[Outlaws - Progressido] Metal Gear Solid : Outlaws [Pv : Razorsharp]

Invité

MessagePosté le: Lun 16 Mai - 12:28
Mode infiltration !
J'aimerai aussi un manoir pour finir mes jours dans quelques années !


La mission pour les Outlaws avait finalement débuté et tout le monde s'était séparé en groupe pour la réussite de la mission. Maggie avait placé Kate avec Rae, c'était bien la première fois qu'elle allait faire équipe avec cette ancienne prisonnière repentie. Cette Razorsharp semblait être particulièrement doué selon Maggie, elle n'avait pas trop à se plaindre. Cependant, ça devait être une maladie entre Bat-Family, mais difficile de faire entièrement confiance à une simple connaissance. Elles faisaient cette équipe ensemble, mais Batwoman aimerait voir ce que valait la jeune femme. Pour cela, elles allaient se séparer pour s'infiltrer à des endroits différents dans le manoir des têtes pensantes de Progressido. Comme une chauve-souris, Katherine allait devoir passer depuis le toit et honnêtement, c'était ce qu'elle préférait le plus lors d'une mission d'infiltration. La furtivité, Batman le lui avait appris après l'avoir rejoint dans sa "secte" comme Kate l'avait cité auprès de Dick ou de Betty en parlant de la Bat-Family auparavant.

Il fallait attendre la nuit pour s'infiltrer dans les différents endroits pour chaque équipe sur le terrain, pendant que Felicity s'occupe des systèmes informatiques pour apporter son soutien. Quant à Maggie et Jamie, Kate espéra tout simplement qu'elles ne fassent pas les folles ou les têtes brûlées sinon c'est elle qui va les gronder. Cacher dans la pénombre de la nuit, Kate observa le manoir avec des jumelles infrarouges en étant déjà séparé de Razorsharp. En bas, il y avait trois gardes qui surveillaient la porte principale et qui patrouillaient chacun leur tour de temps en temps. Rae ne devrait pas avoir du mal à les avoir surtout celui qui devait partir souvent tout seul, en tout cas, la rousse espérait que la brune penserait à cacher les corps pour éviter une alerte générale. Pour ce qui était du toit, il y avait deux sentinelles, un avec un sniper et un autre avec une AK-47, une arme totalement basique chez les mercenaires. La justicière devait s'occuper en premier des sentinelles pour que Rae puisse s'attaquer à ceux du bas, ça serait une meilleure façon d'agir. De toute façon, le but était de s'infiltrer dans le bâtiment de manière discrète. Foncer dans le tas, ça serait comme vouloir se suicider surtout avec l'armement qu'ils ont en leur possession. Autant faciliter la mission de Green Arrow et de Speedy, ils avaient besoin de temps pour évacuer les prisonniers.

« Rae, tu m'entends ? Je vais m'occuper de ceux qui sont sur le toit et ensuite, je te donnerai le signale pour que tu t'occupes de ceux qui sont en bas. Soit patiente, on doit être des fantômes. »

Ce manoir était très bien gardé et il allait falloir se la jouer à la Assassin's Creed pour pouvoir s'occuper des gardes. Le grappin allait être inutile pour le moment, il fallait éviter de faire du bruit sinon ça risquerait d'alerter les gardes et de foirer l'entrée par furtivité. Heureusement, Katherine avait l'habitude de ce genre de mission et elle n'allait pas échouer dès le début. S'avançant depuis les petites ruelles, elle faisait attention de ne pas se faire repérer. Par chance, les gardes ne se doutaient de rien et semblaient se la couler douce pour le moment. Apparemment, ils n'étaient pas habitués à subir des représailles de la part du gouvernement. Leur manque de sérieux allait être punitive pour eux, la jeune rousse se mit alors à grimper sur les parois du manoir avec aisance. Arrivant au bout, elle jeta un oeil et personne pour le moment, ils étaient loin et séparés. Batwoman avait de la chance et elle allait en profiter pour les neutraliser rapidement pour que Rae puisse bouger sauf si ce n'est pas déjà fait. Une connaissance par sa coéquipière, Kathy ne connaissait pas son tempérament et si elle était comme Betty, elle était déjà en train de neutraliser les gardes du bas. En tout cas, si c'était le cas, elle avait intérêt de ne pas faire d'erreur.

S'approchant furtivement vers l'une de ses cibles, elle attendit que l'autre au loin soit dos à eux pour choper la première sentinelle. Après deux minutes d'attente, le second se tournait pour regarder en bas, Batwoman en profita pour attraper et neutraliser rapidement sa proie. Le premier était alors inconscient et c'était au tour du deuxième, si peu de garde pour surveiller le manoir de l'extérieur, ils avaient trop confiance en eux. Le deuxième semble se mettre à pisser depuis le toit, pas très professionnel tout cela. Se mettant à se déplacer rapidement, Batwoman sauta sur lui et s'abattit telle une chauve-souris sur sa proie ayant baissé sa garde. Au sol, Kate frappa sa cible d'un puissant coup de poing et le mit hors d'état de nuire pendant un long moment. Gants renforcés pour plus d'impact dans les coups, être milliardaire et avoir un père militaire au grade de colonel, ça donnait énormément davantage. Maintenant, il fallait qu'elle trouve un endroit où passer pour s'infiltrer dans le manoir qui semblait assez grand. Avant cela, la jeune rousse allait devoir confirmer que le toit avait été sécurisé.

« Razorsharp, le toit est neutralisé, tu peux t'occuper du bas, je te fais confiance pour la réussite. Bon courage. »

Évidemment, Kate allait observer la scène depuis le toit pour voir ce que valait Rae en tant que coéquipière. De plus, si elle a le moindre problème, Batwoman sera toujours là pour lui porter un coup de main. Deux gardes à la porte d'entrée et un autre en train de patrouiller autour du manoir. Le premier garde à la porte avait un Stoner 63, un fusil d'assaut, le second avait un ACR et le dernier avait un fusil à pompe, un Remington 887. En tout cas, ils étaient très bien armés et Kathy préféra tout de même rester aux aguets pour protéger sa coéquipière tout en restant dans l'ombre.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Mer 18 Mai - 7:35
Rae attendait tranquillement que sa coéquipière sécurise le toit pour entrer elle-même en scène. Son oreillette se mit finalement à crépiter et Kate envoya le signal : il n'y avait plus personne sur le toit de la bâtisse pour entraver leur progression...

C'était une première bonne chose de faite !

La jeune femme, pour autant, n'avait pas chômé. Utilisant ses lunettes bidouillées et un simple logiciel de reconnaissance faciale, elle avait jeté un petit coup d’œil depuis sa planque sur les bonhommes de corvée de garde devant l'entrée principale. Croiser les données obtenues avec les fichiers de police qu'elle pouvait consulter depuis l'ordinateur qu'elle portait sur son avant-bras - son ordibras comme elle l'appelait - était un jeu d'enfants !

Daniel Thompson, 32 ans, déjà condamné pour vol (2 fois), violences (4 fois), violences conjugales (2 fois), alcoolémie au volant (18 fois) et violences sexuelles et / ou graves sur animaux domestiques (une seule fois), n'avait pas réellement un profil intéressant, du moins qui permettrait une approche directe. C'était lui qui avait le canon scié. Et il portait également sur sa tronche que ce n'était pas lui le couteau le plus affûté du tiroir !

Le type avec l'ACR ne put être identifié par les bases de données auxquelles Rae avait accès... Tant pis !

Restait le dernier... Joshua Guthrie, 25 ans, originaire du Kentucky et bien (et surtout défavorablement) connu des services de police : outre ce qui relève du pedigree habituel d'un délinquant violent (alcoolémies au volant, violences, rébellions, agressions sexuelles ...), le sieur Guthrie était connu pour tout un tas de délits aggravés... Il avait ainsi été condamné (et les avait purgé !) à 2 années d'emprisonnement alors qu'il était tout jeune majeur pour des violences en réunion à caractère raciste... En dehors de cette peine (la plus importante du lot), Guthrie s'était déjà distingué sur des affaires de tags racistes, de menaces de mort à caractère raciste, d'agression sexuelle à caractère raciste, de destructions de biens privés à caractère raciste, de vol à caractère raciste, ...

Lui, il n'était pas là que pour le fric (comme, peut-être, le type à l'ACR), ni parce qu'il habitait le coin (comme Thompson). Lui, il se cherchait une nouvelle virginité à Progressido !

Rae accéda ensuite aux fichiers de l'anti-gang et apprit que Guthrie avait un frère, Samuel, un peu plus âgé et qui attendait son tour dans le couloir de la mort dans une prison - pas loin d'Atlanta - pour un meurtre à caractère sataniste et raciste... Il aurait été membre d'une secte nazie paramilitaire lovecraftienne millénariste...

La jeune femme soupira avant de décrocher l'ordi-bras et de le ranger dans son sac à dos. Cette bande de tarés allait s'en prendre plein les dents dans quelques instants. Mais pour l'heure...

Elle vérifia sa tenue : elle avait sa paire de santiags aux pieds, des blue-jeans bien moulants, un gros ceinturon avec une croix de fer allemande dessus surmontée de l'inscription 88 pour montrer qu'elle était comme eux, une grosse nazie, un débardeur noir plutôt décolleté pour attirer le regard et un stetson à la noix sur la tête pour pas faire oublier qu'avant tout, elle était une bouseuse...

Rae se saisit de son gros sac qu'elle porta à la manière d'un baluchon et se dirigea, à découvert, vers les hommes de faction.

Elle leur sourit et lança tout de go :

"C'est bien toi, Joshua Guthrie ? Le p'tit frère de Sam ? 'Tain, tu lui ressembles grave !"

Rae posa son sac à ses pieds et ajouta :

"J'suis une ex, comme ton frère avant qu'il ne se fasse pincer, de l'Association "Barbarie Nazie" et j'ai appartenu, un temps, aux "Valkyries de R'lyeh"..."

Elle se mit au garde à vous et s'écria en tendant le bras pour faire le salut fasciste.

"Heil Chtulhu ftaghn !"

Puis reprenant une position normale, elle lança plus grave :

"Moi c'est Donna Jones, alias la Sorcière de Bavière, si tu vois qui je suis... Tu sais la hackeuse qui avait piraté le site de l'Alliance pour les Droits Civiques, il y a quelques années ?"

Razor avait, au préalable laissé des traces sur le net, attestant de l'ensemble de ses prétendus "exploits".

Elle conclut :

"Vu les guns que vous vous trimballez, j'imagine que je suis à la bonne adresse ici. Le Darkweb fourmille d'informations sur cette petite ville et je pense que c'est un endroit parfait pour moi pour me faire oublier du FBI et trouver un taf' dans mes cordes"

Elle avait, effectivement, laissé sur le site du FBI une fiche de recherche avec sa tronche et son faux nom pour, notamment, piratage informatique et participation à un complot raciste.

"Alors, je dois voir qui pour poser mon CV ?"

*
*  *

Batwoman remarqua depuis le toit, un vasistas entrouvert et suffisamment grand pour la laisser passer, donnant sur les toilettes des hommes...

... un type en costume complet (cagoule pointue comprise !) du Ku Klux Klan était en train de se servir des urinoirs, tout en chantant une petite chanson raciste. Au ton de sa voix, l'homme s'approchait de ce qui pouvait ressembler à une extase semi-divine !

Batwoman remarqua de même que l'homme avait posé sur le lavabo le fusil qu'il devait porter le reste du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 17:20
Mission Impossible !
Je suis infiltré à l'intérieur !


En haut du toit, la jeune justicière avait sécurisé le toit en assommant les gardes et permettant à Rae d'y aller sans se faire sniper. Certains de son équipe n'allaient peut-être pas hésiter à tuer pour réussir la mission et d'éviter de se faire tuer dessus. Cependant, Batwoman suivait la règle d'or du Batman, c'était celle de ne pas tuer qui ce soit. Une obstination pour cette règle assez légendaire même si elle avait menacé Abbott et ses congénères de tous les tuer s'ils s'approchaient de trop près sa famille. Les autres Outlaws faisaient ce qu'ils voulaient tant qu'ils n'imposaient pas ce style de choix à la rouquine. De toute façon, Maggie était au courant du style de justicière dont était sa femme même si Kate agissait comme un soldat. Par contre, elle ne connaissait pas Rae et elle aimerait la voir en action, connaître sa méthode d'approche et d'infiltration. Pour Kate s'était la furtivité et un truc à la Splinter Cell, mais pour la brune, c'était bien différent. En haut du tout et cacher dans l'ombre d'une tour en brique, la rousse observa attentivement sa coéquipière. En cas de soucis, elle interviendrait ou elle en profiterait de voir une ouverture pour se faufiler dans le manoir.

