Qui est le monstre et qui est l'humain? (PV Beast Boy) (Story Arc Partie 2) (Terminé)

Invité

MessagePosté le: Mar 19 Jan 2016 - 14:57




Finalement… Elle était revenue d’entre les morts. Elle avait survécu. Elle avait été torturée psychologiquement sans vraiment réaliser l’ampleur de la machination dans laquelle elle avait été embarquée malgré elle. Elle avait fait des choses qu’elle ne se pardonnerait jamais en pensant servir une cause noble. Elle avait affronté sa meilleure amie au monde, convaincue d’être au centre d’une machination diabolique. Et tout cela pour se rendre compte qu’au final, tout avait été un mensonge. Qu’on en avait fait une vilaine et qu’elle avait commis l’impensable. Elle s’en voulait. Elle s’en voulait tellement… Elle avait pleuré, pleuré, pleuré et supplié Power Girl de lui pardonner tout le mal qu’elle avait fait. Elle avait été incapable de se regarder dans un miroir ou même de parler à sa famille pourtant morte d’inquiétude. Elle avait failli dans sa mission.

Elle n’était plus digne d’être une super héroïne. Elle n’était plus digne de la compagnie des autres. L’exil était sa seule option. Mais il fallait qu’elle le fasse savoir aux autres. Aux Titans. Jamais elle n’aurait le courage de le leur dire en face à face. Elle avait tellement honte… Elle n’était plus digne d’être des leurs, d’être une Titan. Comment pourraient-ils la regarder et continuer à voir la jeune femme douce et naïve alors qu’elle avait travaillée (plus ou moins contre son gré) pour des forces qui avaient juré de détruire la Terre? Comment pouvait-elle oser s’interposer face aux méchants tout en sachant qu’elle avait joué dans la même cour qu’eux? Éventuellement il faudrait en glisser mot au conseil de Strata : il faudrait préparer Terra IV qui lui succèderait. Le poids de l’échec était bien trop pour elle. Elle avait échoué à protéger le monde en se laissant corrompre.

Elle décida d’envoyer son message aux Titans sur un morceau de roche noire et lisse qui se retrouva posé bien en évidence dans le hall. Le premier Titan à entrer ou sortir ne manquerait pas de la remarquer. Sur cette pierre, on pouvait lire ceci : « J’ai échoué dans ma mission. J’ai servi ces mêmes forces que j’ai juré de combattre. Je ne suis plus digne d’être une super héroïne, encore moins une Titan. L’exil puis éventuellement la mort sont les seules finalités à mon existence. Je vous demande pardon. Atlee, désormais indigne de répondre au nom de Terra (III). » Elle n’avait pas attendu de voir qui trouverait le message et avec le message son insigne des Titans. Elle avait tourné les talons et avait utilisé sa roche de transport pour disparaitre aussi vite qu’elle était arrivée. Elle vola longtemps, jusqu’à ce qu’elle se retrouve fans un petit coin isolé du parc de Yellowstone.

Un endroit pour lequel il faudrait faire de sacrés efforts pour rejoindre et bien caché aux yeux du monde. Et les jours passèrent, se succédant les uns aux autres. Power Girl avait bien comprit qu’Atlee avait besoin de solitude, de retrouver ses repères. La belle kryptonienne pouvait fendre la Terre en deux mais elle ne pouvait soigner l’esprit de sa meilleure amie. Oui. Oui la solitude était écrasante pour elle. Et les cauchemars ne la lâchaient jamais. Ils étaient là, omniprésents dès qu’elle fermait les yeux. Et les hallucinations étaient encore pires. Des visages qu’elle connaissait qui l’accusaient d’horribles crimes, qui réclamaient son emprisonnement voire sa mort… Elle savait qu’elle devait méditer sur ce qui s’était passé, tenter de trouver un sens à ce qui s’était passé mais la blessure était trop profonde, le poison encore dans ses veines.

Faute d’être purgé, toute guérison était impossible. Pourtant Atlee s’obstinait à tenter la chose. Jour après jour, l’échec lui riait au nez. Les cauchemars se faisaient plus intenses, les hallucinations plus fréquentes. Après avoir combattu un énième ennemi qui en vérité n’était que le produit de son imagination, elle se retourna, essoufflée, en sueur et montrant un visage qui n’était que le fantôme de la jeune femme naïve et joviale, ses sens alertés par une présence. Elle le reconnu, bien sûr. Beast Boy. Ils avaient partagés de bons moments ensemble. Jusqu’à ce qu’il la trahisse et rejoigne les méchants. Les Red Lanterns. Même s’il s’agissait probablement encore d’une illusion, elle conjura à partir de la roche ses armes, prête à livrer bataille. Même en affirmant avoir abandonné le manteau de super héroïne, elle restait prête au combat. C’était inné, tout simplement.


« Encore une hallucination? Beast Boy, le traitre, le Red Lantern, venu pour se moquer de ma propre chute… Plutôt ironique, quand on y pense, non? Tu n’es pas réel. Tu es une hallucination. Comme les autres hallucinations avant toi. Mais je continuerai de me battre malgré tout. Les cauchemars, la faim, la soif, le manque de sommeil… J’ai peut-être un genou à terre mais je peux encore me battre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Jan 2016 - 16:41
Beast Boy continuait d'accomplir son rôle de super- héros malgré le rejet et la haine qu'il détectait dans les yeux des autres. Plus personne n'ignorait qui étaient les Red Lanterns, plus depuis l'attaque d'Atrocicus sur le monde il y a quelque temps. Sans compter la bataille de Coast City. Le pauvre garçon devait faire avec, car il savait qu'au fond, ils avaient tous raison. Il avait cédé à la tentation, il s'était laissé envahir par les ténèbres de son coeur, par la rage et la colère. Tous les gens qui lui faisaient confiance lui avaient tourné le dos, même Terra, qui fut pourtant ce qui ressemblait le plus à une meilleur amie. Ce fut sans doute le plus dur dans sa transformation, le fait de devenir, aux yeux de la femme qui lui avait tant donné, un ennemi qu'elle redoutait et haissait. De voir dans ses yeux qu'elle serait capable de le tuer le rendait plus triste qu'en colère, et pourtant, il continuait de venir en aide à ceux qui en avaient besoin dans la ville de St Roch.

Le Red Lantern ne se mêlait plus aux Titans, agissant de son côté pour ne pas avoir à subir leurs regards de désapprobation. Ceci devrait suffire à lui mettre du plomb dans la cervelle, mais non, il ne comptait toujours pas se débarrasser du maudit anneau. Il aimait bien trop son état actuel pour s'en passer, vivre avec la rage lui donnait bien plus de satisfaction que de sans cesse la repousser. Il pouvait être lui- même, laisser libre cours à sa nature sauvage. Si ses amis le voyaient, ils ne le reconnaîtraient plus. Malgré tout, il restait un héros, il voulait rester du côté du bien et vivre pour le grand idéal des Titans, comme avant. Si ses co-équipiers ne voulaient plus de lui, il se contenterait d'accomplir cela dans son coin. Avec sa rage. Cependant, il lui arrivait de passer par la tour en volant afin de s'assurer qu'ils allaient bien, passant devant le hall.

Habituellement, il restait à distance, mais en voyant Terra sortir avec cette démarche qu'il reconnaissait assez bien, il se posa devant l'entrée de la tour. Elle était dans son dos. Il était sur le point de se retourner lui demander ce qui n'allait pas, quand il remarqua une pierre un peu plus loin devant lui, à l'intérieur. Le Red Lantern fit fi du son de l'alarme qui se déclencha quand il fut dans l'enceinte du bâtiment, il était habitué. Ceux ou celui qui surveillait par les caméras vit que ce n'était que lui, même si sa signature énergétique ressemblait à celle des membres de la troupe d'Atrocicus. Garfield se dit que ses camarades n'étaient juste pas capable de mettre en place un système qui ferait de lui une exception qui empêcherait l'alarme de sonner, il voulait se persuader que ce n'était pas plutôt un autre moyen de lui faire comprendre qu'il n'était plus le bienvenue.

Il se baissa alors pour attraper la pierre et lire le message. A peine avait- il fini qu'il fonça dehors afin de rattraper Terra, mais elle était déjà partie. Il soupira en se demandant ce qu'il devait faire, regardant le ciel en espérant apercevoir une jolie et joyeuse jeune fille montée sur une roche plate, surfant sur l'air. Mais il savait que c'était peu probable. En effet, Beast Boy avait apprit que le jour même de sa transformation en Red Lantern, Atlee avait disparu au cours d'une explosion en pleine mer. Lui qui fut plutôt absent durant les jours suivants, il n'en sut jamais rien jusqu'à ce qu'ils revinrent tous deux au QG en même temps. Les retrouvailles furent bien évidemment froides, hostiles même. Le garçon avait vu autre chose dans les yeux de son amie... Quelque chose de brisé en elle.

Devant son hostilité, il n'avait pas cherché à en savoir plus, tant qu'elle était en pleine forme. Mais maintenant qu'il avait eu en main ce message, il avait peur que l'ambassadrice de Strata ne fasse une connerie. Il la chercha durant de longs jours, d'abord dans la zone autour de St Roch, se disant qu'elle n'irait pas bien loin, avant de s'éloigner petit à petit, demandant à des gens s'ils n'avaient pas vu une femme sur un rocher volant. Enfin, il tomba sur sa planque, après que des randonneurs ne l'aient vu quelques jours avant dans le ciel atteindre un point reculé assez rapidement. Ils n'avaient pas eu le temps de voir la personne, dont la description physique que Garfield leur donna ne leur servi à rien. Il comptait donc sur son intuition en allant dans la direction qu'ils lui montrèrent.

Garfield se posa juste devant Atlee en descendant depuis le ciel, son aura rouge toujours aussi présente, sa forme toujours aussi bestiale, son anneau toujours au doigt. Il tenta de s'approcher en la voyant si mal au point, mais se ravisa devant ses paroles blessantes. Elle était méconnaissable. Ils étaient méconnaissables. Rien dans cette tension palpable ne dirait qu'ils avaient vécu quelques uns des plus beaux moments d'une vie. Ces souvenirs semblaient plus amers qu'autre chose au goût de Beast Boy.

"Non Jack Sparrow, c'est pas une hallucination, c'est bien moi, venu jusqu'au bout du monde des États- Unis pour te retrouver."

Il sourit pour appuyer son deuxième degré, espérant la faire sourire. C'était peu probable, au moins parce qu'elle risquait très fortement de ne pas saisir la référence. Il ne serait pas étonnant qu'elle soit la seule personne au monde à n'avoir jamais vu Pirates des Caraïbes III. Il enleva son sac à dos, avant de s'accroupir pour l'ouvrir.

"Tant mieux si t'as faim et soif, j'avais prévu le coup."

Il sortit un sandwich fait maison enroulé dans du papier aluminium et une bouteille d'eau, avant de les lui lancer. Il avait peur de déclencher quelque chose de regrettable en s'approchant délibérément.

"Tu as toujours été une personne fière Terra, ça ne m'étonne pas que tu refuses de capituler, j'avais peur que tu le fasses en fait. Je suis à moitié rassuré maintenant."

