"Give me Liberty or give me Death"


Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 16 Fév - 0:20
La nuit était déjà tombée dans le petit bureau, appartenant à une société appelée SAE, quand Mister Miracle y pénétra, sans grande difficulté. Il n'y avait aucun piège. Pas d'alarmes, ni de tireurs embusqués. Seulement un mobilier réduit au plus strict minimum : un bureau et un fauteuil, et un homme assis dedans qui tournait ostensiblement le dos au héros, fumant une pipe odorante.

L'action se déroulait à New-York. Le héros a été contacté via les petites annonces du New York Times : un défi, spécifiquement adressé à lui, venait d'être publié. Un défi mortel : soit Mister Miracle était présent au rendez-vous, soit quelqu'un allait mourir. Forcément, il n'y avait guère le choix. Et le héros avait répondu présent à l'appel.

La pièce était plongée dans l'obscurité et Mister Miracle n'entendait rien d'autre que les battements réguliers du cœur de l'homme. Avant qu'il n'ait pu dire un mot, par la fenêtre ouverte du bureau pénétra une héroïne verte... Elle se posa non loin de Mister Miracle et le considéra avec étonnement.

"C'est toi qui a posé l'annonce ?" demanda-t-elle, un peu agacée. "Je croyais que les gars de la Ligue faisaient pas ce genre de farces ?"

Avant que Jade n'ait pu ajouter le moindre mot, le fauteuil pivota sur lui-même révélant - à la faveur de la lumière que projetait naturellement Jade - son occupant.


"C'est inutile. Mon mandant a posté les annonces. Je peux même vous les réciter..."

Il prit une grande inspiration et garda en main sa pipe avant de commencer :

"MMiracle. Ce soir à l'aurore aux Bureaux de la SAE. Il en va de la vie d'autrui. L'annonce à laquelle a répondu votre camarade verte est du même acabit..."

L'homme marqua une pause, avant d'enchaîner :

"Je suis Victor Lanza et je connais votre "demi-frère", Orion. Nous avons eu le privilège de lutter contre Inter-gang ensemble, il y a de ça fort longtemps... dans des temps moins compliqués"

Un soupçon dans la voix de l'homme marqua l'immense répugnance qu'il avait à accomplir sa tâche. Mais il poursuivit jusqu'au bout, jusqu'à la lie :

"Je suis content que vous soyez venus. Mon mandant..."

Ce mot lui écorchait les lèvres. Il poursuivit néanmoins :

"Mon mandant souhaite savoir si vous êtes bel et bien l'artiste ultime de l'évasion. Il se demande si vous pouvez réaliser la plus grande évasion de tous les temps. Il a convié un congrès de magiciens en tout genre et il entend que vous, et Miss Jade, rivalisiez avec les autres illusionnistes... C'est une question de vie ou de mort"

Lanza marqua une pause et tira une bouffée de tabac acre sur sa pipe. Reposant cette dernière, il termina :

"Mon rôle est limité. Je peux tenter, sans rien garantir de répondre à vos questions... Mais il me faudrait une réponse rapide !"

Jade avait l'air dépassée par les événements. C'était donc à Mister Miracle de reprendre la main !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 16 Fév - 20:31
Mister Miracle n’a prononcé aucun mot depuis sa venue.
Il maintient un silence pesant après les allocutions de Jade et de Victor Lanza. Il n’apprécie guère la conduite de cet entretien.

Depuis les tristes événements de Gotham City, son désespoir dans le quartier général de la Ligue de Justice, et sa renaissance sur Apokolips lors du passage d’un second Rite de l’Ascension, Scott Free s’est fait discret sur terre – très discret. Au point que la majorité de ses camarades le croit encore disparu, rongé par la perte de sa Boîte-Mère, incapable de reprendre ses activités et de se relancer à l’aventure.
C’est ce qu’il souhaite. Scott, en osant le sacrifice de sa Boîte-Mère pour sauver Barda et stopper les Folles Furieuses, a pris conscience d’avoir été trop loin, d’en avoir trop fait… d’être devenu trop voyant.

C’est parce que les Folles Furieuses savaient qu’il était sur Terre et qu’il était prêt à tout pour protéger les Humains qu’elles s’en sont prises à Gotham City, et qu’elles ont ainsi pu mettre au point leur plan. C’est parce que sa présence ici était trop connue, ses actions trop bruyantes qu’il a dû se réduire à un sacrifice horrible.

Il va mieux – il a ressuscité sa Boîte-Mère, et est redevenu Mister Miracle.
Pas entièrement le même, certes : Scott porte maintenant sa Boîte-Mère sur son costume plutôt que de la cacher, et il s’est débarrassé de la cape pour une combinaison plus souple et moderne. Certaines de ses attitudes et sa manière d’aborder les événements ont aussi été légèrement modifiées par ce nouveau Rite de l’Ascension, mais l’essentiel demeure.
Il est bien Mister Miracle… mais d’une manière moins voyante que précédemment.

De ce fait, alors qu’il a retiré discrètement ses affaires du quartier général de la Ligue et qu’il a commencé à installer une nouvelle base dans un endroit secret, il fut surpris quand ses vieilles alertes informatiques ont relevé un message à son attention dans le journal du jour. Il fut encore plus intrigué du contenu de cette annonce, qui l’a décidé à rompre son envie d’action discrète en l’amenant ici, à New York.

Téléporté dans une ruelle voisine par le Tunnel-Boum déclenché par sa Boîte-Mère, Scott a fini le chemin à pied vers sa cible.
Arrivé dans les locaux de l’entreprise SAE, sur laquelle il n’a trouvé quasiment aucune information dans ses différents réseaux et ses banques de données, il a ouvert la porte nonchalamment et a découvert les indications silencieuses laissées à son attention – concrètement, il a suivi les lumières jusqu’à ce bureau et cette étonnante rencontre.

Le voici ainsi dans cette pièce, quasiment vide hormis un bureau, une chaise et cet homme fumant une pipe malodorante. Jade, une surhumaine issue d’une lignée héroïque, ne tarde pas à venir et à le solliciter sur la raison de leur présence ici.
Mû par ce besoin viscéralement humain de combler le silence, Victor Lanza révèle la raison de ces convocations. Rongé par une douleur psychologique, liée à la torture d’être l’agent d’un mandant qu’il semble craindre autant que réprouver, l’homme tente d’offrir des perches, des occasions d’en révéler plus qu’il ne le doit aux deux personnes qu’il a fait venir.

Alors que la jeune femme à ses côtés semble perdue, et sur la défensive, Scott fronce les sourcils, et son masque sensible reproduit le geste à la perfection. Il plisse les lèvres, déploie ses bras jusque-là croisés, puis s’approche de la fenêtre par laquelle Jade vient de faire son apparition puissante.

« Je ne fais plus partie de la Ligue de Justice, Jade. Je ne me reconnais plus dans leurs actions, et les miennes ne doivent pas être analysées à l’aune des leurs. »

Sa voix est lente, mais puissante. Son regard azur fixe l’horizon nocturne devant lui, tandis que ses mains se joignent derrière lui. Il continue doucement.

« Par ailleurs, Monsieur Lanza, votre identité ne m’est pas inconnue. Orion m’a en effet confié le récit de votre rencontre et de votre lutte commune. Cependant, je me dois de vous contredire : Orion n’est pas mon demi-frère. »

Son ton se fait un peu plus incisif, un peu plus sec en évoquant son camarade Néo-Dieu.

« Le fils de Darkseid a été élevé par le Haut-Père de Néo-Génésis, qui s’avère être mon père. Ce dernier a choisi de m’échanger, contre Orion, en guise de traité de paix avec Apokolips. L’Histoire a prouvé son erreur, mais il ne fut pas celui qui en paya le prix le plus lourd. »

Les récents événements, et leur histoire commune, ont créé une fracture entre Izaya et son fils. Si Scott nourrit un amour sincère envers son père, il sait qu’il ne pourra ni pardonner, ni oublier son enfance anéantie sur Apokolips.
Il a fermé les yeux sans s’en rendre compte, revenu alors dans l’enfer des geôles de Granny Goodness ; il esquisse une légère grimace, avant de soupirer et de rouvrir les paupières. Il finit par se tourner, et fixe son regard sur Victor Lanza. Il reprend d’une voix à nouveau calme.

« Il n’y a qu’une seule réponse à votre question, Monsieur Lanza. Je suis bien entendu prêt à passer les tests prévus par votre mandant, ainsi que les pièges mortels qu’il n’a pas hésité à constituer pour moi. Cependant, comme vous m’y invitez, je souhaite formuler deux questions. »

Les mains toujours dans le dos, Scott fait un pas en avant. Il esquisse un sourire sincère à Jade, pour la rassurer, avant de se fixer à nouveau sur le vieil homme.

« En premier, y a-t-il une quelconque possibilité pour que vous puissiez révéler le nom et le projet de votre mandant ? Je comprends que vous agissez ici sous la contrainte, et je m’engage à vous aider jusqu’à votre libération. Je comprends également que vous devez être surveillé, et que votre parole n’est pas libre. Cependant, y a-t-il une manière pour moi d’en apprendre plus, sans que vous soyez puni par derrière ? »

Son masque sensible formule son expression concernée, tandis que sa voix prend un accent plus inquiet.

« Vous n'êtes pas seul, Monsieur Lanza. J'ignore l'identité de votre mandant, j'ignore les raisons qui vous obligent ainsi, mais je trouverai tout ceci. Je trouverai, je le trouverai, et je l'arrêterai. Vous n'êtes pas seul. »

Scott laisse un petit silence, avant de reprendre. Il tourne son regard vers Jade, et parle d’une  
voix plus autoritaire.

« En second, quelle est la manière d’éviter l’implication de Jade dans cette affaire ? Si j’accepte le défi, je refuse qu’elle soit engagée dans cette sombre affaire. »

Il s’approche, et avance son visage pour le rapprocher du vieil homme. Son masque sensible retranscrit son expression déterminée, mais ouverte et sympathique ; il veut aider - il va aider.

« Je vous aiderai à vous libérer, Monsieur Lanza, mais aidez-moi à libérer Jade avant. Ceci n’est pas négociable. »

Et il se tait.
Mister Miracle ne dit rien, et attend la réaction de ses interlocuteurs. Cependant, alors que toute leur attention est concentrée sur son discours et son rapprochement, ses mains effectuent de discrets mouvements pour activer les systèmes informatiques qui sont installés dans toute sa combinaison. Une analyse générale, un scan détaillé sont ainsi lancés, afin que Scott puisse récupérer le plus d’information sur son environnement et cette menace.

Il va s’évader, oui, mais pas uniquement des pièges prévus par le mandant : il va s’échapper de cette gigantesque affaire, et il prévoit d’ores et déjà plusieurs plans pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 17 Fév - 18:26
Lanza eut un sourire triste et il baissa la tête en signe de résignation...

"Mon cher ami... Il n'y a rien que vous puissiez faire pour moi, ni vous, ni qui que ce soit à vrai dire... Vous n'êtes qu'un pion isolé et je ne suis ici que parce que mon mandant sentait que vous m'écouteriez, vous et votre acolyte verte..."

Sa voix semblait être tout d'un coup, plus lointaine, plus étouffée...

"Vous n'allez pas me croire... Mais mon mandant, je..."

L'homme hésitait. Non pas par crainte mais comme s'il lui devenait impossible d'ajouter un mot de plus... Jade frissonna et un éclair tonna au loin. Lanza reprit de sa voix lasse :

"C'était, il y a maintenant fort longtemps... Comme je vous disais : des temps moins compliqués, des jours plus lumineux. Il y avait le mal et le bien. Le bien et le mal. Unis l'un et l'autre sur le grand échiquier de la vie. Jouant une partie éternelle à l'occasion de laquelle les pièces passent leur temps à être joué et à être retirée du jeu. Où même un simple pion peut devenir une Reine ! Où..."

Une nouvelle pause : Lanza était en sueur.

"Désolé, ma tête bourdonne... Je... Je suis très fatigué, Mister Miracle. J'ai des fois envie d'en finir avec tout cela et moi aussi d'achever mon évasion, vous comprenez ? Comme la fois, où Orion m'avait secouru sur Apokolips... avec les autres..."

Le vieil homme paraissait de plus en plus fatigué et il n'avait pour autant toujours pas répondu aux questions de Mister Miracle.

"J'aurai aimé revoir mon vieil ami Dave Lincoln, avant de... Enfin, cela ne fait rien. Je suis désolé. Pour tout. Vous trouverez tous les détails dont vous avez besoin là dedans" dit Lanza en montrant une enveloppe kraft se trouvant sur son bureau. "Je ne connais pas directement mon employeur... J'ai été contacté, quant à moi, par quelqu'un qui se fait appeler le Cavalier Rouge, c'est tout ce que je peux vous dire... Quant à Miss Jade, mon mandant a été formel : un spectacle de magicien sans une assistante de charme ne présente aucun intérêt..."

Jade déglutit bizarrement à l'évocation de ses charmes mais Lanza n'y fit guère attention.

Il se leva, lentement, de sa chaise et se dirigea vers la petite pièce d'eau jouxtant le bureau.

"Je vais aller me rafraîchir, mes amis..."

Il disparut dans la pièce d'eau et ferma la porte. Un robinet venait d'être ouvert.

Jade se pinça les lèvres et lança à Mister Miracle :

"Bizarre cette affaire, non ?"

