Anniversaire et confidences (Pv. Jay Garrick)

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 2 Mar 2013 - 3:05
Flash traversa le pont séparant les villes jumelles et fonça à pleine vitesse. Zigzguant à travers les voitures immobiles dans le trafic urbain habituel des fins de journées de travail des hommes et femmes de Keystone. Il sortit de la ville même pour aller dans les petits quartiers en bordure des grattes-ciels. Aujourd'hui était jours importants et il ne l'avait pas oublier. Il arriva devant une petite maison simple typique du Midwest américain. Une devanture sobre parsemée de fleur en pot suspendu aux auvents. Évidemment en ce début de mois de mars il n'y avait que les pots aux vents, mais déjà les températures qui commençaient déjà à se réchauffer avaient donné un petit coup de pouce à la végétation locale. Devant la porte Flash enleva son costume pour laisser place à Barry Allen, petit policier de laboratoire de la ville de Central City.

Barry alla frapper à la porte et ce fut Joan qui lui ouvrit.

Bonjour Barry, comment vas-tu?

Barry embrassa Joan sur les joues comme toujours elle sentait la tarte au citron. Probablement qu'elle était en train d'en faire cuire une sous prétexte qu'elle attendait l'arrivée du jeune Flash blond.

Est-ce que Jay est à la maison?

Pas encore, mais tu peux l'attendre au salon si tu veux, il ne devrait pas tarder.

Merci.

Barry entra et alla s'asseoir dans un des petits divans du couple du troisième âge. Il sortit son petit paquet de sa poche et le déposa sur la table. C'était le jour anniversaire ou Barry avait pris le costume de The Flash à la place de Jay. À cette même date, chaque année Barry venait remercier Mr. Garrick de lui avoir permis d'utiliser son nom. Ce n’était peut-être pas grand-chose pour Jay, mais pour Barry de participer à cet héritage c'était le plus grand des honneurs. Joan vint lui porter une tasse de thé avec un morceau de tarte. Barry la remercia puis attendit en sa compagnie en demandant des nouvelles de Bart.


((Hors-Jeu: petit cours 101, j'ai tout mis ce qu'on pouvait voir dans les RPs dans ce RP.

1. Tu remarqueras mon souci du détail dans la description de l'environnement. Je donne un temps de la journée approximative, je situe l'action et je dis même la date. C'est certes un peu zélé, mais un premier post doit donner beaucoup d'information comme ça, ça permet au suivant de se servir des infos données afin de faciliter son écriture. Détailler aide à rendre plus réel

2. J'ai utilisé un PNJ (Personnage non-joueur) se sont tout les personnages qui ne sont pas interprétés par de vraies personnes. Tu peux les utiliser autant que tu veux tant que ça reste dans l'idée du personnage original. Par exemple je fais faire une tarte à Joan, je ne lui fais pas voler une banque, on se comprend? C'est quelques choses que tu pourrais utiliser. Généralement on essaie d'utiliser des PNJ proches de nous (par exemple moi : Iris West, Patty Spivot , un policier du crime lab etc. je me verrais mal utilisé Alfred Pennyworth même si techniquement je pourrais)

3. Les dialogues sont en couleurs une couleur par personnage qui parle. Moi la couleur de Barry est rouge. Je te conseille de te choisir une couleur que tu garderas toujours pour tes dialogues, dans tous tes Rps.

4. Je ne t'ai pas fait bouger. Je ne te pas fait arriver, ni parler, rien. Tu es totalement libre de tes actions, c'est primordial dans le RP. Je n'ai pas fait trop avancer l'action non plus, comme ça tu ne sers pas à rien, c'est une histoire qu'on construit à deux. Wink

5. L'encart hors jeu est en blanc et entre doubles parenthèses, je m'adresse à la personne pas au personnage
))



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Mar 2013 - 17:10
Jay couru jusqu’à sa petite maison en dehors de la ville. Il s'etait installé là car il était déjà toute la journée entre des buildings et il voulait pouvoir être dans un endroit non loin de la cité et en même temps avoir du temps à lui pour le consacrer à sa femme qu'il aime plus que tout au monde. Il arriva en dehors de la ville et vu un éclair rouge passer au loin. Il savait que c’était Barry Allen. Jay l’appréciait énormément. Barry et lui se rendaient souvent visite mais aujourd'hui était un jour spécial. Flash arriva devant sa maison. Il adorait se retrouver dans cette maison elle sentait bon surtout grâce au fleurs, aux tartes de sa femme et a son parfum. Jay ouvrit la porte vit sa femme en compagnie d'un homme qu'il connaissait bien.

Bonsoir chérie j'ai une petite surprise pour toi. Bonsoir Barry ravie de te revoir ça fait longtemps. Je savais pas que tu étais nostalgique.

Jay savait pertinemment quel jour on était aujourd'hui. Il donna les orchidées à Joan qui était toute impatiente de voir ce que son mari lui avait rapporté mais aussi inquiète du retard de son époux.

Oh Jay tu aurais pas dû merci beaucoup mon amour.

Elle lui sauta dans ses bras et l'embrassa. Le casque ailé de Jay tomba à terre. Une fois le baiser terminé Joan prit les fleurs et les emmena dans la cuisine. Jay sentait qu'elle avait préparé une tarte et les tartes de Joan sont celles qu'il préfère surtout celles au citron. Il serra la main a Barry. Puis se baissa pour ramasser son casque à terre.

Mais tu es en costume que c'est il passé ?

Et bien j'ai eu quelques priorités à faire je vais te raconter ma chérie je rentrais simplement à la maison quand tout d'un coup :

Tiens encore ?!
Je me faufilais dans une petite ruelle sombre et quittais ma chemise blanche et mon pantalon noir pour enfiler en un éclair mon costume flamboyant. Une fois l’éclair mis en avant sur mon torse et mon casque bien ancré sur ma tête je me mis a courir en direction d'une rue annexe a ma sienne. j'ai évité un bus remplis d'enfants qui rentraient de l'école sauté au dessus d'une décapotable rouge et noire et rattrapé au vole une petite balle de football qui se dirigeait vers la route. Je me suis arrêté devant un petit garçon blond qui courrait vers sa balle et je lui ai rendu sa balle en main.

Faites attention les enfants. C'est pas un endroit pour jouer au football.

Le garçon me vit et avec des yeux grands ouverts il ne put me dire que deux mots.

Merci Flash.

Mais J'était déjà loin mais j'entendis sa réponse et celle de ses amis qui lui demandaient comment était Flash.
J'ai traversé la ville, a travers les buildings et les grattes-ciels. Pour moi tout ces immeubles se ressemblaient ils étaient froids et sans vie. J'ai sauté au dessus d'une poubelle renversée que je remis droite et remis tout les déchets à l’intérieur les emballages de barre chocolaté les vieux journaux du Keyston City Herald. Je continuais ma course tout en évitant les vélos stationnés dans leur anneaux et les gens qui marchaient. J'arrivais devant une petite maisonnette remplis de fleurs. Je vis les roses, les tulipes, les tournesols. C'est a ce moment précis que j'aperçus la vendeuse. Une femme plutôt petite en train de ranger des marguerites sur une étagère en hauteur. Quand tout d'un coup celles ci se mirent a vaciller je couru, rattrapa la vendeuse qui allait tomber ainsi que les fleurs.

Attention ne vous faites pas mal.

Ah merci beaucoup Flash. Je suis trop vieille pour ça.

Ne dites pas ça nous avons le même âge.

