[Outlaws] Outragez nous, ne nous vengerons nous pas? [Terminé]

Invité

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 15:48
Mia et Oliver avait disparu. Une partie des otages était morte et maintenant j’apprends que Kate s’est fait tirer dessus? Quand j’avais appris la nouvelle, j’avais dû ceinturer Jamie pour l’empêcher de faire quelque chose de prodigieusement stupide, comme d’aller tabasser l’homme qui avait tiré sur sa mère. Pour une gamine de treize ans, elle est ultra protectrice et je sais très bien qu’elle risquerait de le regretter après. Et puis bon hein, je ne veux pas qu’elle se salisse en touchant à une petite merde pareille. Il va falloir que je prenne mon mal en patience et que je tienne tout ça en un morceau parce qu’après un succès aussi mitigé, les Outlaws vont vouloir du sang, se venger. En tout cas je sais que c’est ce que je veux et c’est ce que j’aurai. Le jour où je vais laisser mes subordonnés, c’est le jour où je serai morte, pas avant. Compris?

Il va falloir calmer le jeu, garder la tête froide, rassurer les troupes, tout ça. Dans la théorie, un jeu d’enfant. Dans la pratique, un vrai de vrai bordel. Parce que moi-même je vais avoir de la misère à rester calme, Felicity est en état de choc, Jamie veut du sang, Kate est blessée et sera donc passablement de mauvaise humeur et Rae… C’est quand même un petit cœur sensible par moment. Je l’aime bien cette petite, malgré tout. Elle est déjà plus sympa et plus allumée que bien des gens qui ont le double de son âge que je connais. Je veux le bien de mes Outlaws. Ils sont sous ma responsabilité. J’ai confiance en eux et ils ont confiance en moi. Une confiance que je ne compte pas trahir. Une confiance que je compte honorer. C’est sacré, chez les flics, que de toujours se soutenir mutuellement. Et c’est la même chose, à mes yeux, pour cette équipe. Mes Outlaws.

Bane a fait une sacrée erreur. J’ai des cartes supplémentaires dans mon jeu et je le trouverai, je le trouverai même si je dois brûler tout Gotham. On va commencer par là. Je ne veux pas impliquer la Bat Family, c’est une affaire qui ne concerne que les Outlaws. J’ai bien des contacts et bien des alliés que je peux consulter avant d’impliquer des éléments que je ne veux pas voir dans mes affaires. La dernière chose dont j’ai besoin c’est de ces bâtards moralisateurs en costume pour me dire que la vengeance, c’est mal. Au moins, j’ai fait préparer une équipe médicale pour le retour de Kate et j’ai ramené l’ordre dans le bunker. Quand Kate et Rae vont revenir, ce sera comme si tout était parfaitement en ordre. Le chaos et la confusion en arrière-plan de briefing? Pas génial. Déjà que les nouvelles ne sont pas excellentes… On ne va pas faire exprès.

On m’annonce que Kate et Rae sont revenues. Je laisse donc Jamie avec Felicity pour la réconforter (et je lui sers mon regard de « si tu oses désobéir, jeune fille, tu vas regretter d’être venue au monde) et je vais rejoindre le duo. Me moquant éperdument de qui est présent et qui regarde, j’embrasse passionnément la belle rousse, ma femme et la mère adoptée de ma fille. Je voudrais faire bien plus que l’embrasser mais un, elle est blessée, deux, il y a trop de regards indiscrets et trois, le boulot avant tout. Je lui murmure toutefois à l’oreille des choses très personnelles impliquant, entre autre, moi en infirmière sexy. Il va bien falloir que je m’en occupe de ma compagne! Quant à Rae, Je lui offre une accolade façon Sawyer, manquant probablement de lui couper le souffle mais je tiens à cette petite. Je la remercie de m’avoir ramené Kate en vie et je les amène en salle de briefing. Nous allons pouvoir en finir avec cette mission une fois pour toute.


