Le procès de Tar Pit (Pv. Sandman)


Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 10 Juin - 15:23
Green Lantern et Flash avait récemment réussi a arrêté Tar Pit dans une des tours a bureau. Cela n'avait pas été difficile sauf que Tar Pit avait été discret depuis un certain temps. En effet, il y avait de cela plus d'un an, il avait été arrêté au Canada suite à une attaque dans un village en bordure canadienne. Freight Train membre de se qu'on avait appelé alors "Justice League Canada" avait prêté main-forte à Flash pour mettre son "rogue" au verrou. Depuis des procédures d'extradition avaient été enclenchées pour que celui-ci fût jugé au Canada. Évidemment, les avocats rusés avaient réussi à faire traîner l'affaire longtemps, puis au final il avait été convenu qu'un juge canadien serait envoyé au USA, pour juger l'affaire. Comme Tar Pit était maintenant entre les mains de la justice l'affaire pouvait suivre son cours.

Flash arriva dans la salle d'audience en costume. La cour de Central avait établi certaines possibilités pour les héros de témoignées dans leur "identité secrète" et bien qu'une armée d'avocat tentait de faire tomber ce genre de "permission spécial" jusqu'à maintenant cela tenait. Barry vie Freight Train ce massif superhéros canadien le saluer. Il alla donc s'asseoir près de lui.

Hey Freight Train!

Salut Flash.
Tu fais quoi ici?
Je suis cité à comparaître. Je suis aussi le représentant des autorités canadiennes sur le dossier.


La justice league Canada avait été formé par le gouvernement et comme tel ils étaient un peu des superpolicier. Ils pouvait représenter les intérêts du pays dans toutes ses formes légales. Cela venait avec un statut dépendant que les héros américains n'aimaient pas. Cependant Barry respectait cela.

VEUILLEZ VOS LEVER POUR L'HONORABLE JUGE DAUMIER.


Flash se leva et se rassoya à l'ordre du juge.

Qu'on fasse entrer le prisonnier.

Tar Pit qui était gardé sous se qui convenait d'appeler une "cloche de verre" avait se qu'il fallait d'oxygène pour bien respiré, mais ne pouvait s'embraser. Ses mouvements sous la cloche semblaient difficiles, mais ce n'était probablement pas par manque d'espace plus par le fait que s'il n'était pas en "ébullition" sa peau maintenant proche de l'asphalte durcissait et rendait donc tout mouvement difficile. On le poussa donc jusqu'au box des accusés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Mer 22 Juin - 8:09
Libby Lawrence avait décidé de s'offrir une petite escapade à Central City.

Un procès intéressant était sur le point de s'ouvrir et la blonde héroïne avait eu envie d'assister aux débats.

Tout d'abord, parce que les procès l'avaient toujours fascinée : c'était une façon non violente (du moins, sans violence illégitime...) de régler des différents en suivant des règles admises par toutes et tous (du moins qui faisaient partie des droits et devoirs des citoyens) et sans recourir, évidemment, à la vengeance privée.

Bien sur pour une aventurière costumée, ce genre d'événements posait toujours la question de la légitimité de sa propre action : certes, elle avait été une héroïne à la solde des administrations Roosevelt puis - plus discrètement - Truman.... Mais depuis ?

Alors que cette question épineuse la taraudait, elle se recentra sur le deuxième intérêt de ce procès : il s'agissait de juger d'un super-vilain, le bouillonnant Tar Pit. Et les super-vilains, elle le savait, n'étaient que le revers de la médaille héroïque. Ils n'étaient pas si éloignés d'eux, les gentils. Déjà, parce que les lignes entre les deux camps bougeaient facilement (nombreux ont été les méchants à avoir - pendant la guerre - abandonné leurs activités de voleurs de bijoux ou de braqueurs de banque pour lutter - avec force et conviction - contre les membres de l'Axe !), ensuite parce qu'ils partageaient la même passion pour le costume et le mystère...

Ce Tar Pit, quel avait été son parcours ? Voilà, ce qui intéressait au plus haut point Libby !

Profitant d'une carte de retraitée de la presse qu'elle avait obtenu du fait de ses activités pendant la Seconde Guerre Mondiale en tant que présentatrice à la radio américaine, Libby avait pu accéder à la salle d'audience (heureusement que le garde à l'entrée n'avait pas vérifié la date d'émission de ladite carte de retraitée... Retraitée, elle l'était en effet, mais depuis des décennies !) en tenue civile.

Elle remarqua la présence d'un Flash en costume - mais qui n'était pas Jay Garrick - et d'une montagne de muscles qu'elle croyait bien ne pas connaître.

Son identité à elle n'était plus secrète depuis longtemps mais... Et elle sourit timidement à cette pensée, les gens l'avaient pour la plupart oubliée (à part Arion, mais un mage atlante n'oubliait certainement jamais rien).