Mais la petite femme était bien plus marquée par le temps que moi, elle était ridée, elle avait du mal a avancer et elle avait ses cheveux tout gris presque blanc.

J'ai votre commande

Génial, elle va être ravie. Combien je vous dois.

Oh Flash c'est gratuit pour les amis.

Ah non non.

Si,si j'insiste.

Alors J'ai pris les orchidées bleues celles que Joan préfère de la main gauche et déposais 50 dollars de la main droite sur le comptoirs.

Merci, à bientôt et faites attention aux fleurs qui tombent du ciel.

Au revoir Flash.

Et ensuite j'ai vu Barry au loin et je me suis dépeché de venir. Voila toute l'histoire

Joan me prit dans ses bras puis sorti avec les fleurs dans la cuisine je me suis tourné vers Barry

Je devrais à mon avis me changer.




Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 2 Mar 2013 - 21:31
Barry c'était levé pour accueillir Jay, c'était de petite politesse qu'il s'évertuait à garder. D'ailleurs fait cocasse Barry avait appelé Jay, Mr. Garrick jusqu'à se que Wally prennent son héritage. C'était seulement à partir de ce moment qu'il avait accepté de tutoyer son prédécesseur. Barry écouta l'histoire de Jay avec un bon sourire. Il admirait énormément Jay Garrick. C'était le héros auquel il essayait de ressembler. C'était le seul héros qui pouvait s'arrêter pour aider une dame à rattraper les pages de son journal qui volait au vent. Jamais vous ne verrai Superman, Batman ou Wonder Woman faire ce genre de geste. C'était la petite touche "je suis un citoyen comme vous" qui avait fait de Jay un si bon modèle. Barry avait toujours son petit sourire, il resta debout ne voulant pas s'asseoir avant que Jay le fasse lui même. Lorsque Flash I eu terminé son histoire Barry se permis un commentaire.

Toujours aussi actif Jay. Je te croyais au seuil de la retraite, mais même avant de rentrer à la maison tu trouves le temps de changer des vies.

C'était une petite blague que Barry lui faisait de temps à autre. Pour Jay Garrick la retraite n'était pas encore sonnée, mais c'était toujours drôle d'imaginer le super héros sur le bord d'une piscine en Floride essayant de profiter d'une retraite qu'il aurait bien mérité.

Citation :
Je devrais à mon avis me changer.

Je ne suis pas pressé mon ami, j'ai bien une seconde pour que tu te changes. De toute façon, j'ai toute ma soirée pour toi, Iris est au journal elle couvre la lancé d'Oliver Queen dans l'arène politique contre le sénateur Ross. Puis c'est une journée spécial pour nous deux, j'ai donc réservé ma soirée.

Barry se permit une petite tape dans le dos. Il avait son petit cadeau dans les mains. Il attendrait que Jay soit plus installé. Il ne restait sur la table qu'une petite assiette, avec des graines de tartes dans le fond et un ustensile qui n'avait même pas eu le temps de se salir tellement Barry avait mangé vite.

(( H.J. Petit truc que j'avais oublié de notifier ^^

1. Comme tu vois, j'ai interagi techniquement durant ton poste. *Avant que tu dises d'aller te changer et après* c'est quelques choses de possible à faire. Ce n'est pas toujours nécessaire, mais des fois ça permet de répondre à un dialogue et de pouvoir dire plusieurs choses en les séparant, car l'autre répondra.

2. Ta mise à jour est bien ^^. Je comprends que tu as fait que modifier légèrement ton poste. C'est correct pour cette fois, mais la prochaine fois essaie que ton "parlé" ressemble plus à du parler qu'a une narration de ta vie. Personne ne raconterait une histoire comme ça normalement.

Sinon tout est Okay ^^))


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 1:17
Ah c'est génial ! j'espérais aussi passer la soirée avec toi

Jay enleva en deux mouvements sont costumes et mis sa chemise blanche ainsi que son pantalon. Ce qu'il aimait avec ses vêtements c'est qu'ils étaient fais avec des tissus spéciaux les mêmes que celui de son costume ainsi que celui de Barry. Il pouvait les plier dans n'importe quel sens une fois déplié ils n'avaient jamais aucun plis. A cet pensé Jay souri. Rangea son costume dans son armoire sorti un paquet rouge avec un éclair dessus et se mit dans son canapé beige.

Je m'en vais mon Jay je reviens quand le film est fini je pense vers 23h

Elle embrassa Jay et fit un signe de tête à Barry

Bonne soirée les garçons et Barry si tu veux encore de la tarte il y en a dans la cuisine tu lui montrera Jay

Bon cinéma ma chérie et salue claire pour moi

Au claquement de la porte Jay fit un grand sourire à Barry.

Je vais te raconter une petite histoire qui m'ai arrivé il y a quelques années.

Jay adoré raconter des histoires et il était connu pour être un bon professeur et un bon conteur à l’époque ou Bart était son protégé il aimait lui raconter des histoires et les aventures héroïque de Barry.

Je commence il y a donc un certains nombre d'année je rentrais du travail et je venais de m’installer dans ce fauteuil

Il montra du doigt a Barry le fauteuil dans lequel il était assis.

Quand on frappa a la porte. Je suis donc aller ouvrir et un jeune garçon blond me souriait en me disant des choses incompréhensible. Je l'ai donc invité a entrer. Et la il me dit une chose folle il m'a dit qu'il était Flash. Je ne l'ai d'abord pas crus puis a l'aide d'une blague il sorti un costume et s'habilla et me raconta qu'il s’était égaré dans ma ville et qu'il était un de mes plus grands fans enfant. Moi qui voulait rester a la retraite pour de bon son enthousiasme et sa joie de vivre me fit reprendre le costume et c'est la que tout deux nous avons vécu une aventure contre le penseur, le musicien et l'ombre. Et depuis ce jour je n'ai plus jamais quitté mon costume. Je me souviens plus bien du nom du garçon

Jay regarda Barry et lui serra la main

Merci beaucoup Barry tu as changé ma vie. Merci

Jay a toujours eu beaucoup d'admiration pour Barry mais aujourd'hui il ne pouvait s’empêcher d’éprouver un honneur d'avoir rencontrer cet homme, ce héros et d’être son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 14:26
Barry me pus s'empêcher de sourire c'était une belle déclaration que Jay venait de lui faire. Il faut dire que le premier Flash avait l'habitude de toucher Barry. Il savait utiliser les mots qui faisaient du bien et qui donnaient espoir et envie. C'était un professeur excellent, pour cette raison. Il ne parlait pas aux héros, il parlait au civil, il parlait directement de son coeur à celui de son interlocuteur. Barry soupira afin de laisser sortir un peu la joie qui l'emplissait du commentaire.

Si on est dans les grands élans du coeur. Je vais te donner mon cadeau.

Dans le paquet il y avait une des bandes dessinées que Barry avait été petit. Une appelé The Flash avec Jay Garrick sur le dessus. C'était le seul souvenir que les gens avaient eu pendant longtemps des histoires du premier Flash. Le stratagème des ennemies de Flash I avait porté fruit, mais dans son coeur d'enfant Barry savait. Il avait toujours su et avait choisi son héritage grâce à ça.

Quand j'étais plus jeune, tu le sais, je me suis retrouvé rapidement seul. Avec un parcours comme le mien, on a rempli Iron Heights, je ne t'apprends rien. Mais c'est toi qui m'as donné le courage de me battre et de continuer à croire en la justice. Bien que je ne te connaissais pas. C'est ton histoire racontée dans ses pages qui m'ont poussé à me dépasser et à toujours croire en la justice. Je suis devenu policier à cause de ton héritage et de tes valeurs. Jay tu m'as aidé à passer à travers beaucoup de choses alors que tu n'étais même pas là, le jour ou tu es entré dans ma vie pour vrai est pour moi, l'inspiration de toute ma vie. Tu es un modèle pour tous les jeunes héros, mais tu les encore pour les... disons moins jeunes.

