Coup d'état [Batman-Atom-Flash]


Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 20:57
Hier, la Justice League a anéanti l'Injustice League.
Une majorité du groupe a vaincu une dizaine des pires super-vilains en activité, et les a transportés dans la Super-Prison Temporaire. Depuis hier, le monde est un peu plus sûr grâce aux terribles décisions prises par Bruce. Depuis hier, la Justice League est devenue le groupe d'intervention personnel d'un Chevalier Noir ivre de rage et de vengeance depuis l'Asile d'Arkham.
Aujourd'hui, il est temps de régler les détails.


"Ordinateur."

Bruce est dans la salle de réunion principale de la Tour de Garde.
Il est seul.

Hier, il a envoyé un message à ceux qui l'ont suivi, pour les convoquer d'ici deux jours pour leur présenter la suite des opérations. Le combat mené par l'équipe doit prendre une autre dimension, et il veut enclencher une nouvelle dynamique pour que la Justice League devienne enfin le groupe d'intervention active et efficace dont le monde a besoin.
Ils découvriront sous peu le Plan, et les opérations qui seront lancées. Et s'ils ne sont pas d'accord, ils partiront ; il y aura toujours des remplaçants prêts à faire ce qui doit être fait.


"Coupe les communications et les caméras. Black-out absolu."

L'ordinateur acquiesce en silence.
Il se tient prêt.

Hier, il a envoyé un autre message à Ray Palmer et Barry Allen, qui ont refusé de venir traquer l'Injustice League.
Si le premier a reconstitué l'équipe pour affronter Krona et Libra, il a mené Barda et Superman à l'Asile, et est directement responsable de ce désastre ; un bon scientifique, mais perdu dans une cause cosmique qui ne les concerne pas vraiment, au moment où la Terre est vraiment menacée.
Et si le second est un camarade, un ami, il sait très bien que les principes trop tranchés de Barry sont en contradiction avec les siens - et avec ce qui doit être fait pour sauver ceux qui le méritent.

Il les a convoqués, car Bruce veut les exclure de ce groupe.
Ils n'y ont plus leur place, et il est temps de faire les choses dans l'ordre. D'abord, se débarrasser des nuisibles et des pleutres. Ensuite, lancer les opérations. Et après, imposer l'ordre et sauver le monde.
Quoi qu'il lui en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3870
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 15 Avr - 14:14
Barry arriva à la tour de Guet remonter comme jamais. Il était en colère et ne se sentait absolument pas mal à l'aise des choix qu'il avait fait. Il entra et fonça directement vers Batman qui était sur place. Il était évidemment présent avec son calme chiant et débordant de suffisance.

TU TE PRENDS POUR QUI?


Ce fut le début de l'escarmouche entre les deux.

Si j'étais absent c'était parce que Grodd était à Central City. De plus tu n'as aucunement la légitimité de m'exclure de la Justice League. Depuis quand en est tu le chef incontesté. Toutes les décisions ont été prises ici en délibéré de groupe et l'accusé à toujours eu le droit de se défendre. Tu n'es pas le chef dictateur de la ligue, tu ne peux pas me virer.


Barry ne se fâchait pas souvent. Mais depuis l'histoire sur le bateau à Coast City et le symbiote d'Apokolyps la situation entre Bruce et Flash était à couteau tiré. Cependant, jamais il n'aurait pensé que Bruce irait si loin dans sa démarche. Le virer de la justice league comme ça unilatéralement, lui un membre fondateur de la ligue, il avait du culot.

Il frappa sur la table un coup de poing qui aurait pu démolir le mobilier si Barry y avait mis de la speedforce. Il était dans une colère sans nom. On le désavouait alors qu'il avait été de ceux qui avaient toujours soudé la ligue ensemble. Même lors du vote d'exclusion de Bruce à l'époque Barry l'avait soutenue. C'était une insulte inégalé.

Je refuse cette décision et tu n'es pas en autorité de faire exercé cela. Ou son Superman? Wonder Woman? Green Lantern? Aquaman? Cyborg? Tu n'es pas le roi, Bruce. Tu ne peux pas me désavouer ainsi. Puis au nombre de fois où TOI, tu as manqué une mission parce qu'un de tes vilains foutait la merde dans ta ville, tu es le dernier de qui je m'attendais à une telle réaction.

