The key of revenge [PV : Loïs Lane & Martian Manhunter]

Invité

MessagePosté le: Mar 5 Avr 2016 - 18:53

The key of revenge



La dernière obtention du Musée Luthor de Métropolis n'avait pas encore été publiquement exposée, que le milieu archéologique était déjà en effervescence. Luthor aurait alors acquis un médaillon atlante d'un riche émirat arabe lors de l'un de ses précédents voyages commerciaux au Moyen orient. Un objet qui avait été conservé à l'abri de tous les regards depuis des millénaires jusqu'à aujourd'hui. Quel trésor !

Sa nature même faisait déjà rêver les éminents scientifiques, car se pouvaient-ils que ce médaillon ait été forgé à partir du fabuleux orichalque encore bien peu étudié ? Tout en est-il que pour le moment aucune annonce officielle n'avait été passées et des mesures avaient sûrement étaient mise en place pour la protection d'un objet si convoitable, connaissant les moyen de l'homme d'affaire et politique. Allant de paire avec leurs espérances, le milieu archéologique avaient également quelques craintes bien au delà du vol.
Les relations diplomatiques avec le peuple atlante demeuraient tendues et ceux malgré tout le retour d'Aquaman sur le trône depuis la terrible attaque de l'Atlantis contre plusieurs villes côtière, quelques années plus tôt. Comment allaient-ils interpréter la révélation de cette possession par un américain ? Luthor et avant lui l'émirat pouvaient-ils afficher des preuves de leur légitimité à posséder un tel objet et a le transmettre, l'exposer ?

Cette rumeur scientifique se recoupait alors avec d'autres.
Ainsi des atlantes auraient été aperçus dans la baie de Métropolis par des pêcheurs. Certains même disent avoir vu l'ombre de Black Manta, le terrifiant pirate et chasseur de trésor qui n'avait plus fait parler de lui depuis deux ans. Pourtant, ces marins ne pouvait avoir eu vent des potins de la communauté scientifique, cela confirmait les craintes ?


Oui.

Black Manta était bel et bien arrivé à Metropolis quelques jours plus tôt en compagnie de Siren.
L'objet fut localisé dans un hangar maritime appartenant à une entreprise de transport maritime d'agroalimentaire, une entreprise rachetée par la multinationale Lex corps des années plus tôt. Un lieu de stockage qui ne devait éveiller de soupçons, mais qui se trouvait bien plus surveillé que les autres hangars pour prévenir de toutes tentatives de vols habituels.

Insuffisant contre l'attaque organisée cette nuit même par le chasseur de trésors. Chaque veilleurs de nuit bien armé fut neutralisé avant même de pouvoir identifier son agresseur, de répondre ou d'allerter. Les gorges furent tranchées par des lames plus froides que le métal et l'eau, sans aucune pitié et dans un silence de mort. Une fois le site nettoyé, tous les corps furent amenés à l'intérieur du bâtiment, loin des regards.

Les quelques hommes récupérés à la solde de Manta, équipés de combinaisons de plongées noirs et de fusils d'assaut en bandoulière se mirent alors à fouiller dans la pénombre. Munis d'une simple lampe torche, ils procédaient silencieusement tandis que leur employeur se tenait au centre du hangar, droit comme une statue.

Après s'être posé un moment, Siren se mis à tourner autour de lui comme un requin, mais Black Manta ne réagit pas. Au bon d'un moment elle n'en put plus et rompit le silence :

"Notre intrusion était vraiment trop facile..."


"La médiocrité de cette protection est une vrai insulte pour un trésor fabriqué par mon peuple.
Tu es vraiment sûre que ton ami ne nous a pas trahis ?..."

"Tu surestime la valeur de cet objet."


"Mais... il va bien me servir. J'en suis convaincu même... à présent...
Cette nuit..."

Manta semblait savourer ses simples mots comme ses futurs projets. Il regarda successivement les différents coin du bâtiment, comme s'il se sentait épié.

Il avait bien raison, car dans un conduit d'aération près du toit, un homme restait dissimulé, le corps entièrement couvert, le visage masqué par un crâne.
Mais il n'était pas le seul...

"Nous l'avons trouvé !"

Un homme en combinaison arriva auprès de Black Manta en lui présentant une simple caisse en bois remplie de conserves de nourritures, mais dont l'une d'elle se trouvait être une boite cylindrique, comme un coffret, déjà ouvert.

Malgré la quasi absence de lumière, le médaillon brillait d'un éclat de feu.

Siren confirma :

"C'est bien de l'orichalque."

Sur les yeux rouges de Black Manta se reflétait l'étrange lumière du précieux métal doré...



