La politique, une affaire de gênes? [Jade]

Invité

MessagePosté le: Mar 28 Juin - 22:31
Quatres heures du matin, Métropolis, laboratoire Cadmus. Forte pluie.


Dépourvu de toute énergie vitale, son aura de détective solitaire et malheureux suintant par tout les pores, les mains dans les poches, Question n'était plus qu'un tas d'eau glacé sous lequel se dressait un imperméable détrempé. Les deux heures d'attentes prévues étaient devenus quatre, et la cinquième venait tandis que le noir de ses cheveux partaient peu à peu parmi le marécage qu'était devenu son corps.

Et pendant tout ce temps Question était rester totalement immobile dans sa ruelle glauque, invisible. Mais le laboratoire Cadmus devenait bien trop groumant en temps de travail. Il avait toujours ce réseau criminelle sur lequel il devait enquêter, ce magasin de fruits bios issus du commerce équitable qui puait le réseaux eo-terroriste à des kilomètres... Sans compter que ses finances étaient passé en négatif deux semaines plus tôt. Si autrefois, les types qu'il arrêtait faisaient transiter énormément d'argent liquide, les nouveaux système off share et les paradis fiscaux avaient rendu  mobile et digital cet argent. Il était en conséquent, devenu plus difficilement accessible -une bonne semaine de crackage et d'arnaque de banque par compte -et Question n'avait pas de temps à perdre. Le moins chronophage rester de rédiger un article comme Victor Sage. Même si l'idée de perdre du temps aussi inutilement lui donnait envie de se reprendre une balle dans la tête. Un éclat de lune sortit d'entre les nuages noirs, comme le reflet d'un revoler, mettant Question sur ses gardes.Puis il disparut et la pluie redoubla. Elle angoissait également Question, avec sa façons de masquer les bruits de cas, mais moins que cette enfoirée de projecteur satellitaire qu'était l'autre.

En plus, la lune rappelait douloureusement à Question un des contes qu'il avait lu Jackie quand elle acceptait encore -il avait rapidement du s’arrêter la petite en ayant marre qu'oncle Victor rajoute des mouvement extrémistes voulant manipuler les masses par un endoctrinement systématique dans Winnie l'Ourson. C'était l'histoire d'un homme qui pensait attraper la lune, mais qui en réalité, n'était qu'en train de patauger dans un étant, donnant des coups dans son reflet.Si Jackie avait bien dormi, cette histoire d'un homme obsédé par une fausse piste avait donné trois crises d'angoisses consécutives à Question. Depuis, il avait en haine mortelle les reflets lunaires.

Un taxi passa non loin projetant un faisceaux morose sur les murs des immeubles entre lesquels il était caché. Question releva le bord inférieur de son masque, ce qui donnait l'impression peu ragoutante qu'il venait de retirer sa propre peau, et avala un carré de sucre.  Il remit  le masque en place, éternua, et eu une quinte de toux sans fin, si violente qu'il du s'appuyer au mur. Il se rétracta dans la ruelle sombre inspectant suspicieusement la ruelle comme si la toux était une personne caché dans l'ombre. Peut être était ce un virus lancé par une quelconque secte partisane de annihilation de l'humanité ? Peut être même par les chiens de Luthor qu'il était en train de traquer. En tout cas, ça ne pouvait pas être une grippe.  Admettre qu'il s'agissait d'une grippe allait à l'encontre de la paranoïa vitale qui contrôlait son cerveau. La pluie redoubla d'intensité, l'empêchant presque de voir les groupes de silhouettes élégantes qui riaient joyeusement, à l’abri des vastes baies vitrées des laboratoires Cadmus. Vérifiant rapidement que sa ruelle sombre était toujours déserte, Question renifla bruyamment et s’essuya d'un revers de main. On y voyait rien, nuit sans lune, pluie...Il n'aurait pas pu rêver pire. Question plissa les yeux en direction des laboratoires Cadmus, grelottant de façons incontrôlable. En face, dans l'intérieur dorés du hall de réception entre des serveurs aux plateaux chargés, l'un des groupes de silhouettes, des femmes, s'éloigna en riant, en direction d'un buffet, abandonnant divers foulard qui leur tenait trop chaud. La pluie redoubla. Question avait envie d'une cigarette.
Les réceptions, meilleur moyen de perdre son temps de façons stupide et égoïste. S'ils avaient su le nombre de conspiration et de fil qui les dirigeaient à ce moment même...Sans compter tout les miséreux qui étaient en train de se faire exploiter pendant qu'il vidait leur champagne... De toute façons,  tout divertissement n'était qu'un moyen lâche et inutile de fuir la réalité...Particulièrement ces réceptions ...Avec en plus la plupart du temps, la présence des gens hypocrites, dont l'absence de sincérité pouvait être vérifiée par une filature de moins d'une semaine.

-"Yes, maybe I'm blind, darling... blind... blind and happy..." freudonna Question.

Devant lui, après les pelouses parfaitement entretenue, derrière de gigantesque baie vitrée, dans des lumières épurées, un orchestre jouait divers airs jazzy pour ambiance upper classe. Cela aurait put être une énième réception scientifique sans intérêt si la plupart des responsables des filières Lex Corp avaient été invité, ainsi qu'une bonne partie du gratin politique, culturel et intellectuel qui avait soutenu Luthor lors de sa tentative de prise de pouvoir. Mais Question n'était pas là pour ça.

Soudain, deux épais gardes du corps ouvrir l'une des baies vitrées, tandis que deux autres dégainaient de gigantesques parapluies noirs. Question renifla. Ses lunettes de visions nocturnes quand il avait été balancé dans les poubelles gotham, deux jours plus tôt, et il n'avait pas eu le temps d'en voler d'autre. Mais les lumières tamisées du laboratoire Cadmus étaient suffisantes. Une limousine s’arrêta dans la rue et un couple traversa l'étendue pluvieuse à l'abris des parapluies. Ils étaient, chose prévisible, totalement ivre. S'accroupissant lentement, Question sortit un appareil photo d'une poche imperméable et le protégea tant bien que mal de la pluie . Ils furent immortalisée, et Question put voir leur visage sur le zoom, après une nouvelle quinte de toux interminable. Il ne s'agissait que d'une actrice anorexique et de son compagnon du moment. Patient, Question attendit les autres invités, au tempo des arrivés des limousines, les prenant tous systématiquement en photo. Soudain, entre deux écrivains à la mode, il aperçut les hommes qu'il attendait, Regan Matthews, ce salopard de rêvèrent Jeremiah Hatch et bien sur, Cadmus. Question se gratta la tête nerveusement et renifla de nouveau. Un adjoint corrompu à moitié fanatique  sortit de son Hub verreux à souhait, un ancien collaborateur de Luthor et un généticien de Metropolis. Le plus étonnant était réellement Regan Matthews,  ex membre de la Lex Corp, à moitié ruiné, la réputation en miette, qui aurait du être en train de broyer du noir au caraïbe. Pas de rendre visite aux laboratoires Cadmus, ou -d'après son adjoint que Question avait interrogé la veille à l'aide d'une clé de huit et d'un mixeur électrique- d'envoyer des pot de vin.

Matthews et Hatch venaient de monter dans la même limousine quand un éclair éclata dans le ciel, provoquant des cris dans l'assemblée, et éclairant dans un flash l'imposant laboratoire. La pluie se calma quelque peu, mais le sol s'ébranla et un nouvel éclair aveugla Question. La limousine démarra, laissant Question morose. Son regard revint sur le laboratoire. Il ne restait plus qu'à attendre que la fête soit terminée pour s'infiltrer dans le labo, le fouiller, et de taper sur Cadmus jusqu’à ce qu'il dise des choses intéressantes. Cependant, quelques choses le retenait. Question avait la désagréable sensation que quelqu'un l'observait. Enfin, il avait toujours la désagréable sensation que quelqu'un l'observait, c'était le métier qui voulait ça, mais ici, c'était plus...aiguë.

-Qui...? Commença t'il d'une voix rauque.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 1 Juil - 17:37
Jade était arrivée silencieusement par la voie des airs. Ce drôle de petit bonhomme avec l'imperméable et le feutre l'intriguait au plus haut point.

Au début, elle avait pensé qu'il s'agissait de John Constantine : mais que serait-il venu foutre ici ? Demander une photographie dédicacée à Superman ?

Et surtout devant les Laboratoires CADMUS... Elle voyait mal, là encore, Constantine mendier auprès de savants et d'ingénieurs un brin timbrés la possibilité d'acquérir, en servant de cobaye, des super-pouvoirs...

Jade lévitait donc gentiment au dessus du sol, en attendant de prendre une décision quant à la conduite à tenir avec ce nouveau joueur... Pourquoi espionnait-il CADMUS et la réception qui y était donnée ? Parce qu'il avait faim et soif et qu'il souhaitait se rincer la glotte à l’œil mais qu'il n'avait pas de carton d'invitation ? Ou bien était-il là pour la même raison qu'elle ?

La jeune femme verte ferma les yeux et pensa au visage de son frère, Obsidian, qui l'avait branchée sur cette combine : pour une fois, Todd semblait apaisé... Comme s'il avait trouvé un équilibre. Et quand il lui avait demandé d'aller faire quelques vérifications de routine à Metropolis, elle n'avait pas osé lui dire non... Après tout, elle savait voler et Obsidian semblait avoir d'autres chats à fouetter, tout comme ses petits copains de la JSA !

Si on ne pouvait plus demander à sa sœur d'enquêter sur un scientifique timbré ou sur des projets dangereux pour l'humanité, à quoi pouvait bien servir la famille !

C'est ainsi que Jade s'était retrouvée devant ce laboratoire, observant les riches et les puissants s'empiffrer de champagne et de petits fours.