Les mots se bousculaient dans la bouche de Barry. Normalement, il avait appris à doser son débit qui avait une tendance à s'emballer dans la speedforce, mais là devant autant de colère, il ne se retenait qu'à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 02/05/2014
Messages : 199
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Sam 16 Avr - 20:34
L'arrivée brutale et bien sûr rapide de Barry Allen est remarquée à l'intérieur de la Tour de Garde. Le flux rouge, empreint de Speed Force, l'amène jusqu'à la salle de réunion principale. Ses mots sont plein d'une juste colère, et les accusations pleuvent sur un Batman jusque-là immobile et dénué de toute émotion.

La tension est terrible, les deux hommes se font face et donnent l'impression de vouloir se sauter à la gorge.
C'est à cet instant précis que Ray Palmer décide de faire son entrée.

"Ca suffit."

Une voix puissante se fait entendre, avant qu'une forme humanoïde ne pousse soudain devant les yeux des deux héros. Atom grandit en quelques instants à peine, et apparaît finalement de l'autre côté de la table, pile au milieu de la distance entre Flash et Batman.
Habituellement, le scientifique est quelqu'un de discret, de réservé, mais qui apprécie le dialogue et le calme. Il ne cherche que rarement le conflit, et tend toujours à l'apaisement.
Mais pas aujourd'hui.

"Cette attitude est inacceptable et insupportable. Vous avez fondé la première version de cette équipe, vous vous êtes sauvés la vie bien trop de fois pour s'en souvenir, et je vous ai rapidement rejoint. Nous sommes plus que des collègues : nous sommes des amis. Agissons comme tels."

Le regard farouche et déterminé d'Atom passe du Chevalier Noir à l'Eclair Ecarlate.
Il pousse un profond soupir, avant de poser ses mains gantées sur son visage. Il retire lentement son masque, qui repose sur sa nuque. Ses cheveux bruns en bataille sont maintenant libres, et Ray lève ses deux index pour pointer ses deux interlocuteurs.

"Retirez ça. Je ne veux pas parler à Batman et à Flash, mais à mes amis Bruce et Barry."

Palmer s'approche ensuite d'un siège, qu'il tire en arrière avant de s'y asseoir. Il joint ses mains gantées devant lui, réfléchit quelques instants, puis se lance en regardant alternativement les deux autres. Sa voix est lourde, bien plus lourde et autoritaire que jamais.

"Tout ceci est un cauchemar, et tout ceci n'a aucun sens. Bruce, Barry a raison : tu ne peux pas faire ça. Tu ne peux pas te donner le droit de donner des ordres aux autres, et tu ne peux pas nous exclure. Ce n'est pas comme ça que l'équipe fonctionne."

Il prend une grande inspiration, et plonge son regard dans les yeux du Chevalier Noir, qui reste figé telle une statue ; et il n'a pas encore enlevé son masque, un détail qui saute aux yeux et crispe naturellement l'habituel petit héros.

"Le groupe a toujours eu un fonctionnement démocratique, basé sur le dialogue et l'échange. Il n'y a pas de chef, il n'y a pas de président : ce n'est pas la Justice Society ici, mais bien la Justice League. Nous tirons des leçons des erreurs de nos aînés.
Cependant, si tu tiens tellement à cette notion de chef, je te rappelle que je suis celui qui a réuni cette version de l'équipe. Je suis donc son chef, si ça t'es si important. Et je t'interdis d'agir ainsi, et de continuer cette folie."


Atom libère ses mains, et ses doigts glissent sur la table tactile. Un hologramme apparaît soudain au milieu, révélant des images des nombreux super-vilains blessés par le groupe mené par Bruce.
L'attention se fixe finalement sur une chambre, où gît Warp, plongé dans le coma et entouré de médecins à la mine inquiète.

"La traque de l'Injustice League était compréhensible : je ne la souhaitais pas, mais je l'ai comprise. Mais ça... Bruce, franchement ! Tu es allé trop loin ! Tu as mutilé quelqu'un ! Tu t'en rends compte ? Tu vois ce que tu es en train de devenir ?!"

Le visage de Ray affiche une mine terrible.
Il fixe quelques instants le Chevalier Noir, et reprend d'une voix bien plus ferme.

"Cela doit cesser, Bruce. Ou bien tu te calmes, tu t'excuses, et tu te soignes - ou bien c'est toi qui es exclu. La Justice League n'a pas besoin de tels comportements dans ses rangs."

