[New York]En primeur exclusive par Phil O' Riddley: Les Super Criminels, grands incompris de la Société (PV Le Joker, Black Manta et Trickster) (Terminé)


Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Dim 17 Avr - 19:25
Les médias permettent d’exprimer énormément d’opinions et ce avec extrêmement peu de filtre ou de contrôle de l’information. Enfin… Oui, l’information est contrôlée par les agences de sécurité du gouvernement comme la CIA ou le FBI mais on peut dire ce qu’on veut sur les ondes avec très peu de conséquences. C’est donc dans cette optique que, pour faire réagir les masses, le très controversé Phil O’Riddley avait décidé de faire ce qui serait probablement l’interview de la décennie si ce n’était du siècle : interviewer trois pointures considérées comme des super criminels et démontrer par un panel d’experts que les super héros n’étaient, en fait, pas si super héroïque qu’on pourrait le penser. Un pari risqué, certes, mais qui pouvait rapporter gros. On allait en parler pendant longtemps… En espérant s’en sortir vivant, bien sûr.




Phil O'Riddley, Animateur controversé, l'homme que vous aimez détester!


L’émission commença par des images d’interventions des figures les plus connues… Mais les scènes changèrent pour des chambres d’hôpital avec des patients, des gens en thérapie, des colonnes de chiffres en rouge… Et le titre apparut enfin en gros : « SUPER HÉROS : LE FLÉAU DES TEMPS MODERNES ». Phil O’Riddley fit son entrée sur scène, un sourire arrogant sur le visage, un air supérieur et comme à l’habitude, tiré à quatre épingles. S’il y avait un visage aux États-Unis que les gens «  avec une tête sur les épaules » méprisaient, c’était bien lui. Des opinions rétrogrades, subjectives et faites pour plaire à la droite conservatrice… Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il se faisait plaisir, après des années à avoir joué de façon sécuritaire vis-à-vis de ce que les Républicains désiraient. Inviter sur le plateau le Joker, rien que lui, c’était d’une audace…


« Mesdames et messieurs, bonsoir. Ce soir, pour une émission spéciale, nous allons parler d’un fléau : les super héros. Ces foutus démocrates qui se pensent au-dessus des lois, qui ne paient ni taxes ni impôts et qui viennent pour certains d’endroits extérieur à notre bonne Terre et à nos glorieux États-Unis sont une menace à la société. Ce soir, nous allons interviewer ceux que personne ne veut entendre.

Les masses les qualifient de super criminels. La vérité est pourtant autre. Même si on peut ne pas être d’accord avec leurs méthodes, certains d’entre eux sont des précurseurs. Des pionniers. En exposant de façon aussi flagrante les failles de notre système, ils contribuent à nous rendre plus fort. Aujourd’hui nous en rencontrons trois : Black Manta, Trickster et une légende parmi les légendes… Le Joker en personne! »


Fier de son effet, Phil O’Riddley sourit. Ce qu’il manquerait pour que ce soit encore plus mémorable, c’est l’apparition d’un de ces communistes en collants. Ce serait juste… Parfait. Il y a peu de chances que cela se produise mais… On peut toujours espérer. Il attend ses invités, se disant que le risque vaut chacune des chandelles venant avec. Interviewer trois pointures du crime, juste au moment où le Congrès songe encore à renforcer les lois sur la sécurité nationale… Un vrai coup de génie. Phil O’Riddley va passer à l’histoire comme étant celui qui aura mis sur un piédestal ceux que personne ne voudrait voir avec autant d’attention positive de la part des médias. Il faut oser. Et lui, pour oser… Il ose. Il va entrer dans la légende de façon fracassante… Et tant pis si ces trois-là se font arrêter à la fin de l’émission. Ce ne sera plus son problème…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 08/10/2014
Messages : 248
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 18 Avr - 21:06
C'était trop dingue. On l'invitait lui sur un plateau de télévision. Quand il avait reçu l'invitation par courriel, sa première question fut... comment ces types avaient eu son courriel? Puis l'autre question qui vint immédiatement fut... enfin il n'y a pas eu d'autre question. Il était invité sur le show d'O'Riddley. Pour le jeune homme qu'il était, c'était génial. Élevé littéralement par la télévision et Much Music et la télé-réalité il était surexcité. Il alla sur l'ordinateur et se mis à regarder tout ce qu'il pouvait trouver sur O'Riddley pour bien paraître à l'émission.

Il arriva évidemment vêtu en supervilain et une fois entrer dans le studio une équipe vint le maquiller. Il fut surpris de voir qu'on accentuait son costume. Des traits furent dessinés autour de son masque et bien qu'on ne voyait pas ses yeux derrière le filtre blanc, ils semblaient soucieux de rendre son visage le plus "humain" possible. Ce qui était relativement facile, car il était humain et ne portait que peu de matériel de cache puisque son identité était connue depuis longtemps. En fait il gardait surtout le masque pour se protéger de ses propres projectiles. Avoir de sa poudre à gratter dans les yeux c'était comme du poivre de Cayenne envoyé directement dans l'oeil.

Tout se passa très vite. En arrivant, on le poussa vers le plateau de tournage. De toute évidence, ils allaient faire cela rapidement probablement pour éviter l'arrivée d'un emmerdeur de héros. Dès qu'on dit son nom, on l'invita à monter sur scène. Il passa et regarda les caméras. Il salua et tira la langue. Il s'approcha et y planqua son visage directement.

HEY! Salut les mecs ! C'est Trickster. Rogues for the Win! PIPER JE SUIS A LA TÉLÉ ! HAHA! Ce n’est pas James Jesse qui aurait fait ça Razz


Puis remarquant la présence d'autres gens, il alla s'asseoir rapidement. Courant un peu trop content d'être sur une chaine nationale. Il sautillait un peu sur place. Surtout qu'il était avec Black Manta et Joker pour lui être sur ce plateau avec ces deux grosses pointures était un signe de reconnaissance extra, même s'il n'appréciait guère le Joker et ne connaissait pas du tout Manta. Quoi qu'il en soit, c'était un show et the show must go on.

Salut Phil, merci de m'avoir invité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 22 Avr - 18:24
Un présentateur controversé du nom de Phill O 'Riddley avait envoyé une invitation au Joker, ce dernier se rappel encore de la dernière fois où on l'avait invité sur un plateau et à vrai dire, la presse et les familles des victimes aussi. Mais cette fois-ci Mr J se jure de rester sage et il pense fortement que la production n'a pas invité de public, même si il y avait des cinglés qui adoraient poser aux côtés du Joker. Bref c'est après avoir reçu l'invitation que le Joker enfile son plus beau costume et une surprise pour son entrée, mais ça, il le révélera plus tard. Il fut déposé devant le studio par ses sbires qui avaient envie de venir, mais, le patron leur demande de rester dehors et de regarder l’émission sur leurs téléphones, car oui, c'était en direct.
En entrant dans les coulisses, les gens qui préparaient les vilains ne furent pas rassurés de voir le Joker en ces lieux. Certains se sauvaient même, en prétextent qu'on les appelait ailleurs. Un maquilleur s’aventure même aux côtés du Joker pour lui enlever son maquillage blanc, mais le Joker lui rigole au nez et lui assure que c'est sa couleur de peau, mais le maquilleur avait l'ai têtu et s'efforce d'appliquer du fond de teint. Énervé, le Joker appuie sur sa fleur et balance de l’acide sur le visage de l'homme qui cris et tombe au sol en se tenant le visage, du moins ce qu'il en restait, les rires de Mr J se confondent avec les cris de l'homme au sol.