Barry ne se permettait pas beaucoup de sentiment devant les gens. Cherchant toujours à faire le drôle et à être la voix apaisante, il vivait en ce moment un beau moment de bonheur. Il adorait ces rencontres avec Jay c'était comme un retour aux sources. C'était agréable et honnêtement avec tout ce qui se passait depuis la montée en force du sénateur Ross ça faisait du bien de voir que des gens comme Jay Garrick existait toujours. Tien d'ailleurs l'idée lui vint de lui demander conseil à propos d'autre chose, mais tout d'abord laissons Jay parler.Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 17:53
De recevoir un cadeau comme ça remplit de joie Jay même si de coutume il trouvait ça plutôt étrange qu'on fasse des Bandes dessinées sur lui. Jay ne c'est jamais considéré comme un super-héros. Ça place et son but dans la vie était juste d'aider et défendre ceux qu'il aimait et ses idéaux. Il détestait la violence, l'injustice et le danger. Mais ce cadeau le touchait énormément Barry était un vrai Héros pour Jay il avait déjà fait tellement de chose extraordinaire. Jay prit la BD et l'ouvrit avec beaucoup de précaution. Il tourna les pages tellement vite qu'il finit le livre en 5secondes alors que pour Barry et Jay ca semblait etre une eternité. Jay regarda chaque page, chaque dessin, chaque mot et plusieurs fois il se surprit a penser " j'avais dis ça ? "
Il posa ensuite la BD sur la table puis se leva en direction de Barry

Merci beaucoup Barry mais tu sais je ne suis que peut de chose et de nous deux c'est moi qui suis le plus fier que tu portes le nom de Flash. Merci mon ami.

Il serra la main de Barry puis se tourna vers son cadeau. Jay tendit le paquet à Barry

Mon cadeau est de la même veine

Le cadeau était un cadre avec deux photos l'un représentait Wally, Bart, Barry et lui. Et la deuxième était la photo de Joan, Barry et lui lorsque pour la première fois Barry et Jay avait travaillé ensemble. Jay avait besoin aussi de se souvenir du "bon vieux temps" trop chose horrible c’était déjà passé et les petits moments comme ce de ce moment lui était cher. Jay regarda Barry avec un grand sourire et Jay connaissait presque par coeur Barry et il savait qu'il allait lui dire quelque chose d'important.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 20:14
Merci Jay s’est beaucoup apprécié.

Barry regardait les cadres fièrement. Surtout celui avec Wally et Bart. Ce n’était quand même pas rien. Flash était le seul héritage qui était actif de son vivant. C'était aussi le plus bel exemple de réussite. Chacun avait réussi avec brio à remplir les bottes de son prédécesseur. Il faut dire que ça aidait d'avoir des bons mentors et la relation entre un Flash et son successeur était toujours des plus harmonieuse. Barry déposa les cadres sur la table puis il se serra un peu les mains entre elles.

Euh Jay, je voudrais profiter du fait qu'on est tous les deux pour te demander conseil.

LE ton était devenu un petit peu solennel, mais pas graves c'était une petite question comme ça.

Tu te souviens de Daniel? Daniel West le frère de ma femme? Hé bien, il sera libéré dans quelques jours. Il n'avait rien de grave à son actif et ses deux "sorties" forcées auront aidé à sa libération conditionnelle. Il m'en veut encore beaucoup de l'avoir mis en prison, mais tu sais que c'était la chose à faire. Le problème est que je crois qu'il veut revenir dans la famille et Iris semble prête à l'appuyer. Je crois à la réforme des criminels, mais il m'en veut clairement. Je sais pas trop comment le prendre, je me demande si je dois l'aider ou si je dois laisser allez les choses comme elle doivent. Après tout, il restera pour toujours le frère d'Iris peut-être est-ce la chose à faire. Qu'est-ce que tu en penses.

Jay était toujours de bon conseil. En venant le voir ce soir, il avait prévu de lui en parler, après tout c'était normal c'était la figure paternelle la plus présente de sa vie. Il serait bête de s'en passer. Rien ne valait les conseils de quelqu'un d'expérience comme Jay. Les exemples de réforme et de réussite de réinsertion étaient quand même rares, mais il y en avait. Pied Piper un des meilleurs amis de Wally et Barry était l'exemple parfait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 21:04
Jay écouta Barry avec attention.Puis quand il lui demanda son conseil Jay ne pu s’empêcher de faire une petite blague.

Tu es sûr que tu veux un conseil sur ce genre de sujet. Tu me connais bien Barry moi je suis un grand naïf et je fais confiance à tout le monde.

Jay souri puis redevint plus sérieux mais garda un visage très serein et jovial.

Eh bien Barry ce que je peux te dire c'est que Daniel comme tu me l'as dis fais maintenant parti de ta famille et donc tu peux à mon avis le croire et croire les gens qui t'entoure quand ils t'affirme qu'il a changé. Et pour les fois ou tu l'as envoyé en prison c’était légitime et en plus dans une famille "normale" quand quelqu'un perd un peu le droit chemin il y a toujours quelqu'un qui essaye de le soigner par tous les moyens possibles. Et donc tu avais très bien fais mais tu sais c'est encore qu'un adolescent et je peux te le dire que adolescent on repousse ses limites et on aime jouer avec le danger.

A cette dernière phrase il souri il se souvenait de Bart qui n'en faisait qu'a sa tête quand il était plus jeune et maintenant il était un des grands héros de son temps.

Alors crois moi Barry malgré ses petits dérapages essaye de passer outre. Et puis lui t'en veux ce qui est normal mais avec le temps il va comprendre. Mais bon ne t'attend pas qu'il te remercie un jour.

Jay rigola, fit une tape dans le dos a Barry et lui fit un clin d'oeil. Puis il se pencha vers Barry et lui dit tout bas.

Et au pire si tu as toujours des doutes vaut mieux l'avoir près de toi pour le surveiller au cas ou. Comme on dit soit proche de tes amis mais le soit encore plus de tes ennemis.

Jay se recula, regarda la BD posée sur la table.

Ne t'inquiète pas. Ecoute un vieux de la vieille comme moi faire confiance aux gens a souvent du bon.



Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 3 Mar 2013 - 23:55
Voilà la réponse que Barry attendait. Une réponse calme sereine et pleine de sagesse. Jay avait toujours été de bon conseil pour Flash II. Ses réponses avaient toujours ouvert de nouvelles perspectives à Barry et c'était encore le cas aujourd'hui. Si on laissait Daniel seul, qui sait où il finira. Mieux valait le prendre sou son aile et même en cas d'échec qu'est-ce qu'il risquait réellement? Le pire qui pourrait arrivé c'est de blesser Iris, mais c'était ça soeur et malgré tout le bagage de Daniel, il l'aimait et il n'y avait aucun risque pour elle.

Bon, assez d'émotion pour ce soir. Tu es prêt à aller faire un tour en ville?

