[DETROIT] Une nouvelle définition du SS [KillerFrost - PoisonIvy - Komodo - Catman]

Invité

MessagePosté le: Sam 9 Avr - 12:47
Avoir des amis a toujours été un fantasme chez Thomas Blake. Il en rêve depuis toujours, malgré l'immense plaisir qu'il trouve dans ses escapades solitaires à la recherche de sensation forte. Il a toujours envié ce qu'ont les Titans par exemple, cette fraternité, cette confiance qu'ils ont en chacun d'eux. Leur solidarité. La seule fois où il a vraiment cru avoir une telle relation, ce fut avec ses lions assassinés. Dans une moindre intensité, on pourrait aussi dire que le Secret Six fut un temps comme une famille pour lui. Si on omet les divers trahisons et disputes internes qui donnaient parfois lieu à de véritables fiasco en pleine mission. Maintenant qu'il est de nouveau tout seul, depuis plus d'un an, il se demande s'il n'a pas commis une erreur en quittant le groupe. Surtout quand il constate que le travail le plus intéressant qu'on lui ait proposé récemment demande bien plus que ses propres capacités de traque et de combats. Il a besoin d'autres spécialités, mais les seuls à qui il pense ne sont en aucun cas digne de confiance. Ce n'est pas non plus totalement dramatique pour la mission, il est habitué. C'est bien plus pour son fantasme qu'il s'inquiète, se demandant s'il le retrouvera un jour, au détour d'un chemin. En tout cas, rien ne l'empêche de contacter sa vieille "amie" Poison Ivy pour un job très bien payé.

La retrouver ne fut pas du tout compliqué, bien qu'elle se fait discrète depuis son évasion de feu Arkham Asylum. Catman agit par besoin de sensation forte, Pamela cherche des moyens pour un but plus important. Ces moyens, le client peut le lui procurer, ils se sont vite entendus. Contrairement aux idées reçues, elle ne déteste pas les hommes, pas ceux qui lui sont utiles. Il lui arrive même de se montrer très sympa, tant qu'on ne lui cherche pas de crosse. Après cette partie "facile", il fallait récupérer le dernier membre de la team. Thomas Blake n'eut pas de mal à la trouver non plus, elle s'est faite arrêter et est en route pour la nouvelle super prison d'Opal City. Le super- vilain aurait sans doute hésité à tenter de la libérer, s'il n'était pas accompagné d'une amie aux aptitudes hors du commun. Après avoir appris la route que prend le convoi contenant une dizaine de prisonniers, il organise une embuscade des plus spectaculaire. Il peut se le permettre, les effets spéciaux sont gratuits et sa contribution est assez modeste, qui plus est. En effet, c'est Poison Ivy qui va devoir faire appel à ses talents pour renverser le véhicule grâce à des grosses racines d'un arbre centenaire non loin d'une route isolée menant à Opal City que prend le convoi. Catman fera le reste.

Ainsi, une fois le fourgon renversé sur son toit, le jeune homme passe par la porte arrière défoncée et progresse agilement entre les prisonniers attachés qui ne cessent de le supplier de le libérer.

"Désolé les blaireaux, mais je n'ai qu'un ticket... Oh, la voilà la gagnante!"

Killer Frost est attachée oui, mais de manière assez extrême par rapport aux autres. En effet, ses mains sont totalement emprisonnées dans un bloc de métal relié au véhicule même, la tête dans une sorte de boîte métallique. Le reste de son corps serré dans un carcan en metal aussi, comme tous les autres passagers, empêchant tout mouvement. Au bout de dix secondes, les deux gardes arrivent enfin et tirent au taser, à vu. C'est le conducteur et un accompagnateur, ils ont réussi à s'extirper par les portières avant. Catman esquive tous leurs projectiles en se rapprochant d'eux. Les gardes paniquent, touchent des prisonniers, mais pas leur cible. Cette dernière bondit de paroi en paroi, avant de se jeter sur eux et les renverser. Il les assomme d'un coup de poing chacun, à l'aide de ses gantelets métalliques pourvus de griffes au bout des doigts. Il revient ensuite à l'intérieur, auprès de Frost, avec les codes de déverrouillages et les clefs.

"Ecoute Killer Frost, je me doute que tu ne veux rien devoir à un homme, alors je te propose un truc: tu m'aides sur un travail super sympa qui nous rapportera de l'argent, en échange, je te libère. C'est un bon marché non? Maintenant, si tu veux savoir la meilleur, le petit bonus qui donne envie: si tu me suis, tu pourras affronter le petit protégé du Professeur Stein, je parle bien sûr du fameux Firestorm... T'as pas besoin de me répondre tout de suite, mais tu n'as qu'une dizaine de minute avant l'arrivée des renforts. Maintenant je te sors de là, mais si tu tentes quoi que ce soit, mon amie Poison Ivy ici présente va t'en faire voir des vertes et des pas mûres."

Thomas Blake s'attend à ce que cette "amie" fasse son apparition, pour rendre la menace encore plus réelle, même si elle devait rester à distance à l'entrée du fourgon. Il libère alors Killer Frost et attend sa réponse. Des prisonniers continuent de demander de l'aide, sans réaliser qu'on ne gagne rien sans rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Avr - 16:05
Une fois n'est pas coutume, Killer Frost s'était comporté en prisonnier modèle depuis son arrestation. Ce n'était pas pour préparer un mauvais coup, ni par désespoir ou par désir de finir sa pénitence. En fait, elle avait juste besoin d'un break. Une sempiternelle confrontation avec des héros toujours plus nombreux -à se demander s'il y avait un lycée de sidekick dans les environs- une sempiternelle incarcération, elle n'était pas d'humeur à rejouer "La Grande Evasion" et à remettre le couvert.

Du coup, elle avait passé les dernières semaines à redéfinir ses objectifs tandis que les gardes devenaient de plus en plus nerveux à cause de son inactivité. Elle avait tellement habitué ses geôliers à s'échapper à la moindre occasion que ne rien faire les mettaient sur leurs gardes. La sécurité avait été considérablement renforcée à sa cellule après qu'elle ait passé une émeute de prisonnier à dormir sur sa couchette. A toutes ces mesures s'ajoutait un collier inhibiteur qu'on lui avait passé à son arrivée. Ce gadget la privait de ses pouvoirs de cryokinésie, une évasion par la force était donc à exclure. Ainsi elle avait décidé de se poser tranquillement et de se demander comment elle avait pu passer déjà autant de temps en prison malgré son jeune âge.

La première chose qui lui vint à l'esprit était simple : les héros. Avec ceux-là tu ne pouvais pas, ne serait-ce que mettre un chat dans un arbre, sans qu'un de ces zigotos capés n'arrive pour l'en descendre et te colle en prison dans la foulée. La situation ressemblait presque à des enfants jouant dans une cour de récrée. Le méchant commettait un crime, le héros lui court après, l'attrape, le met en prison, le méchant s'évade et le manège recommence jusqu'à ce que la sonnerie sonne la fin de la récrée. Sauf qu'ici il n'y avait pas de sonnerie, le manège ne s'arrête jamais. Les héros, les vilains, tout ça ne ressemble plus qu'à une vaste blague du Joker. Et Frost n'est pas du genre à aimer les blagues, surtout sur elle. Comment mettre fin à cette situation ridicule ? Comment faire sonner la fin de la récrée ? La réponse lui apparut de manière limpide. Dans une récrée, il n'y a pas de mort. C'est ça la différence. Elle devait tuer un héros. C'était ça, sa première motivation. Tuer tous les héros.

Mais alors qu'est-ce qui avait coincé à l'époque ? Son inexpérience pour commencer. Elle n'aimait pas se l'admettre mais elle contrôlait à peine ses pouvoirs, grisée par le potentiel qu'ils lui offraient et Firestorm l'avait vaincu sans trop de mal. Le nombre de héros aussi. Firestorm seul représentait déjà deux personnes alors que Frost n'avait jamais vraiment fait preuve d'esprit d'équipe. Et même maintenant cette perspective ne l'enchantait guère. Mais elle voyait peu de moyens de réellement changer pour parvenir à ses fins.

