[Star City]Les retrouvailles entre Vert et Rouge [Pv : Green Arrow]

Invité

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 11:39
Star City, cette ville m’avait vraiment manqué. Après tout, c’est la ville source, celle qui m’a vu naître en tant que héros. Quel héros étais-je devenu ? J’étais devenu un assassin, tuant sans pitié, imposant ma loi. Je suis devenu ce que j’avais toujours craint au départ. Star City est aussi le lieu qui a connu ma déchéance, c’est le point central de ma vie. Je suis de retour ici, après tant de temps, pour combattre mes démons, pour obtenir ma nouvelle vie. Je laisse tomber un moment ma tenue de super héros, pour devenir un simple citoyen, pour être de nouveau en paix avec moi même. Je devais m’arrêter, calmer mes pulsions, une sorte de vacance de super héros, pour le bien de tous. Je devais me confronter à mon passé, je devais faire face à ce que j’étais devenu, je devais retrouver le Speedy que j’avais abandonné ici. J’ai tout de même peur de le retrouver, c’était lui qui avait sombré, celui qui était trop confiant en ses capacités, celui qui croyait égaler le grand Green Arrow. Alors qu’en vérité, je n’étais que son ombre, un simple acolyte qui ne pouvait pas se débrouiller tout seul. J’étais faible à cet époque. Je lui en veux encore, de m’avoir viré, de ne pas m’avoir aidé alors que j’étais plus bas que terre. C’est sûr que le grand Oliver n’a jamais fait d’erreur de jeunesse, il a toujours été parfait. Bien que son coup a été la claque pour que je reprenne ma vie en mains, il a été aussi celui qui marqua la fin de Speedy. Ma haine s’est mise à grandir, et c’est comme ça que j’ai taché mes mains de sang. J’ai abandonné l’arc et les flèches, reniant même pour premier père adoptif. Tout avait été trop loin, et je m’en suis rendu compte que trop tard. Il fallait maintenant que je me rachète pour mes erreurs.

Je me suis réveillé dans l’après midi aujourd’hui, du fait que je travaille en soirée au bar, me permettant ainsi de m’occuper l’esprit la nuit. Je ne voulais pas attirer l’attention du justicier de Star City, il n’avait pas besoin de savoir que j’étais là. Le bar n’attirait pas de problème, et il était trop miteux pour que Oliver Queen y mette les pieds. Une couverture parfaite en somme. Je ne voulais pas le croiser, pour lui je n’aurai jamais du remettre les pieds ici. En arrivant, j’ai longuement hésité à aller voir la team Arrow, pendant que Green Arrow parcourait le monde, histoire de voir à quel point cela a changé. Je n’étais, toute fois, pas prêt à cela. Après tout,il m’avait sûrement remplacé, et cela me ferait plus de mal que de bien de le savoir. Alors, j’esquivais tout problème.

Il était encore tôt pour que je parte travailler, et je me sens enfermer dans ce petit appartement. Bien sûr, j’aurai pu en prendre d’une plus grande qualité mais le propriétaire de celui-ci accepte que je paye en liquide. Au moins, je suis sûr de ne pas être retracé. De plus, j’utilise une identité de couverture donné par le gouvernement. Je veux être qu’on fasse aucun lien avec moi. Je met mon hoodies rouge et ma casquette, il y avait un grand soleil dehors, mais je préférais cette tenue, surtout que je ne savais pas jusqu’à quelle heure j’allais traîner. Je sorti me mélanger à la foule, essayer de décompresser, de réfléchir. C’était dur de ne pas savoir quel genre de héros on est. J’achète un journal au pied de mon immeuble, histoire de lire les gros titres. Comme d’habitude, les héros sauvent le monde, et les criminels essayent de le détruire. Tout en étant mêlé à de la politique, et des articles sur les stars du moment. Rien de guère intéressant, Star City est une ville calme en journée, les criminelles préfèrent agir de nuit. Enfin, presque tous. J’ai entendu un cri au loin, une femme s’étant fait voler son sac à main, le genre de crime classique. Je repère très rapidement l’individu, il court vite, mais moins vite que moi, et je connais la ville par coeur. Il s’engage dans une ruelle, à l’abri des regards, et personne semble s’être lancé à sa poursuite. Je jette mon journal, et je commence à courir, je sens l’adrénaline monté en moi. Les ruelles s'enchaînent, et je retrouve le plaisir d’être un prédateur. L’homme fini par s’arrêter essoufflé, persuadé que personne ne l’a suivi. Je finis par le rejoindre, lui faisant face, encore un jeune voyou qui croit qu’il peut faire ce qu’il veut. Je vois dans ses yeux un regard de haine, comme si il se demandait ce que je lui voulais, et que si ça lui plaisait pas, il allait me tuer. Je fini par m’adresser à lui.


