[Flashback]Premier mariage gay de Gotham ! [Pv : Maggie Sawyer]

Invité

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 15:36
Massorti !
Uni jusqu'à la mort, mon amour !


Ça faisait déjà plusieurs mois que Kate avait demandé à Maggie de l'épouser et en deux fois, la première fois en tant que Batwoman et la seconde fois, en tant que Kate Kane. Les réponses étaient les mêmes venants de la policière, c'était un oui avec un baiser juste derrière. Honnêtement, la jeune Kane était la femme la plus heureuse du monde et elle n'aurait jamais cru un jour, se marier avec une femme. Du coup, il fallait qu'elle se décidât d'une date avec la blonde et surtout que sa future femme puisse poser ses congés en tant que commissaire, car ce n'était pas facile. Kate ne travaillait pas et elle n'avait pas ce problème à régler. Cependant, étant une justicière plutôt importante dans Gotham, elle allait devoir bosser très dur pour diminuer le nombre de criminalité pour souffler avant, pendant et après son mariage. Un mariage juif et gay, c'était être une première dans la ville de Gotham et il fallait que rien ne vienne gâcher la cérémonie. Cela allait être un jour très important pour la rousse, elle allait inviter pas mal de personnes de sa famille et également, ses amis à y assister. Il y avait tellement d'invitation à faire, Maggie s'occupait d'autre chose, sans doute les préparatifs ou quoi ce soit d'autre. Jacob et Catherine s'occupaient de réserver l'église pour soulager le boulot du couple.

Kate était stressée et un peu nerveuse à l'approche du grand jour, surtout qu'elle ne pouvait pas voir sa compagne pendant quelques jours selon la tradition juive. C'était plutôt dur à supporter et elle avait besoin de soutien moral pour ne pas paniquer. La rousse était une sacrée justicière réputée pour ressembler à Batman pour son sang-froid, mais là, c'était le moment le plus important de sa vie. Un mariage à Gotham était plutôt risqué à cause des banditismes et elle espéra que tout ira pour le mieux. Heureusement, sa belle-mère, Catherine et sa cousine, Bette étaient toujours là pour la soutenir et l'aider à choisir sa tenue. Les deux Kane savaient très bien que Kate et Maggie n'allaient pas porter de robe pour leur mariage, mais cela n'allait pas poser de problèmes pour le rabbin. C'était avant tout un mariage gay et il fallait faire avec leur personnalité, de plus, cela allait être le premier mariage gay de l'histoire juive. Jacob venait de temps en temps voir Kate ou bien Maggie pour voir si tout allait bien, le papa de Kate était très content de voir sa fille se marier. Cela allait être un grand jour.

Le grand jour était finalement arrivé, les invités allaient bientôt arriver dans l'église et Kate devait rester dans une salle pour se changer. Elle avait toujours sa cousine et sa belle-mère à ses côtés, cela faisait bien trop longtemps qu'elle n'était pas revenue Maggie. Maudite tradition, c'était la partie de la tradition la plus stressante et énervante avant le massorti. Par chance, elle avait des nouvelles de sa fiancée grâce à son père et Kate avait hâte que le mariage débute pour la revoir. Selon le scénario, la rousse allait être la première à sortir pour attendre sa dulcinée devant le dais nuptial. Avant la cérémonie, Kate devra aller signer des documents pour son engagement envers son épouse en présence de sa famille. En parlant de cela, la jeune femme devait y aller avant l'arrivée des invités. Kate sortit alors de la pièce en étant habillée pour le grand jour, en smocking noir, chemise blanche et une cravate noire, elle était sur son trente et un. Devant le rabbin, elle signa alors les papiers et soulève un mouchoir devant quelques témoins et parents en gardant le document en main. Après cela, Kate retourna dans la salle jusqu'à la cérémonie.

Dans la salle, Kate était assise sur un canapé et semblait pensive. Le comportement de la rousse intrigua Catherine et Bette en n'ayant pas l'habitude de la voir ainsi depuis le début de la Massorti. Kate avait sorti une photo de Gabrielle et d'Elizabeth, elle aurait tellement aimé les voir à son mariage. Un pincement au coeur, elles lui manquaient tellement et surtout aujourd'hui, si seulement, elle pouvait revenir en arrière en tant que Batwoman et les sauver. Cependant, sa vie aurait été autrement, Batwoman n'aurait peut-être pas existé tout comme sa rencontre et mariage avec Maggie. D'un air triste et un peu abattu en pensant à sa mère et sa jumelle, une larme coula sur sa joue. Catherine s'asseya à côté de la rousse tandis que Bette alla regarder par l'une des fenêtres en étant également triste. C'était le plus beau jour de Kate, mais elle aurait aimé qu'elles soient là pour la féliciter.

« Kate, je sais qu'elles te manquent et tout le monde aurait aimé qu'elles soient présentes pour la cérémonie. Saches qu'elles le sont, dans ton coeur et elles seront sans doute fière que tu te maries et vive heureuse avec ta femme. Elles ne souhaiteraient pas te savoir triste pour ce grand jour pour toi, tu ne penses pas ? » Dit Catherine en essayant de réconforter Kate.

« Tu as raison, Cat, mais...C'est assez dur par moment de ne plus trop y penser. Je...Je vais me concentrer sur mon mariage et fêter ça comme il se doit. J'aurais une pensée pour elles en sachant qu'elles seront heureuses pour moi. » Répondit Kate en étant un peu contente.

Bette revient alors vers Kate et lui donne un verre d'eau pour s'hydrater, car elle en avait besoin. Le trio féminin continua de discuter, Jacob n'allait peut-être pas tarder à venir prendre des nouvelles de sa fille. En tout cas, Katherine se demanda ce que pouvait bien faire l'amour de sa vie et qui était avec elle en ce moment même. La rousse savait que Jamie était peut-être avec sa mère pour qu'elles passent du temps ensemble, Jamie était plutôt adorable comme enfant. La future mariée espéra que tout allait bien du côté de sa femme.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 15 Fév 2016 - 16:43
Maman, arrêtes de faire les cent pas et calmes toi. Elle en a des bonnes, mon adolescente de fille! À peine âgée de treize ans qu’elle pense qu’elle peut donner des ordres à sa mère. Mais justement! Je ne voulais… Non. Pouvais pas me calmer. J’allais me marier et dans ma tête, un million de scénarios où les choses tournaient mal. Pourquoi est-ce que j’avais dit oui? Parce que je tiens à Kate, bien sûr mais pourquoi avoir accepté de faire de nous des cibles aussi faciles? Et s’il y avait une évasion d’Arkham, que tous les criminels de Gotham décidaient de venir nous faire la peau? On ne m’avait même pas laissé porter une arme avec la tenue que je revêtais pour me marier! J’avais essayé d’en apporter une en douce mais ce petit monstre qui me sert de fille me l’avait confisqué. Oui. Mon adolescente de fille m’a confisqué mon flingue.

Et le stress, le stress! Et si je n’étais pas à la hauteur? Et si je rendais Kate malheureuse? Et si je n’arrivais pas à la protéger? Il me faut une cigarette. Ah non c’est vrai. Je ne fume plus depuis que je suis entrée en service à Gotham. Il me faut un verre alors! Euh… Non. Je ne vais pas me marier en état d’ébriété. Il faut que je gueule sur quelqu’un alors! La question c’est encore qui. Le pourquoi… J’improviserai. Je recommence à faire les cent pas en maugréant. Tous ces rituels, ces procédures… Peut-on passer à « oui je le veux », moi qui embrasse Kate, qui la transporte sur mes épaules à la manière de Conan le barbare pour aller ensuite célébrer sous la couette ce mariage? Non bien sûr que non. Torturons Maggie Sawyer, ce sera simplement plus drôle! Faisons la languir! La patience… Ce n’est PAS mon truc. Enfin. Pas tous les jours en tout cas. Pas aujourd’hui.

Un claquement me fait presque faire un triple salto arrière. C’est Jamie qui fait des bulles avec sa gomme. Je la fusille du regard. Elle et ses drôles d’idées. Maman, tu devrais inviter papa au mariage. JAMAIS! Plutôt manger mon badge! Ma rebelle de fille l’avait invité quand même mais bon. C’est ma fille et je l’aime comme elle est. Et… Et c’est repartit pour les cent pas. Jacob, le père de Kate, était venu me voir à plus qu’une reprise, chaque fois un peu plus amusé par mon état toujours un peu plus stressé. Je voulais que tout soit parfait. Tout devait être parfait pour mon mariage. Et puis bon. Merde à la tradition juive, je n’en ai rien à foutre de toute façon. Je sors mon téléphone et j’appelle Kate. Si je ne lui parle pas, je vais juste stresser plus et je vais finir par devenir dingue. Elle saura quoi dire pour me calmer. Elle sait toujours quoi dire et quoi faire.


« Kate? Je vais devenir folle! Dis quelque chose, n’importe quoi pour me rassurer! Je vois du danger partout, ce n’est pas normal. Est-ce que je devrais faire tripler la surveillance? Ce ne serait qu’utiliser 10% des effectifs totaux du GCPD et… Quoi? Jamie? Tu vois bien que je suis au téléphone! Oui je sais que Superman est dans l’assistance. Et alors? Oui je sais qu’il y a des super héros dans la foule.

COMMENT ÇA PARANO!? VAS DANS TA CHAMBRE! Non mais tu te rends compte ma belle? Elle me traite de parano! Tu penses que je pourrais convaincre le gouverneur d’envoyer quelques soldats de la garde nationale? Juste au cas où? Oh Kate je veux tellement que rien de mal n’arrive… Dis-moi que la cérémonie commence bientôt et que je pourrai enfin te revoir… La prochaine fois on fera comme je voulais : au palais de justice, point final! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Fév 2016 - 2:42
Un coup de téléphone
Tu me manques tant !


La cérémonie n'était pas encore commencée et Kate était déjà plutôt stressé comme nerveuse à cause de l'attente. En plus, la rousse n'avait pas revu Maggie depuis plusieurs jours à cause de la tradition juive et c'était énervant. Elle voulait tellement la toucher, lui parler, l'embrasser, lui faire l'amour même pour sentir son corps contre le sien, mais elle devait tout simplement patienter. La jeune Kane était du genre patient au vu de ses activités de justicière, car elle était habituée à observer des scènes pour intervenir au bon moment. Cependant, la rousse n'aimait pas être trop longtemps éloigné de sa future femme ni même de se retenir de la voir. Elle maudissait cette tradition rien que pour ça, l'éloignement du couple pendant longtemps, c'était dur à supporter. Heureusement, il y avait des membres de sa famille pour l'aider à déstresser à cause du mariage et du manque de présence de sa fiancée. Bette et Catherine étaient là, elles n'avaient pas trop quitté Kate du regard et elles discutaient souvent de plusieurs choses pour l'aider. Par contre, ça devenait moins facile à l'approche de la cérémonie, car Kate regardait tout le temps le calendrier et les heures. Difficile de lui cacher quoi ce soit et les nuits étaient longues, car elle avait parfois du mal à s'endormir.