« Bon. Je vais vous le dire de suite. Sitôt cette réunion terminée, je prends le premier avion pour Washington et je vais mettre une paire de baffe à nos supérieurs à Washington D.C. Cette mission n’aurait jamais dû déraper de la sorte, malgré les variables inconnues. Nous sommes les meilleurs. Nous sommes les Outlaws. Je vais obtenir des réponses, je parie ma carrière là-dessus. Quelqu’un a merdé.

Et ce quelqu’un, ce n’est pas l’un des nôtres. Dix otages morts, Oliver et Mia enlevés par Bane, beaucoup trop de criminels notoires non répertoriés, Kate blessée et le reste d’entre vous potentiellement traumatisé… Je vous en fais la promesse à tous et à toutes, agents opérationnels comme agents de soutien… Cette histoire ne restera pas sans conséquences et je ne compte pas laisser tomber ne serait-ce qu’un Outlaws. Nous les retrouverons et nous les vengerons. »
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Sam 9 Juil - 7:13
Arrivée au QG, Rae eut droit d'entrée de jeu à une scène de la vie amoureuse de Maggie et Batwoman... Elle eut l'impression, l'espace d'un instant, de se retrouver dans la position de la fille qui tient le sac de sa copine. Puis gratifiée d'une accolade spéciale cassage de lombaires, Rae alla s'asseoir pour écouter la Boss parler.

Elle constata tout d'abord que les archers n'étaient point là.

Puis, Maggie confirma cette constatation et fit l'inventaire des dégâts.

ll n'y avait rien de réjouissant à vrai dire...

Razor détacha le petit ordinateur fixé à son bras et le posa négligemment sur une table. Elle avala sa salive et lança :

"Là-dessus, il y a une copie complète des archives informatiques de Progressido, au cas où la version envoyée à Felicity serait incomplète... On a la liste de leurs planques habituelles, pas mal de documents comptables et tout un tas d'autres trucs. A vue de nez, ça permettra de capturer facilement les fugitifs et de fournir des preuves accablantes pour leurs procès à venir..."

Elle marqua une pause et reprit :

"J'espère également que dans ces documents, il y aura de quoi faire le lien entre Progressido et les mercenaires que nous avons du affronter. Et pour moi, ça, c'est la grande mauvaise surprise de la mission !"

Se passant nerveusement la main dans les cheveux, Rae ajouta :

"Le briefing était incomplet... Il n'a jamais été question de mercenaires avec des pouvoirs... D'ailleurs, ces mercenaires ne collaient pas du tout avec l'ambiance de racisme fanatique de la ville : j'ai comme l'impression qu'on nous les a collé dans les pattes pour une raison qui m'échappe..."

Puis, la jeune femme porta le coup de grâce et vida son sac :

"Boss, vous dites que vous allez botter des fesses à Washington... Mais pensez-vous qu'il s'agit réellement d'une négligence de la part de nos services de renseignement ? Et si... Tout cela était volontaire ? Parce que quelqu'un cherche à se débarrasser de nous ?"

Elle avait ça sur le cœur : autant crever l’abcès !

"J'veux dire... Peut-être qu'on en sait déjà trop sur quelque chose ? Ou alors..."

... peut être que leur existence même était un mensonge...

"Cette mission et la dernière, elles vous ont été seulement proposées, Boss, et vous avez accepté ? Ou on vous les a particulièrement imposées ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 16:19
Débriefing
Tu ne seras pas perdue, Mayflower !


Un baiser sur la bouche de la part de Mayflower, si Maggie apprenait ça, elle tuerait Kate et également la pauvre fille. N'empêche, Batwoman était un peu perplexe de la laisser partir toute seule, or, elle lui avait donné son adresse. Sur le chemin vers le Quartier Général, Katherine avait contacté Barbara Gordon pour lui donnait une adresse afin d'aller la récupérer après lui avoir expliqué la situation. En échange, Kathy devait faire quelque chose pour garder le silence et l'aider. Ce n'était pas très correct vis-à-vis de sa femme, mais la justicière le fera sans problème si ça peut donner une seconde chance à May. Arrivant à la base, Kate avait de plus en plus mal à sa blessure par balle et Mags n'arrangeait rien en lui sautant dessus. Un autre baiser sur ses lèvres, aujourd'hui, la justicière rouge avait été très gâté et elle préférait ne rien dire à part afficher un sourire à sa femme. Cependant, les câlins et les bisous, ça sera pour plus tard, car là, elle avait besoin d'une équipe médicale pour la soigner. Katherine laissa donc sa femme quelques instants et ne préféra pas aller voir Jamie dans cet état-là.