Il sourit de nouveau, d'un grand sourire amical. Qu'est- ce qu'il ne donnerait pas pour qu'elle se jette sur lui pour lui faire un de ses fameux câlins. Mais ça n'arrivera plus... Plus jamais. Et le monde devint un peu plus sombre, car une étoile était tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Jan 2016 - 17:31


[justify] « Tu peux essayer de m’amadouer avec de l’humour ou des vivres mais je ne tomberai pas plus bas que je ne l’ai déjà fait. Pourquoi es-tu ici? Je pensais t’avoir aperçu à Saint-Roch mais je ne pensais pas que tu me traquerais jusqu’ici. Et si tu penses que parce que j’ai succombé au mal que j’ai juré de combattre, cela fait de nous à nouveaux des amis, tu te trompes. Rien ne sera plus jamais pareil. »

Elle était pratiquement comme le fantôme de ce qu’elle avait été. Il y avait dans son regard une dureté qui anciennement aurait été complètement étranger à la jeune femme. Et pourtant, c’était bien elle dans son costume. Si le costume restait impeccable, comme si c’était le lien qui la rattachait un tant soit peu à son passé, elle, elle était dans un état plutôt lamentable. Qui pouvait savoir ce qu’elle avait enduré? Elle refusait obstinément d’en parler. Même à Power Girl, elle avait été trop en état de choc pour dire quoi que ce soit de vraiment cohérent à sa meilleure amie au monde. En tout cas nul besoin d’être un génie pour savoir que cette expérience terrible avait laissé en Atlee un poison, un acide, qui la rongeait et la tuait à petit feu. Comme elle ne laissait personne l’aider, elle ne pouvait vraiment voir ce qui lui arrivait. Il fallait un regard extérieur.

Elle ne toucha ni à l’eau ni au sandwich. En fait, elle utilisa son pouvoir pour les renvoyer aux pieds de B… Du Red Lantern. Ce n’était plus Beast Boy. Ce n’était plus son ami. Elle n’avait plus d’amis de toute façon. Son avenir était compromis. En avait-elle-même encore un? Elle n’était plus certaine de rien. Quand elle avait appris pour Beast Boy et qu’ils s’étaient recroisés, elle l’avait regardé avec méfiance et confusion. Une confusion honnête, venant du fond des tripes, l’expression la plus pure de l’incompréhension. Et il avait presque pu sentir toutes les fibres de la Stratane lutter pour ne pas se jeter dans ses bras pour lui donner un énorme câlin. Mais jamais elle ne l’avait regardé avec tristesse ou hostilité. Beast Boy n’avait jamais vraiment eu la juste mesure de sa trahison dans le regard de son amie. Jusqu’à aujourd’hui. Et c’était… Insupportable.

C’était insupportable car il pouvait voir qu’il avait assassiné sauvagement une partie de la naïveté d’Atlee. Qu’il lui avait causé autant de douleur que s’il l’avait éviscéré à petit feu. Qu’il avait cruellement fait souffrir ce cœur gros comme une montagne et plein d’amour à offrir à ceux qui voulaient de ses câlins. Beast Boy avait fait plus à lui seul que ce qu’Ultra Humanite aurait pu lui faire en une vie. C’était les mots qu’elle ne lui avait jamais dit, les larmes qu’elle n’avait jamais versé en sa présence. Mais aujourd’hui… Elle n’avait plus de raison de cacher ce qu’elle avait ressenti, pas vrai? Tout était fini de toute façon et rien ne viendrait jamais changer cela. À moins de retourner dans le temps… Et encore. Mais la douleur se mua en quelque chose que Beast Boy connaissait. La colère. Atlee avait des comptes à régler… Et elle les règlerait aujourd’hui.


« Est-ce que tu t’aies déjà demandé l’agonie que tu m’avais causé, traitre? Comment c’est une torture insoutenable que regarder quelqu’un que tu pensais connaitre droit dans les yeux et devoir te torturer pour ne pas laisser l’amitié qui vous a uni se mettre en travers du serment que tu as prêté? J’ai tout sacrifié pour devenir une super héroïne. Je pensais t’avoir inculqué mes valeurs, le peu de sagesse que j’ai…


Et tu m’as remercié en me plantant tes griffes dans le cœur et en le déchiquetant. Et tu veux savoir un truc? Quand j’ai réalisé grâce à la seule personne qui se soit réellement souciée de moi, Power Girl, que j’avais fait des choses terribles, j’ai éprouvé de la pitié pour toi. Pendant un bref instant, tout ce que j’aurais voulu, c’était pouvoir te revoir et te dire que je te pardonnais. Mais j’ai réalisé quelque chose. Que j’étais une idiote.

Nos sorts n’ont rien en commun. Tu as CHOISIS de nous trahir. J’ai été utilisée, manipulée, torturée par des gens qui ne voulaient qu’une chose, se servir de moi. Et je me suis rendu compte que les Titans ont fait pareil, à un certain degré. Mais que celui qui avait vraiment abusé, c’était toi. Je me demande : tu es ici pour quoi, au juste? Pour continuer à te servir de moi, me recruter pour les Red Lanterns? Laisses moi te dire ceci.

Je suis peut-être à mon plus bas, avec des pensées suicidaires et les joies de te rendre compte que toute ta vie vient de s’effondrer sous tes yeux et que tu es devenu le monstre que tu as juré de combattre mais si mon dernier acte sur Terre c’est d’emporter dans la tombe avec moi un dernier méchant… Ce sera un petit pas de plus vers une rédemption qui ne viendra de toute façon jamais. Qu’y a-t-il, de toute façon à… À… »


Une douleur insoutenable prit naissance dans ses entrailles et Atlee se retrouva à cracher du sang. Elle était malade. Elle avait besoin de soin. Elle avait besoin d’être câlinée, réconfortée, exposée au monde, aux gens. Son exil forcé, son isolement, c’était contre sa nature et ça la tuait. Oui, à ses débuts, elle faisait uniquement le focus sur son travail de super héroïne mais c’est parce qu’elle savait que derrière elle, une civilisation complète la regardait avec bienveillance. Elle avait besoin de retourner parmi les siens pour commencer à guérir. Mais comment peut-on trouver une ville souterraine dont le secret est mieux gardé que ceux de l’Atlantide? Atlee savait. Power Girl savait. Mais probablement que Power Girl ferait juste transformer Beast Boy en gruyère. Il fallait donc amener Atlee à parler, pour sa propre salvation. La question : comment…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Jan 2016 - 18:09
"T'es dure, je suis juste venu prendre des nouvelles mais on dirait que tu pétes la forme!"

Garfield s'accroupit à nouveau pour reprendre la nourriture et l'eau, les gardant dans sa main en restant dans cette position. Il espérait qu'elle finirait pas changer d'avis, car malgré ce qu'il avait dit, Terra ressemblait plus à fantôme qu'à un être vivant. Il finit par s'asseoir en l'écoutant parler, avant de sortir son propre encas pour le manger. On pourrait se demander comment il arrivait à se nourrir en recevant autant d'acide à la figure. Sûrement parce qu'il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours et qu'il restait fidèle à lui- même: la nourriture une fois servie devait être consommée et avec énergie. Ensuite, s'il devait se mettre en colère, c'était déjà fait, il vivait au quotidien avec la rage qui menaçait d'exploser à tout moment. S'il devait être triste, il arrivait à relativiser en se disant que ce n'était pas la Terra qu'il connaissait, mais uniquement l'ombre d'elle- même. La vraie aurait peut- être dit les mêmes choses que celle- ci, mais rien ne l'empêchait de penser le contraire, de le vouloir de tout son coeur. Voilà pourquoi il décida qu'il devait la faire redevenir comme avant, par tous les moyens.

"Tu ché... j'ai pas du tout changé, je cuis toujours le même. Avec un nouveau look et une autre manière de me battre, mais rien de che que nous partagions n'en est chali."

Évidemment, Atlee n'y croirait rien, elle s'était déjà fait son avis sur la chose. Ses idées préconçues sur les Red Lanterns obscurcissent son jugement. Il aurait tenté de lui expliquer que les Red Lanterns n'étaient vu comme mauvais que parce qu'ils n'avaient pas assez de volonté pour lutter contre leur chef, qui lui était mauvais, mais elle ne le croirait pas, ou n'en aurait rien à faire. S'il était aussi simple de convaincre une personne du mal fondé de ses pensées, alors ses convictions personnelles seraient bien pauvres en réalité et sa volonté plutôt faible. Ce qu'il fallait pour changer les coeurs et les esprits étaient non seulement de beaux discours, mais aussi des actions qui allaient dans leurs sens. C'était l'une des raisons pour laquelle Garfield n'avait jamais renoncé à venir en aide aux autres, ni à croire que les Titans pourraient ne nouveau l'accepter. Il s'approcha finalement d'Atlee en la voyant tousser et cracher du sang, avant de s'accroupir devant elle et essuyer le sang sur ses lèvres avec un mouchoir.

"Je n'ai aucune raison de me servir de toi, et personne ne l'a jamais fait chez les Titans. Tu as choisi de les rejoindre tout comme moi, tu as toujours agi selon tes idéaux. Nous avons tous fais des choix que nous regrettons et d'autres que les autres désapprouvent, parce que nous pensons être sur la bonne voie. Tu ne veux pas me pardonner d'avoir accepté la puissance de la rage, soit. Mais ne t'en sers pas pour te laisser dépérir, tu n'es pas seule ou abandonnée, tout le monde te soutient."

Beast Boy savait bien avoir fait un geste qui lui vaudrait la mort, si Terra le décidait. D'une seule pensée, elle pouvait envoyer ses armes de roches sur lui et il ne pourrait rien y faire, la distance était trop courte pour que son temps de réaction le sauve. Pourtant, il n'avait pas hésité à s'approcher, face à l'hostilité et la haine, car c'était la seule réponse possible quand la source de ces sentiments était une personne qu'on aimait. Si tu te contente de la rejeter au même niveau qu'elle, le lien finirait par se briser définitivement. C'était la dernière chose que le Red Lantern souhaitait, elle comptait beaucoup trop pour la laisser faire.

"Je n'ai jamais voulu te faire souffrir, j'ai agi égoïstement et je le sais. Tu as été là pour moi à bon nombre d'occasion, et moi, je ne fais que te laisser tomber à la moindre occasion. Mais aujourd'hui, je ne veux pas t'abandonner, je ne veux plus jamais le faire. Même si le monde entier te laisse dépérir, je ne peux juste pas fermer les yeux. Tu as besoin d'aide Atlee, et si tu ne veux pas de la mienne, laisse quelqu'un d'autre te l'apporter. Compte un peu sur les autres, tu ne peux pas tout porter sur tes épaules."

Il aurait voulu la toucher, pour la réconforter, mais il avait peur de l'effrayer avec ses grandes mains griffues. Impossible à raccourcir, qui plus est.

"Je peux t'emmener où tu veux, retourner à la tour ou aller voir Power Girl, je suis sûr qu'il seront ravis de t'offrir le traitement dont tu as besoin. En attendant que tu prennes une décision, je ne bougerais pas, tu devras soit faire avec ma présence désagréable, soit me tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Jan 2016 - 19:32


« Je savais que tu dirais ça. Que toi et les Titans vous n’avez jamais abusé de moi. C’est ce qui est triste : vous ne vous en rendez même pas compte. Et ne viens pas me dire que le monde est derrière moi. Ce ne sont pas les Titans qui sont venus me chercher. Ce ne sont pas les forces armées américaines. C’est Power Girl qui est venu. Et c’est ma meilleure amie au monde que j’ai tenté d’assassiner.

Et Beast Boy? Tu t’attendais à quoi? À ce que tes paroles me fassent magiquement changer d’avis, oublier des semaines de torture psychologique, oublier ce que j’ai fait, effacerait les cauchemars et feraient tout repartir de zéro? Je suis incapable de me regarder dans un miroir tellement j’ai honte de moi, tellement je suis dégoûté par ce que je vois. Et tu voudrais que je retourne au sein du monde, de la civilisation? »


Elle souffrait comme elle avait rarement souffert. Une partie d’elle voulait oublier. Que tout soit comme avant. Se blottir dans les bras de Beast Boy, lui faire un énorme câlin. Elle se rappelait leur entrainement, l’Afrique, ce qu’ils avaient partagé… Et sa trahison, bien sûr. On pouvait raisonnablement se demander : pourquoi en voulait-elle à Beast Boy et pas à Raven? Raven était pourtant une demi-démone les objectifs initiaux avaient été insidieux. C’était d’une simplicité : des Titans avec un passé « louche » (Mary, Roy, Raven, etc.), tous avaient connu la chute et la « rédemption » AVANT l’arrivée d’Atlee. Plus précisément, avant qu’Atlee ultimement ne l’apprenne et se rende compte des sombres secrets de ses coéquipiers. Mais Beast Boy? Il avait succombé au mal et à la rage APRÈS que Atlee se soit jointe aux Titans.