Un moment difficile durant la salle d'attente en quelque sorte, Kate était déjà habillée avec sa kipa sur sa tête. La rousse était également triste alors que c'est le jour le plus important de sa vie, il manquait deux personnes à son mariage et elles étaient très importantes dans sa vie. Kate pensait à Gabrielle, sa mère biologique et sa soeur jumelle, Elizabeth. Les deux Kane étaient mortes, il y a plusieurs années à Bruxelles lors d'un kidnapping. Ce fut un jour très traumatisant pour la belle Batwoman, elle en faisait souvent des cauchemars depuis ce jour-là. Heureusement, elle avait des personnes sur qui elle pouvait compter pour l'aider à se soigner. Maggie était celle qui l'aidait souvent vu qu'elle dormait avec la rouquine la nuit, Jamie venait de temps en temps pour en faire autant durant la nuit. Cette gamine était vraiment adorable et même à l'écoute, Mags avait de la chance d'avoir une fille comme elle. Catherine avait discuté avec Kate dans la salle pour l'aider à ne plus trop y penser et à se concentrer sur son mariage. Après tout, sa mère et sa jumelle auraient préféré qu'elle profite de ce mariage afin d'y prendre du plaisir avec sa femme et ses invités.

Catherine était parti avec Jacob pour discuter avec le rabbin, Bette était en train de téléphoner à une amie à elle ou à quelqu'un d'autre. Elles avaient besoin de se reposer et de laisser Kate seule pendant quelques instants. La rousse avait un verre d'eau dans ses mains, son portable sur une petite table de salon devant elle et elle patientait un peu. Elle se demandait ce que pouvait bien faire sa femme actuellement, sans doute en train de piquer une crise. La connaissant, elle n'était pas du genre à patienter et ce genre de chose devait aussi la stresser au plus au point. Après tout, c'était une flic et elle connaissait bien Gotham ainsi que sa criminalité. C'était inutile de s'inquiéter pour la cérémonie, il y avait pas mal de héros dans les invités et il fallait être suicidaire pour s'attaquer à eux. Soudain, le portable de Kate se mit alors à vibrer sur la table, la rousse le prit en main et regarda qui l'appela. C'était Maggie qui voulait sans doute de ses nouvelles et savoir si tout allait bien. Après tout, le téléphone n'était pas interdit et c'était déjà mieux que rien du tout.

Kate répondit au téléphone et au bout du fil, il y avait une Maggie totalement folle et en panique. C'était plutôt impressionnant à entendre et encore plus à voir, Jamie devait essayer de l'aider ou empirer la situation de la blonde. Cependant, Kate n'arrivait pas à placer un mot pour lui parler, la blonde parlait tellement vite et Jamie ne semblait pas arranger les choses en lui répondant. Franchement quel duo ses deux là, telle mère telle fille, elles se ressemblaient sur beaucoup de points. Les deux sawyers avaient un sacré caractère et elles ne le cachaient pas du tout. Jamie qui avait dit à sa mère qu'elle était parano et Maggie qui voulait renforcer la présence de sécurités pour le mariage. En quelque sorte, l'adolescente avait un peu raison sur ce coup-là, Mags était un peu parano, mais il fallait la comprendre après vécu pas mal de choses à Gotham. À vrai dire, Kate n'était pas non plus rassurée, mais elle devait faire avec et prendre des dispositifs en cas de problème majeur. Rien qu'en l'entendre, la milliardaire avait le sourire et quelques larmes de joie en écoutant sa voix et ses délires.

« Arrête de paniquer et croire-moi, pas besoin d'envoyer tous les militaires à notre mariage pour la sécurité de tous. Tout se passera bien...et bordel, tu me manques tellement et vivement qu'on se voit, Mags ! » Dit-elle en ricanant bêtement. « Tu parles tellement vite que je n'arrive pas à placer quoi ce soit. Arrête de stresser et passe un petit moment avec Jamie...Crois-moi, une relation mère-fille est importante dans ces situations-là. D'ici dix minutes, j'irais devant le dais nuptial et cinq minute après, tu me rejoindras. Il n'y en a plus pour longtemps, Bette me prévient de l'arrivé des invités.»

Kate fait alors un signe à sa cousine pour aller accueillir les invités et de surveiller si tout allait bien. La rousse reprit alors sa conversation téléphonique avec sa future femme, elle avait besoin de parler avec sa blonde préférée. Bette venait de sortir et elle était à présente toute seule, cela allait l'aider à décompresser. Cependant, elle devait se confier à sa femme et s'asseya sur le canapé.

« Maggie...J'aimerai tellement que ma mère et ma soeur soient là pour assister à notre mariage...Je suis sûre qu'elles auraient été fière de moi. Ça me fait de la peine d'avoir deux places libre...» Elle soupira. « Mags, je t'aime tellement, j'ai besoin de toi, je sens que je vais me sentir ma, aide-moi...réconforte-moi comme tu le fais si bien. » Elle sécha ses larmes. « La prochaine fois, on le fait au palais de justice même si un mariage me suffit, tu ne crois pas ? » Dit-elle avec le sourire.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Fév 2016 - 5:11
Mais elles se mettaient à deux contre moi, ce n’est pas possible autrement! Je grommelai entre mes dents serrées que Jamie ne perdait rien pour attendre et que j’allais lui coller la punition du siècle. Et cette idée stupide de se marier dans une église, synagogue ou quoi que ce soit… J’étais peut-être née de parents catholiques mais j’avais vu trop de morts pour croire en un dieu quel qu’il soit. Ce bâtiment était trop exposé, disposait de trop d’issues et en cas de siège, on pouvait mal se défendre. Et en plus Kate et sa famille ne prenaient pas la surveillance au sérieux. Est-ce que quelqu’un avait vérifié la nourriture? Le poison est une arme courante. Et qu’est-ce que j’en ai à faire qu’un gilet pare-balle ne soit pas « de circonstances » pour un mariage? Je voulais protéger ma futur femme, merde, ce n’est pas un crime! Et qui est parano, hein?

Je fais un énorme effort pour me calmer. Tout va bien aller. Tout va bien aller. Mais je voudrais tellement serrer ma rousse préférée dans mes bras en ce moment. Et c’est complètement débile mais sans flingue, je me sens toute nue. Comme s’il me manquait quelque chose. Oh Kate si je le pouvais, je t’embrasserais tiens. Pour te rassurer, pour me rassurer, pour éliminer le stress… Je hais les traditions, juives ou autres. Je veux voir la femme, bordel. Future femme, pour être exacte mais vous comprenez ce que je veux dire. Nous sommes une équipe, Kate et moi. Ensemble, nous pouvons triompher de tout. Je n’aime pas être séparée d’elle. Mon boulot me bouffe déjà tout mon temps alors… Hum… J’ai envie de la provoquer un peu. De la faire rougir. De la faire saliver. Selon cette tradition idiote, elle ne peut pas me voir avec mes habits de mariage. Ceci dit…

Rien n’indique que je ne peux pas lui montrer mes sous-vêtements. Mes dessous. Mais pour ce faire… J’envoie Jamie coordonner l’arrivée des invités avec la cousine de Kate avant de verrouiller la porte. J’ouvre la belle chemise que je porte pour l’occasion (Kate est riche, moi non. Ce truc coûte une FORTUNE) et j’active le mode caméra de mon téléphone pour filmer ce magnifique soutien-gorge que je me suis achetée juste pour elle. Cinq secondes de films que je lui envoie avant de reboutonner le tout, de s’assurer que tout est en ordre. Oui c’est méchant. Oui c’est de la torture psychologique. Oui je sais qu’elle va avoir la tête pleine de pensées impures. Et alors? Je suis fidèle à Kate et ça va faire plus d’une semaine que nous n’avons pas eue de rapports intimes. Je l’attends avec grande impatience cette nuit de noce moi! Et encore c’est bien peu dire tout ça.

Évidemment, j’ai continué à lui faire causette en défendant mon point, comme quoi je n’étais pas parano. Juste… Nerveuse. Et c’est normal. En revanche je redeviens bien plus lucide et sérieuse quand elle me parle de sa famille défunte PUTAIN DE TRADITION DE MERDE! Ma femme a besoin que je la serre dans mes bras! J’essaie de trouver des paroles réconfortantes mais… Je suis plus douée pour tabasser du criminel et beugler des ordres que consoler en fait. Bah oui quoi. Chacun son truc. Je ne fais pas de miracles. En revanche, j’essaie quand même de trouver les bons mots pour l’aider et je me doute qu’elle pleure de son côté de la ligne. Elle n’aime pas pleurer devant moi, elle sait que ça me met extrêmement mal à l’aise. Enfin bon. Quand on se choisit une compagne, c’est tout ou rien, on ne choisit pas à l’emporte-pièce. Allez Maggie. Un effort.


« Allons ma belle. Je suis là moi. Tu le sais ça. Et ne t’attends pas à ce que je te sorte une connerie du genre : elles vivent encore dans ton cœur. Moi ce que je dis c’est que ça ne fait que rendre notre relation encore plus spéciale. Je t’ai toi, tu m’as moi et pour le reste… C’est un peu nous contre le monde. Ce qui fait que tu es encore plus précieuse à mes yeux. Bordel, je vais mettre cette ville à feu et à sang si elle me prend ma femme… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Fév 2016 - 18:54
Réconfort
Vivement qu'on se revoit !


Au téléphone avec Maggie, Kate était seule dans la salle de la synagogue en ayant laissé Bette s'occuper des invités et Catherine était parti avec Jacob pour s'occuper du reste. De toute façon, la cérémonie allait bientôt débuter, il fallait être encore patient pour partir dans la salle. Franchement, c'était longtemps, le temps passait si lentement et c'était comme si le monde s'était figé rien que pour les troller. Sérieusement, la rousse était bien contente qu'il fallait se marier qu'une fois dans sa vie pour connaître cette première expérience. Une chose était sûre, c'est qu'elle n'allait plus prendre la peine de se marier avec la tradition. Comme le disait si bien Maggie, ça serait mieux d'aller se marier dans un palais de justice, c'était bien plus rapide. Cependant, Katherine l'avait fait pour faire plaisir à son père et parce qu'elle se mariait pour la première fois. Mettant de côté la tradition juive, c'était vraiment très beau et magique, seul, le stresse venait gâchait le plaisir. La belle Sawyer était vraiment amusante au téléphone, elle était vraiment stressée et un peu parano avec les soucis dans Gotham pouvant peut-être touché leur mariage. Les criminels avaient autre chose à penser qu'à venir dans une cérémonie de ce genre, il y avait mieux à faire.

Kate avait essayé de la rassurer du mieux qu'elle pouvait, en donnant un peu raison à Jamie sur le fait de ne pas s'inquiéter pour cela. Connaissant bien la commissaire, elle n'aimait pas qu'on se liguât contre elle pour lui donner tort, mais c'était pour la rendre moins stresser. Ce stresse montrait vraiment que Mags tenaient réellement à ce mariage et à sa future femme, la sécurité avant tout pour une bonne cérémonie sans problème majeur ou mineur. De toute façon, il y allait avoir quelques justiciers dans la salle, ce n'était pas la peine de paniquer ainsi que quelques soldats très bien entraîné. Il fallait être suicidaire pour tenter une attaque contre la synagogue, en tout cas, Kate garda cela en tête pour ne pas s'inquiéter. Cependant, elle avoua à sa fiancée qu'elle était un peu malheureuse au fait que sa mère et sa soeur jumelle ne seront pas là enfin qu'elle aurait aimé qu'elles seraient en vie pour la voir se marier avec sa blonde adorée. La vie était dure, mais Katherine pensait vraiment qu'elles auraient été fières d'elle. Maggie trouvait parfois les bons mots ou elle était également maladroite dans sa façon de réconforter. Ce n'était pas vraiment son fort, mais sa voix aidait la rousse à mieux se sentir.