-Tu devrais lui rendre son sac à main, j’ai vraiment pas envie de te casser la gueule. C’est toi qui choisis, soit tu finis à l’hosto, soit tu t’en sors indemne.

Le criminel fini par sortir un couteau, et me dit que c’est moi qui vas finir à l’hosto, avec quelques insultes en plus. Bon, j’avais essayé d’être gentil avec lui. En même temps, me battre avec lui allait me faire faire de l’exercice. Je reste calme, pendant qu’il se jette sur moi, tactique classique de jeune racaille. Je choppe son bras et lui tord jusqu’à qu’il lâche la lame, il finit par lâcher le sac, et il s’excuse, me disant qu’il recommencera plus. C’est trop court, même pas amusant, et je pouvais pas lui laisser sans tirer comme ça. Je le frappe fort au niveau du bras, j’entends l’os craquer. Pendant qu’il se tient le bras, je lui donne un coup de pied en pleine tête, ce qui l'assomme sur le coup. Une fois l’adrénaline redescendu, je me rends compte de ce que je viens de faire. J’ai laissé mes pulsions gagnées. Je prends le sac, et retrouve sa propriétaire. Je n’attends même pas le merci avant de retrouver une ruelle et appeler l'hôpital pour l’homme que j’ai attaqué. Je me sens observé, a moins que c’est juste mes remords qui me collent à la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 11:00
Après l'attaque et la quasi destruction du repère par la ligue des Assassins, tout le monde avait prit un peu de recul ainsi qu'un repos bien mérité. Mia se concentrait sur ces études, Dinah était repartit pour Gotham rejoigne Batgirl, John avait prit des vacances avec sa famille et Felicity s'occupait de remettre à neuf le système informatique et la sécurité qu'elle avait été obligé de saboter lors de l'attaque. De mon côté, prendre du repos ne donnait rien de bon, j'ai commencé à tourner en rond puis j'ai décidé de revenir aux origines à l'époque où accompagné par Roy nous parcourions Star City sans avoir recours à quelques technologie que ce soit, des vrais traques de criminels à l'ancienne.
Ce jour là, j'avais donc décider de faire un tour dans les quartiers les plus pauvres de Star City où en tant qu'Oliver Queen je ne fréquentais pas régulièrement. J'avais besoin de prendre l'air et de voir autre chose qu'à la quotidienne.

Alors que je passais d'immeuble en immeuble, une silhouette à la démarche particulière attira mon attention. Quelque chose chez cette personne me faisait tiquer mais à cette distance je n'aurai pas su dire quoi. Soudain sans que ne puisse voir pourquoi le personne se mit à courir, en la suivant j'ai pu remarquer qu'elle poursuivait un autre homme qui portait un sac à main, probablement volé dit en passant. Poussé par la curiosité j'ai donc suivis les deux hommes jusqu'à une ruelle ou maintenant ils se sont face l'un l'autre, l'homme au sac sort soudain un couteau et attaque le deuxième qui le neutralise aussitôt avec une facilité que je reconnais immédiatement. Le gentil justicier sans costume qui ramène le sac à une femme qui doit être la propriétaire n'est nul autre que Roy Harper le premier Speedy.