La soirée était encore jeune, mais contrairement à se qu'on pouvait penser, faire un tour en ville pour Barry ne voulait ne pas dire allez écumer les bars. Mais bien, allez courir dans leur déguisement. Courir pour deux speedsters était plus qu'un simple geste de locomotion. C'était partager la speedforce. Ce l'échanger comme un ballon et c'était surtout évacué son trop-plein. Pour Barry courir avec Jay, Bart ou Wally c'était comme partager un secret. Depuis qu'il avait compris son rôle dans la speedforce et sa connexion constante avec elle, il avait le sentiment encore plus puissant que courir le libérait un peu de la pression exercée par la speedforce. Ça lui permettait d'évacuer la soupape, et avoir un autre speedster pour l'attraper c'était encore plus gratifiant et grisant.

Barry ouvrit le petit compartiment de sa bague. Au contact de l'air ambiant le mini costume, plié en un minuscule rectangle s’agrandit pour former le costume bon taille de Barry. Il l'enfila rapidement et quelques poussières de secondes plus tard le blondinet rat de laboratoire faisait place à Flash II. Un costume rouge écarlate fait d'un tissu non réfléchissant ses bottes jaunes toujours bien propres et ses éclairs aux oreilles faisait de lui Flash II, celui qu'on appelait affectueusement le Scarlett Speedster.

Flash Fact: Je suis en train de t'attendre mon pauvre ami.

Barry s'élança rapidement et sortit de la maison. Il était sûr que Jay le rattrape rapidement. Barry ne poussait pas à pleine vitesse, le but n'était pas de faire une course, mais bien de profiter du moment entre amis. Il porta sa main à son oreillette gauche et l'activa. Toutes les radios de police de la ville se synchronisèrent sur son oreillette. Il n’était pas de sortit pour cette raison, mais s'il y avait du grabuge ça serait le moment parfait. Deux flashe en cavale, ça serait réglé en moins de deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013 - 10:44
Barry Allen/The Flash a écrit:
Bon, assez d'émotion pour ce soir. Tu es prêt à aller faire un tour en ville?

A cette question Barry connaissait déjà la réponse.

Avec plaisir. C'est toujours agréable de courir en ta présence.

Mais quand Jay eu fini sa phrase Barry n’était déjà plus dans la petite maison. Jay s'habilla rapidement il échangea sa chemise et son pantalon contre son costume. Il voulu sortir mais vu l'assiette sur la table ainsi que la BD.

Ah si je range pas Joan va encore dire...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'assiette se retrouva dans le lave vaisselle et la BD dans son armoire. Jay savais que Flash II l'attendait il décida donc de lui faire une petite blague.

Barry Allen/The Flash a écrit:
Flash Fact: Je suis en train de t'attendre mon pauvre ami.[/color]

Jay a ces mots passa aussi vite que possible par le chemin caché qu'il avait inventé quand son identité était encore secrète pour que personne ne sache ou il habite et surtout pas ses pires ennemis. C’était un long couloir sombre éclairé par des torches qui s'allumé toute seule au passage de Jay c’était Alan Scott qui l'avait aidé à les fabriquées. La faible lumière des torches montraient des toiles d'araignées au mur signe que Jay ne passait plus par ici.

Et heureusement que Joan passe pas non plus ici.

Il savait bien qu'elle aurait passé des jours entiers a faire le ménage. Et Jay aurait dû l'aider. Même si il aime faire des activités avec sa femme le ménage il n’appréciait pas plus que ça. Jay arriva à un tournant puis il vit de la lumière sortir au loin il courra vite et arriva a la lisière de la forêt on pouvait apercevoir Flash II qui attendait devant la porte. Et le regard d'aigle de Jay pouvait l'aider a voir qu'il n'avait pas fini la phrase qu'il avait commencé plus tôt.

Alors mon jeune ami là c'est moi qui suit en train de t'attendre.

Tout en criant ces mots Jay lui fit des grands signes de la mains avec un très large sourire. Jay aimait surprendre les autres et surtout quand on lui parlait de son âge avancé.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013 - 22:30
Barry était content de voir Jay arrivé mes bien qu'il avait les yeux rieurs il venait de se concentré sur la radio de police qui venait de transmettre un message intéressant pour Barry.

Attention appelle à tout les voitures, un des évadés d'Iron Heights s’est manifesté. Le grand théatres de Keystone est attaqué par Turtle Man. Je réponds, attaque de supervilains au grand théâtre de Keystone. Plusieurs civils.

Barry entendit: 19-2 en route, 19-3 en chemin 19-7 on arrive.

Plusieurs voitures de patrouille se rendaient. Mais si Turtle Man avait été une risée à l'époque de Jay les années de prison à Iron Height l'avaient endurcie. À l'époque connue comme the slowest Man alive aujourd'hui il était d'un tout autre matériel. Il avait découvert que son état était dû à un mutagène. Il agissait comme un vortex à vitesse. Il pouvait donc voler la vitesse de tout le monde et il paraissait alors allez à une vitesse normale. Wally l'avait affronté récemment et avait dit que c'était l'équivalent d'un combat à vitesse ordinaire. Le problème, Turtle Man pouvait enlever et remettre la vitesse de quelqu'un de manière ciblée. Ce qui rendait tout mouvement incalculable. Il avait notamment tenté d'utiliser son pouvoir pour assouvir certains fantasmes pervers avec les femmes qui l'avaient toujours snobé. Wally avait sauvé la mise.

Jay il y a des problèmes au grand théâtre. Turtle Man y fait une apparition. Tu es au courant des mises à jours sur ses pouvoirs? Parce que sérieusement aux dernières nouvelles il n’était pas à prendre à la légère.

Jay connaissait très bien Turtle Man. C'était un de ses adversaires réguliers. Barry lui ne l'avait pas connu. Les tortues sautent une génération selon toute vraisemblance. Barry fonça vers le vieux théâtre et rendu à quelques Pater de maison il vit toutes les voitures de patrouille arrêter dans le temps et ....

Wooooooooooo....

Arrivé en super vitesse et tomber dans un champ qui vous stoppe net, dans votre course. Le résultat était très peu probant. Une chute spectaculaire s'en suivit ou Barry alla s'écrasa dans un camion nous loin lui aussi arrêter complètement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013 - 11:38
Barry Allen/The Flash a écrit:
Jay il y a des problèmes au grand théâtre. Turtle Man y fait une apparition. Tu es au courant des mises à jours sur ses pouvoirs? Parce que sérieusement aux dernières nouvelles il n’était pas à prendre à la légère.

A ces mots Jay eu un flash back il se souvenait évidemment de Turtle Man et son séjour en prison l'avais transformé en un ennemis vraiment redoutable. Jay qui suivait les informations quotidiennes des prisons tout au tour de Keyston savait qu'il avait acquit de nouveaux pouvoirs.C'est pour cela qu'au moment ou Barry couru vers le grand théâtre Jay lui se méfiait. Il a donc décidé de rester derrière Flash II et de courir à une vitesse beaucoup plus légère que celle de Barry. En arrivant dans le périmètre contrôlé par Turtle Man Jay fut stoppé net mais pu se rattraper à temps pour ne pas tomber. Ce qui n’était pas le cas de Barry. Jay arriva au niveau de Flash II et ne pu s’empêcher de faire une blague.

Quelle est la différence entre un camion et une échelle? Passer sous un camion ne porte pas malheur.

Jay fit un clin d'oeil à Barry et lui tendit la main pour l'aider a se relever.

Donc voici les nouveaux pouvoirs de Turtle Man c'est assez impressionnant. Et à mon avis notre vitesse ne nous servira à rien. Barry faudrait qu'on le prenne par surprise je crois que cette fois il faudra utiliser une stratégie d'attaque. Tu sais ses points faibles n'est-ce pas ?

