Les Ombres de Los Angeles [Jade]


Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 1 Fév - 21:54
Los Angeles.
Vingt heures et douze minutes.



L’atmosphère est encore lourde dans les rues de la ville. Si les quartiers branchés s’animent déjà, les éléments les plus résidentiels de la cité vivent au rythme du retour des bureaux des cadres et employés, dans un concert de bouchons et de klaxons.
Les radios, poussées à fond pour couvrir le bruit des moteurs qui chauffent, crachent pour la plupart les derniers tubes du moment, mais aussi les descriptions des préparatifs du match des Los Angeles Lakers, qui sont bien placés pour accéder à la finale de la conférence. Les automobilistes pestent de ne pas pouvoir se prélasser sur leurs canapés devant la rencontre, tandis que les moins fortunés rôdent autour des véhicules pour entendre l’avancée de l’affrontement sportif.

Un soir de match, Los Angeles ne se comporte pas vraiment comme les autres soirs – mais à vrai dire, quel soir peut être normal pour la Cité des Anges, constamment en pleine évolution et active ?
La mode, la musique, l’art, la folie, la révolution rythment les veines de la ville et de ses habitants, définitivement à part dans ce grand pays qui est le leur.

C’est exactement pour ce mode de vie si différent, cette ouverture générale aux autres, et ce constant optimisme que Todd James Rice était venu vivre ici, afin d’échapper aux ténèbres qui ont toujours hanté son cœur et son âme. C’est ici qu’il a pu démarrer une nouvelle vie, loin de ses aventures surhumaines, et qu’il a pu rencontrer Damon Matthews, un jeune assistant du procureur avec lequel il a rapidement emménagé pour filer le parfait amour.

Hélas, Damon Matthews a été retrouvé hier dans le sous-sol du Palais de Justice, avec un rapport psychologique de l’ARGUS, l’agence nationale de contrôle des surhumains, centré sur Todd James Rice – tâché de sang. Damon Matthews est actuellement à l’hôpital, entre la vie et la mort, et la police ne sait pas où chercher.
Son appartement a été analysé, et personne ne trouve la trace de son compagnon. Du fait de ses capacités surhumaines, les forces locales ont fait appel à la Ligue de Justice, qui a demandé à Jennie-Lyn Hayden, dite Jade, la sœur de Todd, de venir enquêter. Batman se tient prêt à la seconder, mais pour le moment la Ligue se tient en retrait ; la présomption d’innocence fonctionne, malgré les grands doutes sur la santé mentale d’Obsidian.

Jade est donc chargée de l’enquête. Après un rapide contact avec les forces de police, la jeune femme est invitée à se rendre à l’appartement de son frère et de Damon, qu’elle connaît bien pour y avoir passé quelques nuits. Elle se rappelle très bien de ce logement, lié à de nombreux souvenirs agréables.

L’immeuble a une apparence basique de l’extérieur. Bâtisse de trois étages, avec le loft de Todd et Damon au dernier, on y accède par un escalier en métal, en passant devant les deux autres propriétaires, une femme et un homme retraités qui entament depuis peu une relation.
L’appartement du couple Matthews-Rice est décoré avec goût, très aéré, très clair. De nombreuses œuvres d’art, réalisées par Todd, trônent un peu partout. Rares sont les endroits sombres, tout est lumineux et doux ; l’endroit respire la joie et de vivre et le bonheur.

Hélas, tout ceci a changé.
Alors qu’elle pénètre dans le loft, Jade se rend soudain compte des nombreuses ombres qui règnent ici. Les fenêtres sont fermées, recouvertes de canapés, fauteuils ou tableaux envoyés violemment contre elles ; les lampes sont brisées, l’ambiance est lourde. Oppressante.

En arrivant ici, la jeune femme n’est éclairée au premier abord que par la lumière de l’extérieur. Et si elle avance d’un pas, elle sent soudain la porte claquer derrière elle, comme fermée par une forme inconnue, mystérieuse, invisible – ténébreuse.


« Tu n’aurais pas dû venir ici. »

Une voix lourde et malveillante s’élève autour d’elle – véritablement autour d’elle, comme si le son provenait de multiples endroits en même temps. Comme si les ténèbres pouvaient parler.

« Il était évident que toi ou Père seriez envoyés ici, mais tu n’aurais pas dû venir. »

Si Jade utilise son pouvoir pour s’éclairer, elle peut rapidement voir que les ombres qui l’entourent reculent à l’approche de sa lueur, reculent pour créer rapidement une forme devant elle – une forme humaine.

« C’est dangereux, pour toi. »

Le son se fait moins diffus, plus concentré sur la forme humanoïde. Des yeux brillants ne tardent pas à apparaître, concentrés sur elle dans un air sinistre.

« Je ne peux pas assurer ta sécurité. Tu devrais fuir. »

La transformation est complète, les ténèbres ont disparu pour créer la forme choisie par leur maître.
Obsidian accepte d’apparaître réellement devant sa sœur. Un privilège, dont elle devrait saisir l’importance si elle tient à ce que cette rencontre se passe bien.



« Maintenant. »

La porte, refermée précédemment par une porte invisible, se rouvre de la même manière. Une chance est donnée à Jennie-Lyn de fuir, de passer cette fin de journée sans problème,
de ne pas souffrir. Elle devrait prendre cette chance – au plus vite.


(HJ/ N’hésite pas à me dire s’il faut modifier quelque chose ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 2 Fév - 0:04
Forcément quand il s'agit de Todd, tout devient incroyablement compliqué. Le temps où elle découvrait avec joie son frère jumeau est révolu depuis bien longtemps. Se plonger dans son regard à lui, c'est d'abord et avant tout une mise en abyme : ses traits à lui, son effroyable symétrie lui rappelle, à elle, que bien qu'ils aient un patrimoine génétique commun, ce qui compte c'est ce qu'on en fait.

Todd a été battu. A eu une enfance horrible. Avec des parents adoptifs monstrueux. Elle, elle a eu les Hayden.

Puis elle a eu Todd, ce frère tout dévoué pour elle. Protecteur. Pour qui elle était tout.

Et puis... Elle a eu aussi Alan Scott. Leur père. Lui, il avait une bague. Elle, elle est la bague. Et Todd ? Todd est peut-être juste fou, comme leur mère...

Alors quand on vient lui parler que Todd est peut-être mêlé à un possible meurtre, Jade se dit que ce n'est pas juste. Qu'on cherche à l'utiliser, contre son frère. Qu'au pire, il y aura le Batman ou un autre cador pour prendre sa relève si besoin. Que Todd doit finir sur la chaise, ou à Arkham, ou en taule.

La vie est foutrement injuste. Comme si Todd était condamné au malheur et elle à la lumière. Qu'en dépit de leur lien, ils ne pourraient jamais être du même côté. Comme si elle était la face pile de la pièce et qu'il fallait nécessairement choisir son camp.

Elle avait posé comme condition d'y aller seule, arguant que ses pouvoirs étaient suffisants pour assurer son intégrité physique... Mais Jade savait qu'elle ne pouvait lutter contre son frère. Sans compter son don de parasitage qu'il avait déjà utilisé par le passé.

En arrivant devant l'entrée de l'appartement occupé jusqu'à présent par son frère et son mec, Jade se prit à avoir une pensée pour ce jeune assistant du procureur qui ne passerait peut-être pas la nuit. Elle se mordit la lèvre. Ce n'était pas son frère qui avait fait ça. Ce n'était pas possible. Pas le petit Todd qui bégayait et qui roulait des mécaniques quand il s'agissait de prêter main forte à sa frangine. Tant pis pour Damon, seul comptait Todd...

Elle franchit le seuil de l'appartement et se retrouva dans la quatrième dimension : comme si les murs portaient les stigmates de l'état mental de Todd. Comme si toute vie avait d'ores et déjà quitté les lieux avec le départ probable de Damon vers des cieux plus cléments...

"Je suis toujours là où on veut pas de moi... Ca te rappelle rien ?"

La voix était sérieuse et dénuée de tout humour. Jen s'attendait à tout moment à ce que l'ombre, n'importe quelle ombre prenne forme et devienne Todd.

"C'est mieux ainsi" lança Jen, rayonnant quelque peu, au moment où Todd se matérialisa. "C'est bon de te voir, frangin..."

Elle marqua une pause et ajouta, un sourire triste sur le visage :

"Fuir ? Pourquoi ? Tu ne m'as jamais fait de mal de toute ta vie, Todd. Tu as toujours été là pour moi alors que je ne me rendais pas compte de la chance que j'avais de t'avoir..."

Elle baissa la voix et termina :

"Je ne vais pas te demander ce qui s'est passé avec Damon. Je sais que tu n'y es pour rien. Ce n'est pas toi, y'a rien à ajouter"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 19:09
Todd ne réagit pas aux actes et aux paroles de Jade.
Il demeure stoïque, immobile et silencieux, quand la jeune femme utilise son pouvoir pour irradier sa lumière puis chasser les Ténèbres ; il ne bronche pas non plus quand elle tente de raviver leurs souvenirs communs et heureux, et de prendre instinctivement sa défense par rapport à Damon Matthews.

Les ombres qui composent son corps, qui flottent à quelques mètres d’elle dans une forme humanoïde, restent impassibles et irréelles. Elles ne frémissent pas, même quand le cœur de Todd s’est serré lorsqu’il a vu la lumière verte s’échapper du corps de Jennie-Lynn.
Cette lumière… ce pouvoir… c’est tout ce dont il a toujours rêvé. Une lueur, suffisamment puissante et forte pour chasser les Ténèbres qui ont accompagné sa vie depuis l’enfance. Une énergie, si proche de celle de leur père que la filiation est automatique, évidente. Un symbole d’espoir et de pureté, si éloignée de son mal-être et de ses démons.

Non, les ombres qui le composent ne trahissent aucunement sa véritable réaction.
Mais les mots qu’il choisit de prononcer le font.


« Comme d’habitude, hein ? Mademoiselle Jennie-Lynn décide quelque chose, et personne ne doit répliquer. Tout doit se passer comme la princesse l’a décidé. Jamais, jamais, jamais la petite bourgeoise ne doit être frustrée, et jamais, jamais, jamais son monde ne doit s’écrouler. Ce serait dommage qu’elle ait à subir une épreuve. »

La voix, auparavant dure, autoritaire et irréelle, semblant venir de partout à la fois, est maintenant plus humaine, proche – palpable. La forme elle-même de Todd se modifie, devient plus claire, plus… solide devant les yeux de la jeune femme.

« Ne fais pas semblant de t’intéresser à moi, sœurette. Tu n’es ici que parce que les grands pontes ont peur que je sois à l’origine de ce bordel, et ils espèrent que notre relation me calmera. Je suis même prêt à parier que nous sommes actuellement surveillés, et que tu as une équipe de secours pas loin. »

Le corps de Todd devient véritablement humain, normal, et Jade peut découvrir son frère dans un état étrange. Torse nu, vêtu d’un simple pantalon, pieds nus, barbe de plusieurs jours et cheveux retombant sur le visage ; il semble totalement perdu, tel un ermite sorti de son lit de force.

