Infiltration de l’union 242

Invité

MessagePosté le: Lun 13 Juin 2016 - 15:44

Keystone Motors étaient l'employeur le plus important de tout Keystone City et probablement même de Central City. L'usine de William Slout, fonctionnait très bien et la dernière étape montrait que les ventes d'automobiles de Keystone dépassaient de 14% tous les compétiteurs. La phoenix Roadster, une des voitures les plus populaires d'Amérique gagnait plusieurs prix lors des tests d'automobiles et permettaient ainsi d'améliorer les ventes. Sans oublier les scandales qui touchaient l'industrie automobile hors du pays. Ainsi grâce à cette expansion, de nombreux nouveaux employés avaient été engagés.

Évidemment dans ce genre de cas, les représentants syndicaux étaient rapides à se présenter. Comme la cotisation syndicale était une obligation et que les nouveaux employés ne se sentaient que peu concerner, l'union 242 faisait tout en son pouvoir pour séduire ces nouveaux employés et leur expliquer les avantages qu'ils avaient grâce à eux.

Dans cette entreprise qui comptait la majorité des membres de l'union Keith Kenyon était sommes toutes assez respecté, du moins c'est se que laissait croire ses partisans. C'étaient toujours ceux qui parlaient le plus fort. Il était vrai que l'ancien criminel connu sous le nom de Goldface avait fait beaucoup pour les employés et n'avait pas peur des bras de fer avec la direction, mais certaines de ses méthodes très dures qui n'hésitaient pas à utiliser des gens violents, lui valait certains reproches de la part de ses syndiqués.

Pourtant il était toujours renommé à chaque année à la tête du syndicat le plus important des cités jumelles....

La mission du Network, nous ne voulons pas tué Goldface, nous voulons l'humilié et détruire sa crédibilité... bonne chance, tous les coups sont permis.

L'animateur ne postera plus dans ce RP a moins d'un blocage dans le sujet qui nécessite une relance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juin 2016 - 12:58
Pour sa première mission au sein du Network, il lui était interdit de tuer. Ça commençait fort pour Killer Frost. Mais c'était également l'une des raisons qui l'avait poussé à se proposer comme mercenaire pour ce mystérieux réseau : expérimenter de nouvelles méthodes tout en acquérant des ressources qu'elle n'aurait pas autrement. Ici, il fallait jouer dans la finesse. Même si elle n'avait pas tant d'expérience dans le domaine, elle avait vu d'autres le faire avec brio suffisamment de fois pour connaître la marche à suivre. Elle s'était d'abord habillée en civil pour se fondre dans la masse. Un jean, des baskets, une veste rouge style sportif par-dessus un T-shirt noir et pour finir une casquette rouge. Elle n'en revenait pas d'à quel point quelques détails pouvait vous rendre invisible aux yeux de la foule. Elle craignait que la couleur de sa peau ne la trahisse mais les passants ne faisaient vraiment pas attention à elle. Tant mieux.

Elle passa plusieurs journées à observer les employés de Keystone Motors sortir de l'imposant immeuble d'affaires qui abritait la plupart des employés syndiqués. C'était au moment de la fin de journée, quand ils sortaient, qu'ils exprimaient le plus ouvertement ce qui les mécontentait dans leur routine de bon petit salarié. Et Frost guettaient ceux qui parlaient de Keith Kenyon. Une fois qu'elle en repérait un qui semblait particulièrement insatisfait du responsable syndicale ou de ses méthodes, elle le suivait afin de voir s'il avait assez de cran pour être disposé à y faire quelque chose, ou s'il n'était qu'un roquet bruyant. Elle finit par trouver ce qu'elle cherchait : Leonard Barevski. Début de quarantaine, marié, deux enfants, tous deux en lycée privé, aide régulièrement sa femme à organiser des événements caritatifs. En somme l'employé parfait. Mais en creusant un peu, il ne diffèrait pas tant de Goldface. Il avait rejoint un groupe néo-nazi nommé New Youth à l'âge de 19 ans malgré ses origines polonaises. Afin de les renier il avait même changé de nom, Leonard Krieg. Original. Il s'agissait plus de bêtises de gamins jusqu'à ce qu'une bagarre de bar tourne mal. Un mort et le groupe de Barevski, lui inclus, avaient tué tous les témoins pour éviter la prison. New Youth s'était alors dissous et on n'en avait plus jamais parlé. Et ça aurait continué ainsi si Frost n'avait pas payé un bon hacker pour jouer les fouilles-merde.

Le dégoût de Barevski envers Kenyon était probablement motivé par la ressemblance de leur passé. On détestait souvent ses propres défauts quand on les retrouvait chez les autres. En soit, il avait le profil parfait pour vouloir faire tomber Kenyon sans violence. Killer Frost n'eut pas de difficulté à prendre contact, l'employé checkait sa boîte aux lettres tous les matins avant de partir au travail, il lui suffit d'y glisser une note l'informant qu'elle souhaitait s'entretenir avec lui et mentionnant qu'il était évident qu'elle connaissait son adresse. L'attendant dans une ruelle située sur son itinéraire, il ne tarda pas à se montrer après sa sortie habituelle du bureau. Il n'avait pas perdu de temps mais il n'avait pas non plus voulu éveiller les soupçons en sortant plus tôt. Il était intelligent. Bien.

"Qui êtes-vous ? Qu'est-ce que vous me voulez ?"

"L'ancien criminel, Keith Kenyon, utilise des méthodes peu recommandables pour son "travail". Je souhaite le faire tomber, et vous aussi."

"Et qu'est-ce que ça peut me faire ? Je ne trempe pas dans ce genre d'affaires louches. Si vous voulez de l'aide, demandez à quelqu'un d'autre."

"Que dîtes-vous de Leonard Krieg ?"

Alors qu'il commençait à s'éloigner, Barevski se figea. Il se retourna avec une expression stupéfaite sur le visage.

"De... De quoi parlez-vous ?"

"Je sais pour Leonard Krieg. Je sais pour New Youth. Je sais pour le bar... J'aurais pu vous nuire de bien des façons, et je peux encore le faire. Que les choses soient claires, je n'ai aucun intérêt ni envie de détruire votre charmante petite vie bien carrée, mon seul objectif est Kenyon. J'ai besoin d'en savoir plus sur lui, sur ses faiblesses, sur ce que je peux exploiter pour le faire chuter. Et pour ça j'ai besoin de quelqu'un à l'intérieur. Et puis, ça peut même vous être bénéfique. Une fois Kenyon décrédibilisé, le siège de responsable syndical serait vacant. Vous seriez aux premières loges pour aider vos collègues.

Mélanger menace et récompense. Une méthode vieille comme le monde redoutablement efficace envers ceux qui ne voulaient rien perdre. Elle vit Barevski prendre le temps de réfléchir quelques instants. Il était trop malin pour prendre le risque de refuser. Du moins, elle l'espérait. Finalement, Barevski regarda vers elle et dit :

Je connais peut-être un moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Juin 2016 - 3:59
Le Network... Il n'était plus dans mes habitudes depuis ma retour au sein de la Ligue de travailler pour d'autre organisation et si cela arrivait aux oreilles de Ra's je devrais des explications mais cette organisation servait mes intérêts en me permettant d'acquérir de l'argent, de la technologie et des moyens que la ligue malgré son pouvoir de pouvait pas acquérir.
Pour ma première opération au sein de cette organisme je devais trainer un ancien criminel dans la boue, l'assassina était totalement prohibé... Enfin concernant la cible seulement, des dommages collatéraux n'avait pas été cité dans le briefing. Il y avait plusieurs façon d'approcher l'ancien criminel appelé Goldface mais malheureusement pour moi je devais travailler en équipe sur ce coup et ma camarade KillerFrost était déjà sur place avant moi.

- Tiens te voilà....

Accroupis sur le toit en face de Keystone Motors, j'attendais paisiblement que la jeune femme se montre tout en inspectant les lieux afin de savoir par où commencer. KillerFrost passa en-dessous de moi puis se dirigea dans ruelle avant de s'y arrêter. Elle avait adopté une tenue plutôt passe partout afin de pouvoir s'approcher au plus près ce qui entre nous n'était pas une mauvaise idée car j'avais dans l'optique de faire de même en me faisant passer pour une riche homme d'affaire voulant donner une contribution conséquente à l'entreprise mais comme la femme de glace avait prit de l'avance j'avais dû réviser mes plans.
Tout en changeant de position afin d'avoir une vue plongeante sur la ruelle, un homme entra dans la ruelle pour prendre contact avec Frost, visiblement elle n'avait pas perdu de temps. A première vue l'homme semblait effrayé, j'ai tendu l'oreille afin d'entendre leur conversation mais avec l'âge mon ouïe n'était plus ce qu'elle fut autrefois bien qu'encore très performante ceci dit. J'ai donc décidé de descendre dans la ruelle et de prendre part directement à la conversation mais n'étant pas sûr que KillerFrost ait été prévenu de ma participation et surtout qu'elle était une méta-humaine, il ne serait pas raisonnable de descendre sans m'annoncer d'abord. J'ai donc sortit une flèche de mon carquois puis je l'ai tiré sur le mur juste à côté d'eux profitant de la distraction pour sauter de l'autre côté. J'ai attraper une nouvelle flèche puis tout en gardant mon arc je me suis adressé à mes deux nouveaux compagnons qui se retournèrent au son de ma délicate voix.

- Bonjour à vous deux, c'est le Network qui m'envoi.

J'avais surtout dis cela à l'attention de la jeune femme qui me fixait avec un air que je n'aurai su définir mais ce qui était certain c'est que sans m'être annoncer la situation aurait dégénéré très rapidement. J'ai adressé un sourire charmeur à la jeune tout en descendant mon arc vers le sol sans toutefois ranger ma flèche, je ne pensais pas qu'elle m'attaquerait mais c'était juste une question de principe.

- Je vois que vous avez prit de l'avance sur moi. Nous allons donc suivre votre plan mais je vous en prie, continué vôtre conversion je ne voulais pas vous interrompre...

L'homme avec nous semblait terrorisé et mon petit doigt me disait qu'il devrait disparaitre mystérieusement à la fin de cette mission, inutile de garder des témoins qui pourrait venir ultérieurement nuire nos intérêt. Je me suis adossé contre le mur de la rue tout en attendant la suite des évènements qui d'après moi n'allaient pas manquer de péripétie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Juin 2016 - 12:50
Alors que Barevski commençait à s'ouvrir, une flèche se ficha dans le mur à côté d'eux. Tournant la tête vers le projectile, Frost entendit un léger derrière elle et fit volte-face, mains tendues vers l'inconnu. Ce dernier la mettait en joue avec une flèche mais annonça qu'il travaillait lui aussi pour le Network avant d'abaisser son arc. C'était une bonne chose que leur groupe ait un nom aussi passe-partout. Leonard Barevski ne pourrait comprendre de quoi ils parlaient, alors que si l'homme avait parlé de "la Société Secrète des Super-Vilains"... Frost baissa les bras. Bien qu'elle ait gardé tous ses sens en alerte, elle n'avait pas repéré l'inconnu avant qu'il ne décide de se montrer. S'il avait voulu la tuer, ce serait probablement déjà fait. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle lui faisait confiance ou qu'elle croirait chacun de ses mots. En attendant de se faire une meilleure opinion, toute aide était bonne à prendre. Elle regarda à nouveau vers Barevski qui avait observé la scène d'un air hébété.

