Un général contre toute une nation [Libre]

Invité

MessagePosté le: Mer 30 Mar 2016 - 0:20

- Faites que les inhibiteurs psychiques soient toujours en marche. Nos chercheurs et logisticiens doivent sans cesse m'avertir des différents changements. Surtout, je veux que la garde reste en place et que personne ne bouge sans mon ordre. Grodd ne doit pas s'échapper une fois de plus, j'ai donné ma parole au Flash. Le général a causé trop de dégâts durant toutes ses années, faisant de notre peuple une espèce crainte. Voyez la réaction des hommes quand nous avons récupérer Grodd. Ainsi parla Solovar tout en regardant Grodd assis au fond de la cellule.

Le gorille était devenu l'un des piliers de la civilisation primate, considéré comme le grand manitou. Grodd n'avait plus de rang, devenu un traître, un renégat aux yeux même de  son peuple, malgré quelques gorilles pensant qu'il était le digne souverain de cette nation. Gorilla City était l'ombre d'elle-même, mais la cité vivait en paix et en toute tranquillité, malgré les actions passés de son ancien roi.

Grodd recroquevillait dans son cachot inspectait la vitre laser et les gardes lui tournait le dos. Solovar continuait de déblatérer ses ordres aux guerriers et larbins du royaume. L'ancien roi se remémora son dernier combat contre le bolide écarlate, celui ou il abandonna pour mieux revenir dans la capitale gorille. Une idée malveillante germé au fond de son cerveau maléfique, Solovar n'imaginait rien de son plan. Les implants inhibiteur bloquaient toutes pensées du criminel. Grodd se leva lentement, encore courbaturé de son affrontement contre Flash, à l'aide de son index il déclencha une petite surcharge sur la porte, qui lui brûla la peau sombre de son doigt. Solovar se retourna brusquement, prêt à réagir en cas de danger proche.

- Tu n'est qu'un crétin Solovar. Humble et bienveillant surement, mais un crétin malgré tout ! Tu penses pouvoir me retenir avec tous ces nouveaux gadgets, cette technologie que nous détestions par le passé. Qu'as-tu fait à notre peuple ? Demanda Grodd.

Solovar congédia la court pour se dresser fièrement devant la prison de son ancien compagnon. Les gardes croisèrent leurs lances pour éviter tout rapprochement. Grodd se mit à rire, voyant son ami vêtu d'un heaume ridicule et d'une épaisse cape pourpre, attaché à une broche d'orée représentant un colibri. Solovar renfrognait se décida enfin à reprendre la parole.

- Le monde évolue Grodd et nous devons suivre le mouvement comme tout le monde. Tu voulais que notre nation, le peuple gorille prenne le contrôle du monde et faire des humains une bande d'esclave. Bien m'en face, sache une chose, ils sont le salut de cette planète sur laquelle , nous pouvons vivre librement et en paix. Grâce à Flash, notre peuple dispose des nouvelles technologies et nos capacités n'en sont que plus puissantes, nous pouvons utiliser nos dons au maximum désormais. Afin de vivre en harmonie avec le monde extérieur, le monde des humains que tu détestes tant.

L'ancien régent devenu prisonnier grogna de rage, avide de sans et de vengeance. Solovar le dégouttait grandement et l'entendre déblatérer de telles inepties agrandissait son dégoût pour son compagnon d'arme.

- Les humains sont faibles et répugnant, une bande de nuisibles qui perverti la planète avec une population dense. Le monde meurt à cause de leur naïveté, leur soif de grandeur. Il pollue l'atmosphère, rongeant peu à peu l'harmonie de notre monde. Et tu ose d'associer à cette bande d'insectes rampants. Déclara Grodd.

- Oui Grodd ! Les humains tu détestes sont les seuls jusqu'à maintenant à empêcher tes actions. En particulier l'un de leurs symboles, l'un de leurs héros, Flash se dresse trop souvent sur ton chemin depuis de trop longues années. Voilà pourquoi tu détestes autant les humains !

Solovar toucha une chose que Grodd cacher depuis des années. Depuis son avènement et la prise de pouvoir. Il pensait-être le digne successeur du guide, de l'extraterrestre ayant conféré des pouvoirs aux gorilles. Ambitieux, le gorille voulait étendre le domaine, agrandir les frontières de Gorilla City et faire découvrir au monde, qu'une race supérieur vivait caché aux yeux du monde depuis des années. Grodd tourna le dos pour retourner au fond du cachot dans un coin en pleine pénombre, seul ses yeux brillants de colère était perceptible.

- Flash ! Les humains sont tous pareils Solovar. Qu''ils disposent de pouvoirs ou non, je suis le roi de ce peuple et le futur souverain de cette planète. Tu ne pourras pas empêcher cette divine fatalité. Je suis venu au monde pour gouverné cette planète et permettre au peuple gorille de prendre le contrôle. Ainsi se dessine mon avenir, notre avenir Solovar.

- Qu'il en soit ainsi Grodd ! Dans le temps nous étions comme des frères, unis comme les doigts de la main. Il m'est impossible de te reconnaître aujourd'hui, un grand écart sépare nos opinions. Je ne t'ai jamais suivi sur cette route ! Je ne franchirais pas cette frontière aujourd'hui ! Déclara Solovar émue dans la réponse.