En plus de cela, Maggie avait envoyé une vidéo de cinq secondes où elle lui montrait ses sous-vêtements, une vraie coquine. Une chose était sûre, c'est que la blonde était en manque et que leur nuit allait être torride. Une nuit blanche allait arriver et Kate était vraiment déterminée à être dans le lit avec sa femme. Très sexy comme femme, une bonne poitrine et un soutien-gorge des plus coquins. La rousse écouta la blonde, elle avait le don pour donner le sourire à la Kane et elle était encore plus amoureuse de sa fiancée. Gotham ne prendra jamais Kate, c'est Batwoman qui prendra cette ville pour protéger Maggie et Jamie. Kate déboutonna sa chemise et mit le mode vidéo pour envoyer une vidéo de cinq secondes de son soutien-gorge à sa Maggie. Au moins, elle sera encore plus pressée pour l'amener dans leur chambre avant de fêter le mariage avec leur invité dans le manoir des Kane. Kate se leva et s'approcha de la fenêtre pour regarder ce qui se passait à l'extérieur, il y avait des invités qui entraient pour s'installer. Tout se passait merveilleusement bien pour le moment. La future mariée répondit à sa femme avec une voix claire et agréable.

« Maggie, merci ! Tu es la personne la plus importante et la plus précieuse à mes yeux, je ferai tout pour toi, je t'aime tant. » Et d'une voix assurée. « Gotham ne me prendra jamais, c'est moi qui prendrait cette ville pour ta sécurité et celui de Jamie, vous êtes mes trésors. »

Soudain, quelqu'un toqua à la porte de la rousse et Kate alla ouvrir la porte, c'était Jacob qui demandait à sa fille de commencer à venir au bais nuptial pour le début de la cérémonie. Finalement, le temps était passé tellement vite et il était temps d'y aller. Par contre, il fallait qu'elle prévienne Maggie de ne pas y aller tout de suite et que quelqu'un allait venir la chercher, peut-être Jamie ou Catherine, sa belle-mère. La rousse se dirigea vers la salle de bain et garda son téléphone allumé pour continuer à parler avec Maggie tout en mettant le haut-parleur. Katherine le posa sur le comptoir, elle prit le maquilla et la rouquine allait se refaire une beauté. Elle avait un peu pleuré et elle s'était démaquillé sans le vouloir. Il fallait bien que Kate se fasse belle pour sa commissaire et pour montrer un beau visage pour les invités.

« Maggie, je vais devoir aller dans la salle principale pour rejoindre les invités et le rabbin. Pour le moment, tu attends encore, quelqu'un viendra te chercher et ne t'inquiète plus, ça ne sera pas long. » La rousse prit une petite pause. « Saches que c'est le plus beau jour de ma vie et que...je ne regrette rien, je suis fière de t'avoir comme future femme. Je dois te laisser, on se verra dans cinq minutes. Bisous, je t'aime ! »

Kate raccrocha le téléphone après avoir écouté ce qu'avait à dire Maggie, la rousse finit alors de se maquiller et partit en direction de la salle où se déroula la cérémonie. Dans l'allée principale, elle pouvait voir qu'il y avait beaucoup de monde et cela la rendait un peu nerveuse. La rouquine sourit à tout le monde en faisant coucou avec ses mains, elle reconnut plusieurs visages. En arrivant devant l'autel, elle salua le rabbin et se tourna vers les autres invités. Devant, il y avait deux portraits, celui de Gabrielle et d'Elizabeth, c'était sans doute une idée de son père pour dire qu'elles étaient présentes même si c'était que des photos. À présent, la jeune mariée attendit l'arrivée de Maggie et tout cela allait bientôt débuter. La rousse essaya de se détendre pour ne pas paniquer quand on lui parlera, en espérant que Maggie sera un peu détendue. C'était après tout, le premier mariage de Kate.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Fév 2016 - 21:35
Attendre, toujours attendre… Et cette vidéo de cinq secondes qu’elle m’a envoyé bien gravée dans ma mémoire… Je veux me marier et je veux me marier maintenant bon sang! Je me suis pliée à suffisamment d’idioties : pas de gilet pare-balle, pas de flingue, pas de sécurité additionnelle… Fini les conneries. On va faire les choses Maggie Style! Marre d’attendre. Marre vous dis-je. Je veux me marier. M-A-R-I-E-R. Est-ce que c’est trop demander? Non! J’ai le droit! Et le premier qui passe un commentaire contre le mariage homosexuel je le transforme en passoire! En purée. Non mieux. EN JUS! Et voilà que Kate doit couper la ligne, ce qui ne fait qu’ajouter à ma frustration. Jamie essaie de me changer les idées mais c’est peine perdue je crois. Je n’arrive pas à déstresser. Je n’y arrive pas et ça m’énerve et… ENFIN! Il était temps!

On me dit que je peux y aller. C’est sans doute un employé de la synagogue parce que ce n’est pas Jacob. Ou alors Jacob a radicalement changé d’apparence depuis les quinze dernières minutes. L’homme a à peine le temps d’ouvrir la bouche pour me donner des instructions que je suis déjà sorti à la vitesse d’un train lancé à toute vapeur. Il essaie de me dire quelque chose mais je ne l’écoute pas. J’entends des voix. C’est donc la bonne direction. Je débarque dans la salle où la cérémonie a lieu et le temps que les têtes finissent de se tourner vers moi, j’ai déjà hurlé d’une voix tonitruante « OUI JE LE VEUX! » Le rabbin se fige. Tout le monde se fige. Je ne reviendrai pas sur ce que j’ai dit. Je le veux vraiment. Je n’ai pas attendu tout ce temps pour rien bon sang. Alors c’est quoi le problème? Pourquoi est-ce que tout le monde me regarde comme ça?


« Bah quoi, vous voulez que je le dise de façon plus solennelle? Moi, Margaret Ellen Sawyer, affectueusement connue sous le nom de Maggie Sawyer, commissaire du Gotham City Police Department, accepte de prendre pour épouse Katherine Rebecca Kane, affectueusement connue sous le nom de Kate Kane, héritière de la famille Kane et ex membre des forces armées américaines. »

Je ne sais pas ce que dit la tradition juive. J’avoue n’avoir fait aucun effort pour m’instruire sur le sujet. Honnêtement? Je n’en ai rien à cirer. Je veux juste marier ma femme. Et si le rabbin ne veut pas faire son travail je le pousse de son pupitre et je le ferai moi-même. Et… ELLE EST TELLEMENT BELLE! Ma Kate, ma belle Kate! Et puis bon merde, sortir avec une justicière c’est génial : son costume est bien plus sexy et érotique que n’importe quoi qu’on puisse trouver dans un sex shop. Bon d’accord elle ne pouvait pas le porter pour notre mariage mais si cela n’avait été que de moi, ça aurait été moi en uniforme de flic complet qui se marie avec Kate en costume de Batwoman. Hum… J’aime l’idée tiens. Elle m’a fait deux demandes en mariage. Nous en honorons une. Il faudrait bien honorer l’autre, ce serait logique. J’aime cette idée…

Et puis on peut se trouver une personne de confiance. Jamie. Ma fille. C’est plus pour le symbolisme ce deuxième mariage et malgré tous mes efforts, elle a réussi à découvrir la vraie identité de Kate. Je suis tellement fière d’elle… Et en même temps tellement en colère. Je ne veux pas qu’elle touche à un métier pouvant la mettre en danger, il ne manquerait plus qu’elle décide de devenir une super héroïne. Rien que d’y penser et j’en ai presque des sueurs froides. Et parlant de la jeune miss, elle est en train de pouffer de rire la vilaine. Je sais à quoi elle pense. À mon attitude bulldozer et à mon franc parler. Son père en a fait les frais de cette attitude. Je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds. Visiblement les gens semblaient s’attendre à ce que je suis plus formelle. Bah non. Je suis Maggie Sawyer, pas Maggie lèche-cul. Je suis qui je suis, point final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Fév 2016 - 17:56
Drôle d'entrée !
Ça c'est une entrée fracassante, Mags !


La cérémonie allait finalement débuter, Kate avait discuté avec Maggie pour passer le temps et de se sentir détendu grâce au son de sa voix. Cependant, elle devait raccrochait le téléphone pour aller au bais nuptial et attendre sa future femme là-bas. Bien sûr, avant d'y aller, Katherine s'était remaquillé pour se faire belle pour le mariage et surtout pour Maggie. La jeune rousse était finalement prête et elle était partie rejoindre tout le monde. Il ne manquait plus que l'arrivée de la belle Sawyer, devant l'hôtel et le rabbin, Kate se déstressa et regarda autour d'elle. Il y avait énormément de monde, c'était carrément de la folie. La jeune Kane avait reconnu plusieurs visages, son père et Catherine étaient tout devant ainsi que Jamie qui avait hâte de voir sa mère. Évidemment, connaissant l'adolescente, c'était pour voir comment allait agir sa maman devant tout ce monde et après toute cette attente pour revoir Kate. La justicière espéra que Mags ne feront rien d'inattendu et resteront calmes pour éviter de se faire remarquer dès le début. Cependant, ça ne changera rien pour la rouquine et ça pourrait peut-être détendre l'atmosphère et surtout, Kate qui avait un peu peur. C'était tout de même son premier mariage et ce n'était pas facile d'être détendu.

Maggie devait bientôt arriver dans la salle, ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle débarque avec le sourire. En tout cas, Kate était pressée de la revoir et de débuter au plus vite cette cérémonie pour se retrouver seule avec elle après. D'après la tradition, les mariées devaient se retrouver seule avant de rejoindre les invités pour fêter pleinement leur union sacrée. Une chose était sûre, c'est qu'elles allaient bien en profiter de ce moment rien qu'à deux. Cependant, la rousse vit sa future femme arrivait comme un bourrin enfin presque, mais il était clair que Mags ne pouvaient plus tenir. En arrivant dans la salle, la commissaire cria un "oui, je le veux", ce qui a rendu tout le monde figé de stupéfaction. Kate était totalement surprise de la réaction de sa fiancée, la rousse s'attendait à tout sauf à cela. Personne ne disait rien, tout sur l'effet de surprise sur la réaction de la blonde sauf trois personnes qui semblaient rigoler dans leur coin comme Jamie, Bette et Catherine. Katherine aurait rigolé en temps normal, mais là, elle était sur le cul et n'avait pas encore atterri pour réaliser ce qu'il venait de se passer.

La voilà en train de reprendre la parole et toujours si désinvolte cette Maggie, c'est pour ça qu'elle était amoureuse de cette blonde. Kate l'écoutait attentivement alors que la cérémonie n'était pas encore commencée et que le rabbin ne savait pas encore ce qu'il devait dire à propos de tout cela. Maggie était terriblement belle et magnifique, mais ce qui perturba la rouquine, c'était ce que venait de dire la blonde. Elle venait de brûler des étapes et d'un coup, Kate se mit à rigoler en se tenant le ventre. N'importe qui aurait mal pris le comportement de sa fiancée, mais Katherine ne pouvait pas, car elle la connaissait trop pour cela. De plus, elle venait de libérer Kate de son stress et de sa peur, la belle Kane n'arrivait plus à s'arrêter de rire. Soudain, quelques personnes se mirent alors à rire avec la rousse et à applaudir la commissaire pour son entrée fracassante. La justicière pleurait de joie tout en rigolant, Jacob rejoignit tranquillement Maggie avec le sourire, c'était bien la première fois qu'il assistait à un mariage si amusant. Le rabbin toussa un peu et regarda Kate avec le sourire.

