vieux compte en souffrance [PV Warlock's Daughter]

Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Lun 7 Mar 2016 - 18:45
Peu de gens lorsque Trickster a commencé sa carrière de criminel, c'est Oswald Cobblepot qui lui avait donné sa chance. À l'époque Trickster était bien jeune, même s'il l'est encore et très inexpérimenté. Il avait accompli quelques petites besognes pour l'homme de main puis lors d'un casse à Central City pour l'homme oiseau, il avait rencontré les Rogues et n'était pas revenu chez le pingouin. Il était revenu à Gotham pour son truc de Gotham Impostor avec Cpt. Boomerang mais ce business avait vu la fin, avec la mésaventure d'Axel au côté de l'épouvantail. La leçon avait été assez simple, les débiles de Gotham sont trop fous et trop pauvres pour bosser chez les rogues. Par contre, depuis son duo avec Pied Piper, Trickster avait pris de l'assurance, il avait décidé de régler quelques comptes en souffrance. Parce que le Pingouin ne l'avait toujours pas payé pour ces boulots passés. Il était donc passé récolter son dû. Évidemment, le vieux manipulateur avait refusé de la payer, mais après plusieurs discussions, il parla à Trickster d'une dette que lui devait un dénommé Henry Aquista. Si Trickster arrivait à le faire payer, l'argent était à lui. Axel avait donc saisi l'occasion de voir enfin la couleur de son argent.

Il avait donc commencé à ratisser la ville à la recherche d'Aquista. Les recherches étaient atrocement infructueuses. Henry Aquista semblait complètement disparu de la surface de la Terre. Presque personne n'avait entendu parler de lui et malheureusement les contacts du bouffon n'étaient pas légion à Gotham. Aquista n’était cependant pas un nom très fréquent et il finit par trouver la trace d'une certaine Darla Aquista. La plupart disaient qu'elle était morte, mais d'autres disaient le contraire. Il finit donc par remonter à la piste. Si cette Darla connaissait Henry, peut-être saurait-elle où le trouver et ainsi Axel toucherait son argent.

Il finit par arriver à la résidence de Darla. Elle n'était pas dans l'annuaire, enfin si, mais sous le nom de Fell. Il se dit que probablement, elle avait changé de nom, ce qui était une bonne idée lorsque quelqu'un dans notre famille devait de l'argent au pingouin. Quoi qu'il en soit, il avait été malin et avait trouvé cette personne. Il s'avança donc jusqu'à la porte et cogna. Il portait sur lui son attirail de supervilain, il ne savait pas si elle était connue à Gotham et honnêtement il s'en fichait, cette ville était tellement pleine de malades que ça ne pouvait jouer qu'en sa faveur. La petite Darla prendrait surement peur et cracherait le morceau sur Henry tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Mar 2016 - 22:16
Darla était tout sauf une fille comme les autres, cependant, et quand elle entendit les coups a la porte de sa 'demeure', qui était plus un lieu où elle allait quand elle voulait être seule, méditer, refaire ses forces, etcétéra, elle ouvrit les yeux. Peu de gens connaissaient cet endroit, alors les options quant a qui ça pourrait bien être étaient assez limitées. Elle fronça les sourcils brièvement et tenta de discerner une quelconque menace d'origine magique et étendant sa perception vers le visiteur a sa porte. Rien de spécial n'apparut. C'était un peu déconcertant, mais surtout irritant. Elle se leva gracieusement et prit la peine mettre des lunettes noires pour cacher ses yeux d'un blanc peu naturel, sans iris ni pupille, puis un long menteau de cuir au dessus de sa combinaison rouge moulante.

*Sans doute quelqu'un qui s'est trompé d'adresse ou qui s'est perdu et a cogné a la première porte venue.* Se dit-elle, mais elle se rappelait très bien avoir protégé son repaire privé avec plus que juste des serrures. *C'est étrange...*

Quelques sorts qui seraient normalement capable de repousser l,attention du commun des mortels de sa gentille petite demeure magique. Elle se prépara donc tout de même a se défendre, puis se rendit enfin a la porte pour la pousser. Dés qu'elle vit ce qui se trouvait derrière - un homme vêtu de pied en cap d'un habit de Super - elle sut avoir prit la bonne décision. Ami ou ennemi, c'était cependant la question... Elle ne savait pas si elle pouvait faire peur a ce type pour qu'il se sauve, alors ne prit pas de chance. Elle n'ouvrit la porte que de quelques centimètre, la chaîne de sûreté la tenant bien fermée autrement, de même que quelques petits trucs magiques bien utile contre les intrus.

