[Conte de Noël 2015] La Bataille des Royaumes glacés (à la confiture d'orange et au coulis de grenade)

Invité

MessagePosté le: Jeu 10 Déc 2015 - 18:37

Le Pôle Nord, de lointaines contrées glacées que seuls les plus courageux scientifiques osent braver.
La température ? Oscillant autour de -40°C !

Mais ce désert blanc n'est pas sans vies, comme en témoigne cette colonie de phoques et de morses couchés au bord de l'océan arctique où les températures sont plus douces. Et, un peu plus loin, ne serait-ce pas un Ours polaire qui se dirige un poisson, fraichement attrapé entre les crocs, probablement pour rejoindre sa famille ?

On pourrait aisément croire que ce qui semble être un havre de paix naturel est à l'abri des grandes métropoles, théâtres des éternels affrontements entre le bien et le mal, mais la guerre est bien partout...

Et aujourd'hui, plus que n'importe quel autre jour, ce 24 décembre 2015 à la veille de Noël, une terrible bataille va avoir lieue !


La Bataille des Royaumes glacés !
(à la confiture d'orange et au coulis de grenade)



Avec Big Barda et Larfleeze



Entrons d'avantage dans les terres gelés du Pôle, là où nul homme n'a mis le pied sans disparaitre et ne jamais revenir, là où un personnage terrifiant règne d'une poigne de fer sur un peuple opprimé et asservi.
Vous craigniez que les rêves des enfants ne se brisent ?
Rassurez-vous, nous ne parlons pas de ce joyeux individu et débonnaire, avantageusement barbu et bien en chair, portant manteau fourré et bonnet en laine d'un rouge vif, le bien nommé Père Noël.
Nous parlons là de son double maléfique, l'ignoble et ignominieux double maléfique du ce bon personnage, dont chaque défaut est exacerbé à son plus haut sommet, l'horrible et horrifiant Kris "Crusher" Kringle.


Ce foutu assassin de l'Espace, Lobo !

S'il croyait que me couper la tête suffirait à me tuer ! Il se fout le doigt et la main dans l’œil jusqu'au cerveau !

Si on suppose qu'il en a un, n'est-ce pas Kong ?

Le gorille acquiesce, mais son expression faciale éternellement morne ne change pas.

Cet avril, j'ai bombardé cette saloperie de Lapin ! Brûlée, sa luzerne ! Minées, ses terriers !

Mais je ne vais pas m'en arrêter là. N'importe lequel de ces toquards peut encore comploter derrière mon dos. Il faut frapper le premier !

Alors j'ai défoncé la face de citrouille à ce Jack ! De la soupe aux petits oignons à siroter en Enfer !

Le gorille à ses cotés ne réagit toujours pas.

Et aujourd'hui mon vieux Kong, c'est au tour de cette grosse poire de Papy en chaperon. Des mois que je prépare cette armée d'elfes lavée du cerveau par mes programmes télévisuels et dopée aux sucreries volées à ces abruties. Cette fois-ci, c'est moi que vais me payer la tête de c'ui-là et au bout d'une pique à brochette !

Alors que l'infâme et infamant Kris "Crusher" Kringle tourne ainsi dans son chalet, lancé dans un monologue sur ces terribles projets, voilà qu'un pingouin en chic tenue, nœud papillon rouge et gants blancs, monocle sur le bec, s'approche à petit pas de son maître, de crainte de le surprendre et le déranger.


Monsieur...

Qui a-t-il ? L'armée est bien prête, je l'espère ?!

Absolument.

Je viens vous informer d'un intrus dans votre Empire. Il ressemble à un morse orange maigrelet qui se tiens sur deux pattes avec à ses cotés un pseudo-elfe a bien mauvaise mine. Il a toqué à la porte de la ville en affirmant vouloir rencontrer le Père Noël.

Et bien, il s'est trompé de porte, vous l'avez pulvérisé ou envoyé voir ailleurs ?

Nous avons tenté les deux, mais il n'en démord pas. Il semble très puissant, car il résiste à nos canons de glace et les a fait fondre en quelques secondes.

Hum...

Si c'est un nouveau mercenaire envoyé pour me trucidé, je m'en occupe personnellement et cette fois-ci je ne lui laisserais aucune chance de s'en tirer. Mais si je peut la jouer fine et m'en faire un allié, ça peut bien me servir.

Qu'on le fasse venir à moi et dites lui bien que je suis le vrai Père Noël !



A l'extérieur, Larfleeze et Pulsar Stargrave attendent devant une immense porte qui semble avoir été forgée d'un seul morceau dans un métal d'un noir absolu. Une porte qui est maintenant écroulée, précédemment détruite par Larfleeze, tout comme les canons qui l'entoure, encore fumants.


Je vous répète que je suis sûre que vous vous êtes trompé de lieu.

Je ne connais rien aux fantasmes des terriens et leurs habitudes consuméristes, mais un individu qui se prétend être le Père Noël n’accueillerait pas des invités de cette manière.

Larfleeze comprend parfaitement la présence d'un dispositif de défense. Le Père Noël possède des milliers d'objets et cela doit attirer tout autant, voir plus, de voleurs. Des voleurs qu'il est naturel de congeler sur place. Mais, Larfleeze aujourd'hui n'est pas venu pour voler.

S'il n'a pas eu vent de votre réputation, peut être avez-vous une chance de le lui faire croire.

Mais cette ambiance ne me plait pas du tout. Cette ville ouvrière me fait penser à la planète ''Tristesse'', vous vous rappelez ?

Tu veux parler de ''Larfleezia'' ?

Non, oublié ce que je viens de dire...
A voilà le pingouin.

Messieurs, le Père Noël est prêt à vous recevoir.

Tu vois ?
On ne s'est pas trompé !

Larfleeze va demander au Père Noël s'il a bien le droit à un cadeau cette nuit, car Larfleeze a fait de bonnes actions en sauvant l'Univers des Dieux cosmiques !


...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 11 Déc 2015 - 20:11

Noël! Cette merveilleuse fête pleine de couleurs et de délicieux mets, où la naissance de l'enfant Jésus est célébrée, où de grandes embrassades s'échangent et où les cadeaux s'entassent sous le sapin, cet arbre roi des forêts rayonnant dans le salon parfumé des bonnes gens de la Terre!