C'est à ce moment-là qu'on la prépara pour son transfert. Ses gardes étaient visiblement peu habitués aux méta-humains et leurs longues surveillances les avaient mis au bord de la crise de nerf. Tandis qu'on l'escortait hors de sa cellule pour l'emmener au convoi, elle gloussa légèrement et écouta avec délice l'un des gardes devenir complètement hystérique et hurler à pleins poumons "Elle a rigolé ! Je vous dis qu'elle a rigolé !" tandis que ses collègues l'agrippaient pour essayer de le calmer. Au convoi, on lui avait visiblement réservé un traitement de faveur. Malgré son collier, tout son corps se retrouva bien vite engoncé dans un carcan de métal. Vu de l'extérieur elle devait avoir l'air fine...

Le voyage se déroulait sans accroc depuis un petit moment lorsque le fourgon se renversa brutalement. Liée au véhicule, Frost se retrouva la tête en bas et entendit les prisonniers supplier qu'on les libère. Elle se plut à imaginer le supplice qu'elle leur ferait subir si c'était elle qu'ils imploraient. Ses entraves l'empêchaient de tourner la tête pour voir la raison de l'accident mais elle entendait beaucoup de bruits de métal et de taser. Une silhouette passa fugitivement devant elle et les cris des gardes s'ajoutèrent aux bruits ambiants. Le silence retomba perturbé uniquement par quelques prisonniers qui n'avaient pas compris qu'ils ne s'évaderaient pas aujourd'hui.

Des bruits de pas se rapprochèrent et Frost vit s'arrêter devant elle un homme dans un costume qui évoquait un fauve. Catman. Il ne lui évoquait pas grand chose à part son nom mais lui semblait la connaître. Elle ne pouvait pas parler donc elle écouta. Et puis, elle était d'assez bonne humeur pour le coup. La raison est classique : une libération héroïque contre un coup de main pour un boulot bien rémunéré. Soudain l'homme évoqua Firestorm et la possibilité de lui régler son compte. Firestorm, le héros même par lequel tout avait commencé pour elle, serait le premier héros avec lequel elle pourrait en finir ? La perspective était très séduisante. L'homme la détacha afin qu'elle puisse lui donner sa réponse après avoir évoqué Poison Ivy. C'était étrange d'être libérée de tout ça. Enfin, presque. D'un doigt, Frost tapota son collier inhibiteur que Catman arracha sans effort avec son gantelet griffu en métal. Tout en se massant le cou, elle entendit un prisonnier l'implorer, elle, de le faire sortir. Son calme avait dû porter un coup à sa réputation pour en arriver là. Sans même regarder, elle projeta un stalactite sur sa droite qui passa par la tête du prisonnier pour le clouer à la paroi du fourgon. Le manège ne s'arrête jamais.

"J'en suis. Si Firestorm est à moi."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Avr - 18:41
Depuis cette grande évasion de l'asile d'Arkham - avec la grande aide de ses super amis les justiciers -, Poison Ivy ne s'était pas vraiment faite remarquée. Non pas qu'elle se reposait sur ses lauriers, ou qu'elle voulait profiter de sa liberté quelques temps, non. Au contraire, elle avait décidé de revenir de façon fracassante. Mais pour cela, il fallait se préparer. Elle ne voulait pas être de nouveau enchaînée et emprisonnée par des actions précipitées et irréfléchies, même si la cause était bonne. De toute façon, la cause est toujours bonne, et elle ne méritait certainement pas ce dédain de la part de ces prétendus héros. Elle ne faisait que tuer des tueurs, et la guerre contre ces sociétés qui ne respectaient que leur ego et leur argent était loin d'être finie. Alors elle mit en place un plan, qui prendrait certainement du temps, mais qui valait le coup. Et cette fois-ci, ça allait marcher. Il ne lui manquait que quelques ingrédients. De l'argent, et de quoi nourrir son projet. De la bonne viande de vendus.

Et c'est ainsi que l'occasion se présenta. Elle ne s'attendait pas à revoir son ancien partenaire, Catman, venir se présenter à elle avec une proposition si... Alléchante. Même si Ivy se trouvait bien mieux seule, si cela pouvait lui être bénéfique, elle pouvait très bien rejoindre un groupe et se rendre utile. La mission paraissait faisable, d'autant plus que Catman avait un autre nom à ajouter à la liste des participants. Killer Frost, cette femme qui pourrait glacer un homme de la tête aux pieds avec un seul de ses regards. Elle était actuellement en route pour la prison d'Opal City, mais heureusement pour elle, le convoi devra interrompre sa course. Pas de son plein gré, évidemment, Ivy était ravie de lui donner un petit coup de main. De racine, plus précisément.

C'est alors qu'elle se retrouva près de ce magnifique arbre qui vivait depuis des centaines d'années déjà. Ivy ne put s'empêcher de toucher et d'établir un contact avec cette merveille de la nature en attendant le convoi. Il ne semblait pas faible, ou à l'agonie comme elle pouvait quelques fois en voir, et cela ravissait Ivy au plus haut point. Sortir de Gotham faisait quelque fois du bien, elle devait l'avouer. Découvrir la flore d'autres villes, établir de nouveaux liens avec ses autres protégés... Elle pourrait presque se convaincre d'arrêter sa carrière de criminel et de s'exiler une nouvelle fois sur une île paradisiaque. Sauf que le massacre continuerait, encore et encore. Ivy entendit au loin le bruit du fourgon. Elle commanda alors à l'arbre de l'arrêter, et c'est en toute discipline que les racines bloquèrent violemment le fourgon, qui se renversa sur son toit.

Elle n'avait plus qu'à laisser Catman se débarrasser des indésirables à l'intérieur. Elle pouvait faire confiance en ses capacités, elle l'avait déjà vu en action, et il n'était pas inutile. Ivy s'avança alors doucement vers l'entrée du fourgon. Elle pouvait entendre les prisonniers crier pour leur liberté. A ses cris s'ajoutèrent des bruits de balles, et de douleur. Il y avait de l'ambiance dans ce fourgon. Ivy arriva enfin devant l'entrée quand elle vit Killer Frost debout aux côtés de Catman. Celle-ci tua violemment un prisonnier de sang-froid avant d'accepter la mission, visiblement intéressée par ce certain Firestorm. A vrai dire, Ivy ne pouvait pas savoir si elle pouvait faire confiance à cette jeune demoiselle ici présente, qui avait plus l'air d'un électron libre et sauvage. Ivy n'était pas l'exemple de la fidélité non plus, au contraire, mais quand elle avait quelque chose à gagner, elle essayait de respecter les codes.

Les renforts n'allaient pas tarder à arriver, et Ivy ne voulait pas forcément s'attarder dans cet endroit. Plus le travail était fait rapidement, plus la récompense allait faire de même. De plus, elle pouvait entendre l'arbre la prévenir de personnes similaires arriver vers sa position. Avec une criminelle comme Killer Frost dans ce fourgon, ils avaient sûrement du prévoir des renforts pas très loin et à portée rapide. Elle décida alors de parler haut et fort, afin de se faire entendre parmi les supplices des prisonniers, qui s'étaient malgré tout calmés après la démonstration de Frost.

"Dites, ce n'est pas que cette nouvelle formation ne m'enchante pas, mais nous ne pouvons pas rester ici trop longtemps. Les renforts arrivent, et j'ai très envie de me mettre au travail."

Ivy pouvait entendre quelques prisonniers devenir de moins en moins calme quand elle prononça le mot "renforts". L'idée de se retrouver enchaînés à la merci des gardes alors qu'ils pourraient être libérés sur le champ devait fortement les énerver. Ivy pouvait s'apercevoir qu'un prisonnier, contrairement aux autres, était complètement calme, du moins il n'avait pas prononcé un mot. Elle pouvait essayer de le reconnaître, mais c'était le cadet de ses soucis pour l'instant. Ivy se retourna vers la route pour apercevoir ce qui semblait être des voitures au loin. Renforts ou pas, il était sûr que ce rendez-vous n'allait pas être platonique.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 227
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 14:48
Les prisonniers, à l'intérieur du camion retourné, n'osent plus bouger. La majorité d'entre eux ont été blessés quand le véhicule a été retourné par les tentacules naturelles, animées par les pouvoirs et la volonté farouche de Poison Ivy. Si tous ont voulu se libérer, forcer leurs liens, ils ont vite compris que les attaches ne céderont pas, et qu'ils ne pourront pas profiter de cet événement pour s'enfuir - sauf si quelqu'un les aide.
C'est pour cela que, dès l'entrée de Catman, le concert des pleurs, des supplications et des appels a débuté. Tous ont sollicité le nouveau venu, tous ont promis des sommes folles, une aide infinie, un engagement à la vie à la mort, et des trésors dépassant l'imagination pour quelques gestes, une simple aide pour les sortir de là ; tous, sauf un.

