[Quelque part du côté de Kerbala, Irak] (L'inspecteur) Derrick (de pétrole) contre Superman !

Invité

MessagePosté le: Sam 6 Fév 2016 - 12:20
Si vous cherchez bien, il se pourrait qu'il y ait un sous-texte politique assez élaboré à toute cette histoire. C'est vrai, pour lutter contre l'Etat Islamique en Irak et au Levant, le gouvernement américain, ne pouvant intervenir directement en envoyant ses Marines au sol pour une campagne de domination rapide extrêmement violente caractérisée par une stratégie dite "De Choc et d'Effroi" qui, ne l'oublions pas, a fait ses preuves face à Saddam Hussein mais beaucoup moins face à l'insurrection Irakienne, a dû se résoudre à envoyer sur place ses meilleurs combattants, tout autant que ceux qui étaient parfaitement sacrifiables sans que l'opinion publique n'en veule vraiment à l'administration présidentielle à l'approche d'une campagne que l'on sait disputée entre les camps démocrates et républicains et, jusqu'à l'intérieur desdits partis, par leurs candidats respectifs aux primaires qui ne manquent pas de s'envoyer piques sur piques à propos de leurs coupes de cheveux ou de leurs régimes de sécurité sociale, quand ce n'est pas carrément sur leurs régimes tout court ou sur le fait qu'ils ne sont même pas capables de tenir en place un aigle de deux mètres d'envergure toutes ailes déployées sans se faire gober la perruque (oui je te remarque Donald Trump).

Si vous trouvez cette phrase beaucoup trop longue et beaucoup trop peu ponctuée, c'est normal. Même moi je ne l'ai pas comprise.

Bref.

Nous retrouvons la Easy Company, qui semble être l'équipe qui revient le plus souvent dans les posts de ce sacré glandeur de joueur de Power Girl, en compagnie de Rick Flagg Jr., qui doit babysitter Harley Quinn.

" Donc en fait, on est un genre de Suicide Squad ? "

Evidemment, elle parle toute seule, se remémorant dans cette soute d'hélicoptère tout ce que son passé a pu produire de meilleur.

" Non, parce que si on regarde bien, on a quand même une équipe composée des gens les plus dangereux de la planète ... "

C'est une soute de CH-47D du 160ème SOAR. Le régiment d'hélicoptères des forces spéciales américaines. Il était escorté par des Apaches. Les AH-64D, évidemment, pas les indiens. Ça ne ferait aucun sens.

" Parce que bon, vous, vous êtes des Black Ops qui font qu'à dégommer des mecs dans l'ombre et on parle jamais de vous à part dans les films et les jeux vidéos. Donc vous êtes super dangereux. C'est super cool, je vous respecte ... "

Cet hélicoptère survole le désert Irakien en route vers un camp militaire de Kerbala, pour se déployer et aider les forces Irakiennes à se former pour lutter contre leurs ennemis, car le gouvernement Américain soutient le gouvernement Irakien.

" Moi, je suis une cinglée qui emporte une batte de baseball quand on lui dit qu'elle va aller former des gens aux techniques de torture physiques et psychologiques au fin fond du désert. Donc je suis super dangereuse aussi ... Je veux dire, quand on est instable, on est super dangereux. Et je suis genre super instable... "

Ce que les forces spéciales n'avaient pas prévu, c'était que la zone était particulièrement chaudes et qu'en plein texte d'exposition de la part d'Harley, les hélicoptères slalomaient entre les tirs traçants de DCA et les missiles sol-air.

" Et puis y'a Rick. J'imagine qu'il est dangereux puisqu'il est partout ... "

" Jamais elle ferme sa gueule ? " demanda le mitrailleur de porte de l'hélicoptère, très occupé à utiliser sa mitrailleuse contre tout les vilains terroristes qui tentaient de transformer le transporteur en gruyère métallique volant.

" Ceci, Monsieur, n'est pas un comportement très constructif ! Je suis docteure ! Chercheuse ! Je prends les faits, les analysent et les déconstruits, et j'en fait des thèses ! Faits : On est dangereux et dans un hélicoptère. Thèse : On est la Suicide Squad ! "

Une explosion retentit à l'extérieur, très proche de l'hélicoptère. Une alarme se mit à résonner à l'intérieur, en même temps qu'une lumière rouge clignotante inondant la soute. Le pilote passa la tête vers l'arrière pour émettre un :

" On est touché ! Accrochez-vous, on va se crasher ! "

Et en effet, l'hélicoptère partait en tête à queue. Et tout le monde s'accrochait.

Harley était déjà accrochée depuis le début. Mesure de sécurité.

Non, Harley était plus prévoyante, elle avait donc sorti son IPod et sa petite enceinte pour lancer son propre appel à l'aide :


" C'est encore que le début de l'histoire, je peux pas mourir maintenant ! " émit-elle avec une voix qui couvrait l'alarme et la désagrégation de l'appareil.