Noël, cette fête à laquelle Barda ne connaissait pas grand-chose en fait. Elle était en Amérique depuis plus d'un an bien sûr mais n'avait jamais su offrir une fête digne de ce nom à son époux Scott. L'Apokoliptienne s'était bien renseignée sur les coutumes et traditions concernant ce jour, avait cherché sur internet tout ce qu'il fallait préparer pour qu'il soit parfait, et elle avait même demandé conseil à sa voisine, qui était toujours impressionnée par sa grande taille. Mais malgré le savoir qu'elle avait acquis et les festivités presque prêtes, il manquait une chose des plus importantes. Elle avait acheté et fait elle-même les délicieux plats de Noël, avait décoré leur maison douillette et même mis un CD de chants dans leur chaîne HiFI. Mais elle souhaitait le meilleur des cadeaux pour Scott, et ceci elle ne l'avait toujours pas. Et aujourd'hui était le 24 décembre.

D'abord soucieuse, puis paniquée puis pensive, Barda avait finalement décidé d'aller voir la seule personne qui saurait quel superbe présent désirait son époux. Grâce à la technologie des Néo-dieux, elle serait revenue à temps pour la fête de Noël. Et elle reviendrait avec un cadeau qui "péterait le feu", comme le disaient les jeunes du quartier où résidaient les Néo-dieux. Il suffirait de demander gentiment un conseil arrivée là-bas.

Pôle Nord

Cette personne était le Père Noël. Ayant d'abord lu qu'il était un personnage de fiction et que des personnes se déguisaient en lui pour faire plaisir aux enfants, Barda avait finalement appris qu'il existait réellement et ce grâce à sa Boîte-Mère lui ayant même indiqué son emplacement. Le lieu était somptueux. Un désert de neige blanc s'étalait sur des kilomètres, et au milieu de cette immensité froide se trouvait la demeure du Père Noël et son usine de fabrication de cadeaux. Le décor complètement opposé à celui de la planète Apokolips. Barda avait été téléportée à plusieurs mètres du lieu qui l'intéressait, et elle s'en approcha donc assez rapidement en survolant le tapis de neige immaculée, les deux pieds posés sur ses Aéro-disques.

Quand elle arriva à l'entrée du village où Noël est en fait fêté tous les jours, elle demanda où se trouvait le Père Noël à un lutin (elle reconnut ces êtres puisqu'ils ressemblaient à Oberon et s'était aussi renseignée sur leur rôle auprès du Père Noël). Il lui indiqua la maison chaleureuse plus loin. Elle traversa le village illuminé de toute part et entouré de sapins verdoyants, le tout vivant bon train dans une musique entraînante et joyeuse. Les lutins s'affairaient à préparer les cadeaux pour enfants de la Terre entière, et l'Apokolipienne vit même quatre bonhommes atteler des rennes à un large traîneau.



Se faisant accueillir à bras ouverts par le vieil homme sympathisant de la JL, Barda se plut dans cet endroit magique. Le Père Noël prenait un instant de repos avant de partir faire sa tournée de cadeaux. Cependant, il semblait anxieux, et Barda ne lui fit pas tout de suite part de sa volonté de trouver un cadeau exceptionnel à Scott et réserva cela pour un peu après. L'invitant à prendre un thé bien chaud, il lui dit combien il était heureux de recevoir chez lui, au Pôle Nord, une justicière Néo-déesse et la remercia pour son implication dans la protection de la Terre. Flattée, Barda se sentait à l'aise et voyait déjà en perspective sa soirée se dérouler en bonne compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Déc 2015 - 17:00
Okay les boys ! La consigne est simple et il y en a qu'une seule !



C'est claire pour toi aussi fiston ?

Bien sûre ! Les voleurs ne méritent aucun autre châtiment que la mort.

Monsieur, je refuse de cautionner et de participer à un tel massacre. Le village que je vois au travers de mes jumelles me semble paisible et joyeux.

Je pensais qu'un majordome qualifié comme toi devrait savoir qu'il ne pas se fier aux apparences, Stargrave.

Peut-être, mais ce ''Père Noël'', qui vous a engagé dans sa guerre pour récupérer tous ses cadeaux soit-disant volés comme ultime bonne action, à vraiment une apparence d'escroc.
Et s'il mentait ? Il ne ressemble en rien à celui qui est décrit dans les contes de Noël.

Imaginez que vous vous attaquiez à la vrai demeure du Père Noël et que vous perdez pas là toute chance d'être récompensé...


Allons, allons... Ton majordome est bien bavard et paranoïaque. Depuis quand un employé se permet d’emberlificoter le cerveau de son employeur ?

Tu a raison Papa Noël.

Larfleeze fit apparaitre une muselière orange sur la bouche du pauvre Pulsar Stargrave.

Bien que Stargrave n'est nullement mon employé.

Tu a bien raison, fils. Les salaires c'est une époque dépassée...

Allez bande de débiles, à l'assaut !

Aussitôt les lutins embrigadé, entrainé et dopé par Kris "Crusher" Kringle, le teint crayeux comme s'ils n'avaient jamais vu la lumière du soleil, le regard injecté de sang mais vide comme s'ils venaient d'être lobotomisé, se mirent en mouvement pour foncer sur les portes du village du Père Noël.

Habillés d'étoffes vertes et équipés de carabines modernes et de larges couteaux, ils tirèrent se tout ce qui passaient sous leur viseur, tout en plaçant une bombe au niveau de la porte.

En haut de la colline glacée qui surplombe le village de Noël en contrebas, le maléfique et malfaisant Kris "Crusher" Kringle pousse un soupir de satisfaction :

Ah !
Ce sont de sales voleurs, ceux de ce Kringle ! Mais ils ne savent pas se battre, tu va voir. Ça va être une véritable boucherie et ils regretterons de m'avoir piqué mes jouets.
Tu peut t'amuser, fils, mais rappel toi la tête de Kringle et pour moi, moi le Père Noël !

