L'attaque du docteur Phosphorus ! (Pv Flash I)

Invité

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 22:06

"Radiation vs Super-Speed"
FEAT Jay


Trouver des vêtements de nouveau fut la partie la moins difficile. Avec tout les corps qui gisaient dans les parages... bien sûr, les vêtements étaient souvent déchirés mais ils couvraient son corps squelettique, et il préférait être pris pour un SDF, on l'ignorait au moins. Surtout qu'avec les évènements récents, y'allait avoir pleins de mecs sans maison dans le coin, une aubaine vu qu'il pourrait se glisser discrètement dans la foule.

2015. Coast City est annihilée à 20%, grandes pertes humaines et, d'après les journaux, mort de la super-héroïne Terra (aka l'idiote nue) et Hal fou furieux. Il ricanerait si jamais il n'avait pas de souvenir d'Hal qui l'attaque. Il ne craignait pas la rage, nan, un gros gorille avec un anneau ne l'intimide pas mais il était fort, assez pour s'en prendre au mec qui avait bousillé des météorites et en ressortir vivant, même si les témoins disaient qu'ils n'avaient jamais vu Superman partir, et même lui n'avait pas vu le "Boy Scout" se battre.

Qu'importe, notre homme marchait dans les rues. Il voyait le regard dédaigneux des gens autour de lui, il pourrait aisément fondre leurs yeux et les brûler à mort mais il préférait marcher vers l'autre endroit. Il avait reçu des instructions avant de partir, et il voulait écouter l'autre alien rouge, juste parce qu'on dirait qu'il pourrait l'aider à atteindre son but, et aussi parce qu'il avait réalisé qu'avec des bonhommes comme Darkseid, avoir des alliés était critique.

Enfin, il marchait dans les rues de Keystone city. Le Flash était sans doute passé 7 fois sous son nez sans que Phosphorus le remarque mais il comptait pas rester ici. Les rues étaient clairement peu fréquentées, mis à part par quelques civils tendus et des militaires en armure et avec des flingues. Les journaux parlaient sans cesse de Coast. Et Coast City et l'armée normale dépassée. Coast City rasée, Les super-vilains et super-héros travaillent ensembles, mort d'une héroïne, à quand une prochaine attaque et autres.

Puis il entendit le nom de cette ville, encore. Curieux, il entreprit de se diriger vers un coin de la ville où tout le monde était rassemblé. Un directeur, accompagné de gros bras, faisait un discours sur les tragédies et comment la contribution de cette centrale allait aider Keystone dans ces heures troubles. Si jamais notre homme eut un peu de mal au début mais les mots du chef le firent tiquer, et rapidement, un feu nucléaire s'empara de lui, tuant tout ceux proches de lui et envoyant le reste dans une effroyable panique.

COMMENT OSE-TU ?!

Il le revoyait, Alexander qui est invité à travailler dans une centrale, Alexander qui subit l'incompétence de ses camarades, Alexander qui supplie pour une mort rapide quand un accident se produit, Phosphorus qui émerge du sable, au dégoût de tous. Et alors que les balles des gardes furent parées par ses boucliers radioactifs, et que les gardes en question furent violemment tués par des projectiles, il y pensait toujours.

L'ON NE PEUT PAS DEVENIR LE MAITRE DE CETTE ENERGIE. TA MORT EN SERA UNE PREUVE, VERMINE !

Il s'avança, lentement, vers l'innocent patron, acculé !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 15:57
Keystone City, la ville qui n'existait pas dans mon monde, mais qui semblait fleurissante dans celui- ci. Sans compter qu'elle était le terrain de jeu d'Old Jay, avant que je ne le remplace. C'était donc à mon tour de parcourir ses rues, ses routes et ses toits à la vitesse du son, à la recherche de criminels à coffrer. Personne ne me voyait arriver ou repartir, j'étais comme une ombre dans le soleil. Je passais entre les voitures sans difficulté pour arrêter un chauffard un peu trop enthousiaste à l'idée de tester son nouveau bolide, avant d'aller m'interposer entre les voitures et des écoliers rentrant chez eux devant un passage piéton, puis de poursuivre un homme qui a oublié de faire ses lacets pour les lui faire tellement vite qu'il ne s'en rendit même pas compte. Une journée banale dans la belle ville du Flash premier du nom.

"Maintenant que j'y pense, je devrais faire un tour du côté de la conférence sur la centrale nucléaire, on sait jamais quel malade d'écolo va frapper."

