[S6#2] L'ordinateur dur en marchandage

Invité

MessagePosté le: Sam 26 Déc 2015 - 22:53
Secret Six
Mission # 2



Le cerveau contre l'unité centrale, qui en sortira gagnant ?


Descriptif de la mission

Lieu :

La planète Colu.



La planète Colu est le berceau de l'envahisseur galactique connu sous le nom de Brainiac. C'est un planète surpeuplée, constituée de villes immenses, occupée par une unique civilisation bien plus développée et intelligente que l'espèce humaine. Les Coluans ont inventé des ordinateurs d'un tel niveau d'intelligence artificiel que l'un d'eux a pris la gouvernance de la planète, se nommant l'Ordinateur Tyran. Malgré le fait qu'il fait un moment défait par la LEGION, il est de nouveau aux commandes.
Ce retour de l'Ordinateur serait dû a un large affaiblissement de la planète après une attaque de Starro. Il est a noté que Colu est également depuis sortie de son système solaire d'origine. Elle n'a plus d'orbite et sa source de lumière et de chaleur n'est pas une étoile mais le Mur de la Source lui même (rp : http://dc-earth.fra.co/t1448-a-la-recherche-de-la-source)


Cible :

Pour vous rendre sur Colu (non pour en sortir), vous utiliserez la boite mère présente dans le Super-cycle, volé précédemment.




Le Super-cycle doit être votre monnaie d'échange contre la la sauvegarde génétique de Brainiac I alias Vril Dox. L'Ordinateur disposant du contrôle du Centre de sauvegarde des bases génétiques de tous ses habitants passés et présents.





Objectif de la mission :

Rendez-vous sur Colu.
Assurez-vous que l'Ordinateur dispose bien d'une sauvegarde de l'intelligence de Vril Dox.
Obtenez là en échange du Super-cycle.
Revenez sur Terre.



Dangers :

L'Ordinateur tyran n'est pas connu pour être une gouvernance pacifique, s'il se montre menaçant vous devrez vous montrer plus fort et plus intelligent que lui pour obtenir ce que désir Mockingbird.






Règles du RP

Les membres concernés sont : Ultra-Humanite, Deadshot, Merlyn.

Chaque membre poste dans l'ordre qu'il désir au départ.
Il n'y a pas d'ordre de réponse à respecter dans un tour, chacun postant toujours quand il le peu, et il n'y a pas de minimum de lignes à respecter, un post peut donc être court si l'inspiration et le temps vous manque.
L'animateur postera à la fin de chaque tour en relançant un nouveau. Soit l'animateur poste après que les trois joueurs aient posté selon sa disponibilité, soit l'animateur poste 8 jours après son dernier post, même si tous le monde n'a pas posté. Cela assurera le dynamisme du sujet.

Cette mission n'est pas gagnée d'avance. Si vous vous montrez peu actif et peu apte à être capable d'obtenir ce que désir Mockingbird, la mission sera considérée comme un échec. Mais je compte sur vous pour la réussir Pouce levé