"Continuez"

On aurait dit qu'il venait de se prendre une gifle.

"Hein ? Euh, oui, oui. Excusez-moi."

De toute évidence, la démonstration de l'archer l'aidait à prendre la situation très au sérieux. C'était déjà ça de gagné.

"Keith Kenyon prend d'effacer tout lien qu'il pourrait avoir avec les agressions qu'il commandite. Sauf sur deux points. Tout d'abord, il demande à ce que l'un des hommes envoyés filme l'opération. Ça lui sert à s'assurer du bon déroulé de ce qu'il demande et de force de dissuasion. Il garde tous les enregistrements dans un coffre-fort privé, situé dans son bureau. Bien peu d'employés sont au courant de ça. Il ne doit pas savoir que c'est moi qui vous en ait parlé."

"Et le deuxième point ?"

"Les "employés" eux-même. Il fait appel à une boîte de service de sécurité du nom de Safepoint. Si vous y allez, demandez à parler à Aaron Dekey. C'est le vrai directeur de la boîte et c'est lui qui se charge des assignements, disons, crasseux. Le directeur officiel n'est qu'un fantôche, trop stupide pour comprendre comment les choses marchent."

Killer Frost prit son temps pour réfléchir. Leurs options étaient plus ouvertes que ce qu'elle pensait, et humilier Kenyon sans le tuer ne serait peut-être pas d'une difficulté insurmontable finalement. Elle se tourna vers son "collègue".

"Qu'est-ce que tu proposes ?"

Elle devait apprendre à mieux le connaître. Glaner toute info qui lui permettrait de le ranger définitivement dans la catégorie danger ou allié. Et toute indication, que ce soit ses préférences, ses méthodes ou autre, pourrait se révéler précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 29 Juin 2016 - 8:46
Toujours adossé contre le mur de la ruelle j'ai tranquillement écouté ce que l'homme qui travaillait pour Keystone Motors avait à nous dire, visiblement faire tomber Keith Kenyon dans la disgrâce allait être plus simple que prévu mais il fallait prendre en compte les "pépins" car il y avait toujours des imprévus qui faisait tourné une banale mission au vinaigre et je savais bien de quoi je parlais.

L'assassina de Bruce Wayne avait l'air à l'époque d'une simplicité enfantine, surtout avec les préparations que j'avais effectué au préalable mais à ce moment là je n'avais pas envisager que le Green Arrow allait pointé son nez et tout faire capoté, ce qui m'avait conduit à être exclu de la ligue. Inutile de réitérer la chose avec le Network surtout que je ne connaissais pas encore les capacités des dirigeants et leurs identités véritable.
J'ai jeté un rapide coup d'œil à KillerFrost qui échangea un regard avec moi avant de me demander mon avis. Un plan... Visiblement la jeune femme voulait jouer en équipe ce qui pouvait l'exclure de la catégorie méta-barjo sans cerveau, j'ai donc réfléchis un instant à un plan qui pouvait utiliser au mieux nos capacités respectives. J'ai également regardé l'homme qui semblait réellement terrorisé, lui aussi pouvait avoir encore un rôle à jouer dans cette histoire. Je me suis éclaircis la gorge avant de répondre à la reine de glace.

Keith Kenyon ne doit pas être un idiot, je pense donc qu'il y a plus de sécurité que ce que notre cher ami ici présent ne sache ou ne veut bien nous le dire. Pour ce qui est du coffre en lui-même je ne me fais pas de soucis, je peux tenter de l'ouvrir en crochetant la serrure ou tu peux le geler puis casser la porte au choix. Pour ce qui de la sécurité, il faut d'avantage d'information. Je pense que rendre une visite amicale à monsieur Dekey semble de mise. Bien sûr notre ami ici présent peu encore nous être utile...

J'ai adressé un large sourire à l'homme qui semblait avoir encore plus peur à présent, je me suis décollé avant de m'avancer vers le sourire toujours aux lèvres.

- Non écoutez... Je ne... Je peux pas vous aidez d'avantage, c'est risqué pour moi vous comprenez ?

J'ai hoché la tête avant de poser ma main sur son épaule gauche tout en faisant glissé mes doigts jusqu'au nerf.

- Oh oui, je comprends mais d'après toi qu'Est-ce qui va t'arriver si tu n'es pas coopératif avec nous ?

J'ai aussitôt appuyé violement sur les nerfs de l'épaule de l'homme qui poussa un cri avant de tomber à genoux en gémissant puis j'ai reculé et je me suis accroupis devant lui toujours en souriant.

- Tu me semble être quelqu'un d'intelligent, soit gentil et il ne t'arrivera rien si tu refuse je pense que tu as compris se qu'il risque de se passer...

L'homme secoua la tête en signe d'affirmation alors je me suis relever pour faire quelques pas dans la rue tout en réfléchissant aux possibilités d'utilisation de notre ami. Ils nous faillaient plusieurs choses pour nous facilités les choses, plus d'information pour commencer ainsi que des accès et pourquoi pas des tenues de travail histoire de passer encore plus incognito.

- Je voudrai que tu collectes plus d'information sur la sécurité comme le nombre d'agents, leurs habitudes, les rondes, les relèves ect... J'ai déjà effectué une analyse extérieur des locaux mais pour l'intérieur il nous faudra obligatoirement quelqu'un. Tu pourrais également nous facilité l'accès aux locaux, en nous ouvrant les portes ect...

J'ai cessé de marcher puis je suis revenu face à mes deux camarades avant de regarder KillerFrost pour avoir son avis sur mon plan ou si elle avait éventuellement quelque chose à ajouter.

- Tu as d'autre idée ? Rendons nous visite à monsieur Dekey de la sécurité ? Nous pouvons aussi rentrer en force et récupérer les documents mais je ne pense que le Network nous ai appelé pour agir de la sorte, bien sûr si tu veux agir de la sorte mon arc se fera un plaisir de tirer quelques flèches dans leurs corps tout flasque.

J'ai adressé un sourire à la jeune femme puis j'ai repris mon sérieux attendant sa réaction, son visage était vraiment difficile à cerner et ne me permettait hélas pas de savoir ce qu'elle pensait actuellement mais à la regarder comme ça je ne doutais pas de ces compétences en action, maintenant restait à savoir ce qu'elle valait question stratégie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 30 Juin 2016 - 13:20
La sensation de malaise que ressentait Frost depuis l'arrivée de l'homme se confirmait. Il était dangereux. Juste en posant sa main sur Barevski, ce dernier tomba à genoux en gémissant de douleur. Mais Frost laissa faire. Après tout, il semblait habitué aux méthodes subtiles, tandis qu'elle débutait. Toute expérience était bonne à prendre. Visiblement il comptait utiliser l'employé au maximum de ce qu'il pouvait en tirer. Lorsqu'il demanda son avis à Frost, celle-ci fut surprise. Elle pensait qu'il chercherait à prendre la tête des opérations. A moins qu'il ne cherche lui aussi à la jauger. Elle prit quelques instants pour réfléchir.

"Commencer par le service de sécurité serait plus efficace. Cela laissera le temps à Barevski ici présent de glaner davantage d'informations et nous en trouverons peut-être une fois sur place pour compléter.

Un plan commençait à se former, cela ne lui plaisait guère mais ses meilleures chances résidaient dans sa collaboration avec l'archer.

"Je me ferais passer pour une cliente désirant bénéficier de leurs services "spéciaux". Ton rôle sera de me couvrir et de t'occuper des vigiles qui protègent le bâtiment depuis l'extérieur. Je tenterai d'obtenir un maximum d'infos de la part de Dekey sur GoldFace. Une fois que je serai dans son bureau ou au plus proche, il me faudra une diversion pour me retrouver seule avec son ordinateur. J'ai un contact qui peut me préparer une clé vérolée pour le hacker."

L'homme serait définitivement un allié de poids pour cette mission, mais elle avait assez d'expérience avec les criminels pour savoir qu'un rien pouvait changer un allié en ennemi. Tant qu'il serait dans les environs, Frost devrait rester en alerte. Il savait y faire pour effacer sa présence. Elle attendit sa réponse avant de remarquer que sa tenue actuelle ne lui permettrait pas de se faire passer pour une riche cliente. Il lui faudrait changer de vêtements et maquiller la couleur de sa peau bleutée. Elle regarda à nouveau vers l'archer et demanda :

"Tu t'y connais en déguisement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Juil 2016 - 9:53
Mon impression initiale semblait se confirmer lorsque la jeune femme m'exposa son plan. Elle était d'accord avec moi pour ce qui était de s'occuper de la sécurité et d'utiliser notre ami ici présent un peu plus qu'il ne l'avait sûrement imaginer lorsque Frost l'avait contacté. Son idée de se faire passer pour une cliente ma séduit immédiatement, la plupart des gens normaux ne se méfiaient pas des femmes et encore moins des jolies femmes, il y avait donc de fortes chances pour qu'elle puisse obtenir ce qu'elle voulait. Notre plan commençait à prendre forme maintenant il ne restait plus qu'à peaufiner les détails, lorsqu'elle me questionna pour les déguisements j'ai immédiatement souris. L'art du subterfuge et de la dissimulation était une caractéristique de base pour tout les membres de la ligues des Assassins et il fallait avouer que dans ce domaine j'étais passé maitre depuis de longues années déjà.

- Le subterfuge fais effectivement partis de mes atouts. Je ne devrai avoir aucun mal à te fournir ce que tu cherches. Pour ce qui de la couverture et des vigiles je m'en occupe également.

J'ai consulté ma montre afin d'estimer le temps qu'il me faudrait pour rassembler le matériel nécessaire afin de la rendre plus "naturelle" ainsi que lui procurer d'autres accessoires pour détourner la sécurité une fois à l'intérieur. Ma planque provisoire n'était pas loin d'ici, je n'en aurais donc pas pour longtemps maintenant restait à savoir si on s'en occupait maintenant ou demain dans la journée.

- Maintenant il reste juste à savoir si tu peux les approcher à une heure aussi tardive mais vue que leurs services ne sont pas très net, il ne devrait pas y avoir de problème. Je te laisse donner les dernières directives à notre "ami" le temps que je rassemble le matériel. Il y a un bar non loin de l'établissement, je te laisserai les affaires dans les vestiaires du personnel. Tu diras au vigile que tu viens de la part de monsieur Benett et il te laissera rentrer.

