[Multivers Crisis] Emeute à la Super-Prison ! [LIBRE]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Lun 2 Mai 2016 - 22:12
La Fin de Tout a commencé.
Les cieux sont devenus rouges, un tsunami s'est constitué et arrêté devant les côtes de la ville, des tornades de feu sont apparues, une pluie de sang frappe Ivy Town, et le gigantesque Krona a pénétré la Réalité pour agrandir la Time Pool, et ainsi anéantir le Multivers lui-même.

Cependant, pour occuper ce monde pendant que des milliers d'Univers vont disparaître, Libra vient d'envoyer Superwoman, une version maléfique de Loïs Lane, pendant inversé de Wonder Woman, à la Super-Prison Temporaire d'Ivy Town. Pour provoquer une émeute, et ainsi anéantir toute résistance.


Avec un rire de folle, Superwoman fond sur les défenses de l'établissement carcéral, les anéantissant en quelques instants.
Elle libère ainsi les monstres emprisonnés ici depuis la chute de l'Asile d'Arkham :
- le Docteur Phosphorus,
- le Docteur Light,
- Major Force,
- Deathstroke,
- une poupée de Toyman,
- Bane,
- Giganta,
- Solomon Grundy,
- Killer Croc,
- Sharkeeta,
et tant, et tant d'autres encore.

La Super-Prison Temporaire est soudain la proie d'un déferlement de violence inouïe, les gardes sont la cible de monstres enfin échappés de leurs cellules, et les phénomènes climatiques déferlent sur la zone.
Tout semble perdu - mais ne l'est pas encore.

La Justice League veille, et ne va pas tarder à s'éveiller. Elle n'est heureusement pas seule à protéger ce monde, et à veiller sur la Justice et les innocents.
La Fin de Tout est là, mais les bonnes volontés aussi. Et, dans cette heure sombre, dans cet ultime moment avant l'Apocalypse, leur sursaut est proche.
Tout sera peut-être bientôt terminé, oui - mais beaucoup, ici, refuseront de se rendre. Pas sans un dernier combat !


(HJ/ Ce sujet est libre, je l'animerai au gré des besoins. L'objectif sera de lutter contre les prisonniers libérés, et donc de faire participer qui le souhaite à l'événement Multivers Crisis : ce dernier concerne la J.L., mais je pense que ça peut être bien de gérer ici les conséquences ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Mai 2016 - 18:18
A peine le sous-marin de Black Manta avait capté l'affolement général des médias provoqués par l'attaque catastrophique orchestrée sur la super prison de Ivy Town, que le pirate des abysses s'était rendu aussi vite que possible dans la Cité. Il n'avait pas alerté Siren. Elle aurait désapprouvée, prétextant que se rendre sur place les écartaient encore une fois de leur objectif, mais à vrais dire, bien qu'il ne lui partageait pas son avis, Manta n'avait jamais eu les mêmes objectifs que la princesse de Xebel. Toutefois, tant qu'elle lui était utile, il ne comptait pas lui annoncé la vérité.

Posant le pied sur les hauteurs d'une colline non loin, il observa la scène. De la prison s'échappait un épais nuage de fumée noir, des lumières brillaient en tout sens, des sons d’explosions et de tirs éclataient sans cesse. Des prisonniers s'étaient surement échappaient rapidement, mais d'autres toujours sur place profitaient de l'ivresse du chaos et de leur visible supériorité pour faire un maximum de dégâts. On voyait ainsi des corps en uniforme voletant en tout sens et s'écrasant cruellement au sol ou contre les murs tandis que d'autres volaient avec aisance, frappant avec fulgurance comme des guêpes leurs proies.

Comment un tel lieu de détention pouvait-il avoir été aussi rapidement mis à défaut ? Alors que lui même avait passé des années à croupir dans des geôles bien scellé durant la dernière décennie. Plus le temps passait et plus la sécurité était négligée ?... Black Manta ne s'en plaignerais pas.
Une seule chose l'intéressait de tout façon en observant au préalable ce spectacle avec des jumelles :
La Justice League.

Les justiciers allaient bien finir par arriver, même s'ils ne disposaient pas de moyens de transport aussi rapides que Manta et devait probablement prévoir un plan d'action plutôt que de façon tête baissé individuellement. Et, Manta, comptait évidemment sur la présence d'Aquaman.

Se rapprochant des lieux de combat, mais restant discret, Black Manta élaborait déjà plusieurs stratégies d'attaques surprise contre son adversaire ou d'éventuels autres qui se mettrait en travers de son chemin. Aucun héros ou criminel ne préserverait Aquaman de son triste destin aujourd'hui, si le Roi des Atlante osait sortir de son trou...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Mai 2016 - 20:35
Jusqu'à présent, la seule chose que Bane désirait plus que la liberté était son précieux venin. En effet, depuis son incarcération, il était en état de manque et en souffrait beaucoup. Il avait fait plusieurs crises de démence, impressionnantes de fureur mais le rendant bien pathétique et vulnérable aux yeux de ses voisins de cellule et des gardiens.

Mais désormais, c'était différent. Les solides barreaux qui retenaient sa cellule venaient de voler en éclat, d'un seul coup. Bane avait pu apercevoir la femme qui avait causé cela, et qui était repartie à toute vitesse pour en libérer d'autres. Le fléau de Santa Prisca savourait cette aubaine inespérée. Il allait enfin pouvoir récupérer son venin, et s'enfuir de cette maudite geôle. Il avait passé plus de la moitié de sa vie en prison, alors il ne comptait pas y rester davantage.

Il passa le seuil de sa cellule, où étaient les solides barreaux quelques instants plus tôt, pris une grande inspiration et analysa la situation, profitant d'une période de lucidité totale avant que le manque de venin ne le rende à nouveau marteau. Il entendait d'autres barreaux voler en éclats, et il entendait surtout le rire dément de la femme, celle qui l'avait sans doute libéré. Bane ne la connaissait pas et le plus étrange, c'est qu'elle ne semblait rien demander en retour de la liberté qu'elle lui offrait. C'est à peine si elle faisait attention aux personnes qu'elle libérait. Par conséquent, la possibilité la plus logique était qu'elle attende des détenus libérés qu'ils sèment le chaos le plus total.

Le colosse fut tiré de ses réflexions par deux gardes paniqués mais bien décidés à faire leur travail. Bien que Bane était totalement désarmé et qu'eux étaient équipés de matraques électriques, il était clair que la confiance n'était pas dans leur camp. Quoi de plus logique, après tout, sachant qu'une furie disposant d'une super-force se baladait en ce moment-même dans la super-prison, et qu'elle semblait plus du côté des détenus que de leurs geôliers. Bane sentait leur peur. Ils agitaient fébrilement leurs armes tandis que lui  se mettait en position de combat, les poings serrés et le regard acéré.

Un garde fit le premier mouvement, et tenta un fébrile coup de matraque au visage de Bane. Celui-ci le vit venir et évita le coup, tout en attrapant le poignet de son adversaire. D'une puissante pression, il cassa l'os du malheureux qui lâcha sa matraque. L'action avait duré une poignée de seconde, et le second garde était encore plus terrifié. Bane en profita et bondit sur lui pour lui asséner un coup de pied taille 51 au torse. Le garde fut projeté quelques mètres plus loin et ne se releva pas.

L'attention de Bane se reporta sur le garde au poignet brisé en train de gémir derrière lui. Le pauvre n'allait pas passer un bon moment. Le lutteur hispanique saisit le second poignet de son interlocuteur et commença à appuyer.

"Où est la salle des biens des prisonniers ?

- Va chier ! Je sais que sans ta drogue t'es qu'une sale m.. AAAH !"

Le second poignet venait de céder. Bane passa sa main au cou du malheureux.

"Si tu sais que je ne me maîtrise pas à cause du manque, alors il est dans ton intérêt de parler tant que j'ai encore toute ma lucidité, car j'aurais bien plus de mal à me contrôler après... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Mai 2016 - 20:50
Crystal n'eut pas le temps de voir qui ou quoi l'avait libéré. Elle entendit simplement un grand fracas et un rire dément puis vit que ses barreaux avaient disparus. Tandis qu'elle sortait de sa cellule, Killer Frost contemplait le chaos autour d'elle. Des méta-humains se mêlaient aux prisonniers plus ordinaires mais tout aussi instables pour submerger les gardes. A l'origine, sa présence à la prison faisait partie d'un plan plus large destiné à glaner des informations sur les faiblesses de la Justice League, mais elle n'avait pas prévu d'en sortir aussi tôt. Cherchant à en savoir plus, elle se dirigea vers l'une des vitres de la prison. Deux gardes tentèrent bien de l'en empêcher mais le premier se fit geler la tête tandis que l'autre recevait un pic de glace dans la gorge. S'élevant légèrement sur une colonne de glace pour atteindre la hauteur de la vitre, Killer Frost put observer.

Et elle ne put retenir un frisson devant la vision qui s'offrait à elle, mélange de sang, de déluge et de feu. Et au milieu, un Vortex de nuages qui semblait prêt à dévorer la ville entière, et probablement plus. Regardant à nouveau vers les prisonniers et les gardes, trop occupés pour lui prêter attention, elle comprit alors que l'émeute était une pièce de plus sur l'échiquier de ce qui se jouait dehors. Était-ce la fin du monde ? Probablement. La Justice League avait-elle échoué ? Il y avait des chances. Et quand bien même ils seraient toujours debout, leurs forces seront sans doute dispersées entre la prison et ce qui se passaient dehors. Ils n'avaient aucune chance. Le monde allait être détruit et tous les héros, ainsi que tous les hommes, allaient mourir.

Alors pourquoi se sentait-elle aussi frustrée ? Depuis le début de sa carrière de criminelle, son but avait été de débarrasser le monde des hommes et des héros. Son but prenait place sous ses yeux, son objectif allait s'accomplir. Et elle n'y avait rien à voir. De près ou de loin, elle n'était nullement liée à la catastrophe qui arrivait. Elle comprit alors que cette sensation était qu'on lui volait sa victoire, qu'on lui volait son combat. Elle ne voulait pas que les héros meurent, elle voulait les vaincre ! Être l'architecte de leur chute et non le spectateur ! Un autre fait la frappa alors. Si son but était accompli mais qu'elle ne pouvait même pas en être témoin, à quoi bon ? Quel intérêt si nul ne reste après pour s'en souvenir ? Et Frost n'était pas maniaque au point de souhaiter la destruction de toute vie sur Terre. Elle ruminait ses pensées au sommet de sa colonne lorsqu'un prisonnier l'interpella.

"Eh Frost ! Magne-toi de te joindre à la fête sinon il te restera rien pour t'amuser !"

Killer Frost se retourna et regarda dans la direction de la voix. Effectivement les gardes se faisaient massacrer. Un autre prisonnier brailla plus fort que les autres.

"Ces connards bariolés vont pas comprendre ce qui leur arrive !"


Tout en descendant de la colonne de glace, Frost se demanda si un seul d'entre eux s'était demandé ce qui se passait dehors. Mais elle en avait assez de se prendre la tête à réfléchir à tout ça. D'un geste de la main, elle projeta un pilier de glace dans le crâne d'un détenu qui tomba, assommé. Il avait la tête dure. Elle gela un autre prisonnier dans un bloc de glace des pieds jusqu'à la tête. Quelques détenus la remarquèrent.

"Qu'est-ce que tu fous, sale traître ?!"


"Traître ? Que je sache, je n'ai pas formé d'alliance avec toi." dit-elle en projetant un stalactite dans la jambe du prisonnier.

"Ou toi. Ou toi. Ou encore toi."

Les hommes étaient au sol, certains morts, d'autres gémissant de douleur.

"JE décide pourquoi et contre qui je me bat. Et contrairement à vous, je déteste être prise pour un pion. Héros, vilains, je m'en moque. Là tout de suite, j'ai besoin de me défouler, et rien d'autre."

Killer Frost continua d'avancer faisant tomber indifféremment vilains et gardes. Mais les vilains étaient plus proches et bien plus nombreux que les gardes.