Si vous voulez discuter du sujet, poser des questions d'ordre pratique, obtenir des informations sur des éléments en particulier, etc. N'hésitez pas à le faire ici : http://dc-earth.fra.co/t3089-missions-2
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 19:26
Floyd attendait, depuis maintenant cinq minutes. Il attendait ses camarades pour partir sur Colu, la planète qui les attendait pour une sorte de transaction. Sans se souvenir des détails, Floyd savait qu’il devait faire vendre une pièce du vélo qu’ils avaient dérobés à CADMUS il y avait une semaine au moins. La seule chose que Lawton avait besoin de savoir, c’était qu’il devait négocier, et bien. Ça n’était pas un problème pour Deadshot qui avait réussi à vendre ses services depuis un grand nombre d’années déjà, en négociant des sommes parfois pharamineuses. Floyd n’était pas stressé, pourtant il n’avait pas dormi. C’était la deuxième nuit blanche qu’il venait de faire. Il se demandait en fait qui pouvait être le fameux Mockingbird qui les menait en bateau depuis le début de cette histoire. Il était clair que chaque mission qu’ils entreprendraient donnerait un indice important sur l’identité de ce personnage. Il est évident que c’est un homme qui a connaissance des planètes, et de la présence de Brainiac. Plus encore, il souhaite la copie d’un Brainiac. Pour quoi faire ? Asservir le monde ou le protéger ? Il serait étonnant de voir qu’un héros avait commis une série d’impunités par le biais d’un escadron de vilains pour sauver le monde. Mais compte tenu de la révélation d’une intrus parmi les rangs du Secret Six lors de la dernière mission, Floyd avouerai lui-même qu’il ne serait pas surpris. Qui sait, peut-être que Batman était derrière tout ça. Floyd avait l’impression de voir Batman partout. D’où les nuits blanches de Lawton peut-être. Le pire pour Floyd serait d’apprendre qu’il était manipulé par l’un de ces camarades, qu’il se serait fait manipulé par l’un d’eux. Quelle humiliation se serait pour un mercenaire de la sorte. Cette option surprenait plus Floyd, car il se doutait qu’aucun de ces collègues n’était réellement assez mauvais pour faire le sale boulot lui-même. Tous étaient des individualistes, mais aucun n’était manipulateur. Aucun à part Ultra-Humanite. Mais même lui avait trop d’orgueil pour appeler quelqu’un comme Deadshot, parce qu’il était individualiste. C’était, remarquais Deadshot, une caractéristique de bon nombre de Vilains, et que c’était leur faiblesse. Bane, ancien collègue de Lawton, l’avait compris, et avait unis un grand nombre de vilains pour affaiblir Batman, et même s’il les avait vaincus, Bane avait réussi à le briser. Encore Batman, pensait Floyd. Si Bane l’avait fait, pourquoi pas eux ?
Dans sa réflexion, Floyd avait été coupé par l’arrivée de Humanite, et plus loin de Merlyn. Floyd était volontairement caché en retrait, pour arriver plus tard que les autres. Deadshot aimait bien être sous-évalué de ces collègues, qu’ils pensent que c’est un incapable. Créer ce genre d’effet de surprise peut être avantageux si un de ces collègues se retourne contre Floyd.
« Encore un problème d’individualité, tiens… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2016 - 15:01
Pour cette nouvelle mission, Merlyn s'était beaucoup préparé et lourdement équipé.

Il en avait vite déduit qu'ils allaient devoir faire face à des être qui n'étaient pas constituées de chair et de sang et à une technologie qui les dépasseraient. Ils allaient donc devoir être plus malins que les machine et cela Merlyn n'en doutait pas. Amateur d'armes anciennes, l'archer accordait un crédit modéré à la technologie moderne. Il est incontestable qu'une bombe nucléaire détruis bien plus de vie qu'une volée de flèche à la minute, le cas de Coast City en est un exemple, mais la nature instable d'une telle technologie a son lot de défauts. Après tout, dans l'histoire, combien d'hommes sont tombés sous les flèches et combien sont tombés sous le feu atomique ? Faire une simple comparaison de chiffre est bien peu pertinente au vu de différents autres facteur, certes. Mais, le progrès est bien l'une des notion que l'on aurait tord de trouvée incontestablement utile.

Contre les cerveaux informatiques, ils avaient leurs cerveaux organiques et notamment un gros, compte tenu de la présence de l'Ultra-Humanite dans cette mission. Celui qui se désignait comme le génie de la bande, allait devoir le prouver.
De son coté, Merlyn s'était équipé de flèches justement technologiquement améliorée pour faire face aux dangers potentiels qu'il avait listé et étudié avec soin. Se préparer à toutes les situations était son apprentissage et son avantage. En ce qui concerne les flèches gadgets, Merlyn devait encore une fois remercier secrètement le génie et les relations de son vieil adversaire, car une bonne partie de ces projectiles se trouvaient évidemment être des copies des flèches vertes observées et subtilisées.

