Les ruines de l'âme [Indigo]

Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 19 Mar 2016 - 22:04
Secteur 1313.
La localisation de la planète Xanshi, monde des Green Lanterns Reever et Arkkis Chummuck, hôte d'une civilisation proche dans son fonctionnement et sa forme de celle habitant la planète Terre.


Enfin, ce qu'il en reste.
Depuis une Odyssée Cosmique dans laquelle les héros de plusieurs mondes ont lutté contre l'Equation d'Anti-Vie, alors incarnée physiquement, le Green Lantern John Stewart a eu une trop grande appréciation de ses capacités ; et n'a pas su voir le piège organisé par l'ennemi, qui a posé sur la planète Xanshi une bombe feinte de matière jaune, à une époque où les troupes d'Oa étaient encore sans défense devant cette faiblesse.
Si le Terrien a survécu, tel ne fut pas le cas de ce monde, brisé par l'explosion. Des milliards ont ainsi disparu, du fait d'une erreur d'arrogance, et ne reste de la planète qu'un flanc vide, et une partie de son noyau interne qui continue d'être nourri par un feu inutile et désespéré.

A une bonne distance de là, un vaisseau file dans l'immensité de l'espace, brisant les limites de la Science pour parvenir à sa destination. D'ici quelques instants, il parviendra dans ce qui était jadis l'atmosphère de Xanshi, afin de pouvoir rendre ses respects à un monde qui a injustement souffert d'erreurs qui n'étaient pas les siennes.


Et si le propriétaire et créateur de ce vaisseau a souhaité rendre hommage à un grand parmi les grands par son allure, son coeur n'est pas au sourire quand il approche de la planète brisée.
Le visage sombre, l'air préoccupé, Mister Miracle n'aime pas venir ici ; il fait cependant chaque année l'effort de se rendre sur les ruines d'une des plus grandes défaites de son peuple. Si John Stewart a commis le péché d'arrogance, le véritable responsable de la pose de la bombe était l'Equation d'Anti-Vie, une préoccupation qui relève des Néo-Dieux, qui n'ont pas su agir et prendre leurs responsabilités.
Un autre monde, un autre peuple a dû payer le prix de leurs errances et de leur fainéantise immortelle. Et pour ne jamais l'oublier, ne jamais se vautrer dans cette erreur une nouvelle fois, il s'efforce de revenir à chaque "anniversaire", pour que jamais son esprit n'oublie cette catastrophe.

Cependant, cette visite annuelle se double d'un autre objectif pour l'artiste de l'évasion. S'il a lui-même subi une année difficile, avec une véritable résurrection après un sacrifice terrible, il ne vient pas pour autant ici uniquement pour réfléchir sur les pertes de Xanshi ; il se rend sur ces ruines parce que d'étranges fluctuations d'énergie ont été détectées ici récemment.
Si le noyau de Xanshi continue encore de brûler, il s'éteint lentement et n'a quasiment plus de force. Or, les capteurs du Néo-Dieu ont relevé, ces dernières semaines, des pics d'énergie - avec des hauts bien plus hauts que la normale. Ce qui n'a pas de sens.

De ce fait, Mister Miracle s'approche de Xanshi avec de nouvelles questions, bien plus pratiques et immédiates que ses habituelles réflexions psychologiques sur les dérives et erreurs de son peuple ; et tandis qu'il arrive à proximité du noyau vaguement incandescent, l'étrange forme qui le suit depuis quelques années-lumières finit par arriver à sa hauteur et à s'approcher assez près de son vaisseau pour entamer une communication.

"Bonsoir. Que puis-je pour vous ?"

Le doigt sur le bouton permettant d'envoyer des messages via les systèmes de communication externe du vaisseau, Scott Free fixe l'extérieur par un hublot - et son regard se pose sur l'étrange forme, désormais visible. Ce qui ne fait qu'accentuer sa surprise, ses questions et l'excitation qu'il ressent pour cette journée.
L'Aventure prend un tour bien étonnant, et ne fait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Mar 2016 - 11:12