Je lui est tendu une petit boitier équipe d'une unique bouton qui déclenchait une balise que j'avais sur moi, rudimentaire comme moyen de communication mais c'étais la façon la plus discrète d'opérer sans se faire remarquer. Trop de communication tuais la communication.

- Je resterai un position devant le bâtiment le temps que tu te change et tu vois ton contact pour la clé usb. Inutile de rentrer en contact avant ça, le moment venu je te verrai arriver sur zone. Pour le boitier, appuis une fois au moment ou tu auras besoin de la diversion et deux fois si tu rencontre un problème et que tu requiers mon assistance. Tout simple.

Il était risqué d'exposer notre plan devant une tiers personne mais Barevski était tellement terrifié qu'il y avait très peu de chance pour qu'il parle de ça à qui que ce soit et il était bien sûr évident qu'il serait mort à la fin de cette opération. Règle numéro une, ne jamais laisser de témoins...

- Je te laisse donner les dernières consignes à notre ami, on se retrouve plus tard.

J'ai sortis une flèche grappin que j'ai tiré sur le toit au-dessus de nous avant de m'élever dans les airs. Nous avions tout deux du pain sur la planche, inutile de perdre plus de temps. Je n'avais pas pris la peine de demander à Frost si elle avait des questions mais le plan était simple et la jeune femme semblait plutôt intelligente donc pas le peine de répéter.


Un peu plus tard...

Accroupis sur le toit d'un immeuble situé en face du bâtiment cible j'attendais caché dans l'obscurité de la nuit que notre amie se manifeste. Les affaires étaient en place comme prévu, je lui avais prévu une tenue sobre mais élégante portée par des femmes qui dégageait une impression de pouvoir ainsi qu'une crème qui avait pour effet de teinter la peau, ce qui cacherait la pâleur de la jeune femme. Maintenant restait plus qu'elle n'arrive. Le devant du bâtiment était à cette heure désert excepté les deux vigiles qui gardaient l'entrée du bâtiment, deux flèches étaient posées à côté de moi prêtes à être expédié si un problème survenait. D'après le plan initial tout devrait se passer comme sur des roulettes et même en cas d'imprévu j'avais envisagé un plan de secours. J'ai consulté mon montre qui indiquait 19h passé, la comédienne de glace ne devrait maintenant plus tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 5 Juil 2016 - 20:52
Frost n'imaginait pas que l'archer se montrerait aussi coopératif. Ni aussi enjoué. Lorsqu'elle lui demanda de l'aider pour le déguisement, il répondit d'un ton posé mais la lueur dans ses yeux ne la trompait pas. De toute évidence, elle n'avait aucun souci à se faire de ce côté. Lorsqu'il évoqua le problème de l'heure tardive, Frost se contenta de hausser les épaules et de répondre :

"Je viens acheter des casseurs. Ce serait bien plus suspect de venir en milieu de journée."

L'archer lui laissa les coordonnées du bar, le bipper pour lui faire signe avec ses instructions puis s'envola sur les toits avec une flèche reliée à un câble. Frost se tourna ensuite vers Barevski qui était resté muet pendant l'échange.

"Bien, passons à vos instructions. Vous allez continuer à travailler comme si de rien n'était. Puis, vous vous connecterez à la base de donnée de l'entreprise depuis l'ordinateur de Kenyon. S'il reste dans son bureau en permanence, ne prenez pas de risques inutiles et connectez-vous à votre propre ordinateur. Vous brancherez alors ça."

Elle lui tendit une petite clé USB en forme de tête de mort fantasie.

"Elle fera tout le travail une fois branchée. Une barre de chargement s'affichera pendant laquelle toutes les données de la boîte seront téléchargées. Ne retirez la clé qu'à la fin du chargement, pas avant. Nous devrions avoir ce qu'il faut pour pouvoir accéder au coffre, voire d'autres données compromettantes. Vous veillerez également à nous obtenir des tenues pour accéder au bureau et un pass magnétique si nécessaire. C'est compris ?"

Barevski se contenta de prendre la clé en hochant répétitivement la tête. Sans un mot de plus, Frost tourna les talons et se dirigea vers l'adresse de son hacker tout en l'appelant au téléphone.

"C'est moi, j'aurais besoin d'un autre service."

                                                   *******

Elle rentra dans l'appartement étriqué en poussant péniblement un sac poubelle qui gênait la porte. L'endroit était un vrai foutoir. Au fond du studio, une silhouette lui tournait le dos, éclairé uniquement par la lumière du moniteur : Channelman. C'était un hacker de talent et il était toujours prêt à prendre un boulot, pour peu qu'il n'implique aucune nuisance à des innocents, mais sa personnalité le rendait difficilement gérable.

"Salut chérie, tu ne peux déjà plus te passer de moi ?"

Ingérable en fait.

"J'ai pas le temps pour les plaisanteries. Tu as ce que je t'ai demandé ?"

"Oh, ce que tu es froide ! Bien sûr, mais pour le prix qui va bien. Quoique, je suis prêt à accepter trois rencards en guise de paiement."

Frost lui mit l'argent à côté de son clavier en se retenant de lui dire de se mettre ses rencards où elle pensait. Elle devait beaucoup prendre sur elle pour réprimer toute pensée violente quand elle était avec lui. Mais elle savait que le résultat serait au rendez-vous, ça l'aidait beaucoup à garder son calme. Channelman prit l'argent qu'il jeta négligemment dans un tiroir rempli de barres snacks en tout genres puis farfouilla cinq minutes sous une pile de papiers et de déchets avant d'en sortir triomphalement une clé USB en forme de S de Superman.

"Tadaaaa ! Amuse-toi bien."

"Tu n'as pas plus discret ? Je te rappelle que je dois traiter avec des criminels."

"J'ai fait une back-up sur une clé Hello Kitty si tu veux. C'est passe-partout ces machins. Par contre tu me la ramènes après, j'y tiens à celle-là."

Frost prit la clé en soupirant avant de se diriger vers la sortie.

"Merci de votre achat et à bientôt !" lança Channelman, toujours devant son moniteur.

"Je ne sais toujours pas ce que tu fabrique à Keystone City." lui dit Frost depuis le pas de la porte.

"Désolé chère cliente, mes sombres secrets ne sont pas à vendre. Revenez quand il y aura une promotion."

Après une discussion comme ça, l'archer assassin lui serait presque sympathique.

                                          ********

Frost arriva au bar et regarda la devanture qui arborait comme logo l'éclair de Flash : le ThunderStreak.

*Après tout, songea-t-elle, c'est bien le dernier endroit où on irait chercher des pistes sur des super-criminels.*

Le nom de Benett lui ouvrit facilement la porte et on la conduisit aux vestiaires du personnel. Elle se demanda quelle influence pouvait bien avoir l'archer pour posséder des entrées aux vestiaires du personnel. A moins qu'il soit juste un VIP des lieux. Frost ouvrit le casier comportant le numéro qu'on lui avait donné et trouva le déguisement. Elle commença par se maquiller avec le fond de teint, afin de paraître plus humaine. Elle avait déjà eu l'occasion de voir Harley Queen ou Poison Ivy se pomponner de la sorte mais elle n'aurait jamais pensé le faire elle-même un jour. Elle utilisa ensuite une boîte comprennant une étrange substance noire avec marquée "Teinture" sur le récipient. Elle se l'appliqua soigneusement dans les cheveux et remarqua que ce n'était pas une teinture ordinaire. Elle séchait très rapidement tout en restant uniforme. Killer Frost comprenait que ce n'était juste du nécessaire pour changer d'apparence, c'était pour se transformer rapidement. Ces simples changements de couleur la rendait méconnaissable. Elle passa enfin aux vêtements. Commençant par enlever sa veste de sport, son jean et ses baskets, elle vit que l'archer avait joint des sous-vêtements de luxe avec le reste. Elle resta un instant à les regarder en se demandant s'il lui faisait une blague de mauvais goût ou s'il était désireux à ce point que le costume soit parfait.

*Je vais prendre la deuxième option. Et il vaut mieux que je ne me pose plus de questions dorénavant.*

Elle enfila ensuite une robe de cocktail noire avec un col de fourrure blanche, une paire de longs gants noirs, une paire de bas, des talons et un manteau de fourrure fine, noire qui n'enlevait rien à sa silhouette. La tenue n'avait rien d'extravagant mais elle lui conférait une aura de richesse indéniable. Et tout était parfaitement ajusté à sa taille.

*Plus de question.*

                                             *******

La devanture du bâtiment de Safepoint était encore allumée quand Frost arriva. Deux vigiles en gardait l'entrée, les mains croisées derrière le dos. Apparemment la discipline ne plaisantait pas ici. Il était un peu plus de 19h00 et la nuit était déjà tombée. L'archer avait pris soin d'ajouter une montre luxueuse à l'ensemble pour que Frost puisse garder la notion du temps. Cela pouvait s'avérer vital dans une situation tendue. Elle arriva à hauteur des vigiles et s'immobilisa entre eux.

"Je souhaite parler à M. Aaron Dekey."

Les vigiles échangèrent un regard puis l'un d'eux lui ouvrit la porte.

"Suivez-moi."

Elle emboîta le pas au vigile pendant que le deuxième restait seul dehors. L'intérieur était un vaste labyrinthe de bureaux cloisonné. Elle ne pouvait pas voir à un mètre sur les côtés sans qu'un mur ne lui bouche la vue. Ça s'annonçait tendu. En cas de départ précipité, elle n'aurait aucune information sur le nombre d'employé ou la sécurité en présence. Ils prirent plusieurs virages à droite, à gauche, jusqu'à arriver devant une porte. Le vigile toqua trois fois puis deux fois avant de parler dans un interphone à côté.

"Monsieur, une cliente.

"Faîtes-la entrer."

Le vigile ouvrit et Frost pénétra dans un grand bureau capitonné. Deux rangées de trois vigiles restaient immobiles, près des murs latéraux, avec au fond un homme en fin de trentaine, posé droit dans un fauteuil en cuir sombre. Pendant qu'elle le rejoignait pour s'installer dans la chaise devant le bureau, ce dernier ouvrit grand les bras en souriant.

"Bienvenue à Safepoint mademoiselle. Je suis Aaron Dekey. Que puis-je faire pour vous ?"

Frost s'installa, mimant à la perfection toute la gestuelle des femmes riches qu'elle avait l'habitude de traquer à ses débuts.

"Il y a quelqu'un dans mon entourage qui me menace. J'ai entendu dire que vos services pouvaient s'occuper de problèmes de ce genre."

"Mademoiselle, je crains qu'il n'y ait eu un malentendu. Nos services spéciaux ne concernent pas la fonction de garde du corps..."