« Par contre, je suis persuadé que Père n’est pas au courant, n’est-ce pas ? Père n’aurait jamais permis de t’envoyer au front. Père ne mettrait jamais sa petite chérie, dont il est si fier, en danger. »

Le jeune homme s’est détourné de sa sœur en parlant. Le flot de ses paroles, au ton acide et brutal, est accompagné d’une marche irrégulière, chaotique, autour de Jade et à l’intérieur de l’appartement ; s’il fallait une seule preuve que Todd est perturbé, sa façon de s’avancer, reculer, changer de direction, et recommencer encore et encore, suffit amplement à justifier cet état de faits.

« Je sais que t’aimes pas avoir tort, Jennie… mais pourtant, c’est le cas. »

Inconsciemment, Todd lui a tourné le dos et s’est arrêté.
Sa voix, rude mais forte, se fait soudain plus douce, plus faible.


« C’est moi qui me suis occupé de Damon. Je suis responsable de son état. »

Il pousse un profond soupir, et laisse volontairement un silence pendant quelques secondes pour qu’elle puisse intégrer pleinement la portée de cette révélation.
Et il reprend, plus fort, presque comme un hurlement ; comme pour convaincre autant Jade que lui-même de la vérité de ses paroles.


« Et je ne regrette rien, Jennie ! Et j’avoue que j’ai aimé ce que j’ai fait, j’ai aimé le frapper, j’ai aimé le torturer, j’ai aimé l’entendre crier, j’ai aimé l’entendre supplier ! J’ai eu envie de continuer, et j’ai continué ! J’ai continué jusqu’à ce que ses os craquent, jusqu’à ce que son sang coule, jusqu’à ce qu’il soit incapable de parler ! Et j’ai continué encore ! »

L’explosion verbale est suivie en parallèle d’un phénomène terrible sur la personne même de Todd. Si Jade pouvait voir jusque-là son corps humain, ce dernier disparaît soudainement, engloutit par des Ténèbres expulsées de son corps – et désormais étirées partout dans le loft.
La lumière de la jeune femme a chassé temporairement les ombres autour d’elle, mais les Ténèbres qu’incarne désormais Obsidian redoublent d’efforts et s’approchent de la jeune femme, plongeant tout l’appartement dans l’obscurité… hormis la petite zone autour de sa sœur. Pour l’instant.


« Pour la dernière fois : fuis, Jennie. J’en ai assez de faire semblant, de forcer ma nature, de me battre pour vous ressembler – ça n’en vaut pas la peine. Je ne suis pas comme Père… et je ne suis pas non plus comme toi. Les Ténèbres sont, ont toujours été et seront toujours ma véritable famille, et je ne veux plus les repousser.
Fuis, Jennie. Je ne pourrai bientôt plus te protéger. »


Sa voix est à nouveau diffuse, perdue tel un écho dans le loft. La porte de l’appartement demeure ouverte, mais menacée par des vagues d’ombres qui s’approchent de la sortie.
Le message est clair : l’opportunité de fuir ne durera pas longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:39
Un dément, c'était un dément, son frère était fou et il en avait les gestes, les paroles, l'allure et...

Jen ferma les yeux, quelque peu tremblante. Elle fit le noir en elle. Elle tenta de voir sans regarder, de retrouver ce lien qui s'était quelque peu défait avec son frère... Son frère. C'était son frère.

La jeune femme chassa à nouveau les ténèbres en elle et écouta la douloureuse leçon qu'Obsidian était en train de lui faire. Son portrait en ombres chinoises. Elle se sentait nue face à Todd, impuissante, petite et mesquine... Les ténèbres s'insinuaient encore et toujours en elle. Todd était celui qui avait toujours le plus souffert. Celui qui avait les pouvoirs les plus terribles. Celui qui était à la fois le plus fragile et le plus fort et elle... Elle avait voulu en faire son chien. Todd avait raison.

Elle ouvrit la bouche, voulut dire quelque chose et se ravisa. Ce n'était pas le moment de jouer la sérénade de "la vie qui était belle après tout". Non. La vie de Todd n'avait rien de belle. Et elle ne risquait pas de s'éclaircir. Pas après ce qu'il avait fait.

Jade voulut lui dire qu'il n'était pas vraiment lui, que c'était l'Ombre qui avait fait ça, qu'elle aussi avait ce potentiel et...

... pas de leçons de vie. Pas maintenant.

A la place, elle lança tout de go :

"Effectivement la Ligue m'a demandée de venir... J'ai parlé aux flics. Tout le monde te croit coupable et, tu as raison, on m'a prévenue pour te calmer"

Attentive aux réactions de Todd, Jade tenta de se détendre, sans trop de succès.

"Et naïvement, je pensais pouvoir y arriver. Pouvoir te convaincre que tu n'avais rien fait car ce n'était pas toi, ou bien que c'était ta maladie qui agissait mais..."

Elle secoua la tête, l'air triste.

"Mais je crois qu'on est largement au-delà de tout ça, maintenant. Je me demande qu'est ce qu'il se passe après ?"

Sa voix tremblait, se faisait fluette, chevrotante, hésitante...

"Je ne compte pas te livrer à qui que ce soit. Tu es mon frère et tu es l'envers de mon endroit. Alors, avant de faire ce que tu veux de moi, j'espère que tu m'écouteras... Je l'exige pas... Je..."

Ses yeux s'embuèrent de larmes et sa lèvre trembla. Todd avait toujours été si intense. Elle se sentait en face d'un Dieu sombre, là où elle aurait voulu remonter le temps et retrouver un Todd qu'elle aurait pu sauver, un Todd d'avant les coups de ceinture, un Todd qui aurait pu triompher des ténèbres...

"Je t'en supplie. Ce sera pas long mais... Je ne partirai pas, tu le sais, je peux pas partir. Je... Je suis désolée qu'avec Père ça soit aussi compliqué et que - forcément - mes problèmes de petite fille riche ça t'intéresse pas mais..."

Elle baissa les yeux et termina sa supplique :

"Ecoute-moi quelques instants encore et après ce sera bon..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 19:44
Le silence répond à la supplique de Jennie-Lynn.
Un silence lourd, puissant, profond, étouffant. Un silence nourri de la colère de Todd, amplifié par la présence des Ténèbres qui menacent la faible lueur imposée et animée par la jeune femme. Un silence qui inquiète, terrifie et trouble, parce qu’il contient aussi une petite dose d’espoir ; celle que le discours porte ses fruits, qu’elle puisse ramener son frère du bon côté, qu’elle puisse enfin le sauver de lui-même.

L’instant, par ce silence, est terrible.
Il le devient plus encore quand ce silence est rompu.


« Soit. »

A nouveau, la réponse sonne partout, la voix se diffuse dans les différents angles de la pièce principale du loft. Les ombres, que Todd contrôle, dans lesquelles Todd se projette entièrement, ne bougent plus. Elles demeurent immobiles, menace suspendue durant le temps de réflexion de celui qui se considère leur maître.

« Tu ne partiras pas sans cela. »

Dans l’obscurité, Jade peut entrapercevoir du mouvement, des vagues d’ombres qui bougent et changent l’environnement – mais pas plus. Le détail véritable de leurs actions demeure un mystère, et rajoute certainement au malaise ambiant.

« Tu ne partiras pas sans t’être convaincue que tu as tout essayé. »

Et, à l’issue de cette phrase, sans prévenir, les Ténèbres reprennent leur avancée et envoient une gigantesque vague d’ombres vers la jeune femme. Prenant la forme d’un boulet noir, ces dernières frappent brutalement Jade au visage, suffisamment fort pour l’envoyer immédiatement dans l’inconscience – le but recherché, évidemment.
Surprise, sans comprendre la raison du geste de son frère, si paradoxal avec le contenu de son discours, Jennie-Lynn s’enfonce donc dans les tréfonds de son esprit. A la merci du dément qui partage son sang et sa naissance.


**
*
**

Le réveil est difficile, douloureux.
Et surprenant.

Si Jennie-Lynn s’attendait à se retrouver prisonnière, blessée voire pire, elle se découvre assise dans le canapé du loft que partageaient Damon et Todd ; ce loft qu’elle vient de visiter en chantier, en ruines, et qui a maintenant recouvert une forme de normalité.
Certaines fenêtres continuent d’être couvertes de cartons ou d’objets, mais une bonne partie a été libérée des obstacles et permettent à la lumière de reprendre un peu de présence ici. La  
table basse a été réinstallée, les fauteuils également, et une odeur de thé flotte dans l’air.

Si ses yeux se baissent pour se poser sur la table basse, Jade peut découvrir une tasse de ce thé dessus. Quelques secondes lui suffiront pour reconnaître l’odeur, celle de sa marque préférée, avant que son regard ne soit happé par la silhouette de l’autre côté du petit meuble.

C’est son frère.
Todd est assis dans un fauteuil, en face d’elle. C’est vraiment Todd, dans sa forme humaine, et non pas composé uniquement d’ombres dispersées dans la pièce. C’est vraiment Todd, le regard braqué vers le sol, dans le vague, tenant lui aussi une tasse fumante entre ses doigts. C’est vraiment Todd, qui l’a installée là sans entrave, avec une poche de glace sur son front, pour l’aider à guérir.


« Je suis désolé. »

Sa voix, moins troublée, moins terrible que lorsqu’il est composé uniquement de Ténèbres, s’élève par surprise. Ses yeux demeurent fixés par terre, tandis qu’il continue, d’un ton anodin, banal.

« Pour la bosse. J’ai… un peu paniqué, si on veut. Je ne voulais pas que notre… discussion ait lieu comme ça. Nous n’avions même pas un siège pour s’asseoir – je voulais faire un peu de ménage, pour être à l’aise. Mais je ne pouvais pas le faire avec toi, ou te demander de repasser… ah, je ne sais pas, Jennie. J’ai paniqué, j’ai déconné. Excuse-moi. »

Todd relève ses yeux, et esquisse une grimace, mi-triste, mi-souriante.
S’il fallait une preuve à la jeune femme que son frère était bien perturbé et rongé par les démons qui avaient déjà emporté leur mère, une telle attitude serait amplement suffisante.


« Bref… tu voulais qu’on parle, Jennie. Tu voulais me dire quelque chose, me raisonner, ou me ramener à la raison. Ah. C’est peine perdue, tu sais. C’est allé trop loin, tout ça. Mais vas-y. Je te dois bien ça. »

Le jeune homme prend sa tasse, et la lève pour la tendre au-dessus de la table basse. Il esquisse à nouveau un petit sourire, qui ne fait évidemment pas illusion.

« Mais avant, Jennie, je veux te dire un truc. Tu es ma sœur, et je t’aime. Quoi qu’il arrive… quoi qu’il nous arrive, je te demande de ne jamais l’oublier. Une part de moi t’aimera toujours, et voudra toujours te protéger. Hélas, je crois que cette part-là n’a plus grand-chose à dire, et ne pourra plus dire grand-chose une fois que tu auras terminé. Considère ces prochains moments comme un au revoir, un épilogue à l’histoire de Todd James Rice. »

Il ramène à lui sa tasse, boit une gorgée et plante ses yeux sombres sur son visage d’émeraude en souriant.