La rousse se dirigea vers une salle équiper pour les soins médicaux, du coup, elle ne participera pas au débriefing à cause de cela. De toute façon, Katherine n'avait pas vraiment envie d'y aller et elle n'en avait pas besoin non plus. Maggie lui racontera tout comme d'habitude, au vu de son caractère, cette histoire allait encore faire écho dans la tête de la rousse. Tous les soirs, la commissaire allait souvent le répéter et ça pendant une semaine. Au vu de son état, cela allait prendre plusieurs minutes pour retirer la balle et de bien la soigner. En connaissant bien la chef, une erreur sur le corps de sa femme, ça serait un renvoi immédiat des Outlaws. En tout cas, Batwoman avait confiance à cette équipe médicale n'ayant pas échoué dans leur boulot. La jeune rousse se faisait opérer en ayant retiré son costume sauf le masque, afin de garder son identité secrète. De toute façon, elle allait devoir rester en permission chez elle pendant quelques jours, le temps que ça cicatrice bien. Que fera-t-elle durant son temps de repos ? Oui, car Jamie ne voudra pas qu'elle remette le costume le temps qu'elle se soit et Maggie également donc voilà. Heureusement, Oracle avait été prévenu pour Mayflower et de s'en occuper comme elle l'avait fait pour Cassandra Cain et Stephanie Brown. Bien sûr, elle ne voulait pas en faire une Batgirl, mais quelqu'un qui a une meilleure vision du monde.

À ce moment-même, Maggie devait faire son débriefing aux Outlaws et la jeune rousse ne savait plus la partie du corps toucher par balle, sans doute une drogue pour endormir cette partie. Au moins, Kate ne souffrait pas et elle avait l'habitude de rester éveiller pour ce genre d'opération. Elle avait connu pire, comme un coup de poignard dans le coeur. La justicière se faisait recoudre, un médecin l'emmena par la suite, dans une chambre de repos pour qu'elle puisse reprendre tranquillement des forces après vingts minutes d'opération. Se sentant un peu seule dans sa chambre, Jamie entra en ayant le costume de la rousse dans ses bras. Elle était surprise de la voir débarquer, mais un sourire s'afficha quand même.

« Jamie ? Tu ne devais pas rester avec Maggie ou Felicity ? »

« Si, mais tu es là, seule et blessé, même si tu as été soigné. Je suis venue aussi te rapporter ton costume. »

« Merci, ma chérie. Tu prends des risques à venir me voir alors, tu vas te faire gronder. »

« J'ai connu pire. N'empêche, je te boude encore pour la dernière fois, mais tu m'as promis quelque chose après, non ? Du coup, dors un peu comme les médecins te l'ont conseillé sinon je te drogue pour que tu dors ! »

« Hum...Bien mini-bulldozer. Tiens moi compagnie jusqu'à temps que je dors. Je t'aime, Jamie. »

« Moi aussi, tête brûlée ! »