Batwoman pouvait voir que Rae s'avançait sans crainte vers les gardes de la porte du manoir, elle n'avait pas froid aux yeux. Il était intéressant de connaître la suite des événements et comment les mercenaires allaient réagir face à l'arrivée de la brune. Apparemment, elle semblait avoir pris le temps de vérifier les noms et le passé de chacun d'entre eux. Razorsharp devait disposer d'un objet comme une tablette pour chercher des informations sur eux. Elle avait dû le faire pendant que Kate sécurisait le toit du manoir, c'était plutôt évident et une bonne idée venant de la Outlaws. La rousse restait calmement cacher tout en écoutant leur conversation des plus tranquillement, elle n'avait pas besoin d'intervenir. Rien qu'en l'écoutant, Rae semblait savoir quoi faire précisément et Kathy avait le sourire d'afficher sur son visage, bien contente d'avoir une telle coéquipière. Cette fille était plutôt douée, bonne actrice et amusante, Mags avait bien fait de la mettre dans son équipe. Cependant, les yeux de la rouquine semblaient se poser sur le vasistas, assez grande pour qu'elle passe. Batwoman allait en profiter pour s'y introduire pendant que Rae semble s'amuser avec sa nouvelle identité. Toilette des garçons ? Un membre du Ku Klux Klan en train de pisser tout en chantant une petite chanson raciste.

Observant rapidement, il semblait être seul et son fusil d'assaut était contre le lavabo, cela allait être bien pratique pour le combattre sans trop de soucis. La justicière s'infiltra dans les toilettes de façon discrète sans faire de bruit, il était trop occupé à pisser et à chanter pour se préoccuper des moindres petits bruits. Ses soldats étaient trop imprudents en se sentant intouchable qu'ils avaient délaissé leur sécurité et baisser la garde. Arrivant derrière le cagoulé raciste, elle lui fit la prise du sommeil avant de l'enfermer dans l'une des cabines pour que personne s'en aperçoit en y rentrant. Ça dépassait, ça ressemblait à ça un pénis ? Dégoûtant, Kate était bien content d'être lesbienne et d'avoir Maggie comme femme. Inutile de perdre du temps avec ce genre de futilité, Batwoman tenta de se déplacer sans se faire remarquer en allant à l'étage supérieure. Le manoir était grand et il y avait quatre étages, bordel, on pourrait croire que c'était un hôtel ce bazar.

« Rae, je suis entrée et crois-moi, je ne supporte pas les pénis des hommes, c'est dégoûtant. Bref, dépêche-toi d'entrée, je suis à l'étage des chambres. »

À l'extérieur, les soldats étaient un peu méfiant vis-à-vis de la femme, mais elle était plutôt mignonne. Ils étaient pressée de la voir sous la douche ou nue dans les vestiaires, de plus, elle semblait avoir un petit CV bien sympatoche. Joshua allait s'en occuper personnellement en mettant son coéquipier de côté pour qu'il reprenne la surveillance de la porte. Il la salua et la regarda de bas en haut avant d'afficher un léger sourire.

« Tu as beaucoup de charme pour une pirate informatique, gamine. Ne sois pas trop excité à l'idée de faire partie du groupe. Donna Jones alias la Sorcière de Bavière, je ne connais pas, désolé. Mais, je suis sûr que le commandant va vérifier tes dires. » Il s'approche et touche le postérieur de Rae en ricanant. « Bien sûr, ça peut être moins administratif, si tu vois ce que je veux dire ? »

L'autre garde se mit à ricaner et sortit un cigare pour fumer. Apparemment, Joshua savait exactement ce qu'il voulait et c'était inutile d'expliquer à Donna à ce qu'il pouvait bien penser à ce moment-là. L'autre garde s'amena, après tout, il n'y avait jamais d'attaque sérieuse qui allait jusqu'au manoir, il fallait bien que les deux hommes s'occupent de leur soirée. Une belle brune très sexy, c'était tout ce qu'il fallait pour que les deux mercenaires puissent prendre du bon temps. Qu'allait-elle pouvait bien faire contre eux ? Batwoman était à l'intérieur et elle avait exigé sa présence pour aller botter le cul des chefs.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Mar 24 Mai - 22:24
Pendant que dans son oreillette, Batwoman faisait des commentaires sur le kiki des mecs, Rae essayait de trouver un truc intelligent à dire pour éviter de se faire trouer la peau.

"Ouais, mais moi je veux voir le Commandant ! J'ai rien à cacher !" lança Rae, sure d'elle. Et pour cause : elle avait bidonné suffisamment le réseau pour que la fictive "Sorcière de Bavière" soit crédible pour quiconque irait surfer sur le Darkweb.

Elle toisa Joshua, un sourire mauvais sur les lèvres.

"Mais bon, si t'es un bonhomme comme ton frère, on pourra s'acoquiner toi et moi, tout à l'heure... Mais je veux d'abord voir ton chef..."

Plus il la prendrait pour ce qu'elle n'était pas, mieux ça marcherait pour elle ! Elle demanda, néanmoins :

"Ton Boss, j'ai besoin de savoir quoi sur lui ? J'veux dire... Il est plutôt national-socialiste ? Paganiste raciste ? Conspirationniste suprématiste ? Sataniste essentialiste ?"

Parce que bon, vu les pedigrees des uns et des autres, il semblerait que Progressido soit la ville où les racistes de tout poil viennent... pour y mourir ou du moins s'y planquer du FBI !

Et c'est à ce moment que les lumières furent coupées.

Rae pensa immédiatement à une bidouille made in Felicity : cette fille était fortiche ! Il faudrait peut être qu'un jour elle la laisse jouer avec ses CONSTRUCTS... Sous ses airs de bourgeoise coincée, elle semblait savoir faire couiner une bécane en y pianotant sur le clavier !

Pour éviter d'avoir l'air trop suspecte, Rae sortit un briquet de sa poche et l'alluma devant sa tronche, avant de commenter :

"Bordel, les mecs, il se passe quoi là ? Faudrait peut-être aller voir le Boss, là, non ?"

*
*  *

Rae ne répondit pas dans l'oreillette. Tout ce que Batwoman pouvait y entendre c'était les bribes de conversation qu'elle échangeait avec les nazis de l'entrée. On y parlait très distinctement d'un Commandant qu'il fallait aller voir...

... sortant des toilettes furtivement, Kate déboucha sur un couloir artistiquement décoré : un tapis ancien était déroulé au sol, tout le long du couloir... Aux murs des tableaux représentant un type à l'air sérieux...

... Nathan Bedford Forrest, général sudiste, premier grand sorcier du Ku Klux Klan...

Visiblement, le maître des lieux est un fan.

Nul garde n'était présent dans le couloir mais une porte finit par s'ouvrir.


Une jeune fille en costume en sortit. Elle observa, incrédule, Batwoman et lança, avec un grand sourire :

"Salut ! Moi c'est Mayflower ! C'est cool que tu sois là... Je trouve qu'il y a beaucoup de gens un peu bizarres, ici. Et bon, je veux bien assurer la sécurité des installations contre les criminels mais... Etre soutenue par une héroïne qui ne porte pas une cagoule pointue, c'est plutôt une bonne idée"

Le ton était amical et la jeune fille semblait sympathique.

"J'ai déjà vu ton costume : t'es Batwoman, c'est ça ? C'est cool... Je savais pas que tu étais patriote, comme nous tous ici ! Mais dis moi... Tu crois bien en Dieu, hein ? Tu n'adores pas Satan comme certains des types qui sont présents ici ?"

... et finalement les plombs sautèrent et le hall fut plongé dans l'obscurité la plus absolue.

Mayflower poussa un petit cri et se blottit dans les bras de Batwoman.

"Fichues satanistes ! Ils ont encore fait sauter les plombs ! Je les déteste eux et leurs messes noires. En plus c'est un coup à affoler les esclaves !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 16:06
Qui est cette femme ?
Mayflower ? Bizarre !


Les toilettes des hommes, Kate évitera d'y traîner à l'avenir surtout pour voir une chose dégoûtante. La rousse s'était sentie obligée de le dire à Rae, partage son avis sur ça, c'était tout de même drôle. Cependant, elle était en mission et cette mission était risquée donc la justicière devrait éviter de manquer de sérieux. Plus tard, elle devrait parler avec Maggie pour recruter Bette alias Hawkfire, cela pourrait l'aider à devenir plus forte et mature. Betty était forte presque autant qu'une Batgirl ou Spoiler, mais elle apprendra davantage dans ce genre de mission et aux côtés de justiciers confirmer que parmi des gosses chez les titans. En plus, ça pourrait permettre à Katherine de la surveiller et de travailler avec elle, maintenant qu'elle se laissait porter par le travail d'équipe. Batwoman a toujours voulu mettre Hawkfire de côté, de peur, de la perdre à nouveau, mais il était clair que son entraînement avec Jacob l'avait rendu plus performante qu'avant. Rae devait être du même âge qu'elle, faudrait que la milliardaire prenne du temps pour faire connaissance avec son actuelle coéquipière. En pensant à Razorsharp, Kate espérait qu'elle n'avait pas trop de soucis à l'entrée sinon elle fera demi-tour pour lui venir en aide.

Aucune réponse de la part de Rae, elle n'était sans doute trop occupée pour lui répondre, mais la rousse lui laissa cinq minutes avant de faire demi-tour et intervenir. Batwoman ne pouvait entendre que des brides de conversations entre Razorsharp et les mercenaires. En tout cas, si la brune arrivait à les bluffer, elle aurait la chance de se diriger vers le commandant. Sortant des toilettes, elle remarqua que le décor était plutôt original, mais il n'avait pas grand monde dans les environs. Kate avait pas mal de chance, du coup, elle va en profiter pour se faufiler vers la salle des têtes pensantes. Des tableaux de Nathan Bedford Forrest, un général sudiste et grand sorcier du Ku Klux Klan, de très grands fans apparemment, c'était bien triste de voir cela. Soudain, une porte s'ouvrit et une jeune femme aux cheveux argentés en sortie. La jeune fille portait un costume, une super-vilaine ? Une super-héroine ? Peu importe qui s'était la rousse allait devoir ne pas baisser sa garde devant elle. La fille ne semblait pas chercher à affronter la Gothamite, elle l'observa et sourit avant de lui adresser la parole. Elle se présenta comme étant Mayflower, Batwoman ne la connaissait pas du tout. Elle était là pour assurer la sécurité des installations contre les criminels, là-dessus, Kate avait du mal à la comprendre.

« Tu sembles bien gentille comme fille, je vais essayer de croire que tu te fais manipuler par le chef de ces lieux. »

Mayflower semblait être gentille et sympathique, sa voix était douce et après l'avoir observé, elle ne semblait pas avoir le profil d'une méchante. Cependant, Kate habitait à Gotham et elle avait énormément d'expérience en tant que justicière, elle ne prêtait pas sa confiance si aisément. La voilà en train de parler à nouveau, elle semblait connaître la rousse comme étant Batwoman. L'argentée semblait avoir déjà vu son costume quelque part, mais cela importait peu. Patriote ? Croire en Dieu . Évidemment qu'elle n’idolâtrait pas Satan. C'était difficile pour la rouquine de connaître les réelles intentions de May à propos des types dans ce village ou vis-à-vis de Batwoman. La jeune femme ne devait pas se laisser leurrer par l'image simplette que semblait donner cette fille. Cependant, même en essayant de la prendre aux sérieuses, Katherine avait du mal à la cerner et à la considérer comme une ennemie tant qu'elle n'a pas encore cherché à lui faire du mal. Du coup, ça serait plus simple de lui parler ailleurs que dans ce couloir et d'en savoir un peu plus sur cette Mayflower avant de reprendre la mission.

« Je suis une patriote, mais loin d'être comme vous, ceci dit. Je crois en Dieu, je suis assez croyante, mais disons que je perds un peu la foi en ce moment en voyant certaines choses. Cependant, je ne vais pas étaler des choses sur moi...»

Les plombs semblaient avoir disjoncté, il faisait noir dans le manoir et elle se demandait ce qui s'était plutôt bien passé. La rousse sentit quelqu'un se blottir contre elle, c'était Mayflower qui semblait avoir peur du noir. Sur le coup, Kate se sentait un peu mal à l'aise et elle ne savait pas quoi faire exactement. En tout cas, si elle avait voulu poignarder Kate, May aurait eu une bonne occasion de le faire. Par contre quelque chose avait interpellé la rousse, May avait parlé d'esclave, peut-être ceux dans l'entrepôt où devait aller Green Arrow et Speedy. Sur le coup, elle ne faisait pas trop attention à propos de cela, mais il fallait bien s'intéresser pour mieux la questionner. La justicière ouvrit une porte et ça semblait être une chambre, il n'y avait personne. Kathy y emmena Mayflower à l'intérieur et la fit s'asseoir sur le lit. La Gothamite s'accroupit en face d'elle et d'un ton amical, elle s'adressa à la fille aux cheveux argent.

« Tu seras en sécurité ici, Mayflower. Maintenant, dis-moi ce que tu fais dans ce manoir exactement ? Où est celui qui dirige tout le monde dans cette ville ? Et qui sont ses soi-disant esclave ? Je suis là pour t'aider, je ne te ferai aucun mal, d'accord ? »

Kate posa ses mains sur celle de May et la fixa droit dans les yeux.

*****

À l'extérieur, le garde commençait vraiment à apprécier la beauté de Rae, mais ses questions étaient d'un ennui pour lui. Cependant, il ne chercherait pas à se montrer trop violent vis-à-vis d'elle-même si son pote était là pour l'aider à la violer si ça lui chantait. Donna voulait absolument rencontrer leur chef, le commandant enfin le Big Boss pour devenir l'un d'entre eux. Or, cela n'allait pas être facile pour la petite brune d'entrer dans leur groupe de mercenaires. Elle avait certes rien à cacher, mais tout le monde avait toujours des petits secrets à ne pas vouloir divulguer à qui ce soi. Joshua appréciait les petites fesses de la brunette et sa main ne quittait pas l'emplacement de la fesse gauche de l'hackeuse. Pourtant, elle ne disait pas non pour s'envoyer en l'air avec lui, mais la jeune femme voulait tout simplement rencontrer le boss avant de le faire. Ce n'était pas un réel problème et la voilà en train de poser ses questions, encore une fois même si cette fois-ci, c'était sur le patron. Joshua lui répondit avec un léger sourire.

« Tu sais, je ne connais pas trop le patron ni même l'autre gros bêta derrière moi. Disons que le boss ne se montre presque pas, on nous a tout simplement engagé et on reçoit notre paye à la fin du mois. Je dirais que le boss est un peu raciste et très militaire enfin tu le découvriras par toi-même si tu as la chance de voir le commandant en personne. »

Soudain, les plombs ont sauté et c'était le noir total, c'était plutôt étrange, car d'habitude, ça n'arrivait jamais ce genre de problème. La gamine alluma son briquet pour éclairer un peu et elle demanda ce qu'il pouvait bien se passer, une attaque ennemie ? Impossible, ils n'auront pas été capable d'arriver jusqu'ici. Joshua regarda son coéquipier et lui demanda d'aller directement au générateur voir ce qu'il se passe là-bas. Ensuite, il se tourna vers Donna.

« Suis-moi, gamine ! On rentre à l'intérieur, c'est plus prudent. Pour le boss ne t'en fait pas, tu iras le voir quand ça sera éclairer de nouveau. »

***

Dans une salle et dans le noir, deux ombres se trouvait assis sur un fauteuil et les têtes pensantes se tournèrent vers eux pour leur parler de cette situation. Pour eux, ce n'était pas normal et que l'ennemi avait passé à l'attaque.

« Que se passe-t-il ? On vous a payé pour assurer notre protection, j'espère qu'on ne va pas le regretter !! » Répondit l'une des têtes pensantes

L'une des deux ombres répondit. « Alors rester assis et attendez, ce n'est qu'une question de temps. On va s'occuper de ses intrus très rapidement. Après tout, mon père finance une partie de votre secte stupide donc soyez plus respectueux, bande de larve. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 22:09
Mayflower ne comprit pas ni les paroles, ni le comportement de Batwoman. Elle le fit savoir alors que l'héroïne l'avait amenée jusque dans une chambre, jusque dans un lit...

"Je suis là pour assurer la sécurité du Commandant, tout simplement. Pour m'assurer qu'il aille bien et que ses invités n'aient pas de problèmes. Voilà tout" lança-t-elle avec son accent un peu traînant.

Elle plongea son regard dans celui de l'héroïne.

"Quel soit-disant esclaves ? Ce sont des esclaves c'est tout. Il n'y a pas de soit-disant esclaves, ici. A Progressido, nous ne faisons pas dans la demi-mesure, voilà tout. Les primitifs ont leur utilité : ils travaillent, ils devraient être reconnaissants..."

Puis, May sourit à son interlocutrice, en lui précisant :

"Bah, peut-être que tu n'es pas trop dans ce trip, il est vrai. Peut-être même que tu n'as jamais été propriétaire d'un être humain... Mais si tu n'es pas une Sudiste Nostalgique Radicale, à quelle branche tu appartiens alors ?"

Elle parut réfléchir et ferma à moitié les yeux, concentrée qu'elle était sur sa devinette.

"Voyons voir, tu crois en Dieu... Donc tu n'es pas une sataniste lovecraftienne ou une paganiste nazie... Hum... Chrétienne fondamentaliste nationaliste, alors ? C'est ça ? Tu es pour le Droit du Sol avant celui du Sang ? Pour un pan-américanisme mondial ?"

Ce que disait Mayflower n'avait guère de sens... La jeune femme paraissait bien secouée, à vrai dire... Elle répondit néanmoins à une véritable question :

"Si tu veux, je t'amène au bras droit du Commandant... Pas au Commandant lui-même, car il me fout la trouille, mais à son bras droit. Ça, je veux bien..."

Elle sourit, puis interrogea Kate :

"Rassure moi, tu n'es pas... Euh..."

Elle se mordit les lèvres avant de conclure :

"Une invertie, je veux dire ?"

*
*  *

Rae suivit Joshua dans le noir. Seul l'objectif comptait. Le néo-nazi était un peu trop familier à son goût et, en plus, semblait n'attendre d'elle qu'une seule chose : qu'ensemble, il fasse craquer le sommier.

Bien sur, et ça Joshua l'ignorait, ça n'arriverait jamais. A la place, elle le rouerait de coups et l'attacherait au premier truc venu, avant qu'il n'ait eu le temps d'aller plus loin. Puis,, les flics l'enchristeraient et il finirait - vraisemblablement - sur la chaise électrique.

En attendant, Rae suivait dans le noir : il y avait d'abord un objectif et ce n'étaient pas les mains baladeuses de l'autre porc raciste qui allaient la détourner de sa mission.

Une fois qu'elle aurait en visuel le chef, là elle pourrait filer des gnons : dans l'attente, elle continuerait à se la jouer intéressée par les propositions du sieur Guthrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 21:09
Les ombres bougent !
Tu parles trop, May !


Infiltration légèrement corrompu, Batwoman qui appréciait ses moments et elle était plutôt incorrigible dans ce domaine, elle avait été repéré. Une fille aux cheveux argentés s'était montré à elle et s'était même présenté sous l'identité de Mayflower, il était difficile de savoir si c'était une ennemie ou pas. La rousse sentait qu'elle n'était pas menaçante sur sa première impression, mais ses paroles étaient mauvaises surtout en parlant d'esclaves. Elle semblait naïve, ceci dit, la justicière allait faire attention à ne pas baisser sa garde et tenter d'obtenir des informations. Pour le moment, May ne semblait pas menaçante, c'était rassurant sur le moment, car aucune idée si elle était une métahumaine ou une simple humaine comme elle. Les plombs avaient disjoncté et s'étaient sans doute le boulot de Felicity afin de gagner du temps ou de mieux passer inaperçu. C'était un bon divertissement pour tous les Outlaws. La rousse emmena la Flower dans une chambre, c'était stupide de discuter au milieu d'un couloir. Cela lui évitera de se faire tirer dessus ou même se faire repérer si elle devait endormir la fille avec une piqûre d'une seringue.

Après s'être posé, la rousse posa quelques questions à l'individu aux cheveux gris et là, c'était le moment d'obtenir des informations pour la suite des opérations. En tout cas, d'un autre côté, Batwoman espérait que Rae n'avait pas trop de difficulté, car elle avait du mal à l'entendre parler avec les communicateurs. Il y avait quelques parasites surtout depuis quelques minutes, c'était légèrement inquiétant et suspect. Kate ne lui répondit plus ni même l'interrompu non plus sauf en cas de question. Elle ? Elle s'occupait de la sécurité du commandant ? L'habille ne faisait vraiment pas le moine. Soi elle devait se faire passer pour une fille naïve et son jeu d'acteur était impressionnant, soit elle l'était vraiment et là, ce commandant devrait être vraiment inconscient. May était mignonne, mais sa façon de parler des êtres humains était d'une puérilité une plus accablante et elle méritait bien des claques ainsi qu'un cours sur certaines choses de la vie. Une branche ? Amusante comme question, Kate lui répondit.

« Je n'appartiens à aucune branche, car ça m'ait totalement égale. »

Une réponse qui méritait d'être simple et clair, pourtant, elle ne semblait pas comprendre. Mayflower posait vraiment trop de questions et elle en devenait presque agaçante, elle méritait des soins psychologiques pour s'adapter au monde d'aujourd'hui. La pauvre, elle se croyait encore à l'époque des esclaves et compagnie, avant l'abolition de l'esclave. Sur ce coup, Batwoman avait vraiment envie de l'assommer et de l'apporter à Maggie pour l'emmener à Arkham. Pour les questions, la rouquine répondit simplement d'un soupire et n'osa même pas y répondre tellement que c'était chiant. Par contre, elle eut tout de même l'intelligent et la lucidité de lui répondre correctement sans trop en faire. May voulait l'emmener vers le bras droit du commandant afin de le rencontrer, car le commandant en lui-même était effrayant à voir. Un sourire s'afficha sur le visage de Kate et cela voulait dire que oui. Cependant quelque chose semblait intriguer la fille aux cheveux argentée, elle voulait savoir si Kate était attirée par les femmes, sexuellement parlant.

« Je suis bel et bien attiré par les femmes, est-ce un crime ? Pourtant, je te trouve attirante comme fille. Je préférerai passer du bon temps avec toi avant d'aller voir ce bras-droit. Mais tu peux me dire où se trouve ces deux personnes ? Je suis curieuse. » Dit-elle en allant caressant le visage May.

Kate voulait tenter une approche plus discrète vis-à-vis de Mayflower et à ses habitudes. La jeune fille semblait être intéressée par le fait si Kate était lesbienne ou pas, peut-être était-elle attirée par la rousse ? Qui sait, Batwoman pourrait bien profiter de cela pour obtenir des réponses à sa question. La rousse s'avança sur May pour se blottir contre elle, tout en la fixant dans les yeux et toujours sur ses gardes évidemment.

****

Pendant ce temps-là, Joshua était en compagnie de Rae et de son collègue. Les deux hommes avaient accompagné Rae à l'intérieur du manoir, ils ne savaient pas ce qui se passait avec la lumière. C'était vraiment très étrange, ils avaient leur arme et restaient proches de la Outlaws sans savoir que c'était une ennemie qu'ils avaient emmenée à l'intérieur de leur quartier général. Soudain, il y avait une certaine fraîcheur désagréable et de loin d'être rassurant, si elle était présente, ça voulait dire que les choses allaient bouger. Joshua regarda autour de lui, mais il ne vit rien de spécial, peut-être qu'elle était ailleurs, se baladant dans les couloirs en étant attirée par autre chose. Il lâcha un soupire et regarda Rae enfin Donna pour lui, peut-être que la nouvelle voulait des réponses à propos de sa demande pour voir le commandant. Le mercenaire demanda à son coéquipier de sécuriser l'entrée, ça pouvait être un piège pour les distraire. Cependant, impossible d'activer les alarmants, il n'y avait plus de courant pour les utiliser. Leur allié n'allait pas être prévenu en cas de problème même en ayant les deux ex-Secrets Six de leur côté pour être un moyen de pression.

« Bon Donna, tu vas sans doute rencontrer le commandant, mais fais gaffe à toi. Le boss est loin d'être aussi sympathique que moi et il n'hésitera pas à t'égorger vif si tu fais la maline comme tu le fais depuis le début. » Il regarda son pote. « Surveille l'entrée, j'accompagne Donna voir le patron à l'étage. »

« Qui t'a permis de te permettre d'accompagner une inconnue voir le patron, stupide mâle ? » Dit une voix glaciale et sévère. Sortant de l'ombre, une femme se dévoila aux trois personnes dans le hall.


Joshua regarda en haut des escaliers et vit l'une des gardes du corps des chef pensante, Jeannette la Banshee blanche aux cris perçantes comme Black Canary. Il trembla de peur et il ne savait pas quoi dire face à l'apparition soudaine de la femme qui semblait les regarder avec beaucoup de froideur.

« Miss Jeannette, ne vous méprenez pas, Donna Jones veut nous rejoindre et disons qu'elle a de quoi nous aider, c'est la Sorcière de Bavière et elle veut rencontrer le comman---argh !! »

Joshua n'avait pas eu le temps de finir sa phrase que Jeannette lui avait lancé un couteau dans la tête. Elle n'avait pas de patience, la criminelle qui avait déjà affronté Wonder Woman trouver l'homme stupide et méprisable. Pour elle, il avait agi en écoutant son sexe au lieu d'utiliser pour une fois son cerveau. Franchement, les mercenaires n'étaient pas réellement fiable et ils étaient inutile. Jeannette regarda l'autre homme et lui donna un autre d'un ton sec.

« Et mon gros, va vérifier les disjonctés dans la salle du générateur et fais en sorte qu'il y a de la lumière dans cinq minutes, les grosses têtes flippent donc magne-toi. Je m'occupe de cette étrangère. » Dit-elle en regardant froidement Rae.

« Bi...Bien mademoiselle ! » Il partit aussitôt.

Elle descendit tranquillement les escaliers tout en restant à une distance raisonnable de Rae, elle ne la connaissait pas et elle n'avait jamais entendu parler d'une Sorcière de Bavière. Cela était trop suspect, une coupure de courant et une nouvelle tête à ce moment-là, sa coéquipière avait besoin raison de lui avoir demandé d'aller vérifier ce qui se passait. Cette Donna était sans doute une ennemie et elle allait obtenir des réponses très rapidement.

« Donna, c'est ça ? Dis-moi, quelles sont tes véritables intentions ? Et combien êtes-vous dans Progressido ? » La femme suça une sucette tout en la regardant. « J'me demande pourquoi ils ont recrutés cette Mayflower si elle est incapable de faire son boulot. » Se disait-elle.

Voyons voir si cette Donna allait dire des propos cohérents et si elle était sage, sinon Jeannette allait se montrer sans pitié pour cette gamine.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Mar 7 Juin - 19:15
Mayflower parut troublée quand Kate lui caressa la joue puis qu'elle lui fit un gros câlin.

"Je... Je..."

Elle bégayait et rougissait. Finalement, elle repoussa Batwoman des deux mains et trancha dans le vif :

"C'est mal ! Les Pères Pèlerins t'auraient brûlée vive pour un truc pareil ! Je veux dire... Une femme avec une autre femme ? C'est comme si, tu voulais manger et que t'avais pris deux petites cuillères ! Pour... couper ton steak, ça sera pas possible ! C'est... Logique, en fait !"

May se rendait compte elle-même de l'inanité de son propos. Elle voulut néanmoins enfoncer le clou :

"Et puis... C'est pas enseigné dans la Bible ! Dans la Bible, il est dit que l'homme prendra une femme et quittera ses père et mère pour prospérer et se multiplier ! Il..."

Elle déglutit bizarrement en plongeant ses yeux dans le regard de Kate. Derrière elle, dans un pot de fleur, une rose un peu palichonne se raviva et ouvrit ses pétales.

"Mais en même temps..."

May se mordit la lèvre.

"En même temps, les garçons dans le QG passent beaucoup de temps ensemble sous la douche. J'veux dire... C'est pas comme si on se mariait, ça ça serait positivement diabolique ! Je veux dire... Il n'y a..."

Il était évident que la jeune femme était au bord du bug cérébral. Encore une pensée impie de plus et elle allait faire un AVC fatal.

May baissa les yeux et rougit encore un peu plus... Elle était maintenant pivoine.

"C'est comme au camp d'été de l'Alliance Raciste, quand j'avais partagé ma tente avec une fille, membre des Valkyries de R'lyeh, et qu'elle avait prétendu que pour invoquer les Grands Anciens, il fallait se mettre toute nue dans son lit..."

La jeune femme s'assit, l'air perplexe et perdue.

"Tu... Tu crois que ce qu'on va faire, c'est pas mal ? Je veux dire... J'irai pas en Enfer pour ça ou on dira pas que je suis homo ?"

A ce moment là, la porte s'ouvrit sur un grand type tenant dans une main un colt, dans l'autre une lampe torche.


"Shérif Root !" s'écria May, quand même franchement gênée, en se levant. "C'est Batwoman, elle veut nous rejoindre ! Batwoman... C'est le Commandant en Second !"

Le Shérif de Progressido observa avec attention l'héroïne puis cracha au sol avant de lâcher à l'attention de May :

"Fichue grognasse, on peut rien te confier"

Puis reportant son attention sur Kate, il ajouta en la braquant avec son fusil :

"Qui t'es toi ? T'es avec nous ou t'es avec les singes du FBI ?"

Et il n'y avait nulle trace d'humour dans le son de sa voix...

*
**

Rae constata que la nouvelle arrivante ne rigolait pas en jetant un œil désolé sur le corps de Joshua. Ladite Jeannette avait une affinité avec les couteaux et le malheureux raciste venait de l'apprendre à ses dépens... Tant pis ! C'était trop facile pour être honnête à vrai dire...

La jeune femme se crispa : elle s'apprêtait à faire apparaître ses lames et à défendre sa vie quand... elle eut une idée.

Razor ricana et lança :

"Je suis quand même arrivée jusqu'ici, non ?"

Elle jeta un regard sur Joshua et comprit qu'ici les paroles maladroites se payaient comptant. Razor reporta son attention sur la tueuse.

"Je suis ici à Progressido pour vous rejoindre, ça c'est vrai. Je suis tombée en prison après un dernier coup en tant que Sorcière de Bavière. Après oui, je suis une agente gouvernementale. J'ai été recrutée dans le cadre d'un deal : j'aide les flics et je sors de taule. Et la taule, j'y retournerai jamais. Jusqu'à présent, je n'ai pas réussi à leur fausser compagnie et je profite de cette opération pour me faire la malle..."

Batwoman qui devait tout entendre dans son oreillette risquait d'avoir une crise cardiaque mais elle ne pouvait rien lui dire : elle jouait sa vie, présentement, et la seule chance d'accomplir la mission était de s'approcher au plus proche du chef... Et c'est ce qu'elle allait faire, coûte que coûte !

"Ma spécialité est le hackage. Mais les lumières et l'attaque virale contre votre réseau ne sont pas de mon fait. Mais je peux la contrer... Vos informaticiens n'ont aucune chance contre l'informagicienne qui est derrière le clavier gouvernemental. Moi seule peut accomplir cette prouesse, rétablir l'électricité et éviter que vous finissiez tous au cimetière avant la fin de soirée"

Elle espérait juste que son numéro ferait son effet. Elle...

"Je ne connais pas la localisation des autres agents mais si je peux accéder depuis un poste au réseau gouvernemental, je vous filerai nos positions exactes pour que vous puissiez les éliminer"

Gros coup de bluff. Razor allait bientôt savoir si elle était la meilleure joueuse de poker de l'univers ou un cadavre de plus sur la longue route de la haine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 17:24
Silver Banshee
Attrape moi si tu peux, Shérif !


Un seul moyen d'essayer de la faire parler, c'était de tenter de la séduire et pour cela, Kate allait devoir se livrer à May. Évidemment, la rousse manquait un peu d'expertise dans la drague, être marié l'empêchait de faire ce genre de chose normalement. Maggie n'allait pas être contente si elle apprenait ce que faisait sa femme avec une inconnue, une criminelle en plus. Batman aurait désapprouvé aussi en trouvant cela trop risquait, Jacob n'aurait pas accepté enfin en gros, seule Kate aurait approuvé ce qu'elle faisait. De toute façon, la rouquine ne voulait pas faire de mal à Mayflower qui était avant tout trop adorable et bien naïve, mais surtout influençable à cause de sa bible à la noix. Ce n'était pas bien et elle ira à la synagogue pour se repentir de ce juron envers un livre de foi. Cette fille n'était pas dangereuse, elle ne semblait pas être quelqu'un mauvais ni même avec de mauvaises intentions, il fallait juste quelqu'un pour l'aider. Si cette mission réussissait, la belle Kane prendrait l'initiative de la prendre sous son aile et de la rééduquer pour devenir quelqu'un de stable. Exactement, la justicière était vraiment motivé à faire cela et de sauver l'âme de cette pauvre fille qui méritait une vie bien meilleure.

Mayflower semblait gêner par cette étreinte humaine entre deux femmes, Kate ne l'était pas au vu de son orientation sexuelle. Même étant mariée à Maggie, la rousse ne se gênait pas pour enlacer une fille, mais jamais elle n'avait derrière pensée indécente. Là, Batwoman cherchait juste à la mettre en confiance et de l'avoir comme allié ou mieux, comme amie, May était plutôt sympathique comme fille. Il était difficile de l'apercevoir comme chef de la sécurité du manoir, c'était tout simplement une blague que quelqu'un lui avait faite. Rae semblait être très occupé et inquiétant en dévoilant l'opération des Outlaws. Une chose est sûre, elle était devenue une traîtresse ou elle avait intérêt à avoir une excellente raison pour dévoiler tout ceci. Soudain, Kate se fit repousser par Mayflower et la voilà en train de baratiner sur la Bible et d'autres trucs qui la rendaient si naïve. Katherine ne disait rien et l'écoutait attentivement afin de bien la contrer sur ses propos, cette fille était extrêmement croyante, mais sa vision de Dieu semblait être mal compris surtout lorsqu'on dit qu'un esclave s'était bien.

« J'admire ton obsession pour les paroles de Dieu, May. Cependant, croire qu'avoir un esclave, c'est bien, ce n'est pas très catholique. Tu devrais relire ta bible ou plutôt la vraie bible que je t'achèterai bien, car si c'est eux qui te l'ont fait lire alors tu es tombé sur tes croyants du diable et il te manipule depuis longtemps. »

Malgré ses propos sur Dieu et l'homosexualité, Mayflower semblait être plutôt indécise sur ce sujet. La pauvre, Kate avait mit un doute sur sa sexualité et cela semblait vraiment la perturber, mais c'était déjà un bon début. Batwoman avait réussi à déstabiliser la jeune fille aux cheveux argentés, il fallait qu'elle puisse continuer de la sorte pendant un moment avant qu'elle lui délivre tout. May se confia à Kate sur ce qu'elle voyait et ce qu'elle avait vécu, rien de bien intéressant par rapport à la mission. Les garçons aimaient ramasser la savonnette, c'était leur souci, pas le sien. Mayflower avait dû se mettre toute nue dans le lit d'une valkyrie pour un rite bizarroïde, c'était intéressant. Et là, elle commençait à se faire des films un peu trop hâtive, Kate pouvait bien utiliser la séduction pour une fois, mais loin de coucher avec une fille. Effectivement, la rousse était avant tout mariée à une Sawyer et elle était mère d'une fille de treize ans qui lui en voulait encore un peu pour la dernière fois. Autant jouer le jeu, ça ne serait pas mal pour obtenir des réponses.

« Ce n'est pas mal, tu n'iras pas en Enfer, crois-moi sinon je ne serais pas là pour te parler, ma belle fleur. » Kate caressa le visage de May. « Tu es si belle et si pure, être homosexuel n'est pas un crime punit par Dieu, l'amour est un cadeau du ciel et peu importe ton orientation sexuel. Moi, je t'amènerais au Paradis, mais eux, ceux avec qui tu es, ils t'emmèneront en Enfer. May, laisse toi faire. » Katherine approcha alors ses lèvres vers ceux de Mayflower.

Soudain, la porte se mit à s'ouvrir violemment et ce n'était pas Maggie venu piquer une crise de jalousie. C'était un shérif enfin il en avait des allures, à croire qu'il regardait trop Texas ranger. Dans un sens, Kate était soulagée de n'être pas allé jusqu'au baiser avec May, elle se serait senti mal pour Mags. Or, dans un autre, elle était en mauvaise posture vu que l'autre avec un colt et aucune idée de comment May allait réagir vis-à-vis de l'homme. N'empêche, Batwoman n'allait pas aller chercher les deux commandants, elle en avait un en face d'elle pour le mettre dans le silence. Or, il ne fallait pas que May aille l'aider ou bien, Kate serait obligée de l'assommer et de la récupérer plus tard pour lui faire éviter la prison. En tout cas, ce Root ne semblait pas apprécier May ni même son boulot, il l'avait même insulté de grognasse. Il semblait être très strict et sévère, le même genre de type qu'à l'armée. Joli fusil braquer sur la justicière, Kate garda son calme et son sang-froid, elle n'était pas du genre de Rae à tout balancer ou à jouer la comédie toute la soirée.

« Ai-je l'air d'un agent du FBI, Shérif Root ? » Dit-elle d'un ton sérieux. « Je n'aime clairement pas comment vous vous êtes adressé à May. Et j'en ai un peu marre d'attendre. » Dit-elle en faisant tomber des fumigènes au sol et poussant violemment May sur le lit pour éviter qu'elle se fasse tuer. Batwoman activa sa vision infrarouge et balança deux batarangs pour désarmer l'homme. La rousse sauta alors sur lui et lui donna un coup de genou en plein visage. Avant de se réceptionner au sol et de lui faire une balayette, il était temps d'en finir avec ce cirque. Razorsharp allait sans doute les balancer et signalait leur position, la rousse devait la retrouver et la neutraliser rapidement. Bloquant le shérif au sol en mettant son poids sur lui, elle s'adressa à lui d'un ton méchant.

« Je n'ai pas le temps de faire mumuse avec vous ! Maintenant, où se trouve le commandant en chef ? Y a-t-il d'autres mercenaires dans ce manoir ? Qui sont vos alliés ? » Elle enfonça son genou droit contre l'estomac de Root. La rousse s'adressa à May. « Un conseil May, choisis bien ton allié, saches que je ne te veux aucun mal et je t'aiderai à te construire une nouvelle vie, si tu le souhaites. Je ne veux pas te voir en prison à cause de ces cinglés satanique ! »

*****

Jeannette ne plaisantait pas du tout, elle n'était pas du genre à se faire marcher sur les pieds ni même à tolérer des intrus dans ce style de mission. C'était une ancienne secret six et l'erreur n'était pas permise pour cette mission en compagnie de Scandal Savage en train de surveiller le commandant en chef. La Banshee avait déjà eu à affronter la JLA et même Wonder Woman en un contre un, ce n'était pas de simples humains qui allaient lui faire peur. En ce moment même, elle avait tué l'un des gardes de la porte du manoir. Ce dernier avait fait entrer une inconnue dans le quartier général et ça, sans avoir demandé la permission. Ces trufions avaient dû prendre peur à cause de cette panne de courant un peu trop suspect de la part de la femme. Donna, son arrivée n'était pas une coïncidence avec ce souci d'électricité ni même de réseau dont elle avait pu prendre connaissance par sa partenaire. En tout cas, la femme aux cheveux blancs était toute seule avec cette fameuse sorcière de Bavière et son histoire était trop simple comme si elle l'avait mis en scène depuis peu. Or, Jeannette la laissait s'exprimer vu que sa vie était en jeu, alors autant chercher à se sauver.

Son histoire agaçait encore plus la Banshee avec son histoire de deal avec le gouvernement, il y avait quelque chose de louche dans tout cela. Scandal lui avait laissé carte blanche pour gérer n'importe quel problème tant qu'elle ne faisait pas d'erreur stupide. Elle devait aider les flics pour éviter la taule, la pauvre, elle devait se faire énormément d'ennemi à cause d'eux. Malheureusement pour elle, Jeannette s'en moquait royalement de ses problèmes et personne n'était au courant de sa venue. Si quelqu'un aurait été au courant, le commandant le serait et la femme serait mise au parfum par rapport à cette Sorcière de Bavière. Ceci dit, la Silver Banshee n'avait pas besoin de savoir d'autre information sur cette Donna. Elle avait amené les agents du gouvernement vers eux par pur égoïste afin de leur échapper. C'était impardonnable et cela risquerait de compromettre tout le plan pour Progressido. La tueuse n'aimait pas du tout cela et ça sentait le piège à plein nez. Après tout, elle était immortelle et ça faisait des siècles qu'elle vivait dans ce monde, elle en avait vu des choses au cours de sa vie.

« C'est quoi ta spécialité ? »

Drôle de question pour quelqu'un d'anxieux par rapport à cet individu, mais Jeannette aimait en savoir un peu plus sur cette personne. Cependant, rien ne garantira de sa survie malgré cette question qui pouvait mettre quelqu'un en confiance. Comme cela, elle était une experte en hackage et elle pouvait réparer tout ce bordel dans le manoir ainsi que la ville. Les informaticiens qui avaient été engagé ne pouvaient rien faire contre cette spécialiste du gouvernement qui en était la cause. Donna voulait les aider afin de s'échapper de leur emprise, c'était amusant comme situation si banale. Finir dans un cimetière ? Elle avait de l'humour pour une mortelle. Jeanette la laissa tout de même finir de parler, car pour une nouvelle, elle était monstrueusement bien bavarde. Localiser les autres agents, comme ça, elle n'était pas vraiment toute seule. Au final, elle avait tout de même répondu aux questions de la mercenaire. La femme fixa Razor du regard et lui répondit tout en restant calme.

« Gamine, tu penses vraiment que je vais te faire confiance si aisément en me vendant tes alliés ? Tu crois que ces agents vont pouvoir me tuer ? Wonder Woman et la JLA n'ont jamais su me tuer, ce n'est pas des vulgaires moucherons comme vous qui vont me tuer. » La tenue de Jeannette s'arracha et la femme prit une apparence similaire à un "monstre",  Jeannette prit son apparence de Silver Banshee. « Je suis immortelle, humaine ! Et toi, tu me prends pour une idiote ! » Elle poussa un puissant cri ressemblant à celui de Black Canary qui se faisait entendre dans tout Progressido comme une sorte d'alarme à intru. Les oreilles de Rae devait saigner un peu.

Des coups de feu se faisaient entendre à l'étage, Silver Banshee fixa Donna avec un regard rempli de froideur.

« On dirait que le Shérif Root en a trouvé un de ces fameux agent. Cependant, toute la ville est en alerte général et prêt à retrouver ces agents. Maintenant, tu vas me dire où se trouve votre quartier général sinon je te tue dans la pire des souffrances ! Je ne vais pas me perdre dans ton petit numéro comme ses deux abrutis, trop de coïncidence avec ton arrivée, microbe. JE VAIS TE FAIRE PARLER !!!! » Et elle se mit à lui hurler violemment dessus, cri qui devrait bloquer Rae au sol, une vraie torture pour les oreilles.

****

Dans la salle du commandant, les coups de feu s'étaient fait entendre ainsi que le cri de la Banshee. L'ennemi était bel et bien là, dans la ville et dans le manoir, ce n'était pas de simples agents habiller en noir portant des lunettes noires et ayant des armes à feu. Scandal Savage se doutait de quelque chose, de cette façon d'agir si rapide et silencieuse. La Justice League ? Les Teen Titans ? Un groupe de super-héros ? C'était possible, mais autant de ne pas rester les bras croiser à ne rien faire. La femme se leva brusquement et se dirigea vers la porte, laissant le commandant seul, ce dernier ne semblait pas inquiéter en sachant que deux immortels comme Jeannette et Scandal étaient là pour repousser l'ennemi.


« Maudit ceux qui osent se mettre sur mon chemin. Il est temps de faire du nettoyage ! »


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Mar 14 Juin - 18:16
Entre les fumigènes, les batarangs et les prises de karaté, le Shérif Root n'avait aucune chance ! Il tomba lourdement au sol et perdit au passage ses deux armes à feu, ainsi que sa lampe torche. Des larmes se formaient au coin de ses yeux : à la fois en raison des gaz fumigènes mais surtout à a cause de cette rage dévorante qui le taraudait... La rage d'avoir été maîtrisé par une simple femme. La rage de celui qui se trouve, au sol, impuissant, à la merci d'un être qu'il considère comme étant génétiquement son inférieur.

Et dans le monde mental étriqué de Root, c'était la pire des violences qui pouvait lui être faite !

Il eut le souffle coupé par le genou de Kate, mais Root tint bon :

"Jamais je ne me rendrai entre les mains d'une grognasse ! Je ne crains pas la mort mais... pas entre les mains d'une femme ! Ah ça, non ! Je... Je..."

Et il cracha un glaviot ensanglanté au visage de Kate.

May était sans voix aux côtés de Kate. Elle s'excusa tout d'abord :

"Pardon, M'sieur Root, je.. Je n'avais pas compris qu'elle n'était pas de notre côté !"

"Fichue femelle !" brailla Root. "Pourquoi notre valeureux et brave Commandant a décidé de recourir aux services de femelles mercenaires pour assurer notre protection ! Hein ! Pourquoi ?"

La jeune femme tremblait comme une feuille, ne sachant pas trop sur quel pied danser. Elle regardait alternativement Root et Kate, ignorant encore quel camp elle allait devoir choisir.

Root involontairement l'aida :

"Pauvre idiote ! Il te faut un dessin ? C'te femelle du Diable est une agente de la commission tripartite et des illuminatis du FBI ! Elle en veut à notre mode de vie ! Elle..."

Le Shérif se tut : May venait de briser un vase en porcelaine sur son crâne et de l'assommer. Elle se tourna vers Kate et se dandina sur un pied en l'observant :

"Je... J'ai cru que c'était ce qu'il fallait faire, que c'était juste de faire ça plus exactement... Je..."

Elle conclut, terrorisée :

"Je ne suis pas sure de partager toutes tes opinions mais... Silver Banshee et Scandal Savage vont me tuer si elles apprennent ce que j'ai fait... Et je ne peux t'amener au Commandant en Chef : je serai immédiatement tuée par les autres mercenaires. Le Commandant ne tolérerait pas qu'on emmène une inconnue devant lui autrement qu'attachée et prisonnière ! Alors du coup..."

La voix se fit suppliante :

"Ne m'abandonne pas ici..."

*
*   *

Silver Banshee était un monstre mythologique en fait. Et les hurlements de ce monstre avaient explosé les tympans de Rae et l'avait presque mise KO, au sol... Même en se protégeant de ses mains, elle se tordait de douleur. Si elle ne devenait pas sourde, cela relèverait du miracle. Elle saignait des oreilles. Elle...

... elle n'osait fixer le monstre en face d'elle. Belle Sorcière de Bavière qu'elle faisait ! Était-elle tombée sur beaucoup trop forte pour elle ?

Se redressant péniblement sur un bras, Razor tenta de soutenir le regard de la Banshee :

"J'ai emmené personne ici. C'est pas moi qui ait eu l'idée de l'opération. Je profite juste de cette opportunité pour me barrer... C'est tout"

S'asseyant sur ses fesses, Rae précisa :

"On me dit pas tout, on me fait pas confiance sur tout... D'ailleurs, je suis pas une agent de terrain. Je suis une informaticienne et j'avais pour mission de désactiver les protections physiques de votre QG, celles qui ne peuvent être piratées à distance. J'ai abandonné cette mission pour vous rejoindre : je suis prête à vendre tout le monde si l'on me donne une fausse identité et que l'on m'exfiltre loin des tarés gouvernementaux... Je suis là pour vous aider..."

Rae se dit que c'était peut-être un peu léger comme discours... Mais seul le bluff pouvait avoir un intérêt contre la Banshee : l'objectif était justement d'avoir accès à l'ordinateur central de Progressido.

"Moi seule peut contrer cette hackeuse. Même si vous êtes immortelle, toute l'opération Progressido est compromise si elle réussit à accéder à vos dossiers confidentiels. Je peux éviter ça. Il suffit que j'ai une connexion internet et que je puisse accéder à mon ordi-bras qui est dans mon sac..."

Elle désigna du doigt le sac qu'elle avait perdu en glissant au sol. Elle tremblait comme une feuille : il n'était pas compliqué pour Rae de faire semblant d'être terrorisée. Elle l'était absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Juin - 17:36
Protection !
Plus personne ne te fera de mal !


Le shérif Root était un vrai connard de première, Kate le détestait énormément même si elle avait déjà connu pire dans sa vie. La façon dont il avait parlé à Mayflower l'avait énervé, cependant, elle devait garder son sang-froid et sa lucidité pour le neutraliser. Il était tout de même le commandant en second de Progressido et la rousse devait le neutraliser rapidement. Il fallait finir rapidement cette mission, elle n'avait pas envie que cela se prolonge de trop surtout que Rae était en train de les vendre à l'ennemi. De toute façon, Batowman allait s'occuper de son cas dès qu'elle en aura l'occasion et peu importe ses excuses, elle ne la raterait pas. Or, elle devait tout de même se concentrer sur son objectif actuel et elle devait vaincre Root pour lui donner des informations. Première réaction qu'avait eue Kate lors de l'explosion des fumigènes, c'était la protection de May en l'éjectant à l'opposé pour éviter qu'elle se prenne des tirs ennemis. Par la suite, Katherine avait pu s'avancer rapidement vers le vieil homme, le désarmer et le neutraliser grâce à ses compétences aux corps-à-corps. Cela avait été rapide et net, bien sûr, le vieux shérif avait tiré et cela avait dû alarmer des types.

Une chose était sûre, c'était que l'homme n'aimait pas se faire battre par une femme et ça se voyait dans son regard. Kate était satisfaite d'avoir fermé le clapet de ce type en le battant, il devait avoir la rage et l'envie de se réveiller de ce cauchemar. Honnêtement, Batwoman aurait pensé la même chose si un macho comme lui l'avait neutralisé et elle aurait été très méchante. Heureusement, ce n'était pas du tout le cas et là, elle devait obtenir des réponses à propos de tout ceci. Kathy avait prévenu May de choisir le bon camp et de ne pas faire le mauvais choix, car la rousse pouvait lui offrir une nouvelle vie et loin de ces fous sataniques. Pour le moment, la fille aux cheveux argentés se tenait tranquillement et c'était bon signe, donc aucun besoin de faire attention à elle pour le moment. Toujours avec des propos sexistes, ça donnait envie de gerber ou de lui briser la nuque pour avoir un enfoiré en moins dans ce monde. Le pire, c'était qu'il venait de cracher du sang sur le visage de la justicière, mais un sourire s'afficha sur le visage de la rousse. Une satisfaction d'avoir gagné et de l'avoir en position de soumission. May s'excusa auprès de l'homme, toujours aussi naïve et pour preuve, elle se faisait insulter par ce dernier.

« Pauvre con, tu ne mérites pas de vivre...»

Pauvre fille, elle était perdue et tremblait comme une feuille, ce type lui mettait la pression en plus du fait qu'il ne se montrait pas respectueux envers elle. Franchement, Kate se demandait pourquoi elle était dans cette ville, pourquoi était-elle dans la sécurité ? May méritait bien mieux, May ne devait pas rester dans ce monde cruel pour finir comme une psychopathe prête à tuer des innocents pour des monstres. Peut-être que Bethy était comme cela au début, influençable et persécutait par ses supérieurs pour en faire une tueuse. May ressemblait à Bethy de ce qu'elle avait pu voir enfin de ce qu'elle aurait pu imaginer. L'homme s'écria vers May, Kate avait les yeux baissés et elle se demandait si elle ne lui brisait pas la nuque pour en finir définitivement. De toute façon, personne ne le saurait parmi les Outlaws et la Bat-Family, il serait facile de dire à May de mentir pour elle en échange de ce qu'elle voudra avoir dans sa vie. Soudain, elle entendit quelque chose se briser. Un vase de briser sur le crâne du shérif, May l'avait assommé pour du bon et cela avait surpris Kate. La rousse se leva et s'avança vers May pendant qu'elle lui parlait. Scandal Savage et Jeannette, deux ex-membres de secret Six étaient présents dans Progessido, la mission était devenue très compliqué avec ces deux-là. La rousse avait finalement compris que Rae était en face de la Banshee. Katherine prit May dans ses bras et lui embrassa le front avant de lui répondre.

« Je ne t'abandonnerai pas, je te le promets. Je ne veux pas que tu meurs, je te sauverai de ces monstres et je t'offrirai une nouvelle vie que tu mérites. Scandal Savage et la Banshee ne te feront aucun mal, tu mérites de vivre et d'avoir une seconde chance. Dis-moi simplement où se trouve le commandant en chef, tu n'es pas obligé de m'y emmener, ma belle fleur. » Elle lui caresse le visage. « Et reste calme, déstresse, d'accord ? Tu vas rester cacher ici et je reviendrai te rechercher, je te le jure sur ma vie. Attache le shérif et bâillonne le pour éviter qu'il parle. Ne l'écoute surtout pas, tu es une fille bien et gentille. Allez, dis-moi où se trouve le commandant en chef. »

*****

Un hurlement terrifiant et puissant, cela avait calmé la jeune Donna en la mettant presque inconsciente sur Jeannette ne s'était pas retenu. Après tout, elle ne pouvait pas obtenir des informations qu'elle venait de demander en mettant la petite mercenaire dans le coma. Par contre, elle avait la chance de ne pas être une Amazone sinon elle aurait été morte depuis longtemps. Pauvre gamine, le cri de la Banshee l'avait totalement eu, saignement des oreilles, intimidation et douleur. Dommage que ce n'était pas Wonder Woman en face, la femme aurait pris un plaisir de la torturer avec son cri. Cependant, la Banshee n'était pas là pour ça, elle avait testé la gamine pour voir si elle n'allait pas se vendre et faire le mauvais pas. Croisant les bras sous sa poitrine, Jeannette la fixa avec son regard vide de spectre et elle attendait que Rae puisse lui dire quelque chose. Et qu'elle fasse vite, car la femme n'avait pas que cela a faire qu'attendre une réponse ou qu'elle avoue de la tromper.

La pauvre fillette, elle était incapable de se tenir correctement debout et surtout, elle avait du mal à se révéler. Jeannette avait été si forte que ça dans son cri, à vrai dire, la Banshee avait du mal à se retenir ou à doser le volume qu'elle émettait avec son cri. En tout cas, la femme allait la laisser parler, ça pouvait être intéressant ce qu'elle pouvait dire. Toujours le même discours, elle en avait profité pour se barrer de ce groupe gouvernemental afin d'être libre. C'était difficile d'y croire, mais avec le Suicid Squad ou autres groupe du gouvernement, c'était bien possible qu'elle cherchait à se défiler. La voilà assise sur ses fesses, encore trop sonner pour se relever, soit, c'était compréhensible et rare étaient ceux qui pouvaient encore être éveillés après son cri même poussé à un quart de sa puissance sonique. Ce n'était pas un agent de terrain, mais une informaticienne, c'était intéressant à savoir. Elle avait abandonné la mission et souhaitait obtenir une nouvelle identité ainsi qu'être exfiltrée ailleurs pour sa sécurité. La femme poussa un soupiré, Scandal allait trouver ça bizarre et chiant, mais sur le coup, Donna ne semblait pas être vraiment une menace.

« Je vois...»

Etait-ce du bluff ou était-elle sincère dans ses désirs ? N'empêche, elle proposa quelque chose d'intéressant et c'était de contre-attaquer l'hackeuse de son ancien groupe. Après tout, c'était le mieux à faire et il n'y avait aucun bon informaticien dans cette ville. Jeannette n'aimait pas trop la technologie et Scandal savait utilisé un ordinateur, mais ses compétences n'étaient pas aussi bonne que d'autres. Rien qu'à la voir, Donna était terrorisée face à Jeannette, elle ne sera pas une menace pour eux sur le moment. La Banshee prit le sac de la gamine et le lui donna, il était temps de se mettre au boulot. Jeannette en profite pour l'aider à se relever.

« Lève ton cul, petite. Tu es plutôt jolie, ça serait dommage que je t'explose le cerveau avec mon prochain cri donc un conseil, sois sage. » Demanda Jeannette.

« Fais ce qu'elle te dit, informaticienne sinon je te trancherai la gorge. » Répliqua Scandal.

Jeannette était surprise de la voir dans ce lieu. « Scandal ? Tu n'étais pas avec le commandant en chef ? »

« Si, mais je m'ennuyais et il était chiant avec ses discours stupide sur les femmes et autres délires. On est payé pour sa sécurité et rien d'autre, c'est bien dommage. Allez, escortons-là jusqu'à la salle informatique et plus vite que ça ! »

Jeannette chopa le bras de Rae et l'emmena en direction de la salle informatique où se trouvait quelques hackeurs. Le moindre faux pas, Jeannette n'hésitera pas à utiliser son cri et Scandal n'hésitera pas non plus à utiliser ses lames de lamentation pour trancher la gorge de Rae. Au final, Razorsharp était cerné de toute part et du renfort serait le bienvenue pour elle. Batwoman allait devoir se dépêcher pour neutraliser les deux femmes avant de se rendre au commandant en chef ou de demander de l'aide à Maggie pour terminer cette mission. Après tout, Scandal Savage et Jeannette étaient des poids lourds et assez forte pour les battre

Hrp:
 

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Jeu 23 Juin - 18:48
May se calma et sourit à Batwoman.

"Tu sais... Je suis contente de t'avoir rencontrée. C'est peut-être même Dieu qui t'a mise sur mon chemin ?"

Elle semblait plus guillerette, comme si la force de Kate était communicative et tirait vers le haut la jeune femme.

"Ce n'est pas parce que nous sommes des femmes qu'il faut se laisser marcher sur les pieds. Bien que dans la Bible, il soit écrit en substance que l'Homme est le chef de la Femme, comme Dieu est celui de l'Homme, il y a néanmoins des limites..."

Et en sifflant un petit air léger, May bâillonna l'immonde Shérif avec le premier bout de tissu qui tomba sous sa main.

Puis elle attrapa les menottes à la ceinture de Root et les tendit à Kate.

"Je ne vais pas te laisser te battre seule pour moi... Enfile ça, je les fermerai pas. Comme ça, nous pourrons nous approcher du Commandant sans problème... Et après ce sera à toi de jouer !"

*
*  *

Quelques instants plus tard, May et sa "prisonnière" (May avait tenu parole et n'avait pas verrouillé les menottes de Kate : cette dernière pourrait s'en débarrasser juste en agitant d'un coup sec les bras) se retrouvèrent admises dans le sanctuaire du Commandant en Chef de Progressido.

Elles étaient passées devant quelques gardes en armes qui les avaient laissées entrer dans la pièce (essentiellement des types, légèrement armés, qui n'avaient pas l'air d'être des combattants rémunérés mais plutôt des habitants du coin : s'ils pouvaient représenter un challenge pour un esclave affamé et épuisé par un travail harassant, une super-héroïne de la trempe de Batwoman pourrait aisément les maîtriser). Pas de trace de Banshee ou de Scandal Savage pour le moment. Et il avait été dit à May, par les types en armes, que le chef n'allait pas tarder à revenir...

Le sanctuaire en question était un véritable musée du racisme et de l'intolérance : drapeaux nazis, portraits d'Adolf Hitler ou de membres du Ku Klux Klan, photographies de lynchages, collection de poignards au pommeaux sertis d'une croix gammée...

May s'était spontanément mise au garde à vous, en attendant que le Commandant daigne les honorer de sa présence.

Batwoman put remarquer sur le beau bureau en bois (de style colonial bien sur !) divers papiers mais surtout une console électronique à laquelle était branchée un microphone : visiblement, le Commandant devait faire ses proclamations depuis ce poste.

Finalement, il entra, encadré par deux encagoulés.


Il était tout petit (il ne devait pas faire plus d'1m50), maigrichon et mal foutu... Au temps pour la race des seigneurs...

Il éructa d'un voix étonnamment nasillarde et aiguë :

"C'est quoi ça ?"

Ça, bien sur, c'était Batwoman.

Les deux cagoules pointues se mirent à rire.

"Une espionne ? Une intruse ?"

Il gratta son crâne chauve et cogita sur les suites à donner à cette affaire. Il se concerta avec les deux autres :

"Les gars... On la fout au boulot avec les primitifs ? On l'amène derrière la ferme du vieux Joe et on lui tire une balle dans la tête ? Ou on l'utilise pour le bordel municipal ? Ou on la torture pour savoir ce qu'elle sait ?"

Le Commandant ne faisait nullement attention à Batwoman. Il parlait d'elle comme si elle n'existait déjà plus. Comme si son sort n'avait pas la moindre importance pour qui que ce soit et qu'il pourrait disposer d'elle comme bon lui semble, sans avoir à encourir les foudres de qui que ce soit...

Il ajouta finalement :

"Ou on la met de côté pour distraire notre invité de marque ?"

*
*  *

Ça allait de mal en pis. Rae le savait. Elle était encore groggy suite au cri de l'abomination. Pas en état de lutter ni de se battre.

Et en plus, une complice de Banshee venait d'arriver.

Rae s'était foutue dans des ennuis de proportions bibliques. C'était une coupe qu'elle allait devoir - certes - boire jusqu'à la lie mais qu'elle était quasi-sure de ne pas apprécier. Sauf que...

Elle avait une mission. Elle savait que si elle trahissait les siens, elle se ferait certainement - de toutes manières - tuer. Bref, son sort était réglé. Elle ne pouvait compter que sur l'oreillette (en espérant qu'elle fonctionne encore suite au cri de la Banshee) et sur des renforts miraculeux. Dans l'attente...

... elle devait faire ce qu'elle avait à faire.

Traînée dans la salle informatique, elle alla s'asseoir péniblement derrière un écran. Et l'alluma. Elle pianota rapidement sur le clavier et repéra la connexion de Felicity.

Elle ne savait pas si elle était capable, en vrai, de contrer la hackeuse blonde.

Et à vrai dire, pour l'heure, elle s'en foutait.

Elle comptait sur une seule chose : que Banshee et l'autre, aussi puissantes sur le plan physique soient-elles, ne soient que des billes en informatique.

Mettre Razor derrière un clavier c'était - pour ses adversaires - l'équivalent numérique d'un suicide. Elle connecta son ordibras, farfouilla dans sa base de programmes préférés et en lança un...

Ça s'appelait PROPAGANDA. Et c'était un logiciel de gestion de fausses alertes et de fausses informations. Elle pirata ainsi avec ça tous les accès satellites à la zone entourant Progressido. Si quelqu'un voulait regarder la ville vue du ciel... il ne pourrait que voir un campement sur les clichés, à l'ouest de la ville, à l'exact opposé de là où devrait se trouver le QG des Outlaws...

... sauf que de ce côté là, il n'y avait rien à voir sur les vrais / faux clichés fournis par Rae.

Parce que Rae utilisait des clichés qui dataient d'il y a 10 ans : ce que les idiots de Progressido étaient en train de mater sur l'écran de Rae, c'était une vue aérienne de leur bourgade datant d'un jour de festival country...

... sauf que vu du ciel ça ressemblait à s'y méprendre à un campement militaire.

"Voilà, leur base" commenta sobrement Rae en indiquant un endroit où elle savait qu'en vrai les Outlaws n'y seraient pas.

Et puis, pour le reste... Elle avait lancé en tâche de fond un second logiciel qui s'appelait VALKYRIE.

VALKYRIE était lui aussi un générateur de fausses alertes mais à destination de la périphérie d'un réseau. En gros, le centre de commande de Progressido ne voyait pas les effets de VALKYRIE, tandis que les réseaux délocalisés (les smartphones, tablettes, postes web connectés ayant accès au système central) percevaient un danger : en l'espèce VALKYRIE leur faisait croire que les fédéraux venaient d'investir le QG et qu'après une courte lutte ils avaient réussi à maîtriser le Commandant et sa suite. Bref, qu'il valait mieux fuir... ET VALKYRIE brouillait également les signaux que le centre de commandement pourraient envoyer aux postes périphériques.

Enfin, l'application ARSENELUPIN2.0 était en train de copier toutes les données informatiques du réseau pour les balancer sur l'ordinateur de Felicity... Toutes leurs archives, tout ce qu'ils savaient, leurs petites combines, les numéros de leurs comptes partout aux USA et à l'étranger, leur comptabilité sinistre, toutes les preuves de leurs exactions... Tout.

Rae espérait juste que les nazis et les deux méta-méchantes qui étaient à ses côtés étaient trop obnubilés par les clichés aériens pour se rendre compte qu'elle était en train de les avoir jusqu'au trognon !

Il ne restait plus qu'à croiser les doigts et à attendre que quelqu'un vienne la sauver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 15:11
En finissons-en !
C'est terminé !


Kate avait mis hors d'état de nuire le shérif avec l'aide inespérée de Mayflower qui avait finalement choisi son camp, la rousse était contente de son choix. Au final, il n'y avait pas qu'à s'occuper du commandant en chef et de le neutraliser également. Ainsi, la mission sera terminée et il n'y aura plus que le VIP à s'occuper, mais Katherine laissera Maggie s'en occuper personnellement. En effet, Batwoman devait s'occuper de May pour la faire partir clandestinement de Progressido et l'emmener à Gotham pour sa sécurité. Elle avait besoin d'un nouveau train de vie, une sorte de rééducation également afin qu'elle se débarrasse de sa stupide bible et sa vision étriquer de la vie. Cependant, cela n'allait pas être facile, mais avec l'aide de Betty et de Barbara Gordon, il y allait avoir moyen de faire quelque chose. De plus, la justicière allait négocier quelque chose avec Batgirl afin de lui rendre ce service. Pour le moment, elle devait se concentrer sur sa mission et de la sécurité de sa nouvelle amie. Kathy la rassura tout de même, la pauvre avait peur de mourir et elle avait besoin d'être protégé et ça, la Gothamite n'allait pas l'abandonner de sitôt.

Pour ce qui était du côté de Rae, Katherine ne semblait pas trop inquiète à propos de la brune même si elle semblait être en face des deux ex-Secrets Six. Elle ira l'aider plus tard lorsqu'elle en aura fini avec le chef de tout ce bordel, connaissant Scandal, elle abandonnera la mission si le commandant est capturé. Cependant, Batwoman ne savait pas où il se trouve et il fallait absolument que May lui donne cette information. En tout cas, sa nouvelle camarade semblait calmait et heureuse d'avoir pu rencontrer la rouquine, Kate l'était également.

« Dieu n'y est pour rien, May. Tu as été assez forte pour croire en moi et d'être mon amie contre ce tyran. »

En tout cas, Mayflower semblait aller mieux, Kate était tout de même rassurée de voir que le comportement de la fille devenait positif. Or, ce n'était pas encore terminé et il y avait encore un dernier boulot à faire pour la justicière. Malheureusement, elle ne savait pas où aller et May avait peur de ce chef tout-puissant, il devait être impressionnant à voir. Toujours vouloir se référencer à la Bible, une vraie sainte et un amour cette fille. Au moins, elle avoua qu'il y avait des limites dans tous les écrits de ce livre sacré pour les chrétiens. Kate tenta d'écouter ce qui se disait entre Rae et les deux femmes mercenaires, mais c'était difficile de bien entendre. Il allait falloir demander à Felicity des oreillettes bien plus performantes pour les prochaines missions et pour ça, elle savait où en trouver. Mayflower s'occupait de ligoter le shérif et de le bâillonner pour éviter les mauvaises surprises, elle pourrait être sympa comme coéquipière avec un peu d'entraînement. Et là, la jeune fille proposa un plan plutôt intéressant à Batwoman, la rousse accepta l'idée de son amie et se laissa menotter même si elle ne l'était pas entièrement.

« Tu es douée, Mayflower et j'aime être menotté par les femmes. » Dit-elle avec le sourire pour la taquiner.

Quelques minutes plus tard, les deux femmes arrivèrent dans le sanctuaire du chef après avoir été admise par les gardes. En les regardant bien, ils n'étaient pas trop dangereux pour la justicière et elle pouvait très facilement les mettre hors d'état de nuire. Le sanctuaire était si grossier et ça lui donnait envie de vomir avec ces drapeaux nazis et objets de la sorte. Batwoman n'allait pas lui faire de cadeau et elle avait vraiment envie d'en finir rapidement. Il avait un sacré bureau et bon, il n'y avait rien d'incroyable dans cette pièce et la justicière avait envie de tout brûler. Elle n'arrivait pas à croire que Mayflower ait été la chef de la sécurité de ces malades. Heureusement, elle était plutôt naïve et facilement influençable, mais il était hors de question de la laisser entre leurs mains. Deux membres du Ku Klux Klan entrèrent dans la salle en compagnie d'un petit gars faisant environ un mètre cinquante. Rien qu'à l'entendre parler, c'était le commandant de Progressido et là, la justicière se demandait si ce n'était pas une blague de mauvais goût. Il ne faisait pas attention à la justicière, il parlait avec ses deux acolytes sur l'avenir de la rousse et ça, c'était une mauvaise idée.

D'un coup sec sur ses bras, elle brisa les menottes pour s'y libérer et lança deux fumigènes pour aveugler tout le monde. Elle lança un filet qui piégea les jambes du commandant pour ne pas qu'il fait et s'attaqua aux gardes en utilisant ses batarangs pour les désarmer et des techniques de combat au corps-à-corps pour les mettre KO. Dans la fumée, elle était silencieuse, invisible et ses coups étaient imprévisible. May était censé s'être mise en sécurité, Kate apparut au-dessus des deux cagoulés et chopa leur tête pour les claquer violemment contre le sol. Lorsque la fumée se dissipa, Kate entendit des craquement derrière elle, à l'endroit où il y avait le commandant et c'était mauvais signe. Se retournant, elle remarqua un invité des plus désagréable et même surprenant enfin pas tant que cela, si Scandal et Jeannette étaient dans les parages, il devait être là.



« Ragdoll...Je ne pensais pas te voir ici et loin de Scandal et de la Banshee. »

« Oh Batwoman ! Quelle surprise ! Désolé d'avoir volé ta cible, mais on te laisse le VIP si tu veux, il nous intéresse pas ! Adieu ! »

Ragdoll, ce petit fumier avait brisé le commandant en chef et il n'était plus nécessaire d'avoir des informations. Le chef avait été tué et la mission était terminé, Scandal avait dû préparer la mort de ce dernier depuis l'arrivée des Outlaws même si elle ne savait pas qui ils étaient réellement. En tout cas, la rousse ne savait pas pourquoi ils avaient vraiment trahi ce type, mais le plus important, c'était que May allait bien. Il était temps de partir, elle n'avait plus rien à faire ici de toute façon, il fallait aller accueillir le VIP et l'emmener à Maggie. La rousse se tourna vers May et s'adressa à elle.

« May, c'est fini. On va partir d'ici, mais je dois demander à ma coéquipière de nous rejoindre au lieu d'extraction pour choper une cible. J'ai besoin de toi pour qu'on puisse partir d'ici sans problème, fait de ton mieux et je te promets tout ce que tu voudras. » Dit-elle sincèrement avant de parler dans son communicateur. « Razorsharp ! Si tu m'entends, rejoins-moi à l'extérieur du manoir, le commandant en chef est mort. » Elle regarde sur le bureau et sourit. « Je sais où on va intercepter notre dernière cible, ce fameux vip. Dépêche-toi ! »

Kate communiqua les coordonner à Rae afin de savoir où la retrouver. La rousse se mit en route en compagnie de Mayflower pour la suite et la fin de l'opération.

****

D'un autre côté, Scandal et Jeannette accompagnaient Rae dans la salle informatique pour que cette dernière puisse s'occuper à localiser son équipe. La jeune brune semblait encore sous l'effet du cri de la Banshee et sans doute incapable de se battre. Scandal s'était assise sur une chaise pour regarder leur soi-disant nouvelle alliée en train de trahir le gouvernement. Cependant, ça ne lui importait que peu et elle avait d'autres projet que de réussir cette mission. La Savage savait que cette dernière cherchait à gagner du temps et à les tromper en utilisant un leurre avec l'informatique. La mercenaire utilisa son portable pour demander à Ragdoll de tuer le commandant en chef, Knockout avait pu voler l'or de ce petit merdeux durant tout ce bordel. Ils avaient de quoi subvenir à leurs besoins pendant un long moment, elle faisait juste gagner du temps pour le plaisir de la petite brune. Jeannette était à côté de Rae et admira ce qu'elle faisait sans rien comprendre à ce qu'elle effectuait sur l'ordinateur. Ce qu'elle faisait sembler difficile à comprendre, la Banshee se retourna vers Scandal, mais la brune lui faisait signe de la laisser faire. De toute façon, peu importe l'organisation gouvernementale, il semblerait que ce n'était pas l'équipe d'Amanda Waller, car le Suicid Squad se serait fait vite remarquer. Une autre branche, enfin ce n'était pas importante pour Scandal.

Apparemment, la jeune fille semblait avoir trouver la planque de ses coéquipiers et ce n'était pas loin d'ici. Scandal et Jeannette regardaient attentivement l'écran, apparemment, c'était un peu la merde tout ceci. Les renforts du gouvernement semblaient avoir neutralisé le chef de Progressido, il fallait mieux fuir, mais un message venait d'arriver sur le téléphone de la mercenaire. Jeannette caressa la tête de Rae avec le sourire. Elle aimait bien cette gamine, mais c'était dommage de s'en séparer si rapidement.

« Dommage, ma chère Sorcière de Bavière ! On va devoir partir et te laisser ici, je t'aime bien et on aurait bien aimé avoir une experte comme toi dans nos rangs. » Dit Jeannette.

« Elle buffle, Ragdoll a tué le commandant et il y avait que Batwoman ainsi qu'une gamine dans la suite. N'empêche, si la petite hackeuse travaille pour Batwoman, ça veut dire que Batman, Robin ou Batgirl ne sont pas loin. Knockout est parti à notre point d'extraction et je n'ai guère envie d'affronter les chauves-souris sans le soutien de Bane et de Catman. Partons d'ici. » Scandal regarda Rae. « Tu es douée et affaibli, on va s'assurer que tu sors d'ici sans trop de soucis. Tu bluffes bien et tu es impressionnante. Je ne sais pas pour qui tu travailles au gouvernement, mais tu sembles avoir une bonne équipe. Cependant, je te mets en garde de te méfier d'Amanda Waller, elle est trop dangereuse pour bluffer. Au revoir, Sorcière de Bavière, si c'est ta véritable identité. »

Le duo partit de la salle informatique en laissant Rae toute seule, elles se dirigèrent vers leur point d'extraction avant de donner les fausses informations de Rae au militaire de la ville pour leur laisser le champ libre pour fuir aussi. Scandal voulait surtout ruiner l'un des plans de son père en travaillant pour Progressido, maintenant, il était temps de disparaître. Rae était finalement seule et reçut un communiquer de la part de Batwoman. La fin de la mission approche.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Ven 1 Juil - 19:13
Rae avait joué et... presque gagné.

Voyant les deux mercenaires prendre la poudre d'escampette, la jeune femme comprit une chose fondamentale : s'il y avait un truc que l'argent ne pouvait acheter en ce bas monde, c'était bien la fidélité !

Banshee et Scandal avaient été payées pour un boulot. Et même plutôt bien. C'était le principe des mercenaires, d'ailleurs. Embrasser n'importe quelle cause moyennant quelques (gros) biffetons. Et se barrer quand la pompe à pognon était en train de se tarir...

Le misérable commandant de cette fichue ville semblait avoir payé l'application de ce principe économique élémentaire le prix fort.

Et c'était courage, fuyons !

Sans les méta-humaines pour garantir la sécurité des potes à Adolf, ces derniers étaient quelque peu désarmés : serait-ce l'odeur entêtante de leur incarcération proche qui les faisait flipper ? Ou bien n'avaient-ils pas réellement envie de jouer à cochon-qui-grille sur la chaise électrique ?

Quoi qu'il en soit, quand Scandal et Banshee prirent la tangente, Razor se retrouva toute seule dans la salle informatique. Elle en profita pour copier sur son ordibras l'ensemble des données présentes sur le serveur de la ville (dont un fichier très intéressant appelé planquespourcavale.doc qui, elle l'espérait, permettrait de récupérer les petits poissons qui souhaiteraient se cacher au fond de la mare...). Elle était vannée et se serait bien affalée pour faire un petit somme mais...

... la mission avant tout !

Aussi Rae se traîna dans les couloirs, croisant des racistes paniqués qui se dépêchaient de fuir au plus vite de peur de se prendre une beigne ou de se faire coffrer.

Progressido était en train de vivre ses derniers instants.

Rae grimpa les étages pour arriver à l'endroit indiqué par Batwoman. Elle constata que cette dernière était accompagnée d'une jeune fille à l'air vaguement niaise. Cette dernière s'exclama :

"Wow ! Tu es la femme de Batwoman ? C'est toi qui aimes bien l'attacher avec des menottes ?"

Razor esquissa un sourire et lança à sa coéquipière :

"Je vois que t'as pas perdu ton temps pendant mon absence..."

Puis elle ajouta :

"J'ai les données. Toutes les données. Toutes les preuves sont dans mon ordibras. Et une copie a été adressée directement à Fel'..."

Elle avala sa salive avant de reprendre :

"Bon, le Commandant, visiblement, c'est réglé... Et le VIP ?"

May fit un grand sourire aux deux femmes et lança, toute guillerette :

"Il est là dedans !"

Et elle ouvrit la porte devant laquelle elle se tenait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 20:31
La fin de la mission
Partons à présent !


Kate avait pu neutraliser les petits soldats du commandant en chef en plus de ses gardes du corps rapprochés, elle avait réussi. En plus, Mayflower avait été à l'abri durant l'affrontement, cela avait soulagé la rousse de la savoir encore en vie. Malheureusement, il y avait un souci et un gros, les ex-Secrets Six étaient dans Progressido et ils étaient là pour travailler pour l'ennemi. Pour le moment, Batwoman n'avait pas eu à les affronter ni les rencontrer, mais Razorsharp les en avait rencontré deux, Jeannette et Scandal. La justicière avait du mal à comprendre les discussions et se demandait si sa coéquipière allait bien. Cependant, elle avait à son tour rencontré l'un d'eux, Ragdoll et lui, il était le plus effrayant à voir. La Red Knight n'avait pas eu l'occasion de l'affronter, le criminel avait éliminé son patron et il avait pris la fuite. Elle ne savait pas ce qui avait bien pu se passer ni même ce qu'ils avaient prévu. Néanmoins, la justicière avait eu la chance d'être en vie tout comme May, à présent, il était temps d'en finir avec cette mission. La Kane avait hâte de retourner chez elle et dans les bras de Maggie, en plus, de prendre Jamie dans ses bras.

Il était temps de mettre la main sur ce VIP et de repartir à la base pour faire son rapport à Maggie. La rousse contacta Rae pour la rejoindre au plus vite, il était aussi temps de se regrouper et de finir la mission. En attendant, la rousse regarda quelques documents et les lisaient pour mieux comprendre certaines choses. May semblait calme et sage, elle n'était pas trop embêté ni envahissante, c'était un bon point pour elle. Batwoman voulait capturer le commandant en chef, mais c'était un échec. Cependant, la personne de marque allait être son lot de consolation pour cette mission. Maintenant qu'elle y pensait, les Outlaws s'étaient fort sympathiques, mais cela avait ses limites. Elle était devenue Batwoman pour défendre son pays, mais surtout Gotham. Maggie lui avait assuré que Bethy était encore en vie s'il n'y avait pas eu de corps. De plus, Kathy tomba sur un document des plus intéressants à propos de l'intergang. Bruno Mannheim était encore vivant, il y avait des indices et là, les yeux de la rousse s'écarquillèrent. Elle l'avait vu mort, de ses propres mains en ayant été aux portes de la mort. Des bruits se faisaient entendre derrière elle, Rae venait de débarquer.

La rousse rangea alors les documents sur elle pour que personne ne les trouve, surement un indice sur ceux ayant tué sa mère et rendu sa jumelle folle. Par la même occasion, elle avait entendu ce qu'avait dit May, mais Kate n'y avait pas trop cherché à répondre à cela. Rae avait sourire à cette question et taquina même la rousse. En plus, elle avait pu obtenir toutes les données à propos du Progressido, des têtes allaient sans doute tomber, elle en était sûre. Cependant, ce n'était pas son problème, mais celui de Maggie à présent. En parlant VIP, il fallait le trouver à présent. Pour le moment, Kate resta silencieuse aux questions de sa coéquipière avant que May prenne la parole et indique l'endroit où il se trouve. Le type était derrière cette porte, il était à côté d'eux depuis tout ce temps. Une chance que Ragdoll n'avait pas été au courant même si ce dernier ne l'avait pas trop intéressé au vu de ses objectifs. Batwoman regarda Rae.

« Sois sur tes gardes, tu ne sembles pas trop apte au combat pour l'instant. »

L'homme dégaina rapidement une arme à feu, mais Batwoman sauta vers lui. Cependant, il tira sur la rousse, blessé, mais capable de le neutraliser sur le moment. Elle le désarma et le plaqua contre le sol, c'était plutôt violent, mais elle ne supportait pas qu'on lui tirât dessus. L'arme était un colt, assez puissant pour pénétrer le costume de Batwoman, ce n'était pas souvent qu'elle était blessée par balles. Du sang coula au sol, or, elle n'y faisait pas attention, la rouquine résista à la douleur et l'envoya vers Rae et May.

« Occupez-vous de lui. C'est un foutu politicien verreux et sénateur républicain à la solde de Black Mask, je l'ai déjà vu dans les dossiers de Batman. Tsss...merde...»

La rousse arracha un bout de tissu de son costume et le plaça sur la blessure. Elle se rapprocha d'eux et semblait souffrir à cause de la douleur du tir. Maintenant qu'il avait le VIP, il n'était plus question de perdre son temps dans ses lieux, il fallait partir à la base et surtout que Katherine se soigne rapidement.

« May, menotte le et fait nous sortir d'ici. Rae, quand on sera sortie du manoir et qu'on sera en direction de la base, contacte Félicity pour la prévenir et de préparer de quoi me soigner, compris ? » Elle tousse un peu. « Dépêchons-nous avant qu'on est d'autre soucis. J'ai envie de repartir de cette fichu ville. Si je traîne trop, laissez moi en arrière. »

À présent, direction le quartier général si tout se passait bien. Heureusement, Scandal et ses deux coéquipiers ont causé assez de soucis pour que les mercenaires délaissent le manoir. C'était une chance à saisir.

Hrp:
 

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Sam 9 Juil - 6:47
Tout était tranquille et calme quand Rae avait rejoint Batwoman et sa nouvelle copine qui se présenta comme étant Mayflower, une sorte de méta-humaine un brin dérangée qui avait fait office - jusqu'à sa trahison - de garde du corps pour les débiles en chef de Progressido...

Quoi qu'il en fut, on en était arrivé au moment où dans les séries, les héros se font des grands sourires et balancent des vannes avant que l'écran ne se fige sur un dernier plan fixe du groupe des héros, figés dans un sourire ultra-bright et dans un rire de circonstance...

... sauf qu'ici, on n'était pas dans les films ou un série-télé. En ouvrant la porte, Batwoman se prit une balle qui parut même (et elle le fit) traverser son costume. N'écoutant que son immense volonté, Batwoman réussit à désarmer l'homme et à le pousser dans la direction de Razor.

La jeune fille observa ce politicien qui avait apporté son soutien aux abominations qui avaient eu cours, jusqu'à ce soir, dans cette fichue ville.

Bedonnant, le teint rougeaud, de la couperose sur le nez le cheveu rare et filasse, des petits yeux enfoncés, des oreilles porcines et des épaules tombantes... C'était ça la race des seigneurs ? Rae faillit s'étouffer de rire...

... et c'était plus nerveux qu'autre chose, parce qu'après tout, la somme de souffrance qui avait été atteinte dans cette sinistre ville était telle que le rire paraissait proscrit en ces lieux.

Mais Rae se marra, sous le regard mi-suppliant, mi-perplexe de l'homme.

Il prit la parole, encore sonné du plaquage au sol de Batwoman :

"Pitié... Me faites pas de mal... J'ai de l'argent..."

Rae grogna, c'était justement le type d'argument auquel elle n'était guère sensible...

Mais avant que l'Outlaw ne puisse rajouter quoi que ce soit, Mayflower mit KO l'homme d'un uppercut fulgurant. Elle commenta, un brin gênée :

"Ce M'sieur... Il avait déjà parlé qu'il avait de l'argent... et il m'avait proposé de m'en donner un peu si j'acceptais de faire la bête à deux têtes avec lui... Je... Je l'aime pas du tout, cet homme ! C'est un mauvais homme !"

Rae se demanda l'espace d'un instant dans quel asile d'aliénés Mayflower avait pu grandir, puis, entreprit de contacter le QG pour qu'une équipe médicale attende Batwoman à leur arrivée...

Le reste n'est que détail : May leur servit de guide dans le bâtiment, dorénavant, abandonnés de ses anciens Maîtres, puis Rae toucha les fils d'une jeep garée devant pour la faire démarrer et enfin, Rae, Batwoman et le sénateur menotté purent rejoindre le QG des Outlaws... En effet, Mayflower exprima le souhait de pouvoir s'enfuir de son côté dès qu'elle eut en visuel le QG des méta-humains justiciers. En effet, Mayflower n'avait guère envie de courir le risque d'avoir à répondre de l'un quelconque des actes qu'elle avait pu accomplir à Progressido...

"Merci pour tout Batwoman... J'espère que nous nous reverrons. Merci de m'avoir ouvert les yeux" lança-t-elle avant de déposer un baiser sur les lèvres de l'héroïne et de lui serrer très fortement la main.

Et Batwoman s'aperçut, quelques minutes après le départ de May, que la jeune fille lui avait glissé dans la main un petit papier où figurait une adresse (située dans un bled du Texas), vraisemblablement la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Outlaws - Progressido] Metal Gear Solid : Outlaws [Pv : Razorsharp]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Outlaws - Progressido] Metal Gear Solid : Outlaws [Pv : Razorsharp]
» METAL GEAR SOLID 4 - RAIDEN
» METAL GEAR SOLID 3 - SNAKE CAMOUFLAGE VERSION ( RAH-228 )
» METAL GEAR SOLID 3 - SNAKE SQUARE CAMOUFLAGE VER. ( RAH-226 )
» Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-