Le poids de cet armement étaient réduit au maximum, mais se ressentait tout de même sur les épaule de l'assassin. Les muscles et l'esprit compensaient heureusement son âge.

»On est partis ? » dit-il simplement à ces compagnons d'armes.


Peu après, le Super-cycle émis un bruit d'explosion alors que c'était le tissu même de l'espace qui se déchirait pour faire apparaitre un trou de lumière.
Merlyn n'appréciait pas du tout ce genre de déplacement et ce n'est pas sans craintes qu'il se vit lui, ses alliés et le véhicule aspiré dans le vortex les menant vers l'inconnu.

Aussitôt ils réapparurent au dessus d'une ville à perte de vue aux constructions monstrueuses qui feraient rougir Dubaï. Elle avait exactement l'air d'une ville futuriste comme s'amuser a se l'imaginer les auteurs de romans de science-fiction, mais rapidement un autre élément bien plus énorme capta son attention...





La planète ne disposait d'aucune étoile et pourtant lumière et chaleur provenait de cette surface dont on ne voyait pas le bout autant en largeur qu'en hauteur qui se trouvait à leur gauche au delà de l'horizon de la planète. Ce mur pouvait se trouver à quelques milliers de kilomètres comme à des millions ; il semblait si grand que l'on ne pouvait pouvoir l'imaginer de près. Peut-être s'agissait-il d'une illusion, mais en tout cas était-elle très vraisemblable et le mettait particulièrement mal à l'aise, car sa nature ne semblait pas humaine. Les milliers d'yeux gigantesques des statues qui le constituait comme d'irréductibles gardiens lui donnaient l'impression de sonder toutes les couches de son âme. Mais ils n'avaient pas l'air pour autant menaçant, seulement d'une puissance infinie qui méritait un profond respect voir une vénération.
Étaient-ils arrivés aux portes du paradis ?

Réflexions et méditations n'étaient pas au programme, car leur présence dans le ciel de la cité fut bien vite repérée par les forces en présence et des véhicules volants commencèrent à arriver de toute part pour les encercler...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 12 Jan 2016 - 1:08
C'était le moment de prouver que l'intellect d'Ultra-Humanite comprenait toutes les sciences, y compris économiques et sociales. Ce marché serait un jeu d'enfant pour lui. Et ce n'est pas des êtres d'une autre planète qui iraient le contredire. Espérons néanmoins que ces deux compères ne fassent pas tout capoter, ce qui semblait être le hobby de Deadshot, d'après leur récente escapade. Quand à Merlyn, il semblait déjà plus professionnel. Humanite comptait bien jouer la dette qu'avait Deadshot pour lui si cela était nécessaire. Il était donc plutôt confiant. Tant qu'il était aux manettes cela devrait bien se passer.

Ils partirent donc rapidement et Humanite fut impressionné, ce qui est rare, devant ce qu'il avait devant les yeux. Ces êtres étaient bien plus puissants que lui, il devait le reconnaître. Mais rien n'empêche d'apprendre d'eux. C'est pourquoi il se mit en tête de soutirer quelques connaissances ou technologiques de cet endroit, que ce soit matériel ou pas. Et discrètement cela va de soi, car il ne pensait guère que ces gens furent prêteurs. D'ailleurs, la marchandise qu'ils allaient recevoir en échange de leur véhicule volé l'intriguait au moins autant si ce n'est plus que cet endroit. Cela fermait et ouvrait des possibilités quand à l'identité de Mockingbird. Et cela inspirait aussi méfiance d'Ultra-Humanite, qui s'imaginait de plus en plus comme un misérable pion sur un échiquier dont il n'avait qu'une vague idée, ce qu'il était sans doute finalement, mais se refusait de l'avouer. Pour l'instant il décida de marcher droit, mais qu'une bonne occasion se présente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 12 Jan 2016 - 21:12
Plusieurs véhicules volants et entièrement automatisés de surveillance encerclèrent le Super-cycle et leurs occupants rapidement.
Dans d'autres occasions, ils auraient fait feu sans aucunes formes d'avertissement, désintégrant la potentielle menace de manière purement systématique. Cependant cette fois-ci leurs scanners avaient révéler quelque chose de grande valeur ; un fait bien rare.
Il ne s'agissait pas de la forme de vie primitive à bord du véhicule, mais bien évidemment du véhicule lui même qu'ils conduisaient. Le Super-cycle était alors devenu l'assurance vie des membres du Secret Six, du moins temporaire. Car, peut-être bien que leurs cerveaux renfermaient également des informations intéressantes sur le dit objet précieux et il serait dommage de les atomiser si promptement.