« Je t’écoute. »

A nouveau, le discours incohérent, trouble et troublant de son frère ne peut qu’agresser la raison qui anime Jade. Cette dernière ne doit cependant pas oublier la prudence qui est de mise face à lui : si le loft a été globalement remis en ordre et vidé d’une partie des Ténèbres, elle ne peut que voir les ombres qui s’agitent et rôdent lentement dans les angles de la grande pièce ; les ombres, qui continuent de suivre les ordres de leur maître, et qui n’hésiteraient pas à s’en prendre à elle si son discours ne plaît pas.
Les ombres, qui ont à nouveau recouvert l’âme de Todd – peut-être définitivement, cette fois-ci.


(HJ/ Je me suis permis de t’attaquer sans te laisser réagir, pour la fluidité du récit. Dis-moi si ça te gêne et je modifierai. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 7 Fév - 8:22
Quand elle ouvrit les yeux, Jade  ressentit une douleur lancinante au visage. Où était-elle ? Que s'était-il passé ?

L'odeur du thé. La morsure de la glace sur son front. Todd.

Elle tenta de se redresser quelque peu et de remettre de l'ordre dans ses souvenirs : elle avait cru y parvenir - à raisonner son frère - en le faisant réfléchir, en instillant le doute en lui... Elle avait pensé pouvoir être une ancre de lumière dans ses ténèbres à lui. Et...

... il l'avait frappé, sans qu'elle puisse réagir, esquiver, contre-attaquer, lever un bouclier...

Les Ténèbres étaient beaucoup plus puissantes. Leur appel devait être terrible.

Jen porta la tasse de thé à ses lèvres et laissa son frère terminer. Il l'avait frappé car il ne voulait pas  qu'elle le voit faire le ménage ? Même sous sa forme humaine, les ténèbres ne relâchaient jamais pleinement leur emprise sur son esprit...

Puis les yeux de Jen s'inondèrent de larmes : il l'aimait ? Il voulait la protéger ? C'était justement ce qu'elle avait voulu entendre à nouveau mais... Dans cet environnement dévasté, alors qu'il était sur le point de se faire arrêter ou d'entamer une vie de fugitif, ce discours avait tout l'air d'un au-revoir comme le disait Todd, sinon même de quelque chose de plus radical...

Jen se calma - du moins le tenta - essuya ses larmes de son poignet et prit une grande inspiration : la partie était serrée, sinon perdue d'avance. Après tout quelle garantie que Todd ne se suicide pas sur le champ si elle arrivait à le raisonner ? Aurait-elle, personnellement, supporté d'avoir - peut-être - tué Henry - Brainwave Jr. - sans pouvoir exclure réellement une possession démoniaque ?

Elle avala sa salive et commença :

"Tu es mon frère. Mon seul frère. Te rencontrer a été le moment le plus incroyable de ma vie. Et je voudrais..."

Jen marqua une pause et sourit :

"JE, je, je... Tu vois ? J'essaye encore d'imposer ma volonté... Et c'est pas ce que je voulais te dire. Je crois... Je sais que je n'arriverai pas à te raisonner et à te faire rebasculer de l'autre côté. Je te remercie de te présenter devant moi en tant que Todd mais..."

Une hésitation lui fit mettre sa phrase en suspens. Une seconde. Puis une autre. Et finalement :

"Quel est ton VRAI visage, Todd ? Depuis combien de temps vis-tu dans l'Ombre ? Tu n'as pas toujours été comme ça et..."

Elle se mordit la lèvre. Se rendant bien compte que la vie était une succession de démissions et de défaites quotidiennes. Peut-être que si les Rice avaient été plus comme les Hayden ou juste des parents moyens, peut-être que si elle avait été moins égoïste et plus à l'écoute de son frère voilà des années en arrière, peut-être que si Père avait été... moins Père, peut-être... Elle pouvait presque contempler le plan d'une quelconque divinité tordue derrière ce qu'était devenu Todd.

"Tu étais le plus fort d'entre nous. Tu as été martyrisé par les Rice. Tu as hérité du pouvoir le plus terrible. Personne ne t'as aidé. Personne ne s'est rendu compte et..."

Nouvelle crise de larmes.

"Personne ne pouvait savoir... On était des gosses, tous. On avait des problèmes de gosses. Et... on pensait qu'il en allait de même pour le reste du monde. Moi..."

Moi, Mademoiselle Jennie-Lynn Hayden-Scott, première du nom et moi-même héritière de mon monde...

"Mes problèmes, avant la transformation, ça se limitait à vite finir le Lycée pour aller prendre des cours d'art dramatique. Les Hayden m'ont même jamais regardé différemment depuis que je suis devenue verte : je suis toujours leur petite fille chérie. J'étais verte, c'était le plus gros inconvénient. Et tu sais quoi ? Etre verte, c'était une façon cool de se démarquer. J'ai vécu des aventures incroyables et..."

Elle avala sa salive, bien consciente que le fossé la séparant de Todd se creusait de plus en plus.

"Je n'ai jamais été dévorée par le Green. Je n'ai jamais risquée d'être engloutie par le Green. Je suis juste, moi, porteuse de son pouvoir. Je... Je... Je croyais que c'était pareil pour toi et l'Ombre... Désolée..."

Jen baissa la tête, désespérée et confessa :

"J'ai jamais réalisé jusqu'à ce jour la pression qui pesait sur toi. Je pensais qu'avec Damon, t'avais enfin trouvé un équilibre et...  Je pensais qu'éventuellement tu avais perdu la raison et qu'on pourrait te soigner et..."

La messe avait été essentiellement dite. Ne restait plus que le coup d'estoc. Le cognac du condamné. La dernière bouffée de fumée avant l'Apocalypse.

"Je pense qu'un psy aurait beaucoup de choses à dire sur ton cas. Mais je pense pas que tu sois fou. Je pense pas qu'on puisse te guérir. Comme je dis, tu as été le plus fort d'entre nous. Mais ton combat, un jour tu l'as perdu et tu es passé de l'autre côté. Et c'est à travers un miroir que je te regarde et la glace nous séparera pour le moment... Jusqu'au jour où l'un traversera pour rejoindre l'autre et..."

Elle s'arrêta. Elle en avait dit assez. Elle avait tout dit. Elle n'avait plus la force d'ajouter un seul mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 22:06
"Hum."

Ce léger son nasal est la première réaction de Todd depuis la fin de son monologue.
Durant toute la réponse, tout le discours de sa soeur, il est resté immobile ; de marbre. Son visage n'a exprimé aucune émotion, ses yeux sont restés fixés sur le visage d'émeraude de Jade, pratiquement sans battre des paupières. Ses mains, crispées sur sa tasse de thé, n'ont pas bougé non plus, et sa respiration a été d'une régularité hors-pair. Totalement robotique.


"C'est tout ?"

Sa réponse claque dans l'air comme un fouet. Le ton même de ses paroles est sec, dur, sans âme ; il a le son et l'impact d'une gifle sur une joue d'enfant, d'une punition injuste et incomprise.

"Je suis le plus fort, parce que j'ai tenu jusque-là ? Je suis meilleur que toi et les autres ? Tu n'as jamais eu de vrai souci, et tu t'es enfermée dans des difficultés inutiles du quotidien ? Tu ne sais toujours pas qui je suis, mais tu seras toujours là pour moi ? J'ai bien résumé ?"

Aucune expression ne glisse sur son visage, et sa voix est monocorde. Elle ressemble aux voix d'intelligence artificielle, notamment des GPS ou des caisses automatiques. Totalement déshumanisée.

"C'est tout, donc ?"

Ses lèvres tremblent légèrement. Jennie-Lynn espère peut-être un sourire, une trace d'émotion, un indice de l'homme qu'elle a cru connaître et aimer comme son frère.
Il n'en sera rien.


"C'EST TOUT ?"

Le ton explose sans prévenir. Par surprise, Todd bondit de son siège et projette sa tasse contre un mur.
Ses mains sont crispées, ses muscles entiers sont tendus. Son visage exprime enfin quelque chose, un rictus de rage et de colère incontrôlables. Ses veines deviennent apparentes, sa peau prend une teinte cramoisie et sa voix est maintenant un hurlement primaire.


"RIEN D'AUTRE, SOEURETTE ? PAS D'AUTRE COMMENTAIRE TOUCHANT, PAS D'AUTRE EXPRESSION DE PITIE ? PAS DE NOUVELLE AUTO-FLAGELLATION ? PAS D'AUTRE PLEURNICHERIE ?"

Sa transformation physique n'est pas terminée. Elle ne fait que commencer.
Alors qu'il hurle, prostré en avant à quelques centimètres du visage de sa soeur, le corps humain de Todd James Rice change. Sa peau, son allure humanoïde disparaissent sous une couche de noirceur, d'ombres ; un nuage de Ténèbres glisse sur tout son corps, et ravage ses cheveux sombres. Un crâne lisse apparaît soudain dans l'obscurité, puis deux yeux d'une blancheur troublante luisent soudainement.


"Voici, Jennie."


"Voici mon véritable visage."

Obsidian laisse quelques secondes à la jeune femme pour l'observer, le détailler, découvrir sa véritable apparence.
Puis il déchaîne les Enfers.

A nouveau sans prévenir, Obsidian utilise ses pouvoirs et envoie deux immenses vagues sombres vers Jennie-Lynn. Cette dernière est propulsée en arrière, sur le canapé, tandis que ses poignes obscures s'en prennent à ses mains pour les bloquer, et l'empêcher de se défendre. Autour d'elle, à l'intérieur du loft, les Ténèbres reprennent le contrôle, propulsent à nouveau des objets contre les vitres, et coupent toute forme de lumière.
Le noir règne une nouvelle fois dans l'appartement, hormis la lueur personnelle des pouvoirs de Jade ; mais Obsidian ne veut pas en rester là.

Alors que les Ténèbres ont repris le contrôle, et s'en sont prises violemment à la super-héroïne, leur maître souhaite utiliser une autre facette de ses capacités. Une facette bien plus sombre, bien plus terrible que ce qu'il a utilisé jusque-là ; bien plus dangereuse, aussi.


"Tu as eu l'opportunité de fuir, Jennie-Lynn. Tu as eu l'opportunité de discuter. Mais tu n'as rien compris."

Sa voix, qui se répercute tel un écho dans toute la pièce, semble provenir de partout et nulle part en même temps. Elle adopte à nouveau un ton désincarné, étranger - déshumanisé.

"Je n'ai jamais voulu que tu te critiques, ou que tu me valorises. J'ai, simplement, toujours voulu être écouté... et non pas t'entendre te plaindre et monologuer sans fin."

Un profond soupir s'échappe des Ténèbres autour de la jeune femme. Un soupir de lassitude et de tristesse ; de solitude éternelle.

"C'est terminé, Jennie. Je le répète : je suis désolé... mais tu as fait ton choix en restant."

Un claquement de doigts s'élève dans l'ombre, immédiatement suivi d'une cavalcade, de l'arrivée massive de plusieurs créatures et de... rires. De nombreux rires, gloussements, petits murmures de voix étranges et mesquines. Grâce à ses pouvoirs, Jade peut certainement voir ce qui approche - et comprendre l'horreur du choix de son frère.

"Je n'ai pas le coeur d'en finir avec toi. Je laisse les petits m'en occuper."

