(Moscou) Elite du peuple (PV: Batwing, Deadshot)

Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Mai 2016 - 18:13
Moscou, Russie.

Bruce Wayne et Luke Fox, fils héritier du fondateur et fils du président de Wayne Enterprises. Deux hommes qui comptent sur le talent et la charge de travail de Lucius Fox pour assurer leur mode de vie. Tous deux beaux garçons, brillants, solidement bâtis et avec qui les femmes voudraient faire un tour. Le premier a construit sa réputation dans les galas de charité à la tête de bonnes œuvres comme au bras de mauvaises filles ; le second a mérité la sienne sur le ring comme boxeur infatigable, les hommes l'envient, les femmes ont envie de lui. Les voici tous deux à pied d'oeuvre pour représenter Batman Inc., qui clairement d'après les accords avec Moscou, est financé et représenté sur le territoire grâce à Bruce. C'est le garçon Fox qui assure le spectacle, invité par son ami à un match amical face au représentant moscovite des Batmen internationaux.

"Lucas Fox, l'homme qui brise la chauve-souris. Cela t'irait bien... Mais j'espère que tu te souviens qu'il doit gagner. Quand il semblera vaincu, démoralisé, épuisé... Il reviendra à la charge. Les héros ne tombent que pour mieux s'élever et nous redonner espoir, Luke. C'est avant tout un spectacle. Ne joue pas les têtes brûlées."

Les deux hommes, entourés de quelques-uns de leurs proches et communicants, descendaient les marches du somptueux hôtel qui accueillerait le gala Batman Inc. le soir venu. D'immenses affiches placardées singeaient les posters de grands matches, avec des lettres cyrilliques et la traduction au-dessous : FOX Vs. BAT.

"C'est catchy."

Au bras de sa charmante amie Natalya Trusevich, une pianiste de concert originaire d'Europe de l'Est, le milliardaire ne peut s'empêcher d'asticoter son cadet. Il connaît le jeune Fox depuis toujours pour ainsi dire, et ce dernier était non seulement têtu mais aussi iconoclaste et incroyablement combattif. Ce qui faisaient les qualités essentielles et rares d'un excellent Batwing, le porteur d'une armure ironiquement conçue par le propre père de Luke, ignorant du véritable usage de celle-ci, armure testée et victorieuse face aux artilleries et tactiques de guerilla en Afrique centrale. L'homme qui a supervisé les premiers essais en situation de l'armure de combat, Matu Ba, serviteur de sa condition et en l'occurrence chargé de sécurité de l'événement, se détachait du petit groupe de mondains, derrière la magnifique brune aux cheveux courts, avec sa dégaine bien à lui composée d'une chemise à fleurs, d'une barbiche grisonnante et d'un bandeau traversant son visage noir de borgne congolais.

"M. Wayne, je reste particulièrement mal à l'aise dans ce grand événement pour célébrer l'héritage de Batman à travers le monde, l'engagement que vous avez pris concernant son réseau de justiciers urbains demeure louable, mais la Russie ne possède-t-elle pas sa propre manne de métahumains repérés et élevés hors du peuple pour protéger celui-ci? M'est avis que vous vous peignez une cible sur le dos inutilement ici à Moscou, M. Wayne."

Natalya, qui n'était que la petite-amie du moment, ne disait rien. Mais le pli qui se dessina sur son front n'en signifiait pas moins. Bruce se retint de tout commentaire envers Matu Ba, qui avait ce qu'on appelle une grande gueule en parlant poliment, ce dont on avait toujours besoin dans une équipe. Son choix de désigner un Batman pour Moscou était cependant arrêté, assumé et appliqué depuis longtemps, et puisque Wayne l'homme était le visage de cette expansion mondiale de la chauve-souris, il ne pouvait pas ne pas être représenté de temps à autres pour polir l'image de marque de cette initiative. De plus, Natalya donnait un concert au Rossia dans la semaine, ce qui donnait à Bruce un délai suffisant pour inspecter personnellement l'état de son opération Batman Incorporated avec les bottes sur le terrain et coacher son homme.

"Tout va bien se passer, Matu Ba. C'est aussi simple qu'une balade au parc. On vient, on serre des mains, on boit des cocktails, Luke se bat contre le mystérieux chevalier noir de Moscou, on annonce le déploiement des nouveaux Bat-troopers pour renforcer la justice et la protection du peuple, on serre à nouveau des mains en réaffirmant les valeurs communes entre nos deux pays, et au retour on reçoit un appel ravi de POTUS pour notre amélioration des relations internationales."

Bruce sourit béatement, apparemment sûr de son coup d'éclat. Il n'avait toujours pas de nouvelles de son agent sur place, mais il savait que celui-ci était particulièrement zélé sur le terrain, beaucoup moins dans ce qu'il s'agit de se tenir en contact. Patience, Bruce. Patience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 6 Mai 2016 - 16:50
"... Et la j'lui est mis mon glock devant la face, il était limite en train de se chier dessus !"