- Comme, je l'ai déjà dit . Tu es un crétin mon frère ! Je finirai pas sortir de cette cellule ou tu m'as jeté. En sortant, ton cerveau sera à moins et tu croupira ici-même, à ma place.

Grodd rugit, alors que Solovar quitta l'énorme pièce des cachots. La seule cellule disposant d'une technologie de pointe était celle de l'ancien roi. D'ailleurs le général Grodd était et restera le seul gorille prisonnier depuis des années. Le soleil commençait à descendre derrière les immenses montagnes entourant la ville de Gorilla City. Le plan du primate était en route, une première attaque sera nécessaire pour asservir son peuple. Avant cela, il fallait réunir des dissidents et préparer une rébellion.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 8 Avr 2016 - 1:45
Flash arriva à Gorilla City peu de temps après l'arrivé de Grodd. Il avait attendu patiemment dans la salle du trône. Bien que Flash soit l'unique humain ayant la possibilité d'être à Gorilla City sans créer d'incident diplomatique, les gorilles qui l'avaient reçu lui avaient fourni une escorte. C'était Nnamdi le fils de Solovar, le prince de Gorilla City, même si le "sang" n'était pas garant de la couronne ici. Nnamdi était très différent de son père et pourtant lui rassemblait beaucoup. Il était lui aussi très préoccupé par son peuple et était quelqu'un avec beaucoup de compassion et d'affection pour ses sujets. Cependant, il était beaucoup plus protectionniste que son père. Il n'était pas pour une ouverture aux humains comme son père le préconisait, il ne les détestait pas comme Grodd, mais pour lui Gorilla City avait prospéré des milliers d'années sans les hommes et devrait continuer ainsi.

Prince Nnamdi pourquoi ne croyez-vous pas à l'ouverture proposé par votre père? osa demander Flash après plusieurs minutes de silence gênantes.

Le peuple de Gorilla City doit grandir et suivre sa propre voix, sans l'influence des humains, nous ne sommes pas le même peuple et sans dire que vous pouvez nous pervertir, votre intervention peut interférer avec l'évolution normale de notre race.


La première directive de Star Trek...

Star quoi?

Oh Star Trek c'est une série qui se passe dans l'espace, il y a un genre de nations unies, mais spatiales qui dictes les règles de l'exploration spatiale, la première directive dite qu'un explorateur n'est pas censé interférer dans le développement des autres espèces de l'univers.


Cette première directive me semble juste. Nous devons décider nous même de notre avenir.


Mais ne croyez-vous pas que...


C'est à ce moment que Solovar fit son entrée dans la salle. Il fit un grand sourire en voyant Flash son ami, présent. Il lui fit signe de passer dans l'antichambre de la salle du trône ou ils pourraient parler. Il donna congé à son fils qui fut bien content de pouvoir quitter l'endroit.

C'est un bon garçon, le monde lui fait peur encore un peu, mais avec le temps il découvrira que les humains ne sont pas tous mauvais et que nous pouvons évolués ensemble plutôt qu'en parallèle.

Je suis certains Roi Solovar, surtout guidé par vous.

Il s'assied. Évidemment Solovar qui était en route vers la salle du trône avait tout entendu grâce à ses pouvoirs télépathiques qui était à leur pinacle dans cet endroit qu'il connaissait par coeur. Le moindre esprit étrange était automatiquement détecté et Flash ne faisait pas exception à la règle.

Que puis-je faire pour toi Flash?

Je suis ici pour être certain que Grodd est bien rendu et qu'il est bien sous clef.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Avr 2016 - 0:56

Ruminant une vengeance dont personne ne pourra se relever. Le gorille ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs télépathique pour contrôler ses facultés psychiques. Depuis son retour à Gorilla City, les scientifiques placèrent des inhibiteurs sous son épais pelage à même la peau. Les gardes faisaient des rondes devant la cellule. Malgré l'impossibilité de mettre en oeuvre son plan pour le moment, son odorat était toujours aussi puissant. Il huma l'air pour trouver les gorilles pouvant l'aider dans son prochain coup d'état. Quand une odeur spécial le rendit fou de rage, le bolide écarlate se trouvait en ville. Impossible ! Les gorilles ne sont pas bête à ce point pour autoriser la venu de ce personnage. Gorilla City n'était plus la grande ville qu'elle fut par le passé, à vivre dans la terreur d'un roi menant son peuple du main de fer et faisant régner la terreur.

Flash était dans la salle du trône avec Solovar, ce dernier était un traître à sa propre race. Un insecte insignifiant et sans vergogne menant la population à ça perte. Pour Grodd tout ceci n'était qu'une tentative de rapprochement avec les humains. Il tapa du poing sur le sol crasseux de la cellule, l'un des gardes bondit devant la porte et beugla:

- Du calme là-dedans !

Se raclant la gorge, Grodd cracha un glaviot jaunâtre en direction du gardien.

- Hackor ! tu as pris du galons depuis ma dernière venue. Comment se fait-il que tu sois devenu un garde royal et de surcroît à la solde de Solovar ?

- Avec lui, je n'ai plus à subir vos railleries incessantes et vos ordres sans queue ni tête. Vous étiez un mentor pour moi général, mais embrigader dans votre folie dominatrice, vous voilà revenu au point de départ et personne pour aider.