« Oups désolé c'est partie tout seul, j'ai toujours était précoce AHAHA. »

Une assistante à la voix toute tremblante dirige le Joker vers le plateau. Ce dernier rentre sur le plateau en levant les bras. 

« Hey salut les poussins !!! » Le Joker ravale son sourire quand il voit les gradins du public vides.

« Oh personne pour accueillir tonton Joker !? Je suis déçu ... mouinnn. »

Mr J se retourne alors vers le présentateur et Trickster

« Oh je vous avais pas vu désolé, salut petit blagueur et salut beau blond je te connais pas mais ta tête me plaisait alors j'ai accepté ton invitation. Par contre tu vas devoir te trouver un autre maquilleur j'ai un peu abîmé le tiens dans les coulisses hihihihi. »

« Oh j’ai oublié, une petite dédicace à mon petit Batou. »

Il se tourne face camera et déboutonne sa chemise et fait apparaître un t'shirt sur ce fameux maillot se trouve Batman pendu et le Joker à ses côtés en lui décrivant son amour.

« J’espère qu'il va te plaire mon Batou... »

Après avoir fait un grand sourire à la caméra, il prend place aux côtés de Trickster et attend le dernier invité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 12:26
[HRP : Désolé du retard ; c'est parti !]


Arriver à contacter Black Manta, en pleine cavale depuis son évasion de Xebel dont le retour fut révélé à Métropolis par la pimpante Loïs Lane, relevait de l'exploit. Pourtant, le sous-marin de Manta reçut bel et bien la singulière invitation de O 'Riddley.
Le journaliste avait réussi à localiser l'assassin des abysses à l'insu même des efforts d'Aquaman et des Others, surement en chasse depuis la rixe à Métropolis. Manta fut donc tout autant impressionné que méfiant en prenant connaissance du message.
Ce n'était pas le genre de la Justice League de monter une mise en scène aussi originale pour faire sortir quelques criminels de leur cachette et les prendre au piège. Toutefois, d'autres personnages bein excentriques et mal intentionnés étaient tout à fait capable d'organiser une telle mascarade.
Malgré tout, Manta décida de se rendre au show.

Il organisa précautionneusement cette sortie avec ces hommes, tandis que Siren à l'écart ne se retint pas de commenter que tout ceci était bien ridicule et les éloignait de leur objectif principal. Elle n'avait pas tord, mais Manta préféra écouter sa curiosité.

En entrant sur le site terrestre dans son costume habituel, Black Manta refusa toute prise en charge par le personnel. Il resta muet et patienta jusqu'à ce qu'on lui demande d'entrer sur scène.
C'est avec tout autant de détachement qu'il s’exécuta, ne saluant aucune caméra, s'asseyant à la place qui lui était réservée et se contentant d'un simple hochement de tête envers les autres individus présents. Il reconnut immédiatement le Joker et Trickster même s'il n'avait travaillé conjointement avec aucuns d'eux. Le Joker était bien trop dangereux et imprévisible pour être un associé convenable, quant au Trickster, voleur de la bande des Rogues, il ne lui semblait être qu'un autre clown qui n'avait pas pris pour grippe le Batman, mais le Flash.

Si ce présentateur télévisuel comptait animer une sorte de témoignage pour mettre en lumière les motivations criminelles qui animait ces deux individus aussi fous que colorés, selon lui, Manta commençait à sérieusement donner raison à Siren sur la perte de temps dans laquelle il s'était engagé.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Sam 30 Avr - 15:10
Trickster : l’enthousiasme et la jeunesse. Plutôt beau gosse, le public féminin et les jeunes allaient adorer. Il avait une présence quand même pas si mal devant les caméras et O’Riddley se dit que si jamais les choses prennent une tournure plus ou moins désagréable, un gros plan sur cette gueule de beau gosse Bad Boy risque de sauver les côtes d’écoute. Ensuite le Joker, dans toute sa splendeur et sa folie, qui venait de refaire le portrait à un de ces imbéciles de techniciens en coulisse. O’Riddley ne se gênera pas pour mettre le blâme sur l’infortunée victime, c’est là sa marque de commerce. Et enfin, Black Manta, taciturne, qui semble se dire que c’est une perte de temps mais dont le côté mystérieux va faire exploser l’audimat. En plus ce sont des naturels, chacun à sa façon s’est présenté, sans texte ni rien. C’est excellent.

« Bonsoir messieurs, merci à tous d’être venu et ne vous en faites pas, monsieur le Joker, si cet abruti a été assez imprudent pour vous embêter, il mérite ce qui lui est arrivé. Chers téléspectateurs, voilà précisément les signes discriminatoires de ces fascistes de super zéros qui déteignent sur le quidam moyen : se donner des droits face à ceux qu’on considère comme de vulgaires criminels. Le Joker ici présent est une victime.

Nous aurons l’occasion d’y revenir. Messieurs, pour notre premier tour de table, le public a soif de savoir. Vous êtes aux yeux de plusieurs des figures à craindre, à détester parce qu’on les conditionne à penser ainsi. Mais ce soir, ces mêmes personnes veulent savoir : qui sont en fait Trickster, le Joker et Black Manta? Vous défendez une cause et l’information, c’est le pouvoir. Ce soir, la parole vous est donnée. Ce soir... »


Pause théâtrale. Il peut presque voir l’auditoire, à la maison, sur le bout de sa chaise, nerveux, anxieux, curieux d’en apprendre plus sur ces trois super criminels. Il imagine les appels furieux aux studios, le déploiement policier là, dehors… Policiers qui s’ils interviennent vont se retrouver poursuivis pour atteinte à la liberté de presse… Phil O’Riddley imagine la colère et l’indignation des clowns costumés qui chassent en général ses invités et leur envie de débarquer sur le plateau… Oh oui. Il va passer à l’histoire et demain, Facebook, Twitter, Youtube et tous les médias Internet parleront de lui. De cette entrevue non seulement risquée mais terriblement controversée. Le public veut savoir. Il est curieux. Le public ne l’avouera jamais mais il meurt d’envie de savoir. Et Phil O’Riddley est connu pour son style parfois extravagant et provocateur.