Jamie donna la main à sa belle-mère après déposer le costume sur un fauteuil et resta près d'elle jusqu'elle ferme les yeux. Katherine s'endormit paisiblement en ayant Jamie à ses côtés, c'était le mieux à faire pour le moment.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 13:41
Assise dans mon fauteuil, les mains posées sur la grande table de réunion, les yeux dans le vague, j'essaye de me convaincre que je suis sûrement en train de rêver, que je vais me réveiller dans quelques minutes et que tout sera comme avant. Seulement voilà, les secondes se transforment en minutes et je suis toujours là, assise dans ce fauteuil, à cette table et dans cette pièce. Les voix, les bruits me semblent bien lointains et à vrai dire, je n'y porte pas vraiment attention. La gorge nouée, les lèvres serrées, je me dis que tout va bien et que mes deux amis sont quelque part à l'abri et qu'ils n'ont pas encore trouvé le moyen de nous joindre. Au fond de moi, je sais que ce n'est pas le cas, que rien ne va, qu'ils ne sont pas en sécurité quelque part et que si on ne fait rien, il y a de fortes chances pour qu'on ne les revoit pas vivants. Rien que d'y penser, j'en ai des frissons et j'ai envie de pleurer. Jamie est assise près de moi, sa main est posée sur mon avant bras, mais je n'y fais même pas attention. Je suis perdue dans mes pensées, j'essaye pour le moment de ne pas imaginer le pire.

Kate et Rae arrivent finalement. Maggie accueille sa femme avec un baiser et je me dis que j'aurais bien voulu, moi aussi avoir cette chance là. Je ne sais pas si c'est de la tristesse que je ressens, mais je sais surtout que je suis en colère. Je suis en colère parce qu'on vient de nous rouler, quelqu'un a cherché à nous doubler et c'est quelqu'un de haut placé. Alors que Kate part se faire soigner, Rae pose un mini ordinateur sur la table et mes yeux restent figés dessus. J'écoute ce qu'elle dit, je note tout dans un coin de ma tête mais je ne fais aucun commentaire. Pour le moment, j'ai juste envie de trouver le ou les fumiers qui nous ont fait ce coup en traître. D'ailleurs, Rae en vient à dire tout haut ce que je pense tout bas. Je lève la tête vers Maggie, j'ai les larmes aux yeux mais ce sont plus des larmes de colère qu'autre chose.

- Rae a raison, ça sent l'embrouille et on dirait bien que quelqu'un nous a tendu un piège...

Je marque une pause et je déglutis avant de lever les yeux vers Maggie.

- Je ne suis pas parano, loin de là, mais comment se fait il que Bane savait où se trouvaient Mia et Oliver ?

Je n'en rajoute pas plus, mais je ne peux pas m'empêcher de penser dans un coin de ma tête que c'est même fort probable qu'on ait une taupe ici, au sein des outlaws. Je ne parle pas des héros, non, mais plutôt un technicien qui ne se fait remarquer et qui entend tout ce qu'on dit... Les poings serrés, je grogne, j'ai envie de taper sur quelqu'un. Comment je vais faire moi sans Speedy et Arrow ? Comment on va faire à Star City ? Comment je vais faire sans Oliver ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 22:39
Ça n'allait pas être évident. Dans l'ombre de la salle de réunion, Question avait assister au debrief. attirés par les histoires de trahisons comme un papillon par la lumière. ...Prêt à se brûler les ailes. Il y avait toujours quelques choses de rassurants de constater que les individus "sains d'esprit" -aussi appelé crétin dans le langage de la sincérité- étaient quelques fois capable de ne pas passer à coté des ficelles qui régissaient leur vie. Il y avait un complot contre Outlaws. Il le flairait.

- Je ne suis pas parano, loin de là...

-Peut être le faudrait il
, murmura il d'une voix rapeuse.

Question entra dans la lumière,et s'assit en reniflant, posant sur le bureau brillant de la chef un feutre qui avait apparemment récemment trempé dans des liquides bizarres. il vérifia qu'il n'y avait pas de micro sous la chaise, puis toisa nerveusement Felicity avec les orbites vides qui lui servaient d'oeil, examina les autres comme des suspects potentiels et adressa un salut de  tête à ce qui devait être Maggie sawyer...Le numéro de téléphone sur la carte que lui avait donner Constantine. Et la femme que Renée Montoya lui avait affirmée comme digne de confiance. Après, lesbienne dans un milieu tolérant comme un commissariat, il était possible que Renée, trop heureuse d'avoir enfin un soutient, ai donné trop rapidement sa confiance à Maggie, qu'elle devait voir comme une sorte d'exemple. En tout cas, si Sawyer était la cheffe des Outlaws, il espérait qu'elle n'était pas du genre à perdre de terrible minute en conventions sociales. Lui donnant -généreusement- le bénéfice du doute, il se détourna d'elle sans un petit mot de réconfort pour l'enfer que semblait avoir été Progressido, et regarda des feuilles qui avaient été laissée sur le bureau, bilan de la mission.