Des éclats de rires. Blake et sa bande sont installés dans un entrepôt abandonnés de Gotham, ils attendent leurs associés qui doivent leurs livré la marchandises dans très peu de temps. Ils sont armés, pas étonnant, ce serait bête de se faire rouler dans la farine puis se faire tuer après. La réputation de leurs gang en prendrait un coup. Blake est le chef de l'opération. L'homme mesure environ un mètre quatre-vingt, pour quatre-vingt dix kilos de muscles. Le crâne complètement rasé, néanmoins, il possède une barbe de trois jours soigneusement taillé. Le corps couvert de cicatrice, trahissant le nombres de fois ou il s'était retrouvé en conflits contre divers personnes. Il possède un moral d'acier, contrôlant parfaitement ses hommes, en bref, un adversaire redoutable. Il tenait fermement dans sa main droite son AK-47, personnalisé par les couleurs de son gang. Du vert et du marron, avec une étoile, séparant les deux couleurs distinct. Comme quoi, même les gangsters ont des goûts horrible. Les homme continuent de parler, ne sachant même pas qu'ils étaient surveillés. Dans les ténèbres, la chauve souris métallique surveillait, il attendait le moment propice pour attaquer. Ça faisait déjà quelques jours qu'il surveillait les faits et geste du gang, se préparant à agir et déjouer leurs plan. Soudain, le bruit d'un moteur qui roule se fait entendre. Derrière son casque, Batwing sourit. Il sait que c'est ce qu'il attends, il sait que l'action va enfin commencer. Un camion s'arrête devant l'entrepôt désaffecté. Les hommes de Blake aident le conducteur et son co-pilote a décharger les grosse caisses en bois entreposé dans le coffre du camion de livraison. Batwing se déplace silencieusement, se mouvant entre les ombres, un de ses terrains de jeu. Ils ne le voient pas, ils ne l'entendent pas, il est trop discret et ils sont trop concentrés sur la cargaison. Alors qu'ils ont presque terminés l'acheminement de la cargaison, vers un endroit isolé de l'entrepôt, Blake s'exclame.

"Allez du nerf ! On a pas toute la soirée les gars !"

Batwing décide donc d'intervenir. Il saute, sort de l'ombre comme si elle venait de le recracher. Son insigne lumineuse brille alors beaucoup plus, ses yeux aussi. Il est la, Batwing est ici et les gangsters vont manger.

"C'est vrai qu'on a pas toute la journée, donc rend toi Blake."

La voix de Batwing est amplifié par le vide de l'entrepôt. Sa voix et grave, mais synthétisé par son armure, son intonation est calme, quoique un peu lasse, elle est aussi sévère, on peut sentir qu'il n'a pas envie de jouer.

"Batman ?!"

"Non, Batwing."

"Je m'en fous, dans tout les cas, tu meurs ce soir !"

Le super-héros soupire. Il soupire, parce qu'il sait que Blake va essayer de lui tirer dessus. Il soupire parce que tout le monde fait la même erreur, confondant Batwing et Batman. Il soupire parce qu'une fois de plus, les méchants vont perdre. Blake appuie sur la détente de son AK-47. Ses hommes l'imitent, des balles viennent dans tout les sens en direction du jeune héros. La plupart des balles partent n'importe où, la plupart des voyous ne savant même pas se servir de leurs armes. Quant au balles qui atteignirent notre protagoniste, elles se contentèrent de ricocher contre son armure métallique. Un sourire vint étirer ses lèvres, ne laissant rien transparaître en dehors. Il s'élança vers Blake, envoyant ses phalanges heurter son abdomen. Ce dernier, se plia sur lui même, plaquant ses deux mains sur son ventre, alors que Batwing passait entre ses jambes en glissant sur le sol. Il se releva rapidement, ce n'était pas la première fois qu'il faisait quelques chose comme ça. Il pris à l'aide de ses deux mains des batarang qu'il lança sur les hommes se trouvant derrière Blake. Les gadgets du héros n'avait pas pour but d’assommer ses adversaires, mais bien de les désarmer, leurs laissant une dernière chance de se racheter. Certains deux prirent la fuites, mais la plupart se ruèrent sur le chevalier à l'armure noire. Un coup de poing, une esquive, un coup de pied, un projection contre un autre gangster, une esquive, un uppercut, coup de genou... Les coup s’enchaînèrent contres les guerriers de seconde classes, sans qu'ils ne puissent rien faire. Certains réussirent à atteindre Luke, mais il heurtèrent la métal froid qui remplaçait un costume en tissu classique. Une fois les voyou battus, le super-héros se fit projeter un peu plus loin. C'était Blake, et ses muscles venait de tripler de volumes, exhibant de grosses veines vertes sûrement rempli de venin. Batwing se réceptionna sur le sol, en tonneau avec son corps. Il se releva, pouvant apercevoir alors une caisse en bois ouverte avec des fioles ouvertes et une seringue usé.

"Du venin..."

La voix synthétique de Batwing résonne dans l'entrepôt dont les seuls bruit étaient des gémissements de douleurs. Le chevaliers serra les poings, optant pour appliquer une stratégie. Il esquiva une nouvelle charge du gangster dopé, utilisant son grappin pour partir sur un point en hauteur. Il se réceptionna en l’occurrence sur un néon, tenu par de solides cordes. Le colosse cherchait des yeux le héros, tandis que celui-ci était en train de réfléchir à une solution.

*Donc, comment est-ce que je pourrais le mettre au tapis ? Un batarang explosif ? Je peux peut être aussi pour une approche discrète avant de l'électrifier. Ou je peux faire les deux.* Pensa Batwing.