Grodd grogna de rage, personne jusqu'à maintenant, encore moins un sous-fifre, un moins que rien en bas de l'échelle. N'osa parler au général sur ce ton, ses yeux pétillaient de colère, une rage intense grimpa, son ennemi était en ville, son jugement pour trahison, mise en danger d'autrui était sur le point de commencer. Et un abruti de gorille ose l'invectiver.

- Notre nation s'engage dans une direction trop dangereuse Hackor. Solovar est devenu votre dirigeant à ma place, ma soif de conquête me mène à la perte. Je conçoit avoir fait beaucoup de tort à mes compagnons d'armes, mes frères ! Mais ! Ne vois-tu pas que Solovar mène directement notre peuple et tout Gorilla City à la destruction en osant autoriser l'accès à mon ennemi de toujours. Que fera-t-il ensuite ? D'autres viendront ! La ville sera le théâtre d'une invasion de touriste en recherche de nouveauté. J'ai vu la folie des hommes, leurs manies de tout contrôler et de mettre les animaux en cage. Je refuse cette idée Hackor.

Le général essaya d'amadouer l'un de ses anciens compagnons, l'un de ses guerriers quand il était encore régent. Malheureusement, ce dernier tourna les talons et quitta les cachots pour rejoindre la caserne et se rafraîchir. Grodd resta seul en compagnie du second garde qui insulta l'ancien général. Il sera donc le premier à mourir de ça main. Le jugement approchait et Grodd sera mené en pâture devant une assemblée de conseiller, les membres importants de la royauté gorille. En plus, Flash sera certainement présent. L'idée même qu'il soit sur place aurait presque filé de l'urticaire à Grodd. Même jeter sur la place publique pour subir la sentence, il attendait assis au fond de cette cage pour passer à l'action et faire son spectacle. D'une voie basse, le primate dit.

- Merci d'être venu Flash pour le spectacle de la décennie.

Le garde ne prêta pas attention aux paroles de son prisonnier, personne ne put l'entendre. L'acte prochain promets d'être très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 16:15
Solovar comprenait la nécessité de Flash de se rassurer, même si en même temps, il était légèrement offusqué de ce manque de confiance envers son peuple. Après tout Iron Height n'avait pas trouvé mieux que de drogué le gorille jusqu'à ce que celui-ci s'habitue assez aux drogues pour s'en désensibiliser. Quoi qu'il en soit, Solovar ne perdit pas son sourire et décida d'agir en bonne hôte en ne relevant pas l'indiscrétion de son invité.

Hé bien, nous avons installé Grodd dans une cellule sous bonne garde et de nombreux inhibiteurs sont placé pour restreindre ses pouvoirs psychiques au maximum. Je crois donc que l'on peu le considéré comme un problème réglé du moins pour l'instant.


Pour l'instant? répondit Flash.

L'avenir est toujours incertain Flash, il n'y a aucune certitude en ce monde.

Flash avait oublié que Solovar était un grand philosophe. C'était probablement un des plus grands philosophes de cette génération, mais malheureusement l'isolement de Gorilla City était tel que personne ne pouvait profiter de ce savoir exceptionnel.

Bien sûr, roi Solovar.

Je suis content que vous soyez là. Depuis, que Grodd a été vue par votre monde, je me questionne sur beaucoup de choses. J'ai pris une décision qui ne sera pas du gout de tous, mais je crois que c'est l'étape logique pour la suite des choses.

Quelle est cette décision?

Comme notre existence est maintenant confirmée et que nous ne désirons pas de visiteurs impromptus ou encore moins paraitre comme Grodd aux yeux du monde. J'ai envoyé une demande pour que Gorilla City soit reconnu par les Nations Unies comme une nation indépendante
.

Pardon? Flash n'en croyait pas ses oreilles.

Trop longtemps nous avons été sur ce monde sans participer à ses décisions. Pourtant les décisions des humains nous affectent tous, les changements climatiques, les cours d'eau, la déforestation, etc. Nous ne pouvons plus nous permettre de ne pas prendre part au monde dans lequel nous vivons.

C'est une décision sage, mais croyez-vous que votre demande sera bien reçue. Je veux dire, entre Grodd et tout.

Je dois me fier à vos leaders pour qu'ils comprennent ma requête. Je m'attends à se que leur curiosité l'emporte sur leurs craintes. J'aimerais également vous demandez d'être médiateur dans le dossier et nous servir de "porte-parole" le temps des négociations. Votre présence nous aiderait fort probablement.

Flash ne c'était jamais vue comme un diplomate ou un homme politique, mais il était vrai que pour le cas présent il représenterait la meilleure option pour Gorilla City et Solovar...

Ce sera pour moi un honneur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Avr 2016 - 1:04
L'ancien général attendait toujours son jugement. Les heures s'écoulaient trop lentement à son gout. Alors, qu'il était en prison chez les humains, les drogues injectaient au sein de son organisme. Permettait au primate de s'échapper quelques temps, rêvant de balade dans les champs, à vivre en paix, dans un monde sans humains pour pervertir cette terre encore jeune. Depuis son retour dans la capitale, les inhibiteurs en place, la garde autour de cette cellule maudite. Grodd avait tout le temps de ruminer un plan machiavélique pour reprendre le contrôle. Maudissant toujours les hommes, pour leur évolution trop rapide, l'expansion tout aussi précoce. Comme une nuée d'insecte, l'homme envahi le globe et creuse le trou même de leur existence. Incapable de contenir une folie naissante au point de vue de l’évolution. A cause de leurs chercheurs, des entreprises nucléaires, de la pollution, ils ne se rendent pas compte que la Terre meurt.