[HRP : L'identité de l'homme vous sera révélé plus tard, mais les connaisseurs peuvent déjà la deviner Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 12 Avr 2016 - 18:33
« Entrez, Miss Lane. »

Le bureau de Luthor se trouvait en haut de la tour de la Lex Corps, c’était l’immeuble le plus haut de la ville, à travers les grandes baies vitrées on pouvait voir tout Metropolis. Lex était assit de l’autre côté d’un bureau massif en bois sculpté, il désigna un fauteuil de l’autre côté du bureau, je m’avançai pour m’asseoir, l’assistante de Lex quitta le bureau en refermant la porte derrière elle.

« Que puis-je faire pour vous ? »


Annonça-t-il d’un ton affable, il recula dans son siège et croisa ses mains devant lui. Perry voulait que j’interroge Lex sur le médaillon. D’après la rumeur Lex Luthor était entré en possession d’un médaillon atlante en orichalque. Mais ce n’était qu’une rumeur. L’objet, s’il existait, était gardé dans le plus grand secret, personne ne l’avait encore vu et la Lex Corps n’avait pas officiellement communiqué dessus. En d’autre terme, pour l’instant ce n’était que du vent. Perry voulait une véritable information, solide, avec des sources. Cependant, je ne m’inquiétais pas, quand il était question de Lex, il y avait forcément un feu quelque part. Et je me méfiais de ce qu’il y avait derrière l’écran de fumée.

- Je voulais vous poser des questions sur une de vos récentes acquisitions.


Commençai-je, après de rapides salutations d’usages. Malgré l’ambiance détendue, ni Lex ni moi n’étions dupes, nous nous méfions l’un de l’autre et seule l’hypocrisie constante nous retenait de nous sauter à la gorge. La discussion dura une quinzaine de minutes, Lex me confirma l’existence du médaillon et sa tenue dans un lieu secret, il me dit qu’avant toute possible présentation au grand public, le médaillon devait être étudié par les scientifiques de la Lex Corps. Seuls les laboratoires de Luthor seraient autorisés pour l’instant à faire des analyses sur le médaillon. Je l’interrogeai aussi sur la question, qui faisait débat, de la légitimité de la possession d’un trésor du peuple atlante, avec lesquels nous avions des relations compliquées, je lui demandais s’il s’inquiétait des vols ou d’éventuelles tensions diplomatiques avec les atlantes, suite à la récupération du médaillon par les américains. Je lui parlais des rumeurs concernant la présence d’atlantes, qui auraient été aperçu dans la baie de Metropolis. Lex fit appel au droit de propriété terrien pour justifier la légitimité de sa possession, d’un trésor qu’il avait acquis, sur le sol terrestre, et qui était donc sa propriété. Ainsi, il balayait toutes les demandes hypothétiques de restitution du médaillon au peuple atlante, considérant leurs droits sur l’objet comme illégitimes. Il m’assura aussi que le médaillon était très bien gardé des voleurs.

Je quittai la tour de la Lex Corps aux alentours de 18 heures pour retourner à ma voiture. J’étais garée dans une rue à l’est de la tour, assez loin pour ne pas paraître louche, assez prêt pour voir Lex partir. Lex quitta la tour à la tombée de la nuit, vers 20 heures. Je le suivis jusqu’aux quais, la voiture de Lex s’arrêta à côté d’un hangar, je poursuivis un peu plus loin sur la route et me garai sur les docks. Lex quitta le hangar une demi heure plus tard. Je quittai ma voiture et allai faire un tour près du hangar, celui-ci était lourdement gardé et il me fut impossible de pénétrer à l’intérieur. Le médaillon se trouvait sûrement ici. Je décidai de revenir le lendemain soir.

Je passai la journée du lendemain à enquêter sur les quais, des témoins avaient aperçu des créatures dans la baie. La plus part décrivaient des atlantes, mais quelques marins me parlèrent aussi de l’ombres de pirates qu’ils avaient vu dans l’eau dans le coin des docks. Voilà que les eaux de Metropolis se remplissaient d’hommes poissons et de pirates, au moment même où Lex Luthor ramenait un médaillon atlante au Musée de Metropolis. Les coïncidences comme celles-là ça n’existaient pas. Le soir je retournai au hangar, je me garai à nouveau à l’écart, à proximité des quais. J'attendis une heure, puis je dus m’assoupir un moment, car un bruit étouffé m'éveilla. Je sursautai et scrutai l'ombre, les quais étaient plongé dans l'obscurité, seuls les réverbères bordant la route auréolaient la nuit d'un peu de clarté. J'avais entendu quelque chose. Qu’est-ce que c’était ? Des voleurs ? Ou peut-être l’ombre des pirates dans la baie dont les marins avaient parlé… J’attrapai la lampe torche dans la boîte à gant et la fourrai dans mon sac à main, je récupérai mon téléphone sur le tableau de bord, j’hésitai quelques secondes le portable dans ma main. Clark était absent, Jimmy était toujours malade, Chris était à Smallville. Personne ne savait où j’étais et personne ne m’attendait. J’avais laissé un mot sur le frigo avec l’adresse du hangar au cas où Clark passerait, il était minuit passé, si Clark était passé à l’appartement, il aurait du déjà m’appeler ou me rechercher. Ce n’était pas comme si j’étais partie enquêter toute seule sans le dire à personne, j’étais seule, ce n’était pas la première fois cependant. Mais j’avais prévenu Clark, je lui avais laissé un mot au cas où il passerait chez nous. Je m’en sortirai très bien toute seule. Je mis le portable dans une poche de mon pantalon et sortis de la voiture.