Atom déteste agir ainsi, mais Batman est allé trop loin.
Des mesures doivent être prises, pour l'intérêt du groupe. Et même les plus extrêmes mesures peuvent avoir leur intérêt, quand les choses perdent tout contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 16 Avr - 21:05
Bruce a préparé cet entretien : il sait très bien que ni Flash, ni Atom ne se laisseront exclure facilement, car ils considéreront qu'ils n'ont rien à se reprocher et qu'il est totalement illégitime à prendre ce genre de décision.
Et quand Barry et Ray arrivent et se lancent dans leurs discours, tous les deux dans leurs styles si caractéristiques, le Chevalier Noir n'est pas surpris. Ce qu'il avait prévu se réalise, et il en est en un sens satisfait ; il sait comment réagir.


"Tu sais donc ce dont l'équipe a besoin, Atom ?"

Sa voix est lourde terrible.
Durant toutes leurs paroles, Bruce est resté stoïque, immobile. Il s'anime lentement, maintenant que c'est à son tour, et pose ses deux mains gantées sur le dos d'un siège devant lui. La prise est violente.


"J'avoue un certain étonnement. Cela veut dire que tu considères chacune de tes actions comme cohérente ? Qu'à chaque fois, tu as fait ce dont la Justice League avait besoin ?"

Son regard sombre reste figé sur Atom, ignorant totalement Flash et le dommage causé à la table par son excitation. Son tour viendra bien assez vite, et le faire patienter est une torture suffisamment douce à ses yeux.

"Je le dirai aux deux cent trois blessés et soixante-seize morts de l'Asile d'Arkham, je suis persuadé qu'ils seront ravis d'apprendre que l'équipe avait besoin de ce drame."

Bruce pousse un profond soupir, avant de faire crisser le dossier du siège sous la puissance de sa prise.

"Oh, pardon... je me suis trompé."

Il s'avance légèrement, et sa voix prend un accent encore plus brutal et terrible.

"Deux cent deux blessés et soixante-dix-sept morts. Erik Milligan n'a pas survécu à ses blessures, et laisse trois enfants et une femme au foyer éplorés. Mais je suis persuadé qu'ils sauront se remettre en sachant que l'équipe avait besoin que leur père et mari meurent."

La rage l'emporte finalement, et Bruce explose.
Le dossier du siège est brisé, avant que la chaise entière soit envoyée violemment derrière lui. Il se précipite vers la table, et la frappe avec une fureur infinie. Sa voix devient un cri, venu du plus profond de son âme.


"LA TRAGEDIE DE L'ASILE D'ARKHAM ME DONNE TOUTE AUTORITE POUR AGIR ! VOTRE GESTION COMPLETEMENT STUPIDE ET AMATEURE DE LA SITUATION ME DONNE TOUTE LEGITIME POUR AGIR ! VOS ERREURS ET LEURS CONSEQUENCES RENDENT VOTRE PRESENCE ICI ET VOS MÉTHODES TOTALEMENT INSUPPORTABLES !"

Enragé, Bruce lève son index et pointe directement Atom.
Il est complètement emporté.


"Tu as fondé cette nouvelle version du groupe. Tu as décidé d'amener Clark et Barda à l'Asile, sans me consulter, sans m'avertir. Tu n'as pas su prendre les bonnes décisions, et tu es directement responsable de ces destructions et de ces morts. La somme de tes erreurs est insupportable, tu as été complètement amateur et perdu.
Tu n'es pas digne de mener ce groupe, et surtout d'en faire partie. Retourne à tes cours et à ton remake lilliputien du Seigneur des Anneaux, Atom. Tu n'es pas fait pour la Justice League, ni pour être un héros, ni pour tenir ta femme - à chaque fois, des innocents ont payé par ta faute."


Le coup est bas, terrible, mais Bruce n'en a cure.
Il ne laisse même pas à Atom le temps de répondre, et tourne enfin son doigt rageur vers Flash.