« Ce soir vous avez la chance de pouvoir prouver que vous n’êtes pas les monstres qu’on prétend. Que ce soit pour le défi personnel, par philosophie ou par conviction, vous faites ce que vous faites avec une forme de but. Les soi-disant super héros diront que vous êtes les vilains de l’histoire mais que dire de ces communistes de Greenpeace qui jouent les éco terroristes en volant les donations des honnêtes gens…

Ce soir, sans censure ni coupure ni montage, vous allez pouvoir prouver que le monde a été victime de manipulation par ces fascistes en costume. Vous avez un message à livrer : faites-le. Et si un Superman ou un Batman ou un de ces imposteurs avait dans l’idée de venir interrompre l’émission je vous dis ceci : la liberté de presse est un droit inaliénable par la Constitution alors restez dans vos antres de fanatiques et laissez faire les vrais professionnels! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 08/10/2014
Messages : 248
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 2 Mai - 16:09
Le ton était donné. Trickster regardait O'Rilley en se demandant si au final Joker n'était probablement pas le plus fou de ce plateau, et encore moins le plus dangereux. L'animateur incitait littéralement à la haine et encore pire, il se justifiait avec la constitution. Si Trickster avait été un peu plus... disons... mal à l'aise avec ce genre de comportement, il aurait probablement rechigné à continuer l'entrevue. Cependant, dans le cas présent, il était tout simplement surexcité de passer à la télévision. C'était une bonne occasion pour lui d'assumer le rôle des rogues dans toute cette publicité.

Un silence s'installa après la tirade de l'animateur. Tous semblaient attendre, une suite. Trickster compris que l'animateur attendait à se qu'ils parlent d'eux. Ne sachant pas trop quelle place prendre au côté de Black Manta et Joker, il voulut attendre avant de parler. Cependant, trouvant le silence lourd, il ne put s'empêcher de commencer.


Bha pour les rogues, c'est relativement simple. C'est notre boulot et c'est tout. Je veux dire, vous là, le citoyen vous faites quoi? Métro-boulot-dodo? Et puis à votre retraite vous prenez du bon temps... mais c'est ENNUYEUX! Moi se que je déteste dans la vie c'est m'ennuyer, sérieux ça me fait chier. On est dans l'immédiat tout le temps et au bout du compte on repousse toujours le plaisir. Chez nous c'est différent. On fait un casse, on profite de l'argent et une fois qu'on commence à en manquer, on refait un casse. Je veux dire, merde... vous vous faites chier pour bien moins que nous. Puis de toute façon, on essaie de tuer le moins de monde possible, à moins d'y être poussé de force, et les assurances remboursent tout le monde après. L'argent que nous on vole, le petit consommateur, il le retrouve. Au final on vole qui? Les assureurs! Qui lui... vole DÉJÀ leur client. Si on n’était pas là, tu paierais ton assurance pour rien phil. Après, c'est eux qui volent le consommateur en augmentant les primes. Nous on paie pas d'assurance. Le risque c'est nous qui là, de passer en tôle tout ça pourquoi? Parce qu’au final, on veut juste faire notre boulot et rentrer boire une bière avec nos amis. On est des voleurs, et d'excellents voleurs à part ça, les meilleurs. Mais nous au moins on se cache pas et on a un code d'honneur. Pas comme vos requins de Wall Street, au moins nous on est difficile à manqué vous avez vue nos habillements. Quand on se point, on s'annonce et les gens savent ce qu'ils ont à faire. Il y a pas plus honnête que ça.


Trickster avait compris la dynamique du show assez rapidement. De toute façon, il avait vu en ligne de nombreux épisodes du genre de spectacle que donne Phil O'Riley. Son public était des redneck et des gens qui chiait sur tout le monde sauf les riches. En gros, il voulait voler le rêver américain au plus pauvre... mais on ne peut pas voler quelques choses à quelqu'un qui n'en a pas. C'était un paradoxe, pour abrutit, mais TRICKSTER savait comment jouer le jeu. Il adorait jouer les jeux. Il allait devenir une star. Il sortit son téléphone.

Je pourrait prendre un selfie Phil? C'est pour Instagram !

Il sourit sortie la langue et pris le selfie en se couchant littéralement sur le bureau de phil puis il se tourna vers Manta pour demander un selfie puis au visage impassible de son masque de fer, il préféra arrêté. Il posta immédiatement la photo sur tous ses réseaux sociaux et les likes commencèrent immédiatement à biper.

On a des fans en lives mon petit phil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 13:22
Le dernier invité, du nom de Black Manta, avait fait son entrée dans le Studio et avait salué le Joker et Trickster d'un hochement de tête. Le Joker le regarde sans montrer la moindre expression, il avait cependant entendu parler de ce phénomène et de ce qu'il pouvait faire.

O'Riddley prend ensuite la parole pour continuer son émission, il répond également au Joker en ce qui concerne l'assistant, le présentateur semblait aussi cruel que le Joker. Et çà, notre Clown adore ! Mr J lui répond seulement avec son plus beau sourire et joint ses mains devant lui. O'riddley continue son discours de présentateur habituel et aborde le sujet des supers-héros et leurs nombreuses victimes. Le présentateur désigne alors de la main le Joker et la caméra s'arrête alors sur ce dernier qui change alors de comportement et aborde une moue de tristesse avant de rajouter quelque chose.

« C'est bien vrai Philou. »

Après le discourt du présentateur, le silence retombe sur le plateau et c'est à ce moment là que Trickster pris la parole et commence son show, un discours que le Joker eu du mal à comprendre mais après tout, il était jeune il voulait passer à la télé et faire le show. Après avoir fini de parler et pris quelques photos avec le présentateur, le jeune homme repris sa place dans son fauteuil. C'est à ce moment que le Joker pris la parole et les caméras se fixent sur lui.

« Pour moi c'est bien plus simple que notre joli blondinet, moi je le fais pour l'amusement mais aussi pour me venger de Batou qui m'a fait ce joli minois. »


Il accompagne ses paroles en tirant sur son sourire difforme.

« Je suis une pauvre victime innocente rien de plus, à cause de Batman mes neurones sont complètement grillés, voilà pourquoi je suis barjot AHAHAH. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Mai - 21:48
Après être resté impassible devant le discours désinvolte de Trickster qui lui confirmait ses renseignements sur les méthodes bien particulières des Rogues, Black Manta ne partagea pas son enthousiasme à vouloir faire le buzz auprès de fans stupides.
A sa tentative de photo, il répondit simplement en déclenchant le préchauffage de ses lasers oculaires. Ses énormes yeux rougissant étaient surement plus loquaces qu'une parole.
Si les Rogues ne tuait pas, lui, ne se gênait pas.

Le Joker pris ensuite la parole et fut bref. Manta s'attendait à un jeu d'auguste et pourtant le Joker fit le clown blanc. Finalement, le Joker était lui aussi la création du Batman ? A moins que cela soit l'un de ses tours, Manta trouvait bien là un point commun qu'il n'avait jamais imaginé.

