[New York] JSA / Une offre qu'on ne peut pas refuser ?

Invité

MessagePosté le: Sam 21 Mai 2016 - 15:56
Les marches de l'escalier grincent sous les pieds de James. La veilleuse du couloir ne fonctionne pas. C'est un petit garçon qui lui ouvre la porte. James lui ébouriffe les cheveux en rentrant dans le petit appartement. L'enfant lui adresse un sourire et repart jouer. James pose sa guitare dans un coin et se dirige vers une chambre à coucher où l'attend allongé dans une chambre un grand type en caleçon et marcel, appuyant une poche de glace appuyée sur la partie gauche de son visage.

James sort une petite liasse de billets qu'il commence à compter. Il en dépose une petite partie sur la table de nuit et s'apprête à partir.


''James ?''
''Je ne fais que passer. Je ne peux pas rester très longtemps, Phil.''

Phil Longdrown, filleul de James. James connaissait bien son père, un ingé-son qui bossait dans un studio à New York réputé. Phil avait préféré la voie de musicien et était rapidement tombé dans la drogue. Les relations père-fils se détériorèrent et James se trouva l'une des seules personnes à aider Phil financièrement.

Phil compte les billets.


''C'est tout ?''
''C'est le mieux que je puisse faire. Le patron était même prêt à ne pas payer ma prestation. New York est une drôle de ville.''

Phil ne répond pas. Il ne faudrait pas gâcher les relations avec une dispute aussi violente que la dernière fois. Phil, exténué, se recouche.

''Tu restes jouer un peu avec Sammy ?''
''Je ne peux pas rester, Phil. J'ai un rendez-vous important.''
''Tu vas jouer ?''
''Ça ne concerne pas la musique. Au fait, t'as contacté Peter Hobbs ?''
''Nope. Pas eu le temps.''
''Fais-le, Phil. Il t'aidera mieux que moi.''

Phil acquiesce dans un demi-sommeil après avoir échangé une forte poignée de main avec James. Le musicien quitta la chambre et ne put s'empêcher de laisser un autre billet dans la petite tirelire du gosse.

James sort de la bouche de métro. Il se mêle aux vendeurs de rue, aux jeunes, au bruit ambiant et respire la fumée des terrasses des bars. On avait laissé une note sur le lit de sa chambre d'hôtel, une horaire et une adresse comme griffonnées à la hâte au stylo. Pas de signature, mais la mention de son nom: Nightmaster.

Dans une petite ruelle adjacente à l'adresse indiquée, un bar à la façade décrépite, James revêt dans un éclair l'armure de Nightmaster. Un détail l'intrigue: son épée ne brille pas. N'y aurait-il aucun danger immédiat ?

Faisant confiance à Nightsword, James pousse la vieille porte à l'aide de son épaule. Mais l'intérieur ressemblait à tout sauf à un bar. Et pourtant James s'y connaissait, étant le patron de l'Oblivion Bar!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 179
DC : Animateur géré par Liberty Belle
Localisations : Coast City
Justice Society of America
MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 8:42
... l'intérieur avait certainement accueilli un bar il y a de ça fort longtemps, en des temps lointains et plus simples.

Mais cela était dorénavant révolu comme en témoignaient la poussière et les toiles d'araignées accumulées sur le comptoir.

Et puis, l'endroit avait du servir d'abri de fortune pour des jeunes fugueurs, de salle de shoot pour les camés, de lieu de prostitution pour les malheureuses qui étaient obligées d'y recourir pour survivre...

Cet endroit puait la tristesse, la misère et le désespoir.

Pourtant, Nightsword ne réagissait pas : aucun danger, l'épée était catégorique.

Et sur le mur derrière le comptoir, il y avait un cadre contenant une grande photographie. Et cette photographie et ce cadre ne semblaient pas être affectés par la poussière ou les toiles d'araignée, comme si le cliché était magiquement protégé du poids des ans...


... c'était une photographie des membres de la JSA !

De l'ombre du mur apparut comme par magie un jeune homme.


"Tu aimes cette photo ? Hein ?" lança-t-il avec amusement, comme si son apparition était normale et tombait sous le sens.

Il sourit à James et marqua une pause.

"Je sais qui tu es. IL me l'a dit. SON pouvoir est immense et IL m'a donné une second chance et..."

L'inconnu lui tendit la main.