Le peuple gorille avait toujours vécu en harmonie avec la nature, construisant Gorilla City dans un décor naturel et plein de verdure. Afin de ne pas dénaturer l'environnement et l’ethnie animal et florale du pays. Repensant au pouvoir qui fut le sien, Grodd ne vit pas l'un dès gardes prendre la relève, suivi de près par le fils de Solovar Nmandi venait lui rendre visite. La seule depuis le retour du général gorille. Nmandi n'aimait pas beaucoup l'ami/ennemi de son père. Il ressemblait trop à son paternel, malgré cela, ce singe, le nouveau prince avait des principes et n'accepter pas toutes les idées de son paternel. Baissant la tête pour saluer le prisonnier, une main sur la poitrine pour montrer le respect envers un supérieur, alors que celui-ci reste un traître envers le peuple. Nmandi fit les salutations d'usage.

- Bienvenue à Gorilla City, général Grodd !

Le singe se leva, une nouvelle discussion pour passer le temps. A moins que Solovar souhaitait en apprendre plus sur son rival. Grodd rétorqua derechef.

- Je ne suis plus général prince héritier. Votre père n'a rien dit à ce sujet. Je suis considéré comme un traître Nmandi.

- Vous restez malgré tout, le général et le dirigeant de ce peuple pour beaucoup de nos congénères Grodd. Surtout ne blâmez-pas mon père pour vouloir éviter une guerre contre les humains. Malgré votre rang, vos agissements, vous être le seul responsable de votre statut actuel.

Le prince toucha la corde sensible, d'ailleurs après ses derniers affrontement verbaux. Grodd perdait beaucoup trop de duel. Bien qu'il rassura le général sur certains point déjà bien connu. Il avait toujours des disciples parmi son peuple, une secte loyale et capable de le faire sortir de cette cellule. Mais comment contacter ce petit groupe ? Quand Nmandi brisa le silence.

- Sachez avant tout, plusieurs choses ! Flash se trouve en ce moment en ville, il discute avec mon père. A ce propos, je crains que mon géniteur ne fasse une énorme bêtise. Ses plans m'inquiète, pas qu'il souhaite le meilleur pour notre monde.

- Je suis au courant que le bolide se trouve ici. Sans mes pouvoirs mentaux, son odeur immonde parvient jusqu'ici. Le second point de Nmandi suscita le questionnement chez Grodd, qui souhaiter en apprendre plus. Que compte faire Solovar ?

Nmandi en avait déjà trop dit. Grodd était un orateur assez doué, capable de mener les gens là ou il souhaite. Le prince héritier sans rendit compte, bien trop tard quand il divulgua les plans de son père. Grodd furieux poussa un hurlement terrible, un hurlement de colère, poussant les gardes à prendre une position d'attaque. Le prince recula, le général martelait le sol à grand coup de point.

- Jamais mon peuple ne s'abaissera. Il ne sera pas la marionnette des hommes. Nous sommes fiers et capable de prendre nos propres décisions. J'ai hâte de passer devant nos anciens pour mon jugement. Préviens ton père Nmandi. Solovar et les vieux débris devront prendre la bonne décision. Sinon, je jure de faire couler le propre sang de mes ennemis, celui-là même de mes anciens amis.

Le général encore furieux tourna le dos, présentant son postérieur au prince héritier. Nmandi quitta l'immense pièce du cachot. Les gardes restèrent sur leurs garde. La cellule pouvait retenir Grodd, mais quand ce dernier était en colère, il était capable du pire. Que le jugement commence ! Que Grodd soit condamné pour crime contre l'humanité ! Peut-importe, le général sera l'épine dans le pied de Solovar et le Némésis éternel de Flash
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 15 Avr 2016 - 14:55
Solovar expliqua plus en détail les détails de sa vision des choses et de l'Avenir qu'il entretenait pour Gorilla City. Évidemment Flash en était ravie, n'importe quel politique de main tendu était pour lui une bonne chose et il était ravi d'être impliqué afin d'aider à travers une route meilleure pour toute l'humanité et la Gorillaité?

Un gorille entra : Tout est prêt Roi Solovar.

Solovar oscilla de la tête.

Le procès de Grodd va commencer, je vous invite à y assister si vous le désirez Flash.

Flash n'était pas venu pour ça, mais il accepta. En tant qu'ambassadeur de la race humaine qui avait subi les contrecoups de la colère de Grodd, il se sentait une responsabilité d'y assister maintenant qu'on lui invitait. Il se leva donc à la suite du Roi et marcha vers l'endroit ou Grodd serait jugé. Solovar lui fit un signe qu'il devait prendre un autre endroit pour y aller, car lui passait par un passage officiel. Deux gorilles allaient l'escorter.


Flash arriva dans se qui ressemblait être le centre de la ville. Un grand endroit à ciel ouvert ou plusieurs gorilles s’étaient massés pour assister au procès du plus grand criminel de tous les temps pour cette nation, Gorilla Grodd. Flash remarqua rapidement la totalité de l'endroit. Comme tous les espaces de Gorilla City, l'architecture était un mélange entre le rustique et l'high-Tec, c'était très impressionnant et magnifique. Il reçut un petit coup derrière le dos l'invitant à avancer et il alla rejoindre sa place parmi le public. Un peu à l'écart des autres gorilles afin de ne pas nuire aux procédures.