C’était partiellement une des raisons pour laquelle elle avait eu moins de mal qu’elle aurait pu le penser à quitter les Titans. Elle avait placé sa confiance dans des gens qui avaient fait des choses terribles ou servit des êtres qui représentaient le mal. Non seulement elle se sentait désormais étrangère au fait d’être une super héroïne mais elle ne supporterait pas cette hypocrisie de la part des autres, de donner du réconfort en ayant ses propres squelettes dans son placard. Ce serait probablement au-dessus de ses forces. Pour elle, les Titans, c’était fini. Dans le moment, à jamais. Plus tard, quand elle aurait guéri, si elle guérissait, ce serait une autre histoire. Elle traversait probablement la période la plus difficile de sa vie et elle ne savait absolument pas quoi faire. En tout cas elle savait qu’elle ne pouvait pas juste… Partir avec Beast Boy comme si de rien n’était.


« Ne me tentes pas. Si tu penses que je serais incapable de te tuer, tu te trompes. Tu es mort à mes yeux. Je ne regarde pas un ami ou un ancien ami, je regarde un Red Lantern, un agent du mal. Beast Boy est mort. Et crois-moi, un jour je le vengerai. Je suis peut-être indigne de mon rôle d’élue de Strata, d’être une super héroïne mais… Je ne sais pas. Je ne sais plus. Plus rien n’a de sens. Je voudrais juste… Je… J… »

Et Atlee se mit à pleurer. Des larmes amères, noires et lourdes comme des gouttes de pétrole. Ce n’était pas le peur ou le doute, comme c’était déjà arrivé par le passé, les inquiétudes d’une jeune femme naïve et pleine de vie. C’était le désespoir, les rêves brisés et les sombres pensées d’une jeune femme qui était convaincue d’avoir tout perdu, d’avoir commis un crime, une faute impardonnable… Le monde, pourtant, avait été capable de pardonner à plusieurs. Et c’est là que les faiblesses de l’éducation de Strata ressortaient. Là d’où elle venait, le mal n’existait pas. C’était comme si on avait envoyé un enfant qui joue au policier et au voleur sur la ligne de front avec une arme dans les mains, des consignes plus ou moins claires et un objectif flou avec pour seuls repères ce qui était « bien » dans son foyer d’origine. Son peuple était comme elle.

Animé de la meilleure des volontés. Malheureusement, la surface n’était pas comme Strata. Les humains n’avaient pas atteint ce niveau de compassion et de compréhension presque surnaturel que possédaient les Stratans. Inévitablement, le désenchantement allait se présenter et causer de terribles dommages. Ce n’était pas qu’Atlee s’entêtait à ne voir que le négatif, loin de là. Mais dans ce cœur trop grand et fragmenté en tellement de petits morceaux, un concentré d’émotions négatives d’une puissance et d’une force comme elle n’en avait jamais vécu occultait son jugement, ses facultés à réfléchir. Il faudrait du temps. Des jours. Des semaines. Des mois. Qui pouvait savoir? La question à se poser c’était est-ce que Beast Boy était vraiment prêt à persévérer, à rester ici avec Atlee jusqu’à ce qu’elle trouve la force de combattre le mal qui la rongeait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2016 - 11:19
Beast Boy n'était pas psychologue, mais il savait reconnaître de la paranoïa lorsqu'il la voyait. Ce n'était pas étonnant de la part de Terra après tout ce qu'elle avait subi, elle était dans cet état où on avait tendance à tout remettre en cause, même les actes et les intentions les plus innocents, car l'image du monde tel qu'elle le connaissait s'était totalement brisée sur le carrelage de la réalité. Comment Garfield pouvait maintenant lui dire que le monde pouvait vivre avec ses mauvais côtés, qu'il n'y avait rien de totalement blanc, ni rien de totalement noir et que c'était bien mieux ainsi? Le Red Lantern n'aurait jamais cru que la foi aveugle qu'Atlee plaçait dans sa mission se retournerait ainsi contre elle.

Si seulement il avait tenté de lui expliquer dès le départ que le mal et le bien étaient entrelacés depuis la nuit des temps, surtout chez l'être humain? Il aurait du lui montrer le dessin du ying et du yang qui reflétait cette cohabitation constante, montrant ainsi qu'une partie d'elle finirait forcément par succomber, aussi blanche et pure fut- elle. Son humanité l'avait trahi, chose que ses concepteurs n'avaient pas prévu en lui donnant une telle forme. En effet, comme elle se considérait toujours comme une Stratanne à part entière, elle ne réalisait pas encore qu'elle passait par une étape que tout héros traversait pour devenir plus fort encore.

Certains succombaient totalement, devenant de véritables vilains, ne supportant pas l'éblouissement aveuglante de la vérité, la mise à nu de leurs plus profondes faiblesses qui leur révélaient qu'ils n'étaient pas infaillibles, que personne ne l'était et ne le sera jamais. Et en même temps, c'était dans ces moment- là que les véritables héros se révélaient aussi. Beast Boy ne pouvait que se rappeler l'expérience en Afrique dans le cercueil de Terra. Si lui avait pu s'en sortir face à la noirceur de son âme, il n'y avait aucune raison que son ancien amie faillisse. La douleur de l'expérience était trop vive pour parler de toutes ces choses, ce ne serait qu'en pure perte.

En fait, le Titan aurait voulu s'en aller après des paroles aussi dures et déterminées, pour la laisser récupérer, mais son état ne faisait qu'empirer. Il n'avait pas le temps d'attendre qu'elle soit psychologiquement préparée à accepter des paroles d'espoirs, il devait forcer les choses, à tout prix, pour la vie de son amie. Il fallait un traitement de choc, quelque chose qui la mettrait au pied du mur, un mur où son humanité ressortirait, où elle aurait une seule et unique chance de se rendre compte de ce qui était réellement bien et ce qui était réellement mal, au-delà de tous les préjugés et principes simplistes de son peuple. Tout le monde avait le droit à une deuxième chance, Garfield voulait faire en sorte qu'Atlee en reçoive une aussi, même si lui n'en méritait pas.

Le garçon tremblait en regardant les larmes de Terra rouler sur ses joues. Il tremblait de la voir dans un tel état, mais surtout, à cause des conséquences de l'acte qu'il allait accomplir. Si l'ancienne Titan ne croyait plus en elle- même, Elle avait donné plus d'une raison à Garfield de croire elle. Faire confiance à ses amis en toute circonstance, c'était l'esprit même des Titans, cette chose que la Justice League ne possédait pas à un niveau aussi intense. Ils n'étaient pas de simples collègues, c'était une famille entière, se soutenant les uns les autres, formant un groupe plus soudé que jamais à chaque épreuve. S'il abandonnait la Stratanne maintenant, il aurait trahi tous les principes qu'il avait partagé avec son groupe depuis le temps de Robin. Et même si Terra n'en faisait plus partie, il la considérait toujours comme des leurs, tout comme il se considérait des leurs malgré sa transformation.

"Je suis désolé... Pour tout le mal que je t'ai fait. Et merci de m'avoir aimé, même si ce ne fut que de courte durée. Je n'aurais jamais cru que tu deviendrais ma "meilleure amie au monde" et je ne l'ai jamais regretté."

Il saisit alors la bague Red Lantern et tira d'un coup pour l'enlever.

"Quand on devient Red Lantern, notre sang est remplacé par une substance brûlante et corrosive s'apparentant à du napalm. Ce liquide parcours les veines, détruit le coeur et infecte le cerveau qui s'atrophie, nous transformant en véritables enragés. Dès qu'on perd l'anneau, le napalm s'en va, mais le coeur et le sang n'est pas renouvelé..."

Il laissa la bague au sol et s'écroula sur le ventre. Il ne lui avait pas demandé de le sauver, il n'avait pas cherché sa pitié. Il lui avait seulement donné les informations dont elle avait besoin pour décider. Si aujourd'hui, elle décidait de le laisser mourir, personne -à part Raven- ne lui en voudrait, pas après ce qu'il avait fait. Beaucoup la féliciterait, comme si elle aurait accompli un acte héroïque. Mais si lui n'avait pas de coeur, il espérait qu'elle avait gardé le sien. L'anneau tournait autour de son porteur en déclarant qu'il avait beaucoup de rage en lui et qu'il avait été choisi pour le porter. Il n'attendait qu'une chose: qu'on le saisisse pour qu'on le mette au doigt de Beast Boy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2016 - 17:19


Les paroles s’envolent, les écrits restent… Quelle valeur peut-on donner aux dires d’un Red Lantern? Atrocitus, Bleez et tant d’autres étaient des monstres de la pire espèce et Beast Boy semblait vouloir lui faire croire, lui faire comprendre qu’elle se trompait. Qu’il y avait cette horripilante nuance de gris dans l’équation. Tout est tellement plus simple quand c’est clair et tranché. Noir. Mauvais. Blanc. Bon. Pourquoi le gris, pourquoi toujours vouloir justifier, comprendre, expliquer? Toutes ces histoires de circonstances atténuantes… Le crime reste le même. Une mort. Une vie détruite. Parfois plus. En vérité, elle était terrifiée par cette histoire de nuances de gris. Parce que cela voulait dire qu’elle pouvait se tromper et faire le mal en essayant de faire le bien. Parce qu’elle pouvait tomber encore plus bas que... BEAST BOY! NON!

Mais il avait perdu la tête! Elle ne pouvait pas faire ça. Tout simplement. Elle ne pouvait pas prendre l’anneau et le remettre au doigt de Beast Boy. C’était comme si Sam avait remis l’anneau unique au doigt de Frodon. Absolument impensable. Elle ne pouvait damner, condamner une deuxième fois celui qui fut son ami. C’était… Non cette simple pensée l’horrifiait au plus haut point. Ce n’était pas une question de « si tu ne le fais pas, il va mourir et tu seras vu comme une héroïne ». C’était une question de « si tu le fais, tu viens de commettre un acte horrible qui ne peut connaitre de rédemption ». On ne pouvait lui demander en bonne conscience de retransformer Beast Boy en Red Lantern. On ne pouvait tout simplement pas. Elle n’en était pas capable, chaque fibre de son être protestait avec véhémence. Ce serait pour elle aussi pire que de le tuer. Plus encore.

Elle n’aurait su dire s’il y avait une morale ou une leçon à tirer de ce geste que Beast Boy venait de faire. L’essentiel étant, elle paniquait. Ce n’était pas une question de bien et de mal, cela n’avait rien à voir avec son éducation ou sa formation. Là on confrontait les principes d’une personne. Ce qui fait qu’un être est intègre. Ce qui fait en quelque sorte son honneur. C’est ce qui fait le cœur de sa pensée, de sa philosophie. C’est difficile à expliquer avec des mots et c’est quelque chose d’extrêmement fort. Oui, Beast Boy avait voulu l’aider, lui faire réaliser une chose ou une autre. Mais il aurait voulu s’y prendre d’une plus mauvaise façon encore qu’il aurait eu du mal. En voulant faire le bien, il venait de faire mal, horriblement mal à Atlee qui se retrouvait devant deux choix, deux terribles choix lourds de conséquences et qu’elle n’était certainement pas prête à prendre.