"Les petits" : des êtres d'obscurité, créés par Obsidian, issus des psychoses et des cauchemars intimes d'un esprit schizophrène. Chacun représente une fixation, une peur primaire, une passion violente inavouée, une pulsion de violence et de haine qu'il a tentés de repousser toute sa vie ; et qui se retrouvent désormais vivantes, incarnées en monstruosités naines animées par l'envie de faire le Mal, tout simplement.


Les Ténèbres règnent, encore. Obsidian est ici, toujours.
Mais il ne bouge pas, ne réagit pas. Il laisse "les petits" faire ; et a définitivement abandonné et sa soeur, et son humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 14 Fév - 16:07
Jennie l'avait mal senti. Mais elle avait été sure d'elle. Trop sure d'elle. Elle craignait pas son frère ? Elle pouvait s'en charger elle-même ? Todd était incapable de lui faire du mal ?

Elle avait fait une terrible, une effroyable erreur... Sa vigilance avait été totalement endormie par l'apparence et le comportement de Todd, après sa première attaque. Jennie était une vraie guimauve. C'était une humaine qui avait toujours joué à être une créature surnaturelle. Todd... Todd, sous certains aspects, était maintenant un monstre qui jouait - de temps à autre - à l'humain.

La déflagration fut terrible et la prit totalement par surprise. Les poignes d'ombre refermées sur ses poignets à elle déclenchèrent une terreur panique chez la jeune femme. Elle n'allait pas crever là et maintenant. Pas contre LUI. Pas comme ça...

Elle pleurait et avait du mal à respirer. Tant de mépris et tant de froideur. Elle se sentait... moins que rien... un insecte sous une loupe... nue dans un endroit froid, glacial et aseptisé...

C'était peut-être ça, être dans la tête de Todd : se retrouver nue, recroquevillée dans le coin d'une pièce sombre et vide, et seule pour l'éternité...

Quand elle vit les monstruosités, avatars miniatures de la chose qui prétendait être son frère, Jade se rebiffa.

"Non" brailla-t-elle, en déclenchant ses pouvoirs : elle dressa un bouclier verte, de manière à dresser un dôme tout autour d'elle. Le plus lumineux qu'elle put. Si elle n'était pas encore résolue à se battre de toutes ses forces contre celui qu'elle considérait encore comme son frère, Jade était au moins décidée à se défendre.

"Pour quelqu'un qui est le Grand Seigneur des Ténèbres, tu parles encore beaucoup trop Todd... Tu veux quoi ? Que l'on t'écoute ?"

Elle était folle de rage. Il fallait qu'elle se calme.

"Pourquoi ? Damon, il t'écoutait pas ? Te cherche pas des excuses, petit frère, si tu as quelque chose à dire, parle, sinon dis-moi plutôt que l'appel des ténèbres est plus tentant que tout..."

Elle s'arrêta, avant d'ajouter :

"Tes ténèbres contre ma lumière ? T'es vraiment sur de vouloir jouer à ça ?"

Jen tremblait de peur mais il était hors de question qu'elle se laisse faire : elle avait tenté la voie douce pour commencer, ça n'avait pas fonctionné... Il faudrait passer en force. Bien sur, elle ne livrera pas son frère à la police... Le choix était simple et elle le savait : soit Todd est encore de ce monde et elle l'aidera de toutes ses forces, soit ce n'est plus qu'un monstre qui a pris ses traits et là... l'emprisonnement ne serait pas non plus une solution envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 15 Fév - 21:13
Les "petits" s'approchent de Jade.
Malgré les suppliques, malgré le discours de la jeune femme, les étranges créatures obscures continuent d'avancer de la super-héroïne. Les gloussements, les rires, les œillades mauvaises se suivent, alors que quelques commentaires échangés soulignent les pires traitements imaginés pour la jeune femme.
Cependant, quand les premiers "petits" arrivent devant le bouclier lumineux constitué par Jennie-Lynn, quand les plus courageux osent toucher la protection, l'arrogance et la certitude d'une victoire prochaine disparaissent soudainement - tout comme les "petits" qui ont touché la création d'émeraude.

A peine ont-ils frôlé la construction lumineuse que ces créatures sombres et maléfiques s'évaporent dans l'ancien loft de Todd, un phénomène qui terrifie leurs camarades, eux aussi touchés par cette réaction en chaîne. Tous sont détruits par une sorte de virus d'émeraude, qui se transmet à elle sans le moindre contact.
Quelques secondes suffisent pour que leur disparition soit complète, et que l'obscurité qui entoure la jeune femme recule légèrement ; la Lumière reprend peu à peu ses droits ici.


"Non."

A nouveau, la voix d'Obsidian semble venir de partout et de nulle part à la fois. Les "petits" ne sont pas remplacés, et les ombres règnent encore ; mais Jade peut entrapercevoir une forme, une vague silhouette humanoïde à quelques mètres. La noirceur est bien plus forte à cet endroit, mais ses yeux habitués aux variations de lumière peuvent aisément découvrir cette allure humaine, de laquelle semblent s'échapper toutes les Ténèbres de la pièce. Elle ne doit avoir aucune difficulté à identifier cette forme si proche d'elle.

"Je ne veux plus jouer, Jennie."

La forme ténébreuse lève lentement son bras, puis ouvre sa paume. De nouvelles ombres s'en échappent, et filent directement vers la jeune femme. Ces ombres deviennent rapidement des formes pointues, acérées, qui viennent attaquer le bouclier d'émeraude de sa soeur.
Elles tapent, pendant quelques instants, avant de réussir à y pénétrer à une vitesse terrible ; elles finissent par la frapper directement aux épaules et au visage. Rien de trop grave, du superficiel, mais des petites plaies qui font couler un mince filet écarlate le long de ses joues et de ses bras.
Le premier sang a été versé.


"Père et toi, vous adorez ces jeux du Bien et du Mal, des Bons et des Méchants. Vous trouvez votre équilibre dans ces enfantillages, et j'ai commis l'erreur de vous suivre. Nos camarades aussi l'ont commise, tu sais. Et ils en sont morts."

La forme humanoïde fait un pas, puis un deuxième.
Jade demeure toujours maintenue par des liens d'ombres, mais son bouclier a pu se reconstituer. Alors que la silhouette s'avance encore, elle reconnaît bien entendu son frère, sous la forme qu'il a adoptée quelques instants plus tôt, avec un crâne nu terrifiant et des yeux qui plongent dans son âme pour la sonder et l'arracher par petits bouts.


"Tu t'en souviens ? Tu y penses encore ? Ou, comme Père, tu évacues les mauvais souvenirs en continuant à te dire que tout va bien ? Après tout, quand un incendie a embrasé sa lune de miel, Père a cru sa femme morte, et ne s'est pas posé plus de question. Il a acté cet événement, et est passé à autre chose. Sans jamais, JAMAIS, songer que nous puissions exister ; et sans jamais, JAMAIS, se soucier de son épouse."

Obsidian arrive lui aussi devant le bouclier d'émeraude de Jennie-Lynn. Son regard vide, terrible, se plonge dans le visage de la jeune femme, avant de poser ses deux mains assombries par les Ténèbres sur la création lumineuse.

"Nous ne l'avons que si peu connue... nous l'avons affrontée, parce que nous ne savions pas gérer sa maladie. Nous suivions Père, toujours droit dans ses bottes, toujours sûr de lui ; un phare dans notre existence, dans l'Univers. Alan Scott. Green Lantern. Sentinel. Le plus grand, toujours."

Sa voix est plus prononcée, plus directe ; plus triste, aussi.

"Il nous a fait combattre notre mère, Jennie. Et elle a choisi de se suicider devant nous, car elle était persuadée de ne pas pouvoir guérir, d'être constamment un danger pour nous... et pourquoi ? Parce qu'elle était sûre de ne pas être à la hauteur. Parce qu'elle a ressenti, toujours, la pression de la perfection de la Lumière Verte qui éblouit tous ceux qui n'en sont pas dignes."

Obsidian approche son visage et le colle au bouclier de Jade.

"Mère s'est tuée parce qu'elle était éblouie, aveuglée par cette Lumière qu'elle savait ne pas mériter. La Lumière de Père - ta Lumière, aussi."

Les Ténèbres s'échappent soudain du dos du jeune homme, et viennent entourer la bulle de protection de sa soeur. Son visage n'a pas changé, il demeure toujours sous une forme humanoïde, mais ses yeux expriment désormais une haine presque palpable.

"Votre Lumière l'a tuée, Jennie ! Et vous n'en avez rien eu à foutre ! Comme vous n'en avez rien à foutre de ceux qui souffrent, de ceux qui n'arrivent pas à vous suivre ! Et j'en ai marre, j'en ai marre d'essayer d'être à votre hauteur, d'essayer de suivre votre putain de rythme, d'essayer d'être ce que je ne serais jamais ! J'en ai marre de ne pas être comme vous, et que vous n'en ayez rien à foutre !"

Obsidian rejette sa tête en arrière, et libère ses ombres dans un déluge inégalé de puissance. Les Ténèbres sont telles que le loft lui-même est attaqué : un mur est brisé, l'étage supérieur est anéanti, et la structure même de l'immeuble tremble.

"J'EN AI MARRE D'ETRE COMME MA MERE, QUE VOUS AVEZ LAISSEE CREVER COMME UN CHIEN !!!"

Les ombres redoublent d'intensité, et explosent le plafond et l'étage même de l'immeuble.
Obsidian ne se contrôle plus. Son enfer se déchaîne.


**
*
**

A deux ruelles de là, à proximité d'un gigantesque immeuble de bureau.
Au bas du bâtiment, malgré l'intense soleil de Los Angeles, l'un des angles est plongé dans l'obscurité. Et une forme s'en détache lentement.
Attirée, appelée par la puissance d'Obsidian. Sûre de sa puissance. Affichant un gigantesque sourire. La silhouette s'avance et s'approche à pas lents du loft.



La silhouette ténébreuse saute d'angle obscur en couloir sombre, et se rapproche de l'appartement. Lentement. Doucement.
Ian Karkull n'est pas pressé. Il sait très bien qu'il arrivera à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 17 Fév - 22:57
"Les petits", ces monstruosités nées de l'esprit torturé et dément d'Obsidian ne résistèrent pas à la lumière verte... Mais Jade ne baissa pas sa garde. Ne se laissa pas aller à une satisfaction de confort : si elle jouait pile elle perdait, si c'était face il gagnait... Moralement, elle était échec et mat. Se battre contre son frère équivalait à un suicide karmique.

Et puis... Ce n'était pas terminé. L'ombre se matérialisait à nouveau. Plus sombre, plus noire, plus terrifiante... Il était évident que l'entité nommée "Todd" n'existait plus. Qu'elle n'avait plus de frère et qu'à la place elle se trouvait face à l'horizon d'un trou noir dans lequel elle finirait par tomber pour l'éternité si elle s'approchait trop et se faisait happer...

La déflagration suivante fut terrible et elle ressentit les nombreuses estafilades dans sa chair et son âme. Dans sa chair... Il se jouait d'elle, lui montrait à quel point la lumière était petite et faible par rapport aux ténèbres envahissantes... Dans son âme... C'était comme si son âme était passée au scalpel...