Et elle ouvrit l'enveloppe kraft qui révéla deux cartons d'invitation à la fête foraine qui venait de s'installer dans Central Park.

Quelques minutes venaient de s'écouler quand les héros remarquèrent qu'à l'exception de l'eau qui coulait aucun bruit ne se faisait entendre dans la salle d'eau...

Jade regarda un instant Mister Miracle avant d'activer son pouvoir et de faire sauter la porte à l'aide d'une main verte et géante...

... un homme était au sol, inanimé... Lanza...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 26 Fév - 12:42
A nouveau, Mister Miracle choisit le silence.
Positionné à quelques centimètres à peine de Victor Lanza, le Néo-Dieu fixe le vieil homme et enregistre chacune de ses paroles, chacun des mouvements de son visage. Son masque sensible reste de marbre, tandis qu'il enregistre chaque élément : le Cavalier Rouge, Dave Lincoln, les mystérieuses sensations qui agressent son interlocuteur, et l'étrangeté du moment.

Quand Victor Lanza se lève pour se diriger vers une salle de bains, Scott Free le suit de son regard azur jusqu'à ce qu'il disparaisse. Sitôt qu'il a pénétré dans cette autre pièce, lui précipite sa main gauche sur son avant-bras droit ; apparaît soudain un petit clavier et un mini-écran, sur lesquels il pianote à une vitesse dépassant les limites humaines.

"Pas uniquement bizarre, Jade."

Il relève son regard vers la jeune femme, et parle d'une voix claire mais sèche.

"Cette affaire m'inquiète au plus haut point."

Un léger soupir s'échappe de ses lèvres. Il lâche son avant-bras, avant de s'approcher de la jeune femme. Il s'arrête juste devant elle, à quelques centimètres à peine, puis pose une main rassurante sur l'épaule de la super-héroïne.

"Je suis sincèrement désolé que vous soyez mêlée à tout ceci. Monsieur Lanza a eu des interactions avec le monde des Néo-Dieux, et son existence en a été bouleversée à jamais. C'est la raison pour laquelle certains des miens, dont je fais partie, luttent pour éviter que notre univers pénètre le vôtre. Les Humains, même les Surhumains, ne sont pas prêts pour nos mystères et nos menaces."

Scott Free esquisse une grimace qui se veut un sourire, mais ne parvient pas à dépasser la tristesse qui ronge chacun de ses mots.

"Je crains que nous soyons obligés de mener ensemble l'enquête sur ce mystère. Mais je veillerai à trouver la moindre porte de sortie pour vous, à n'importe quel moment. Cette affaire ne vous concerne pas."

Il laisse Jennie-Lynn ouvrir l'enveloppe, et découvre avec elle les deux étranges invitations à la fête foraine de Central Park. Il réfléchit quelques instants, essaye d'utiliser son esprit surhumain pour lier les différents éléments entre eux, trouver une piste, un avantage à utiliser contre le cerveau derrière tout ceci - mais il ne pourra pas aller plus loin.

Jade attire son attention sur la durée de présence de Lanza dans la salle de bains, et tous deux se précipitent à l'intérieur pour y découvrir le vieil homme étendu à terre, inconscient.
Mister Miracle s'accroupit à ses côtés, vérifie son pouls et quelques autres indicateurs de santé. Son visage n'exprime aucune émotion, et il appuie sur un discret bouton de son costume avant de tourner la tête vers la jeune femme derrière lui.

"Il est blessé, mais rien de physique. Soit la tension a été trop forte pour lui, et son corps a plongé dans l'inconscience pour faire cesser son trouble ; soit celui qui le manipule et l'empêche de parler a un véritable moyen de contrôle de son corps, et donc ces interdictions sont réelles et non pas des menaces. Et donc l'ennemi a décidé de couper Monsieur Lanza, car il a rempli son office."

Scott soupire, puis se relève pour faire face à la super-héroïne.

"Je viens d'appeler le 911, ils ne tarderont pas à venir. Monsieur Lanza ne risque rien d'ailleurs : il est dans une forme d'inconscience proche du coma. Je suppose qu'il ne pourra en sortir que si nous réussissons les épreuves."

Le Néo-Dieu fait glisser son regard bleu sur la fenêtre de la salle de bains. Il reste silencieux quelques instants, avant de s'avancer et de l'ouvrir. Un coup de vent frais pénètre la pièce, et le repousse légèrement en arrière.

"Notre présence est requise ailleurs. J'en suis désolé, mais nous devons nous y rendre. Dès maintenant."

Sans laisser à Jade le temps de répliquer, Mister Miracle se précipite dans le vide. Quelques secondes de chute suffisent pour qu'il lance ses Aéro-Disques, qui apparaissent sous ses pieds. Il file ainsi dans les airs, passant à très grande vitesse au-dessus des artères de la ville pour se diriger vers Central Park.


Sa mâchoire est crispée, ses poings serrés ; il n'aime pas ça. Il n'avait pas prévu de faire ainsi sa réapparition, et il espérait éviter la Terre autant que possible. Il n'apprécie guère d'être ainsi utilisé, manipulé et contrôlé par des forces obscures. Il déteste également devoir impliquer Jade, autant parce qu'elle n'a rien à voir avec son monde que parce qu'il ne voulait pas que ses camarades super-héros apprennent pour son retour.
Le nouveau Mister Miracle se veut plus discret, plus secret ; mais cette bonne idée commence mal, et il a deux mots à dire à celui qui le force à agir ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 27 Fév - 9:18
Jade jeta un regard rapide sur M. Lanza... Le laissait là ne lui disait rien, à vrai dire... Mais Mister Miracle avait l'air si résolu, si déterminé... Prenait les choses tellement en main que c'était comme si un immense gouffre les séparait, tous les deux.

Elle, elle était une méta-humaine, une sorte d'accomplissement génétique de ce que l'homme pourrait devenir dans plusieurs siècles. Mais au fond... Elle était terrienne et l'avait toujours été.

Et lui, il était clairement ultraterrestre. Ses gestes, ses réflexes, ses pensées révélaient tous l'extranéité de sa condition.

Lanza respirait faiblement mais respirait. La porte du bureau était ouverte. Les services de secours pourraient aisément le prendre en charge et...

... elle n'était pas médecin. Tout comme Mister Miracle. Qui venait de s'élancer à travers la fenêtre, utilisant ses aéro-disques...

Elle lui emboîta le pas en volant.

*
*  *

Rapidement, ils furent en vue de Central Park où, effectivement, se trouvaient quelques roulottes disposées en cercle, plusieurs tentes et le grand chapiteau d'un cirque. C'était une fête foraine, oui, mais à l'ancienne !

Il dégageait de cette installation une impression malsaine. Déjà, la fête en elle-même semblait être composée de roulottes datant du début du siècle dernier. Et puis, il n'était que 22h00 et tout semblait fermé...

... mais peut-être que la fête n'avait pas encore ouvert, peut-être que l'effet ancien était voulu et que c'était une bande de saltimbanques qui pratiquaient une sorte de revival des temps passés, peut-être...

En se rapprochant un peu plus, les deux héros virent deux silhouettes. Une petite et une grande. Attendant toutes deux devant l'entrée du chapiteau...


La première appartenait à une vieil homme, ne devant pas mesurer plus d'1m55, en bras de chemise et portant sur la tête un haut-de-forme. Il tressaillit quand les deux héros costumés se posèrent non loin de lui. Il avait l'air en panique et avait pleuré récemment.


L'autre individu présent était...

"Mandrake le Magicien !" lâcha Jade, éberluée.

"Je vois que ma réputation me précède" commenta simplement ledit Mandrake.

Jade se tourna vers Mister Miracle et lui chuchota à l'oreille :

"Mais, mais... c'est un personnage de bandes-dessinées... Il existe pas... Je... Je lisais ses aventures quand j'étais petite..."

Le petit vieux se présenta :

"Je suis Flosso le magnifique !"

Le nom ne disait rien à Jade ou à Mister Miracle. Le petit bonhomme ajouta tristement :

"Ou du moins, je l'étais avant... Mais..."

Il considéra un instant Mister Miracle avant de demander, timidement :

"Mais n'êtes-vous pas Thaddeus Brown, celui qu'on appelait Mister Miracle. Mais c'est impossible... Vous êtes mort, non ? Sommes-nous tous morts ici ?"

Le vieux était en panique. Mandrake ajouta quant à lui :

"J'espère que non. Ce drôle d'homme en rouge m'a donné un défi et j'entends bien le relever !"

Jade frissonna... La température était devenue anormalement basse pour la saison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 28 Fév - 15:02
Le vol jusqu'à Central Park est rapide.
Grâce à la technologie issue de Néo-Génésis, Mister Miracle réussit à filer au-dessus de la métropole, évitant ainsi les affres de la circulation infernale de New York. Habituellement, il profite de ce genre de moment pour observer, flâner, laisser son esprit divaguer et analyser l'étrangeté du quotidien des Américains ; mais pas aujourd'hui. Pas après avoir vu le trouble de Victor Lanza, si puissant qu'il en est tombé dans l'inconscience et une forme de coma.

Ses sourcils se froncent alors qu'il plisse les paupières pour mieux apercevoir la fête foraine au loin. Ses Aéro-Disques accélèrent, tandis qu'il entrevoit à ses côtés la jeune femme surhumaine qui a le malheur de l'accompagner dans cette aventure.
Quelques temps plus tôt, Scott sait qu'il aurait été plus joyeux, plus ouvert, plus sympathique ; même quand il a découvert une colonie souterraine de Durlans à Boston, peuplée d'extraterrestres avides de chair humaine et de tristes disparus, il a gardé sa joie de vivre et un esprit bondissant. Mais ce temps-là n'est plus, pour le moment.

La perte de sa Boîte-Mère a été une épreuve, un choc pour lesquels il aura besoin de temps.
Se remettre, il sait qu'il y arrivera, mais ça ne sera pas tout de suite. Son sourire reviendra, sa joie de vivre également, mais pas tout de suite. Et même s'il a depuis retrouvé, ressuscité sa Boîte-Mère, il est pleinement conscient que tout ceci ne pourra pas disparaître aussi facilement.

Le chemin est encore long pour retrouver celui qu'il fut jadis.
Mais il a des missions à mener avant.

Les Aéro-Disques se rétractent dans ses bottes quand il touche terre. Scott sent Jade le suivre, atterrir à ses côtés, tandis que tous deux s'avancent vers l'étrange fête foraine organisée à l'intérieur de Central Park, provoquant de nombreuses autres questions.
L'aspect daté, ancien, est bien entendu la première observation qu'il se formule. Il a étudié, bien entendu, l'Histoire humaine, et estime qu'une telle présentation, de telles structures datent du début du siècle précédant. Pire encore, le fait que tout semble fermé, coupé du monde, alors qu'une telle fête devrait battre son plein à cette heure de la journée et à cet endroit, cela n'inspire guère confiance.
Enfin, s'il est désormais évident que l'intelligence derrière tout ce qu'il se passe depuis le début de cette soirée, celle-ci doit avoir des liens forts avec l'Administration de la ville de New York, pour avoir eu l'autorisation de s'installer en plein Central Park pour une telle opération.

"Hum."

Toujours vêtu de sa nouvelle combinaison, sur laquelle est disposé toute sa Boîte-Mère plutôt que son précédent emplacement, caché dans son autre costume, il s'avance et laisse son regard azur glisser tout autour de lui. Il détaille les tentes, les fourgons, les roulottes, toutes si anciennes, si hors de propos dans la mégalopole américaine au fait des technologies du XXIe siècle...

"Bonsoir."

Scott salue chaleureusement les deux hommes, enregistrant dans son esprit chaque sensation, chaque relevé qu'il peut enregistrer en touchant les deux magiciens, en voyant leurs réactions et en entendant leurs voix. Il jette un coup d'oeil rapide à Jade, avant de poser à nouveau son attention sur les deux étranges personnes devant eux.

"Vous êtes en effet des personnages de fiction ici, même si votre heure de gloire est passée - plus pour l'un que pour l'autre, d'ailleurs. Savez-vous comment vous êtes venus ici ? Vous souvenez-vous de quelque chose ? Quelles sont vos impressions, vos sensations ? Avez-vous un élément, même un détail, permettant de révéler le mystère qui nous entoure ?"

Il plante ensuite son regard dans la petite silhouette de l'étrange magicien qui se fait appeler Flosso. Il reste silencieux quelques instants, avant de reprendre lentement la parole.

"Thaddeus Brown est malheureusement décédé. Thaddeus m'a beaucoup aidé, et influencé, et j'ai jadis choisi de suivre ses pas comme artiste d'évasion. J'ai donc repris son nom, puis son costume de scène, même si je l'ai récemment adapté à mes propres besoins, et à mes propres évolutions."

Une idée glisse dans ses yeux, qu'il attrape au vol, intègre, médite, pour finalement continuer sur un ton doux et posé.

"Comment connaissiez-vous Thaddeus, Flosso ? Rares sont ceux qui, hélas, se souviennent de lui."