" Faites la taire avant que je l'étrangle, putain ! " balança un militaire en réponse ... avant de se faire emporter à l'extérieur par la force centrifuge, et parce qu'il était mal attaché. En criant comme une fillette.

" C'était le karma, ça ! " conclut Harley pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Fév 2016 - 5:55
"Hey Cheeks !
- Ouais Ambush ?
- T'entends ce rythme endiablé ? Ça ça fait danser les bugs ça !
- C'est parti !
Les deux compères se mirent à danser sur le vraquier en direction d'Alexandrie. Il y avait en arrière fond sonore un truc qui ressemblait à peu près à ça :

...

- Dis Ambush en fait, on fait quoi là ?
- Ben, t'as pas lu le post précédent ?
- AHHH oui uhuhuh, je suis bête !
- Ouais.
- Mais euh, pourquoi on n'y va pas directement en se téléportant ?
- Ben pour respecter le taux de références et autres clin d’œils.
- Ahah oui, je suis bête faut dire.
- Une référence de plus.
Ambush sortit son calepin et cocha la case correspondante.
- Tu sais c'est parce que notre auteur ne sait pas faire d'humour sans en piquer aux autres.
- Je crois que tu viens de créer un paradoxe.
- Non, on dit ça paraon d'abord, alors apran a parlé 1 pe stp. C'est notre prochaine escale ça tombe bien.
- Mais, on doit allé en Irak pas en Egypte !
- Quelle différence ? Il a les mêmes trucs.
- Quels trucs ?
- Ben tu sais bien ! Les sa...
- Les sables ?
- Tu sais là ! Les sales bou...
- Non je vois pas.
- Les sales boulots ! Tu t'attendais à quoi ?
- Ah... euh rien.
Nos amis arrivèrent à destination. Ils marchèrent quelques peu quand Ambush Bug déclara :
- Bon Cheeks va falloir courir.
- Pourquoi ?
- Je crois que j'ai volé un truc sans faire exprès :
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Fév 2016 - 17:18

Sans surprise, l'hélicoptère s'était écrasé. Violemment écrasé.

Il semblait faire déjà jour et Harley se relevait péniblement, sous le cagnard. Sa vue était trouble et elle avait soif. Les carcasses d'hélicoptères, les débris et les cadavres étaient tout autour d'elle. Ils étaient tous morts. Ou alors ils dormaient profondément. Ou alors c'était des figurants payés pour faire les morts et ils étaient très forts.

N'écoutant que sa soif, Harley repéra non loin la forme ronde d'une gourde à moitié enterrée et se dirigea pour la déterrer.

" Oh, chouette ! Une gourde ! Qu'est-ce que j'ai souaffeuh ! " s'exclama-t-elle.

Jusqu'à ce que ses yeux trouvent la forme bien plus séduisante d'une arme automatique.

" Oh, chouette ! Une arme automatique ! Qu'est-ce que j'ai souaffeuh ! " s'exclama-t-elle à nouveau, en agrippant la poignée de l'arme, encore à la main d'un soldat à la peau rougie par le soleil.

Il émit un gargouillis, puis un :

" C'est bon ? La scène est finie ? Je peux retourner me rafraîchir dans la caravane ? "

Il n'en fallut pas plus pour qu'Harley émette, elle, un cri de panique et vide quelque balles dans le bonhomme.

" Oh ! chouette ! Du sang et des bouts de cervelle ! Qu'est-ce que j'ai souaff- " commença-t-elle, avant de se corriger : " Oh mon Dieu je crois que je viens de dégommer un figurant ! C'est pas ma faute ! C'est l'accessoiriste ! Il avait chargé les armes avec des vraies balles ! "

Mais ce fut à ce moment qu'une petite apparition vint mettre son grain de sel dans l'Histoire. Enfin, l'histoire. Parce que l'Histoire, elle a un H majuscule. Elle viendra, aussi, mais là, on est plus dans l'histoire. Avec un h minuscule. Comme la petite histoire. Mais en plus grand, parce que ce n'est pas une anecdote.

Spoiler:
 

" Faites pas attention à moi. "

" Oh ! Super ! Un mirage ! " s'exclama Harley, " Heureusement que tu n'es absolument pas qui je pense que tu es réellement parce que sinon, j'aurais des problèmes ! "

" Non, évidemment Harley. Je ne suis que ta Muse. Rien à voir avec le groupe de musique. Je n'existe que d'un strict point de vue rolistique et sans la moindre incidence sur la réalité véritable en dehors de mes compétences cybernétiquo-thaumaturgiques. Je suis une émanation du programme d'assistance installé dans la pile corticale de ton enveloppe d'épisseure. Je suis ici pour te porter assistance, te conseiller et t'empêcher de te mettre dans des périls trop grands pour toi-même. Tu peux m'appeler Cortana ! "

" Chouette ! J'ai rien compris ! " s'exclama Harley, " Je suis sûre que tu te paye ma tête en essayant d'abuser de ma déshydratation pour te faire passer pour quelque chose d'immatériel ! "

" Saperlipopette. " réagit l'apparition en claquant des doigts, " Tu m'as démasquée ! Je suis la personnification anthropomorphique omniverselle de la Folie et de la Santé Mentale ! Comment est-ce que tu as fait ? "

" Simplissime ! Le poisson volant. " expliqua l'arlequine, " J'ai trop faim pour me l'imaginer autrement que pané ... "

L'émanation haussa les épaules, alors qu'un carnet lui apparut dans les mains et qu'elle y inscrivit un "J'aurais dû m'en douter !".