Le héros sourit, il a trouvé comment faire. Il monte son avant bras au niveau de son torse, avant d'appuyer sur un bouton dissimulé, enclenchant un dispositif le rendant totalement invisible. Suite à ça, le héros fit ce qu'il savait très bien faire, avancer silencieusement. Il sauta de son point en hauteur, déployant ses ailes pour planer au dessus de la tête du colosse. Il lâcha alors un batarang explosif, qui s'accrocha à son débardeur blanc.

"Ou es-tu Batwing ?!"

"Juste ici Blake."

La voix du héros venait de derrière le gangsters. Celui-ci se tourna, souriant sadiquement, mais quelle fût sa surprise quand il vit qu'il n'y avait personne. Soudainement, la batarang attaché sur son dos explosa. Il tituba vers Batwing qui venait de se rendre visible en hurlant. Celui-ci lui envoya un autre batarang sur son abdomen, qui l'électrocuta. Il resta donc sur place, hurlant de douleur avant que notre protagoniste lui envoie un uppercut qui l'acheva.

"Blake zéro, Batwing un."

Quelques minutes, plus tard, une unité de police ayant reçu une alerte. Il ne trouvèrent sur les lieux que des gangsters menottés ou ligoté par des cordes. Tout cela sous l’œil bienveillant de notre héros qui vérifiait que tout se passait bien.

***

"Pas mal."

Luke, le sourire aux lèvres venait de complimenter la petite-amie de Bruce Wayne qui les attendait un peu plus loin. Dans l'aéroport. C'était la charmante Natalya Trusevich, une célèbre pianiste  de Russie. Bien sûr, ce qu'il venait de dire a Bruce était plaisantin. Il respectait les femmes et ne jugés pas les hommes sur leurs conquêtes. Luke salua les journalistes qui était venu prendre des photos de l'héritier de l'empire Wayne Entreprises et du concurrent du Batman de Moscou. Car oui, ce soir Luke affrontera le Batman de Moscou. Pendant le trajet dans le jet privé, il en avait profité pour se renseigner un peu sur ce mystérieux personnage. Après avoir déniché de rares vidéos amateur, réalisé pour la plupart par des smartphone, il a pu un peu voir son style de combat ainsi que sa morphologie. Clairement, il n'était pas de sa morphologie, c'était un véritable mastodonte, mais Luke sentait qu'il prendrait un véritable plaisir à se battre contre un adversaire cette trempe. Il lui rappelait vaguement Blake, le criminel qu'il avait combattu il y a de cela deux jours. Un sourire vint étiré les lèvres de notre protagoniste.

FOX Vs. BAT. Le fils de Lucius posa son regard amende sur le poster le représentant ainsi que le Batman de Moscou. Il était simplement représenté par un ombre noir avec un point d'interrogation. D'ailleurs, l'ombre représentait plus Le Batman que le Batman de Moscou. En effet, le Batman de Moscou est beaucoup plus grand et massif, enfin normalement. Luke, habillé d'un smoking descendait tranquillement les escaliers de l’hôtel qui aurait la chance d'accueillir le combat, quand le ciel sera devenu plus obscure qu'il ne l'est déjà. Entouré de quelques proches, son aîné lui donnait quelques conseils sur comment procéder au match. C'est vrai que c'était avant tout un spectacle et c'est quand même assez dommage. Il est esquissa un léger sourire avant de dire d'un ton sarcastique.

"Moi jouer les tête brûlées ? Jamais."

Cette phrase suscita quelques éclats de rire parmi les proches du duo tant désiré. On pouvait très bien deviné que l'atmosphère et l'attention tourner autour de ces deux personnages charismatiques à leurs façon. La classe naturelle comme on appelait ça. Rien de plus, agir normalement sans vraiment se soucier de l'image qu'on donne. L'attention du jeune homme fût capté par les dires du garde du corps, Matu Ba. Un sourire timide se dessina sur le visage de Luke, certes la plupart des personnes restaient silencieuse, mais on pouvait sentir qu'un malaise s'était installés dans la conversation. Rien de bien méchant, juste de quoi indignés les personnes un peu trop coincés. Bruce quant à lui, garda son calme et sa classe naturelles, répondant avec une pointe d'humour qui décontracta un peu l'atmosphère.

Le soir approchait à grand pas, ainsi que l'heure de l'affrontement. 21h00. Un ring vient d'être aménagé dans la pièce accueillant le gala. Les gens pouvait aussi bénéficier de siège confortable, et de quelques services concernant la nourriture. Des personnalités riche, célèbres, des journalistes, toute sorte de personne pouvant bénéficier à la propagande de ce combat était la bienvenue. Luke quant à lui, était en train dans les vestiaires, envoyant quelques coup de poings dans les airs. Il se préparait, se murmurant quelques paroles pour se rassurer. De toute façon, il devait perdre, ce n'était qu'une mise en scène après tout. Il devait entrer sur le ring en premier, pour faire durer le suspens un peu plus longtemps sur l'apparence du Batman de Moscou. Notre combattant cala son protège dent dans sa bouche, mis sa serviette sur son dos, resserra une dernière fois ses gants, puis porta sur une voix amplifié par un microphone.

"... Veuillez accueillir Lucas Fox !"

Des applaudissements retentirent tandis que notre protagonistes marchait tranquillement vers le ring, saluant au passage son public. Il grimpa tranquillement les filets, saluant d'un simple coup de tête l'arbitre.

"Et maintenant, accueillons le mystérieux, Batman de Moscou !"

Le jeune homme porta son regard amende vers l'entrée qui devait être emprunter par son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Mai 2016 - 21:30
Batman Inc. Qui aurait cru que Batman se ferait une armée de Batmen à travers le monde entier ? Certainement pas moi. Et pourtant, c'est le cas. Il a réussi à trouver des types pour endosser un costume et se battre en son nom dans le monde entier, et tout ça financé par Bruce Wayne, leur poule aux œufs d'or. C'est surréaliste mais c'est bel et bien réel désormais, la chauve souris a une armée de fanatiques. Mais Batman a beau avoir une armée pour se battre avec lui, ça me fera seulement quelques balles de plus à tirer …

Une voix me tire de mes pensées. Le pilote de l'avion m'annonce que l'on va atterrir bientôt. Me voilà de retour en Russie après de longues années sans y avoir mis les pieds. Je m'y étais déjà rendu par le passé pour quelques contrats. Et je dois dire que les russes savent y mettre le prix. On finit par atterrir, non sans quelques turbulences pour agiter le vieux coucou qui m'a emmené jusque là, un moyen de transport inconfortable mais nécessaire pour un homme de ma renommé avec des bagages aussi particulier que les miens. Je descends de l'avion avec mon sac et vais à la rencontre de l'homme qui m'attends à quelques mètres de là. C'est un grand blond avec un grande cicatrice sur la joue droite, des lunettes de soleil et un costume une taille trop grande pour lui. Et une écœurante odeur de cigare émane toujours de lui. Il se fait appeler Alexei et il est mon contact en Russie, et par extension, le seul type à qui je peux faire modérément confiance ici. C'est lui qui m'a contacté et payé le voyage pour que je vienne jusqu'ici. Apparemment, il avait le contrat du siècle à me proposer, je ne pouvais pas rater ça. J'arrive à son niveau, il me tend sa main droite que je serre fermement.  

" Lawton. Comment vas-tu mon vieil ami ? "  

Je ne sais pas ce que j'aime le moins chez lui, son sourire ou son odeur qui me donne la gerbe. Mais bon, on ne me paye pas à jouer les princesses. Il fait son travail correctement et c'est tout ce que je demande de lui. En parlant de travail …

" J'imagine que tu ne m'as pas fait venir jusque là pour prendre de mes nouvelles. "

" Non, tu as raison. La voiture est garée juste à coté, nous discuterons pendant le trajet. "

Il prend les devants et je le suis. Il m'emmène jusqu'à une berline noire. Je jette mon sac dans le coffre et monte à la place passager tandis qu'il prend le volant. Et il démarre la voiture et nous quittons le petit aéroport pour aller je ne sais où.  

" Je t'ai trouvé un contrat en or. Tu ne regretteras pas d'être venu. "

" Dis moi de quoi il s'agit plutôt que de me faire de la pub pour ton contrat. "

" Ce soir, il y a un grand match de boxe ou quelque chose du genre. "

" Tu me fais traverser la moitié de la planète pour un match de boxe ?! C'est une blague ? "

" Attends, c'est un match de boxe spécial. Il est organisé par Batman Inc, entre un jeune américain et le Batman de Russie. "  

Une soirée organisé par Batman Inc, voilà une occasion unique se présentant à moi. Je vais pouvoir abattre l'un des Batmen et Wayne sera surement là lui aussi. J'ai deux alliés du Chevalier Noir servis sur un plateau d'argent, il ne reste plus qu'à les tuer ce qui pour moi ne pose aucun problème.  

" Très bien. Dis moi tout du boulot. "

" Tu vas bosser avec la Meta-Men Militia, c'est eux qui te payent pour ce contrat. Ils veulent faire un gros coup et ils vont avoir besoin de toi. Ton travail ce soir, ça sera de t'occuper du Batman russe. Tu es payé 400 000 pour ça, la moitié maintenant, l'autre moitié quand ça sera fait. Ils ne te demandent rien d'autres. Tu as juste à attendre qu'il lance leur attaque et tu interviens à ce moment là. "

Il fait une pause et jette un rapide coup d'œil vers moi.  

" Alors, t'es partant ? "

" Ouais, je le suis. "  

" Parfait ! Je t'emmène dans un appart, tu auras tout le temps de te préparer là bas. "

***

L'assaut de la Militia est dans très peu de temps. Je n'ai aucune information sur eux. Je ne sais pas qui ils envoient ni même combien ils seront. Là bas, je ne pourrais compter que sur moi-même. Je ne pensais pas faire autrement de toute façon. Moi, je suis déjà prêt et en place. J'attends à l'arrière d'une voiture aux vitres teintées, ma tenue enfilée et mes armes, un pistolets mitrailleurs MP5 avec quelques chargeurs et mes deux armes au poignet équipées chacune de silencieux. Le Batman n'a aucune chance face à moi, autant dire que ça sera vite réglé. Je n'ai plus qu'à attendre le signal. Apparemment, la Militia va intervenir juste après le début du combat. Je vais profiter du chaos pour rentrer dans l'hôtel par une porte de derrière et refermer le piège, ne laissant aucune chance à personne de s'enfuir.  

Soudainement, une explosion retentit en direction de l'hôtel. J'ouvre brusquement la porte de la voiture et sors précipitamment de la voiture, mon arme à la main. De la fumée émane du bâtiment, c'est le moment. Je cours en direction de l'hôtel puis tourne pour m'engouffrer dans une rue latérale. Il y a une porte menant au cuisine droit devant moi. J'y cours, puis l'atteins. Alors je rentre dans le bâtiment.  

Me voilà dans les cuisines. Il y a un paquet de cuistots paniqués qui s'agite dans tout les sens, troublés par la récente explosion. Ils ne semblent pas avoir tout à faire compris ce qui se trame. Et mon entrée n'arrange rien. Le brouhaha augmente, ils cherchent tous à fuir, ils se bousculent, certains tombent, d'autres les piétinent, certains font leur prière dans un coin tandis que d'autres fondent en sanglot. Je traverse la cuisine tant bien que mal, essayant d'éviter ces individués hystériques faisant obstacle. J'arrive à parvenir à l'autre bout alors qu'ils fuient tous dans la direction opposée. En quelques secondes, la cuisine se vide et je me retrouve seul, enfin, presque … L'un des cuisiniers continue à faire sa prière, attendant surement que je lui colle une balle dans le crane. Je me retourne vers lui et lui dis en russe :  

" Va t'en. "  

Sans attendre, il prend ses jambes à son cou et déserte à son tour la cuisine. Me voilà seul, prêt à entrer pour faire face à la chauve-souris. Ca n'est pas Batman mais pour ce soir, ça suffira. J'enlève le cran de sécurité de mon arme et règle une dernière fois le viseur de mon casque. Dans quelques minutes, une chauve-souris sera morte …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Mai 2016 - 18:11
Dans le monde des relations publiques, Luke était ce qu'on appelle un excellent client. Souriant, combattif, parfois à la limite de l'arrogance. Le voir monter sur scène pour défier le représentant d'une légende sur une terre traditionnellement opposée à tout ce que représentent Batman et la Justice League, et le faire sans effort apparent, sans montrer une once de ce que cela représentait, comme s'il était né pour ce combat et ne doutait de rien. Bruce se prit à douter de la défaite de Fox, est-ce que Luke accepterait de perdre ? Car plus il apprenait à connaître son cadet, l'ayant entraîné personnellement à plusieurs reprises, plus il en arrivait à croire que l'humain de Gotham avait sa chance face à un Batman version russe en armes et en costume. Même équipé de simples gants de boxe et de sa tête bien vissée sur les épaules. Le sportif finissait de se préparer, et Bruce entendit l'annonce au microphone. Luke, puis la chauve-souris locale. Natalya pressa doucement le bras de son ami tandis que l'afro-américain passait les cordes dans un geste qui trahissait son excitation.

Alors que l'attente était à son comble, l'héritier Fox annoncé, acclamé, et prêt saluant les huiles et représentants de la grande ville russe, Bruce regarda sa montre Powers Tech, chose qu'il ne faisait jamais : le Batman était toujours à l'heure juste. Et justement, son employé et partenaire moscovite n'était pas du tout dans le timing. Il n'était pas passé par les étapes nécessaires d'enregistrement pour participer à la soirée. Wayne pensait à un stratagème de mise en scène, comme aurait pu le faire Dick, mais ce n'était probablement pas le cas de notre Batman slave. Il était addict à son travail et faire ce show en faisait partie, que ça lui plaise ou non comme il avait été décidé lors de la plannification de la venue du leader de Batman Incorporated. Son partenaire local devait être là, il n'avait d'abord pas montré d'entrain, mais s'affronter au célèbre boxeur amateur Lucas Fox avait à l'époque piqué son intêret comme avait pu remarquer le détective par quelques micro-expressions. Il était fier et heureux de porter le costume de Batman et de défendre ses couleurs. Bruce bouscula Matu Ba, lui glissant rapidement à l'oreille que quelque chose n'allait pas, tout en disparaissant dans la foule.

Un fracas de vitre brisée et l'explosion littéralement d'une façade défoncée. Puis les cris, la panique, l'odeur de la sueur et du Champagne renversé.



Bear, adversaire honorable du Batman le seul et l'unique, élevé pour être sbire d'un ancien mafieux puissant de Moscou, qui a changé de voie après un affrontement musclé avec la chauve-souris et une bonne discussion.

Il atterrit au milieu des bousculades, les poings et le visage sanglant, son corps de géant massif couvert de marques et d'estafilades zébrant son cuir velu. Une véritable montagne de muscles et de fourrure, affectant une aura de puissance et de menace. Son regard courait à travers la pièce, tandis que ses propres déplacements étaient semblables à ceux de son animal éponyme, dangereux et imprévisible.



Il poussa un hurlement caverneux, une plainte grave et gutturale travaillée par des années dans la partie de l'intimidation. Un corps musculeux et énorme parfaitement maîtrisé, et pourtant un regard erratique et des signes d'affrontement violent visibles sur lui. Son regard s'étrécit à la vue du ring et du combattant qui s'y était stationné. Il regarda vaguement en l'air comme cherchant autre chose, ainsi que dans la foule apeurée. Un général fit feu. Le coup de feu résonna dans toute la pièce, comme si les cris de panique n'étaient qu'un son sourd à côté. L'homme vociférait des injures en langue russe. La bête hurla de plus belle en direction du tireur et elle enfonça son poing énorme dans le sol du ring de boxe, ce qui l'effondra pour partie.

"C'est fini, Bear, rends-toi ! Combattre ne t'apportera que de la peine. Une lourde peine dans le plus profond des cachots."

C'était Batman, LE Batman, voltigeant sur les lieux au bout d'un filin pendu au lustre central.

"Monsieur Fox, ne jouez pas au héros."

Médiocre choix de mots, mais toute la scène du pouvoir moscovite était là, y compris les organes de presse et de renseignements. Bruce comprit qu'avait été commise une grave erreur, mais comment celle-ci avait pu conduire à de telles extrémités de la part du Bear moscovite, restait à démontrer. Et la faute qui devait être portée ou partagée avec.

Batman envoya son pied chaussé de cuir renforcé d'alliages métalliques frapper près de la nuque de l'homme-animal, mais le coup fut amorti par une incroyable densité de muscles. Renvoyé en arrière, le justicier se réceptionna au bas de la scène, un genou au sol et les doigts tendus portant une partie de sa masse dans la réception. Dos, pied et genou ; les premières douleurs de la bataille allaient se faire ressentir. Qu'à cela ne tienne. Se relevant, il vit Bear aux prises avec le fils Fox tandis que le gradé qui avait tiré se rapprochait, s'étant saisi d'une arme à répétitions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Mai 2016 - 21:39
Le jeune fox envoya quelques coups de poing dans les airs, secouant sa tête pour s'échauffer. Un air de défi brillait dans ses yeux amendes, il était prêt à se battre et doutait sur sa capacité à retenir ses coups, ou encore à se laisser battre par  le Batman russe. Il sautilla sur place, pourquoi n'était-il toujours pas arrivé ? Soudain un bruit de verres brisé et il apparut. Bear, un homme ours, ayant déjà affronté le Batman, le vrai. Luke écarquilla les yeux, le voyant retomber au sol. Son souffle puissant semblait avoir coupé tous les hurlements, tous les cris qui résonnèrent dans la salle. Son regard meurtrier unicolore balaya la salle, cherchant sûrement quelques choses... Ou bien quelqu'un. Le boxeur était pétrifié, il avait déjà affronté plus fort, mais cette fois-ci, il était sans armure, qu'avec ses gants et son mental pour se défendre. D'ailleurs, l'homme ours venait de déposer son regard haineux sur notre protagoniste. Le fils de Lucius déglutit, avant de lever les avant-bras, semblant mettre sa garde. Mais alors que le monstre avançait d'un pas lourd et lent, un coup de feu retentit. La salle s'arrêta un moment de vivre, tous tourner vers la cible, se demandant si le coup avait marché ou pas. Déception et moment peur se firent alors ressentir en eux, déçu que le coup ne l'ai même pas effleuré et la peur, se demandant ce qui pourrait arrêter ce monstre invulnérable. L'ours humanoïde leva son regard vers le tireur, remarchant alors vers Luke. Un crochet droit, Bear fût surprise, il n'avait même pas vu Luke s'avancer. Il haussa un sourcil, se demandant s'il était devenu fou ou s'il espérait vraiment le faire mal. Luke continua, enchaînant les coups dans le visage de son adversaire, crochet droit, direct gauche, uppercut droit... Rien ne semblait le faire sourciller.

"Ok, j'suis dans la merde la non ?"

Luke esquissa un sourire un peu gêné devant la fin qui s'offrait devant lui. Alors qu'il s'attendait à recevoir un coup qui causerait sûrement sa mort, une ombre passa au-dessus de lui. Quelques paroles assez floues et un bruit sourd annonçant un coup de violent. De qui ? Quoi ? Comment ? Luke leva timidement la tête. Quelle fût sa surprise lorsqu'il vit son mentor : Batman. Malheureusement, il se fit renvoyer dans un mur, laissant le jeune Fox encore une fois seul. La seule once d'espoir qu'il avait de s'en sortir venait de se faire projeter violemment contre un mur. Le boxeur, recule alors que son adversaire avance dangereusement. Alors qu'il envoie son poing, enfin sa patte vers lui, Luke se jette en arrière, esquivant le coup avec une certaine aisance. Luke se remémora le combat contre Blake d'il y a quelques jours, étant un peu dans une situation semblable, sauf que cette fois-ci il avait son armure. Il esquive les autres coups que Bear essaye de lui envoyer. Un autre coup de feu retentit, de la fumée s'échappe de derrière la nuque de L'ours. C'était le général, il venait de tirer une balle sur le monstre, ouvrant une porte de fuite pour Luke.

"Monsieur Fox, courez !" dit le général dans un anglais hésitant.

Luke ne se fit pas prier deux fois, il s'élança en direction de ses vestiaires, tandis que Bear se retournait lentement. vers le gradé.

Luke lui arriva rapidement aux vestiaires. Il ouvrit son sac, contenant une mallette noire, assez lourde. Il la posa d'un geste brute sur le sol, faisant un bruit sourd et bruyant, de toute façon l'hôtel devait maintenant être vide. Il l'ouvrit, regardant le contenu de l'objet. Un mince sourire étira ses lèvres.

Pendant ce temps, Bear approchait dangereusement du général qui lui tirait dessus à maintes reprises. Le russe s'enfuit alors, se cachant dans les gradins pour un meilleurs champs de tir. Il continua de tirer, sans s'arrêter, jusqu'à que son chargeur soit vide. Il avait peur et ça se voyait. Des sueurs froides coulaient sur son front, ses yeux étaient écarquillés et ses lèvres tremblaient comme des petites feuilles face à une tornade. Tétanisé par la peur, il n'osait pas bouger regardant l'énorme masse de muscles avançait parmi les rangs de sièges bleus. Il enlevait d'ailleurs plusieurs de ses sièges sur son passage, étant trop énorme pour réussir à passer dans un passage aussi étroit. Mais alors que le Général faisait ses dernières prières, quelque chose de rapide et sombre fonça sur l'ours lui décochant un crochet du droit. L'ours tombe, l'homme est debout, il dépose son regard lumineux sur l'ours, un sourire caché par son masque de fer sur le visage. C'était Batwing. Bear se relève et il n'est pas content. Alors qu'il s'avance, en courant semble-t-il, un batarang explose sur son torse poilu. La chauve souris tourne légèrement la tête derrière lui, gardant Bear à l'oeil.

"Batman ? Tout va bien ? Il faut vérifier que tout le monde à quitter le bâtiment."

Batwing attendit donc une réponse, gardant toujours son ennemi à l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Mai 2016 - 20:50
J'envoie un grand coup de pied dans la porte face à moi, fais quelques rapides pas pour passer de l'autre coté et brandis mon arme face à moi, prêt à faire feu sur tout ce qui pourrait s'approcher de moi. Mais heureusement pour moi, la foule fuit dans la direction opposée, droit vers la sortie la plus évidente. Je ne sais pas si la Militia a prévu quelque chose pour les réceptionner mais ce n'est pas mon problème, je n'ai qu'une cible ici. A travers mon viseur, mon regard balaie la pièce, mon fusil suivant le mouvement. Et je vois finalement la source de toute cette panique. Un énorme homme aux allures de bête enragé trône sur le ring, tenant tout la foule en respect. Le fameux Fox lui fait face mais c'est un gringalet face au colosse. Je fais quelques pas, me décalant sur le coté. J'ai une vue parfaite sur les deux opposants. A ce moment là, la foule est toujours en train de fuir, ne prêtant aucune attention à un combat bien plus palpitant que celui qu'elle a payé pour voir. J'observe le monstre avancé d'un pas lourd et assuré vers le boxeur, prêt à libérer sa rage sur le pauvre homme. Mais avant que la lutte ne démarre, un coup de feu retentit. A l'autre bout de la salle, dans les gradin, au milieu de la frénétique foule, un coup de feu se fait entendre à travers les cris. Je cherche la personne qui a eu le cran de tirer sur l'imposante bête qui n'a même pas sourcillé face au tir. Mon viseur parcourt la foule en délire pendant quelques secondes avant de s'arrêter sur un homme en costume de général russe, une arme à la main. La mastodonte, quant à lui, pousse un cri en direction du général avant d'abattre son poing sur le ring qui s'effondre sous la puissance brute de la féroce bête. Et enfin le combat s'engage. Le boxeur prend l'initiative et décroche quelques coups de poing à son adversaire mais sans effet. Et alors que le colosse s'apprêtait à riposter, une masse noire font sur lui, lui portant un violent coup au niveau de la nuque. Mais la bête ne semble pas s'en soucier davantage et repousse l'assaillant. Je déporte mon attention sur lui pour l'identifier et la personne qui se relève n'est autre que ... Batman. Le Chevalier Noir est ici en personne, offert à moi sur un plateau d'argent. Ce contrat prend finalement un direction intéressante.

Aucun d'eux semble ne m'avoir vu, j'ai encore l'effet de surprise qui joue en ma faveur. Et face à la chauve-souris, je vais en avoir besoin. J'avance rapidement vers le ring à moitié détruit tandis que le monstre gravit les gradins, faisant virevolter les sièges se dressant sur son passage et ce en dépit des balles du général tétanisé. Les balles semblent d'une inutilité face à ce colosse et malheureusement pour le russe, sa mort est aussi imminente que la fin de son chargeur. Mais pour la deuxième fois, une forme obscur se jette sur la bête et cette fois, elle tombe à la renverse, dévalant quelques rangées. Batman ? Je regarde attentivement et m'aperçois que ça n'est pas lui mais un autre homme lui aussi dans un costume de chauve-souris, métallique cette fois. Serait ce le Batman russe ? Aucune idée mais ça n'est pas important. Ca n'est rien de plus qu'une cible de plus à abattre. Et il est temps que je m'attèle à cette tache.

Je suis à quelques mètres d'eux, légérement en retrait, assez loin pour tous les tenir en respect face à mon arme … enfin, si c'est pas possible de tenir un justicier en respect. Le mutant est au milieu des gradins, toujours aussi prêt à en découdre malgré les balles et les coups qu'il a pris. Batman et l'inconnu ne sont pas loin de lui et le général est encore au même endroit alors que tous les autres spectateurs ont fui. Je plaque la crosse de mon fusil au niveau de mon épaule, aligne le viseur avec mon œil et tire deux balles.

Le général s'effondre, les deux balles lui ayant traversé le cœur, ne lui laissant aucune chance de survie. Il dévale quelques marches, son sang se répandant au sol ainsi que sur son costume. Il ne pourra plus distraire la bête désormais. Maintenant, il faut espérer qu'il s'attaque à l'un des deux héros qui ont désormais ma présence. Je garde mon fusil en joug et observe les justiciers tout en gardant un œil sur le monstre, prêt à faire feu au moindre mouvement de l'un d'eux. Nous voilà dans une véritable impasse mexicaine ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2016 - 14:15
La situation ne faisait que dégénérer. Bear et Lucius étaient aux prises l'un avec l'autre à travers les rangées de sièges en plastique. Batman lui, profita d'un boomerang explosif lancé en pleine poitrine d'un colosse préalablement roué de coups, pour frapper bas avec deux batarangs plantés dans les mollets nus de leur bestial agresseur. Bear... Bear qui avait gagné la confiance et la rédemption auprès de Batman et que celui-ci était pourtant bien forcé de maîtriser. C'était inattendu, violent et dangereux. Quelque chose ne tournait pas rond. La bête se laissait facilement cogner malgré la violence de ses comportements, mais elle n'abandonnait pas.

"Tout va bien, Batwing... Mais j'aimerais savoir ce qu'il prend à notre ami Bear. Il est déchaîné et crois-moi ou pas... Ce n'est pas habituel."

Bear était un homme discipliné et loyal à un point improbable, élevé à la dure mais ne portant pas de méchanceté en lui, seulement de la cruauté de ses anciens maîtres dont il avait fini par réussir à se libérer. Il avait la fierté des slaves et ça Bruce ne pensait pas que cela aurait pu changer.

Un coup de feu retentit. Pas de réaction, la salle s'était entièrement vidée, presque comme par magie. Terminant la course de sa botte chaussée, qui cogna durement le genous de Fyodor l'homme poilu, Batman tourna instantanément la tête dans la direction d'où venait le coup. Deadshot.

Puis une voix qui résonna derrière celui-ci.

"Je n'ai aucune idée de qui vous êtes, mais fichez le camp de mon événement. J'appellerais bien la sécurité, mais je suis la sécurité. Et vu comme vous menacez deux de mes employés, je n'hésiterai pas à tirer."

Natalya avait beau trembler comme une feuille, elle se sentait protégée par les tactiques du responsable de sécurité Noir qui se tenait à ses côtés et menaçait un des plus grands assassins de la planète. Son regard était dur, plein de la rigueur qu'on enseignait aux virtuoses slaves, dans laquelle elle puisait pour ne pas s'effondrer tout net.

Un négociateur n'allait pas tarder à arriver, accompagné éventuellement de démineurs et autres fonctionnaires de la Défense capables de sécuriser au mieux le périmètre. Ce n'était qu'une question de temps, mais Bruce n'était pas serein à l'idée d'attendre, attendre et découvrir si l'arrivée des autorités allait régler ou complexifier la situation. La supériorité numérique équivaudrait aussi à un plus grand nombre de facteurs de risque.

Pas le temps d'y penser plus... des hommes entrèrent. Pas d'avertissement, pas de précautions. Ce ne sont pas les autorités russes, ou alors il s'agit d'un piège complexe élaboré en amont. Mais la Guerre Froide est terminée, c'est impossible, on n'est pas en Extrême-Orient, nom d'une mole.


La Meta-Men Militia.

"Batman, Bat-euh mécha, homme Noir en chemise de Joueur du Grenier et femme excitante. Mains sur tête. Ceci prise en charge Meta-Milita. Nous prenons position pour libération frères et soeurs russes métahumains et liberté d'armement. Pouvoir pour le peuple, pas oligarchie et sanction du gouvernement."

Un dirigeant de l'escadron de militants armés prenait manifestement la direction des opérations. Il avait des revendications, mais rien n'indiquait la présence d'un agent de liaison ou négociateur. Ce n'était pas une prise d'otages, c'était un casse. Ils venaient chercher ou briser quelque chose, et ce quelque chose, c'était manifestement Batman et son entreprise implantée sur le sol moscovite.

"Euhm, Deadshot attendre un peu arrivée big boss. Deadshot menotter Batmen et civiliens puis attendre ici sur chaise."

Les forces armées du gouvernement russe allaient forcément arriver. L'homme chauve-souris ne comprenait pas que cela dure aussi longtemps. La Meta-Men Militia devait avoir bien plus de compétence que ce qu'elle montrait en ce moment, et sécurisé leur propre zone avec des moyens inconnus du héros milliardaire. Des hommes de la Militia supplémentaires descendirent de cables depuis une partie désormais éventrée dans le plafond, couverts par leurs camarades armés d'armes automatiques. Le huis clos était sous le contrôle de qui que ce soit qui dirige la Meta-Men Militia.
Revenir en haut Aller en bas
 

(Moscou) Elite du peuple (PV: Batwing, Deadshot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» WWE Elite Collection Series 4
» News Mattel à propos des séries Elite.
» WWE Elite Collection Series 1
» Moscou vaut bien une montre (extrait du Monde)
» Montres russes à Moscou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-