Alors qu'elle, le seul truc qui l'intéressait c'était de savoir ce qu'avait bien pu faire dans ce laboratoire un stagiaire, un certain Robert Kirkland qui s'était arrangé, par la suite, pour faire une thèse sous la direction du Pr. Alpheus Hyatt et de pouvoir ainsi s'approcher de la machine temporelle d'Ivy Town...

... et de ce qu'elle savait, Kirkland avait été impliqué dans une expérimentation ratée, impliquant outre ladite machine temporelle, deux méta-humains qui sont avant tout des criminels de guerre nazis et un certain nombre de groupuscules racistes.

Du coup, il était intéressant pour la suite de l'enquête d'en savoir plus sur les antécédents de Kirkland.

D'où sa présence ici.

Sauf que Jade était beaucoup de choses mais certainement pas... une détective !

Elle assista à la sortie de plusieurs individus qu'elle ne reconnut pas. Deux d'entre eux montèrent dans une limousine (ce qui sembla intéresser au plus haut point le mystérieux inconnu à l'imperméable), tandis que l'autre, qui semblait bosser au laboratoire, demeurait sur place.

Jade prit son courage à deux mains et vint se poser derrière l'inconnu. Quand il remarqua sa présence elle se contenta de lui sourire :

"Jade. La fille du premier Green Lantern. Et vous ?"

Puis elle remarqua son absence de... visage ?

"Comment faites..." commença-t-elle, avant de se raviser : il y avait plus bizarre et important que le fait de savoir pourquoi (masque ou pouvoirs ?) son interlocuteur n'avait pas de visage. Après tout, il arrivait quand même à parler...

"Que faites-vous ? Vous enquêtez sur quoi ?"

Elle était tendue : elle aurait bien voulu expliquer tout de go la raison de sa présence ici mais... était-il un ami ou un ennemi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 19:03

Une présence derrière, sous la pluie. Saisit d'un spasme, Question pivota, en sortant son gaz lacrymogène, prêt à brûler les yeux du quelconque individu malintentionné qui voulait sa peau . Un éclair illumina le ciel. Il arrêta son mouvement une milliseconde assez tôt en se heurtant au regard calme et sans agressivité de la jeune femme qui se tenait devant lui. Son sourire le perturba un instant et le décida à se montrer méfiant. Dans ce monde, signe de bienveillance voulait dire mauvais signes la plupart du temps. Il remarqua alors la peau verte et le costume de la jeuen femme. Merde. C'était une des menbres de la Justice League. Jade. Plus moyen de se souvenir du nom de son identité secrète, mais il avait le dossier à l'appartement.

Mais, était ce la vraie Jade? Il avait vu que des photos. Comment vérifier ? Les pouvoirs. Non, Cadmus pouvait très bien les avoirs clonés. Donc ? Impossible de savoir. Qu'est ce qu'elle ferait là à moisir sous la pluie? Menbre de la Justice League potentiellement connectée au Green Lantern. C'était absurde. Un piège ? Un clone de Cadmus ? Sûrement. Si près du laboratoire, c'était l'option la plus logique. Se rencontrer ici, à cet heure ne pouvait pas être une coïncidence heureuse. Les coïncidences, surtout heureuses, n'existait pas dans le monde de Question. Alors amie ou ennemie? Ennemie, forcément.

"Jade. La fille du premier Green Lantern. Et vous ?" Demanda t'elle très simplement, toujours avec un sourire bienveillant.

Rien n'était plus angoissant que les gens avec un sourire bienveillant. Question plissa les yeux, ne faisant apparaître qu'une légère nuance sur son non-visage. Si cette jeune femme était un piège, pourquoi s'introduire avec si peu de...Stratégie psychologique ? Cadmus aurait mieux fait de lui envoyer un gorille lui taper dessus quelques minutes puis, envoyer la clone de Jade à la rescousse. C'aurait été une meilleure introduction. Peut être était ce voulut par Cadmus pour que cela paraisse trop simple que pour être un plan.

Bref...Agir. Se poser les bonnes question, et agir. Trouver l'occasion de poser les bonnes questions. Si c'était un piège, il fallait qu'il découvre à quoi cela rimait. Le meilleur moyen...Jouer le jeu. Et si par une chance incroyable il s'avérait qu'elle était la vraie il le découvrirait sans doutes rapidement et...Mouais non, mieux valait ne pas se faire de faux espoirs. Un piège, forcément. La considérer comme un piège.

-Question, répondit le détective en reculant instinctivement d'un pas.

Il était sans doutes censé faire un signe amicale, tendre la main quelque chose comme ça ? Merde... Si Question était capable de débiter des laïus assassins et bas quand on l'agressait, montrer des signes d'amitiés qui aient l'air sincère était un vrai casse tête. Il se contenta de remettre son gaz lacrymogène dans sa poche et de hocher la tête. Ne pas lui avoir brûler les yeux était il une preuve suffisante de non-hostilité? Question n'arrivait pas à évaluer. Il allait ouvrir la bouche quand il eu une nouvelle quinte de toux rauque qui faillit le mettre par terre. Il renifla de nouveau et desserra sa cravate pour avoir de l'air. Il devait ressembler à un chien galeux.

Il écouta la question du Piège-Vert-de-Cadmus, nouvellement baptisé PvdC dans son esprit malade, en fronçant les sourcils. Mouais. Apparemment, Cadmus voulait savoir si Question savait pour ses magouilles avec Hatch et le chien de Luthor. Quel enfoiré.
Bon, définir une stratégie... Piéger le piégeur PVdC. Pas d'attaque frontale. D'abord, jouer le jeu pour ne pas éveiller les soupçons :

-Cadmus a un projet -sais pas encore quoi-, en collaboration avec des politiques de ma connaissance et qui n'ont pas la réputation de distribuer des couvertures chauffantes au sans abris … J'enquête. J'en suis au stade ou faut casser des serrures et fouiller dans des tiroir. Toi ?

Après avoir de nouveau été courbé en deux par une violente quinte de toux, il écouta la réponse en hochant la tête, puis l'endroit où aurait du se tenir sa bouche se nuança légèrement dans ce qui devait être un demi-sourire.

Maintenant, refermer le piège.

-Dans ce cas, allons donc nous infiltrer dans l'un des laboratoires les mieux protégés des étas-unis,
murmura Question avec entrain, rajoutant une tentative d'humour histoire de faire croire au clone un effort de sociabilisation.

Normalement, Cadmus ne le connaissait pas assez que pour se rendre compte que collaborer avec une inconnue et -pire- être agréable, n'était pas dans les habitudes de Question. Le temps qu'ils parlent, la pluie avait fortement diminué,les derniers invités avait finit de partir et tout était en train d'être rangé. Soudain, les lumières du laboratoire s'éteignirent. Après une nouvelle quinte de toux, Question leva sa main pour faire signe au PVdC d'attendre. De longues minutes s'écoulèrent tandis que tout terminait d'être rangé. Cependant, le personnel était nombreux. Tous sortir bientôt par les portes de services. Ne restèrent que deux gardes qui verrouillèrent l'ensemble du laboratoire et partir faire une ronde. Question hocha la tête en direction de Jade pour signifier au PVdC qu'ils pouvaient y aller, tachant de prendre l'air confiant et amusé qu'ils s'imaginaient que devait avoir deux collaborateurs.

Il avait cracker quelques jours plus tôt le système de caméra surveillance de Cadmus et avait remarqué une bande étroite -une erreur de l'entreprise de sécurité- qui n'étaient pas dans le champs des caméras, ni dans celui des détecteurs de mouvement et qui permettait ainsi de rejoindre l'une des baies vitrés, invisible, pour peu qu'on calcule bien les horaires des tours de garde. Cependant, le gazon étant dénué de toute décoration, la tâche n'était pas facile.

Il fit signe au PVdC de le suivre de près et l'empêcha de mettre le pied dans une zone filmée des caméras, posant son gant plein de pluie sur son épaule et établissant ainsi un contact physique sans doutes hautement significatif sur la relation de confiance supposément en train d 'être installée. Malgré l'extrême anxiété que provoquait le PVdC sur Question, celui ci tachait -avec un succès mitigé- d'avoir l'air en pleine confiance et ravi d 'avoir un partenaire. Il espérait qu'il n'était pas en train de sous-estimer Cadmus, ou même le clone.

Arrivé devant la baie vitrée, Question regarda autour de lui, avant de fixer sa montre nerveusement. Il restait cinq minutes avant que l'un des gardes n'arrivent.

-Il va falloir ouvrir, murmura t'il. Attention aux éclat de vers.

Il regarda autour de lui. Il détestait cette mode des décorations épurées. Rien de moins pratique. Heureusement, il y avait à intervalle réguliers, des espèces de rectangle accordé au bâtiment, des vases, dans lesquels poussaient des épineux et qui étaient censé égayer le bâtiment inquiétant.L'un d'eux était dans le champs invisible."I fell in love again. what am I gonna tell my friends. it just happened" Fredonna Question. Le détective l'attrapa, forca un peu pour l'attacher du sol et se dirigea vers la baie, sa trouvaille en main..

-...Our walked in my door...now I don't wanna be alone no more, poursuivit il en faisant gentiment signe à Jade s'écarter.

Il souleva le à deux mains, sur le coté prêt à le balancer dans la vitre, prenant. Il le précipita vers la baie vitré, mais au dernier moment le fit dévier et l'envoya avec une violence inuit dans la tête de Jade. Il y eut un craquement et Jade tomba. « oops. I done it. toldja how I feel. » Termina Question en posant violemment son pied Il posa son genoux sur sa cage thoracique pour l'empêcher de reprendre son air. Surtout il fallait la bloquer avant qu'elle ne retrouve suffisamment ses esprits que pour utiliser ses pouvoirs.