"Et ce n'est pas ce que je vous demande. Je n'ai pas l'intention de rester tapie à trembler en attendant une éventuelle attaque. Je souhaite employer vos services afin de résoudre définitivement le problème."

"Je vois. Dans ce cas, faire appel à nous est effectivement la meilleure chose à faire. Permettez juste une simple formalité, dit Dekey en faisant signe au vigile le plus proche, je dois m'assurer avant toute chose que vous ne portez pas de micros ou traceur. Nous n'aimons pas que la police fouille dans nos affaires."

L'homme s'approcha de Frost en tendant la main vers elle. En un mouvement, elle se releva en envoyant la chaise dans les jambes du gorille, attrapa son poignet et le tira en avant, lui faisant perdre l'équilibre et réceptionna son visage d'un coup de genou. Une seconde suffit pour que l'homme soit à quatre pattes à terre, une main sur son nez en sang. Dekey n'avait pas l'air surpris, il regardait simplement vers son employé puis vers Frost.

"Vous savez étonnamment bien vous battre pour quelqu'un qui fait appel à nos services."

"C'est dire la dangerosité de la menace. Mais si tous vos employés sont de cet acabit, je crains de devoir chercher ailleurs."

"Oh, non, ne vous en faîtes pas. Jerkins est loin d'être notre meilleur employé. N'est-ce pas Jerkins ?"

Le dénommé Jerkins regarda brièvement vers son patron avant de se relever et de retourner à sa place, toujours en se tenant le nez. Frost se réinstalla, conservant son air sévère.

"Je dois dire que je me demande qui peut bien en vouloir à une femme comme vous. Mais avant toute chose, nous devrions discuter du paiement. Vous n'avez pas l'air d'avoir d'argent sur vous, comptez-vous nous dédommager d'une autre manière ?" dit-il avec un sourire carnassier.

Frost crispa la mâchoire et manqua lui faire passer le goût de faire des avances graveleuses. A grand peine, elle parvint à contenir la colère qui bouillonnait en elle. Elle aurait presque remercié intérieurement Channelman de l'avoir préparé involontairement à ce genre de chose. Presque.

"Ne me prenez pas pour une idiote. Vous pensez vraiment que j'aurais mon argent sur moi en venant demander ce genre de service ? Vous serez payé par virement depuis un compte anonyme. Une fois le travail fait."

"Très bien. Je le regrette sincèrement si je vous ai offensé." répondit Dekey avec un sourire qui démentait ses propos. Et quelle est la cible ?"

"Keith Kenyon."

Pour la première fois, Dekey semblait pris au dépourvu. Cette petite victoire fit sourire intérieurement Killer Frost, mais elle resta impassible à l'extérieur.

"Je crains que M. Kenyon ne soit un de nos clients. Nous ne pouvons rien pour vous."

"Je le sais déjà. C'est même lui qui a laissé échapper le nom de Safepoint. Sans mentionner vos activités, bien sûr. Mais ses méthodes ne sont pas des plus discrètes, si je puis me permettre."

"Dans ce cas, pourquoi demander ?" demanda Dekey d'un air sincèrement intrigué.

Frost se permit un petit sourire avant de répondre.

Je souhaite payer pour ses hommes. Ceux qui assurent sa sécurité, ceux qui font son sale boulot, et les retourner contre lui. Je m'assurerai ainsi qu'il ne soit plus une nuisance."

Dekey se réinstalla dans son fauteuil et croisa la mains.

"Je vois, malheureusement, j'ai bien peur de ne pouvoir accéder à votre requête. Savez-vous quel qualité est indispensable pour un président d'entreprise ?"

Frost fut prise au dépourvu par la question mais il lui donnait un mauvais pressentiment. En faisant mine de se repositionner, elle glissa la main dans une poche et pressa une fois sur le boîtier.

"C'est sa capacité à ressentir le danger. Que ce soit un rival aux dents longues, un fossile qui cache son jeu... Un président se doit de détecter toute menace avant qu'elle ne se manifeste."

Sans bouger la tête, Frost entendit de très légers sons derrière elle. Les vigiles se déplaçaient.

"Hors vous, à la seconde où je vous ai vu, j'ai su que vous empestiez le danger. J'avais cru que vous étiez une policière sous couverture mais les policiers ne font pas preuve d'autant de brutalité. Vous n'êtes pas venu ici pour chercher une protection, vous êtes venu ici pour chercher une proie. Eh bien, j'ai le regret de vous annoncer que maintenant, vous êtes la proie."

A ces mots, les vigiles se précipitèrent vers Frost.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Juil 2016 - 23:58
Toujours perché sur mon toit j'attendais tranquillement un signal de Frost mais pour l'instant tout était calme. Probablement que quelqu'un avait du lire dans mes pensées car aussitôt un groupe de cinq hommes vint renforcer la garde devant l'entrée ce qui m'indiqua que quelque chose devait clocher. J'ai regardé la balise sur mon poignet mais pour l'instant celle-ci restait éteinte ce qui amena plusieurs questions dans mon esprit. Peut-être que mon équipière avait été neutralisé avant d'avoir pu enclenché la valise et si c'étais le cas, il faudrait que j'agisse le plus rapidement possible pour la sortir de là.
Tout à coup la balise s'alluma une fois, ce qui signifiait qu'elle avait besoin d'une diversion où si elle n'avait pas compris le signal cela pouvait aussi dire que quelque chose n'allait pas et quoi qu'il en soit il fallait agir.

- Ok, messieurs il est temps de faire une sieste définitive !

J'ai attrapé une flèche explosive dans mon carquois puis j'ai visé le groupe d'hommes qui gardaient l'entrée, cette flèche n'était pas seulement destinée à faire du dégât mais également à faire le plus de bruit possible ce qui donnerait une diversion suffisante à la jeune femme pour sortir de là et si elle n'y parvenait pas j'avais prévu d'aller moi-même la chercher dans la bâtiment mais j'avais confiance en les capacités de la reine de glace.
J'ai tiré la flèche qui vola en direction de la porte d'entrée qui explosa bruyamment tout en envoyant les hommes au sol. A la suite du tir je me suis déplacé sur un autre toit puis j'ai exécuté les survivants avec quelques flèches bien placé maintenant restait à attendre que d'autres viennent voir ce qu'il se passe où que la jeune femme fasse sont apparition.

-Al Sa-Her...

Je me suis retourné immédiatement à l'appel de mon nom pour voir Tar Si-El un membre de la ligue des assassinés et l'un des meilleurs hommes de Ra's Al Ghul. Je me suis levé tout en baissant mon arc mais sans toutefois le lâcher, quelque chose dans la venu de cette homme ne laissait rien présager de bon.

- Qu'Est-ce que tu fais ici ?

- Nyssa m'a envoyé pour te surveiller. Et je dois comprendre qu'une fois de plus tu as trahis la ligue pour t'allier avec d'autres personnes...

Nyssa Al Ghul ne m'avait non seulement jamais apprécié mais ne m'avait jamais fait confiance également et j'aurai du me douter qu'elle ferait tout pour que je sois à nouveau banni de la ligue. Le fait de travailler pour le Network n'allait pas du tout plaire à Ra's qui mettrait tout en œuvre pour me faire tuer pour ma désobéissance et avoir à nouveau la ligue aux trousses ne m'enchantais pas plus que ça. Cependant à chaque problème il y a une solution et dans le cas présent ma solution était déjà toute trouvé.

- Oh, je vois... Evidement si tu ne fais pas ton rapport, Nyssa ne pourra rien dire au maître...

Je lui ai adressé un sourire en coin puis nous avons échangé un regard ou tout avait été dit, Tar était un homme droit qui n'avait jamais et ne ferait jamais rien contre la ligue et il savait également que je ne pourrai pas le laisser partir pour me vendre ce qui nous laissais qu'une seule solution. Cependant ce combat m'empêcherais de m'occuper de Frost, j'espérai seulement que la jeune femme puisse s'en sortir avec la diversion que je venais de lui offrir.
Alors que nous étions toujours immobile, j'ai soudain attrapé une flèche que j'ai tiré sur l'assassin mais les réflexes de l'homme étaient rapide et dévia ma flèche avec son épée. Nyssa avait sûrement prévu ma réaction et de ce faite elle avait envoyé un assassin vétéran plutôt qu'un bas de gamme que je n'aurai eu aucun mal à éliminer. J'ai tiré à nouveau plusieurs flèches qu'il dévia tout en fonçant sur moi, nous avons alors engagé un corps à corps violent sur le toit. Sa technique à l'épée était parfaite mais cependant moins efficace que la mienne car contrairement à lui j'avais été formé par Ra's lui-même, malheureusement je n'avais sur moi que mon arc ce qui lui donnait un avantage certain mais pas décisif. Soudain j'ai vu une opportunité dans sa défense et je lui ai violement mis un coup d'arc dans le visage qui l'envoya rouler sur le sol.

- Tu en excellent assassin Tar, même l'un des meilleurs de la ligue mais tu ne peux pas gagner contre moi...

- Tu vas mourir traitre !

Soudain trois ombres apparurent sur le toit tandis que mon adversaire se relevait, augmentant ainsi à quatre le nombre de mes adversaires. J'étais tout simplement encerclé sur le toit, j'ai baissé mon arc tout en lâchant un petit rire narquois.

- Tu aurais du amener plus d'hommes, où envoyer l'un d'eux prévenir Nyssa mais tu ne l'as pas fais par excès d'orgueil... Maintenant messieurs montrez moi ce que l'on vous a enseigné !

J'ai immédiatement tiré une flèche sur l'homme face à moi qui s'écroula sur le sol la gorge transpercé par ma flèche puis j'ai reculé sur le toit tandis que les trois autres assassins me faisait face et l'un d'eux était également équipé d'un arc. Ce dernier tira une flèche que j'esquiva facilement avant de tirer à mon tour pour lui planter dans l'œil droit. L'homme s'écroula tandis que les deux autres foncèrent sur moi en hurlant. Plus que deux et je pourrai retourner épauler Frost....
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 17 Juil 2016 - 1:26
Les vigiles étaient presque sur Frost lorsque l'explosion retentit. L'espace d'un instant, tous se figèrent, le temps que leur cerveau assimile l'information. C'est dans cet intervalle que Crystal passa à l'action. Prenant appui sur le bureau avec ses mains, elle lança ses jambes au-dessus du meuble et envoya un coup de pied dans le visage de Dekey, le talon s'enfonçant dans sa joue, qui tomba à la renverse dans son fauteuil. Dans le même mouvement, accroupie sur le bureau, elle pivota et, formant une lame de glace sur son bras, trancha les têtes et les gorges de la demi-douzaine de gardes du corps qui comprenaient à peine ce qui se passait. Tandis que les corps tombaient au sol, Frost descendit du bureau et s'approcha de Dekey qui avait les deux mains sur la figure. Sa joue saignait abondamment là où le talon s'était enfoncé. Killer Frost se fit la réflexion que ça expliquait pourquoi il y avait autant d'héroïnes et de vilaines qui se battaient en talons, là où elle avait toujours privilégié les collants étriers. Du pied, elle écarta le bras de l'homme d'affaire et le gela au sol au niveau du poignet. Elle fit de même avec l'autre, puis avec les deux chevilles et termina par le cou.