FAITES ENTRER L’ACCUSÉ . Hurla Solovar qui était assied à la place du juge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Avr 2016 - 1:32
Le jugement de Grodd était proche et les secondes défilaient à une vitesse folle. Le général toujours emprisonné ruminait encore et toujours, se rongeant l'estomac tout proche d'un ulcère ravagetoujur. Quand, trois énormes singes en armure brillante vinrent le chercher pour son passage devant le tribunal gorille.

- L'heure de la sentence a enfin sonné. Que le spectacle commence !

Un large sourire illumina le visage pervers de Grodd. Une étrange lueur brûler dans ses yeux, le tribunal était pour lui une immense scène. Un nombre incalculable de primate seront présent pour assister à la sentence. Une scène parfaite pour l'ancien général. Car, s'il possède toujours des alliés, ils pourront entendre le discours du chef suprême de cette nation, qui préfère devenir le larbin, le laquais des hommes. Grodd trouvait ça impardonnable.

Les trois gorilles ouvrirent la porte et passèrent des chênes autour de Grodd pour éviter toute fuite. Ils vérifièrent que les inhibiteurs marchaient toujours. Avant de prendre le chemin du dehors. Ils quittèrent la salle des cachots, une troupe impressionnante de guerrier munirent de lance trônaient aux deux coins de la route. Le ciel fut enfin visible, la lueur du jour chatouillant la rétine de Grodd, qui dut plisser les yeux pour se réhabituer à la clarté journalière. En avançant, la ville futuro-contemporaine se dressa devant lui. Les gorilles attendaient sur les hauteurs de la ville, un énorme pont en son centre, une place circulaire attend Grodd. Ses geôliers poussèrent le général et le placèrent au centre de la place. Les anciens étaient à une centaine de mètre sur une estrade, en plein centre Solovar en tenu d’apparat, couronne sur la tête, à la place du juge.

Les singes ici présent poussèrent des hurlements, quand Grodd pausa son regard sur Flash. Solovar leva le point pour demander le silence, il se leva du trône pour annoncer le début du jugement.

- Peuple de Gorilla City. Nous voilà aujourd'hui réuni pour condamner le général Grodd. Notre ancien dirigeant et devant vous pour répondre de ses actes. Pour trahison, manipulation et crime contre l'humanité. Il est rendu coupable par ses actions passés, ses attaques contre le peuple humain.

Certains des gorilles présents dans l'assemblée beuglèrent le mot coupable, alors que Solovar resta tranquille et d'un nouveau geste de la main demanda le silence. Il avança pour reprendre.

- Si quelqu'un souhaite répondre au nom du général Grodd, qu'il se présente à notre assemblée.

Cette fois, personne ne dit mot, sauf Grodd d'un soupir fort et lourd se mit à rire. Un rire moqueur.

- Voyons Solovar ! Tu me décris comme un meurtrier un propre traître pour notre peuple. Tu crois vraiment que nos compatriotes, que quelqu'un de cette assemblée risquera de prendre mon parti. Je n'y crois pas moi-même. Voilà ce qu'est devenu notre nation !

Solovar stoppa Grodd d'un regard lui injectant le silence au fond de son esprit à l'aide de ses pouvoirs psychiques. Le général baissa la tête, le roi allait reprendre la parole, quand Grodd reprit le dessus et le coupa net.

- Inutile de nier Solovar, l'ami.... Le grand peuple de Gorilla City est devenu trop doux. Par ta faut. J'ai eu vent de tes plans espèce d'imbécile. Ce n'est pas avec l'aide de Flash que tu réussiras.

Le speedster était maintenant en face de lui. Les anciens, le roi, le peuple gorille et ses disciples au sein même de la foule. Le spectacle en était à son début et Grodd préféra oublier Solovar pour un instant afin d'attaquer Flash directement. Non par la force, seulement par les mots.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 19 Avr 2016 - 19:11
Flash resta de marbre devant les accusions de Grodd, il s'attendait à se genre de sortie de la part de Gorilla Grodd et de toute évidence Solovar aussi, car il ne réagit pas du tout au pique lancé par Grodd. Flash regardait autour de lui, certain gorille prêtait attention, mais une majorité semblait là pour une justice expéditive. Il est vrai que Grodd avait fait grand mal à Gorilla City à une époque et probablement que des familles de victimes étaient dans l'assistance.

Je rappelle aux anciens que ce procès n'est pas celui de Gorilla City ou du mien, mais bien celui de Grodd. Vous savez tout de mes démarches avec le monde extérieur et je ne vous aie rien caché. Je ne mets absolument pas en doute votre capacité à dissocier ces différents événements dans le cas qui nous préoccupe, mais je tenais à en faire la distinction pour l'assemblé ici présente et au bénéfice même de l'accusé qui ne gagnera rien à jouer les grands orateurs. Tenez-vous en aux fait et nos à vos élucubration.