L'arrogance. D'après les dires de quelques ethnologues et autres sociologues, il s'agit là d'un des sentiments les plus retrouvés chez l'être humain. Encore plus développé dans les hautes sphères dirigeantes. L'arrogance est un mal paraissant nécessaire pour le bien-être de certains. Même si ce sentiments ressemble à s'y méprendre à de l'égocentrisme avéré, je restais perplexe quand aux explications fournies par internet et les livres que j'avais pu trouver ça et là. Tout un tas de ces manuscrits humains perpétuaient le mythe sur lequel repose le fait que plus un homme se trouve arrogant plus il tombe de haut. Cette métaphore n'avait rien de concret. L'image même de la hauteur d'un homme ne dépend aucunement de la taille de son égo, ni même de l'image de celle qu'il présente à la société. Mais bel et bien de la distance qui sépare le haut de son crâne à la plante de ses pieds. Mon dos s'appuyait sur la chaise de métal sur laquelle j'étais assise. Tout autour de moi les livres, les papiers, les études, s'entassaient. Aucunes de mes recherches sur l'arrogance n'avait donnée lieu à des explications convenables. Aucunes. Seule une piste s'offrait à moi dans mes questionnements : les Green Lantern.

Un Corps de super-héros protecteurs de la Galaxie, dont la Volonté – représentée par une Entité intangible et surpuissante – était le cœur de leur puissance. Outre internet, de nombreuses informations fluctuaient par les réseaux internes de communications. Même si celles-ci se voulaient protégées par des algorithmes et autres langages informatiques complexes, elles n'en restaient pas moins compréhensibles par mon système. Ainsi, je réussi à obtenir une information capitale provenant directement de Gotham City. Engageant les liens que j'avais avec la technologie humaine et certaines provenant d'autres planètes, les coordonnées d'un lointain système spatial apparurent dans mon cortex. Secteur 1313. Planète Xanshi. Le peu de données topographiques qui se présentaient à moi me firent penser que cette planète avait été détruite, ou tout du moins, était en passe de l'être.

Mes doigts grattèrent le crâne de Yoda, le chien que j'avais recueilli lors de ma mission à Gotham avec les Outlaws. Ce nom m'étais venu alors qu'il dormait sur moi et que, afin de compléter mes connaissances cinématographiques en matière de science-fiction et autre space-opéra, j'avais prit quelques heures afin de regarder la création de toute une vie. Le chien n'avait rien de petit, vert ou même dyslexique. Toutefois, le nom me fit sourire. Le fait est que peu de choses m'offrent cette tension des muscles faciaux. Il me regarda quitter ma chambre sans dire un mot. Le calme et la lassitude de l'animal à l'égard de mes pérégrinations lui donnait libre cour à de longues et agréables heures de paix et de sommeil. Au-dehors, je levais la tête vers le ciel et observait les nuages. Ces masses cotonneuses et fixes, qui se déplaçaient dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, allant ainsi à l'encontre de la rotation de la Terre, seraient donc mon dernier rempart pour l'espace et le secteur 1313. Chacun de mes pieds s'éleva alors lentement du sol. L'anti-gravité me permit de m'élever dans les airs. Puis, lorsque j'arrivais dans l'Ionosphère, j'utilisais les courants électriques s'y trouvant pour me projeter à grande vitesse dans l'espace. Mon déplacement allait très certainement durer plusieurs mois si je me contentais de le faire ainsi. Mon cortex fit les mises en place nécessaires, et je me téléportais alors aux lieux et place de la planète Xanshi.

Etrange paradoxe que celui qui se présentait à mes yeux. La dite planète était scindée en deux parties. Rougeoyante d'un côté, et technologiquement avancée de l'autre. Pourtant, dans l'état actuel des choses, elle ne pouvait être encore habitable. Trop de dégâts étaient visibles. Malgré tout, je m'approchais encore et vit qu'une fusée rouge et blanche se situait à mon contact sonore. Cette forme me rappela les créations artistiques d'un dessinateur Belge du XXIème siècle. Un certain Hergé. De son vrai nom : Georges Prosper Remi. Ses écrits mettant en scène un reporter sans peur me plaisait beaucoup. Mon premier livre mettant en scène ses créations me furent données par Mia, Speedy. Toutefois, mes capteurs sonores attribuèrent la voix à une entité intelligente qui voyageait dans la fusée.


- Bonsoir est un terme inutile dans l'espace. Tout autant que bonjour. Le temps étant un paradoxe appuyé sur le mouvement terrestre, il n'est en rien utilisable dans l'espace si l'on ignore à quelle vitesse le temps se décompose ici. Je recherche la compréhension du terme "arrogance". Mes recherches m'ont portées jusqu'ici. Le Corp des Green Lantern m'a paru être des porteurs d'un tel sentiment.