Jugeant que le petit homme doit être troublé par ce qu'il se passe, et par ses propres questions, Mister Miracle décide de lui offrir un moment pour réfléchir et formuler au mieux ses réponses.
De ce fait, le Néo-Dieu esquisse un sourire qui se réfléchit sur son masque sensible. Il enchaîne ensuite en s'avançant vers l'entrée d'un chapiteau, dans lequel il pénètre d'un pas décidé et volontaire. Il est temps de trouver les clés pour ce mystère, il est temps de faire face à l'intelligence qui trouve drôle de jouer avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 5 Mar - 8:23
Jade, Flosso et Mandrake décidèrent d'emboîter le pas à Mister Miracle qui pénétra dans un chapiteau. Désert. Poussiéreux. Les gradins étaient jonchés de papiers divers... Jade en ramassa un et s'écria en l'agitant sous le nez de Mister Miracle :

"Regarde ça ! Ça date pas d'hier !"


"Un personnage de fiction ?" lança soudainement Flosso en réponse à lla question du héros. "Je ne comprends pas... Je..."

Il se massa les tempes, comme en proie à un violent mal de tête.

"Mon... Mon dernier souvenir est celui d'une maison... Une grande maison avec beaucoup d'habitants... et... euh... Je suis en pyjama et j'ai des pantoufles... Une jeune infirmière me dit que je ferai mieux de m'allonger... J'ai... euh... Le souffle court et... J'accepte..."

Flosso releva la tête et dévisagea Mister Miracle, paniqué :

"Je... Je ne me souviens plus de rien après... Je me suis allongé, je me suis senti mal et... Plus rien..."

Le vieillard marqua une pause, reprit ses esprits et ajouta doctement :

"Brown était le plus grand d'entre nous. Je veux dire, les magiciens et les artistes de l'évasion. Il a été plus grand que le grand Houdini qui, soit dit en passant, n'était pas si grand que ça... Houdini, jeune homme, Houdini n'a réussi véritablement que la Grande Evasion..."

Flosso ricana, accompagné en cela par Mandrake.

Ce dernier alluma une cigarette et reprit d'un ton quelque peu hautain :

"Nous étions avec mon amie Narda et mon fidèle Lothar au Royaume de Karatugan, en train de régaler le peuple avec des tours de magie, quand j'ai été pris à parti par la Belle Reine Karatuna du Karatugan..."

Il tira une bouffée sur sa cigarette, l'air pincé et poursuivit :

"Je pensais qu'elle en voulait d'abord à ma personne, pour me convier à une quelconque cérémonie de mariage pendant que ses sbires tenteraient d'occire Narda mais..."

Son visage se ferma et il lança :

"... elle m'a, à la place, mis en contact avec un homme en rouge qui se fait appeler le Cavalier et qui m'a demandé de venir amuser son Maître. Il connaissait ma réputation pour l'avoir lu et voulait savoir si de tous les magiciens j'étais le plus grand..."

Flosso coupa Mandrake, les yeux mi-clos, comme s'il récitait quelque chose :

"De tous les magiciens, passés comme présents, réels comme imaginaires, j'étais le plus grand. Et si j'étais le plus grand, serai-je assez grand pour rompre la chaîne du Destin..."

Mandrake fusilla du regard le vieillard mais admit :

"Oui, voilà le charabia qu'il m'a tenu, cet homme en rouge... Que voilà !"

Ces dernières paroles trahissaient la surprise de Mandrake. Flosso et Jade sursautèrent. Ils purent voir l'arrivée d'un drôle d'homme en rouge...

Ils purent de même remarquer que l'atmosphère avait changé, une épaisse brume s'était levée, entourant l'entrée du cirque.


"Eh, eh, mes amis, nous nous sommes déjà vus pour certains, pour d'autres c'est une première... Je suis le Cavalier Rouge, autrefois connu sous le nom de Roi de la Douleur, mais depuis quelques temps j'ai perdu mon trône à la faveur d'une puissance supérieure..."

ll grimaça et ajouta :

"Mais ça ne m'empêche pas de continuer à vendre des remèdes de ma concoction ! Comme à ce brave Flosso ou à Victor Lanza..."

Flosso était en panique.

"Je me souviens, je me souviens ! Il était là... Dans MON rêve !"

Le Roi de la Douleur fit la moue et répliqua :

"Seulement parce que VOUS m'y avez laissé entrer... Je n'ai pas l'habitude d'aller là où je n'ai pas été invité..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 6 Mar - 22:45
A nouveau, Scott Free est resté silencieux après ses propres répliques.
Si Flosso d'abord, puis Mandrake, ont pris la parole pour évoquer des souvenirs, ou ce qu'ils croyaient être des souvenirs, leur interlocuteur a pénétré à l'intérieur du chapiteau de cirque, et a découvert de nouveaux mystères. L'intérieur même de la structure n'est que poussière, vide et vieux journaux, voire même journaux tellement anciens que leur papier ne devrait plus exister, il aurait dû s'évaporer même au contact de l'air.

Comme Jade, qui tente de contrôler au mieux ses sens malgré l'étrangeté de leur aventure, le Néo-Dieu récupère quelques journaux, et acquiesce en silence à ses paroles. Son masque, sensible, prend un air soucieux alors qu'il s'accroupit et laisse filer ses doigts sur le sol ; malheureusement, aucun des systèmes de sa combinaison ne parvient à lui donner la moindre information utile.

Lentement, il se relève et continue d'écouter les discours des deux magiciens. Des éléments commencent à se recouper, notamment ce Cavalier Rouge, déjà évoqué par Victor Lanza ; et la persistance de cette couleur, de cette rencontre qui a fait sortir les deux êtres de leurs zones, de leurs univers particuliers.

Scott glisse son index replié sur son menton, et commence à élaborer une théorie quand l'entrée du chapiteau est à nouveau perturbée par une arrivée - qui change tout.
L'ambiance, l'atmosphère même tout autour se rafraîchit, se raidit. Une couche de froid s'effondre sur le petit groupe étrange et hétéroclite, et le Néo-Dieu croise calmement les bras en plissant les paupières. Il compte observer, pour commencer.

Le Cavalier Rouge se présente à tous, dans son allure si mystérieuse et menaçante, totalement dérangeante, et déroule un discours qui a un écho avec les autres éléments recueillis par Mister Miracle. Ce dernier attend que le nouveau venu ait terminé, pour se lancer lui-même et briser le terrible silence qui venait de s'imposer.

"Tu fais erreur, Cavalier Rouge."

Sa voix est lourde, déterminée. S'il emploie régulièrement un ton doux, sympathique, survolté et joyeux, il change ici au regard de l'importance et de la dangerosité de l'instant ; et il entend continuer, jusqu'à ce que toute la lumière soit faite sur ce qu'ils sont en train de vivre.

"Je ne t'ai jamais croisé dans mes rêves, et je ne t'ai jamais invité - je n'ai conclu aucun accord avec toi. Jade, qu'en est-il pour toi ?"

Scott se tourne vers sa camarade, et lance quelques analyses dans sa combinaison - mais sans grand espoir. Cela fait plusieurs jours qu'il sait n'avoir pas dormi, suite aux événements d'Apokolips et la nouvelle version de lui-même. En soi, il est persuadé de n'avoir pas dormi... mais peut-être est-il en train de rêver ?
Cela expliquerait clairement ce qu'il se passe ici, mais de ce fait ses analyses ne serviraient à rien ; il doit déterminer s'il rêve bien, mais d'abord continuer sa conversation. Et reprendre un peu le contrôle de tout cela.

"Par ailleurs, je suis surpris de te découvrir ici, Cavalier Rouge. N'as-tu pas plus de libertés et d'habitudes à quelques kilomètres d'ici... à San Francisco ? Il me semblait que cette ville avait ta préférence, et que tes circuits de revente avaient prouvé leurs fruits... même s'ils commencent à dater, n'est-ce pas ?"

Mister Miracle s'avance. Il fait quelques pas, dans la poussière et les journaux, avant de s'arrêter devant le Cavalier Rouge.
Ses yeux azur glissent sur tout le visage de son interlocuteur, avant de reprendre lentement la parole.

"Ce jeu doit cesser, Cavalier. Je ne suis pas intéressé par tes produits, et je refuse le destin de l'Empereur des Etats-Unis. Je suis pleinement conscient de qui tu es, de ce que tu as fait et tenté de faire, et de qui tu relèves."

Si sa voix était déjà dure avant, elle prend désormais des intonations autoritaires et terribles. Les règles du jeu ont définitivement changé.

"Flosso parle de Destin, tu évoques le Rêve, et je sais qui est ton Maître - et je n'ai nul Désir de le rencontrer. Le mystère n'a que trop duré. Livre ton jeu, Cavalier, ou livre-moi celui qui t'a fait mener ici. Ou sois sûr que la Destruction, le Délire et le Désespoir prendront pour toi et les tiens des aspects bien plus réels et personnels sous peu."

Pour beaucoup ici, la conversation menée doit être trouble, voire incompréhensible ; mais Scott ne doute pas que le Cavalier doit comprendre, ainsi que ceux qui l'ont fait venir ici.
Par ce discours, Mister Miracle rappelle qu'il est un Néo-Dieu. Une race issue de l'Univers précédent, héritière de divinités infinies, qui défie les Lois de Tout Ce Qui Vit Et A Vécu. Une race éternelle, qui connaît autant les civilisations actuelles, naissantes ou mourantes, que les entités plus discrètes. Une race qui n'a peur de rien, et encore moins des Eternels eux-mêmes...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Lun 7 Mar - 22:52
Le Roi de la Douleur écouta, impassible, Mister Miracle dérouler le fil de ses conclusions. Tous autour du Nouveau Dieu faisaient silence. C'était le calme avant la déflagration. Un affrontement était en train de se tenir au sommet et personne ne voulait briser la concentration de Mister Miracle, pas même le grand Mandrake...

Jade secoua la tête à la question des rêves, n'osant prononcer une parole.

Le Roi de la Douleur attendit que Mister Miracle ait terminé. Puis il commenta, simplement :

"Je n'aurais jamais cru qu'alors que je me suis fait exploser la cervelle il y a si longtemps, on se souvienne encore de moi... Mémoire photographique, mon brave Mister Miracle ? Hum ?"

Il marqua une autre pause puis éclata en un rire glaçant.

"Êtes-vous surs que je ne suis pas déjà chez vous pendant que vous êtes ici ? Hum ? Etes-vous certains que vous ne m'avez pas déjà ouvert la porte ? N'est-ce pas ? Hé, hé... Miss Jade ? Vous n'avez pas du mal à dormir, avec toutes ces ténèbres qui encombrent votre esprit ? Hein, petite lumière ?"

Jade baissa les yeux vers ses pieds.

Le Roi de la Douleur reprit, un peu plus sérieux :

"Une fois retiré de l'échiquier, on prend de la distance, cher ami, et on voit le jeu dans son intégralité. Je ne suis peut-être plus le Roi - je ne l'ai d'ailleurs jamais été - mais je suis l'as dans la manche, l'arpenteur de l'oblique... Et je vois les ténèbres dans l'esprit de Miss Jade. Qui se tort de désir et d'indécision et de passion... Et vous, mon cher ? Hum ? Vous attendez quoi pour entrer en scène ? Pour réaliser une véritable évasion ?"

Il marqua à nouveau une pause que les autres magiciens mirent à profit pour protester :

"Mais de quoi parle, notre confrère ? Ces histoires de désir, de destin, de ..." commença Mandrake, indigné.

Le Roi de la Douleur leva la main comme pour lui intimer le silence, avant de reprendre :

"On s'est compris, cher Mister Miracle. Mais je ne travaille pas présentement pour l'une quelconque de ces puissances. Ou du moins je le crois. Je suis le héraut d'un naufragé du Rêve, qui s'est perdu en ses lointains rivages. Et vous l'avez compris, le moment où vous avez posé le pied à Central Park vous avez perdu connaissance, vous et Miss Jade. Tout comme Flosso a cessé d'être éveillé dans l'hospice où il est en train de..."

Le Roi de la Douleur plissa des yeux et partit dans un rire sonore qui ne fit qu'accroître l'anxiété de Flosso.

"Et je ne parle même pas de notre ami Mandrake..." ajouta-t-il devant un Mandrake impassible. Le Roi de la Douleur reprit finalement :

"En me brûlant la cervelle, j'ai compris qu'il y avait des évasions qui n'en étaient point. Mister Miracle, Flosso, Mandrake, votre destin - avec un petit "d" car la lettre "d", c'est pour beaucoup de choses - se trouve au-delà de ce chapiteau...."

Et avançant la main vers un rideau rouge situé de l'autre côté du chapiteau, le Roi de la Douleur annonça...

... une femme. Une femme qui avait l'air ravagée par le chagrin, le poids des ans et la folie.


Jade avait l'air bouleversée. Elle s'écria :

"Lyta. Lyta Hall !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 21 Mar - 20:45
Mister Miracle serre les dents.
Il déteste perdre la face, surtout devant un public. Faire capoter un numéro n'est jamais agréable pour un artiste de cirque.

"Mémoire photographique... et une vie bien trop longue, à errer de mystère en mystère..."

Ces quelques mots sont prononcés dans un souffle, alors que le Néo-Dieu se détourne légèrement pour laisser au Roi de la Douleur le plaisir de la parade. Il a espéré le pousser à bout, le forcer à commettre une erreur en évoquant quelques êtres au-delà des perceptions humaines, en évoquant des forces primaires qui toujours dominent l'Humanité ; en vain.
Scott Free s'est trompé. Il a suivi une piste lancée par le Roi de la Douleur, et s'est perdu dans un long discours autoritaire et fort - sans aucune réussite.