"Et toi... toi, avec tes grands airs ! Ta menace dans ta ville ! Ton sens des priorités ! Tu es l'homme le plus rapide du monde, Flash. Tu peux faire le tour de la Terre en quelques instants à peine. Tu peux passer de New York à Los Angeles en moins de deux minutes.
Central City n'est pas autant éloignée de Gotham City, Barry Allen. Quand j'ai révélé ma présence aux incompétents qui avaient pénétré l'Asile sans me consulter, quand j'ai vu que la situation leur échappait totalement, j'ai activé le dispositif d'alarme de la Justice League - et Atrocitus n'a détruit l'Asile que sept minutes après.
Sept minutes, Barry. Bien plus qu'il ne t'en fallait pour venir et évacuer des civils, des innocents - mais tu n'as rien fait. Tu n'es pas venu. Tu n'as pas répondu. Sûrement pour une autre urgence, hein ?"


Une colère proche de la haine glisse sur le visage de Bruce. Il frappe à nouveau la table, puis reprend d'une voix terrible.

"Le monde change. Le monde ne peut plus se contenter de vos règles, de vos méthodes, de vos doutes.
Des innocents sont morts, parce que la Justice League n'a pas été à la hauteur. Elle doit être proactive, plus dure, plus forte ; parce que le monde le demande. Je suis prêt à lui donner l'équipe dont il a besoin - mais vous, vous ne pourrez pas. Cela ne vous correspond pas, et je vous refuse surtout ce droit."


Bruce se reprend soudainement, et se relève. Il se drape dans sa cape, glisse son regard d'Atom à Flash.

"Vous avez échoué. Vous avez laissé tomber ces victimes. Vous n'avez plus rien à faire dans cette équipe."

Il lève lentement son index, et pointe la sortie de la salle.

"Sortez.
Sortez, avant que je vous fasse sortir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3870
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 16 Avr - 21:26
Les dents de Barry grincèrent. Il laissa Bruce parlé, mais n'y accordait plus aucun intérêt. Autrefois, il se serait senti intimidé par Batman, mais aujourd'hui les choses étaient différentes, il n'avait plus rien à prouvé à personne. Il avait prouvé au monde entier qu'il était un héros plus que capable et par ses actions quotidiennes, il avait assuré la protection de milliers de personnes. Il était en colère contre Bruce.

Tu n'as aucune légitimité contre nous. AUCUNE... et pour tout se que tu reproche à Atom je n'ai que deux mots à dire : Jason Todd. Chacun de ses victimes d'appartiennent.

Flash n'aurait jamais cru dire ce genre de chose à Batman un de ses alliés. Il était extrêmement difficile pour lui de rester de marbre. Barry avait toujours été calme et drôle, la seule autre fois où il s'était senti ainsi c'était sur le vote pour effacer la mémoire de Top et celle de Batman. Il avait été le vote décisif et au bout du compte il se sentait exactement comme ce coup. Il tapa sur l'épaule d'Atom et lui fit signe qu'il était temps de partir.

Tu ne me vire pas, c'est moi qui pars. Tant que la ligue aura cette idéologie, je ne veux plus en faire partie.

Flash se retourna et marcha vers le téléporteur. Il était triste et en colère, mais il n'avait pas sa place dans une ligue dirigée avec cette mentalité. Il était celui qui courait dans les rues avec le peuple, celui qui aidait tout le monde, qui était le sourire de ses citoyens. Il apportait l'espoir et l'amour dans le coeur des gens, invitait les citoyens du monde à se dépasser et à prendre soin les uns des autres. Une ligue aux idéaux si tranchés n'avait plus rien à voir avec la justice, du moins plus de son point de vue...

Je ne sais pas se que tu as Bruce, mais tu fais une grave erreur, et comme tu l'as dit du temps de Brother Eye, quand tu fais ce genre d'erreur, le monde meurt.

Puis il se téléporta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 02/05/2014
Messages : 199
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Dim 17 Avr - 15:35
Durant toute la tirade de Bruce, durant toute la réplique de Barry, Ray reste silencieux.
Son regard demeure fixé sur le Chevalier Noir, qui vient de l'assassiner par quelques paroles terribles. Une partie de lui voudrait croire que Batman ne pense pas ce qu'il dit, que ses mots dépassent sa pensée - mais il n'y croit même pas.

Le ton est trop fort, la fougue trop puissante, l'emportement trop profond. Bruce pense chaque chose qu'il dit, il y a réfléchi avant et envoie de telles horreurs en pleine connaissance de cause.
Batman se comporte vraiment comme un...

"Connard."

La réplique est sèche, brutale.
Définitive.