A la vue de mon ancien équipier, ami quelqu'un que je considérai comme mon fils adoptif une flopé de souvenirs remonte soudain à la surface, nos années passé ensemble puis mon départ pour le reste de l'Amérique avec mon ami Hal Jordan laissant à Roy le soin de protéger Star City puis mon retour et la déception de voir mon jeune protégé qui avait baissé les bras puis sombré dans la dépression, la drogue et la violence en clair tout ce que nous avions juré de combattre... Et moi encore grisé par mon voyage, qui ne lui avait laissé aucune chance de s'expliquer puis après l'avoir frappé, l'avait chassé de Star City en lui disant de ne jamais revenir...
J'ai toujours regretté ma décision de l'avoir frappé puis chasser où lieu de l'aider comme tout les autres me l'avait conseillé mais à l'époque j'étais encore jeune et idéaliste, je n'ai hélas donc pas su me remettre en question.
Peu de temps après l'avoir chassé, j'ai tout tenté pour le retrouver mais je n'ai jamais pu. J'ai entendu des rumeurs disant qu'il avait changé de surnom et se faisait appelé Arsenal mais je n'avais pas pu en apprendre plus. Voilà maintenant qu'il se tenait en-dessous de moi dans notre ville de Star City. J'ignorai les raisons de son retour dans la ville étoile mais je voyais là l'occasion de me racheter de mes erreurs passé et de lui demander pardon si toutefois il voulait accepter mes excuses. Peut-être était-il encore dans le besoin ? Peut-être qu'il accepterait de reprendre sa place à mes côtés afin de former la jeune Speedy ? Tant de question qui avait besoin de réponse.
Profitant qu'il soit seul dans la ruelle, j'ai sauté du toit juste derrière lui avant de l'appelé par son nom. J'étais plutôt anxieux à l'idée de lui reparler après tant d'années sans se voir mais je tenais encore plus à me racheter de mes erreurs. Maintenant restait à savoir qu'elles réactions il aurait...

- Bonjour Roy...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 11:39
Je reprends ma respiration, j’ai du mal à comprendre comment j’ai pu déraper. Je n’étais pas encore prêt à jouer les justiciers à nouveau. Je me demander ce qu’Oliver me dirait si il me voyait dans cette état. Il m'engueulerait sûrement sur le fait qu’il m’avait interdit de remettre les pieds dans sa ville. Que je l’avais trahi il y a déjà de ça des années et que j’étais devenu ce qu’on combattait à l’époque. Il aurait sûrement raison, j’ai peut être perdu l’idéale que l’on avait avant, je m’étais perdu avec la drogue. Ce cancer qui m’avait tout pris, et contre lequel je luttais, refusant que d’autre personne en souffre. C’est même sûrement pour ça que quand je tombe sur un dealer, je ne l’épargne pas. Mes pensés partent un instant vers Cheshire, dont je n’ai plus de nouvelle depuis que je l’ai fait fuir pour sauver sa vie. J’aidais les criminels maintenant, j’étais tombé bien bas. J’entendis un bruit derrière moi, et un bruit familier, je me retourna sur le coup et me retrouva face à mon ancien mentor. Il me dit bonjour, et je n’arrive pas à décoder ses émotions derrières son masque. Je suis troublé, j’avais fait attention pour ne pas avoir à le croiser, j’avais tout fait pour fuir cette confrontation, et je rejoue aux héros une fois, et il sort de nul part. J’étais en colère, comment osait il se pointer comme ça, en tenue de héros, et me dire un simple bonjour, malgré les remords que je sens derrière sa voix. J’ai tellement de chose que je voudrais lui dire, je voudrais même crier, lui dire toute la haine qu’il m’a mis dans le coeur en me jetant. Mais aucun son sort de ma gorge, comme si on m’avait privé d’air tout à coup. Je ne trouvais plus les mots, comme si le courage m’avait manqué, une sorte de trac peut être.