Alors que Killer Frost vient d'assassiner froidement l'un des détenus, qui a été trop insisté et qui a surtout commis l'erreur de la solliciter directement.
Sitôt le pic planté dans le crâne de l'importun, tous les autres prisonniers se taisent ; sans mauvais jeu de mots, la criminelle vient de jeter un froid, et plus globalement un voile sur les espoirs de libération de ses codétenus. Tous se taisent maintenant ; tous, sauf un.


"Je sais comment immobiliser Firestorm."

Le détenu positionné le plus près de la porte, désormais placé au-dessus du sol après que le camion ait été retourné, parle d'une voix calme et posée.
Malgré la situation, malgré les morts, il n'est pas rongé de spasmes ou de sanglots comme les autres. La tête basse, attirée par le sol par la gravité, recouverte d'un étonnant masque rappelant la peau d'un serpent, il continue comme s'ils étaient simplement autour d'un café.


"Les meilleures armes contre les super-héros sont faites par les super-héros : ils nourrissent une paranoïa contre nous, mais surtout contre leurs camarades. Green Arrow a mis au point quelques flèches pour stopper et immobiliser Firestorm, dans le cas où cette tête brûlée perdrait l'esprit."

L'inconnu masqué tourne lentement sa tête vers Killer Frost et Catman, ou du moins l'endroit où ils devraient se trouver selon le son de leurs voix.

"Et je sais où trouver ces flèches. Vous les aurez... si vous me libérez."

Vêtu d'une combinaison orange de prisonnier, très classique, cet homme de taille apparemment moyenne, sans musculature trop apparente, ne paye pas de mine. En dehors de cet étrange masque, il ne donne pas de raison directe d'être intégré à un convoi amenant des super-vilains à une prison spécialisée à Opal City.
De ce fait, Killer Frost et Catman doivent nourrir de légitimes doutes sur le discours de l'inconnu ; Poison Ivy, à l'extérieur, doit faire de même.


"Un voyage à Star City ne sera pas un si gros détour pour vous trois. Et je suis persuadé que Mademoiselle Frost saura trouver un intérêt à ces flèches."

L'hésitation continue.
Les secondes défilent, tandis que les trois criminels réfléchissent, pèsent le pour et le contre ; mais le temps file, presse, et l'inconnu le sait. Les renforts policiers ne tarderont pas à venir, et une fuite rapide impliquera de le laisser ainsi, dans son coin, perdu avec les autres détenus, qui ont désormais trop peur pour répliquer.
Oui, le temps file, le stress monte - et des erreurs sont commises.


"Allez... vous savez que j'ai raison ! L'occasion est trop belle, m'sieurs-dames !"

Le ton se fait soudain plus sec, moins doux, moins charmeur ; l'accent de la voix devient plus populaire, plus agressif, plus "street", en un sens. Une sorte de vernis craque, et le discours apparaît comme plus violent et bien moins intelligent qu'auparavant.

"Allez, bande de débiles costumés ! J'sais où trouver des putains de flèches qui vous arrangent, ça vaut bien un p'tit coup de main, nan ? Nan ?! ALLEZ ! On n'a pas l'temps, là ! Ca urge ! Les keufs vont v'nir, et..."

SHTOK

Ce bruit sourd et brutal vient soudain achever son discours.
Une flèche, sombre, a filé devant Poison Ivy pour rentrer directement dans le crâne de l'inconnu. Sa tête penche désormais plus encore vers le sol, et le masque se colore rapidement d'un épais liquide rouge qui commence à goutter vers le bas.
Il est mort.


"Toutes mes excuses."

Une voix autoritaire s'élève derrière Pamela Isley. En se tournant, tous peuvent alors apercevoir une silhouette, debout à quelques mètres.
Vêtu de bottes sombres, d'un pantalon ample permettant tous les mouvements, d'une combinaison de torse sans manche, il porte un carquois rempli dans le dos et garde son arc bandé devant lui. Surtout, son visage est recouvert du même masque étrange que sa victime, même si une capuche cache un peu son crâne.


"Je piste cette... nuisance depuis quelques jours. J'avais comme plan d'attaquer le convoi, mais vous m'avez pris de vitesse."

Son regard glisse de Poison Ivy à Killer Frost, en passant par Catman. Il soupire, mais son arc reste encore menaçant.

"Je suppose que je devrais vous remercier... mais nous savons tous comment notre monde fonctionne, hein ?"

Simon Lacroix n'est pas stupide : il sait très bien que les trois criminels ont remarqué les similitudes de discours, de voix et de costume entre lui et sa victime. Et ils ne le laisseront pas partir comme ça, après ce qu'il vient de se passer. Il va falloir faire un deal.

"Ce nuisible avait raison pour les flèches : elles existent, et je sais où elles se trouvent. Je peux vous les livrer - et nous oublierons tous ce qu'il s'est passé, n'est-ce pas ?"

Un petit moment silencieux passe, avant qu'il ne reprenne lentement la parole.

"Je suis Komodo. Et quand vous aurez ce que vous voudrez, vous oublierez tout ce que vous avez vu ici."

Simon baisse lentement son arc, et attend leur réponse.
Prêt, bien sûr, à le reprendre et à tirer pour se défendre ; tirer, évidemment pour tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 16:21
Killer Frost est aussi dangereuse et froide qu'on l'a dit à Catman, elle n'a pas hésité à perforer le crâne d'un prisonnier, sans aucun motif valable. Thomas Blake y fait pourtant à peine attention, trop content de s'en être aussi bien sortit dans cette étape introductif du travail.

"C'est prévu Frost, tu pourras t'amuser avec lui autant que le voudras."


Le jeune homme dresse la tête en entendant les plaintes de Poison Ivy. Elle n'est pas la seule à être impatiente de commencer, mais quelque chose le retient tout à coup. Ou plutôt quelqu'un, le seul prisonnier qui ne dit rien depuis le début, qui se met à parler pour marchander sa libération. Il parle calmement, se vend de manière plutôt subtile, tout du moins au début. Avant de perdre son calme et son charme. Catman hésite, considérablement, son atout l'intéresse beaucoup. Son ton change soudain, il semble emprunter son langage à un autre milieu, à moins qu'il ne fait que retrouver le sien.

"Ecoute mon pote, tu... Wow!"

Une flèche vient se planter dans sa tête, à travers son masque. Catman recule et prend une posture d'attaque, prêt à bondir sur le tireur, avant même que ses partenaires ne le détectent, avant que le tireur ne s'excuse depuis sa position actuelle. Mais son geste s'arrête en reconnaissant la personne: c'est le portrait craché du deuxième mort. Thomas Blake se demande s'il n'est pas en plein caméra cachée. Il est trop désorienté pour faire un lien logique entre ce qu'il se passe et la ressemblance de l'archer et sa victime, bien qu'un masque n'est pas un réel critère de similarité physique. Il lui faut un peu de temps avant de réaliser que ce n'était qu'une doublure que l'original s'est débarrassé pour préserver sa réputation, ou autre chose. A la proposition de Komodo, Catman soupire et pose sa main gantée sur ses propres cheveux, avant de grater doucement son cuir chevelu en réfléchissant.

"Bon... Ecoute, j'en ai rien à faire de ton clone, pigé? Mais je suppose que moins y a de témoins, mieux c'est? Killer Frost, si tu as envie de te défouler ou de recharger tes batteries, sers- toi sur ces abrutis. Je pense que ça détendre Komodo."