Pour l'instant, pas assez d'infos pour être utile. Mais il y avait une taupe, un traître, un judas, bref le genre d'individu que Question traquait et voyait partout, et le détective comptait bien le trouver... A cause des liens affectifs négligemment créé -une démonstration chronophage entre Sawyer et Batwoman avait eu lieu plus tôt-, les autres Outlaws allaient omettre de penser à une trahison interne. Naifs. Ou chanceux peut être. Ca devait être bien de croire encore en autrui. Quoi qu'il en soit, Question était prêt à faire le garde fou. Mais ne pas écarter la piste d'un renseignement qui viendraient de plus haut. Raezorsharp l'avait évoqué, il fallait creusé ça. Trouvé qui avait vendu l'info... problème, Sawyer pouvait mentir, et personne ne le saurait. Il faudrait vérifier plus tard. Pour l'instant, réfléchir. Il murmura de sa voix rauque de réflexion, oubliant, celle, civilisée, qu'il utilisait pour les interactions sociales, le non-visage tourné vers Sawyer:

-Plupart des mercenaires venaient de Gotham, non? ...Des politiques ou autre que vous avez dérangés là bas? Ailleurs? Washington? Ou interne... Avez une liste du personnel? Enfin, pour commencer: qui savait pour Progressido? On est sur que c'était les Outlaws visés et pas Queen en particulier?


Il renifla. Pas très impressionnant pour un soi disant détective pour l'instant. Heureusement, il se fichait de l'avis d'autrui depuis longtemps. Queen était nécessaire à Outlaws et à Star City, et s'il n'était pas gentil de brutaliser les Outlaws rescapés, il n'était pas moral de les caresser dans le sens du poil pour avoir l'air gentil.

Réfléchir. Il souleva le bas de son masque de façons répugnante, donnant la sensation qu'il s'enlevait une couche de peau, et avala un sucre qu'il gardait dans sa poche. Question se tourna vers Batwoman en se demandant si elle avait pu s'infliger ses blessures à elle même...Elle avait une tête de menteuse. Enfin, comme les sept milliard d'individu qui peuplaient ce globe. Surtout ce qui avaient une tête de sincère. Arrow et Speedy auraient ils pu commanditer leur propre enlèvement? Et comment être sûr que la blondinette ne cachait pas un micro dans ses lunettes?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 18 Juil - 13:35
« Bon, la paranoïa et les théories du complot, ça suffit. Bane est extérieur à l’équation. Vous avez tous accès aux rapports de mission : lors du dernier débriefing soit pour l’opération de Gotham, personne n’a haussé de sourcil quand lui et Mia ont été attaqué par des forces mercenaires. Je vous rappelle qu’Oliver est connu. C’est Green Arrow. Il a donc des ennemis extérieurs à son rôle de Outlaw. »

Mais ils ont tous pété un câble ou quoi? Il y a un point commun : ce White Mask. Mais ce n’est pas White Mask qui a embauché Bane (enfin, pas en apparence) ni les mercenaires. En fait il semble plutôt jouer à un jeu contre des éléments criminels. Guerre de territoire et d’influence? Possible. Mais je suis sûre et certaine que Bane n’a pas été envoyée par lui. J’aime bien Oliver mais il a une belle feuille de route d’ennemis qui veulent sa peau. En fait la plupart des Outlaws, moi inclus, nous avons des ennemis qui veulent notre tête. Est-ce que ça veut dire qu’ils nous traquent activement et que nous avons une fuite au sein de l’organisation? Pas forcément. Combien de fois est-ce qu’un imprévu se rajoute dans n’importe quelle opération ou situation? Je les regarde d’un air sévère, les incitant à se calmer avec leur petit moment paranoïa.