Il parla alors :

"Je ne pensais jamais dire cela, mais comprend le Joker."

"Je comprend, car je partage son ressentiment à l'égard de ces héros..."

"Ce ne sont que des meurtriers en puissance comme nous tous !"

"Et pourtant, ils se cachent derrières des façades convenues et sont ACCLAMES !"

Manta se leva pour frapper sur la table du présentateur, fissurant le bois brute.

"Moi, je ne me prétend pas meilleur que les autres, je ne me pavane pas devant la foule et salue les enfants d'un sourire grimacé et de belles paroles MENSONGÈRES !"

Il se retourna et lança un doigt accusateur à la caméra.

"Je ferais ce que je dois pour la dignité de mon PÈRE assassiné par Arthur Curry ! Je TUERAIS Aquaman pour son crime et s'il m'échappe, encore, je tuerais ses proches, ENCORE ! A moins qu'il ne se décide enfin à me tuer."

"Les lois, les sociétés, la justice... tout ceci n'est que poudre au yeux ! L'homme est un monstre et vit comme tel depuis TOUJOURS !"

"J'espère bien que tu verra ceci, AQUAMAN ! Que tu va te préparer à me recevoir, car ta petite femme chérie est la suivante sur ma LISTE."

Malgré tout l'avantage d'un effet de surprise, Black Manta préféra profiter de cette occasion pour annoncer son retour et instiller la colère ou l'inquiétude dans l'esprit d'un Aquaman qui devait bien se reposer depuis une année.

Pour finaliser son discours, il enclencha ses rayons incendiaires qui firent éclater la caméra qu'il fixait dans un bruit tonitruant, accompagné du hurlement du caméraman dont le visage et surtout les mains devaient avoir brûlé également.
Il avait noté que O’Riddley se fichait de ses collaborateurs et que d'autres caméras pouvaient prendre le relais. Cet hurlement en direct aurait au moins un petit effet sur son ennemi juré.

Il se rassit.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Lun 16 Mai - 0:38
Phil O’Riddley était aux anges. Il n’était vraiment pas déçu. Le Joker et Black Manta se présentaient comme des victimes, alimentant de ce fait les flammes du débat anti super héros. Trickster exposait une logique un brin tordu mais qui mettait en lumière des abus du système. Qui aurait pu croire que ces trois-là auraient été des mines d’or aussi riches pour son émission, pour remettre à leur place toute cette bande d’imbéciles en pyjamas soit en prison. Dans une Amérique libre et Républicaine, qui avait besoin de gens comme Superman, ce communiste qui harcelait de bons américains comme Lex Luthor? Ce soir, le monde entendrait haut et fort une vérité trop longtemps cachée et quand Trickster lui demanda un selfie, il se prêta au jeu avec une assurance à la hauteur de ses convictions. C’était plus qu’une question d’image, c’était une affirmation.

Si le grand Phil O’Riddley acceptait de se faire prendre en photo avec un Rogue alors les Rogues n’étaient pas une menace. Logique, n’est-ce pas? Est-ce qu’on voit Phil O’Riddley poser avec des Mexicains? Jamais. Ou ces étrangers venus de terres sablonneuses, apportant avec eux la haine et leur religion que le bon Dieu ne pouvait avoir inventé? Bien sûr que non! Et avec le témoignage de Black Manta et sa réaction plutôt agressive, il faisait d’une pierre deux coups : il se débarrassait de cet imbécile qui s’arrangeait toujours pour filmer son moins bon profil et en plus, il montrait aux téléspectateurs ô combien Aquaman avait poussé Black Manta à la haine et aux tendances violentes. Certes, cela ne lui attirerait peut-être pas de sympathie mais… Il aurait mis en lumière l’effet pervers et nocif de ces bon à rien hippies en costume![/color][/i]

« Vous les avez entendu, vous les avez vu et vous savez qu’ici nous nous attaquons à la vérité, la vraie : les super héros sont des criminels glorifiés! Vous avez entendu le Joker et Black Manta, vous avez appris ce que font et sont les Rogues… Batman, Aquaman, votre tour viendra! Vous répondrez devant la justice comme les brutes et les monstres que vous êtes! Une petite mise au point cependant…

Trickster, dans la candeur de sa jeunesse, a proféré des accusations mensongères par rapport aux financiers de Wall Street. Chers téléspectateurs, comme on le sait, c’est le gouvernement démocrate avec ses pratiques de communiste qui fait passer nos bonnes institutions financières pour des monstres. Regardez-en les effets pervers sur la fière jeunesse américaine! Honte aux démocrates qui veulent affaiblir notre nation!

Je m’emporte parce que ce fier pays qui est dans un état de faiblesse. Revenons-en à notre interview. Trickster, tu es le seul qui n’a pas dit avoir souffert de la brutalité et de la monstruosité des super héros. Pourtant tu as dû leur faire face. Ces brutes osent taper sur notre fière jeunesse? Et vous, Joker, Black Manta, la presse vous dépeint comme des monstres mais vous avez dû faire des bonnes actions malgré tout. »


Si ces trois-là se montraient suffisamment convaincants, les auditeurs auraient enfin, enfin! L’autre côté de la médaille. Des super criminels qui ont fait de bonnes choses, occultées par la mauvaise presse qu’on leur faisait, dissimulée par les actes qu’ils commettent en endossant un rôle qui n’est pas le leur. Peu importe si c’était un mensonge. Une interview de ce genre fait couler de l’encre, fait parler les gens. Il faut du courage, de l’audace pour faire une telle chose, oser une telle chose. Et ce n’est que le début. Car après ce soir, il aura d’autres interviews, d’autres débats. Tant que ces maudits terroristes à la solde d’un idéal socialiste, pire, communiste et globaliste continueront d’agir sans restriction, l’Amérique sera en danger. Et c’est à de vrais patriotes comme lui de lancer un cri d’alarme et de forcer les gens à ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 08/10/2014
Messages : 248
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 16 Mai - 14:35
Trickster réfléchi un peu à la question que l'animateur lui avait posée. Puis il se gratta la tête, car malgré ses réponses un peu plus politisées, il semblait être celui qui traînait de la patte dans l'interview. Est-ce qu'il essayait de trop en faire? Peut-être.

Bha je ne sais pas moi, évidemment que je suis en compétition constante avec The Flash. Mais tu sais, chacun fait son boulot. Moi le mien et lui le sien. Tu sais, les rogues, on ne déteste pas Flash, c'est juste qu'il nous emmerde dans notre travail. On a le respect pour lui, mais comme tel, il fait chier ouais...


Voyant bien que sa réponse, bien que totalement honnête, n'était pas ce que le public de l'émission attendait. Il ne voulait pas perdre la vedette devant Manta et Joker. Il réfléchit donc à ce qu'il convenait de répondre.