Elle se leva quand le Président Daumier pénétra dans la salle et elle se rassit quand ce même juge leur ordonna de se rasseoir.

Et puis...

... elle le vit, le prisonnier dans le box des accusés. Sous sa cloche. Sous sa forme qui était en train de se solidifier. Et elle eut un pincement au cœur : certes, c'était un méchant et les consignes de sécurité paraissaient amplement justifiées, compte-tenu des pouvoirs du bougre, mais...

... sous cette carapace et derrière ces mesures exceptionnelles de sécurisation des lieux, il y avait un homme, avec des sentiments, des craintes et des espoirs.

Juste un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 27 Juin - 14:30
Le juge Daumier pris la parole, il avait un léger accent français ce qui laissait croire qu'il s'agissait d'un juge franco-canadien. Il s'éclaircit la voix tout en bougeant certains papiers.

Tout d'abord il est important de statuer que ce court est maintenant de juridiction nationale. En effet, comme il s'agit d'un procès s'étendant sur deux pays, Canada et États-Unis d'Amérique, il est de mon devoir de juger le prévenu selon les préceptes de loi érigé par la communauté internationale. LE droit sera donc appliqué selon les conventions d'une cour de justice des Nations unies qui prendra préséance sur tout texte de lois canadiennes ou américain. Évidemment, Mr. Monteleone pourra se prévaloir de son droit d'appel s'il est déclaré coupable, et ce à la cour internationale de l'ONU par l'intermédiaire du gouvernement américain ou canadien, comme il le jugera bon. Pour ce qui est des accusateurs, elle sera évidemment non recevable en ce sens ou le jugement d'aujourd'hui n'est pas devant jury, mais bien devant la communauté internationale. Bien, maintenant que cela est éclairci que la couronne s'avance pour faire la lecture de ce qui est reproché à l'accusé.


Le juge parlait bien et semblait serein dans son rôle. Freight Train semblait fier qu'un juge canadien préside l'audience. Rapidement la liste des accusations tombèrent des plus graves comme meurtre prémédité à des plus simples comme entré illégale sur un territoire. Évidemment la défense allait tenter d'adoucir les peines pour meurtre non prémédité ce qui semblait plus juste à Flash car Tar Pit était essentiellement un crétin et pas un tueur en série. Flash allait plaider en ce sens si on lui posait la question. Puis l'avocat appela Freight Train à la barre.

Celui-ci se leva et entra derrière le box des témoins. Il remplissait bien l'endroit. Il avait cependant perdu son air arrogant et son sourire. Il comprenait de toute évidence l'importance de ce procès et de ce témoignage et avait décidé d'y apporter la plus grande attention. Il commença donc à répondre aux questions.

Mr. Freight Train, dans quel cadre avez-vous rencontré Mr. Monteleone ici présent.


À l'époque je faisais partie d'une structure du gouvernement canadien rattaché à la défense nationale, nommée Justice League Canada. J'avais été dépêché sur les lieux d'un incendie important dans un petit village au bord de la frontière qui sert essentiellement de point de ravitaillement pour les camions du coin. Une fois arrivé, rapidement on a constaté que l'incendie avait été causé volontairement par Tar Pit.

OBJECTION : Vous ne pouvez présumé que l'incendie était volontaire, mon client est sujet à une tragédie malheureuse ou il est littéralement du bitume en fusion. Il peut causer un incendie sans faire exprès.

Objection retenu continuez.

Donc comme je disais nous avons constaté que l'incendie venait probablement de Tar Pit qui avait allumé la fontaine au centre du village. Il l'avait littéralement couverte de magma en fusion et ladite fontaine agissait pratiquement à titre de volcan.

Et selon vos renseignements, que faisait Tar Pit dans ce village.

Il était accompagné de Girder un autre rogue bien connu des services de CCPD et comme Girder est sujet à une rouille constante, il semblerait que l'arrêt fut fait pour permettre à ce dernier de pouvoir faire une toilette lui permettant de mieux partir. Nous avons eu vent par les services frontaliers que les deux rogues cherchaient à quitter le pays pour s'établir au Canada... loin de Flash.

OBJECTION : Il s'agit d'une supposition

Objection retenu. Veuillez vous en tenir au fait Mr. Freight Train.

Bon bha, selon les faits, ils venaient d'entrer illégalement au Canada et Tar Pit avait éteint la fontaine pour réduire l'humidité afin que Girder puisse compléter sa toilette pour mieux continuer vers un endroit pour ma part inconnue.


Selon le rapport des pompiers qu'elle fut l'effet de cette action?