*Rééquilibrons un peu les forces. J'ai bien envie de vivre un jour de plus.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Mai 2016 - 23:47
Comment avaient-ont pu en arriver là ? Le début de la fin... La Justice League avait été vaincu par une force plus puissant qu'eux et la nouvelle prison d'Ivy Town venait de subir une attaque et les prisonniers allaient tous s'échapper si personne ne faisait rien.
Grâce à Connor, Oliver s'en était sortit de justesse ce qui faisait de lui le dernier membre de la Justice League à pouvoir faire quelque chose. Malheureusement il n'était pas aussi puissant que ses coéquipiers mais celait ne changeait en rien sa détermination. Il m'a alors demandé de venir pour me confier une mission de la plus haute importance, en réalité toute le Team Arrow avait été convoqué. Je devais, accompagné par Connor, Dinah et Dig me rendre à la prison d'Ivy Town pour empêcher l'émeute de la prison et faire en sorte que les prisonniers ne puissent pas s'enfuir. Lorsqu'ont lui avait demander ce que lui comptait faire son regard s'était figé puis il nous a expliqué qu'il devait aidé ses compagnons et combattre le responsable de tout ça, il avait bien sur refusé toute aide de notre part. Quelque chose dans son regard avait changé, c'était comme s'il savait quelque chose mais qu'il ne voulait pas nous le dire. Cependant le temps n'était plus à la discussion et nous avons aussitôt pris la route.



La prison d'Ivy Town avait subit de sérieux dégâts et nous pouvions entendre les bruits des combats à l'intérieur de la prison. Certes il y avait de nombreux système de sécurité et les gardes avaient été entrainé contre tout type de criminel mais il était très difficile de venir à bout d'un Méta humain. Nous avons divisé le groupe en deux équipe, Connor et moi d'un côté, Dinah et Dig de l'autre. De nombreux vilains puissants avaient été enfermé dans cette prison et j'espérais sincèrement que d'autres justiciers allaient venir nous aider sinon nous ne pourrions probablement pas empêcher tout les prisonniers de s'échapper.
Debout sur une des tours qui donnait sur la cour extérieur j'attendais avec Connor réfléchissant à un moyen d'entrer. De leur côté Dinah et Dig avait déjà pénétré le bâtiment Est de la prison.

- Tu as un plan Connor ?

- Non... Et toi ?

- J'essaye de penser comme Oliver le ferait... Mais rien ne viens, je ne suis pas aussi doué que lui.

- D'accord, Oliver n'étant pas là on va faire à notre méthode...

- Qui est ?

- On tire d'abord et on pose des questions ensuite.

Nous avons échangé un sourire puis nous avons quitté la tour pour nous diriger vers une entrée. Connor à ouvert la porte qui donnait sur un couloir ou des gardes étaient postés face à des grilles qui n'allaient pas tarder à céder vu le nombre de criminel qui s'acharnait dessus. A notre arrivé les gardes poussèrent un cris de soulagement mais Connor leur indiqua qu'ils étaient loin d'en être sortit. Puis comme il fallait s'en douter la grille céda et les voyou foncèrent sur nous. J'ai décoché mes premières flèches en même temps que Connor et les gardes et de nombreux ennemis tombèrent au sol, pour le moment tout ce passait bien mais il ne s'agissait que de criminels ordinaire, puis dans le fond je pu reconnaitre un homme au cheveux grisonnant à qui il manquait un œil.
Slade Wilson...
L'un des pires adversaire d'Oliver, malheureusement il n'était pas tout seul et à ces côtés je reconnu plusieurs vilains très connu. J'ai échangé un regard avec Connor qui semblait pour le coup légèrement inquiet lui aussi.
Si nous n'avions pas des renforts ce combat pourrait bien être notre dernier....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Mai 2016 - 20:22
"Foutre dieu..."

Catman n'arrive pas à y croire, l'image qu'il a devant les yeux ne peut être, de son point de vue, la réalité. Malgré ce qu'il a vécu en terme de violence, de phénomène étrange et de bataille sans merci, jamais il n'a observé pareilles choses de toute sa misérable vie. Regarder cette vague de plusieurs mètres sur le point de chuter fut déjà assez traumatisant pour lui, pour ne pas qu'elle suspend son mouvement en plein vol devant son regard horrifié. Sans parlé d'innombrables tornades de feu sorties de nulle part qui sont loin de diminuer ses frissons d'horreur. Le monde et ses lois sont ébranlés, même un crétin dans son genre ne peut que l'admettre.

"Ivy, grimpe!"

Il saute dans le pickup procuré par le chef de la Society et n'attend pas de vérifier que sa camarade lui ait obéit pour démarrer. Une immense tornade se rapproche, Catman ne se préoccupe plus des limitations de vitesse, ni de ménager le véhicule qui n'est qu'une location en vérité. L'équipe n'est pas assez développée pour se permettre ce genre d'achat, Thomas Eliot l'a bien assez répété. C'est bien pour cette raison qu'ils ont accepté cette mission impossible, qui consiste à libérer un prisonnier de la super- prison temporaire. Entrer dans une prison classique faite pour maintenir les méta- humains dans l'inactivité est déjà très compliqué, quand elle est nouvelle, les complications deviennent ingérables rapidement. En effet, plus la prison est jeune, moins on a d'information sûre à son propos, plus les risques sont grands.

Pourtant, Catman n'a pas hésité à mener ses collègues dans cette galère, pour l'argent et les sensations fortes, comme toujours. Bien qu'il conduit comme un fou du volant, il se dirige vers un but précis: le port d'Ivy Town. Il esquive les fuyards avec dextérité, tout en prenant les chemins les moins fréquentés par les véhicules. Thomas Blake a pris le temps, auparavant, de repérer le chemin le plus sûr, en cas de besoin. Ce qui aide assez bien sa fuite est le fait que tout le monde se dirige vers les sorties, alors que lui et Poison Ivy sont les seuls à aller droit vers le danger. La tornade qui les poursuit ravage tout sur son passage, certains gros débris s'écrasent sur la route, une demi- seconde en moyenne après le passage du duo "envéhiculé". Une seule erreur, et ils sont mort. Une fois arrivé à destination, le chat sauvage se jette hors de la voiture, pour prendre un bateau à moteur.

"Putain! Putain! Putain!"

Non, ce n'est pas le fait de devoir escalader à pleine vitesse une vague géante qui le fait jurer, mais l'explosion qu'il entend en direction de la prison. On dirait que quelqu'un vient de faire une grosse percée, une évasion massive ne va pas tarder. Catman a peur que Killer Frost n'abandonne la mission pour faire ce qu'elle sait faire le mieux: exploser tout le monde. Avec leur chance de cocu, elle tuerait le client sans s'en rendre compte, avant qu'ils ne soient payés. Le bateau étant petit et le moteur puissant, Thomas Blake pousse l'engin jusqu'au sommet de la vague, puis à travers la barrière aqueuse, se retrouvant de l'autre côté, mouillé jusqu'aux os. Autant dire qu'il est maintenant de très mauvaise humeur. Mouiller un chat n'est jamais une très bonne idée, surtout le plus sauvage d'entre eux.

"Si j'attrape l'enfoiré qui a généré cette vague, je lui déchire les boyaux!"

Dit- il, avant de serrer les dents dans une grimace sauvage et agressive. Catman arrête le bateau entre des rochers, avant de sauter sur chacun d'eux jusqu'à rejoindre une falaise. Il compte sur les talents de Pamela Isley pour le suivre, alors qu'il utilise ses griffes pour grimper la paroi. Au sommet l'attend le chaos, qui ne fait que réveiller la bête en lui. Il traverse le chemin de terre qui le sépare encore de l'entrée de fortune ouverte par la Superwoman d'un autre univers.

"Trouve le client Ivy, je m'occupe de retrouver Frost! Fais gaffe à toi, pigé?"

Il s'enfonce dans les décombres sans rien ajouter d'autre, passant entre les blocs du mur extérieur en ruine pour rejoindre l'obscurité. Des prisonniers tentent de s'en prendre à lui, croyant affaire à un justicier ou juste pour le "fun". Il les met KO en quelques mouvements, n'utilisant pour l'instant pas ses griffes. Il est totalement concentré sur sa proie, la reniflant comme un véritable animal, utilisant ses sens aiguisés à un niveau encore inégalé par les humains ordinaires. Thomas Blake fait ce qu'il sait faire de mieux: pister, traquer, capturer. Et alors que l'air glacé embrasse ses narines, il sait quel chemin prend et s'y jette. Il tombe rapidement sur Crystal Frost.

"Bordel, mais qu'est- ce que tu fous!?"

Question non- rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2016 - 1:55
Cette mission était bien plus fastidieuse qu’elle ne l’aurait pensé. Mais qui aurait pu prévoir l’arrivée d’individus venus d’autres dimensions ? Cette super-prison ressemblait désormais à un chaos total. Le pire pour Poison Ivy n’était pas de voir toutes ces attaques venir de nulle part prêtes à la tuer au moindre faux pas, mais d’entendre ses plantes, ses enfants, crier à l’agonie. Elles souffraient aussi de ce combat, et cela la rendait malade. Avec toutes ces informations, elle avait du mal à se concentrer sur ses objectifs. Mais qu’est-ce qui était le plus important, sa mission ou la santé de ses plantes ? Ivy ne voulait pas s’infliger des dilemmes, et préféra se dire qu’elle pouvait régler les deux en même temps. Le plus tôt sera le mieux, elle ne pouvait supporter encore bien longtemps ces cris sans devenir folle. Elle ne faillit pas entendre Catman qui lui criait d’entrer dans le pickup. Elle y grimpa à la dernière minute, et essaya de se concentrer à nouveau et de faire la part des choses.

Ivy regarda alors les environs, pour voir comme une vision de fin du monde. C’était bien pire que tout ce qu’elle avait pu voir auparavant, tout le monde profitait du chaos, et profitèrent du fait que très peu de héros soient arrivés ici. Mais Ivy garantissait que si elle croisait un des assassins de ses plantes, elle s’occuperait de leur cas. Des débris tombèrent lourdement sur le sol, à peine à quelques centimètres d’eux. A ce moment-là, Ivy ne comptait plus que sur les talents de Catman pour la conduite pour se sortir de là vivante. Tout se passait très vite, et avant même qu’elle ne s’en rende compte, Catman était déjà arrivé au port et sautait déjà dans le bateau à moteur. Elle n’aurait pas pu suivre le mercenaire si elle ne s’était pas servie d’un de ses lierres pour s’accrocher au bateau. Heureusement que le moteur était puissant. Ivy se prit de l’eau sur tout le corps, et ses bras commençaient à rougir à force de serrer le lierre comme si c’était la seule chose qui la tenait encore en vie. En fait, c’était peut-être le cas.

Après avoir passé la vague géante, Ivy se posa sur un des rochers et reprit son souffle, alors qu’une racine venant de la falaise s’allongeait pour la rejoindre et ainsi lui faire un pont improvisé. Elle se releva rapidement et atteint la falaise avec beaucoup plus de facilité que tout ce qu’elle avait fait jusque-là. Elle s’essora rapidement les cheveux tout en écoutant les instructions de Catman, qui disparut presque instantanément. Ivy resta quelque peu sur place pour regarder aux alentours. Ca semblait de pire en pire, et il fallait faire vite si elle voulait retrouver leur client vivant. Et sauver le plus de plantes possible.

Elle entra alors rapidement et agilement dans l’enceinte de la prison sans se faire remarquer. Elle allait passer sans se faire remarquer quand elle entendit les cris bien plus forts qu’auparavant. Toute cette agonie, elle avait mal pour ses enfants. Elle lâcha un grognement, ce qui permit à quelques criminels échappés de la remarquer. Ils s’approchèrent d’elle, la voyant tenir sa tête entre ses mains.

« Eh, c’est Poison Ivy ! Tu t’étais pas échappée de l’asile d’Arkham, qu’est-ce’ tu fous là ? Tu viens nous aider à foutre le bordel ? »

Les quelques personnes proches de lui rigolèrent comme s’ils la prenaient pour leur amie. Mais sa condition, tout ce qui l’empêchait de se concentrer et ainsi d’agir de façon efficace, pour la mission, ou pour ses plantes, c’était à cause de ce genre de personnes stupides qui leur faisait du mal rien que pour prouver aux autres qu’ils sont de bonnes pourritures comme il le faut. La colère de Poison Ivy était suffisamment élevée pour qu’elle rompe leurs rires par des cris de douleur, quand elle fit pousser des racines des racines du sol pour les étrangler. Elle continua ensuite son chemin tout en les entendant suffoquer, jusqu’à ce que leurs cris s’estompent.