Mais vous savez que contrairement à mes collègues ici, je suis le deuxième à porter le nom de Trickster. Mon prédécesseur James Jesse, à subit les affres du FBI et de Flash et aujourd'hui, il est décédé, dans des circonstances pour le moins nébuleuses. D'après mon ami Pied Piper qui était là à l'heure de sa mort, cela serait relié aux supers! Les rogues ont eu de nombreux morts dans leurs rangs. Le frère de Wheater Wizard, Digger Cpt. Boomerang et son fils. Bien que Digger soit ressuscitée, on ne sait pas quel moyen. Golden Glider, la soeur de Cpt. Cold, Chillblaine, même si c'était un connard. Scudder le premier Mirror Master, The Top qui vient tout juste de nous revenir après avoir subi un lavage de cerveau de la part de la Justice league. Il est évident que bon nombre de rogues ont eu des préjudices. Je rappelle également que certain de mes confrères ont été "réformé" au système, Pied Piper, Heatwave, Trickster 1, The Top, mais que ces mêmes gens supposément aptes à réintégré la société ont été rapidement repoussé et ont du revenir dans se que vous appelez la criminalité, parce qu'on ne voulait pas vraiment d'eux. Même Cpt. Cold, le chef des Rogues à tenter la légalité en ouvrant une agence de détectives privés, mais encore une fois tout est tombé à cause de la méfiance des superhéros.

Il ne savait pas si son témoignage apportait quelques choses, mais il essayait de se faire le porte-parole de toutes les rogues. C'était difficile, car il était encore jeune et n'avait pas l'expérience vécue des plus "vieux" rogues. Mais il jouait le jeu d'O'Riddley et espérait faire bonne figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 17:56
Après que Black Manta eu brûlé un cameraman au visage pour faire le show, le présentateur pose une nouvelle question aux invités pour leur demander si il avait fait une bonne action. Le Joker eu un sourire au coin des lèvres. Même si il l'avait toujours, celui-ci était plus prononcé.
Le Petit jeune répond évidement le premier, Le Joker ne pipa mot mais il avait envie de lui tirer une balle dans la tête juste pour le « fun » mais aussi pour son arrogance vis à vis des caméras, il aurait du faire star de ciné plutôt que criminel, après avoir parlé le Joker répond au présentateur.

« Hmm laissez moi réfléchir j'ai sauvé un chaton d'un arbre il y a une semaine, mais sinon j'adore les braquages, après tout c'est l'argent des riches et quand je vole cet argent c'est pour donner aux pauvres, un peu à la Robin des bois ! Ahah. »

Joker avait bien envie de révéler se qui l'avait poussé à devenir un criminel mais ce serait donner un point faible à son adversaire de toujours, l'homme chauve-souris.

« Je n'ai pas d'autre chose à rajouter juste que tous ces héros récoltes les applaudissements, les filles et la célébrité et nous dans tous ça ? A part les thérapies chez les cinglés et les années de prison nous n'avons rien récolté ! »

Mr J se lève et regarde l'une des caméras et demande au cameraman d'avancer pour qu'il film de prés son visage.

« Approche, zoome sur mon joli minois, je ne vais pas te faire de mal ! Regardez mon joli sourire, sérieusement vous avez peur de moi ? » Le Joker se retourne alors vers Phill et s'approche de lui et lui montre son visage.

« Phill avez vous sérieusement peur de moi ? Répondez moi sincèrement ne vous inquiétez pas je n'ai plus d'acide dans ma fleur ahaha. »


Tous le monde avait peur du Joker même le héros le plus courageux de la terre, il était imprévisible et mortellement mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 19:41
Voilà que le présentateur faisait de la politique à présent, mettant en tord les affirmations de Trickster pour défendre son idéal conservateur pourri.
Le pirates des grands fonds détestait les politiciens et les paroles de cette nature. Ces hommes et ces femmes perpétuaient la loi du plus fort, de l'héritage et de la noblesse, de la tyrannie et de l'esclavage, mais en se camouflant hypocritement derrières des discours et des mots savants, dissimulant leur richesse et leurs bas instincts, taisant leurs relations corrompu jusqu'à l'os avec des multinationales responsables de tant et tant de vices, de destructions, d'empoisonnements et d'assassinats du petit peuple. Lui n'avait aucune moralité, mais il l'assumait contrairement à ces singes de politiciens et de héros.
Faisant écho avec ses propres souffrances passées, le teit de Manta pris de la couleur et il se sentait à deux doigts de tout incendier autours de lui pour calmer temporairement cette colère qu'ils ne soulagerait jamais, mais il se retenu. Derrière son casque rien ne transparaissait.

Manta s'attendait à ce que le jeune Rogue rabatte au moins le claquet de Phil, mais il n'en fit rien, racontant la vie de son équipe pour jouer le jeu de ce show stupide. Son équipe probablement derrière leur écran, se goinfrant de chips et de soda, comme tous les demeurés qui suivait cette émission.
Manta se fichait de leur impression et de son image, tout ce qu'il espérait c'était qu'Aquaman ait vent de son apparition et de ses menaces.

De son coté, le Joker se déclara Robin des bois des temps modernes. Encore une réponse inattendue à laquelle personne ne pouvait donner de crédit, mais le criminel lui même jouait de ses paroles absurdes.
Puisqu'il avait déjà attaqué gratuitement un employé et Manta un autre à l'instant, le Joker passa à la vitesse supérieure et s'amusa alors à mettre la pression sur le présentateur. Suite logique d'une décision stupide d'être l'organisateur d'une rencontre avec deux tueurs, puisque Trickster n'en faisait donc pas partit. Cette émission allait se terminer en bain de sang et c'était parfait pour énerver d'avantage son ennemi tout en faisait taire une langue de bois supplémentaire.

Manta se tint donc sage, laissant le Joker mettre fin à l'interview, mais répondit tout de même au présentateur. Après tout, aussi idiot pouvait être ses questions, il méritait que l'on lui réponde franchement avant de rendre l'âme :

"Des bonnes actions ?"

"Tout ce qui m'importe est de tuer Aquaman et puisqu'il me résiste depuis tout ce temps, n'assume pas son meurtre, j'éradiquerais sa famille et tout son peuple s'il le faut pour qu'il rampe et réclame mon pardon et son exécution à la place de celle des autres."

"Voir un tel génocide se produire vous enchanterez surement, vous, les Américains dont le seul modèle, dont la seule race a une once d'intérêt pour vous.
Je serais surement félicité pour cet acte, j'ai déjà travaillé pour votre gouvernement afin de commettre vols et meurtres pour le compte de vos opulents dirigeants. Mais, n'espérez pas m'embaucher pour ensuite éliminer les noirs, les asiatiques et les hispaniques qui vous dérange tant."

"Après l'arrogant Roi atlante, ce sera votre tour à tous, les têtes couronnées !"