" Euh, tu parles plus ? "

Elle écrivit en réponse un : "L'auteur en a marre de devoir faire les dégradés et il a peur que ça ne fasse dépasser le nombre maximum de caractères à son post."

" Ah, évidemment. Logique ! " résonna-t-elle, " Bon, tu viens ? Je vais me trouver un Starbuck's ! J'ai une super envie de Latte avec mon nom mal orthographié et de muffins hors-de-prix tout d'un coup ! "

En guise de réponse, la Folie sauta de joie, avant de corriger "Je m'appelle Delirium au fait, mais ne le dit à personne, je suis interdite par le règlement et je suis là carrément en lousedé !"

" Motus et bouche cousue ! " promit Harley, avant de pestiférer : " On devrait se dépêcher ! Je crois que l'auteur est en train de perdre la raison et d'écrire absolument n'importe quoi ! Rejoignons vite cet homme en combinaison de plongée verte à antennes et sa peluche de compagnie ! Hâtons-nous ! Vite, avant qu'il ne lâche l'Arche d'Allianz avec tout les contrats d'assurance véreux qu'il contient ! "

Et en effet, au loin, on comprenait aisément la terreur qui s'abattait sur le monde : Il résonnait la clameur de milliers d'hommes battant le sol de leurs pieds. De milliers ? Qu'écrire-je ! De millions ! Toute l'armée, assemblée, du Pharaon noir Akhénaton, perché sur sa Peugeot 406 tirée par des esclaves israélites. Il était suivi par tout un cortège d'hommes en costard cravate, et surtout, par Cecil B. De Mille et Orson Welles !

" Oh mon Dieu ! Voilà que les lobbies du milieu de l'assurance, en connivence avec les réalisateurs d'Hollywood du temps passé, ont assemblé tout l'armée des Pharaons pour fondre sur notre équipée fantastique avant que nous ne rejoignons la Terre du Starbuck's Promis ! "

Delirium se contenta de tendre une gourde d'eau et de mettre un Keffieh sur la tête d'Harley, la joignant d'un mot : " Je crois que le soleil te tape sur la tête. Je crois. Je suis pas sûre. J'aime bien, cela dit. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Avr 2016 - 4:39

"Aujourd'hui, le rôle de l'auteur sera joué par Ambush Bug.
- Super, super ! Hum, pardon boss, je vous amène les contrats pour le prochain post que je suis en ce moment même en train d'écrire donc j'ai besoin que vous autorisiez la suite de l'écriture sans quoi cela s'arrêtera ici même. Là. Après ce point. Celui-ci.
- J'en serais heureux, ça sera avec plaisir Mr.Bug. Rig di doo rig di too rig di doo.
- Et pardon pour mon retard de plus de deux mois.
- Boarf t'inquiètes tu es après tout le meilleur, tu as bien le droit à des vacances.
- C'est bien dit ! Tchin !
- Ambush Bug leva sa bouteille à soi-même : Je suis Bacchus, dieu du vin !
- Je suis l'ami de Bacchus !
- Ceci n'est plus une réunion, c'est une fête !
- Ambush enleva son costume et sauta dans la Mer Rouge, bientôt rejoins par son éponyme.

- Hum, Ambush ça devient relou à lire ta petite sauterie, continuons plutôt la suite de nos aventures !
- Oui, en effet !
POUF
- Nos amis ou plutôt moi et Cheeks nous retrouvâmes sur le lieu qui était vraisemblablement celui de rendez-vous.
- Je me demande où on est...
- On est pas plus à Shambhala en tout cas.
- Matte moi cette fille là-bas !
- Ambush se précipita là rejoindre pendant que Cheeks frottait le gros artefact d'or en espérant qu'un génie y sorte.
- Mademoiselle, je vais pas y aller par quatre chemin, puisque je peux me téléporter. Je suis venu afin de vous sauvez.

- Mais de quoi Ambush ?
- Ben de ce que tu vas ouvrir.
- La fille ne semblait peu prêter attention à Ambush, malgré son charme certain mais plus à ceux qui commençaient à sortir de l'arche maudite... Bouh. Eh ça va on s'en est bien tirer en fait, retournons à la mer !
- Allez ! A moi la bouteille !"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Quelque part du côté de Kerbala, Irak] (L'inspecteur) Derrick (de pétrole) contre Superman !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Gavalda, Anna] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
» Quelque part dans le temps
» Quelque part en Anatolie
» [Anna Gavalda] Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
» [Michelet, Claude] Quelque part dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-