Il s'est fait avoir.
La manche est gagnée par l'ennemi ; une nouvelle fois. Une fois de trop.

Quand Flosso commence à perdre définitivement ses repères, quand Mandrake manque de s'étouffer en se sentant tellement inutile et incapable de prendre le contrôle de la situation, et quand le Roi de la Douleur avance l'idée que Jade et lui sont plongés dans le domaine du Rêve, le Néo-Dieu se rend compte qu'il n'est que le jouet d'une force qui s'amuse, ici. Et cela n'a que trop duré.

Alors que le Roi de la Douleur ouvre un pan de la tente du cirque, révélant une jeune femme faible et fragile que Jade ne tarde pas à reconnaître, Scott Free décide de passer à l'action. Enfin.

"Première règle de la prestidigitation, votre majesté : la diversion."

Alors que Jennie-Lynn s'approche de Lyta Hall, qui a partagé son enfance au sein d'un groupe de jeunes descendants de la Justice Society, le Néo-Dieu récupère une sorte de disque dans une poche secrète de son costume.
Son regard azur demeure fixé sur le Roi de la Douleur, et son ton est désormais celui de la démonstration, de la leçon.

"Mes camarades magiciens connaissent ici l'intérêt d'occuper l'attention de l'assistance par un discours enflammé, pendant que les dernières préparatifs sont réalisés sur la scène. Il faut cependant veiller à ne pas en faire trop."

Scott envoie le disque vers Jade, qui était déjà proche de Lyta Hall. Le disque vole jusqu'aux deux femmes, et commence à briller tandis qu'il file dans les airs. La luminosité devient insupportable quand l'objet parvient à la hauteur, avant qu'un flash immense n'aveugle les personnes présentes - un flash, accompagné d'un grand BOUM sonique.
Sitôt leur vue revenue, les magiciens et le Roi de la Douleur découvrent alors les deux jeunes femmes entièrement disparues. Derrière eux, Scott sourit : l'heure est à la réalisation du tour.

"Je ne sais pas si je rêve ou non, votre majesté, mais j'ai bien saisi votre défi. Votre maître, issu donc du Rêve, tient à mettre mes talents de magicien au défi, et m'a adjoint des alliés et des camarades de jeu. Soit. Mais avec mes règles."

Ayant récupéré un autre élément dans son costume, Mister Miracle le jette également à quelques mètres, mais cette fois-ci entre les magiciens et lui. L'objet, une petite boule noire, s'arrête au bout de quelques mètres et commence à léviter au-dessus du sol - à léviter, et à grossir.

"Je ne sais pas si je rêve ou non. Je tente donc de mettre Jade et Lyta à l'abri : si nous sommes dans la réalité, elles sont à l'abri ; si non, je saurais où j'en suis et comment agir. Et je saurais que je n'ai rien à craindre."

En quelques secondes, la sphère devient grande, énorme et d'une noirceur absolue. Le vent semble s'engouffrer à l'intérieur, le vent et rapidement la poussière et les journaux au sol.
Quelques secondes suffisant aux acteurs de ce petit jeu pour comprendre : c'est un trou noir. Mister Miracle vient d'installer un trou noir au centre du chapiteau.

"Tu voulais mettre mes capacités d'artiste de l'évasion au défi : bien ! Mais je conçois moi-même le piège. Un trou noir, qui va nous absorber d'ici quelques instants."

Les bras ouverts, souriant, Scott se tourne vers le Roi de la Douleur.

"Est-ce à la hauteur, votre majesté ? Est-ce que ce piège est à la hauteur ? Êtes-vous à la hauteur de ce que je suis capable de proposer ?"

Provocateur, sûr de lui, le Néo-Dieu attend - et sait qu'il joue gros.
En ayant vu débarquer Lyta Hall, il a saisi que cette aventure prenait un tour bien plus sinistre. Si la jeune femme a bien fait partie d'Infinite Inc., elle est surtout liée au domaine du Rêve par la perte de son fils. Même si elle n'a rien demandé, elle est fondamentalement maudite et sa présence ici, si faible, si fragile, n'est pas une bonne chose.
La seule solution, pour prendre enfin la main, est de changer les règles et de forcer le Roi de la Douleur et son maître à en révéler plus. S'ils sont dans le Rêve, le trou noir ne fera rien ; et si ce n'est pas le cas... ah, il s'est déjà sorti de pire situation. Il trouvera sûrement quelque chose cette fois-là encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 26 Mar - 7:59
La sphère noire continuait à attirer vers elle les papiers gras et les journaux, capturant la lumière environnante, et donnant l'impression que ces mêmes objets tombaient pour l'éternité en son sein.

Sa progression rapide ne pouvait laisser entendre qu'une chose : bientôt, sa masse serait suffisante pour que l'horizon du trou noir devienne immense et capture des objets bien plus importants, comme les personnes ici présentes.

Flosso était maintenant terrorisé. Mandrake essayait d'hypnotiser, sans succès, Mister Miracle. Le magicien fictif, d'ailleurs, semblait de plus en plus flou... comme s'il s'estompait de lui-même.

Le Roi de la Douleur parut fâché. Il lança :

"Bien joué, Petite Alice... Bien joué. Le coup est excellent... Vous n'avez pas failli à votre réputation"

Il commença à piaffer et à claquer des talons sur place, de la manière dont s'y prendrait un enfant pour imiter un cheval. Éclatant de rire, le Roi de la Douleur ajouta :

"Vous allez prendre le train et brûler une ou deux étapes, mon cher Miracle. Mais dites-vous bien que ce n'est jamais seulement un rêve et de plus posez-vous les bonnes questions : si c'est un rêve, qui est le rêveur ?"

Et puis le Roi de la Douleur reprit son imitation chevaline, bondit d'un pas sur le côté et de deux pas en avant puis... disparut dans le néant !

La tension causée par le trou noir devenait insoutenable... Mandrake disparut purement et simplement à son tour... Le chapiteau s'effondra, révélant des cieux vides et un néant environnant infini... Flosso et Mister Miracle étaient... au milieu de rien ! Du néant le plus total. Tout ce que le héros pouvait voir était lui-même, les objets tombant au ralenti dans le trou noir, le bout de sol sur lequel ils se tenaient et son camarade magicien...

Celui-ci demanda :

"Je... Je suis en train de mourir, n'est-ce-pas ?"

Puis ce fut le néant.

*
*  *

Alors que tout était noir et caractérisé par une absence totale de sensations, Mister Miracle "entendit" un appel effectué directement dans sa tête...

"Michael ! ... Raphael ! ... Uriel ! ... Je vous conjure, vous les anges les plus beaux et les plus puissants du Seigneur, de me révéler les secrets... Les secrets du futur & des princes, ceux de la hiérarchie céleste et ceux de la fin des temps ! Je suis un vieil homme et je vous ai longtemps appelé... Par pitié ! Répondez !"

L'impression ne fut que passagère mais donna l'étrange sensation au héros d'avoir été fugitivement pris dans le rêve d'un autre...

*
*  *

Quand quelque chose à nouveau fut, Mister Miracle se retrouva confronté à une scène qu'il avait déjà vécu. Plus jeune. Alors qu'il ne portait pas encore ce costume. Alors...


... il reconnut son mentor, Thaddeus Brown, portant le costume de Mister Miracle, mais aussi Obéron, son fidèle ami, et ...

... il s'aperçut lui-même alors qu'il n'était que Scott Free, nouveau Dieu planqué sur Terre... Mais cette vision de lui-même disparut rapidement. Ne laissant plus apparaître que Brown et Obéron.

Ce dernier lança à Brown :

"Regardez, Boss, en voilà un qui se prend pour vous ?"

L'homme se détacha instantanément et descendit du dispositif meurtrier sur lequel il était. Il retira son masque et... il s'agissait bien de Brown !

S'adressant à Mister Miracle, il lui lança :

"On dirait que tu viens de descendre du train en marche, fiston ? Tu viens m'annoncer que je dois prendre ma retraite, c'est ça ? Que Mister Miracle doit céder son flambeau au premier morveux venu ? T'as pas compris... Les masques c'est comme des hochets... Les masques... Les masques ne protège pas de sa propre mortalité..."

Obéron baissa tristement les yeux et dit :

"Le Cavalier Noir... Il a déjà frappé, il frappera encore"

Et là, Mister Miracle remarqua qu'à ses pieds se trouvaient le corps inanimé de Flosso. Et ce dernier, quelques instants plus tard, comme Mandrake l'avait déjà fait lui-même avant, disparut en s'estompant tout simplement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 3 Avr - 21:02
Mister Miracle fixe le Roi de la Douleur, enregistrant chacune de ses réactions, chacune de ses expressions ; cherchant la moindre faiblesse, le moindre élément lui permettant de mieux comprendre ce qu'il se passe, lui offrant enfin un avantage dans cette partie qui lui échappe depuis le début.

Il n'accorde aucune attention à Mandrake, qui tente de retrouver une contenance en voulant l'hypnotiser. Il est conscient que c'est une forme d'insulte pour son camarade artiste, issu cependant d'un univers de fiction, mais il n'a hélas ni le temps, ni l'envie de participer au petit jeu du magicien.
Il ne s'intéresse pas non plus à la terreur ressentie par Flosso, pauvre petit être perdu dans cette farce qui le dépasse. Son désespoir et sa peur ne font que renforcer la détermination et la colère de Scott Free : si ce dernier accepte de mener ce genre de jeu contre les monstres, il refuse que des innocents ou des plus faibles aient à se perdre dans les méandres de ces parties maléfiques.

"La question n'est pas de correspondre à une quelconque réputation, votre majesté."

Le Néo-Dieu s'approche d'un pas. Le Roi de la Douleur semble prêt à gambader comme un cheval en furie, la zone même autour de lui commence à se modifier elle-même, comme si la Réalité changeait au gré d'une volonté supérieure. La partie change de plateau.

"La question est bien de rêver d'une sortie, et de rêver assez fort pour la rendre réelle."

Le Roi de la Douleur disparaît, rapidement suivi par un Mandrake surpris, puis le chapiteau lui-même s'évapore.
La structure même de toutes les Lois de la Physique est violée, et pas uniquement à cause du trou noir : le Néo-Dieu connaît bien ces phénomènes, et il sait que si les changements autour de lui ressemblent aux conséquences des trous noirs, son instinct lui dit que cela ne va pas plus loin.

"Non, Flosso. Tu es en train de vivre une nouvelle aventure - bien plus excitante et stimulante que toutes celles que tu as vécues jusque-là. Tout ira bien."

Mister Miracle sourit au magicien pour le rassurer, et approche sa main pour le toucher.
Autour d'eux, il n'y a quasiment plus rien, tout aspiré par la puissance du trou dans l'espace-temps. Si fort, si extrême, si avide.
A nouveau, il a l'impression qu'une volonté supérieure très appliquée veut lui faire croire que tout ceci est réel, mais il n'y croit pas. Et alors qu'il est enfin attiré par la force du trou noir qu'il aurait créé, il ne peut s'empêcher de se dire que ce n'est pas vrai - et qu'il pourrait finalement l'emporter malgré tout.

**
*
**

Noir. Vide.
Le néant.
Scott Free tente de reprendre le contrôle, d'en appeler à la Boîte-Mère, mais cela ne fonctionne pas. Il n'a quasiment pas conscience de lui-même, ne sait pas s'il parvient à bouger ses membres quand il le demande. Il est perdu, abandonné, mais parvient quand même à entendre un bien étrange message.
Michael, Raphael, Uriel... des Anges... une prière, désespérée, qui s'efface aussi rapidement qu'elle est venue.
Troublé, le Néo-Dieu se demande d'où cela peut venir, avant de se dire que cela ne lui était peut-être pas destiné - que c'était une erreur. Mais de quel type ? Et dans quel sens ?
Le Roi de la Douleur n'a pas nié véritablement le principe du Rêve, il a simplement interrogé l'identité du Rêveur - et si Scott pensait jusque-là être plongé dans l'inconscience et le Rêve, il se demande maintenant si cette étrangère prière ne pourrait pas être un indice.
Ces mots n'étaient pas pour lui, et n'étaient pas non plus de lui. Venaient-ils d'un autre, pour un autre ? Etait-ce un Rêve, qui n'est pas le sien ?
Est-il en train de filer entre les Rêves ?!

**
*
**

Mister Miracle n'a cependant guère le temps d'avancer dans cette réflexion. Il émerge soudain des ténèbres et du néant pour revenir à un paysage et une époque bien connus - et bien plus agréables.
Se réceptionnant avec grâce, il avise à quelques mètres Thaddeus Brown et Obéron, le jour de leur rencontre. Au loin, il avise également un jeune homme bien sur lui, discret, mais dont les yeux avides expriment une curiosité infinie pour l'Univers.
C'est lui - lui, bien plus jeune, bien plus loin, bien plus innocent.
Cela n'a, une nouvelle fois, aucun sens. Mais le Néo-Dieu, habitué à la folie et à l'illogisme, entend profiter de ces quelques moments pour renouer avec Thaddeus Brown, son mentor malheureusement disparu trop tôt.

"Non, Monsieur Brown : pas de retraite pour vous. La retraite n'est pas un défi assez impressionnant pour le plus grand artiste de l'évasion. Ne voyez en ce costume, dérivé du vôtre, qu'un... hommage appuyé."