- Bonjour Oliver …

Ok, je ne fais pas mieux que lui en faite, je suis incapable d’aligner trois mots, je suis vraiment nul. J’ai tellement de chose à lui dire, tellement de reproche à lui faire. Je ne sais juste pas par où commencer. Je devrais peut être tout d’abord éviter les conflits par rapport au fait que je sois dans SA ville. Il m’avait banni, mais je suis majeur, et je ne pose pas de problème, et je n’essaye pas de jouer aux héros, je fais juste mon devoir de citoyen. Chacun de nous à le droit à une pause, de revenir aux sources ! Non ?! Je ne le laisse par parler, et je prends un ton un peu énervé.

- Oui, je sais … toi le fabuleux Green Arrow, héros de la ville étoile, m’a banni de cette ville …. Et bah tu sais quoi, je m’en fou ! Je ne joue plus au héros costumé, j’essaye de reprendre une vie normal. Tu peux pas savoir à quel point cette ville me manquait ! Je suis désolé d’être revenu, mais je ne compte pas partir tout de suite. Donc si tu veux me frapper à nouveau pour me faire partir, vas y ! Par contre, je te rendrais chaque coup que tu me donneras.

J’étais énervé, je voulais le détruire, mais je devais me contrôler. La haine était devenue une vraie drogue, et je devais me calmer. Je pense que cette discutions allait me faire beaucoup de bien au final, elle allait me permettre de revenir aux sources du problème, de la raison de ma déchéance. Alors, pour me retrouver, il fallait que je tire un trait sur mon passé, effacé ma source de tension. Je devais tout relâcher, lui faire comprendre à quel point il m’avait détruit, blesser, et à quel point son rejet m’avait brisé.

- Puis tu me reproches d’avoir abandonné cette ville, mais c’est toi le premier à m’avoir abandonné Ollie, ne l’oublie pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 12:10
Mon jeune ami se retourne et je peux immédiatement voir de la colère dans son regard, comment aurai-il pu agir autrement ? Je l'avais banni sous un coup de colère sans même prendre le temps de l'écouter... Je sens que mon ancien protégé boue intérieurement puis soudain il éclate et je peux ainsi sentir toute la rancœur qu'il garde en lui depuis longtemps et qu'il a enfin l'occasion de me dire. Il me dit clairement ces intentions puis me regarde avec un air de défis que je lui connais bien. C'est ce que j'avais toujours aimé chez lui, sa faculté les défis et ne pas baisser les bras. C'est pour cette raison que je n'avais pas compris pourquoi il avait agit ainsi après mon départ, lui qui m'avait toujours soutenu alors que parfois rien n'allait, lui qui c'étais toujours battus pour ces convictions et qu'après mon départ avait tout laissé tomber sans que je ne sache pourquoi, car je n'avais pas pris la peine à l'époque de lui demander... Il pensait que j'étais venu pour le chasser à nouveau de la ville alors que c'étais en faite le contraire, je voulais lui donner l'occasion de revenir dans l'équipe et ainsi me donner l'occasion de pouvoir me racheter de mes erreurs.

- Calme toi Roy... Je ne suis pas venu pour te faire des reproches, ni pour que tu quitte la ville.

Maintenant il fallait jouer carte sur table avec lui et tout lui dire, je n'avais aucune idée de comment il le prendrait mais vu son humeur actuelle, ça ne pourrait pas être pire sauf si évidement je lui faisais à nouveau des reproches.

- Je tiens tout d'abord à m'excuser pour tout... J'ai agis sous la colère qui en réalité n'étais même pas dirigé contre toi... Je t'ai frappé et chassé alors que tu avais besoin de moi et j'avais je ne pourrai me le pardonner... Tu n'y étais pour rien, c'est moi qui est déconné...

L'émotion commençait à me prendre mais il fallait que je reste fort devant mon ami afin que je puisse finir de lui dire tout ce que j'avais eu envie de lui dire depuis son départ. Après avoir à nouveau vérifié que la ruelle était déserte, j'ai également baissé ma capuche et descendu mon masque autour de mon cou afin qu'il puisse lire dans mes yeux, chose pour laquelle il avait toujours été très doué puis j'ai repris la parole car si je ne finissais pas maintenant, l'émotion m'empêcherait de le faire.