Une fois neutralisé, elle gela la porte par laquelle elle était arrivé afin de retarder les renforts. Le bureau ne comportait pas de fenêtre, ni de porte dérobée. Elle devrait s'échapper par le même chemin qu'à l'aller. Elle saisit l'ordinateur posé sur un coin du bureau et l'ouvrit. Une demande de mot de passe s'affichait. Parfait. Frost s'empressa d'insérer la clé Hello Kitty. Immédiatement une barre de chargement s'afficha avec marqué au-dessus : "La livraison de votre menu promo spécial glaces est en cours." La phrase changea ensuite pour afficher pendant que la barre se remplissait "Préparation Glace Chocolat ; Préparation Glace Pistache ; Préparation Sunday Givré" et autres produits du même acabit. Elle aurait une petite discussion avec Channelman à son retour. Mais d'autres priorités attendaient. La porte céda et plusieurs gorilles se précipitèrent dans le bureau.

"Tuez-la !" hurla Dekey.

A ces mots, ses hommes dégainèrent leurs pistolets tandis que Frost générait un mur de glace. Les vigiles firent feu sans hésitation. Les balles s'enfonçaient dans la barrière, la fracturant, mais elle tenait bon. Frost sauta par dessus le bureau, laissant l'ordinateur continuer son chargement derrière elle. Elle se débarrassa prestement de ses talons et ôta ses bas. Maintenant elle pouvait se battre à 100%. Rassemblant ses pouvoirs dans ses mains, elle les appliqua violemment sur le mur, en faisant jaillir des stalactites de l'autre côté, massacrant les gardes déjà présent et ceux qui arrivaient. Les renforts comprirent néanmoins assez vite la situation et restèrent à l'abri, derrière les cloisons. Crystal n'avait pas le temps de jouer à cache-cache avec eux. Elle devait sortir rapidement dès que la clé serait prête. En se retournant pour voir où le chargement en était, elle vit Dekey, debout derrière le bureau, braquant un pistolet sur elle. Elle plongea au sol juste à temps pour éviter le tir.

"Vous les méta-humains, vous vous croyez invincibles, hein ?"

Il fit de nouveau feu mais cette fois Frost put se protéger derrière une carapace de glace et répliquer en projetant un stalactite que Dekey évita en se baissant derrière le bureau.

"Vous croyez sincèrement qu'on n'a jamais affaire à vous ?! Qu'on prend soin de vous éviter ? Vous êtes les premiers à déranger nos clients ! Nos services sont faits pour nous occuper de vous en priorité !"

Il se leva de nouveau à moitié et fit en direction de Frost qui se rapprochait du bureau. Elle bloqua à nouveau les balles avec une paroi de glace. Mais elle remarqua alors que l'une des balles clignotait. D'instinct, elle bondit en arrière et sa barrière explosa. De l'autre côté de la pièce, les vigiles avaient recommencé à faire feu sur le mur qui se dégradait de plus en plus. Etant allongée sur la ventre après l'explosion, Killer Frost se retourna en envoyant une rangée de stalactites, obligeant Dekey à s'abriter à nouveau. Elle devrait agir très vite pour se sortir de cette situation. Se remettant sur pieds, elle utilisa ses jambes pour générer une piste de glace et fonça vers le bureau en se tenant près du plafond. Lorsque Dekey émergea encore une fois pour faire feu, il marqua un temps d'hésitation, ne voyant pas sa cible. Frost se laissa tomber sur le côté en projetant une pique de glace qui vint traverser la main armée de Dekey. Ce dernier hurla de douleur tandis que son pistolet transpercé tombait en morceaux. Frost envoya une autre pique clouer sa deuxième main au mur du fond. Elle mit fin à ses hurlements en plaquant sa main sur sa bouche et en lui disant à quelques centimètres de son visage.

"Si Goldface entend ne serait-ce qu'un murmure de cette histoire, je reviendrai fermer Safepoint définitivement."

Elle se retourna ensuite, laissant Dekey cloué au mur, pour voir que la clé avait fini le téléchargement. Rapide. Elle s'en empara et dressa trois murs de glace supplémentaire au moment où les vigiles venaient à bout du premier. Une des premières leçons qu'apprenaient les prisonniers avides d'évasion était : Quand la seule sortie est impraticable, on peut toujours s'en créer une. Laissant les gorilles s'amuser avec ses murs de glace, elle gela la paroi latérale du bureau jusqu'à pouvoir la briser. Elle se retrouva à nouveau parmi les petits bureaux cloisonnés. Elle devait trouver un moyen de faire sortir rapidement mais avoir le champ de vision bouché lui compliquait les choses. Elle eu alors une idée. Elle était très risquée mais elle n'avait pas mieux. S'accroupissant, elle leva une main et généra un puissant blizzard qui s'engouffra dans tous les locaux pendant qu'elle créait une vaste plaque de verglas avec sa main restante et ses pieds. Le résultat ne tarda pas. Des cris de panique résonnaient dans tous les sens, elle entendait des bousculades et même quelques coups de feu, probablement pour essayer de calmer les employés paniqués. De son côté, Frost se dépêcha de se frayer un chemin à travers les cloisons. Elle avait subi les effets du blizzard malgré elle et elle devait vite trouver une source de chaleur pour faire le plein. Bientôt des coups de feu résonnèrent autour d'elle. Ça n'avait pas traîné. Un vigile un poil plus malin que les autres avait anticipé sa direction et surgit brusquement devant elle.

Mais il lui avait plus rendu service qu'autre chose. Lui saisissant la tête, Frost le fit tomber à la renverse et lui colla un de ses baisers mortels dans la foulée. Regagner de la chaleur lui avait fait un bien fou mais les tirs continuaient de toucher les cloisons autour d'elle. Elle dressa un nouveau mur de glace derrière elle, là d'où venait le gros des tirs. Deux cloisons plus tard et elle était face au mur qui la séparait de la rue à l'extérieur. Frost sentait son cœur battre à toute allure. Le mur était en béton et épais. Ça lui prendrait trop de temps de le percer de la façon habituelle. Mais être acculée ainsi réveilla quelque chose en elle. Quelque chose qu'elle n'avait senti qu'une seule fois, à la super prison. C'était très loin de l'état dans lequel elle s'était trouvé face à Zauriel mais elle se sentit momentanément plus forte. Etait-ce provoqué par l'adrénaline ? Ou bien est-ce qu'elle était en train de craquer à cause du stress ? Pas le temps de se poser la question. Frost posa la main sur le mur et sentit immédiatement le froid se propager à travers le béton. Elle avait réussi en quelques secondes une tâche qui lui aurait normalement pris plusieurs minutes. Elle fractura le mur sans difficulté avec une lance de glace et sortit dans la rue. Mais elle ressentit le contrecoup de son sursaut de puissance. Mais cette fois c'était supportable. Et surtout elle était enfin dehors avec les infos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 15 Sep 2016 - 20:25

Il était arrivé il y a déjà de ça quelques jours dans la ville industrielle de Keystone. Il avait accepté comme d'autre une mission proposé par le Network donc par Blacksmith. Il n'avait pas connaissance de la récompense et pourtant il était quand même là, chose rare. En faite c'était plus pour rendre service à son amie qu'autre chose.

Il avait fait du repérage, avait observé ces deux collègues et avait décidé de les laisser faire. Finalement il était plus là pour assurer la bonne marche de la mission qu'autre chose. Le plan qu'avait mis en place Killer Frost et Merlin était très bon, l'idée de base d'avoir un agent infiltré et vouloir hacker le service de sécurité qui protégeait la cible était réfléchis et Deathstroke aimait ça.

De son côté et en marge du plan initiale, Slade avait mis en place deux autres plans secondaires et avait déjà prit toutes les dispositions nécessaires. L'ultime plan était l'humiliation publique, une genre de fessé déculotté mais c'était seulement si tout le restes ne fonctionnait pas.

Ce soir là, comme tout les autres soirs depuis le début de la mission, Deathstroke observait l'avancé de ses collègues dans le déroulement des opérations. Il était tout équipé et il avait déjà prévu plusieurs issus aux actions communes de Merlin et Frost mais n'avait pas prévue l'intervention contre l'archer de la ligue des ombres. De son côté Crystal était aussi en galère, sa mission de hacker l'ordinateur de Dekey avait fonctionné mais sa fausse identité avait sauté.

Sur sa moto, une Kawasaki H2R noire, Slade avait prit la décision de porter secours à Frost. C'était logique pour lui, Merlin avait plus de chance de s'en sortir et elle avait réussis une partie de sa mission en récupérant des données utiles. Il fallait donc protéger les informations contenues dans la clé usb superman qui se trouvait en possession de Crystal et donc aider Frost.

Lorsqu'elle sortit du bâtiment en fracassant un mur poursuivis par des gardes de sécurités armes en mains, Deathstroke démarra sa moto et partit en trombe dans sa direction. A 200 mètres il sortit l'un de ses pistolets et commença à faire feu, abattant l'un après l'autres les gardes qui tiraient sur la jeune femme. Arrivé presque à sa hauteur il freina, mit encore trois balles en pleines tête, fit demi tour et cria à Frost : MONTE !

Le temps que Crystal grimpe sur la bécane il sortit de derrière son dos une mini bombe dont il lança le compte à rebours avant de la balancer à travers l'une des fenêtres de l'étage dans lequel était Frost un peu plus tôt. Puis il dégoupilla deux grenades qu'il envoya au même endroit mais avec une certaine précision calculé. La première atterrie sur une table puis roula jusqu'au bureau de Dekey l'autre atterrie non loin du trou dans le mur qu'avait fait Frost. Avant même que tout n'explose, Deathstroke était partit, Killer Frost derrière lui sur la moto, en weeling. Un peu plus loin et lorsque tout l'étage explosa il tourna légèrement la tête vers Frost tout en roulant et lui dit :

- Tu pensais vraiment que Dekey allait fermer son clapmerde ? Et même s'il n'avait pas parlé , l'un de ses hommes aurait pu le faire. Maintenant c'est sur plus personne ne dira rien , il n' y a plus de preuve et d'aucune façon Kenyon ne pourra remonter jusqu'à toi et maintenant nous.    

Il hésita un instant puis reprit :

- Je ne veux pas jeter un froid entre nous co-équipière mais tu as fait preuve de négligence sur ce coup, maintenant que je suis là que ça n'arrive plus.