Elle arrivait enfin à repérer où elle se trouvait dans la prison. Normalement, la cellule du client ne devait pas être loin, alors Ivy se dirigea sans attendre vers celle-ci. Le fait que le sol était recouvert de cadavres ne la rassurait pas vraiment, d’autant plus que cette partie de la prison semblait abandonnée, comme si tous les prisonniers étaient morts, ou s’étaient enfuis. Elle espéra alors que les prisonniers étaient tout simplement apeurés et ne parlaient pas, bien cachés dans leur cellule. Ivy se retrouva finalement bien en face de celle de son client, son nom était bien marqué dessus. Seulement…

« Non non non c’est pas vrai… »

Il s’était enfui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2016 - 5:06




La colère et la culpabilité enserrent le torse de Divine tandis qu'elle traverse la stratosphère de la planète à une vitesse dépassant le mur du Son. Les dents serrées et les poings rageurs, la Kryptonienne  tente de scanner le continent nord Américain à l'aide de sa vision surhumaine, recherchant désespérément toute trace de Karen. Et tandis qu'une boule de frayeur se forme au niveau de sa gorge, sa vue est embuée par des larmes causées par un profond ressentiment envers elle même. Généralement casanière, la clone avait précisément choisi de s'éclipser ces derniers jours afin de régler quelques affaires purement financières sur le vieux continent et vaquer à ses occupations en faisant du tourisme. Sur le plan typiquement humain, la femme en avait appris beaucoup, et s'était surprise à apprécier l'ambiance suave et chaleureuse des Vénitiens, l'hospitalité sans bornes des Slaves ; passant même déguster des croissants touts chaud au pieds de la Tour Eiffel à Paris.

Mais son cauchemar prit forme à son retour à New York. Si d'aventure elle était effectivement tombée sur des scènes de destruction massive et d'immense désolation, Divine avait jusque là totalement ignoré les cris de souffrances, les appels à l'aide et autres holà qu'elle avait entendu sur son chemin. N'ayant désormais comme unique priorité que de rejoindre au plus vite l'immeuble Starr, elle s'était décidée à prendre la voie des airs, traversant l'espace aérien la séparant de son domicile à une vitesse quasi supersonique.

Puis ce fut le drame. L'immeuble avait été détruit, réduit à néant. Partout, des traces de lutte acharnée. Les pièces avaient été éventrées, les environs calcinés. L'air exhalait un parfum repoussant de chair brûlée. Partout, les mêmes scènes se répétaient tels des échos funèbres d'un cataclysme sans nom. Mais surtout, Karen était introuvable alors même que New York se consumait de l'intérieur. Où était elle donc passée? Qu'était elle devenue ? Et les autres ? Un examen rapide des lieux la rassurèrent sur leur santé. Visiblement, ses colocataires n'avaient pas été la cible des attaques. Non, seule Karen semblait visée.

Poussant un juron particulièrement vulgaire, Divine reprit son envol, faisant voleter derrière elle les pans de sa veste de cuir tandis qu'elle prenait de la vitesse. En l'état actuel des choses, il devenait une priorité de retrouver celle à qui elle devait absolument tout son être, qui l'avait recueillie, nourrie, protégée et surtout... ne l'avait pas jugée pour ce qu'elle avait été, mais pour ce qu'elle aurait voulu être. La brune considérait la blonde comme une soeur, et si la culpabilité de l'avoir laissée seule pointait dans les tréfonds de son esprit, une rage sanguinaire obscurcissait à présent son jugement. Il lui fallait retrouver les autres membres de la Justice League, car à présent peu lui importait sa couverture, Power Girl... non Karen devenait sa préoccupation principale. La Kryptonienne de cuve se jura de la retrouver, dut elle pour cela retourner littéralement ce continent.

Adoptant à nouveau le vol supersonique, la brune se mit en quête des autres héros lorsqu'elle avisa Ivy Town d'où des hordes barbares semblaient s'échapper. S'immobilisant brusquement à plusieurs centaines de mètres au dessus de la prison, elle ignora le Boom supersonique que son arret impromptu avait provoqué, se contentant d'observer la scène à une distance raisonnable.

Peu lui importaient bien que ces hordes de damnés et autres dérangés s'attaquent à la population civile... La Kryptonienne, affublée d'une veste de motard noir ouverte sur un haut blanc ; d'un jean à clous tout aussi sombre et d'impressionnantes chaussures renforcées maintenait un regard glacial alors que ses cheveux de jais mi-longs voletaient au gré du vent.

Divine attendait de pied ferme la Ligue, espérant avoir des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2016 - 20:53
La puissance de Krona plie la Réalité à ses desseins, et son plan est en marche : il aura, sous peu, suffisamment manipulé la Time Pool pour plonger dans le Temps lui-même, assister au Big Bang, l'empêcher et créer un nouveau Multivers.
Cependant, tandis que la Justice League tente de se libérer pour stopper l'Apocalypse déjà en marche, une autre lutte se mène à quelques kilomètres de là. La Super-Prison Temporaire est sur le point de céder, de laisser des monstres se déverser sur ce qui reste du monde - et quelques acteurs-clés vont et viennent dans cette coque d'acier, à mener leurs propres guerres.

Un tsunami est bloqué aux portes de la ville. Une pluie de sang s'abat sur les terres. Des tornades de flammes anéantissent tout. Les cieux sont rouges.
C'est la Fin de Tout.

***

Loin de la mêlée principale, Black Manta fixe la scène en attendant l'arrivée de la Justice League.
Plus haut, un peu plus loin, Divine fait de même.
La patience est une vertu, qu'ils savent utiliser dans certaines conditions. Hélas, ce qu'il se passe autour d'eux est suffisamment fou pour les énerver, les frustrer, et les pulsions de colère et de violence deviennent de plus en plus difficiles à contrôler.

Cependant, tandis que des vies sont sauvées et perdues à quelques mètres d'eux, Divine et Black Manta sont tous deux frappés et surpris par une attaque venue... des mers.
Des vagues brutales et tranchantes les agressent, et les propulsent brutalement au sol. Quand ils se relèvent, et fixent leur attention sur l'origine de ces attaques humiliantes, la surprise les prend à la gorge.


Une silhouette s'échappe des flots, ses mains gantées entourées de halos colorés irradiant de puissance. Le visage fermé, volant au-dessus des eaux et de la roche de la Super-Prison, le nouveau venu les fixe avant de parler d'une voix suffisamment lourde pour couvrir la folie qui les entoure.

"Je n'ai aucune envie de ce que vous faites là, mais... vous êtes au mauvais endroit, et vous n'aidez pas les gardes ici. Vous êtes donc l'ennemi - et vous me faites perdre mon temps."

Le nouveau venu, Garth, dit Tempest, anciennement Aqualad, est arrivé pour essayer d'aider, mais aussi pour retrouver la trace d'Arthur, qui a disparu depuis quelques temps.
Il ne pensait pas tomber sur le pire ennemi de son mentor, et sur une clone trop puissante ; mais c'est un ancien Titan : il sait s'adapter - et s'imposer.

***

Bane s'est libéré, et s'avance à l'intérieur de la Super-Prison pour retrouver son équipement, et ainsi redevenir lui-même. Il a déjà fait du mal à des gardiens, il a déjà estropié et tué, mais il ne sera satisfait qu'au moment où il sera à nouveau entier.
Cependant, alors qu'il pénètre à l'intérieur de la première salle des équipements, qu'il commence ses recherches, son sixième sens l'avertit - il n'est pas seul, ici. Il n'est plus seul.

"Salut."

En se tournant, Bane peut découvrir une étrange silhouette féminine et menaçante. Elle se tient juste devant le couloir, et bouge ses doigts comme s'il s'agissait de lames tranchantes.


La jeune femme penche sa tête nue sur le côté, et ses lèvres se rétractent pour laisser apparaître sa dentition parfaite - et elle aussi menaçante.

"J'suis Onyx. J'ai été arrêtée, parc'que j'mène un gang. A Gotham. Le G.C.P.D. m'a amené ici, parc'que Batman n'était pas là pour gérer. En fait, j'peux te l'avouer : j'bosse pour lui, depuis qu'mon boss Orpheus est mort. Il faisait double-jeu, j'fais pareil. Du coup, arrestation par erreur. Du coup, j'ai morflé en taule. Du coup, j'ai la haine."

Onyx serre les poings, avant de se précipiter directement vers Bane.

"Du coup, faut qu'j'compense !"

Ses griffes raclent le visage et la chair.
Le combat peut commencer.

***

Catman a retrouvé son alliée Killer Frost, mais Poison Ivy est ailleurs.
Jusque-là, l'arrivée surprise du petit groupe a fonctionné, malgré la puissance des phénomènes naturels qui s'abattent sur la ville. Quelques instants encore, et cette visite éclaire sera une totale réussite - du moins, si le Destin ne souhaitait pas s'amuser un peu plus avec eux.

"Stop."

Une voix cérémonieuse et puissante s'élève derrière eux. En se retournant, Killer Frost et Catman découvrent une silhouette qu'ils ne pensaient pas forcément croiser, et encore moins dans cet enfer carcéral.


Zauriel leur fait face, les deux mains jointes sur son épée enflammée. Son regard perçant se pose alternativement sur les deux super-vilains.

"J'ai vu ce que tu as fait, Killer Frost. Et je te connais, Catman. Je sais que le Mal ne règne pas entièrement dans vos coeurs, malgré vos méthodes extrêmes. Je suis venu ici pour protéger ce qui peut l'être, stopper une hémorragie de monstres dans cette ville déjà agressée par un fou dangereux. Aidez-moi... sauvez votre âme, et aidez-moi."

L'Ange lève une main, et les invite tout simplement à réaliser une bonne action.
La dernière, peut-être, de leur existence.

***

Poison Ivy avait pour mission de retrouver le fameux client de son équipe.
Elle trouve malheureusement une cellule vide.
Et alors qu'elle cherche une solution, une petite toux se fait entendre derrière elle, la forçant à se retourner pour en découvrir l'origine.

"Bonjour."

Un sourire vicieux. Une impression de malaise. Un pouvoir à peine maîtrisé. Une allure risible, mais un regard rempli de haine et de violence.



"Mon nom est Arthur Light."

Le milieu super-criminel se connaît très bien. Poison Ivy est donc pleinement informée de l'identité du Docteur Light, capable de contrôler la lumière et de l'utiliser de manière offensive ; surtout, elle connaît sa réputation, celle d'un prédateur sexuel qui a déjà agressé de nombreuses femmes, et notamment la femme d'un super-héros. La vérité sur Sue Dibny a récemment éclaté, et a provoqué des remous même chez les criminels.

"Tu veux bien t'amuser avec moi ?"

Ses yeux reflètent la noirceur de son âme. Les prochains instants vont être difficiles.

***

Speedy et Connor Hawke ont été envoyés par Green Arrow pour faire de leur mieux, et aider les gardes dans cette mission impossible. S'ils n'ont aucune idée du terrible sort de leur mentor, qui vient de rendre son dernier soupir aux mains de Libra, ils luttent de toutes leurs forces contre les prisonniers de la Super-Prison.
Hélas, tous deux font désormais face à l'un des pires adversaires d'Oliver, qui fait trembler les plus grands combattants de la planète.


Slade Wilson, Deathstroke, ne dit rien.
Récemment battu sévèrement par Green Arrow et Batman, il a très mal vécu cette défaite et l'humiliation qui a suivie. Relégué au rang de "simple" criminel, de "simple" prisonnier dans une structure à peine construite, son ego en a pris un gros coup. Et lui aussi a besoin de compenser.

Ayant récupéré ses armes avant que Bane en ait l'idée, il fixe les deux jeunes héros de son oeil unique. Autour d'eux, la folie de l'émeute bat son plein, mais eux trois ne voient plus rien d'autre, se concentrent uniquement sur leur propre opposition à venir.
Toujours silencieux, le mercenaire envoie sa lame vers Connor, pour se précipiter vers Speedy. Occuper la plus grosse menace, et évacuer directement la plus faible pour gagner du temps ; et, enfin, prendre sa revanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mai 2016 - 1:04
Slade était toujours face à nous mais il resta muet sans bouger puis tout à coup il envoya une lame sur Connor qui la contra mais tomba au sol sur l'impact tandis que des criminels basique ce jetaient sur lui. Pendant ce temps Deathstroke fonça sur moi le regard remplis de haine, j'ai tiré plusieurs flèche mais mon adversaire habitué à ce genre de projectile les dévias tous. Il leva son épée une dernière pour effectuer un mouvement verticale destina à coupé en deux de la tête au pied. J'ai roulé sur moi-même pour sortir mes deux sabres, l'épée n'était pas la spécialité d'Ollie même s'il était assez doué par contre moi je préféré de loin le combat à l'épée plutôt que l'arc. Le combat s'engagea entre le mercenaire borgne et moi-même, il possédait cependant une force nettement supérieur à la mienne qui m'obligeait à esquiver plutôt qu'à contrer ces attaques.
J'ai sauté en arrière tandis que son épée frappait le sol avec une violence folle, j'allais avoir besoin d'aide pour le vaincre.

