Un vieil ami [Gordon]

Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Sam 27 Fév 2016 - 18:08
Gotham City.
22 heures 12 minutes.
Quartier Général du Gotham City Police Department.


Les jours sombres sont de retour.
Alors que Gotham City profitait d'une période d'accalmie, suite à de nombreuses arrestations dans le domaine criminel, avec la mise hors d'état de nuire de nombreux super-vilains qui menaçaient depuis longtemps la cité et ses habitants, l'enfer est tombé sur les âmes innocentes.
L'incroyable est arrivé, une folie venue des cieux s'est déroulée dans cette ville déjà bien impactée par des décennies de crimes et d'abus, et l'Asile d'Arkham n'est plus.

Dans le cadre d'un affrontement entre la Justice League et l'Injustice League, deux groupes rivaux de surhumains hélas bien détachés de la réalité et du quotidien des hommes et femmes normaux, l'établissement psychiatrique a été le théâtre de ce combat et a été entièrement soufflé par une explosion cosmique.
En quelques instants à peine, le bâtiment a été rasé, des dizaines de personnes ont perdu la vie, des centaines d'autres ont été blessées. Plus rien ne sera jamais comme avant.

Jusque-là, Bruce avait décidé de laisser un peu la gestion de la ville à ses collègues, ses camarades, ses élèves ; conscient des dangers menaçant la structure même de la réalité, du fait des folies lancées par les monstres Krona et Libra, il avait choisi de se consacrer plus longuement à la Justice League, et aux combats spatiaux et différents que l'équipe doit mener.
Il se rend maintenant compte que cela ne peut pas durer.

Après la catastrophe de l'Asile, dont il fut l'un des témoins malheureux, Bruce a redécouvert une sensation qu'il croyait perdue, oubliée. La rage.
La colère, la haine qui explosent dans son ventre suite aux morts, aux blessures, aux destructions qu'il n'a pas pu empêcher. La colère, la haine qui hantent ses jours et ses nuits, alors qu'il ne cesse de penser aux victimes et aux exactions de ceux qui se considèrent supérieurs aux humains. La colère, la haine qui ont nourri jadis sa paranoïa et sa violence, et qui le ramènent lentement à un positionnement sévère et terrible envers lui et les autres.

Oui, la rage est revenue.
Mais il ne se laisse plus déborder.

Conscient de ne pas pouvoir réussir seul, ayant appris de ses erreurs, Bruce a changé. Il s'ouvre plus aux autres, sollicite de l'aide, reconnaît ses faiblesses et ses erreurs ; surtout, il demande de l'aide.
Il a notamment prévu de contacter tous ceux qui combattent le crime à ses côtés pour organiser une gestion commune de la ville, sinistrée et terrifiée, mais aussi de la Super-Prison Temporaire ouverte à Ivy Town.

Avant, cependant, Bruce tient à voir un autre allié.
Le premier. Le plus loyal. Le plus fidèle. Celui qui a payé un des prix les plus chers pour l'avoir aidé, celui qui a beaucoup donné pour eux et pour leur cause.

Jim Gordon. Commissaire. Policier. Héros.
Ami.

Leur relation a été compliquée, mais Bruce y tient. Et en cette heure terrible, alors que les jours sombres sont revenus, il choisit d'aller voir Jim en premier.
Seul, sur le toit du G.C.P.D., il allume le Bat-Signal et attend. Cela ne durera pas longtemps, il le sait. Jim a toujours été à l'heure, une grande qualité. Parmi tant d'autres.




Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Fév 2016 - 1:05
On frappa à la porte du bureau, un jeune officier entra tout en saluant son supérieur.

- Monsieur, les dossiers concernant l'asile d'Arkham et les dernières informations concernant les retombés.

- Parfait ! Posez ceci sur mon bureau ! Merci Johnson.

Gotham City était une ville étrange, même pour un habitué. Peuplé de dangereux criminels et d'une race de personnages toutes aussi bizarre. Gordon n'arrivait toujours pas à se faire à cette vie, lui le flic droit et fidèle, que personne ne réussi à corrompre. Le vieux resta toujours droit dans ses pompes, à combattre le crime sous toutes ses formes, en mettant toutes son intelligence et son intégrité au service de la loi.

En quelques jours, les événements avaient tourné en eau de boudin. Les héros de la ligue de Justice affrontèrent un groupe de super-vilains à l'asile d'Arkham. Un combat titanesque, qui vit le bâtiment et les environs décimés par un être machiavélique. Un humain normal n'aurait pas pu survivre à ce combat et au résultat final, qui permet désormais aux criminels enfermé à l'asile de s'échapper. La ville allait connaître une fois encore une vague de crime majeur. Gordon en avait déjà combattu plusieurs, depuis son arrivée au GCPD, le vieux n'eut presque aucun moment de repos.

- Bordel ! Grogna Gordon en jetant un dossier sur le bureau. Encore une fois les actions de ces justiciers, ne font pas dans le détail. Qui va devoir encore réparé le dégâts ? Se dit Jim à voie haute.