- Après t'avoir chassé, j'ai compris mon erreur et j'ai tenté de te retrouver pour te dire de revenir mais tu avais disparus et je n'ai jamais réussi à te trouver, jusqu'à maintenant... J'aimerai beaucoup que tu me laisse me racheter Roy...

J'avais des milliers de question à lui poser, sur ce qu'il avait fait pendant toutes ces années, comment se sentait-il maintenant ? J'espérai vraiment qu'il accepte ma proposition et qu'il revienne parmi les siens mais après ce que je lui avais fait et tout ce temps passé à l'extérieur en aurait-il seulement envie ? J'attendrai de voir sa réaction avant de lui poser d'autres questions, espérant qu'il fasse preuve de moins de rancœur et de colère que moi à son âge...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 13:03
Lui dire ce que je ressentais me fît du bien, cela avait été si lourd à porter. Surtout que nous avons eu un long passé commun, après tout, c’est mon père d’adoption. Je me rappelle de notre rencontre, j’essayais de jouer aux apprentis justicier, suivant mon modèle. Je portais déjà du rouge à cette époque, et j’avais un arc basique, mais mon premier père adoptif m’avait appris à m’en servir. Cependant, j’avais eu trop confiance en moi, et j’ai failli perdre la vie. Il m’a sauvé, je revois encore sa flèche verte traverser l’air puis se planter dans la chaire, si facilement. Il s’était battu avec courage et vaillance, et je n’étais qu’un gamin à l’époque. J’avais soif des valeurs du justicier à la capuche, je devais devenir un héros. Je crois que cela a augmenté ma déception quand il m’avait rejeté, j’avais perdu un père et un héros au même moment. Ma tristesse c’était peu à peu transformer en haine et en colère, bien que je savais que je n’étais pas blanc non plus dans cette affaire. Il me dit qu’il n’était pas là pour me chassé une nouvelle fois et cela piqua ma curiosité. Donc il ne comptait pas me faire de reproche non plus sur la manière que j’avais frapper le criminel, je ne comprenais pas ces véritables attention, et cela me perturbais.

- Comment veux tu que je me calme ? Après toute ces années où j’ai été détruit ?

Je crois rêvé, Green Arrow remet sa fierté de côté et me présente des excuses. Je ne m’y attendais vraiment pas, ça m’avait coupé dans mon élan, je ne pouvais pas penser qu’il s’en voulait à se point là. Puis je ne l’avais jamais vu revenir en arrière sur ses décisions, seule Dinnah y arriver et encore, c’était vraiment quand elle était en colère. Il a tendance à croire qu’il a toujours raison, et je ne pensais pas que cela avait changé avec le temps.

- Je ne sais pas si je peux te pardonner … Tu n’as même pas essayé de comprendre ce qu’il m’était arrivé … J’avais besoin d’une main tendu … j’avais besoin bien plus que d’un ami … j’avais besoin d’un père. J’ai abandonné, car je n’étais pas à ton niveau … je ne l’ai jamais été … quand tu as quitté la ville, la criminalité s’est multiplié sans cesse … je ne pouvais pas être partout. Après m’être fait tabassé par un groupe, j’ai abandonné… c’était un trop grand poids sur mes épaules. J’avais honte de moi … mais je voulais continuer. J’ai commencé par des produits dopant, pour m’améliorer. J’ai fini par sombrer ...