Il allume alors un cigare énorme et nauséabond, prend une grande bouffée et au moment où il souffle l'épaisse fumée de plaisir, une violente explosion fait trembler tout l'Arctique. La porte en bois est en flamme et vol en éclat, l'assaut à commencé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Déc 2015 - 18:37
Alors que Barda regardait avec compassion cet homme rondouillard à l'aspect tout ce qu'il y avait de plus sympathique, elle but une gorgée du thé chaud. Mais l'ambiance changea en un quart de seconde. La bouilloire se renversa sur la table et le Père Noël se leva d'un bon lorsqu'une détonation impressionnante se fit entendre et et fit trembler le sol sous leurs pieds. Par la fenêtre de la demeure chaleureuse, ils virent tous deux le chaos se déchaîner sur le village paisible se préparant à la fête de Noël. De la fumée s'élevait au-dessus du village, apparu après l'explosion des portes du village.

Ni une, ni deux, l'Apokoliptienne se précipita à la porte et sortit dehors, constatant avec colère que les lutins courraient dans tous les sens, attaqués par d'autres lutins armés.

- C'est le pompon! s'écria le vieil homme, hors de lui.

- Restez à l'intérieur et ne sortez pas, insista Barda en regardant le désastre qui se déroulait sous leurs yeux. Je m'en charge, continua-t-elle à dire en fronçant les sourcils.

Qui osait lancer une attaque sur cet endroit empli de magie et de bonne volonté? Cela mettait Barda dans une rage folle. Son seul objectif: balayer tout ce bazar et faire revenir la paix avant Noël. Surtout avant Noël. Et Scott qui pensait que son épouse était partie faire quelques achats au centre ville! Elle se mordit la lèvre, regrettant de ne pas lui avoir dit la vérité. Mais cela aurait gâché la surprise. Peu importe, maintenant qu'elle était au Pôle Nord et qu'une poignée de lutins éliminait tout ce qui bougeait, elle était décidée à régler la situation sans pitié et s'en se préoccuper de ce que Scott pourrait dire. Elle ordonna aux êtres qui pouvaient l'entendre de fuir le plus loin possible, mais voyant leur village assiégé ils voulaient le défendre coûte que coûte. Cela étonna Barda mais la fit sourire: ils étaient courageux et elle comptait donc les mener à la victoire.

- Prenez tout ce que vous pouvez pour vous défendre et suivez mes commandements! hurla-t-elle entre deux rafales.

Empoignant sa Mega Rod et envoyant valdinguer cinq lutins armés, elle vit les gentils êtres aux oreilles pointues se munir d'outils à fabriquer les jouets et de couvercles de poubelle en guise de boucliers. Elle s'élança dans la foulée en frappant de droite à gauche. Elle les écrasait presque, étant déjà plus grande qu'un être humain lambda elle surpassait de loin la taille des lutins. Ils ne s'étaient probablement pas attendus à voir une Néo-déesse défendre le territoire du Père Noël.

- En avant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 17:53
[HRP : Merci pour ta célérité Pouce levé J'ai eu un week-end difficile et la tête prise par le boulot, mais je reprend le rythme.]


Larfleeze survolait le champ de bataille, sourcille relevé, circonspect devant le spectacle pitoyable de ces voleurs de jouets assaillies par l'armée du Père Noël. Comment pouvaient-ils espérer sans sortir avec une si piètre résistance ? S'ils étaient peut-être voleurs doués, mais ils étaient également particulièrement stupides de ne pas s'être préparé à un assaut punitif après leur méfait la veille de Noël.

Pourtant, si ce village n'avait aucuns réels dispositifs de défense et une garde efficace, il avait une chef de guerre qui ne tarda pas à se faire remarquée car un cri rauque. D'imposante stature, lourdement équipée, ravageant les troupes du Père Noël dans une charge fougueuse, elle ne semblait pas être à sa place dans cet environnement. Était-ce réellement la chef de ce village de voleurs ou une mercenaire engagée pour les protéger ? La seule qui était bien capable de se battre correctement, visiblement.
Larfleeze trouvait la seconde hypothèse plus vraisemblable, car le Père Noël avait été clair, le chef de ces voleurs se nommait Kris "Crusher" Kringle et ce nom ne semblait pas sied à une telle furie.

Lafleeze ne réagit pas immédiatement. Observant déjà de quoi, la guerrière était capable. Puis quand il était certain que malgré leurs armes et leur absence de peur, les lutins de Père Noël se faisait littéralement massacrés par elle seule, bien que son exhortation auprès des lutins voleurs avait eu son petit effet, Larfleeze décida d'intervenir.
Il créa alors une main géante de lumière orange pour attraper subitement la guerrière et la serrer fermement avant de l’amener devant lui. La regardant droit dans les yeux, l'Agent Orange lui brailla dessus sans retenir sa salive postillonnante :


Comment ose-tu protéger ces voleurs et brutaliser les lutins du Père Noël !?

Combien Kringle t'a t-il promis en échange de tes services !?

Larfleeze se fichait complètement des réponses, c'est pourquoi il enchaina aussitôt :

Hors de ma vue, mercenaire !

Et, d'un élan de bras, alors que la guerrière était toujours tenue par sa lumière, il fit un geste comme s'il envoyait une balle au loin, mais il s'agissait dans ce cas non pas de cet objet, mais de la femme qu'il catapulta à une dizaine de kilomètres de la scène de bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 20:01
Barda allait asséner un énième coup à un lutin tenant une arme à feu quand elle fut soulevée dans les airs en un clin d'œil. Le choc ne la fit tout de même pas lâcher sa Mega Rod. Une lumière orange ayant prit pour forme une énorme main la tenait fermement et l'amena devant un être orange. Il avait pour visage un museau allongée et des dents longues comme des couteaux sortaient de sa bouche, des poils roux et bruns constituaient sa fourrure. Barda se dit qu'il était forcément un Lantern et qu'elle n'avait vraiment pas besoin de ça maintenant. Il lui demanda combien Kringle l'avait payée pour avoir ses services. Le cerveau de Barda s'embrouilla: de quoi diable parlait cette bête? Elle ne comptait pas lui répondre à vrai dire mais seulement demander à sa Boîte-Mère de s'informer sur ce personnage.

Cependant l'Apokoliptienne se retrouva en une demie seconde à voler dans les airs pour atterrir dans la neige. Quand elle releva la tête, elle vit que le village était loin devant et constata la force remarquable du Lantern orange. Les jambes engourdies, elle se remit debout non sans mal. Elle soupira et plissa les yeux, fit apparaître des Aéro-disques et survola la plaine enneigée pour se retrouver au village aussi vite qu'elle en avait été expulsée.