« Eh ben, mademoiselle Kane, je pense que votre femme est très pressé de s'unir à vous à ce que je vois. Disons que c'est un bon signe pour l'avenir. »

Kate essaya de se calmer et répondit au Rabbin. « J'ai entendu ça, eh ben, on peut dire qu'elle a évacuer tout le stress qu'elle avait en elle. Qu'est-ce que je l'aime cette femme, vivement que je puisse l'embrasser. »

Le rabbin souriait aux propos de la rousse, c'était bien la première fois qu'il voyait un tel début de mariage dans sa synagogue. Kate pouvait la voir et l'admirer dans sa tenue, elle était si belle et rayonnante. Maggie était vraiment la femme de sa vie, Kate ne pouvait pas vivre sans elle et la rousse allait la gâter toute sa vie et prendre soin d'elle jusqu'à sa mort. Les invités se calmaient petit à petit de leur fou rire dû à l'intervention de la blonde, il était temps de reprendre tout ceci avec un peu de sérieux. Jacob allait emmener la belle commissaire jusqu'à Kate, il était temps de les unir et de les laisser respirer une bonne fois pour toutes. Les deux femmes avaient besoin de décompresser après tous ces journées à être séparé de l'une et de l'autres.

« Sacrée entrée en scène, Maggie. Évite de brûler les étapes, je sais que vous êtes pressé de vous retrouver. J'ai connu ça avec Gabrielle et Catherine, c'est plutôt très stressant comme situation. » Dit Jacob à Maggie.

Jacob laissa à présent Maggie à côté de Kate et partit se rasseoir à côté de sa femme et de sa nièce. La cérémonie allait bientôt débuter, le rabbin laissa deux minutes de répit pour les deux femmes et que tout le monde puisse rester calme. Kate regarda Maggie avec le sourire et rougissait un peu en l'admirant. Franchement, ça c'était une femme, si sexy et simple, la jeune Kane aimerait bien s'occuper d'elle après tout ceci.

« Tu es magnifique, Mags. » Complimenta-t-elle sa fiancée.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Fév 2016 - 21:32
Mais que cette cérémonie finisse bon sang! Je veux passer du temps avec ma femme! Je m’en moque que ce soit bon signe et bla, bla, bla. Je. Veux. Ma. Femme. Je veux la serrer contre moi, l’embrasser, lui dire ô combien je l’aime. Je préfèrerais en fait être coincée dans un immeuble sur le point de s’effondrer à tabasser du criminel avec Kate que d’être ici. C’est long, bien trop long et je pourrais être en train de faire quelque chose de bien plus intéressant avec ma douce et tendre. Je vais finir par exploser, littéralement, tellement j’en ai marre d’attendre. C’est précisément pour cette raison que j’avais voulu me marier au palais de justice : on entre, on signe, on sort, on fait la fête. Merci, bon soir. Alors bon. S’il faut attendre, autant essayer de se remémorer des bons moments avec Kate. Cela va m’empêcher de hurler sur quelqu’un. Ouais…

Tiens je me rappelle une fois… C’était un peu après qu’elle m’ait révélé qu’elle était Batwoman en fait. Elle avait décidé de venir me faire un petit coucou, une nuit que sa patrouille nocturne l’amenait dans mon coin. Et bon, ma fenêtre était ouverte et elle est entrée pour me saluer. Sauf que… J’étais partit aux toilettes et c’est Jamie qui était dans le lit. Parce que bon, je n’ai pas un énorme appartement non plus hein. Enfin. À l’époque il n’était pas énorme. Donc voilà Batwoman qui se penche sur le lit pour dire « bonsoir Mags », Jamie se réveille en sursaut, hurle, je débarque dans la chambre armée d’un balai et si Kate n’avait pas eu cette sorte de casque ou masque ou je ne sais trop, elle se serait retrouvée à l’hôpital pour des points de suture. C’était marrant ce soir-là. Enfin. Une fois que le calme est revenu et que j’ai compris ce qui s’était passé. Ou encore…

Une fois, elle m’avait invité à une réception mondaine. Correction. Elle m’avait envoyé un texto. « Doit aller dans une réception mondaine. Préfèrerait boire un litre de purin. Sauves moi. » Alors j’avais décidé de l’accompagner! Oui. Je me suis sacrifié pour elle. Mais le truc c’est que je n’y connais rien dans les affaires de la haute société. Alors on était à table, je venais d’essayer une des entrées qui s’avéra être particulièrement dégueulasse et le temps de feindre d’attacher ma chaussure pour pouvoir grimacer de dégoût, je me relève et un mec pointe un flingue dans la direction de Kate. Et avec les convives qui font des « OH! » et des « AH! » je pensais que c’était une vraie arme alors ni une ni deux, je me sers de la table comme tremplin, envoyant par terre un service de vaisselle sans doute hors de prix et j’ai bondi sur le mec avec le flingue…

Qui en vérité n’était pas un flingue mais un briquet très élaboré. Comment j’étais supposé le savoir moi! J’ai été très chanceuse : le mec n’était pas ces constructions en allumettes que sont les riches et qui se blessent à rien. Le type avait fait dans le football professionnel alors un solide gaillard malgré quelques années sans jouer. Bette était là d’ailleurs et depuis ce temps elle m’a trouvé un surnom : Bulldozer Sawyer. Très drôle. Très spirituel. Mais c’était tout un placage quand même et… Hein? La cérémonie a avancé? On a fini avec les platitudes? Le temps passe vite quand on pense à des souvenirs amusants. J’attends la suite alors parce que je ne sais pas comment ça fonctionne un mariage juif. Je compte un peu beaucoup sur Kate pour me dire ou me montrer quoi faire. C’est qu’avec moi bah… Ça risque de finir comme ça : abrèges que je l’embrasse, merde!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2016 - 19:21
Union sacrée
Oui, je le veux !


Maggie était si belle et si bulldozer comme elle était surnommée par Bette, franchement, Kate se sentait vraiment chanceuse avec sa blonde. Avec Mags, Katherine ne s'ennuyait pas du tout, au contraire, chaque jour, il y avait toujours quelque chose pour animer sa journée. La belle rousse aimait bien quand la Sawyer apportait un peu d'autorité dans leur couple, sans doute à cause de son boulot. Ce n'était pas le genre de femme à être super tendre ou voir la vie en rose, elle avait bien raison, ce qui la rendait lucide et ce qu'aimait Kate en sa femme. Sa personnalité était vraiment unique et la rouquine n'avait jamais rencontré quelqu'un d'aussi amusante, droite, franche et géniale. Katherine regrettait beaucoup son passé et elle aurait bien aimé rencontrer Maggie bien avant, cependant, le mariage allait lui permettre de tourner la page et d'aller de l'avant avec la femme de sa vie. La vie de la jeune Kane n'était que des coups d'un soir avec des filles même durant ses classes militaires, elle n'avait jamais cherché à se mettre en couple avant sa rencontre avec Renee Montoya. Cependant, elle avait vécu une expérience assez difficile pour une première fois en couple.

Actuellement, Kate était avec Maggie et pour rien au monde, elle la perdra même pour sa propre vie. La belle rousse était très amoureuse de sa policière, c'était sa raison de vivre et l'unique personne à lui faire changer d'avis rapidement sur beaucoup de choses. Sa nouvelle famille, Maggie et Jamie, Kate s'était promis de les protéger jusqu'à son dernier souffle même si elle devait se battre contre tout Gotham pour elles. Aujourd'hui, Katherine se mariait avec la commissaire de la ville et la plus forte des femmes. Kate portait certes de costume de Batwoman et avoir suivi pas mal d'entraînement pour devenir une bonne justicière, mais elle considérait Mags comme la plus imposante et la plus forte. Mentalement, sa femme était une guerrière, une Amazone n'ayant pas peur des risques et en surtout pas des criminels. La jeune juive admirait sa future femme rien que pour cela surtout qu'elle faisait un métier très dur au sein de Gotham, elle devait avoir des nerfs en acier. Katherine se souvenait de l'affaire de la pleureuse qui traînait énormément et des enfants retrouvaient morts, les parents étaient vraiment énervés. Cependant, Maggie n'avait rien abandonné et elle faisait de son mieux pour rester forte. C'était dans ses moments-là que la rousse était toujours présente pour la soutenir, abandonner le costume pour la soirée afin de l'aider à ne pas craquer. Voir Maggie craquer sous la pression, Kate ne l'avait jamais vu même à leur mariage, ça ne devait être rien si elle se lâchait vraiment. C'était une femme forte après tout.

Kate avait tellement de souvenir en compagnie de Maggie et également avec celle de Jamie quand la petite avait découvert son identité secrète. Ce soir-là, la jeune Kane était bien contente de porter un masque sinon elle aurait super bien goûter le coup de balai de sa blonde. Une réaction géniale de la part d'une mère quand elle entend sa fille crier de peur. En tout cas, la rousse était aux anges et elle ne dira jamais le contraire même si elle faisait toujours des cauchemars assez traumatisants à cause de son passé. Elizabeth et Gabrielle, elles manquaient énormément à Kate et c'était pour cela qu'elle avait rejoint l'armée, mais également pour porter le costume de Batwoman. Elle fera toujours de son mieux pour protéger et sauver des innocents pour qu'ils ne perdent pas des êtres aimés. Ce mariage allait devoir accélérer un peu plus, Jacob avait emmené Maggie devant la bais nuptiale et cela allait pouvoir débuter. Prenant la main de sa fiancée, elle laissa Mags tourner autour d'elle, au moins, sept fois. C'était la tradition, mais inutile de s'aventurer trop loin non plus, car Mags n'était pas juive ni même fan de la religion. Kate n'était pas une grande croyance, elle suivit tout simplement les traditions pour le plaisir de son père et que sa mère le faisait tout le temps comme Hanouka.

Le rabbin cita des passages de la Tanakh pour célébrer le mariage des deux femmes, ce qui était un événement des plus rares et sans doute la première de toute l'histoire du judaïsme. Katherine était détendue grâce à l'arrivée un peu comique de Maggie dans la salle, cette femme savait comment s'y prendre pour apaiser l'atmosphère. Évidemment, elle ne devait pas le faire exprès surtout avec le stress qu'un mariage engendrait. En tout cas, la blonde avait vraiment bien aidé Kate à se sentir mieux et décontracté pour la suite des événements. La fin toucha bientôt à sa fin, Jamie était venu les rejoindre pour donner les alliances. La jeune adolescente était vraiment contente de voir sa mère se marier avec Kate qui allait devenir sa belle-mère. La rouquine ne savait pas si elle allait se montrer à la hauteur en tant que belle-mère de Jamie, elle n'avait jamais eu à s'occuper d'enfant dans le passé. En tout cas, elle fera de son mieux pour ne pas décevoir Jamie et surtout Maggie. Jamie donna une alliance à Kate, cela allait être le moment fatidique de leur union et du baiser dont les deux femmes attendaient depuis un long moment. Le rabbin cita un passage des bénédictions, les deux mariés se mirent à boire une coupe de vin avant de passer l'anneau au doigt en parlant avant, ce n'était pas totalement juif. Le mariage était un peu sur la tradition juif et un peu libre.