Il sourit, et son masque sensible reproduit l'expression.
Même s'il a conscience de ce qu'il vient de vivre, et du danger qui le guette, Scott Free est plus troublé qu'il ne le pensait, au contact de Thaddeus. Ils se sont peu connus, mais l'homme a eu un impact terrible dans son existence, et le revoir, même en Rêve, est touchant et difficile à vivre.

Par réflexe, le Néo-Dieu touche l'épaule de l'artiste, un moment émouvant - hélas brisé par Obéron, qui rappelle rapidement à Mister Miracle la partie qu'il doit encore mener.
Lentement, son regard azur quitte le visage de son mentor, pour descendre jusqu'au cadavre de Flosso. Il se baisse, abandonne le contact du précédent Mister Miracle, et laisse la Boîte-Mère analyser le corps sans vie.

"Le Cavalier Noir... le Roi de la Douleur... tout ceci me lasse, mes amis. Vous n'avez aucun élément, vous ne savez rien de moi, mais parler à des proches, ou des images de proches, est agréable et réconfortant. J'ai l'impression de passer de jeux en jeux, avec des règles différentes, comme si, au fond, la partie elle-même luttait pour que je ne l'emporte pas."

Scott Free soupire, et pose lentement ses doigts sur le visage de Flosso pour refermer ses paupières.

"Et cela n'a que trop duré."

Il relève son visage vers ses amis, et esquisse un sourire triste.
Il se relève et, devant leurs regards interrogateurs, se précipite vers le piège dans lequel Thaddeus Brown entendait se plonger avant son arrivée. Il envoie une petite sphère sur la malle juste avant d'y entrer, et ferme la porte au moment où la structure prend feu.
Et il ne bouge plus.

Silencieux. Calme. Immobile.
Mister Miracle attend, stoïque. Refusant de se libérer, refusant de suivre les règles du jeu.
C'est un défi - un pari.
Une provocation envers celui qui mène tout ça, et un lancé de dés pour savoir qui est le Rêveur actuel, et quelle est l'étendue de son Rêve.
S'il est le Rêveur, il en sortira en frôlant trop près le danger. S'il ne l'est pas, alors le Rêve deviendra un cauchemar, une mise à mort, un songe souvent glauque et violent ; les germes idéaux pour un réveil brutal et désagréable, et donc la fin du Rêve.
Mais cela peut être aussi une véritable mise à mort.
Oui, c'est un défi, un pari. Mais c'est la seule façon de briser les règles, de changer la partie - d'aller sur son plateau de jeu, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 6 Avr - 17:49
Quand Mister Miracle prononça les dernières paroles qu'il prononça, la scène parut se figer. Les oiseaux cessèrent de chanter. Les différents personnages de bouger. Ces derniers ne semblaient plus avoir le moindre relief. Comme si, Mister Miracle avait su trouver la formule magique. Le "Sésame ouvre toi !", le "Abracadabra", bref le passe magique qui lui permettait de tomber de l'autre côté du miroir...

... la caisse dans laquelle il s'était réfugié était celle d'un magicien. Du moins l'image onirique de celle qui avait appartenu à Brown. Et comme la véritable caisse, sa copie de rêve réussit à s'ouvrir d'elle-même laissant apparaître...

... non pas un lapin ou une colombe en lieu et place de Mister Miracle ! Il était lui-même inchangé. Non, ce qui avait changé...

... c'était tout le reste. Le monde. Ce bon vieux monde s'était encore défilé sous les pieds du héros. Dorénavant, il était...

... sur le parking désert d'un restaurant 24h/24h, le genre à servir du café toute la nuit et à recevoir les voyageurs, les amoureux et les camionneurs.

Et il faisait nuit, une belle nuit étoilée. Et la nuit était déchirée par le bruit de camions invisibles qui circulaient dans la pénombre. Et la nuit...

... était sauvage. Et irréelle. Mais pas irréelle comme les fois d'avant. Non. Mister Miracle avait la sensation qu'il touchait au but. Au centre de ce rêve qui n'avait ni queue ni tête. Un centre qui avait à la fois une odeur de mort et de désespoir.

En rentrant dans le restaurant, Mister Miracle s'aperçut qu'un carnage effroyable s'y était produit. Une demi-douzaine de morts atrocement mutilés. Une jeune fille s'était même - visiblement - enfoncée d'elle-même deux aiguilles à tricoter dans les yeux, avant de mourir.

C'était un lieu effrayant. Et la mort... La mort avait un gout de vieux. Comme s'il s'agissait d'une image rémanente de quelque chose qui se serait passé il y a 10 ans, 100 ans ou 1000 ans.

Mister Miracle vit que quelque chose bougeait dans un coin. C'était un homme costumé. Il avait peur. Et il tremblait.


"Je... C'est pas moi... Cépamoijvousjurequecépamoi" bafouilla-t-il paniqué. "Céleroienrougequiafaiça" ajouta-t-il, toujours aussi confus.

Et comme pour répondre aux angoisses de l'homme, la porte de la cuisine s'ouvrit. Deux serveurs, un grand costaud et un petit gros, en livrée, entrèrent traînant à leur suite un cercueil de verre dans lequel semblait dormir un homme...


... un homme qui portait un manteau rouge, à la manière des rois.

Le petit serveur gloussa :

"Le petit pion a finalement compris ?"

Le rire du serveur était démoniaque et grinçant.

"C'est pas la peine de jouer avec tes trous noirs, tu es DEPOURVU de tout pouvoir ici. Le seul qui a du pouvoir c'est le Roi Rouge"

Le grand costaud, qui avait l'air complètement idiot, demanda :

"Le Cavalier Noir est aussi fort... Et euh... L'ancien patron, aussi, il a du pouvoir ici... Et euh..."

Le petit gros le coupa, agacé :

"Tais-toi ! C'est un plan en or ! Pas comme la dernière fois..."

Le grand costaud commenta :

"Ah oui, la boite de la maman et le pouvoir du vert..."

Le petit se contenta de soupirer en guise de réponse...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 8 Avr - 21:13
A l'intérieur de la caisse préparée par Thaddeus Brown pour son tour d'évasion, Scott Free se sent à l'aise - chez lui.
Au-delà du Rêve, au-delà de l'identité du Rêveur, au-delà des dangers de cet étrange espace dans lequel il doit évoluer, il se plonge ici dans une activité qu'il a découverte grâce à ce mentor, arraché hélas trop tôt.
S'il a constamment tenté de suivre ses traces, il est pleinement conscient qu'il n'a jamais réussi à égaler le premier Mister Miracle ; et il s'est encore plus plongé dans les activités de la Justice League et de son peuple, comme pour fuir un manteau bien trop lourd à porter.

Cependant, en dehors de ces pensées négatives qui agressent son esprit dans un moment bien sûr critique, ce qui ne peut être une coïncidence, le Néo-Dieu demeure un grand artiste de l'évasion ; pas le meilleur, pas le plus grand, mais suffisamment bon pour s'échapper d'une caisse enflammée, sans le moindre dommage.
S'extirpant de l'objet, il reste sur ses gardes au cas où le Rêve aurait à nouveau changé, au cas où un nouveau piège se révélerait - et il n'est pas déçu. Même s'il doit encore s'avouer surpris.

Désormais debout sur un parking glauque d'un routier encore plus glauque, dans une nuit fluide, éclairée par les étoiles brillantes et par le passage très régulier de gigantesques monstres de tôle et d'acier, transportant bien trop vite des marchandises attendues ailleurs.
Lentement, le regard de Scott glisse tout autour de lui, cherchant à intégrer dans son esprit le moindre détail, le moindre élément nécessaire pour comprendre l'univers autour de lui - et pour trouver un moyen pour enfin prendre le contrôle, et faire cesser tout ceci.

"Hum..."

Il s'accroupit, et plonge ses mains sur le sol ; il y trouve du sable et de la poussière.
Ses yeux azur restent perdus dans le vague pendant quelques instants, avant qu'une décision soit prise. Il se relève, et s'avance déterminé vers le petit bâtiment à ses côtés.
Sa présence y est requise ; il ne saurait refuser une invitation, qui sera certainement la dernière de cette série.

"Bons..."

Son mot s'évapore à son entrée.
Une boule apparaît soudain dans sa gorge. Une douleur sourde et puissante explose dans son ventre. Ses mains se crispent, ses dents crissent. Ses paupières plissent, et son regard s'assombrit.
Un carnage - un carnage absolu. Une odeur de fer flotte dans l'air, mêlé au goût des tripes et de la chair retournée. Une impression, terrible, d'irréalité et d'intemporalité, comme lors de certaines expériences étranges sur Néo-Génésis.
Ce lieu est fou... insensé. Révoltant. Malsain. Maléfique.
Et la colère grandit dans le coeur d'un homme qui a juré de ne jamais la laisser le dominer.

"Ca va aller. Je vais m'en occuper."

Ses mots sont prononcés en un souffle, un murmure. Ils sont adressés à un homme costumé, vêtu d'une combinaison colorée semblable aux tenues héroïques des années 40.
Il n'a rien à faire ici ; c'est pour ça qu'il est là.
Mister Miracle tente de le rassurer par son regard, mais la colère y est trop présente. Il tourne ses yeux, qui s'enfièvrent, vers la porte de la cuisine, soudain ouverte par deux serveurs, qui apportent un cercueil de verre où une figure de cauchemar repose.

Scott Free se tait. Il écoute la moindre parole des deux hommes, intègre chaque élément que leur présence et leurs discours révèlent.
Il acquiesce, lentement. Son esprit surhumain analyse les détails, les indices, et tente de tout recouper avec ce qu'il a vu jusque-là.
Ses phalanges ont blanchi sous ses gants. Son coeur bat vite, trop vite. Et le goût du sang, l'envie de violence, la pulsion de guerre qui ont tant animé son camarade Orion, qui ont tant provoqué son incompréhension, ce goût, cette envie et cette pulsion deviennent soudain bien plus proches de lui qu'il le pensait.

"En effet."

Sa voix est lourde, tranchante.
Terrible.

"J'ai compris."

Son regard glisse sur les deux visages, puis fixe l'étrange cercueil, avec le manteau rouge porté par un être qui semble encore plus terrible que l'autre croisé précédemment.
Il se tourne ensuite vers le héros coloré, et pousse un profond soupir en le découvrant ainsi.

"Je suis désolé que vous soyez mêlé à tout ça. Je l'aurais évité si j'avais pu."

Le Néo-Dieu esquisse un léger sourire, puis lance un élément vers le pauvre homme, trop vite pour qu'on puisse l'intercepter. A peine l'objet, minuscule dispositif de la forme d'une pièce de monnaie, l'a-t-il touché que le héros coloré est emporté par un Tunnel-Boum de petite taille.
L'impact sonique de la téléportation le fait reculer, et bouge les cadavres ensanglantés et immobiles ; leurs légers mouvements ne sont qu'une motivation de plus pour la suite.

"Bien. Les affaires sérieuses peuvent commencer."

Scott se retourne vers les deux hommes, et croise lentement les mains devant lui.
Il reste silencieux quelques instants avant de reprendre.

"Je suis en effet un pion, baladé de monde en monde, de situation en situation - de rêve en rêve. D'imaginaire en imaginaire."

Il lève ses mains, encore couvertes de poussière.

"Je ne suis qu'un pion - si faible devant un Roi, un Cavalier, qu'importe leur couleur. Mais, aux échecs, un pion, si accessoire, peut faire tomber n'importe quelle pièce, peut dépasser son statut pour devenir autre chose. Il peut même, avec de l'audace, de l'imagination et de l'intelligence, vaincre un Roi."

Un sourire provocateur glisse sur le masque sensible du Néo-Dieu.

"Audace. Imagination. Intelligence.
Voyez ces mots. Comprenez-les. Saisissez leur sens.
Audace, imagination, intelligence - oh, mes chers amis, mes chers adversaires. Je suis Mister Miracle : chaque jour, je redéfinis le domaine de ces mots, je les conquiers et je les emporte. Vous n'aviez aucune chance."


Ses gants brillent soudain d'une lumière intense, tandis qu'il baisse légèrement la tête et ferme les yeux.
Scott Free plonge dans une transe, dans une intense concentration pratiquée par son peuple. Il développe ses sens, les étend pour comprendre l'univers autour de lui, le sens même de la réalité qui l'entoure ; il plonge dans cet extérieur, et se jette à corps perdu pour y fusionner totalement.
Et l'emporter.

Son esprit surhumain tend une toile, un lien vers la structure de cette réalité - et impose sa volonté pour la changer.
Il a sauté de monde en monde, de rêve en rêve, entendant même les pensées d'autres rêveurs lors du transfert ; il est dans le Rêve, et il connaît les règles de ce domaine.

Nul ne peut être maître de l'évasion sans une imagination sans limite, lui permettant de toujours trouver une solution. Nul ne peut le battre à ce jeu-là.
Son esprit triomphera, sa volonté l'emportera - parce qu'il l'imagine, dans les moindres détails. Et parce qu'ici, l'Imagination règne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 9 Avr - 7:57
Face aux deux sinistres serveurs, Mister Miracle avait décidé de jeter la règle du jeu, le plateau et les pions !

"Tricheur !" persifla le petit serveur entre ses dents. "Sale petit pion..."

Le pion venait pourtant d'arriver en dernière case et plutôt que de devenir Reine à son tour, il souhaitait aller vers la 9ème rangée de l'échiquier, celle qui n'existe pas, celle qui donne vers... l'extérieur !