- Connor !! Je vais avoir besoin de toi !

Aussitôt une flèche percuta l'épaule de Slade qui fit un pas en arrière sous le choc puis arracha la flèche avant de la jeter sur le sol. Puis le combat s'engagea à nouveau mais cette fois de façon plus offensive pour notre duo, cependant notre adversaire semblait fou de rage après que la flèche de Connor l'ai touché ce qui l'avait rendu encore plus fort. Alors que je tentais une attaque sur son flan, il m'écrasa la poigné de son épée sur le visage ce qui me fit tomber sur le sol puis il attrapa Connor par la gorge et le souleva d'un seul bras. Le fils d'Ollie tentait de se dégager de la prise mais son adversaire se révélait trop fort, j'ai donc attrapé une flèche une flèche enflammé que j'ai tiré dans le masque de Slade qui prit instantanément feu, ce dernier lâcha Connor et recula en hurlant.
Il arracha son masque puis le jeta à terre me regardant avec haine.

- Tu vas me payer ça petite garce !

Avec une vitesse hallucinante, Slade sortit un pistolet de son holster qui pointa sur moi et tira, prise au dépourvu j'ai plongé à travers la baie vitré donnant sur une salle de sécurité mais je ne fus pas assez rapide et ressentit comme une grosse piqure de guêpe sur mon flan gauche. J'ai touché ma hanche avec ma main pour voir que du sang coulait abondamment de ma blessure qui se mit soudain à me lancer fortement. J'ai essayé de me relever mais sans succès tandis que des coups de feu continuaient d'avoir lieu dans le couloir, je ne pouvais voir comment Connor s'en sortait et je commençais à être morte de trouille, j'aurai aimé que Ollie soit avec nous et j'espérais de tout cœur qu'il s'en sorte mieux que nous même si j'avais de gros doute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mai 2016 - 19:21
Aucun signe de remord ne se remarque chez Killer Frost, le contraire aurait été étonnant. Et pourtant, Catman ne peut pas s'empêcher de perdre son calme, il a une grosse envie de la gifler; Il l'aurait sûrement fait, si l'ange du seigneur n'était pas intervenu, de sa voix autoritaire.

"Regardez- moi ça... T'es qui toi? Hawkman? Hawkgirl?"

Zauriel ne semble pas piqué pour un sou par sa boutade, il semble réciter son discours avec un calme olympien. L'ange est visiblement prêt à faire made honorable, mais ce n'est pas ce qui attire l'attention de Thomas Blake. C'est plutôt son regard inquisiteur et son ton condescendant qui irrite le chat sauvage. Pour qui il se prend ce type? Parce qu'il a une tenue flamboyante, une épée qui brûle et des ailes blanches, il croit être un modèle? Catman ne supporte pas qu'on le méprise à ce point, il n'a rien à lui prouver, il ne le connait même pas. Par contre, il y a ses partenaires et son client qui sont en danger, c'est tout ce qui importe à ses yeux.

"Mon âme va très bien, Hawkgirl. Si tu me connaissais aussi bien que ça, tu le saurais. Je vais te dire, la fin du monde ne sera pas pour aujourd'hui. Tu ne connais pas grand chose en réalité, les héros qui se battent en ce moment pour sauver nos miches, ils ne perdront pas. C'est comme d'hab, suffit d'attendre que l'orage passe et en attendant, je mets ma famille à l'abri, tu piges?"

Thomas Blake s'avance vers Zauriel, totalement confiant, les poings serrés. Il repousse négligemment la main tendue, passant derrière l'ange. Dos à dos, le jeune homme se permet d'ajouter à son adresse:

"Donc non merci, tu devrais plutôt t'occuper de tes affaires. Je vais me contenter de m'aider et d'aider ceux qui comptent vraiment pour moi. Le reste peut bien crever. Killer Frost, on en reparlera. On bouge."

Catman se dit que si cette personne est vraiment un ange du paradis, il ne leur fera probablement aucun mal, s'ils ne l'attaquent pas en premier. Le sociétaire n'a aucune envie d'affronter un combattant qui manie une arme magique, ce feu lui laisse une impression assez mauvaise. Il attend patiemment que sa froide partenaire le rejoigne pour repartir, espérant qu'elle ne fera rien d'impulsif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Mai 2016 - 0:05
C'est au moment où Catman la rejoignit que Frost se remémora brusquement ce pourquoi elle était dans cette prison. La libération de Morgan Edge ! Les infos à glaner sur la Justice League pour faire office de monnaie d'échange ! Elle avait complètement oublié tout ça devant le tableau du Pandémonium qu'était devenu Ivy Town. Avant qu'elle n'ait pu réagir à l'arrivée de Catman, elle fut interpellée par une voix de Stentor. Tout en se retournant, elle s'immobilisa devant... un ange ? Elle savait déjà que la fin du monde était plus proche que jamais mais là, ça devenait ridicule. Tandis que l'ange prétendait avoir vu le sacro-saint bon esprit de samaritain en Frost sous prétexte qu'elle avait dérouillé quelques criminels, elle remarqua la tension qui gagnait Catman. Elle ne le connaissait pas encore assez pour faire la différence entre ce qui lui plaisait et ce qui le mettait en colère mais elle était à peu près sûre que jouer les moralisateurs entrait dans la deuxième catégorie. Et ça tombait plutôt bien vu que c'était aussi son cas.

Voir Catman décliner aussi ouvertement l'offre lui arracha un sourire mais elle ressentit une certaine... insatisfaction. Elle se sentit osciller entre deux possibilités. Ignorer l'ange et poursuivre le nettoyage de la prison en se dirigeant vers la position de Pamela -et possiblement de Morgan Edge- ou commencer par l'ange avant d'attaquer le grand nettoyage. Elle n'hésita que quelques secondes. Mais cela suffit pour que, derrière Zauriel, Catman se retourne lentement vers elle avec un regard à la fois désapprobateur et horrifié. Le sourire de Frost s'agrandit. Il la connaissait bien. Catman finissait de se retourner, comme s'il était au ralenti, pendant que Crystal approchait doucement de l'ange qui n'avait pas bougé depuis le refus de Catman. Elle s'immobilisa devant lui et prit la parole :

"On dit que les Hommes doivent choisir de répondre de leurs actes devant Dieu ou devant le Diable."

Elle fit un pas de plus, le visage à quelques centimètres de celui de Zauriel.

"Je ne suis pas un homme. Et je ne répond devant personne."

Elle plaqua brutalement ses mains sur l'épée enflammée, un peu en dessous de la garde, et commença à en absorber la chaleur. Puis vint la douleur. Déchirante. Killer Frost savait que ces flammes n'étaient pas naturelles, qu'elles ne venaient pas de ce monde. Et une petite voix lui avait hurlé de ne pas s'en approcher depuis qu'elle avait posé les yeux dessus. Mais Frost était têtue. Et, une fois de plus, elle payait le prix de son entêtement. Sauf que cette fois, ce n'était pas la prison qui l'attendait. Elle sentait son esprit même commencer à brûler devant les flammes de l'épée. Et mentalement, Frost hurlait sa douleur. Elle cherchait à résister mais son esprit torturé par la brûlure ne risquait pas de tenir longtemps. Ses veines semblaient regorger de lave en fusion, chaque centimètre carré de son visage lui donnait l'impression d'être brûlé au fer rouge. Et son esprit, son âme, continuait de faiblir. Crystal se sentit glisser, redevenir cette jeune fille naïve qu'elle fut autrefois. Celle qui avait peur. Ce serait si facile d'oublier cette peur. De se laisser aller pour ne jamais revenir, dire adieu à la douleur, à la tristesse, à la peur, à tout ce qui l'affligeait...
Un mot résonna timidement dans les tréfonds de son esprit.

*Non.*

Sans savoir pourquoi, sans chercher à comprendre, Crystal s'y raccrocha, de toute la conscience qui lui restait. Et celle-ci gagna en force.

*Non.*

C'était sa détermination, son entêtement irrationnel qui l'avait mise dans cette situation et qui l'aidait maintenant à s'en sortir. Morceau par morceau, les fragments de son esprit se rassemblèrent auprès de cette partielle de conscience, de sa volonté cristallisée autour d'un mot.

*Non.*

Elle regagnait le contrôle de son être contre les flammes. Ces dernières brûlèrent avec plus d'ardeur. Une voix susurrante continuait de lui souffler d'abandonner, de se reposer, de se laisser couler dans l'obscurité. Frost n'avait plus envie d'écouter cette voix.

*Non.*

Elle sentit la voix se tordre avec les flammes, s'éteindre dans un sifflement, tel un feu sur lequel on a jeté de l'eau.
Non, pas de l'eau. De la glace.
Les flammes se dressèrent en un violent assaut, tel un mur tandis que sa volonté finissait de se rassembler, toute entière.

*NON !*

Le mur s'effondra, les flammes brûlaient toujours mais elles étaient soumise à sa volonté. Et sa volonté était désormais inébranlable. Elle se retrouva de nouveau devant l'ange, les mains sur l'épée qui brûlait toujours. En un instant, Frost projeta son poing sur l'armure de Zauriel, au niveau du sternum et elle hurla toute sa colère, sa rage, sa peur et sa frustration à travers trois mots :

"VA AU DIABLE !"

L'ange fut projeté brutalement en arrière et vola droit dans le haut d'un mur de la prison. Le béton se défonça à l'impact et un épais nuage de poussière se souleva. C'est seulement lorsque Frost remarqua l'expression stupéfaite de Catman qu'elle prit la peine de se regarder. Son bras était recouvert d'un moule de glace parfaitement adapté, qui bougeait selon ses mouvements. C'était une utilisation bien plus raffinée de ses pouvoirs que tout ce qu'elle avait jamais pu faire. Elle sentait que ses cheveux ondulaient presque à la verticale sur sa tête. Sa peau était devenue bleu azur au lieu de l'habituelle teinte bleu-gris, cela rendait son bras recouvert de glace presque difficile à regarder. Mais surtout, elle ne sentait plus le froid. Rien. Même lorsqu'elle se gavait de chaleur, le froid restait toujours tapi au fond d'elle, guettant tel un loup le moment propice pour revenir. Mais maintenant, le froid avait disparu. Elle se sentait différente mais dans le fond elle restait la même. Elle était Killer Frost. Et elle n'avait pas l'intention de voir ce jour être le dernier pour elle ou ses alliés.


Nouvelle apparence de Killer Frost
http://i86.servimg.com/u/f86/19/45/39/70/killer10.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Mai 2016 - 3:13
Ivy Town... Vous parlez d'un nom à la con pour une ville ! Dans la connerie il fallait ajouter que mettre une super prison au large d'une petite ville tranquille relevait d'un profond manque d'intelligence ou d'un orgueil profond en pensant que personne ne pourrait s'échapper... Quoi qu'il en soit ce n'était pas mon problème et je m'en foutais royale, la seule chose que je savais c'étais que la prison avait été attaqué et qu'il était donc plus facile d'y entrer. Pourquoi vouloir entrer dans une prison ? C'est simple mon demi-frère y est enfermé et je rêve de lui faire bouffer ces dents...

J'ai donc volé un zodiac pour me rendre sur l'île d'où les coups de feu, les sirènes et les alarmes s'entendaient à plusieurs nautique. Une fois arrivé sur l'île, je n'ai pas eu beaucoup de mal à pénétrer dans la prison. Il y avait quelques gardes posté à l'extérieur que j'ai du neutralisé pour rentrer. Comprenez bien, mon but n'est pas de faire sortir tout les prisonniers, je veux juste rentrer là-dedans tuer Slade et ressortir. Mes ennemis sont juste les personnes qui se foutent sur ma route, je ne tue pas pour le plaisir (enfin ça dépend des jours...) je n'agis que dans mon intérêt uniquement.
Une fois à l'intérieur j'ai rapidement constaté que ça allait être le bordel de retrouver le frangin dans tout ce ramassis d'ordure, j'ai donc parcouru quelques couloir pour trouver une salle de sécurité m'indiquant de quel côté je pouvais trouver Slade, j'ai biensûr au passage tiré quelques balles, brisé plusieurs os et mis quelque beigne, il faut mieux s'échauffer un petit peu !
J'ai enfin trouvé ce que je cherchais et j'ai pu constater que certaines caméras étaient toujours fonctionnelles, je les ai consulté et par chance j'ai aperçu Slade qui se battait dans un couloir avec deux types déguiser en robin des bois. Robin des bois ? Mais c'est quoi leurs problèmes à tout ces cons ? Bref... J'ai consulté un plan de la prison pour voir à qu'elle distance se trouvait le couloir où était Slade et par chance (Oui même avec ma vie de merde, j'ai de la chance quelques fois !) mon frère se trouvait non loin d'ici, enfin pour l'instant.