Pourquoi m'avait-il dit "bonsoir" ? Les réactions de certains étaient virtuellement incompréhensibles. Trop d'agissements dans les habitudes humaines se manifestaient comme inappropriée dans le contexte utilisé. Etaient-ils des esprits trop simplistes pour admettre le fait que leurs paroles n'étaient que très rarement en corrélations avec leurs actes ? Ou n'étais-je encore trop imparfaite pour comprendre l'humain dans sa globalité ? Ces deux questions resteraient en suspend jusqu'à la fin de ma compréhension du terme "arrogance".
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016 - 14:33
La réponse d'Indigo n'est suivie d'aucune réplique, du moins dans les minutes qui suivent.
Cependant, au bout de quelques instants, l'immense fusée spatiale inspirée de l'oeuvre d'un des génies de la bande-dessinée s'active. Une des portes de la structure s'ouvre, puis laisse s'échapper une légère forme qui file rapidement vers la créature robotisée. Il ne faut à cette forme que quelques secondes pour arriver à son niveau, mais Indigo avait déjà pu identifier ce nouvel arrivant qui s'approche d'elle.


Mister Miracle - Scott Free, des Néo-Dieux.
Même s'il n'est pas un des héros les plus connus de la Terre, les systèmes internes et les recherches qu'elle a certainement faites sur les forces de la planète doivent comprendre des informations sur lui.
Très lié à Darkseid, car le tyran l'a élevé dans le cadre d'un échange de fils avec son vieil ennemi Izaya, le Haut-Père du pendant bénéfique d'Apokolips, Néo-Génésis, Mister Miracle a fait partie de la Justice League à de nombreuses reprises. Et même s'il a récemment quitté le groupe, après une terrible perte à Gotham City, il reste un acteur important de la vie extraterrestre.

"Il est en effet vrai qu'il n'y a jour, ni soir dans l'espace - le Temps n'y est d'ailleurs qu'une donnée, aisément modifiable et modifiée selon les fluctuations de la Physique dans certaines régions. Vous n'êtes pas sans savoir que le Temps est différent à l'extérieur, au plus près ou à l'intérieur d'un Trou Noir.
Vous avez donc raison : "bonsoir" est un terme inutile dans l'espace. Cependant, comme tout élément inutile, ou que certains considéreraient accessoire, je trouve cela indispensable. Le plaisir et la vie sont dans les détails, les plis, l'accessoire et l'inutile. Bonsoir, donc."


Le masque sensible de Scott reflète le grand sourire qui s'affiche sur son visage.
Filant sur ses Aéro-Disques, il vient d'arriver à hauteur d'Indigo, et cesse son avancée pour se mettre à ses côtés. Vêtu de sa nouvelle combinaison, sur laquelle sa Boîte-Mère apparaît maintenant dans les lueurs de son costume, il respire grâce aux systèmes de cette armure souple, et communique grâce aux autres éléments technologiques présents sur lui.

"Je ne pense pas vous avoir déjà croisée... je suis Mister Miracle, mais vous pouvez m'appeler Scott si vous le souhaitez. Votre discours me fait penser que vous venez de la Terre, mais que vous n'êtes pas une forme de vie naturelle de cette planète - comme moi, finalement ! Je réside sur ce monde, mais je n'en suis pas originaire. C'est une curiosité, mais également un plaisir, de trouver une forme de camarade aussi loin."

Le Néo-Dieu croise les bras, puis reprend de son ton toujours doux et sympathique.

"Par ailleurs... je peux comprendre votre recherche sur l'arrogance. Ce monde est malheureusement un exemple de ce sentiment, mais pas uniquement de la part d'un Terrien. Si la légende a considéré que le Green Lantern humain est responsable, par son arrogance, de la destruction de Xanthi, je considère que mon peuple, les Néo-Dieux, ont également fait preuve de suffisance et de supériorité dans la crise qui a mené à cette catastrophe. Cela prouve que l'arrogance peut toucher autant les mortels que les dieux - ou ceux qui se considèrent comme tels."

Son visage et son regard se font plus sombres, alors qu'il se remémore la tristesse ressentie lors de la destruction de cette planète. Il entend d'ailleurs en parler, se confier, évacuer ces éléments pour aider Indigo dans sa recherche - mais il n'en aura pas le temps.
S'ils sont à une grande distance des ruines de Xanthi, ils demeurent suffisamment près pour assister à un phénomène étonnant... et normalement impossible.

A l'intérieur de Xanthi, dans le noyau qui doit normalement s'éteindre, frappe soudain une explosion de puissance dont l'onde de choc repousse sur quelques mètres Indigo et Scott. Et sous leurs yeux surpris, le noyau de la planète brisée s'éclaire, s'intensifie, et finalement se reconstitue dans une gigantesque gerbe de puissance.
Devant eux, une planète détruite retrouve son noyau - et pourrait continuer à se reconstituer, si le phénomène perdure.