Selon le rapport remis à Justice League Canada, le magma de Mr. Monteleone a remonter dans toutes les canalisations et à couler dans les bâtiments civils et a causé de graves incendies menant malheureusement à une dizaine de morts et a de très nombreux blessés, sans compter les dommages à la propriété. Puisque je le rappelle, il s'agit essentiellement d'un relais routier avec de nombreuses pompes à essence. De nombreuses explosions ont eu lieu et le centre du village a fini par ressembler à une zone de guerre.


Bien je n'ai plus d'autre question



Puis ce tournant vers l'avocat de la défense :
Le témoin est à vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Mer 29 Juin - 19:30
Libby écoutait, fascinée, tout ce qui se disait : le Président Daumier avait le charisme nécessaire à sa fonction et demeurait imperturbable en dépit du caractère quelque peu extraordinaire du procès...

... ce ne devait, effectivement, pas être tous les jours qu'un juge canadien débarquait à Central City pour juger, selon les règles procédurales établies pour traiter des différents transnationaux (visiblement la procédure accusatoire à l'anglo-saxonne avait paru prédominer sur les règles canadiennes, quelles que puissent être ces dernières...), un criminel méta-humain...

... qui au demeurant a peut-être même commis ce qui lui est reproché (d'avoir causé à de nombreuses reprises la mort d'êtres humains) de manière involontaire !

C'était du moins ce que semblait vouloir esquisser comme mode de défense l'avocat de l'accusé avec les différentes objections qu'elle avait pu formuler... de manière heureuse jusqu'à présent !

Et Libby était impressionnée par ces hommes de lois qui - sans déguisement (à l'exception du Président) - faisaient preuve d'un sang froid impressionnant (qui pourrait passer par moments pour de l'indifférence ou de l'insensibilité) et d'une volonté sans faille de poursuivre, de manière incessante, l'utopique et héroïque projet de renoncer à la violence au profit d'un règlement des conflits par la parole, le raisonnement et le libre examen de preuves pouvant être contradictoirement débattues...

La vieille héroïne laissa divaguer ses pensées vers d'autres lieux, d'autres temps... D'autres procès, d'autres crimes...

Une Europe dont les ruines fumaient encore, une ville dévastée et des pauvres gens errant dans les décombres de ce qui avait été auparavant une cité prospère, se demandant bien comment ils avaient pu en arriver là...

L'Europe des cheminées et de la nuit et du brouillard...

Libby eut une pensée pour les effroyables crimes des 21 accusés de Nuremberg, 21 hommes qui s'étaient pris pendant tant d'années pour des demi-dieux et avaient disposé de la vie d'innombrables victimes avec indifférence et cruauté...

... eh bien, ces hommes au moment de risquer de perdre la leur, de vie, sous la potence - et Libby le vit de ses propres yeux pour avoir été dans la salle, à Nuremberg, en 1945 - eurent droit à une défense digne de ce nom. En dépit de leur évidente culpabilité, ils purent être jugés conformément aux règles suprêmes du droit et faire citer les témoins de leur choix et pouvoir faire assurer leur défense par des hommes de loi...

... qui exercèrent ce rôle avec beaucoup de dignité.

Le procès de Tar Pit était - tout naturellement - moins exceptionnel, infiniment moins exceptionnel... surtout à l'ère des miracles !

Néanmoins, Liberty avait appris à aimer les avocats en voyant plaider ceux des salauds de Nuremberg. Elle ne pouvait qu'être attentive à ce que celle de Tar Pit était sur le point de dire, au moment du contre-interrogatoire de Freight Train...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 30 Juin - 16:56
Lorsque l'avocate se leva, il le fait avec difficulté et trébucha. Son confrère de la couronne alla l'aide à se relever. En le touchant il se redit comte de la sueur qui perlait sur son visage.

Est-ce que ça va...

non...

L'avocate se mit à hurler et très rapidement elle explosa, dans un amalgame de chair et de sang qui salit toute la salle, puis son corps libéra de nombreuses... choses.


Ces choses se jetèrent sur les civils les plus proches, sur le juge et sur l'avocat de la couronne. Ils pénétrèrent en eux en quelques secondes. Un des parasites fonça vers Tar Pit mais la cage en verre l'empêcha d'être atteint, il en fut fort content quand il vit les métamorphoses. Celle du juge fut la plus rapide probablement du a son âge avancé... tout arriva rapidement. Flash eu à peine le temps d'évacué le palais de justice que les métamorphoses avait tous eu lieu.