En sortant de la salle de sécurité je suis tombé nez à nez avec un grand type à la gueule de lézard, celui-ci ma regardé comme s'il était surpris de me voir. Avec une tête comme la sienne je n'ai pas attendu pour lui demander pourquoi il semblait surpris et je lui ai envoyé un coup de fusil à pompe en pleine poitrine qui l'a envoyé bouler sur le dos un peu plus loin. J'ai refermé la porte et m'apprêtais à partir lorsque j'ai entendu un bruit derrière moi, je me suis retourné pour constater que mon adversaire se relevait. Ce fut à mon tour d'être surpris car un flingue comme celui-là sa arrête un éléphant d'habitude !

- Tu es plutôt costaud...

L'homme lézard fonça sur mon avec une vitesse folle, m'attrapa par le casque et me souleva contre le mur essayant de m'écraser la tête mais heureusement mon casque était assez résistant. J'ai alors sortit mon couteau que je lui planté dans la poitrine et bizarrement la lame est rentré comme dans du beurre, mon adversaire ma aussitôt lâché et à reculé. J'ai repris mon fusil à pompe et j'ai tiré à plusieurs reprises sur l'homme lézard qui finit par s'écrouler sur le sol. Je me suis approché de lui pour constater qu'il n'était pas mort mais hors d'état de nuire ce qui me convenait parfaitement.
J'ai donc repris la route menant à Slade, sur le chemin de nombreux détenu détruisaient la prison ou se battaient avec des gardes ou se foutaient même sur la gueule mais au moins tout le monde me foutait la paix.

Lorsque j'ai aperçu Slade il tirait sur une fille archer qui plongea à travers d'une baie vitrée pour esquiver les tirs, au sol il y avait un autre archer qui se relevait mais Slade pointait déjà son flingue sur lui. J'aurai pu laisser mon frère tuer ce type mais le faite de lui gâcher son plaisir me fit jubiler au plus haut point ! J'ai donc sortis mon pistolet et j'ai tiré dans celui de Slade qui tomba sur le sol, mon frère se retourna et même avec son visage masqué je savais qu'il était surpris de me voir. Il m'avait vu mourir quelques années plus tôt le corps transpercé par sa propre épée qu'il avait confié à sa petite garce de fille. Le souvenir de ma "mort" fit remonter d'autres souvenirs qui firent ressortir ma colère que j'avais réussis à enfouir pendant longtemps. Slade ne bougeait pas et me fixait, comment savoir qui j'étais ? Mon neveu Grant utilisait jadis la même armure mais en moins perfectionné que je prenais plaisir à porter ainsi que son surnom juste pour emmerder mon frère et lui mettre les boules.

- Bonjour Slade...

- Wade... Comment ?

Il se demandait comment son nullos de grand-frère avait pu survivre sans des améliorations comme les siennes mais ça c'était une réponse que même moi j'ignorai réellement mais je n'allais pas lui dire, je préférai laisser plané le doute. Derrière lui l'archer vert était debout et immobile de sachant visiblement quoi faire, peut-être allait-il mettre utile dans le combat contre Slade.

- Disons que tu aurais dû t'assurer que j'étais mort au lieu de faire confiance à fille...

- Peu importe comment tu as survécu, cette fois tu meurs !

Slade à sortit son épée puis s'est jeté sur moi, j'ai également dégainé mes deux lames de corps à corps pour l'affronter. Un couteau de combat et une espèce de machette, banale mais résistant et surtout très efficace ! Pas la peine de prendre des épées moyenâgeuses pour trancher la tête de quelqu'un mais mon frère avait toujours été bourré d'orgueil peut-être se prenait-il pour un chevalier.
J'ai esquivé sa première attaque mais sans toutefois pouvoir le toucher mais le combat ne faisait que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Mer 11 Mai 2016 - 22:33
INFORMATIONS IMPORTANTES

Suite au dernier message du sujet principal, je vous remercie de prendre en compte les informations suivantes :
- une gigantesque lueur rouge est apparue dans le ciel,
- une traînée rouge vient de passer sur les flots - il s'agit de Flash,
- 51 Supermen s'échappent de la lueur rouge dans le ciel, et filent maintenant vers Krona avec notre Superman. Oui, il y a 52 versions de Superman qui vont affronter le grand méchant.

Merci de votre attention. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Mai 2016 - 16:12
Alors que Poison Ivy soupira quelques secondes après avoir découvert qu'elle devrait participer à une petite partie de cache-cache avec son client, elle entendit quelqu'un tousser derrière elle. Étrangement, elle ne l'avait pas entendu venir, peut-être était-elle trop plongée dans ses pensées, ou alors, peut-être que cette personne n'était tout simplement venue en marchant. Ivy se retourna alors et se trouva nez-à-nez avec un homme aux yeux sombres et à l'allure étrange. C'est quand il se présente à elle qu'Ivy reconnaît bien ce criminel. Non, cette ordure, cette pourriture. Cet homme.

Le seul fait d'entendre son nom lui fit serrer ses poings. Arthur Light, cela ne lui était évidemment pas inconnu. Il avait abusé de tant de femmes, et Sue Dibny n'était pas la première. Ce genre d'homme la dégoûtait. Elle ne pouvait pas comprendre comment ces hommes pouvaient aimer faire cela, et de toute façon, elle ne le voulait pas. De la rage montait petit à petit en elle, alors que son adversaire lui offrait un sourire vicieux, comme s'il s'imaginait s'attaquer à une nouvelle victime. Il pouvait être sûr de se tromper. Plus jamais un homme n'abuserait d'elle, et plus jamais cet homme n'abusera de qui que ce soit.

C'est cette phrase de trop qui fit vraiment déclencher la colère furieuse d'Ivy. S'amuser ? En effet, elle allait bien s'amuser en le réduisant en miettes. Même si elle ne se sentait plus si humaine que ça, dans ce genre de situations, son instinct revenait au galop. Si elle pouvait éviter un monstre pareil aux femmes, elle le ferait volontiers, et recommencerait bien des fois. Ivy toucha doucement le sol, et une liane géante en sortit, qui se dirigea vers Docteur Light qui ne semblait pas vouloir rompre son sourire. Presque instantanément, avant qu'elle ne puisse voir si la liane avait pu atteindre son adversaire, tout devint noir, un noir total. Ivy grogna presque. Il est vrai que le pouvoir de Light était la lumière, et il pouvait même l'absorber et créer ainsi des zones d'obscurité. Seulement, Ivy ne pouvait pas se permettre de rester dans le noir trop longtemps. Déjà qu'à l'asile d'Arkham, il ne fait pas très clair, et c'est aussi une des raisons qui la poussent à s'échapper si souvent, mais dans une totale obscurité, elle risquait de s'épuiser bien trop vite dans cette situation qui est pourtant chaotique. Une autre liane vint exploser le mur le plus proche afin d'avoir le peu de lumière que l'extérieur pouvait offrir, mais tout ce qu'elle eut fut une lueur rouge dans le ciel qui ne lui présageait rien de bon. Ivy put d'un coup sentir une main sur son bras.

"Bouh."

Ivy ne réfléchit pas plus et rendit sa peau la plus toxique possible, espérant que les toxines soient assez puissantes pour transpercer les gants de Light et lui infliger une grande douleur. Elle se retourna à la seconde qui suivit et entama un combat à mains nues avec son savoir d'arts martiaux. Il recula assez rapidement tout en créant un champ de force afin de se protéger. Même s'il semblait souffrir, Arthur Light ne semblait pas abandonner son sourire pour autant. Après tout, il devait se dire que vu ce qu'il se passait dehors, c'était certainement sa dernière chance de se faire plaisir. Ivy se rapprocha quelque peu du trou dans le mur, afin de récupérer le peu de lumière qu'il pouvait y avoir. Cependant, il n'y avait pas de répit pour autant. Light envoya plusieurs faisceau de lumière explosifs, et c'est avec des racines solides qui sortaient tout droit du mur qu'Ivy put s'en protéger et ainsi recevoir peu de dégâts. Cependant, elle commençait à en avoir marre. Cet homme la dégoûtait, et rien que sentir sa présence l'embêtait au plus haut point.

"Ce sera bien la dernière fois que tu verras la lumière de toute ta vie."

Ivy fit ainsi pousser en quelques secondes une énorme racine qui transperça le plafond, manquant de la faucher au passage. Les murs tremblaient et le plafond s'écroulait. Ivy s'enfuit rapidement vers le trou mais reçut malgré tout un morceau de plafond sur la jambe. Elle s'écroula par terre sur le choc, avant qu'elle ne se serve de ses lierres pour soulever le morceau et la dégager de là. Elle sentait son corps tout endolori, et sa jambe souffrait, mais elle ne pouvait se concentrer sur cela pour l'instant, certainement pas avec l'apocalypse qui se déroulait dehors. Ivy espérait fortement que Light était maintenant sous les débris, ou il allait encore falloir perdre du temps. En effet, elle en avait presque oublié sa mission principale, qui était de retrouver son client, s'il n'était pas déjà mort. Ivy se releva difficilement avant de regarder vers le ciel, et de voir plusieurs ombres dans cette lueur inquiétante. Sans se demander si elles étaient en réalité des oiseaux ou des avions, elle commença à scruter les environs, se demandant bien où elle pouvait trouver son client.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Mai 2016 - 16:15

AQUALAD !

Je viens chercher mon trophée et je n'ai toujours droit qu'au lot de consolation... Tant pis.

Tu a été un bon appât par le passé... J'en ferais de même.

Manta leva le bras et tira une petite roquette sur le jeune héros qui le dévia d'une gerbe d'eau comme il s'y attendait. Derrière son casque noir, le pirate sourit alors que la roquette éclata au contacte de l'eau et fit également exploser l'eau de mer. Les micro-ondes libérées par le projectile séparèrent les molécules d'eau et mirent le feu à l'hydrogène d'une façon spectaculaire qui envoya valser le héros.
Protégé de la lumière éblouissante, Manta visa à nouveau Aqualad avec un harpon cette fois-ci. Le crochet pénétra dans son armure sans retenue et il le tira à lui violemment, comme un poisson ferré.

Le jeune homme tomba à ses pieds.

Je croyais que tu étais mort ?

Aqualad encore éblouis ne répondit pas, mais envoya une décharge d'énergie calorique contenue dans sa main gauche en direction de la voix de Manta qui avait trahis sa présence.
Manta vit venir le coup, mais ne put totalement esquiver la frappe trop proche qui le fit trébucher en arrière, l'épaule roussie malgré son épaisse protection.

Encore de la magie ?

J'ai aussi acquis quelques tours pour faire jeu égal.

Avant qu'Aqualad ne tire et ne le touche à nouveau Manta sortit de sa manche une petite sphère dorée qui émit une puissante lumière et le fit disparaitre.
Il réapparut aussitôt derrière le héros qui s'était relevé dans une même explosion d'énergie mystique. Le pirate le frappa dans le dos d'une longue lame qui perça ses écailles et pénétra sa peau, immédiatement suivit d'une grosse décharge électrique.
Le jeune hurla en tombant à genoux. L'eau qui recouvrait son corps fumait...

Je vais inscrire un second message à Aquaman... sur ta CHAIR !

Autour d'eux le monde semblait sur le point d'exploser, bien que la situation tournait en faveur des héros, dont les renforts venaient de toutes les dimensions volant dans un ciel déchiré de sang. Mais tout cela, Manta s'en fichait...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Mar 17 Mai 2016 - 22:18
L'affrontement entre Slade Wilson, Speedy et Connor Hawke tourne mal pour les deux plus jeunes. Ces derniers, bien que formés par Green Arrow, doivent tenir face à un des plus grands assassins de ce monde, et un mercenaire considéré par tous comme un guerrier ultime, extraordinaire.
S'il est resté silencieux et violent durant le début du combat, il n'a pu réprimer une réaction brutale, un juron et une insulte contre la jeune femme. Il s'est emparé d'une arme à feu et vide son chargeur sur les deux jeunes combattants, en reculant pour encaisser les premiers coups échangés.

"J'aurais aimé que vous laissiez un message à Green Arrow pour moi."

Deathstroke lâche son arme à feu, et s'empare de sa longue épée jusque-là gardée dans son dos. Son visage exprime un sourire carnassier, prédateur.