« J’ai vécu tous ces jours, j’ai vécu toutes ces nuits
Pour arriver enfin en ce temps d’aujourd’hui
Où en m’engageant devant mes proches, devant mes amis,
Et en la présence de Dieu, je veux fonder avec Maggie, en toute liberté,
Une relation unique basée sur l’amour, la communication et le don de soi.
Je lui donne, sans crainte,  
Tout mon amour, tous mes émois, tous mes matins
A l’aimer sans détour, a l’aimer tendrement
Et m’engage à être un véritable soutien pour elle
Dans les moments de joie comme dans les moments les plus difficiles
Je mettrai ainsi toute mon énergie, durant toute notre vie
Pour que notre union ne puisse jamais se détruire  
Et que notre amour ne cesse de croître
Je me donne totalement à elle et m’engage à lui être fidèle tout au long de notre vie.
Je souhaite, de tout mon cœur, fonder une famille avec Maggie et ainsi,
Avec la plus grande joie, accueillir les enfants qui pourront vivre de notre union et les élever dans notre amour.
Je crois que Dieu, qui s’engage avec nous, nous accompagnera à chaque étape de notre vie pour nous aider à faire les bons choix, à partager, à aider nos prochains et à donner le meilleur de nous-mêmes pour que notre foyer soit un havre de paix et de bonheur.
»

Elle reprit sous souffle et plaça l'anneau au doigt de sa belle et reprit la parole.

« Par cet anneau, te voici accordée à moi, selon la loi de Moïse et d’Israël »

C'est avec le sourire que Katherine et devant les témoins qu'elle passa l'alliance au doigt de sa femme, Maggie Kane Sawyer. Les invités exprimaient leur joie en citant un mot juif et avec des applaudissements, à présent, il ne manquait plus qu'à Maggie d'en faire autant. Katherine afficha un beau sourire à sa femme et elle avait hâte d'échanger un baiser avec cette dernière. Elle caressa les mains de la Sawyer en attendant son discours et qu'elle puisse l'embrasser chaleureusement.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 20 Fév 2016 - 20:22
Bon ok… C’est bien beau la tradition, les cérémonies et tout mais si vous pensez que je vais me mettre à faire de grands discours… Je veux dire je le fais pour galvaniser mes flics mais là ce n’est pas le moment. Ma patience est déjà à bout. C’est méchant mais pour moi tout ce bordel c’est une perte de temps. La vie m’a appris une leçon : ne jamais perdre son temps. Jamais. La vie est trop courte, trop précieuse. J’ai passé une semaine sans ma femme. Une semaine sans pouvoir être avec l’être aimé. Ensuite des heures pour préparer une cérémonie qui se résume à : est-ce que tu veux l’épouser, oui ou non. Alors non. Je t’aime Kate mais là j’ai fait mon effort de guerre et pas qu’un peu. Et si tu m’en veux… Je vivrai avec. Mais je refuse catégoriquement de jouer les hypocrites. Je ne vais pas dire des paroles que je ne pense pas. Jamais.

« Moi je vais faire ça simple. Je me suis marié une fois. Avec un homme. La seule chose positive qui en est ressorti c’est toi, Jamie. Parce que j’avais peur d’assumer qui je suis, j’aurais pu faire de sa vie une torture. Mais là je n’ai plus peur. Plus jamais. Kate, je serai ta femme jusqu’à ce que tu en décides autrement et je jure sur ma propre tête que le premier qui essaie de te faire du mal va le regretter. »

Ouais. Malaise. Les gens ne sont pas habitués à ce genre de discours le jour d’un mariage. Mais je suis moi. Je suis Margaret Ellen Sawyer. Et ce n’est pas en récitant une prière ou je ne sais quel texte apprit par cœur que je vais honorer Kate. C’est en lui disant le fond de ma pensée, en me foutant royalement des autres que je vais lui prouver tout le sérieux de notre amour. Et je sais que Jamie approuve. Nous en avons longuement discuté. Je ne sais pas si mon ex-mari est là mais James a au moins l’honnêteté de pouvoir dire que si je n’avais pas agi de la sorte, ça n’aurait pas été moi. Il faut apprendre de ses erreurs. J’ai appris. Et plus jamais je ne vais en refaire une du genre. Plus. Jamais. J’ai marqué une pause mais je n’ai pas fini de parler. Presque. Sait-on jamais, si jamais quelqu’un douterait encore du sérieux de ce mariage…

« Il va finir en suffisamment de morceaux pour en placer un dans chaque pays du monde. Et si tu veux qu’on le fasse dans le style religieux, il n’y a pas assez d’anges au paradis ou de démons en enfer pour protéger celui ou celle qui s’en prendra à toi. J’ai mis cinq balles dans le torse du Joker pour protéger une des mienne. Je mettrai une ogive nucléaire en pleine figure de celui qui s’y essaie avec toi. Maintenant rabbin, maries nous. Ma patience arrive dans ses ultimes retranchements. »

Je passe l’anneau au doigt de Kate, bien sûr. Et si elle avait été une petite chose fragile et délicate, je lui aurais probablement brisé l’annulaire. Moi je veux qu’on en arrive à l’étape que j’attends depuis tout ce temps : le baiser. Et oubliez ça le doux baiser mielleux. Je l’embrasse avec fougue. Je l’embrasse avec passion. Je veux qu’elle sache que je l’aime, que je la désire et que si elle me le demandait, je la prendrais là, tout de suite, sur l’autel. J’aime Kate. Je veux la choyer, la respecter, l’honorer, la faire se sentir femme. Je veux qu’elle se sente comme jamais elle ne s’est sentie auparavant. Elle dira ce qu’elle veut, c’est moi « l’homme du couple », la protectrice de notre famille. Et je n’en ai sérieusement rien à cirer si des gens désapprouvent. Je ne vais pas commencer à faire la gentille conformiste pour faire plaisir aux autres. Je suis flic, pas politicienne!

« Je t'aime Kate. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2016 - 19:32
Un destin commun, l'amour
Je t'aime, ma Bulldozer !


Le moment le plus important était à présent arrivé, le moment que Kate et Maggie avaient attendu depuis si longtemps. Katherine avait énormément bossé sur le discours qu'elle devait dire à Maggie, elle avait dû le recommencer plusieurs fois à cause du stress du mariage. Aujourd'hui, la rousse avait trouvé quelque chose de beau et de vrai à dire à la Sawyer. Cela sortait du fond de son coeur, de son âme, son véritable amour pour la blonde qui avait un grand coeur malgré les airs de femmes fortes. Kate avait tout donné même si cela la gênait un peu de le partager devant tant de monde, mais ce sentiment partit rapidement après avoir prononcé les premiers mots. Elle regardait sa femme, elle l'admirait, elle fantasmait dessus et la rouquine voyait son âme soeur tout simplement. L'anneau au doigt de sa commissaire, c'était le plus beau jour de sa vie même si Mags l'avait énormément manqué après tant de jours sans sa présence. La belle Kane était fière d'être juive et de suivre parfois la tradition, mais il y avait des jours comme son mariage, elle aurait bien aimé faire sans cette tradition religieuse.

C'était au tour de Maggie de s'exprimer, en espérant qu'elle fera quelque chose de bien à elle et ce n'était pas ça qui manquait dans ses paroles. Un vrai bulldozer qui n'avait pas froid aux yeux, elle n'était pas intimidé par le public et elle restait elle-même jusqu'au bout. Maggie était toujours du genre à parler très franchement et ça pouvait être bien comme ça pouvait être blessant. Cependant, c'était pour ça que Kate était amoureuse de sa blonde, car c'était une personne franche et sincère. Si quelque chose n'allait pas, Mags le ferait savoir à sa manière donc forte ou d'une façon plus cool afin d'heurter la personne, mais tout dépendait de la personne, bien sûr. Il arrivait que la Sawyer se montrât franche et blessante envers la Kane, mais en général, c'était parce que la rousse se montrait légèrement imprudente. En tout cas, Katherine était contente d'avoir la policière dans sa vie et elle lui devait tout. La milliardaire ne disait rien, elle l'écoutait attentivement en sachant bien que le discours de Margaret était direct et qu'elle ne tournât pas autour du pot. C'était cette Maggie dont Katherine aimait à la folie et elle était ravie de la voir elle-même dans ce mariage.

Maggie passa l'anneau au doigt de la rousse, enfin, c'était le moment qu'elle attendait tant depuis des jours. Elles étaient unies et il ne manquait plus que le rabbin officialise leur union pour qu'elles soient mariées devant les témoins. Avant cela, Kate et Maggie s'embrassèrent devant tout le monde, un baiser rempli d'amour et de passion. La rousse enlaça sa blonde, elle profitait grandement de cet échange intense qui l'avait tellement manqué. Elle l'aimait sa femme, elle fera tout ce qui est possible pour toujours être là et la soutenir, la protéger, l'aimer, Kate ne voulait jamais quitter Maggie pour rien au monde. La juive était comblée avec sa commissaire, de plus, elle avait une fille super-chouette et avec qui Kate s'entendait très bien. Une nouvelle famille, Katherine allait faire de son mieux pour combler sa blonde et Jamie. La fin de ce baiser, la jeune Kane se sentit libre comme l'air, dépossédé par ce stress et ce manque d'affection de sa femme. Le je t'aime de Maggie faisait chaud au coeur de la rousse et de légères larmes de joie coulèrent sur les joues de Kate. Tenant les mains de Maggie, elle lui répondit avec le sourire.

« Je t'aime, Mags ! »

Le rabbin reprit la parole vu qu'il semblerait que les deux femmes étaient pressées d'être mariées, c'était tout de même compréhensible et il exécuta leur désir. Sur ces dernières paroles, le rabbin déclara solennellement que Katherine Kane et Margaret Sawyer étaient à présent, mariées et que leur union sera protégée par Dieu. Sur ce, tout le monde se leva pour féliciter les mariés en les applaudissant. La jeune rousse regarda tout le monde avec le sourire tout en partant vers la porte de la synagogue en tenant la main de sa femme et en ayant le sourire. La prochaine étape était un tour en voiture jusqu'à l'appartement de Kate afin qu'elles se retrouvent seules, loin des regards. Pendant ce temps-là, les invités allaient partir vers la salle de réception pour discuter et attendre l'arrivée des mariées. Avant de sortir de la salle, Kate déposa un baiser sur la joue de Jamie en étant très contente et sortit en direction de la voiture. Direction le penthouse dans la limousine qui leur avait été offert pour l'occasion. Dans la voiture, à l'arrière de la limousine, Kate s'était blotti contre Maggie pour l'embrasser tendrement.