Jay les connaissait bien il avait fait enfermer plusieurs fois Turtle . Et la dernière fois il avait produit un vortex autour de lui pour l’arrêter. Et Jay s'en souvient, il n'est pas du tout aisé l’arrêter et comme il disait cette fois sa vitesse légendaire lui servirait à rien. Mais Jay savait qu'avec deux Flash ils allaient y arriver. Il avait confiance en Barry. Son esprit de policier et scientifique faisait de lui un grand stratège même si de coutume Barry aimait foncer dans le "tas".

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013 - 22:41
Barry était très sonné par sa collision avec le camion. La blague de Jay lui résonna dans la tête comme un rêve. De toute façon, ça devait être une hallucination auditive due au coup, jamais Jay ne se serait moqué de lui comme ça. Enfin, peut-être... il n'en était plus certain. Il ne s’attendait pas à un choc aussi sévère. Il avait compris, absorbé la vitesse, mais jamais à ce point-là. C'était pour lui presque inconcevable. Surtout qu'il sentait toujours son conduit à la speedforce très puissant et toujours ouvert.

Puis Barry se ressaisit, Jay lui parlait. Il se passa la main dans le visage pour se recentrer. Une stratégie? Il n'avait jamais combattu Turtle Man et il ne s'attendait pas à avoir un choc aussi grand dans son entourage. À combien de distance l'influence de Turtle Man s'étendait'-elle? Était-elle ciblé ou large à foison? c'était plein de donné qui n'existait pas pour Barry et pour un policier scientifique, chaque donné, même microscopique compte. L'inconnue était le pire des handicaps dans une bataille.

Je sais pas Jay. Je ne connais pas du tout Turtle Man. On va essayer de le trouver en courant après tout on ne sait pas sa zone d'effet est de quel distance.

Barry marcha vers où son instinct le guidait. Après tout Turtle Man agissait comme un vortex à vitesse. Il n'avait qu'à suivre la speedforce qui le quittait pour rejoindre le trou noir tortuesque. Barry était encore un peu sonné. Normalement la speedforce réparait les dégâts instantanément ou presque. Là il était soumis à la rémission normale et c'était atrocement long.

Si tu me parlais un peu de Turtle Man. Son comportement? Sa personnalité, ça m'aiderait peut-être. Je te rappelle que je suis le seul Flash à ne pas l'avoir connu. Quand il a fait son retour, j'étais "cliniquement mort." Qui allons-nous affronter?

Tout renseignement étant bon à prendre. On ne savait jamais contre qui on allait se battre. Comme dit précédemment l'inconnu est le pire des handicaps. Donc savoir un peu sur quoi on s'embarquait c'était Pluto aidant. Surtout que Jay était le Flash qui avait affronté le plus souvent Turtle Man.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 7 Mar 2013 - 21:34
Barry commença a courir il se dirigeait vers l'endroit ou sa speedforce était aspirée par le vortex de Turtle. Jay se mit a courir à ses cotés.

Barry Allen/The Flash a écrit:
Si tu me parlais un peu de Turtle Man. Son comportement? Sa personnalité, ça m'aiderait peut-être. Je te rappelle que je suis le seul Flash à ne pas l'avoir connu. Quand il a fait son retour, j'étais "cliniquement mort." Qui allons-nous affronter.

C’était vrai Barry était le seul qui n'avait jamais affronté cet adversaire. Jay se souvint de sa bataille au coté de Wally. Il avait réussi à vaincre Turtle en l'enfermant grâce a la vibration des bras de Wally et Jay tournait autour de lui pour le bloquer dans une tornade géante. Le combat n'avait pas duré plus de 20 minutes.

Eh bien c’était un adversaire qu'on a jamais vraiment prit au sérieux. La première fois que je l'ai affronté se n’étais qu'un petit voleur de bas étage. Mais aujourd'hui ses pouvoirs ont vraiment changé. Il est capable de voler sa vitesse à un objet ou à un être vivant. Il n'a jamais était aussi fort. Et c'est bien ca qui m'inquiète. En plus sans notre speedforce ça sera moins facile de le surprendre. Turtle est un enfant dans un corps d'adulte donc il vole par convoitise, et ne supporte pas d’être critiqué ou dirigé. Mais son séjour en prison l'ont changé c'est toujours le même enfant mais il s'est fait des relations . C'est de la que vienne ses nouveaux pouvoirs.

Le trajet dura 10 minutes mais pour Jay il dura bien 2 heures. Cette sensation lui rappelait l’époque ou il n'avait pas la speedforce quand il était un homme normal. Les deux Flash arrivèrent devant le grand théâtre tout semblait calme mais Jay avait l'impression d’être attiré tellement fort.

A mon avis il est dans le théâtre. Je me demande bien pourquoi cet endroit.

Jay avança en premier vers la grande porte du théâtre chaque pas qu'il faisait était de plus en plus lourd et de plus en plus lent . Il poussa la porte. Quand il vit un poing arriver droit vers son ventre. Il n'eut pas le temps de l'éviter. Jay vola dans les airs. Son vole plané dura une éternité. Jay tomba lourdement sur le sol. Mais il se releva aussitôt. Avec le nez qui saigné. Jay avait l'habitude de guérir instantanément mais cette fois cette guérison était bien plus lente et douloureuse.

Ahahahah Comme on se retrouve Jay.

Jay connaissait cette voix.

Turtle Man. Alors tu t'es offert des nouveaux gadgets ? Ça faisait longtemps. Comment t'es tu échappé ?

Jay voulait gagner un peu de temps pour analyser Turtle et surtout pour que Barry puisse aussi comprendre à qui ils allaient avoir à faire. Turtle Man était plutôt petit, enrobé et dégarnie sur le haut du crâne. Il amusait beaucoup Jay. Mais aujourd'hui Turtle était plus dangereux que d'habitude.


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 7 Mar 2013 - 22:13
En franchissant les portes du théâtre, il savait que Jay avait raison. Turtle Man était à l'intérieur. La speedforce l'avait bien guidé vers l'épicentre du trou noir. C'était un bizarre de sentiment que de sentir la speedforce se diviser pour allez se perdre dans le purgatoire qu'était Turtle Man. Barry se sentait un peu vidé de sa source de puissance. Littéralement on pompait à l'extérieur de lui la source de son pouvoir. Imaginez qu'on vous vole une partit de votre âme sans la prendre complètement. Barry restait le paratonnerre principal de la sortit de la dimension, mais il sentait qu'une partit lui échappais et courait vers Turtle Man.

En entrant dans le théâtre et en voyant le petit homme devant lui Barry sentit l'effet directement. Un peu comme une douche froide sur sa peau. La chair de poule trahissait son malaise et un frisson lui parcourut l'échine. Ce petit homme bedonnant et chauve lui faisait vivre une sensation bizarre. Celle d'être dépossédé de soi même. Il ne le laissait pas paraître, mais d'un coté il était rempli de rage envers la tortue, mais d'un autre coté étant le porteur principal de la speedforce sur terre, il se sentait lui aussi attiré vers ce trou noir qui engloutissait toute forme de vitesse dans un rayon indéterminé.

Tout se passa rapidement, mais Jay reçut un puissant coup de poing au visage qui le fit reculer. Barry qui n'avait pus que voir par dessus l'épaule de son prédécesseur comprenait que tous ses sentiments passés il y a quelques secondes avait duré un centième de seconde, signe qu'il contrôlait encore un peu de speedforce. Ou peut-être était-ce l'approche de Turtle Man qui avait laissé échappés quelques petits résidus de Speedforce. Barry regarda autour de lui Jay parlait à Turtle Man.