Je traversai les dock jusqu’au hangar, l’extérieur était désert, pourtant la veille l’endroit était cerné d’agents de sécurité de la Lex Corps. Je pris mon portable dans la main, prête à envoyer un message d’alerte pour la police. Je m’approchai prudemment et me faufilai discrètement dans le hangar. L’endroit grouillaient d’hommes armés. Voilà où sont passé les agents de sécurité, songeai-je avec dégoût en voyant les corps entassés à l’intérieur. Ils avaient été assassinés et leurs corps avaient été portés à l’intérieur. Les gens qui les avaient attaqués étaient des professionnels. J’en savais bien assez pour prévenir la police et Superman. Je me cachai derrière des caisses et utilisai mon téléphone pour envoyer une alerte. Une fois mon message envoyé, je rangeai mon portable dans ma poche, une exclamation soudaine me fit relever la tête, je m'avançai de quelques mètres entre les caisses pour entendre la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Avr 2016 - 0:28
Il y a environ une semaine, John Jones avait eu un tuyau. Un objet de grande valeur allait être transporté a Metropolis par la lexCorp et il y avait un haut taux de probabilité que l'objet en question, un médaillon d'origine Atlante, ne soit volé. Bien sûr, ses longues années d'expérience, à la fois comme détective privé et bien avant, chez les Manhunter, lui avait permis de développer un grand sens du doute et une intuition affinée.

Lex Luthor, cependant, n'était pas une cible facile a cerner. Il passa la semaine suivante a rassembler des preuves et décida que la meilleure route d'action passait par les docks, où le médaillon serait entreposé sous haute surveillance. Ce soir, le septième jour de ses investigations, l'activité sur les docks était a son paroxysme. Les eaux du port avait été envahis de ce que tous croyaient être des Atlantes - John était persuadé que s'en était, il avait put en localiser quelques uns et les suivre - Et la nuit précédente... il avait put identifier l'un des Atlantes qui se trouvait sur place.

Black Manta.

Un homme dangereux s'il en était, quelqu'un qu'il ne fallait pas sous-estimer. Il n'avait jamais personnellement eu affaire a lui, mais Aquaman avait mentionné plusieurs fois l'avoir affronté. S'il était ici, ça voulait dire qu'il était certainement impliqué dans le complot pour voler le médaillon Atlante. Depuis son point d'observation, le Martien pinça les lèvres. Le manque de garde ce soir était inquiétant... Il avait cependant une idée de ce qui avait put leur arriver. Il allait bouger quand il remarqua une forme se faufiler entre deux piles de containers vers la hangar où Black Manta et sa bande se trouvaient.

Il étrécit les yeux et identifia vite la forme en question. L'intrépide reporter Loïs Lane était sur le coup, il semblerait, et n'avait aucune considération pour sa propre sécurité. Il se demandais parfois comment Superman faisait pour supporter ça... Cette femme était une catastrophe a elle seule. Ce n'était pas surprenant qu'il passe la moitié de son temps a lui sauver la vie, si elle s'impliquait dans ce genre d'activités régulièrement. Silencieusement, sans se faire entendre ou voir, il fit son chemin vers la hangar et y entra. La repérer de nouveau ne fut pas difficile, et si lui avait si aisément la filer et la surveiller, d'autres pouvaient sans doute le faire aussi...

Lentement il fit son chemin jusque derrière elle et lui posa doucement mais fermement une main sur l'épaule.

"Vous ne devriez pas être ici, Miss Lane." Murmura-t-il dans un souffle, assez près d'elle pour être assuré que personne d'autre e l'avait entendu.

Il gardait quand même tous ses sens en alerte et son focus était centré bien plus sur les vilains qui se trouvaient a quelques mètres que sur la jeune femme un peu trop téméraire. Il ne comprendrais jamais la propension des humains, qui étaient si fragile comparés aux Martiens, a se mettre dans des situations où leur vie était menacée. Pour l'heure ils n'avaient pas été repérés, il en était certain, mais les choses pouvaient changer très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 17 Avr 2016 - 9:17
L'homme au costume sombre et au masqué d'un crane blanc caché dans la bouche d'aération sous le toit du hangar continuait d'observer la scène avec attention. La présence de curieux supplémentaires ne le rassura pas. Il s'agissait d'une femme, qui fut rejoint par un homme qui l'a surpris. Ils n'étaient donc pas ensemble... et mettaient leur vie et son espionnage en danger...