"Oui?" Dit-elle simplement, yeux étrécits et jaugeant son visiteur. Son ton était calme et froid, et avait des intonation presque... sépulcrale, profondes et résonnantes.

Elle se garda bien de révéler trop de sa personne, restant bien caché pour la plus grande part par la porte. Elle se savait belle, plus que juste humainement en fait, et elle pouvait séduire les hommes très facilement. Peut-être pourrait-elle se débarrasser de celui-là de cette manière si le besoin se faisait sentir. La seule chose bien visible était son visage d’albâtre d'un blanc de nacre, des lèvres rouges et pleines et des vagues de cheveux noirs cascadant sur ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Mer 9 Mar 2016 - 15:30
Trickster tapotait le cadre de la porte dans un rythme de radioactive de Imagine Dragons qui passait dans son iPod dont il avait toujours un écouteur dans l'oreille. Le monde étant moins ennuyeux avec une chanson en arrière-plan et encore une fois tout se qu'il désirait au fond était de ne pas s'emmerder.

woooo... oooo...oooo, radioactive... : chantait-t'il en demi-ton afin de ne pas trop se faire entendre.

La porte finit par s'ouvrir. Elle était plutôt jolie, se qui n'était pas pour déplaire à Trickster, mais il était de ce genre très volage très concentré sur le score, se qui faisait de lui un bon rogue. Le score étant évidemment l'argent en ce moment présente et il était là pour régler ce vieux score en attente.

Salut, je veux parler avec Henry Aquista, il est ici? S'il ne l'est pas... est-ce que tu sais où il est?


Il n'avait pas pris une voix méchante ou rien, il était ici de bonnes fois après tout, il n'avait rien contre Darla ni contre Henry, il voulait juste son argent. Les rogues avaient un code d'éthique et celui-ci spécifiait le minimum de victime collatéral. Il n'hésiterait probablement pas s'il le devait à faire usage de la force, mais dans le moment rien ne le nécessitait, il valait mieux rester cordiale. Puis il remarqua la pâleur de la jeune fille.

Est-ce que ça va? Tu as l'air vraiment pâle?


Elle était jeune, probablement très près de l'âge de Trickster. Quoi qu'il en soit, il ne désirait pas créer de problème inutilement, mais il avait besoin de cet argent. Il devait financer ses nouvelles opérations, il respecterait le code d'honneur, mais il gardait les yeux sur le score. Il avait de quoi faire chanter plusieurs personnes, mais il y avait aussi de l'argent à mettre pour garder ces gens en mains. Singh avait fournis la base... sans le vouloir, et c'était à Trickster de récolter le reste. L'argent, était le nerf de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 4:23
La mention de son père décédé la mit immédiatement en alerte. Henry Aquista avait été un mafieux bien connu avant sa mort, et il s'était fait de nombreux ennemis. Cet homme qui, comme par hasard, avait trouvé sa seule fille, la seule personne qui savait probablement encore ce qui était advenu de l'homme, était des plus suspect. Plus que suspect. Peut-être était un de ses ennemis qui, d'une manière ou d'une autre, l'avait retracée, et voulait maintenant se venger de l'homme a travers sa fille. Mais comme henry était mort, ils allaient être terriblement déçu et peut-être que les choses tourneraient mal quand elle le leur révélerait. Elle se prépara a se défendre discrètement, restant silencieuse, jaugeant pendant plusieurs minutes. S,il avait été sensible a la magie, ce jeune homme aurait senti l'énergie se rassembler autour d'elle faisant briller ses yeux sous ses lunettes noires. Lentement, elle leva la main vers son visage et enleva ses lunettes noire, révélant ses yeux inhumains d'un blanc lumineux, brillant d'une puissance interne. Elle fit en sorte que sa voix sonne encore plus sépulcrale, encore plus intimidante, qu'elle ne l'était normalement, et dit, regardant le jeune homme en costume qui se tenait devant elle, n'ouvrant jamais davantage la porte.

"Henry Aquista est mort depuis deux ans. Maintenant, partez. Je n'ai rien de plus a vous dire."