« Ensuite, la mission de Gotham, c’est moi qui l’ai monté en vitesse et qui l’ai soumis ensuite. En tant qu’officier sur le terrain, j’ai le droit de décréter une mission d’urgence. Et puis Gotham… Le bordel avec Alice, c’était dirigé contre ma femme directement donc ça ne nous concerne que partiellement. Pour ce qui est de l’hôtel de ville, ça par contre c’était clairement dirigé à notre attention par contre. »

Non mais c’est vrai quoi. D’accord, en théorie nous avions aussi assisté à une lutte interne dans l’organisation d’Alice mais encore une fois, c’était quelque chose qui semblait remonter à plus loin que notre arrivée. L’hôtel de ville, je ne comprenais toujours pas pourquoi mais ça, encore une fois, c’était le genre de trucs que malgré toute ma bonne volonté, je ne pouvais pas forcément expliquer. Les machins magiques, ce n’est pas MON rayon. Et je doute que ça le devienne un jour d’ailleurs, je n’ai aucun intérêt pour ce domaine qui fait que le plus petit des sorts, si mal exécuté, peut détruire une ville. J’exagère, c’est volontaire mais je dirais que ce n’est pas de beaucoup. Bon on va essayer de rassurer les troupes avant que ça finisse avec l’un qui pète un plomb et qui se met accuser les autres dans les couloirs de la base. On ne sait jamais.

« Dans cette opération c’est notre commanditaire qui m’a confié la mission. Rien ne m’a été imposé. Encore une fois, la présence d’éléments mercenaires peut être extérieure à nos activités. Il y aura une enquête, soyez en assurés. The Question est une de nos dernières recrues et c’est précisément sa spécialité, s’attaquer à ce genre d’investigation. Et j’ai peut-être une autre personne à mettre sur le coup.

Donc on arrête avec ce besoin irrationnel de voir des complots partout. Là, je veux des solutions constructives parce que visiblement, quelqu’un quelque part s’est payé notre tête. Attention! Tous les éléments devant nous ne forment pas nécessairement un tout. Si ça se trouve, nous avons à faire à plusieurs adversaires voire certaines des pistes nous mènent droit dans un mur. D’ailleurs Rae, où est la fille que j’ai vu sur les caméras et qui vous suivait, Batwoman et toi? »
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 22/02/2016
Messages : 231
DC : Jade, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Gotham City
New Titans
MessagePosté le: Mer 20 Juil - 8:56
Rae demeura silencieuse quelques instants.

Visiblement, elle avait fait fausse route en pensant qu'ils avaient pu être victimes d'un complot en interne...

Visiblement, il y avait ce White Mask et puis d'autres opérateurs, dont Bane & les mercenaires...

Visiblement...

Visiblement, elle était fatiguée et avait mal à la tête et...

... elle observa le détective-miraculeux que Maggie leur avait dégoté. Initialement, elle avait pensé qu'il s'agissait de Constantine pour l'imperméable pourri et l'odeur de tabac froid mélangée à-plein-d'autres-choses-qu'elle-voulait-même-pas-savoir-ce-que-c'était...

... puis détective-clodo ouvrit la bouche et montra son non-visage. Question qu'il s'appelait et il était censé les tirer de la panade avec ses subtiles déductions...

... Rae était dubitative. Elle n'aimait pas les hommes miraculeux. Elle, elle avait failli se faire tuer par la Banshee. Et si on lui demandait ce que c'était que ce liquide rouge qui était en train de se coaguler sur sa gueule, elle n'irait certainement pas prétendre qu'elle s'était mise de la confiture de fraise derrière les oreilles...

... quand Question partit dans une diatribe paranoïaque et encouragea Felicity à l'être encore plus, Rae opina du chef. Finalement, il n'était peut-être pas si mal que ça...

Néanmoins, elle reprit la parole :

"On sait quoi sur White Mask ? Il est à l'origine du meurtre des conseillers municipaux dissidents de Gotham City... Mais là, quelqu'un peut me dire son lien avec Progressido ? Je dois admettre que j'ai du louper une étape..."