Non pas que je haissais la mère nature, ou leurs gardiens, mais les hommes faisaient des négociations et parlaient pour résoudre les problèmes. S'attaquer aux industriels alors qu'ils avaient obtenu le droit de faire ce qu'ils veulent de manière légale est plus mauvais qu'autre chose. Le chaos régnerait avec ce genre de mentalité. C'était en tout cas ce que je pensais. Et bien, j'avais bien fait d'avoir voulu vérifier, il y avait bien du grabuge. Bien plus que ça, la foule se dispersait en poussant des hurlement hystériques. Une odeur de chaire brûlée explosa dans mes narines lorsque je m'arrêtai pour chercher la source de cette panique. Finalement, je la trouvai marchant vers un homme totalement terrifié et acculé. Ce vilain n'avait vraiment rien d'un écologiste, qu'est- ce qui lui prenait? J'arrivai par le côté pour prendre l'homme sans être remarqué jusqu'à ce que je sois proche.

"Excuse- moi, je ne fais que passer!"

J'emmenai ensuite l'industriel plusieurs kilomètres plus loin. Je lui ordonnai de rester le plus loin possible de la zone, avant de revenir voir le criminel.

"Mon bon monsieur, on ne t'a jamais dit que c'était mal de s'en prendre à mieux habillé que soi? Je n'ai pas le plaisir de te connaître, que fais- tu dans ma ville?"

Pendant que je parlais, je ne cessais de tourner autour de lui pour ne pas me prendre l'une de ses attaques à distance, le forçant à tourner sur lui- même pour me suivre. Je pouvais à volonté prendre tellement de vitesse qu'il n'aurait pas le temps de me voir, mais ce serait laisser les fuyards à sa merci, s'il finissait par croire que j'étais parti. Je montai sur l'estrade prendre un drapeau et revenir l'enrouler autour du gus, l'emprisonnant.

"Bien, maintenant on va gentiment attendre la police. T'as une histoire à me raconter ou tu préfères parler avec les gentils policiers?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 17:18

"Radiation vs Super-Speed"
FEAT Jay


Notre homme marcha sur le cadavre défiguré d'un homme, laissant une marque de pied luisante sur le visage meurtri du corps. Il essayait de savoir de ce que l'autre homme pensait, alors qu'un métahumain meurtrier s'avançait vers lui. Pensait t'il a une nouvelle attaque de Darkseid ? Ou alors se demandait t'il simplement pourquoi ? Pas vraiment l'affaire du squelette qui chargea une sphère radioactive, il y'avait là assez de radiation pour tuer rien qu'en étant à proximité mais... ho merde.

L'homme fut soudainement enlevé. Flash. L'homme avec les gambettes les plus puissantes de la Terre, plus rapide que Superman ou autres. Le mec pourrait honnêtement nettoyer une ville entière de toute criminalité s'il le voulait, et pourtant, comme tout héros, il préférait être non-létal. Pathétique, les héros n'avaient aucune chance de "gagner" contre le crime si jamais ils attendaient que les citoyens soient frappés en premier, et refusaient de prendre la vie de criminels comme le Joker.

Enfin, il revint, tournant author de Phosphorus qui se tint droit. Il n'allait même pas tourner la tête, vu que suivre le Flash de la tête était impossible. Il s'empara d'un drapeau, dans un geste que le docteur ne put percevoir qu'après avoir vu la disparition de l'objet sur son socle, et l'enroula autour. Histoire de se foutre un peu de la geule du justicier rouge, le docteur ne brûla pas immédiatement le drapeau, observant plutôt le justicier se foutre de sa geule.

HA ! COMMENT EST-CE QUE T'AS EU TES POUVOIRS TOI ?! UN ECLAIR DANS LE VISAGE ?! J'AI EU CES POUVOIRS ETRANGES A CAUSE DES PATRONS COMME CE MEC QUE T'AS SAUVE, J'AI JAMAIS DEMANDE D'AVOIR CETTE APPARENCE !

Ses yeux brillèrent alors que le drapeau commençait a brûler, la chaleur augmentant de façon aussi rapide que le mec au collet rouge.

JE VIS LEUR FAIRE VOIR A CES IMBECILES. JE TROUVERAIS CE MEC, MEME SI JE DOIS ANEANTIR LA VILLE POUR CA !

Il détona, une puissante explosion détruisit les cadavres, le sol et tout dans un assez grand périmètre, assez pour salement abimer les immeubles les plus proches. Phosphorus émergea de la fumée, brillant avec un feu nucléaire qui allait rendre des captures comme celle que Flash avait tentée impossibles. Ricanant, il regarda autour de lui. Les policiers du coin avaient l'air un peu terrifiés a l'idée de l'interpeller, et la plupart aidaient les civils a se barrer.