Elle allait fermer la porte au nez du jeune homme quand sa question la prit au dépourvu. Non pas apeuré ou intimidé comme elle l’aurait crut, il semblait s'inquiéter de sa santé. Elle pencha légèrement la tête vers la droite. Il était évident que ce jeune type n'avait pas la moindre connexion, aussi minime que ce soit, avec la magie, sinon, il aurait tout de suite comprit ce qu'elle était. Elle se sentait presque mal de s'être laissée entraîner par la peur pendant un instant et remit ses lunettes avec un léger sourire. Ce jeune homme avait l,air d'une type correct, mais elle savait qu'il ne fallait jamais prendre de chances avec ce genre de personnages.

"Je vais très bien. cependant, je craint fort que vous ne soyez arrivé a un moment très inopportun." Commença-t-elle, elle était en effet prise dans quelques situations des plus dangereuses et n'était venue ici que pour refaire ses énergies. "Vous voulez que je vous donne un bon conseil? Oubliez que vous m,avez vu. Ce seras bien mieux pour vous, croyez moi."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 15:41
Trickster était vraiment frustré de la nouvelle. Henry Aquista mort? Le pingouin l'avait encore roulé. Il était frustré, mais regardait la jeune fille devant lui. Était-ce l'héritière de Henry, le cas échéant elle devait avoir hérité. Si Henry était un mafioso, comme ses contacts l'avaient laissé entendre, il devait bien avoir légué un montant. Il était à se demandé si la famille se devait de payer les dettes des morts quand Darla dit quelques choses de très dérangeantes.

Darla a écrit:
"Vous voulez que je vous donne un bon conseil? Oubliez que vous m,avez vu. Ce seras bien mieux pour vous, croyez moi."

Elle le menaçait? Lui? N'avait-elle pas compris l'accoutrement? Elle le sous-estimait de toute évidence et encore plus elle semblait le mépriser et croire qu'elle pouvait rivaliser avec lui. Il y a un proverbe qui dit que l'arrogance précède la ruine et que l'orgueil précède la chute. Dans le cas présent il semblait très bien adapté, car se qui allait se passer par la suite allait probablement dégénéré et Trickster le savait. La seule question était, qui était l'orgueilleux et qui était l'arrogant?

Lorsqu'elle voulut refermer la porte, il claqua sa main et mit son pied dans l'embrasure et poussa pour entrer à l'aide de son corps.

Il y a quelques choses que tu ne comprends pas, Darla. Henry devait de l'argent à Cobblepot. Il n’est pas du genre à oublier une dette. Je viens collecter.

Il avait passé sous silence le fait que l'argent irait dans ses poches, car le pingouin lui devait l'argent. Il avait également donné le nom de Cobblepot, car il était un baron du crime dans la ville et il était bien connu. Il espérait que le nom d'Oswald allait faire son petit numéro pour faire en sorte qu'elle paie rapidement. Après tout, on ne veut pas avoir Oswald Cobblepot comme ennemi, ce n’était jamais bon pour la santé de se mettre à dos un pingouin. Surtout un pingouin, milliardaire avec des hommes de main violents à la pelletée.

La main gauche sur sa ceinture prête à dégainer son arsenal, il allait faire cracher l'argent à Darla. Il en avait décidé ainsi.

Darla Aquista, t'es qui? Sa fille? Sa maitresse? Le vieux avait des goûts jeunes? Tu ne devais pas être majeur quand il est mort, des envies de jeunesse ce gros dégueulasse? Toi t'as pris son nom? Pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2016 - 21:20
((HP: Me suis trompé sur ses yeux. Sont pas blanc mais complètement noir comme de l,encre. Genre des puits sans fond. merci!))

The Trickster a écrit:
Darla Aquista, t'es qui? Sa fille? Sa maitresse? Le vieux avait des goûts jeunes? Tu ne devais pas être majeur quand il est mort, des envies de jeunesse ce gros dégueulasse? Toi t'as pris son nom? Pathétique.

Les yeux d'encre de la jeune femme s'étrécirent dangereusement. Elle venait d'être repoussée plus avant dans la demeure - plus une sorte d'antre, en fait - parce que le soudain mouvement l'avait prise par surprise. Elle avait du mal a lire les vivants, ceux qui n'étaient pas en lien avec la magie et les forces terrestres encore plus. Ce type n'était lié a rien de ce genre et elle savait qu'il pourrait encore le prendre au dépourvu dans ce combat qui s'annonçait si les choses dégénéraient encore. Elle eut un rire sans joie a ces mots, lançant la tête par en arrière et pendant un moment, elle eut réellement l'air de ce qu'elle était, morte, dans la pénombre et a cause de cette nouvelle posture. Quand elle se calma après juste quelques instants elle secoua la tête avec un air dérangeant.