Flash sourie intérieurement. Il se refusa de rire de manière physique puisqu'il ne désirait pas provoquer Grodd. Déjà sa présence, semblait mettre mal à l'aise certains d'entre eux quoi que la plupart semblaient comprendre la nécessité. Flash était souvent celui qui arrêtait Grodd, il était donc de mise qu'ils soit ici. Flash regarda un mouvement vers la droite Nnamdi, pris un siège à ses côtés. Il assistait lui aussi au débat et semblait triste et en même temps fier de son père. Flash pouvait sentir le conflit intérieur pour Nnamdi. Il était clair qu'il aurait préféré une politique isolationniste comme auparavant pour Gorilla City mais il semblait désapprouver totalement les actions de Grodd. Il se trouvait au centre entre les deux. Fermé à l'extérieur autant dans un désir de conquête que dans un désir de paix. Il était le médian dans leur histoire.

Donc je rappelle les faits. Grodd, ancien général de la nation libre de Gorilla City. Vous avez été convoqué ici pour vos actions à l'encontre de l'humanité qui par le fait même ternit la réputation de vos frères et soeurs. Vous avez un diplomate de malheur dans nos relations avec le monde extérieur et avez démontré notre existence à la planète entière, nous forçant ainsi à prendre position face à l'homosapien. Vous pouvez critiquer mon choix de relation, mais il est de votre ressort que ce choix avait dû être fait. Meurtre, saccage, contrôle mental dans le but de nuire à votre hôte, tentative de génocide, insurrection, viol, adultère, esclavage... la liste défile encore très longuement. Pour tous ces crimes sous votre régime vous seriez passible de peine de mort. Cependant, depuis que Gorilla City à choisi la voie de la paix au lieu de la guerre, cette peine n'existe plus. Vous encourez donc la peine maximale, soit l'emprisonnement à vie dans une cellule d'isolement jusqu'à votre mort ou votre réformation totale. Que plaidez-vous?


Flash fut surpris de la dernière partie de la phrase...La réformation totale? Comment pourraient-ils juger de cela? C'était ridicule. Oui il croyait sincèrement à la possibilité pour un criminel de se réformer, ça avait été le cas avec certains de ses propres rogues notamment James Jesses, mais Grodd? Certainement pas. Il était au-delà de la rédemption, c'était un criminel de guerre, un fasciste, dictateur sans code d'honneur. Flash serra les dents pour la première fois durant ce procès et ce n’était pas contre Grodd, mais bien contre Solovar.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Avr 2016 - 1:37
Au centre de la scène, prêt à surmonter les accusations que le conseil allait lui mettre sur le dos. L'ancien général, les mains toujours liaient continuer de fixer attentivement le groupe de vieux gorille se tenant sur l'estrade. Flash debout dans l'attente des annonces accusant l'ancien général, le peuple se tenant sur les hauteurs continuaient de suivre dans le silence le procès. Solovar se décida enfin à prendre la parole et à énoncer les différents actes d'accusations. Crime contre l'humanité, allant même jusqu'au génocide humain. Malheureusement, le gorille n'avait pas réussi l'acte même, sinon les primates seraient déjà dirigeant de ce monde de malheur.

Cette fois la liste des méfaits concernant Grodd étaient  étalé aux oreilles de tous, son peuple n'était pas censé savoir. Normalement, le secret devait-être gardé. Solovar était un gorille droit et préférant la transparence envers ses congénères et l’honnêteté contrairement à Grodd qui agit sans cesse dans le plus grand secret, avant de révéler ses actes à la face de tous. Les abominations du singe furent mise en exposition, ils vinrent siffler aux oreilles du général. Un brouhaha inepte, des grognements de honte raisonnèrent dans la capitale. Pendant ce temps, le Flash ne montrait aucun changement d'attitude, lui le seul adversaire encore raisonnable de Grodd. Le moment était venu de reprendre la parole. Quand Solovar lui demanda de plaider.

- Que voulez-vous que je plaide conseiller et juge ? Les faits que vous venez d'énoncer ne plaide pas en ma faveur. Je suis un guerrier, un conquérant, j'ai agis pour le bien et l'évolution de mon peuple. Les hommes ne peuvent comprendre, encore moi ma propre race et mon entourage. Ils ont et nous avons peurs du changement, le principal but de l'existence et d'évoluer et de découvrir de nouveaux horizons. Je suis coupable de ses atrocités et des accusations portés à mon encontre. Je serais un fou de dire le contraire, n'est-ce pas Solovar ?

Pour une fois depuis très longtemps, Grodd venait de dire la vérité, fermant ainsi le clapé des mal-disant. Les spectateurs se plongèrent aussi rapidement dans le silence en écoutant l'ancien général de cette nation souveraine. Avait-il raison ? Ou tort ? Grodd voulait le meilleur pour son peuple, il grandissait à une vitesse folle et les frontières de Gorilla City ne seraient bientôt plus assez grande pour contenir la population. Jouant ainsi sur son annonce, Grodd reprend.

- Depuis ma naissance, je fut nommé pour diriger ce peuple et le mener haut plus haut. Oui, j'ai tué notre maître pour prendre le trône. Que dire là-dessus ? Tu étais au courant Solovar et tu n'as rien fait pour me stopper. Mon ami décide de contredire mes actes, une fois que j'en veux plus, quand je souhaite l'agrandissement de notre royaume et de montrer notre force aux yeux du  monde. Incrédule et faible, abandonne ce projet de faire partie des nations-unies. Que feront les hommes après. Il viendront dans notre ville, parcourant nos rues et penseront être dans un zoo. Ils humilieront notre peuple et nos frères.