Laisser mourir Beast Boy en tant que personne libre, sans l’esclavagisme de l’anneau ou le sauver et le condamner à… Quelque chose de forcément horrible. Il y avait des châtiments pires que la mort. Elle était encore trop ébranlée, trop instable pour être confronté à quelque chose d’aussi… Brutal? Le sang battait à ses tempes, la tête lui tournait, ses grands yeux reflétaient l’horreur et l’effroi… Et son cerveau préféra fermer boutique. Atlee chuta brutalement, ayant perdu connaissance. C’était bien plus que ce qu’elle était capable de supporter en ce moment. C’était trop pour elle, c’était contre ce qu’elle était, qui elle était, ce en quoi elle croyait… Oui, certains la jugeraient comme faible de n’avoir su faire le choix. D’avoir mis la vie de Beast Boy en danger en s’évanouissant. Mais Atlee n’était très certainement pas en état de réfléchir à ça en ce moment…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2016 - 18:43
Au moment où Terra succombait aux contradictions de son coeur, une ombre planait au-dessus de sa tête. Il stationna finalement pour descendre rejoindre le duo au sol. L'homme saisit l'anneau en plein vol et le remit au doigt de l'idiot qui se l'était enlevé dans sa tentative désespérée de faire évoluer la mentalité simpliste de son ami. En se relevant, il se traita d'idiot, remettant en question par la même occasion ses véritables motifs. L'avait- il fait pour la sauver ou plutôt, pour qu'elle l'apprécie de nouveau? Il n'aurait peut- être jamais la réponse à cette question, car avant de pousser la réflexion plus loin, son sauveur lui tira un rayon rouge à la poitrine qui le fit heurter le dos.

"T'es débile ou quoi!?"

Garfield s'était cogné la tête au sol, et bien qu'il n'eut que peu de douleur, il se releva en se frottant l'arrière du crâne. L'homme en face de lui n'était autre qu'un Red Lantern nommé Rankorr. Tout comme lui, il venait de la Terre, des États- Unis plus précisément. Beast Boy l'attaque dans sa rage, pour se venger et un combat des plus violents s'entama. L'adversaire avant les mêmes capacités de base que lui, avec celle de former des constructions comme les Green Lanterns en plus. Ainsi, le garçon dut utiliser sa puissance brute pour l'atteindre et le rouer de coup, pendant que lui- même lui répondait avec autant de détermination rageuse.

"Tu crois que cette fille va te comprendre un jour mon vieux!?
- Ta gueule!
- Personne ne le peut, à part un autre Red Lantern! C'est pour ça qu'on reste ensemble!
- Ta gueule j'ai dit! Et dis- moi comment tu m'as trouvé!
- Atrocicus m'a dit de rentrer sur Terre et de garder un oeil sur toi, je t'ai vu quitter St Roch il y a quelques jours et je t'ai suivi. J'aurais jamais cru que tu courais après elle, j'ai suivi toute la conversation."

Garfield finit par reprendre le contrôle de sa rage et cesser les hostilités. Ce que Rankorr avait dit l'avait plus atteint qu'il ne voulait le montrer, car il commençait à se dire qu'il avait raison. Cependant...

"C'est pas pour ça que je suis là... Je veux juste l'aider! C'est mon amie!
- Seul un Red Lantern peut être ton véritable ami, les autres te haïrons jusqu'à la fin de ta vie, j'en sais quelque chose. A mes débuts, j'ai moi aussi tenté de fuir Atrocicus et ses sbires, je me suis mêlé aux hommes comme avant et j'ai même réussi à me dégoter une petite- amie super mignonne en utilisant ma capacité de construction pour retrouver mon ancienne apparence. Mais dès qu'elle a vu le monstre que j'étais, elle m'a fuit. Ils le font toujours."

Rankorr s'envola doucement vers le ciel.

"Tu n'as ta place nulle part, seulement à Ysmult, rejoins- moi quand tu le réalisera, l'anneau te guidera."

Et il disparut vers d'autres cieux. Garfield le regarda partir, la mine sombre, avant de vérifier que les signes vitaux de Terra étaient constantes grâce à l'anneau qui lui murmurait les données dans sa tête. Finalement, il s'assit à côté de son corps, ramena ses genoux contre son torse et enlaça ses jambes repliées avec ses bras en regardant devant lui, les yeux vides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2016 - 20:52


[justify]Atlee avait sombré dans l’inconscience et pour la première fois depuis sa capture, ce lien qui l’unissait aux siens sembla se réveiller, s’animer. C’était flou et confus au début mais elle crut distinguer… Aurla? Oui. Elle était en train d’avoir un songe et Aurla tentait de lui dire quelque chose. Il fallait qu’elle rentre à la maison. Il fallait qu’elle rentre à Strata. Si elle voulait guérir, il fallait qu’elle soit en contact avec le monde qui l’avait vu naitre. Mais elle était trop faible pour entreprendre un tel voyage… Il lui faudrait de l’aide et les inconnus n’étaient pas autorisés à Strata. Pour un cas de figure comme celui-ci… Le Conseil avait accepté que quelqu’un l’aide pour arriver à la cité souterraine. Ceux qui dirigeaient Strata avaient une préférence pour Power Girl puisqu’elle était déjà venue par le passé mais ils n’imposaient personne à Atlee.

Le seul hic : quiconque veut entrer à Strata doit d’une part ne pas avoir été suivi et d’autre part ne doit pas avoir avec lui quelque chose qui pourrait le localiser ou qui pourrait révéler par la suite l’emplacement de la cité. Il y avait de fortes chances pour que l’anneau de Beast Boy le disqualifie comme candidat. À moins qu’elle comprenne mal comment les anneaux des Lanterns fonctionnaient. Faute de mieux, elle devrait se résoudre à ce que ce soit lui qui l’amène. Elle n’avait pas la force de faire un stop à New York pour récupérer Power Girl et ses forces l’abandonnaient, petit à petit, ce qui faisait que le temps commençait à lui manquer. Aurla lui fit savoir qu’elle avait confiance en son jugement et que, comme toujours, tout Strata était derrière elle. Atlee demanda comment c’était possible puisqu’elle avait failli à sa tâche et trahit son serment.

La réponse était étonnamment simple : parce que nous t’aimons, Atlee. Pas Terra. Atlee. Et pour la première fois depuis longtemps, Atlee trouva une mesure de paix intérieure. Il s’écoula plusieurs minutes avant que la jeune super héroïne ne reprenne conscience. Déjà qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme avant, elle se sentait vidée maintenant. C’était plus que ce qu’elle pouvait endurer en ce moment. Elle aurait tellement voulu que les choses redeviennent comme avant… Mais c’était impossible. La seule chose à faire c’est de s’adapter et de continuer. Elle essaya de dire quelque chose à Beast Boy mais elle ne put que se mettre à tousser. Il lui fallait de l’eau. Quand Beast Boy l’aida à boire, pendant un court, très court moment, les souvenirs de jours meilleurs, de jours heureux vinrent se rappeler à sa mémoire. Mais la réalité, laide et cruelle, se rappela bien vite à elle.

Beast Boy était toujours un Red Lantern. Elle avait quand même faillit à sa mission et elle était toujours aussi incapable de vivre avec ce qu’elle avait fait. Mais au moins maintenant, elle savait que pour ce qui était de son peuple, tout était vrai. Ils savaient, bien sûr. Mais ils étaient quand même avec elle. Pourquoi, comment… Difficile à dire. Peut-être qu’ils savaient quelque chose qu’elle ignorait. Peut-être qu’elle avait oublié la sagesse de son peuple, à trop vivre parmi les humains. Elle aurait les réponses à ses questions en arrivant là-bas. Si elle survivait jusque-là. Elle avait de la difficulté à rester assise et droite par elle-même. Ses lèvres remuèrent mais aucun son n’en sortit jusqu’à ce qu’elle fasse un geste qui la surprit : elle prit ma main de Beast Boy dans sa main. Enfin, essaya de : il lui sembla qu’elle pesait une tonne et Beast Boy dû se pencher pour l’entendre.


« Beast Boy… C’est merveilleux… Mon peuple… Mon peuple m’aime toujours… Je dois… Aller… À Strata… Et tu vas… Tu vas devoir m’y amener… Mais… Il… Il ne faut pas… QU’ILS puissent… Te traquer… Strata doit rester… Secrète… J’ai… J’ai peur… Je ne veux pas mourir… Je veux revoir… Mes parents… Les Red Lantern… Ne doivent jamais trouver Strata… Tu vas m’y amener hein… G… G… Garfield… »

La dernière fois qu’Atlee avait appelé Beast Boy ainsi, c’était quand elle avait pleuré la mort de son ami, remplacé par le Red Lantern qu’il était devenu…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 - 17:16
Le sommeil de Terra était agité, mais rapidement, une sorte d'apaisement apparut sur son visage. Bien que physiquement, la jeune femme était toujours aussi mal au point, elle semblait aller mentalement mieux, son teint était bien moins pâle. Beast Boy lui donna à boire, avant qu'elle ne se redresse en toussant en cherchant à dire quelque chose qui ne vint pas. Elle saisit la main du garçon pour sa grande surprise, lui- même se penchant pour saisir ses paroles tant elle était en peine. Finalement, il capta les quelques mots que sa gorge voulut bien transmettre. Le Red Lantern sourit, il n'avait jamais douté que les Startans l'aimaient toujours, ce serait cruel de la rejeter pour une seule faute, sachant dans quel galère ils s'envoyaient leur émissaire. Ce serait totalement contraire à l'idéal de compassion qu'ils voudraient, ce serait comme vouloir manger une glace, sans accepter la possibilité d'attraper une migraine, par inexpérience ou par empressement lors de la consommation. Finalement, Atlee demanda son aide pour rentrer chez elle, se revirement tonnait beaucoup Garfield.

"T... T'es sûre? Comme tu veux, je ferai n'importe quoi pour t'aider."

Il se leva en laissant la super- héroïne assise, avant de fermer les yeux pour se concentrer. Il parla dans sa tête à l'anneau, lui demandant s'il y avait un moyen de ne pas être détecté par les autres porteurs d'anneau. Il confirma qu'ils annulation totale de sa signature énergétique était impossible, mais il pouvait la réduire assez pour n'être repérable que par un scan immédiatement proche. Beast Boy demanda à ce qu'il mette en place ce mode, ce que le bijou fit rapidement. Ainsi, l'aura Red Lantern était maintenant presque imperceptible, il avait disparu de tous les radars. Le jeune homme se changea finalement en taupe. A cause de sa transformation, se changer en animal revenait presque à devenir un autre monstre, avec des tailles disproportionnées par rapport à la normale. Ainsi, au lieu d'être une petite taupe inoffensive, le changeforme était devenu une grosse bête de la taille d'un lion, avec d'énormes griffes et des dents de la taille d'un pieu.

"Désolé Terra, mais je peux pas être indétectable, mais tant que lantern n'est pas à côté de moi, il ne peuvent pas me repérer ni me suivre. Par contre, je ne peux plus utiliser mes pouvoirs de Red Lantern."