"Les hommes de la boue l'ont donc bien volé à mon peuple. Quelle offense. Ils n'ont aucun respect pour rien..."

"Peu importe, il est maintenant en ta possession."

"Vraiment ? Ne me dit pas que tu as organisé tout ceci juste pour me faire un cadeau ?"

Siren le questionna sur un ton légèrement plus doux que son habituelle agressivité. Mais, Black Manta ne dit mot, imperturbable.

Un léger ''bip'' sonna sur le panel de contrôle du poignet du pirate aquatique qui regarda rapidement le message qu'il venait de recevoir.

"La police a été alertée. Quelqu'un nous a repéré."

"Et alors ? Ce n'est pas ce que tu voulais ?"

Black Manta se tue un instant en regardant Siren avec intensité, il semblait très mécontent de ce qu'elle venait de dire. Mais celle-ci répondit d'une mine provoquante, un air de défi.

"Cessons cela et restons concentrés sur l'objectif. La police attire les super-héros comme un cadavre la vermine. On dégage !"

Ses hommes de mains régirent immédiatement. Le coffret fut refermé et tendu à Siren qui le pris avec soin.

La troupe se mis en marche pour sortir du hangar. L'homme dans la bouche l'aération se tenais prêt à agir quand il jura intérieurement... Ya'Wara... Ce qu'il craignait se réalisait...

Dans un éclat de lumière dorée, l'ancienne membre des Others sortie d'un portail dimensionnel, deux lames acérées en main, accompagnée d'une meute de fauve aux crocs brillants.


Elle hurla en se jetant sur Black Manta :

"TU AURAIS DÛ RESTER ENTERRÉ DANS L’OCÉAN, MANTA ! JE VAIS FAIRE CE QUE ARTHUR N'A JAMAIS EU LE CRAN DE FAIRE !"

Malgré cette attaque éclair, Black Manta réagit avec minutie en tombant au sol et en bloquant les deux poignet de son attaquante maintenant les dagues qui tout de même se plantèrent dans ses épaules heureusement renforcées. Bloquant fermement sa prise sur le bras nus, il envoya une décharge électrique un instant contre la femme qui le repoussa d'un puissant coup de pied contre le casque du pirate.
Autours d'eux, les fauves se jetèrent sur les hommes de main, avant que Manta toujours couché au sol n'appuie sur un bouton de son panel de contrôle. Les animaux se figèrent alors avant de se rouler en boule au sol en grognant de douleur.

Ya'Wara très inquiète de voir ses amis dans cet état, cria :

"QU'AS-TU FAIT ?!"

Profitant de la confusion de la jeune femme Manta lui infligea un puissant tir calorifique provenant de ses yeux rouge devenus fumant. Elle s'effondra au sol alors que lui même se relevait pour s'approcher d'elle, une voix sadique au milieu cris des animaux :

"Des ultrasons inaudibles pour nous, mais horriblement douloureux pour tes bestioles. Elles ne tiendrons pas une minute avant que les cœur ne lâche."

Ya'Wara au pied de Manta sembla alors suffoquer.

"Je mobilise l'eau de son corps dans ses poumons. Tu ne la voulais pas en vie, non ?"

"Non."