Le gros serveur se mit à genoux quand l'un des murs du restaurant commença à briller... surnaturellement.

"Mince ! Mince ! Mince ! Glob ? On va encore être punis ?"

"SILENCE !" lui intima le petit. "Il faut réagir et vite ! Brute, Prends ton couteau à découper la viande... On va changer de peau !"

Et comme pour joindre le geste à la parole, les deux serveurs se dégagèrent de leurs vêtements et... de leur peau ! Révélant leur véritable nature.


Pendant ce temps, le mur était de plus en plus lumineux, dessinant une forme à la manière d'une porte... Une porte qui était sur le point de s'ouvrir, une porte...

Et alors que Mister Miracle était en train de voir son appel vers l'extérieur répondu, que la membrane entre cette "irréalité" et toutes les autres était en train de casser, que Brute et Glob tentaient désespérément d'écorcher deux cadavres pour enfiler leur peau à la manière de nouveaux vêtements, une voix retentit depuis l'autre côté du mur :

"KROAAAA KROAAAA ! ILS SONT LA !"

La "porte" du mur venait de s'ouvrir et un corbeau voleta dans le restaurant. Un corbeau qui parlait !


Brute et Glob s'agitèrent encore plus, laissant tomber leur projet de déguisement, courant de manière brouillonne autour du cercueil.

"Brute, il faut réveiller le Roi en Rouge !" lança Glob. "C'est son rêve ! Si on le réveille, on pourra plus rien contre nous... On..."

Un homme sortit à son tour de la porte. Sa présence fit déglutir bizarrement Brute et Glob.


"Alors les tarés ? On prend une fois de plus la poudre d'escampette, dès que le Maître a le dos tourné ? Hum ? On s'en prend aux innocents et à leurs rêves ? On voulait faire quoi ? Hein ?"

Brute et Glob étaient comme figés. Comme si leurs vies étaient sur le point de s'arrêter. Comme, si l'individu en face d'eux était plus terrifiant que tous les châtiments du monde matériel et immatériel réunis. Comme si l'homme... était un cauchemar vivant.

Et face à l'absence de réponse, l'inconnu abaissa ses lunettes de soleil, révélant, en lieu et place de ses yeux, deux bouches parfaitement dentées.

"Euh... On v-v-voulait pas trahir le b-b-boss... On..." bégaya Glob.


Un second homme sortit à son tour de la porte-vers-l'extérieur. Il s'agissait d'un grand homme, bien habillé, qui dégageait une odeur de poussière et de vieux papiers. Il rétorqua à Glob d'une voix polie mais ferme :

"Raison pour laquelle, vous avez une fois de plus cherché à perturber le Rêve en créant un domaine onirique, rien qu'à vous. En perturbant les songes d'être humains, déjà bien perturbés pour certains, en interférant avec ceux de l'un des ennemis de votre Maître, en jouant avec l'esprit de la famille Hall... Le tout pour augmenter votre puissance. N'est-ce-pas ?"

Son acolyte aux cheveux blancs gloussa, tandis que le corbeau venait de se poser près d'un cadavre et semblait se tâter sur le fait de savoir si oui ou non il pouvait faire son office de charognard.

"Hum... C'était un bon plan, non ?" grimaça Glob.

"En tout cas c'était amusant d'essayer" renchérit Brute.

L'homme poli ne répondit rien mais désigna le mur donnant vers l'extérieur aux deux créatures. Ces dernières marchèrent en silence, la tête baissée, comme si une abominable pénitence les y attendait... Le corbeau et l'homme aux yeux dentés les y suivirent. Ils disparurent tous ensemble dans un grand éclat de lumière.

L'inconnu affable considéra Mister Miracle et lui dit :

"Merci, jeune homme, pour votre aide. J'imagine que je vous dois des explications. J'imagine..."

Il considéra le restaurant et l'homme en rouge dans le cercueil.

"Puisse le Roi en Rouge ne JAMAIS se réveiller. Cela nous évitera d'apprendre, comme Alice, si nous sommes rêvés ou non par ce même homme"

Il eut l'air de réellement le prendre en pitié.

"Dans son histoire non publiée et non écrite intitulée Chroniques de la destruction de l'Asile d'Arkham, le Gardien Charles Warren décrit le Dr. Destiny comme "brillant mais fou, flamboyant mais à tout jamais éteint, à la manière d'un Icare ou d'un Prométhée. Condamné pour son audace et son ambition. A être prisonnier à tout jamais de son propre corps ! Mais au plus intime de son être qu'en est-il ? Car n'est pas mort celui qui a jamais dort...". Hum. Cette dernière citation n'étant pas de lui mais..."

Il sembla se rappeler de la présence de Mister Miracle.

"Je m'appelle Lucien et je suis bibliothécaire. Et voici mon royaume..."


Instantanément et sans transition aucune, Mister Miracle se retrouva dans la plus grande bibliothèque qu'il ait jamais pu voir, rêver ou imaginer.

"... la bibliothèque du rêve !"

Lucien invita Mister Miracle à s'asseoir dans un fauteuil confortable avant de faire de même.

"Jeune homme, votre aide nous oblige. Mon Maître m'a autorisé, en conséquence, à répondre à vos questions. Puis, nous serons rejoints par vos amis. Puis..."

Il sourit.

"... vous vous réveillerez, comme Alice"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 10 Avr - 20:53
Plongé dans sa transe, Scott Free fit appel à toute sa concentration, à tous les exercices de méditation réalisés sur Néo-Génésis, pour étendre sa conscience et toucher véritablement l'âme de l'Univers, puis sur Apokolips, pour survivre à l'enfer de son quotidien et pour conserver la flamme de l'espoir.
Même s'il est plus porté sur la Science, Mister Miracle est et demeure un être spirituel ; c'est indispensable pour un artiste de l'évasion, qui met continuellement sa vie en jeu, qui lance les dés pour la suite de son existence.

De ce fait, la transe n'est pas un concept éloigné pour lui - c'est un état connu, et s'y plonger est comme revenir dans un souvenir d'enfance, chaud et douillet.
Le passage en transe est donc aisé, et sa concentration, motivée par la fatigue d'être ainsi manipulé et surtout par la colère d'assister à de telles scènes cauchemardesques, lui permet de toucher directement à la structure même de ce qui l'entoure.

Usant de ses capacités naturelles, mais aussi des appuis de sa combinaison, il parvient à étendre sa conscience et à prendre le contrôle de cette surface.
Quelques secondes lui suffisent pour modifier le Rêve, et pour modifier enfin l'équilibre de ce qui est rapidement devenu un enfer ; quelques secondes, qui se seraient transformées en minutes de cauchemar pour ses adversaires, si la cavalerie n'était pas arrivée. En retard, évidemment.

Alors qu'une créature aux yeux dentées et au au rire provocateur bloque par sa seule présence les deux monstres, une sorte de bibliothécaire impressionnant et distingué fait également son apparition et dompte immédiatement les bourreaux de ce lieu.
Le Néo-Dieu sort lentement de sa transe, reprend contact avec la forme de réalité qui l'entoure - mais cela prend du temps, un temps durant lequel il ne peut réellement interagir avec autrui. C'est pour cela qu'il ne dit rien, qu'il laisse les deux créatures disparaître ailleurs, et qu'il ne tente rien vis-à-vis des deux nouveaux joueurs, qui semblent avoir tous les atouts en main pour dominer cette partie.

Scott Free ne reprend vraiment conscience qu'au moment de la disparition des monstres, de l'homme aux yeux dentés et du corbeau qui parle. Exactement l'instant où le bibliothécaire, Lucien, décide de lui parler et de lui offrir quelques éléments d'explication sur ce qui lui arrive.

"Je suis Mister Miracle. Vous pouvez m'appeler Scott."

Son regard azur glisse à nouveau sur l'intérieur du café, rempli de tripes, de sang, d'organes arrachés. Après un long moment, il tourne son attention sur Lucien, qui semble choisir ce moment pour les emmener... ailleurs.
Une gigantesque bibliothèque, dont les rayons semblent monter jusqu'à l'infini, dont les sections semblent avoir la taille de continents entiers. Il fait lentement le tour de lui-même, les yeux ébahis, la bouche légèrement entrouverte.

Cela fait longtemps, mais Scott Free est surpris.
Et un sourire glisse sur son visage - il adore être surpris.

"Impressionnant..."

Quelques instants s'écoulent encore, avant que le Néo-Dieu ne se reprenne. Il se tourne à nouveau vers Lucien, acquiesce à ses paroles et s'assoit dans un fauteuil confortable.
Son regard coule encore tout autour de lui, ses yeux cherchant toujours à reconnaître un titre, à saisir le contenu d'un ouvrage, à comprendre l'ensemble des connaissances qui l'entourent. Il se reprend cependant, et repose un regard déterminé sur Lucien.

"Vos manières vous honorent, Lucien, mais vous arrangez joliment la vérité.
Je ne vous ai pas vraiment aidé, et ce n'est pas pour mon aide que vous souhaitez répondre à mes questions. J'ai été attiré dans le domaine du Rêve contre ma volonté, j'ai été soumis à des épreuves censées me briser, pour que le maître de ce petit jeu puisse prendre le contrôle de mon esprit ; mon "aide" n'a été qu'un réflexe de survie, pour protéger ma propre conscience.
Et vous ne souhaitez pas m'éclairer en remerciement, mais à la fois parce que vous voulez transformer cette horrible expérience en quelque chose de positif pour que je ne m'intéresse pas plus loin au Rêve, à ses possibilités, aux créatures que j'ai croisées, et à votre maître."


Scott se penche en avant. Il joint ses doigts en triangle devant lui, et esquisse un sourire provocateur que son masque sensible reproduit fidèlement.

"J'ai grandi sur Apokolips, Lucien. J'ai dû survivre à mille morts, mille enfers pour arriver jusqu'ici. Les duels psychologiques et les jeux de l'esprit sont une récréation pour moi."

Un petit rire clair s'échappe de ses lèvres, avant d'être subitement stoppé. Scott prend une grande inspiration, et reprend lentement la parole.

"Mes questions, donc... oui, je tiens quand même à obtenir quelques réponses.
En premier, j'ai bien noté que nous sommes dans le Rêve, même si cela fut difficile à admettre. En ce cas, qui fut réel ? Qui ne le fut pas ? Où sont Jade, Flosso, Mandrake, Thaddeus, Obéron et les autres ? Qui sont les victimes ? Qu'est-ce qui a eu lieu, et qu'est-ce qui a été rêvé ?
En second, qui est le Rêveur ? Qui est à l'origine de tout ceci ? Et pourquoi suis-je impliqué dans cette histoire ?
En troisième, qui étaient ces créatures, ces monstres ? Qui est le Roi Rouge ? Et pourquoi un tel déferlement de haine, de destruction ?
Enfin... le plus important. Je connais les histoires, je connais les légendes. Je sais très bien qui est le maître du Rêve, même si j'ai déjà douté de son existence. Est-vrai, Lucien ? Est-ce que tout est vrai ? Et si oui... comment peut-il laisser faire cela ?"
[/font]

Scott hésite un petit instant, puis glisse en arrière et croise lentement les mains derrière son crâne.

"Allez-y... j'ai tout mon temps."

Il sourit, et attend.
Et tout, dans son attitude, est fait pour que Lucien soit pleinement conscient qu'il vaut mieux répondre franchement et pleinement à toutes ces questions. Mister Miracle vient de vivre l'enfer, et il s'en remet lentement ; il n'est pas dans un état qui acceptera les mensonges et les faux-semblants.
L'heure est à la vérité - qu'elle quelle soit.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 15 Avr - 18:41
Lucien jaugea d'un œil dubitatif son interlocuteur puis lâcha, d'une voix quelque peu pincée, un simple :

"Très bien... Scott"

Il avala sa salive et entreprit d'apporter des réponses aux nombreuses questions du héros.

"Vous avez assisté à une tentative de putsch à l'égard du Royaume du Rêve. Un soulèvement - tout naturellement - voué à l'échec, mené par des sujets rebelles du Seigneur du Rêve, Brute et Globe. En leur temps, ils avaient profité d'une... faiblesse passagère de mon Maître pour s'affranchir du véritable Rêve et vivre dans la tête d'un jeune garçon..."

Lucien semblait particulièrement contrarié à la seule évocation du fait que l'on puisse trahir son Maître.

"D'ailleurs, Brute et Globe avaient - déjà à l'époque - entraîné contre son gré la Famille Hall. Lyta et Hector, que vous avez tous les deux vus dans vos aventures oniriques"

Lyta, c'était le nom qu'avait prononcé Jade en apercevant la femme aux cheveux blancs...

"Leur premier plan ayant échoué, mon Maître les avait lourdement condamné, puis oublié... Pour une raison qui m'échappe encore, Brute et Globe ont réussi à nous fausser compagnie et ont essayé - par envie ou par désir d'échapper au courroux de mon Maître - de se réfugier dans les rêves d'autrui, en isolant ces rêveurs du véritable Rêve. Ainsi, ils se sont connectés à vos Rêves, à ceux de Jade, de Lyta Hall, de ce pauvre M. Flosso et de cette abomination connue sous le nom de Dr. Destiny, le Roi en Rouge !"