Il se mit à creuser, pensant qu'il devrait descendre ainsi sous terre pour retrouver la cité enfouit. Il n'imaginait pas une seconde qu'il y avait un autre moyen d'y parvenir, il voulait surtout se rendre utile tant qu'il était sous les bonnes grâces d'Atlee. L'énorme taupe déplaçait des kilogrammes de terre toutes les secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 25 Jan 2016 - 18:25


Beast Boy, Beast Boy, Beast Boy… Ce n’est pas en creusant des trous qu’il arriverait à Strata. Si c’était si simple, il y a longtemps que la cité souterraine aurait été attaquée par des nations de la sousface aux intentions belliqueuses. C’est aussi logique que pour un catholique de voler très haut dans le ciel pour atteindre le paradis. Non il fallait savoir où aller pour rejoindre un des rares points d’accès entre Strata et la surface. Et cela voulait dire qu’elle et Beast Boy allaient devoir se rendre… En fait elle le lui murmura et le jeune homme dû adopter une forme volante pour pouvoir se rendre aux coordonnées indiquées par Atlee. Ce ne serait pas nécessairement forçant pour Beast boy mais il n’aurait d’autre choix que de voler comme si la mort elle-même était à ses trousses. Terra faiblissait. Elle avait besoin d’être prise en charge par sa guérisseuse.

Le voyage tirant à sa fin, Beast Boy se retrouva à avoir accès à la cité souterraine et il se retrouva à entrer là où seulement un nombre infime de personnes de la surface avaient pu mettre les pieds. Et si Beast Boy s’était mentalement préparé à quelque chose de dépaysant, il allait se rendre compte que rien de ce qu’il avait imaginé ne l’avait préparé à… Ça. Pour commencer, c’était une cité comme il n’y en avait pas d’autres avec des habitants tous plus étranges et exotiques les uns que les autres. À commencer par Aurla, la guérisseuse d’Atlee qui attendait le duo. Sans dire un mot, elle s’approcha du corps de sa patiente qu’elle enleva à Beast Boy et elle repartit en silence pour aller soigner la Stratane. Quand Beast Boy voulu entrer à se suite, il se heurta à une sorte de champ de force. Conclusion : il devrait attendre ici avant d’avoir le droit d’entrer.

C’était quand même un Red Lantern. Il était arrivé aux frontières de la cité, en quelque sorte. Pendant des heures, tout ce qu’il put faire c’est regarder une ville dans laquelle il ne pouvait pas entrer. Les habitants ne semblaient pas le voir et vaquaient à leurs occupations, en sécurité derrière ce champ de protection. En surface, la nuit devait être sur le point de tomber à nouveau quand une forme solitaire vint à la rencontre de Beast Boy. Aurla. Sans doute la Stratane la plus compatissante qui soit. Ironiquement, pour quelqu’un de la surface, elle avait l’air d’un monstre. Elle regardait Beast Boy comme elle aurait regardé l’un des siens, sans peur, sans dégoût, sans émotion négative. Et Beast Boy pouvait voir son reflet dans les yeux d’Aurla. Ce qu’il voyait, c’était lui avant qu’il ne devienne Red Lantern. Le Beast Boy qu’avait connu Terra, au fond.




Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee


« Tu te demandes si elle va survivre. La réponse est oui. Notre technologie peut faire des miracles. Mais mentalement, elle est blessée. Probablement scarifiée à vie. Elle… Ne sera plus jamais la même. Et dans les jours à venir, elle aura les siens. Mais elle va devoir réapprendre à faire confiance. Une part d’elle veut mourir, Garfield Logan. Et elle aura besoin de toi. Ce ne sera pas facile, sois en bien conscient.

Sa conception du bien et du mal est extrêmement simple. Un cas comme toi la fait souffrir énormément. Elle ne comprend pas, tout simplement et rien de ce que je puisse faire ou que sa famille puisse faire n’y changera quoi que ce soit. Nous ne sommes pas de la surface. C’est quelqu’un de votre monde qui doit lui apprendre cette importante leçon. Toi ou un autre… Mais il y va de sa survie. Autrement… Nous la perdrons. Pour toujours. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 11:43
Beast Boy dut arrêter son travail en apprenant qu'il se trompait sur la méthode à adopter pour retrouver la cité souterraine. Il suivit donc les instructions de Terra, se changeant en un grand aigle, soulevant la jeune femme avec son énorme tête pour la poser sur son dos, avant de prendre son envol. Sa taille était telle qu'on le confondrait facilement avec un grand planeur, mais il n'en était rien: il volait réellement, et à toute vitesse, en direction de la localisation indiquée par Atlee. Ils y arrivèrent rapidement, avant qu'il ne devienne un animal terrestre et ne transporte sa charge stratanne vers son foyer. Plus ils s'enfonçaient dans les entrailles de la Terre, moins le Red Lantern la reconnaissait. Le paysage changeait petit à petit, jusqu'à ce que l'on ait l'impression d'avoir atterrit sur une nouvelle planète, totalement différente. Il suffit de descendre quelques centaines de mètres sous terre pour découvrir une nouvelle vie, de nouvelles entités... C'était trop étrange pour Garfield, il préféra revenir sur ce qu'il comprenait: la santé de celle qu'il considérerait toujours comme une amie.

Son dépérissement l'inquiétait trop pour qu'il se laisse perturber par un changement d'environnement, bien qu'il commençait à avoir du mal à respirer. Normalement, l'anneau devrait pouvoir le rendre auto-suffisant, s'il ne limitait pas au minimum son effet, juste assez pour qu'il reste à son doigt. Au bout d'un moment, il arriva à la frontière de la cité où l'attendait la fameuse Aurla. Le jeune homme eut de la réticence à rendre Terra à cette créature contre nature, mais il se rendit bien vite compte qu'il n'avait pas vraiment le choix. Et Atlee ne semblait pas protester du tout, bien au contraire, son expression était celle du soulagement. Le Red Lantern voulut les suivre, quand une barrière se manifesta en le repoussant en arrière, l'empêchant de pénétrer la cité interdite. Il se rappela alors l'alarme qui se déclenchait à son passage dans la tour des Titans, comprenant qu'on ne voulait pas de lui. Il s'assit donc en face de la limite et se balança d'avant en arrière en serrant ses genoux contre lui. Un moyen de passer le temps comme un autre. Des créatures étranges s'approchèrent, leur morphologie bien moins dépaysante qu'AUrla cependant.

Aurla arriva au moment où Garfield racontait une blague à un insecte géant, les bêtes s'en fuirent vaquer à leurs occupations en voyant approcher la guérisseuse. Il essayait de deviner ce qu'elle pense de lui, mais il était difficile de déchiffrer les expressions quand on avait que deux énormes yeux noirs. Il se concentra alors sur ceux- ci, y voyant son reflet... Ou plutôt, ce qu'il fut auparavant. Il en fut tellement bouleversé qu'il tendit le doigt pour toucher l'une des pupilles, se rapprochant doucement. Ceci, après qu'elle eut exposé la situation de Terra. Aurla resta parfaitement immobile, alors que le jeune homme touchait sa pupille qui était aussi lisse que du cristal.

"Waaaa... Je vois mon reflet... Ou plutôt, mon ancienne apparence, avant que je ne devienne un Red Lantern."

Il recula d'un bond en se tenant la main, se rendant compte de son indiscrétion.

"Désolé... Mais... Comment vous faîtes pour parler sans bouche? J'entends du son, mais ça peut pas sortir des yeux, ça a l'air parfaitement hermétique... Mais dîtes pas que vous êtes ventriloque!"

Il se râcla finalement la gorge, après s'être reprit, et regarda la guerisseuse d'un air plus mâture qu'avant, avec une certaine détermination dans le regard.

"Je veux la voir docteur, je veux savoir si elle va vraiment bien. Je ne peux rien lui apprendre, elle ne me fait plus du tout confiance. Mais j'aimerais la revoir au moins une fois, pour m'assurer que tout s'est bien passé."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Jan 2016 - 15:43




Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee

[justify]Aurla semblait plus amusée qu’insultée que le jeune Red Lantern touche un de ses yeux. Un être humain normal aurait eu mal, elle non. Sa physionomie était très différente de ce qu’on voyait à la surface. On voyait dans le regard de la guérisseuse la vraie nature des gens. Ici, à Strata, le mensonge n’existait pas et les illusions avec lesquelles on se berce disparaissent. Ici, à Strata, on laisse à la frontière ce qui est faux. Oui, Beast Boy était un Red Lantern. Mais il n’était pas devenu un monstre pour autant et Aurla le voyait. Il y avait une raison pour laquelle les super héros qui avaient entendu parler de Strata n’avaient jamais sollicité leur aide. Quand on peut déceler votre véritable identité derrière le masque ou le costume, il y a de quoi être mal à l’aise. Et comme les Stratans ne peuvent mentir, vous imaginez ce qui pourrait se passer.

D’un geste, elle invita Beast Boy à la suivre et comme par magie, Beast Boy pu entrer dans la cité. Les habitants ne semblaient pas inquiets de sa présence et plusieurs lui firent même des signes amicaux de la main. Ici, la peur, la haine et la méfiance n’existent pas. De toute façon, on ne pouvait pas vraiment faire le mal à Strata. C’était une des particularités de la cité. À un moment donné, cet improbable duo dû faire une pause car un petit groupe d’enfants arriva en courant pour faire un énorme câlin à Aurla (comme quoi Atlee n’était pas la seule de son peuple avec un faible pour ce genre de choses) et sans même hésiter, la bande de gamins fit aussi un énorme câlin à Beast Boy. Ils ne le connaissaient pas et ne semblaient pas porter de jugement négatif à son encontre. Aurla les « chassa » en leur rampant après avant de reprendre la parole.


« Pour répondre à ta question, c’est un peu comme de la télépathie mais qui prend forme sonore plutôt que de s’imprimer dans ton cerveau. C’est moins invasif et plus respectueux de ce sanctuaire qu’est l’esprit. Alors oui, en un sens, c’est une forme de ventriloquie. La comparaison est judicieuse. Mon apparence ne m’handicape en rien. Je peux communiquer sans le moindre problème. »

Ils continuèrent à marcher dans les rues de la ville souterraine. Enfin. Beat Boy marchait et Aurla rampait. Plus ils avançaient dans la cité, plus la rage avait du mal à habiter le cœur du jeune homme. Plus ils approchaient du cœur de Strata, plus les pensées négatives devenaient difficile à formuler. Beast Boy, si ce n’était déjà fait, devait commencer tranquillement à comprendre d’où venait ce que beaucoup percevait comme étant de la naïveté chez Terra. Ici, tout n’était que sourire et joie de vivre. Tout était paisible, les gens étaient réellement heureux… La paix et l’harmonie. Tout le contraire de la surface qui était guerre et chaos. Leur périple s’arrêta devant la demeure d’Aurla, là où était soignée Atlee. Dans une sorte de grand tube opalescent rempli d’un liquide inconnu. Ils n’étaient pas encore entrés donc Beast Boy ne pouvait pas voir.

« Et je ne suis pas docteure. Je suis guérisseuse. Docteur est un terme de la surface. Je t’assure qu’elle va vraiment bien. Physiquement, je le redis. Mentalement… Tu as bien entendu ce que j’ai dit. Quant à te faire confiance, il y a encore un moyen. Vous devez aller à la Source. Tous les deux. S’il y a un moyen de réparer ce lien de confiance, il s’agit du seul moyen dans lequel elle aura foi.

Mais sois averti, Garfield Logan. La Source est puissante. Un phénomène naturel unique. Je n’ai aucun moyen de prédire comment ton anneau réagira. La Source purge temporairement de toute émotion négative. Elle expose ce que vous appelez l’âme. Oui tu reverras Atlee. En revanche, la question à te poser c’est : jusqu’où es-tu prêt à aller pour la sauver. Son esprit ne tiendra pas éternellement face à toute la noirceur qu’il a éprouvé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 11:06
Beast Boy s'attendait à tout sauf à une acceptation aussi rapide de sa requête. Il prit un peut de temps avant de réaliser qu'on l'invitait, avant de se précipiter après Aurla qui avait déjà pris de la distance. Mine de rien, même sans jambes, elle avançaient vite. Garfield regarda autour de lui d'un air ébahis, ce paysage était incroyable. Les grattes- ciels n'était qu'en terre, ou ce qui y ressemblait et les créatures avaient des formes et des couleurs étonnantes. On croirait rencontrer des extraterrestres cachés sous terre. Personne ne le fixait, alors qu'il était clairement un étranger et assez monstrueux. Bien au contraire, les habitants les plus curieux se contentaient de lui faire une salutation lointaine, puis de reprendre leurs occupations.