Il abandonna son siège très confortable pour tourner son regard derrière les vitres d'une fenêtre. La ville de Gotham semblait calme comme un lac d'été. Le calme avant une tempête terrible, Gordon sentait la merde venir à des milles. Il allait ce griller une clope, quand un signe particulier le tira de son action. En regardant les étoiles, une lumière emplit le ciel, un signe de courage pour les habitants de Gotham et la police. Un symbole que plus personne n'avait vu depuis trop longtemps. Le Bat-signal était allumé. Le nouveau commissaire, Maggie Sawyer avait sans doute mis en route le signal pour prévenir quiconque que la chauve-souris se trouvait en ville, même si dans le cas présent, Gordon n'y croyait pas.

Afin de vérifier et d'en avoir le cœur net, il attrapa son manteau en quitta son bureau. Il s'engouffra par l'issu montant directement sur les toits. Jim connaissait parfaitement le nombre d'étage à monter, l'environnement autour du toit et du signal pour y avoir passé de nombreuses heures à attendre son acolyte, le héros Batman. Jim lui accordait une immense confiance, qu'il savait réciproque. Le vieux arriva enfin au dernier étage et poussa une lourde porte, une légère brise vint directement lui lécher le visage. En regardant vers l'immense lampadaire qui servait de signal, il vit une ombre, le Batman. Jimbot les mains dans les poches faillit sourire, tout en avançant il salua son acolyte.

- Vous voilà enfin de retour Batman, après des semaines d'absence. En nous laissant dans un merdier pas possible. J'ai même dut reprendre du service, alors que je pensais à la retraire depuis mon accident. Il arriva à hauteur et tendit une main amicale. Peut importe, vous me voyez assis à rien faire en regardant la télé comme un vieux. J'ai besoin d'action et de continuer le combat. Et vous ? Vous êtes revenu pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Dim 28 Fév 2016 - 15:44
En voyant Jim Gordon monter avec difficulté sur le toit du commissariat, Bruce ne peut s'empêcher d'esquisser une forme de sourire. Même fatigué, même blessé, l'ancien commissaire refuse de laisser sa place à d'autres, et continue de mener le combat pour ce qui est juste.
A bien des égards, le véritable phare de Gotham City est cet homme, aux valeurs indestructibles, à la loyauté et à la fidélité invincibles. Il est, réellement, le héros que cette ville mérite.


"Jim."

Bruce se détache de la structure du Bat-Signal, et descend lentement pour rejoindre son camarade. Sa cape entoure toute sa silhouette, et lui préfère se réfugier dans les ombres à proximité du policier.
Bien entendu, tout sourire, toute expression a disparu de son visage.


"Vous savez très bien que je ne suis jamais réellement parti, et vous savez également pourquoi je suis ici."

Le regard blanchâtre de son masque se pose sur le visage fatigué mais déterminé du vieil homme, toujours alerte malgré l'âge et les épreuves.

"Pour mener le combat, au nom des innocents et des plus faibles, contre les forces qui les menacent et se considèrent supérieures à eux."

Il s'avance, et pose lentement sa main sur l'épaule de l'ancien commissaire. Il tente de former un sourire, mais les réflexes ont la vie dure et son expression n'est qu'une sorte de grimace, qu'il abandonne rapidement.

"Vous savez que j'étais présent lors de... l'événement. Je n'ai malheureusement rien pu faire pour empêcher l'explosion de l'Asile, et protéger ceux qui nous ont quitté à cette occasion. Cet... événement me hante, Jim. Je ne pouvais que revenir définitivement à Gotham City."

Bruce soupire, puis se détourne. Il fait quelques pas, avant de s'arrêter au rebord du toit, sur lequel il pose ses doigts gantés.

"La ville avait été pacifiée, Jim. Dans leur majorité, les menaces habituelles étaient enfermées à l'Asile, ou s'étaient faites discrètes. J'avais organisé mon absence, car mes autres... occupations avaient pris un tour pressant. A vrai dire, je ne devais pas me trouver à l'Asile ce soir-là : mes camarades de la Ligue avaient préféré agir seuls, et ma présence là-bas n'est due qu'à une forme de méfiance envers leurs capacités. Méfiance justifiée, hélas."

Il n'en veut ni à Atom, qui a payé un prix lourd pour sa participation à cette mission, ni à Barda et Superman, qui ont fait de leur mieux ; il prend pour lui l'entière culpabilité de cet échec, même si cela n'a aucune justification objective.

"Les jours sombres sont revenus. Certains des monstres habitués à l'Asile ont choisi de se venger de cet... événement en s'acharnant sur Gotham City, et j'entends les en empêcher avec toute la fermeté nécessaire. En ce sens, je sollicite votre aide et celle des services de police... mais j'ai préféré venir vous voir en premier, du fait de notre relation particulière. Pensez-vous qu'une collaboration active entre le G.C.P.D. et moi soit possible, Jim ?"

Bruce jette un petit regard en arrière, avant de fixer à nouveau l'immensité nocturne de la ville en reprenant lentement la parole. Son ton est posé, calme, sûr ; confiant et autoritaire.

"Ce n'est pas tout, hélas. D'autres criminels ont pris peur, ont été traumatisés par... l'événement. Et ils ont décidé de se délocaliser, dans d'autres villes, pour se refaire. Ce n'est bien sûr pas acceptable, et j'envisage des stratégies pour les arrêter. Il est évident que les autres polices ne sont pas adaptées pour les... cas que nous avons à traiter ici."