... visions d'horreur... en combien de morceaux pouvait-on découper une âme...

Avant j'étais une petite lumière.

Jade encaissa sans broncher les réprimandes d'Obsidian.

Elle encaissa sans broncher les reproches qui étaient faits à Alan Scott et elle, reproches selon lequel la lumière était responsable de l'ombre...

Avant j'étais une petite lumière.

C'était quand j'étais enfant et que l'enfant était roi. J'avais peur des ombres qui dansaient la nuit, dans ma chambre. J'avais peur du noir. Et cet enfant apeurée qui chuchotait dans le noir, c'était moi...

Jade marmonna :

"Avant, j'étais une petite lumière..."

Elle ricana aux propos de son frère. Sentant la force affluer en elle.

"Tu es une ombre chinoise, frérot. Une ombre projetée sur le mur des Dieux. Et moi je t'éclaire. Ou alors c'est l'inverse..."

La jeune femme se sentait puissante. Son frère ne pouvait avoir le dessus sur elle que si et seulement si elle le lui permettait.

"Mère est morte. Père est ce qu'il est. Nos amis sont morts. Et alors ?"

Elle secoua la tête et ajouta :

"Tu me fais pas peur. Tu es ma part sombre, comme je suis ta part lumineuse. Je suis une grande fille, je n'ai pas besoin de me raconter des histoires. Ou de vivre dans le passé. Je suis la boulangère de ma propre vie. Si je veux que mon pain soit meilleur qu'il ne l'est, je travaille pour ça... Je passe pas mon temps à geindre et à accuser les autres..."

Jade sourit à Todd.

"Père est ce qu'il est. Si c'est un enfoiré, tu crois franchement que ça va t'aider de t'en prendre aux gens qui te veulent - peut-être maladroitement - du bien ?"

La jeune fille verte abaissa son bouclier.

"Grand Seigneur des Ténèbres, vas-tu m'anéantir maintenant que je suis à ta merci ?" lança-t-elle, les genoux tremblants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 19:19
Obsidian ne réagit pas.
Il reste immobile et silencieux.

Alors que Jennie-Lynn a abaissé son bouclier, se relevant fièrement pour fixer son frère d'un oeil farouche, en s'étant privée de sa seule protection, lui ne bouge pas. Il est à un moins d'un mètre de la jeune femme, et son attention entière reste rivée sur elle, tandis que l'enfer de ses poumons se déchaîne autour de lui, autour d'eux. Les Ténèbres, délivrées quelques minutes plus tôt dans un élan de puissance incontrôlable et incontrôlé, ont déjà brisé une partie des murs, ont impacté le toit qui a légèrement tremblé, et commencent déjà à filer vers les niveaux inférieurs et extérieurs ; elles absorberont, détruiront tout ce qui aura l'imprudence de les croiser.

Et alors que les ombres filent, celui qui se prétend leur maître ne s'en préoccupe guère.
Son regard, remplacé par deux gigantesques formes blanches et agressives dans cette forme qu'il considère être son "véritable moi", demeure fixé sur sa soeur. Il hésite, réfléchit, soupèse chaque option ; et décide de se lancer, après ce long moment de tension et de menaces évidentes.


"Jennie... tu n'as jamais compris, n'est-ce pas ?"

Sa voix est faible, un murmure perdue dans le vent. Il ne bouge pas, lui qui n'est qu'à quelques centimètres, lui qui pourrait la gifler en levant simplement le bras ; mais il parle, et il sait que les mots peuvent faire bien plus de mal que l'agression physique.

"La question n'a jamais été de vivre avec la mort de notre mère, avec l'attitude de Père, avec la disparition de nos amis. La question n'a même jamais été de vivre dans ton ombre, même s'il est évident que je ne serai ni à ta hauteur, ni capable d'être bon. Non, la question, la seule question, a toujours été de savoir qui j'étais, ou plutôt quelle personne je pouvais être, en adéquation avec celui que je suis au fond et les efforts que je peux formuler."

Obsidian pousse un profond soupir, avant de détourner lentement son regard, qu'il pose en biais vers le sol.

"Et maintenant, cette question, cette seule question, me permet de répondre à la tienne. Vais-je t'anéantir, alors que tu es à ma merci ?"

Il se tait, hésite, réfléchit - hésite, définitivement.
Puis il relève ses yeux et, malgré leur extrême blancheur, Jade peut y découvrir un voile de tristesse et de résignation.


"MAIS BIEN ENTENDU, CONNASSE !!!"

Sans prévenir, Obsidian ramène son bras en arrière et le propulse ensuite vers Jade ; mais son bras devient soudain un océan de Ténèbres, qui vient impacter le visage de la jeune femme avec une violence extraordinaire. Elle est propulsée en arrière, mais est immédiatement rattrapée par de nouvelles ombres, qui la précipitent au sol.
Le sol, d'ailleurs, cède sous le choc, et l'héroïne arrive finalement à l'étage inférieur. Les habitants ont déjà fui quelques minutes plus tôt, mais la noirceur ronge tout et elle a certainement l'impression d'être dans le loft de son frère ; une impression qui s'accompagne hélas de la grande douleur ressentie de descendre d'un étage dans de telles conditions.


"QU'EST-CE QUE TU CROIS, JENNIE ? TU PENSES QUE CE N'EST QU'UNE PETITE CRISE, QU'ON VA POUVOIR REVENIR A LA MAISON POUR NOËL ? TU PENSES QUE JE SUIS ENCORE LE GENTIL PETIT TODD, TON FAIRE-VALOIR ?!"

Sans la laisser réagir ou se défendre, Obsidian, qui s'est avancé aussi vers le bas, utilise encore ses pouvoirs pour faire tomber sur elle des sphères noires, qui explosent comme des grenades. Il enchaîne en se transformant entièrement en Ténèbres, et en devenant une gigantesque vague qui entoure la jeune femme. Cette dernière subit des dizaines de coups, comme des lames acérées, sur tout son corps, avant d'être projetée à l'extérieur ; bien entendu, les ombres disparaissent lors du contact avec le mur qu'elle traverse, pour qu'elle en encaisse le plus gros du choc.

Propulsée dans la rue, cette dernière s'étant évacuée d'elle-même lors de l'attaque des Ténèbres qui s'en prennent déjà aux autres bâtiments, Jennie-Lynn doit souffrir - mais elle ne sait pas encore que le pire est à venir.
Une nouvelle vague d'ombres glisse depuis l'immeuble du loft, avant de tomber brutalement à ses pieds. Une forme humanoïde se dessine à nouveau, révélant Obsidian dans son "véritable moi"... qui offre, maintenant, un sourire vicieux et satisfait devant le spectacle de la douleur de sa soeur.


"Ahhhh, qu'il est doux de..."

Obsidian, debout devant Jade, apparaît triomphant et invincible. Entouré de ses Ténèbres, entièrement lâchées sur une ville qui ne connaît pas encore son malheur, rien ne semble pouvoir l'arrêter.
Mais, alors, pourquoi ne peut-il allé au bout de sa phrase ? Pourquoi est-il soudain bloqué dans son élan, perdu et terrifié ?


"De... de... de..."

Obsidian se répète, tel un magnétophone brisé. Et alors qu'il est bloqué sur ce mot, immobile, un voile de terreur pure dans les yeux, les Ténèbres s'amoncellent autour de lui et forment une sorte de cage géante, de barreaux sombres qui entourent désormais le frère et la soeur.
Cette dernière peut voir apparaître, à quelques mètres, une autre forme sombre, elle aussi issue des Ténèbres ; mais bien plus menaçante, bien plus dangereuse, et source de bien pires souvenirs que la vision de Todd, même aussi fou qu'aujourd'hui.


"Bonjour, Jennie. Que tu as grandie, ma chère. Le temps passe vite, n'est-ce pas ?"

L'ennemi apparaît devant elle, et bouge lentement ses mains devant lui. Jade découvre alors avec horreur qu'Obsidian suit les mêmes mouvements - qu'il est telle une marionnette entre les mains de ce monstre.
Oui, Ian Karkull, l'homme qui a hanté des années leur père et l'origine des pouvoirs de Todd, est un marionnettiste qui contrôle sans raison son frère, ainsi que les Ténèbres qui commencent à anéantir méthodiquement tous les bâtiments autour d'eux. La jeune femme, blessée et affaiblie, comprend soudain que la journée vient de passer de "cauchemardesque" à "apocalyptique", et cela ne fait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 21 Fév - 22:22
Tout allait de mal en pis. Jade avait été pire qu'inutile : elle avait aggravé une situation qui était déjà périlleuse. Ou alors... peut-être était-elle tout simplement tombée dans le piège que Todd avait façonné rien que pour elle ?

Au fond, Jade était persuadée qu'elle allait crever avec ce vieux doute logé au fond de son ventre : son frère avait-il voulu la tuer dès le début ou bien était-ce l'effet de son comportement à elle ?

Elle ne put esquiver la frappe du bras ténébreux de la chose qui se prétendait être son frère...

... un filet de sang s'échappa de sa bouche et sa vision se troubla : Jade avait été frappée au visage. Il était rapide. Le démon. Il était plus que rapide. Il était...

"Invincible" murmura-t-elle, à moitié inconsciente, alors que son corps endolori était violemment projeté au sol, à travers le plancher, à travers l'étage, par la puissance de la force sombre.

Atterrissant dans les gravas et réveillée par la douleur, Jade sentit qu'elle avait quelque chose de cassé en elle. Pas que ses côtes  mais...

... son âme. Son âme allait être mise en pièces, elle le savait, il allait la découper en mille morceaux et une fois que son corps aura rendu son dernier souffle, il ne resterait rien d'elle... Plus rien...

"Avant, j'étais une petite lumière..." lança-t-elle faiblement au moment où la masse sombre de son frère s'abattit sur elle. En elle. Il était en elle. La déchirant de l'intérieur et de l'extérieur. Réduisant sa perspective interne à un seul point. Noir. Contenant à la fois le vide et le néant. L'ordre et le chaos. Les forces qui assujettissaient son âme et son corps étaient maintenant d'une telle force qu'elle savait qu'elle ne pourrait bientôt plus garder longtemps sa cohésion interne et...

... perdrait irrémédiablement la raison sous les sévices infligés par cet ange noir aux ailes de rasoir. Elle franchissait le seuil de son existence, nue et suppliciée. Au-delà de la chair. Au-delà de la morale. Au-delà de la douleur. Après tout...

... il importait peu qu'elle n'est que peu vécue. Il importait peu qu'elle n'ait plus que peu à vivre. Qu'étaient ses petites joies et ses petites souffrances face à l'immensité de ce-qui-n'est-pas ? L'univers n'est-il pas fait de plus de vide que de matière ? L'obscurité ne triomphe-t-elle pas en proportion sur la lumière ? La vie n'est-elle pas qu'une minuscule parenthèse dans l'océan de la non-vie ?

Paradoxalement, le fait d'être relâchée par les ténèbres, pour pouvoir encaisser à son maximum le choc physique représenté par le passage d'un être vivant à travers un mur solide, redonna un peu de lucidité à une Jade désarticulée.