Ignorant ceux-là, le docteur se concentra plutôt sur autre chose : où pouvait bien être ce mec ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 12:15
Il y avait quelque chose de radioactif dans la cité des Speedsters.

Un passant bateau, nommons le Pedro, donc d'origine latine, se promenait dans les jolies petites rues de Keystone City. Le teint hâlé, les yeux noirs, la démarche chaloupée, il profitait du soleil du centre des Etats-Unis, malgré l'hiver qui approchait. Sa vie n'était pas fabuleuse, mais il s'en contentait. Mieux, il l'appréciait. Et, en cette belle journée, rien, absolument rien ne pouvait le déran... ger ?
Mais ? Mais ? Que se passait-il ? Le mexicain leva les yeux au ciel, surpris, pour de nouveau se recevoir des miettes. Qui osait donc manger son sandwich juste au dessus de lui ? Il chercha quelques instants, ébloui par la clarté de la voûte céleste, avant de repérer une espèce d'hurluberlu tout vêtu de vert, assis sur le bord d'un des toits. Avec un grognement, Pedro laissa passer l'injure, et reprit son chemin, sans se douter que celui qu'il venait d'injurier mentalement n'était autre que le fameux, le craint, l'unique Weather Wizard !!!
Ce dernier, affamé, avait commis un affreux larcin. Tel un faucon aux serres acérées, il avait fondu sur deux hot-dogs innocemment déposés sur le bord d'un stand posé au milieu d'une des rues les plus fréquentées de Keystone, avant de reprendre de l'altitude et se poser pour déguster. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas mangé de pain moelleux comme ça. Un vrai plaisir. Il n'était pas fin gastronome, c'était sûr, et un repas de ce type lui suffisait amplement. Le regard perdu au loin, vers les plaines encerclant le Mississippi, il se rassasiait petit à petit.
Placide, calme, il n'avait rien prévu de particulier pour le moment. Pas de vrai vol (admettez qu'il y a plus répréhensible que le cambriolage de hot-dos), pas de chantage mondial, pas de Rogues pour organiser tout ça. C'était triste, ce que l'on nommait dans les rues des cités... la loose. En tant qu'honorifique porteur de cette loose, Mardon ne pouvait pas faire grand chose. Après tout, fallait pas gâcher ce beau ciel bleu.

Il y avait quelque chose de radioactif dans la cité des Speedsters.

Un changement dans l'air interpela cependant le criminel. Les vents venant du nord venaient de lui faire remarquer. Non loin d'ici, quelque chose ne se gênait pas pour modifier à sa guise la constitution de l'atmosphère, à très faible degré cependant. Curieux, Mark saisit dans sa main droite son bâton bleu, garda dans la gauche son repas, se releva et se jeta dans le vide. Il laissa passer deux secondes, durant lesquelles il profita de cette sensation de liberté et de perte de contrôle. Puis, une bourrasque le saisit et l'emporta loin dans les cieux, droit vers la source de tout ce remue-ménage à Keystone City. Personne ne connaissait aussi bien que lui les mouvements subtils qui régissaient l'équilibre céleste. Tout le monde forçait comme des bœufs. Kryptoniens, humains, speedsters et autres... Bon, les Flash étaient un peu plus doux, c'était vrai.

Arrivé au dessus de l'origine des fluctuations, Mardon eut la désagréable surprise de trouver un bâtiment éventré, une espèce de squelette phosphorescent marcher en laissant des traces de pied brillantes derrière lui, et des voitures de police l'entourer. Keystone City était habituée à l'étrange, avec la flopée de monstres de foire que se trainait les justiciers écarlates de la cité, mais là, c'était nouveau. Pire que tout, les étranges particules émanaient de cette rue, particulièrement. De là à y associer le fluo qui hurlait, il n'y avait qu'un pas que Mark franchit aisément.
Se laissant glisser plus bas, vers le goudron, son bâton à la main, le Rogue fronça les sourcils et lança:

- Pourquoi tu viens foutre le boxon dans ma ville, l'illuminé ?

Son regard alla ensuite se poser sur des gars en tenue étanche qui venaient d'arriver. Ils tenaient à la main des espèce de petits boitiers qui grésillaient frénétiquement. Mardon connaissait ces trucs là. Des compteurs geiger... Bordel.
Les changements dans l'atmosphère de la cité... c'était les radiations. Sans hésiter un seul instant à briser le calme météorologique, Weather Wizard activa pleinement son pouvoir. Ses yeux bleus furent parcourus d'éclairs et devinrent jaune luisant. Tout au dessus de lui, de fabuleux et terrifiants nuages firent leur apparition. Ils grossirent, grossirent, prenant de l'importance, dissimulant derrière leur sombre drapé le ciel d'azur. Quelques secondes suffirent à ce que le phénomène atteigne son apogée, et alors...