Nous sommes là pour toi Freight Train. Muhahahaha

Celui-ci sembla se raidir en attendant la voix et frappa en plein visage du juge. Puis il sauta et la plupart des métamorphosé s'en prirent directement à lui. Son beau sourire souvent décrit comme de l'arrogance s'efface pour une mine dur et très stricte. Il reconnaissait les assaillant. Flash revint dans la salle d'audience pour se mêler à la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Sam 2 Juil - 7:52
Si Libby avait entendu beaucoup de plaidoiries d'avocats par le passé et vu moultes tentatives - plus ou moins dilatoires, plus ou moins efficaces - d'embrouiller la juridiction de la part des défenseurs des accusés (dépôt de requêtes en nullité des poursuites, dépôt de requêtes en récusation de la juridiction pour suspicion légitime, défenses de rupture, faux-certificats médicaux et même faux-malaises à la barre) jamais elle n'en avait vu un...

... exploser.

Le cerveau de Liberty avait du se mettre en pause car elle pensa froidement en voyant ça que cette femme était allée jusqu'au sacrifice suprême pour défendre son client...

Mais cette pensée ne dura qu'un instant : l'instant d'après, Libby recouvrit l'ensemble de ses facultés et comprit l'horreur de ce qui venait de se produire.

Une femme était morte, ses entrailles déchirées par les abominables bestioles qui s'en étaient extirpées dans une horrible explosion. Ces choses qui étaient à la fois rapides, bondissantes et dotées d'une queue et de quatre pattes, queue et pattes se terminant par de drôles de crochets...

Tout le monde hurlait alors que ces abominations fondaient sur le public, le Président, l'avocat de la Couronne et le box en plexiglass renforcé de Tar Pit... Et si ce dernier dut son salut à la résistance de sa prison, faisant rebondir la bestiole lancée sur lui gentiment contre le verre, le Président, comme l'avocat de la Couronne et les gens assis sur les premiers rangs n'eurent pas cette chance !

Libby voulut bondir pour intervenir quand...

... de puissantes mains la saisirent et l'héroïne qui était ici incognito se retrouva emportée par un éclair rouge qui la transporta sur les marches du Palais, en compagnie des autres personnes présentes dans la salle, à l'exception de celles qui venaient d'être colonisées par les bêtes.

Elle aurait bien voulu en profiter pour fuir mais... Elle ne pouvait laisser Flash et Freight Train seuls !

Libby retira ses talons hauts et sortit de son sac à main le domino de son costume qu'elle mit sur son visage pour le masquer : les gens la regardèrent bizarrement. Comme quoi l'habit faisait réellement le moine... mais que pouvait-elle y faire ? Se balader avec son costume plié dans son sac, même pour aller faire ses courses ?

Et elle s'élança à l'intérieur du Palais...

Revenant dans la salle d'audience, Liberty vit que les gens qui avaient été touchés par les bêtes n'étaient pas seulement morts,... ils étaient devenus des morts-vivants ! Et ils en voulaient tout particulièrement à Freight Train.

Elle déglutit bizarrement et constata avec soulagement que Flash était là. Elle le héla :

"Flash, je suis Liberty Belle, la f... l'ex-femme de Johnny Quick ! On fait quoi, là ?"

Mais la question était purement rhétorique... La réponse était évidente : on prend un zombie et on lui tape dessus jusqu'à ce qu'il finisse par se rappeler qu'il est bien mort !

Bondissant sur le dos de l'un des morts-vivants, Libby tenta de mettre celui-ci au sol avant de décocher une droite fulgurante à un autre. Elle lança à l'attention de Freight Train :

"C'est quoi ces trucs ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 4 Juil - 14:23
Flash fut surpris de voir la mère de Jesse Quick sur place, mais il n'allait pas cracher contre de l'aide. Tout lui semblait complètement aléatoire et totalement hors de contrôle. Qu'est-ce que c'était que ces petites boules spermatozoidales qui bouffait les gens de l'intérieur. Freight Train se démenait avec ces ennemis qui comme le juge nouvellement monstrueux venait de dire, semblait la cible de tous ces êtres.

Puis Liberty Belle posa la bonne question et Freight Train répondu tout de suite.

Ce sont des parasites, désolé je n'ai pas meilleur nom. Ils infectent et tuent les gens. Seul 1% survivent à leurs assauts, la plupart meurent sur le coup et certains se métamorphosent le temps de quelques heures avant de mourir à leur tour. J'ai été mordu lors de leur dernier passage c'est comme sa que j'ai eu leur pouvoir.



Nous sommes là pour reprendre le pouvoir que tu nous as volé, Eric Moran.

Le juge se jeta sur Freight Train alors que les autres se tournèrent alors vers Flash et Liberty Belle, qui devait se défendre. Flash ne savait pas encore si les bestioles pouvaient l'affecter lui alors qu'il était déjà "contaminé" en quelque sorte par la speedforce. Mais il ne prendrait pas de chance, il ne se laisserait pas attaquer. Par contre en plus des petites boules parasitaires. Il y avait des "survivants" qui se jetèrent sur eux et d'autre se mirent à frapper la cage de Tar Pit... et Flash y décela une légère fissure et vie Tar Pit prendre légèrement plus de "flamme".