C'était loin des villes humainesoù la simple singularité à arriver se faisait photographier et commenter sur de nombreux réseaux sociaux, tel un monstre de foire. Des réactions bien plus extrêmes pouvaient avoir lieu pour les plus effrayantes apparitions, comme des hurlements ou des gens montrant clairement qu'ils n'hésiteraient pas à se défendre en cas de besoin, en moyen de dissuasion, comme dans les films de western. En somme, ce petit monde naïf ne connaissait pas le mot "méfiance". Le Red Lantern étant sur la lune, ne remarqua l'arrivée massive d'enfants excités qui lui firent le plus grand accueil.

Il en rit en s'accroupissant pour les serrer dans ses bras, il avait l'impression de rencontrer des mini- Atlee à cause de leur empressement. Il manquait tout de même quelque chose qu'ils n'avaient pas, et qu'Aurla non plus ne semblait pas posséder. Une chose qui rendait ses câlins encore plus... agréable. La guérisseuse les chassa finalement du chemin, faisant rire Garfield à la vue d'une poursuite aussi amusante. Les enfants n'avaient pas l'air du tout effrayé, bien au contraire. En reprenant le chemin, elle lui expliqua comment elle pouvait communiquer avec lui sans utiliser d’orifice buccale.

Beast Boy ne comprit pas tout ce qu'elle dit, il retint qu'elle était "ventriloque de la pensée". Sans se rendre compte, le jeune homme se sentait différent, apaisé. Il commençait même à se demander pourquoi, au départ, il s'était saisit de ce maudit anneau, quand le monde possédait une merveille aussi pure et merveilleuse que Strata. Si ce n'était le danger de mort qui le guettait, il l'aurait retiré immédiatement. Il s'arrêta finalement devant une maison, quand son hôte fit de même. Elle reprenait son ton solennel en expliquant le rôle qu'il devrait jouer, mais il était déjà déterminé à aider Terra.

"Terra fait partie des Titans, ou elle en a fait partie. Même si elle considère qu'ils ont été hypocrite avec elle et envers eux- mêmes, ils l'ont toujours considéré comme l'une des leurs. Ils avaient l'habitude par le passé de combattre des menaces de grandes ampleurs pour sauver leurs camarades et amis, je suis un Titan et je vous promets d'essayer aujourd'hui encore de sauver l'une de mes précieuses camarades du mal qui la ronge. Je me fiche des épreuves par lesquelles je dois passer, Terra aurait fait la même chose pour... Le Beast Boy qu'elle aimait."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Jan 2016 - 16:19




Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee

« Tu es courageux, Garfield Logan. Malgré ce triste objet que tu portes au doigt, tu gardes une part de noblesse. Et si comme je le pense, la Source peut la sauver… Peut-être qu’elle pourra aussi t’aider. Ce sera l’opposition de deux forces. Celles de ton anneau et celle d’un phénomène unique en son genre sur cette planète. Et peut-être même dans le reste de l’univers. Je ne saurais dire. »

Sur ces paroles plus ou moins mystérieuses, Aurla s’affaira à faire sortir Atlee du tube pour la déposer délicatement sur l’équivalent d’un lit d’hôpital. Elle ne semblait en rien affectée par la nudité de sa patiente qu’elle recouvrit quand même d’une sorte de couverture, par principe. En tout cas la Stratane avait repris des couleurs et elle semblait… Paisible, si paisible… Le simple fait d’être parmi les siens semblait lui faire un bien fou. Ce n’était guère étonnant après tout. Avec toutes les ondes positives qui se dégageaient de cette ville, comment ne pas retrouver la volonté de vivre? Après un dernier encouragement à Beast Boy, Aurla laissa les deux jeunes gens ensemble. Il y avait des limites à sa science, des choses que seul le cœur peut guérir. Elle était inquiète pour Terra, oui. Mais en même temps, elle était une Stratane, elle était pleine d’espoir.

Restait à savoir si la principale concernée partageait son sentiment. Atlee reprit conscience après quelques minutes et elle se familiarisa bien vite avec son environnement et un sourire, trop rare ces derniers mois, naquit sur son visage. Elle était de retour à la maison. Elle était de retour parmi les siens. Elle remarqua Beast Boy et son sourire se rétrécit mais ne disparut pas complètement. Physiquement, elle se sentait beaucoup mieux et les horreurs qu’elle avait vécu furent atténués par l’atmosphère particulière de Strata. Elle lui fit signe de s’approcher et quand il fut à portée de câlin, elle s’accrocha à son cou, pressant contre lui ce corps que Beast Boy, malgré lui et au fil des mésaventures, commençait à connaitre. Atlee pleurait. De joie? De soulagement? De tristesse? Difficile à dire. Mais elle ne le lâchait pas ou plus. Tant pis s’il était mal à l’aise.


« Tu m’as sauvé… Tu m’as ramené parmi les miens… Et ils m’ont guéri. Je me sens mieux. Physiquement en tout cas. Mais… Ça veut dire que… Beast Boy! Aurla peut te soigner! Si elle t’enlève ton anneau et qu’elle utilise sa science, elle va pouvoir régénérer ton coeur, ton sang, ton apparence… Et tout redeviendra… Presque comme avant! Tu serais libéré de ce maudit anneau. Ce serait merveilleux… »

Atlee avait vu Aurla faire des miracles, guérir des maladies que la surface était incapable de combattre et en plus, elle l’avait soignée elle. Aux yeux naïfs d’Atlee, tout était possible alors. Est-ce que c’était faisable? C’était encore Beast Boy l’expert en Lanterns, certainement pas Aurla et encore moins Atlee. Pour la première, c’était un puissant artefact venu d’ailleurs aux propriétés inconnues. Pour la seconde, c’était un anneau maudit qu’il fallait détruire à tout prix. Atlee, manquer d’objectivité? Oui, assurément. Pour ce genre de choses, elle n’avait aucune compassion. Pas de la haine mais certainement aucun sentiment positif. Aux yeux d’Atlee, l’anneau lui avait volé « son » Beast Boy. Et elle n’était pas prête de l’oublier de sitôt, de cela on pouvait être absolument sûr. Mais comme on dit, l’espoir fait vivre. Et Atlee avait besoin de croire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 10:59
Garfield sourit au compliment, mais son expression s’atténua quand il comprit que la fameuse Source risquait de lui retirer son anneau ou de le détruire. Certes, il se voyait très bien sans anneau dans cette partie du monde, mais une fois dehors, sa rage reviendrait et il voudrait posséder quelque chose pour la canaliser. Après avoir rencontré Deathstroke deux fois, s'être fait avoir ce même nombre de fois au point d'être laissé pour mort, il ne pouvait imaginer la possibilité de se débarrasser d'un objet devenu précieux à ses yeux. C'était à la fois son garde- fou et la possibilité de se venger.

Cette part sombre en lui ne voulait pas s'en aller, elle existait et existerait tant qu'il refusera l'idée de laisser celui qu'il considérait comme le meurtrier de son ex- petite- amie continuer de faire du mal aux autres, tuant sans aucun remords. Il se disait qu'en unissant les pouvoirs de l'anneau et les siens, il serait enfin capable de le... Tuer. En était- il capable? Il laissa cette pensée au loi ndans son esprit. Garfield fut surpris de l'endroit où se trouvait Terra pour ses soins, il lui rappelait un manga très connu qu'il avait lu durant son voyage à travers les États- Unis. A part le fait qu'elle devait être nue (il commençait à avoir l'habitude), il trouvait ce processus assez dérangeant, car il se demandait comment pouvait- elle bien respirer dans ce liquide?

Aurla aurait sans doute des explications pour cela, mais ce n'était pas ce qui l'intéressait pour le moment. Il attendit plutôt qu'elle sorte Atlee de son bocal géant, et la mette dans un lit, après l'avoir recouverte. Le jeune homme s'approcha doucement et se plaça à côté d'elle, en attendant qu'elle reprenne conscience. La jeune femme reprit finalement conscience et s'accrocha à lui, pour son plus grand malheur, à cause de sa nudité et du contact toujours aussi éprouvant de son buste rebondit. Il agita les bras, ne sachant où les mettre, pendant qu'elle vidait son sac. Il était de toute façon trop content de cet instant pour protester.

"Me libérer de l'anneau...?"

Beast Boy baissa les bras en prenant une mine sombre, il allait encore passer un mauvais quart d'heure. Il pouvait bien lui dire qu'il ne voulait pas s'en débarrasser maintenant, qu'il ressentait le besoin de rester un Red Lantern, mais ce serait pour elle un aveux qu'il était devenu encore plus maléfique qu'elle ne le croyait. Il se prépara à le lui déclarer quand même, quand il se rappela son état et le rôle qu'il devrait jouer dans sa guérison. S'il disait maintenant qu'il gardait l'anneau, elle ne voudrait pas qu'il l'accompagne voir la source, pour qu'elle la sauve. Ce n'était vraiment pas le moment de jouer franc jeu, alors il l'enlaça en souriant.

"Ok Atlee, je me ferai retirer l'anneau... Mais après qu'on ait vu la Source. Aurla m'a dit qu'elle est la seule qui peut t'aider à aller mieux, on doit se dépêcher d'y aller! Je sais pas où elle est, mais je t'accompagnerai quoi qu'il arrive!"

Heureusement qu'elle ne voyait pas son expression, elle aurait tout de suite décelé le mensonge. Garfield secoua rapidement la tête, puis recula son buste pour regarder Terra, avec une expression sincère, la tenant par les épaules.

"Tout ce qui compte pour moi c'est que tu te soignes rapidement, pour que tu puisses continuer ta mission à la surface avec les autres."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 17:22


[justify]Il ne semblait pas contre le fait de se faire retirer son anneau, ce qui aurait dû mettre la puce à l’oreille d’Atlee comme quoi quelque chose clochait mais c’était une gentille fille qui ne se méfiait pas si facilement. Alors elle goba le mensonge de Beast Boy sas se douter que son ami lui mentait. Stratégiquement, un choix prodigieusement stupide. Atlee ne lui pardonnerait probablement pas ce mensonge. Elle aurait eu moins de mal à accepter qu’il veuille garder l’anneau, moyennant une explication logique. Le mensonge, et Beast Boy le savait, était une des choses que la Stratane détestait par-dessus tout. Mais bon. Tout le monde fait des choix dans la vie et pas forcément les bons. Atlee finit par se détacher de Beast Boy quand il mentionna la Source. Aurla avait décidément toujours de bonnes idées. Si elle voulait guérir…

La Source… C’était là où elle et Power Girl s’étaient liées spirituellement. Effectivement, c’était le plus sûr moyen pour elle de se reconnecter avec des sentiments plus nobles et plus positifs. Elle se demandait en revanche ce qui se passerait : la Source permettait à deux personnes de se voir à travers les yeux de l’autre. Comment l’autre vous perçoit au travers de ses souvenirs, de ses pensées, tout en purgeant vos pensées, émotions et sentiments négatifs. Avec Power Girl, cela avait été remarquablement facile. Power Girl était tout pour elle. Mais Beast Boy? L’exercice promettait d’être plus compliqué. La source vous empêche de mentir, et pousse à dire la vérité. Combien de secrets seraient révélés et quelles en seraient les conséquences? Il faudrait attendre. Nul ne peut prédire avec certitude comment se comporteront des forces qui vous dépassent.