L'assaut faisait rage et son adversaire paraissait beaucoup trop puissant pour que les lutins résistent longtemps. Barda se remémora le mot qu'il avait utilisé pour les désigner: des "voleurs". Que croyait-il donc? Barda n'était pas bête, il y avait malentendu. Ou alors tout cela était dénué de sens et seule la discorde était recherchée. Mais une armée de lutins mauvais préparée au combat, cela cachait un véritable sens à tout cela et la championne d'Apokolips était déterminée à le découvrir.

S'approchant de celui qui l'avait projetée à des kilomètres quelques minutes plus tôt, elle gonfla des poumons et tenta de se faire comprendre quoi qu'il arrive.

- À quoi rime tout cela?

Barda s'arrêta pour pousser juste ensuite un lutin visé par un autre lutin armé, et reprit en soufflant un coup.

- Ce carnage ne peut durer. Le village du Père Noël n'est pas constitué de voleurs! Si tu n'arrêtes pas tes lutins démoniaques, je ne retiendrais pas mes coups, crois-moi!

La guerrière était remontée et ses yeux bleus fixaient l'être qui semait le chaos dans le lieu d'ordinaire paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2015 - 17:37

Le village du Père Noël ?

Ne cherche pas à embrouiller le grand Larfleeze, femelle en armure !

Vous avez volé le véritable village de Père Noël et vous allez le payer de votre vie !

D'une simple pensée, Larfleeze fit à nouveau apparaitre une main gigantesque aux ongles crochus similaire à la sienne et l'écrasa sans ménagement sur la guerrière comme si elle n'avait été qu'une ennuyeuse moucheronne.

Larfleeze vit alors Pulsar Stargrave qui toujours muselé s'agitait dans tous les sens en dessous de lui de manière assez ridicule, mais assez efficace pour gagner son attention.

Quoi ?!

Il fit disparaitre la muselière de lumière, libérant le majordome de son mutisme.

Monsieur ! Sauf votre respect, je crois que vous vous trompez complètement en participant à cette bataille ! Il faut y mettre un terme !

Rappelez vous ce que je vous ai dit !


Larfleeze à pris l'habitude de rapidement oublier tes réflexions sarcastiques, Stargrave.

Le majordome soupira et avant de poursuivre ses propos mais il vit que Larfleeze lui avait de nouveau tourner le dos, indifférent, faisant apparaitre un marteau lumineux géant pour fracasser les magnifiques habitations du village...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2015 - 23:44
Barda ne pût éviter la main orange gigantesque et lumineuse qui vint l'écraser. Le choc fut tout aussi rude que précédemment et la Néo-déesse ressentit de la douleur. C'était assez désagréable et forcément, ça la mettait en rogne. Barda était une guerrière avant tout et maintenant elle ne désirait plus que cogner ce rustre qui venait vraiment tout gâcher. Elle se releva d'un bond, déterminée à exterminer tous les assaillants. Et puis sa première pensée après ce coup puissant de la main géante fut pour le Père Noël, probablement terrorisé dans sa demeure. Barda observa le Lantern détruire les maisons du village, cracha par terre du sang en grommelant une insulte à l'égard de ce personnage, puis courut en direction de la maison du vieil homme. Pénétrant à l'intérieur brusquement, elle le vit mettre son bonnet, vêtu comme s'il allait partir, et sursauter à son arrivée.

- C'est ce que j'allais vous ordonner, lui dit-elle en jetant un furtif coup d'œil par la fenêtre. La livraison de cadeau va devoir se faire plus tôt, pendant que je m'occupe de l'invasion.

Il hocha la tête et commença à sortir.

- Votre traîneau est prêt, vous pouvez déguerpir de là le plus rapidement possible? lui demanda-t-elle en constatant avec rage que la village prenait de plus en plus l'aspect d'un chantier.

- Oui, oui, balbutia-t-il en se dirigeant vers le traîneau qui avait été amené derrière sa maison peu après l'arrivée de Barda au village.

Il monta dedans et vérifia en panique que tout était là.

- Un hangar empli de feux d'artifices se trouve juste là, ça peut servir! lança-t-il en prenant fermement les rênes dans ses mains gantées.

- Ça fera l'affaire. Une dernière chose, savait-vous qui pourrait vous en vouloir et pourquoi?

Le Père Noël partageait son regard terrifié, et Barda compris pourquoi il semblait anxieux un peu plus tôt.

- Il nous observe, lâcha-t-il en faisant claquer ses rênes sur ses rennes.

Barda le vit s'éloigner et retourna là où la bataille faisait rage, avant de voir s'il avait bien décollé du sol blanc ou non. Elle leva les yeux et aperçut, bien loin et bien haut, une silhouette sur la colline. Son front se rida et elle mit sa tête dans ses épaules tout en avançant vers le Lantern orange semblant prendre du plaisir à tout casser. Elle éjecta cinq lutins qui envoyaient des rafales à tout va et s'arrêta quand elle fut assez près de l'ennemi leader de l'assaut. Supposément leader, puisque maintenant que Barda avait repéré la personne les observant, elle commençait sérieusement à se questionner sur le fin mot de l'histoire.



- Ça suffit! hurla-t-elle à l'intention du Lantern.

Elle détestait parler avec l'ennemi, elle détestait parler tout court, ou en fait seul le langage des poings avait un sens pour elle. Sa Mega Rod criait d'envie de frapper cet être, comme si son arme était vivante et faisait partie intégrante d'elle, mais le cœur de Barda changé depuis des années pour être un cœur de paix lui fit dire de patienter un peu et d'essayer de raisonner le chaotique animal. Était-ce peine perdue? Quoi qu'il en serait, l'Apokoliptienne frapperait. L'éviter serait préférable, mais cela semblait mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Déc 2015 - 2:11
Oh... non, non, non...

Tu ne va pas t'enfuir comme ça, mon gros.

Voyant le traineau du Père Noël s'envoler dans le firmament, l'immoral et inénarrable Kris "Crusher" Kringle tandis le bras en direction de son fidèle Kong toujours posté derrière lui.
Le gorille portait une énorme hotte et en sortit un bazooka peinturluré de rouge et de vert vif qu'il posa dans la main de son maître.

Ce dernier posa la lourde arme sur son épaule et visa.

Hasta la vista, viejo !

Il tira une roquette qui partit en laissant une trainée de fumée grisâtre et zigzagua au dessus du village.