Deathstroke travaillait que très rarement avec des amateurs, Killer Frost n'avait pas la réputation d'en être une mais sur ce coup elle avait un peu merdé et ça avait le don d'irriter Slade.

Sur sa toute nouvelle moto Deathstroke fonça dans la ville laissant derrière lui Merlin, sans remord, et quelques cadavres comme à son habitude. Il conduisit Crystal jusqu'à l'appart' qu'il avait loué non loin de l'usine Keystone Motors ou travaillait Keith Kenyon afin de faire le point sur la suite des évènements ...



 

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Sep 2016 - 1:05
Tout en courant, Killer Frost tentait de rassembler ses pouvoirs pour générer de la glace sur ses poursuivants mais la fatigue était trop forte. Le contrecoup la mettait dans une position très vulnérable. Elle vit soudain arriver une moto dont le propriétaire la débarrassa des gardes de Safepoint en quelques tirs précis. Frost reconnu alors le masque. Elle n'avait que rarement croisé Deathstroke mais il était difficile de passer à côté de sa réputation. Elle s'empressa de le rejoindre sur la moto et il lança des explosifs, faisant sauter tout Safepoint avec ses occupants à leur suite. Elle était soulagée d'avoir été tirée d'affaire mais apprécia moins la remarque sur ses méthodes.

"Tu me prends pour qui ? T'as vraiment cru que j'allais épargner ce connard ? Je ne pouvais pas le tuer devant ses hommes sans les exciter. Je l'ai provoqué pour qu'il me traque, qu'il me suive jusqu'à l'extérieur, qu'il fasse une erreur. Il n'aurait pas survécu à cette nuit, avec ou sans ton aide."

Elle tourna la tête regardant la fumée au loin qui s'échappait du bâtiment en flammes.

"Même si je dois reconnaître que ta méthode n'était pas mal."

Ils arrivèrent à un appartement assez discret, non loin du bâtiment de la cible. Là, Deathstroke lui demanda un récapitulatif, lui signalant au passage ce qu'il savait -c'est-à-dire presque tout. Frost sortit la clé de Channelman.

"J'ai téléchargé l'intégralité de l'ordinateur de Dekey sur cette clé. On devrait pouvoir trouver dedans les contrats de Kenyon, ses boulots crasseux, ses cibles, etc... Le plan est que ce soit Leonard Barevski qui balance les infos et fasse tomber Kenyon. On peut également créer de faux mails pour lui mettre la destruction de Safepoint sur le dos, dans une tentative d'effacer les preuves. Une action d'éclat de ce genre ouvrirait la voie à Barevski pour le poste de directeur syndical et le Network aurait alors une marionnette pour peser sur les grosses décisions de Keystone Motors. Tu as des suggestions ?"

Frost savait que Deathstroke était un professionnel et ne manquait pas de ressources. Avec lui sur le coup et les éléments en place, le succès était presque garanti. Mais Frost devait contenir son sale caractère et le mercenaire risquait de ne pas lui faciliter les choses à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Sep 2016 - 13:12

Dans son appartement de fortune pour le peu de temps qu'il allait rester en ville, Slade repensait à la réponse que lui avait donné Killer Frost sur sa façon de faire. Il se dit que les deux mains transpercés d'une lance de glace n'aurait pas aidé Dekey à sortir du bâtiment pour qu'elle le termine mais il ne préféra rien dire, Crystal ayant un sale caractère, comme pas mal de femme finalement.

Tandis qu'il regardait par la fenêtres afin de s'assurer qu'ils n'avaient pas été suivis il s'inquiéta de l'état de santé de sa partenaire. Un coéquipier blessé ou trop fatigué était source de problème, de ralentissement et d'erreur ce qu'il ne supportait pas sauf rares exceptions.

Frost lui détailla la suite de son plan. Deathstroke le trouva léger et n'hésita pas à lui dire:

- Si Barevski balance tout de suite les infos sur Goldface ça le mettra dans une position difficile, il risque d'y avoir des représailles sur sa personne et mort il nous est d'aucune utilité. Gardons plutôt ces infos pour un moment plus propice, lorsque Kenyon sera vraiment au plus bas. Nous venons de détruire sa défense mais il y a encore des hommes de confiance et beaucoup trop gens qui croient en lui. On va retourner ses amis contre lui et briser son image public.  

Slade ouvrit un tiroir, sortit une boite de balle et commença à remplir ses deux pistolets faisant l'appoint sur ce qu'il avait consommé en munition ce soir.

- L'idée de se servir de la destruction de SafePoint contre lui est bonne. Cela sera le commencement de sa chute médiatique. J'ai imaginé plusieurs actions possibles comme le mettre à la une des journaux pour une affaire de viol ou de pédophilie ce qui nuirait fortement à son image...  

Il s'arrêta et regarda Frost , songeur, se demandant si elle valait la peine qui lui fasse part de sa meilleure idée. Il se dit qu'après tout si elle ne valait pas le coup ou si elle lui poserait problème il n'aurait cas la largué en fin de mission, blessé si vraiment elle était casse couille.

- Que dirais-tu de te faire un bénef' en plus de ce que l'on va déjà toucher de la part du Network ?
Je vais te faire part de mon plan personnel et tu seras la seule à en bénéficier à condition que tu en soit digne. Si tu me doubles là dessus ou si tu m'empêche de réaliser à bien mon plan, crois moi Crystal, même si je t'apprécie, je te retrouverais et te le ferais payer.


Quand Deathstroke proférait une menace ou un avertissement généralement on en tenait rigueur à moins d'être complètement fou ou stupide.
Toujours hésitant il lui dévoila ce qu'il appelait "son bonus" :

- Qu'importe ce que devient l'opinion publique de Kenyon suite à la destruction de SafePoint, on va s'assurer que du côté de la direction de Keystone Motors il soit aussi très mal vu. Pour cela on va lui imputer un détournement de fond frauduleux, qui va le faire passer pour une belle crapule au yeux de la direction de l'entreprise mais aussi à ceux des employés et de ses hommes de mains. Ainsi il sera prit pour cible des deux côtés et sa chute sera inévitable. Mais on ne va pas risquer l'économie de la société, du moins pas totalement. On va piocher une partie des fonds dans les recettes de l'entreprise et l'autre partie sera pioché directement sur les primes et salaires des employés principalement ceux faisait partie du syndicat de Kenyon.
Je te laisse imaginer où tout cet argent va finir ...
Tu te sens partante ?


Deathstroke sortit d'un sac de sport noir un appareil spécial.

- Tu me sembles faibles tu as peut être besoin de chaleur? Voici une sorte de chauffage d'appoint qui chauffe très rapidement grâce à des résistances puissantes. Il t'aidera à retrouver toute l'énergie dont tu as besoin. Il le posa devant elle. Et si jamais ce n'est pas suffisant il reste toujours la chaleur humaine ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 21 Sep 2016 - 22:56
Crystal savait Deathstroke très doué pour l'assassinat et les missions commando, mais elle ne pensait pas qu'il versait aussi dans les missions de ce genre. Elle se fit la réflexion de se renseigner davantage sur le mercenaire à la première occasion. Sous estimer quelqu'un de ce genre, même un allié, pouvait s'avérer très dangereux. Il marquait cependant un point. Mettre Barevski à la tête du syndicat dans l'état des choses reviendrait à lui dessiner une cible dans le dos. La perspective de finir la mission l'avait fait se précipiter et manquer de commettre une erreur fatale. Frost se jura intérieurement de ne plus tomber dans ce genre de travers de débutant. Le travail ne faisait que commencer.

Aussi amusante que soit la perspective d'une rumeur sur un viol ou autre, la réputation de Goldface était encore trop forte pour le dénigrer aussi facilement. Mais si son image public devait en pâtir, il resterait un pilier du syndicat au sein de la compagnie. L'autre idée parut bien meilleure à Frost. Peu de risque, beaucoup de dégâts. L'escroquerie des parts de l'entreprise était la meilleure alternative. Killer Frost n'avait qu'un point à redire.

"Va pour le détournement de fonds. A une condition. Tu te gardes la totalité de l'argent détourné. Ne te méprends pas, je me moque de ces employés et de leur petit confort. Mais j'ai pour principe de le faire savoir quand je vole. Et puis le Network me paie déjà grassement pour ça. Je ne tiens pas à profiter d'un vol attribué à Kenyon. Mais abattre son image avec ce coup me semble parfait."

La menace que Deathstroke avait proféré plus tôt était donc inutile. Mais Frost elle-même se laissait souvent aller à menacer par précaution. Par contre, elle fut très intriguée par l'appareil qu'il sortit. Un système de chauffage d'appoint ? Ignorant la dernière remarque de Deathstroke, elle mit l'appareil en marche. La chaleur inonda son corps. C'était divin. Ça ne valait pas la chaleur qu'elle gagnait en embrassant un humain mais cela faisait un excellent substitut.

"En revanche, en guise de remplacement pour la part que je te cède, je veux bien le plan d'un de ces systèmes, et quelques unes de ces "résistances puissantes" dont tu parles. On peut commencer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 24 Sep 2016 - 11:40

Deathstroke avait vu juste, comme bien souvent d'ailleurs, Killer Frost avait besoin de chaleur pour retrouver des forces c'est pour ça qu'elle prit volontiers l'appareillage thermique et qu'elle le mit immédiatement en route. Blanche neige semblait d'accord avec son plan mais elle préférait lui laisser sa part pour des raisons de principes personnels, ce que Slade comprenait tout à fait puisqu'il était pareil.

Pendant que Frost regagnait de l'énergie, Deathstroke commençait déjà à mettre en place son propre plan en pianotant sur un ordinateur portable se renseignant sur les bénéfices engrangé par l'entreprise Keystone Motors. Crystal lui proposa, en remplacement de sa part sur le détournement de fond, l'obtention des plans du systèmes et plusieurs pièces de rechanges et lui demanda s'ils pouvaient commencer ce à quoi Deathstroke répondit :

- Je t'offre celui là et te donnerais les coordonnées de la personne à qui les acheter quand la mission sera finit. Pour ma part j'ai déjà commencé , j'ai envoyé l'adresse du site de Keystone Motors à un contact qui va s'introduire chez dans leur systèmes et trouver les failles exploitables. De notre côté il faut simplement que l'on se mette d'accord sur la marche à suivre.

Slade avait déjà trois idées en têtes et il avait déjà une liste de réponse que lui fournirait Noxx (voir PNJ de Deathstroke), donc dans son esprit il avait déjà plusieurs façons de procéder. Pourtant il laissa la parole à Frost afin que celle qu'il prenait pour une novice lui propose ses idées.