"Mais vos cadavres parleront mieux que vous."

Il s'avance, et fait rouler son pommeau entre ses doigts.
Blessés, acculés dans le couloir, Speedy et Connor sont en difficulté face au combattant ; pour faire court, ça s'annonce mal - mais le Destin semble être aujourd'hui aux côtés des deux archers.
Alors que Slade s'avance, prêt à un déferlement de violence, la traînée rouge qu'est Barry Allen s'échappe du Trou entre les Univers et file sur la baie d'Ivy Town. La prison, située à proximité, est soudain frappée par une onde de choc du fait de cette course à extrême vitesse ; sa structure, déjà affaiblie, en prend donc un sale coup.
Un pan de mur s'écroule alors entre Deathstroke et les deux jeunes héros, les séparant définitivement.
Speedy et Connor sont saufs, mais entendent des cris d'alerte d'innocents blessés à quelques mètres. Slade, lui, est en plus mauvaise posture...

**
*
**

La réaction de Catman fut une amère déception pour Zauriel. Ce dernier a depuis toujours une foi absolue en l'être humain, et considère que chaque représentant de ce peuple peut être sauvé - même le pire, même le plus monstrueux. Et Thomas Blake est bien loin de l'être.
Hélas, le mercenaire refuse son offre, et se détourne entièrement de lui. Il le contourne, refuse la main et s'enfonce dans les ténèbres chaotiques de la prison.

Zauriel tourne lentement sa tête vers Catman, et envisage quelques mots pour le ramener à la raison, pour formuler une dernière offre, une dernière tentative pour son âme.
C'est à ce moment-là que Killer Frost s'est approchée, et le surprend - de la pire des façons.

A dire vrai, Zauriel ne comprend pas vraiment ce que la jeune femme fait, ni pourquoi elle le fait. Tout juste peut-il voir que son Epée de Flammes est aspirée par la puissance gelée de Killer Frost, qui le propulse quelques instants après contre un mur avec une force incompréhensible.

"Non..."

L'Ange se relève, et réactive la puissance céleste de son arme. La nouvelle forme de la jeune femme l'inquiète, et à vrai dire le terrifie ; cela n'a rien de naturel, et c'est définitivement un danger autant prégnant que l'évasion actuellement en cours.
Le coeur lourd, Zauriel doit faire un choix : rejoindre les troupes à l'extérieur et sauver le plus grand nombre maintenant, ou stopper Killer Frost et le danger terrible qu'elle incarne pour le futur.

"Sois maudite... sois maudite pour ce que tu me forces à faire !"

Les yeux illuminés de colère, Zauriel s'élève dans les airs et file directement vers Killer Frost, l'Epée de Flammes prête à frapper avec toute sa puissance.


La Justice Céleste est prête à s'abattre sur elle et Catman.
Que Dieu, s'il est ici, ait pitié d'eux...

**
*
**

Slade Wilson fait face à Wade Lafarge.
S'il est un grand professionnel, habitué aux rebondissements exceptionnels, la présence de ce nouveau combattant surprend terriblement Deathstroke. Ce dernier hésite, et perd ainsi de précieuses secondes dans cet affrontement évidemment mortel.

Ravager évite la lame qui filait à l'horizontale pour couper sa tête, mais son frère enchaîne rapidement : Wilson écrase le pommeau de sa lame contre la tempe du masque de Wade, puis effectue un petit saut sur le côté pour éviter la réplique. Il se relève, et effectue un balayage pour faire tomber l'ennemi, pour lui faire mordre la poussière.

"Oui... je m'en fous de comment tu es revenu : cette fois, je vais m'assurer que la vie quitte bien ton corps !"

Slade pousse un hurlement de rage, et se précipite directement sur Ravager. Tous deux roulent sur le sol du couloir en ruines, au moment même où les 51 Supermen passent dans le ciel d'Ivy Town.
Les dieux évoluent dans les airs, les diables s'ébrouent au sol...

**
*
**

La colère de Poison Ivy envers du Docteur Light est juste et légitime. Son expression de vengeance est un cri que de nombreuses femmes auraient aimé pousser en sa compagnie.
Alors que le super-vilain vicieux chute sous la puissance des pouvoirs de la jeune femme, ces derniers ont affaibli la structure de la prison, déjà touchée par l'arrivée brutale de Flash. Poison Ivy est désormais au sol, blessée à la jambe, à espérer que son adversaire soit plus touché qu'elle ; elle se trompe, hélas.

Une gigantesque gerbe de lumière s'échappe des décombres. Le Docteur Light s'élève dans les airs, entouré d'une aura blanchâtre, un sourire mauvais sur le visage quand il découvre la position affaiblie et si attirante de son adversaire.

"Oui, tu as raison... lutte, lutte encore. J'adore ça."

Il lévite et s'approche, irradiant de puissance.
Le Docteur Light est cependant stoppé en poussant un cri de douleur. Il s'écroule brutalement, et Poison Ivy découvre une énorme blessure dans son dos. Une grande gerbe de sang s'écoule de sa plaie, et il a déjà des difficultés à respirer.

"Immonde porc."

Une silhouette s'échappe des ombres, et lève des armes blanches recouvertes d'un épais liquide rouge.


Scandal Savage, fille de Vandal Savage, ancienne chef des Secret Six. Rompue aux nombreuses techniques de combat, féministe dévouée, pourfendeuse des misogynes et des monstres.
Elle s'approche, attirée par la catastrophe, poussée ici par l'instinct ; enragée par le comportement du Docteur Light. Elle pose un regard déterminé sur Poison Ivy, et lui lance un appel muet : viens - viens m'aider à le tuer, à achever ce monstre. Viens m'aider à le retirer de la surface de la Terre !

**
*
**

Tempest est en mauvaise posture.
Troublé par l'étrange présence de Divine, et l'apparition surprise de Flash et des Supermen, il n'a pas pu se défendre correctement face aux attaques de Black Manta. Subissant le combat, il a tenté de faire au mieux, mais ça n'a pas suffi.
Divine est propulsée sur le côté par un micro-tremblement de terre, mais Garth préfère se concentrer sur la menace principale - et mortelle.

"Tu parles trop."

Ses yeux se colorent de pourpre, et une explosion d'énergie mystique propulse l'ennemi à quelques mètres. Touché, blessé, l'ancien Aqualad se relève néanmoins ; ses mains s'illuminent d'une aura bleue d'un côté, orange de l'autre.

"Arthur me l'a toujours dit : fais-le parler. Fais-le parler, et il tombera tout seul."

Sans laisser à Manta le temps de réagir, Tempest utilise ses capacités magiques : le sol sous le super-vilain se transforme en lave en fusion, qui explose dans une gerbe de bas en haut. Il enchaîne également en bloquant l'arrivée d'air de son casque, puis se propulse rapidement dans l'eau à proximité.

Tandis que Black Manta brûle et manque d'air, le contact avec l'élément liquide ranime entièrement Garth, qui se permet un petit sourire. Son corps récupère l'énergie, ses plaies commencent à être pansées, mais il ne peut rester longtemps.
Avant que l'effet ne dure, il s'extirpe de l'eau en lévitant. Il sait que ce bénéfice ne durera pas, mais il ne peut pas perdre de temps : l'ennemi est trop vicieux, trop malin ; il faut en finir au plus vite.

"C'est pour ce que tu nous as fait !!!"

Tempest mobilise son énergie et lance une gigantesque vague de puissance vers Black Manta. L'objectif est de le pousser contre la roche, et de fusionner son corps avec l'élément de pierre ; le processus est douloureux, terrible et inhumain. Mais c'est encore trop doux pour ce monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Mai 2016 - 15:35
https://www.youtube.com/watch?v=tYvoES3suJ4

Lorsqu'elle vit Zauriel fondre sur elle, Killer Frost était déjà prête. L'ange abattit sa lame et Frost la stoppa net de ses deux mains, l'emprisonnant dans un bloc de glace. Elle enchaîna en envoyant un pillier de glace dans le ventre de son adversaire qu'elle généra depuis sa jambe tendue devant elle. Zauriel fut une nouvelle fois projetée en arrière. Frost jeta son épée sur le côté, toujours emprisonnée dans la glace.

"Tu as perdu ta griffe, mon ange ?"

Elle sentait la puissance irradier par tous les pores de sa peau. Et surtout, elle ressentait le contrôle qu'elle avait désormais sur ses pouvoirs. Elle pouvait presque voir la structure des molécules autour d'elle qu'elle pouvait refroidir, et ralentir. Zauriel fonça de nouveau sur elle, Frost esquiva sur le côté en générant presque instantanément une piste de givre. Pendant que l'ange récupérait de son élan, Frost leva les bras et d'immenses colonnes de glace jaillirent du sol dans toute la pièce. L'ange fila adroitement entre elles tandis que les super criminels qui étaient pris dans l'attaque hurlaient de terreur. Certains étaient déjà repartis en direction de leurs propres cellules en quête d'un abri, même précaire. Survivre avait pris la priorité sur l'évasion pour eux. Zauriel détruisit une colonne pour en projeter les gravats sur Killer Frost. Stoppant la glace à mi-chemin sans même avoir besoin de la toucher, Frost projeta les morceaux en direction de Zauriel, détruisant d'autres colonnes pour gêner son vol. Un débris jaillit en direction de Catman. Sans même réfléchir, Frost le stoppa à distance, redirigeant sa course sur Zauriel. La puissance était grisante mais elle devait rester consciente de son environnement.

L'ange commença à voler en stationnaire, dans une zone où les colonnes avaient déjà été détruites. Crystal comprit à ce moment-là qu'elle ne pourrait triompher de Zauriel en restant immobile. Elle allait devoir se rapprocher. Zauriel fondit une nouvelle fois droit sur elle mais cette fois-ci Frost fit de même, générant une piste de glace à très grande vitesse. Si l'ange fut décontenancé par le soudain assaut de Frost, sa vitesse n'en montra rien. Les deux se rapprochaient de plus en plus vite. Mais juste avant l'impact, Frost bondit de sa piste de glace en pivotant, se retrouvant soudain dans le dos de son adversaire. Elle généra une puissante vague de blizzard qui envoya l'ange s'écraser au sol, défonçant le béton de la prison. Alors que Frost commençait à retomber, Zauriel jaillit de la poussière soulevée par son crash et percuta Crystal en l'air, traversant un mur avec le dos de la jeune femme. Frost n'eut que le temps d'amortir légèrement le choc en générant une fine carapace de glace dans son dos. Elle roula sur le sol de la pièce suivante pendant que Zauriel préparait un nouvel assaut. Tournant le dos à l'ange qui lui fonçait dessus, Frost utilisa la glace sur son dos pour projeter de nombreux pics de glace dans toutes les directions. Elle entendit un bruit étouffé et sut qu'elle avait touché sa cible.

En se retournant, elle vit l'ange à terre, des traces de chocs sur l'armure et plusieurs pics enfoncés dans les ailes. Alors qu'elle s'approchait de lui, Zauriel poussa subitement un puissant cri sonique. Frost tomba à genoux en se bouchant les oreilles, elle avait l'impression que ses tympans allaient exploser. Posant brutalement la main sur le sol, elle défonça le sol en le fragilisant en ligne droite en direction de Zauriel grâce au gel. Le mouvement du sol suffit à déconcentrer l'ange pour qu'il arrête son cri. Saisissant l'occasion, Frost projeta une pointe de glace sur l'ange reliée à son bras gauche. Zauriel se relevait quand il reçut la lance miniature en travers de l'épaule. Mais il ne perdit pas une seconde et, tenant le manche de la pointe, il pivota, faisant décoller Frost qui se trouvait à l'autre bout et l'envoyant percuter un mur.

Crystal se releva péniblement et leva la tête, pour voir l'ange lui foncer dessus à pied. Il la percuta et lui fit traverser le mur, l'amenant dans une nouvelle pièce dont le plancher était trois étages plus bas. Tout en tombant, les deux combattants s'empoignaient, chacun cherchant à prendre l'avantage. Frost solidifia un peu de gel sur son front et asséna un violent coup de tête à Zauriel, le débarrassant de son casque. Elle put alors libérer son bras et envoyer son poing recouvert de glace dans le visage de l'ange. C'est à ce moment qu'il touchèrent le sol, envoyant des éclats de béton dans tous les sens, derrière un épais nuage de poussière. Le corps terriblement endolori par les chocs qu'elle avait subi, Frost se traîna péniblement hors de leur point d'atterrissage. Elle était épuisée mais la colère continuait de l'alimenter et l'aida à se remettre debout. Zauriel était en piteux état, ayant touché le sol en-dessous de Frost, il avait subi l'impact de plein fouet.