Montrant toutefois un armement très développé comme moyen de persuasion, les surveillants ordonnèrent d'une voix robotique et forte aux intrus de les suivre. Ce que le Super-cycle fit docilement, car il avait été de toute façon programmé pour cela.

Ils descendirent ainsi dans la Cité offrant un spectacle encore plus incroyable de près que de loin. Le rêve de tout cinéaste de science-fiction.
Leur descente visait le cœur de la Cité, la haute gouvernance qui était plus que vraisemblablement présente dans la gigantesque et solide tour dans laquelle ils pénétraient à présent.

Le Super-Cycle se gara docilement dans un espace prévu à cet effet, imitant quelques véhicules de surveillance postés à ses cotés. Ceux-ci ordonnèrent cette fois-ci aux êtres organiques de quitter leur siège et de se diriger en direction de la grande porte qui leur faisait face où les attendaient leur grand maître, curieux de connaitre leur identité et impatient de les accueillir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2016 - 0:07
[Nouveau tour ! Attention, j'ai l'avantage sur vous ! J'ai choisi de ne pas poster avec Merlyn juste avant, même quelques lignes, pour être au même niveau, mais il va falloir survivre.]


Le ton rude tenu par les robots n'étaient guère aimable s'il pouvait être envisageable qu'ils puisse être programmé avec un minimum de souci pour la politesse. Mais, en plus de ce vilain trait de caractère, ils se montraient également impatients ; surtout face à l'immobilisme des Secrets Six dans leur véhicule.
Avaient-ils flairé le piège ?

Peu importe, ils étaient de bien faibles intrus dans cette cité sur-développée. Comme des vers de terre sur le parquet d'un salon, ils n'étaient pas à leur place et ne tiendraient pas longtemps face au maîtres des lieux.
C'est pourquoi, comme leur demande ne fut répondue, les robots encerclant le Super-cycle se levèrent aussitôt pour passer à l'offensive en larguant des gaz toxiques au niveau de leurs parties inférieures. Ils n'avaient pas vocation à être mortels, mais particulièrement narcotiques.