PLIC
PLIC
PLIC

Trois gouttes tombèrent, suivies de milliers d'autres identiques, et un déluge aquatique s'abattit bientôt sur Keystone City. Les radiations présentent dans l'air se retrouvèrent plaquées au sol, et évacuées dans les égouts, alors que de colère, Mardon leva son bâton et fit tomber le tonnerre sur Phosphorus. Pas un, pas deux, pas trois, mais quatre zébrures fendirent le noir nuageux, pour venir frapper le Docteur. Les vents se déchainaient tout autour du Météomage, canalisés de manière à éviter la diffusion des radiations dans la cité. Le manteau vert émeraude et or claquant et battant ses jambes, Mark commença à soulever Sartorius avec une mini-tornade contrôlée, en vue de le balancer loin de la ville et régler son compte ailleurs.
La voix de l'atmokinésiste semblait altérée, presque iréelle:

- Tu causeras pas plus de dégâts ici, Fluoman.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Déc - 11:53
Contre toute attente de ma part, le super vilain parla réellement, et avec forte détermination. Rha la jeunesse... Oups, chut Old Jay! C'est pas le moment! Et donc, je l'écoutais faire le blabla habituel de ce genre d'individu sans foi ni loi, attendant qu'il termine des aveux qui me permettraient de témoigner contre lui devant un tribunal. Car oui, la justice primait sur tout et sachant que dans ce monde, mon identité n'était plus un secret depuis qu'Old Jay s'était révélé, il m'était possible de me montrer aux procès pour dire ce que j'avais vu ou entendu.

Sur Earth 2, ce n'était pas tout à fait le cas pour les civils. Cependant, l'armée et le gouvernement avaient tôt fait de me retrouver par leurs propres moyens, envoyant les Sandmans et Captain Atom démolir la maison de ma mère. Bref, ne nous engluons pas dans ces souvenirs traumatisants, et revenons au taré de service. Lentement, un feu obscur s'empara du drapeau qui tomba en cendre. Était- ce là son pouvoir? Le feu? Difficile à croire, il me manquait trop d'éléments pour en tirer des conclusions satisfaisantes. Cependant, je pouvais au moins partir du principe que le toucher lui ou son feu sans protection pourrait me tuer.

«Anéantir la ville? Arrête de délirer? Ces gens ne t'ont rien fait!»

Inutile d'essayer de faire appelle à la raison avec ce genre de personnes, ils s'obstinaient encore plus. A quoi bon devenir des merveilles, si c'était pour se transformer en monstre? Nos pouvoirs impliquaient des responsabilités, on ne cesserait jamais de le répéter. Pas envers nous- mêmes, mais envers tout le monde. Alors pourquoi ce type...? Rhaaaa! En tout cas, j'eus le temps de voir son corps briller, sur le point de s'embrasser. Alors, je pris tout bonnement la poudre d'escampette (je le dis pas, mais le vocabulaire et le style d'Old Jay ressort souvent) en ligne droite. Je sentais dans mon dos la chaleur brûlante du souffle de l'explosion qui était sur le point de me rattraper, avant qu'elle ne me heurte finalement en me projetant en avant.

Heureusement que je n'avais été touché qu'à la limite de la zone d'explosion, mon costume magique avait tout encaissé. Voyant le vilain à ma recherche de très loin, je pris d'abord le temps de transporter tout le monde dans une autre partie de la ville. Une pluie diluvienne inhabituelle tomba sur toute la ville durant cet entracte personnel, ce qui me fit immédiatement penser à ce Mardon que mon inconscient me hurlait. Quatre super éclairs s'enchaînèrent à la suite du côté d'explosif man. C'était un sacré présage, impossible à ignorer! Qu'est- ce qu'on disait déjà? La foudre ne frappait jamais deux fois au même endroit? Mouais, le type qui avait dit ça ne savait rien de ce monde, à n'en pas douter.

Alors que j'étais sur le point de rejoindre l'affrontement, je vis un type fluoté (mon type fluoté) quitter la ville à bord d'une tornade-mobile, à très grande vitesse. Pas assez pour que je le perde, je me mis à sa poursuite sans attendre. Au bout de quelques secondes, je l'avais rejoint dans une zone isolée juste après son atterrissage et m'arrêtai devant lui, à bonne distance toute fois.

«ça va? Bien sûr que ça va, un grand gaillard comme toi a du voir pire! Bien reprenons: tu es en état d'arrestation pour avoir tenté de démolir ma ville et ses habitants! Une objection?»