Frôlant les poils de la tête de Larfleeze, ce dernier que venait d'être distrait par une nouvelle réplique de la guerrière, sursauta ensuite, après que le projectile ne l'ai presque touché.
Malgré sa courbe hésitante et ses virages en tout sens, tous purent observer que la roquette rattrapa le traineau.


L'onde de choc souffla les dernières maisonnettes encore intactes, tandis que tous les bataillant perdirent pieds.

Plus loin, sur la colline glacée, Kris "Crusher" Kringle lui, lunettes de soleil sur le nez pour diminuer l'éblouissement, souffla sur son arme dans un geste théâtral, comme un gangster l'aurait fait sur le canon de son revolver après son crime, un horrible sourire aux lèvres.


Après le bruit explosif ce fut un instant de silence que Larfleeze brisa vite en sortant la tête de la neige dans laquelle il venait d'être projeté. Jetant un nouveau regard en direction de la fumée qui montait lentement tandis que les paquets cadeaux enflammés tombaient au sol, il cracha des flocons et s'exprima.

Et bien, c'est assez expéditif...

A ses cotés, Pulsar Stargrave pris son air habituel de celui qui se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment, et soupira.

Ce n'est pas faute de vous avoir prévenu. Il n'y aurait pas pu arriver de pire tournure...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Déc 2015 - 21:31
Barda était une guerrière sans pitié. Mister Miracle et la cause de la paix étaient les seules choses à pouvoir lui faire garder son calme. Mister Miracle n'était pas là, et la paix avait été complètement annihilée avec la roquette lancée tout droit sur le Père Noël. Elle devait réellement agir. Si celui qui s'était présenté à elle en tant que Larfleeze essayait de la stopper, et bien elle l'affronterait.

Le choc l'avait fait tomber par terre. Elle voyait les flammes s'élever dans le ciel. Le traîneau avait été détruit. Barda ne voulait tout d'abord pas voir la réalité en face. Mais en se relevant, elle sut qu'elle devait en finir.

Faisant apparaître deux Aéro-disques sous ses pieds elle fonça an l'endroit où le Père Noël avait chuté. Sous une épaisse fumée noire, Barda avançait et réussit à voir les morceaux explosés du traîneau. Elle vola encore plus vite puis atterrit au sol. Sous les décombres de bois peint et de cadeaux par milliers qu'elle retirait à gauche et à droite, cherchant le vieil homme, elle le vit enfin.

Elle le souleva dans ses bras avec une force digne d'une Néo-déesse et le posa plus loin en dehors des flammes, sur la neige immaculée. Barda se tourna et regarda en un éclair la montagne qui s'élevait au-dessus du village. La colère avait pénétré dans son cœur et son sang bouillonnait. Son visage se crispait en se rendant compte que le village paisible avait perdu toute sa beauté et son pacifisme.

Elle allait faire payer à celui qui s'y trouvait ce qu'il venait de faire. Ce qu'il venait d'accomplir. Était-il fier, éprouvait-il une satisfaction à savoir le Père Noël enfin tombé du ciel? Barda ne prit à vrai dire même pas le temps de vérifier s'il était vivant -et il avait intérêt à l'être. Elle remonta sur ses Aéro-disques et s'élança en direction du sommet à une vitesse incroyable.

Si Larfleeze tentait de l'arrêter, comme nous l'avons déjà dit, elle le démonterait sans autre forme de procès. Maintenant que le chef des lieux avait été directement touché, plus rien ne pouvait faire revenir Barda à la raison. Plus rien ne pouvait aussi l'empêcher d'aller venger le Père Noël, d'aller trouver une explication à tout ceci. Survolant le village assiégé, elle dépassa en hauteur le dénommé Larfleeze et fonçait vers ce qui semblait être un homme situé sur ce sommet. Vers ce qui semblait être... Un Père Noël dépravé?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Déc 2015 - 17:30
Que veut-tu dire ?

Ah...
Vous daigniez enfin donner un peu de votre attention à mes propos.


Larfleeze ne donne jamais, mais il accepte de recevoir ton avis.

Pulsar Stargrave soupira et vit la guerrière foncer à toute vitesse en direction du lieu du crash du traineau.

Ce soit-disant ''Père Noël'' viens de détruire tous les cadeaux soit-disant ''volées''.

Nous n'étions pas supposer les reprendre plutôt, pour les offrir aux enfants ?

Le Père Noël doit avoir les moyens d'en refabriquer. Cette attaque n'était qu'une action punitive pour que ces voleurs retiennent la leçon.

Vous êtes vraiment incapable de vous remettre en question.
Je ne vois pas pourquoi je me fatigue à tenter de vous ouvrir les yeux.


Surveille ton ton, Majordome !
Larfleeze va demander lui même une explication, au Père Noël.

A ce moment la guerrière fila au dessus de la tête de l'Agent Orange avec un air furax. Ses intentions étaient aisément perceptibles, c'est pourquoi Larfleeze fit apparaître devant son nez une grande barrière d'énergie entre elle et la sortie du village pour la stopper net.
S'il devait aller questionner le Père Noël il fallait empêcher cette furie de le trucider pour avoir descendu son employeur.

Il s'éleva, nimbé de lumière orange et parla d'un ton arrogant.

Guerrière ! Ton village est en cendre et ton employeur en Enfer.
Laisse le Père Noël tranquille et déguerpis avant de subir le même sort...

En bas, Pulsar vit un lutin de Père Noël sortir à son tour de la neige, à coté de lui. L'air ahuri, il regarda aussi la scène.
Le Majordome lui parla, afin d'entamer la conversation.

Je ne sais pas qui est cette femme de votre coté, mais j'aimerai espérer qu'elle soit bien capable de lui mettre un bonne raclée.
Même si mes expériences auprès Larfleeze ne corrobore cette perspective qu'il soit définitivement increvable…

Le lutin répondit avec fierté.

Je prend pari en faveur pour Mme Barda.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 - 16:16
Barda se retrouva à chuter vers le sol de neige, éjectée de ses Aéro-disques après s'être étalée de tout son corps sur un mur lumineux et orange. Larfleeze avait donc décidé de se confronter à Barda. Très bien. Elle n'aurait aucune pitié. Elle avait vu le Père Noël et son traîneau exploser sous ses yeux. Quel monstre pouvait commettre une telle atrocité?