Une larme coula le long de ma joue, je ne pensais pas que mes nerfs allaient lâcher comme ça, mais je n’en pouvais plus de fuir, d’avoir peur. Il fallait que tout cela cesse, il fallait que je me débarrasse du poids que j’avais sur les épaules. C’était le moment idéal pour me décharger du passé et prendre un nouveau départ. Il fallait que je confronte celui qui m’avait fait devenir un héros, et qui pour moi m’avait trahi. Il fallait que je fasse disparaître cette haine, que je lui fasse comprendre pourquoi c’est arrivé. Il a enlevé son masque, et je pouvais voir dans ses yeux un regret sincère, et le signe de la culpabilité qui l’avait rongé. Le justicier vert me dit qu’il voulait se racheter, qu’il avait essayé de me retrouver, mais ça je le savait déjà.

- J’ai tout fait pour disparaître Oliver, je suis même devenu quelqu’un d’autre. J’ai fuis, et j’ai tout fait pour ne pas te revoir … j’avais tellement de haine à se moment là. Je me suis aussi battu pour m’en sortir. Dinah m’a beaucoup aidé à cette période. Le problème, c’est que je ne sais pas comment tu pourrais te racheter …
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Juin - 9:06
Roy m'expliqua tout ce qu'il aurait aimé avoir pu me dire ce jour là et si j'avais pris la peine de l'écouter, j'aurai pu l'aider et rien de tout cela ne serait jamais arrivé. Une larme coula sur joue de mon ami ce qui me noua le ventre et brisa le cœur comme j'avais brisé le sien à l'époque. Comment me racheter ? Même moi je n'en savais rien... Il ne pourrait jamais oublié le passé et des excuses ne changerait rien mais c'étais selon moi un bon début.
Immobile face à lui je ne savais plus vraiment quoi lui répondre... En regardant dans l'état ou il était le jeune homme me fit soudain penser à Mia. Avant que je la prenne sous mon aile la jeune femme avait le même regard et la même colère et tristesse dans les yeux mais maintenant elle avait changé tout comme lui avait changé. Je n'ai jamais été doué pour m'occuper des jeunes ni de qui que ce soit d'ailleurs, j'avais frappé mon fils adoptif, je ne connaissais mon vrai fils que depuis quelques temps et j'étais la plupart du temps en conflit ouvert avec Mia alors on pourrait dire que ma système pédagogique n'était pas vraiment au point.
Je me suis avancé vers Roy pour lui poser une main sur son épaule droite en geste de réconfort, le faite d'avoir un simple contact avec lui me ramena plusieurs années en arrière et me fit un bien fou, comme quoi j'avais attendu ce moment depuis longtemps...

- A toi de me le dire Roy... Tu pourrais commencer par revenir vivre au manoir et si tu le souhaite récupérer ta place dans l'équipe. Dinah serait heureuse que tu revienne avec nous et ton aide ne serait pas de trop avec tout ce qu'il se passe en ce moment. La décision n'appartient qu'à toi et quoi que tu décide je respecterai ton choix.

J'ai retiré ma main de son épaule avant de reculer d'un pas, toutes les choses avaient été dites maintenant restait plus qu'à savoir ce qu'il déciderait. S'il n'acceptait pas ma proposition et décidait de rester de son côté je comprendrai mais cela me ferait une peine énorme mais avec ce que je lui avais fait vivre je ne pourrai pas lui reprocher de ne pas vouloir revenir parmi nous. Hormis Dinah et John, il ne connaissait pas les autres mais je savais qu'ils l'accueillerai tous avec gentillesse même si il était fort probable que ça coince un peu avec Mia et Connor qui avaient en quelque sorte prit la place de Roy après son départ.
J'ai jeté un coup d'œil dans la rue mais pour l'instant personne n'était en vue ce qui me laisse encore un peu de temps pour parler avec Roy et écouter sa décision.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 8:00
Voilà donc comment ça devait se passer, j’avais fini par craquer, une larme avait fini par couler le long de ma joue. J’avais l’impression qu’un poids sur mes épaules c’était enlevé d’un coup. Cela me soulageait tellement d’avoir pu dire ce que je n’avais pas pu dire il y a tant d’années. Ce jour, alors que j’étais déjà au plus bas, puis qu’on m’a brisé. Qu’il m’a brisé pour être précis. C’est depuis ce jour là, que je lui en voulais. Je ne pouvais pas lui pardonner si facilement. Je ne savais pas vraiment où j’en étais. J’étais perdu, cette confrontation, je n’y étais pas préparé, j’étais par prêt à le revoir comme ça. Pourtant, j’avais cru qu’avec le temps j’allais réussir à aller de l’avant, mais j’étais toujours bloqué à ce moment. Il s’est approché de moi, et il a posé sa main sur mon épaule. Ce geste me ramenait des années en arrière, alors qu’on était encore partenaire et qu’on sauvait cette ville ensemble. C’était une étrange sensation que je m’attendais pas à ressentir. Peut être es ce une pointe de nostalgie que je ressens. Oliver me proposer de revenir vivre au manoir, et que je pourrais récupérer ma place dans l’équipe. Je n’étais pas sûr que je pouvais tenir ce rôle, pas tout de suite en tout cas. Tout cela était trop récent encore.