Il descend ensuite du fourgon, passe devant Pamela Isley puis s'arrête devant l'archer masqué.

"Si t'as vraiment envie de nous aider, ramène tes flèches à l'entrepôt 13 de Detroit, dans 4h. Mais te sens pas obligé, perso, j'ai mieux à faire que de jaser sur tweeter.

Si t'as fini Killer Frost, on y va."


Catman n'a parlé que pour lui, si les deux autres veulent le faire chanter, ce n'est pas son problème. Thomas Blake quitte l'archer et la route pour rejoindre la forêt la bordant. Il passe devant l'arbre qui les avait aidé et tapote son écorce affectueusement.

"Rien de mieux que nos amis de la forêt."


Au bout de quelques minutes, le trio atteint un terrain relativement dégagé, entouré d'arbres. Un hélicoptère repose au milieu de cette clairière, Thomas Elliot aka Silence est aux commandes, habillé d'un joli costard marron et d'une chemise blanche. Sa coiffure est impeccable, ainsi que le sourire qu'il offre aux arrivants.

"La Secret Society vous remercie!"

Lance -t- il en démarrant l'hélicoptère. Catman grogne sous son masque.

"Calme ta joie Tommy, t'es le seul membre permanent de la Society."

Thomas Blake s'assit entre les femmes, alors que le docteur rit en faisant décoller l'appareil. Ils ont deux heures de vol devant eux, c'est le moment d'expliquer la mission et le plan. Silence se charge d'expliciter la raison pour laquelle il les a engagé:

"Savez- vous ce qui me plaît tant chez vous Catman? Votre franchise!

Hier matin, l'Epouvantail a fait exploser accidentellement l'une de ses cuves de produit chimique à Detroit, ce qui n'a pas manqué d'attirer l'attention de l'un de ses champions: Firestorm, en personne. Le héros du peuple l'a mis en déroute, mais le bon docteur n'a pas dit son dernier mot. Il a fait appelle à la Society pour récupérer les barils qu'il a réussi à remplir, ils sont encore dans son entrepôt, gardés par Firestorm et des flics du swat. Il voulait faire appelle au Secret Six, mais comme vous savez, ils se sont récemment séparés."


Catman se racle la gorge pour prendre la suite:

"Le plan est simple: Il paraît que Firestorm fait des patrouilles régulières autour de la zone, Poison Ivy entrera dans l'entrepôt pour contrôler les agents du swat pendant son absence. Ils ne tireront pas si elle ne fait rien d'hostile. Je chargerai le camion qu'on récupérera près du terrain d'atterrissage de l'hélico, pendant que Killer Frost barrera la route à Firestorm à son retour. ça me prendra un peu de temps, si elle est submergée, je compte sur toi, Ivy, pour l'aider en utilisant les flics. C'est un héros, il ne leur fera pas de mal, il hésitera à les attaquer. On peut aussi les prendre en otage, mais ça serait pas une victoire gratifiante, n'est- ce que chérie?"

Dit- il en se tournant vers Killer Frost avec un sourire entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 22:04
L'autre prisonnier avait des informations très intéressantes. Des flèches spécialement prévues pour stopper Firestorm ? Green Arrow ne manquait décidément pas d'imagination. Mais quelque chose clochait à propos de l'homme en lui-même. Plus elle le regardait, moins il paraissait être de la trempe à posséder ce genre d'informations. Est-ce qu'il mentait pour acheter sa liberté ? Lorsque la flèche fusa pour toucher la tête du prisonnier, Frost tourna la tête immédiatement et aperçu une silhouette derrière Poison Ivy tandis que Catman se mettait en position de combat. En voyant un masque identique à celui du mort, Frost fit rapidement le lien.

*Probablement un imitateur qui a déplu à l'original.* pensa-t-elle.

L'homme tenait apparemment à préserver sa réputation, elle pouvait le comprendre. Catman avait l'air un peu exaspéré par tous ces imprévus de son côté. Il alla vers la sortie du fourgon en se grattant la tête. Lorsqu'il mentionna le fait de "recharger ses batteries", Frost remarqua son état de faiblesse. Certes elle avait pu se contenter de chaleur naturelle jusqu'à présent, mais cela faisait un bon moment depuis qu'elle avait pu absorber la chaleur d'un être vivant. Pendant que Catman descendait du fourgon, un grand sourire se dessinait sur les lèvres de Killer Frost et les prisonniers, silencieux depuis la flèche tirés par Komodo, se remirent à hurler. Qu'importe. Ils étaient libres de choisir comment passer leurs derniers instants. Frost en saisit un par le col et l'embrassa. Instantanément, elle ressentit la chaleur inonder son corps. L'intensité était si forte qu'elle lui rappela un certain centre en Arctique, la première fois qu'elle avait ressenti cette sensation.

Le baiser et la mort de l'homme n'avaient duré qu'un bref instant, mais elle se sentit comme si elle avait absorbé sa chaleur durant des jours. Elle en était grisée, alors qu'autour d'elle les autres hurlaient d'horreur, suppliaient, promettaient, injuriaient. Un avant-goût de l'Arctique les aideraient à se calmer. Rassemblant ses mains au niveau de son sternum, elle commença à condenser le froid. Bien vite un blizzard gelé se mit à souffler violemment au sein même du fourgon, sans qu'un seul flocon de neige ne s'échappe à l'extérieur. Les cris des prisonniers se mêlèrent au hurlement du blizzard, se fondant progressivement en un unique son. Lorsque le blizzard retomba, moins d'une minute après avoir commencé, il n'y avait plus que le silence. En lieu et place des prisonniers, seules des statues de glace subsistaient. Killer Frost descendit tranquillement du fourgon gelé avec un petit sourire et adressa un signe de tête à Poison Ivy.

"Merci du coup de main."

Elle aimait bien Pamela. Comme elle, elle avait une profonde aversion pour les hommes, bien que pas aussi poussée. A la différence de Frost, cela ne la gênait pas de s'associer à des hommes qu'elle jugeait utile. D'ordinaire, Frost détestait ce genre d'alliance, mais ici, c'était Poison Ivy qui était venue la sortir d'un mauvais pas, et non l'inverse. Cela ne ferait peut-être pas de mal d'essayer sa façon de faire pour une fois... En suivant Catman qui s'éloignait déjà après avoir donné rendez-vous à Komodo à Détroit, Killer Frost s'arrêta pour le regarder. Difficile de cerner quelqu'un entièrement caché par un masque. Mais bon, son intérêt était leur silence et la concernant, il n'avait pas de souci à se faire. Killer Frost était plus connue pour faire taire les gens que pour leur révéler quoi que ce soit. Après avoir regardé le masque en silence un court instant, elle emboîta le pas à Catman. Ce dernier s'était arrêté brièvement près de l'arbre que Poison Ivy avait utilisé. Ils arrivèrent peu de temps après à une clairière où un hélicoptère les attendait. A en juger par l'organisation de sa seule évasion, ça devait vraiment être un gros coup.

Dans l'hélicoptère se trouvait Thomas Elliot, l'héritier d'une des plus anciennes familles de Gotham. C'était étrange de le retrouver ainsi, surtout que sa dernière apparition remontait à longtemps, après qu'il ait sombré dans la folie et la paranoïa. Apparemment il s'était refait une santé et c'était lui l'employeur. La mission consistait à récupérer de grandes quantités du sérum de peur de l'Epouvantail, à la demande de ce dernier. Catman ajouta quelques menu détails, entre autres le rôle de chacun. Frost n'en montra rien mais elle se réjouit intérieurement d'être la seule assignée à l'élimination de Firestorm, avec le soutien de Poison Ivy en dernier recours. En temps normal, elle serait allée le confronter directement, sans allié ni flèches. Mais elle se disait qu'il était temps de faire les choses différemment. Ses méthodes ne s'étaient pas avérées des plus efficaces jusqu'à présent. Elle décida de confronter Firestorm avec ses seules capacités et d'utiliser les flèches en dernier recours. D'ailleurs elle aura l'avantage de la surprise face au héros si elle ne s'en sert qu'à la dernière seconde.