Il soupire, en pensant aux multiples exactions de ses adversaires. Puis se retourne, et plonge à nouveau son regard sur le visage de son allié.

"Et vous savez qu'un établissement d'incarcération a été installé à Ivy Town, mais que personne là-bas ne sait gérer notre population criminelle. Cette situation est explosive, Jim. Gotham City va être la proie d'une vague de crimes, qui va infecter le pays entier. Je ne peux pas le tolérer."

Bruce s'avance, et ouvre ses bras en continuant calmement son discours.

"Je souhaite agir ici, mais je ne peux laisser le reste du monde sans surveillance. Je vais solliciter certains... alliés, mais ils ne pourront pas agir seuls. Le G.C.P.D. est-il prêt à m'aider, Jim ? Même en dehors de sa juridiction ? Êtes-vous prêt à m'appuyer pour prendre la tête d'une coalition, nécessaire à gérer cette crise ici et ailleurs ?"

Il sait qu'il demande beaucoup - comme toujours. Mais il n'a pas le choix.
L'apocalypse s'est abattu sur l'Asile d'Arkham. Ils doivent agir, et vite, pour éviter la contagion.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Fév 2016 - 23:34
Vue de cette hauteur, la ville semblait paisible, une nuit tranquille accompagnait d'une brise légère caressant la crinière blanche du commissaire adjoint. Malheureusement, tout ceci n'était qu'une façade suite aux événements à Arkham et Batman se lança dans un monologue dont Gordon écouta attentivement chaque mots. Le justicier avait raison, la ligue de justice avait besoin de lui également, étant un membre fondateur de ce groupe de héros. Mais Gotham City était et restera à jamais la ville de Batman. Jim en était un symbole de justice de droiture, toujours apte et avide de défendre la veuve et l'orphelin, mais l'idole de la chauve-souris planera tout le temps au-dessus de la ville.

Puis le héros en vint enfin aux faits, les prochains jours et les répercutions qu'aura l'incidence dut à ce combat de titan. Les criminels allaient prendre du temps et fomenter des plans pour reprendre le contrôle de la ville. Jim comprenait parfaitement son ami, il pouvait compter sur l'aide du policier, Gordon fut l'un des premiers à aider Batman lors de ça toute première apparition, il crut en lui et c'est toujours le cas.

La chauve-souris demanda enfin l'aide à Gordon, mais Jim ne pouvait pas prendre une décision aussi hâtive, aussi imprévue et changer ses plans. Barbara était revenue et ce remet à peine de son traitement qui lui permet désormais de retrouver l'usage de ses jambes. Puis participer à la course aux criminels sur deux fronts, sera éreintant pour un vieillard comme l'ancien commissaire. Maggie ne le laissera certainement pas partir, elle avait besoin de son aide, besoin de trouver l'icône Gordon à ses côtés.

- Je comprends parfaitement vos besoins actuels Batman, j'ai moi-même beaucoup de travail en ce moment avec ce foutoir. Mon groupe ne peut pas combattre sur deux fronts en même temps. J'ai besoin de rester ici.

Il caressa sa moustache, avant de reprendre.

- Vous devez certainement être au courant, j'ai repris mes fonctions depuis peu, malheureusement je ne suis plus le commissaire. Mon nouveau rôle consiste seulement à aider et conseiller notre nouveau commissaire, je ne suis qu'un adjoint. Sawyer fait un boulot énorme et laisse beaucoup de force dans notre combat actuel, sans compter la poursuite des évadés d'Arkham.

Le vieux commença à faire les cent pas sur le toit, il plongea son regard sur le faible halo de lumière projetant le Bat-signal. Il pensait à Barbara remit sur pied, la venue de Marcy dans les rangs du GCPD. Pourquoi ne pas partir pour Ivy Town un moment et aider les forces présentes, pour contrôler le transfert des fuyards et mettre en place un plan de haute sécurité. Il ne s'agirait que de quelques jours, un mois environ, pour tout mettre en place.

- Je pense pouvoir aider et prendre un peu de temps pour rejoindre ce nouveau pénitencier. Avant, je dois prendre quelques précautions et prévenir mon supérieur. Vous avez toujours put compter sur moi et je ne laisserais pas tomber un allié dans le besoin.

Batman avait besoin de lui, une aide précieuse et Gordon restait toujours fidèle à ses principes. La chauve-souris était une alliée de poids et le GCPD ne pouvait pas se permettre de le perdre. Même si la Bat-family était dans le coin, le vrai héros de la ville c'était lui.

- Alors ! Maintenant exposez-moi votre plan .
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Jeu 3 Mar 2016 - 22:06
A son tour, Bruce écoute silencieusement les réponses et le discours de Jim Gordon.
Et ne peut retenir une esquisse de sourire en les entendant.


"Oui."

Il acquiesce lentement, avant de se renfoncer dans sa longue cape bleue-marine, qui entoure à nouveau tout son corps dans les ombres du toit du commissariat.

"Je suis informé de votre statut au sein du G.C.P.D., et sur les fonctions exercées par Madame Sawyer. Votre décision de reprendre l'insigne, malgré votre blessure et votre quasi-retraite, est noble, Jim."