"Cela n'a aucun sens."

Scott serre ses poings, puis mobilise l'énergie dans ses Aéro-Disques. Son regard entier est tourné vers Xanthi, comme si Indigo avait disparu pour lui.

"Restez ici, je vais voir ce qu'il se passe."

Protecteur, trop sûrement, il s'élance sans un coup d'oeil en arrière.
La curiosité, qui a toujours été le coeur de son existence, est trop forte. L'appel de l'Aventure également !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2016 - 11:01
Parfois, oui, parfois seulement, je me contrains à observer un silence contrit. Un homme dont les actes et les faits ne sont plus à expliquer s'approche alors de moi. Ma présence, bien qu'inutile dans cet espace intersidéral, me fais me rendre compte que les êtres humains, ou tous ceux provenant de la Terre possèdent ce sens inné du "devoir". Les super-héros possèdent bel et bien une notion bien personnelle des explications notables. Cela étant fait, j'observe ce visage derrière une tenue colorée, paradoxe à de nombreux comparses de ce dernier, préférant ainsi se dissimuler dans les ombres, frappant leurs adversaires lorsque ces derniers ne s'y attendent pas. Une lâcheté mise à la disposition du "bien" et de la "justice". La lâcheté super-héroïque serait-elle la raison à la mise en œuvre de leur "justice" ? Je préférais ignorer les données contradictoire qui se faisaient de plus en plus présentes dans mon esprit.

Le fait que le terme soit parfaitement dispensable, ou non, m'importait peu. Je me voyais pourtant disposée à lui répondre de la même manière. Opinant légèrement du chef devant l'homme à la tenue bariolée. Etait-il un fan incommensurable du carnaval de Rio de Janeiro ? Ne serait-ce finalement qu'un questionnement passable, au demeurant, mon cortex cérébral fit que l'intérêt porté aux us et coutumes de ces "néo-dieux" disparu presque instantanément. Humains, néo-dieux, non-humains, esprits-critiques… Tout à chacun naissait dans des mondes tant et si bien différents qu'ils prônaient une large observation du monde, tentant, parfois avec réussite à lui donner une forme qui leur convenait beaucoup plus. Au-delà de ces couleurs, je détectais de nombreuses avancées technologiques, bien plus atypiques que celles habituellement visible sur Terre.

Une en particulier attira mes détecteurs. Qu'était-ce ? Mon Créateur m'avait offert de nombreuses informations alors qu'il me programmait jours après jours, toutefois, ma main se vit attirée par ces deux formes sphériques qui, reliée par un symbole électrique, vibraient dans les même intonations que mon système principal. Qu'était donc cette technologie qui me semblait aussi familière qu'inconnue ? Avant même que je ne puisse répondre, ou même appréhender la moindre connotation avec ma propre existence, l'homme reprit sa tirade indéfinissable, m'offrant le soin de pouvoir le nommer par un nom, qui, semblait-il, être le prénom dont il se voyait qualifié sur Terre. "Forme de camarade" ? Etrange adjectif que celui-ci. La camaraderie me paraissait en tous points plus explicable par des enfants en proche scolarité, outre le fait qu'il s'agissait d'un signe de respect entre les membres de l'armée Russe.

De nombreuses explications, et tout autant de paroles donnèrent à mes capteurs le soin d'observer les changements relatifs aux sentiments de désarroi et de tristesse. Les mouvements cinétiques de Mister Scott démontraient aussi une chose que j'avais déjà pu observer plusieurs fois dans la gestuelle de Mary Marvel. Il semblait se trouver être en partie responsable de ses dires. La compassion, tel était le sentiment allant dans le sens le plus correct lors de pareilles réactions de la part d'humains. Toutefois, je ne pouvais pour le moment réagir de cette façon envers Mister Free. Mon esprit se détournant de lui afin d'observer une réaction en chaîne d'une envergure correcte pour mes yeux. Toute la beauté du monde n'aurait pu égaler la scène qui se déroula devant nous. Alors que la planète, partiellement détruite, redonnait un sens à sa vie ; mon corps se vit repoussé de plusieurs mètre en arrière. Un souffle d'une telle puissance ne pouvait en aucuns cas être une création basique. Le fait était, que seule une explosion d'une puissance impressionnante aurait pu, à une telle distance – si bien entendu cette dernière provenait de la planète – avoir encore assez de force pour repousser mon corps d'androïde.