Quoi qu'il en soit son problème principal était essentiellement les parasites pour l'instant, il devait s'assurer qu'ils ne quittent pas la salle, car déjà trop de monde avait été infecté. Il fit donc un rapidement tour de la salle afin de sceller toutes les issues. Utilisant les bancs pour faire des barricades sur les endroient susceptibles de voir "surgir" des renforts qui pourraient malheureusement être infectés. Ils étaient seuls dans ce merdier et ils allaient devoir se débrouiller ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Mer 6 Juil - 10:17
"Charmant..." lâcha Liberty entre ses dents...

Freight Train avait réussi l'immense exploit de donner un air encore plus cataclysmique à la situation ! En effet, ces bestioles offraient à leurs nombreuses victimes l'alternative réjouissante suivante : ou la mort ou la conversion en ces abominables morts-vivants qu'étaient devenus le Président Daumier et les autres infectés...

Mais elle n'allait pas abandonner pour si peu ! Elle était Liberty Belle, elle avait combattu des nazis et des mercuriels, alors elle pouvait bien également donner du poing et du pied contre des parasites ultra-terrestres...

... et de toutes manières, elle n'avait guère le choix !

Les infectés et les bestioles se dirigeaient sur elle et Flash, tandis que Freight Train devait combattre le Juge Sombre et que la cage de Tar Pit se fissurait joyeusement sous les coups répétés de certains morts-vivants...

... voyant la fissure tout en combattant à mains nues contre une jeune femme infectée qui semblait empressée de lui faire partager, à elle, Liberty, son triste sort, l'héroïne blonde se dit que bientôt - toutes et tous - ils allaient avoir très chaud...

Mais au fond, Tar Pit était un homme et non pas un parasite. Le pire qu'il pourrait faire serait de se carapater. Le mieux : de combattre héroïquement à leurs côtés et de racheter ses nombreuses fautes par cet acte d'héroïsme...

Liberty du plat de la main brisa la nuque de la jeune femme infectée... Freight Train l'avait bien dit : la morsure était mortelle... Cette jeune fille n'était déjà plus elle-même et elle ne le serait jamais redevenue. Ce n'était que son enveloppe que Liberty - pour sauver sa propre vie - avait du sacrifier. Pour autant, la contemplation des grands yeux vides de celle qui, quelques dizaines de minutes auparavant, avait eu la tête pleine de rêves et d'espoirs était un véritable déchirement pour Liberty...

Flash avait barricadé le Tribunal : maintenant les choses sérieuses allaient pouvoir commencer ! Comme personne ne pouvait plus sortir de l'endroit, les créatures ne pourraient plus infecter qui que ce soit... hormis les 4 méta-humains encore vivants dans cette salle.

Liberty décida de saisir le taureau par les cornes et bondit vers la cage de Tar Pit. Elle dégagea en le tirant en arrière, par les épaules, un policier qui avait été infecté et, alors qu'il se retournait, lui balança un crochet du droit... Elle le mit au sol puis bondit sur une table, pour se mettre hors de portée provisoirement des morsures parasitaires...

L'héroïne cherchait, avant tout, à se rapprocher le plus près possible de la cage de Tar Pit. Et tandis qu'elle repoussait du poing et du pied les assaillants zombifiés qui tentaient de l'attaquer, elle beugla à l'attention de Tar Pit :

"Tu dois nous aider ! Si on te libère, es tu d'accord pour nous prêter main-forte ? Ce sera bon pour ton procès ultérieur ! Imagine que deux des témoins à charge finissent par - sous serment - dire du bien de toi et de ce que tu as fait aujourd'hui ? Tu crois pas que ça mérite de se battre pour nos vies à nous ?"

Elle tentait le tout pour le tout... Elle espérait juste que Freight Train et Flash puissent tenir bon en attendant que Tar Pit prenne sa décision !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 10 Juil - 14:09
Flash essayait tant bien que mal de combattre les parasites, mais il ne savait pas vraiment quoi faire. Il était cependant le plus à même de les attraper. Grâce à sa vitesse, il pouvait courir sur le toit, les murs et ses petits parasites rebondissants trouvaient le Scarlett speedster sur leur chemin. Il eut un petit hoquet lorsqu'il vit Liberty Belle tuer quelqu'un sous ses yeux. Certes c'était un infecté... mais ... et s'il avait fait partit du 1%?

Freight Train quant à lui, en était venu aux mains avec le juge Daumier. L'abomination qu'était devenu le juge tenait tête au mastodonte qu'était Freight Train. C'était vraiment impressionnant comme combat, car malgré la stature frêle du juge et la montagne qu'était Éric Moran, le combat semblait égal. Le juge bloqua simplement le coup du Canadien et griffa le torse de celui-ci qui se mit à saigner abondamment. Pourtant ce n'était pas censé traverser la chair, Freight Train était en principe pratiquement blindé. C'était mal parti pour lui.