Car c'était ça qui coulait dans ses veines. La vie. La lumière. Et elle n'était peut-être qu'une petite lumière en face d'un océan de ténèbres mais tout son être avait été créé pour combattre et lutter pour la vie, la sienne, celle des autres...

Physiquement, elle était à peine consciente. Tout mouvement lui faisait mal. Pourtant...

... un truc collait pas chez Todd. Un truc qui cassait son image de Seigneur des Ténèbres. Un truc qui faisait penser à Jade que peut-être, il y avait encore un truc à sauver chez son frère...

... c'était que son comportement était un comportement humain. Pétri de haine, de frustration, de ressentiment mais... pourquoi mettre ça sur un plan personnel avec Jade ? Un monstre l'aurait tué, simplement. Ou tout du moins il lui aurait fait grâce de toute parole.

Jade se redressa péniblement sur un bras, prête à tenter d'élever un bouclier quand...

... les ténèbres l'entouraient à nouveau. Mais pas les ténèbres de Todd. Une autre sorte... plus malsaines encore. Qui entouraient Todd lui-même et lui faisait perdre tout moyen...

Karkull.

Karkull et il contrôlait Todd. Tel un marionnettiste.

Elle cracha au sol un glaviot ensanglanté et lança, d'une voix froide :

"Tu vas pas me révéler maintenant que tu t'es penché sur mon berceau, à l'instar d'une vilaine fée ?"

Jade se préparait mentalement à utiliser ses pouvoirs. Voir Karkull lui avait, paradoxalement, redonné du courage et de la vigueur : si Karkull était à la base de ça, alors Todd était innocent. Etait-ce la vérité ? Elle n'en savait à vrai dire pas grand chose mais, dans l'immédiat, la simple pensée de son innocence lui suffisait.

"Tu as fait quoi à Todd ? Dans quel but ?"

Jade se releva, péniblement. Si elle devait crever, elle le ferait debout. Et pas en suppliant.

"Todd, c'est ça le genre de personne que t'as envie d'être ? Un croque-mitaine qui a pourri l'existence de toute notre famille depuis des décennies ?"

Elle avala sa salive.

"Si tu veux me tuer, tue moi au moins pour une bonne raison. Pas juste parce que tu le peux ou que ça fait marrer Karkull..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 15:04
Le quartier huppé et branché de Los Angeles, dans lequel Damon et Todd avaient décidé jadis de s'installer, est la proie d'une attaque d'une noirceur absolue. De nombreux bâtiments sont déjà tombés sous le joug des Ténèbres rampantes, qui absorbent tout sur leur passage, tant les murs que les gens, qui disparaissent dans des hurlements d'horreur dans un vide terrifiant.

Cependant, dans la noirceur réside une zone encore plus noire, encore plus désespérée. Situé devant l'ancien appartement du couple désormais brisé, un rectangle de plusieurs dizaines de mètres carrés est ainsi installé, à l'intérieur duquel se joue un drame.
Ici, Jade, à demi-relevée sur son bras, fixe son frère désormais bloqué dans une posture jadis menaçante, mais désormais comique ; mais, surtout, elle fixe Ian Karkull, tout en Ténèbres, qui s'approche en faisant claquer chacun de ses pas, exhibant dans les ombres de son visage un sourire étincelant et menaçant.


"Ah, Jennie."

Les mains dans les poches invisibles de son manteau noir, Ian Karkull dépasse Todd, pour lequel il n'a aucun regard. Ce dernier le suit cependant des yeux, ceux-là étant les seuls qui semblent être encore en son pouvoir.

"Au-delà même de ton allure, ou de tes pouvoirs, tu ressembles tellement à ton père... ça en est presque terrifiant, de voir l'influence d'Alan Scott sur ta personne, alors qu'il ne t'a pas élevée. Je n'ai longtemps pas été adepte du déterminisme, mais il faut avouer que certains faits sont troublants."

Il s'arrête à environ un mètre d'elle, s'accroupit et continue de sourire.

"Ton père et toi êtes toujours persuadés d'être les centres du monde, que tout vous concerne toujours. Non, ma chère Jennie : je ne suis pas une mauvaise fée qui s'est penchée sur ton berceau."

Karkull avance un peu plus son visage, et agrandit encore son sourire pour le faire encore plus vicieux et menaçant.

"C'est sur son berceau que je me suis penché."

Il lève la main et désigne du pouce Todd, qui retrouve soudain le contrôle de ses mouvements.
Cependant, plutôt que de s'en prendre à celui qui venait de jouer au marionnettiste avec lui, le jeune homme prend une grande inspiration, croise les bras, et offre une expression elle aussi joyeuse sur sa soeur.


"J'en ai eu de la chance, hein, soeurette ?"

Karkull glisse son regard vers Todd, lui fait un petit signe, avant de se tourner à nouveau vers la jeune femme.

"Tu connais l'histoire, Jennie. J'affrontais ton père quand il a absorbé par mégarde une partie de mes pouvoirs, à un niveau génétique, et se sont retrouvés chez ton frère. C'est une belle histoire - mais pas entièrement vraie, ma chère."

Un éclat mauvais glisse dans son regard mauvais.

"Mes pouvoirs ne se sont pas retrouvés par mégarde dans le corps de ton père. J'ai souhaité, j'ai essayé de l'infecter avec une forme dérivée de Ténèbres. J'avais déjà conscience que sa Lumière était trop forte pour ma noirceur, mais j'espérais pouvoir lui transmettre une sorte de virus qui le dévorerait de l'intérieur. Cela n'a pas fonctionné, sa Lumière l'a sauvé, mais elle n'a pas pu entièrement supprimer mes Ténèbres ; et celles-ci se sont glissées en Todd, lors de sa conception."

Ian Karkull se lève, se détourne de Jade et s'avance vers Obsidian en ouvrant les bras. Ce dernier ne bouge pas, mais esquisse une expression de plaisir à l'énoncé de ce discours.

"A bien des égards, Todd est devenu ce qu'il est grâce à moi ; il est né ainsi grâce à moi. A bien des égards, je suis plus le père de Todd qu'Alan Scott, n'est-ce pas ?"

"Non, Karkull."

Son regard blanc-acide se fige sur le visage surpris du super-vilain. Il laisse volontairement un petit silence, avant de reprendre d'un ton tranchant.

"Il n'y a plus de Todd, ici. Il n'y a qu'Obsidian. Et c'est bien lui qui te doit beaucoup."

Karkull acquiesce en silence, avant d'éclater d'un rire gras et malsain. Il tourne lentement autour du jeune homme pendant quelques secondes, avant de fixer à nouveau son attention sur Jade ; il la rejoint en quelques pas, et s'accroupit à nouveau, mais bien plus près qu'auparavant.

"Tu n'es rien pour lui, petite lumière. Tu es perdue dans un océan de noirceur, à la merci d'un monstre qui n'est définitivement plus ton frère."

Todd reste à quelques mètres, et tourne son attention vers les immenses murs de noirceur qui entourent la structure posée près de son appartement. Il sait que la police est en train d'arriver, et il utilise ses pouvoirs pour renforcer les protections. Le temps que tout se termine.
Plus loin, Karkull fixe toujours Jade, mais parle désormais d'une voix plus basse, presque étouffée. Comme s'il ne voulait pas que son "fils" entende.


"Je l'ai récupéré il y a quelques jours, et il est entièrement à ma main désormais. Gentille petite lumière, tu ne savais vraiment pas ce que tu faisais en venant ici, n'est-ce pas ? Tu es perdue, perdue dans un monde d'ombres contre lequel tu ne peux rien. Nous allons te briser, nous allons t'anéantir, et ainsi Obsidian sera définitivement mien."

Karkull lève sa main, et caresse du bout de ses doigts sombres la joue de la jeune femme. Une impression froide et désagréable, dégoûtante, transperce alors ses sens.

"Oui, tu vas être brisée, tu vas être anéantie. Comme ton père le sera. Comme ta mère l'a été - oh, tu as son regard, le sais-tu ? Tu as le même regard qu'elle, quand tu comprends que tout est perdu. Tu as le même regard qu'elle, et même de ce cher Damon, quand j'ai instillé les Ténèbres en eux pour les faire miens..."

Karkull glousse, et laisse ces révélations pénétrer l'esprit de la jeune femme, jouissant de sa surprise et de sa terreur avant de la tuer d'ici quelques instants. Il pense même laisser Todd faire, pour que ce dernier passe l'ultime épreuve, s'enfoncer à jamais dans les Ténèbres.
Todd, à quelques mètres, ne bouge pas, et continue son oeuvre de renforcement des murs. Il est trop loin, il n'a pas pu objectivement entendre ; rien ne change, donc, dans son attitude. Sauf... sauf ce bref regard, ce léger mouvement des yeux quand Karkull a prononcé ses dernières paroles.
Todd s'est repris, immédiatement. Il continue son oeuvre, et agit comme s'il n'avait rien entendu - "comme si", une nuance terrible pour les prochaines minutes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 26 Fév - 19:47
Sans broncher, Jade écouta Karkull comme on écouterait un tigre expliquer par le menu comment il allait finir par dévorer son interlocuteur... Impuissant, elle l'était. Ne pouvant pas se relever. Paralysée par la terreur dévorante qui lui ôtait tout courage. Terrorisée à l'idée de replonger dans les ténèbres mordantes qu'elle avait déjà, ce soir-là, à plusieurs reprises affrontée...

... sa lumière allait disparaître et son sang retomberait sur elle, laissant le champ libre à tous les Karkull de déferler sur la Terre et de l'enserrer de leurs griffes démoniaques pour la détruire, tel un fruit trop mur...

Chacune de ses paroles était fielleuse. Chacun de ses actes corrompus. Karkull. L'homme qui avait créé son frère...

... Non, qui avait créé Obsidian.

Jade sentit comme de la surprise quand Obsidian corrigea Karkull sur qui il était en vrai. Était-ce le comportement d'une marionnette servile ? Le créateur pouvait-il être surpris par sa propre créature ?

La caresse de Karkull faisait l'effet d'un anéantissement pour Jade. Le contact de sa noirceur avec sa lumière à elle ne pouvait avoir lieu. Elle tenta de se débattre faiblement pour rejeter, hors de sa vie, hors de son existence, cette abomination qu'était Karkull... Pouvant, il était là, une réalité physique qu'elle ne pouvait nier... Une réalité physique dont elle ne pouvait espérer échapper qu'à condition de réussir l'évasion ultime et de quitter à tout jamais le monde physique...

... et puis les mots de Karkull résonnèrent dans sa tête...

Elle avait le même regard que sa mère.

Le même regard...

... quand il avait instillé les ténèbres...

Jade cria :

"C'était toi pour notre mère ?"

Elle se projeta en arrière, dans un sursaut de force. Et dressa immédiatement le bouclier le plus lumineux qu'elle pouvait dégager. La rage animait la jeune femme qui, si elle ne pouvait plus marcher, s'éleva néanmoins dans les airs.