Se relevant d'une traite, elle écouta le Lantern lui parler et elle leva immédiatement les yeux au ciel. Il avait définitivement été berné. Pour penser que le Père Noël était cet homme répugnant et meurtrier, il fallait être stupide. Comment remettre une telle abomination sur le droit chemin?

Barda aurait perdu tout espoir concernant ce type si elle n'avait pas la force de Mister Miracle dans son cœur. Mais la manière de Barda n'était pas la douce, et s'il fallait donner deux ou trois coups pour remettre en place le cerveau minuscule de son adversaire, elle le ferait volontiers.

La championne d'Apokolips fonça sur le Lantern sans plus attendre. Elle était plus que déterminée à le punir mais surtout à lui faire voir la réalité. Elle lui assena un coup extrêmement puissant et résumant toute sa colère dans la face à l'aide de sa Mega Rod, cette arme d'un niveau incommensurable.

Ce Lantern avait participé la destruction du village, et en ce jour de Noël Barda voulait plus que tout la justice. À la suite de son premier coup elle ne perdit pas un instant et recommença de plus belle à viser son visage, rageuse et intransigeante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 21 Déc 2015 - 22:47
La guerrière fut rapide, malgré le fait que Larfleeze était sur ses gardes, il se reçut un coup de massue cosmique en un éclair, le début d'une série enragée.

Ouais, ouais, vas-y ! Démonte lui sa tronche à ce vieux rat !

Le lutin au coté de Pulsar Stargrave se comportait comme un supporter de catch, agitant les bras en l'air comme s'il donnait lui aussi des coups de poing, alors que son voisin semblait étonné par son attitude.

Je pensais que de nobles artisans de jouets d'enfants comme vous, aurez un langage plus chaste.

Heu... étant donné que ma village a été réduit en cendre, que nombreux de mes amis ont été abattus devant mes yeux et que mon boss a peut être passé l'arme à gauche aussi, je n'ai pas le droit de me lâcher un peu ?

Oui, je comprend.

Le majordome mis ses mains en haut-parleur autour de sa bouche et cria à son tour.

Allez-y ! Casser lui les dents, mangez lui le mulet !

Vous encouragez l'autre gars ?

Non, mais je préfère qu'il y ait confusion sur mon allégeance en ce qui les concerne. Je ne voudrais pas que ça se retourne contre moi plus tard…

Larfleeze de son coté, encaissait les frappes avec difficulté, mais se concentrant un instant, il libéra un violent souffle d'énergie autour de lui même pour repousser la guerrière.
Malgré son aura protectrice, son visage ressentait l'effet des coups, parsemé de bleus et pourtant s'empourprait d'avantage, de colère d'être ainsi maltraité.

Tu ose frapper l'immense Larfleeze, femelle hystérique ?!

Nul n'a jamais accomplis cet affront sans en mourir immédiatement !

L'Agent Orange fit alors apparaître des pics gigantesques et acérées de lumières oranges et les projeta contre la guerrière.

Peu, c'est du flan tout ça ! Vas-y Barda, chope le et fait lui le marteau piqueur !

Le marteau piqueur ?

Vous plaisantez, vous ne connaissez pas ? Tous les enfants de la planète adorent le catch, alors on doit se tenir au jus, c'est le minimum...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 22 Déc 2015 - 13:43
Barda ressentait une puissante colère et ses coups étaient justes et bien placés. Mais un souffle sorti des poumons de Larfleeze la fit reculer assez loin et elle mit son bras devant son visage pour se protéger. Il était prêt à se défendre visiblement. Elle vit foncer sur elle plusieurs énormes piques oranges, et fronça les sourcils. Il s'agissait d'être agile et rapide. Et Barda l'était, malgré son armure lourd et ultra protectrice.

Elle fit un saut périlleux en prenant appui sur une caisse de cadeaux épargnée miraculeusement par l'assaut, et, se jetant en arrière avec une souplesse divine, elle sentit les piques lumineux la frôler. Ils s'écrasèrent sur une petite maison en feu derrière. Atterrissant lourdement dans la neige, elle se releva précipitamment et lança une boule de neige sur Larfleeze.

Des lutins qui la regardaient faillirent rire, mais la situation générale n'était pas propice à rire. N'empêche, une boule de neige lancée comme ça était extrêmement risible, mais Barda l'ignorait, jusqu'à ce qu'elle se souvienne que c'étaient ce que les enfants de son quartier faisaient pour jouer, là où elle habitait avec Scott. Et donc, elle se frappa le front avec la paume de sa main.

Elle bondit sur Larfleeze pour montrer qu'elle était la plus sérieuse possible et le cogna fortement avec sa Mega Rod. Elle agrippa ensuite son crâne et porta violemment son genou à sa mâchoire. Prenant ensuite du recul, elle le regarda avec des yeux revoler et projeta son arme sur son ventre, puis la rattrapa au vol, son instrument revenant vers elle automatiquement.

- Celui que tu appelles Père Noël n'est qu'un imposteur, ceci est le village des lutins qui préparent les cadeaux des enfants du Monde! lui cria-t-elle en écartant les bras pour désigner l'ensemble du village.

Décidément, il était têtu comme un suppôt de Darkseid. Et Barda était réputée pour savoir donner des coups, pas pour faire la parlotte. Qui donc pourrait lui faire entendre raison? Et il fallait lui accorder cela: ce Lantern orange était rudement fort, Barda n'allait pas s'amuser et à le frapper indéfiniment. Pendant ce temps-là, l'ignore vieillard devait se réjouir du haut de la colline!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Déc 2015 - 23:51
Ah !!!

Le lutin réagit avec entrain lorsque Barda envoya une boule de neige sur Larfleeze. C'était un sport traditionnel et de haut niveau au village des lutins.
Pulsar Stargrave, lui, marmonna.

Ce n'est pas un projectile bien efficace...

Vous rigolez ?! Bon ouais, c'est une amatrice, ça se voit. Mais, avec le bon poids en cailloux à l'intérieur et ce qu'il faut de couche bien glacée autour, ça peu aligner à terre un pingouin à 100 mètres !
Et je peut en dire quelque chose, j'ai été sacré champion il y a 15 ans, même si je me suis un peu rouillé depuis.

Pulsar ne sut quoi répondre aux paroles de ce lutin bien étonnant selon lui.