Tar pit regarda Liberty Belle. Elle lui proposait une possibilité d'évasion. Il avait vu Flash barricadé la pièce, mais il pourrait très bien faire fondre le plancher et se tirer... mais il était italien et les Italiens honorait leur parole, c'était quelques choses d'inscrites en lui. Il se tourna donc vers la jolie blonde, pesant le pour et le contre puis dit.

Libère moi, je les réduirai en cendre vos balles de tennis volantes.


Flash continuais sont stratagème puis une idée lui venu. Les parasites semblaient certes avoir une certaine notion de leur déplacement, mais il ne pourrait pas résister au couloir de vitesse de Flash. Il pourrait donc les forcer tous à le suivre. Certes ce n'était pas un plan, mais c'était un début de quelques choses. Il y avait les infectés mélangé à tout cela, et même s'il avait peur de se que ferait Liberty Belle... il devait la laisser gérer la situation. Il accéléra donc le pas et se mit à essayer de dépasser toutes les boules parasitaires afin de les forcé à être à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 10:13
Freight Train s'en sortait très moyennement de son affrontement avec le Président... Et dire que quelques dizaines de minutes auparavant, le truc le plus lourd qu'avait du jamais soulever le vénérable juge devait être son stylo plume !

Et maintenant, il luttait à armes égales avec le colosse Freight Train !

C'était dire s'ils étaient dans la panade...

Car les infectés paraissaient voir leur force accrue, ne semblaient plus ressentir ni douleur, ni fatigue... contrairement aux héros : il était évident qu'ils ne pourraient tenir éternellement...

"J'ai ta parole ? Bien !" commenta Libby,sèchement, en regardant droit dans les yeux Tar Pit. Bien sur, libérer un criminel qui était sous main de justice était en soit un crime mais...

... où était le Tribunal qui le jugerait ? Il était mort ou infecté.

... où était son avocate ? Elle gisait morte, la cage thoracique déchirée de l'intérieur, dans une mare de sang.

... où étaient les journalistes ? Les braves gens ? Les badauds ? Morts à l'instar de la fille dont elle avait brisé la nuque ou infectés.

Et le choix se fit évident dans la tête de Libby. Elle arma son poing, prête à libérer Tar Pit. Avant cela, elle repoussa d'un coup de pied en pleine poire un infecté qui voulait lui mordre la jambe et héla l'éclair rouge qui devait être Flash. Elle comprenait en voyant disparaître les parasites dans sa longue traîne d'air ce qu'il était en train de faire...

"Je libère Tar Pit ! Balance les créatures sur lui, il va les réduire en cendres !" hurla-t-elle.

Et joignant le geste à la parole, elle brisa le plexiglas d'un coup de poing fulgurant dans lequel elle avait mis toute la rage de son impuissance à sauver les malheureux infectés...

Elle ne les sauverait pas. Personne ne les sauverait. Alors ils devront être vengés et il faudra ensevelir ces choses qui les ont remplacés et ont pris leurs traits...

Vérifiant que Tar Pit pouvait se dégager, elle bondit de la table où elle se trouvait pour sauter sur le dos de l'ex-juge Daumier. Elle voulait le saisir par les épaules pour l'immobiliser et le faire choir en arrière. Elle beugla à l'attention de Freight Train :

"Vas-y ! Balance-lui tout ce que t'as en stock !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 14:43
Barry continua son manège et réussit à amener tout les petites boules parasitaires à sa suite. C'était un travail relativement difficile, car ces mêmes parasites étaient mués par une volonté qui leur était propre. De plus, il était évident que maintenant qu'elles étaient proches de lui, elle tentait de le "manger" lui. Un rapide coup d'oeil à sa suite lui permis de voir une espèce d'appendice long et étrange ressemblant à une langue avec des dents s'avancer vers sa nuque, d'un coup de main rapide, il la repoussa, mais sentit tout de même les petites dents lui déchiré légèrement la main.

Puis Tar Pit fut libéré, rapidement il brûla. C'était comme de revoir un grand malade revenir à la vie. Le problème était que la maladie était autant mentale que physique chez lui. Cependant, comme disait un homme sage, entre deux maux, il faut choisir le moindre. Tar Pit pouvait être effectivement un allié intéressant dans la course et Liberty Belle avait fait un choix que Flash respecterait.