La Vision était étrange parce que certes les Flashs sont habitués à voir le monde immobile autour d'eux du fait d'aller trop vite, mais cette sensation d'être lent dans un monde immobile c'était de la torture pour tous ceux qui pouvaient contrôler la speedforce. C'était donc la sensation que vivaient les Zooms. C'était terrifiant et clairement pas souhaitable. Il fureter du regard les accotés puis une personne immobile lui fit remonter un peu de pression.

Jay regarde derrière Turtle Man dans le théâtre, c'est Joan.

Oui elle allait voir un film. Probablement une projection aux théâtres. Nous avions un problème.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 8 Mar 2013 - 23:48
A ce moment là, le coeur de Jay s’arrêta. Il vit la personne qui comptait le plus pour lui à la merci de cette crapule. Joan était attachée, ligotée et ses yeux l’appelaient au secours. C'est dans ces instants que Jay regrette d'avoir divulgué au monde entier sa double identité. C'est pour cela d'ailleurs que Superman, et même Barry garde leur identité secrète.

Comment oses tu Turtle s'en prendre à elle. Elle n'y est pour rien libères la et tu ne seras pas trop bousculé.

Jay retenait toute la colère qu'il avait en lui. S'il devait arriver quelque chose à sa bien aimée il deviendrait fou. Et ne répondrait plus de rien.

Oh mais tu sais ta femme est très heureuse avec moi. Et ne t'inquiète pas je lui ferai aucun mal. J'ai même pensé que dès que je me serais occupé de vous, elle et moi pourrions partir loin d'ici et vivre heureux tous les deux. Bien sûr elle n'aura pas trop le choix.

Turtle s'approcha de Joan prit doucement le visage de la femme et le caressa.

Tu es si belle.

Jay explosa. Il ne pouvait supporter un tel affront. Il se précipita vers Turtle le point en avant malgré le fort ralentissement qu'il subissait il toucha Turtle qui s’écrasa violemment contre le mur derrière lui qui s’effondra a moitié. Jay se plaça à coté de Joan et commença à lui défaire ses liens.

Je suis là ne t'inquiète pas. Barry et moi allons t'emmener loin d'ici.

Jay prit ensuite la main de Joan enfin libérée quand un bruit sourd se fit entendre des décombres.

Comment oses tu me toucher ? Tu vas voir ce qui t'attend j'ai plein de surprise pour toi.

Jay se mit devant Joan pour la protéger d'une éventuelle attaque. Turtle sa canne a la main commença à la faire tourner au-dessus de sa tête. Jay se senti faible et il devint paralyser. Turtle créer un trou noir où toutes les vitesses étaient aspirées. Jay ne pouvait plus bouger. Tout se passa au ralentis pour lui. Il tourna sa tête vers Barry pour lui demander de l'aide. Mais aucun mot ne pu sortir de sa bouche. Turtle se place devant lui et le frappa de toute ses forces avec son pied dans le ventre.
Et il répéta l'action une trentaine de fois aussi vite qu'il pouvait. Tout se passa si vite que Jay resta debout deux secondes entière avant de tomber au sol.

Ça fait mal Jay, pas vrai ? C'est ce que on ressent quand on est frappé à grande vitesse.

Jay ne pouvait plus respirer. Il n'avait jamais eu aussi mal. Il faillit deux fois tomber dans les pommes à cause de la douleur. Toute sa speedforce avait disparu. Il tourna la tête et vu Joan et Barry qui ne bougeaient plus non plus. Jay avait la tête qui tournait il n'arrivait pas à se relever. Turtle se rapprocha de son visage pour lui chuchoter.

Je vais bien m'amuser. Je vais d'abord m'occuper de ton petit copain rouge et je reviens vers toi ne bouge pas.

Et Turtle se mit à rire très fort tout en marchant vers Barry.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 9 Mar 2013 - 0:24
Barry fut consterné de la scène. Il se rendit compte que l'effet de trou noir de vitesse l'avait momentanément déstabilisé. Il n'avait pas pu réagir. Jay était par terre, Joan triste, mais figée dans le temps et Turtle Man toujours aussi surprenant et méprisant de puissance. Barry se ressaisit puis mit un pied devant l'autre pour se rendre vers Turtle Man, quand son pied allait toucher par terre au moment de terminé son premier pas, Turtle Man le regarda.

oh non, Fastest man Alive.

Barry avait mis tellement d'effort pour faire son mouvement que l'effet fut instantané. Il courra tellement vite qu'il traversa tout les bancs et le fond du mur du théâtre. Turtle Man lui avait rendu sa vitesse. C'était comme lorsqu'on pousse après quelques choses et que quelqu'un tirait au même moment. Il avait été débalancé et la chute fut très violente évidemment Turtle Man lui enleva de nouveau sa vitesse au moment de se relever. Barry d'ailleurs se releva péniblement. Les douleurs étaient lancinantes et constantes. Ses muscles semblaient vouloir s'arracher de son corps. C'était sans parler du coup à la tête. Étourdit et nauséeux peut-être une commotion cérébrale.

Enfin debout.

Ça suffit Turtle Man arrête tu ne peux ne pas continuer comme ça.

Oh mais si je peux. Tu n'as aucune idée ce que c'était pour moi d'être la tortue. Toujours pris d'avance par tout le monde, ridiculiser par ses collègues et même par ses adversaires. Aujourd'hui je suis le roi dans ma bulle. Ma carapace a gagné en circonférence et vous y êtes tous entrés. Vous êtes sous mon toit et comme les tortues je peux traîner ma maison partout. Je peux tout faire dans ma maison et vous ne pourrez jamais rien n'y faire. Vous êtes dans mon monde maintenant et tous les autres vivent ce que je vis. Dans cette vie, c'est moi qui gagne.

Il caressa à nouveau Joan. Barry se doutait bien qu'il avait choisi la femme de Jay exprès. Malgré tout le respect qu'il devait a Joan, elle était plus très jeune et bien qu'elle soit belle pour son âge, Turtle Man aurait pu prendre n'importe quelle femme. Bien que Turtle Man soit lui aussi âgé, c'était quand même spécial. Surtout de voir Joan attachée comme ça qui avait été comme une mère pour lui c'était extrêmement irritant. Il était trop loin de Turtle Man pour agir rapidement. Il tenta d'envoyer un peu de Speedforce vers Jay en espérant qu'elle ne se perde pas dans le trou noir de Turtle Man, du moins, qu'il la reçoivent en partit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 16:12
Jay vu toute la scène et fut démuni face a son impuissance. Lorsque Turtle se rapprocha une nouvelle fois vers Joan, Jay put se lever pour se rapprocher de Barry qui lui envoyait sa dernière speedforce. Jay réussi a se cacher derrière un pylône pour se reposer quelque instant et espérer récupérer un peu d’énergie. Il devait trouver un moyen de détruire ce trou noir. Jay réfléchis mais il avait l'impression de prendre des heures. Sa super réflexion n'avais été aussi longue. Il n'eu qu'une idée.

Turtle a produit ce trou noir avec sa canne si on la détruit on devrait être libérer et recuperer notre vitesse.

Turtle qui s'en était prit a Barry se retourna vers Jay pour l'achever. Mais son absence ce fit ressentir. Turtle se mit en colère et se dirigea vers Barry.

Alors monsieur en justaucorps rouge où est ton ami ? J'ai envie d'avoir une discussion avec lui.

