ressorti tranquille. Le bon docteur se rendit vite chez Ivy.

Tes plantes peuvent dormir tranquillement maintenant. Plus de gros vilains pour te lancer des Molotovs au visage, ha.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Jan 2016 - 17:08
Le docteur Phosphorus accepte le petit défi de Pamela. De plus, il lui rendrait service en éliminant des petits truands des bas quartier de l'East Side. Une raison supplémentaire d'accepter le défi car cela signifierai enfin qu'elle pourrait lui faire confiance s'il réussi le marché.
Mais l'homme conseille tout de même à Pamela de ne pas la lui faire à l'envers, ce que Pamela n'allait pas faire vu les conséquences qui en découleraient. Ils étaient si près du but que Pamela ne voulait pas voir échouer la mission.

''Ah... Tu as vraiment un humour à tomber par terre, je t'attends devant la serre.''

Phosphorus récupère les vêtements des hommes qu'il avait tué devant l'entrée de la serre, puis il part vers la maison au bord du Park. De là, Pamela pourrait voir la scène. Après son entrée dans la maison, on pouvait voir de la lumière traverser les fenêtres de la maison. Pamela était éblouie par ce spectacle mais elle n'oublie pas à quel point l'homme était dangereux. Quelques minutes plus tard, Phosphorus sort de la maison comme si de rien n'était et se dirige vers la jeune femme.

"Je vais me répéter mais ton humour noir n'est vraiment pas drôle... Mais merci de ton aide, ça m'évitera de devoir m'occuper d'eux."

La jeune femme tend sa main avec une confiance irréfutable envers l'homme qu'elle avait en face d'elle et cette poignée de main scellera sa confiance et son engagement, preuve que Pamela avait enfin confiance en son interlocuteur et qu'elle pouvait désormais baisser sa garde.

"Je suis de la partie, reviens ici quand tu auras fait ce que tu dois faire."

Une fois que Phosphorus sert la main de Pam, celle-ci se retourne et disparaît dans le fin fond de sa serre, sans un mot à ajouter, leur destin était maintenant scellé et lié.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Toxic (PV Poison Ivy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toxic (PV Poison Ivy)
» [Snyder, Maria V.] Les Portes du Secret - Tome 1: Le poison écarlate
» cellule poison
» Poison feat. Sam Tshintu
» LES PORTES DU SECRET (Tome 1) LE POISON ECARLATE de Maria V. Snyder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-