Tar Pit regarda Flash avec un regarde mauvais, mais il lui fit signe de s'approcher comme l'avait signalé Liberty Belle. Flash trouva le plan, tout de même adéquat, et décida d'y faire face. Il alla donc vers Tar Pit et juste un moment avant la collision il stoppa net et se mit à vibrer. Tous les parasites furent projetés vers la masse d'asphalte. Tar Pit se mit à consumer énormément d'oxygène dans la pièce afin de se faire bouillir au maximum. Les parasites entrèrent en contact avec lui et ce fibdur rapidement dans le magma mou de l'italien. Tar Pit brûlait et était d'une chaleur inconsidérable. Flash était inquiet, car il ne savait pas si les parasites pouvaient l'affecter ou pas.

Ça va?

Au revoir Flash...

Le sol sous Tar Pit s'effondra et il disparut. Flash voulu le poursuivre, mais il se tourna pour voir Freight Train et Liberty Belle aux prises avec "l'evil judge" qui s'attaquait à la montagne de muscle qu'était le Canadien.

Au revoir Tar pit ce n'est que partie remise...

Au moins les parasites n'étaient plus un problème et de toute évidence la stratégie avait marché, car Tar Pit n'était pas le moins du monde affecté. Il avait gardé sa fourberie classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Ven 15 Juil - 9:35
Aussitôt libéré, Tar Pit s'était enflammé et avait réduit en cendres les parasites que Flash lui avait balancé dessus. Il avait donc tenu parole...

... et s'était enfui aussi sec !

Liberty maugréa sur les conséquences de la libération de ce méta-humain... et si les vies qu'il avait enlevé avaient été tuées volontairement ? Et si elle avait aidé à la libération d'un fou homicide ? Et si... ?

Avec des "si", on mettait facilement Paris en bouteille et Libby (Libibine ?) s'y connaissait en bouteilles !

Alors qu'elle se débattait, à califourchon sur le dos du Président Daumier, tentant de lui faire lâcher prise, elle réalisa : face à des fléaux inconnus et mortels, face à une invasion ultra-terrestre à en croire Freight Train, le clivage vilains / gentils se devait de disparaître...

... il fallait unir leurs forces pour protéger la vie humaine, comme à chaque coup dur. Il en allait bien plus que de leurs vies, il en allait de l'avenir de l'humanité toute entière !

Et aujourd'hui, Tar Pit avait œuvré pour la communauté des hommes et contribué à sauver de nombreuses vies. En effet, en détruisant ces créatures, il avait évité que d'autres personnes ne partagent le douloureux et effroyable sort de l'avocate de la défense...

Libby espérait juste que les perspectives et les ambitions de Tar Pit aient évolué. Que de bien pourrait faire cet homme s'il marchait dans le chemin de la justice !

Elle soupira et revint à ses préoccupations. Le juge se débattait en tout sens pour tenter de la faire tomber, tout en tentant de porter des coups fulgurants à Freight Train qui avait beaucoup de mal à suivre la cadence.

Le pauvre Président Daumier risquait bien de ne pas s'en remettre. Liberty voulu lui écraser les cervicales du tranchant de la main mais elle trembla... le coup était potentiellement mortel s'il était décoché dans la position où elle se trouvait... Et s'il demeurait une once d'humanité dans l'enveloppe corporelle du vénérable homme ?

Elle avait déjà brisé une nuque de façon quelque peu légère.

Elle ne voulait pas réitérer ce comportement. Elle...

"Flash, tire lui une droite à pleine vitesse !" brailla-t-elle à destination de l'éclair rouge.

En effet, ils se devaient de défaire le Président Daumier à tout prix. Mais pas au prix de la vie humaine... Le bolide rouge devrait être en mesure de mettre KO cet homme, sans le tuer... car Libby en avait marre du sang et de la mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3866
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 20 Juil - 14:22
Au vu du combat contre Freight Train, le coup que Flash se devait de donner à l'evil judge devrait être très puissant. En effet, si le Canadien n'avait pas réussit à mettre chaos son ennemi alors qu'il frappait à la puissance équivalente à un superman, lui devrait prendre de la vitesse de manière exponentielle pour pouvoir y faire le moindre mal. Quoi qu'il en soit, Barry ne pouvait se défiler et se devait d'essayer.

Il se mit donc à tourner une nouvelle fois autour de la salle. Il y poussa toute son énergie afin de pouvoir y intégrer toute la speedforce qu'il pourrait accumuler dans cette course. Évidemment, il n'alla pas tourner à la vitesse de la grande constante dans l'éventualité de disparaître dans la speedforce. Il devait rester sur terre et ne pouvaient courir ce risque, car le président Daumier ne semblait être que la pointe de l'iceberg et non pas le gros des forces. À la fois, cela était inquiétait et perturbant, car si cet "homme" qui, il y avait quelques minutes, semblait totalement incapable de tenir tête à Freight Train réussissait à tenir face aux trois héros cela avait de quoi inquiété.