Il détourna son regard des juges pour regarder Flash.

- Je n'ai pas confiance envers ton monde, mon ennemi de toujours. Tu est et resteras toujours mon ennemi. Malgré mes nombreux coups bas, nos affrontements dévastateurs, tu restes le même, droit dans tes bottes. Malgré la bonne foi de certains, ton monde, tes propres amis n'auront pas confiance envers les miens et finira pas lui faire du mal. Par inadvertance ou pas, je m'en fou. La signature du traité n'est pas acceptable à mes yeux. Il revint vers Solovar. J'ai plaidé coupable, sache une chose ! Prends la bonne décision à mon encontre, souhaite me voir mort, en déclarant la peine capitale. Car, sur mon honneur, ma fierté, le reconditionnement ne marchera pas. Si jamais, je te dis bien, si jamais j'en ressort. Tu seras le premier à succomber Solovar.

Une nouvelle broqua se fit entendre, les hurlements et les insultes fusèrent se plantant comme des milieux d'aiguilles dans le cerveau de l'ancien général. Il était heureux et fier, venant de semer le trouble chez les spectateurs et les membres du conseil. Attendant la suite au centre de cette place suspendu, une explosion se fit entendre dans la ville. Rapidement, les gorilles quittèrent l'assemblée, les gardes vinrent sur Grodd. Solovar et les conseillers se redressèrent pour comprendre ce revirement de situation.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 27 Avr 2016 - 1:57
Flash ne dit rien tout le long. Il se retint par contre. Il avait envie de gueuler à la face de Gorilla City tout autre atrocité que Grodd avait pu faire. Il avait envie de mettre chaque visage des victimes de Grodd dans le visage des gens qui le jugeait. Chacun d'entre elles méritait justice. Pourtant lorsque Solovar parla tout se calma en lui, il reconnaissait bien la force tranquille de son ami. C'était un vrai leader et il en imposait de par son charisme et sa seule présence. Il avait le procès bien en main se qui soulagea Flash.

Puis une explosion fut entendue, tous se levèrent. Flash voulu suivre, mais Nnamdi lui posa la main sur l'épaule. La grosse main puissante de l'héritier de Gorilla City se serra et poussa Flash vers le bas. Flash grimaça légèrement sous la poigne d'acier de Nnamdi. Étrangement, il ne croyait pas que ce soit voulu, le gorille était tout simplement fort et lui... faible.

Ce n'est pas à toi de voir, ici. Tu n'as pas juridiction.

Puis Nnamdi se leva et partit en direction de l'explosion avec un nombre impressionnant de soldats gorille. Flash n'avait pas remarqué la quantité de spectateurs qui était rassembler. Ayant l'habitude de regarder au sol et un peu plus haut, il avait oublié de regarder au-dessus et sous lui. Si le monde des hommes était essentiellement horizontal, celui des gorilles était aussi vertical que diagonal et horizontal. Flash se rassied un peu à contrecœur et laissa les citoyens de Gorilla City gérer leur affaire. Il regardait les anciens qui malgré ce qui se passait se retirait pour délibéré. De toute évidence ils avaient confiance en ceux qu'ils avaient délégués pour ce genre de situation. Flash pensa que les juges n'allaient pas dans les immeubles en feux, même dans son monde. Les pompiers eux ne présidaient pas de procès.

Flash regardait Grodd. Les deux n'étaient pas seuls, mais la salle s’était beaucoup vidée. Il avait les yeux fixés sur lui, sans réellement comprendre pourquoi, quelques choses le poussaient à se dire que Grodd savait ce qui allait se passer. Il savait que quelque chose clochait. Pourquoi à ce moment précis y avait-il eu cette explosion? Il gardait les yeux fixés sur l'accusé. Qu'avait-il fait?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Juin 2016 - 0:40
Depuis le retour de Grodd dans la citée gorille, K'horn décida de retrouver ses congénères et remettre le groupe de renégat sur pied. Les heures s'écoulèrent rapidement et vers le début de l'après-midi, le gorille lieutenant des troupes secrètes avait retrouvé une grosse partie de la compagnie. Le groupe se trouvait dans un bâtiment à la périphérie de la ville, une maison simpliste, trois fenêtres en façade, une porte en bois brun. Un petit primate courait dans la rue et une mère rappelait ses garnements pour passer à table. Une partie de l'équipe était au travail, à fabriquer des bombes et à se munir d'armes. K'horn papotait dans une pièce avec trois compagnons pour établir un plan.

- Le général est actuellement dans la palais en compagnie du roi et du prince. Il est entouré par des gardes et toutes les entrées secrètes sont sous surveillance, il est impossible de pénétrer dans l'enceinte du palais.


Les singes grognèrent de mécontentements, leur général était prisonnier et allait être juger en place public pour ses crimes. Solovar n'avait donc rien compris, les actions de son ami servent le peuple gorille. Malgré les meurtres, le génocide de tout un peuple, l'attaque contre les états-unis. Solovar ne comprendra jamais son ancien roi. K'horn gardait une grande admiration pour le général et ceux malgré toutes les erreurs de ce dernier.

- Allez, passons maintenant au plan de l'attaque !