Enfilant son costume, Atlee pu se déplacer sans assistance, signes comme quoi elle allait mieux. Son corps avait retrouvé sa force malgré l’état précaire de son esprit. Elle savait où elle s’en allait, elle n’était plus étourdie ou désorientée et elle se retrouva à guider Beast Boy jusqu’à l’endroit où ils devaient se rendre. Ce n’était pas comme s’il y avait des panneaux pour indiquer le chemin. En fait, en regardant bien, il n’y avait aucune signalisation et pourtant, personne ne semblait chercher son chemin et quand bien même, dans le doute, il suffisait de demander et l’on vous répondrait poliment et avec le sourire. Il leur fallut une bonne demi-heure de marche qui se passa relativement en silence, Atlee étant probablement anxieuse de voir si la Source pourrait aider les blessures de son esprit à cicatriser. Beast Boy aurait le temps de mariner dans son mensonge.

Quand ils arrivèrent devant le tunnel menant à la Source (et à la chute d’eau qui coulait dedans), Atlee s’arrêta avant de prendre une grande inspiration. À une époque qui lui semblait lointaine, elle serait entrée sans hésiter. Mais là… Et si la Source ne pouvait la guérir? Que se passerait-il ensuite? Non. Elle devait avoir confiance. En la Source. En Strata. En elle. Une expression mature et résolue se dessina sur le visage d’Atlee qui plus que jamais en ce moment faisait… Femme et non pas l’adolescente dans un corps d’adulte qu’elle était au quotidien. Il y avait dans son regard quelque chose qui n’était pas là avant. De la dureté. Quoi qu’elle ait enduré, cela avait été suffisamment terrible pour affecter sa nature profonde. Ce qui ne l’empêcha pas de traverser le tunnel pour se retrouver quelques mètres plus loin sur la vision enchanteresse de la Source…


« Il semblerait que tout va se jouer ici… La Source neutralise les émotions négatives, empêche le mensonge et pousse à vouloir révéler des choses. Si je dois guérir ne serait-ce qu’en partie… C’est l’ultime recours. J’espère de tout mon cœur que ce sera suffisant. Mes pensées sont comme un poison qui me fait horriblement souffrir… Mon sort se joue ici, aujourd’hui parmi les miens. Advienne que pourra. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 18:55
Beast Boy fut soulagé que Terra le croit sur parole, elle saurait bien assez tôt la vérité et alors... Alors tout serait définitivement fini. Mais au moins, elle sera en bonne santé physique et mentale, et c'était la seule chose à laquelle il se raccrochait, pour ne pas voir tout l'horreur de sa tromperie. Aurla avait demandé jusqu'où il était prêt à aller pour la sauver, il n'aurait pas cru à ce moment- là que ce serait jusqu'à perdre sa confiance sans possibilité de retour. Il avait agit avec de bonnes intentions, mais de la mauvaise manière. Tout comme un vilain. Il commençait à penser que la Stratanne avait raison, qu'il était vraiment devenu le mal qu'ils combattaient autrefois. Son coeur n'en fut que plus lourd en suivant Atlee vers la Source.

Ils arrivèrent finalement à l'entrée d'un tunnel qui semblait long et profond, aucune lumière ne filtrait. Y avait- il réellement quelque chose là- dedans? Avant d'entrer, le jeune homme saisit la main de la jeune femme et marcha avec elle à travers les ténèbres un petit moment, avant de déboucher sur le lieu exacte où cette Source tant attendue reposait. Garfield ne savait pas ce que ressentait sa compagne, mais lui avait peur. Une grande crainte s'empara de son coeur, puis fut remplacée par la sérénité de se trouver en présence d'une entité immensément... Bonne. Sa lumière était belle, d'une couleur qui ne saurait être décrite par des mots, intense mais pas aveuglante. Il lui était impossible de se détacher des yeux d'une telle merveille et son esprit devenait plus léger.

"J... Je dois t'avouer quelque chose Terra... Je t'ai aimé dès le premier jour, comme j'ai aimé Tara Markov, comme j'aime Raven. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne voulais pas l'admettre. Ce qui est encore plus pathétique dans cette histoire, est que je t'ai mentit pour t'attirer ici, afin que tu guérisses; malgré ces sentiments. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit, personne ne devrait mentir à quelqu'un qu'il aime. Je croyais faire la bonne chose, tout en sachant que c'était la mauvaise... Je tente tant bien que mal de trouver une logique à toutes mes mauvaises actions, mais aucune ne me vient, j'ai juste agit et... Sans penser aux conséquences."

Beast Boy se tourna vers elle, se rendant compte qu'il lui tenait toujours la main. Des larmes coulaient sur ses joues, la Source continuait de déverser sa sainte guérison sur eux. L'anneau lançait de puissants alertes dans la tête du Red Lantern, il sentait son hôte en danger, qu'il changeait, trop brusquement. Le jeune homme le sentait aussi et il s'en fichait, il voulait redevenir bon, recommencer à faire les bons choix. Il lâcha subitement sa main et s'enfuit par le tunnel. Non, il n'était pas prêt... Pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Jan 2016 - 21:27


[justify]Elle aurait probablement dû se sentir triste ou en colère mais la Source était puissante et ses eaux apaisantes faisaient remarquablement bien leur travail. Elle avait toujours suspecté que Beast Boy la voyait plus que comme une amie. Elle avait beau ne pas connaitre grand-chose à l’amour, elle était quand même capable de voir qu’un comportement est différent vis-à-vis d’elle. Le mensonge en tant que tel ne la surprenait pas tant que cela. Après tout, les gens de la surface, dans la majorité, n’avaient fait qu’abuser d’elle et se payer sa tête. Ceci dit, Source ou pas Source, une question d’ordre purement pragmatique s’imposa à son esprit : maintenant que Beast Boy avait affiché ses vraies couleurs, que devait-elle faire? Chaque chose en son temps. Pour le moment, elle avait besoin de guérir et elle s’allongea confortablement, profitant de ces rayons de lumière qui n’étaient pas ceux du soleil mais qui la réchauffait.

Elle se remémora quand Power Girl était venue avec elle… Se redressant sur un coude, la Stratane se fit la réflexion que ce serait plus facile de communier avec la Source si elle revêtait ces bandes sensibles dans une matière semblable à du tissu dont la fonction était de laisser les émofluides de la Source faire leur travail. Juste d’y tremper les pieds et elle sentait déjà cette force ancienne faire son travail. Les souvenirs néfastes demeureraient, oui. Mais son esprit était en train de se solidifier. Pas encore tout à fait de se « réparer » mais déjà, elle serait moins instable émotionnellement, ce qui était un pas dans la bonne direction. Beast Boy pouvait attendre. Quand elle aurait terminé de se ressourcer, elle irait voir ses parents. Au moins, elle pouvait faire confiance à sa famille. C’était un quelque peu déroutant : les humains semblaient effectivement indignes de confiance.

À l’extérieur, en revanche, plus précisément à l’autre bout du tunnel, Beast Boy tomba sur quelqu’un qui semblait l’attendre. Aurla. La guérisseuse avait plus d’un tour dans son sac et il n’avait pas été très difficile de deviner que Beast Boy, l’anneau et la Source ne réagiraient pas bien ensemble. Elle se tenait là, son visage sans bouche regardant le jeune homme qui put sans mal imaginer un sourire sur le visage de cette autre Stratane. Avait-elle deviné que Beast Boy utiliserait la duplicité pour convaincre Atlee? Ne devrait-elle pas être en colère, plutôt? De plus en plus curieux. Elle lui fit signe de venir s’asseoir sur un banc de pierre qui se trouvait non loin. Aurla était pleine de compassion et elle savait que le jeune homme souffrait. Parler lui ferait du bien. C’était elle qui avait le plus l’air d’un monstre qui était la plus « humain », au sens des belles valeurs du terme.





Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee

« Je me disais aussi que tu ressortirais aussi vite que tu es entré. On peut difficilement te blâmer. Faire face à la vérité est difficile. Éprouvant même. Et vous avez tous les deux encore du chemin à faire avant de vous réconcilier. Pour le moment, elle a besoin de la Source. Dans une heure ou deux, elle se sentira mieux et ira voir ses parents. Ce sera un pas de plus vers sa guérison. Mais toi… Tu as besoin de parler.

Et tu sais qu’elle te jugera. Tu as peur de sa réaction. Ceci dit, je suis guérisseuse, c’est mon rôle d’être à l’écoute de mes patients. Que tu sois de la surface est sans importance. Tu souffres malgré tout. Alors dis-moi, Garfield Logan… Qu’est-ce que TU veux? Tu es venu ici pour elle, sans rien demander pour toi. C’est une noble intention mais tu souffres aussi et tu le sais. Grandir fait mal, Garfield. Mais tu dois te poser cette question : Qui es-tu et que veux-tu de cette vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Fév 2016 - 9:23
Beast Boy s'arrêta net, Aurla l'attendait. Bien que lui ne s'y attendait pas. Les avait-elle suivi? Alors elle devait déjà être au courant du comportement pathétique du garçon, il en était persuadé. Ils se fixaient durant un moment, Garfield se demandant à quel point elle devait être en train de le juger à cause de sa lâcheté, bien qu'il se trompait lourdement sur le compte de la guérisseuse. Finalement, il devina quelque chose sur ce visage sans expression explicite, comme un... Sourire. Pas un sourire physique, son visage et ses yeux ne dégageaient juste pas d'hostilité envers lui, mais plutôt la bonté. En effet, la compassion d'Aurla lui interdisait sûrement de se montrer dur avec lui, donc quelque chose comme le dégoût ne pourrait venir d'elle. Elle lui fit signe de venir s'asseoir à côté d'elle, ce qu'il fit sans se faire prier. Il posa ses avants-bras sur ses propres cuisses et se plia légèrement en deux en posant sa tête entre ses mains.

Il était en quelque sorte épuisé, il en avait assez de devoir jouer le mauvais rôle depuis qu'il possédait cet anneau. Il lui semblait que l'objet ne le menait qu'à des impasses. La guérisseuse posa les questions que Beast Boy refusait de répondre depuis quelques temps. Auparavant, il aurait pu y répondre sans hésiter, plus maintenant qu'il avait emprunté la voie de la souffrance pour sa vengeance.

"Ce que je veux? Je veux..."

Il hésita à le dire, mais il ne voulait plus mentir non plus. Il se redressa sur le banc pour inspirer et expirer un grand coup, avant se tourner à demi vers Aurla qui l'écoutait.

"Je veux me venger. Je veux venger mes amis... Peu importe le prix à payer, je le ferai. Même si je dois tout perdre pour gagner, je le ferai. J'ai été impuissant à les sauver, alors qu'ils se sont battus pour moi à de très nombreuses reprises. Je n'ai pu protéger personne, même Fairchild qui m'a sauvé de Harvest. La femme que j'aimais non plus n'a pas survécu, elle est morte en se battant pour moi. Et ce n'était pas la première fois que mes proches se faisaient tuer sous mes yeux, c'est arrivé aussi quand les Ravagers sont venus me chercher en Afrique. J'ai l'impression de revivre les mêmes cauchemars sans cesse, à cause de mon impuissance. C'est sans fin!"