- Écoute, Oliver ta proposition me touche, mais …. Je ne suis pas sûr d’être encore prêt à retourner vivre au manoir. Nos retrouvailles sont encore trop récente. Il me faut du temps pour réfléchir. En ce qui concerne l’équipe, je vais y réfléchir aussi. Je passerai vous voir quand je serai prêt. Je serai très heureux de revoir Dinah et de faire équipe avec elle. D’ailleurs, le temps que je me décide, embrasse là de ma part. Cela fait trop longtemps que je ne l’ai pas vu.

Ollie fini par reculer, je ne lui avait pas donné une réponse précise, mais je ne savais pas moi même ce que je voulais, tout était devenu si compliqué. Je pense qu’il allait me falloir un peu de temps pour m’en remettre. Surtout que je ne savais pas grand chose sur sa nouvelle équipe, et j’allais avoir l’impression de m’incruster. On était seuls dans la ruelle, pas un bruit, soudain, j’entendis le cri d’une femme qui criait au secours. Je releva ma capuche, il était temps de passer à l’action, nos disputes pouvaient attendre, la ville avait besoin de notre aide.

- Je vois que tu as voulu y retourner à l’ancienne. Alors, Green Arrow, allons sauver cette femme en détresse, c’est bien le rôle des Justiciers de Star City ? Après tout, j’ai perdu ta confiance, et tu as perdu la mienne, voyons si on peut la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 29 Juin - 7:51
Mon ancien disciple semblait touché par ma proposition et mes actions envers lui, sûrement ne s'attendait-il pas à ce que j'agisse de cette manière quoi qu'il en soit tout avait été dit d'un côté comme de l'autre et je devais avoué que cela faisait un bien fou.
Soudain derrière nous un cri de femme retentit, je me suis retourné tout en sortant mon arc tandis que Roy relevait sa capuche sur la tête. Il me proposa ensuite de mettre la discussion en attende pour aller s'occuper de la jeune femme, histoire de renouer encore plus avec notre glorieux passé.

- De toute façon nous sommes que deux sur ce coup là, tout les autres sont indisponible et tiens prend ça...

Voyant Roy désarmé, je lui est tendu des petites flèches qui se lançaient à la main enfin pour les personnes entrainé et je savais que Roy même après toutes ces années n'avait rien perdu. L'archerie c'est comme le vélo, ça ne s'oubli pas.

- Je passe pas les hauteurs, prend le sol et prend ça aussi !

Je lui ai lancé un système de Com puis j'ai tiré une flèche grappin avant de m'élever dans les airs jusqu'au toit au-dessus de nous et j'ai avancé de toit en toit afin de localiser la position de la femme en détresse. Mais alors que je sautais sur un dernier toit, un couteau m'égratigna le bras. J'ai atterris sur le toit d'en face avant de rouler sur moi même et de sortir mon arc avec une flèche, un nouveau couteau arriva mais cette fois je pu le contrer avec une flèche avant de voir le propriétaire de l'arme blanche. China White était face à moi accompagné par onomatopoeia, visiblement les racailles de Star City avaient avoir du savoir que nous avions été attaqué récemment et avaient décidé d'en profiter pour finir le travail.