"Henry Aquista était mon père. Vous devriez savoir ça si vous avez fait le moindrement des recherches sur lui, ce que vous avez dut faire pour me trouver." Elle continua alors que l,air autour d'elle brillait formant une protection autour d'elle. "C'est très amusant en fait, que vous vous ayez donné tout ce mal pour me réclamer de l'argent que je n'ai pas. J'ai peut-être été sa fille, mais je n'ai rien reçu à sa mort."

Elle fit un pas en avant, l'air autour de ses main semblait briller d'une concentration d'énergie aussi. Si ce type attaquait, elle se défendrait. Elle préférerais cependant le convaincre qu'il n'avait rien a gagner a la menacer ou a l'intimider car elle n'avait rien a donner. Elle connaissait Cobblepot bien sur, comme tout le monde a Gotham, mais n'était pas outre mesure inquiété par les menaces du jeune homme qui se tenait devant elle. Elle n'avait rien a craindre de qui que ce soit de vivant. Elle ajouta calmement, poursuivant sur sa lancée.


"Voyez-vous, légalement, je suis décédée. Les morts ne peuvent pas hériter. Vous devez maintenant comprendre la futilité de votre venue ici. Si vous avez vraiment fait quelques recherches sur mon comptes, vous auriez vu que tout papier, dossiers, et autre documents civils ou légal me concernant stoppe brusquement il y a 2 ans."
Elle se penche en avant en conclut d'une voix polaire et d'un calme olympien. "Je suis décédée, Monsieur."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Ven 11 Mar 2016 - 14:48
Oooookay... une cinglée de plus à Gotham à rajouter sur la liste. se dit Trickster.

Bon ça suffit... J'ai été patient.

Il leva son pied et frappa violemment la porte pour forcer son entrée. Repoussant ainsi Darla vers l'arrière. Sortant son gum-gun, il mit Darla en joue, puis entra dans ce qui semblait être un hall d'entrée relativement petit. Un genre de couloir menant plus loin dans la pièce. Il entra rapidement et referma la porte derrière lui.

Stay Down, girl.

L'habillement étrange de Darla ne mettait pas Trickster très à l'aise, mais dans une ville comme Gotham toutes les débilités étaient présentes. Il se pencha vers elle lui prenant le visage dans ses mains. Le gant s'activa au contact de la peau de Darla, il était prêt à l'électrocuter.

Crache le cash, girl. Cobblepot ne m’aurait pas envoyé ici si tu avais rien.

Trickster ne riait plus, il en avait assez de ce jeu avec cette "pale-girl" au verre de contacts étranges. Il lâcha Darla en repoussant son visage vers le côté gauche. Puis toujours en gardant Darla en jeu, il se déplaça vers l'intérieur de l'habitation. Il y avait une odeur bizarre et c'était particulièrement sombre. Il avait son autre main dans sa poche. Il jouait avec un de ses "trickster Gadget".

Il ne le ressentait pas de l'Extérieur, mais une fois à l'intérieur, il y avait une étrange sensation qui lui était venue. Comme si l'air et l'atmosphère de cette pièce étaient étranges, un peu vicier. Il se sentait un peu comme s'il était au côté de Wheater Wizard qui avait le contrôle de l'atmosphère autour de lui, mais de façon plus subtile et plus ténue. Il y avait quelques choses d'inquiétantes dans la pièce et ce n’était pas naturel. Il eut même un léger frisson.

Si t'as pas d'argent, tu as surement quelques choses qui a de la valeur qui remboursera ta dette, réfléchis vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 12 Mar 2016 - 1:27
Darla fut repoussée avec force dans la pièce mais contrairement a ce que l'homme devait penser, elle ne tomba pas a la renverse. Elle demeura fermement sur ses pieds et le suivit des yeux alors qu'il entrait et refermait la porte derrière lui. La pièce dans laquelle ils se trouvaient était vide de tout meubles ou décoration, pas même la classique porte-manteau ou même un tapis de porte. Rien n'indiquait que quelqu'un habitait cet endroit, la poussière s'accumulait même dans les coins. La jeune femme ne montra aucun signe de peur a son intimidation, et une fois qu'il eut le dos tourné, elle agit promptement. Elle avait déjà comprit qu'elle ne se débarrasserait pas de ce type aussi facilement, et elle n'avait rien de valeur qui pouvait l'intéresser et lui permettre de se débarrasser de lui rapidement.