Il déplia une carte dessiner sur un parchemin local. Une partie de la citée y était retranscrite. Une croie rouge presque au centre, montrait l'endroit du jugement. Le palais prenait une importance crucial sur la carte, le bâtiment était énorme et les habitations furent érigées autour du monument. Un des soldats prit la parole.

- Je prends trois hommes avec moi et nous poserons des bombes dans le quartier marchand et sous la cathédrale.

- Parfait, je serais en compagnie de mes hommes dans le public. Nous allons nous fondre dans le décor. Vous attendrez la fin du jugement pour faire exploser les bombes. Une fois fait, la foule se dispersera et le roi amenait dans son foutu palais. Nous aurons le temps de sauver notre général.

Il replia la carte et demanda à ses hommes de se mettent en place, les bombes furent amené aux endroits prévu pour l'attaque. Le groupe se mêlant à la foule, enfile des haillons et des toges des hautes familles. Quand un des guetteurs revint pour mettre son chef au courant des dernières nouvelles. Le Flash se trouvait en ville et allait participer au jugement de Grodd. K'horn ne recula pas, le plan tenait toujours et il décida de le mettre en oeuvre jusqu'au bout.

******

A plusieurs coin de la capitale, une fumée épaisse s'élevait par dessus les bâtiments. Certains prenait feu, les étales du quartier marchand brûlait déjà. L'ancien général les mains toujours liaient, rester en plein centre de l'estrade, Solovar entourait par ses hommes. Le prince avait déjà filé et Fash attendait également. Il fixait le gorille, son ennemi droit dans les yeux. A cause des inhibiteurs, Grodd ne pouvait pas entrer en contact avec son ennemi et pourtant, il aurait presque senti ses émotions. Il était capable de ressentir la colère et la fougue grandissante chez le héros.

La foule fuyait le tribunal et se bousculait devant les portes. Le chahut et le brouhaha ambiant mena rapidement à un mouvement de foule. Des enfants faillirent se faire piétiner par les adultes, les soldats essayaient de contenir le peuple en rang. Grodd parcouru du regard les alentours et put apercevoir assis tranquillement sur les hauteurs son lieutenant. K'horn habillait d'un haillon orangé, se tenait assis les bras croisés. Grodd le salua d'un signe de tête et par curiosité plongea son regard en contrebas. Quatre gorille en arme attendait la suite, ce n'était pas des gardes, ni des hommes de Solovar. K'horn avait établi un plan pour faire libérer son général.

Le prisonnier se mit à rire, un rire rauque, guttural, sonore. Un ricanement horrifique et plein de menace, un avertissement pour ses ennemis. Il avança sur le chemin et beugla en direction de Flash.

- Nous nous reverrons l'ami et la prochaine fois les jeux seront bien différents.


K'horn abandonna son haillon et attrapa un lourd canon. D'un saut, il arriva avec douceur sur l'estrade et retira les menottes de son chef. Il demanda à ses hommes d'un geste de main de lancer des cordes. Plusieurs grappins métallique se fixèrent sur les bords et permirent ainsi au général et son lieutenant de foutre le camp. A ce moment la foule du tribunal quittait abondamment les lieux. Permettant ainsi à Grodd et ses hommes de partirent sans se faire remarquer. Tout en prenant la fuite, le gorille se jura de revenir plus fort et de reprendre le contrôle de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 3 Juin 2016 - 15:16
Flash vie se qui se passait et pourtant il ne pouvait rien faire. Il ne savait pas si Nnamndi avait été de la partie mais ses "gardes du corps" l'avait volontairement aveugler et maintenue assied. Il ne savait plus trop quoi penser pendant qu'il voyait Grodd disparaitre au milieu de l'assembler de Gorille. Lorsqu'il fut lâché, il voulut partir à la suite, mais c'était impossible. Trop de gens, trop de civiles. Grodd avait prévu tout cela. Son évasion était parfaite.

Flash rageant. Il monta sur le tribunal et ouvrit la salle du grand conseil ou Solovar s’était retiré pour délibéré.

GRODD C'EST ENFUI!


QUOI!?!

Tout se passa rapidement, Flash expliqua ce qui venait de se passer. Solovar montra alors, c'était quoi, être un vrai dirigeant. Il s'installa et mis tout en place rapidement. Les forces se placèrent et tous se lancèrent. Solovar resta avec Flash.

Ils ne le retrouveront pas.

Pourquoi en es-tu si sûr?

Grodd connait cette ville aussi bien que moi, peut-être même plus. S'il avait prévu son évasion, il est probablement déjà à l'abri de ce que les gardes pourraient faire.

Je peux peut-être aider aux recherches je...
Non, c'est quelques choses qui nous concernent Flash. Déjà que certaine révélation faite aujourd'hui créera des remous politiques, je ne peux pas permettre à un "outsider" de participer à cela. Je vais d'ailleurs te demander de partir.

Mais je... je comprends...

Flash avait échoué. Il laissa Solovar seul à ses problèmes, espérant que Gorilla City serait capable de mettre Grodd au fer, comme il se devait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un général contre toute une nation [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CONTRE TOUTE ATTENTE de Linwood Barclay
» Star Trek,TOS-Contre toute logique-Jim/Spock;PG13
» [Barclay, Linwood] Contre toute attente
» Le president Joseph kabila s'adressera a toute la nation congolaise depuis lubumbashi
» 6x22 - Grave [VF : Toute la peine du monde (Partie 2)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-