Le doute n'était plus permis, le marchandage n'avait même pas débuté qu'il se présentait déjà mal. Il allait falloir faire jeu égal avec Colu pour se prétendre capable de négocier avec celle-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Jan 2016 - 14:58
A peine arrivés sur Coru, Floyd et ces compagnons furent accostés par des soldats robotisés. Ceux-ci, loin d’être doués de politesse firent poser le vélo, suite à quoi ils demandèrent aux trois comparses de sortir du véhicule. Floyd n’avait pas envisagé de descendre du vélo.
« Pas question de quitter la marchandise. Sans elle, pas de marché. Sans elle on est mort
Sous son masque, Deadshot mâchait bruyamment son chewing-gum. Il n’avait même pas fait attention à ses camarades restés aussi assis sur le véhicule. Sans trop prendre au sérieux les robots, Lawton s’allongea, songeant au paysage extraterrestre qu’il ne verrait qu’une fois dans sa vie. Sa réflexion fut cependant vite stoppée par des gaz lancés à leurs pieds. Ce dernier se baissa alors et se replia à l’intérieur. Une grenade à gaz atterrit alors dans le super-cycle. Cette dernière action donna à Floyd l’occasion de tester un apport récent à son masque : un petit filtre pour les gaz. Ce filtre n’était pas parfait, mais il permettait à Lawton de rester debout. Il se brûlait juste un peu les poumons. Plus qu’avec une cigarette. Peut-être plus qu’avec le paquet entier dans la bouche. Mais c’était supportable. Alors qu’il analysait la situation de son côté, il attrapa la grenade et la lança sur la tête d’un robot. Floyd se releva, et vit les gardes en position de tirs. Un des gardes tira vers le mercenaire. Ce dernier évita le projectile qui lui passait alors prêt du visage. Celui-ci atterrit à l’arrière du vélo. En se baissant, Floyd vit que ça n’était pas une munition létale. Une sorte de taser de l’espace. Floyd ne savait pas où étaient ses alliés, et il s’en fichait. Floyd mit en place des balles électriques dans ses canons à ses bras, et lança un fumigène sur la place où se situaient les robots. Il laissa la fumée s’éparpiller puis il sauta vers un des robots à qui il asséna un coup. Tirer dans cette situation n’était pas une bonne idée. Ça ne devait se faire qu’en cas de dernier recours. Alors que le fumée se dissipait, Floyd se retrouva nez-à-nez avec un garde qui lui donna un coup dans le ventre. Dans la foulée, le même robot tenta de lui asséner un coup de crosse. Floyd prit alors sur lui et para l’attaque. Il profita de cette parade pour réaliser une clé de bras à son adversaire. Il le retourna puis  le mit au sol les bras bloqués. Alors que celui-ci débâtait et que d’autres de ces camarades le rejoignaient, Floyd leva son bras vers la tête du robot à terre et tira trois balles au tour de cette tête. Le bruit fit arrêter les robots qui levèrent les armes vers lui. Le garde à terre ne se débattait plus. D’une main, Floyd tenait les bras du garde à terre, de l’autre, il visait sa tête avec le canon de son arme. Il leva la tête vers les autres gardes qui le visaient puis dit :
« Vous pensez que votre patron vous laissera abimer le carrosserie de son nouveau joujou ? Parce que vous avez tiré en plein dedans. Alors si vous ne voulez pas aggraver votre cas, je vous conseille de baiser vos armes et de nous amener à votre patron. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 29 Jan 2016 - 0:36
"Bon va falloir la jouer finaud maintenant se dit Humanite à lui-même, tenant de garder son calme. Car si ils voulaient être sûr de réussir leur mission il allait garantir le bon déroulement du marché. Pendant que Deadshot dit tout fort ce que Humanite pensait tout bas, il installa discrètement un petit dispositif explosif sous son siège, après avoir vérifié que personne ne le regardait. Pas grand chose, ça ne détruirait au mieux que l'intérieur du véhicule, mais c'était suffisant pour traiter d'égal à égal avec les maîtres des robots. Et ces derniers se mirent à les attaquer. Humanite conclua en roulant des yeux :
- On va encore s'en prendre plein la tête.
Le gorille mit immédiatement sa main devant son museau pour éviter de respirer un maximum de ces gaz. Et se tassa au fond de son siège. Concentrant son énergie mentale, il mit hors d'état de nuire certains gardes le mettant en joue en faisant voler leurs armes au loin, pendant que Deadshot allait vraisemblablement leur foutre une raclée. Humanite s'adressa à ses deux compères, ne sachant si ils pouvaient l'entendre :
- A quoi ils jouent ? Tout ce qu'ils vont faire c'est détruire ce qu'ils veulent...
Ultra-Humanite descendit finalement du véhicule, évitant tant bien que mal les différents projectiles lancés à son encontre. Sa taille n'aidait pas et des tirs le frôlèrent, faisant roussir quelques poils, touchant le véhicule au passage. Les gaz ne le mit pas K.O. néanmoins son esprit commença à se faire de plus en plus faible. De rage, il prit en main le système déclencheur du dispositif explosif qu'il avait placé, mais il avait encore assez d'esprit pour ne pas l'activer. Car la destruction du véhicule signifiait la fin du marché, et vraisemblablement leur fin, ceci devrait être activé qu'en cas d'extrême dernier recours. Il regarda donc Deadshot se débrouillant, jusqu'au moment où il dit ce qui devrait mettre à terme ce début catastrophique. Du moins, le gorille l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 31 Jan 2016 - 19:59
Merlyn imita naturellement ses collègues en gardant position alors que les robots leur ordonnait de sortir du véhicule et de franchir cette mystérieuse porte où n'importe quoi pouvait les attendre.
Réclamer que le maître de cette planète se déplace lui même vers eux manquait sérieusement de politesse, mais l'étiquette comptait moins que la survie dans un espace aussi hostile, tel le fit remarquer très justement Deadshot. Merlyn acquiesça sans dire un mot de plus avec une attitude bien moins décontractée que son confrère tueur.