Catman mentionna aussi l'idée de prendre les membres du SWAT présents sur les lieux en otage comme possibilité, très déplaisante, mais possibilité malgré tout. Puis il gratifia Frost d'un "n'est-ce pas chérie ?"
Frost eu immédiatement la main sous la gorge du mercenaire, une aiguille de glace à quelques milimètres de la peau.

"Doucement sur les familiarités, je préfère rester professionnelle." répondit_elle froidement.
"Concernant la mission, je le prendrais comme un échec si je n'arrive pas à régler son compte à Firestorm. Mais je n'ai pas l'intention de m'embarrasser d'otages pour autant. Je ne suis pas tombée si bas."

Elle retira sa main, en sachant que Catman n'avait pas dû être intimidé tant que ça. Tous deux savaient qu'il s'agissait plus d'une façon de poser les limites que d'une vraie menace. Ça faisait partie des codes tacites des super-vilains de se menacer de mort lorsqu'on énonçait une règle. Bien que Killer Frost fasse un peu de zèle à ce niveau là.

"Et si ça ne vous fait rien, j'aimerais bien changer de tenue avant qu'on ne commence."

Elle portait encore l'uniforme orange fluo et les baskets blanches de la prison. Ce n'était pas l'idéal pour une opération nocturne.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 227
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Sam 16 Avr - 20:56
Simon Lacroix ne dit rien.
Tandis que Catman se place en position de combat, que Poison Ivy et Killer Frost accumulent sûrement leurs propres capacités pour se défendre, le nouveau venu demeure silencieux. Il analyse les réactions de chacun, envisage un plan pour s'en sortir si l'affaire tourne mal, et bande son arc un peu plus fort au cas où.
Heureusement, l'affrontement n'aura pas lieu.


"Le rendez-vous est pris."

Sous son masque, il fixe Thomas Blake qui s'approche de lui et le dépasse, avant de reposer son attention sur Killer Frost.
Cette dernière semble suivre les conseils de son sauveur, et lance une véritable attaque contre les prisonniers, jusque-là silencieux et terrifiés. S'ils sont encore apeurés, ils beuglent maintenant comme des animaux amenés à l'abattage et incapables de s'enfuir.
Quelques secondes à peine suffisent à la super-vilaine pour couper court à leurs cris et à leurs supplications. Le camion entier est désormais gelé, coincé dans un glaçon qui s'avère mortel pour ceux qui sont à l'intérieur.

Simon Lacroix fixe la scène, sans réaction.
A peine a-t-il une légère satisfaction de savoir que les témoins de son crime et de la disparition du nuisible sont un peu moins nombreux. Cela les rend plus faciles à gérer.


"J'admire l'exploit."

Sa voix est calme, posée.
Il regarde la jeune femme passer à ses côtés, avant de lentement baisser puis ranger son arc. Tandis que ce petit groupe s'avance vers une zone inconnue, pour partir et abandonner définitivement le lieu de l'évasion, il envisage toutes les possibilités pour se sortir de ce mauvais pas.
A la base, Simon Lacroix avait engagé et formé quelques mercenaires pour prendre sa place et occuper l'espace durant ces absences, mais l'idée a mal tournée. Quelques-uns ont pris la grosse tête, et voulu prendre définitivement sa place. Il a réussi à en éliminer la majorité jusque-là, et toujours sans témoin ; jusqu'à présent.

Komodo devra être plus prudent à l'avenir.
Plus prudent - et plus efficace.


**
*
**


Quatre heures plus tard.
Entrepôt 13, Détroit.

Komodo attend en silence.
Grâce à sa grande connaissance de Queen Industries, et aux petits secrets si mal gardés d'Oliver Queen, il est parvenu à obtenir assez facilement quatre flèches spéciales "Firestorm" de son adversaire. Il en a encore beaucoup d'autres, ces disparitions ne devraient pas passer inaperçues - mais pourront lui offrir un peu de sérénité, dans le deal avec Catman et les autres.

Simon est accroupi dans un coin, à proximité de l'entrepôt. L'arc est sorti, une flèche aussi, et ses sens sont en alerte.
Quoi qu'il arrive, il empêchera que son secret soit révélé. Que cela soit en arrachant une promesse de ne rien dire à ceux qui l'ont vus, ou que cela soit en arrachant la vie de leurs corps.
Les deux l'arrangeraient - les deux ne sont pas un souci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
Invité

MessagePosté le: Lun 18 Avr - 17:53
Pamela venait d’avoir un véritable théâtre devant ses yeux. L’homme qu’elle avait remarqué un peu plus tôt avait enfin décidé de faire entendre sa voix. De là où elle se trouvait, Pamela pouvait entendre le sens principal de la phrase malgré quelques mots manquants, la voix de l’homme étant calme. Il avait une proposition plutôt alléchante, mais le fait que cela soit du bluff était une grande possibilité. Mais plus les secondes passèrent, plus l’homme était de moins en moins convaincant. Pamela pouvait maintenant entendre entièrement ses phrases, étant donné qu’il avait augmenté en décibels, tout en perdant de son calme, et semblait même changer de voix. Puis, courant d’air et silence. Une flèche venait de se planter dans la tête du marchandeur. Pamela entendit alors le tireur s’excuser à quelques centimètres d’elle, et en profita alors pour se tourner vers ce mystérieux personnage, avant de s’apercevoir qu’il était la copie conforme de sa cible. Elle fronça les sourcils, tout en écoutant le discours de cet homme. A vrai dire, elle n’avait pas très envie de perdre encore plus de temps, et ce genre d’histoires futiles ne l’intéressaient absolument pas. S’il pouvait servir à la mission, tant mieux, et s’il la mettait ne serait-ce qu’un peu en danger, elle se ferait un plaisir de le donner en pâture à ses plantes.

Après ces détails réglés, le reste du groupe partit vers la forêt. Ils passèrent devant l’arbre qui avait servi à libérer Killer Frost. Poison Ivy ne put s’empêcher de le remercier encore une fois, touchant son écorce comme pour le réconforter. Elle suivit ensuite les deux autres membres plus loin dans la forêt jusqu’à atteindre une clairière où un hélicoptère les attendait, et pas seulement. Thomas Eliott, ou tout simplement Silence, était là aussi. Pamela avait de l’histoire avec lui, c’était notamment cette personne qui l’avait convaincu de reprendre ses pouvoirs. Cependant, Ivy ne dit rien, et monta dans l’hélicoptère en silence. Elle écouta attentivement le topo de la mission et le plan de Catman. Rien de bien insurmontable en soi, elle était assez confiante en ses pouvoirs. Pour ce qui était des autres, elle espérait seulement que le montant de la récompense était assez alléchant pour les faire tenir à carreaux. Elle attendit alors patiemment la fin du voyage, ayant tout de même hâte de passer à l’action. Elle n’avait pas fait grand-chose depuis la fuite d’Arkham, et il était grand temps pour elle de reprendre du poil de la bête.

-- Détroit, entrepôt 13 –

L’équipe sortit de l’hélicoptère. Ivy pouvait voir l’entrepôt un peu plus loin, et n’attendit pas plus pour se diriger lentement vers celui-ci. Des lierres se placèrent autour de ses bras et ses jambes pendant qu’elle se déplaçait. Il y avait une personne juste devant l’entrepôt, qui semblait garder l’endroit. Cependant, elle ne semblait pas très concentrée, sûrement ennuyée de garder un endroit qui était de toute façon protégé par un héros. Mais oui, aucune raison de craindre quoi que ce soit. Le garde ne vit pas Ivy arriver, et se rendit compte de sa présence seulement quand elle était juste à côté de lui. Un lierre vint entourer sa bouche alors que Pamela sourit à l’homme avant de lui saisir l’arrière de son crâne. Le lierre se défit alors rapidement pour laisser l’Empoisonneuse embrasser l’homme. Elle rompit le baiser quelques temps après, ravie de s’apercevoir qu’il était désormais docile.

"Maintenant, tu vas ouvrir la porte et entrer avec moi."