Je fonçai sur lui à vitesse super sonique, avant de m'arrêter d'un coup et lui mettre un super coup de poing de la mort au niveau du diaphragme. Il n'aurait jamais le temps de me repousser avec une de ses fameuses explosions durant ma course folle, et mon costume étant magique, mon gant me protégeait donc durant l'impact de mon poing. S'il était projeté, il ne me resterait qu'à reculer de nouveau pour éviter le pire. Sinon bah... J'étais dans la merde. Mais de ce que je me souvenais d'Old Jay, personne n'avait résisté son poing à une telle vitesse de frappe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Déc - 18:32

"Radiation vs Super-Speed"
FEAT Jay, Mark


Dans son hystérie, il n'avait pas remarqué la météo qui déconnait. Tout le monde reconnaîtrait ici la marque du fameux Weather Wizard mais, pour Phosphorus, il n'irait probablement pas se battre contre lui. Après tout, Flash aurait sans aucun doute fort à faire avec deux vilains après tout, et une alliance, ne serait-ce que temporaire, leur conviendrait, non ?

Plusieurs éclairs sur la face le convainquirent que non. L'armure radioactive eu docteur le protégea toutefois, même s'il fut mis a quatre pattes, fumant, dans un cratère assez large. Esquiver la foudre était impossible pour lui, et il n'était pas suffisamment remis pour essayer d'apercevoir son ennemi. Enfin si, une tornade finit par le soulever, lui permettant de voir... enfin, apercevoir une tâche avec des couleurs différentes de celles des policiers, qui tentaient de se barrer mais que des rayons d'un Sartorius paniqué frappèrent pour certains. Trop massifs pour que la pluie puisse ne serait-ce que les affaiblir, des explosions engloutissant les malheureux trop proches des touchés.

En fin de compte, l'attaque du magicien élementaire était devenue une tornade psychédélique qui lançait des lasers, et qui propulsa Sartorius loin d'ailleurs, même s'il avait suffisamment d'expérience en la matière pour propulser des sortes de rayons puissant qui ralentirent sa chute, pas assez pour qu'il soit de nouveau sonné et que l'expérience ne lui vale un autre coup sur l'armure.

Jay arriva ensuite mais Phosphorus n'entendit rien, il remarqua, et sentit, quand même le coup de poing qui en suivit. Son aura prit le dernier coup et il s'envola encore, atterrissant avec juste une lueur verte autour de lui, face contre terre. L'on pourrait le penser vaincu, et il était sonné, mais pas assommé, profitant de la pause pour reprendre ses esprits.

Il chercha la flamme déjà, et attendit, concentrant son futur réveil. Il avait été surpris et endommagé, indéniable, mais pas encore K.O, et il ne comptait pas laisser un speedster de pacotille et un Mr.Meteo l'arrêter, non, il fit donc le mort, attendant que le manipulateur des éléments et quelques policiers rejoignent Flash...

Il attendit et...

HA !

Insoutenable. Une lueur des plus puissants prit d'assaut les yeux de tout le monde. Phosphorus savait toutefois que Flash pouvait aller plus vite que ça, et se releva vite fait. Mark était très puissant, c'était indéniable, mais il n'était qu'humain aussi, et pas aussi naturellement rapide que Flash. Quand au speedster, sa tenue résistait aux radiations mais il avait son visage et tout découvert, un seul rayon devrait l'avoir, et c'est pour ça que Phosphorus détona encore, éparpillant les renforts normaux, et touchant Flash et son "allié s'ils ne faisaient rien.

JE LAISSERAIS TA VILLE EN PAIX SI TU M'APPORTES CET HOMME, FLASH ! MAIS TON VIEUX SENS DE LA MORALE TE POUSSERA A DIRE NON, BIEN SUR, JE VAIS VOUS TUER TOUT LES DEUX ET M'OCCUPER DE LUI ENSUITE !

Son aura l'entourait totalement alors qu'il forma des sphères radioactives et les lança vers ses ennemis, certains touchèrent le sol, provoquant des détonations, d'autres visaient directement Jay et Mark, d'autres, dans la hâte du docteur, explosèrent assez loin d'eux.

Revenir en haut Aller en bas
 

L'attaque du docteur Phosphorus ! (Pv Flash I)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» flash "CANON 430EX II" , dans quelle condition ?????
» ( VENDS) Canon 135 f2 , extender X1.4 II , flash annulaire MR 14EX.
» [RESOLU] Photo : impossible d'activer le flash !
» [Après flash] Retrouver ses cookies ?
» [RESOLU] HD2 : Flash Player pour streaming => Skyfire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Keystone City-