Garfield avait serré les poings au point où ses griffes lui rentrèrent dans la paume, le faisant saigner légèrement sans s'en rendre compte. La douleur des souvenirs qu'il ressassait, masquaient assez bien celle qu'il devrait ressentir en ce moment. La première fois où il décida de ne plus laisser quelqu'un mourir à cause de lui, il s'était changé en tigre, en acceptant ce qu'il était devenu par les expérimentations de Harvest. Grâce à ces pouvoirs qui devaient normalement servir à faire beaucoup de mal aux autres méta- humains, il était devenu un héros capable de protéger les siens. Malheureusement, ce pouvoir n'avait pas suffit face à Deathstroke, il avait compris qu'il avait besoin d'un autre pouvoir, de quelque chose qui le boosterait bien plus que de simples transformations. Sans compter le fait que l'anneau lui permettait de gérer sa rage, être Red Lantern était l'alternative parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Fév 2016 - 17:45




Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee

[justify]Aurla n’était pas aussi humanoïde que plusieurs autres Stratans mais quand elle serra Beast Boy contre elle, c’était quelque chose que jamais le jeune homme n’avait ressenti. En tant que guérisseuse, Aurla maintenait un lien spirituel avec tous ses prédécesseurs. Des décennies, des siècles, des millénaires d’expérience passés d’un guérisseur à un autre. Un peu comme dans la série « avatar : le dernier maitre de l’air » qu’adorait tellement Atlee. Aurla ouvrit juste un petit peu son esprit à Beast Boy et ce n’était plus juste Aurla qui lui faisait un câlin, c’était tout un collectif de bonté et de compassion. C’était se faire étreindre par une émotion. Complètement surréaliste, certes mais tellement… Libérateur? Aurla ne jugeait pas Beast Boy. Aurla n’avait de préjugés pour personne. Son rôle était d’amener à la guérison physique et psychologique.

Les gens de la surface étaient capables de choses merveilleuses et de choses horribles. Ça elle le savait par ce qu’Atlee lui avait raconté et ce que les Stratans avaient pu observer. Ceci dit, pour elle, nul n’était au-delà de la guérison. La première étape, c’est encore de vouloir guérir. Beast Boy avait un objectif en tête : protéger les gens qu’il aimait. Simplement, le prix qu’il se demandait était énorme. L’intention était bonne, en quelque part. Mais il faudrait l’aider à vivre avec cet objectif. Elle le prit par la main et l’amena dans un autre tunnel non loin. Ils arrivèrent sur un espace ouvert où se trouvaient de drôles de petites stalagmites cristallines. En regardant bien, Beast Boy put voir que c’était toute une civilisation de petits êtres d’aspect gélatineux. Elle se pencha et tendit la main et l’un des petits êtres se déplaça en rampant jusqu’à elle, s’accrochant à sa main.

Elle ramena sa main à la hauteur de Beast Boy pour qu’il puisse voir cette petite créature solitaire qui s’était mise en première ligne pour affronter un danger potentiel. Elle commença à chatouiller la petite créature qui sembla se calmer. Elle reposa ensuite la petite créature qui retourna vers les siens qui l’entourèrent en piaillant. Elle invita Beast Boy à se pencher pour mieux observer ce monde à l’intérieur d’un monde. Si elle l’avait amené ici, c’était pour enseigner une leçon au jeune homme. Rien n’était encore perdu pour Beast Boy. Regagner la confiance des autres serait difficile mais pas impossible. Il avait surtout besoin de croire… Et c’est cette confiance en lui qui lui faisait défaut. Elle posa une main bienveillante sur l’épaule du jeune Red Lantern. Il y avait au moins une personne en ce monde qui croyait en lui et qui ne le jugeait pas sur ses actions.


« Quelle que soit la forme de vie, Beast Boy, l’héroïsme est partout et prend bien des aspects. Cette petite créature était prête à donner sa vie pour protéger les siens. Comme Atlee le fait, comme tu le fais. Échouer, Beast Boy, est une leçon douloureuse. Mais elle rappelle une réalité des plus importantes. Nous ne sommes pas ce que vous appelez des dieux. Nous sommes imparfaits. Faillibles. Et c’est notre force.

Tu veux protéger les gens que tu aimes et c’est louable. Tu as choisis de le faire en utilisant un artefact qui représente le mal absolu pour plusieurs. Ils te craignent car tu es un héros tragique. Celui qui a goûté à l’Enfer pour sauver ses semblables du même sort. Tu as franchis un pas que bien peu sont prêts à faire. Ce sera un chemin long et difficile Garfield Logan mais il va te falloir acquérir une chose importante : la confiance en toi.

J’ai parfois des visions floues d’un futur plus ou moins lointain et je peux te dire ceci. Dans les temps à venir, c’est cette confiance en toi qui te permettra de sauver tes amis. En ce moment, tu doutes. Tu doutes à cause de la perception des autres. Mais poses toi la question Garfield Logan. Imagines si je venais à la surface. Les gens me craindraient. Est-ce que je cesserais de guérir pour autant? Ils ont besoin de réapprendre à croire car la différence effraie et divise. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Fév 2016 - 11:37
Beast Boy ferma les yeux en profitant du câlin, il était surpris qu'elle soit moins gélatineuse qu'elle en a l'air. Sa solidité était même plutôt... ordinaire. Il avait imaginé qu'elle était faite comme un flanby ou quelque chose de cette texture. Il ramena ses bras sur sa taille et vida son esprit pour un court instant. C'était agréable et reposant, très reposant. Le jeune homme sentit alors quelque chose le toucher, pas lui physiquement -c'était toujours le corps d'Aurla- mais spirituellement. Ce touché l'englobait, donnant l'impression d'être dans les bras d'innombrables personnes. Il garda les yeux fermés afin de ne pas perdre une telle sensation de bien- être, se demandant ce qu'il avait bien pu faire pour mériter une telle faveur. Le Red Lantern revint finalement à lui quand la Stratanne lui prit la main pour l'emmener dans une grotte. Elle avait l'air de vouloir lui montrer quelque chose, alors Garfield ne protesta pas, malgré la mauvaise impression qu'il gardait des tunnels des alentours depuis sa récente expérience.

Franchement, comment ne pas se fier à une personne aussi bienfaisante? Il se sentait presque dépendant de sa bienveillance, tant qu'il serait dans les parages. Il était le genre de personne à s'attacher à la première personne à lui tendre la main et lui offrir son affection inconditionnelle. Elle pourrait faire de lui tout qu'elle voudrait, qu'il ne lui refuserait pas. Au fond, il restait cet enfant qui avait perdu tôt ses parents et qui se sentait vulnérable en permanence. Ses yeux tombèrent sur des petites créatures tout d'abord immobiles, en levant le visage vers le plafond, qu'il prit pour des stalagmites au début. L'une des mains d'Aurla vint inviter l'une d'elles à se poser sur elle. La créature -gélatineuse, elle- ne se fit pas prier. La Stratanne tendit à son compagnon la main pleine, pour qu'il puisse voir. Le Red Lantern le tripota du bout du doigt, il reçut de l'hostilité en retour. Un rire irrépressible s'échappa de sa gorge, d'amusement. La guérisseuse chatouillait le petit sauvageon pour le calmer.

Les créature souterraines n'avaient pas froid aux yeux, faire face à un géant tel que lui sans hésiter devait demander beaucoup de courage. Une fois qu'elle fut calmée, la Stratanne la rendit à ses congénères. Garfield écouta ensuite ses paroles qui lui faisaient plaisir, bien qu'il doutait fortement de certaines parties de son discours.

"Même si échouer implique de laisser mourir des gens auquel on tient? En théorie, je serais d'accord avec toi, mais quand je vois le prix à payer à chacun de mes échecs... J'ai du mal à l'avaler. Après... Je doute que cet anneau soit réellement la réponse, et en même temps... Je suis perdu, j'ai besoin de temps... Dis à Atlee que je suis désolé de lui avoir menti, que je n'abandonne pas l'idée de retourner sous ses bonnes grâces. Merci pour tout Aurla, je comprends pourquoi Atlee est aussi bienveillante maintenant. Elle a de qui tenir."

Garfield quitta le tunnel à grand pas, sans se retourner. Une fois dehors, il s'envola en direction de la surface, l'air décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Fév 2016 - 17:58




Aurla, Guérisseuse personnelle d'Atlee

Aurla regarda Beast Boy partir. Elle ne passa pas de commentaires pas plus qu’elle ne passa de jugement. Le jeune homme avait besoin de réfléchir, avait besoin de trouver sa voie. Il avait besoin de structure, d’une famille à qui s’identifier. Il avait des amis oui, même qu’il serait sans doute bénéfique pour lui d’avoir une petite amie, une relation à long terme. Oui, le jeune homme avait erré et peut-être qu’il n’avait pas fait les meilleurs choix. D’un autre côté, l’héroïsme est loin d’être un long fleuve tranquille. Elle savait qu’en d’autres circonstances, les choses auraient pu être différentes. Un jour, le jeune homme trouverait la paix. C’était inévitable. Il avait un bon fond et même s’il semblait prêt à plus de radicalisme que les autres pour réussir… Ainsi soit-il. Tous les héros ne sont pas de blanc vêtu, après tout. Certains sont plus gris que blanc.

Le futur de toute façon est illisible. Plus exactement, il est en constant changement. Il n’existe aucune certitude quant à ce qui sera. Peut-être que Beast Boy serait plus un héros tragique, qui a bravé l’enfer pour mieux renaitre de ses cendres. Elle était suffisamment bonne juge de caractère pour savoir qu’il ne chuterait pas. Il ne deviendrait pas un ennemi du bien. De cela en revanche elle était absolument sûre. Il ne pourrait emprunter ce chemin seul, par contre. Autrement il se perdrait et les conséquences pourraient être tragiques. Il lui fallait du temps pour réfléchir. Pour clarifier ses idées. Pour trouver sa voie et l’emprunter. Est-ce que ce serait grâce aux Titans ou à d’autres? Elle ne le savait pas. Elle avait par contre une autre patiente dont elle devait s’occuper. Atlee. Elle la rejoignit alors que la jeune héroïne méditait paisiblement. Brave Atlee.


« Avant que tu ne me le demandes, oui. Il est partit. La Source est puissante, Atlee, mais il faut vouloir guérir. Beast Boy est trop confus en ce moment, déboussolé, pour pouvoir entreprendre le processus qui lui permettra de retrouver le calme. Et je sais que tu lui en veux mais je n’ai pas décelé de mal en lui. Oui, il a fait des choix discutables. Mais il n’a pas basculé dans le mal. Tu comprends? »

« Ce que je comprends, Aurla, c’est que ceux que je croyais être mes amis m’ont abandonné. Je sais que Karen est partit à ma recherche. J’ai su voir la vérité dans ses paroles. Mais ma confiance envers lui et les Titans est brisée. Je ne sais pas si je trouverai la force de croire qu’ils ont fait un effort, qu’ils ne se sont pas juste servit de moi. Le doute subsiste Aurla car tout mensonge cache une part de vérité. »

Les deux Stratanes restèrent encore une bonne heure à se ressourcer en ce lieu enchanteur avant de prendre la direction du domicile des parents d’Atlee. La jeune super héroïne avait besoin d’amour pour pouvoir guérir et l’amour de ses parents étaient probablement le plus fort de tous. Elle avait perdu quelque chose, c’était indéniable. En elle, il y avait un vide causé par l’absence de ce morceau, si on puit dire. Mais au moins elle était saine et sauve parmi les siens. Elle était prête à guérir. Prête à reprendre le combat. Prête à retourner protéger la Terre. Car elle était Atlee, Terra III et que c’était sa destinée que de prendre part à la défense du monde. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, lui avait un jour dit Power Girl. Atlee commençait à voir toute la sagesse de ces paroles. Quand Atlee alla se coucher dans cette maison qui l’avait vu naitre, elle éprouva cette nuit là un sentiment qui lui était devenu étranger : la paix…
Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est le monstre et qui est l'humain? (PV Beast Boy) (Story Arc Partie 2) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dog Bite Dog
» papa monstre et bébés monstres!
» proverbe et monstre mythologique
» Le monstre [Safieddine, Joseph & Tom]
» un monstre sur la route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-