« Tu m'as tant manqué Madame Maggie Sawyer Kane...Je suis tellement heureuse qu'on soit enfin mariée. On va passer un moment seule toutes les deux avant de rejoindre les invités...» Elle lui caressa alors les cheveux. « Tu m'as comblé, ta prestation dans la synagogue m'a tellement émue. J'aime la Maggie Bulldozer que tu es, ne change pour rien au monde, s'il te plaît. Je t'aime, Mags ! » Elle reprit le baiser de plus belle après sa phrase.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Fév 2016 - 20:32
ENFIN! Il devrait y avoir des lois contre les mariages trop longs! Oh je peux être super patiente. Là n’est pas le problème. Ceci dit… Il y a patient et patient. Et pour un cas pareil, j’ai un gros total de… ZÉRO PATIENCE! Et puis bon, si vous pensez que je vais juste quitter la salle normalement… Je la prends dans mes bras et je la transporte, non mais sans blague. C’est MA femme, ma femme et à personne d’autre. Et puis donc si je décide de la porter comme le chevalier porterait la princesse en détresse, c’est mon droit. Et comment voulez-vous résister à une telle rouquine! On ne peut pas, tout simplement. Comment? Entendrais-je de la protestation? ON NE PEUT PAS J’AI DIT! Je fais une courte pause pour que Jamie puisse faire la bise à la deuxième maman qu’on vient d’adopter dans la famille et je repars vers la limousine. Quoi?

Ah vous vous demandez si Jamie accepte bien d’avoir Kate dans la famille? Sans le moindre problème, je puis vous l’assurer. En fait à l’école, quand elle parle de sa famille, elle parle plus de ses deux mamans que de son papa. Disons que… Jamie n’a pas fait sa fugue à l’époque juste pour me revoir. James peut prétendre ce qu’il veut, je suis bien meilleure mère qu’il n’est un bon père. Ce n’est pas une mauvaise personne. James est juste… Un peu trop conservateur. C’est tout. Et puis bon elle tient de sa mère. Quand un des élèves a ri d’elle parce qu’elle considère Kate comme sa deuxième mère, elle lui a cassé la gueule. Publiquement je ne peux pas dire que je suis fière que ma fille ait dérogé au règlement scolaire. En privé, en revanche, je ne sais pas du tout comme cette pizza est arrivée à la table pour le souper. L’enquête est encore en cours. Un vrai mystère.

Mais revenons-en à Kate. Je suis tellement bien avec elle. Je ne dis pas qu’elle m’aide à évacuer mon stress parce que je suis une boule de nerfs. Ceci étant dit elle m’aide à garder une certaine mesure de calme. Ce n’est pas donné à tout le monde ça. Même Jamie a du mal à le faire. Et tu parles que je veux passer un moment avec elle avant d’aller me farcir une réception. Oh ne vous trompez pas. J’apprécie et je respecte la liste complète des invités. Grand mal m’en fasse si j’ai laissé croire autrement. Non en fait c’est juste que… Kate et moi n’avons pas souvent l’occasion d’être ensemble. Entre mon boulot et le sien, elle bosse de nuit et moi de jour alors essayez d’avoir des horaires décents. « Eh Kate est-ce qu’on peut aller au cinéma? » « Oui Mags! La représentation de 10h00? » « 10h00 ou 22h00? » « 10h00. » « Désolée, je serai en réunion avec le maire… »

Mais là? Après avoir échangé plusieurs baisers dans la limousine, nous sommes enfin dans son penthouse. Je l’ai reprise dans mes bras et je la dépose sur le sofa. Je caresse son joli visage avant de retourner goûter à ses lèvres. C’est que je ne m’en lasse pas. Je suis tellement bien avec elle. Je veux la rendre heureuse, je veux qu’elle se sente bien, qu’elle se sente femme et qu’elle se sente fière. Je lui offres plusieurs caresses amoureuses pour lui témoigner plus physiquement de mon amour avant de retourner l’embrasser. Que voulez-vous : je l’aime. Donc j’en profite. La vie est trop courte de toute façon. Si on n’en profite pas, vous allez regretter toute votre vie de ne pas l’avoir fait. J’ai vu trop de gens mourir pour essayer stupidement de me convaincre du contraire. Je suis avec Kate maintenant et je compte lui donner une vraie place dans ma vie. Merde au boulot.


« J’ai bien cru que ce mariage ne finirait jamais! Un peu plus et je lui arrachais son livre des mains pour finir la cérémonie moi-même! Je veux dire, je comprends que c’était important pour toi et tout mais bon sang! Est-ce que c’est trop demander que de pouvoir profiter d’un peu de temps avec sa nouvelle femme? Tu m’as tellement manqué, tu le sais ça? Et tu as une mauvaise influence sur Jamie, elle s’est battu à l’école pour te défendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2016 - 17:17
Enfin seule !
Jamie ma protectrice !


Enfin mariée, Kate allait pouvoir passer un moment seule en compagnie de sa femme après tant de journée à être séparé d'elle. Libérée, délivrée, elle ne quittera plus sa femme aussi longtemps et même pour une tradition juive quelconque. Franchement, le parfum de Maggie, son tempérament, sa beauté tous les qualités ainsi que les défauts de sa femme lui avait tellement manqué et à présent, elle allait bien en profiter. Katherine allait s'occuper correctement de la Sawyer durant leur moment intime, ça faisait trop longtemps qu'elles n'avaient rien fait à deux. Vingt minutes ? Non, trop longtemps à ne pas l'avoir fait, la jeune rousse allait vraiment prendre son temps pour lui faire connaître le septième ciel. La jeune juive avait demandé une limousine pour les conduire jusqu'à son penthouse, c'était une occasion unique et il ne fallait pas faire les choses à moitié. Dans le véhicule, les deux femmes partageaient des baisers passionnés et sensuels afin de passer le temps. Il était clair et net que les deux mariées allaient rattraper le temps perdu, elles n'allaient pas rester à se regarder dans le blanc des yeux. Aucun enfant dans les alentours ni même personne pour venir les embêter, c'était vraiment parfait.

Maggie joua la gentlewoman, c'était vraiment l'homme de la famille et honnêtement, Kate aimait bien cette situation de la part de sa blonde. La commissaire l'emmena jusqu'en haut, la demeure de la rousse était très spacieuse et c'était tout simplement suffisant pour elle, Mags et Jamie pour leur vie en famille. La blonde déposa la rousse sur le sofa, le grand moment était enfin venu et Katherine allait apprécier ces longues minutes d'amour avec son bulldozer de femme. Des baisers à nouveau à s'échanger, mais comment y résister ? Ce n'était pas du tout possible, Kate était addictive aux lèvres de sa Sawyer. Elle l'aimait énormément et passionnément, la rousse voulait tout lui donner, la faire plaisir et la faire sentir parfaitement à l'aise dans sa peau. La justicière avait trouvé la femme parfaite à ses yeux et pour rien au monde, elle l'échangerait contre quoi ce soit. Maggie était sa perle rare, l'apogée de son être et son amour. Pour la vie et la mort, Kate restera sa femme même face à de dures épreuves, car son amour pour Mags était très puissant. La jeune Kane fera de son mieux pour profiter un maximum de sa femme, elle pourrait même quitter son rôle de Batwoman si leur couple était en danger. Tout ce qu'elle souhaite, c'était de garder la commissaire auprès de sa personne.

Blottit contre sa femme, elles se partageaient des caresses amoureuses pour se mettre en appétit pour la suite des événements. Après tout, le couple avait beaucoup de temps avant de rejoindre les invités à la salle de réception. La belle rousse adorait embrasser sa bien-aimée, elle ne se lassera jamais de le faire même à quatre-vingts ans. Le coeur de Katherine battit à la chamade rien qu'au toucher de sa belle, rien qu'en se sentant blotti contre sa blonde. Maggie se met à lui parler, le fait que le mariage était enfin fini, qu'elle avait failli perdre son sang-froid et un problème avec Jamie. Une mauvaise influence sur Jamie, car elle s'était battu à l'école, c'était amusant de l'apprendre. La belle rousse s'en moqua royalement de tout ceci, ce n'était pas le moment de parler de tout ceci. Maggie voulait-elle gâcher ce moment sacré entre elles ? Autant la détendre d'une manière des plus agréables au monde. La jeune Kane plaça son index sur les lèvres de sa femme et lui répondit avec une voix sensuelle.

« Ce n'est pas le moment de parler de ça, chérie. Profitons de ce moment pour partager notre amour, si tu vois ce que je veux dire...» Finit-elle avec un sourire.

La jeune rousse commença alors les festivités intimes avec sa femme, direction la chambre tout en se dévêtant petit à petit. Kate ne pouvait plus attendre une seconde de plus, trop de jours à ne rien faire avec Maggie à ne pas la toucher ni l'embrasser. Franchement, sa vie sexuelle avait été vide pendant plusieurs jours et il fallait rattraper cela. Katherine allait prendre son temps pour profiter de sa femme, une heure maxi au lit avec sa femme. Il ne fallait pas être en retard à la fête sinon les invités allaient être impatients et pas contents de ne rien faire à part discuter entre eux. Cependant, la rouquine aimait se faire désirer et là, difficile de se retenir malheureusement, elle pouvait se montrer directe. Un problème avec Jamie ? Et ben, la rousse réglera cela avec Maggie plus tard, après leurs ébats amoureux si possible ou le lendemain de leur mariage. Par contre, pas de dispute ni rien, le jour de leur mariage, car elle voulait en profiter pour s'amuser et gâter sa femme. Kate était vraiment heureuse et elle le montrait parfaitement dans chacun de ses gestes d'affection.

« Madame la commissaire, il est temps de se mettre au travail pour protéger Gotham contre Batwoman ! » Dit-elle en rigolant.

C'était bien la première fois que la rouquine s'amusait à taquiner Maggie de cette manière, mais autant en profiter pour rigoler de temps en temps. Cela ne tuait personne de rire et d'apprécier la vie comme elle est, même en ayant vu les pires des atrocités. Parfois, il fallait oublier tout ceci et se concentrer que sur le bonheur du moment. Son passé, ses aventures en Batwoman, Kate avait mis tout ça de côté pour son mariage et sa femme afin de profiter joyeusement de cette journée magique.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2016 - 19:00
Maggie Sawyer le bulldozer. C’est marrant, ça rime. Je l’ai déjà dit et je le répète : ce surnom me va comme un gant. Et ça me suit dans toutes les sphères de ma vie, y compris ma vie privée. Vous pensez que je vais y aller avec de douces caresses et de délicates attentions avec ma belle? Non. De un, ce n’est pas mon genre et de deux il y a une éternité que nous n’avons pas passé un moment très intime ensemble. Je vous passe les détails, évidemment, car cela ne vous concerne pas mais disons que je suis contente que ce soit bien insonorisé chez Kate. Vous avez déjà entendu un moteur de bulldozer? C’est ce que je me disais aussi. Bah disons que je suis franche dans tout. Si j’apprécie, vous allez le savoir bien assez vite. Je suis comme ça et je ne compte pas changer. Point à la ligne. Et Kate, ma belle Kate, a appris à vivre avec. Je l’aime.