Il put voir que l'autre pièce était tout aussi vide que la première mais que, malgré deux grandes fenêtres sans rideaux, une pénombre constante régnait. Comme si, a l'intérieur de la pièce, il faisait déjà nuit. Sur le sol il y avait des symboles et des signes étranges, de même que sur les murs et le plafond. Symboles qui semblaient luire légèrement dans l'obscurité persistante.

Soudainement, alors qu'il posait le pied sur un des symbole luisant, il se retrouva enfermé de tous les côtés par une énergie blanc-rougeâtre qui pulsait, comme une cage le restreignant des le confinement du symbole. En marchant dessus, il avait activé un des pièges magiques de Darla, et la jeune femme s'approcha calmement de lui alors, malgré leur noir d'encre et la pâleur de son visage, ses yeux semblaient être la seule chose clairement visible de son visage aux traits parfaits.

"Tu pensais avoir affaire a une simple humaine sans pouvoirs en venant, ici, n'est pas, Trickster? J'ai été capable de savoir qui tu étais le moment où tu est finalement entré dans ma demeure." Elle fit lentement le tour de la cage d'énergie et stoppa de nouveau pour lui faire face. "Le piège magique s'est activé car tu a pénétré dans ma demeure sans y être invité. Je peux le désactiver bien sur, mais pas avant que tu ne me promette de partir, et de ne jamais revenir. Je suis du côté des gentils, je ne te combattrai pas a moins d'y être absolument forcée."

Elle était en colère de s'être fait découvrir par un individu de la sorte. Un des Rogues de Central City, si elle se rappelait bien. Le problème de Flash, en général, mais ce type était a Gotham, et il était donc devenu son problème, dans l'immédiat. Et elle n'aimait pas du tout son attitude, sans compter que personne ne savait pour sa véritable identité a part quelques personnes de confiance. Plusieurs autres symboles dans la pièces se mirent a briller fortement par la suite après un bref mouvement de sa main droite gantée.

"Tu ne me crois pas quand je te dis que je suis morte, mais je ne respire pas. je ne mange pas, je ne dors pas, je n'ai pas de besoin physiologique de mortels. Que tu ne me croie pas ne me fait ni chaud ni froid, mais je peux maintenir cette cage indéfiniment. Personnellement, j'ai tout mon temps."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Lun 14 Mar 2016 - 14:20
Je déteste la magie...

C'était une affirmation bien sentie et plus que réelle. La magie était totalement incompréhensible et surtout c'était l’échappatoire des situations douteuses. Mais comment ça fonctionne? Bha c'est magique! Ouais ouais, quel connerie. Enfin, son attention se porta sur l'appartement. Il n'y avait rien... pas de meuble? Même pas une lampe?

Ouin... c'est vrai que t'as pas l'air riche...

Il ne semblait pas se soucier du fait d'être pris dans un piège magique. En sommes, il aurait surement trouvé un moyen de s'en sortir. Il trouvait toujours, mais là il commençait à se demander si Cobblepot ne l'avait pas roulé. Il l'envoyait sur les traces d'un type mort sans lui donner de piste et c'est pourtant clair qu'une information de ce genre il l'avait dans sa manche. Après tout, Cobblepot son boulot, c'est de tout savoir. Il allait jouer un dernier bluff.

Écoute Darla, je vois bien d'ici que tu sembles avoir très peu de bien matériel. Je ne sais pas si c'est une ruse ou je ne sais quoi, mais je commence à douter qu'effectivement tu aies de quoi payer. Mais tu sais Cobbolepot, il n’est pas du genre à laisser courir une dette sans bonne raison. Puis, même si tu es "morte". Il y a d'autres gens qui t'entourent qui lui ne le sont probablement pas... Il le sait et les trouvera. Là il m'envoie moi, mais il ne sera pas toujours aussi patient. Je te propose de me faire, faire un tour de la maison, si je constate qu'effectivement, tu n'as rien. Bha je ferai un rapport à Oswald disant que ton père t'as rien laissé et j'essaierai de faire oublier la dette. Après tout, si tu n'as rien à cacher, tu n'as rien à perdre? On a un deal?