Il commença à se relever mais Frost était déterminée à ne pas le laisser faire. Rejoignant l'ange en quelques pas, elle le frappa violemment au ventre de son poing de glace et l'envoya contre le mur. Elle généra d'une main un pillier qui alla le frapper au torse, le maintenant en place sur le mur, tandis que de l'autre, elle projeta deux stalactites qui clouèrent ses ailes. Relâchant le pilier, elle tendit ses paumes vers l'avant, pouces collés, et projeta à la chaîne d'innombrables balles de glace grosses comme le poing. Elle avançait vers Zauriel tout en maintenant un feu nourrit, l'ange hurlant de douleur. Elle arrêta les tirs une fois à quelques pas de lui. Tout en avançant, elle généra une lance de glace d'un bleu très clair sur son bras. Il était temps d'en finir.

Elle leva le bras et sentit ses jambes se dérober, sa lance explosant en milliers de morceaux en tombant sur le sol. Cherchant ce que l'ange avait fait, elle se rendit compte que ses bras ne la soutenait plus. C'est alors qu'elle eut froid et elle comprit. La puissance l'abandonnait. Elle revenait à la normale, et le froid avec. Sauf qu'il compensait pour tout ce temps où elle ne l'avait pas senti. Sa morsure pénétrait impitoyablement sa chair, elle grelottait sur le sol et sentait un peu de givre se former sur sa joue et ses cheveux. Il lui fallait de la chaleur mais il n'y en avait nulle part, même le soleil était caché par les cieux rouges. Elle n'arrivait même plus à penser clairement, tout ce qu'elle sentait c'était le froid. Alors que sa conscience commençait à se brouiller elle parvint à bredouiller deux mots.

"Aidez-moi..."

Puis elle sombra dans l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Mai 2016 - 18:12
"Soyez maudits tous les deux, bande de tarés..."

Catman n'arrive pas à croire que les événements prennent cette tournure, Killer Frost devenue la reine des glaces, Zauriel qui veut la rayer de la surface de la Terre. Alors qu'ils ne se connaissent que depuis quelques minutes, les deux combattants veulent déjà s'étriper et avec une violence que Thomas Blake a du mal à saisir. Il observe l'affrontement avec perplexité, attendant de voir la suite. Il se rend pourtant rapidement à l'évidence: s'il reste dans les parages, il va se prendre un coup. C'est toujours les spectateurs qui s'en prennent le plus à la figure, c'est bien connu. Le super- vilain le sait de nouveau quand un bloc de glace s'arrête à quelques centimètres de son nez, il peut renifler les vapeurs glacées s'en dégageant, avant qu'il ne soit renvoyé vers l'ange. Catman prend ses jambes à son coup et cherche une cellule de celles encore utilisables où se cacher, mais elles sont toutes pleines... Tous les pensionnaires le repoussent en lui ordonnant de chercher une planque autre part.

Au bout d'un moment, le chat sauvage tombe sur son séant, adossé à une porte du couloir, l'arrière du crâne posé contre le battant. En tournant la tête, il voit Crystal Frost et Zauriel passer dans une autre pièce et comprend que c'est sûrement sa dernière chance de s'enfuir. Ce combat n'est pas le sien, mais Morgan Edge oui. Il doit retrouver Poison Ivy qui doit être en danger. Non pas qu'il ne la croit pas capable de gérer, il craint plutôt pour le client qui n'est qu'un homme d'affaire et qui doit être avec elle en ce moment. Prenant de l'élan, le super- vilain traverse le couloir dans le sens inverse, sautant de bloc de pierre fissuré ou carrément détruit à un autre, utilisant son agilité pour se retrouver de l'autre côté des destructions du aux combats des surhumains. Encore quelques enjambés, et il serait dans la bonne direction pour rejoindre Pamela Isley.

Cependant, une forte secousse dut à un choc violent souterrain fait bouger le béton sous ses pieds, au point que certains blocs instables chutent finalement dans la salle en dessous. Une faille est ouverte, donnant sur une pièce communiquant avec celle où Killer Frost et Zauriel finissent leur combat. On ne peut pas les voir. Catman jette un coup d'oeil à l'intérieur par curiosité, mais n'entend rien, se disant que sa partenaire en a finit. Il avance alors en direction de la sortie, quand son appel l'immobilise subitement. Instinctivement, il bondit dans le trou, tombant sur un bloc, puis un autre plus bas, puis sur le sol et se relève en roulade, avant de rejoindre Crystal Frost dans la pièce à côté. Il trouve Zauriel cloué à un mur par les ailes, il tient à peine debout. Thomas Blake prend quelques secondes avant de réaliser que la forme allongée est bel et bien sa camarade, il se laisse tomber à côté d'elle et lui relève la tête.

"Frost! Réveille- toi, c'est pas le moment de faire une sieste, garde les yeux ouverts!"

Il accompagne ses paroles de petites claques aux joues, devenues froides. Il sent toutefois Killer Frost aspirer sa chaleur quand il la touche à même la peau, il comprend qu'elle en a besoin pour se remettre. Il ferme alors les yeux et appuie fortement ses paumes sur ses joues. Il sent immédiatement les effets: ses mains perdent peu à peu leurs sensations habituelles. Mais ce n'est pas suffisant, la transmission ne se fait pas assez vite et elle en a besoin de plus, beaucoup plus. Puis l'idée la plus efficace lui vient à l'esprit...

"Putain... J'espère que tu m'entends: je fais ça pour t'aider, pigé? ça veut rien dire, évite de me tuer au passage!"

Les doigts de Catman pressent brusquement le visage de la jeune femme, alors qu'il joint ses lèvres aux siennes. Il reste ainsi aussi longtemps que possible, se forçant à aller contre ses propres instincts qui lui dictent d'arrêter de se laisser siphonner sa propre vie. Son corps semble atteindre la même température qu'un cadavre, quand il s'écroule à demi- conscient au sol. Alors que sa tête heurte le béton, le visage tourné vers celui de Killer Frost, ses yeux restent ouverts assez longtemps pour la regarder ouvrir les siens. Son souffle n'est que vapeur blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 19/05/2016
Messages : 245
DC : Atrocitus - Faora
Situation : Contemplative
Localisations : Espace
MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 19:05

Metallo a la rescousse
tout le monde


Un hélicoptère de l'armée Américaine volait au dessus de l'île en chaos, de façon un peu erratique, naturellement. L'armée était la fierté des USA, oui, mais elle n'avait pas vraiment de consignes dans des situations comme "le ciel est rouge-sang" ou "il y'a des Supermen qui volent au dessus" d'Ivy Town, ce qui expliquait le mouvement de l'appareil : les pilotes observaient les situations qui se produisaient avec un intérêt visible.

Les soldats assis dans l'appareil, eux, étaient un peu plus calmes, particulièrement quand ils observaient leurs armes, qui semblaient sorties d'un film de fan-fiction, et dont la lumière bleue contrastait avec le ciel apocalyptique de l'extérieur. Certains jetèrent quand même des regards inquiets à l'île en bas, une prison de super-vilain qui connaissait une émeute encore jamais vue à ce jour.

L'unité 7734 était un programme secret de l'armée Américaine, commandée par le Général Lane, dont l'objectif était simple : les aliens, on n'en veut pas. Le bon général, d'ailleurs, avait failli avoir une attaque devant la vision de plusieurs Supermen volant vers un objectif commun, ce qui expliquait son absence dans les radios de l'hélicoptère.

Je répète. Votre objectif est simple : il y'a une émeute dans cette île en bas, vu la situation, nous ne pouvons pas laisser aucun super-vilain s'en échapper. Vous allez descendre en bas et porter secours au personnel de la prison, tout en assistant les héros qui y sont déployés. Nous avons déployé l'unité Metallo pour vous aider.

En parlant de lui, Corben trônait au fin fond de l'appareil, lui aussi muni d'un uniforme kaki, d'un casque, de sa bonne peau artificielle et d'un lance-missile, qu'il portait avec une main, d'ailleurs. Ses supérieurs questionneraient le choix de son arme mais l'urgence de la situation, et aussi une petite hésitation quand à contester la décision d'un cyborg tueur, firent qu'ils n'avaient finalement pas trop le choix.

Les portes s'ouvrirent rapidement, et les soldats se déployèrent rapidement, sauf Metallo, qui prit le temps de se lever pour saisir son parachute et... le jeter dans un coin, avant de bondir : il n'avait pas besoin de ce genre d'objets frivoles.

Sa chute fut courte, compte tenu de son poids comparé aux autres soldats, et atterrit pile devant la prison en question, d'ailleurs, sa chute créant un large cratère, suivi par un sourire satisfait : il aimait tellement ce genre d'entrées, il aurait juste aimé atterrir sur genre, un méchant, vraiment.

N'attendant pas les autres, Metallo entreprit d'avancer dans la prison, et, comme prévu, c'était bien du chaos sur toutes les échelles. Pas que cela ne trouble vraiment l'homme d'acier, en revanche : il avait causé pire, avant. En fait, sans le bon générale Lane, il aurait probablement fini dans ce coin, et serait en train de zigouiller ses supposés alliés.

Un autre sourire, plus gros, apparut une nouvelle fois sur son visage alors qu'il sentit une large explosion de lumière, près des environs. Il reconnut facilement la personne qui l'avait envoyée, ou, du moins, il serait surpris si ce n'était pas celui qu'il croyait. Le robot se mit donc très rapidement en route, espérant intercepter le bon docteur avant que ce dernier ne parte.

Etait t-il dégoûté par les actes de Light ? Non. Il avait tué des gens, il avait essayé de tuer Superman, il avait démoli des quartiers, il avait travaillé pour Lex Luthor, il travaillait pour un vieux fou parano... il n'avait pas vraiment de raisons de blâmer Light pour ses actes, il faisait juste partie de son objectif, voilà tout.

Le combat se révéla à lui : Poison Ivy, l'archétype de la super-vilaine sexy, contre Docteur Light, qui... aimait les femmes, ouais, s'il y'avait un Dieu, il avait un sens de l'humour bizarre. En fait, Metallo ne bougea pas un seul pouce quand Ivy se retrouva affaiblie contre le luminokinétiste. Il allait attendre que ce dernier soit distrait avant de frapper, histoire de les renvoyer tout les deux en prison.

Ce fut là qu'une autre présence se fit connaitre quand une autre féministe prit le bon docteur par surprise. Il allait pas aimer ce coup ci, et c'était mauvais. Light pouvait être terrible quand il était sérieux.

Metallo s'approcha un peu plus et dégaina son lance-roquette, utilisant ses compétences de robot pour avoir la vision optimale... et tira, essayant de toucher les trois gugus avec l'explosion. Oui, ça pouvait les tuer, oui, ça allait pas avec ses ordres, mais personne ne les manquera... et puis, bon, il a une soif de sang a remplir, pas vrai ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Lun 23 Mai 2016 - 22:28
L'affrontement entre "Crystal Frost" et Zauriel a été brutal et destructeur. Des pans entiers de la Super-Prison ont été anéantis, des coups terribles ont été échangés, et les deux combattants sont exténués - et vaincus eux-mêmes.
Oui, ce combat a été épique ; il est désormais terminé.
Personne n'en est sorti indemne.

Tandis que Catman s'est précipité vers Killer Frost pour essayer de lui transmettre sa chaleur, pour la ranimer et la ramener définitivement dans le monde des vivants, l'Ange que la jeune femme a affronté se remet difficilement.
Durant ces derniers instants, il s'est déchaîné avec une violence dont il ne se croyait pas capable. S'il a fait voeu de protéger ce monde après sa chute du Royaume, il a toujours tenté de se retenir, de ne pas s'abaisser à la terrible brutalité des Humains.
Aujourd'hui marque un changement ; aujourd'hui marque le moment où Zauriel est devenu, pleinement et malheureusement, l'un des leurs.

Devant cette révélation, Zauriel pousse un cri d'horreur muet.
Il bat des ailes, dans un ultime spasme, et se libère pour filer dans les airs, comète dorée pleine de rage et de douleur. Le combat est terminé pour lui, et il l'a définitivement perdu.

A quelques mètres, les soins étonnants mais sincères de Catman portent leurs fruits : Killer Frost ressent la chaleur transmise, et se remet.
Les poings gelés, il peut commencer à la lâcher et à se réjouir - doublement, d'ailleurs, car ses yeux se posent sur une silhouette immobile à quelques mètres.