-OK, le clone,
siffla le sans-visage de sa voix rauques. On a quatre minutes avant que tes collègues se pointent. Alors tu vas gentiment répondre à mes questions si tu tiens à ce que tes orbites restent remplis. Quel est le code d'accès pour rentrer par la porte principal ? Comment Cadmus a t'il eu accès à l'ADN de la vraie Jade, et ou est elle maintenant ? Pourquoi elle ? D'autres clones ? D'autres projets ? Hatch et Mattews sont ils impliqués ? Des connections avec Lex Luthor? D'autres villes spécialisées dans la recherche de pointes sont elles concernés ? Ivy Town ? Star City ? Quels sont les principaux noms ? Est ce que tout cela à quelques choses à voir avec les illumina...

Question était sur le point d’asséner un violent coup de poing au clone quand il se stoppa soudainement. En tant que paranoïaque de profession, toutes ces conneries sur les yeux comme miroir de l’âme le laissait totalement hermétique (il y avait certainement tout un tas de moyen artificiel de créer une lueur de vérité dans un globe oculaire) mais là... Jade avait l'air tellement horrifiée, et pleine de...colère ?... incompréhension?...Déception? Enfin, une vraie émotion. Question sentit soudain s'insinuer en lui la très désagréable certitude que le PVcD dont il venait d'ouvrir l'arcade sourcilière avec un pot de fleur était la membre de la Justice League et du Shadowpac, fille du premier Green Lantern, Jade. Perturbé, il se recula lentement.

- Tu...Euh...Merde.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 5 Juil - 11:24
Ainsi, elle venait de rencontrer le fameux Question... une espèce de détective semi-légendaire sévissant, aux dernières nouvelles, à Hub City.

Ses propos, son attitude, rien de tout cela n'était pour rassurer Jade : l'homme semblait perturbé, brutal et vif. Les paroles qu'il avait étaient très légèrement décousues, comme si les règles habituelles de convenance, de syntaxe ou de grammaire n'avaient plus lieu d'être, face à cet esprit qui opérait selon une logique toute particulière.

Question avait l'air d'avoir le ciboulot qui fonctionnait un peu trop vite pour que ses paroles puissent suivre. Ou alors il était partiellement dément. Au choix.

Jade le suivit, un peu méfiante... Elle avait l'impression de faire équipe avec un type qui ne jouait qu'avec une partie du jeu et ça ne lui plaisait guère. Il n'était pas forcément évident de se faire confiance dès la première rencontre dans la confrérie des hommes et des femmes masqués mais avec Question, ça battait des records !

Un peu plus et il lui aurait collé sa lacrymo dans les yeux...

Néanmoins, alors que l'homme sans visage devisait sur ce qu'ils allaient faire et comment ils allaient l'accomplir, Jade se détendit quelque peu... Après tout, il n'était peut-être que très timide, notamment avec les femmes...

... quand le pot de fleurs se cassa sur son visage, Jade se dit qu'elle aurait mieux fait d'écouter la petite voix qui lui avait dit de se méfier...

... elle tomba au sol en râlant puis eut le souffle coupé quand il lui colla son genou sur la cage thoracique...

Question était peut-être un taré mais il savait se battre !

Jade se préparait à activer ses pouvoirs et à mettre un terme à cet accrochage qui n'avait pas lieu d'être quand son assaillant, après lui avoir parlé des illuminatis, décida de la laisser se relever... ce que Jade fit promptement.

Il lui avait pété l'arcade et elle saignait rouge abondamment. Elle farfouilla dans les poches de son costume et en sortit un mouchoir qu'elle appuya sur la blessure.

"Non, mais ça va pas ?" lança-t-elle, hors d'elle. "T'as vu où qu'entre collègues, on devait se taper dessus ?"

Elle baissa, néanmoins, d'un ton, consciente qu'elle était de leur mission d'infiltration.

Jade cracha au sol un glaviot ensanglanté et reprit, plus calmement :

"J'veux juste savoir ce qu'un nazi nommé Bob Kirkland a foutu en tant que stagiaire chez CADMUS..."

Et elle lui expliqua, rapidement, que Kirkland avait fait un stage chez CADMUS avant de commencer une thèse à Ivy Town, ce qui lui avait permis d'accéder à la machine temporelle de l'université de la ville, la Time Pool, qu'il avait activé dans le but de faire revenir des nazis de 1945 dans notre présent...

"J'ai besoin de savoir s'il avait des complices chez CADMUS. Ce qu'il y a appris. Ce genre de trucs..."

Alors qu'un plan allait peut-être être sur le point de se mettre en place, une assistante de direction sortit de la réception qui était en train de se dérouler, et s'approcha des deux héros détrempés par la pluie.

Il s'agissait d'une jeune femme chic qui s'exprimait dans un anglais distingué :

"Bonjour, je suis Cynthia Jones, l'assistante personnelle de M. Welman... Je n'ai pu m'empêcher de remarquer votre présence..."

Jade voulut dire quelque chose mais fut interrompue par un signe de la main de Mademoiselle Jones :

"Que nous vaut l'honneur de la présence d'une membre de la Justice League et j'imagine..."

Elle dévisagea Question, dubitative...

"... d'un stagiaire de cette même illustre équipe, dans nos murs ?" acheva-t-elle.

"Rien de grave, j'espère ?" demanda-t-elle, finalement, un brin inquiète.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 12:35
-"T'as vu où qu'entre collègues, on devait se taper dessus ?"

-Peut etre ans les 57 cas de trahison recensé depuis que les super-héros sont en activité, répondit amèrement question.

Il regarda l'arcade sourcilière démolie de Jade. 'Devait  être extrêmement douloureux mais elle ne dit pas un mot de plus à ce sujet. Il enfonça ses mains dans les piscines qui lui servaient de poche regarda ses pieds, rabattant son chapeau détrempé sur son visage. Il renifla bruyamment. Mieux valait ne pas s'excuser, cet action, aurait ainsi au moins le mérite de le préserver de toute pollution émotionnelle.

Convaincue de sa sincérité par ce qu'il venait de lui envoyer un pot de fleur dans la figure, la femme verte lui raconta ce qu'elle savait. Convaincue de sa sincérité par ce qu'il venait de lui envoyer un pot de fleur dans la figure, l'homme sans visage lui raconta ce qu'il savait également. Une collaboration construite sur des bases solides, saines et apaisée venait de se construire.

-"Les deux politiciens dont je te parlais tout à l'heure Regan Mattews, un des assistant de Luthor et Jeremiah Hatch, un révérend-politicien-salopard de Hub, murmura la voix éttoufée du détective. Pas exactement des gentils petits démocrattes fumeur d'herbe, tu le sais je supposes.  ...Mais est ce que Kirkland est connecté à cet affaire? Voyons, si c'était le cas... Je vois bien Hatch du genre néo-nazi, mais moins les deux autres...Et puis Cadmus faisait plutôt de la génétique jusqu'ici, pas de la physique, quel rapport avec les voyages dans le temps, Ivy Town? Quoi que les nazis étaient pas trop nul en gène non plus ...A moins que la raison ne soit tout autre et que Kirkland ne travaillait pas sur le III° Reich à ce moment là... Ou il n'a rien à voir. Il faudrait qu'on fouille les dossiers des ressources humaines pour voir si sa collaboration date de l'arrivée de Mattews et Ha..."

Une voix tira alors Question de son laius angoissé et il se retrouva devant une assistante de direction, toute élégante. Il sursauta comme si on venait de lui donner un coup de taser, puis tenta de se calmer. Comment avaient elles put savoir qu'ils étaient là? Ils n'avaient touché aucun détecteur de mouvement, n'était sur le trajet d’aucune caméra de sécurité, et puis c'était la nuit, qui travaillait à trois heures du matin? De plus, elle était étrangement sobre pour quelqu'un censé festoyer depuis six heures. Et très réveillée également. Cette dernière remarque lui rappela d'ailleurs que, couvert de flotte et les pieds boueux, Jade et lui avaient l'air de deux chiens abandonnés sur le bas coté.

Bon. En tout cas, comme tout les individus de son sexe et les employés de Cadmus, cette femme était louche. En plus, la secrétaire du vice-président?  Question attrapa de nouveau le pot de fleur pour régler le problème mais un coup d'oeil de Jade lui appris qu'il avait tout intérêt à laisser cette arcade sourcilière là tranquille s'il ne voulait pas se prendre une petite démonstration de la colère de la fille de Green Lantern dans le non-visage. Il remit docilement l’objet en place. De toute façons, une nouvelle quinte de toux le courba en deux, mettant fin à toute possibilité de régler la situation par la violence. Il plaqua son gant détrempé contre la baie vitrée et manqua de cracher ses poumons avec violence. Comment avait il pu tomber malade aussi vite? Il n'était pourtant pas vraiment le prototype du gringalet famélique abonné aux antibiotique...Cette toux l'intriguait de plus en plus. Ça ne pouvait pas être une coïncidence.

En entendant le terme stagiaire, Question haussa un sourcil invisible. Il se méfiait de la Justice League comme d'un boys band ayant un nombre de membre égal à un nombre premier et l'idée de cotoyer des types qui pouvaient contrôler les pensées comme Martian Mahunter lui des crises d'angoisses, mais l'occasion était trop belle. Il renifla bruyamment.

"Rien de grave, j'espère ?"

Trouver une explication à la présence des deux créatures miteuses en train de barboter devant l'une des vitres qu'ils étaient. Vu leur tête, ils pouvaient difficilement dire qu'ils venaient juste jeter un coup d'oeil au bureau pour une enquête réglementaire. Question renifla.

