Sang, métal & eau salée [Black Manta, Metallo]


Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 20:58
A quelques kilomètres des côtes de la Floride, une île existe mais a été rayée des cartes. Anciennement connue sous le nom de Key Wago, à quelques encablures de l'archipel des Keys, cette petite surface de terre a été entièrement annexée, vidée de toute population et oubliée par le Gouvernement des Etats-Unis d'Amérique.
Supprimant toute mention de son existence, dans les rapports et les mémoires, les officiels ont finalement installé, après bien des années, une structure de métal et de haute technologie.
Elle n'a aucun nom, juste une fonction : conserver, protéger et contenir les artefacts, les armes et les éléments que le Gouvernement ne veut pas mettre ailleurs.



Il pleut, la mer du Golfe du Mexique est déchaînée. L'heure est avancée, les ténèbres de la nuit profondes et gelées.
Les gardes ont froid, et sont moins vigilants ; par réflexe, ils tiennent plus à se protéger et à se réchauffer qu'à vérifier qu'aucun fou furieux ne prendrait l'eau pour rejoindre cette île que personne ne peut connaître.
Cela permet à Komodo d'aisément se glisser entre les ombres, les chemins de ronde et les menaces pour atteindre plus rapidement son objectif - et sans aucune victime jusque-là, un petit exploit qu'il souhaite perpétuer jusqu'à la fin de son intervention.

Simon Lacroix est ici pour voler un objet bien précis, que le Gouvernement américain conserve en secret depuis des années. Avant même que Steve Trevor ne prenne la tête de l'A.R.G.U.S., l'agence chargée de la gestion des menaces surhumaines, ses prédécesseurs avaient mis la main sur un artefact dont ils avaient compris l'importance... et le danger.
Un Trident - un Trident mystique.

L'archer, vêtu de son costume de combat, s'accroupit dans un angle d'une des tours de l'énorme complexe, et prend une légère inspiration. Il se remémore les plans qu'il a appris par coeur avant de venir ici, les plans que les Outsiders ont récupéré pour lui.
Les Outsiders - non pas l'équipe fondée par Batman après un départ de la Justice League, mais une société secrète centenaire qui évolue dans l'ombre pour diriger le monde des hommes. A la base, différents clans s'affrontent pour dominer l'Humanité : le Masque, le Poing, la Flèche, la Hache, la Lance, le Bouclier et l'Epée.
Au fil du temps, certains chefs de clans se sont alliés pour non plus s'entre-tuer, mais travailler de concert pour leurs propres intérêts. Simon a découvert cet univers grâce à Robert Queen, qui cherchait absolument la Flèche Verte pour devenir le nouveau chef du clan de la Flèche ; Robert a toujours vu les Outsiders comme des ennemis, des menaces pour le monde. Il s'est battu contre eux, et a fini par s'aliéner son "élève", Simon Lacroix, qui n'a plus supporté d'être dans son ombre.
Komodo a donc rejoint les Outsiders, qui hélas ne le reconnaissent pas comme l'un des leurs, du moins tant qu'il n'aura pas trouvé la Flèche Verte ou "fait ses preuves".

D'où sa présence ici, pour voler ce Trident mystique, qui semble issu de temps anciens.
Les Outsiders connaissent les clans actuels, mais des rumeurs existent, sur d'anciens groupes, d'anciennes forces qui ont été décimées depuis ; cependant, leurs armes-totems existent encore, et sont porteuses de grandes puissances symboliques et réelles.
Simon et ses alliés pensent qu'il y a pu y avoir un Clan du Trident à une époque, et ils souhaitent mettre la main sur cet objet. Depuis la chute de leurs alliés, l'Empire Bostonien, ils ont pu accéder à leurs archives, et ainsi découvrir l'existence de cette arme ici.

Komodo se poste sur l'un des toits du grand complexe.
Selon ses souvenirs, il n'est qu'à quelques mètres du Trident, qui devrait se trouver juste sous lui. Il lui suffit de percer un trou, d'éviter les alarmes, de récupérer l'arme en bloquant le système d'alerte, et de repartir ; après tout, il n'a mis que quatre heures et trente-deux minutes à éviter les gardes. Le plus dur est certainement derrière lui.
Cependant, l'archer est bloqué dans ses réflexions quand un élément attire son attention du coin de l'oeil.
Plus bas, plus loin, sur la berge prise par la pluie et la mer agitée, il découvre... qu'il n'est pas le seul à être intéressé par le Trident mystique.



Black Manta, l'adversaire acharné d'Aquaman, sort d'un sous-marin et s'avance d'un pas décidé vers le complexe.
La chute de l'Empire Bostonien a révélé, dans l'underground criminel, de nombreuses informations détenues jusque-là par cette société secrète. Komodo pensait que seuls les Outsiders bénéficieraient de ces fuites - mais il se trompait.
Il n'est pas étonné que Manta souhaite acquérir un Trident aussi étrange et attirant ; hélas, il en est désolé, mais il ne peut pas se permettre de perdre cette opportunité de briller devant les Outsiders.

Alors que les gardes n'ont pas encore découvert la présence de Black Manta, Simon Lacroix fixe sa position, prend une flèche et bande son arc.
Son oeil se fixe sur sa cible, il bloque sa respiration - puis tire. Il a visé l'un des tuyaux de Manta, pour le troubler, le forcer à révéler sa présence et à occuper les gardes. Il sait très bien que l'armure de Manta est trop dense pour qu'il le blesse : maintenant que ce dernier est là, autant l'utiliser comme diversion pour prendre le Trident et filer au plus vite !


(HJ/ Black Manta, dis-moi si cette arrivée te gêne, je modifierais mon message ; à toi également de dire si la flèche atteint sa cible, ou si les conditions météorologiques ont gêné le tir ! Metallo, je te propose d'intervenir parce que Komodo n'aurait pas été discret qu'il le pense, sa présence aurait été révélée et tu devrais t'en occuper. N'hésitez pas à me dire si je dois modifier quelque chose ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 19/05/2016
Messages : 216
DC : Jinx - Faora
Situation : Fou furieux et perdu
Localisations : Espace
MessagePosté le: Lun 6 Juin - 20:11

Metallo a la rescousse
Komodo


La base de l'unité 7734 était, encore une fois, bien en émeut : la faute à un General Lane qui voyait le mal partout, de un, et aussi à cause des nombreuses données qu'amassaient des avions espions, un peu partout au dessus du monde. Principalement au dessus des "zones dangereuses", comme dit avec passion par le bon général.

"Des zones dangereuses ?" me direz-vous. La liste était assez longue : des villes avec des entités aliens confirmées, des endroits où des combats contre des envahisseurs s'étaient récemment déroulés (comme les ruines de Coast City, par exemple) et autres endroits bizarres. Ces derniers avaient récemment détectés des mouvements quelque part en Amérique et, naturellement soucieux de la présence de teerrrrriiibbblllesssss aliens sur le bon territoire de l'Oncle Sam, Lane avait récemment mobilisé ses forces, pour qu'elles soient prêtes à intervenir à n'importe quel moment.

Dommage pour Corben, bien assis sur une chaise, avec le poing juché sur sa joue, Lane avait encore une fois bien exagéré. Le cyborg observa sa montre, un instant, avant de se replonger dans sa contemplation d'un bureau, où se trouvait plusieurs téléphones : ces derniers faisaient tâche dans le décor de la zone, d'ailleurs, ayant l'air sortis tout droit des années 50. Pour un peu, il aurait presque pitié du soldat à côté, qui avait sorti son propre appareil pour y jouer.

Avait t-il le droit en fait ? Non, d'après ce dont il se souvenait. Voyant là une occasion d'aller tourmenter quelqu'un, Corben se leva, un sourire mauvais sur son visage, et entreprit de marcher vers le comptoir aux téléphones, bousculant, au passage, des quidams sur le chemin. Son chemin ne fut véritablement arrêté qu'au moment où l'un des téléphones sonna, surprenant bien l'autre soldat, d'ailleurs, qui laissa échapper quelques jurons alors qu'il rangea son portable dans sa poche et s'empara de l'objet.