Il jouait au final le tout pour le tout. Soit il trouvait quelques choses à marchander avec Darla, soit il s'en allait. Cobblepot aurait encore une dette envers lui ça l'énerverait, mais il faudrait qu'il fasse avec. Puis bon, Darla allait représenter un défie plus grand que prévu avec cette "magie". Il espérait qu'elle accepte. Sinon, il devrait s'en retourner sans savoir. Cela l'ennuierait et Trickster détestait l'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 16 Mar 2016 - 2:33
Darla l'étudia a long moment, son expression indéchiffrable. Elle demeurait silencieuse et immobile comme une statue. Même pas le bruit d'une respiration pur briser le silence. Et elle ne semblait pas avoir besoin de cligner des yeux non plus, ce qui pouvait être très dérangeant quand on regarde au creux de ces grands puits noirs. Lentement elle leva une main et la rune magique sur laquelle il se tenait brilla fortement avant de se dissiper, le libérant de sa cage. Ce qui l'avait décidée a agir était non pas les menace contre sa propre personne - elle n'avait pas grand chose a craindre des mortels et de leurs armes - mais de ceux qui lui étaient proche. Peut-être n'avait-elle pas peur pour elle-même, mais elle ne souhaitait pas que quelqu'un comme Tim Drake, un ami proche, souffre par sa faute.

Bluff ou non, elle finit par hocher la tête, ne prenant pas de risques. Elle n'était cependant pas idiote et elle avait immobilisé les mains du jeune homme dans une sorte de paire de menotte brillantes apparues de nulle part pour enserre poignets et mains fermement. Oui, magie, que ça lui plaise ou non. Il était chez elle, il jouerais selon ses règles.

"Très bien, je vous vous faire visiter le reste de la maison. Il n'y a rien de plus a voir, mais puisque vous avez des arguments si convainquant... Je ne préfère pas prendre de risque."

Elle se plaça derrière lui et était prête a lui envoyer une décharge d'énergie s'il faisait quelques chose de pas net. Elle lui montra du doigt une autre porte sur un des murs du salon.

"Par ici."

La porte s'ouvrait sur une autre pièce nue et sans aucun meubles ni même électroménagers. C'était une cuisine de toute évidence, mais les seules choses qui le prouvait étaient les emplacements pour le frigo et la cuisinière, les armoires et les placards vides ainsi que la hotte pour la chaleur a côté d'une porte arrière qui n'avait qu'une seule fenêtre nue. Le reste de la maison - deux chambres et une salle de bain - étaient tout aussi dénudés et sombres que le reste. Pas de photos, pas de cadres, pas d'objets personnels ni de décorations de quelques sorte que ce soit dans trois des quatre pièces.

Seule la plus grande des deux chambres contenait des objets dans un grand placard, objets a l'allure étrange, obscur et a l'usage tout aussi mystérieux. Une fois le tour fini, elle stoppa au milieu de la pièce et s'adressa de nouveau au jeune homme.

"Comme vous pouvez le voir, je ne possède rien qui puisse vous intéresser, vous ou votre patron."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 08/10/2014
Messages : 266
Localisations : Présent

MessagePosté le: Ven 18 Mar 2016 - 14:41
Trickster était déçu et cela paraissait dans son visage. À chaque détour, il espérait tomber sur quelques choses de retable. Matériel électronique, antiquité ou même coffre au trésor. Oui oui, coffre aux trésors après tout la magie et tout ça faisaient sooooo 1716. Enfin, quoi qu'il en soit, il ne trouva rien d'intéressant et le visage déconfit qu'il affichait était un aveu d'échec. Certes quelques bijoux et autres trucs étranges, mais rien que Trickster pourrait revendre facilement.

Et merde... tu n'as rien. Rien de rien.

Elle ne lui avait pas menti. La petite Darla Aquista n'avait rien. Trickster ne savait même pas si cet endroit lui appartenait vraiment ou si elle squattait tellement c'était vide. Il se passa la main dans les cheveux malgré les menottes magiques puis se retourna vers la porte prête à partir.