Aussi, lorsque les deux surveillants qui les avaient escorté se relevèrent après leur refus, Merlyn réagit par anticipation, une flèche électromagnétique déjà en main.
Les robots les attaquaient au gaz, une manière propre de les éliminer et dont les machines étaient évidemment insensibles. Merlyn tira sa flèche et mis aussitôt après, son masque prévu pour le protéger de ses propres gaz. La flèche perça légèrement la structure métallique de l'une des sentinelles et déchargea des impulsions. Sous leurs effet, le drone de surveillance s'arrêta immédiatement, tombant lourdement au sol. Il avaient bien les bons atouts en manche, merci à Green Arrow et ses projectiles modifiés.

Prenant appui sur le véhicule, Merlyn tira une seconde flèche sur le deuxième qui continuait à disperser des gaz qui auraient à terme mis à mal son masque. C'est alors que d'autres robots entrèrent en scène. Ceux-ci aux formes plus humanoïdes, avec des bras, des jambes et une tête, apparurent et braquèrent sur eux des armes plus conventionnelles. L'archer ne pouvait gaspiller toutes ses flèches sur une armée de machine bien plus nombreuse que ce que son carquois pouvait accueillir en carreaux. Il dût alors se positionner derrière le Super-cycle pour s'en servir d'abris temporaire. Le vélo supportant les tirs mais Humanite nota qu'ils risquaient de le détruire stupidement s'ils s'acharnait.

« Il n'y a pas moyen de contrôler le Cycle comme l'a fait Mockingbird pour les abattre tous ? » questionna l'archer.

Mais, Humanite avait déjà quitté le véhicule s'exposant très dangereusement. Merlyn compris son action en apercevant le petit détonateur qu'il avait en main. La situation prenait une tournure de plus en plus suicidaire, Merlyn ne comptait pas vivre ou mourir sur cette boule de terre mécanisée...
Heureusement pour l'imposant gorille, l'attention des soldats étaient gêné par les fumigènes et occupé par Deadshot qui choisit d'en prendre un en otage. Une manœuvre qui semblait encore plus risquée pour Merlyn ne pensant pas que ces soldats ait une quelconque valeur pour servir d'otage ou de moyen de pression quelconque. Les soldats pouvaient très bien avoir même un système d'autodestruction...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 31 Jan 2016 - 20:20
[HRP : Encore désolé pour le retard. Je me permet de manipuler Merlyn pour faire un petit plus d'actions. Mesurez bien vos actes, vous êtes en terrain hostile et inconnue Wink]


BOOM !

Le robot tenu par Deadshot explosa sans prévenir. Ces petites machines créé en série, faiblement équipées, incapable de rivaliser avec la force d'un humain, sans une véritable conscience ne s'étaient pas activés pour faire dans la dentelle. Il s'agissait de vraie chair à canon pour tester dans un premier temps les invités.
L'explosion ne fut pas importante, mais suffisante pour souffler le tireur à plusieurs mètres, son costume exposé au flammes et son ouïe à un bel éclatement.