"Todd... Notre mère. C'est LUI. LUI qui l'a tuée. C'est LUI le responsable de tout. Tu n'es pas LUI. Bordel, on peut pas LE laisser s'en tirer"

Cette fois la messe était dite. Elle allait triompher ou périr. Avec son frère à ses côtés ou contre lui. Mais Karkull allait connaître le pouvoir de la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 12:39
Quand Jade repousse Ian Karkull, se relève et dresse un bouclier protecteur plus pur, plus lumineux, plus puissant que jamais, le super-vilain ne réagit pas.
Pendant de longues secondes, il fixe la jeune femme, exténuée, blessée, mais toujours combative et bien décidée à lui faire payer ce qu'il vient de dire. Il reste immobile, les mains jointes devant lui, avant d'exploser de rire.

Ce rire, si désagréable, si sadique, si malsain, dure une longue minute.
Il rit, rit encore, et semble sur le point de tomber, de ne plus pouvoir tenir sur ses jambes accroupies avant de se reprendre peu à peu. Les secondes s'égrènent, et Karkull parvient finalement à retrouver sa respiration et son contrôle.

Lentement, il se relève et croise les bras. Son visage, noir, esquisse encore quelques sourires, alors qu'il reprend lentement la parole, d'une voix joyeuse et totalement provocante.


"Aaaah, Jennie-Lynn... tu es merveilleuse, le sais-tu ? Totalement merveilleuse."

Ian s'approche de la super-héroïne, et commence à tourner autour d'elle. Sa conduite n'est ni prudente, ni concernée par la réaction de puissance de la jeune femme, et il continue d'avancer comme si elle n'était rien pour lui, comme si ses capacités n'étaient d'aucune menace pour l'être de noirceur.

"Tout comme ton père. Tu ne cesses de te battre, de repousser l'adversité, de combattre encore et encore. Et, surtout, d'espérer. Espérer réussir, espérer l'emporter, espérer faire triompher le Bien... et espérer sauver ton frère."

Karkull s'arrête à ses côtés, et pointe du doigt Todd James Rice.
Ce dernier n'a pas bougé quand sa soeur s'est révoltée. Comme avant, il continue de nourrir de ses pouvoirs les murs du rectangle de Ténèbres imposé à l'intérieur du quartier branché de Los Angeles où il avait élu domicile avec son compagnon. Son visage, rongé par les ombres, reste de marbre et son regard ne se pose jamais sur le super-vilain et la super-héroïne.


"Tu as tort, j'en suis désolé, Jennie."

Il glousse, tandis qu'il passe ses doigts noirs sur le bouclier protecteur de la jeune femme.

"Todd... pardon, Obsidian. Obsidian ne t'aidera pas. Obsidian n'est plus ton frère. Obsidian a compris, vois-tu."

Karkull se déplace, et se positionne à nouveau devant elle. Son sourire s'agrandit encore, alors que ses mains poussent sur le bouclier lumineux, utilisant toute sa puissance pour l'affaiblir - et ça commence à fonctionner.

"Je l'ai trouvé, je lui ai parlé. Je lui ai expliqué mon point de vue, et il l'a épousé. Les Ténèbres règnent, vois-tu. La Lumière n'est qu'une illusion, un espoir qui ne cesse de nous décevoir et de nous blesser. Les Ténèbres font peur, sont dures, elles sont terribles, mais elles sont justes et vraies.
Les Ténèbres règnent, les Ténèbres ne trichent pas. Elles sont froides, elles font mal, mais elles récompensent ceux qui savent les affronter et les dominer. Les Ténèbres sont en nous, en nous tous, et Obsidian ne supporte plus de se cacher les yeux en découvrant la noirceur chez les autres. Les Ténèbres sont une part dominante de l'Humanité, elles ont toujours dicté nos pires décisions, et nous ne pouvons plus les refuser. N'est-ce pas, Obsidian ?"


Karkull tourne son visage, et Todd cesse immédiatement ce qu'il est en train de faire.
Lentement, le jeune homme s'avance vers eux, telle une marionnette animée à nouveau par son maître. Quelques secondes lui suffisent pour rejoindre Ian et Jade, et il s'arrête à côté du super-vilain.


"Tu as compris, n'est-ce pas ?"

"En effet."

Sa voix, désagréable et menaçante, s'élève dans le silence pesant de cette situation terrible. Son regard blanc, terrifiant, se pose sur le visage de sa soeur, et semble à nouveau percer son âme.

"Il a raison, Jennie. Toi et Père passez votre vie à lutter pour la Lumière, vous combattez tout ce qui peut la gêner, mais pour quoi ? Combien de souffrances, combien d'horreurs ? Combien de défaites, pour combien de victoires ?
Je ne peux plus me cacher, soeurette. J'y crois. Les Ténèbres nous dominent, lutter contre elles est inutile. Je les vois, je les vois partout, chez tous ceux que je croise. Et je n'en peux plus, de faire sans, de lutter contre ma nature. Cela n'en vaut plus la peine, c'est trop usant et inutile. Je ne suis pas à la hauteur.
J'épouse les Ténèbres, je les rejoins et je les accepte."


Todd soupire, puis enfonce brutalement ses mains dans le bouclier protecteur de la jeune femme. Son action, conjuguée à celle de Karkull, est telle qu'elle fait exploser la création lumineuse de Jade.
Immédiatement, des ombres s'échappent d'Obsidian pour frapper Jade, l'emprisonner dans des dizaines de tentacules sombres, et l'amener directement à lui. Son visage n'est qu'à quelques centimètres du sien.


"Je suis perdu, Jennie. Je suis entièrement d'accord avec toi, Ian."

"Je le savais. Tu es un bon fils, Obsidian, tu..."

"Malheureusement..."

Karkull avait levé sa main pour la poser sur l'épaule de son camarade, mais s'arrête. Son visage, jusque-là rempli de plaisir et de succès, exprime désormais une surprise qui ne lui plaît guère.

"Je suis entièrement d'accord avec toi, Ian. Malheureusement, tu t'en es pris à ma mère et à mon homme."

Sans prévenir, une gigantesque vague de Ténèbres est expulsée de son corps pour frapper Karkull. Ce dernier, incapable de se défendre, est propulsé en arrière et frappe, au loin, l'un des murs du rectangle de Ténèbres.
Immédiatement, Todd tourne son visage vers Jade et fait disparaître son masque de noirceur pour retrouver celui qu'elle a si longtemps connu.


"Pars, soeurette. Sors d'ici, va protéger Los Angeles des Ténèbres qui sont devenues incontrôlables. Tu ne peux pas rester ici."

Il pousse un profond soupir. Il jette un coup d'oeil vers Karkull, qui se relève et commence à concentrer sa puissance pour répliquer.

"Je ne suis pas comme toi, Jennie. Je ne suis pas un héros, je ne le serais jamais. Vas-y... va faire ce pour quoi tu es née. Va faire ton truc. Moi... moi, je m'occupe de Karkull."

Todd utilise ses Ténèbres pour rejeter violemment Jade au loin, la faisant passer par un mur de Ténèbres pour la repousser à l'extérieur du rectangle noir. Il la libère sitôt qu'elle est sortie de la zone de noirceur, et se tourne lentement vers Karkull en concentrant également ses propres pouvoirs.


"Pas besoin de héros, ici."

Il s'avance, et fait exploser des Ténèbres apocalyptiques tout autour de lui.
La route, son ancien immeuble, celui de ses voisins sont entièrement brisés. Des lames terribles d'ombres viennent frapper tout ce qui se trouve tout autour. Le sol lui-même en vient à trembler, la structure de la réalité fluctue sous l'influence de massives attaques noires.


"Cette histoire ne se règle qu'entre vilains."

L'enfer se déchaîne.
Et Todd James Rice s'avance, auréolé d'une puissance noire inégalée. Ian Karkull tente de créer des boucliers, des défenses, mais d'instinct marque une pause ; il est stupéfait, éberlué, terrifié même par la puissance dégagée.
Lentement, celui qu'il considérait comme son "fils" s'avance. Un pas après l'autre. Anéantissant tout ce qui l'entoure. Ivre de rage.

Son visage exprime sa haine et son dégoût.
La vengeance approche.


**
*
**

A l'extérieur, les Ténèbres détruisent des dizaines de bâtiments, agressent des centaines d'innocents - Jade a du travail, et ses réflexes héroïques vont sûrement l'amener à les sauver.
Les secours arrivent, la Ligue de Justice est alertée, mais personne ne sera assez rapide pour venir. Jennie est seule ; seule, face à la folie qui se dégage de la zone de Ténèbres, dont les murs s'effritent. Et ne tiendront vraiment plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 28 Fév - 9:34
Sa puissance n'était rien face à celle des ténèbres.

Bien qu'étant blessée, traumatisée et exténuée, Jade n'aurait jamais pu imaginer que son pouvoir puisse avoir aussi peu de prise sur Todd ou sur Karkull.

Les ténèbres étaient toutes puissantes.

La lumière vacillante...

Elle allait mourir. Après avoir sombré dans le désespoir et avoir été disséquée au scalpel d'ombre. Il ne resterait plus rien d'elle. Et un ange noir aux ailes de rasoir l'emporterait dans les cieux vides et obscurs pour la faire disparaître à tout jamais...

Et pourtant...

... même dans les ténèbres les plus noires, il y avait toujours une petite lueur. Jade se rappelait quand elle était petite et en proie à des terreurs nocturnes et qu'elle chantait une comptine à ses peluches pour leur redonner du courage, pour se rassurer elle-même...

Les ténèbres, c'est la non-lumière, le non-bruit, la non-vie...

Et tant qu'elle, elle existerait, tant qu'existerait quelque chose, les ténèbres ne pourraient pas triompher...

"Je lutte... donc je suis... J'existe, donc... tu n'es pas ?" marmonna, à moitié inconsciente, la jeune femme entre ses lèvres, alors que son bouclier était sur le point de céder sous les coups conjugués de Karkull et de Todd...

Le bouclier céda. Les ténèbres vont vaincre mais elle ne sera plus là pour le voir. Père serait fier d'elle...

... et quelque chose lâcha en Todd. Quelque chose qui ne pouvait être que le triomphe de la lumière. Car aussi faible que pouvait être cette dernière, il lui suffit d'exister pour transformer les ténèbres en autre chose que les ténèbres...

Leur mère. Damon. Les mots avaient fait mouche en Obsidian, allant chercher sous les épaisseurs de noirceur celui qui était encore son frère... Todd.

Karkull n'était pas un Seigneur des Ténèbres. Il se prenait juste pour ce qu'il n'était pas. Et il avait parlé à tort et à travers, oubliant le pouvoir de la lumière...

Elle voulut parler mais n'en eut pas la force. Les larmes qui embuèrent son visage à l'instant montrèrent l'amour qu'elle avait pour ce frère qu'elle n'avait jamais réussi à réellement comprendre, sauf peut-être à la toute fin... La chaleur de son amour et le poids de sa parfaite bonne volonté. C'était peut-être pas suffisant pour exprimer ce qu'elle ressentait. C'était néanmoins tout ce qu'elle pouvait faire.

Ce que Todd lui dit avait le goût amer d'un adieu et même si la force sombre qui projeta violemment Jade en dehors de la zone d'ombre avait une chaleur inhabituelle, la jeune femme comprit qu'elle ne reverrait pas son frère de sitôt...

... et qu'il était inutile de s'interposer dans le combat en cours.