- Qu'est-ce que tu me proposes blanche neige ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Oct 2016 - 12:21
Frost prit le temps de réfléchir aux cartes qu'ils avaient en main pour précipiter la chute sociale de Goldface. Tout d'abord il y avait la clé de Channelman contenant toutes les infos de Safepoint. Elle n'avait aucun doute sur la capacité du hacker à les extraire. Avec le contact de Deathstroke cela leur faisait deux hackers dans leur camp pour peu que Frost parvienne à convaincre Channelman de piocher dans le salaire des employés. Il était très chatouilleux sur les questions morales. Venant ensuite le "laisser-passer" de Barevski qui leur permettrait de pénétrer dans les locaux en tant que personnel d'entretien. Parfait pour être invisible, les puissants ne se soucient pas de ceux qui cirent leurs chaussures. Enfin il y avait les compétences d'assassinat de Deathstroke couplées aux siennes. Un plan commençait à s'esquisser dans son esprit.

"Tu l'as dit toi-même. Une attaque est plus efficace si elle vient de plusieurs côtés. Je dois aller remettre la clé à mon contact pour qu'il puisse extraire les données. Je préviendrai Barevski pour qu'il nous retrouve à côté de la porte des poubelles de derrière l'immeuble de Keystone Motors avec nos uniformes. On se retrouvera là bas. Le but sera de s'introduire dans le bureau de Goldface pour offrir un accès complet à son ordinateur et que nos contacts puissent mener l'opération depuis et laisser les pistes qu'il faut."

Elle tendit une oreillette à Deathstroke.

"Pour qu'on puisse rester en contact. Je te donnerai l'heure de rendez-vous précise dès que possible. On se retrouve demain à la porte arrière aux alentours de midi. Il y aura moins de monde à la pause déjeuner et Kenyon a généralement des réunions juste après."

Elle tourna alors les talons et sortit de l'appartement en y laissant le système de chauffage. Elle passerait le récupérer après. Deathstroke pouvait se reposer s'il le souhaitait, elle avait encore fort à faire. Heureusement, si elle se sustentait suffisamment en chaleur elle pouvait se passer de sommeil sans problème bien plus longtemps qu'un humain lambda. Elle s'éloigna et prit la direction du "bureau" de Channelman.

******

A peine pénétra-t-elle dans l'appartement, qui était étonnamment encore plus en foutoir que la dernière fois, qu'elle fut accueillie par la voix de Channelman qui restait devant son ordinateur, le dos tourné.

"Ah, la reine des neiges est de retour ! Comment te sens-tu ? Libérée ? Délivrée ?"

Entre ça et les "Blanche-neige" de Deathstroke ça commençait à faire beaucoup de Disney. Mais elle devait reconnaître que Channelman avait du prendre sur lui pour ne pas la sortir à leur première rencontre. Ou alors il attendait le meilleur moment. Dans tous les cas, Frost était focalisée sur la mission et se contenta de réprimer un frisson devant le mauvais goût (ou la facilité ?) de la blague. Elle arriva à côté de lui et posa la clé sur le bureau.

"Fait ton boulot."

"Oui M'dame ! Merci de l'avoir ramené intact, ça me fait plaisir. Vraiment."

Impossible de savoir s'il était sérieux ou ironique. Peu importe. Il était temps de passer à la partie difficile.

"J'aurais besoin de toi pour un autre boulot après."

"Pas de problème si tu y met le paiement. Je n'ai jamais eu à me plaindre là dessus. De quoi s'agit-il ?"

"S'infiltrer dans l'ordinateur de Keith Kenyon, extraire des fonds de la direction de Keystone Motors ainsi qu'une partie des primes et salaires des employés du syndicat de Kenyon, puis faire migrer le tout sur un compte anonyme en faisant porter le chapeau à Kenyon."

Elle vit Channelman s'immobiliser un instant avant de reprendre. C'était la première fois qu'elle le voyait faire ça. Il resta le dos tourné par contre.

"Frost, Frost, Frost, tu connais mes principes. Je ne m'en prends pas aux innocents. Et ne me sors pas de conneries philosophiques du genre "Il n'y a pas d'innocents", j'ai tout lu à ce sujet et j'ai pas vraiment été convaincu."

Quand il ne donnait pas de surnom à un client, c'était très mauvais signe.

"Je connais tes principes. C'est pour ça que ce ne serait que temporaire. Dès que Kenyon sera tombé, tu pourras rembourser les clients avec les intérêts grâce aux fonds privés de Kenyon, qui ne manqueront pas d'être conséquent, sans parler des fonds de Safepoint avec ce que je t'ai rapporté, si tu es assez rapide pour les mettre à l'abri."

"N'insulte pas s'il te plaît, je suis en train de le faire depuis que j'ai terminé l'extraction. Faut dire que tu n'as pas fait les choses à moitié, que ce soit numériquement ou physiquement. On touche du très lourd d'ailleurs, Kenyon ne s'est pas contenté de faire tabasser quelques adversaires syndicaux, il a carrément fait disparaître des petits requins aux dents trop longues. Celui qui possédait tout ça devait se croire intouchable. Pour les prélèvements, ça m'embête de le reconnaître mais tu marques un point. En comptant les intérêts les employés en sortiront gagnants. Ils n'auront qu'un petit coup de flippe. Et puis, le gars se fait quand même appeler Goldface, il doit posséder le double de son poids en pépettes. T'imagines Goldfinger faire recouvrir la nana de cuivre dans James bond ? La loose !"

Channelman recommençait à faire des plaisanteries. Tant mieux. La perspective de voler aux riches pour donner aux pauvres devait l'emballer. Même si ça impliquait de commencer par voler aux pauvres. Il ne restait plus qu'un détail. Channelman finit par sortir une clé en forme de tête d'Homer Simpson.

"Tiens, avec ça l'ordi devrait reconnaître son propriétaire. Une tête jaune ou une autre..."

"Je te verserai le paiement sur la somme que je toucherai pour la mission."

"Pas de problème, je me servirai à même ton compte. T'inquiètes pas, je fais ça avec tous mes clients. Certains croient que courir met leur argent à l'abri. Je ne prendrai que ce que tu me dois."

Evidemment. Beaucoup sous-estimaient Channelman en partie à cause de son sens de l'humour douteux. Et beaucoup s'en mordaient les doigts. Frost savait à quoi s'attendre depuis le début, c'était de bonne guerre.

"Tu peux aussi lancer une rumeur Twitter ou autre pour attribuer la destruction de Safepoint à Kenyon ? Pour ce qui est des infos plus privées sur ses activités, je te laisse choisir le timing. Tu sais quand faire exploser le net."

"Ha ! Bien choisi ! Attention Ms Freeze, tu deviendrais presque humaine à faire de l'humour."

Elle sortit de l'appartement sans prêter attention à la remarque. Elle entendit juste Channelman clamer depuis son bureau :

"Merci de vos achats ! Profitez de nos super réductions sur les plaqués or !"

******

Après avoir donné l'heure de rendez-vous à Deathstroke et Barevski, Frost se dirigea vers l'immeuble de Keystone Motors. Elle avait gardé un peu du maquillage de l'assassin et avait repris une "apparence humaine". Elle arriva à proximité de la porte arrière et commença à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2016 - 15:56

Les deux agents du Network avaient établie un plan relativement solide qui, en cas de succès, allait faire tomber Keith Kenyon au fond du gouffre. La destruction de l'agence de protection qu'utilisait GoldFace était la première pierre de l'édifice qui fut enlever. Si Crystal et son contact allaient faire els choses correctement l'impact sur leur cible allait se faire ressentir rapidement.

La suite était une idée ingénieuse de Slade lui même consistant à faire endosser à Kenyon, une fraude fiscale dans les caisses de l'entreprise ainsi que sur les salaires et primes des employés. Le faite que tout le monde soit touché allait signer la fin du règne du directeur syndicale de l'Union 242.

Killer Frost fit un point rapide sur la site des évènements, donnant rendez-vous à Deathstroke en place et en heure le lendemain. Elle lui donna en plus une oreillette afin qu'il puisse rester en communication puis elle s'en alla laissant le cadeau que venait de lui offrir le mercenaire à sa place.

La première chose que fit le terminator fut d'inspecter l'oreillette afin de s'assurer qu'elle n'était ni piéger, ni modifié avec un double micro ou une camera miniature. Il connaissait Frost que de nom pour le moment et ne savait pas encore quel niveau de confiance il pouvait lui accorder. L'oreillette était totalement clean il se mit au travail.

Il contacta Noxx pour l'informer de la marche à suivre afin que son partenaire puisse préparer les algorithmes de décryptage nécessaire et un logiciel performant pour ponctionner l'argent un peu partout dans Keystone Motors. Une fois que tout était réglé il mangea un morceaux et ce mit au lit.

******

Le lendemain matin Slade se prépara en enfilant une tenue de combat très légère comparé à son armure habituelle. Comme arme il prit deux bracelets préparés spécialement pour lui contenant sur le haut de la main gauche un grappin et dans chaque intérieur de poignet deux lames rétractables. Il prit aussi deux mini sacoches de micro bombes en tout genre ainsi beretta 92 avec silencieux qu'il cacha dans son dos. Une fois prêt, tout équipé avec arme et clé usb spéciale, il attendit l'appelle de sa co-équipière.

Ce fut lorsque Crystal lui donna l'heure précise par l'oreillette qu'il se mit en route vers Keystone Motors sur sa moto.

Une fois arrivé à destination, après deux embouteillages, il gara son engin à une place stratégique en cas de replie imprévue et alla rejoindre Frost à proximité de la porte arrière de l'usine.

- Ta peau cristalline te va mieux que ce que tu portes sur le visage Frost. Où est notre bon Barevski ? J'espère que tu as tout ce qu'il faut ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Nov 2016 - 0:21
Après l'arrivée de Deathstroke, Killer Frost n'eut pas à attendre longtemps avant que la porte arrière ne s'entrouvre doucement. Barevski passa timidement la tête dans l'ouverture.

"Ah, vous êtes là ?"

Il espérait probablement que toute cette histoire n'ait été qu'un mauvais rêve ou une plaisanterie quelque peu extrême. Il fronça les sourcils lorsque son regard se posa sur Deathstroke.

"Mais qui..."

"Est-ce que vous avez les tenues ?" l'interrompit Frost.

"Ah, oui, oui, tenez les voilà. J'ai fait au mieux pour vos tailles mais c'est l'uniforme des employés de maintenance."

Il exhiba deux combinaisons oranges avec deux rayures larges verticales couleur vert bouteille. L'ensemble était salement criard, il serait presque impossible de passer discrètement dans ces tenues.

*Mais moins qu'avec nos tenues actuelles.* songea Frost.

Elle enfila la tenue par dessus ses vêtements et, une fois changée, elle s'engagea dans l'escalier derrière Barevski, Deathstroke à sa suite. Ils montèrent quatre étages avant que Barevski ne s'arrête, soufflant comme une locomotive.