Attention, je ne dis pas que je suis une grosse brute. J’y tiens à ma femme, quand même. Mais on ne peut pas me demander de commencer à lui déclamer des poèmes, des trucs du genre. Jamais je ne violenterai Kate. Je joue parfois dur dans l’intimité de son grand lit (ou du mien de taille beaucoup plus modeste) mais si jamais je venais à faire quelque chose qui lui déplairais, elle sait très bien que je vais arrêter de suite dès qu’elle le mentionnera. Notre relation est d’abord et avant tout basée sur le respect et sur la confiance. Et nous ne serions pas ensemble si ce n’était pas le cas. Kate est une femme extraordinaire qui malgré une vie parsemée d’embûches a su garder la tête haute et ne jamais abandonner. Je pouvais difficilement trouver une femme plus valeureuse à mes yeux. Et elle est rousse avec de beaux yeux vers. Comment résister? Une rousse…

Et puis bon hein, comme elle joue souvent les pseudos aristocrates plus conservateurs, elle montre peu de peau quand elle s’habille. Alors c’est moi la chanceuse qui ait le privilège de voir son corps de rêve à faire mourir de jalousie les mannequins de ces magazines pour hommes. Je connais. De nom. Et pour en avoir confisqué. Mais jamais je ne lirais une telle chose. De toute façon il n’y a que des images. C’est ce qu’on m’a dit hein parce que… Hum, hum… Bref. Après avoir passé un moment très intime avec elle, nous allons prendre une douche, à deux, qui se transforme en une autre démonstration très physique de notre amour… Et ensuite nous sommes fins prêtes pour aller à la réception. Le défi maintenant : ne pas la kidnapper et rentrer à la maison avec elle. J’apprécie tous nos invités, bien sûr. C’est juste que… Je ne suis pas la plus bavarde.

La plus sociale. Quand je parle avec les gens c’est en général en lien avec mon boulot. Parfois cela mène à des conversations plus chaleureuses mais essentiellement, je suis tellement prise par mon boulot que… Je n’ai pas vraiment le temps d’avoir une vie à côté de mes obligations professionnelles. Au moins le menu est à tomber par terre. Je déteste ces mariages où tout a été claqué sur l’extravagance de la décoration et on finit avec des machins immangeables. Et je dois dire que ça me fout la honte parce que c’est Kate et sa famille qui ont tout payé. Je me suis offerte bien sûr, d’en payer une partie mais les riches ont fait comprendre à la pauvre fonctionnaire sous payée que je suis que quand on a du fric, on le dépense pour les bonnes causes. Genre mon mariage. Je suis devenue rouge tomate. C’est super frustrant de ne pas pouvoir gâter Kate comme elle me gâte.

La dernière fois ça a fini en dispute d’ailleurs. Elle était furieuse après moi parce que j’avais dépensé une fortune pour lui acheter un bijou extravagant au lieu de prendre cet argent et de m’en servir pour continuer mes traitements en physiothérapie et en ostéopathie. C’était la première fois de ma vie que Kate me criait dessus en fait. Et pour piailler, elle piaille! Quelles cordes vocales! Déjà que je m’offre peu de choses et que je refuse obstinément d’aller chez le médecin, que je lui mente et fasse une telle dépense l’avait mise hors d’elle. C’était vraiment con de ma part. Juste parce que je voulais prouver que je pouvais acheter des trucs hors de prix moi aussi. Mais j’ai appris ma leçon. Pendant le trajet vers la réception, j’en profite pour serrer Kate (encore) contre moi et de lui demander un truc qui me trotte dans la tête depuis un moment.


« Kate, maintenant qu’on est ensemble… Je ne vais pas rajouter un autre nom de famille à Jamie, toujours? Plus spécifiquement, tu ne vas pas faire changer ton nom quand même. Tu n’es pas ma propriété. Tu es ma femme. J’ai toujours trouvé ça dégradant de forcer la femme à prendre le nom de son mari. Tu le sais que je te respecte bien trop pour te considérer comme un morceau de viande. Enfin. Si c’est le cas, un morceau de viande de premier choix! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 27 Fév 2016 - 16:47
Début de la fête !
Je veux être madame Sawyer !


La partie la plus intéressante de l'après-mariage, c'était dans leur appartement sans avoir qui ce soit avec eux. Kate n'avait plus trop envie de parler ni même d'écouter ce qu'avait à dire Maggie, que ce soit à propos du mariage ou de Jamie. Cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait pas eu de moment intime avec sa femme ni même de se voir. Alors en cette fin d'après-midi, la rousse allait garder sa commissaire rien que pour elle et la rouquine allait bien en profiter. Il fallait fêter ce mariage des plus correctement, les invités allaient devoir attendre un long moment avant de voir les mariées débarquaient dans la salle de réception. De toute façon, Jacob et Catherine étaient là-bas pour s'occuper d'eux et de savoir les faire patienter pendant un moment. De toute façon, son père savait très bien que les deux femmes allaient faire plus que discuter. Après tout, la Sawyer et la Kane n'étaient pas du genre à se regarder dans les blancs des yeux. Lorsqu'elles étaient seules sans avoir Bette ou Jamie dans leur patte, le couple en profitait pour faire l'amour comme tout couple s'aimant passionnément.

Évidemment, Maggie n'avait pas résisté à la tentation de le faire avec Kate, mais c'était facile au vu qu'elle avait également envie de le faire. Sérieusement, comment résister à ce genre de pulsion en compagnie de la personne qu'on aime après avoir été séparé depuis si longtemps ? Ce n'était pas possible et leur ébat intime avait duré pendant une heure, car elles l'avaient deux fois. Le couple n'était pas des femmes très perverses ni addictive au sexe, non, mais c'était juste qu'après plusieurs jours sans se voir ni rien, c'était obligé. Les deux femmes savaient se retenir même quand Jamie n'était pas là, car elles se voyaient souvent. Un échange de baiser et hop, ça les rendait tout simplement heureuse. Aujourd'hui, c'était le mariage et elles venaient de se revoir après genre une semaine et quelques jours de séparation dû à la tradition. Chambre et ensuite la douche, franchement, comment ne pas être comblé avec Maggie qui savait comment faire plaisir à la rousse ? Kate était une fille milliardaire et qu'elle pouvait s'acheter tout ce qu'elle voulait, mais elle n'avait pas besoin de son argent pour avoir l'amour de Maggie.

En parlant d'argent, c'était la famille Kane qui avait géré le côté budgétaire du mariage, chose qui avait mis mal à l'aise la Sawyer. Kate était milliardaire et elle ne voulait pas que sa femme perte des mois de salaire pour tout organiser, bien sûr, la blonde ait pu y mettre du sien. Cependant, Katherine aimait que Mags utilisaient son argent pour se faire plaisir et surtout faire plaisir à Jamie. La commissaire travaillait dur pour obtenir de l'argent, elle ne pouvait pas se permettre de tout dépenser. Évidemment, Maggie avait déjà acheté de sacré bijou pour Kate, mais la juive avait fermement disputé sa belle pour cette dépense monstrueuse. La rouquine était contente de voir que sa femme lui faisait plaisir, mais elle n'avait pas besoin de dépenser énormément d'argent pour la rendre heureuse. Par conséquent, Kate se sentait coupable de la gâter par moments à cause de sa richesse et que cela devait rendre Maggie malheureuse de ne pas pouvoir en faire autant. Après le mariage, Kate ne fera plus de cadeaux très chère pour ne pas décevoir sa blonde.

Le couple était dans la limousine sur le trajet vers la salle de réception pour rejoindre les invités, Maggie l'avait enlacé pour se sentir bien. Kate la trouvait mignonne lorsqu'elle avait besoin d'affection, ça changeait de la Maggie Bulldozer. La rousse se blottit contre elle avec le sourire, cette journée avait débuté par le stress et la peur, mais au final, tout s'était très bien passé. La commissaire parla de changement de nom, maintenant qu'elle était mariée. C'est vrai que la rousse avait totalement oublié ce détail, mais cela ne la dérangeait pas vraiment. Mags ne semblaient pas vraiment aimés vu qu'elle ne voyait pas Kate comme sa propriété. Évidemment, Katherine n'était pas un objet ou un bout de viande comme le disait la commissaire. C'était sympathique ce qu'elle disait, mais la rousse n'était pas dérangée si elle portait le nom de Sawyer. Madame Katherine Kane Sawyer, c'était vraiment classe. La rousse caressa le ventre de la blonde et la regarda dans les yeux avant de lui répondre.

« Maggie, tu as un peu raison dans ce que tu viens de dire, mais je t'appartiens sous la loi du mariage et rien d'autre. Je suis officiellement ta femme et tu es ma femme. Jamie ne changera pas de nom ni même toi. Je veux être madame Sawyer, ça ne me dérange pas du tout, au contraire, c'est ce que je veux. Katherine Kane Sawyer, c'est tellement classe, tu ne trouves pas ? Porter le nom de son mari n'est pas dégradant tant que ce n'est pas forcé, Mags. Je ne te forcerai jamais à faire des choix contre ta volonté. »

Maintenant, il y avait autre chose qui dérangeait un peu la rousse et c'était Jamie, car Kate voulait savoir quelque chose. Après tout, elle s'entendait tellement bien avec la petite Sawyer et la juive avait de l'amour à lui donner afin de rendre la petite heureuse. Le monde pouvait être cruel, Katherine avait réalisé l'un de ses rêves, celui de se marier. Cependant, il y avait autre chose qui la rendait un peu malheureuse et Maggie allait peut-être lui donner une réponse, sans doute directe et franche comme d'habitude. Jamie comptait beaucoup dans la vie de la commissaire et également dans celle de Batwoman. Kate l'aimait beaucoup, cette petite était chouette, amusante et avec qui elle parlait sur beaucoup de choses. Selon Mags, Kate avait une mauvaise influence sur la blondie qui s'était battu à l'école à cause d'elle. C'était amusant d'avoir appris cela, la rouquine allait devoir en parler avec Jamie pour lui demander d'éviter les conflits à l'école.

« Mags, je voulais te demander. Ça ne te dérange pas si je considère Jamie comme ma propre fille ? Je sais que tu m'as dit que j'avais une mauvaise influence sur elle, mais j'aimerai avoir ma chance de faire en sorte d'en avoir une bonne cette fois-ci. J'aime beaucoup cette petite et ma vie est différente à ses côtés, j'ai un peu plus de responsabilités en tant que femme. » Dit-elle avec un léger sourire avant de détourner le regard. « Je te demande ça, car...je ne sais pas ce que c'est d'être mère... Je ne sais pas si je serai maman, un jour. La vie est tellement courte et aléatoire surtout quand tu es une justicière comme moi ou une commissaire comme toi. Si tu ne veux pas, je comprendrais, après tout, tu es sa mère, c'est toi qui décides. »

Kate n'avait jamais pensé à être maman, un jour, ce n'était pas dans sa mentalité ni même dans ses pensées Cependant, vivre avec Jamie et être mariée l'avaient aidé à changer ses plans d'avenir. Catherine Hamilton Kane, sa belle-mère, l'embêtait souvent avec ce sujet de conversation surtout à son âge. Kate Kane était Batwoman et être maman en ayant des ennemis, ce n'était pas une situation des plus agréables pour un bébé. Cependant, cela aurait pu faire plaisir à son père et sans doute à sa mère ainsi que sa jumelle si elles étaient encore en vie. Une nouvelle vie, des projets de couple, finalement, Kate se surprenait elle-même d'y penser. C'était sans doute les joies du mariage qui la rendaient rêveuse enfin tout dépendra de Maggie et de leur avenir.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Fév 2016 - 0:03
Ce que ça fait du bien de passer un moment intime avec sa femme. Et elle en avait redemandé : deux fois en une heure! Je l’aime cette rousse enflammée qui porte maintenant, par choix, mon nom de famille. Et puis bon, même s’il n’est jamais question d’argent entre nous, j’aimerais pouvoir la gâter davantage. Moi? J’adore quand elle me gâte. Je me sens spéciale. Je ne dis pas que j’abuse de son fric. Jamais. Mais j’avais des étoiles dans les yeux quand elle m’a acheté le Maggiemobile, mon véhicule de police sur mesure. Que Batman garde ses joujoux. Moi je suis la super flic! Au prix de l’engin, seule une milliardaire amoureuse pouvait se permettre de pareilles dépenses. Ce machin est blindé comme un véhicule de l’armée et limite indestructible. J’ai défoncé le mur d’un entrepôt avec sans même égratigner la peinture!

