Retour à la maison ! [Pv : Maggie Sawyer]

Invité

MessagePosté le: Jeu 19 Mai 2016 - 18:02
La maison !
J'ai tant perdu !


Alice ou plutôt Elizabeth Kane, la soeur jumelle de Kate était toujours vivante après tant d'années la croyante morte. Cependant, Katherine venait de voir Bethy tomber d'un avion pour s'écraser dans la mer de Gotham. Une telle chute était fatale pour tout être humain même pour Batwoman ou Batman, Kathy venait de tuer sa soeur sans même le savoir. Cela l'avait détruit psychologiquement sur coup après que Mallory, son ex-petite amie lui en avait fait part après des recherches d'ADN pour confirmer un lien de parenté. Batwoman n'avait pas pu aller voir sous l'eau, elle avait laissé les plongeurs de l'armée faire leur boulot et elle avait pu voir Maggie sur les lieux pour en savoir plus sur un C-23 au-dessus de Gotham, il y a quelques heures. La blonde avait peut-être dû se douter d'un retour de sa femme en voyant que Jacob était impliqué dans ce problème. Or, Kate n'y avait pas trop prêté attention, elle était concentrée sur l'eau et les plongeurs. Aucun signe de vie, finalement, elle s'en voulait d'être la cause de ce drame. Selon Kate, c'était elle qui avait tué sa soeur et personne d'autre, pour cela, elle accusait son père de le lui avoir caché ce secret. Pour cela, elle devait aller le voir pour régler cette histoire.

Après les analystes du docteur Mallory, Kate prit sa moto afin de se diriger vers le manoir Kane où son père devait être pour reprendre ses esprits. La femme allait régler ses comptes avec Jacob après s'en être prise à Abbott et son clan, il devait savoir ce qu'elle ressentait à propos du tout cela. Son père n'était pas au courant de sa venue ni même ce qu'elle comptait faire à présent, il devait sans doute croire qu'elle était partie rejoindre Maggie et Jamie, son ultime affrontement. Cependant, la rousse avait un dernier combat à mener et c'était contre lui, de plus, il pleuvait bien dehors et ça, elle s'en moqua. Catherine et Bette n'allaient pas être présentes, sa belle-mère devait être encore à Métropolis et Hawkfire devait s'occuper de Jervis pour l'emmener à Ivy Town. En gros, Kate et le colonel allaient se retrouver seuls pour la soirée, mais Batwoman ne comptait pas s'éterniser chez son père. Se déplaçant furtivement à l'extérieur du manoir, sous l'orage, elle était bien trempée, mais elle aperçut son père au loin, il buvait de l'alcool. L'obscurité devait l'empêcher de la voir se faufiler jusque devant la fenêtre. Un éclair illuminait l'extérieur de la demeure des Kane, Jacob put alors voir Batwoman en face de lui et avec un air froid. Il devait se douter de la conversation qui allait avoir, du coup, il sortit de la maison pour la rejoindre dehors.

« Tu m'avais dit qu'elle était morte.» Dit Kate.

« Tu avais douze ans et ta mère avait été assassinée. Qu'est-ce que je pouvais te dire, Kate ? Que la fille que nous avions trouvée lors de ton sauvetage n'était pas Elizabeth ? Que nous ne savions pas où était ta soeur ? Ce qu'ils lui avaient fait ? Ce qu'ils faisaient ? » Dit-il en haussant le ton et reprit de si tôt. « Tu crois que je n'ai pas cherché ? Que je n'ai pas tout fait pour la trouver ? Et quand j'ai voulu te le dire...tu avais enfin fait ton deuil...»

Fronçant les sourcils, Batwoman lui répondit d'une voix glaciale. « Je ne l'ai jamais fait. Et maintenant, je ne pourrai jamais. » Dit-elle en lui tournant le dos.

Faisant un pas en avant, Jacob tenta de la raisonner. « Kate ! Même si cette folle était bien Elizabeth, ce n'était pas ta soeur, tu m'entends ?! Alice n'est pas ta soeur. Elizabeth est morte. »

S'arrêtant de marcher, Kate lui adressa une dernière fois la parole pour le faire culpabiliser. « Je sais, Colonel. Je l'ai vue tomber. Je l'ai tuée. »

Batwoman disparut alors en repartant à moto, Katherine n'avait plus envie d'adresser la parole à son père. La rousse avait beau se montrer forte et froide, mais là, elle ne pouvait pas cacher son chagrin. Des larmes masquaient par les gouttes d'eau dû à la fin pluie, parcheminé ses joues, elle avait tué sa jumelle et elle s'en voudra toute sa vie. Cette fois-ci, c'était direction maison même si l'accueil ne risquait pas d'être au rendez-vous. Il pleuvait tellement fort, il avait peu de circulation, mais Kathy prenait les ruelles pour ne pas se faire trop remarquer par tout le monde à propos du chemin qu'elle prenait. Pensive et imprudente, elle roulait trop vite contrairement à d'habitude quand il y avait ce genre de climat. Ses larmes, étaient ceux de sa mère qui était malheureuse qu'au final, ses filles avaient été encore séparé par la morte ? Ou étaient ceux de Bethy n'ayant pas pu avoir une seconde chance pour revoir sa famille ? Cependant, la rousse n'arrivait pas à calmer ses propres larmes et d'un mouvement sec avec son guidon, elle chute contre le décor et particulièrement, contre des poubelles. Sa moto était à deux mètres de sa position, quant à elle, la rouquine était allongée sur le sol, elle s'était fait mal sur tout le corps. Kate regarda le ciel pendant quelques minutes.

Reprenant la moto en ayant un peu mal partout, Batwoman partit la cacher dans sa planque pour ses véhicules terrestres. Utilisant son batgrappin pour grimper jusqu'en haut de l'immeuble et rejoignant son penthouse où elle vivait en compagnie de Maggie et Jamie. Se touchant les côtes, elle sentait une douleur indésirable, mais cela allait passer, son costume lui permettait de résister un peu aux attaques physiques et au tir de faible calibre. Ouvrant la la porte menant vers le balcon, la femme pénétra dans sa demeure, les lumières étaient éteintes et ça semblait calme, un peu trop calme. Maggie était-elle revenue de son boulot et dormait-elle ? Où était-elle tout simplement encore au boulot ? Jamie ne semblait pas être là, sans doute en compagnie de sa mère au commissariat comme d'habitude en espérant qu'elle ne rejoue plus à l'apprenti justicière comme il y a une semaine. Marchant dans le sol, elle était trempée jusqu'à l'os et elle devait vite se changer, mais bizarrement, elle entendit un bruit juste derrière elle. Sortant deux batarang et les bloquant entre ses doigts, la justicière pivota un peu sur le côté.