"Tu es devenu un véritable connard, Bruce... oh, pardon. J'oubliais. J'ai affaire ici à Batman, et pas au masque qu'il se plaît parfois à porter, auprès de son entreprise ou de ceux qui ont la faiblesse de le voir comme un ami."

Atom se lève, et pousse un profond soupir. Il fixe pendant quelques instants le Chevalier Noir, avant de reposer ses mains gantées sur son masque, qui repose sur sa nuque.

"Tu as eu raison de ne pas retirer le tien, Batman. Nous ne sommes définitivement pas amis, et je n'ai aucune envie de voir ce qu'il y a sous ce masque. Je ne suis pas intéressé par ce qu'il peut y avoir derrière une cuvette de WC."

Le scientifique repositionne son masque sur son visage, et se détourne de Bruce. Sa voix reprend, lourde et solennelle.

"La Justice League est à toi, jusqu'à ce que les autres ouvrent les yeux sur toi. Bon courage pour sauver le monde, Batman. Tu apprendras bien vite qu'il te sera difficile de le protéger de monstres tels que toi."

Ray s'approche du téléporteur, avant de jeter un dernier regard derrière lui.

"Je sais que tu te reprendras, Bruce. Je sais que tu rouvriras les yeux, et que tu regretteras tout ça. Peut-être même auras-tu le courage de t'excuser... mais ça sera trop tard. Tu seras allé trop loin pour être pardonné."

Palmer rentre dans le dispositif, et disparaît quelques secondes après.
Il abandonne la Tour de Garde et Batman, seul dans cette immensité ; seul face à l'impact de ses choix et les épreuves qui l'attendent. Seul, face aux ténèbres qu'il a lui-même provoquées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 512
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 17 Avr - 17:22
Les yeux de Bruce suivent les silhouettes de Flash et d'Atom quand ceux-ci s'approchent des téléporteurs. Il les fixe pendant qu'ils disparaissent, et restent encore longuement silencieux et immobiles plusieurs minutes après le départ des deux anciens membres de la Justice League.
Finalement, après ces terribles instants de réflexion, le Chevalier Noir récupère un siège à côté et s'y assoit. Il pousse un profond soupir, et glisse sa main gantée sur son visage ; il est usé.


"Humf..."

Son crâne le fait atrocement souffrir.
Une terrible douleur martèle son esprit, et n'a fait que s'accentuer durant la terrible discussion qu'il vient d'avoir. Il savait très bien que cet échange allait être compliqué, et s'il a pu livrer tout ce qu'il avait sur le coeur à ceux qu'il considérait jusque-là comme ses camarades, il n'avait pas anticipé la violence de leurs répliques.
Bruce n'avait jamais vu Ray Palmer insulter quelqu'un ; et il n'avait jamais vu Barry Allen exploser ainsi, et utiliser quelque chose comme le destin de Jason Todd pour faire du mal à autrui.

Aujourd'hui, il le sait, quelque chose s'est brisé dans la Justice League.
Plus rien ne sera jamais comme avant - et c'est peut-être une bonne chose.

L'instant qui vient de s'achever a été monstrueux, mais Bruce considère que cela peut être un mal pour un bien.
Barry et Ray n'ont plus leurs places dans cette nouvelle formation. S'il sait très bien que les autres ont encore des doutes, des hésitations, ils seront bien plus malléables, bien plus simples à convaincre pour faire ce qui doit être fait. Le monde retient son souffle depuis le désastre de l'Asile d'Arkham, et attend que les héros le protègent et soient proactifs pour rassurer ceux qui ont souffert, et ceux qui craignent de souffrir.

En ce sens, la traque de l'Injustice League était une évidence, surtout après les récents déboires de la Justice League.
Si Atom les a réunis pour lutter contre Krona et Libra, le Chevalier Noir n'a pas eu de véritable preuve des menaces posées par les deux monstres cosmiques. Certes, Superman et Flash ont affronté des Grands Anciens, Power Girl et Barda ont combattu une version zombie du groupe, et il a participé à l'immobilisation de la menace de Qward, il a plus l'impression que le danger réside plus sur Terre que dans les étoiles.