"Todd. Todd Rice. Alias Obsidian si tu connais. Toi... Tu es James Rook alias Nightmaster. Et..."

Son sourire s'élargit.

"J'adore les Electrics ! Et je trouve ça juste géant qu'IL me fasse sortir de prison, justement pour te recruter, toi !"

Todd se passa la main dans les cheveux et ajouta pour lui-même, en gloussant :

"Quand Jennie saura ça, elle va être verte !"

Puis, il s'éclaircit la voix et reprit, plus sérieusement :

"Tu vois, tout les gens disent que le monde est moins simple que du temps où ce cliché a été pris. Que depuis, tout s'effondre et s'effrite et que, chaque année, les choses vont de plus en plus mal, que les gens sont plus méchants et l'Amérique plus petite... Ça devient difficile pour tout le monde et les gens tombent dans la violence, le racisme, se replient sur eux-mêmes et oublient les plus faibles... Ceux qu'ils devraient protéger en priorité !"

Le visage de Todd s'assombrit l'espace d'un instant.

"Tu vois, moi, j'ai vécu dans ce genre d'endroit où on est, pour échapper aux coups de mon ivrogne de beau-père... Toi, ON M'A DIT que t'avais eu des problèmes avec la came... Mais..."

Todd observa la photographie, un instant, avant de reprendre :

"Mais eux, c'étaient des géants. Et l'Amérique paraissait plus grande quand ils étaient là. Tu vois..."

Todd avala sa salive une fois de plus.

"IL veut que la Société de Justice d'Amérique, la JSA, soit reformée. IL pense que pour l'avenir de nos valeurs, de notre monde, des jeunes générations, il faut qu'il y ait une JSA. Et IL pense que tu dois en être. C'est pour cela qu'IL m'a envoyé. Nous avons une mission, M. Rook, et cette mission, elle nous serait adressée par le Seigneur tout puissant que ça ne m'étonnerait même pas !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Mai 2016 - 21:18
Ce n'était ni l'insalubrité de l'endroit ni les maigres traces de vies se désagrégeant qui conféraient certes au lieu un certain cachet, mais bien un contraste étrange apporté par un détail incongru. C'était une photographie étonnamment préservée de la décrépitude ambiante, comme si des braises scintillaient toujours sous les cendres. Si le grain de l'image ne trahissait pas son origine, elle semblait avoir été tirée hier.

James se revit enfant, assis devant le poste de télévision – l'un des premiers de son quartier –, incapable de ciller des yeux,  à suivre les exploits conjugués de la JSA. Il connaissait leurs noms sur le bout des doigts, impossible de les oublier.

''Tu aimes cette photo ? Hein ?''

Le jeune homme qui venait de lui poser cette question avait émergé de l'ombre aussi naturellement qu'un nageur sort de l'eau. James hocha silencieusement la tête. Il lui sembla que c'était la meilleure façon de rendre hommage à un rêve d'enfant. Le jeune homme se présenta, Todd Rice. Obsidian. Ce nom n'était pas inconnu de James, mais le chevalier n'arrivait pas à se souvenir pourquoi. Mais Todd semblait le connaître. Et il connaissait The Electrics! Cela aida à ce que James se détende. Après tout, la lame de son épée était pâle et froide.

''Merci, ça me fait toujours plaisir de voir que les gens de votre génération écoute encore nos morceaux. Malgré les années qui nous séparent, je m'en sens rajeuni! Bonjour Todd Rice, je suis James Rook. Votre nom me dit quelque chose, mais pardonnez-moi si je ne vous reconnaît pas.''


James écouta d'un air bienveillant les paroles d'Obsidian, débitées d'un trait enthousiaste. Il ne tiqua pas lorsque le jeune homme mentionna la drogue, mais retint bien qu'il le savait. Ne pas oublier de rester sur ses gardes. Que savait-il d'autre ? Peut-être pas autant que James le soupçonnait. Todd était clairement mandaté par quelqu'un d'autre qui ne lui avait révélé que quelques informations succinctes. James observait la photographie. Il n'avait décidément oublié aucun des noms présents.

''L'Amérique paraissait plus grande parce qu'il le fallait. En vérité, Todd Rice, c'est bien parce que le monde semblait plus grand, plus vaste et plus dangereux que la JSA avait été créée. Ta génération n'a pas grandi durant cette époque... La fin semblait si proche. Comme le prolongement imminent du souffle d'un sommeil, chaud comme mille soleils.''


James avait détaché ses yeux de la photographie pour ceux d'Obsidian.

''Qui est Il que tu mentionnes sans cesse? Pardonne-moi, mais je me méfie des maîtres, surtout à notre époque. Sa proposition est cependant séduisante et je n'ai pas pour habitude de refuser l'aventure. Mais l'histoire de cette équipe est tortueuse et les événements qui précipitèrent sa fin diffèrent selon les bouches qui les relatent.''
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 179
DC : Animateur géré par Liberty Belle
Localisations : Coast City
Justice Society of America
MessagePosté le: Lun 23 Mai 2016 - 18:56
Todd rit, croisa les bras et s'appuya contre une chaise.

"Ce IL n'est personne d'autre que le Spectre. C'est LUI qui s'est arrangé pour me faire sortir de prison pour que je vois SA toute puissance et SON omniscience. IL..."

Todd baissa les yeux, avant de reprendre :

"IL ne peut interférer directement au-delà d'une certaine limite dans les affaires humaines. IL m'a montré le chemin, IL a lu en moi et m'a permis de trouver les moyens de sortir légalement de prison et de reprendre goût à la vie. Je..."

Todd avait l'air fatigué - soudainement - fatigué et usé, à la manière de celui qui aurait une croix trop lourde à porter...

"IL m'a chargé de te recruter. IL connait ton pouvoir et ta puissance. Et IL sait que tu œuvreras pour le bien et..."

Le visage de Todd changea : il devint inquiet et se mit à transpirer abondamment sans raison apparente.

"Ne L'entends tu pas ? IL a besoin de nous ! La réalité toute entière crie dans mon esprit et... Nous devons aller L'aider à sauver le monde !"

Et Todd tendit la main en direction de celle de James...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2016 - 23:07
Le Spectre! Bien sûr que James le connaissait. Le Spectre et le Shadowpact avaient eu quelques différents à une période... Alors James ne connaissait que trop bien la puissance de cette entité et le pouvoir qu'il pouvait exercer sur les âmes. Obsidian lui-même semblait en faire les frais. Le sourire était désormais un rictus, et le jeune homme affichait un air plus las que s'il avait vécu deux vies. Le poids de la mission du Spectre était trop lourd à porter pour de frêles épaules humaines.

James n'aimait pas beaucoup Le Spectre, il le craignait. Mais le chevalier reconnaissait son rôle et son utilité. Et il n'était pas sans savoir qu'une faveur lui était faite en ce moment même. James n'avait jamais rêvé de devenir Nightmaster. Mais un sociétaire par contre... Comment dire non à l'aventure ?

''Je l'entends. Et je lui réponds, Todd Rice.''

James saisit la main tendue d'Obsidian. Malgré l'assurance de dangers mortels à venir, Nightmaster était convaincu d'avoir fait le bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 179
DC : Animateur géré par Liberty Belle
Localisations : Coast City
Justice Society of America
MessagePosté le: Mar 24 Mai 2016 - 19:05
Attrapant la main tremblante de Todd, James eut à peine le temps de se demander ce qu'il arrivait à Obsidian : le visage de ce dernier s'assombrit, puis devient entièrement noir, à la manière d'une ombre...

"Bienvenue du côté obscur..." lança-t-il d'une voix changée : plus grave, plus profonde mais aussi dénuée de toute trace d'humanité. Comme si Todd devait disparaître pour qu'Obsidian apparaisse et réciproquement.

"... et accroche-toi, James Rook, accroche-toi à ma main de peur de te perdre dans mes ténèbres, accroche-toi à ton âme de peur de l'égarer en chemin..."

Et alors que James se faisait écraser sa main par la poigne de fer d'Obsidian, le corps de ce dernier se recouvrit d'une substance d'un noir absolu. Cette substance se mit à ramper de même sur le corps de Nightmaster et...

... il disparut dans l'ombre, à la manière d'un origami humain... Le temps et l'espace n'avaient plus de sens pour lui. Seules comptaient... Les ténèbres.

[La suite c'est ici !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[New York] JSA / Une offre qu'on ne peut pas refuser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Offre spéciale] Forfait 1 Jour/1 Nuit jusqu'au 30 septembre
» Modifier sa réservation pour Vente-Privée??
» Offre Orange Open
» Offre TV de VTX: Reportage à Pully
» Cablecom étoffe son offre HD: avec 3 chaînes en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-