Son visage se tourne, son regard dérive à nouveau sur les toits de la ville. Quelques lumières s'allument, d'autres s'éteignent, une sirène de pompier se fait entendre, puis une poignée de klaxons et enfin les bruits de circulation.
Il soupire, puis reprend lentement la parole.


"J'apprécie grandement votre proposition de vous rendre temporairement à Ivy Town. J'avoue que j'espérais une telle offre, et je suis persuadé que vos collègues là-bas sauront prendre tous vos conseils et vos suggestions pour permettre à la situation d'être gérée au mieux."

Bruce glisse à nouveau le regard blanchâtre de son masque pour se plonger dans les yeux fatigués du vieil homme.

"Mon plan est simple, Jim. Terreur, traque et contrôle."

Sa voix se fait plus dure, plus tranchante. Tout son corps se raidit, comme crispé autant par le discours que par les motifs qui le justifient.

"Imposer la terreur chez les criminels et les super-vilains, les toucher en plein coeur pour qu'ils n'osent pas, pour qu'ils réfléchissent à deux, trois, quatre fois avant de tenter quelque chose. Ici, à Ivy Town ou n'importe où ailleurs."

Bruce lève son bras, et dénombre ses principes sur ses doigts. Le pouce est levé, rapidement suivi de l'index pour détailler sa deuxième idée.

"Traquer ceux qui commettent l'erreur d'essayer malgré tout de commettre leurs méfaits. Mais surtout traquer ceux qui ont détruit l'Asile, qui ont tué des innocents et provoquer cette situation. Il n'est pas acceptable que l'Injustice League s'en sorte après tout ça."

Le majeur rejoint les deux autres doigts pour expliquer le dernier concept.

"Et contrôler ceux qui sont arrêtés, pour éviter des évasions et une situation encore explosive. L'incendie s'est déclaré, Jim, et je veux autant empêcher sa propagation qu'étouffer les flammes. J'y arriverai, mais pas seul."

Bruce impose un petit silence, avant de reprendre doucement.

"Demain, je réunirai mes... camarades locaux pour mettre en place la stratégie. Tous ne resteront pas ici, certains seront détachés à Ivy Town ou ailleurs. J'entends imposer une véritable organisation, pour coordonner les actions et ainsi éviter toute perte de temps et d'énergie. Et j'espère que la police pourra y participer."

Il s'avance, et glisse son regard vers la porte d'accès aux escaliers et aux étages inférieurs du commissariat.

"Je vous remercie de vouloir rejoindre Ivy Town. Pouvez-vous également présenter ma proposition à la commissaire, et organiser une entrevue ? Dans les meilleures conditions possibles ?"

Bruce esquisse une sorte de grimace, presque un sourire. Il sait que tous les flics ne le portent pas dans son corps, et pour venir de Metropolis, Maggie Sawyer a plus l'habitude de super-héros clairs et positifs que la réputation qu'il a et à laquelle il tient ici ; autant demander à un allié de préparer au mieux l'entretien avec sa nouvelle "chef", pour simplifier un rendez-vous qu'il veut efficace.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Mar 2016 - 0:48
Jim Gordon et le Batman sur le même toit depuis fort longtemps. Le vieil homme écouta très attentivement son ami de longue date et ne l'avait pas entendu parler de cette manière depuis... Il n'aurait pas réussi à le dire. Le héros ruminait trop, avait envie de vengeance et le moustachu comprenait la détresse dont il faisait preuve. Depuis l'accident à l'asile et la fuite des criminels, Jim sentait comme une corde relier à un poids investir son coup. L'homme avait une envie subite de se jeter dans le vide, profiter de la descente pour rire et finir en purée sur le béton en contrebas. Une pensée en somme sordide et avant tout morbide, la ville avait besoin de l'homme, du symbole d'honneur et de droiture. Puis Maggie seule à mener la barque du GCPD, en train de jongler avec le maire et les différents politiques, autant se tirer une balle dans le pied.

Pire encore, le vieux bonhomme sentait un frisson lui parcourir le dos, glisser le long de la colonne vertébrale. Batman lui demandait à parler à Maggie de son retour et surtout pour obtenir l'aide de l'enquêtrice. La pauvre femme était sur les nerfs depuis un moment, à votre avis pourquoi est-elle venue chercher l'ancien. Alors qu'il vivait comme un paresseux à rien foutre toute la journée. Pas plus mal en vérité, Jim flétrissait à ruminer dans son canapé à voir les Knicks perdent leurs derniers matchs. Le pire Gordon avait perdu une centaine de dollars pour avoir parié sur ces crétins. Les joueurs sont payés trop chers pour au final n'avoir aucun résultat sur le terrain.

Il farfouilla dans la poche intérieure de son blouson et en ressorti un paquet de cigarette et un briquet. Quelle manie, en réfléchissant le moustachu avait le réflexe de sans griller une petite.

-Malheureusement, ne comptez pas trop sur une entrevue amicale mon ami. En ce moment la patronne est submergée de boulot. Avec l'incident, la mairie qui demande des comptes et recherche des coupables. La paperasse s'accumule sur son bureau. Même mon aide ne lui suffit pas, pourtant j'investis toutes mes forces dans la bataille. Malgré tout, je ferais mon possible pour qu'elle trouve un moment pour venir discuter.