Le lutin repris ses encouragements de plus bel alors que Big Barda enchainait les coups contre ce ''vieux phoque roux'' d'après ses propos. Quand une nouvelle voix s'ajouta à la sienne, derrière les deux spectateurs.

Une boule de neige peut encore faire mieux.

Ah ! Vous voyez !

Père Noël vous venez encourager Barda vous aussi pour qu'elle dézingue cette horrible peluche vivante ?

Le lutin continua un instant à lâcher un nouveau flot de moqueries contre l'adversaire de Barda avant de prendre enfin conscience de la réapparition de l'illustre personnage.

Père Noël !
Vous êtes de retour !

Le lutin se jeta aux jambes du Père Noël comme l'aurait fait un enfant auprès de ses parents et fut rapidement rejoint par tous les lutins heureux de revoir leur patron.

Et bien, je ne crois pas que nombreux sont les patrons à se vanter d'un tel accueil.

Heureux de vous savoir en vie, Monsieur.

Le Père Noël malgré son allure dépareillée, mais bien vivante, fit un clin d’œil au Majordome.

La couverture dentaire, c'est la couverture dentaire qui compte le plus.

Son regard alla ensuite en direction du combat qui faisait rage plus loin.
Si Barda était bien une redoutable combattante et pas Larfleeze, ce dernier disposait du pouvoir de la lumière Orange et encaissait les coups tout en ripostant de tir d'énergie en tout sens qui finissait de faire des cratère et des trous ça et là dans le village.

Bon...
Il faut arrêter cette folie.


Je vous assure que j'ai fait mon possible pour mettre Larfleeze en garde, mais c'est une vrais tête d'âne.

Mais oui, bien sûre ! Enfin, je sais ce que c'est que cette bête orange !

Non, ce n'est pas un âne, Puk.
Je l'ai observé l'année dernière quand il a déjà fait pas mal de dégâts. Et il va lui falloir faire beaucoup pour se racheter...

Mettant ses doigts dans sa bouche, le Père émit un puissant sifflement pour attirer l'attention des guerriers.

Stoppez votre combat !

Kringle est déjà partis, il a eu ce qu'il voulait.
Nous n'avons pas une minute à perdre pour réparer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Jan 2016 - 23:19
Barda stoppa net son combat avec Larfleeze et courut vers le Père Noël. Elle avait vu les lutins s'attrouper autour de lui et plus rien alors ne pouvait occuper son esprit sinon le fait de vouloir s'assurer qu'il allait véritablement bien.

- Grâce au ciel vous êtes en vie. Vous êtes un miracle à vous seul.

Elle reprit espoir face à cette réapparition. Maintenant que le chef des lieux était de nouveau sur pieds, ils allaient avoir un véritable plan pour tout remettre en ordre. Mais elle ne pouvait pas laisser ce dénommé Kringle s'en sortir comme ça. Il devait payer pour son atrocité.

Barda voulait-elle réellement l'affronter? Bien entendu, mais en aurait-elle le temps? Noel approchait et elle devait être aux côtés de son époux. L'ignoble personnage n'allait pas leur gâcher leur Noël à eux. Mais tous les enfants de la Terre avaient aussi droit à leurs présents.

- Il ne doit pas s'en tirer aussi facilement, Père Noël. Je suis prête à le suivre et lui donner une leçon.

C'était dans sa nature. Se battre contre Larfleeze pouvait lui apporter satisfaction, mais se battre contre le cerveau de l'assaut dépassait tout ce que Barda désirait.

- Notre ami Larfleeze sait où le trouver puisqu'il est venu en sa compagnie, déduit-elle en fronçant les sourcils.

Lui, il allait réparer ses dégâts. Elle, elle voulait cogner ce Kringle pour ensuite retourner victorieuse auprès de son époux. Cependant, le temps se faisait pressant et les cadeaux détruits allaient tout de même devoir parvenir jusqu'au enfants terriens. Le Lantern orange avait intérêt à seulement devoir claquer des doigts pour que tout se répare.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Jan 2016 - 19:30
Lorsque le gros bonhomme s'exprima vivement en bas et que la gladiatrice stoppa aussitôt combat pour s'émouvoir de sa réapparition, Larfleeze dû faire un pause. D'un regard sceptique, un sourcil froncé et l'autre relevé, il observa les embrassades entre l'individu en costume fourré rouge, les lutins et la guerrière.

Mais pourquoi diable tous le monde l'appelait Père Noël ? C'était bien l'imposteur !
Il s'était enfui avec les cadeaux et le Père Noël lui avait tiré dessus en digne représailles. Mais il avait survécu au puissant assaut et sans une égratignure visiblement.
Ce voleur était donc un personnage particulièrement coriace ou bien immortel.
Immortel... comme les contes de Noël...

La lumière se fit enfin dans le HLM et ce qui pouvait s'apparenter à un esprit se remis en fonctionnement dans la tête de l'Agent Orange.
Évidemment, il avait eu doutes, mais trop de fierté pour le reconnaitre avant que la fièvre de la bataille ne l'envahisse.

Père Noël ?

Il lâcha ses premiers mots d'une voix aigüe que même ses rares proches ne lui connaissait pas.

J'ai attaqué le village du Père Noël ?

Cette question était d'avantage posé à lui même bien que Stargrave leva les sourcilles comme un signe de confirmation et d'indignation mêlé de fierté en considération de ses précédents propos pourtant justes mais ignorées par ce bien stupide animal qui s'autoproclame comme son maître.

Larfleeze écarquilla les yeux avant de s'effondrer aux pieds de l'homme bien enrobé pour d'attraper sa longue barbe d'apparence duveteuse et s'en servir de cache larmes à la manière d'un jeune garçon avec sa mère. Il sanglota.

Père Noël... Pardonnez-moi Père Noël... Je ne savais pas... J'ai été manipulé... J'ai toujours était bon pourtant...

Je mérite quand même des cadeaux ?...

Ces propos étaient sincères même s'ils n'étaient guère appropriées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Jan 2016 - 20:51
Il la répugnait. Croyait-il réellement qu'il s'en sortirait avec de la parlote hypocrite et inappropriée? Il était responsable de la destruction du village. Barda voulait lui arracher la tête.