Turtle regarda partout mais Jay avait disparu. Turtle commença a inspecté derrière chaque colonne. Mais aucun signe de Jay. Flash I prit une grande respiration et couru a toute vitesse vers son ennemi. Jay réussi a agripper la canne mais Turtle la retenait fermement. Quand Jay eu ses mains sur la canne il subit une augmentation extraordinaire de sa vitesse il senti une grande puissance en lui la speedforce lui revint. Il se senti comme une batterie qu'on avait mis en charge. Et pendant qu'il se disputait la canne avec Turtle . Jay réussit a envoyer une grande décharge de speedforce a Barry.

Flash s'il te plais met Joan à l'abri je ne vais pas tenir longtemps contre lui.

Jay se retourna vers Turtle. Il avait confiance en Barry et savait qu'il ferait le bon choix. Jay utilisa sa dernière ressource de speedforce pour se faire vibrer. Il savait que Turtle ne supporterait pas ses vibrations. Jay bougea tout son corps du plus vite qu'il puisse mais ce n'etait pas suffisant Turtle tenait bon. Jay eu donc une idée il se fit vibrer et frappa fort le haut de la canne contre un mur ce qui provoqua une explosion. Jay et Turtle fut expulser chacun a un coin de la salle. Jay s’était prit le mur et s'etait evanouie. Turtle se releva avec peine et couru vers sa canne qui était brisée. Il se mit a genoux.

Pauvre fou tu as détruit ma canne maintenant je n'arriverai plus a controler la spiral.

En effet, Turtle se tourna vers le trou noir qui ne cessait de grossir. Barry était notre dernier espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 18:02
Barry qui avait avancé tranquillement vers Turtle Man vue toute la scène. La canne brisée, le trou noir exagéré tout était hors de contrôle. Pourtant selon les rapports Turtle Man n'avait pas besoin d'une canne pour contrôler ses pouvoirs, mais la canne devait agir comme une "lightning Rod" un paratonnerre. Elle l'aidait à maîtriser les effets les plus difficiles de ses pouvoirs. Eboard faisait pareil avec une canne qui lui servait de mise à la terre pour sa néga speedforce. Du moins il le fit pendant un temps.

Citation :
Flash s'il te plaît met Joan à l'abri je ne vais ne pas tenir longtemps contre lui.

Il ne pouvait pas. Il n'avait pas assez de vitesse pour faire un mouvement rapide, surtout que ce trou noir grandissait. C'était vraiment un gros problème puis Barry eut une idée. Ce trou... Il puisa dans ses réserves puis couru vers le trou noir et se jeta dedans et disparus.

Pour les gens derniers, ça laissait un souvenir amer de la première disparition de Barry. Se sacrifiant pour sauver le monde une fois de plus. Il avait fait un coup de dés. Dans le fond personne ne savait ou ne donnait ce trou noir. D'ailleurs un trou noir se veut une porte normalement un entonnoir qui aspire la matière pour la projeter dans une fontaine blanche. Selon la théorie du pont de roseberg la matière est y pulvériser et désintégré afin d'être relancer de l'autre coté qui aurait une bouche très très fine, comme le coté mince d'un entonnoir. Barry avait sauté dans le trou sans savoir si c'était un allez simple. Mais en entendant la voix de Jay désespéré pour Joan il se rappela le lourd moment ou il avait perdu Iris et les yeux terrifiés de Joan avait consolidé sa certitude.

Il allait faire tout se qu'il pouvait pour arrêter ce trou noir de détruire Joan Jay et même Turtle Man. C'était ses amis sa ville. Il c'était lancé dans l'inconnu sans savoir s'il reviendrait. Hal aurait été fier de lui, fearless comme on dit: sans peur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 20:22
Jay, Joan et même Turtle Man regardèrent tous trois bouche bée le saut de Barry dans le trou noir. Le trou noir l'aspira d'un coup et il disparut sans laisser une seule trace. Jay fut complètement désemparé, Joan en eut les larmes aux yeux et éclata en sanglots. C'est à ce moment que Turtle se leva et mis ses bras en l'air.

J'en ai eu un. Je suis trop fort, je suis une lég...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que Jay lui explosa le nez d'un coup de poing le plus rapide qui existe au monde. En effet, Jay avait récupéré sa vitesse. Le trou noir n'avait plus d'influence sur personne. Turtle redevenu lent, Jay n'eut aucun mal à l’arrêter. Il décrocha tous les rideaux de la salle et le ligota de façon qu'il ne puisse plus s’échapper. De toute façon avec le coup qu'il avait subit Turtle était dans les pommes. Tout d'un coup, le trou noir eu une réaction étrange il se réduisit puis il augmenta de façon incroyable tout fut attiré vers lui. Toutes les chaises de la salle de théâtre fut absorbées et Jay fut attiré mais il réussi a agripper Turtle et Joan et les emmené assez loin pour pas être sous l'influence du trou noir. Jay couru denouveau vers le théâtre qui s'aspiré par l’intérieur tous les murs se détruisaient peu a peu.

Si je le laisse encore grandir toute la ville puis toute la planète va etre aspirée.

Jay couru vers le trou noir et commença a tourner aussi vite qu'il pouvait autour de lui. Et plus Jay courrait plus le trou noir était emprisonné dans une géante tornade rouge. Jay continua ainsi pendant des minutes entières. le trou noir n'augmentait plus et flottait a la surface du sol grâce a la pression. Jay commença a le déplacer en dehors du théâtre. Ensuite il l'emmena vers l’océan à l'ouest de Keyston City. Au bout de dix minutes de course vers l’océan et en même temps tout autour du trou noir. Jay arriva au milieu de l'eau. Et la une pensée traversa l'esprit de Jay soit il l'envoyé au fond des eaux soit vers les cieux. Mais il se rappela de Barry et convaincu qu'il était toujours vivant quelque part Jay se stoppa. Le trou noir flottait au dessus de l'eau. Jay courut sur la côte attrapa une corde s'accrocha a la taille et accrocha l'autre coté a une bitte d'amarrage. Il revient près du trou noir et passa sa main à l’intérieur espérant que Barry la voit et puisse s'y accrocher. Il ne voulait pas le perdre denouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 21:08
Tout était noir autour de Barry. Comme perdu dans les limbes. Dans une atmosphère comme celui-là on perdait complètement la notion du temps est-ce qu'il était la depuis 10 minutes 10 secondes ou 10 jours? Il n'aurait pas su le dire. Sa conscience s’était soudainement renouvelée sans qu'il comprenne trop pourquoi. Autour de lui le vide, partout. C'était noir, mais quelque chose passait près de lui quelques choses d'imperceptibles. Au bout d'un effort de conscience il réussit à le voir et en sen saisir.

Soudainement tout s'illumina dans un énorme couloir de lumière rouge transpercé d'éclaire jaune de toute part. Barry se regorgea c'était de la speedforce à l'état pur. Turtle Man créait un vortex vers la dimension de la speedforce renvoyant toute l'énergie vers cette dimension. Barry et les speedsters agissaient comme une soupape de la Speedforce, Turtle Man lui remplissait la marmite. Barry se ferma les yeux et son costume se mit a éclairer de lumière. Il se laissait passer par la speedforce, il devint lui même le conduit. Il devint la frontière physique entre la réalité et la dimension de la Speedforce.

Tu veux de la vitesse, tu vas en avoir.