Gordon repensant aux paroles de Batman, qu'il allait regrouper son équipe de Bat-justicier. La famille autour de lui était importante et agissaient souvent en remplaçant de Batman, ils seraient très utile dans le combat à venir. Jim tirait de longue bouffée sur la clope, profitant de la fumée au fond de la gorge et rejetant le surplus en faisant des petits cercles ( je pense à Bilbon en écrivant ses lignes ).

- Avant de partir à Ivy Town, vous devriez me donner les informations sur le dispositif à l'intérieur du complexe. Je veut savoir comment se comporte la structure, s'il est possible de détruire les murs à l'aide d'explosif. J'aimerais pas subir une attaque et avoir un autre accident aussi important là-bas. Nous serions en très mauvaise posture, encore plus que maintenant. Je pense aussi à demander de l'aide à quelques personnes de mon entourage pour m'aider dans cette entreprise. Il faudra que je passe quelques coups de files.

Gordon posa le pied sur la corniche, laissant son regard vagabondait sur le décor en bas. Des gens sortaient de chez eux pour aller bosser. Des sirènes raisonnaient au fond de ce paysage étoilé. Il se laissait emporter par cet instant silencieux et le décor se dessinant devant lui. L'homme ne se lassera jamais de contempler ce panorama, à cette hauteur il trouve la ville parfaitement calme et qu'elle vaut la peine d'être sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Lun 7 Mar 2016 - 22:19
Bruce acquiesce en silence, tandis que son vieil ami détaille les difficultés actuellement subies par la nouvelle commissaire de Gotham City. S'il sait que leur relation n'est pas, et ne sera jamais, aussi dynamique, constructive et loyale que celle qu'il partage avec l'homme à ses côtés, il espère que les conditions terribles auxquelles ils sont confrontés leur permettra d'aller de l'avant, et de réussir tout simplement le défi qui leur est lancé.

"Jim."

Il s'avance.
Sa voix est grave, déterminée. Sa main se lève lentement, et son index pointe la main de l'ancien commissaire de police, revenu en temps de crise vers ses seuls et uniques amours : la Loi et l'Ordre.


"Ceci devrait être définitivement banni de votre vie. Nul besoin d'obscurcir votre retraite avec un nuage de fumée qui nous chagrinerait tous."

Il vise bien sûr la cigarette sortie, allumée et fumée par son camarade. Bruce esquisse une grimace en forme de sourire, avant de pousser un profond soupir. A nouveau, il s'avance et s'arrête juste à côté Gordon, à un pas cependant du rebord. Son regard se perd également dans l'horizon de Gotham City.

"Les informations sur la Super-Prison Temporaire vous seront transmises avant demain matin. La structure a été construite par le professeur Ray Palmer, grâce à la technologie d'Atom, qui protège depuis des années la ville. S'ils n'ont pas notre... expertise sur la gestion de nos menaces, leur science de miniaturisation, et l'expérience d'Atom dans des sphères terribles, impliquent un degré de sérieux qui devrait permettre de compenser quelques difficultés. Au moins au début."

Bruce se tourne vers Jim. Il croise lentement les bras, un air bien sûr soucieux passant sur son visage.

"Vous n'irez pas seul. J'entends dédier l'un de mes... alliés à Ivy Town, et plus particulièrement à la Super-Prison Temporaire. Autant pour montrer au monde qu'elle est sera autant protégée que cette ville, que pour effectivement offrir un appui important à Ivy Town. Je crains que cette cité ne fasse l'objet d'une vague d'ombres d'ici peu."

Le silence s'impose à nouveau entre eux.
L'esprit de Bruce glisse, s'échappe de Gotham City et des préoccupations du présent. Il dérive vers Ivy Town, vers Atom, vers les problématiques actuelles de la Justice League et le destin du Multivers, bien sûr menacé. S'il sent, s'il sait que l'équipe a besoin de lui, son coeur est déchiré de devoir utiliser ainsi son temps pour des dangers aussi cosmiques, alors que sa ville, sa cité, ses responsabilités sont encore sous le coup d'attaques potentielles, et de drames éventuels ; il est tiraillé entre ses tâches, ses activités, et craint de mal faire - et de devoir faire face aux terribles conséquences qui peuvent en découler.

Bruce soupire à nouveau, et se prépare à reprendre la parole pour entamer son départ, quand la porte d'accès au toit s'ouvre à la volée.
Instinctivement, il se retourne, sur la défensive ; la main sur sa ceinture, sur le Batarang rangé, prêt à être arraché et envoyé vers le nouveau venue. La nouvelle venue, plutôt.


"Ah."

Sa voix est lente, calme ; mais il ne peut véritablement cacher la mauvaise surprise qui l'étreint, qui se sent dans son intonation et dans le raidissement de sa stature.

"Bonsoir, commissaire."

Bruce relâche sa ceinture, se déplace sur le côté puis recule, pour se placer légèrement dans les ombres. Il croise les bras, et laisse sa cape repasser sur le devant, pour créer une forme noire quasi-parfaite.
Définitivement sur la défensive.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2016 - 0:14
Un bordel. Voilà ce que c'est. Ces imbéciles de la Justice League ont foiré de façon monumentale et au lieu de rester pour réparer les pots cassés, ils ont battu en retraite comme des lâches. Avec tout le respect que je dois à Superman, s'ils osent remettre les pieds à Gotham, je me chargerai personnellement de faire un nœud avec leur œsophage. Ne me demandez pas COMMENT. Je vais juste… Le faire. Point. Quel bordel. Je savais que la tempête approchait. Qu'est-ce que je raconte. Elle a DÉJÀ commencé! Et comme de fait, les ordres de la mairie sont abrutis, comme d'habitude : envoyer une partie des forces du GCPD en renfort à Ivy Town. Pour s'occuper de la Super Prison Temporaire. Et comme Jim n'était pas là pour calmer le jeu (et je comprends maintenant pourquoi), j'avais explosé et pas qu'un peu. Trop, c'est trop. Non mais!

Quand j'avais appris que Jim avait manqué la fin de la réunion du conseil de ville pour faire causette avec Batman, j'avais sauté dans ma voiture de fonction et sirènes hurlantes, j'étais arrivée ici. Je respecte Batman. Entre autre parce qu'il m'a déjà sauvé la vie. Mais cette fois, mon amitié passe APRÈS mon sens du devoir. Pour Gotham. Pour notre ville. Cette fois, la tempête va être d'une violence inégalée. Et sincèrement? Même avec un certain groupe d'individus en renforts, Gotham va s'en sortir avec des cicatrices. Je ne fais pas de miracles. Mais je ne me rendrai pas sans combattre et je crèverai avant d'abandonner mon poste. J'ai juré de protéger et servir en devenant policière. Je mourrai flic ou rien du tout. Je gravis les escaliers quatre à quatre et arrivé au toit, j'ouvre la porte à la volée. Mes yeux lancent des éclairs. Traduction : Mags n'est pas contente.


« Gordon. Tu dégages de Gotham et vite. Je te veux le plus loin d'ici possible. Vas à Ivy Town, amènes Marcy avec toi et nos flics les plus incorruptibles. Et si tu peux amener Barbara, fais-le. Toi aussi Batman, tu dois partir et vite. La populace est sur le point de péter le câble du siècle et déjà qu’il y en a qui veulent lyncher la Justice League pour Arkham, je n’ose imaginer ce qui va arriver s’ils te mettent la main dessus.

Parce que messieurs, nous allons avoir un sacré bordel à Gotham. Au mieux, nous nous ramassons avec une émeute sur les bras. Le centre-ville brûle mais on gère. Au pire, Gotham implose pour de bon et le GCPD va mourir jusqu'au dernier officier pour protéger les innocents. Ce sera sanglant. J'ai appelé en renfort le SCU et mes collègues de Star City. Je n’ose faire intervenir mes contacts du gouvernement... »


Je n'ai ni le temps pour la diplomatie, ni pour le tact. La vie de mes amis est en danger et si je peux au moins les sauver, je le ferai. Si la ville décide de sombrer dans le chaos, je ferai personnellement le nécessaire pour limiter au maximum les dégâts. Mais je ne peux pas impliquer Gordon là-dedans. Jamais de la vie. Si j'échoue, tout le GCPD qui risque d’y passer. Aussi, si Gordon n'est pas là, je pourrai passer plus de temps à commander les Outlaws au lieu de commander au GCPD depuis mon bureau. Les choses vont devenir très laides très vites et je n'ose imaginer ce qui va arriver si nous n'arrivons pas à calmer le jeu. En fait nous n'arriverons jamais à calmer le jeu. La population de cette ville est pour la plus part à un cheveu de retourner au statut animal. Il va être temps de ressortir mes bons vieux plans d'urgence. Hélas, trois fois hélas…

Je ne me suis pas encore vue mais je suis dans un état lamentable. Les cernes, le teint pâle et avec un uniforme de police très foncé, j'ai presque l'air cadavérique. Je ne me souviens plus de ma dernière nuit complète ou de mon dernier vrai repas. Je n'ai pas le temps pour cela. Le bordel va se déclarer et si je ne suis pas glaive au poing et bouclier levé, le moral des troupes va fondre comme neige au soleil. J'ai fait réquisitionner tous les appareils, les dirigeables, les hélicoptères, tous les véhicules du GCPD et j'ai déjà quatre ou cinq points d'urgence pour acheminer les blessés. Mais ce ne sera jamais assez. Je le sais. Je suis en train de faire une tâche impossible : vider l'océan avec un seau. Mais je vais quand même essayer, même si c'est futile. Je vous garantis que je vais tenter ma chance malgré tout. Gotham est sous ma responsabilité, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 16:03
Gotham vivait une bien sombre époque, encore plus grave qu'à l'accoutumé. Le vieux flic le savait trop bien, malgré le calme et l'environnement des toits, la folie grandissait dans les rues de la ville. La peur, l'appréhension des habitants sur leurs gardes, guettant le moindre signe suspect au-dessus de leurs épaules. Après l'implosion d'Arkham la ville devenait une véritable poudrière, la police ne pourra pas contrôler chaque mouvement criminel, chaque groupe mafieux qui pourra se former. Gotham devenait donc le centre des opérations et malheureusement Gordon devait quitter son domaine pour un moment.

- Que voulez-vous mon ami, j'ai essayé bien dès fois de stopper cette saloperie. Mais dans les moments de stress, elle est ma seule amie. En tirant dessus, je peux réfléchir convenablement, sans trop de pression. Dit-il quand Batman lui démontra les méfaits de la cigarette.

Toujours appuyait contre la corniche du toit, Gordon avait la vision parfaite. Il écoutait attentivement les paroles du justicier concernant la prison. Ray Palmer avait donc mis ses travaux aux services d'une nouvelle super-prison. Gordon avait déjà entendu parler de l'homme et de ses différentes capacités intellectuelles et ses travaux sur la miniaturisation. Ivy Town l'attendait et devenir le protecteur de la prison allait-être un véritable fardeau, un nouveau poids sur ses épaules. Mais une parole est une parole, il ne pouvait pas reculer. Quand la porte du toit s'ouvrit brusquement laissant apparaître Maggie.

Le commissaire était fatigué, Jim arrivait à le voir sur son visage. Le vieux avait quitté la mairie pour s'entretenir avec Batman, préférant lâcher ces crétins de politique qui lui avait toujours sire les pompes. Gordon fut choqué quand Maggie lui demanda, même lui ordonnait de quitter la ville le plus rapidement possible. Le vieux resta stoïque, la jeune femme semblait presque perdu et l'homme l'imagina s'effondrer de fatigue à ses pieds. L'adjoint vint à sa hauteur :

- Maggie du calme ! Tu vas finir par exploser, regarde-toi ! Tu es l'ombre de toi même. Il esquissa un large sourire, comme un père à une fille tout en regardant Batman et désignant Maggie de la tête. Voyez-vous Batman, cette femme est énormément têtue, incapable de prendre du repos. Pourtant ! Pas faute d'avoir essayé de la convaincre.

Gordon balança la clope encore fumante et prenant une courte inspiration pour répondre à la demande de Maggie.

- Je quitte Gotham un moment Maggie et Marcy viendra avec moi comme convenu. Par contre, je laisse mon équipe ici, tu en auras plus besoin que moi. Barbara pourras te soutenir et elle ne voudra pas quitter la vite aussi rapidement après son retour. Je vais à Ivy Town voir cette nouvelle prison et proposer mon aide. Mais je reviens rapidement et cette fois, si tu ne l'as pas encore fait. Nous botterons des culs ensemble.

Batman se trouvait toujours dans l'ombre, Gordon ne s'inquiétait pas, une habitude la part de ce héros. Gordon souhaita que Maggie comprenne son choix, son groupe d’intervention restera à Gotham pour la soutenir. Bullock en prendra le commandement.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 539
DC : Mister Miracle - The Bat - Garth - Sportsmaster
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Sam 12 Mar 2016 - 19:55
Comme à son habitude, Bruce reste silencieux, préférant observer et analyser les réactions et les discours avant d'agir. Et il fait bien, car l'arrivée brutale de Maggie Sawyer lui apporte énormément d'informations sur la nouvelle femme forte de la police de Gotham City, qui n'entend pas se laisser faire - par quiconque, lui y compris.

"Il me semble qu'être têtu est l'une des qualités requise pour le poste de commissaire du G.C.P.D."

Il fait un pas en avant, sortant légèrement des ombres. Sa cape recouvre cependant encore tout la majorité de son corps, créant une allure si étrange et ténébreuse pour sa personne.

"Avec, bien entendu, un penchant pour l'insomnie, un coeur bien accroché et le goût pour les discussions nocturnes sur un toit."

Le regard blanchâtre de son masque se fixe sur le visage de la commissaire. Sa voix se fait légèrement plus sèche et directe.

"J'ose espérer que vous possédez toutes ces qualités, commissaire Sawyer."

Il reste silencieux quelques instants, avant de tourner son attention vers Jim Gordon. Son ton redevient plus calme et agréable.

"Les éléments nécessaires à votre installation à Ivy Town vous seront adressés dans les heures à venir. L'identité de vos futurs alliés sur place également. Nous resterons constamment en contact, soyez-en assuré."

Bruce sort son lance-grappin d'une des multiples poches de sa légendaire ceinture, avant de lever le bras. Cependant, il repose son regard sur Maggie Sawyer avant d'appuyer sur la gâchette.

"La réaction des habitants de Gotham City est compréhensible, commissaire. Lorsque de telles catastrophes surviennent, l'instinct pousse le peuple à s'en prendre à ceux qu'il considère responsables - à tort, trop régulièrement. C'est pour mettre fin aux lynchages, aux vengeances, aux actes de violence, aux folies nées de l'émotion que les forces de police ont été instituées comme des arbitres neutres et apaisants. Je suis persuadé que, malgré la situation actuelle, si difficile, le G.C.P.D. saura suivre cette voie pour respecter son serment et sa mission."

Le grappin est expulsé puis s'entiche dans le mur d'un bâtiment en face. Bruce se maintient cependant encore sur le toit du commissariat, pour une ultime réplique.

"Et soyez assurée que je vous y aiderai au mieux. Je n'entends pas quitter Gotham City, commissaire. Je ne laisserais pas ma ville - ni maintenant, ni jamais."