Le pacifisme de son époux lui apparut soudainement au visage lorsqu'elle reposa ses yeux sur le Père Noël qui se tenait face à Larfleeze. Cet homme était juste et extrêmement généreux, il ne souhaitait aucunement plus de dégâts.

Alors Barda devait mettre sa rage de côté et ne pas voir en Larfleeze un vulgaire punching-ball. Il demandait la rédemption après tout. S'était-il donc réellement trompé sur l'identité du Père Noël? Était-il vraiment "bon" comme il le prétendait?

Barda s'approcha du Lantern à genoux devant le Père Noël et lui agrippa la tête. Elle le fit reculer de plusieurs pas avant de se tenir aux côtés du vieil homme.

- Ne t'approche pas de lui, ne le touche pas.

Elle était calme et contrôlait quelque peu son désir de vengeance concernant Kringle parti loin déjà. Le temps passait et Scott allait l'attendre. Il ne fallait pas s'éterniser sur le fait qu'il avait fait des dégâts et que Kringle s'était honteusement servi de lui.

- Tu auras des cadeaux si les enfants reçoivent les leurs à temps, et pour cela il faut te mettre à la tâche pour réparer tes erreurs et le village, lui lança-t-elle en parlant à la place du Père Noël.

Elle faisait bien trois ou quatre têtes de plus que ce dernier et sa voix imposante et sèche s'adressant à Larfleeze laissait peu à la rétorque. Les bras croisés et les yeux plissés, Barda ne comptait certainement pas laisser un désastre se reproduire.

Il était pathétique aux yeux de la guerrière Néo-déesse. Mais il saurait remédier à ce bazar aussi vite qu'il avait contribué à sa création. Du moins, il en avait intérêt. Kringle volatilisé, Larfleeze se retrouvait seul face à un village entier avec à sa tête la Championne d'Apokolips.

Ce qu'elle ignorait elle, c'était qu'il avait la capacité de les annihiler s'il le désirait... Mais si ses propos étaient sincères, alors il n'aurait aucun mal à écouter Barda.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 12:39
Attrapé comme un vilain chiot, rejeté comme une vieille chaussette, grondé comme un morveux chenapan... Larfleeze n'apprécia guère d'être traité de toutes ces manières, comme d'une seule, d'ailleurs.

Une aura orangée l'enveloppait de plus en plus intensément. Ses poils se hérissaient et dansaient comme les flammes d'un chandelier tandis que du feu ocre lui sortait des yeux et de la bouche. Ses poings étaient serrés avec détermination et il en jaillissait des étincelles d'énergies, faisant immédiatement fondre la neige alentours. La température interne de l'Agent Orange grimpait rapidement si bien que c'était à présent ses pieds qui faisaient s’évaporer l'eau glacée sur lequel il avait pied. Un nuage de vapeur se formait comme si cette fumée provenait de lui même, à la manière d'une bouilloire à la la limite de l'explosion.

Il cria d'une voix amplifiée comme s'il avait eu un mégaphone.

FEMELLE !

JE SUIS L'AGENT ORANGE !

JE SUIS CRAINT DANS TOUT L'UNIVERS ET AU DELÀ !

JE SUIS...


Larfleeze.

Le Père Noël le coupa et s'avança pour lui faire face, les bras croisés, le regard sévère, comme celui d'un grand-père qui venait de surprendre son animal en train de se soulager dans un coin du salon, ou un vêtement sale trainant sur le sol de la chambre, ou encore son petit fils en train de fumer en cachette.

Larfleeze l'observa avec défi quelques secondes avant qu'il ne s'éteigne subitement, regardant cette fois l'esprit de Noël avec honte la tête baissée.

Larfleeze est désolé.

C'est bien. Mais cela ne suffit pas.

Le temps nous manque, c'est pourquoi je vais m'empresser de l'arrêter, mais pour un maximum de 24h. Cela nous permettra de reconstruire le village, mais concernant les cadeaux, je n'ai pas les moyens de reconstruire les millions qui viennent d'être détruits en si peu de temps et sans usines.

Pour appuyer ses parolse, le Père Noël montra de la main les ruines fumantes de l'usine au loin, dynamitée par l'escouade de Kringle.

Et c'est là que tu interviens, Larfleeze.

Il faut te rendre sur la planète originelle du peuple lutin, seul eux disposent de suffisamment de jouets pour nous venir en aide. Mais, il s'agira d'un emprunt d'urgence et non d'un vol.

Il insista sur ce dernier mot.

Pour te guider, je vais avoir besoin de...

Moi, moi, moi... !

Le lutin qui sautilla en levant la main à la manière d'un insupportable écolier était Puk, celui qui avait bavardé avec Pulsar précédemment.

Hum...

Moi, moi, moi... !

Holly ?

Oui, Père Noël !

Une lutine sortit des rangs de lutin pour se poster devant le Père Noël avec une allure plutôt militaire.

Moi, moi, moi... !



Capitaine Holly Short pour vous servir, Père Noël.

Et moi ?... moi... m...

Commença à sangloter Puk.

Tu sera de mission aussi, Puk

Annonça le Père Noël non sans dissimulé un soupire de contrainte.

Je peux très bien gérer seule, Père Noël. Ne me coller pas avec ce type !

Et oh... Ce n'est pas comme ça qu'on parle à un camarade.
Et puis je suis né sur Lutania, moi, madame. Pas sous terre...

La Capitaine lutine ferma les yeux. Visiblement, elle se retenait déjà de baffer son coéquipier qui commencer à énumérer tout ce qu'il connaissait sur la planète des lutins avec un ton particulièrement prétentieux.

Le Père Noël se pencha alors en direction de Barda pour lui chuchoter.

Je comprend que ce ne sera pas un voyage forcément plaisant, mais j'ai encore besoin de toi Barda.
Je n'ai pas confiance envers Larfleeze, même si c'est à lui de réparer ses erreurs.
Pourrais-tu les accompagner et surveiller ce voleur ?...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Conte de Noël 2015] La Bataille des Royaumes glacés (à la confiture d'orange et au coulis de grenade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Conte de Noël 2015] La Bataille des Royaumes glacés (à la confiture d'orange et au coulis de grenade)
» Bataille des 5 collines - 1er BEP
» Rapport de bataille breto/ogres du 16/07
» rapport de bataille : 2500pts CV vs Hauts Elfes
» Expo maquettes Castillon la Bataille 33 - 16 et 17 Mai 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-