[HRP : A vous de jouer Wink
Ya'Wara fait partie des Others, une équipe assemblée par Aquaman il y a des années pour traquer Manta (voir ma fiche).]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mai 2016 - 21:51
Je suivais la conversation entre les pirates, absorbée par la scène à quelques mètres devant moi, j’avais sorti mon téléphone pour filmer les criminels et enregistrer ce qu’ils disaient, soudain je sursautai en sentant une main sur mon épaule. Je me retournai pour faire volte face, retenant un cri. Je reculai vivement pour m’arracher à la prise, mon dos heurta les caisses empilées derrière moi, mon corps s’immobilisa, j’étais dans une posture défensive. Je le dévisageai, c’était un homme, d’une taille moyenne, avec des cheveux bruns et des yeux marrons, un visage très banale, l’homme pouvait aisément être confondu, je ne le reconnaissais pas, je fronçais légèrement les sourcils quand il dit mon nom. Je soupirai doucement, ce n’était pas rare que des personnes que je ne connaissais pas connaissent mon nom, c’était assez fréquent, et d’habitude ça ne me dérangeait pas. Je déglutis, généralement, ce n’était pas alors que j’infiltrais une place forte remplie de mercenaires. La situation avait de quoi rendre n’importe qui paranoïaque. J’avais toutes les raisons de l’être, j’avais frôlé la mort tellement de fois que j’en avais perdu le compte, j’avais été enlevée, j’avais failli être tuée, j’avais été menacée, frappée, mais dans toutes ses situations, j’avais survécu grâce à une qualité essentielle, le sang froid. Bien sûre j’avais été sauvée autant de fois par Superman, je lui devais plus que ma vie, mais mon caractère m’avait permis de survivre à beaucoup, que ce soit de gagner du temps, ou de faire face psychologiquement comme physiquement à ce qui se passait. Je revenais à ma situation actuelle, prise au piège, acculée par un inconnu, dans une place investie par des pirates sanguinaires. Un coup d’œil à mon interlocuteur m’avait appris avec une quasi certitude qu’il ne faisait pas parti de la bande. Il n’était pas habillé comme eux et je ne voyais aucune arme sur lui, par ailleurs, il avait parlé doucement, un murmure à peine audible, son ton n’était pas menaçant, même si ses mots auraient pu être une menace, ils étaient plus comme une mise en garde, presque une réprimande, il s’était faufilé ici sans faire aucun bruit, il était discret, il ne voulait pas que les pirates connaissent sa présence. Non, il n’était pas avec eux. Je pris une inspiration profonde, me rendant compte que je retenais mon souffle.

- A qui ai-je l’honneur ?


Murmurai-je, mon ton plus agressif que je ne le voulais. Ce n’était pas une demande, mais un ordre, il connaissait mon nom, j’exigeais de savoir le sien. Je me tenais debout devant lui, mon corps était raide, tendu. Du mouvement du côté des pirates attirèrent à nouveau notre attention. Leur chef avait ordonné le repli avant l’arrivée de la police, mais la femme avait dit quelque chose à ce sujet, ce qu’il voulait ? Pourquoi voudrait-il de la police ici ? Ça n’avait pas de sens. J’observai leurs mouvements derrière les caisses, en espionnant leurs conversations. La femme prit le coffre qui contenait le médaillon. Le groupe des pirates se mit en mouvement pour sortir. Mais, comme rien ne pouvait jamais se dérouler simplement, quelque chose d’inattendu se passa. Un éclair doré illumina le hangar, une créature humanoïde accompagné d’une meute de félin apparurent dans la lumière. La créature se jeta sur le chef des pirates, tandis que la meute s’attaquait aux mercenaires. J’avais reculé, les choses étaient entrain de devenir vraiment dangereuses, comme si elles ne l’étaient pas déjà avant… Tout se passa en quelques secondes, le chef pirate avait repris l’avantage dans le combat en paralysant les créatures, la femme qui était apparue dans le portail s’était écroulée au sol, elle suffoquait, mes yeux quittèrent la forme qui convulsait sur le sol pour se poser sur l’atlante, qui était visiblement responsable de son agonie. Elle était entrain de la tuer. Je grimaçai, ma mâchoire se serra. Sans réfléchir, je fourrai mon téléphone qui enregistrait toujours dans ma poche et attrapai une boite dans l’une des caisses. Je visai l’atlante et jetai mon projectile aussi fort que je le pouvais.  C’était probablement une mauvaise idée, mais c’était la seule diversion à laquelle j’avais eu le temps de penser…  


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2016 - 20:52
J'Onn la regarde avec un regard calme et impossible a lire, ses yeux pour le moment marons seblent bien plus vieux et sage que son âge apparent ne le laisse deviner. Il ne tarde pas a rassurer la jeune femme quant a son identité, de toute manière, ce n'est de toute évidence pas John Jones qui pourra régler cette affaire. Il ferme les yeux et semble vasciller comme sour l'eau pendant juste un court mo0ment puis a la place de l'humain se tiens la forme bien plus grande et imposante du Martian Manhunter. Il sourit a Lois et la rassure avec une voix très douce mais puissante, posant une main sur son épaule.

"Je suis un ami, Miss Lane. Cependant, cet endroit est dangereux pour vous, vous ne devriez pas être seule ici."

S'il avait l'intention d'ajouter quoi que ce soit, mais a ce moment la portail s'ouvrit et déversa encore plus de créature mortelles qui envahirent les quais. Il n'a plus de temps à perdre et il s'apprête a s'interposer quand la journaliste décide de faire quelques chose de vraiment stupide. Il tente bien d'attraper l'objet qu'elle lance mais est juste une fraction de seconde trop tard et il frappe l'arrière de la tête du vilain qui était sur le point de porter le coup de grâce a sa victime. Leur position est maintenant découverte, et le combat ou la fuite sont leur seules issues. Cependant, il n'a auc8ne intention de s'enfuir. D'une voix rapide et dure, il dit a l'humaine, presque un peu accusateur sur les bords. Ou du moins irrité... Il aurais préféré choisir lui-même son moment de faire son entrée et la manière de le faire. Il ne peut cependant rien faire pour changer les derniers moments.