« Qui est-ce ? » Dit-elle avec un ton froid et sévère montrant qu'elle n'était pas d'humeur à bavarder avec un cambrioleur.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 19 Mai 2016 - 20:33
Appelez ça l’instinct féminin si vous voulez mais après mon engueulade avec Jacob, le père de Kate, je savais qu’elle finirait par pointer le bout de son nez. J’ai de l’instinct, je suis flic. Quand vous aurez servi aussi longtemps que moi dans la police, vous aussi vous en aurez. Alors du coup… Hors de question de juste aller au lit et de laisser tomber l’affaire, pas vrai? J’allais attendre et voir si le chat sortirait du sac. Au pire, je passerais une nuit blanche. Au mieux, je pourrais enfin avoir des réponses et engueuler Kate comme il se doit. Si elle pense qu’elle va juste réapparaitre dans ma vie avec fanfare et trompettes… Non. Ce qu’elle a fait est inacceptable. Ce qu’elle a fait est limite impardonnable. Elle a trahi ma confiance, celle de Jamie et elle est allé à l’encontre de toutes les valeurs de notre famille. Et tout ça pour quoi, au juste? Pas grand-chose.

Je suis convaincue que tout ce cirque n’a, en vérité, rien changé. Jamie et moi ne sommes pas moins en danger parce que Kate est supposément morte. Logique stupide. Si elle n’est pas capable de faire front avec sa famille face au danger, elle n’est pas digne d’être une Sawyer. Point à la ligne. Je devrais être inquiète : ma femme a quand même disparu pendant un bon moment (elle s’est fait passer pour morte mais moi je ne l’ai jamais cru). J’en suis bien incapable. Je suis furieuse pour ce qu’elle a fait et anxieuse, au moins un peu, de la revoir. J’attends, j’attends, j’attends encore… Je commence à me dire que je me suis fait trahir par mon instinct quand finalement, j’entends du bruit. Je doute que ce soit un cambrioleur en tout cas. Je me lève, elle m’entend, parle et je lui ouvre les lumières de notre domicile en plein visage, l’aveuglant très brièvement.


« Je pourrais te poser la même question. Une Kane, définitivement. Une Sawyer, ça jamais. Parce que les Sawyer travaillent en équipe, ils ne se font pas passer pour mort sous le prétexte débile que c’est pour protéger les autres. Est-ce que tu as idée de ce que ton obstination stupide a fait à Jamie, à notre fille? Mais ça? Non. Non tu n’y as pas pensé. Si tu avais pensé à nous, tu n’aurais pas fait un truc pareil! »

J’ai rapidement couvert la distance nous séparant avant de lui envoyer une gifle sonore. Ça surprend plus que ça fait mal. Et ensuite bien… Je l’embrasse, passionnément avant de la serrer contre moi. Ô rousse diabolique, j’aurais dû te botter le cul d’un bout à l’autre de la maison en te hurlant des insultes mais je te vois et je sens mon cœur battre comme la première fois que je t’ai vu. Soit, soit. Je te ferai la gueule sur le long terme. Je peux voir dans tes yeux que tu n’as pas besoin de ça ce soir. Masque ou pas, c’est ma femme. Je sais quand elle a besoin de moi. Elle a la tête de quelqu’un qui si elle n’a pas vu l’enfer, c’était tout proche en tout cas. Qu’est-ce qui s’est passé, au juste? Je vais lui donner une chance de s’expliquer. Une chance. Mais sans plus. Et elle est mieux de se montrer coopérative parce que je ne suis pas d’humeur.

« Je devrais t’arracher la tête. Mais je suis heureuse de te savoir saine et sauve. Je vais donc te laisser une chance de t’expliquer. Je ne te promets pas de rester calme… Mais considères que pour le moment tu peux garder ta tête sur tes épaules. Et essaies de ne pas parler trop fort. Jamie dort et je doute qu’elle soit aussi comment dire… Magnanime que moi. On peut savoir ce qui t’a pris de disparaitre comme ça? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 16:31
La gifle !
Je suis mal barrée !


Arrivée dans la maison après un léger accident de moto et quelques douleurs un peu partout sur le corps, Kate devait affronter un dernier combat. Il n'y aura pas de batarang, de coup de feu, de violence à l'état pur enfin rien à voir avec ce qu'elle faisait en tant que Batwoman. Ce soir, elle n'avait pas trop le moral, elle avait eu des révélations et des plus choquantes à propos de Bethy et de son père. Franchement, elle ne savait plus à qui faire confiance ni même à elle, c'était tout de même grave. Cependant, Kathy avait besoin de rentrer dans son penthouse où devait se trouver Maggie et Jamie. Les deux Sawyer devaient l'attendre de pied ferme et prête à en découdre avec la rouquine. Après tout, la jeune milliardaire connaissait parfaitement le caractère de ses deux amours et de ce qu'elles ont dû penser à l'acte égoïste de la Kane, il y avait une semaine. Pourtant, ce n'était rien de méchant en soi, elle voulait juste les protéger de la Religion du crime et d'Alice. Or, elle avait oublié une notion importante chez les Sawyer, la famille avant tout et on faisait tout en famille. Il était clair que Mags allait le lui rappeler au moins cinquante fois, en tout cas, elle assumerait l'engueulade de sa femme vis-à-vis de cela.

Dans le salon, Kathy était trempée à cause de la pluie qui y avait à l'extérieur et elle devait se changer ainsi que se sécher. Cependant, elle entendit un bruit derrière son dos comme si quelqu'un marchait. La rousse n'avait pas vu sa femme ni sa fille dans les environs et les pensait ailleurs, peut-être au commissariat. Malheureusement, la justicière s'était trompé et quand la lumière fut bien allumée, Kate aperçut alors Maggie. C'était à ce moment-là que l'ancienne militaire comprit qu'elle allait passer un sale quart d'heure et elle se devait d'assumer ses actes. Sans même être surprise de la réaction de sa femme, qui était évidemment en colère envers Kate, la rousse resta silencieuse en l'écoutant. Ses propos étaient durs, mais elle devait être inquiète à propos de Katherine et savoir si elle allait revenir un jour. De toute façon, la Kane savait qu'elle était en tort malgré son bon vouloir de protéger sa famille. Sans même la surprise, elle s'attendait à ce que la commissaire parle de travail en équipe avec sa famille pour faire face au danger. Kate n'était pas trop douée pour travailler avec quelqu'un même avec sa cousine Bette, Kate avait du mal à l'avoir à ses côtés. La rousse répondit avec une petite voix légèrement triste.

« Mags...je suis désolée, mais--»

Kate n'avait pas vu la gifle arriver, sa femme avait levé la main sur elle et c'était bien la première fois. Habituellement, Maggie était du genre à faire du chantage ou menacer la rousse pour la faire revenir sur terre, mais là, c'était bien une première. Sur le coup, la Kane était perturbée et sur l'étonnement au point de ne plus savoir quoi dire exactement. La gifle ne faisait pas trop mal, vu que Kathy a tout de même connu pire. Ce qui était encore le plus impressionnant, c'était la suite des événements. La commissaire embrassa la justicière, c'était tellement passionné et d'envie, sur le coup, Kate se laissa emporter par ce baiser. La seule chose dont avait besoin Kate, c'était bien de l'affection venant de sa femme et c'était une bonne chose de faite. Mags lui avait tellement manqué, Jamie aussi et elle était très heureuse de les revoir malgré les circonstances. À croire que Kate semble être chanceuse pour une fois en une semaine, d'être tombé sur une Sawyer plutôt bien malgré la dispute, la gifle et son air un peu sévère. Maggie lui laissa une chance de s'expliquer même si elle ne promet rien sur son sang-froid. De plus, la blonde lui conseilla de ne pas parler trop fort pour ne pas réveiller Jamie, cette dernière risquerait de se montrer moins agréable que sa mère blondie.

Kate retira son masque et n'afficha pas un visage joyeux ni même sévère, mais plutôt celui d'une personne ayant tellement perdu en si peu de temps. La rousse retira son costume au risque d'être en sous-vêtement et que Maggie puisse apercevoir pas mal de blessure récente surtout à son avant-bras gauche. La Kane s'essaya sur le canapé et se mit à lui parler même si dans le ton de sa voix, elle semblait se retenir de sangloter.

« Saches que j'assume mes erreurs envers toi et Jamie, je suis consciente de ta colère envers moi. Mais... Durant la mission avec les Outlaws, j'ai affronté la religion du crime et j'ai eu peur pour vous, ils savaient pour ma véritable identité, pour toi et Jamie, ils profitaient de ce chaos dans Gotham à cause de la Justice League pour s'en prendre à moi et surtout à vous deux. Jamie et toi, vous étiez leur cible pour m'atteindre. Jamie qui se prenait pour une apprentie justicière a été leur cible et toi, tu as failli te faire tuer pour l'un d'eux. Je sais que tu es forte Maggie, mais...j'avais eu peur et je n'ai pas réfléchi aux conséquences sur le coup, ma première pensée était de protégée Jamie qui était trop jeune pour mourir ou finir comme un légume à l'hôpital à cause de ce que je suis, Batwoman. Te protégée, était ma priorité, Jamie ne pouvait pas te perdre. La seule solution était de me faire passer pour morte afin qu'ils ne vous utilisent plus pour cible et de les traquer dans l'ombre en me pensant morte. »

Baissant la tête, Kate se mit petit à petit à pleurer en repensant encore à tout cela et également au fait d'avoir vu sa jumelle mourir devant ses yeux. Une grosse épreuve psychologique, elle s'était entraîné à être forte mentalement afin d'être imperméable à toute épreuve traumatisante, mais on n'était jamais réellement intouchable à ce niveau-là. Kate était avant tout une humaine avec un coeur et des sentiments, elle était capable de faire des erreurs surtout mener par la peur de perdre deux êtres chers à nouveau. La jeune Kane avait perdu sa mère et sa soeur, elle ne voulait pas que ça recommence avec Jamie et Maggie. Elle reprit la parole toujours en pleurant.

« Je suis tellement désolée, vraiment désolée. J'avais si peur de reprendre des êtres chères, je ne voulais pas que toi et Jamie connaisse le même sort que ma mère et Bethy. » Dit-elle en sanglotant. « Je vous aime tellement, mais je suis qu'une conne en plus d'être une meurtrière ! Je me hais...j'en peux plus. Je ne veux pas vous perdre, vous êtes si importante pour moi. J'arrête d'être Batwoman si ça peut me permettre d'être quelqu'un de bien, d'être une femme aimable et une bonne mère. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Mai 2016 - 21:06
Oui je suis furieuse mais je n’aime pas voir ma femme pleurer. Je la serre dans mes bras parce que c’est ce que les gens normaux font pour réconforter ceux qui souffrent. Tant qu’elle a appris sa leçon et qu’elle ne recommencera pas, je veux bien lui pardonner. Pour cette fois. Pour cette fois seulement, je le précise. Si elle vient à en faire une habitude, je peux vous garantir que le Joker fera moins peur qu’un nuage tout blanc et duveteux. Je serai absolument enragée et impossible à faire décolérer. Promis, juré, craché. Sauf que c’est difficile de cracher, considérant que je tiens Batwoman contre moi et que… Voilà quoi. Hein. J’entends ce qu’elle me dit et je voudrais dire que je comprends ses raisons mais… Non. Elle savait en se mariant avec moi qu’elle devenait une Sawyer. Qu’elle faisait partie de la famille. Elle connait nos valeurs, nos croyances.

Alors pourquoi? Oui, d’accord, on a tenté de me tuer mais c’est quelque chose de récurrent et… QUOI!? Qu’est-ce que c’est que cette histoire rocambolesque où Jamie s’est improvisé super héroïne? J’avais bien vu qu’elle avait disparu de l’avant-poste et j’ai mis la chose sur le fait que ce soit une adolescente en train de faire sa crise mais de là à penser que… Sur le coup, je n’avais pas vraiment porté attention. Kate avait disparu, la ville était encore sur le bord de l’effondrement, tout ça… Mais maintenant que je m’arrête pour y penser… Je vais le tuer! Oui, le. Là vous vous dites : mais Jamie est une adolescente donc la. Non. Le. C’est son père que je vais tuer! Et je me fous du décalage horaire ou quoi que ce soit : je décroche mon téléphone portable et je hurle à un point tel dans le haut-parleur que Jamie fut vite réveillée et débarqua dans la pièce, en pyjama.

Mais moi bon hein je vocifère sur James en le traitant de tous les noms et en lui disant que sa négligence a failli tuer notre fille et que je jure sur ma tête de lui mettre au cul tous les avocats de ma femme et que cette fois je ne vais pas le rater et que ça va saigner. Jamie a été jouer les justicières à Gotham? Mais c’est la pire ville du monde pour faire un truc pareil! Et où elle a été chercher son matériel? C’est de sa faute. C’est obligé. Quand Jamie est à Gotham avec Kate et moi, nous sommes une famille aimante et attentionnée. Mais quand elle est à Star City? J’ai toujours dit qu’elle était négligée par son géniteur. Mais non… C’est MOI la vilaine mère indigne qu’ils ont dit hein? C’est des conneries oui! Cette engueulade dure quelques bonnes minutes avant que je ne tourne ma colère vers Jamie. Que je compte sévèrement punir pour ce qu’elle a fait.


« MAIS VOUS AVEZ TOUS PÉTÉ UN PLOMB!? Kate, tu t’es barrée en nous abandonnant Jamie et moi et toi Jamie tu t’en vas jouer les justicières dans Gotham en pleine crise?! J’HALLUCINE! Est-ce que je suis la seule avec un cerveau fonctionnel dans cette famille? Jamie, tu es privée de sortie jusqu’à tes vingt et un ans et Kate, comment t’as pu la laisser faire? Je n’arrive pas à y croire! »

Alors bien sûr, Jamie essaie de se justifier, ce qui ne fait que lancer une escalade entre qui crie le plus fort entre elle et moi. Et je peux vous dire que c’est moi qui gagne pour le moment. Je suis enragée, limite hystérique et Jamie, en bonne Sawyer, ne compte pas se laisser marcher sur les pieds. Finalement, je conclus d’un tonitruant « VAS DANS TA CHAMBRE » et après qu’elle ait claqué la porte, je reporte mon attention sur Kate qui a assisté à la scène pratiquement sans réagir. Elle doit vraiment être salement secouée la pauvre. Je la serre contre moi à nouveau en essayant de repenser à ce qu’elle a dit. Bordel qu’est-ce qui a bien pu se passer pour la mettre dans cet état? Franchement Kate, tu aurais dû faire confiance à ta famille. Ça t’aurait évité quelques problèmes. Bon. On ne va pas discuter de ça au salon, on va aller dans la chambre à coucher.

Comme on a une salle de bain dans la chambre, je vais te faire couler un bain chaud, tu es dans un état lamentable ma pauvre. Tu as besoin de te réchauffer un peu et y aller avec un verre d’alcool ce serait prodigieusement con. Je ne sais pas ce qui s’est passé, je le répète, mais ça lui a fait un sacré choc. Et de quoi elle parle, pourquoi elle serait une meurtrière, au juste? D’autant que je sache elle n’a tué personne. Et encore, tuer quelqu’un en légitime défense, ce n’est pas un crime. Je suis flic depuis suffisamment de temps pour savoir ça. Parles moi Kate. Il s’est passé quoi pendant cette semaine et pourquoi ton connard de père refuse de collaborer? Je pencherais pour une histoire de famille mais… D’autant que je sache, sa mère et sa sœur sont mortes. Un cousin? Une cousine? Un oncle? Difficile à dire sans plus d’explications de la principale concernée…


« Bon, et si tu m’expliquais c’est quoi ce délire? Tu disparais une semaine et tu revenais bouleversée comme si t’avais vu un fantôme ou je ne sais quel truc dément. Viens prendre un bain chaud, ça va t’aider pour commencer et racontes, ça va aider à ce que j’y vois plus clair. Et éventuellement il faudra causer avec tes avocats concernant mon crétin d’ex-mari. Jamie qui joue les justicières. J’hallucines… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 28 Mai 2016 - 17:12
Engueulade de l'extrême !
Ce n'est pas ma soirée...


C'était plutôt dur de se retrouver face à Maggie, elle avait un fort caractère et il était difficile de la convaincre du premier coup. Cependant, Kate était sincère vis-à-vis d'elle, la rousse avait très bien qu'elle avait commis une erreur en se faisant passer pour morte et de ne pas avoir affronté le danger avec eux. Malheureusement, Katherine était désemparée entre Jamie qui se la jouait pseudo-justicière et une Mags dans un sale état. La situation ne lui avait laissé guère le choix, elle avait dû prendre une décision très difficile et si simple à la fois. Son but était de les protéger avant tout même si ça ne leur plaisait pas. Maggie ne connaissait pas Bruno Mannheim, elle ne semblait l'avoir jamais affronté, du coup, elle ne pouvait pas réaliser à quel point, l'intergang et la religion du crime étaient très dangereuses. Batwoman aurait pu les affronter en famille avec le soutien de Jacob et de Bette, mais cela aurait été inutile, car il y aurait eu des pertes. Il était hors de question pour la rouquine de se sentir à nouveau impuissant et voir deux proches mourir encore sous ses yeux. Malgré tout, elle se faisait disputer par sa femme qui lui en voulait d'avoir été égoïste sur ce coup-là. La blonde avait tout de même raison, Kate aurait dû faire un autre choix et tenter de les affronter en famille. Peut-être qu'Elizabeth aurait été encore en vie, aujourd'hui, peut-être.

Dans ses larmes, sa tristesse, Kate s'était livré à Maggie en lui racontant tout sauf à propos d'Alice et de leur lien de parenté, juste dit qu'elle était une meurtrière. Finalement, Kate aurait dû garder la partie où Jamie avait été une justicière pour un soir. Maggie ne semblait pas du tout contente et elle était très énervé, sur le coup, la rousse ne disait et ne faisait rien à part sécher ses larmes. Elle resta en tant que simple spectatrice, en se disant dans sa tête que cela lui avait énormément manquée. La commissaire était en train d'appeler son ex-mari, elle cria au téléphone au point de réveiller Jamie qui s'amenait en pyjama plutôt mignon et la tête un peu dans le cul. James Sawyer prenait vraiment cher, il se faisait insulter de tous les noms. Mags étaient toujours la même, un caractère de cochon et elle n'avait pas peur d'être franc ou d'insulter les gens en cas de crise de colère. Cela avait duré plusieurs minutes avant que Jamie se fasse également engueuler par sa mère, étrangement, Jamie n'avait rien dit à Kate et cela était compréhensible. Comment Kate pouvait savoir que Jamie avait joué la justicière, si elle l'aurait su avant, la rousse l'aurait empêché de faire cela.

Et voilà que la mère et la fille se disputent en cherchant qui crieront le plus fort d'entre les deux. Une chose était sûre, c'est que les oreilles de Kate sifflaient pas mal et elle avait envie de le dire de la fermer. Cependant, elle n'était pas du tout en position de dire quoi ce soit, au vu de sa récente erreur vis-à-vis de ses deux perles. En tout cas, Jamie tenait vraiment de Maggie, il n'y avait pas d'erreur à propos de cela, telle mère, telle fille. Rien qu'à les voir, cela la rendait nostalgique et à la fois triste de les voir se gripper les chignons. Elles avaient une façon de s'exprimer plutôt bruyante et peu importe le sujet de conversation. Finalement, l'engueulade se concluait par la mère de famille en disant à sa fille, une phrase typique, mais qui fonctionnait tout le temps, c'était d'aller dans sa chambre. Gabrielle donnait toujours cet ordre à Kate et à Elizabeth, il y avait fort longtemps quand elles faisaient des bêtises. Jamie partit de manière froide et frappant le sol avec ses pieds. Les bras de Maggie venaient s'enlacer autour de la rousse, elle semblait inquiète pour la rouquine qui ne semblait pas être réactif.

Kathy partit en compagnie de Maggie dans la chambre à coucher pour ne pas rester au salon, la commissaire avait eu la brillante idée de faire couler un bon bain chaud avec de la mousse. En effet, cela allait l'aider à se réchauffer et à se détendre même si mentalement, Kate n'était pas au top. La jeune rousse avait froid, le bain était finalement prêt et étant dans la salle de bain, Maggie posa des questions à la Kane pendant que cette dernière retira son soutiens-gorge et sa culotte. Le corps de Kate était rempli de sacrés hématomes, de bleus, de griffures et d'autres types de blessures, elle avait vraiment passé une sale semaine. Apparemment, l'état mental de sa femme l'inquiétait énormément, après tout, Kate avait disparu en étant elle-même et elle revient comme si elle avait eu un gros bouleversement dans sa vie. La rousse était totalement nue et alla s'installer dans ce bain d'eau chaude et mousseuse, elle y était installée et ne bougeait plus. Katherine ne portait pas de regard sur sa femme pour le moment et se mit à s'exprimer.

« Je toucherai un mot à mes avocats pour ton ex-mari, chérie, mais quand j'irai mieux. Saches que pour Jamie, je n'étais pas au courant et je l'ai même engueulé quand elle m'a dévoilé son identité. Cependant, je dois la vie à notre fille, sans elle, je serais morte donc pardonne-là. J'aimerai parler avec Jamie, si tu veux bien, j'ai besoin de m'excuser à elle donc tu pourrais lui demander de venir ici, s'il te plaît. » Elle leva son regard vers Maggie. « Je ne sais pas si je me sens prête pour te parler de ce que j'ai pu faire...ça me fait encore mal au coeur et j'ai l'impression d'avoir perdu une partie de moi-même. »

Depuis des années, Jacob avait menti à Kate et il lui avait caché la vérité, elle en voulait à son père de ne lui avoir jamais dit que Bethy était encore en vie. Après tout, c'était sa soeur jumelle, elle est morte de sa faute en ayant pas compris qui se cachait sous le visage d'Alice. Pour Kate, elle était une criminelle, elle avait tué sa propre soeur en la faisant tomber dans la mer de Gotham. Elle remonta ses genoux vers sa poitrine et posa son menton sur ses genoux. Kathy faisait de petites grimaces de douleur à cause de certaines de ces blessures comme ceux qu'elle a eus avec sa chute à moto. Maggie était la seule envers qui Kate pour se sentir apaisé et à qui se confiait sans crainte. La vie de justicière n'était pas si facile et moins risquer que celui d'un agent du GCPD ou d'un soldat. On était souvent confronté à des fantômes du passé et à des retours inattendus comme dans son cas avec Elizabeth. Le puits de Lazare, si seulement elle avait le corps de sa soeur et l'emplacement de l'un d'eux, elle aurait tout fait pour la plonger dedans afin de la faire revenir à la vie. Malheureusement, ce n'était pas le cas et là, elle devait tout avouer à Maggie.

« Il y a vingts ans, j'ai perdu ma mère et ma soeur, cependant, j'ai découvert que pendant tout ce temps, mon père m'avait menti à propos d'Elizabeth. Alice était Bethy, ma soeur jumelle et je n'avais rien vu même pas nos ressemblances comme nos yeux....J'ai tué ma soeur...Je suis un monstre !! »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 28 Mai 2016 - 20:28
« Attends un peu… Pause. C’est quand même pas mal d’informations à digérer et je veux toujours la tête de mon ex-mari et je ne décolère pas après Jamie. Donc… La folle qui voulait ta tête était en fait ta sœur et tu me dis que tu l’as tué. Détective 101. Est-ce qu’on dispose du corps? Parce que si non, elle n’est pas morte. Tu sais comment sont les super criminels. Et encore. Le cadavre ne prouve rien.

Un clone. Juste assez de matériel génétique pour que ce soit crédible. Tu es en état de choc parce que c’est de ta sœur qu’il s’agit et je peux comprendre sans véritablement comprendre comment tu te sens. Merde… C’est quelque chose ça… Mais réfléchis avec moi Kate. Combien de fois est-ce qu’on a cru que le Joker était mort et pouf, le revoilà? Moi je te le dis ma belle. Si ça se trouve, le merdier ne fait que commencer. »


Comment ça je devrais essayer de la réconforter mieux que ça? Je ne suis pas le bureau des câlins, je suis sa femme, bordel. Et cette histoire pue le traquenard à un million de kilomètres à la ronde. Soyons sérieux : depuis quand est-ce que c’est aussi simple de butter ces malades. L’être humain moyen se dit : facile, il suffit d’appuyer sur la détente. Si seulement… Ne me demandez pas pourquoi mais ces types ont toujours ce que le commun des mortels appellerait « une chance incroyable ». J’ai mis cinq balles dans le torse du Joker. N’importe quel être humain normalement constitué serait mort. Ce salopard a survécu. Je ne sais pas comment mais si je découvre le moyen de rendre son trépas permanent, comptez sur moi pour le faire. Mais je m’écarte du sujet principal. Kate. Admettons. Admettons qu’elle ait tué sa sœur. Qu’est-ce que ça prouve?

Absolument rien. Si sa sœur était effectivement Alice, et je n’ai aucun mal à le croire, alors elle se sera défendu, voilà tout. Oui c’est dur pour elle. Elle a tué un membre de sa famille proche. Enfin. Techniquement tué. Je suspecte très fortement que mon engueulade précédente avec Jacob devait justement avoir rapport à cette histoire bien que je n’ai rien suspecté de cette ampleur. Si Kate est ici et pas à la morgue, c’est que le corps de sa sœur manque à l’appel. Et donc on en revient à mes soupçons précédents. Ma femme est toujours en danger et moi, contrairement à elle, je n’aurai aucun scrupule à butter Alice. En tout cas il me faudra un certain temps pour aider Batwoman à surmonter son traumatisme. C’est elle la super héroïne. Moi je suis flic. Techniquement super flic mais pas plus hein. Alors je fais avec les moyens à ma disposition et comme je peux.

Quant à Jamie… Ce n’est pas vraiment le moment de les laisser parler ces deux-là. Je connais ma fille. Elle va en vouloir et pas qu’un peu à Kate de l’avoir trahi… Deux fois. Ma mini bulldozer de fille a un concept très pointu de ce qu’est la confiance et je parierais qu’elle avait dû s’entendre avec sa mère adoptée pour qu’elle ne dise rien. Du coup… C’est clair qu’elle va être en beau pétard. En plus, c’est une adolescente donc avec la rancune encore PLUS tenace…Non elle ne s’est pas mise dans une superbe situation. Je vais faire mon possible pour limiter les dégâts… Ou pas. Je ne vais pas toujours protéger Kate pour les niaiseries qu’elle peut faire. C’est une grande fille : qu’elle assume ses actes. Je ne suis pas sa mère moi, bon sang! Encore heureux. J’ai déjà assez d’une fille, hors de question d’avoir un deuxième enfant, non mais!


« Pour ce qui est de Jamie… Mauvaise idée ma belle. Elle va être furieuse et c’est une Sawyer. Si tu ne veux pas te faire engueuler par la mini bulldozer, laisse lui le temps de décolérer. Là elle se sent trahie et elle va être extrêmement dure voire carrément vicieuse avec toi et je doute que tu sois en état pour un truc pareil. Demain, peut-être. Mais pas ce soir. Certainement pas ce soir, je sais de quoi je parle.

Allez fais-moi une place. Tu as fait installer un bain assez grand pour rentrer quoi, quatre personnes? Je viens te rejoindre. Tu as besoin de réconfort et tu es dans un état lamentable en plus. Et si tu en as la force, il va vraiment falloir m’expliquer un truc. Pourquoi ton père t’a menti? S’il savait pour Alice, il est coupable de complicité de meurtre, c’est quand même une offense fédérale des plus sévères ça… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Juin 2016 - 16:51
Une place dans un bain !
Je reste une meurtrière !


Assise dans le bain, Kate se sentait vraiment mal vis-à-vis de cette situation et si seulement elle aurait su pour sa jumelle, Kate aurait agi autrement. Sur le coup, tout était devenu si compliqué en elle-même, son père, sa femme et sa fille. Difficile de retrouver confiance en soi et la leur, Katherine les avait tout de même bien blessé en plus de s'être blessé, un mois de merde et cela allait continuer si la rousse ne faisait rien pour arranger la chose. Heureusement, Maggie avait pu se calmer après avoir giflé la justicière et cette gifle, Kate la méritait très bien. La rousse passait la pire soirée de sa vie enfin la seconde, ça ne pouvait pas être pire que sa première soirée sans sa mère et sa soeur à ses onze ans. Jamie et Maggie s'étaient disputés en élevant fort la voix et les voir ainsi, ça faisait mal au coeur de la rouquine. Elle aurait dû ne rien dire et faire comme si elle n'avait pas vu Jams à ce moment-là. Maintenant que c'était fait, ce n'était plus possible de faire machine arrière pour tout oublier. Kate se trouvait actuellement nue dans un bain chaud et moussant tout en ayant discuté de ce qu'elle avait appris et ce qu'elle avait fait, il y a quelques heures déjà.

Après avoir dit ce qu'elle avait dans le coeur et ce qui l'avait vraiment perturbé, la justicière laissa Maggie s'exprimer sur ces paroles. La blonde était un peu perdue, c'était vraiment qu'il y avait beaucoup d'information à emmagasiner d'un coup et il fallait une petite pause pour que la commissaire puisse bien assimiler le tout. Kate ne disait rien, la rousse baissa tout simplement la tête et écarta la mousse pour voir son reflet dans l'eau. Ce n'était vraiment pas beau à voir, il était clair qu'elle ne pouvait rien cacher à sa femme avec une tête pareil. La voilà en train de débiter des choses à la fois intéressante et également totalement stupide et illogique. Katherine avait beaucoup enquêté sur la Religion du crime et honnêtement, ils n'étaient pas du genre à jouer dans la génétique, elle le saurait sinon. Il était vraiment que vilain du style Alice ou Joker était vraiment difficile à abattre, elle n'avait pas tort sur ce point. Surtout que le corps de Bethy n'avait pas été retrouvé par les plongeurs et que c'était suspect, la rouquine n'avait pas réfléchis à cela. Levant la tête, Batwoman regarda sa femme et lui adressa la parole.

« Il est vrai que tu ne peux pas me comprendre, ni même savoir ce que je ressens en moi. Cependant, il n'y a pas que du faux dans ce que tu dis, chérie. » Rassemblant un peu de mousse devant elle, Kate reprit la discussion. « Oublie le clonage, ce n'est pas leur spécialité sinon je l'aurais su depuis un bail et Batman aussi. De plus, il est aussi vrai que les vilains de leur genre sont difficile à tuer, certes, mais j'ai vu son corps tombé à plusieurs mètres de haut, même moi ou Batgirl, on aurait pas survécu à une telle chose malgré nos costumes renforcés. Je pense que l'armée n'a pas bien cherché surtout à cause de l'obscurité dû à la nuit. Je verrai plus tard pour essayer de retrouver le corps de ma soeur. Elle était peut-être folle, mais j'étais incapable de la reconnaître alors qu'elle m'a reconnu. Je me sens honteuse, on est jumelle, merde ! Je l'ai tuée et je m'en voudrais toute ma vie de n'avoir rien fait pour elle !! » Dit-elle en se mettant à pleurer.

Katherine se sentait vraiment coupable de la mort de sa soeur jumelle, elle aurait dû le deviner, c'était une détective après tout, elle savait deviner cela. Pourtant, elle avait été incapable de reconnaître ses yeux, son visage ou sa manière de parler alors qu'Élisabeth l'avait reconnu sous ce costume. Franchement, la rousse se sentait vraiment nulle comme justicière, Kathy Kane, la première Batwoman aurait sans doute fait mieux qu'elle. Malheureusement, elle était considérée comme morte, il y avait déjà longtemps, une tante à elle. Maggie pouvait dire tout ce qu'elle voulait, mais ça sera difficile d'oublier ce traumatisme ou de s'en soigner si aisément. Kate écouta de nouveau sa femme, cette fois-ci, c'était par rapport à Jamie qui allait être très compliqué à aller lui adresser la parole pour ce soir. Demain, cela allait être possible, mais Kate savait très bien que l'adolescente allait être difficile à se montrer compréhensif. Peut-être que la petite brune allait mettre du temps pour la pardonner, mais la rousse allait faire en sorte de se montrer meilleur en tant que mère. Ensuite, Maggie parlait à propos du fait que le colonel n'avait rien dit à propos de Bethy. Chose qu'elle ne savait pas, c'était que Jacob l'avait seulement remarqué que dans l'avion.

« D'accord, j'attendrai demain et je sais qu'elle me pardonnera pas du jour au lendemain, mais je ferai de gros efforts pour faire oublier ce que j'ai fais. J'aime beaucoup Jamie, je la considère comme mon propre enfant et lui avoir fait ça, ça me fait mal au coeur. Je suis vraiment une conne par moment, je regrette toujours quand il est trop tard. Et dire que je voulais avoir un enfant, je commence à douter de mes compétences en tant que tel. Je ne serais jamais comme ma mère ou comme toi, Maggie. Vous êtes des mamans supers. » Dit-elle en soupirant. « Et oui, vient contre moi, j'ai envie de te faire un câlin. J'en ai vraiment besoin et ne plus sentir ton corps contre le mien, me manque trop. » Dit-elle en rougissant un peu et lui adressant un petit sourire.

Maintenant, elle allait devoir parler du cas de son père et du fait qu'il savait que ce n'était pas le corps d'Elizabeth qu'il avait trouvé lors du kidnapping à Bruxelles. À vrai dire, Katherine avait du mal à digérer ce mensonge et ce secret que Jacob ne lui avait jamais dit bien avant. S'il lui en avait parlé, Kate aurait tout fait pour la retrouver jusqu'à demander de l'aide à Batman ou à la Justice League, qui sait. Pour le moment, c'était trop tard pour cela et elle devait faire avec ce mensonge. La justicière répondit à sa femme.

« Il ne savait pas pour Alice, il savait juste que Bethy était encore vivante et enfermée quelque part en train de subir un lavage du cerveau. Il a tout fait avec ses équipes pour la retrouver, mais sans résultat. Il a juste compris qu'Alice était Elizabeth avant qu'elle tombe de l'avion, je comprends mieux pourquoi il m'a demandé d'appliquer la règle de Batman. Il me faisait confiance pour que je la capture afin de l'aider plus tard. Cependant, je lui en veux énormément de m'avoir rien dit à propos de Bethy ! C'est tout de même ma soeur, quoi ?! Il n'avait pas le droit de garder ce secret en croyant que j'avais faits mon deuil alors que je ne l'ai jamais fait ! » Elle reprit son calme et admira la beauté de sa femme. « Maggie... Est-ce que je suis une mauvaise personne indigne de confiance ? Je me sens mal...je ne fais jamais rien de bien... En ce moment, j'ai mis les deux femmes de ma vie en rogne à cause de mon égoïsme. Je vous aime tellement...»

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Juin 2016 - 20:24
Je maintiens que je ne croirai à la mort de sa sœur que lorsque j’aurai un cadavre à regarder. Et même si le clonage est hors de propos, avec le demi-million de trucs magiques, technologiques et divins en ce monde, je suis convaincue que survivre à une telle chute est possible. Après, je ne le dirai pas à Kate, ça ne vaut pas la peine de l’inquiéter davantage. Je vais plutôt détourner son attention en me déshabillant et en la rejoignant dans le bain. Viens là ma belle, tu as besoin de te faire réconforter. C’est qu’elle est sacrément amochée quand même, ma femme. Je devrais la gronder mais quelque chose me dit que ce n’est pas vraiment le bon moment pour ça. Alors du coup, je vais remettre ça à plus tard. Là pour le moment je vais juste rester dans l’eau avec elle et la garder contre moi. Ça ne peut que lui faire du bien, après tout, le contact humain.

Je l’écoute parler, bien sûr et je dois dire que je trouve que la plupart de ses paroles sont exagérées. Encore une fois, je me dis que c’est l’émotion qui est en cause mais je ne peux toujours rien dire à cet effet parce que bon hein, si ça lui permet de se vider la tête que de dire tout haut ce qu’elle pense, je ne suis pas hostile à l’idée. Une chose est sûre pour moi : elle va avoir besoin d’un bon psy et je ne pense pas avoir les compétences requises pour l’assister de ce côté. Je doute que nous ayons des Outlaws pouvant faire la tâche et tant qu’à lui trouver quelqu’un, on va aller dans le privé parce que je veux m’assurer de la confidentialité des choses. Et encore… Je me demande vraiment qui je pourrais impliquer là-dedans sans que ce ne soit trop suspect ou tout simplement dangereux, vous voyez? C’est dur par moment d’être mariée à une super héroïne, ce n’est rien de le dire.

Ses dernières paroles m’inquiètent et pas qu’un peu. Ça sent la personne qui va faire une erreur terrible, la façon dont elle amène sa pensée. Je savais qu’elle était déboussolée, déstabilisée mais à ce point? Je l’ignorais. J’ai toujours pensé que Kater avait une résilience hors du commun mais là on dirait que cette résilience a atteint ses limites… Voire les a simplement dépassés. Il n’en tient donc qu’à moi de tenter de désamorcer la situation et d’espérer qu’elle ne fera rien de stupide (encore) quand j’aurai le dos tourné. Si elle a appris sa leçon sur l’importance de la famille pour les Sawyer, ce sera toujours un bon début, ce sera toujours quelque chose de gagné. On verra pour le reste, plus ou moins graduellement. À quoi ça va servir de juste trop pousser la note et aggraver les choses au lieu de les régler? Il va falloir que je prenne mon mal en patience.


« Mollo ma belle. D’accord tu as merdé et pas qu’un peu, en trahissant la confiance de ta femme et de ta fille mais d’autant que je sache, ce n’est pas comme si tu étais la seule en cause dans cette histoire. Ton père est tout aussi coupable. En gardant pour lui que sa fille n’était pas morte, il a contribué malgré lui à ce qu’elle est devenue. Des héros auraient pu aider, je pense à Batman et à Superman que je connais bien.

Ensuite, Alice elle-même. On aura beau dire ce qu’on veut sur la folie mais il n’y a rien de plus dangereux qu’un fou qui sait qui est fou et qui fait le choix conscient de continuer à l’être. C’est elle qui a cherché à te tuer. Autrement vous ne vous seriez pas battues et elle serait encore en vie. Mais c’est vrai que si tu m’avais mise au courant, si on avait fait les choses ensemble, la fin aurait pu être différente. Mais ça… Ce sont des si.

Le plus important ma belle, c’est que tu sois en vie. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Tu sais que tu peux avoir confiance en Jamie. En moi. À défaut d’avoir confiance en ton père. Tu sais que je t’aime et quand ma fille, notre fille te pardonnera, elle te le dira également. Ce sera dur Kate et tu vas en cauchemarder et en culpabiliser pendant longtemps. Mais je suis là. Je suis ta femme et tu as des devoirs en tant que mère. Ensemble, nous t’aiderons à surmonter l’épreuve. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juin 2016 - 14:59
Besoin de repos !
Je ne suis plus moi-même !


Maggie était à présent dans le bain, dénudé et ayant blotti Kate contre elle, sentant le contact humain qui lui avait tant manqué. La rousse n'était pas vraiment bien que ce soit physiquement ou psychologiquement, cette aventure et ses combats avaient eu raison d'elle. La justicière pouvait se montrer froide et sévère, mais en compagnie de sa femme, elle s’adoucissait et c'était l'unique personne qui la rendait ainsi. Maggie avait un incroyable pouvoir sur la jeune Kane, avec elle, Katherine pouvait tout dire, se dévoiler et exprimer ses émotions sans trop de gêne ni d'embarras. Kathy se sentait tellement bien en sa compagnie, elle regretta amèrement ce qu'elle avait fait même si c'était dans une bonne intention de la protégée. Se faire passer pour morte, c'était vraiment stupide et irréfléchi, Kate reconnaissait finalement qu'elle aurait dû suivre sa femme pour combattre la Religion du crime. Dans ces moments-là, elle se comparait souvent à Batman, ils se ressemblaient sur beaucoup de points et là, elle avait piétiné sa vie privée et sa famille en oublier qu'elle était avant tout mariée et qu'elle était Katherine Kate Rebecca Kane, non pas Batwoman.

Après avoir parlé à propos de tout cela, Maggie s'adressa à nouveau à sa femme. La blonde cherchait peut-être à l'aider surtout que Kate était démolie mentalement, voir anéanti totalement. Mags n'était pas très forte pour les discours pour bien remonter le moral des gens, mais elle n'avait pas toujours tort dans ce qu'elle disait. Elle avait son franc-parler, Kate ne pouvait pas le lui retirer et c'était ça qui avait charmé la justicière. Franchement, sans la commissaire, la rouquine ne serait peut-être plus de ce monde et elle aurait cherché à se suicider. C'est dans ses moments-là que sa blondasse était parfait même si elle avait tendance à s'énerver et à gueuler, elle pouvait se montrer à l'écoute et rassurante. Jamie était comme sa mère, mais cent fois pire, oui, les enfants ont toujours été conçu pour surpasser leur parent. Ce mini-bulldozer était un amour et elle avait de la chance de l'avoir dans sa vie. Certes, Jamie allait mettre du temps pour la pardonner pour toute cette histoire, mais Kate savait qu'elle lui pardonnera de son égoïsme. La rousse resta blottie contre sa femme, lui caressant les épaules et posa sa tête contre sa poitrine. Il fallait qu'elle aille de l'avant et surtout, Batwoman avait vraiment besoin de repos.

« Je te fais confiance ainsi qu'à Jamie, vous êtes ma famille et je vous aime. Pardon de vous avoir inquiété et vous avoir trahi. La prochaine fois, je réfléchirai à deux fois avant de faire une connerie. Pour ce qui est de Bethy, je ferait tout mon possible pour clarifier certains points. Mais là, j'ai besoin de penser à autre chose et de me reposer, je me suis épuisé et j'ai mal partout. » La rousse embrasse sa femme avec passion avant de reprendre la parole. « Tu sais quoi chérie ? Pendant une semaine, j'arrête d'être Batwoman et je m'occuperai de toi et Jamie, soirée pyjama, cinéma et compagnie avec vous, deux. J'ai besoin d'oublier tout ça, j'ai besoin d'aller de l'avant, mais je n'y arriverai pas toute seule. J'ai besoin de vous deux, remettez moi d'aplomb. »

La rousse ne voulait plus entendre parler de son père, de l'affaire d'Alice ni même de Batwoman avant un petit moment. Tout ce qu'elle voulait à présent, c'était de passer du temps avec sa femme et sa fille. Tourner la page n'allait pas être facile, Kate était quelqu'un d'obstiner surtout quand elle avait besoin de preuve pour lâcher une affaire. Tant qu'elle n'avait pas trouvé le corps de sa soeur jumelle, elle cherchera pour la retrouver et l'aider à redevenir stable mentalement. Après tout, Maggie n'avait pas tort, sans corps, il était impossible de conclure sur une mort, il en fallait la preuve pour y croire. Comme Saint Thomas l'a dit une fois, je crois en ce que je vois. Sans le corps de Bethy, Kate avait encore l'espoir que sa jumelle soi encore vivant et cacher quelque part. Au final, la rousse n'en avait pas fini avec l'intergang et la religion du crime. Cette fois-ci, elle n'avait pas Abbott ni d'autres alliés bizarres, la rousse allait devoir compter sur sa femme et la Bat-Family pour en finir une bonne fois pour toutes. Levant les yeux vers sa femme, elle lui adressa un joli sourire avant de lui parler.

« Je t'aime et tu es la plus merveilleuse des femmes. Sans toi, je ne sais pas ce que je serais devenue, ce soir. » Elle lui caresse le visage. « Je veux rester comme ça pour toujours, je suis madame Sawyer, je veux en être digne. J'ai besoin de toi, Maggie. Besoin de ta tendresse légendaire et de ton humour, j'ai besoin de vivre loin du passé. » Elle finit par l'embrasser passionnément de nouveau.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juin 2016 - 20:32
Arrêter d’être Batwoman pendant une semaine? Mais elle n’allait jamais tenir le coup. Je veux dire moi j’essaie de prendre une journée de congé et je me mets à m’inquiéter d’un demi-million de choses… Alors une semaine sans être une super héroïne… Je ne dis pas que Kate n’a pas de volonté, loin de là. Mais il y a une différence entre avoir de la volonté et être limite suicidaire dans ses options. De vous à moi? Je vote carrément pour. Avoir ma femme rien que pour moi pendant une semaine? Je vous jure que je vais déléguer à la pelle et finir mon quart de travail pour 17h00 sonnante comme je devrais le faire normalement. Ah et prendre une heure de dîner complète avec ma femme, pas cinq minute sur le coin de mon bureau. Et… Bordel Kate, tu veux ma mort, oui! Pourquoi je dis ça? Vous connaissez ma femme? Elle est belle, non? Donc voilà quoi.

En tout cas j’aime sa façon de se faire pardonner. La vilaine essaie de m’avoir par mes désirs et mes envies. C’est ultra vicieux comme stratégie. Je suis absolument incorruptible quand il s’agit du maintien de la loi et de l’ordre mais quand je suis avec Kate… C’est une autre histoire complètement. Et elle le sait très bien en plus. Et puis bon hein, je ne me serais pas mariée avec n’importe qui non plus. Kate est plus qu’une rouquine au corps de rêve. Elle a son petit caractère. Forcément, c’est une femme forte et indépendante et en plus, c’est une femme avec une tête sur les épaules. Comment voulez-vous ne pas succomber à son charme? Une fois, lorsque nous étions encore en fréquentation donc avant tout cet épisode à l’église, nous avons passé une soirée à botter le cul d’un gang criminel de Gotham. Plus sexy que ça tu meurs. Sérieusement.

Alors du coup… Ok. Une semaine sans être Batwoman, vendu. Mais attention Kate. J’ai la mémoire longue et si elle pense pouvoir agir dans mon dos sans que je ne le sache… Moi, l’affaire est conclue. Jamie? Ah ça… Elle aura une semaine pour tenter d’arranger les choses. Je ne m’en mêle pas. Ce n’est pas mon rôle. Et puis du reste, si j’interviens, elles ne se réconcilieront jamais comme il faut. Je connais ma fille. Je veux dire… Je lui ai donné naissance et je l’ai élevé. Enfin bon. Il ne s’agit pas de Jamie, il s’agit de moi là. Moi qui commence à fantasmer sur ce qu’une semaine où Kate n’est pas Batwoman va représenter pour notre relation. Alors oui, je l’avoue, quand je l’embrasse en retour il y a un peu plus de passion que ce qu’il faut pour que ce soit catholique. Je ne vais pas vous faire de dessin quand même. De toute façon je suis nulle en dessin alors…


« Une semaine en tant que Kate Sawyer Kane? Tu ne tiendras jamais ma belle. Mais j’accepte. Tu vas être une bonne épouse à la maison pendant une semaine. Oh tu peux aller faire des courses et tout mais rien d’héroïque. Tu vas craquer avant la fin du délai, je te connais. Et du coup si tu perds, j’ai le droit à un dédommagement. Et parlant de dommage, ce serait con de ne pas profiter de ce bain… Tu ne crois pas? »

Après un moment de détente très intime (rien de tel que l’amour sincère et une passion qui l’est tout autant pour aider à soigner les mots de l’âme, je porte délicatement ma femme dans notre lit commun. Pauvre Kate. Je ne prétends pas connaitre ta souffrance mais je suis là pour toi. Je ne suis pas forcément une fan de la douceur, je suis une femme d’action après tout mais c’est de cela dont tu avais besoin. Bon, je ne dis pas que nous n’avons pas foutu de l’eau partout sur le plancher de la salle de bain mais l’essentiel, c’est que je prends à cœur mes responsabilités. J’ai épousé Kate pour le meilleur et pour le pire et je compte bien m’acquitter de mon rôle. Au final, elle s’endort rapidement, blottie contre moi. Dors bien ma belle. Je suis là. Et tant que je le pourrai, je veillerai sur toi et te protégerai… Tu vas passer au travers de ce traumatisme… Mais avec ta famille. Car à trois, nous sommes les Sawyer…

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la maison ! [Pv : Maggie Sawyer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour à la maison ! [Pv : Maggie Sawyer]
» Retour a la maison de l'horreur
» [2007] Retour à la Maison de l'Horreur
» [Texte court] - Retour à la maison - Elaïne - G
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-