Flash visa le sourire du juge Daumier. Il prit toute sa puissance et fonça directement vers la tête. Il ne savait pas vraiment si cela aiderait vu le casque qui lui avait littéralement poussé sur la tête, mais ce sourire lui donnait froid dans la dent et dans cette nécropole qu'était devenue cette salle de justice, il y avait de quoi vous couper le souffle. Il décida donc de tenter de lui enlever le sourire de son visage. Il poussa donc à fond et frappa. Il sentit toute la speedforce accumuler, lui quitter le bras vers le poing et se fracasser contre l'evil judge.

Pendant un moment le temps sembla s'arrêter pour Barry. Il sentit son poing sur la mâchoire squelettique du juge Daumier, il vit Liberty Belle sur le dos ce celui-ci figé dans un moment de colère, crispé par ses efforts. Il vit Freight Train qui se débattait avec ses blessures et qui tentait d'échapper à l'evil Judge. Mais ce qui le marqua le plus fut l'acharnement avec lequel le magistrat ne se concentrait que sur Freight Train. Il semblait se ficher éperdument de Liberty Belle ou de du Scarlette speedster. Il était fixé sur le grand mastodonte canadien. Le visage ne semblant visé que lui, les coups qui ne cherchait même pas à toucher les autres, il n'avait qu'une cible, et ce en dépit de tout, Éric Moran était son objectif et les deux autres héros n'était visiblement pour lui qu'une simple distraction insolente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 09/05/2016
Messages : 248
DC : Jade, Anima & Tara Markov
Localisations : Philadelphie
Justice society of America
MessagePosté le: Mar 26 Juil - 13:35
Quand Flash frappa le juge, Libby se laissa tomber en arrière et, après une pirouette au sol, se redressa...

... et l'incroyable venait de se produire : le Président Daumier était toujours debout, ignorant l'intervention de Liberty, ignorant celle de Flash...

... seul Freight Train était une cible de choix pour le juge maléfique et possédé. Pourquoi ? Parce que ce dernier en savait plus long qu'eux-mêmes sur les créatures parasitaires ? Parce qu'il y avait quelque chose en lui qui en faisait une cible de choix ?

Liberty l'ignorait. Elle savait juste que si Flash et elle-même étaient incapables de venir à bout de cette créature, Freight Train allait y perdre la vie.

Et ça, elle ne pouvait l'accepter, ni le tolérer.

Il fallait qu'elle réfléchisse et vite. Le Juge semblait être devenu incroyablement fort et insensible à tout ce qu'ils pouvaient lui balancer. C'était un fait. La force brute ne suffirait pas à le vaincre.

Pour autant, il n'était pas invincible. Et la salle d'audience contenait nécessairement la solution de leur problème.

Si les coups lui étaient indifférents, qu'en serait-il de l'électricité ? Liberty se précipita sur le cadavre d'un policier et lui enleva son ceinturon. Elle jeta le tonfa et les menottes et boucla la ceinture autour de sa taille. Le revolver pourrait éventuellement lui servir au cas où, mais ce qu'elle voulait c'était la matraque électrique du policier.

Retournant vers le juge, elle lui bondit à nouveau sur le dos, l'enserrant de ses jambes pour maintenir sa position sur cette cible remuante puis brandissant la matraque électrique, Liberty actionna l'arme, la faisant crépiter, et l'apposa directement sur les yeux de la créature, espérant avoir raison de cette dernière ou tout du moins de l'incapaciter...

Et chose parfaitement étrange et surréaliste (mais quid de la normalité quand des avocats de la défense se mettaient à exploser ?), Freight Train se saisit la tête et se mit à hurler alors que Liberty était en train de griller la tête du Juge Daumier.

Ce dernier, par un mouvement réflexe, envoya valdinguer la justicière dans la décor. Libby se releva pour assister au final de cette tragédie judiciaire : tant Daumier que Freight Train se roulaient par terre, hurlant de toutes leurs forces, en proie à des douleurs qui ne pouvaient qu'être abominables et inhumaines...

... et finalement les contours de Freight Train se firent plus indistincts avant que le méta-humain ne finisse par... disparaître purement et simplement !

Quelqu'un ou quelque chose avait dématérialisé le colosse méta-humain.

Quant à Daumier, il avait - de même - disparu.

Et c'est au beau milieu d'une scène de désolation que Libby posait son regard : des morts atrocement suppliciés, du sang un peu partout et d'importants dégâts matériels. Ce qui avait du être un procès digne des annales judiciaires où l'on payait la barbarie par la justice n'avait finalement été que le théâtre d'une nouvelle et effroyable boucherie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le procès de Tar Pit (Pv. Sandman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DC DIRECT - THE SANDMAN (ABSOLUTE EDITION)
» La TSR gagne son procès contre M6 !
» Statue HOMME-SABLE "classic & armure" (Sandman)
» Pourquoi je suis en procès contre ma propre famille
» Recherche SANDMAN vol 2 Delcourt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City-