Le ton de notre homme fut sec, déjà : un intrus dans le complexe de Key Wago. C'était déjà peu commun, ça. Metallo n'en avait appris son existence que depuis quelques jours, déjà, même s'il n'y accordait pas d'attention. Quel genre d'individu pouvait y entrer aussi facilement ? Batman ? Un de ces apprentis ? Deathstroke ? En tout cas, le soldat ne le reconnaissait pas, et semblait y apporter peu d'attention, en vu de l'effroi pur qui apparut sur son visage imberbe.

Bl... Black Manta ?

Là, ça devenait intéressant. L'ennemi N°1 d'Aquaman, ce qui... ne paraissait pas intimidant, en fait. Metallo n'en avait que faire, ceci dit : pour lui, Aquaman, c'était que des poissons et rien d'autres. Et Black Manta passait son temps à se faire battre par lui. Le super-vilain d'acier saisit le téléphone et poussa la recrue au sol avec un mouvement de main.

Aboule.

La réponse de l'homme au bout du téléphone fut longue, sans doute était t-il surpris par le changement de correspondant, ou simplement, craignait que Black Manta ne l'assassine en le tabassant avec un thon. Un truc du genre.

O-oui, Black Manta ! Y'a un truc qui vient de le frôler là ! Je sais pas ! Envoyer quelqu'un bordel !

Metallo sourit, et se dirigea rapidement vers son commandant, jetant le téléphone au visage du malheureux soldat, qui s'écroula de nouveau, dans les vapes.

----------------------------------------------------------

L'appareil noir se déplaçait dans le ciel pluvieux, insensible à l'appel des éléments. Son contenu : un cyborg, équipé d'une chair artificielle, d'une tenue kaki, et d'un cigare. Le fait que cet individu n'était accompagné d'aucune autre soldats, alors qu'il comptait affronter un super-vilain aussi redoutable que Black Manta, indiquait un certain niveau de puissance, bien sûr. Mais à le regarder, on pouvait nettement voir qu'il n'était certainement pas humain.

Le faciès, déjà, avec des yeux vides qui ne clignaient jamais (bien que couverts par des lunettes de soleil noir), des dents bien trop blanche, une peau qui semblait artificielle au touché, des expressions faciales étranges, quasiment inhumaines, alternant entre un sourire bien trop grand (qui révélait des gencives métalliques) ou une moue sans expression aucune, une sensation... métallique, derrière la peau, étirée à trop d'endroits.

Il serait là dans quelques minutes : en attendant, Black Manta allait devoir faire face aux soldats du complexe. Des adversaires bien trop simples pour un tel super-vilain, bien sûr, et leurs expressions nerveuses indiquaient qu'ils étaient hésitants, mais la dévotion qu'avaient ces hommes envers leurs devoirs les poussèrent à approcher du super-vilain, munis d'objets comme des armes à feu ou des grenades.

Les autres, eux, étaient plus confiants, alors qu'ils approchaient de la position de Komodo. Un peu hésitant quand à affronter une personne capable d'infiltrer le complexe, ils étaient toutefois nettement plus confiants que les soldats qui comptaient affronter Black Manta. Ne connaissaient toutefois pas la localisation exacte du redoutable tireur à l'arc, ce dernier avait tout son temps pour les embusquer !


Spoilers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 11:50
Manta avait lui aussi pris, avec un intérêt tout particulier, la connaissance de ce lieu tenu secret et d'une partie de son contenu.
Dans cette liste, la mention d'un trident brilla sous ses yeux comme si les lettres avaient été recouverte de pigment à base d'or.
Encore un trident magique ? Le pirate avait déjà connaissance de quatre Tridents aux fabuleux pouvoirs : celui d'Aquaman, celui de Orm, celui de Clea et celui de Triton. Était-ce l'un d'eux, acquis par les autorité et mis sous clé ou bien un nouvel artefact plus méconnu ? Chaque possesseur se targuait que celui qu'il détenait appartenait à Poséidon lui même ; chacun avait sa petite version personnelle de son origine...
Et si ce Trident était finalement la pièce manquante de la légende du Dieu maritime ?

Black Manta organisa rapidement un assaut des lieux, car il se doutait bien qu'il ne pouvait être le seul à avoir obtenu de tels informations. Si d'autres potentiels ravisseurs le prenait de court, la sécurité des lieux serait nettement renforcée pour l’accueillir ensuite.

Mettant pied à terre, il profita de cette nuit sans lune pour adopter une approche furtive. Un important système d'éclairage extérieur était mis en place, mais il demeurait des zones d'ombres qu'il allait pouvoir exploiter. Il avait minutieusement appris le plan du bâtiment.

Toutefois, il fut surpris par une attaque sifflante qui perça l'un de ses conduit d'oxygène. Ce n'était pas le son d'une balle unique, mais d'un projectile. Manta eu a peine le temps d'observer d'où pouvait venir l'attaque qu'un projecteur se braqua sur lui. Il avait été repéré par la sécurité ce qui lui signalait que l'attaque en question ne venait pas du personnel des lieux, mais probablement d'un individu extérieur... un autre voleur certainement.

Les rayons oculaires de Manta à la manière d'un kryptonien firent exploser le projecteur et il se jeta à l’abri d'un rocher au bas des murs alors qu'une volée de tirs de fusils tentèrent de l'abattre.
Devenu la cible principale de l'ensemble du système de sécurité, l'autre voleur devait certainement en profiter. S'il le rencontrait plus tard, il n'allait pas le laisser impuni.
Il détacha le tube tranché et le jeta à la mer ; un seul lui suffisait, puis il actionna sa vision thermique.
Tandis que le rocher était canardé, lui coupant toutes sorties, un groupe de soldats s'approchait de lui à pied. Manta ouvrit le clavier du contrôle du sous-marin et coordonna un tir terrestre par rapport à sa position avec un savoir faire zélé et calculé. L'ordre lancé, il ne fallut qu'une dizaine de seconde avant que plusieurs missiles noirs frappent le mur où se trouve les soldats faisant tomber des morceaux de béton et de corps. Les soldats au sol devaient être frappés de stupéfaction par cette attaque similaire à un bombardement et Manta en profitant pour courir dans leur direction comme un fauve croisé d'un cobra, après avoir enclenché les réflecteurs oculaires de son costume pour augmenter sa furtivité.
Il tira plusieurs salves incendiaires sur les soldats qui répliquèrent, mais en bondissant au milieu d'eux, le tueur s'en pitié rendit difficile l'usage de leurs armes sans risquer de blesser leurs camarades. Redoutable à l'arme blanche tel un janissaire, deux lames tranchantes dansèrent dans l'obscurité rougeoyante des corps déjà au sol et roussis, grossissant la masse de chair jonchant le sol obscur et glissant de l'Ile volcanique.

Manta n'était pas là pour se faire plaisir, aussi il ne s'inquiéta pas si ces hommes étaient encore vivant ou bien achevé et continua à courir sur le chemin qu'ils avaient pris pour le rejoindre et qui menait évidement à une porte extérieure.
Il éclata une grenade chaff pour brouiller les caméras à l'entré et tira un petit missile présent dans son poignet en direction de la solide porte. Son missile n'éclata pas mais pénétra dans le revêtement métallique épais. Déplaçant son curseur de frappe, Manta déclencha un nouveau tir de missiles contre le mur à l'Est de la porte privant la sécurité de ses éclairages et il se jeta dans l'eau affleurante le mur Ouest avant d'atteindre la port et au même moment qu'il activa la tête explosive de son propre missile de poignet. Le métal de la porte fit un bruit terrifiant en même temps qu'il se tordit violemment offrant une entrée béante dans le bâtiment. L'ensemble de la sécurité devait être en effervescence et se concentrer à cet endroit, c'est pourquoi Manta nagea rapidement plus à l'Ouest avant de s'accrocher à un autre mur. Il tira un petit harpon pour faire doucement éclaté la seule lampe qui pouvait gêner sa progression. Il y avait peu de chance que l'on remarque cette seule ampoule éteinte alors que de l'autre coté une véritable guerre s'était déroulé.
Sortant les crochets de ses poignets, Manta grimpa le long du mur jusqu'à grimper tout en haut.

Il n'y avait que quelques gardes encore postés à cet endroit et Manta pris soin de les éviter pour ré-adopter une approche furtive vers son objectif.
Il pénétra dans les installations...


[HRP : Désolé du temps de réponse, mais j'ai enfin terminé mes classes vertes !
Je me permet de faire beaucoup, le temps que Metallo arrive.]
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 20:36
Le plan initial de Komodo était de tirer sur Black Manta pour le forcer à révéler sa présence, et en profiter pour se lancer discrètement dans l'île pour voler le Trident et s'enfuir.
Il se jeta directement à l'intérieur des installations en ouvrant une porte, mais son attention fut cependant occupée pendant quelques instants par la folie qui se déroulait à l'extérieur. Black Manta fait en effet diversion - mais il transforme surtout ce complexe en véritable zone de guerre.

Même s'il a l'habitude des combats, d'abord avec Robert Queen puis avec les Outsiders, l'archer n'a pas vraiment été témoin d'une telle violence, d'une telle brutalité... d'une telle explosion de fureur aussi impressionnante.
Sous son masque reptilien, Simon Lacroix ne peut s'empêcher d'ouvrir la bouche et d'écarquiller les yeux ; et il s'en veut immédiatement de cet instant de faiblesse, fronçant les sourcils devant ce genre de réaction.

Il serre ses poings gantés, maintient sa prise sur son arc, et se détourne de la furie de Black Manta pour pénétrer à l'intérieur du complexe.
Quasiment toute la sécurité est convoquée à l'extérieur, d'abord pour être massacrée par le nouveau venu, puis pour assister à sa folie destructrice. Ayant intégré le plan des lieux, Komodo n'a pas de mal à s'orienter, et ne croise que trois gardiens, d'abord deux puis un solitaire ; tous trois étaient troublés par les événements, et avaient bien sûr baissé leurs gardes. Trois flèches dans la gorge suffirent à les réduire en silence.

Maintenant que Black Manta est arrivé, l'archer n'a plus besoin d'être aussi discret, et ne s'embarrasse plus du silence de ses mouvements ou de la gestion des cadavres. Il court dans les couloirs vides, veillant à chaque virage à ne pas tomber sur une opposition plus importante que prévue.
Les minutes filent ainsi, au rythme des explosions, des secousses, des cris lointains, et de la peur qui s'insinue lentement dans les murs de l'île. Simon Lacroix finit par parvenir à quelques mètres à peine de la salle où le Trident est stocké - mais il n'est pas seul.


"Hum."

Il ne peut retenir un grognement en découvrant, en face de lui, Black Manta qui s'élève d'un rebord après avoir grimpé un mur.
Tous deux se trouvent sur une zone dégagée, un couloir extérieur entre deux zones du complexe, et tous deux visent une unique destination, à quelques mètres. Pour l'instant, Black Manta a quelques mètres d'avance, mais il n'a apparemment pas encore vu Komodo - qui a donc un avantage.
Il entend bien en profiter.

L'archer hésite quelques instants, pèse les conséquences des choix qui se présentent à lui, puis se lance.
Il récupère une flèche, la tire vers les énormes "yeux" rouges de Black Manta, puis s'empare d'une autre et vise directement l'autre tuyau. Il enchaîne encore, et tire deux flèches vers les genoux de son adversaire.
Au fond, Simon Lacroix n'a pas de doute : il sait que son ennemi saura se protéger de ses projectiles, mais il espère que leur nombre et la surprise le troubleront assez pour que la deuxième flèche touche sa cible. Ces tuyaux ne peuvent pas être que décoratifs, ils doivent avoir une utilité - et les faire disparaître peut lui être utile.


"Je n'ai rien contre toi - mais je veux ce Trident."

Komodo s'avance, prend une autre flèche et bande son arc. Il menace Black Manta en marchant, essayant de trouver un point faible sur son costume. Sa voix est étouffée par son masque reptilien, et il essaye de la rendre aussi autoritaire que possible.

"Renonce. Tu n'as pas une chance, avec une telle entrée."

Il est prêt à tirer, même s'il ne sait pas si ça servira vraiment à quelque chose.
Hélas, il est stoppé et surpris par le bruit caractéristique d'un avion, qui survole l'île - à très basse altitude. Une porte est ouverte, et une silhouette se dessine à l'intérieur de l'appareil. Quelqu'un sauterait ? Aussi bas ? Pour se précipiter dans cet enfer ? Qui donc serait assez fou pour oser ça ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 19/05/2016
Messages : 216
DC : Jinx - Faora
Situation : Fou furieux et perdu
Localisations : Espace
MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 19:03

Metallo a la rescousse
Komodo
Metallo était toujours assis dans son appareil aérien, le poing posé sur sa joue artificielle : putain, les vols, c'est vachement chiant en fait ! Lui qui s'était inscrit dans ce groupe pour... bah, avoir un moyen d'aller démolir Superman de façon légale, quoi. S'il voulait s'asseoir dans un endroit sombre et se faire chier, il irait au cinéma pour voir du Terrence Malick.

Un appareil, posé sur son oreille, entreprit de crachoter un peu, permettant au cyborg de lever un oeil : son contact radio. En effet, envoyer un cyborg surpuissant dans une zone remplie d'objets fragiles et précieux était quelque chose que l'armée Américaine (même l'armée Américaine) ne ferait pas sans s'assurer que ce dernier puisse concentrer sa puissance sur quelque chose.

Donc, Metallo avait un contact qui lui dicterait tout sur sa mission. Le contact en question était calmement posé sur un siège, dans un hangar de l'unité 7734. Ayant été construit sur la côté, l'endroit était le plus proche du fort où se déroulait les évènements de la nuit, ce qui lui permettrait de ne pas subir trop d'interférences.

La situation en bas est catastrophique. annonça la voix, d'une façon détachée. Black Manta est en train de tuer tout le monde, et aucune attaque ne marche.

Perdre contre Black Manta.

Metallo émit un grognement amusé. Pour lui, le maître des océans n'était rien de plus qu'un Aquaman maléfique, tout aussi incapable d'offrir un combat décent contre le cyborg que son homologue blond, en gros. Il n'était toutefois pas étonnant que ce dernier se débarrasse si facilement des soldats : en général, ils servaient à distraire le super-vilain jusque à ce que Superman/Batman/Wonder Woman/Flash/Quelqu'un d'autre n'arrive.

Dommage pour eux, en revanche, leur sauveur était un super-vilain de la trempe de celui qui était en train de les massacrer. Et il ne risquait pas de se soucier trop des dommages collatéraux sur l'île elle-même pendant le combat... même s'il ne pensait pas que le combat atteindra de telles hauteurs dévastatrices.

Et l'autre connard ?

Disparu des radars. On peut garder un oeil sur Manta grâce à l'appareil espion en haut, mais sinon, l'autre s'est volatilisé. Sois prudent, du coup, on ne sait jamais.

Je pense pas tomber sur Black Adam dans un couloir, t'inquiète.

Metallo se leva et s'empara de son fusil à pompe, avant de faire signe au pilote de l'appareil : ce dernier, équipé d'un regard semblant un poil... mort, appuya sur plusieurs boutons, ouvrant ainsi la porte de l'appareil, et exposant le cyborg au vent et à la pluie. Ne réagissant aucunement au ravage des éléments, Corben s'empara de son cigare avec deux doigts, et bondit.

Son visage s'étira un moment alors qu'il chutait vers l'île, et il s'empressa d'aller maintenir sa prise sur ses lunettes de soleil, alors que le sol s'approchait de plus en plus, à une vitesse folle. L'impact eut ensuite lieu, et fut probablement entendu des intrus... et vu aussi : une large explosion d'eau, de poussière, de roche, et de corps aussi, ayant atterri sur l'ancien champ de bataille.

J'ai atterri. 

Metallo sourit et entreprit d'expulser le cigare hors de sa bouche, attendant de nouvelles instructions :les intrus allaient avoir fort à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 18:42
Manta esquiva les gardes, mais ce fit à nouveau attaqué par surprise par son concurrent qui prenais toujours soin de porter le premier coup. Il aurait put être un redoutable rival si ses armes n'étaient pas obsolètes.
La première flèches percuta le casque de Manta, égratignant l'un de ses ''yeux'' ; un tel projectile n'était pas assez puissant pour espérer accomplir ce que les poings ravageurs d'un Atlantéen pouvait faire. La flèche suivante coupa encore une fois l'un de ses tuyaux. Après ses deux attaques, Manta bondit sur le coté évitant les tirs suivants de peu.

Manquant d'air il enclencha immédiatement le système de respiration extérieur. Son ennemi l'avait privé de ses réserves internes lui interdisant la fuite par la nage et c'était très frustrant pour le pirate qui observa son adversaire lui faire des menaces.
Ce n'était qu'un archer, un combattant d'un autre temps. Comment pouvait-il espérer faire affronter ses flèches contre ses torpilles ?...

"Des méthodes de ninjas et un ton menaçant ?"

"Ça n'est pas suffisant pour..."

Manta fut coupé par un choc tonitruant. Un objet très lourd et très résistant qui venait d'être largué non loin. En jetant un œil, Manta vit que cela venait d'un hélicoptère de l'armée.

"Ils ont du répondant finalement... Mais moi aussi."

De manière démonstrative, Black Manta leva le bras en direction de l'hélicoptère qui manœuvrait au dessus de leur tête dans la tempête maritime et tira un petit missile qui fit tout simplement éclaté le moyen de transport du cyborg dans le ciel bleu nuit comme un feu d'artifice.

Il tira alors aussitôt un rayon mortel rouge de ses yeux en direction de l'archer et comptait bien l'abattre même s'il lui faisait un petit tour d'acrobatie...
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Mar 21 Juin - 21:22
L'armure de son adversaire avait résisté.
Même s'il avait réussi à toucher un de ses "yeux", ce dernier n'était pas brisé ; et même s'il avait coupé le deuxième tuyau qui s'échappait de son dos vers son casque, l'ennemi n'était ni stoppé, ni vaincu.
Au contraire, Simon ne semblait avoir réussi qu'à l'énerver encore plus.

Sous son masque reptilien, il esquisse une grimace en reprenant une flèche et en bandant son arc. Les prochains instants allaient être décisifs - et potentiellement douloureux.
Cependant, alors qu'il s'apprêtait à encaisser et à essayer de répliquer, Lacroix est surpris par l'arrivée brutale d'un... "colis", en provenance de l'appareil volant qui rôdait au-dessus de l'île anonyme. Une masse extrêmement lourde en avait été expulsée, et venait d'atterrir avec fracas à quelques mètres.

Une épaisse fumée s'échappe bien sûr du cratère, avec quelques flammes, un peu d'eau et beaucoup de dégâts.
Le regard aiguisé de l'archer lui permet de découvrir rapidement l'étrange silhouette qui leur fait maintenant face. Tandis que Black Manta s'acharne contre l'appareil volant, pour le faire tomber et réussir à faire cesser l'agaçant bruit de son moteur, son adversaire réfléchit - et hésite sur la marche à suivre.


"Hum."

L'arc toujours bandé, il ne sait plus s'il doit tirer tout de suite, et surtout sur qui.
Black Manta lui a envoyé un rayon de ses étonnants yeux dangereux, mais il l'a évité par une petite roulade. S'il n'avait pas bougé, il ne serait qu'un tas de cendres - mais il s'en est sorti, par chance essentiellement. Un bout de sa petite cape, la suite de sa capuche, a été brûlé dans le mouvement, mais il ne s'en soucie guère. Il est déjà plus loin.
Son regard glisse de Metallo, qu'il n'a bien sûr pas encore reconnu mais dont il mesure toute la puissance pour avoir survécu à un tel impact, à Black Manta. Pour l'instant, les gardes semblent ne plus faire de vagues : soit ils sont tous morts, soit ils se cachent en attendant le résultat de ce combat de titans.
Il pousse un profond soupir, hésite encore, avant de se lancer.


"Black Manta."

Sa voix est lourde, autoritaire. Elle s'élève au-dessus du tonnerre, et il continue alors qu'il lâche sa flèche - qui file directement vers Metallo. Elle vise bien évidemment sa tête.

"Tu veux ce trident - je veux ce trident. Et, finalement, j'aurais ce trident, même si tu es certainement en désaccord avec cet état de faits. Cependant... à l'heure actuelle... il est évident qu'il refusera que ce trident quitte cette île. Ce qui ne nous arrange guère."

Komodo s'empare d'une autre flèche, et tourne lentement son masque vers Black Manta.

"Nous allons combattre, et je vais l'emporter - mais, en attendant, je propose une... non pas une alliance, mais une décision mâture et responsable. Il est puissant, et résiste à un tel atterrissage. Evacuons cette nuisance, et reprenons."

L'arc est bandé, à mi-chemin entre Metallo et Black Manta.
La flèche est prête à bondir - vers l'un ou l'autre, selon la décision du pirate des mers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 19/05/2016
Messages : 216
DC : Jinx - Faora
Situation : Fou furieux et perdu
Localisations : Espace
MessagePosté le: Mer 29 Juin - 21:12

Metallo a la rescousse
Komodo
Metallo leva la tête pour observer l'appareil au dessus de lui, au cas où : dans ce genre de cas, il était commun qu'un super-vilain aille exterminer l'appareil, il savait ça, il le faisait encore il y'a quelques mois. C'était un moyen comme un autre de démontrer sa puissance, de s'assurer que des renforts ne viendraient pas et c'était un moyen pratique d'énerver le héros, vu que la plupart du temps, on allait juste tuer le pilote et rien d'autre.

Rien, toutefois. Le cyborg se baissa donc, se trouvant directement sur la plage. Black Manta avait fait du bon boulot, d'ailleurs : les corps gisaient sur la plage, déchiquetés au point que notre homme en aurait vomi s'il avait des fonctions organiques qui le lui permettraient, mais il était un dur : il se contenta donc de se baisser pour essayer de voir si jamais Manta avait laissé des traces. Un super-vilain, c'est pas discret, après tout, surtout un mec qui se baladait avec un énorme casque sur la tête, un trident et une combinaison de plongée.

Nous avons perdu de vue les deux individus, aurais tu un moyen de les retrouver ? On ne peut pas les laisser près de ces objets, ils pourraient s'enfuir avec... ou pire !

Metallo se contenta de jeter un coup d'oeil vers tout les corps, avant d'aller engager la marche : un autre élément pour trouver les gugusses présents dans la facilité, c'était tout les corps laissés dans leurs marches. Il devrait pouvoir les trouver comme ça, il le savait d'expérience, ça, c'était à cause de ce genre de trucs que Superman l'avait chopé pour la première fois, par exemple.

Puis, un missile s'envola, perçant le toit d'un des bâtiments pour aller directement toucher l'engin en haut. Pas très malin, ma foi, mais Manta devait savoir qu'il serait trouvé tôt ou tard. En attendant, c'était sacrément sympa de sa part, et Corben se dépêcha donc d'aller se diriger vers l'endroit où se trouvait le bon samaritain et l'intrus, qui était sacrément plus discret.

Pour se faire, le Cyborg passa à travers le mur, simplement, utilisant sa grande force pour se faire. Encore une fois, de la poussière accompagna le fracas du métal contre le mur, et le soldat perdit, pendant un instant, ses lunettes. Sa silhouette noire, particulièrement visible avec ses yeux verts luminescents, se matérialisa peu à peu alors que la poussière perdait en épaisseur et qu'il ré-enfilait ses lunettes, dévoilant sa présence aux deux.

Le premier était bien Manta et l'autre... l'autre, c'était un inconnu, simplement. Il possédait un arc et une sorte de masque étrange, une sorte de green arrow maléfique. Le cyborg sourit : avec de tels adversaires, les dégâts n'allaient pas être considérables ! Et ça le faisait chier, aussi, il aurait aimé pouvoir se battre contre un mec capable de se prendre un de ses coups.

Salut.

Metallo laissa Komodo faire son speech, et son sourire grandit peu à peu, révélant, une nouvelle fois,s a nature inhumaine.

Une alliance ? Je suis honoré d'être trop pour un mec avec un arc et un autre qui peut contrôler des thons.

Le cyborg fit un seul pas en avant, un petit cratère apparaissant autour de son pied.

Allez, j'attaque en premier, histoire de pas faire-

Corben coupa court sa phrase pour se lancer vers ses ennemis à une vitesse folle : il n'était pas rapide comparé à, par exemple, Superman, mais pour un humain normal, Metallo était loin d'être statique. Si jamais il voulait même avoir le temps de décocher une flèche, Komodo allait devoir être prudent, même s'il n'était pas actuellement la cible, vu que le cyborg entreprit d'abattre son poing en direction du crâne de Manta. Si jamais ce dernier n'esquivait pas, il allait sans aucun doute se retrouver propulsé à travers quelques étages !

De façon fluide, Metallo dégaina également son fusil et tira en direction de l'archer, pour ne pas faire de jaloux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Juil - 9:28

Metallo.

Un poids lourd qui n'était habituellement pas dans le camps d'en face.

Black Manta le reconnu à ses yeux verts brillants de Kryptonite avant qu'il ne se les recouvre d'un geste désinvoltes d'une paire de Ray-Ban teintées qui refléta un instant l'éclat de la Lune en même temps qu'un sourire psychotique se dessina sur son visage artificiel.
La précieuse roche extraterrestre ne constituerais pas un avantage contre eux. Mais, Metallo n'en a pas besoin pour être une véritable machine à tuer quasi-immortelle dont la réputation n'est plus à construire et dont le rôle ce soir était claire. Il avait été recruté, de gré ou de force, par les institutions obscures gouvernementales pour faire le sale boulot des politiciens, comme Manta autrefois dans la Suicide Squad. Et, ces ordres devaient être simples, éliminer les intrus qui espéraient voler le gouvernement américain. Une belle connerie qui poursuivrait tous les imbéciles solitaires qui se croyaient plus fort que la machine de destruction massive que pouvait être un État occidental.
Manta ne pourrait s'échapper d'ici sans lui infliger de sérieux dégâts.
Et, il comptait bien le faire sans s'associer à cet arrogant archer.

Celui-ci lui confirma au moins qu'il désirait bien la même chose, que la compétition était inévitable. Ce fut la seule chose que Manta pris en compte dans son discours.
Metallo fit part de son amusement d'être le centre de leur attention et confondit Manta à Aquaman ce qui échauffa le sang dans le scaphandre.

Le cyborg coupa court aux éventuels échanges, prenant l'initiative, il fila vers Manta comme un 19 tonnes lancé sur l'autoroute. Se faire toucher par Metallo ferait à coup sûre bien plus de dégâts qu'une pointe de flèche, Manta utilisa alors les propulseurs de ses bottes pour sauter de coté.
Il était hors de question qu'il s'allie avec l'archer, mais leur ennemi avait deux adversaires à gérer dans tous les cas, ce qui ne le mettait pas dans la meilleure des postures surtout s'ils l’encerclaient continuellement.

Après avoir foncé vers lui il pris pour cible l'archer.
Trop de cibles, trop mouvantes... Il allait y perdre la tête.

Manta profita justement qu'il tourne le regard vers Komodo pour lui envoyer une première salve de rayon calorifère dans le cou afin de tester son blindage et l'aveugler éventuellement s'il tourne la tête dans sa direction alors que le pirate coure à son tour vers le cyborg.

"Tu me connais bien mal machine."

Prenant garde à une possible attaque d'opportunité, il bondit sur la tête de Metallo un instant et s'écarta de nouveau sur le coté opposé de la place grâce à ses propulseurs.

"Je préfère les explosifs aux poissons."

Après avoir rapidement collé du C404 sur le crâne de Metallo, il enclencha le détonateur avec son pouce.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 21:27
Simon Lacroix avait tenté de lever la tête de la mêlée, de sortir de l'opposition brutale et stérile pour essayer d'adopter un comportement mâture et intelligent ; il était hélas le seul doué d'une telle intelligence ici.
Alors qu'il avait offert à Black Manta de s'associer contre une menace plus importante, le silencieux pirate a apparemment refusé son offre, et considère qu'il peut gérer seul le nouveau venu et son ennemi précédent.
Cette soirée se soldera donc en une triple-opposition, mettant à bas son idée d'alliance avant un nouvel affrontement ; il en serait chagriné s'il ne voyait pas là le triomphe de sa propre supériorité, et la crasse démonstration de la bêtise d'autrui.

Cependant, l'archer cesse le flot de ces pensées quand Metallo se lance directement vers eux.
Rapide, trop pour qu'il puisse réagir avant qu'il ne mette à exécution sa tactique, le nouvel ennemi fonce vers Black Manta, sur lequel il abat des coups terribles. Le pirate réplique, réagit grâce à son exceptionnelle armure et son expérience contre l'un des plus grands combattants de ce monde, mais Metallo n'en oublie pas son autre opposant.
Ce dernier utilise un canon pour tirer directement sur Komodo, qui n'est ni assez fort, ni assez puissant, ni assez bien armé pour survivre à un combat ardu contre eux deux - mais ce n'est pas une raison pour se laisser tuer sans rien faire.


"Arf !"

Simon grogne en se jetant sur le côté, évitant au dernier moment le tir de son adversaire. S'il réussit à sauver sa peau, il se rend compte, en roulant sur le sol aride de l'île secrète et oubliée, que son carquois a été touché et qu'il vient de perdre une bonne dizaine de flèches - et c'est franchement une mauvaise nouvelle.

"Bon..."

A moitié couché, à moitié accroupi, Lacroix grimace sous son masque reptilien en fixant les deux psychopathes en train de s'affronter l'un l'autre.
Indubitablement, il n'est pas de taille, et mener un combat impossible est un comportement de héros... et il ne sera jamais un héros, il y a veillé personnellement au fil des années.


"... allons-y..."

Sans prévenir, alors que les deux autres s'acharnent, Komodo se relève - et file dans la direction opposée.
Tenant fermement son arc et deux flèches, au cas où, il pénètre à l'intérieur d'une nouvelle structure du complexe, et court directement vers la salle du trident. Metallo et Black Manta peuvent bien se massacrer, et anéantir entièrement toute l'île ; lui récupérera l'arme qu'il est venu chercher, et disparaîtra dans la nuit et les vagues.
Gagner un combat n'a d'intérêt que s'il peut lui faire remporter le prix. Les questions d'honneur n'ont pas lieu d'être pour les gens comme eux, les deux autres le comprendront bien vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 19/05/2016
Messages : 216
DC : Jinx - Faora
Situation : Fou furieux et perdu
Localisations : Espace
MessagePosté le: Mer 6 Juil - 20:10

Metallo a la rescousse
Komodo
Il avait un plan relativement simple, pour une fois. Après tout, si jamais il infligeait trop de dommages, il ne recevra plus d'upgrades avant un bon moment, ça l'avait encouragé à ne pas aller tout détruire, simplement. Il savait bien que le vieux Lane était incapable de se débarrasser de lui, mais il ne voudrait pas perdre sa "batterie" alors qu'il affrontait une menace extra-terrestre. La dernière fois que ça lui est arrivé, il avait, littéralement, perdu la tête.

Son plan, donc, était d'attaquer le plus dangereux, Black Manta. L'adversaire d'Aquaman était en effet, surprise, plus dangereux qu'un mec qui avait une arme rendue obsolète au 13ème siècle. Cependant, il n'était pas concentré sur la destruction pure, ce qui signifie qu'un combat, même prolongé, n'aura pas de chances d'aller endommager l'environnement. C'était dommage, mais bon, il se contentera de ça.

Pour Komodo, ce dernier était très dangereux et efficace... pour un humain. Un cyborg comme Métallo, qui était capable d'affronter des entités au niveau de Superman, ne se souciait guère de ses flèches ! Une fois Manta vaincu, l'archer ne sera guère que la cerise sur le gâteau : un petit bonus sympa mais éphémère.

Enfin, assez de ces métaphores délicieuses ! Black Manta esquiva sa charge de façon gracieuse et entreprit d'ouvrir le feu sur Metallo avec ces rayons lasers. Habitué aux rayons oculaires, Metallo bloqua rapidement l'attaque avec son bras. L'attaque en elle-même n'était pas des plus impressionnantes, mais ça réussit à l'aveugler : tout du moins, il ferma instinctivement les yeux, même si ces scanners n'étaient nullement affectés. Une mauvaise tendance.

Manta mit alors son plan en marche et bondit pour lui coller quelque chose au crâne. Amusé, le cyborg se tint debout, ne remarquant qu'au dernier moment le détonateur que tenait fermement le malfrat ! Reconnaissant rapidement ce dernier, le cyborg fut ensuite frappé par l'explosion, qui recouvrit son corps... et laissa échapper un long rire.

Sa tête était la partie la plus solide de son corps métallique : la seule chose qui aurait pu se faire affecter, c'était bien sa peau artificielle ! Un simple C4 ne risquait pas d'égratiner cette partie là du cyborg, mauvaix choix de la part de Manta.

J'te renvois le compliment !

Le cyborg bondit et tendit son fusil à pompe, avant d'essayer de tirer droit sur le criminel ! Il continua, ensuite, essayant de faire quasiment danser le criminel en place et le forcer sur la défensive. Plus pour le plaisir de l'humilier qu'autre chose. Il remarqua, toutefois, qu'un des criminels n'était pas dans le coin : Komodo s'était barré !

Ne tenant pas à ce qu'un simple mec ne reparte avec l'objet, Metallo leva sa main libre, alors que des trous s'ouvrirent sur ses doigts, libérant des lasers de kryptonite qui essayèrent de percer le dos et les jambes de Komodo : ça n'allait pas le tuer, mais ça faisait mal, et ça devrait le ralentir pendant un bon moment ! Le criminel aquatique, pendant ce temps, avait de quoi riposter : Corben, dans son arrogance, s'était concentré sur le fuyard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 20:50
Comme Manta pouvait s'en douter, l'explosif n'était pas suffisant pour endommager le métal du cyborg. Cette constatation était intéressante pour le pirate et amusante pour son adversaire qui ria un instant alors qu'une partie de la peau synthétique qui recouvrait son visage se détachait en lambeaux roussies par la chaleur révélant des dents aux reflets métallisés et un regard perçant d'une couleur maladive.


Il braqua son fusil sur Manta qui plongea pour éviter les perçants projectiles, répliquant de tirs calorifère dont se moquait l'homme de métal. Metallo tirant alors à de nombreuses reprises, il privilégiait un tir nourris plutôt que précis, comme s'il s'amusait avec Manta, le déconsidérant surement toujours. Tant mieux, ne pas être pris au sérieux est toujours un avantage au combat.
Manta ne le laissa pas le mettre en aussi mauvaise posture bien longtemps, il éclata un épais fumigène noir et bondit à l'intérieur d'un bâtiment proche de la place sur laquelle il se battait. Surprenant alors deux gardes également à l’abri, l’assassin des profondeur ne leur laissa pas le temps de comprendre quoi que ce soit ; les deux gorges à sa portée furent percées par des harpons lancés de ses poignets aussi rapidement que par les balles d'un Deadshot.
Manta se recroquevilla ensuite au cas où le mur qui le séparait du Cyborg s'effondrerait sur lui et commanda rapidement une autre attaque du sous-marin à ses hommes toujours sous les eaux.
Une voix le perturba dans son casque :

"Tu t'en sort mal. Qu'est-ce que c'est que cette machine ?"

"On s'en tiens à nos plans. Plan A si je réussis, Plan B si j'échoue."

"Et pas de C, si tu te fait tuer ?"

"Ça n'arrivera pas."

Les tirs de fusils ne résonnaient plus, si bien que Manta tout en parlant avec Siren se permis un coup d’œil par l'ouverture. A travers la fumée, sa vision thermique repéra le cyborg qui brillait d'une lumière verte. Il visait à présent l'archer qui de son coté en avait profité pour courir vers son objectif et s'était déjà bien éloigné. Très bien... Comme il s'y attendait leur dispersion était leur meilleur avantage contre cette machine de guerre au cerveau humain.

En même temps, un second élément vint perturber le soldat du Projet 7734 par le biais de sa radio interne qui lui transmis une voix autoritaire :

"Sergent Corben !"

"Ici, Amanda Waller."

"Modification de vos ordres. Vous ne devez pas tuer ces voleurs mais les livrer au Projet vivant et en bon état, surtout Black Manta.
Ignorez les éventuels refus d'ARGUS, je prépare les documents du transfert immédiat des criminels à Belle Reve. N'échouez pas."

Alors que de nouvelles consignes tombaient, Manta sortit justement et déclencha les réacteurs de ses bottes pour se jeter une deuxième fois sur le cyborg. Son action était beaucoup plus risquée que la précédente, le poids du métal lui étant inconnu.
Arrivant à toute vitesse sur le cyborg, le pirate lui lança un autre fumigène au visage. N'ayant pas de véritables yeux, cela ne devait guère l'incommoder bien longtemps. Se couchant au sol, il décrocha ses réacteurs dorsaux et les aimanta sur le dos de Metallo.

"TIREZ MAINTENANT !"

Un missile sortit de l'océan, juste après que le pirate n’appuie sur les réacteurs, ces derniers rugirent, incendiant un instant son casque et une partie de son corps, puisqu'il se trouvait juste en dessous avant que Metallo ne décolle. Malgré les épaisses couches protectrices, Manta avait tout de même bien ressentie l'intense chaleur des flammes au niveau du buste et des bras. Mais, son casque tenait évidemment le coup.

Il vit alors Metallo grimper une centaine de mètre dans le ciel nocturne avant que le missile ne le frappe au dessus de l'Ile avec une précision monstrueuse, offrant un spectacle lumineux.


C'était beaucoup plus puissant que du C404, mais cela serait-il suffisant ?

Pas de temps à perdre. Malgré la douleur, Manta se releva et investis toutes ses forces pour courir sur les traces de l'archer qu'il ne comptait toujours pas laisser impuni.

Quelque soit son état après l'attaque du Cyborg, Manta arriva en trombe là où se trouvait le Trident et lui lança un doigt accusateur.

"Oublie ça ou je fais sauter toute cette foutue Ile !!"
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Lun 18 Juil - 20:22
Simon Lacroix est persuadé d'avoir fait le bon choix : laisser les deux monstres robotiques s'entre-tuer, utiliser leurs extraordinaires capacités, tandis que lui préfère se concentrer sur l'objet de sa présence ici, et récupérer discrètement le Trident. Ce n'est en rien courageux, mais il peut aisément vivre avec les conséquences de cette décision - surtout s'il l'emporte définitivement à la fin.
Hélas, tout ne peut entièrement se passer comme il le souhaite...

Alors que l'archer file vers l'intérieur de l'ultime structure de l'île, dans laquelle se trouve normalement le Trident, il est touché par plusieurs rayons tirés par Metallo - et ne peut réprimer un cri de douleur, une faiblesse qu'il se reprochera longtemps.


"Argh !"

Si tous les rayons de Metallo ne l'ont pas touché, trois à quatre d'entre eux l'ont frôlé, certains plus que d'autres. Ses mollets sont amochés, ses épaules et ses bras également. Il est tombé brutalement en conséquence, mordant la poussière dans une chute peu gracieuse et honteuse.
La bouche en sang, la souffrance explosant dans de trop nombreuses parties de son corps, son humanité se rappelle soudain à lui - et ce n'est pas agréable.


"Ah... Arf... Ah..."

Ses quatre membres sont ensanglantés, son carquois est presque vide, et ses forces l'abandonnent ; à bien des égards, le corps et l'esprit de Komodo lui ordonnent d'abandonner, de se laisser aller, de tomber définitivement et de ne plus bouger, pour enfin trouver la paix.
Mais il plante directement ses poings dans le sol, et en appelle à toute sa haine pour se relever lentement et difficile. Son corps et son esprit veulent qu'il abandonne, mais sa volonté, sa terrible et farouche volonté refuse de se laisser ainsi faire.
Pas comme ça. Pas maintenant. Pas aussi près.


"Ah... Allez... Allez !!!"

L'archer se relève, puis se traîne aussi vite qu'il le peut à l'intérieur.
Quelques mètres à peine lui suffisent pour parvenir dans le bunker où repose le Trident. Normalement, ce dernier est protégé par de nombreux systèmes de sécurité, mais les récents et terribles affrontements entre super-criminels ont anéanti toute l'électronique de l'île ; cela permet ainsi à Simon de découvrir, devant lui, l'arme tant espérée.



Lacroix a le souffle coupé devant une telle vision - avant d'être brutalement propulsé au sol, par la dernière tentative de Black Manta.
Envoyer en l'air Metallo, puis faire partir un missile pour le toucher là-haut... même si l'homme au masque de reptile ne voit pas tout, il découvre l'extraordinaire explosion, qu'il le cloue directement au sol. Il en est bien sûr choqué et éberlué, mais refuse d'abandonner.
Dans un autre grognement, Komodo se relève et s'approche du Trident. Il n'a hélas plus la notion du temps, et se rend compte qu'il a passé de nombreux instants au sol, à fixer le phénomène lumineux et à découvrir l'immensité de la puissance ennemie. Cela permet ainsi à Black Manta de le rejoindre, alors qu'il a levé la main pour, presque, toucher le Trident.


"Et alors ?"

Il crache une glaire de sang et de salive à l'intérieur du masque, sans même jeter un coup d'oeil derrière lui. Sa voix est rauque et difficile, mais déterminée.

"Si je ne peux pas l'avoir... personne ne l'aura."

Et sans laisser à Black Manta le temps de réagir, Simon pose la main sur le Trident - et provoque un phénomène qu'il ne peut maîtriser.
A peine ses doigts gantés touchent-ils l'arme que les nuages noirs qui se sont amassés au-dessus de l'île, provoquant une tempête lourde et difficile, s'intensifient. Le phénomène climatique devient pire, bien pire, et en quelques instants à peine, c'est une tornade de flammes, de feu, de pluie, de vent et de puissance infinie qui se déchaîne soudain juste au-dessus de l'île secrète.



Komodo est propulsé en arrière, alors que le Trident se met soudain à briller - justifiant clairement le lien entre le phénomène climatique terrible et l'arme.
En le touchant, Simon a provoqué un mouvement magique extraordinaire, voire unique dans l'Histoire elle-même. La dernière fois que ce Trident a agi ainsi, ce fut il y a des centaines d'années, sur une autre île ; certains l'appelaient Atlantis, et d'autres considèrent qu'elle fut engloutie à cause de lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle

Inscription : 19/05/2016
Messages : 216
DC : Jinx - Faora
Situation : Fou furieux et perdu
Localisations : Espace
MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 22:28

Metallo a la rescousse
Komodo


Pour Metallo, la situation était définitivement en main.

Black Manta et Komodo, comme ils l'ont prouvés, sont des criminels bien dangereux, capable de massacrer des garnisons entières de soldats et d'attaquer des forts de l'armée Américaine (ou s'y infiltrer) avec une facilité déconcertante. Ils avaient affrontés des héros connus, et s'étaient imposés comme les nemesis d'excellence de ces derniers.

Mais malheureusement, les deux ne s'étaient pas préparés. Metallo était un ennemi bien puissant, après tout, une menace pour Superman depuis des années et une botte secrète du gouvernement. Il était trop fort pour des ennemis pas préparés, au point que l'on pourrait quasiment admirer la volonté des deux vilains, qui refusaient de battre en retraite : ils étaient allés trop loin pour abandonner, après tout.

Komodo fut touché : les rayons Kryptonites de notre ami robotique transpercèrent sa chair avec aise, blessant l'archer maléfique. Pour Metallo, il était déjà fini. Ses capteurs changèrent donc de couleur : l'archer, autrefois rouge ("Menace") devint rapidement un violet ("Menace neutralisée") fluo. Il ne restait plus qu'a se débarrasser de l'autre tête de Raie !

Metallo contempla ses options : normalement, il devrait arrêter le criminel... mais le puissant cyborg avait des idées bien moins nobles dans sa tête : un homicide, maintenant, sur les deux hommes. Un bon moyen de gagner en popularité dans le gouvernement, et personne ne regrettera les criminels, héros ou non.

Un sourire anima le visage inhumain de Corben : il l'aurait fait même si jamais ça avait emmerdé quelqu'un. Non, il y aurait même pris plus de plaisir !

Un petit "bip" l'interrompt, alors qu'une voix autoritaire et sèche sort de l'appareil. Amanda Waller. "Le Mur", une femme probablement plus maléfique que les hommes dans cet endroit ! Elle lui ordonna donc d'aller capturer les criminels vivants, cette fois, et en bon état, ne précisant pas pourquoi elle désirait une chose pareille, la bonne femme !

Metallo s'apprêta à répliquer mais elle lui assura rapidement qu'elle préparait les documents avant de couper les communications. Cette brève distraction permit au vilain aquatique de s'approcher rapidement du cyborg, qui l'observa placidement : un coup de fusil aurait mis fin a l'attaque mais il devait le garder en bon état. Le cyborg actionna quelques programmes pour diminuer sa force... et fut surpris quand le criminel attacha un jetpack à son dos !

Tout se passa rapidement : le cyborg fut propulsé dans les airs, passant à travers le toit. La salle où se déroulait le combat puis le bâtiment puis la base elle-même devinrent rapidement des petits points alors qu'il s'envolait. Un cri surpris sortit de la bouche du cyborg, rapidement suivi par un rire profond quand il remarqua un projectile : un missile.

Metallo applaudit : inventif, le petit !

Une explosion le frappa, et, pendant un moment, il ne réagit guère. La fumée masquant la présence de l'immonde robot. Mort ? Sonné ? Ou autres ? Dans tout les cas, Manta pouvait progresser en paix ! Tout du moins, jusque a ce qu'une grande lumière verte n'apparaisse au dessus de l'île, rapidement suivi par l'apparition d'une seule silhouette dans la fumée !

Le robot avait une peau artificielle complètement anéantie, mais toutefois, il restait encore en bon état : certainement pas intact, d'après les quelques dégâts ici et là, mais il était clair qu'il avait pu encaisser l'explosion ! Pire encore, il se propulsa rapidement avec son propre jetpack, construit après l'explosion grâce à sa manipulation de son propre corps, pour redescendre.

Une technique parfaite, le problème était que la résistance de Metallo était aussi grande que sa force !

Ce dernier, en chemin, remarqua que les éléments se déchaînaient ! La faute au trident ? Toute cette affaire devenait emmerdante, il allait en finir rapidement, ce qui expliqua son entrée soudaine par le toit, ce qui aurait pu endommager quelques objets.

METALLO ! SOUVENEZ VOUS ! GARDE

Le sergent arriva devant le duo criminel, un sourire menaçant sur son visage alors qu'il entreprit de répondre à son contact radio.

Ils vont faire couler l'île. C'est quelques vieilles ferrailles contre tout ces objets précieux, hehe.

Corben observa les deux criminels puis entreprit, de façon casuelle, de se déplacer vers le trident, l'observant un instant avec un air faussement désintéressé. Le tonnerre grondait, l'eau se déchaînait, la terre se fissurait, l'air hurlait, les éléments se déchaînaient et lui observait juste l'endroit... enfin, il leva quand même le poing vers Manta et propulsa ce dernier à la façon d'une fusée : l'extrême vitesse du projectile signifiait que ce dernier risquait de s'y casser les dents dessus, sans doute au point de le plonger quasiment dans l'inconscience !

Quand a Komodo ? Il l'observa un moment, s'avança et posa la partie (non-pointue) du trident sur son épaule, histoire de le faire souffrir un peu.

Vous êtes venus ici pour choper ce cure-dent magique, hein ? Et à cause de ça, l'île risque de disparaître ? Gênant.

Sa voix était faussement mielleuse, en dépit du ton extrêmement grave. Le cyborg ricana un moment puis entreprit de soulever l'objet... avant d'essayer de le fracasser sur sa jambe, essayant de briser le trident en plusieurs morceaux pour calmer l'ouragan. De cette façon, aussi, il se moquait des bandits en brisant leur récompense sous leurs yeux impuissants !

Ha ! Tenez ! Je vous laisse récolter les pièces !


Spoilers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 10:21
Le Trident se révéla sous les deux paires d'yeux.
La légende dit vrais, c'était bien lui, le plus puissant de tous, plus puissant que celui de cet arrogant Orm, le Trident qui a fait coulé Atlantis et pourrait à nouveau reproduire cette catastrophe...

Komodo n'en est visiblement pas digne ou pas assez préparé pour gérer une telle puissance, car il est repoussé de l'artefact divin tandis que ce dernier continue à briller, à léviter, seul, menaçant, magnifique, déchainant une violente tempête autours sur eux.

La voix de Siren arrache Manta de cette incroyable spectacle de puissance :


"Manta ! Le sous-marin ne peux pas rester près de l'Ile ! L'océan est déchainé et sans mes pouvoirs, ton précieux vaisseau aurait été déjà plié en deux."

"Tes hommes prennent de la distance, une fois qu'ils sont à l'abri, je te rejoins."


"NON ! Le Trident est a moi."


"Qu'est-ce que tu raconte ?... Tu es fou !"

"C'est maintenant que tu t'en rend compte ? Que je réussisse ou que j'échoue, ça n'a pas d'importance. Tu continue le plan... Tu trouvera du soutien au satellite... Moi je..."

Manta est coupé par l'arrivée théâtrale de Metallo qui explose le toit de la pièce en tombant lourdement sur le sol, accompagnant le travail de fissuration des tremblement de terre.


Le Cyborg métallique se révèle entièrement face à eux, quelques lambeau de peau synthétique brûlés s'attachant encore à ses parois, il a toutes les raisons d'être plus en colère et déterminé à les détruire.

Il réagit plus vite que le pirate et d'un coup de poing terrible, le projette contre un mur avec force, coupant la communication entre Manta et Siren. Sans son armure, l'homme aurait eu le dos en miette.

Sans hésitations, le Cyborg se saisit alors du précieux Trident sans être repoussé, il menace un instant Komodo sérieusement amoché et dans un geste claire à l'intention de le briser en deux avec son genoux en metallite.


"NON !!!"
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 27/07/2015
Messages : 226
DC : Mister Miracle - The Atom - The Bat
Localisations : Dans les airs.
Legion of Doom

MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 15:04
La météo a perdu la tête - si jamais elle en a jamais eu une.
Autour de l'île secrète, la mer est déchaînée. Une tempête terrible est apparue au moment même où Komodo a posé les doigts sur le Trident, et son intensité défie tous les relevés. Elle n'a débuté que quelques instants à peine, mais déjà les rebords de la structure sont agressés, endommagés par le phénomène climatique.
En un mot comme un cent : la tornade a des allures d'Apocalypse - et semble vouloir bien tenir son nom et sa réputation.

Au centre de la tempête, les trois principaux acteurs de ce drame se font face.
Metallo démontre une nouvelle fois sa résistance exceptionnelle, et réussit un retour impressionnant au milieu de la zone. A quelques mètres de là, Simon Lacroix l'aperçoit au milieu des vents violents et des pluies terribles ; déjà blessé par le cyborg quelques moments plus tôt, il a très mal encaissé d'avoir été projeté en arrière par la force du Trident.
Pour simplifier : l'archer n'est plus en mesure de se battre, et nécessite des soins d'urgence s'il espère survivre à cette journée. Hélas, ce ne sera pas être l'idée première qui anime ses deux contradicteurs.


"Hughn..."

Lacroix grogne, et arrache sa capuche et son masque reptilien - foutu pour foutu, autant pouvoir respirer sans cette saloperie sur la tête.
Metallo, maintenant clairement en position de force, se débarrasse de Black Manta d'un geste, avant de s'emparer du Trident ; lui ne semble pas provoquer de catastrophe, peut-être que l'artefact n'en a plus en stock ou qu'il ne réagit pas au métal. En définitive, ça ne change pas grand-chose : l'enfer s'est déjà déchaîné, et il n'est plus en état de continuer.


"T'es... fier... de toi... ?"

Le ton est fluctuant, la respiration irrégulière. Maintenant qu'il s'est débarrassé de son masque, sa voix n'est plus étouffée, et il apparaît bien plus humain - et bien plus faible, aussi.

"Tu... t'es qu'un... mercenaire... un... imbécile..."

Simon grimace en signe de défi, quand Metallo pose brutalement le bas du Trident sur son épaule.
Si près - mais si loin.
La douleur psychologique de la défaite, de l'échec est presque plus dure que la souffrance physique.


"Tu... tu..."

Il essaye de faire quelque chose - il veut faire quelque chose.
Mais il n'y peut rien.
Trop faible, trop blessé, Komodo ne peut rien devant Metallo, qui récupère pleinement le Trident et le brise ; juste devant lui.

L'artefact détruit, un phénomène extraordinaire et imprévisible intervient sous les yeux des différents participants. Le Trident tremble dans les deux mains de Metallo, avant qu'une force terrible ne s'en échappe. Le cyborg lui-même est propulsé sur le côté, tout comme Black Manta qui s'approchait, et bien sûr Komodo.

La tempête semble disparaître autour de l'île, pour se concentrer dans la zone de l'artefact brisé. Toute la force météorologique s'y trouve maintenant, et les trois criminels sont bloqués contre des pans de murs, des sols ou autres, incapables de bouger.
Le vent est infernal, la force est terrible - l'Apocalypse les bloque, et s'acharne à arracher leurs armes, leurs équipements, voir même leurs chairs.

Mais cela ne peut pas durer - et, heureusement, cela ne dure pas.

Une nouvelle explosion embrase la zone, projetant Metallo à deux cent mètres de là, envoyant une demi-structure métallique directement sur Black Manta - et brisant le mur contre lequel Komodo était bloqué, plus rien ne l'empêchant de voler le plus loin possible.
Et, après cette ultime manifestation de folie climatique, tout s'arrête.

La nuit, calme et lourde, revient. Les tempêtes ont disparu, comme les pluies et les vents infernaux.
L'Apocalypse est finie... mais l'île est anéantie. Ne restent que des ruines, à peine visibles ; et les corps, pour l'instant immobiles, des difficiles survivants. Ils ne sont plus que deux.

Black Manta et Metallo sont encore sur l'île ; en mauvais état, mais vivants.
Plus loin, dans l'eau, le corps inconscient de Simon Lacroix flotte - merci le costume équipé pour tout type d'événement, même les pires.
Heureusement, vingt minutes plus tard, un bateau discret, mené par le fidèle assistant, Monsieur Kryp, qui avait suivi le combat au cas où. Il récupère son maître, blessé gravement, et s'enfuit dans la nuit ; sans aucun regard en arrière, vers l'île inconnue, le Trident définitivement brisé ou les combattants qui ont participé à ce désastre...


(HJ/ Je me suis permis de conclure ici, je pense que, physiquement, on ne pouvait pas faire plus. Very Happy Ca m'a beaucoup plu de faire ça, merci beaucoup ! J'ai fait s'enfuir Komodo car je ne tiens pas à l'intégrer chez Waller pour l'instant, mais au plaisir de se croiser pour un deuxième round ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4149-le-retour-de-golden-eagle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Sang, métal & eau salée [Black Manta, Metallo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sang, métal & eau salée [Black Manta, Metallo]
» Black Manta statue 1/4
» [ICONE] Black Manta
» [Fluff] Le Pacte du Sang
» Quel acteur pour interpréter Jacob Black ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-