Un "sens" ? Une multitude d'explications se trouvaient dans mon cerveau. J'observais cependant une certaine circonspection de la part de Mister Free. Etait-il aussi perplexe quand au renouveau vital de Xanthi ? Afin d'en connaître les faits et les aboutissants, je me contentais d'omettre son conseil, et le suivit à distance respectable. Une téléportation à ses côtés n'auraient peut-être pas été très appréciée par ce dernier. Les humains ayant une arrogance et un besoin, que je pouvais considérer comme abyssal de vouloir faire les choses eux-mêmes. Mes études ne pouvaient s'arrêter ainsi. Les explications quand à cette "arrogance" se devaient d'êtres expliquées.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9708
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 1 Avr 2016 - 22:13
Mister Miracle s'est totalement désintéressé d'Indigo dès que la planète Xanthi a recommencé à vivre, alors qu'elle ne devrait plus être qu'une coquille vide.
La créature habituée à évoluer sur Terre, qui ne lui a révélé ni son nom, ni l'objet de sa présence ici, semble avoir décidé de rester en arrière pour le moment, ce qui convient pleinement à son interlocuteur. Ce dernier préfère se concentrer sur l'étrange phénomène, qui l'inquiète du fait des trop nombreuses lois de la physique et de la réalité qui sont violées par ce qui est en train d'arriver.

Filant dans l'infini de l'espace grâce à ses Aéro-Disques, le Néo-Dieu ne tarde pas à rejoindre la croûte de Xanthi, qu'il contourne pour se rapprocher du noyau qui semble reprendre vie.
Son regard azur rejette les gravats, ruines et autres bouts de roches qui continuent d'évoluer autour de l'ancienne gravité de ce monde pour se concentrer sur l'ancien centre de la planète. Sous ses yeux apparaît alors un véritable noyau, une sphère d'un orange vif et aveuglant, qui brûle d'une puissance qui ne cesse d'augmenter.

"Définitivement... cela n'a aucun sens."

Il s'arrête à une distance raisonnable, se relève et rentre en communication avec la Boîte-Mère.
Jadis, le fleuron de la technologie de son peuple était cachée dans son costume, dans un endroit spécifique et discret - sous la combinaison, sous la cape, sous tout le reste. Il pensait pouvoir ainsi protéger son avantage, préserver à jamais l'élément technologique à qui il a lié son âme.
La bataille de Gotham City, contre les Folles Furieuses, lui a prouvé son erreur. Il a dû y sacrifier sa Boîte-Mère pour sauver son épouse et la ville, et est passé par une épreuve et un nouveau Rite pour redevenir lui-même.

Ce retour, ce changement ont entraîné une révolution dans sa manière d'appréhender la Boîte-Mère et son utilisation. Mister Miracle la porte désormais sur lui, dans les éléments brillants et les plus visibles de son costume.
Il ne la cache plus - il ne se cache plus.

Scott Free communique ainsi de la plus fluide des façons avec la merveille technologique, qui lui transmet une multitude d'informations, que son esprit avancé et analytique synthétise à une vitesse exceptionnelle.
Les bras croisés, calme, immobile, il s'interroge sur les éléments qui ont permis à une planète morte pendant des années de retrouver un noyau fort et vivant, mais aussi sur l'identité du ou des responsables. Il n'ignore pas que, malgré son aspect merveilleux, l'Univers ne donne jamais ce genre de cadeau, et qu'il ne peut y avoir de hasard à un tel niveau.
Ses réflexions s'estompent cependant quand la Boîte-Mère brise un écran d'invisibilité, et révèle la présence à proximité d'un vaisseau qui semble en attente devant Xanthi.


Le Néo-Dieu serre les dents en reconnaissant un engin de la planète Durla, connue pour son peuple de métamorphes. Il a récemment eu affaire à certains ressortissants de ce monde, perdus sur Terre depuis des décennies, obligés de se terrer sous Boston et de recourir à des méthodes extrêmes pour survivre et s'élever.
Il n'en garde aucun bon souvenir, et a depuis un a priori négatif sur les Durlans. Leur présence ici ne lui plaît guère, et il relance ses Aéro-Disques pour se rapprocher du vaisseau. Il est temps d'en savoir plus et de découvrir quelle mauvaise expérience les Durlans sont en train de mener...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les ruines de l'âme [Indigo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Ruines et Soleil couchant...
» astuce pour ruines sur socle ou décor
» [Smith, Scott] Les ruines
» Les ruines de la gare d'Aspach (Haut-Rhin)
» ruines romaines de timgad algerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-