- Roy ! C'est un piège, China White et Onomatopoeia sont sur le toit depuis ton départ tout les criminels se sont allié, Brick et Constantine Dragon ne doivent pas être loin soit sur tes gardes, je m'occupe de ces deux là.

Brick et Dragon étaient des adversaires puissants mais je savais que Roy pouvait s'en sortir, j'espérais seulement que le temps n'avait pas fait des dommages sur ces capacités qui à l'époque étaient excellente. J'ai sortis deux nouvelles flèches avant de les pointés sur mes adversaires.

- Allez, que la fête commence...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Aoû - 9:23
Peut être es-ce l'éclaircie qui met fin à mon orage ! J’avais besoin de changer, mais le passé semblait toujours me rattraper. J’ai passé mon temps à le fuir, espérant qu’il arrête de me poursuivre, mais il est plus endurant que moi. Finalement, cette rencontre aller peut être me libérer. Je n’avais pas le temps de penser à cela maintenant, un cri de femme retentit dans la ruelle quelqu’un est en danger, il faut la sauver. Je mis ma capuche sur la tête, je me sentais un peu nu sans mes armes, mais j’allais devoir faire avec. Ollie sembla lire dans mes pensés et me confia des petites flèches, cela pouvait être utile. Il m'informe aussi qu’on allait être que deux, car les autres allait être indisponible.

- Et bah, un duo de l’ancien temps, en plus j’ai même pas de costume, on dirait nos début. Cela va me faire bizarre de lancer des flèches vertes.

Encore une fois, il donne les ordres, ça n’a pas changé, enfin, je n’avais pas vraiment le choix, je n’avais pas d’équipement pour monter. Il me donna un module de communication. Je le glissa à mon oreille, et je réfléchis un instant pour déterminer d’où venait le cri. Je me dirigea donc vers ma destination, espérant que je n’étais pas trop rouiller au lancer de fléchette. Enfin, j’en doutais, j’ai jamais vraiment arrêté, et je m’entraine encore quelques fois sur mon temps libre. Cela me détends, c’est les rare moment où je suis moi même. Soudain, une voix sortit de mon module de com, celle d’Oliver, me disant que c’est un piège et que j’allais tombé sur un problème épineux. Je soupire.

- Je m’occupe de Monsieur Muscle, et Mister Kung-Fu, et je tiens à signaler que après ton départ, ils se sont déjà alliés. Enfin bref, je vais essayer de voir ce que je peux faire.

Je crains que mes petites flèches soit insuffisante, mais je n’ai pas eu le temps de réfléchir à une stratégie, qu’il me tomba dessus. Mes réflexes me sauva la mise, mais je ne savais pas comment j’allais m’en sortir. Enfin je n’allait pas me laisser battre, je n’ai pas peur, je me suis entraîné longuement, dans tout les styles possibles. Bon je ne rivalise peut être pas avec Batman, mais je devrais pouvoir me débrouiller. Mon pied heurta un pied de biche, parfait, je le saisis, prêt à me défendre, sachant que j’allais devoir utiliser la ruse.

- Deux contre un, où est passé votre sens de l’honneur ?

Ils me rirent aux nez, me disant qu’ils n’avaient pas peur de l’acolyte de Green Arrow. Un sourire se dessina sur mes lèvres, je n’étais plus son acolyte, et j’allais leur faire comprendre. Je me suis depassé depuis la dernière fois, et je compte bien les faire retourner derrière les barreaux.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Star City]Les retrouvailles entre Vert et Rouge [Pv : Green Arrow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ENTRE LE CHAPERON ROUGE ET LE LOUP C'EST FINI (Tome 2) de Katarina Mazetti
» ketchup vert ou rouge
» Retrouvailles entre amants [pv Hadès]
» [Star City] Oliver Queen for Mayor. (PV Superman). [TERMINER]
» [Mazetti, Katarina] Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-