Ce retournement fracassant d'une situation qui semblait revenir à l'avantage du Secret Six surpris les mercenaires. Merlyn serra les lèvres sous son masque, espérant que Floyd avait un costume bien renforcé et pouvait tenir le choc. Il bondit en direction de là où le tueur avait atterris pour lui éviter d'être une cible facile s'il n'était que simplement choqué. Arrivé à ses cotés, il le tira à l'écart en prenant la température :

« Ça va, collègue ? »

Deux portes latérales au hangar s'ouvrirent alors et de plus gros soldats aux allures de cyborg apparurent, bien plus menaçants, mettant en joue les trois membres du Secret Six avec les bras modifiés en forme de canon.


Une nouvelle voix retentis dans la salle :

« Vous la créature simiesque ! Retenez votre geste ! »

Celle-ci venait du cyborg le plus proche d'Humanite. Bien qu'il soit fait de métal solide, sa structure sembla vibrer et se modifiée pour adopter un apparence tout à fait différente, bien plus humaine.


« Je suis le dirigeant de ce monde que j'ai asservis entièrement ! Je suis l'Ordinateur Tyran ! »

« Pensez-vous réellement pouvoir encore respirer sur ce sol, créatures organiques, sans que je vous y autorise ?! »

« Vous devez votre vie à ce que vous pouvez m'apporter ! J'ai entendu vos parole, de quel marché parlez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 9 Fév 2016 - 18:14
[HRP : J'ai moi même du retard. J'ai hésité à poster directement avec Mockingbird, le délai étant arrivé, mais je peux tout de même donner un peu de tirade à Merlyn, c'est vite fait et vous accorder un peu plus de temps également. Mockingbird postera demain soir.]


Un univers de machines.

Merlyn n'était pas surpris, car le briefing avait été clair, mais il était vraiment attristé de voir cet ordinateur prendre les traits d'un corps humain et les juger de haut alors qu'il n'a aucune substance réelle, aucune âme.

Comment les peuples autochtones de cette planète en étaient arrivé là, jusqu'à ce qu'une machine en vienne à les diriger à la place de leur dictateur ?
Nombre d'auteurs de science-fiction avait fait travailler leur imaginaire sur de tels scénarios futuristes devant la montée inexorable du progrès technique au mépris du progrès humain. Leurs récits pouvaient être acclamés par la critique, Merlyn lui, ne lisait pas ce genre de littérature, mais en tant que sonneur d'alerte étaient-ils entendus ? Pas d'avantage que ceux qui préviennent de problème déjà bien réel et en cours...
Les civilisations modernes courts à leur propre perte et si sur Terre, les hommes trouvent un moyen pour palier le manque de ressources fossiles, l'archer ne serait pas étonné de voir leur folie les amener vers un modèle semblable à celui-ci.

Il se racla la gorge :

« Ordinateur Tyran.

Nous somme en effet en organiques et a votre merci, mais si vous nous exécutez, vous n'aurez pas les moyens de vous approprier l'objet avec lequel nous nous sommes rendu jusqu'à vous.

Puisqu'il vous intéresse déjà et que cette part du marché semble claire à tous, passons à présent à l'autre part : nos exigences.

En échange du Super Cycle, nous voulons l'assurance de notre survie après que le marché soit conclu, un moyen rapide et indolore de rentrer sur notre planète et l'intelligence de Brainiac sur un disque dur, ou quelque chose de similaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[S6#2] L'ordinateur dur en marchandage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [S6#2] L'ordinateur dur en marchandage
» ordinateur
» [SOFT] PHONEMYPC : Prendre le contrôle de son ordinateur [Payant]
» Conflit dans l'ordinateur...
» Conseils achat Ordinateur Portable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes-