Un nouveau duel pour la fierté [PV Barry Allen]

Invité

MessagePosté le: Lun 7 Mar 2016 - 14:14

Durant son trajet pour rejoindre la ville de son ennemi, le gorille se léchait ses larges mains. Pour réussir à sortir de cette nouvelle cellule d'Afrique, il dut corrompre un autre singe avant de lui fracasser le crâne sur l'un des murs. Grodd réussissait toujours à prendre la fuite, avant de retourner derrière les barreaux, à chaque fois à cause de ce stupide bolide, le Flash. L'homme connut comme étant le plus rapide du monde se foutait royalement du gorille, alors que ce singe était l'un des primates les plus intelligents grâce à ses dons. Il fut capable de se transformer en humain et à battre son ennemi, avant de reprendre sa forme. Cette expérience fructueuse sur le moment, devint un désastre lors de son retour en gorille. Son cerveau d'humain n'était pas assez puissant, comment ces hommes pouvaient avoir de tels pouvoirs avec un grain d'intelligence dans le crâne. Le gorille rechercha un moyen de battre son ennemi durant sa cure de jouvence derrière les barreaux de la cellule. Il considérait l'environ et ses gardes comme une maison de repos, après avoir mis ses travaux en place.

Le train commençait à ralentir, le voyage était extrêmement long. Le singe n'aimait pas les longs trajets à ne rien faire. Pour lui, passer une journée à se tourner les doigts n'étaient pas du tout productif. Malheureusement, durant sa fuite et son détour vers une route capable de le mener vers ce continent. Grodd avait complètement oublié de prendre du matériel pour son futur projet. Heureusement, il avait établi une petite base secrète à Central City dans le coin secret des Lascars en espérant que Flash ou la police ne l'ai pas encore découvert.

Le wagon secouait beaucoup, son voyage dans ce foutu taudis que pouvait-être le wagon à marchandise. Pourquoi avoir choisi ce coin. Pour ne pas effrayer les passagers, voir un gorille aussi énorme qu'imposant assis sur une banquette, à scruter le moindre voyageurs pouvait foutre la trouille, compréhensible non. Les freins du train se mirent à siffler, le chauffeurs appuya sur la sirène pour annoncer son arrêt définitif. Le gorille se délecta de retrouver cette petite ville, celle où tout commença pour lui. La ville qui vit la première invasion des primates sur une ville humaine, celle que Grodd voulait conquérir après la défaite subit contre le Flash.
Cinq minutes plus tard, le train se stoppa,  les premiers passagers descendirent des wagons inondant la gare comme des insectes grouillant. Central city était une ville jeune et pleine de vie et Grodd adorait voir les humains vaquaient à leurs occupations tout en élaborant des plans pour les contrôler. A ce moment, la porte du wagon à marchandise s'ouvrit et un contrôleur entra. Grodd se planqua derrière des conteneurs et utilisa son pouvoir mental. Il prit le contrôle du pauvre homme et lui demanda de le faire descendre en secret.

Le singe et l'homme passèrent à l'arrière et quittèrent la rame sur le chemin de fer. Ils s’engouffrèrent par une porte dérobé, menant sur un terrain nu, le singe abandonna son objet et lui demanda de retourner à son poste. En quittant le cerveau de l'homme, le singe se sentait seul, encore une fois. Alors qu'il allait en direction du Cimeterre Avenue, quelqu'un essaya de le contacter par la pensée. Son vieil ami/ennemi, Solovar projeta son esprit dans le sien et lui demanda de stopper cette nouvelle folie

" Grodd ne vas pas plus loin ! Tu subiras une nouvelle défaite en te mesurant à Flash. Tes plans sont toujours vouaient à l'échec mon ami! "

Grodd stoppa la marche, un rictus leva l'une des ses babines et découvrit ses crocs. Solovar évoqua l'amitié, alors que Grodd le trahit au moment propice, au moment de prendre le contrôle de Gorilla City. Ensuite Solovar contacta le Flash pour détruire son ancien allié. Grodd déclara

" L'amitié ! Ne parles pas d'amitié Solovar nous nous sommes trahis tous les deux. Toi en contactant ce stupide humain. Tu as raison, j'ai subit trop de défaite durant mes combats contre cet humain, aujourd'hui je prendrai ma revanche. "

Sur ces derniers mots, Grodd coupa toute communication mentale. Il s'élança dans le terrain vague en utilisant l'élan de ses pattes avant. Le gorille devait retrouver la planque avant que Solovar ne contact son ennemi de toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 7 Mar 2016 - 17:27
Barry Allen était encore au travail. Il était sur un cas qui laissait présager qu'un des criminels les plus sordides de Central City était sur une nouvelle lancée de meurtre. C'était donc un de ses rapports que Flash détestait faire, mais qui nécessitait toute son attention.

Les nombreuses plaies ouvertes de couteau ainsi que le poison de toute évidence tiré de substance médicale nous laisses croire que le meurtrier est le docteur Michael Christian Amar, se faisant appelé Murmur. Évidemment des analyses plus complètes du sang prélevé sur la victime seront à prévoir, le dossier a été envoyé au bureau de Patty Spivot spécialiste en ...

Flash, mon ami. L'image projetée dans la tête de Flash était celle de Solovar, leader de la nation souveraine de Gorilla City. Récemment Flash avait piloté l'extradition de Grodd vers Gorilla City. Iron Height n'était ne pas équiper pour gérer le monstre de 350 Kg soit tout prêt de 770 lbs. Sa force brute ainsi que sa puissance mentale était trop à gérer malgré ce que pouvait en dire le directeur Wolf. Il s'attendait donc à ce que l'appel de Solovar soit pour lui confirmer le transfert réussi de Gorilla Grodd dans les geôles de Gorilla City. Cependant, rien n'était aussi simple avec Grodd.

Grodd c'est échappé. Il c'est libéré du premier Train. Selon ce que j'en sais il est toujours à votre Gare la Central City Rail Station.

Si Murmurr était sordide, Gorilla Grodd était avec Reverse-Flash la plus grande menace pour Central City. Chaque combat contre lui était un combat de force contre vitesse. Que ce soit la force physique ou la force mentale. Flash n'aimait ne pas devoir affronter Grodd, mais il n'avait pas le choix, il était celui qui le connaissait le mieux et qui était le plus en mesure de l'aider. Car oui, dans son coeur, il espérait toujours que Grodd pouvait être réformé et réintégré à la société de Gorilla City, un souhait que partageait Solovar.

Il enfila donc son costume de Flash en moins d'une seconde et se rendit sur les quais de la gare. Le train de prisonnier n'était pas bien dur à repéré, il s'agissait d'une locomotive certes standard, mais les wagons avaient tout le logo de Star labs et d'Iron Height étampé dessus, bien que ceux-ci soient camouflés en wagon de marchandise. Avec tout les métas et les dangers de ce monde Iron Height avaient lancé un contrat pour Star Labs afin de créer de véritable prison roulante. Cependant, cela n'avait pas suffi à garder Grodd captif. Au vu du transfert de ce prisonnier si particulier, la gare avait été fermée au public, ce qui évidemment permettrait de réduire le nombre de pertes civiles...

GRODD! TU TE CACHES? TU AS PEUR? Cria Flash, essayant d'attirer l'attention de l'égo surdimensionné du gorille. Aucune réponse il n'était donc pas dans les environs. Flash décida donc de remonter les rails, tout en criant après le gorille. De toute façon, avec Grodd, il n'y avait pas d'effet de surprise.

GRODD SE CACHE, COT' COT' COT, il a peur de Flash.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2016 - 0:27
Tout en s'enfonçant sur le terrain, le gorille laissa son esprit vagabonder aux alentours. Il écoutait les bruits environnementaux, la moindre personne pensante dans les environs. A force de laisser son esprit se baladait et plonger au fond des souvenirs des gens, Grodd se sentait de moins en moins un gorille. Il pensait être un humain, en utilisant ses pouvoirs trop souvent pour prendre le contrôle des gens, le singe avait certainement perdu la tête ou était-ce tout simplement enfoui au fond de lui depuis toujours. Les pouvoirs reçus par ce pilote stellaire l'on-t-il changé ? Grodd devait répondre à cette question avant de reprendre le combat. Alors qu'il allait arriver à la fin de son parcours, la route traversant juste devant ses yeux et soudain il pensa à une chose. Un nouveau plan lui vint, une idée formidable, elle permettrait de rivaliser avec Flash sur tous les points. Avant de traversait la rue pour rejoindre son repaire, une voie retentit dans le lointain, une voie reconnaissable entre mille.

Grodd reprit le contrôle et dirigea son esprit vers la gare. Bingo, son ennemi se trouvait dans la place, précisément sur les rails. Il se moquait du primate, Grodd avait la bave aux lèvres, avide dans découdre une nouvelle fois et surtout d'en finir avec cette histoire qui dur depuis trop longtemps. Se sentant en confiance, le singe fit demi-tour et se dépêcha de rejoindre le champ de bataille. Cette fois, il savait que la victoire allait lui revenir, le Flash ne fera pas le poids. Grodd utilisa toute ça vitesse pour rejoindre le point d'impact. Dix minutes s'écoulèrent et le singe se trouva devant un mur épais, la gare se trouvait juste derrière. Il n'utilisera pas la porte pour venir devant son ennemi, mais plutôt l'effet de surprise. Flash savait sans doute que son ennemi allait agir ainsi. Quelqu'un avait contacté le bolide et Grodd pensa immédiatement à Solovar. Ce dernier continuait de lui mettre des bâtons dans les roues, il allait devoir en répondre et payer pour son infamie.

Il commença l'ascension du mur et lança une vague d'énergie psychique dans les environs en espérant qu'elle touche Flash. Puis, il balaya les alentours à l'aide de ses dons pour trouver l'esprit de l'ennemi, qu'il trouva facilement, la gare était presque vide.

" Flash te revoilà une nouvelle fois sur ma route. Bien trop souvent, nous nous sommes affrontés et j'ai souvent connu la défaite. Malheureusement, cette fois j'ose croire le contraire, ta vitesse surhumaine ne pourra te sauver cette fois. Pour ta gouverne, je suis loin de ressembler à l'une de vos volailles."

Sur ses derniers mots, le singe surgit derrière le bolide et il balança l'un de ses immenses bras pour attraper le bolide. En terminant son mouvement, le gorille se surpris à prendre du vent dans son piège. Il poussa un grognement de rage qui fit trembler les piliers de la gare. Les derniers voyageurs encore sur les quais fuirent en direction de la sortie. Le râle de colère terminé, le singe prit la parole.

- Lorsque ce combat sera terminé, j'irai retrouvé ce traître de Solovar qui se dresse trop souvent devant moi. Il compte trop souvent sur toi pour me stopper et je commence sérieusement à en avoir marre. Que fera-t-il quand le grand Flash n'existera plus ? Un jour, j'écraserais son maudit coup et je prendrai une bonne fois pour toute le contrôle de Gorilla City.

Grodd montra ses crocs en levant les lèvres, la bave dégoulina entre ses canines, ses yeux s'injectèrent de sang. Alors que l'adrénaline imprégnait son sang, circulant à une vitesse folle dans son corps, il repensa à toutes ses défaites. Solovar était tout autant responsable que ce Flash. Il n'avait jamais autant en colère, aussi fou et dangereux. Lançant une nouvelle vague d'énergie psychique, il leva les bras, serra les poings et balança son attaque les rails, qui fit vibrer le sol. Grodd attrapa le fer permettant aux rails de tenir au sol et commença à tirer dessus. La folie furieuse l'habitait son envie de vengeance était grande. Ses yeux avaient changés de couleurs, ils étaient plein de sang, il imagina une cible sur l'ennemi.

- Ce combat sera le dernier entre nous Flash.

Il lâcha les rails et se jeta comme une folle après un voleur lui ayant attrapé son sac en vole. Mais imaginer un gorille de presque 300 kilos se lancer sur vous. Que faites-vous ? Moi je prends la fuite, laissant une traînée fumante derrière moi. Mais le héros n'est pas un homme ordinaire et Grodd le sait, il n'empêche, le primate était prêt à tout pour en finir une bonne fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 15:27
Les vagues psychiques de Grodd étaient quelques choses d'uniques. Imaginez qu'une voiture vous percute, mais uniquement dans votre tête. C'est quelques choses d’extrêmement difficiles à décrire. Cela provoquait immanquablement une douleur à la tête comme un coup d'une puissante migraine. Cependant cela avait la chance d'être de relativement courte durée. Barry les assuma. Pour ce qui était des attaques physiques, Grodd était évidemment trop long. Cela était un avantage pour Flash.

Grodd a écrit:
- Ce combat sera le dernier entre nous Flash.

Oui Solovar à fait augmenter les mesures de sécurité pour ta prison, je crois, bien que cette fois-ci tu y restera.

Rail en main Grodd fonçait sur Flash. le Scarlet speedster avait une image bien précise de son ennemi et dans le cas présent elle était peu flatteuse. Malgré toutes ses prétentions dans le moment, il ne pouvait avoir l'air plus primitif. Un gorille, pris d'une colère avec un bâton prêt à taper. Certes, il s'agissait d'un rail de métal, mais c'était du pareil au même.

Flash évita le premier coup ainsi que le deuxième. Le troisième il le laissa frappa et ne chercha même pas à l'éviter. Il se mit cependant à vibrer, la barre de métal passa au travers de lui. La vibration moléculaire était l'un des pouvoirs de Flash le plus difficile à maitriser et le plus spectaculaire. Wally avait mis plusieurs années à la perfectionner. Barry quant à lui avait observé son apprenti apprendre. Le problème que Wally avait souvent était qu'il n'arrivait pas à placé ses molécules dans le vide qui sépare les autres, cela causé inévitablement collision. Quand c'était le cas, les molécules du Flash étant les plus rapides et les plus actives étaient celles qui envoyaient la plus grande source d'énergie. Comme une voiture qui fonce très rapidement dans un corps moins rapide. La voiture plus lente reçoit le plus de dommage, car c'est sur elle qu'est rejetée l'énergie du véhicule rapide. Dans le cas d'une vibration moléculaire mal contrôlée, Wally avait démontré que l'objet en question prenait tellement de décharges énergétiques qu'il explosait. Pas une explosion de feu, mais les molécules n'arrivait plus à se garder en place partait en tout sens et se fissurait, un peu comme la fission nucléaire. En gros, l'objet explosait en projetait nombre de débris. Barry avait appris de l'erreur de Wally et maitrisait maintenant la technique de "la vibration mal effectuée". C'est exactement ce qu'il servit à Grodd.

Le rail passa au travers de Flash qui vibra, mais pas assez pour passer de manière sans douleur au fond de l'objet. Il sentit les molécules de l'objet percuter les siennes, mais juste à ce moment, il accéléra la cadence et pus faire en sorte que l'objet passe complètement. 1 seconde de latence et l'objet dans les mains de Grodd explosèrent. Toutes les molécules éclaterez comme une grenade à clous qui lançait ses morceaux de fer dans la chair de ses adversaires. Flash évidemment profitait de sa grande vitesse pour éviter se genre d'Assault.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Mar 2016 - 1:01
La colère est une étrange sensation pour un être humain. Alors, pour un gorille, elle ronge de l'intérieur, vous tordant les tripes dans tous les sens. Provoquant des crampes douloureuses dans l'estomac, vos tempes tremblent et les pulsations du sang dans vos veines devient presque audible. Le rythme cardiaque s'accélère et une importante dose d'adrénaline emplit votre corps, à partir de ce moment, le monde devient flou. Le gorille se lance dans la bataille avec cette sensation à vif, les yeux rouge de rage, le gout du sang guide chacun de ses gestes, il n'est même pas capable de balancer des vagues d'énergie psychiques pour contrecarrer les esquives de son adversaire. Il a juste l'envie de toucher le héros avec les rails et de le tordre dans tous les sens, de sentir ses os craquaient entre ses mains et en finir une bonne fois pour toute.

Le singe balançait les rails dans tous les sens. Le héros esquivait chaque attaque, Grodd continuait d'attaquer avec envie. La colère le guider, quand Flash utilisa sa capacité à passer au travers des objets, le primate stoppa son geste. Les rails explosèrent et les particules s'effondrèrent autour du monstre. Autour de l'affrontement, des sirènes de police retentirent, alors que des journalistes et des voyageurs observaient la scène à deux cents mètre.

Grodd balayait les alentours du regard pendant qu'il marquait une pause. Un léger vent se leva, venant caresser son pelage brun. Pour une fois depuis sa fuite, le singe semblait calme, mais ce n'était qu'une façade pour contre-attaquer. Il se retourna et fit de nouveau face à son ennemi, la sensation de rage l'avait quitté. Il chercha un moyen de finir ce combat rapidement en étudiant toutes les possibilités, n'en voyant aucune pour le moment. Flash serait capable de déjouer chaque attaque, tous les coups que proposera le singe. Soudain, son esprit vagabonda sentant une aura lui toucher le cerveau. Quelqu'un essayait de prendre contact, Grodd libéra les barrières dressaient autour de son esprit et l'inconnu se dessina. Solovar se distingua parmi les ombres et demanda à son ami.

" Grodd mon ami, je te demande une nouvelle fois de stopper cette folie. Flash réussira toujours à prendre le dessus sur toi ! Tu auras beau de démener, trouver un moyen pour le battre. N'oublie pas qu'il est plus rapide que toi. Regarde vos affrontements du passé, comment ont-ils finis ?

Solovar touchait un point sensible, Grodd fouilla son esprit et visionna les différents combats contre Flash. Le premier à Gorilla, jusqu'au dernier menant aux événements du jour. Le gorille subit à chaque fois une défaite, sauf, une étoile dans ce néant. Une victoire imprévu, perturber par la défaillance de ses pouvoirs mentaux. Alors qu'il était humain.

" Ton raisonnement est bon Solovar. Mais n'oublie-pas qu'une fois, moi Grodd seigneur de Gorilla City, j'ai déjà mis à terre mon ennemi. Je réussirais une nouvelle fois.

" Abandonne Grodd ! " S'exclama Solovar avant que son ami ne dresse une nouvelle barrière.

Gorilla referma son esprit et inspecta une nouvelle fois les alentours. La police avait établi un cordon de sécurité, des tireurs d'élite se trouvaient sur les toits autour de la garde. Un hélicoptère fit son apparition. Grodd dans un dernier élan de folie, sourit en direction de Flash et s'élança vers la folie, il voulait déplacer le combat sur un nouveau territoire. Le bolide était intouchable ici, que fera-t-il dans un meilleur environnement. Un espace pour petit et certainement à l'avantage de son ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 18 Mar 2016 - 14:28
Le CCPD savait que Grodd n'était pas à prendre à la légère. Les procédures d'urgence lorsqu'il était en ville étaient bien installées. Dans Central City tout se faisait rapidement, c'était aussi le cas pour ce genre de procédure. Pendant que Flash tenait Grodd en respect, le CCPD lui installait sa réponse. Autopatrouille, Hélicoptère, opération SWAT. Rien n'était laissé à la légère devant le gorille. Il n'était pas à sous-estimer et le CCPD le savait. C'est pourquoi Flash comptait également sur la police pour l'aider face au gorille.

Pendant un certain moment, le gorille semblait absent. Flash voulu profiter de cet instant pour l'attaquer, mais ce fut trop court, même pour lui. Grodd se réveilla et se prépara à agir. Flash était prêt, il allait devoir contre-attaquer, il allait devoir se préparer à une vague psychique ou à un autre tour de force du mastodonte de Gorilla City. Ce qui se produis par contre ne fut pas ce qu'attendait Barry. Grodd semblait prendre la fuite.

Barry décida donc de prendre le taureau par les cornes ou plutôt prendre le gorille de vitesse.

Flash recula légèrement histoire de prendre de l'élan puis fonça. Il souleva le gorille d'un punch prit avec supervitesse puis continua à le maintenir dans les airs, il le frappa à de nombreuses reprises dans sa trajectoire accentuant la vitesse de celle-ci. Il utilisait sa vitesse pour frapper à une force bien supérieure à celle d'un humain. Flash reprenait le contrôle du combat. Il sentait le poil brulé qui était sans aucun doute celui de Grodd ne possédant pas la speedforce pour le protéger de la friction de l'air. Quelques blocages furent sonores et bien sentit, mais Barry ne lâchait pas, il utilisait toutes les lois de la physique de son côté afin de pouvoir mettre K.o. Grodd rapidement.


Pour l'atterrissage Barry écrasa la tête de Grodd dans le pavé. Il se ramassa sur plusieurs mètres avant de s'arrêter. Barry recula puis regarda la bête. Il ne croyait pas que Grodd se relèverait facilement de cette attaque. Il savait qu'il avait tapé fort, mais il ne doutait pas de la capacité de Grodd à survivre à ce genre de coup. Quoi qu'il en soit, il entendit les sirènes et l'hélicoptère se rapprocher, les procédures anti-grodd se déplaçaient de façon tout à fait adéquate pour suivre l'action.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Mar 2016 - 0:36
L'énorme gorille utilisait toute la puissance possible développé par ses muscles, pour rejoindre la foule et mettre un maximum de dégât. L'adrénaline prenait le dessus, un véritable chut de puissance meurtrière, une envie soudaine de faire couler le sang. Durant ça course folle en direction des habitants, il ne remarquait pas le Flasg lançait à vive allure pour le stopper. Soudainement, Grodd fut projeté dans les airs, une rafale de coup aussi puissant qu'un coup de marteau sur le crâne d'un humain le martela. Le héros ne s'arrêtait plus, les coups pleuvaient sur le corps monstrueux du primate. Les coups de poings étaient comme des centaines de jets de pierre, la force et le choc de l'affrontement commença à avoir raison du singe.

Il n'aurait sut dire combien de temps, son corps fut balayé dans ce ciel. A recevoir le courroux du Flash, son poils sombre commençait à brûler. Le héros utilisait toute la force possible que lui donnait la speedforce. Grodd voyait déjà des étoiles, il ne bougeait pas, quand le bolide attrapa le singe et le projeta avec énormément de force au sol. Le visage de Grodd s'étala au sol, du sang noir coula de son front, des lèvres, un dent était arraché. Les bleus des coups de poings étaient déjà visible sur le visage du gorille. Les yeux dans le vide, comme mort après un lynchage, le singe resta un long moment dans le vague. Il gisait au sol, le poil sur la poitrine roussit par les flammes.

Grodd reprenait ses esprits lentement, avec beaucoup de difficulté. Solovar intégra une fois encore son esprit avec facilité et lui projeta différentes images de son passé. Les défaites de Grodd durant chaque affrontement contre Flash. Son incapacité à conquérir le monde, à dirigé son peuple. Tous ses amis et les membres de son clan lui avait tourné le dos. Grodd était seul et ce nouveau combat confirma les images de Solovar. Grodd lui envoya une onde d’apaisement. Malheureusement la fierté du singe était trop forte. Utilisant les dernières forces qu'il possédait, il se releva, ses jambes tremblaient, il avait beaucoup de mal à tenir sur ses membres. Grodd referma son esprit et lança une dernière pique pour la fierté. Sachant désormais que ce combat était définitivement perdu.

- Voilà tout ce don tu est capable !

Comme un mort en sursis, le gorille envoya un coup dans le vide. Ses forces le quittait, mais temps que son corps répondait aux demandes de son cerveau. Il voulait un dernier round. Grodd n'abandonne jamais, la fierté étant plus forte que tout. Il essayera de battre Flash une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 21 Mar 2016 - 14:14
Tu te fiche de moi? Tu ne comprends pas le principe de laisser tomber? arf...


Flash fonça sur Grodd. Il sentait que les forces du gorille lui manquaient et il fallait planter les clous dans le cerceuil. Flash avait l'avantage de la vitesse et grâce à l'erreur de Grodd de fuir, il avait saisi l'opportunité de cette attaque de dos au gorille. Certes cela ne l'enchantait guère d'avoir attaqué de dos le gorille, mais de toute façon avec Grodd, il n'y avait pas de combat loyal.

Flash utilisa ça vitesse pour frapper à plusieurs reprises dans le visage. La technique était relativement simple, c'était essentiellement de s'assurer que Grodd reste sonné afin qu'il n'utilise pas ses pouvoirs psychiques. Barry quant à lui devait gérer le reste, que ce soit sa force, sa vitesse ou sa sauvagerie. Il savait aussi qu'il comptait un allier dans la psyché du monstre. Solovar était à ses côtés et tentait d'écraser mentalement Grodd. Ce n'était pas à négliger.

Tu ne pourra pas gagner Grodd. Fais un bon général de toi et envisage la reddition. Cela te permettra de fomenter quelques projets sordides dans ta prison à Gorilla City au lieu de finir blessé gravement durant ce combat que de toute façon tu ne pourras pas gagner.

Les policiers du CCPD se rapprochaient, en fait Flash vit l'hélicoptère et les premières voitures arrivaient à leur porter. Les policiers se déplacèrent afin de reprendre ce cercle de contention placé auparavant autour de Grodd. Flash avait interdit les armes létales dans ces interventions, mais des armes à fléchette tranquillisante à dosage extrême étaient prêt à être utiliser.

Grodd c'est fini


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016 - 0:17
Le principe d'abandon chez le gorille télépathe n'était pas dans ses gênes. Ce mot ne signifie rien et ne participe même pas à son langage ou dans son dictionnaire. L'abandon signifie se rendre compte que l'on arrive à rien, la tâche est trop dur. On préfère y mettre fin rapidement avant de passer à autre chose. Grodd n'était pas de ce genre là, c'était un combattant, un guerrier redoutable et puissant, grâce à son charisme et sa carrure impressionnante. Certes, il affronta beaucoup de fois son Némésis, Flash l'ayant à chaque fois battu et mis au tapis. Mais Grodd n'a jamais abandonné et son ennemi devrait le savoir depuis tout ce temps.

Le gorille se releva fébrilement avant d'invectiver son ennemi et de subir une nouvelle attaque. Une nouvelle idée venait de germer dans son esprit, se laisser battre, être KO. Flash ne prendra sans doute plus le risque que le gorille soit retenu dans les environs des villes jumelles. Il enverra sans doute le singe en Afrique, pour retrouver le nouveau cachot que Solovar venait de terminer. Grodd subit l'attaque incessante du bolide, encaissant les coups. La force du Flash était monumentale, il était désireux d'en finir rapidement. Ses coups agissaient comme des centaines d'aiguille que l'on plante pour une séance d'acupuncture.

Grodd se retrouva à nouveau au sol, les genoux sur le gravier. Les forces de l'ordre commençaient à entourer la scène de combat. Un hélicoptère de la police survoler les lieux, la foule se dispersait, pendant qu'un petit groupe d'intervention, arrivait avec le cercle de détention. Grodd baissa la tête, il n'avait pas abandonné et Flash le savait. Le combat était terminé, le gorille n'avait plus aucune force.

- Ce combat est terminé Flash. J'avoue depuis nos premiers affrontements, tu tes endurcis à la douleur. Te voilà désormais un combattant redoutable, mon ennemi le plus précieux. Nous nous reverrons l'ami !

Le singe criminel esquissa un large sourire disgracieux, la langue glissant sur ses gencives. Les flics arrivèrent et passèrent le cercle de détention autour de Grodd. Trois types fébriles tenaient des flingues tranquillisant. Le gorille les invectiva du regard, l'inutilité de ses armes à ce moment était gênante. Grodd souhaitait reprendre des forces rapidement et mettre une nouvelle attaque en place. Accompagnait des policiers, un camion blindé approcha, lourdement protégé par des hommes armés jusqu'aux dents. Le singe entra dans le camion sens opposer de résistance et le véhicule quitta la gare.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 29 Mar 2016 - 15:40
Grodd s'avoua vaincu au grand plaisir de Flash. Il fallait dire que le gorille offrait comme toujours un combat des plus sauvages. Une chance qu'il avait eu ce moment de fuite qui avait permis à Flash de frapper très fort. Cela avait probablement sauvé la vie à beaucoup de monde et surtout lui permettre de prendre le dessus dans le combat. Évidemment le gorille serait envoyé à Solovar.

Solovar, Grodd est mis aux arrêts, nous vous le renvoyons.

Nous venons le chercher....

De nombreux gorilles se téléportèrent à Central City. Des tirs de réflexes furent lancés vers eux, mais FLash utilisa sa supervitesse pour attraper chacune des fléchettes tranquillisantes. Grodd était un expatrié de Gorilla City. Un des gorilles qui n'était pas Solovar car lui même ne s’était pas déplacé s'avança. De sa grosse voix gutturale il dit.

Selon les traités internationaux en vigueur, nous extradons Gorilla Grodd à son pays d'origine soit Gorilla City, nation souveraine de l'Afrique. Nous sommes conscients n'avoir signé aucun traité en ce sens, mais l'histoire nous démontre que la signature ne semble pas requise pour ce genre de procédure en cas de terrorisme. Gorilla Grodd, sera jugé par ses pairs et sera condamné en conséquence. Afin d'éviter tout acte contre Gorilla City, veuillez noter que la peine de mort n'est pas une mesure exercée à Gorilla City, se qui ne devrait en aucun cas empêcher l'extradition de bien se comporter.

Un des policiers cria : Emmenez le loin d'ici et vous aussi.

Le ton employé était loin d'être respectueux, mais il fallait comprendre les policiers. Quoi qu'il en soit Barry lui décocha un regard peu appréciable. La nouvelle garde de Grodd prit cela comme une approbation puis s'approcha du camion. Ils posèrent une espèce de pièce métallique jaune sous le camion qui ressemblait un peu à une entrave. Puis ils se placèrent tous autour et activèrent le mécanisme et disparurent.

Flash depuis le début de cette rencontre ce permis de respirer. Il expulsa tout l'air comprimé, dans ses poumons dans un grand soupire, de soulagement. Les autres policiers l'imitèrent et retirèrent tranquillement les mesures d'urgence. Barry tenta de recommuniquer avec Solovar, mais rien ne fit. Il était toujours inquiet dans ces moments, car oui Grodd était plus encadré à Gorilla City, mais les expériences passées avaient également démontré que certains gorilles voyaient en lui le vrai souverain de Gorilla City et tentaient de s'allier à sa cause. Ainsi lorsqu'ils s'évadaient de cette prison africaine, il était toujours plus dangereux.


((Merci pour ce RP, j'attends vivement la suite à Gorilla City, pour ton évasion spectaculaire Very Happy ))



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau duel pour la fierté [PV Barry Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NOUVEAU SITE POUR LE VCR... VOTRE AVIS NOUS INTERESSE
» Nouveau firmware pour canon EOS 450D
» Nouveau fermoir pour ma Worldtimer
» Nouveau firmware pour canon EOS 1000D
» Nouveau firmware pour les Philips Recorder HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Central City Rail Station-