Après bon, je pense que Kate a mal compris ce que je lui ai expliqué. Elle me demande si ça me dérange qu’elle considère Jamie comme sa fille. C’est trop tard Kate, elle te considère déjà comme sa deuxième mère. C’est pour ça qu’elle s’est battu. Parce que les autres ados riaient d’elle parce que ses parents, sa famille reconstituée, c’est un couple de lesbiennes. Jamie ne se laisse pas insulter, elle tient de sa mère. De moi. Heureusement elle a hérité du seul bon côté de son père soit être capable de se montrer plus diplomate que moi. James a toujours été plus image publique que donner une réponse franche et Jamie a ce côté. Si elle se lance un jour en politique, elle va défoncer l’opposition. Mais je m’égare. Au fond, Jamie a déjà adopté Kate comme sa deuxième mère. Du coup c’est plus à Kate de me dire si elle accepte que Jamie se considère comme sa fille. Bah oui.

Oui, je sais, ça peut vite devenir confus. Mais aux yeux de mon adolescente de fille, Kate était déjà ma femme bien avant le mariage. Cette petite est aussi intelligente que sa mère, donc moi, voire plus. Je me souviendrai toujours de ce qu’elle m’avait dit une fois. Elle devait avoir entre dix et douze ans. « Maman, tu as recommencé à faire l’amour régulièrement? » Moi de répondre : « Mais c’est quoi cette question sortit de nulle part? » Et elle de conclure : « Je demande parce que tu as recommencé à sourire… » Je vous le dis cette petite est trop intelligente pour son bien. Mais bon. Si Kate décide effectivement de porter le nom de Sawyer, c’est qu’elle fait partie de la famille. Elle sera accueillie à bras ouverts. Tiens juste pour la taquiner, je sors mon téléphone et j’appelle Jamie. Je la mets sur haut-parleur et lui explique la situation. Sa réponse : oui je le veux.


« Je dirais… Affaire classée, pas toi? Bon elle a raccroché mais c’était suffisamment clair à mon avis. Tu fais partie de la famille et tu peux considérer Jamie comme ta fille. Ça veut dire en revanche que tu as treize ans de cadeaux de fête et de cadeaux de Noël à rattraper. Ah mais c’est toi qui veux être sa deuxième mère! Il faut faire avec toutes les obligations qui viennent avec le rôle. C’est tout ou rien.

Et avant que tu ne le demandes : non. Non ça ne me dérange pas et je sais que nos métiers respectifs peuvent mettre Jamie en danger. Mais c’est une Sawyer. Merde Kate, elle va leur en faire baver comme tu ne peux même pas l’imaginer. Ça je peux te le garantir. Donc… Bienvenue dans la famille Kate! Et maintenant, si tu faisais quelque chose d’utile du genre m’embrasser passionnément parce que je suis la meilleure femme au monde au lieu de poser des questions évidentes? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Fév 2016 - 21:37
Un destin commun : Union !
Katherine «Kate» Rebecca Kane Sawyer


Dans la limousine en direction de la salle de réception, Kate et Maggie avaient bien profité de leur moment de tendresse. Les mariées allaient devoir bientôt rejoindre les invités et commençaient les festivités pour une nuit de fête. Kate se demandait si elle serait considérer comme une mère pour Jamie même si cela ne la gênait pas tant que cela, mais c'était toujours bien de le savoir. Après tout, Katherine aura quelques responsabilités envers la petite Sawyer et elle ne devait pas le négliger. La jeune rousse n'avait jamais eu l'occasion de s'occuper d'enfant ni même d'en avoir, Jamie allait être sa première fille par alliance. Cela allait être tout nouveau pour la justicière, mais c'était un défi qu'elle était prête à réaliser et à assumer. De plus, elle s'entendait très bien avec l'adolescente tout en espérant que ça continuera ainsi pendant très longtemps. C'était une chouette gamine qui n'avait pas peur de parler et elle avait son propre caractère, tout comme sa mère. Quand on regardait Jamie, on voyait Maggie, vise et versa. En tout cas, Kate aime beaucoup la petite fille et rien au monde n'avait le droit de lever la main sur elle.

Kate en avait parlé avec Maggie et sans aucun doute, la blonde avait appelé sa fille pour classé l'affaire. La jeune Jamie avait accepté haut et fort que Kate était sa nouvelle maman, elle l'avait accepté et elle n'avait pas son mot à dire. Katherine se sentait vraiment heureuse d'avoir entendu cela de la part de Mini-Bulldozer, elle avait trouvé son bonheur ultime à leurs côtés. Une vraie famille, une femme, une fille et que demander de plus sérieusement . La rousse avait tout ce qu'elle avait pour être heureuse dans sa vie. À présent, elle fera de son mieux pour les garder près d'elle-même si elle devait sacrifier des choses pour eux. Et treize ans de cadeau, ce n'était rien du tout, la petite Jamie allait être gâtée avec Kate. Cependant, elle allait éviter de trop d'en faire pour ne pas pourrir Jamie et la rendre ingrate plus tard. Mags travaillaient dur pour elle et se faire plaisir, elle recevra des cadeaux quand Kathy le voudra selon ses envies. Faire quelque chose d'utile comme l'embrasser ? Il ne fallait pas le lui dire deux fois à la rousse. La Sawyer rousse embrassa passionnément la Sawyer blonde, c'était son plus beau jour de sa vie.

« Amusons-nous, on le mérite, chérie ! »

La limousine arriva à la salle de réception, les mariées en sortirent calmement, Kate avait le sourire et la fête allait pouvoir débuter. Au début, c'était une coupe de vin en discutant avec la famille et mais qui étaient invitées. Jamie en avait profité pour taquiner Kate en l'appelant "Maman" devant tout le monde, c'était un peu gênant en ayant pas l'habitude d'être appelé ainsi. Tout semblait bien se passer et sans aucune bavure même si Katherine pouvait voir Maggie un peu mode Bulldozer par moments. Le moment des slows, Kate et Maggie avaient ouvert la marche en dansant ensemble devant les yeux de tous. Au début, c'était un peu embarrassant, mais avec le temps de la danse, la rousse s'y était fait. Suite à cela, Katherine avait dansé avec son père ensuite avec Jamie et elle avait fait quelques personnes qu'elle connaissait bien. Durant la soirée, la jeune juive était resté avec Maggie pour ne pas la laisser seule et en avait profité pour rigoler avec elle. Il fallait bien faire en sorte de la détendre pour qu'elle puisse profiter du mariage à fond. Tout semblait être parfait, évidemment, Mags avait engueulé quelques personnes pour ne pas boire trop. Kate avait passé pas mal de temps avec Jamie, voire même danser avec elle trois ou quatre fois pour lui faire plaisir. Le mariage s'était terminé vers sept heures du matin avant de retourner à leur maison, Kate, Maggie et Jamie avaient dormi ensemble en ayant la flemme de quoi ce soi. Une bonne fin.

Hrp:
 

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Fév 2016 - 22:22
Bon. J’avais maintenant une nouvelle famille. Tant mieux. Je ne dis pas que j’oublierai mon premier mari. Jamie est la preuve vivante qu’il a bel et bien existé. Mais bon. Connaissant mon ex, c’est, encore une fois, trop tard qu’il va se rendre compte qu’il s’est comporté de façon immature et irresponsable. Parce que je ne sais pas s’il s’est remis en couple mais Jamie n’appellera jamais une autre femme en dehors de moi « maman ». Kate était une exception parce que Jamie la trouvait « cool ». Connaissant James, sa nouvelle flamme ne risquait pas de rencontrer ces critères. Et Jamie… À treize ans, la gamine avait commencé à faire savoir de plus en plus vocalement qu’elle ne voulait plus rester avec « papa » à Star City. Je ne suis certainement pas la meilleure mère au monde mais… Jamie m’aime comme je suis.

Du coup quand Jamie va retourner chez son père, elle va lui parler de Kate (que James ne peut pas voir en peinture) et donc de sa nouvelle maman. Elle va le faire JUSTE pour provoquer son père. Et pas que ça. Connaissant ma fille, elle va harceler Kate jusqu’à ce qu’elle fasse appel à ses avocats pour renégocier le droit de garde. Et entre les avocats d’une milliardaire et les avocats d’un flic relativement fortuné… Je vais ravoir la garde de mon enfant. Ma fille est une vraie de vraie Sawyer. Elle est plus intelligente qu’on ne le croit. Mon mini bulldozer a la même fougue que sa mère : pendant qu’elle dansait avec Kate, elle lui a dit : « maman numéro 2, comme t’as des cadeaux en retard, je veux que tu m’offres tes avocats pour pouvoir aller vivre avec toi et maman ». De vous à moi? Je ne connais aucune adolescente qui demande une procédure en justice comme cadeau.

Chose certaine cela va nous faire du bien à toutes les trois. Jamie a toujours été beaucoup plus proche de moi que de James et je sais qu’elle veut, contre ma volonté, évidemment, se faire sa place dans le monde dans le genre rejoindre le GCPD quand elle sera plus grande. Rien que d’y penser et mon estomac fait des saltos. Comme toute bonne mère, je veux protéger ma fille. Je me rends compte cependant que… Il faut que je la laisse voler de ses propres ailes sinon je vais étouffer la flamme qui vit en elle. L’espoir… C’est important d’avoir des rêves. Et puis c’est une jeune adolescente. Elle a le temps de grandir et de changer d’avis. Enfin bon. Je dois m’occuper des invités. Je m’assure que personne ne boive trop. Je suis flic même si c’est mon mariage et je mangerai mon badge avant de laisser quelqu’un faire une connerie. Je suis Maggie Sawyer, quand même.

Mais au final? Je doute qu’on puisse avoir plus beau mariage. Au final, malgré quelques accrocs mineurs, tout s’est bien passé. J’ai une femme. Une fille qui m’aime. Des amis loyaux. Et pour une des rares fois dans ma vie, Gotham ne me semble pas être le bordel monstre auquel je me suis habituée. Demain… Non. Demain, congé. Après demain, je reprendrai le boulot. Après demain, je retournerai affronter les dangers de cette ville. Mais là? Je suis une femme comblée. Je ne suis pas aussi riche, aussi belle, aussi jeune que Kate. J’ai été usée par la dureté de la vie mais je suis une combattante. C’est ma fougue, mon énergie et ma force que je veux offrir à Kate. J’ai des plans pour elle, pour moi, pour nous. Le mariage n’était que la première étape. Nous avons une vie de couple à vivre et je compte bien profiter de chaque moment avec ma famille…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback]Premier mariage gay de Gotham ! [Pv : Maggie Sawyer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-