Le garde s’exécuta, les yeux vides, et entra le premier dans l’entrepôt. Poison Ivy pouvait déjà apercevoir tous les membres du SWAT à l’intérieur. Il y en avait un certain nombre, mais ce n’était rien de bien méchant. Elle entra alors derrière le garde, et vit que les hommes à l’intérieur commençaient à regarder vers elle. Alors qu’un de ses lierres fermait doucement la porte, Ivy envoya un baiser en directions des hommes du SWAT, phéromones bien évidemment armés. Elle était sûre qu’elle pouvait les contrôler, rares sont ceux qui lui résistent. Elle sourit de satisfaction quand elle sentit les hommes sous son contrôle. Quel sentiment agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 10:06
Le problème quand tu côtoies une racaille comme Deadshot, c'est que tu finis par prendre certaines de ses manières, comme sa tendance insolente à se montrer extrêmement familier avec les femmes, connues ou inconnues. En général, Thomas Blake n'est pas ainsi, pas quand elle est aussi froide que Killer Frost, pour faire un jeu de mot déplacé. Pour tout dire, il est un véritable gentleman, aimant les romances les plus mielleuses à son grand regret. Cependant, le fait que ce soit sa faute ne l'empêche pas de coller ses griffes sur l'abdomen de la jeune femme, au moment même où elle pose la pointe son aiguille de glace contre lui. Son pouvoir est très pratique, mais Catman resterait toujours plus rapide à la détente, ses sens étant quasiment tout le temps en alerte. Il ne répond rien aux paroles de Crystal Frost, mais montre par son expression qu'il a bien compris le message. Dès qu'elle ne le menace plus ouvertement, Thomas Blake range ses griffes et se rassoit correctement. L'autre Thomas jette un sac sur les cuisses de la dame de glace, lorsqu'elle demande à se changer.

"On s'en est déjà occupé! Corrompre un garde pour qu'il oublie de fermer une porte est plus facile qu'on le pense, je me suis directement servi dans l'ancienne prison, avant qu'ils n'envoient vos affaires dans la nouvelle."

Il jette un coup d'oeil à la jeune femme, avec une lueur d'ironie dans les yeux.

"Bien sûr, nous sommes tous professionnels ici, ne vous gênez donc pas pour vous changer!"

Quelques heures plus tard passées dans l'inconfort la plus totale, les trois sociétaires temporaires se retrouvent sur les lieux de leur prochain forfait. Poison Ivy est la première à arriver dans l'entrepôt, ou du moins, c'est ce que croit le chat sauvage. Il demande à Killer Frost de monter dans le camion avec un sarcasme poli, avant de contourner l'entrepôt en conduisant pour passer par derrière. Il n'attend pas très longtemps avant qu'un membre du swat ne vienne ouvrir la porte de service, ses yeux vides rassurent le jeune homme sur le succès de son alliée verte au cours de sa partie du plan. Une fois à l'intérieur, il descend porter les cuves une par une jusque dans le poids lourd. Cependant, un coup d'oeil à sa montre, au bout du troisième chargement, lui fait remarquer que c'est l'heure pour Crystal Frost d'entrer en action.

"Killer Frost, ton ami va pas tarder à arriver, j'ai besoin que de cinq minutes de plus. Si dans cinq minutes t'es pas revenue, je me barre avec Pam et ta part."

Catman ne lui adresse cet avertissement qu'en pure formalité, il sait pertinemment qu'elle ne reviendra pas. Son but n'a jamais été l'argent et il le sait, elle ne les a suivi que pour pouvoir démolir le héros. Il n'est pas mécontent d'une telle chose, car au moins, il obtiendrait plus que ce qu'il aurait du avoir au départ grâce à sa désertion. Son regard glisse rapidement sur Poison Ivy, mêlé de honte pour cette satisfaction mesquine et d'incertitude quant au véritable bon choix à faire en réalité, avant de se remettre au travail. Abandonner un coéquipier n'a jamais fait partie de ses principes de base, mais la mission doit primer avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 16:36
Récupérer sa tenue habituelle fit du bien à Frost. Avec le temps, son costume était devenu comme une seconde peau pour elle. Et avoir à se dénuder devant ses nouveaux coéquipiers pour recouvrir cette sensation l'indifférait. Elle leur avait déjà montré à quoi s'en tenir de toutes façons. En s'habillant, elle remarqua quatre minuscules points rouges sur son abdomen. Sans s'en rendre compte, Catman lui avait rendu la pareille lorsqu'elle l'avait menacé. C'était une bonne chose. Il fallait bien ça pour qui voulait collaborer avec des méta-humains. Et ce rappel aiderait Frost à ne pas sous-estimer Firestorm. Elle n'était plus entourée de pauvres roquets en cage. Elle retournait dans la cour des grands.

"J'ai hâte qu'on commence." dit-elle avec un léger sourire.

En arrivant à l'entrepôt, Crystal n'en montrait rien mais elle contenait difficilement son impatience. Elle patienta néanmoins, pendant que Catman chargeait le camion. Lorsque ce dernier consulta sa montre, elle savait déjà que c'était à son tour de faire son boulot. Tandis qu'elle descendait et commencait à s'éloigner, elle entendit Catman l'avertir qu'ils partiraient sans elle si Firestorm n'était pas neutralisé en cinq minutes. Elle manqua de pouffer. Si les héros pouvaient être vaincus aussi vite, il n'y aurait pas autant de super vilains derrière les barreaux. Les alliances avec elles ne duraient pas de toute façon. Elle était tout de même surprise de la brièveté de celle-ci, comme si elle espérait que les choses diffèrent, d'une façon ou d'une autre.

"Ne commence pas à te montrer sentimentale, ça ne te va pas." songea-t-elle à voix haute.

Elle regarda autour d'elle mais ne voyait aucun signe de Komodo.

*Dommage, ça aurait été pratique.* se dit-elle.

Elle sentit soudain l'air se réchauffer légèrement. Levant la tête, elle le vit arriver et se poser devant elle. Firestorm. Elle rassembla le froid dans ses mains et ses pieds. Il fallait attendre la première ouverture pour attaquer. Et comme tous les héros, il aimait parler avant un combat.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 227
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 15:26
Le héros ne fait pas faux bond à sa réputation, et arrive en temps et en heure dans l'entrepôt. Tandis que tous les agents du S.W.A.T. sont tombés sous l'influence de Poison Ivy, un mur du bâtiment laisse passer le surhumain atomique, qui file directement vers Killer Frost.


Il se pose devant elle, sa chevelure de feu crépitant comme à son habitude. L'attention toute entière de Firestorm est centrée sur la jeune femme, tandis que ses mains s'entourent rapidement d'un halo de puissance ; il concentre son énergie pour la suite.

"Frostie... qu'est-ce que tu fais encore ? Le S.W.A.T. surveille cette zone, et doit donner régulièrement des nouvelles pour rassurer la hiérarchie. Ils viennent de manquer le rendez-vous, donc on m'a envoyé... mais j'pensais pas te trouver ici."

Firestorm lève sa main, et il active ses fantastiques pouvoirs nucléaires pour modifier la structure de la matière qui entoure Killer Frost. La poussière au sol, à ses pieds, change pour devenir rapidement des barreaux de flammes, qui commencent à monter pour emprisonner entièrement la jeune femme.

"Bref... au fond, j'm'en fiche un peu. T'as dû geler le S.W.A.T., et j'vais..."

Le regard du héros glisse sur le côté, et aperçoit les silhouettes figées des agents gouvernementaux, avec leurs yeux vides ; il remarque également le lierre et les racines, qui le surprennent et l'inquiètent immédiatement.

"Frostie, qu'est-ce que..."

Firestorm hésite. C'est là sa première erreur.
Tandis qu'il regarde ailleurs, essayant de rassembler les éléments dans son esprit, Komodo passe à l'action. Jusque-là discret, perdu dans les ombres autour de l'entrepôt puis à l'intérieur, l'archer mystérieux s'est rapproché et a observé la scène, pour trouver le meilleur moment pour intervenir. Il est en enfin venu.