Bruce pousse un profond soupir, se lève et s'approche de la baie. Ses yeux glissent à nouveau sur la petite planète bleue, avant de se perdre dans l'immensité de l'espace tout autour.
Il a toujours aimé regarder les étoiles, même si cette vision le fait souffrir depuis plus de trente ans. Depuis cette terrible nuit, dans cette terrible ruelle sombre, il ne peut s'empêcher de voir, dans les étoiles, les images d'un collier de perles qui ne cessent d'assombrir son coeur.

Oui, le monde est en danger.
L'Injustice League n'est qu'une étape : il doit continuer les recherches sur les Dark Side Clubs, monstruosités remplies de jeunes surhumains blessés et torturés. Il doit aussi veiller sur la Super-Prison Temporaire, qui cédera bien à un moment, comme l'Asile le faisait... le pire est à venir, oui. Et il doit y être préparé.

La Justice League doit mieux s'organiser, doit plus se discipliner. L'équipe n'est qu'une ébauche, elle doit faire face à l'enfer qui approche. Lui-même va devoir s'améliorer, demander plus de lui-même, passer à un niveau supérieur, passer à...


"Hum ?"

Le sixième sens de Bruce l'avertit d'un événement étrange.
Il tourne légèrement la tête, et peut entrapercevoir, au dernier moment, une forme qui fonce vers lui. Il a à peine le temps de se jeter en avant et de rouler sur le sol, avant qu'une terrible silhouette ne s'écrase contre la baie vitrée. Si cette dernière n'était pas prévue pour résister à l'espace infini, elle serait déjà détruite.


"Mais qu'est-ce que..."

Bruce, déjà prêt au combat, ne peut réprimer ces quelques mots de surprise, alors qu'il découvre qui est son mystérieux agresseur.


C'est lui - une version de lui, tout du moins.
Mais qui tient plus de l'animal, de la créature étrange et dangereuse, que de l'habituelle vision que les gens ont de Batman.

Un filet de bave s'échappe des lèvres, avant que sa musculature ne se développe sous les yeux de Bruce. Les immenses crocs de l'ennemi ne laissent aucun doute sur ce qu'il est, un des vampires que le Chevalier Noir a déjà affrontés. Le surnaturel n'est pas un mythe, c'est une réalité sur laquelle il faut compter - et pour laquelle il faut se préparer.

Sans rien dire, Bruce se relève et se prépare au combat.
L'ennemi fait de même, mais avec des armes différentes : si Bruce récupère deux Batarangs et les envoie directement, l'adversaire se jette vers les projectiles - et disparaît à leur contact ! Une nuée de chauve-souris explose alors, et file directement vers Bruce lui-même.

Ce dernier hésite, mais se détourne et commence une course pour s'enfuir. La nuée le poursuit, bien plus rapide et agressive que lui, mais il a un plan.
En sortant de la salle de réunion, Bruce se jette sur le côté et envoie derrière lui un Batarang explosif. L'arme produit son effet, et divise la nuée de chauve-souris. Cela offre aussi quelques précieuses secondes à Bruce, qui peut se relever et se précipiter sur un signal d'alerte de la Tour de Garde.

L'adversaire reconstitue un corps humanoïde derrière lui, mais Bruce a pu presser le bouton d'appel à l'aide. La satisfaction glisse sur son visage, mais pendant une seconde seulement : le temps que son esprit lui rappelle le black-out complet qu'il a ordonné avant l'arrivée d'Atom et de Flash.
L'appel à l'aide ne sera jamais transmis : il doit accéder à Cyborg, et donc à l'organisation générale, pour relancer l'ensemble et communiquer avec les autres.

Or, le vampire se trouve entre lui et cette zone - et il ne reste pas inactif.
Le vampire s'approche, et fait pousser d'énormes griffes sur ses mains. Bruce réfléchit quelques instants, avant de prendre sa décision : il fonce d'abord sur le côté, puis feint d'aller sur la gauche avant d'insister sur la droite. Il espère ainsi troubler son ennemi, et accompagne son mouvement de deux Batarangs explosifs.
Hélas, Bruce n'affronte pas seulement un vampire, mais une version de lui vampirisée : si l'adversaire semble tomber dans le panneau, il se révèle finalement bien conscient de la tactique et plonge une main griffue dans le flanc de Bruce.