-Et bien, si, plutôt... Nous traquons depuis plusieurs heures un individus métamorphe...tout nous porte à croire qu'il a pour objectif de s'infiltrer dans votre labo. D'ailleurs, il y est peut être déjà, fit Question en inclinant suspicieusement la tête en direction de l'assistante. Quoi qu'il en soit, nous voudrions entrer et vérifier les fichiers de vos employés. Voir si l'un deux est le métamorphe. S'il sagit d'une vengeance contre votre laboratoire il sera plus facile de le piéger.

L'assistante le regarda avec cet air poliment désolé que savent prendre les bureaucrates qui veulent que vous les laissiez tranquille. Question réprima une envie de lui écraser la tête contre la baie vitrée en lui hurlant de leur dire tout ce qu'elle savait sur Kirkland, Hatch et Mattews. Peut être pas assez subtil.

-"Je suis vraiment navrée, mais il faudra prendre rendez vous, fit elle en s'adressant à Jade comme si Question n'existait pas. Monsieur Welman a reçut l'ordre de ne laisser entrer personne une fois la réception terminée  et..."

-Nous sommes des membres de la Justice League, murmura Question derrière elle d'un ton trop bas que pour n'être qu'une simple information. Sa voix rauque de parano dérangé revenait au galop. 'Pas des petits jeunes venus piquer vos canapés. Pouvez prétexter ce que vous voulez, si vous ne nous laisser pas entrer, c'est que vous avez des choses à cacher.  Peut être abriter vous le métamorphe volontairement? Voudrait dire que mademoiselle serait obliger de revenir avec un peu plus qu'un stagiaire, si vous voyez ce que je veux dire. Je me demande ce que Superman trouverait s'il venait inspecter l'endroit avec ses rayons X. Des choses édifiantes je n'en doutes pas.

Il laissa planer un silence de quelques secondes en inspectant ses doigts, avant de tourner sa tète dénué de visage vers l'assistante.

-Alors...Vous nous laissez entrer pour fouiller rapidement vos dossiers d'employés et rien d'autres, ou le stagiaire doit appelé la Watch Tower et éplucher chaque molécule de matière de votre laboratoire à la réputation éthique parfaite?

-"Il vous faut un mandat,
bredouilla l'assistante en reculant."

-D'un point de vue juridique, oui. D'un point de vue physique, pas tellement, fit Question en désignant Jade du pouce. Vous connaissez ce membre de la justice league, Jade? Vous savez qu'elle peut faire des choses intéressantes avec sa lumière verte? Casser des vitres blindées par exemple.

Il espérait que la morale femme verte pleine d'amour de son prochain jouerait le jeu. L’assistante les regarda en bredouillant, les sourcils froncé, avant de s'éloigner pour discuter avec quelqu'un dans l’émetteur qu'elle avait à l'oreille.  Elle revint vers eux, l'air tendue.

-Vous avez l'autorisation d'entrer sous escorte. Mais ce sera les dossiers des employés pour votre métamorphe et rien d'autres, et avec la présence de monsieur Welman. Est ce clair?


-Comme un ciel d'été, répondit Question en rabattant son feutre.

Il fallait maintenant se dépêcher avant que Cadmus ou Welman n'aient le temps de planquer les dossiers intéressant. Puis trouver une solution pour faire diversion et fouiller le reste du labo. Et ne pas se faire enfermer dans une cage pour servir de cobaye à des expérimentations bizarres accessoirement.

***

En passant la porte d'entrée, tandis qu'une quantité impressionnante de garde venaient pour les escorter, Question crut voir une lueur étrange dans le regard de l'assistante. Il ressentit l'agréable sensation de s'être jeter dans une cage remplie de loup affamé. Il se réconforta en se disant que s'il se faisait attraper et torturer dans des caves sombres pendant des mois, ce ne serait pas dramatique pour l'humanité. Cadmus ne trouverait aucun super-pouvoir à cloner chez lui. Chez Jade, si en revanche. En plus, elle était l'un des pilliers de la Justice League, rien ne disait qu'ils se remettraient de sa disparition.  S'il s'avérait que c'était un piège, il ne fallait surtout pas qu'elle tombe entre leur main. Tester la porte. Il mit son épaule trempée devant elle pour la forcer à reculer et lui passa devant les mains dans les poches, toute son aura d'individu anti-social et imbuvable activée.

-Il y a 30% de chance que la galanterie soit un code instauré par un groupuscule féministe voulant dominer le monde
, murmura t'il d'un air méfiant. Je passe devant.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 10:18
Jade en aurait pleuré.

La toute-petite-toute-mignonne-toute-simple mission de recherche qui lui avait été confiée, s'était d'ores et déjà transformée en fiasco généralisé...

... et cet échec avait un nom mais pas de visage ! C'était l'autre taré de Question.

Ils avaient réussi à pénétrer dans ce bâtiment avec la grâce et la subtilité des nazis envahissant la Pologne.

Et ça c'était grâce à Question.

Ou plus précisément grâce à la Sainte Trinité : Question, son pot de fleurs et sa paranoïa.

Car avec tout le ramdam fait, ça n'avait pu qu'attirer l'attention et les questions... Questions qui donnèrent lieu à des répliques pour lesquelles son acolyte (elle ne voulait même pas considérer Question en tant que coéquipier... Question n'était pas un coéquipier. Un acolyte éventuellement. Mais plutôt... Une présence.... Oui, une présence ! Une présence, une ombre qui portait la scoumoune et attirait le malheur tout autour d'elle !) se dépassa !

Car si Question était parano, violent et agressif, faisait des listes qui auraient normalement du l'envoyer - à elles seules - directement à l'asile d'aliénés... les réponses de Question étaient sublimes !

En fait, Question aurait du s'appeler Réponse.

Mais pas la princesse avec les cheveux, hein ! Réponse, celui qui en répondant à une simple question est capable de casser n'importe quel plan savamment construit en 2-2.

Jade, en suivant à l'intérieur Question et Mademoiselle Jones se prit à penser que ça pourrait être pire...

Question pourrait appeler Question-et-Réponse, condamnant ses interlocuteurs à l'entendre jacter et gloser sur les illuminatis et les sauriens de l'espace jusqu'à la fin des temps... Bref, un enfer particulièrement redoutable !

Et alors qu'elle marchait, son cœur bondissait à chaque nouvelle intervention de Question... Comme quand il présenta la Ligue de Justice comme une bande de néo-fascistes prêts à enfreindre toutes les lois de ce pays pour procéder à des investigations illicites...

... même si, en toute honnêteté, c'était tout à fait ce qu'elle s'apprêtait à faire au moment de sa rencontre avec le justicier cigogné !

Elle ne pipa mot, se contentant d'acquiescer silencieusement (et bien contre son gré) à chacune des paroles de Question : il fallait au moins donner le change à l'assistante de Welman... car le vin, une fois tiré, devait être bu jusqu'à la lie !

Arrivés devant la porte d'accès à la salle des archives, en bonne compagnie (des vigiles, Mademoiselle Jones), Jade se dit qu'ils n'était pas encore sortis de l'auberge...

Question était en train de tester la porte. Il l'avait bousculée pour ce faire. Il était...

... spontané comme un enfant idiot. Il vivait dans un monde à lui. Elle le maudissait, elle le maudissait ! Elle le détestait ! Elle...


"Bonsoir, je suis M. Martin Welman, le vice-président de ce laboratoire" lâcha-t-il sèchement. Avant d'ajouter, au bord de l'explosion de rage : "J'aimerai que vous m'expliquiez pourquoi la Ligue de Justice veut-elle procéder à des investigations illicites dans mes établissements et pourquoi elle se sent, en plus, obligée d'inventer une histoire abracadabrante de métamorphe pour ce faire ?"

OK, ils venaient de se faire griller... Et avant que Welman puisse compléter ses menaces implicites, Jade réalisa l'acte le plus débile de sa courte existence...

... elle poussa Question à l'intérieur de la petite salle contenant les archives du personnel, lui emboîta le pas et ferma la porte derrière elle. Pour empêcher quiconque d'entrer, elle plaça un champ d'énergie verte maintenant la porte en place.

La bonne nouvelle, c'était qu'ils étaient à l'endroit où ils voulaient être : dans la salle des archives, avec les dossiers...

L'autre bonne nouvelle, c'était qu'ils ne pourraient pas se faire déloger par des moyens conventionnels.

Les deux très mauvaises nouvelles en revanche étaient gratinées... Tout d'abord CADMUS regorgeait de moyens non-conventionnels pouvant les déloger - en dépit du champ de force de Jade - et, ensuite, il n'y avait aucune autre sortie dans cette pièce...

Pas de fenêtre, pas d'autre porte, une gaine d'aération, plusieurs armoires métalliques contenant les dossiers, une chaise...

Jade s'y laissa tomber, au comble de l'angoisse. Puis, se reprenant, elle se dirigea vers l'armoire contenant les "K", la fouilla et trouva le dossier de Kirkland (une petite pochette souple). Le tenant à la main, elle lança à Question :

"Pendant qu'on y est, si tu as des recherches à faire, fais toi plaisir..."

Elle feuilleta le dossier de Kirkland et y trouva ce qui l'intéressait : il a travaillé en génétique, dans le cadre d'un stage, avec le Dr. Helga Jace... plus précisément sur la génétique des méta-humains. Il est indiqué que Kirkland était au départ un jeune homme doux et posé, fasciné par l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale et par le fait que Jace vienne de Markovie... La note manuscrite, servant à l'évaluation du stagiaire, du Dr. Jace mentionnait tout cela. En revanche, si Kirkland était irréprochable techniquement (c'est un petit génie qui suivait un double-cursus à un haut niveau : génétique et physique théorique), au fur et à mesure du stage il a commencé à devenir colérique et à développer des idées proches du racisme...