Komodo décroche une flèche depuis un endroit discret, qui vient directement s'enticher dans le dos de Firestorm.
Le héros se tourne, surpris de l'attaque et surtout du moyen utilisé. Il ouvre la bouche pour exprimer sa stupeur, mais c'est un cri de douleur abominable qui s'échappe de sa gorge.
Firestorm tombe soudain à genoux, les mains sur le crâne, pris d'une souffrance terrible. Il a complètement oublié son adversaire principale, et tente de garder sa cohérence physique, qui semble compromise.


"La science de Green Arrow est démontrée."

Simon Lacroix sort des ombres, et s'approche de ses "camarades" du moment. Il a sorti une seconde flèche, et son arc est bandé pour viser encore le héros.

"J'ignore cependant le temps que cela va durer. Je vous encourage à réaliser ce que vous aviez prévu, rapidement... je suis prêt à sacrifier une autre flèche, mais cela me gênerait d'en gâcher plus pour vous."

Le ton est dur et sec, mais guère étonnant entre super-vilains.
Komodo menace Firestorm et l'observe, en espérant que les autres auront bien compris le message et se lanceront dans la suite de leur plan. Il a hâte que tout ceci s'arrête, et qu'ils puissent retourner à ses propres activités. Ce qu'il ne faut pas faire, pour garder un peu de discrétion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Mai - 21:49
Après avoir bien fait attention que tous les membres du SWAT soient bien en son contrôle, Ivy commença à diriger ses nouveaux hommes. Quelques-uns devaient se placer dehors et juste pointer leurs armes vers les éventuels ennemis qui pouvaient arriver, sans tirer, afin de provoquer de la confusion. Un autre se plaça près de la porte de derrière, chargé d’ouvrir la porte dès qu’il entendait un bruit de moteur. Ivy n’attendit pas très longtemps pour voir l’homme se bouger et ouvrir la porte. Elle se dirigea alors vers celle-ci pour voir Catman et le camion qui devait servir à transporter les cuves. Ivy le laissa se charger de les placer dans le camion, tout en s’assurant que ses victimes restaient immobiles.

La troisième cuve de chargée, Catman regarda rapidement sa montre avant de donner le feu vert à Killer Frost pour sortir et affronter Firestorm qui ne devrait pas tarder. Et tout ça en 5 minutes. Il est vrai que le fait de gagner plus d’argent lui était alléchant, même si elle n’aimerait pas qu’on lui fasse ce même genre de tour. Elle vit Catman la regarder quelques secondes, une expression plutôt honteuse sur le visage. Ivy sourit légèrement face à cette vue. Est-ce qu’il regrettait déjà son comportement ? Il se remit rapidement au travail et se dirigea vers l’endroit où se trouvaient les cuves.

Une ou deux minutes plus tard, on put sentir l’air se réchauffer rapidement, et un bruit sourd, qui laissait penser que Firestorm venait juste d’arriver et de se poser. Ivy décida de faire bouger quelques hommes afin qu’ils soient plus voyants pour le héros et ainsi le perturber, afin de permettre à Killer Frost de prendre l’avantage. Ce n’était pas grand-chose, mais si cela pouvait se terminer rapidement, c’était bien mieux pour tout le monde, et elle voulait éviter au mieux que des plantes ne se fassent brûler au passage. Catman avança avec la dernière cuve vers le camion. Il était bientôt l’heure de partir. Si Frost n’avait pas sa part, au moins elle pourrait éventuellement avoir sa revanche sur ce héros qui semble avoir de l’histoire avec elle. Alors que le blabla incessant de Firestorm commençait fortement à l’agacer, Ivy fut étonnée du soudain silence. Puis du cri de douleur qui suivit peu après. Est-ce que Frost l’avait déjà battu, en si peu de temps ?

La soudaine prise de parole d’une voix qu’elle mit quelques temps à reconnaître lui indiqua que non. Alors Komodo est venu finalement. Tant mieux pour eux, ça simplifiait déjà la mission. Cependant, comme l’a indiqué l’invité surprise, il fallait partir maintenant. Et malgré l’appel de la fortune, celui de la vengeance devait sûrement résonner plus fort pour Frost. Il était à sa merci, et si elle voulait vraiment sa part, il fallait qu’elle se contienne.

"Frost, écoute-moi. Frost ! Rater une chance de gagner autant d’argent juste pour une simple envie de sang serait insensé. Le temps que tu l’achèves avec ta glace, qu’elle pénètre tout ce feu, il sera trop tard, on sera déjà partis. Les renforts viendront et tu seras emprisonnée, encore. C’est maintenant ta seule chance de revenir."

Ivy monta dans le camion suite à ce dernier avertissement, et regarda les cuves quelques temps. Elle se rappela soudainement d’une chose. S’ils étaient venus chercher Killer Frost, ce n’était pas juste pour qu’elle s’amuse avec l’homme de feu. Ces cuves avaient besoin d’une certaine température pour qu’ils restent fonctionnels. Soit ils allaient conduire comme une flèche afin d’éviter les dégâts, soit Frost allait revenir à la raison et les rejoindre suffisamment à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mai - 20:37
Faire le chauffeur n'est pas le pire boulot que Catman ait eu à faire, le seul effort qu'il doit accomplir est de charger des cuves.

"C'est fait, on y va les enfants!"

Thomas Blake monte à l'avant, puis attend que le temps s'écoule, après avoir démarrer le moteur. Poison Ivy revient pile à l'heure, pas Killer Frost. Il attend deux minutes après le temps imparti, avant de grogner en avançant pour sortir par l'entrée qu'il a pris. Le conducteur fait tourner le véhicule comme pour rejoindre la route, mais ne fait que demi- tour, afin de retourner à l'intérieur. Il arrête le camion en faisant crisser les pneus, heurtant violemment Firestorm qui vole au loin, s'écrase sur une pile de palettes mal rangées et roule au sol pathétiquement. Catman remarque immédiatement Komodo, il sourit férocement en signe de respect. Il ne s'attendait pas du tout à ce qu'il revienne, il commence à penser qu'il est un meilleur gars qu'il en avait l'air à leur première rencontre.

"Alors t'es venu!? Bienvenue à bord, montez! Toi aussi!"

Dit- il enfin en tournant son regard vers Killer Frost.

"Komodo devant pour nous couvrir, les autres derrières. Ivy, utilise des racines pour maintenir es cuves, ça va secouer! Killer Frost, fait gaffe à la température, pas plus de 20 degrés, y a un thermomètre collé à une des cuves."

Catman vient de commettre une faute qui pouvait leur coûter chère, juste pour elle, et étrangement, il ne le regrette pas. La mission peut être compromise par son acte, car en ce moment, ils allaient non pas ressortir discrètement comme c'était prévu, mais par la sortie principale. Ils allaient très probablement rencontrer des flics en voiture de patrouille et des gens pas très heureux de voir leurs collègues dans leur état. Les fourgons du swat sont les derniers obstacles que le chat sauvage veut voir sur sa route. Un dernier soupire quitte sa gorge nouée d'excitation, avant qu'il ne reparte illico, avec ou sans toute la compagnie. Les sirènes de police ne tardent pas arriver à leurs oreilles, il est pourtant obligé de passer au travers, il n'y a pas d'autre chemin. Le conducteur se frappe le front en comprenant quelque chose.

"Je suis un crétin! On est des vilains, on peut tout faire, non?"

Catman quitte la route pour traverser une pelouse sauvage en direction d'une autre à sens inverse à la précédente, puis braque agilement pour se mettre dans le bon sens. Ils rejoignent ainsi la sortie la plus proche. Bien sûr, des flics sont aussi sur cette route, mais moins nombreux que s'ils devaient passer par la grande route et derrière eux. C'est préférable de les avoir aux fesses qu'en pleine poire. L'un des policiers dans la voiture juste derrière eux utilise un porte- voix électronique pour ordonner à la fine équipe de s'arrêter, sinon ils tirent. Un poing ganté sort de la fenêtre côté conducteur, le majeur levé, avant qu'une balle tirée ne la fasse revenir sur le volant. Catman se demande où est passé l'humour policière...

"Komodo, parait que tu tires comme une fillette, j'aimerais vérifier sur ces flics."