Lucien parlait d'une voix égale, posée, lente... comme pour permettre à Mister Miracle d'assimiler toutes les facettes de son discours.

"Le piège a été tendu contre vous et contre votre amie, Jade. Brute et Globe ont agit via un agent de..."

Le bibliothécaire se demandait s'il n'était pas en train de trop en dire... ll regarda machinalement à droite et à gauche, puis reprit d'une voix - très légèrement - plus faible.

"... un agent de l'un des frères de mon Maître, avec qui... il n'est pas en très bons termes, on va dire. Vous l'avez rencontré, il s'agit du Roi de la Douleur, déchu au rang de Cavalier Rouge pour votre épopée. Il s'agit de l'esprit d'un charlatan mort, comme vous le savez certainement. Et... Il continue à tenter les humains en flattant leurs désirs... Quels qu'ils soient ! En l'espèce, il est entré dans l'esprit de M. Lanza et a réussi à le subjuguer. Il a également joué avec l'esprit de Flosso, par plaisir pervers. Et aurait fait de même avec vous ou avec Jade s'il avait eu le temps. C'est un esprit malin mais qui n'a de puissance que parce qu'on le laisse en avoir..."

Lucien avala sa salive puis se servit un verre à une bouteille d'eau finement ciselée qui venait d'apparaître de nulle part. Il servit également son invité.

"Lanza a dès lors été manipulé pour que vous vous rendiez à Central Park, à cet endroit très particulier et précis, que l'on pourrait appeler une terre molle, où la frontière entre le Rêve et la réalité est affaiblie. C'est ainsi que vous avez pu être confrontés à la collision de plusieurs rêves. Brute et Globe ont d'ailleurs récupéré et travaillé tout le matériel onirique à portée de main, pour ciseler le cauchemar auquel vous avez participé..."

Le bibliothécaire se saisit d'un livre et montra une illustration montrant un chapiteau identique à celui dans lequel Mister Miracle avait déclenché le Trou Noir.

"Le chapiteau a été fourni par l'esprit du Roi de la Douleur, j'imagine, qui avait du vivre une représentation de cirque dans un lieu similaire. Mandrake... Je crois que votre amie Jade a du lire des aventures de Mandrake le Magicien dans sa jeunesse. Vous aurez bien compris que la séquence tirée de votre passé a été fournie par votre esprit et avait pour but de subjuguer votre esprit de manière à ce que vous livriez votre boite-mère"

Lucien sourit doucement puis reprit son attitude un peu guindée.

"C'est d'ailleurs le fait que vous ayez voulu fuir toutes les manifestations oniriques qui ont fait que vous avez fini par interconnecter ce faux rêve avec le Vrai Royaume du Rêve ! Vous nous avez ainsi enlevé une belle épine du pied et évitez bien des tracas en nous permettant de retrouver Brute et Globe avant qu'ils n'arrivent à contrôler pleinement le Dr. Destiny et qu'ils aient pu mettre la main sur votre pouvoir et celui de Jade. Mais j'anticipe... Je n'ai pas encore expliqué TOUT le rêve !"

Il marqua une pause, tentant de retrouver où il s'en était arrêté. Eut l'air satisfait. Et reprit.

"Le carnage du restaurant est issu des rêves du Dr. Destiny. Il a été responsable de ce massacre, il y a bien des années quand il avait défié notre Maître à l'aide d'une pierre qu'il lui avait dérobé..."

Lucien plissa les sourcils et ajouta, quelque peu dubitatif :

"Je crois bien d'ailleurs me souvenir que vous aviez rencontré mon Maître, dans sa précédente incarnation, à cette époque. Mon Maître souhaitait retrouver son joyau et il vous avait sollicité, vous, ainsi qu'un ami Martien à vous, pour l'aider à le retrouver. C'était peu avant l'épisode du restaurant... Bref, Destiny s'est rappelé de ce carnage. L'homme costumé, enfin, est Hector Hall, le défunt mari de Lyta Hall..."

Le bibliothécaire devint gêné d'un seul coup, le moment de répondre aux questions les plus embarrassantes était presque arrivé...

"Néanmoins, Mon Maître a été prévenu du problème quand deux rêveurs extérieurs se sont "branchés" sur le faux rêve créé par Brute et Globe. C'est le problème d'utiliser une terre molle : elles ont la fâcheuse tendance à perturber le temps. Vous avez expérimenté la présence de l'un de ses rêveurs. Il s'agit du fameux John Dee, le mage anglais qui prétendait communiquer avec les Anges.  Votre présence a été comprise par lui comme une réponse divine. Quant au second..."

Lucien alla chercher dans la bibliothèque un épais livre illustré qui était signé d'un certain Lewis Carroll.

"Il s'agit de la version qu'a rêvé Lewis Carroll de "L'autre côté du miroir". Elle correspond à l'expérience que vous avez vécu et servira de base à la version publiée dans votre monde. Carroll, en tant qu'amateur d'échecs, a coloré votre rêve de nombreuses références au plus célèbre des jeux : on vous a parlé de pion, de Roi, de Reine, de Cavaliers..."

Refermant le livre et le rangeant, Lucien conclut sur le sujet :

"Vous avez rencontré le Cavalier Rouge en la personne du Roi de la Douleur et le Roi en Rouge n'était personne d'autre que Destiny qui, par ses grands pouvoirs, assurait la stabilité du rêve. C'était lui le Rêveur principal. Quant au Cavalier Noir, vous en parlerez avec votre amie Jade à son retour... Pour le reste, Mon Maître vous est reconnaissant d'avoir permis de mettre un terme à cette abomination qui était en train de se produire. Le mal qui a été fait peut être réparé. Mais grâce à vous les dégâts seront limités : si vous ne nous aviez pas prévenu, je n'ose imaginer la situation que nous aurions à gérer... Quant au reste, bien entendu tout ce que l'on dit est vrai..."

C'est à ce moment que Jade se matérialisa à côté des deux hommes.

"Mince ! Miracle, tu es là ?"

Elle regarda Lucien qui la salua.

"Quelle aventure ! Je n'ai rien compris, l'instant d'avant j'étais avec Lyta et ce type tout blanc. Lyta était en train de pleurer pour je-ne-sais-pas-quelle-raison et... Je me matérialise ici !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 23 Avr - 21:16
Mister Miracle est resté silencieux durant tout l'exposé de Lucien.
Assis dans son siège, le dos à demi voûté, les mains jointes, il n'a exprimé aucune émotion durant toutes explications fournies. Il a réuni toutes les pièces du puzzle, récupéré chaque information pour l'adapter à ce qu'il a vécu et aux terribles batailles qui ont dû être menées.
Il apprécie le discours de Lucien, même si ses sentiments demeurent contrastés. Il sent la sincérité de chacun de ces mots, mais il ne peut oublier ce qu'il vient de vivre. Depuis que son père l'a échangé contre Orion dans le cadre d'un pacte inique avec Darkseid, le Néo-Dieu ne supporte plus d'être un pion dans une guerre qui ne le concerne pas. Il a été trop souvent un soldat, une pièce d'un jeu auquel il n'a jamais voulu jouer ; retrouver, ici, ce genre de situation n'a rien de plaisant.

"Je vous remercie, Lucien."

Ses doigts se relâchent, et il se penche un peu vers l'avant.
Son ton est calme, posé. En contrôle. Trop, peut-être.

"Je me doute que cela n'a pas dû être facile pour vous de me fournir autant d'explications. En premier, je pense que vous n'avez pas forcément l'habitude de discuter avec un rêveur, et non pas un rêve. Je suis, après tout, un des auteurs des structures qui ont permis l'édification de cette immense bibliothèque, et un de ceux qui font que ce monde-là continue d'exister."

En parlant, sa voix se fait cependant plus calme, plus douce, plus sympathique.
Son masque sensible reproduit à la perfection le sourire qui naît lentement au coin de ses lèvres.

"En second, je me doute qu'avouer vos erreurs et vos manques ne doit pas être aisé. Après tout, ces... cauchemars ? Oui, je pense qu'on peut aisément considérer que ces deux monstruosités et le Roi en Rouge sont des cauchemars, au moins pour ce qu'ils sont capables de faire, ce qu'ils ont fait ici.
Bref, je pense qu'admettre votre incapacité à détecter leurs actions et leurs mauvais actes ne doit pas être simple."


Scott Free pose ses mains gantées sur ce masque, et le retire lentement. Son véritable visage apparaît alors, marqué par la fatigue et les récentes épreuves, mais doté d'une expression faciale véritablement sympathique et joyeuse.

"Enfin, je sais très bien le poids et l'intérêt du secret sur les règles qui dominent réellement l'Univers. Peu d'êtres vivants sont informés de l'existence de votre Maître, et de sa famille... certes, mon peuple se considère supérieur aux autres, et bénéficie d'une expérience et de capacités qui dépassent celles d'autres civilisations. Et oui, j'ai déjà rencontré votre Maître, même si cet entretien a disparu de ma mémoire après son départ, et qu'il vient juste de me revenir... bref, malgré cela, votre aveu d'impuissance contre ces adversaires avant mon intervention ne doit pas être agréable. Je vous remercie de cette extrême franchise."

Le Néo-Dieu sourit, et se lève d'un bond.
Il s'approche des nombreuses rangées de la bibliothèque, laisse glisser ses doigts gantés sur les oeuvres présentes ici. Il n'en reconnaît que très peu, et son sourire s'agrandit encore quand son esprit comprend qu'il s'agit de livres jamais écrits, uniquement imaginés par des artistes exceptionnels.
Une salle infinie, remplie de créations inaccessibles et uniquement issues de l'imagination. Une merveille. Un miracle.

"Par la Source... vous allez nourrir mes rêves et mes espoirs, Lucien. Je vais tout faire pour forcer mes songes à me ramener ici."

Scott se retourne vers le bibliothécaire. Il a encore quelques mots à lui dire, tandis que son esprit reconfigure les informations et explications pour constituer un récit cohérent. Quelques questions doivent encore être posées, mais l'apparition surprise de Jade vient troubler le déroulement de cette conversation, tel qu'il l'avait imaginé.

"Oh, bonjour Jade."

Son sourire est sincère. Il tient toujours son masque dans sa main gauche, et lève son autre main pour saluer la jeune femme.

"Je crains que tout ceci n'ait été qu'un... cauchemar, véritablement.
Monsieur Lanza a été manipulé par une créature issue de ce monde, celui des rêves... oui, cela existe. Bref, il a été manipulé pour nous faire venir à Central Park, où notre subconscient a été sollicité pour nous constituer des camarades de jeu. Nous avons affronté une entité maléfique, cauchemardesque, qui a voulu nous contrôler et nous détruire.
Cela n'a pas eu lieu. Monsieur Lucien, ici présent, est intervenu à temps pour ramener les monstres en cage. Il agit sous les ordres d'un Maître, qui dirige ce monde... et je crois que vous l'avez rencontré, Jade."


Mister Miracle se tourne vers Lucien, et lui offre un regard complice.

"Votre amie Lyta a, malheureusement, un destin lié avec cette sphère d'existence, et avec le Maître de ces lieux. Je comprends mieux, maintenant, que ce soit vous, Lucien, qui soyez intervenus contre le Roi en Rouge : l'Homme des Sables a préféré récupérer Lyta et la préserver, n'est-ce pas ?"

Il s'avance un peu, puis croise lentement les bras.

"Je le comprends et, pour en savoir plus désormais sur le destin des Hall, je l'en remercie."

Son regard quitte le bibliothécaire, pour glisser à nouveau sur l'infinité autour de lui, sur les possibilités qui pourraient s'offrir à lui, sur l'immensité de ce monde.
Ses yeux s'y perdent, avant de retomber lentement sur Lucien.

"Aurais-je le plaisir de le recroiser, Lucien ? Ce n'est pas une obligation, mais notre première rencontre fut... impromptue, et bien frustrante. J'aurais quelques mots à lui glisser, après des années en plus et surtout un esprit plus ouvert."

Scott se tourne ensuite vers Jade, et lui adresse un clin d'oeil complice.

"Votre amie va mieux. La crise est passée. Je vous le promets, nous rentrons bientôt..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 30 Avr - 10:17
Une lueur pétilla dans le regard de Lucien quand Mister Miracle le complimenta sur sa bibliothèque. Il se permit d'ajouter, en bon professionnel :

"La Bibliothèque du Rêve contient tous les livres qui ont jamais été rêvés ou imaginés. C'est le Saint Graal, j'imagine, pour tous les amateurs de livres. Une Bibliothèque d'Alexandrie contenant justement la somme de toutes les connaissances qui n'ont jamais été couchées sur le papier..."

Il s'interrompit et rougit, l'espace d'un instant, comme s'il avait oublié les circonstances présentes et s'était cru à un banal cercle de lecteurs.

"J'aime converser avec les rêveurs qui, de temps à autre, s'égarent en nos murs. Ils ont toujours quelque chose d'intéressant à nous dire. D'ailleurs, je me souviens..."

Il s'éclaircit la voix et reprit :

"Je me souviens que l'écrivain Jorge Luis Borges a été l'un de nos visiteurs récurrents. C'est d'ailleurs l'un des rares humains à avoir eu une intuition exacte quant à la matérialisation concrète du Destin, dans son intéressante nouvelle "Le jardin aux sentiers qui bifurquent"... Mais je m'égare une fois de plus : ce que je voulais dire c'est que mon Maître, ainsi que ses frères et sœurs, bien que certains d'entre eux ne le reconnaissent pas, est au service des être vivants : il n'est pas leur Maître. Sans eux, le rêve n'est rien. Car après tout, sans être vivant à quoi bon le délire, le désir, le désespoir, la destruction, le rêve, la mort ou le destin ?"