"Sauvez-vous, Lois! Je m'occupe de garder leur attention sur moi. Allez-y pendant que vous le pouvez encore!"


Ensuite il se révèle et attaque immédiatement la cible principale, Black Manta, qui est de toute évidence le cerveau de toute cette opération. L'attaque mentale est puissante et soudaine et ne pourra pas être bloquée, ou du moins pas totalement. Son intention est de le mettre a terre aussi rapidement que possible, tout en se protégeant des autres présents ici. Il pourrait très bien ne pas s'en sortir indemne mais il n'y réfléchit pas a deux fois avant de foncer. Une vie innocente - ou du moins civile et sans pouvoir - est après tout menacée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 28 Mai 2016 - 17:31
La caisse lancée par Loïs Lane frappe Siren, stoppant sa cruelle exécution avant qu'elle ne soit achevée.
Alerté par l'urgence de la mort de son amie, l'homme au masque de crane qui était toujours dissimulé dans les conduits d'aération, assistant à la scène, avait prestement retiré la grille et visait lui aussi l'atlante d'une arme à feu avant que la journaliste ne le prenne de cours. Une chance pour lui qui ne se révélait pas, mais une grosse mise en danger des deux individus.
Bien que l'un montra plus de talents qu'il ne l'aurait espéré, car il s'agissait du Martian Manhunter, l'un des plus puissants êtres vivant de la planète. Un adversaire de taille contre Manta.

Black Manta doit ainsi ployer devant l'attaque du Martien malgré ses brouillages, ils tiennent bon contre un télépathe du niveau d'Aquaman, mais les martiens sont bien plus forts et ce n'est pas suffisant.
Toutefois, il n'est pas seul et ses hommes tirent immédiatement a feu nourri sur le héros avec des armes calorifiques prévues pour même percer la solide peau Atlante.

Siren justement, n'a été que déconcentrée par Loïs Lane ; il en faut plus pour qu'un être de boue mette à mal un être de l'océan comme elle.
Voyant que le justicier s'occupe de Manta et de ses sbires, elle voit là une occasion de mettre la main sur son agresseuse pour en faire un bon otage.

La princesse de Xebel se jette à la poursuite de la journaliste, une arme d'eau tranchante, dans chaque main.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Juin 2016 - 14:04
Martian ! J’avais complètement oublié dans la panique ! Martian était un des super-héros les plus puissants de la terre, je faisais pâle figure à côté avec ma boîte de conserve… Je me retournai vers lui, je déglutis en voyant son visage sévère et ses yeux sombres accusateurs planer sur moi, il m’ordonna de prendre la fuite. Il était en colère, contre moi, et il avait tout à fait raison, j’avais agis sans réfléchir, j’avais laissé la panique et mes émotions prendre le dessus, je l’avais provoqué et plus grave j’avais provoqué nos ennemis et dévoilé notre présence, je nous avais mis en danger. Je baissai la tête et répondis par un hochement timide, j’allais présenter des excuses, mais J’Onn était déjà passé à l’attaque. Je restai pendant une longue seconde pétrifiée en regardant Martian Manhunter attaquer les pirates. Il était tout seul, contre eux tous, il était puissant, mais le chef des pirates et l’atlante étaient aussi très forts. Est-ce qu’ils pouvaient le blesser ? Je m’inquiétai plus de son sort que du mien. J’étais responsable de ça, si jamais il lui arrivait quelque chose, si il était touché, pensai-je en contemplant terrifiée les combats.

Je fermai les yeux et pris une profonde inspiration, je n’aiderai pas Martian en me mettant en danger, j’étais un point faible s’il devait me protéger, et je détestai autant que l’on se serve de moi que je détestai être faible. Je ne pouvais rien faire pour l’aider, à part faire ce qu’il me demandait. Je quittai ma cachette et sprintai vers la sortie, je jetai un coup d’œil en arrière alors que j’approchai de la porte par laquelle j’étais entrée et vis que l’atlante s’était lancée à ma poursuite, elle était armée de deux sorte d’épées d’eau. J’avais peu de chance de lui échapper, sans compter sur ses pouvoirs, je l’avais vu à l’œuvre, elle pouvait me tuer sans avoir besoin de me toucher. Ils n’avaient pas fait preuve de beaucoup de pitié ni de clémence jusque là pour leurs victimes, si elle m’attrapait, elle allait sans doute me tuer. Comment avais-je pu me mettre dans une situation pareille ? Pourquoi avais-je perdu mon sang froid comme ça ? Il m’en fallait plus pour paniquer habituellement. Si je survivais à ça, Clark allait me tuer… Je me jetai contre la porte, agrippant la poignet pour pousser le battant, mais la porte ne bougea pas, j’entendais les sirènes des voitures de police de plus en plus fortes à l’extérieur à mesure qu’ils se rapprochaient, je tirai sèchement sur la poignet et la porte s’ouvrit. J’y étais presque.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Juin 2016 - 19:42

"Pas si vite !"