... le stage (obtenu grâce à une Fondation "La Société pour l'étude de l'héritage des ancêtres", qui lui a également payé ses études) s'est d'ailleurs interrompu au bout de 2 mois, Jace n'en pouvant plus de ce jeune homme qui était devenu arrogant, intolérant, irascible et parfois même violent, ce qu'il n'était pas à la base !

Il est indiqué qu'il a travaillé, plus précisément, sur la dépouille d'un ver méta-humain... Le fameux Mister Mind ! Le spécimen sur lequel, il travaillait a - d'ailleurs - mystérieusement disparu... à peu près au moment du changement de comportement de Kirkland...

Plongée qu'elle était dans sa lecture, Question eut tout le loisir de lire par dessus son épaule...

Jade referma finalement le dossier et en fit des copies sur une machine qui se trouvait là. Elle lança à Question :

"Tu trouves ton bonheur, toi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 1:41
"Bonsoir, je suis M. Martin Welman, le vice-président de ce laboratoire" lâcha-t-il sèchement. Avant d'ajouter, au bord de l'explosion de rage : "J'aimerai que vous m'expliquiez pourquoi la Ligue de Justice veut-elle procéder à des investigations illicites dans mes établissements et pourquoi elle se sent, en plus, obligée d'inventer une histoire abracadabrante de métamorphe pour ce faire ?"

Hm...Parce qu'à chaque fois qu'un problème avec des génome bizarres, ton labo est impliqué et que les gentils PDG comme toi foutent les dossiers à la déchiqueteuse, voir les doigts de ceux qui voulaient voir les dit dossier? Enfin peu importe, lui et la femme verte étaient grillés. Si la vie lui avait appris quelque chose, c'était de ne pas pleurnicher sur le passé. Il n'empêhait, Question sentit son sang se glacer d'effroi et de frustration.  A un mètre, la porte des archives était ouverte et leur tendait les bras. Son cerveau se mit à paniquer sous le flot d'informations et d'ordres contradictoires: fallait qu'il trouve les dossiers, que Jade survive, que lui survive -pour trouver les dossiers-, qu'ils s'évadent, qu'il vérifie que les machine à café n'étaient pas sous la coupelle d'une nouvelle organisation sectaire fanatisée qui versait des narcotiques...Mais ce serait peut être pour une autre fois.

Quelqu'un le balança alors dans l'encadrement de la porte, et il tomba à moitié dans la salle des archives, se réceptionnant sur une armoire en fer. quand il se retourna, Jade avait entrepris de sécurisé les lieux avec une...lumière verte....Superpower stuff en somme. Bizarrement, pas de manifestation de débordement émotionnel derrière la porte, seulement les bruits de pas de Jones et Welman partit chercher des renforts. Ils n'avaient pas beaucoup de temps. Il fallait prendre les dossiers et partir. Puis, envoyer très vite les infos à des journaux -et surtout pas ce tabloïd puant sans doutes dirigé par une secte d'illuminés qu'était le Daily Planet-: maintenant qu'il les avait vu, Welman allait essayer de les éliminer certainement, et s'il n'y arrivait pas, de détruire les preuves. Pourtant, le détective se sentait comme...Apaisé. Fouiller des dossiers, c'était son domaine. pour la première fois depuis plusieurs jours il s’apprêtait à faire ce pourquoi il était bon.

Il n'y avait aucune sortie et Question se demanda qu'est ce qui avait pousser la professionnelle femme verte à faire ce genre choix. Ca ressemblait plus au genre d'action-suicide de type de son profil. Elle avait l'air pleine de colère. Question la regarda, son absence de visage faisant apparaître des traits plus indéchiffrables que jamais. Il la considéra longuement. L'exemplaire petit soldat de la Justice League...La fille du premier Green Lantern...

-Tu ne fais pas cela pour toi même non? Demanda t'il en inclinant la tête. Tu le fais pour faire plaisir à quelqu'un, ou par obligation....non? Tu n'as pas peur d'un jour te réveiller et aller sauver le monde comme tu irais au bureau?

Il se tourna ensuite sans rien ajouter. Si les recherches de Jade était au bon endroit, Question lui, ne recherchait pas du personnel. Il avait espérer que les archives seraient globales, mais ce n'était apparemment pas le cas. Que le personnel, pas les collaborateurs. Cependant... il savait la date exact de la collaboration entre Hatch, Mattews et Cadmus. Et si le tri était par ordre alphabétique, la poussière était l'allier de tout fouilleur de merde. L'allure d'un drogué en manque -ce qu'il était peut être d'ailleurs-, Question se mit à ouvrir tout les dossiers assez propre que pour être récent de trois mois, à regarder le nom des financeur ou éventuelle collaborateur dans l'annexe, et à balancer par terre ce qui ne l’intéressait pas, marchant négligemment dessus avec ses pieds boueux. Enfin, il cessa de détruire les archives de Cadmus en tombant sur un dossier au nom du professeur Jace dont l'un des projet, le projet Mind, avait été financé un temps par Hatch et Mattews. Jackpott. Ces deux là étaient donc bien en train de comploter ensemble. Pour Hatch,il  y avait même une note informelle, rédigée à la main par Jace et qui précisait aux employés Hatch était un fanatique religieux, mégalomane, sadique, pervers et manipulateur  avec qui il en fallait pas s'entretenir seul, en particulier pour les personnes fragiles psychologiquement. Haha. c'était presque drôle. Une fois, alors qu'il était venu chercher des preuves dans le bureau du révérend, Question était tomber sur sa "secrétaire" dans une salle cachée... une adolescente qui devait avoir 14 ans, totalement terrorisée, qui était persuadée qu'elle était possédée par le malin et qu'obéir à Hatch était sa seule chance de salut. Souvenir de Hub.

Le détective avait maintenant une preuve tangible de l'implication de Hatch et Mattews dans l'une des magouilles de Cadmus. Restait à comprendre qu'elle était cette magouille....Le projet Mind. il farfouilla le dossier mais se rendit compte avec horreur que le projet avait été abandonné par Jace suite à "la disparition de l'object d'étude." Heureusement, le projet avait été repris quelques mois plus tard par.... Le nom était barré au marqueur noir. Question serra les poings. comment retrouvé la trace du projet Mind au milieu de tout ses dossiers sans le noms? Il manquait de temps.

Anxieux, Question s'approcha de Jade, attrapa un bout de son dossier et le lu en fronçant les non-sourcils. Il renifla. IL avait envie d'une clope.

-Curieux non, la radicalisation soudaine d'un petit stagiaire exemplaire, en cottoyant une bestiole de l'espace?  Pas la première fois qu'un individu change son comportement suite au contact d'une forme extraterrestre, murmura Question avec épanouissement. Il avait tendance à oublier certaines conventions de retenue quand il découvrait qu'un de ses complots était véritabls et qu'il n'était pas un cinglé notoire -ou du moins qu'il était un cinglé notoire utile. Sent le contrôle psychique à plein nez...Poursuivit il en collant le sien à quelques millimètres de la feuille. Après, est ce que la fascination pour les nazis vient de Kirkland ou du ver? si c'est Kirkland, il a sans doutes fait venir les nazis à cause de son petit coté fachiste latent qui s'est concrétisé. Mais si c'est le ver...Quel est son foutu intérêt à faire venir des nazis?

Une quinte de toux le repris alors et il se détourna, devant à nouveau se cramponner au mobilier pour ne pas tomber par terre. Une migraine commençait à le tirailler. Mais pourquoi il était déglingué de la sorte? Ça ne lui ressemblait pas. Surtout que ce n'était pas sa toux sèche de vieux fumeur habituel. Se concentrer. IL s n'avaient pas beaucoup de temps et il fallait voir les choses les plus importantes. En lisant le terme ver de l'espace, Question tiqua. il ouvrit son dossier sur Jace et montra la feuille concernant le projet Mind à Jade, et la petite description sur "l'étude d'un corps extraterrestre" rédigée en introduction.

-Projet Mind. C'est le ver en question, celui sur lequel travaillait Kirland avant de quitter Cadmus. Seulement, si le ver a disparu avec le stagiaire, et que cela a entraîné un break dans le projet pendant un temps, depuis un mois, le projet a l'air d'avoir mystérieusement repris... Et même de grandis, avec l'arrivée du financement de Hatch et Mattews. Mais Kirkland a pourtant disparu avec le ver. Comment un projet qui a perdu son sujet d'étude pourrait il grandir? C'est illogique. Sauf s'il y a eu des changements dans les découvertes liés au projet...D’ailleurs, il est écrit ici que Jace n'est plus la superviseuse du projet en question, donc il a changé de nature... maintenant le superviseur est...le nom est recouvert. Chier,
pesta l'homme sans visage avant de regardé nerveusement derrière lui.

Question regarda la porte, toujours protéger par la lumière verte de Jade et fronça les sourcils.

-J'ai entendu le bruit de talon de Jones il y a quelques minutes. Elle est revenu. Là ce sont les pas de Welman, et il y a un type avec lui apparemment, donc ils sont paré. Ils ont ramené leur moyen d'ouvrir, quel qu'il soit. Alors pourquoi ils essaient pas de rentrer?

Tout en parlant, Question sentait monter en lui une violente migraine. Il toussa de nouveau. Il y avait quelques chose qui clochait. Connaissant l'homme efficace qu'était Welman, il aurait déjà du tester des moyens de les faire sortir. C'est à peine si un garde avait essayer de défoncer la porte au début. Ce n'était pas comme ça que les choses auraient du se passer. Ils étaient coincé comme des rats, pourquoi ne se précipitait il pas pour les ceuillir? La douleur due à la migraine devenait intenable.