Jade semblait complètement larguée et comme paralysée : en fait, dans sa tête, elle était en train de cogiter que tout cela la dépassait de très, très loin.

"Ainsi, nous vous sommes réellement reconnaissants. Et ce sera avec plaisir que je vous accueillerai, dans vos songes, si vous arrivez à retrouver le chemin de la Bibliothèque..."

Les questions sur Destiny et les Hall semblèrent poser plus de problèmes à Lucien. Il tenta d'y répondre, néanmoins :

"Destiny est un être vivant dans votre monde mais qui sévit essentiellement dans le notre. Son état catatonique, lié à l'exposition au joyau de mon Maître, semble être permanent. Nous le surveillons de temps à autre mais tout risque d'exposition dans votre monde à la folie de Destiny paraît être exclu. Brute et Globe sont, en revanche, bel et bien, deux créatures du Rêve, deux cauchemars comme vous l'avez bien deviné... et qui ont essayé d'utiliser la puissance de Destiny, sans grand succès à vrai dire... Quant aux Hall..."

Lucien s'arrêta. Son regard paraissait fixé sur un point situé juste derrière Jade et Mister Miracle. Ceux-ci en se retournant purent voir...


"L'homme blanc !" s'écria Jade.

"Vous vouliez me voir, Scott Free, et me voilà. Vous avez rendu un grand service, vous et Jennie-Lynn Hayden, en ayant fait échouer les machinations de Brute et de Globe. J'imagine que vous souhaitez une récompense... Je vous écoute..."

La voix était à la fois douce et profonde. Et l'homme - qui n'en était pas un - dégageait une intensité telle que Jade n'avait jamais ressenti.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 8 Mai - 21:46
Une apparition, soudaine et merveilleuse, interrompt Lucien.
Et Mister Miracle, qui est né au-dessus des jardins suspendus de Néo-Génésis, qui a survécu aux Puits Infernaux d'Apokolips, qui a visité l'Univers et connu les merveilles de milliers de morts, a le souffle coupé.
L'instant ne dure guère, il se reprend rapidement, mais... il sait. Il sait qu'il est en face du Maître de Lucien, du Maître des lieux, et du Maître de ce qu'il chérit le plus. L'Imagination. Les Rêves.
Le Rêve.

"Non."

Scott Free ajuste sa propre voix : même s'il ne parvient pas à adopter la même douceur, la même tendresse dans la prononciation de chacune des syllabes que la créature irréelle qui vient d'apparaître, il tente de le suivre sur cette voie.

"Je ne cherche nulle récompense, Seigneur Rêve."

Par instinct, il s'est reculé lors de l'apparition.
Il se reprend définitivement, et s'avance. Il est de ce fait un ou deux pas devant Jade et Lucien, et son esprit tente d'analyser la présence devant lui. Hélas, même son intellect supérieur ne lui permet pas de vraiment saisir l'immensité de l'aura, la puissance de cet être, son irréalisme total. La Boîte-Mère elle-même ne répond plus, également bouche-bée devant lui.

"A vrai dire, le seul fait de vous voir, de vérifier votre existence, est une récompense en soi. Certes, nous nous sommes déjà rencontrés, mais... les Règles qui accompagnent vos allées-et-venues m'ont fait oublier cette entrevue. Je pense subir le même sort aujourd'hui, mais... au fond, cela n'a guère d'importance.
Vous existez : quelle plus belle récompense, que de savoir que l'aspect le plus intime d'un être, ses Rêves, soient protégés par une entité telle que vous ?"


Scott Free, tenant toujours son masque dans les mains, sourit.
Comme un enfant qui fait face à une star.

"Ah... si. Si, si, si. Je crois que j'ai une idée... de requête. Pas de récompense, non. Si. Enfin, non, pas une récompense. Mais une requête."

Le Néo-Dieu se tourne fugacement vers Jade, vers Lucien. Il leur sourit, avant de fixer à nouveau son attention sur le Maître des lieux.

"Continuez. Ne vous arrêtez pas.
Protégez-nous. Sauvez-nous. Guidez-nous. Veillez sur nous. Et, surtout, faites-nous encore rêver. L'Univers, les êtres vivants, en ont besoin. Votre monde nous permet d'espérer, d'imaginer, d'envisager un avenir meilleur ; et ces Rêves, ici, deviennent des projets, des idées, des initiatives dans le monde réel.
Les Rêves nous sont indispensables : ils nous rendent meilleurs. Vous nous rendez meilleurs."


Il le fixe encore quelques instants, avant de se tourner à nouveau vers Lucien. Il s'approche, et lui serre chaleureusement la main.

"Merci. Merci pour le coup de main, pour votre Bibliothèque, pour tout."

Scott regarde ensuite Jade.

"Chère amie, je pense que notre temps ici est déjà passé... nous ne saurions prendre trop de temps ici, nous finirions pas ne plus vouloir en partir."

Il sourit, puis offre un dernier regard au Maître des lieux.

"Merci pour nous, merci pour votre oeuvre... merci pour les Hall. Je sais que vous saurez bien vous en occuper, et que vous avez leur destin à coeur. Ils le méritent, et ils méritent un protecteur aussi préoccupé et proche que vous... Daniel."

Mister Miracle esquisse un léger sourire, puis lui adresse un petit clin d'oeil à l'Homme en Blanc.
S'il a oublié de nombreuses choses de sa première rencontre avec le Maître des Rêves, il n'a pas tout oublié. Il se souvient que celui qu'il a rencontré était tout de noir vêtu, et il se souvient des quelques révélations du Haut-Père - sur un changement dans le Monde des Rêves, sur une succession, sur un Enfant des Rêves issu d'une lignée héroïque et ailée qui en est devenu le Maître.
Il ne sait pas s'il voit juste, mais il tient à tenter sa chance - pour payer ses respects sincères à celui qu'il admire vraiment.

"Bien... je suppose que vous nous ramenez ?"

De profil, entre le Maître des Rêves et Jade ainsi que Lucien, il croise les bras et attend.
Cette histoire a mal commencé, par un mystère dangereux, suivi de découvertes étonnantes, puis des visions d'horreur, mais elle finit bien. Dans la joie, le respect et les Rêves de mondes meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2185
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 17:16
Dream esquissa un léger sourire qui vint troubler l'espace d'un instant son visage impénétrable.

Il décroisa les bras et commenta simplement :

"Très bien. Je vais vous ramener chez vous"

Lucien remonta ses lunettes sur son nez et s'écarta des deux rêveurs.

"Cela a été un immense plaisir d'avoir fait votre connaissance, à vous et à votre charmante acolyte. J'espère que nous aurons l'opportunité de converser à nouveau. A cette occasion, je pourrais vous montrer ma collection des livres rêvés - mais jamais écrits - par des gens de New Genesis ou d'Apokolips. Notamment, l'intéressante intégrale des "Sonnets" de Lightray, le surprenant récit coquin de Big Barda ou les surprenants "Contes pour enfants" de Darkseid..."

Dream toussota très légèrement pour rappeler à l'ordre Lucien : l'heure était au départ.

L'incarnation de tout rêve alla chercher dans sa robe un objet qui s'avéra être une petite bourse en cuir dont il dénoua lentement le cordon... Plongeant sa main blanche, Dream en retira du sable qu'il fit glisser lentement entre ses doigts...

... pendant toute l'opération les rayons de la Bibliothèque se firent moins distincts, plus fantomatiques, Lucien disparut - faisant un signe amical de la main - et Dream paraissait de plus en plus grand, jusqu'à ce que Jennie-Lynn et Scott puissent se dire - à raison - qu'ils étaient présentement comme deux Singes dans la paume de la main de Bouddha...

*
* *

... et ils se réveillèrent.

Jade était allongée dans Central Park, à même l'herbe, humide de la rosée du matin. Il faisait jour mais il devait être encore tôt, compte-tenu de l'absence de promeneurs dans cette section reculée du parc.

Elle avait bien dormi et était parfaitement reposée. Elle ne se souvenait guère pourquoi elle était là... Elle avait répondu à une annonce... Elle était allée voir un vieil homme dans son bureau et avait décidé d'aller... au Cirque ?

C'était difficile de se souvenir... Comme quand on a fait un rêve et que l'on vient de se réveiller : tout semble légèrement flou pendant quelques minutes, puis cela se dissipe rapidement pour disparaître totalement de l'esprit du rêveur...

"C'est marrant" commença Jade. "Je ne sais plus vraiment ce qu'on fout là. Je me souviens..."

Elle se concentra. Avant d'ajouter :

"C'était comme dans un rêve. Il y avait Lyta et ce noir qui portait une armure de chevalier et qui avait des skis aux pieds. J'ai eu très peur de lui, je ne sais plus pourquoi... Mais, il y a eu cet homme blanc qui est arrivé et là..."

Lyta s'est effondrée en larmes.

"Ma copine Lyta avait l'air toute bouleversée et après je me suis réveillée à tes côtés, cette nuit, dans Central Park et je me suis rendormie..."

Cela paraissait tellement absurde...

"Et là, j'ai fait un super-rêve. J'étais avec Todd, mon frère. Il y avait aussi Lyta et tous nos amis d'Infinity. On était chez mes parents et on passait du bon temps tous ensemble. Il n'y avait pas de méchants pour gâcher la journée !"

Mister Miracle, quant à lui, en interrogeant ses souvenirs, s'aperçut qu'ils étaient légèrement moins défaillants que ceux de Jade du fait de sa condition... Mais il se souvenait à la perfection s'être réveillé la nuit dans Central Park et avoir décidé, de lui-même, de faire un nouveau somme...

... et dans ce nouveau rêve, il était à un spectacle de magie avec Thaddeus Brown. Son mentor était bien mort mais il lui expliqua qu'il ne fallait pas s'en faire. Qu'il était fait du même matériel que les légendes et que sa nouvelle existence lui convenait à la perfection. Et de même, Scott vit arriver tous les amis qu'il avait jamais perdu - notamment la douce Auralie, cette jeune fille qu'il avait rencontré chez Himon et qui avait fini atrocement suppliciée, pendue à un croc de boucher et les pieds calcinés - tous bien morts mais heureux de revoir Scott. Ils portaient une grande nappe et des victuailles et des instruments de musique... Et ils mangèrent sur l'herbe et chantèrent des chansons et firent de la magie et...

... même si ce n'était qu'un rêve, c'était un très beau rêve.

Jade se leva et s'épousseta les fesses pour virer les brins d'herbe qui y étaient collés.

"Ouais c'était un super-rêve... Faut que je te le raconte en détail et tu payes le petit-déj', OK ?" conclut-elle.

[Ce sera, je pense, mon dernier post... En espérant que tu auras passé un bon moment de RP ! Personnellement, j'ai adoré jouer avec Mister Miracle ^^ Faudra se refaire ça ^^]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/06/2014
Messages : 5315
DC : The Atom - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 21 Mai - 21:45
Les oiseaux chantent. La rosée du matin humidifie les herbes et les arbres. Les premiers joggeurs s'élancent à peine sur les chemins balisés. Les fêtards rentrent enfin chez eux.
Le jour est en pleine naissance.
Le regard de Scott Free glisse lentement sur le paysage autour de lui. Ses lèvres forment doucement un sourire, qui s'éclaire encore quand ses yeux tombent sur la jeune femme à ses côtés.

"Oui."

Il glisse lentement sa main gantée dans ses cheveux mal coiffés.

"Bien sûr. Ce serait... ce serait avec plaisir. De prendre le petit-déjeuner. Tellement humain, tellement... oui. Humain. Adorable. Passionnant."

Il sourit encore, avant de se rappeler que son autre main tient encore son masque. Il le range à sa ceinture, puis reprend.

"Bref. Je crois que nous avons beaucoup à nous dire, en effet. C'est un plaisir d'avoir fait votre... ta connaissance. Enfin, d'avoir partagé cette aventure avec toi."

Le Néo-Dieu pousse un soupir.

"C'était une aventure. Ton amie Lyta y était, et si elle a été un instant en danger, tout est rentré en l'ordre. Quelqu'un veille sur elle - quelqu'un veille sur nous tous."

D'un pas rapide et assuré, il reprend la marche et s'enfonce dans Central Park pour s'en échapper, et rejoindre une forme de civilisation pour s'y sustenter.

"Quelle aventure, oui. Beaucoup à dire. Beaucoup à évoquer. Beaucoup à en tirer. Beaucoup à en... rêver."

Et, sans prévenir, Mister Miracle explose d'un rire sonore mais communicatif.
Oui, quelle aventure. Le genre qui devrait être rééditée pour conserver cette folie de l'existence. Le genre dont on devient accro !

(HJ/ Merci beaucoup pour ce génial sujet ! Smile J'ai hâte d'en refaire un ! Quelle gestion des PNJs, bravo ! Et merci encore, j'ai essayé de faire au mieux ! Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

"Give me Liberty or give me Death"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Give me Liberty or give me Death"
» Give me a Hell Yeah!! ^^
» Give me a reason to love you
» Kylee - Never give up ! (début juin)
» Bang & Zelo -"Never Give up"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-