"C'est... huuuuhh... par là... huuuhh... Le... huuuhh... Le matériel..."

A côté de la porte qui menait à l'intérieur des bureaux se trouvait effectivement un seau à serpillère et un nécessaire pour nettoyer les carreaux. Barevski leur confia deux passes d'employés stagiaires avant de pointer l'étage supérieur du doigt, faisant péniblement comprendre qu'il grimperait encore quelques étages afin de ne pas apparaître à côté d'eux. Frost approuva d'un hochement de tête et, après le départ de Barevski, se retourna vers Deathstroke dont elle sentait le regard dans son dos.

"Il serait idéal pour le Network d'avoir un fantôche à la tête du syndicat. Barevski fera un bon candidat si on ne le grille pas en le traînant avec nous."

Elle s'engagea dans les couloirs de Keystone Motors en embarquant le seau et la serpillère, laissant le nécessaire à carreaux à Deathstroke. Crystal faisait au mieux pour rester impassible mais il lui en coûtait beaucoup de se retrouver dans un tel accoutrement, surtout avec un témoin vingt centimètres derrière elle. Frost avait une aversion particulière pour les métiers trop insignifiants pour être remarqués. Enfin, ça les servait bien malgré tout. Ils attiraient très peu l'attention malgré leurs tenues et la stature du mercenaire qui aurait fait pâlir un Viking. Plus elle serait focalisée sur la mission, plus vite ils en finiraient, mieux elle se porterait.

A l'arrivée à l'étage de Kenyon, un imprévu se présenta. Les informations de Barevski sur les gardes et les lieux bondés s'étaient révélées précieuses mais, alors que tous les gardes de l'étage auraient dû se retrouver aux côtés de Kenyon qui s'était rendu dans un restaurant non loin, l'un d'eux était resté posté au bureau. Probablement une nouvelle mesure prise après la destruction de Safepoint. Sans se démonter, Frost avança d'un pas sûr vers le bureau. Le garde lui barra la route sans ciller.

"L'accès à cet étage est interdit jusqu'à nouvel ordre. Veuillez évacuer immédiatement."

Frost prit l'air surprise et montra le bureau du doigt en tendant le bras.

"Je ne comprends pas. Mon responsable m'a pourtant..."

Au moment où le garde tourna brièvement la tête pour suivre le mouvement du bras, Frost saisit son cou et bondit sur lui, lui enfonçant son genou dans les côtes. Alors que le garde tombait sur un genou dans un grognement étouffé, Frost enchaîna avec un violent coup de tête suivi d'un coup de pied retourné à la verticale dans le menton. Le garde s'écroula sur le dos, assommé pour un moment. Frost pénétra dans le bureau sans s'occuper du corps, laissant le soin de le cacher à Deathstroke si ça lui chantait. Le bureau était vide, comme prévu. Elle s'approcha de l'ordinateur et sortit la clé Homer Simpson. Elle la brancha et vit immédiatement une barre de chargement s'afficher avec marqué dessus "Chargement de l'ElDorado".

Alors que Deathstroke l'avait rejoint dans le bureau, elle entendit une voix provenir d'un des murs de la pièce.

"Je vois que vous n'avez pas perdu de temps après Safepoint."

Alors que Frost cherchait à en trouver l'origine, un panneau coulissa verticalement révélant une pièce étroite enfoncée dans le mur, dissimulée dans le bureau. Et à l'intérieur...



Goldface s'y trouvait, une expression de colère contenue sur le visage.

"Mais votre petit jeu s'arrête ici et maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 29 Déc 2016 - 13:29

Depuis leur rendez-vous à l'arrière de Keystone Motors Deathstroke n'avait pas dit un mot et avait suivit attentivement Killer Frost et Barevski. Lorsque Crystal lui parla d'un pion fantôche dans l'entreprise Slade n'avait fait qu'un signe de la tête.
En réalité la mission commençait à le gaver, s'était trop long et les profits étaient trop moindre pour autant d'énergie dépensé selon lui.

Heureusement, alors qu'ils venaient de pénétrer dans le bureau de Keith Kenyon, afin de pirater son pc , celui-ci apparu en tant que Goldface, bien décidé à en découdre avec les deux agents du Network. Deathstroke vit une erreur tactique flagrante de la part de Kenyon et décida de l'utiliser à son avantage. Il le provoqua donc délibérément en lui disant :

- Tu crois peut être que tu nous fait peur ? Tu crois que ça va changer quelque chose ? Aller vient mon gros je t'attends !!

La réaction de GoldFace ne se fit pas attendre et il lui fonça dessus, bras droit devant lui pour frapper le mercenaire. Deathstroke attrapa l'un des deux bras et se servis du poids de son adversaires grâce à une prise de judo basique afin de l'envoyer directement dans le décors, c'est à dire un cloison de plâtre que Goldface éclata en tombant.

Slade se retourna alors vers Crystal et lui dit :

- Toi protège les clé usb et continue le piratage , moi je m'occupe de cet imbécile qui va se griller tout seul au yeux de tous il finit sa phrase en faisant un clin d'oeil, avec son seul oeil, à sa partenaire de mission puis courut quelques mètres avant de sauter à pieds joints sur Kenyon qui se relevait à peine le faisant traverser une autre cloison de plâtre.

SI Deathstroke pouvait le dominer largement en combat au corps à corps il n'en fut rien. La plus part des attaques de Goldface étaient utilisés par Slade afin de le faire valser dans tous les coins explosant par la même occasion les murs et cloisons à porter et ceux que Slade n'utilisaient pas, il se les prenait en pleine tronche le faisant valser lui dans tous les sens explosant lui mêmes cloisons et autres murs. Les dégâts matériels augmentaient de seconde en seconde jusqu'à que Deathstroke, toujours dans son costume d'agent d'entretien de la société se fasse projeter à travers le mur du réfectoire bondé de monde, tombant sur la table deux trois employés qui étaient en train de manger.

Si les coups étaient réel la douleur physique aussi l'était, mais Deathstroke savait encaisser pourtant il se retourna vers les employés et leur cria :

- Au secours s'il vous plaît ! Keith Kenyon est devenu fou , il a reprit le costume de Goldface et veut ma mort. AIDEZ MOI !!!!

Dans l'assistance tout le monde était choqué de voir avec quelle violence Kenyon avait fait traversé le mur à ce pauvre agent d'entretien et l'homme d'or le remarqua. Il comprit à ce moment là dans quel jeu Deathstroke l'avait embarqué et essaya de se justifier :

- Ne l'écoutez pas c'est l..

Goldface ne pu finir sa phrase puisque Deathstroke lui explosa une chaise sur la tête en criant :

- Non Goldface tu ne feras pas de mal aux employés de cette entreprise ! Vite chers collègues enfuyez-vous, ne restez pas là ou il va tenter de vous tuer vous aussi. Et prévenez la police que Goldface veut massacrer tout le monde !
Deathstroke en tant que victime, on ne voyait pas ça tout les jours .

La panique gagna l'ensemble du personnel. Deux camps se forma : ceux qui évacuèrent les lieux tout en téléphonant à la police et ceux qui décidèrent de se rebeller en envoyant à la figure de Goldface, nourriture divers, couverts et mêmes plateau repas.
Le mal était fait, Kenyon en costume qui s'en prend à un employé sous les yeux de plusieurs dizaines de témoins plus une rébellion contre lui ajoutés à ça la venue imminente de la police et de la sécurités de l'entreprise. Kenyon comprit que c'était trop tard, que le piège s'était refermé sur lui et il ne pensait même plus à Frost et au clé de piratage dans son bureau. Il déchaîna alors toute sa colère sur Deathstroke devant tout le monde le frappant et l'envoyant valdinguer à travers la pièces malgré l'opposition des autres employés.
La dernière action de Deathstyroke pour mettre fin à Goldface fut des plus simples. Il attendit que ce derniers l'attaque à nouveau et utilisa une nouvelle fois la force de son adversaire contre lui. Dans un mouvement resserré il balaya Kenyon mais vu de l'extérieur les employés voyaient Goldface frapper l'agent d'entretien avec vigueur les faisant passer tout les deux par la fenêtre du troisième étage.

Si Goldface s'écrasa devant l'entreprise Slade lui réussit à s'accrocher à la parois de la fenêtre et fut rapidement secourut et remonté par les employés qui étaient en rébellion il y a de ça encore quelques secondes. Slade les remercia et leur expliqua qu'il avait découvert durant le nettoyage de son bureau que Kenyon avait détourné les primes des salariés et que lui simple agent d'entretien avait décidé de le dire à tout le monde d'où la violence de Goldface à son encontre. Après ça il preit le chemin de l'infirmerie mais bifurqua à la dernière minutes pour sortir par la porte de derrière/

A l'abris des regards il appuya sur son oreillette :

- Goldface est totalement hors d'état de nuire. Au moment où je te parle il est braqué par les dizaines de flingues de policiers t'en est où ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 31 Jan 2017 - 21:32

A la base ça ne devait pas se passer comme ça. Le pan était simple sur le papier. Infiltrer le bureau de Keynon, pirater ses fichiers et lui faire endosser une belle fraude puis repartir comme si de rien était. Mais il fallut que se gros lourdeau de GoldFace refasse surface en costume pimpant pour que tout dérape et Deathstroke du improviser.
Durant leur combat il avait prit cher mais ses techniques de contre balancement avaient un but, un fin bien précise qui se réalisa comme il le fallait.

A l'extérieur du bâtiment, Slade venait de prendre des nouvelles de sa co-équipière, Killer Frost qui avait la mission la plus facile, celle de protéger le pc et les clé usb le temps du piratage. Alors quand celle-ci ne répondit pas tout de suite à l'appel de Slade, le mercenaire eut des doutes sur la réel efficacité de Frost. Doutes qui s'évaporèrent bien vite quand elle lui répondit qu'elle était déjà de l'autre côté de la rue en train d'admirer le spectacle de l'arrestation de Goldface .

Deathstroke alla furtivement la retrouver et prit sa propre clé usb qui avait permis la fraude fiscale qu'ils avaient impacté à Kenyon. Slade s'était remplie doublement les poches sur cette mission ce qui lui faire un petit rictus de satisfaction.

Sans tarder il rejoignit sa moto, remercia comme il le fallait Frost pour son aide et son implication dans la mission et partit en trombe dans le sens inverse des voitures de polices.

La mission fut un succès notamment grâce à Deathstroke qui avait comme à son habitude tout planifié pour qu'elle réussisse comme il le voulait. La réputation de Kenyon était totalement détruite à cause de son combat contre ce que tout le monde croyait un simple agent d'entretien sans compter la fraude qui allait bientôt apparaître au grand jour .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Infiltration de l’union 242

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» réparation infiltration extérieure bas du mur
» ile de la réunion ?
» [CAL] Réunion préparation tournoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Keystone City-