Un terrible cri de douleur s'échappe de sa gorge, alors que les griffes passent l'armure et le blessent gravement.
Il parvient cependant à se libérer de la poigne ennemie, et utilise une prise de judo pour faire tomber le vampire. Désormais au-dessus, Bruce n'a que quelques secondes pour agir, alors qu'il est blessé. Il serre les dents, et tandis que l'ennemi gigote pour se libérer, il maintient une main contre sa blessure alors que l'autre cherche quelque chose dans sa cape.
Le vampire profite de ces quelques instants pour étirer surnaturellement son cou. Sa bouche crochue se rapproche de la gorge de Bruce, qui ne peut se reculer plus loin sous peine de libérer l'ennemi. Ses yeux voient approcher avec horreur les crocs de l'adversaire, qui entend les planter dans sa chair et faire de lui son clone.

Bruce le refuse.
Il perd son sang, la blessure est si grave qu'il sait qu'il ne tiendra plus longtemps, mais il ne deviendra pas un ersatz de ce monstre. Alors qu'il sent son haleine fétide contre sa peau, il trouve enfin ce qu'il cherche et retire de sa cape un pieux en bois, prévu au cas où.
Dans un cri de haine, Bruce enfonce le pieu dans le coeur de la créature, qui s'affale brutalement sous lui ; c'est terminé.

Difficilement, mais tout de suite, Bruce se force à se relever et à s'approcher de Cyborg, toujours inconscient. Il saigne abondamment, tout tourne, mais il s'arrache.
Il ne cédera pas. Il ne se laissera pas aller. Il ira jusqu'au bout, quoi qu'il en coûte.

La volonté de Bruce Wayne est trop forte : elle triomphera toujours de tout.
Même de lui-même.

Bruce voit, du coin de l'oeil, une silhouette bien reconnaissable mais qui lui semble iconoclaste. Reconnaissable, car c'est bien lui-même qu'il découvre sur sa droite ; mais iconoclaste, car cette version est armée et n'hésite pas à faire feu.



Bruce s'écroule.
Il tente de se battre, de se reprendre - mais c'est trop tard. Un voile sombre et rouge glisse sur son regard, et son corps ne tarde pas à l'abandonner.
Il lutte, encore et toujours ; mais en vain. Ses doigts remuent, ses paupières battent, mais il sait très bien que c'est terminé.

Il a échoué.
Les heures sombres approchent - et il n'était pas suffisamment préparé. Les heures sombres l'emportent.
Tout est bientôt terminé.


**
*
**


"Bien, bien, bien..."

Libra apparaît derrière le Vampire-Batman. Il porte une balance brûlante d'une main, avant de s'accroupir pour retirer le pieu du corps inconscient ; le Vampire-Batman se réveille, se relève et se place derrière lui. Tous deux s'approchent du Batman de cet univers, rejoint par le Batman-Armé, lui aussi silencieux.

"Je vous remercie, mes amis, pour cet acte. Je me doute que cela n'a pas été simple, mais vous savez ce qui est en jeu. Sa Majesté Krona entend anéantir le Multivers pour le recréer, mais toutes les Terres ne pourront pas survivre. Seules certaines pourront rester, et vous entendez vous battre pour préserver les vôtres.
A nouveau, Batman combat contre le crime et pour les innocents. Et à nouveau, Batman doit prendre des décisions terribles pour le plus grand bien. Je sais que c'est difficile, mais hélas indispensable."


Libra fixe le corps inconscient quelques instants, avant de s'en détourner pour fixer la petite planète bleue. Il lève la balance enflammée, et sourit sous son masque.

"Le grand jour est arrivé.
Sa Majesté Krona va Détruire et Reconstruire dès demain. Vos frères et vos soeurs vont immobiliser leurs versions décadentes et gênantes, comme vous ici. Le Jugement approche - il est temps de vérifier qui est digne d'y survivre !"


Un rire puissant s'échappe de la gorge de Libra.
Derrière lui, les Batmen venus de deux mondes différents se taisent, et attendent. Ils espèrent avoir fait le bon choix, et que l'Histoire ne sera pas trop dure envers eux. Pour sauver leurs mondes, ils doivent détruire celui-ci, pour permettre la Recréation.
Les heures sombres sont là, en effet ; ils espèrent simplement pouvoir mériter de leur survivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Coup d'état [Batman-Atom-Flash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit coup de flash
» Coup de flash dans les lunettes
» [résolu]restauration avec titanium après flash
» 2015 Avengers 2 vs Superman/Batman!!!
» NEW 52 : Batman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes :: La Lune-