A nouveau Manta pointe du doigt la caméra et le caméraman, mais cette fois-ci en ne désignant puis le seul Roi des 7 Mers. La liste de ses crimes à trois chiffres n'est que le début...
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Mar 24 Mai - 22:03
Oula… Les choses se corsaient un peu. Trickster avait compris le principe de l’émission mais le Joker et Black Manta semblaient bien trop près de faire quelque chose de regrettable. De massacrer le personnel, d’accord. Mais là c’était de lui qu’il s’agissait. Et en direct, en plus… La droite républicaine n’allait pas aimer les propos du psychopathe qui n’était pas le clown et qui voulait voir Aquaman finir en poisson pané. Il faudrait trouver quelque chose à dire pour calmer le jeu. Cette idée aussi d’avoir invité un tel type. Enfin bon. Il avait envoyé pas mal de cartons d’invitation, ce n’était pas sa faute si seulement trois avaient répondu à l’appel. Il fallait prendre des risques dans le métier, c’était ce qui différenciait les vrais pros des amateurs et lui bien… Il faisait partie de l’élite, rien de moins. Ceci dit… Il commençait à être légèrement inquiet.

Il fallait garder les apparences et ce n’était rien de le dire : le Joker lui donnait la trouille. Ce type était un psychopathe notoire, imprévisible et le froisser pourrait avoir des conséquences désastreuses. Le but, c’était de bien faire paraitre les super criminels. C’était que bon hein… Un collaborait, l’autre à moitié et le dernier pas du tout. Par processus d’élimination, peut-être pourrait-il gentiment mais fermement à Black Manta de plus comment dire… Rentrer dans le moule? Il fallait reprendre le contrôle de cette émission avant que ces geignards de démocrates ne trouvent un prétexte pour interférer avec son émission. La liberté de presse, c’est sacré bon sang de bon sang. Ce n’était pas avec cette bande de communistes hippies que le pays pourrait progresser. Du sang froid, se dit Phil. Tout était une question d’apparence. Comme un coup de poker.


« Vous avez entendu le témoignage de Trickster, mesdames et messieurs. On tente de priver les soi-disant super criminels de leurs droits fondamentaux! C’est contre la Constitution! Quant à vous, monsieur Joker et bien … Comment dire… Oui j’ai peur de vous. Et comment ne pas l’être! On vous démonise! C’est si insidieux et subconscient que l’on ne peut y échapper! Des tactiques fascistes! »

Bien ratrappé Phil. Bien ratrappé. Il se lança ensuite dans une longue tirade anti démocrate, blanchissant Presque le Joker pour ses actes erratiques, tentant de calmer le jeu le plus possible. Bien sûr, il enchaina rapidement pour couvrir les paroles de Black Manta, prenant bien soin d’indiquer que jamais un gouvernement républicain n’aurait fait une telle chose, que c’était forcément des éléments étrangers se faisant passer pour des gens influents voire l’opposition qui avait été derrière cette série de contrats. Ce qu’il ne faut pas faire pour protéger vos généreux mécènes de Washington. En espérant, bien sûr, que le super criminel allait se taire et ne pas en rajouter, bon sang de bonsoir. C’est que c’était une émission sérieuse, écoutée par des millions de personnes! Une question, vite, une question pour détourner l’attention… N’importe quoi.

« Bon… Comme vous vous en doutez, je ne vous ai pas invité ici juste pour vous faire parler. Non. Comme vous le savez, cette émission est complètement endossée par le Parti Républicain et nous voudrions avoir votre opinion : quels changements devraient être apportés à la loi pour qu’enfin vous puissiez avoir justice? Les élections approchent et un gouvernement républicain pourrait faire beaucoup pour vous… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 08/10/2014
Messages : 248
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Mer 25 Mai - 15:16
Trickster ne savait vraiment pas quoi répondre en ce moment. Il devait faire une demande politique? Quelle étrange demande. Il n'avait jamais vraiment réfléchi à ce qu'il voulait. Lui il voulait juste ne pas s'emmerder et là on lui demandait de décidé du sort des Américains. Il était à peine capable de s'autogérer lui-même alors gérer un pays. S'il était fou, cela serait plus facile, mais il ne l'était pas.

Justice?

Le mot ne lui plaisait que moyennement. En tant quel tel, il ne cherchait en rien à rendre justice ou encore à se faire justice. Chacun faisait son boulot et c'était ainsi. Il avait choisi l'injustice justement pour style de vie.


Pour ma part je ne sais pas si c'est quelques choses que les républicains endosseraient, car je connais très peu la politique et je n'en fais pas, d'autant que comme j'ai été condamné, je n'ai plus le droit de vôte, mais... à Iron Height, on nous garde dans se qui s'appelle le Pipeline. Lorsqu'un "costumé" se fait coincer, il est enfermé dans cette partie de la prison. Elle n'est pas "spéciale" ou conçue pour des super-pouvoirs, elle est juste isolée du reste de la prison. Un peu comme si on avait notre prison à nous. Mais il s'agit vraiment d'un trou à rat. C'est humide, dégoutant, les canalisations passent par là, les gardiens sont les plus violents. Pour moi, il ne devrait pas avoir deux classes de prisonnier. Il devrait y en avoir une seule, et le directeur Wolf, ne devrait pas pouvoir nous garder ainsi dans ce... ce cachot. Certes nous n'y restons jamais très longtemps, mais pour moi ça serait une révision du système carcéral et de leurs bâtiments qui serait intéressant de faire.


La réalité était que cet endroit était froid, austère, et puait la merde. Les gardiens étaient méchants et violents, il y avait même eu des tentatives de viols sur des rogues féminins. Le directeur Wolf, les jetait au trou ni plus ni moins. Certes lorsqu'ils étaient en population générale, il devenait les Kingpin, mais c'était ce qui le choquait le plus. Si Mirror Master était pris... il y avait souvent possibilité d'y rester longtemps. Sinon c'était un in and out. Sa vie lui plaisait. Il aimait le jeu, le seul truc qui lui déplaisait était les tours en prison. Il avait donc décidé d'y aller ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Juin - 20:29
Le Joker avais fini par enlever son visage de la caméra et s'était tourné vers le présentateur mais avant d'entendre la réponse de ce dernier, Black Manta avait pris la parole et après son magnifique discours Le Joker applaudit et sourit à Black Manta même si ce dernier n'avait pas l'habitude de sourire mais c'est surtout qu'on ne voyait pas son joli minois avec ce masque. Visiblement Phill avait peur du Joker et pour ce dépêtrer de la situation, le présentateur emploie des mots que le Joker ne comprend pas, il s'approche de lui avec le sourire.

« Trop de blabla philou n'ai pas peur, je ne vais rien te faire. »
Le Joker embrasse le présentateur sur la joue lui laissant une marque de rouge à lèvres, et se recule en prenant place dans le fauteuil.

« Toi je t'aime bien beau brun. »

Phill avait lancé le débat à savoir à savoir ce que pensaient les vilains de la politique d'aujourd'hui à l'approche des élections. Une fois que Trisker avait fini de parler, le Joker pris la parole. Il n'avait pas trop d'arguments à ce sujet mais il voulait quand même donner son avis, après tout on l'avait invité pour ça.