Soudain, Question agrippa le bras vert de Jade, les yeux braqués sur la porte.

-Imbécile, siffla t'il pour lui même.

Sans plus d'explication, il se rua sur son dossier sur Kirkland, puis attrapa un autre dossier au hasard, assez fin  et poussiéreux que pour être celui d'un ancien stagiaire. Question les fixa tout les deux, puis remarqua quelque chose qui fit se décomposer son non-visage.  Blême au point de faire pâlir sa peau artificielle, Question montra à Jade une petite pastille rouge comme s'il s'agissait de l'incarnation du mal absolu ou ,pire, d'un billet gratuit pour aller voir Camping 3 au cinéma -il enquêtait sur l'affiliation du film à une secte d'ailleurs.

-Cadmus utilise ça pour différencier les employés toujours en activités de ceux qui ne travaille plus pour le laboratoire. Ici, ce môme -Andy Trueman?- a finit son stage, son dossier à une pastille rouge. Celui de la docteur Jace, toujours en activité, n'en a pas.
Question sortit le dossier de Kirkland. Et le petit robert aussi est censé avoir finit son stage non? puisqu'il est ensuite partit foutre le boxon à Ivy Town... Alors pourquoi il n'y a pas de pastille rouge? Robert Kirkland est toujours employé par Cadmus, murmura Question dans un souffle. Et...Le détective chercha le nom barré au marqueur sur le dossier de Jace. Il serait très possible qu'il dirige maintenant, par exemple, le projet Mind. regarde, son nom fait la même longueur que celui, barré, du superviseur qui a pris la relève... Jade, l'est possible que monsieur le voleur de ver de terre extraterrestre potentiellement télépathe adorateur du III° Reich soit au labo en ce moment même et..

Question poussa alors un hurlement et se recroquevilla au sol en se griffant les oreilles. Quelque chose était en train d’essayer de rentrer dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 16 Juil - 8:34
Et... Question perdit brusquement connaissance, non sans s'être, au préalable, un petit peu tordu au sol de douleur.

Jade sursauta et laissa tomber ce qu'elle avait entre les mains. Quel abruti, son coéquipier ! Il avait du certainement oublier de prendre ses pilules en se levant ce matin...

... mais l'héroïne verte ressentit également l'attaque mentale. Quelqu'un s'immisçait en elle et cherchait à pénétrer ses pensées les plus intimes. Cela faisait mal. La pression crânienne était intolérable. Elle se saisit les oreilles des deux mains et tomba à genoux. Stop. Par pitié. PITIIIIIEEEEE !

Et Jade sombra à son tour dans une inconscience salutaire...

*
*  *

Quand elle rouvrit les yeux, elle était contre toute attente... allongée sur un canapé en cuir. Elle n'était ni attachée, ni menottée. Embrassant du regard l'endroit où elle était, elle s'aperçut qu'il s'agissait d'une immense pièce, richement décorée et comportant une baie vitrée qui donnait sur la ville. Il faisait encore nuit dehors.

Un homme observait la nuit à travers la vitre. Il lui tournait le dos.

Sur un second canapé, Question reposait... Il n'était, lui non plus, soumis à aucune contrainte. Et on lui avait laissé son masque et le contenu de ses poches et de son manteau.

Se redressant en gémissant, Jade lança à son "camarade" d'infortune :

"J'ai... l'impression qu'on a passé ma tête au marteau-piqueur..."

"C'est le cas. Le marteau-piqueur, d'ailleurs, s'appelle Mento" lança l'homme en se retournant brusquement. Il s'agissait de Welman.

Faisant signe aux deux héros de garder le silence quelques instants, il ajouta :

"Il est en train de m'écrire un rapport sur ce qu'il a vu dans votre tête et ce rapport devrait bientôt être terminé. Je suis, en revanche, sincèrement navré d'avoir du recourir à de telles techniques invasives mais... Après tout, vous aviez pénétré de force dans mon établissement !"

S'approchant d'une petite commode et découvrant, en actionnant un panneau, le contenu du bar, Welman entreprit de se verser un verre d'un breuvage qui devait être un whisky de qualité...

"Je vous prie de bien vouloir m'excuser de me servir en premier mais vous trouverez sous la table basse qui est devant vous de quoi vous désaltérer. Il y a de l'eau, ainsi que divers alcools... et aucun n'est empoisonné, si c'est ça votre question, M. Question !"

Welman alla s'asseoir, sortit une cigarette d'un paquet qu'il avait dans la poche, l'alluma et jeta le reste du paquet dans la direction du justicier masqué.

"Faites-vous plaisir. Nous avons tous besoin d'être à l'aise pour discuter de ce que nous avons à discuter..."

Il plissa des yeux et reprit d'un ton beaucoup plus grave :

"Si j'ai cru que vous vouliez percer les secrets industriels de mon laboratoire, j'ai réalisé suite à l'enquête télépathique de Mento que vous étiez - en vérité - à la recherche, vraisemblablement, de Jace et du projet Mind..."

Jouissant de l'expression de surprise de Jade, Welman marqua une pause avant de reprendre :

"Mento va bientôt revenir avec son rapport sur ce qu'il a vu dans vos esprits. Mais quoi qu'il en soit, le projet Mind nous a coûté énormément d'argent et a entraîné la disparition de notre meilleure chercheuse... Quant au specimen, il ne s'agissait pas du cadavre de Mr. Mind ! Ce n'était qu'une vulgaire chenille empaillée qui nous avait été apportée par un Institut en France... la Fondation pour la recherche sur les ancêtres, ou un truc du genre... J'y ai adressé une lettre de réclamation d'ailleurs mais je n'ai jamais eu le moindre retour !"

Il marqua une pause. Welman avait l'air réellement préoccupé. Visiblement, il ne contrôlait pas les tenants et aboutissants de cette affaire et ça l'ennuyait prodigieusement.

"Mademoiselle, Monsieur... Comme dans quelques instants Mento va me révéler tout ce que vous savez sur cette histoire, il n'est que justice que je me soumette à vos questions en tâchant, si possible d'y répondre au mieux... Nous pouvons peut-être - vous et moi - trouver un terrain d'entente, début d'une fructueuse collaboration !"

Et pour l'occasion, Welman porta un toast et vida son verre !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 12:08
Tout était noir et il sentait une douleur lancinante frapper contre son crâne, par vague. Peu à peu il prit conscience  de sa gorge sèche et douloureuse, d'un sifflement aigu dans ses oreilles, et de tout un tas de sympathique petite douleur caractéristique du bon viel état de conscience retrouvé. Se forçant à ouvrir les yeux en grognant des mots incompréhensible, Question tenta de faire le point sur l'endroit ou il était, focalisant son regard sur les brumes floues qui l'entouraient Il comprit avec horreur qu'il était dans un bureau au design épuré et coûteux caractéristique de Cadmus. Prévisible, mais puant néanmoins.  Il fouilla ses poches; son appareil photo était toujours là. Ils ne cherchaient pas d'info? Mais...Jade La superpower girl, s'il la retenait prisonnière, elle devait être le sujet d'une vivisection, d'une fouille mentale ou de..

Il passa les jambes dans le vide et se redressa violemment. Trop violemment. Il eut l'impression qu'un alien lui tombait sur la tête et retomba à moitié dans le canapé. C'est alors qu'il aperçut la femme verte et..Welman, tout en diplomatie et en costume trois pièce. Il leur sourit poliment, enfin comme un requin mutant aurait pu sourire poliment.  Il voulait parler, pas se battre. Question songea que s'il arrivait à attraper le stylo à 125 § qui trônait sur le bureau, il pourrait le lui planter dans la jugulaire.

***

Invasion mental. Leur tête avait été fouillé. Depuis qu'il avait entendu ces mots, Question n'était plus qu'une marre d'émotion négative, qui bouillonnait sur le point d'exploser. Beaucoup de chose effrayait Question. Les conspirations mondiales qui dirigeaient leurs existences dans l'ombre, les sectes, la tentation d'être lâche, la crasse politique, les rivières, les enfoirés qui exploitaient des enfants, les films de Stanley Kubrick, et les noms de capsules nexpresso qui alternaient voyelles et syllabes cinq fois dans un code binaire vraisemblablement adressé la mafia italienne. Il arrivait à vivre...enfin...evoluer...avec ses peurs. Mais il y avait une chose en revanche qu'il ne supportait pas et qu'il ne supporterait jamais, qu'il ne devait pas supporter, la mère de toute ses peurs, qu'on fouille dans sa tête. Précisément ce que venait de faire, ce salopard, cet enfoiré, cet immonde ramassis de ce qu'il y avait de plus détestable chez les politiques mondiaux, Wel...

Question se prit un paquet de cigarette dans la figure. Il le regarda avec consternation, puis évalua Welman avec une rage froide. Est ce que ce salopard venait de lui balancer un paquet de cigarette dessus en envisageant que le fait qu'il sache que fumer le démangeait grâce à son foutu télépathe allait plaire à Question? Le détective était sur le point de déchirer le paquet sous les yeux de Welman quand il se ravisa. Il prit le paquet d'un air renforgné en grommelant un "foutu pour foutu" censé convaincre Welman.
Une cigarette était un bon prétexte pour sortir un briquet sans attirer l'attention.  Le feutre dangereusement rabattu sur le visage, question regarda la table ou étaient entreposés les alcools qu'avaient proposé Welman et qu'il avait délibérément ignoré. Si les choses dégénéraient, un briquet et du liquide inflammable pourraient changer la donne. Il attrapa un verre et après une brève hésitation, se servit le whisky avec la plus haute teneur d'alcool qu'il pouvait trouver, sec et double. Il servit la même chose à Jade sans lui demander son avis, pour avoir un verre de liquide inflammable supplémentaire, espérant qu'elle comprendrait et que SURTOUT elle n'allait aps boire ce ramassis d'arsenic potentiel. C'était une professionnelle, mais après, c'était une superhéroine de la Justice league, jeune, du genre à croire en la rédemption, en l'absence d'une organisation qui manipulait le monde, en la parole de l'autre, et fille d'un grand super héros, donc avec des difficultés à gérer  la figure paternelle, et surement émotionnellement fragile, avec tout les effets que cela entrainer...Addiction, boulimie, alcoolisme? Du genre à boire un whiskey chez Cadmus? Tout les gamins de stars étaient alcoolique non? Mieux valait prévenir que guérir. Dans le doute, il rajouta un peu de sirop de menthe dans le breuvage doré. De quoi tuer tout les amateurs de whiskey présent dans la salle, dont lui. Il y a un carré en enfer réservé à ceux qui gâchent du bon whyckey. Inglorious Basterds. Bon film. Dommage qu'il soupçonnait Tarantino d'être un illuminatti.