Alors que la journaliste tirait fermement sur la porte, l'ouvrant à la volée, à quelques dizaines de mètres des forces de l'ordre, une vague d'eau s'écrasa contre elle et la porte. Trempant la jeune femme et referment l'ouverture d'un coup sec. Comme si elle avait simplement claquée des doigts pour cela, Siren fit apparaitre un verrou d'eau solide, condamnant l'issue.

Alors que des tirs résonnaient encore derrière elle, dans le hangar et que les alarmes des voitures de police hurlaient en faisant crisser leurs freins de l'autre coté du mur face à elle, la princesse de Xebel s'approchait de sa proie avec des intentions cruelles nullement dissimulées.

"Tu m'a frappée, misérable rejeton de la boue. Tu ne sortira pas vivante d'ici !"

Elle était presque sur elle, prête à l’agripper fermement dans le but de lui infliger l'estocade méritée pour son affront.



[HRP : Libre à toi de trouver un moyen de te débarrasser de Siren ou non. Mais, je t'avoue que j'aimerais bien voir l'intrépide Lane lui mettre une raclée Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Juin 2016 - 15:54
Une vague puissante me projeta contre la porte, celle-ci claqua, verrouillée, et ma tête cogna contre la paroi en métal, dans le choc je lâchai mon sac dont le contenu s’éparpilla sur le sol. Je me doutais que ça ne serait pas aussi facile. Je me redressai, grimaçante et me retournai, je la vis plonger sur moi, je me jetai sur le côté, je tâtonnai, à la recherche d’une arme de fortune, mes doigts se refermèrent sur le manche de ma lampe torche, elle avait du glisser de mon sac quand il était tombé, il allait falloir faire mieux, mais malheureusement je n’avais pas beaucoup mieux avec moi, enfin sauf un martien très puissant mais occupé dans l’immédiat et un grand espace exploitable. Je ramassai juste à côté de la lampe un aérosol, la bombe anti-agression que je gardai dans mon sac, ce n’était pas assez pour gagner un combat, mais suffisant pour gagner du temps.

Elle était sur moi, je me retournai et l’aspergeai de gaz lacrymogène, avant de la frapper avec la lampe. Je reculai, laissant mon arme de fortune, peu utile contre mon ennemi, et pris la fuite, je renversai les caisses sur mon passage espérant que ça la ralentirait le temps que je trouve une arme. Je vis un peu plus loin le corps sans vie d’un des agents de sécurité, je rampai jusqu’à lui, je trouvai son arme sur le sol, j’étais à peu près certaine que la folle enragée qui essayait de me tuer était insensible aux armes à feu standard, mais le pistolet était bien au-dessus de la lampe torche, et l’efficacité d’une arme dépendait de l’utilisation que l’on en faisait. Je vérifiai qu’il restait des balles dans le chargeur, il avait du vider son arme sur les pirates avant d’être tué. Je jurai, balançant le pistolet, je fouillai le corps et trouvai un taser dans une des poches de la ceinture. Ça pouvait marcher, je me retournai à temps pour voir que l’atlante était presque sur moi.

- Je ne me laisse pas tuer facilement…

Répondis-je avant de tirer.

[HRP : j'ai fais quelques recherches et apparemment la présence et le contact avec de l'eau ne change pas grand chose dans le cas de l'utilisation du taser et ne rend pas son usage létal]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Aoû 2016 - 0:31

"AARRRGGH !!!"

"Misérable limace !"

Du gaz brûlant plein les yeux, Siren était aussi enragée qu'aveugle, frappant en tout sens autour d'elle de sa lame d'eau, mais la journaliste avait filée promptement.

Elle fit tomber de lourdes caisses sur son passage, ce qui permit à Siren de repérer la direction qu'elle avait prise.

"Je vais t'ETRIPER !!"

Elle se mis à courir en suivant les sons de pas qu'elle captait, bousculant les caisses au passage qu'elle hacha de sa lame et repoussa de ses solides bras, les faisant éclater contre le plafond du hangar avec fracas.
Ses yeux étaient rougies par la douleur, véritablement injectés de sang. Ils lui hurlaient de rester fermer et de cesser cette course pour aller se soigner, mais, folle de rage, Siren ignorait la souffrance autant qu'elle le pouvait. Se contentant un moment de se les laver avec sa lame qu'elle transformant en un bulle d'eau.

Elle distinguait à peine la silhouette de la jeune femme plus loin qui ne s’enfuyait plus, visiblement, mais cherchait quelque chose.