« Alors pour ma part j'aimerais qu'on arrête de prendre la défense de ces super slips car je vous rappelle qu'à cause d'eux mon cher et tendre Asile a était réduit en cendres et vous savez où je vis maintenant ? Dans les égouts de Gotham hmmm... en fait,  nan je rigole j'ai mon parc d’attraction.... »


Le Joker regarde la caméra et lance une petite pub pour son parc.

« Une entrée achetée et vous repartez avec un Batou en peluche »
« Bref en clair j'aimerais un politicien proche des gens comme moi et comme mes camarades ici présents, d'ailleurs pourquoi pas moi !? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 12:12
Manta fut très déçu, le Joker n'écourtant pas l'interview télévisé qui se dirigeait maintenant franchement vers une toute autre tournure, détestable, dont il avait pu percevoir déjà les prémices auparavant.

Phil O'Riddley n'était finalement qu'une marionnette, un jouet jetable utilisé vraisemblablement par ces politiciens au sommet de l'ironie. Et non content de le livrer en pâture aux psychopathes meurtriers qu'ils étaient pour certainement faire ce que l'on appelait le ''buzz'', ce Parti Républicain, donc, espérait pouvoir se servir également d'eux.

Manta n'avait pas envie de s'exprimer d'avantage. L'utile était devenu inutile et ce personnage ne lui revenait plus. Bouillonnant intérieurement, le tueur se retenait d'assassiner sur le champ cet homme stupide et sans ambitions. Mais, cet acte pouvait être mal pris par ses voisins qui jouaient le jeu du show, à leur manière personnelle. S'ils y trouvaient là une source d'amusement ou d'intérêt, grand bien leur fasse, Manta n'y participera pas.

"Je ne suis pas venu pour faire ce genre de requêtes. Pour chouiner contre les mesures de détention, la peine de mort, les tortures, les viols, les ventes ou les raquettes organisés par vos petits chefs ou leurs adversaires électoraux.
Mon message et passé, ne comptez pas sur moi pour participer d'avantage à cette mascarade."

Manta se leva de son chaise, il se mit à faire quelques pas avant de se retourner :

"Si vous survivez, ne cherchez plus à me contacter. Je saurais également toujours votre trouver."

Et il continua...



[HRP : Black Manta n'est pas un grand bavard et ne sert que ses propres objectifs immédiats, en total inadéquation. Donc, je me permet de quitter, à moins que quelque chose d'autres ne soit prévu.]
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Dim 12 Juin - 16:04
HJ : merci de ta participation, Black Manta, j’ai adoré^^

DJ : S’il avait pu soupirer de soulagement, il l’aurait fait. Le moins participatif du trio, celui qui, ironiquement, semblait plus dangereux que le Joker, décida de partir de lui-même. Si Dieu existait (évidemment, il était blanc et américain), il était manifestement de son côté car il vivait encore. Plus jamais, se promit O’Riddley, plus jamais il n’inviterait un tel personnage. Des gens comme Trickster, c’était vendeur. Des personnalités comme le Joker, cela allait faire couler des tonnes d’encre. Évidemment son orgueil en prit un petit coup. Jamais un invité n’avait quitté son plateau. Mais entre mourir et une petite blessure d’ego, le choix était facile, très facile à faire. Et il était en train de se laisser prendre à son propre jeu parce qu’il commençait à les trouver sympathiques, ces soi-disant super criminels. Phil suivait les directives du parti, point.

Les Républicains allaient adorer. Trickster venait de parler des injustices du système carcéral. Avec la volonté républicaine du maintien ferme de Guantanamo, cela risquait de piquer un peu mais il imaginait sans mal ces mères de famille, touchées par les déboires d’un jeune voleur séduisant qu’elles associeraient invariablement à un Robin des bois moderne. Le Joker venait de se prêter au jeu, en le voulant ou non, en demandant un politicien proche des super criminels. Il l’aurait bien embrassé tiens, ce clown psychopathe. On dira ce qu’on voudra du Joker, au final, c’était un être redoutablement intelligent. Comme bête politique? Curieusement, il aurait sans doute un énorme potentiel. Ce serait peut-être compliqué de le faire accepter au sein du parti républicain mais… Ce serait un défi des plus intéressants, à n’en pas douter. Pourquoi pas…

Comme Black Manta avait quitté, Phil ordonna une pause publicitaire avant de se diriger vers ses invités restant, leur assurant de la qualité de leur prestation et les félicitant pour leur présence à l’écran. Déjà, une partie des chiffres d’écoute était arrivée et c’était sans conteste l’émission la plus populaire d’O’Riddley. Il y avait là un sacré potentiel, une vraie mine d’or et la star des médias comptait bien presser le citron jusqu’à la dernière goutte. Pourquoi il n’avait pas eu cette idée plus tôt? C’est qu’il s’en voulait presque là. Au retour de la pause, il aurait toute une annonce à faire. Il fallait prendre des risques, non? Et bien il en prendrait tout un. La pause publicitaire se termina et plus confiant que jamais, le présentateur reprit la parole, armé, se dit-il, de l’idée du siècle. Une idée qui allait faire hurler ces communistes anarchistes de démocrates à coup sûr.


« Mesdames et messieurs, vous l’avez entendu, ici, sur nos ondes. Des citoyens américains traités en prison comme des terrorises, privés de leurs droits. Des citoyens américains désirant s’impliquer pour faire changer les choses qui les affectent. Vous l’aurez appris ici, sur les ondes de mon émission. Le parti de notre futur président, car une Amérique forte ne peut être dirigée que par les Républicains, m’a contacté.

Dans les jours à venir, une révision complète du système carcéral sera déposée au gouvernement. Mieux encore : notre invité ici présent ayant manifesté son désir de faire de la politique se voit offrir une place au sein du parti républicain. Oui messieurs, l’Amérique ne vous laissera pas tomber et elle ne demande qu’à vous entendre. Parlez franchement. Sans censure ni restriction. Nous voulons entendre votre message pour la jeune génération avant d’attaquer le prochain sujet… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Juin - 13:50
Manta n'avait vraiment pas envie de parler de la politique et s'était éclipse du plateau sans dire au revoir à ses collègues. A ce moment précis, le Joker avait fait une remarque, en lui même cette énergumène n'était pas très polie. Une fois Manta parti, le présentateur repris alors le cours de l'émission en demandant une courte publicité le temps de remaquiller les deux super vilains, mais personne ne voulu aller vers le Joker et puis ce dernier n'avait pas vraiment besoin de maquillage.
Le Joker avait prévu un petit quelque chose pour le présentateur car le but principal de cette venue sur le plateau n'était pas de parler politique et encore moins de faire copain copain avec un présentateur aussi sûr de lui.
Phil avait pris la parole une fois la publicité fini,et avait proposé quelque chose au Joker qui n'était pas prévu. Une place au sein de son parti politique. Lui qui ne voulait pas s'engager dans ce parti, Mr J était servi. Mais il allait quand même exécuter son plan diabolique.