Barry se mit à courir en rond. Il ne savait pas trop sur quoi il marchait, car il n'y avait pas de plancher, mais on aurait dit que ses pas étaient soutenus par les éclairs qui se matérialisait sous ses pieds. Comme si la Speedforce reconnaissait son maître et épousait ses mouvements pour le soutenir. Barry dégagea de l'énergie et vie le flux se stabilisé. Quelqu'un devait faire quelque chose à l'extérieur. Jay, il contrôlait le trou noir de l'extérieur, mais il fallait plus que le stabilisé. Barry augmenta la vitesse dépassant la vitesse de la lumière plus de 3 fois. Le flux s'inversa il vit la speedforce s'inverser et le trou noir devenait une fontaine blanche recrachant toute l'énergie qu'il avait avalée. Barry soutenu sont effort jusqu'à se que les murs se mirent à craquer, jusqu'à se qu'il explose.

Barry se retrouva dans l'eau Le trou noir avait disparu et Barry se retrouvait à l'endroit même ou était située la problématique vortex. Une puissante lumière jaune avait éclairé toute la scène comme un champ de force de vitesse qui venait détruire l'effet produit par Turtle Man. Barry saignait un peu du nez de l'effort. Il avait inversé le flux de la speedforce ne sachant pas quel effet ça aurait, mais une chose était sur le trou noir n'existait plus et le diamètre du pouvoir de turtle Man qui c'était emballer pour commencer a grandir, et qui aurait éventuellement englouti toute la terre n'existait plus.

Waaaa...

Mais le combat n'était pas fini, car Turtle Man venait de dire.

Je vais vite regarder moi je ... et disparu en courant.

Voilà l'effet secondaire d'avoir inversé le flux. En neutralisant les pouvoirs d'absorption de la speedforce par Turtle Man, il venait de le transformer en speedster, en conduit de la speedforce. Il fallait s'occuper de Turtle Man rapidement, il fallait annuler l'effet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 21:41
Jay était très heureux de retrouver Barry sain et sauf il l'attrapa, le sortit de l'eau et l'emmena sur la côte. Il voulu le serrer dans ses bras mais il se rappela de Turtle qui s’était enfuit. Jay n'en pouvait plus de lui. Il fallait l’arrêter une fois pour toute. Il couru a grande enjambée vers l'endroit ou il avait laisser Joan et Turtle ligoté avec les rideaux. Arrivé sur les lieux il ne restait plus que les rideaux par terre. Il essaya de chercher une trace de Joan ou de Turtle mais rien. Rien. Jay désespéra.

Joan où es tu ? Réponds moi je t'en pries.

Jay continua de courir partout quand il entendit une douce voix.

Jay je suis là et j'ai une très bonne nouvelle pour toi viens vite.

Jay couru en evitant les branches et tomba enfin nez à nez avec sa femme. Il l'embrassa et la prit dans ses bras.

Tu sais où est Turtle Man ?

Oui il est là il a voulu me kidnapper mais j'ai dû je crois qu'il faut que tu regarde par toi même.

Joan montra du doigt Turtle étendu par terre évanoui une grosse branche sur la tête. C'est Joan qui l'avait assommé avec la branche. En voulant l'emporter sur son épaule elle avait récupéré la branche et lui avait donné trois grands coups sur la tête. Jay était pas peu fier de sa femme.

J'ai aussi une petite surprise pour toi.

Jay se tourna et montra quelque chose au loin à travers les feuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013 - 17:38
Barry se laissa portez par Jay. Il prit quelques minutes pour laisser la speedforce le remettre en état. Puis il se releva et s'approcha du couple assez pour entendre la conversation.

Citation :
J'ai aussi une petite surprise pour toi.

Je crois que je vais envoyez un mémo au Rogue, ne mettez pas Joan Garrick en colère.

Il vit la joie dans les yeux de Joan. Il n'était pas parti longtemps, mais c'était agréable de savoir qu'on avait manqué. Barry avait amplement eu le temps de s'en rendre compte durant son "arrêt" involontaire. Mais c'était toujours agréable de voir qu'on comptait pour les gens, même s'il n'en avait jamais douté.

Barry sourit puis s'approcha de Turtle Man toujours inconscient. Il appuya ses mains et commença a faire vibrer le supervilain. Barry avait un excellent contrôle de la speedforce, surtout qu'il venait d'être littéralement frappé par une autoroute d'éclaire véloce. Toute la puissance était encore en lui, mais il devait défaire ce qu'il venait de faire. Il devait renverser à nouveau le flux de speedforce afin de rendre a Turtle Man son était normal. Il y avait bien assez de speedster dangereux comme ça, sans en rajouter un autre. De plus Turtle Man commençait à vieillir à vue d'oeil. Son âge semblait être arrêté grâce à sa physiologie unique. Il vieillissait extrêmement lentement, mais avec un métabolisme accéléré l'effet était contraire et si Barry ne faisait rien il mourrait rapidement.

Une fois le flux de la speedforce inversé il passa les menottes à Turtle Man et alla le porter à Iron Height en laissant une notre explicative sur les nouveaux pouvoirs de la tortue. Wolfe saurait s'arranger avec ça, bien que Barry ne l'aimait pas trop, il savait comment faire avec les supervilains. Puis il revint vers Jay et Joan, tout ceci n'avait pris que quelques secondes... 2 pour être exact.

Alors tout un anniversaire Jay.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 8:36
Barry Allen/The Flash a écrit:
Alors tout un anniversaire Jay.

C'était bien vrai. Jay avait vécu une aventure qu'il n'allait pas oublier de si tôt. Cela rappelait a Jay ses anciennes aventures au coté de Barry, Wally, et Jesse. Et il savait que tant qu'il existera des speedsters la ville sera sauve avec tout ses habitants. Et que surtout ils allaient encore beaucoup s'amuser. Jay tapa dans le dos de Barry comme il lui avait fait à sa venu un peu plus tôt dans la journée. Ils prirent la route pour la maison de Jay et Joan mais cette fois ils marchèrent tous les trois dans la ville si calme. Il devait être tard dans la nuit car tout le monde dormait et c'est ce que Jay préféré. En effet, il détestait les journalistes qui lui tournaient toujours autour.

J'irais demain matin aider pour la reconstruction du théâtre. Là j'ai besoin de beaucoup de repos et surtout un gros morceau de tarte.

Il fit un grand sourire à Joan et un clin d'oeil à Barry. C’était une belle nuit, le ciel était dégagé on pouvait admirer les étoiles et la lune. C'était dur de s'imaginer que dix minutes plus tôt la ville avait faillit être détruite dans un trou noir. Jay prit la main de Joan. Elle était désormais en sécurité et rien que ça rendait Jay fou de bonheur. Jay regarda vers le ciel.

Barry ? Tu as déjà voulu arrêter tout ça ? Partir avoir une famille et une vie "normal" ?

Jay connaissait très bien la réponse que Barry allait lui donner.

Moi je suis très heureux d'aider les gens et je continuerai toute ma vie. Mais si un jour on me disait que je pouvait arrêter parce que des héros comme toi ou superman ou Batman voulait prendre la relève. Je partirais, j'irai avec Joan loin, loin de tout ça pour terminer ma vie tranquillement avec elle. Découvrir le monde, les beautés de cette planète.

Jay regarda Barry puis Joan elle lui souriait et c'est yeux étaient remplis d'amour pour Jay.

Tu sais Jay ou que tu sois tant que tu es avec moi tout me vas. Et surtout que ferais les jeunes héros sans ta sagesse et que ferai Keyston sans toi. Jay ici on est vraiment à notre place.
Revenir en haut Aller en bas
 

Anniversaire et confidences (Pv. Jay Garrick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Piñata / pignata anniversaire enfant
» Joyeux anniversaire Bonbon Rose
» jeux pour un anniversaire
» joyeux anniversaire
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Keystone City-