Elle considéra un instant la zone d'ombre qui ne laissait nullement voir ce qui se passait à l'intérieur. Eut une pensée émue pour Todd. Puis mobilisa ses pouvoirs pour faire ce pour quoi elle était née : donner de l'espoir à ceux qui n'en avait plus...

*
* *

Jade œuvra en tout sens pour contenir la progression des ténèbres. Elle vola, des innocents dans les bras, loin de la zone pour y revenir au plus vite, délestée de sa précieuse cargaison. Elle amplifia sa lumière pour chasser les ombres qui voudraient s'agripper à ses chevilles et ses poignets et l'empêcher d'accomplir sa mission et de s'envoler dans les airs...

Il n'y avait plus personne dans le périmètre direct de la zone d'ombre. Personne n'aurait été assez fou pour y demeurer, à proximité direct de l'Enfer. Tout menaçait de s'écrouler. Tout...

C'était du matériel. Il n'y avait plus personne, se disait Jade et elle était tellement fatiguée et...

Comme mue par une force invisible, Jade s'envola à nouveau, se concentra et matérialisa à l'aide de son pouvoir des étais verts gigantesques pour renforcer les structures qui menaçaient de s'effondrer.

C'était maintenant une lutte contre elle-même qui commençait. Elle ne pourrait pas tenir éternellement. Non. Elle devait tenir juste le temps qu'il fallait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Dim 28 Fév - 13:19
A l'extérieur du rectangle d'ombres qui s'est imposé au coeur d'un quartier branché de Los Angeles, les Ténèbres s'acharnent sur les immeubles, les maisons, les rues, les hommes également, même si les services de secours sont enfin arrivés pour exfiltrer les victimes et essayer de lutter, au maximum, contre l'impossible.

Heureusement, à l'intérieur de cet océan de noirceur, une étincelle d'espoir lutte pour raviver la Lumière.
Jade, utilisant toute la puissance contenue dans son être et les valeurs qu'elle entend défendre jusqu'à la fin, combat les vagues d'ombres, les repoussent, protègent les pauvres innocents déjà tombés. Jade lutte, comme toujours, comme elle l'a appris depuis l'enfance. Jade continue, encore et encore, et tente certainement de ne pas penser à la véritable bataille, menée à quelques mètres d'elle.

A l'intérieur de la zone de Ténèbres.
L'apocalypse est là.


"Karkull."

La voix de Todd James Rice s'élève dans la noirceur qui l'entoure. Elle est presque normale, presque humaine, et son visage a gardé son aspect habituel ; inconsciemment, il a rejeté, repoussé, oublié Obsidian, la marionnette de son nouvel adversaire.
Seul demeure Todd - le frère de Jennie, le fils d'Alan. L'ennemi de Karkull.


"Obsidian, écoute, je..."

"Tais-toi."

La voix tremblotante et difficile du super-vilain exprime sa peur. L'explosion d'ombres, issue du corps même du jeune homme et propulsée vers le vieil homme, ne fait qu'intensifier ce sentiment ; Ian est renvoyé encore contre le mur du rectangle de Ténèbres, ses vieux os craquant un peu plus sous l'impact.

"Obsidian, c'est une erreur, c'est..."

"Je t'ai dit de te taire."

Une nouvelle vague, un nouvel impact, de nouvelles souffrances.
Todd avance, lentement. Un pas après l'autre. Un geste après l'autre. Son regard, noir, reste plongé sur le visage sombre de sa cible, qui grimace sous la douleur et tente de se relever. Deux filets d'ombres s'échappent et viennent pénétrer ses épaules pour le bloquer contre le mur ; son cri de douleur n'éveille ni plaisir, ni émotion.


"Raaaah... Obsidian, tu ne vas pas tout gâcher..."

"Trop tard, Ian."

Il y est presque. Plus que deux ou trois pas.
Mais Todd ne se presse pas. Il fait durer le plaisir - et la douleur.


"J'ai déjà tout gâché, Ian. Et tu en es responsable."

Karkull tente de se libérer, de s'arracher aux clous sombres qui le bloquent, mais il ne parvient qu'à se faire souffrir un peu plus. Ses paupières battent, un filet de bave ensanglanté s'échappe de ses lèvres.
Quand il rouvre les yeux, ceux-ci se posent sur Todd, juste devant lui ; sans aucune expression sur le visage.


"Pour partie, au moins."

"Arf... petit... petit, tu as fait une belle erreur..."

Karkull créé deux boules d'énergie noires dans ses mains sombres. Il tente de les relever pour les envoyer vers le jeune homme, mais le super-vilain découvre avec horreur que ses deux membres viennent d'être tranchés par deux lames de Ténèbres.
A ses pieds, ses mains tremblent encore un peu, tandis que son visage n'exprime que la stupeur. Il ne crie pas, il ne comprend pas encore ; la douleur, la terreur viendront après. S'il y a un après.


"Oui, une belle erreur. Je t'ai cru. Je t'ai fait confiance. Je t'ai écouté. J'ai cherché en toi un père, un cadre, un nouveau système de valeurs parce que je pensais avoir perdu mes repères. J'ai cherché en toi un nouveau phare, alors que j'étais trop aveugle pour voir celui que j'avais encore."

Son poing vient s'écraser sur le nez du super-vilain, qui reprend pied dans la réalité. Todd enchaîne cependant, le frappe une fois, deux fois, puis s'empare de ses cheveux pour approcher son visage du sien.

"Damon. Dis-moi ce que tu lui as fait. Maintenant."

Ian Karkull a mal, a peur. Il veut se rebeller, se battre, emporter une partie si mal lancée ; mais son regard accroche celui de Todd, et sa détermination disparaît.
Il est terrifié. Et il cède, car il a compris que s'il est un Seigneur des Ténèbres, il fait aujourd'hui face à leur Maître.


"Je... comme... comme ta mère. J'ai... j'ai instillé les Ténèbres en eux, je les ai... infectés. Je leur ai transmis une part de moi, et... et cela a intensifié leurs penchants naturels. Ils... ils n'auraient pas cédé à la schizophrénie pour elle, ni à l'infidélité pour lui si... si je n'avais rien fait. C'étaient... ce sont des envies, des penchants, oui. Mais je les ai poussés à... à y céder."

Todd reste silencieux. Longuement.
Les images passent dans son esprit, alors qu'il maintient Ian Karkull devant lui. Les images, celles de sa mère possédée par ses démons, incapable de se contrôler, poussée à se tuer car elle ne voulait plus mettre les siens en danger. Les images, celles de la tromperie de Damon, de sa propre colère, des actes terribles qu'il a causés sur son amour.
Il baisse le regard, et soupire. Puis relève ses yeux, animés d'un feu terrible.


"Je dois être honnête : je ne peux pas tout te mettre sur le dos. Si Damon est dans le coma, c'est à cause de ma propre folie, de mes propres psychoses, de ma propre violence. Comme pour eux, ce que j'ai fait a des racines personnelles : il fallait simplement me pousser, me donner une raison de briser mes limites. Et tu l'as fait."

Il lâche le visage de Karkull, et recule. Lentement, il tourne le dos au super-vilain et fait quelques pas.
Ses yeux glissent autour de lui. Ses yeux, habitués aux Ténèbres, glissent sur la façade brisée de son ancien appartement, sur ce quartier qui était le sien - où il était heureux. Où ils étaient heureux.


"Je suis entièrement d'accord avec toi, Ian. Les Ténèbres règnent, il est inutile de les repousser. L'Humanité ne doit plus se bercer d'illusions, elle doit épouser sa noirceur et suivre ses pulsions, car nous sommes ainsi. Oui, je suis sincèrement d'accord avec toi, Ian."

Karkull tente à nouveau de se libérer, de faire pousser de nouvelles mains ; il s'agite, gigote, puis lève les yeux. Et voit que Todd s'est retourné, et le fixe avec un regard de haine infinie.

"Malheureusement, tu as poussé ma mère au suicide. Malheureusement, tu as poussé mon amour à me tromper. Malheureusement, tu m'as permis de devenir le monstre que je pouvais être."

Et alors que le super-vilain veut se défendre, argumenter encore, Todd James Rice lève la main. Une gigantesque lame d'ombres s'en échappe - et décapite Ian Karkull.
Sa tête se détache de son tronc, tombe et glisse sur le sol. Et tout se termine.

Autour de lui, autour d'eux, le rectangle d'ombres disparaît, absorbé soudain par un portail vers les Ténèbres. A l'extérieur, les ombres s'effacent également : les victimes sont libérées, traumatisées mais vivantes ; en quelques instants, plus aucune ombre ne subsiste. Tout est terminé.

Et, au milieu de son ancien quartier anéanti, au milieu des ruines de sa vie, au milieu de ses regrets et de ses remords, Todd James Rice est assis. Dépossédé de toute ombre, de toute Ténèbre.
Le regard bas, des larmes silencieuses coulant sur ses joues. Acceptant d'être arrêté, et d'être jugé pour son crime.
Acceptant ce qu'il est - et ce qu'il doit payer pour être ce qu'il est.


**
*
**

Plus tard.
Le corps de Ian Karkull ne sera jamais retrouvé. Damon Matthews sortira du coma, et mettra environ un an et demi à remarcher ; il aura à jamais besoin de somnifères pour dormir, et ne pourra plus se coucher sans une lampe à ses côtés. Il acceptera cependant de revoir son ancien compagnon, et tous deux tentent de reprendre contact.
Todd James Rice acceptera d'être jugé, et sera condamné à quelques années de prison. Il sera incarcéré un an, avant d'être libéré pour mener des actes sociaux envers les plus jeunes, rongés par leurs dépendances et leurs violences.
Todd James Rice n'existera plus, d'ailleurs. Il changera de nom pour devenir Todd Hayden-Scott. Il reprendra contact avec son père, qu'il appellera "papa", et demandera à sa soeur de l'héberger. Il se teindra les cheveux en blond, et deviendra un assidu des rayons U.V. pour retoucher la blancheur de sa peau.
Todd réapprendra à sourire. A rire, aussi. Et il redeviendra joyeux.
Lors d'une crise terrible, du retour vengeur de Ian Karkull, il utilisera ses pouvoirs pour le Bien, parviendra à se contrôler, et redeviendra un jour un super-héros. Il sera alors entier, et enfin heureux.
Mais ceci est une autre histoire. Ceci, ici, n'est que le premier pas sur le chemin qui mènera à ce bonheur - le plus important, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2198
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 22:59
... et en dépit de ce qui pourrait ressembler à une fin heureuse, où les Dragons périssent sous les coups des preux chevaliers en armure, Jennie-Lynn n'oubliera jamais la froide morsure du scalpel d'ombre sur son âme mise à nu.

Car, au plus profond de ses rêves, dans son sommeil le plus paisible, quelque part au fond d'elle, il chuchotera toujours une petite voix qui lui dira qu'elle est petite et mesquine et que les ténèbres triompheront toujours en fin de compte...

... il leur suffit d'être patientes, après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Ombres de Los Angeles [Jade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 3: Piège au Royaume des Ombres
» (Collection) Ombres errantes
» [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 1: Les égouts de Los Angeles
» Ombres
» [Éditions Matagot- Nouvel Angle] Coeur de Jade de Christophe Valla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-