"Je te vois... tu es MORTE !!"

Elle se jeta sur la journaliste au moment où cette dernière lui répondit et tira un projectile double qui s'accrocha sur elle et lui envoya une puissante décharge électrique qui la secoua.
Elle se convulsa un instant, mais l'électricité n'était pas en cause, plutôt un rire cruel.

"AH ! AH ! AH !"

"Stupide terreuse ! J'ai subi bien pire au fond de l'océan !"

Elle arracha les dards électrisés d'un geste désinvolte et fonça sur Loïs Lane pour la saisir au cou d'une main, faisant apparaitre de l'autre de langues griffes d'eau.

"Tout d'abord, je vais te crever les yeux !..."
"Que l'on soit quitte..."

Elle approcha ses pointes acérées des yeux bleus qui la regardait avec effroi...

----

Entre temps, la bataille entre Black Manta et le Martian Manhunter mis le feu à l’entrepôt.
Sous la pression mentale du télépathe qui l'entravait également grâce à sa télékinésie, le pirate a répliqué de la manière la plus simple pour lui, c'est à dire à coup de lasers oculaires en tout sens. Les flammes occasionnées devinrent d'excellentes perturbations. Si Manta ne connaissait pas vraiment la faiblesse du martien, il se trouva bien aise que cet incendie le préoccupe autant et en profita pour le viser cette fois-ci. Le Martien cria de douleur quand les lasers touchèrent leur but, mais le pirate ne pouvait profiter de cet avantage temporaire. La police encerclait les lieux comme en témoignait tout ce raffut extérieur et ce qu'il cherchait ne venait finalement pas...
Il fallait donc partir avec Siren pour une future tentative plus percutante.

Il ordonna à ses hommes d'occuper les flics en se mettant à tirer par les fenêtres et s'approcha de Ya'Wara, qui se remettait toujours difficilement de leur précédent combat.

Il lui arracha son pendentif et leva sa lame pour l'achever...

"NON !"

Le martien conscient de la scène, malgré son intense angoisse pour le feu, le repoussa d'un geste grâce à ses dons de télékinésie.

Manta perdit sa lame et jura avant de tirer dans sa direction, mais le membre de Ligue esquiva habilement.
Pas le temps pour continuer le duel... Manta activa l'l'artefact atlante accroché au collier de Ya'Wara et disparu dans un intense éclat de lumière avant de réapparaitre immédiatement auprès de Siren et Loïs au moment même ou celle-ci allait frapper.


Elle fut justement très perturbée par cette apparition lumineuse venant de nul part, brûlant ses yeux meurtries.
Une chance pour la journaliste...



[HRP : Je te laisse encore une occasion pour faire du dégât, même si tes idées étaient pas mal du tout Pouce levé Tu peux aussi contrôler le martien à ta guise. A mon prochain post, je fais disparaitre Manta et Siren et je conclus avec la révélation du mystérieux observateur.][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Sep 2016 - 15:20
[HRP : Loïs m'a dit qu'elle ne posterait pas, je conclue donc.]



Loïs Lane profita en effet de l'apparition impromptue de Black Manta venu chercher Siren pour lui enfoncer ses deux pouces dans les yeux. Un geste simple et très douloureux qui l'a fit immédiatement lâcher prise et hurler à la mort. Ne contrôlant plus ses pouvoirs, la native de Xebel aveuglée fit cristalliser les gouttes d'eau de l'atmosphère autour d'elle comme des balles prêtent à mitrailler tout aux alentours, Loïs et Manta compris. Mais le Pirate ne fut pas le premier à réagir, car c'est d'un tir de pistolet en pleine tête qui mis un terme à la crise de Siren.
Tombant des conduits d'aération où il avait observé la scène depuis le départ, le mystérieux homme masqué entra finalement sur scène, se plaçant devant Loïs Lane et les deux criminels.



Manta ne dit rien, ni l'Espion. Ils ne s'observèrent que quelques secondes avant que la police n'enfonce définitivement la porte et se mettent à crier dans le hangar complètement encerclé.
C'est alors que l'Espion tira sur Black Manta de son arme, mais le Pirate se jeta au sol, attrapant Siren - qui survivra - et n'active l'Orbe de téléportation. Il disparut avant qu'un second tir ne soit possible.

L'Espion se tourna alors vers la journaliste.

"Je félicite votre courage. Excusez-moi de ne pas avoir intervenu plus tôt."

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

The key of revenge [PV : Loïs Lane & Martian Manhunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Resolu] fast lane machine -- Ou commander ?
» Synopsis 2*04-Memory Lane
» Smackdown Wrestlemania Revenge Tour a Strasbourg
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Castlevania II: Belmont's Revenge - GB - 1991

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-