Tout en parlant, Catman dépasse tous les véhicules devant lui, de manière brutale et totalement dangereuse. Tout est heureusement très bien calculé, il esquive toutes les voitures trop lentes à réagir, sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 1:48
Frostie. Ce surnom seul était l'une des cinq choses qui donnaient le plus envie à Crystal de tuer Firestorm. Lorsque ce dernier forma une cage de flamme autour d'elle, Frost fut abasourdie. Est-ce que Firestorm avait OUBLIE comment marchaient ses pouvoirs ?! Qu'un héros l'affrontant pour la première fois la prenne pour Mister Freeze et tente d'utiliser le feu sans savoir que ça la renforçait, c'était amusant, que Firestorm fasse cette erreur, c'était incroyablement vexant. Mais lorsque Firestorm se fit toucher par Komodo resté dans l'ombre et se mit à hurler de douleur, elle se sentit tout de suite beaucoup mieux. Pendant que le héros se tenait la tête à deux mains, Frost posa les siennes de part et d'autre de son visage. En un instant, tout ce qu'il restait devant elle, c'était une statue de glace. Comme les deux "membres" de Firestorm étaient à la limite de se séparer, le visage était particulièrement large, comme s'il était sur le point de se déchirer. Néanmoins, il était toujours vivant. Son poul continuait de battre à son cou. Killer Frost se doutait qu'il en fallait plus pour éteindre le noyau radioactif qui l'animait.

Elle commença à former un épieu de glace mais soudainement, elle se ravisa. Elle était perturbée par la facilité avec laquelle sa némésis avait été neutralisée. Il n'y avait qu'une simple différence par rapport à ses précédentes confrontations : cette fois, elle n'avait pas été seule. Et cela avait suffit. Firestorm était emprisonné dans la glace, à sa merci. Elle pouvait enfin tuer un héros. LE héros. Celui par lequel elle devait commencer son tableau de chasse. Mais ça voulait aussi dire en revenir aux opérations solo. Et, bien qu'elle aimât son indépendance, mettre fin aussi vite à sa carrière en équipe faisait naître chez elle une profonde déception, même si elle ne l'aurait jamais reconnu devant quiconque. L'avertissement de Poison Ivy résonnait encore. Et puis, humilier Firestorm pourrait s'avérer bien plus intéressant que de le tuer. Surtout en connaissant sa réputation de tête brûlée. Elle abaissa son bras en laissant retomber la glace avant de lever la tête vers Komodo qui l'observait en silence, toujours aussi indéchiffrable.

"Merci du coup de main mais je préfère en rester là. C'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de le laisser goûter à la défaite."

Killer Frost se rendit alors compte qu'elle avait remercié un homme. Et qu'elle le pensait en plus ! Toute à sa stupéfaction devant cette action contre-nature, elle ne remarqua pas la fêlure sur la statue de glace. Deux choses se déroulèrent alors dans les trois secondes qui suivirent. La première est que Firestorm utilisa ses pouvoirs pour transformer instantanément la glace en fumée. L'effet de la flèche n'avait pas duré bien longtemps. La deuxième, un camion surgit brusquement devant Frost, percutant Firestorm qui vola au loin. Complètement prise au dépourvu, Crystal monta machinalement à l'arrière du fourgon à l'appel de Catman.

Reprenant ses sens lorsque Catman lui annonça la température, elle se mit au travail tandis qu'en face d'elle, Poison Ivy lui adressait un sourire complice. Le camion démarra au quart de tour. Tout en se focalisant sur sa tâche, Killer Frost se maintenait en équilibre du mieux qu'elle pouvait pendant que le véhicule multipliait les virages serrés, les coups de freins et les accélérations, le tout accompagné de sirènes de police. Bientôt, des coups de feu se firent entendre en plus du reste. Le camion remuait dans tous les sens, des balles ricochaient sur la porte arrière, à moins d'un mètre des deux femmes et Frost devait diriger toute son attention sur la température des cuves pour ne pas échouer leur mission et rater la récompense. C'était une galère complètement chaotique. Et elle adorait ça.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 227
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Jeu 12 Mai - 22:12
Komodo fixe Killer Frost alors qu'elle utilise ses pouvoirs sur Firestorm. Il voit en elle sa colère, sa haine, les années de frustration et de défaite dues à ce "héros" ; elle a l'occasion de le rayer de la surface de la Terre, d'en finir enfin avec lui. Elle hésite, et il le comprend : à sa place, en tenant Oliver Queen en son pouvoir, il ferait durer ça bien plus longtemps.

Il reste muet et immobile durant tout l'événement.
Et acquiesce à peine d'un léger geste du crâne quand la jeune femme le remercie. Il tient toujours son arc, la corde à moitié bandée, les sens en alerte ; il n'est pas en sécurité, ici.
Autour de lui, le chaos explose et s'amplifie. L'intervention des criminels dans cet entrepôt a permis la mainmise sur ces étranges cuves, et le héros local est vaincu. Mais, comme d'habitude dans ce genre de scénario, rien ne reste éternellement sans contrôle.

Le surhumain aux pouvoirs nucléaires parvient à sortir de sa prison de glace. L'effet de la flèche commence à se dissiper, et il va bientôt retrouver ses pleines capacités et s'acharner contre eux, pour leur faire payer ce qu'il vient de vivre.
Hors de question pour Simon Lacroix de subir un sort aussi peu enviable, et d'être livré après à Green Arrow.


"Le feu est éteint, petit."

Sans hésiter, il tire une deuxième flèche spéciale, qui vient pénétrer son torse dans un bruit sec. Le héros, qui se reprenait à peine, pousse à nouveau un terrible hurlement, avant de se tenir à nouveau le crâne pour essayer de garder sa contenance.
Sans un regard en arrière, Komodo se détourne de lui pour se précipiter vers le camion, où sont déjà Poison Ivy, Killer Frost, Catman et les cuves. Il monte à l'avant, et brise la vitre à ses côtés quand le mercenaire félin évoque le besoin de couverture.

Il acquiesce encore silencieusement à la proposition du combattant, et regarde autour de lui quand le véhicule démarre et file dans la nuit.
Ce n'était pas prévu, et il n'aime pas ce contretemps.
Simon espérait que son intervention dans l'entrepôt pour bloquer Firestorm serait suffisante pour payer sa dette, et ainsi acheter le silence des trois super-vilains à ses côtés. Il se retrouve maintenant en pleine évasion, avec plusieurs voitures de police derrière eux et des balles qui crépitent sur la carlingue du camion.

Sans un mot, Komodo passe son torse, ses bras et sa tête dans l'espace de la vitre brisée, et se tourne ainsi vers l'arrière.
Un policier vient de parler dans un mégaphone, Catman le provoque ; Simon décoche une flèche, qui pénètre dans la gorge de l'homme cinq secondes après.


"Je n'aime pas ceux qui élèvent inutilement la voix."

Froid, mutique mais doté d'un petit humour noir, Komodo sourit sous son masque avant d'enchaîner : de nombreuses autres flèches s'échappent de son arc, et visent les véhicules qui les suivent. Toutes n'atteignent pas forcément leurs cibles, mais la plupart touchent des vitres pour gêner la vue, pénètrent des pneus pour ralentir la vitesse, ou tuent des conducteurs ou des tireurs trop précis.

Quelques secondes de cette terrible danse mortelle, et l'archer s'arrête pour baisser son masque vers Catman. Il reprend d'une voix un peu plus haute que précédemment.


"J'espère que le plan ne consiste pas seulement en une fuite désespérée basée sur nos seuls pouvoirs. Firestorm va bientôt se libérer, et je refuse de sacrifier encore des flèches. Trouve rapidement une sortie et un endroit pour les semer... et ce n'est pas une demande."

Sous son masque, Simon lance un regard noir à Catman, qui ne peut le voir.
Une balle touche le camion juste à côté de lui, et Lacroix retire une flèche, qui arrache l'oeil du responsable. Il reprend ses tirs... mais attend toujours la réponse du mercenaire, qui a intérêt à avoir une bonne réponse en stock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[DETROIT] Une nouvelle définition du SS [KillerFrost - PoisonIvy - Komodo - Catman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Débat] Les suites Disney en HD : une nouvelle définition pour le Blu-ray ?
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-