« Je suis ravi de cette décision Philou mais j'ai une surprise pour vous. »


Il fait signe à quelqu'un du personnel pour apporter un paquet cadeau. Celui-ci dépose le cadeau sur le bureau de Phill. Le Joker sourit et s'approche du présentateur.

« Ouvre-le, c'est pour toi ! C'est pour te remercier de m'avoir invité. »

Le présentateur étonné ouvre alors le cadeau et en sort un masque à gaz il demande alors au Joker à quoi il pouvait bien servir.

« Tu devrais le mettre pour admirer le spectacle, et quant à toi Trickster, tu devrais quitter le plateau si tu ne veux pas rire. »

Soudain dans les coulisses un gaz vert s'échappe des aérations et se propage parmi les techniciens et autres personnes de l'émission et on entend rire les gens très fort.
Le chaos était semé et n'allait pas tarder à atteindre le plateau de télé. Le Joker sourit et s'échappe du plateau.

HS[Merci pour ce rp qui était vachement cool, j’espère que ma petite blague de fin vous plait]
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 08/10/2014
Messages : 248
Localisations : Présent
The Network
MessagePosté le: Lun 27 Juin - 16:19

Trickster réagit prestement au geste du joker. Il se lança sur la caméra la plus proche.

Vous pouvez me suivre sur Twitter at @Tricksterlemeilleur et sur instagram : Tricksterlemeileur avec un seul L, il avait déjà quelqu'un qui avait pris l'autre. Bye bye Phil.

Il se dirigea alors vers la porte de sortie le plus rapidement possible. Il espérait fortement que sa présence avait été profitable. Il ne savait pas si les cotes d'écoute se répercuteraient sur ses activités, mais il était certain d'une chose. Il avait fait bonne présence.

Il était satisfait sommes toutes, même si ses compagnons de plateau n’étaient vraiment pas facile. Quoi qu'il en soit, il avait probablement tiré son épingle du jeu et c'était tout ce qui comptait. Il espérait que la plupart des gens puissent s'en sortir, mais bon devant le Joker les chances étaient minces. Pour ce qui était de Black Manta, il n'arrivait pas vraiment à cadrer le type. C'était ce genre de personne qu'il n'aimait pas, car trop cachotier trop carnassier. Bref, des machines à tuer et ce n'était pas son genre.

En marchant vers sa voiture, il se disait que l'important dans toute l'histoire était qu'il avait fait honneur au rogues. Puis il se mit à recevoir tout plein d'alertes sur son cellulaire. Apparemment les gens commençaient à le suivre sur Twitter et sur Instagram, comme quoi ce truc télévisé allait être bon pour son image. C'était génial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 10/12/2012
Messages : 406
MessagePosté le: Lun 27 Juin - 18:58
Phil O’Riddley doit venir de pulvériser le record d’enfilage de masque à gaz de l’histoire. Comme son équipe technique n’a pas encore succombée au gaz, il livre une rapide conclusion qu’il tente de rendre positive avant de se ruer hors du plateau et de couper les caméras. Est-ce que l’émission est un succès? Très certainement. Les côtes d’écoute ont explosé. Il a survécu à un entretien avec trois super criminels et en plus, il a su faire voir toute la tolérance dont est capable le Parti Républicain. Et puis bon, on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. Et puis ce ne serait pas une mauvaise idée d’inviter les Rogues sur le plateau de son émission. Ils sont moins instables que les autres et l’idée de présenter des super criminels « cool et branchés » risque de casser cette image de conservateurs vieillissants qui ne s’intéressent pas à la jeunesse. Ah, les possibilités…

Car Phil O’Riddley est un opportuniste. S’il y a un moyen facile d’augmenter sa popularité et son nombre d’auditeurs, il le fera. S’il peut faire passer son message politique, il le fera. Ironiquement, même si le Joker a saboté ses chances de paraitre comme quelqu’un d’un minimum bien et décent, il vient de donner encore plus de munition à cette croisade anti super héros dont l’animateur télé fait partie. Et Trickster, de l’or en barre qui a compris la puissance et l’importance des médias, traditionnels comme sociaux. Oh certes, dans les jours à venir, il risque d’avoir à faire à des accusations en justice mais ces lâches de démocrates n’auront jamais le cran de faire quelque chose de vraiment radical. Une fois à l’extérieur, il se dirige vers sa limousine, la tête pleine de projets. Une deuxième édition d’une émission avec le format de ce soir, par exemple.

Ceci dit, au milieu de ses fans en délire qui admirent son audace et son attitude mordante, une surprise désagréable l’attend. La police est là pour l’arrêter, lui, l’intouchable Phil O’Riddley. Qu’importe, ce n’est pas comme si… Soudain, un véhicule militaire noir, style transport de troupes s’arrête et des hommes en armes et aux visages cachés par un casque et un masque se ruent dans sa direction. Leur chef colle sous le nez d’un sergent de police médusé un document qu’il ne peut pas voir et la police s’écarte. Menotté, bâillonné et enlevé sans ménagement devant son public adoré, on le balance à l’arrière du véhicule sans lui lire ses droits ou lui dire quoi que ce soit, en fait. Tout ce qu’il sait c’est que « la patronne a quelques mots à lui dire » et « qu’il a intérêt à coopérer ». La dernière chose qu’il aura l’occasion de se dire avant de se faire injecter un puissant somnifère, c’est que peut-être que pour une fois dans sa vie, il est allé trop loin…

Et pendant ce temps, en orbite autour de la planète Terre, à bord d’un satellite pas comme les autres, des hommes et des femmes discutent de ce qu’ils ont vu à l’émission de Phil O’Riddley. Certains sont ici pour l’argent, d’autres pour le défi, d’autres pour se trouver une planque le temps d’échapper au regard de la justice. Tous ont un point commun, tous font partie d’une organisation secrète, « The Network » et si certains ont regardé l’émission avec dédain, d’autres se disent que le précédent créé par Phil O’Riddley serait intéressant à exploiter. Car dans la vie, les super criminels ne font pas que perdre, oh non. Certains plans réussissent, sans que jamais les super héros ne le sachent. La crime ne meurt jamais. On peut le combattre, l’affaiblir mais tant que le gain est possible, il existera. « The Network » a une offre pour Phil O’Riddley… Une offre qu’il ferait mieux de ne pas refuser…


Fin.


HJ: Merci à tous pour votre participation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[New York]En primeur exclusive par Phil O' Riddley: Les Super Criminels, grands incompris de la Société (PV Le Joker, Black Manta et Trickster) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Phil Belmont - Collection
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» Empire State Club au New York
» New York Unité Spéciale
» Patinoire artificielle de l'hôtel New York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-