-Pour être accordée à la couleur de ton iris... Expliqua t'il d'une voix insupportablement nerveuse. C'est un truc contre le mauvais oeil.

Voilà, normalement, avec l'énervement, et le fait que c'était l'un des mélanges les plus immodérément dégueulasse faisable,  aucun risque qu'elle en prenne accidentellement une gorgée et meurt. Avec les types qui crachaient des lasers et allaient voir des enfants malades à l’hôpital, fallait être paranoïaque pour deux.

Farfouillant dans les larges poches de son imper, Question attrapa son briquet et le garda à porter de main , se forçant à être calme pour écouter le reste du Laius de Welman. c'était le moment ou ils allaient pouvoir poser des questions. C'était censé être ceux pourquoi il était bon ça non? Poser les bonnes question. Ne pas se laisser submerger par la colère. Question réalisa alors que Mento avait du tout voir sur...ce qui c'était passé à l'orphelinat...sur Shiva qui le tabassait à mort..., Jackie qui crevait parce qu'il n'avait pas été foutu de voir que l'hosto était une facade....Mary qui le trahissait pour se marier avec un maire corrompu. Cadmus savait...tout de lui. Question ferma douloureusement les yeux, les mains tremblantes. Tout ce qu'il avait enfui et qui devait rester enfui. Il les récupérerait... Il trouverait un moyen de les récupérer, il les détruirait. Celle de Jade aussi. Mais là, il fallait se concentrer.

Question repoussa l'envie de cracher par terre qui le pris quand Welman parla de fructueuse collaboration. L'humanité lui donnait la nausée. Il renifla et laissa le toast du directeur adjoint sans réponse. Jade avait qu'à donner le change, lui il avait déjà fait semblant avec les clopes et le whiskey et il avait cru en crever. C'était à leur tour d'avancer les pions. Vu le degrés de confusion dans lequel ils étaient, mieux valait jouer carte sur table. De toute façons Mento savaient tout ce qu'ils auraient pu vouloir cacher. Enfin, Mento ou un autre  télépathe qui leur avait fouiller l'esprit et dont Welman voulait cacher l'existence. Mais cela ne changeait rien au problème.

-En quoi consiste précisément le projet Mind? Son but? Pourquoi ce nom pourtant assez équivoque s'il n'a aucune connexion avec Mister Mind d'ailleurs? Qu'est il arrivé à Jace? Demanda le détective d'une voix râpeuse tout en tentant de retrouver la voix calme et intellectuelle qu'il savait parfois prendre. Pourquoi Hatch et Mattews le finance t'il? Eux qui vous ont contacter où vous qui les avez contacté?

Il tenait toujours son briquet en main, son verre de liquide inflammable double et sec à porter de main. La cigarette attendait toujours, éteinte dans un petit bras d'honneur mental à Welman, entre ses doigts tremblants. Question se préparait à attaquer la grosse partie. Il trouvait très étrange que le cadavre de chenille dont ils parlaient ne soit "qu'une vulgaire chenille" alors que tout le merdier semblait graviter autour. Welman mentait peut être. L’interroger pour voir s'il se contredisait.

-Vous dites que le ver en question n'était pas un certain...Mister Mind?..Mais une chenille empaillée? Pourtant votre meilleure chercheuse, d'après vos dires, et son stagiaire travaillait dessus...Pourquoi l'étudiez vous qu'elles étaient ses propriétés? Une idée de pourquoi elle intéressait Robert Kirkland? Je ne doutes pas de la passion entomologiste du petit, mais on ne va pas à Cadmus pour étudier des chenille non?

Question tachait de prendre un air confiant pour agacer Welman, mais au fond de lui il était en train de mourir d'une crise de panique toute les secondes. cette situation puait. Il y avait un gros truc derrière il n'arrivait pas à saisir quoi. Il se sentait dépasser. Bluffer. L'homme sans visage croisa les bras, la tête incliné d'un air suspicieux.

-Et en parlant de Kirkland...Question toussa soudain violemment et mit quelques secondes à se reprendre. C'est bien lui qui dirige le projet Mind maintenant, non? Sinon qui?  Malgré sa fascination pour les nazis? Ca ne vous dérange pas trop? D'ailleurs, des idées sur pourquoi votre stagiaire, le gentil passionné de chenille, a voulu rameuter des croix gammés au XXI° siècle?
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Lun 25 Juil - 9:51
Jade vit arriver devant elle le verre que lui avait servi d'office le détective sans masque. Elle constata avec stupéfaction qu'il venait de créer un cocktail whisky-menthe (ce qui était - mais ça, Jade, ne pouvait que l'ignorer - un Mint Julep, c'est à dire en plus d'un beau gâchis d'un bon whisky, un aller-simple amplement mérité pour l'Enfer) rien que pour elle, tout en accompagnant le breuvage d'une phrase un poil décousue mais qui pouvait ressembler à un compliment...

... Jade prit le verre entre ses mains et remercia avec un grand sourire condescendant son complice. Son éthique protestante lui imposait - quand elle ne posait pas à moitié dénudée pour des magazines (ce qui ne lui était pas arrivée depuis fort longtemps à vrai dire) - en toute circonstance d'être modérée, tempérée, humble, travailleuse et polie.

Pour autant, vu les dimensions cosmiques du merdier dans lequel ils se trouvaient présentement - et bien que sa physiologie semi-végétale soit largement incompatible avec l'ingestion de tout breuvage alcoolisé - Jade décida d'avaler une petite gorgée de la mixture...

"C'est plutôt bon" commenta-t-elle. "J'aime pas trop le whisky en principe, mais là ça masque bien le goût..."

Quoiqu'il en fut, Welman alluma un gros cigare et entreprit de répondre aux questions du détective :

"Le Projet Mind - du nom de la tristement célèbre chenille criminelle - avait pour but d'étudier les capacités télépathiques dudit Mr. Mind. Le but étant de pouvoir les reproduire et..."

Il sourit et interrompit sa phrase. Welman n'allait pas non plus révéler son but final : de l'armement c'était sur, mais à destination de qui ? Ça ! L'industriel sans âme ne souhaitait pas partager l'identité de son client avec des héros costumés...

"Nous avons recruté le Dr. Helga Jace, après qu'elle ait été déclarée persona non grata en Markovie. Son travail sur les méta-humains étant bien connu, Jace était tout naturellement la spécialiste qu'il nous fallait pour étudier la chenille que nous avait refilé cet institut strasbourgeois !"

Tirant sur son gros cigare, Welman regarda d'un air désolé ses interlocuteurs puis alla s'asseoir derrière son bureau.

"Mento m'a d'ores et déjà donné la liste des documents que vous avez pu consulter dans les fichiers. Vous savez donc que Kirkland est arrivé peu après la prétendue chenille et qu'il est vite devenu insupportable. Jace a voulu s'en débarrasser au bout de 2 mois, ce qui a été fait... Nous n'avons plus eu de nouvelles de Kirkland par la suite, ce qui n'était pas plus mal, entre vous et moi !"

Welman avala sa salive et poursuivit.

"Au début c'était un jeune homme timide, un peu terne mais pas méchant. Les semaines ont passé et il a pris ses aises. Il tenait des discours sur la hiérarchie des "races" et la nécessité d'exterminer les échelons inférieures. Un vrai malade ! D'ailleurs, le jour de son départ, la sécurité a du le flanquer à la porte comme un forcené !"

Il sourit. C'était visiblement un bon souvenir que Welman gardait en tête : le jour où ce petit con de Kirkland avait été jeté manu-militari de son laboratoire.

"Le remplaçant de Kirkland sur le projet Mind nous a vite alerté, peu après sa prise de fonction, sur le fait que la chenille que Jace et Kirkland avait étudié depuis tout ce temps... était une vulgaire chenille et pas Mr. Mind ! Bien sur, le comité directeur du projet, dont je fait partie, a réagi. J'ai sommé Jace de s'expliquer et elle m'a annoncé qu'elle me rendrait un rapport complet... chose qu'elle n'a jamais pu faire, ayant disparu sans laisser de traces dès le lendemain !"

Welman écrasa de rage son cigare dans le cendrier.

"J'ai investi du fric là dedans. Et je m'aperçois qu'à Strasbourg, on se fout de ma gueule en m'envoyant une vulgaire chenille ! Ma meilleure chercheuse travaille sur Dieu-seul-sait-quoi pendant 2 mois avant de disparaître ! Entre temps, son stagiaire passe du stade de petit étudiant timoré à celui de guerrier SS !"

Il se leva et brailla :

"Vous comprenez que mon temps c'est de l'argent et que quand on veut me prendre pour ce que je ne suis pas, ça me fout hors de moi !"