Plongeant un regard déterminé sur le visage de la jeune femme, il souligne ainsi la portée de ses mots avant de se laisser filer par le dispositif du grappin.
Bruce file alors dans les airs, devenant rapidement juste une ombre dans la nuit. Il se fond dans les ténèbres, puis se lance dans la suite de sa ronde. Cette discussion, finalement rapide vu l'accord de Gordon et l'état nerveux de Sawyer, n'est qu'une étape dans sa nuit ; il n'entend pas faire relâche quand le danger menace sa ville.


(HJ/ Je vous remercie pour ce sujet, qui a permis des mises au point nécessaires. A la réflexion, je ne voyais pas l'intérêt de continuer longtemps, notamment par le biais d'une dispute stérile entre Batman et Maggie ; je raccourcis, donc, même si j'ai apprécié vous lire et écrire avec vous. A bientôt en jeu très certainement. /HJ)


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2016 - 22:54
Gordon, foutue tête de cochon. Mais c’est comme ça que je l’aime. Il sait que j’ai pleine confiance en son jugement. En même temps j’aurais vraiment préféré qu’il quitte temporairement avec Barbara. Une chose est sûre, les Gordon et les Sawyer doivent avoir un ancêtre commun quelque part. En tout cas j’esquissai un sourire quand il me fit savoir qu’il comptait bien revenir botter des culs avec moi. Ça va me faire plaisir tiens. Après tout, quand on y pense, le GCPD c’est une grande famille. On botte des culs ensemble dans la joie et l’allégresse. J’espère que les opérations de Gordon à Ivy Town vont bien se passer parce que si quelqu’un vient lui faire des emmerdes, je me ferai un plaisir de prendre le premier transport en direction de cette ville pour réarranger le portrait de ces gêneurs. On ne touche pas à Gordon.

Quant à Batman… Il a dû se lever du mauvais pied parce que nos rapports sont d’ordinaires plus cordiaux. Enfin bon. Je n’ai pas de leçons à recevoir d’un type qui dit que c’est sa ville mais qui n’a pas pu empêcher la destruction d’Arkham. Enfin on ne va pas jouer à qui la faute. Il y aura bien assez de travail pour deux. Ou trois, ou dix, ou quinze. Le GCPD va faire comme il a toujours fait : protéger cette ville. Je mourrai avec un flingue à la main si nécessaire. Une chose est bien claire pour moi : cette crise, comme toutes les autres avant elle, va laisser des marques mais Gotham y survivra. Nombreuses sont les villes qui ne s’en relèveraient pas mais Gotham? Malgré le fait que ce soit potentiellement la ville avec le pire karma de l’univers, elle y survivra. Si vous tenez le coup à Gotham, vous pouvez tenir le coup face à n’importe quoi. Et c’est peu dire.

Je regarde Batman partir en me disant qu’il peut bien prétendre ce qu’il veut, dans l’absolu, ce n’est pas sa ville. C’est notre ville. Il est du devoir de tous les citoyens de Gotham d’œuvrer pour le bien commun de cette agglomération si emblématique pour plusieurs d’entre nous. Cette ville ne s’est pas bâtie par la volonté d’une seule personne. Elle s’est bâtie avec nos efforts collectifs et cela se poursuivra bien après notre mort. Je pense à des gens comme Bruce Wayne qui malgré une tragédie a su rester une bonne personne. C’est dommage qu’il ne fasse pas de politique. Maire de Gotham? Pourquoi pas. Gouverneur? Sénateur? Il pourrait aller loin tout en restant intègre. Honnête.  Jim est génial aussi mais c’est un homme de terrain. D’action. Et justement, parlant de Gordon… J’ai quelques mots de dernière minute avant de retourner au boulot.


« Gordon, restes en vie d’accord? Et si tu as besoin du GCPD en renfort, tu sais qu’on viendra. Je dois rencontrer le chef du GCFD en prévision de l’application d’un éventuel plan d’urgence. Bon courage et bonne chance. Tu sais que je ne suis pas du genre à croire à la chance, au hasard ou à la religion mais… Tu comptes à ce point pour moi que je prierai pour toi si ça peut aider. Bonne chance Gordon… »

Sur ces paroles, je quitte le toit pour aller me charger de cette réunion dont j’ai parlé. Je veux m’assurer d’être prête au maximum pour la tempête qui s’en vient. Car tempête il y aura. Mais nous survivrons. Et quand on reconstruira Arkham, le GCPD sera là pour protéger le chantier. Je doute que notre faune locale nous laisse faire sans interférer. Mais bon. Un problème à la fois. On va commencer par régler cette situation puis on passera à la suivante. Tu vas me manquer Gordon parce que comme dans toutes les situations de merde comme celles-là que j’aime avoir tes conseils. Mais bon. Nous avons tous nos responsabilités. De retour dans mon bureau, un de mes policiers m’informe que le chef du GCFP est arrivé. Allez. C’est parti pour un nouveau round de discussion. Mais nous survivrons à cette crise. Pourquoi? Parce que Gotham est éternelle…

FIN.

HJ: Je te retourne le sentiment, Batman. C'est un plaisir d'avoir pu jouer avec vous deux. Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
 

Un vieil ami [Gordon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joseph Gordon-Levitt
» Sir Cosmo et Lady Duff Gordon
» ciné cure rare du vieil acteur
» [Beau livre] Les Carnets de Gordon McGuffin
» [Gordon, Noah] Le médecin d'Ispahan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: GCPD Central-