Cobblepot, m'avait envoyé ici, mais je suis presque certain qu'il savait ce que j'y trouverais. Je ne crois pas qu'il te fera des misères dans l'avenir. Je ne peux pas promettre qu'il ne s'attaquera pas à tes proches ou même à toi dans un futur éloigner ou rapprocher, ce type est dingue, mais je peux te promettre que ce ne sera pas à cause de cette histoire.


C'était sincère bien qu'une demi-vérité. Évidemment que Oswald ne l'emmerderait pas avec ça. Il savait déjà qu'elle était cassée. Au final, Axel du s'avouer que le pingouin l'avait littéralement envoyé se faire foutre. Encore une fois son passage à Gotham aura été rempli de déception et d'une promesse de pécule qui ne se transformerait pas en argent sonnant.

Maintenant si tu veux bien m'enlever les menottes. Dit-il en levant les mains vers elle.
Je vais m'en retourner à Central City. Je déteste Gotham et chaque fois que je viens ici pour un contrat c'est toujours la déception. Puisse ta vie ou ta mort t'être plus favorable dans cette ville morose.


Trickster était vraiment déçu. En fait c'était presque un test pour lui ce contrat. Depuis qu'il avait repris les rênes des rogues avec Pied Piper, il avait gagner en confiance et croyais que le monde s'ouvrait à lui. Malheureusement, il s'était laissé piéger par un bleu par Oswald et n'avait rien pu tirer de Darla, cela remettait les choses en perspective pour l'égo de Trickster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 21 Mar 2016 - 1:24
La sincérité du jeune homme frappa vraiment Darla. Il avait l'air aussi déçu et désillusionné que son ton ne laissait entendre. Elle leva une main et les menottes se dissolvaient dans l'air comme si elle n'avaient été qu'un fragment intangible d'imagination, ne laissant aucune sensation ou trace de leur présence. Elle le regarda longuement, son visage neutre et impossible a lire. Ses yeux cependant s'étaient adouci et leur miroir noir faisaient maintenant plus penser a un velours recouvrant quelques chose d'éclatant qu'à des puits insondables. Ils semblaient plus... vivants. Elle leva une main et la posa gentiment sur l'épaule du jeune homme, un léger sourire soulevant les coins de sa bouche parfaite.

"Tu sembles porter un lourd fardeau pour quelqu'un d'aussi jeune. Je ne suis sans doute pas la mieux placée pour parler, je ne suis sans doute pas bien plus âgée que toi, malgré ma... situation particulière. Ce que je sais, cependant, c'est que tu devrais profiter de la vie au maximum, parce qu'elle est bien trop fragile, ne tiens littéralement qu'a un fil."

Elle n'était pas certaine de la raison qui la poussait a s'ouvrir de la sorte, mais ce jeune homme lui attirait de la sympathie et elle le trouvait... okay, pour un vilain. Les vilains de Central City étaient très particulier, et ce jeune type en était un bon exemple. Il voulait juste faire un coup d'argent et avait fini la victime d'un mauvais plan. Darla n'était pas comme son père. Elle ne considérait pas l'argent et le pouvoir que étant les choses les plus importante au monde. Les amis et la famille, l'amour même, revêtaient bien plus d'importance que les bien matériels. Elle ne possédait rien mais ne se considérait pas pauvre pour autant. Peut-être qu'il lui rappelait juste... elle-même, avant sa mort. Elle continua, insufflant juste un peu de magie dans son touché, peut-être pour chasser la morosité et la déception qu'elle pouvait ressentir encore plus fortement avec sa main sur l'épaule du Trickster.

"Va de l'avant, ne laisse pas de petits accrocs comme ça te tirer en arrière, et surtout... continue de vivre. C'est la plus belle chose qui soit. On ne s'en rends pas comptes tant qu'on ne l'a pas perdue..."

Elle retira sa main et fit quelques pas en arrière, disparaissant dans les ombres, seul ses yeux demeuraient visible, et son visage d'un blanc de marbre. Elle souriait toujours, immobile, pas même un mouvement ou un murmure de respiration. Comme une antique statue de marbre soudainement doutée de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

vieux compte en souffrance [PV Warlock's Daughter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ELECTION DU GOUVERNEUR DE L' EQUATEUR: LE COMPTE A REBOURS
» Le vieux sanglier
» [RESOLU] [Aide]HTC HD2 / Manila / Facebook / Modif du compte
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» Compte les chiffres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-