Le vice-président colérique inspira profondément et parut se calmer. Il reprit d'une voix plus douce :

"Hatch et Mattews vous intéressent, Monsieur le Détective ? Pourquoi ça ? Ce sont effectivement des gens qui ont intégré le comité de direction du projet, il y a de ça un mois, après la disparition de Jace... et ils ont injecté du fric là dedans. Ils n'ont pas paru choqués outre mesure par le fait que la chenille soit fausse. Ils m'ont indiqué, en revanche, qu'il fallait retrouver Jace et poursuivre le projet avec d'autres chercheurs... Ils m'ont, d'ailleurs, remis un mémo en ce sens avec une liste..."

Farfouillant sur son bureau, Welman retrouva un papier qu'il tendit sans l'examiner à Question.

Ce dernier pouvait lire une liste comprenant les noms, prénoms, université ou institut de rattachement et spécialité de différents professeurs qui étaient tous inconnus de Question et de Jade.

Brandt, Wolfram, Fondation S.E.H.A. de Strasbourg, Physicien
Falkenhausen, Karl-Friedrich, Université de Asuncion, Entomologiste
Fromm, Erich, Fondation S.E.H.A. de Strasbourg, Entomologiste
Gebhardt, Heinrich, Université de Markovburg, Théologue
Koch, Rudolph, Université de Markovburg, Médiéviste
Lange, Herbert von, Université de Asuncion, Anatomopathologiste
Oberhauser, Wilfried, Université de Markovburg, Mathématicien
Pohl, Godlob, Fondation S.E.H.A. de Strasbourg, Chimiste
Remer, Karlheinz, Université de Asuncion, Généticien
Rostock, Franz, Université de Ansuncion, Micro-biologiste

Welman croisa les bras et conclut :

"Pour le reste, j'en sais foutrement rien... Des idées, les zozos costumés ? Vous croyez que vous allez pouvoir m'aider à retrouver mon fric et le Dr. Jace ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 1:07
Question avait regardé Jade avalé le verre de whickey vert avec une consternation mélée d'épouvante. Trop horrifiée par ce qu'il venait de voir pour réagir, il avait garder un silence et une immobilité parfaite, quasiment assommé. A ce niveau là, il ne pouvait plus rien pour elle... non, non ne pas abandonner. Question tacha de se souvenir mentalement ou était l’hôpital le plus proche, au cas ou elle deviendrait plus verte qu'elle ne l'était déjà. Maintenir les naifs en vie, l'occupation la plus fatigante imaginable.

Il écouta ensuite les réponse de Welman, fronçant son arcade sourcilière, sans filtre émotionnel, en découvrant les lacunes de certaines informations. et le peu de scrupule que Welman étalait sans la moindre gêne. Mettre au point une arme de manipulation mentale pour une poignée de dollar... Il détestait définitivement cet homme.

il tacha de garder son calme en entendant parler de Hatch et Mattews et de leur magouille. Il hocha brièvement la tête et attrapa le morceau de papier et le lu voracement. Il le montra à Jade, et pris quelques instants de réflexions, l'air presque apaisé une fois perdu dans le noeud puis se tourna vers Welman en croisant les bras, son verre de whisky toujours intact devant lui, ne relevant aucunement toutes les petites astuces de Welman pour dominer tout en douceur les deux enquêteurs. Jade avait un caractère trop épouvantable pour se laisser avoir, et lui trop de temps passé en companie de vieux politiques verreux qui voulaient acheter son silence. Ce bon vieux Hatch en faisait partie d'ailleurs.


-Vous pensez qu'il serait possible que Kirkland et Jace aient en réalité travaillé sur la bonne chenille et que Kirkland soit partit avec en la remplaçant par une factice? Murmura question après réflexion. Si Jace était votre meilleure savante, étrange qu'elle ne s'en soit aps rendu compte, et cela expliquerait sa disparition...

Il fit une pause, eut l'une des longues toux dont il avait hérité en début de soirée, puis les yeux braqués sur la feuille demanda d'une voix rauque et anxieuse:

-Etrange, que tous les noms soient à conconaissance Germanique. Et pourquoi seulement trois université ou centre reviennent? Deux en europe, une en amérique latine? Quels liens? Si on était pas au XXI°s, ça ferait très vieux médecins nazis en fuite après Nuremberg.

Il plissa ses non yeux après avoir examiner l'un des noms sur la feuille:

-SEHA?

Puis il écouta la demande de Welman avec un visage neutre. Son cerveau se mit rapidement en branle, partager entre l'idée de bosser pour cette immondice humaine qu'étais Welman et le devoir de saisir l'opp ortunité d'y voir plus clair. Il se tourna vers Jade, lui ota son vers de whickey du péché des mains, trop insuporté par l'odeur et l'idée, et murmura de sa voix rauque, sans filtre poli qu'il réservait à ses coéquipier:

-Collabore pas avec les pourris, mais a l'air de vouloir nous mettre sur l'affaire Jace. On ne peut pas passer à coté. Beau dicours obsolète et égoiste. Réponse à porter de main. Documentation. Fond. En plus, pourront peut être faire tomber Hatch et Mattews au passage.

Il regarda Welman et renifla:

-S'il faut chercher le docteur Jace...Donnez nous accès au début de l'enquête et à des fonds, et nous vous la retrouverons. Nous pourrons vous donner des explications. Pour l'argent, vous vous doutez j’espère que vous pouvez allé au diable.

Ce n'était pas une proposition de contrat qu'il venait de faire? Cette agréable sensation de faire encore un pas vers l'enfer au nom de la vielle cynique de vérité.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2410
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 9:04
Jade parut indignée et ne pas bien comprendre quand Question lui arracha des mains le verre qu'il lui avait auparavant tendu... Néanmoins, on lui avait toujours dit d'éviter de contrarier les fous... Aussi, elle haussa les épaules et la ferma.

Welman, quant à lui, reprit un cigare (encore plus gros que le précédent) dans une boite située sur son bureau, se le colla dans la bouche et l'alluma.

"OK, mon p'tit pote, t'as pas l'air trop con. T'es sur le coup"

Le vice-président des Laboratoires CADMUS parut se détendre. Il s'assit dans son luxueux fauteuil et conclut :

"A moins que Jace soit une écervelée qui ne valait vraiment pas le fric que j'ai investi sur elle, ouais, on peut supposer qu'elle se soit rendue compte qu'elle bossait pas sur la vraie chenille. Après la question à 100.000 dollars c'est pourquoi ne nous avoir rien dit ? Pourquoi avoir disparu comme ça ?"

Il décrocha le téléphone de son bureau et ajouta :

"Je vais donner des consignes pour qu'on vous aide dans cette enquête. Et bien évidemment si tes potes là, Hatch et Mattews sont impliqués, ils seront à toi pour en faire ce que tu veux..."

*
*  *


Les jours suivants furent studieux. Si Jade suivait l'affaire d'un peu plus loin (elle n'était pas détective après tout et avait d'autres obligations, notamment à Ivy Town), Question put pas mal avancer dans ses recherches...

... les données fournies par CADMUS ne présentaient guère d'intérêt. Tout au plus apprit-il que Jace avait fui précipitamment la Markovie, après avoir été impliquée dans un régicide, et avait été embauchée par CADMUS pour son énorme expérience des méta-humains : elle avait "donné" leurs pouvoirs à l'actuel Régent Markovien, Geo-Force, ainsi qu'à sa défunte sœur, la première Terra. De même, elle avait déjà - par le passé - participé - contrainte et forcée - à des expériences génétiques sur des humains (qui les avaient transformés en hommes... de boue !).

... la prétendue chenille (et Question put avoir accès au bordereau de livraison) a été livrée par... la Société pour l'Etude de l'Héritage des Ancêtres, une fondation située à Strasbourg et dont les initiales formaient l'acronyme... S.E.H.A. !

Farfouillant dans les autres documents à sa disposition, Question découvrit, qu'en plus du fait que 3 des chercheurs proposés pour reprendre le projet Mind faisaient partie de cet Institut, la Fondation S.E.H.A. avait payé les études et le stage à CADMUS (en offrant un don aux Laboratoires) de Kirkland !

En revanche, des recherches ultérieures sur cette fondation ne donnèren rien d'intéressant... L'adresse indiquée à Strasbourg était bidon, aucun des annuaires professionnels de la recherche ne connaissait ces trois prétendus chercheurs et, renseignements pris auprès des universités strasbourgeoises, Brandt, Fromm et Pohl étaient inconnus au bataillon !

Les autres noms de la liste correspondaient, en revanche, réellement à des enseignants-chercheurs professant (quoi que de manière assez discrète, assurant peu de cours et publiant très peu dans des revues de recherche) à Markovburg ou au Paraguay.

Chose curieuse, un colloque à l'Université de Markovburg devait les réunir la semaine prochaine, colloque intitulé "L'Humanité, le temps : l'absolu et le relatif", sous la présidence du Pr. Gebhardt de Markovburg.

Question, enfin, vit l'une de ses intuitions les plus sinistres se réaliser : tous les noms contenus sur cette liste avaient été portés par des criminels de guerre nazis... et après vérifications sur quelques noms, il fallut se rendre à l'évidence : il s'agissait des enfants, des petits-enfants ou des arrière-petits-enfants de ces mêmes criminels !

Un voyage à Markovburg s'imposait donc...

[La suite tout de suite ! Et c'est ici !]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
 

La politique, une affaire de gênes? [Jade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Politique] L'affaire DSK en détail
» La mystérieuse affaire de Styles
» ELECTION DU GOUVERNEUR DE L' EQUATEUR: LE COMPTE A REBOURS
» votre meilleur affaire
» Affaire Ngulu,Tshala Mwana aurait menti sur l'agression...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis en ruines :: CADMUS-