Morgan Edge, l'objet de leur venue ici, les fixe en croisant les bras.
Leur mission est presque remplie. Leur épreuve est presque terminée !

**
*
**

L'Armée américaine ne saurait rester immobile devant cette catastrophe.
Si même le général Lane n'ose pas s'occuper de la menace principale, à savoir ce terrifiant géant qui lévite au-dessus d'Ivy Town, il lance ses troupes sur la Super-Prison, pour tenter de gérer cet aspect-là de la Crise.
Metallo est ainsi déployé avec ses hommes, le cyborg se précipitant à l'intérieur pour tenter de... faire au mieux avec ce qu'il a. Et, pour lui, ça consiste à tirer sur tout ce qui bouge, pour être sûr de faire mouche.

Scandal Savage, Poison Ivy et le Docteur Light sont ainsi pris pour cible. Des pans de mur explosent, un plafond s'écroule pour partie, et un cri de colère et de frustration s'échappe d'une gorge déjà sollicitée par quelques douleurs auparavant.
Arthur Light, blessé à la jambe, au dos, au bras et au front, est exaspéré - et cela se ressent.

Une gigantesque explosion de lumière blanche embrase la zone, et aveugle temporairement les combattants.
Quand leur vue revient, le Docteur Light accumule sa puissance dans ses poings, et tire deux rafales : une vers Scandal Savage, puis une vers Metallo. Ses yeux irradient de lumière, son esprit a définitivement quitté son corps pour l'instant.

Arthur Light n'est qu'une gigantesque boule d'énergie lumineuse, prête à exploser.
Mieux vaut l'arrêter maintenant, de n'importe quelle façon, si on ne veut pas être rayé de la surface de la Terre... enfin, un peu plus tôt que l'Apocalypse qui se déroule dans tout Ivy Town !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 02/05/2014
Messages : 204
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Mar 24 Mai 2016 - 20:10
Ce sujet sera clôturé jeudi soir.
Vous avez encore deux jours pour répliquer et vous défendre ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 19/05/2016
Messages : 245
DC : Atrocitus - Faora
Situation : Contemplative
Localisations : Espace
MessagePosté le: Mar 24 Mai 2016 - 21:15

Metallo a la rescousse
tout le monde


Un grand sourire apparut sur son visage à la vue du carnage. Sans doute un peu trop, en fait : ils n'avaient toujours pas fixé ce problème. 

Et oui, quand Metallo souriait un peu trop, son visage se déformait un peu, la faute à la qualité de la peau, semble t-il. M'enfin. Le faux soldat avait désormais un immense sourire sur son faciès synthétique, révélant une bonne partie de sa mâchoire de fer. Sa peau était étirée de façon monstrueuse, au point qu'on penserait qu'elle risquerait de s'arracher au moindre coup de vent. 


Ses yeux, cachés par l'ombre de son casque (et le casque lui-même, un peu) s'était retournés pour devenir tout blancs : récents, ceux-là. On ne voulait pas d'un individu tout le temps munis de lunettes de soleil près des grosses huiles de l'Armée Américaine, non ? 

Cette parodie d'un humain saisit alors un talkie-walkie, son sourire se transformant en grimace monstrueuse alors qu'il aboya des ordres.

Bougez vous, y'a au moins trois villains assommés. 

Caporal Corben ! Nous sommes occupés à protéger les civils, nous ne pouvons pas déployer plus d'hommes que ça !

Y'a deux bombasses dans le lot.

Permettez moi de me portez volontaire pour la récupération.

Metallo soupira et s'apprêta à donner d'autres ordres... jusque au moment où Light entreprit de l'aveugler. Enfin, "aveugler" était un terme relatif. Il fallait jusque que ses capteurs s'habituent correctement aux intenses attaques. Ils le firent jusque à temps pour que Corben détecte une attaque venant d'Arthur, qui semblait désireux de laisser ses pouvoirs parler à sa place : Efficace, Metallo n'eut pas le temps bien réagir, se contentant de lever un bras avant d'arquer son corps en avant pour mieux prendre le coup.

La lumière fut intense, tout comme le pouvoir de l'attaque. Un métahumain aurait été renversé, et même l'autre homme d'acier aurait sans aucun doute été surpris par la puissance de la technique. La carapace de Metallo, toutefois, et un peu de manipulation de son propre corps (un truc bête genre, des sortes de talons à la plante des pieds pour bien tenir au sol) fut suffisante pour encaisser le coup, le cyborg, se tenant bien au milieu du sillon de l'attaque, baissa le bras avant de sourire, libérant un peu de fumée hors de sa bouche en se faisant : il était en très bon état, encore. L'attaque l'avait un tout petit peu endommagée mais pas assez pour qu'il soit véritablement inquiet.

Sympa l'attaque, la lampe de poche !

Le lance-roquette bousillé dans l'assaut, Metallo s'empara de l'objet pour en absorber son métal, c'était pas trop, oui, mais il prit un peu de taille en ce faisant. Sa riposte fut tout aussi rapide alors qu'il lança un grand débris le plafond : s'approcher de Light serait dangereux, vu sa lumière. Cependant, le plafond était encore endommagé par l'attaque, et Corben avait donc un but clair en effectuant son attaque : avec assez de force, il allait simplement faire s'écrouler tout ça sur la geule de Light.

Et lui ? Il pouvait se prendre le plafond sur la poire. Ivy et Scandal, elles, allaient sans doute devoir improviser, en revanche...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 15:08
Killer Frost rouvrit péniblement les yeux. Catman était juste à côté d'elle, complètement inconscient. Zauriel n'était plus où elle l'avait laissé. Avant qu'elle ne puisse comprendre le pourquoi du comment, son regard se posa sur l'homme, sur Morgan Edge. A moitié consciente, son instinct lui permit de reprendre le dessus, finir la mission.

"Morgan Edge ? Nous sommes venus vous faire sortir de là."

"C'est fort aimable de votre part mais j'ai l'impression que c'est vous qui avez le plus besoin d'aide."

Frost commença à se relever, empoignant Catman par dessous l'épaule pour le supporter et le maintenir debout.

"Dehors... Poison Ivy... bateau... vite... héros... arrivent..."

"Si vous parlez de Poison Ivy, je l'ai vu plus tôt. Je sais où la trouver. Enfin, si elle y est toujours. Dépêchons."

Il tourna les talons et s'engagea d'un pas rapide dans une suite d'escaliers qui descendaient et montaient. Frost le suivit, d'abord avec difficulté puis de plus en plus facilement. Elle ressentait toujours la fatigue mais ses forces semblaient lui revenir naturellement. Elle se demanda si ça pouvait être dû à des résidus du feu de l'ange. Mais les questions attendraient, ils avaient un coup de chance incroyable en trouvant la cible dans leur état, il ne leur restait plus qu'à sortir de cet enfer... pour en rejoindre un autre. Elle s'immobilisa sur cette pensée. Ils allaient sortir de la super-prison, et après ? Quelle différence cela ferait de remplir un contrat si le concept même de contrat disparaissait ainsi que leur existence ? Elle regarda alors vers Catman. Il n'était pas idiot, il savait depuis le début ce qui était en train de se passer. Mais il était malgré tout venu, il avait fait son possible pour accomplir la mission, et il l'avait sauvé. Alors que rien ne l'y obligeait. Alors que, si ça se trouve, elle n'en profiterait pas longtemps. Mais elle ne pouvait pas baisser les bras. Pas après tout ce que lui et Poison Ivy avaient fait. Ils avaient confiance en ce monde. Ils misaient sur sa résilience. Même si c'était absurde, ils se raccrocheraient jusqu'au bout à cette mission, en priant pour que le monde s'en sorte. Et elle ferait de même. Réajustant l'appui de Catman sur son épaule, toujours inconscient, elle reprit la marche, talonnant rapidement Edge.

Bientôt l'extérieur fut en vue. Un énorme morceau de la prison s'était effondré, dévoilant le paysage toujours aussi cataclysmique, où les Supermen volaient dans un ciel plus rouge que leurs costumes, en tentant de sauver le monde. Regardant autour d'elle, Frost finit par repérer Ivy, sur le côté, recouverte par des décombres. Posant Catman, Crystal puisa dans ses forces pour faire pousser un petit pilier de glace, insignifiant par rapport aux colonnes qu'elle avait envoyé à Zauriel, mais suffisant pour soulever le gros blocs de béton qui empêchait Ivy de sortir. Une fois le bloc dégagé, elle remarqua qu'une autre femme était aux côtés de Ivy.

"On a récupéré Edge, tu t'en sors ?"

Ce dernier contemplait le sol, plusieurs mètres plus bas, cherchant un moyen de descendre. En tournant la tête, Frost aperçut une silhouette qui ne lui était pas inconnue : Métallo. Il ne manquait plus que ça. Un psychopathe quasi invincible de plus. En plus, il ne générait aucune chaleur celui-là. Et ils étaient tous en piteux état de leur côté. Il fallait faire vite. Elle se dirigea vers l'endroit où elle avait laissé Catman en prenant instinctivement l'autre femme avec elle, sans réfléchir, pendant que Pamela la suivait. Métallo ne semblait pas désireux de rester inactif, il commençait à se pencher pour prendre quelque chose, et Frost n'avait pas envie de rester pour savoir quoi. Elle posa les mains au bord du vide et donna tout ce qui lui restait pour générer un toboggan de glace, menant jusqu'en bas. C'est à ce moment-là qu'une lumière vive explosa depuis les décombres sur le côté. Frost ignorait si c'était le fait de Métallo mais la zone devenait vraiment dangereuse, quoi qu'il en soit. Catman commençait à grogner, probablement en train de se réveiller. Tant mieux. Frost le saisit et l'envoya dans le toboggan en premier, pieds vers l'avant.

"Allez-y !" cria-t-elle à Edge qui s'y précipita avec un grand sourire devant la liberté qui lui tendait les bras.

Frost posa la femme inconsciente sur elle et se retourna vers Poison Ivy.

"On se retrouve en bas." puis elle dévala le toboggan à son tour, avec la femme qu'elle n'avait même pas reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 16:57
Catman est ravi que Killer Frost ait eu l'amabilité de ne pas absorber sa chaleur jusqu'à le changer en glaçon, il n'est pas encore satisfait de sa vie pour la laisser de cette manière. Ses yeux finissent par se fermer, tombant dans une semi- inconscience où il ressent tout, sans pouvoir ouvrir les yeux. Après plusieurs longues minutes dans le noir, Thomas Blake ressent de nouveau sa propre conscience s'éveiller, avec le contact brûlant de la glace de sa partenaire. Il sent ses cheveux voler en arrière, ses mèches jouant avec le vent, avant de s'écraser au sol. Il ouvre alors brutalement les yeux, mais n'arrive pas encore à se relever tout seul. Il attend qu'on vienne l'aider à se mettre sur ses jambes, avant qu'il ne montre leur ticket de retour: le petit bateau avec lequel il est arrivé avec Poison Ivy. Par contre, il faut traverser un peu d'eau, la dernière fois, Catman a utilisé ses dons pour les bonds félins, cette fois, il aura plus de mal, sans compter le client qui n'a rien d'un acrobate.

"Frost... Il nous faut un chemin... vers le bateau."

Prononcer chaque mot de manière audible lui semble être l'effort de trop, il prend à peine le temps de vérifier qu'on l'a bien écouté avant de poser le pied sur l'eau. Il s'assure toutefois que Morgan Edge le suit bien derrière, son teint livide ne manque pas de provoquer une remarque sarcastique de la part du client, qui ne manque pas à son tour de provoquer une non- réaction de la part du quasi- zombie qu'est devenu le super- vilain. Le dos voûté, les bras pendus à ses épaules, il avance entre les rochers sans se préoccuper de quoi que ce soit d'autre à part son but. Son instinct seul le guide. C'est lui qui lui dicte les manœuvres à faire pour démarrer le petit vaisseau, alors que les passagers s'installent. Catman ne prend pas la peine de préciser que seuls le client et la femme endormie doivent prendre les deux seules places assises, les autres restent debout. Enfin, il actionne la clef, laissant le moteur chauffer jusqu'à ce que tout le monde soit bien installé ou accroché. Enfin, il prend la direction d'Ivy Town sans attendre, accélérant en continue jusqu'à la plage.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Multivers Crisis] Emeute à la Super-Prison ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Multivers Crisis] La Fin de Tout [Justice League]
» [Multivers Crisis] Les heures sombres [Justice League]
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [SOFT] SMART KEYBOARD PRO 2.7.1 : Super clavier configurable [Payant]
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-