Elle se passa la main dans les cheveux et fit la moue :

"Bon et qui nous a fourni les renseignements sur la ville ? J'veux dire, comment fonctionne notre service de renseignements ? C'est des analystes internes ou tu as recours, Maggie, à des freelance ou à des indics ?"

Rae n'en démordait pas ! Quoiqu'il en fut, elle émit néanmoins l'hypothèse suivante :

"Dans le cadre des Gothamites tués par White Mask, une autopsie a-t-elle été réalisée sur les... euh... restes qu'on a pu collecter ? Peut-être qu'il y a un truc à creuser par là, non ?"

A son souvenir, il n'y avait pas forcément grand chose à autopsier, mais bon... Elle n'était pas experte médico-légale non plus, il y avait peut-être une petite chance que les débris puissent passer à table !

Enfin, s'agissant de la question sur la fille de la vidéo, elle répondit à Maggie :

"Mayflower. Ta femme pourra t'en dire un peu plus mais visiblement elle lui a prêté main-forte tant pour maîtriser le chef en second que pour l'emmener au Big Boss sans heurts. Et je peux témoigner qu'elle a servi d'éclaireuse pour capturer le VIP"

Elle conclut :

"Elle a, néanmoins, pris la poudre d'escampette sans qu'on n'ait eu le temps de réagir. Batwoman était blessée et moi encore sonnée par le cri de la Banshee... Désolée, Boss..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 22:32
Question remit son masque en silence, ayant échapper à ses foutues crise d'hypoglycémie, écoutant Sawyer d'une expression suspicieuse discernable même sous le masque. Ne pas paniquer sur des problèmes en interne, pas de paranoia...le genre de discours qu'on entendait quand les bateaux coulait. S'il trouvait cons les gens qu'étaient pas parano, il trouvait suspect ceux qui incitaient les autres à ne pas l'être; Question garda néanmoins le silence. La petite graine de méfiance en interne nécessaire  semblait avoir été plantée dans tous les esprits, en dépit des discours rassurant de Sawyer. Néanmoins, sans information supplémentaire, il ne servait à rien de se montrer du doigts, et elle proposait un angle de vue qui permettait d'avancer dans la réflexion:

-Voudriez repenser la situation en imaginant que Bane et White Mask n'était pas connecté?

Lui, l'était plutôt du genre à aimer voir des trucs se connecter mais après...Pourquoi pas? la situation semblait suffisamment incompréhensible que pour ne pas pas l'aborder de façons traditionel.  Il posa son index sur son menton et écouta les questions de Razorsharp. L'a connaissait du vaisseaux alien elle, l’appréciait même -non?-, mais il était hors de question qu'il perde la moindre précieuse seconde pour le faire savoir.

-En gros trois problèmes: Pourquoi Bane? Pourquoi Mayflower? Pourquoi White Mask? Qu'il faudrait aborder chacun séparément? Se les répartir?  Suis déconnecter pour les deux premiers, mais Constantine m'avait déjà parlé du troisième. Cru comprendre qu'il vous avait envoyé des codes pour vous aider sur Progressido?
Demanda t'il  de sa voix rauque en se tournant vers Felicity, s'en donner la moindre explication sur comment lui savait ça. Impossible de remonter à la source, histoire de ne pas commencer à chercher en partant de zéro? Peux trouver White Mask, mais tout ce qu'on sait, c'est qu'il a des connections bizarres avec Gotham, un réseaux dans la upper class et des compétences comme hacker. Vais aller à Gotham voir si je peux trouver plus d'info.

Question avait dit cela avec une nervosité égale, mais s'il s'était accaparer White Mask, qui était celui qui était le plus de son rayon, il n'en menait pas large. Et le détective détestait ça. Cet homme -ou cet femme- était un point d'intérrogation total.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 17:50
....52 Apple Street, Gotham City, East End...

Jill avait reçu un renseignement d'un indic à elle disant que Sofia Carmine et son gang serait présent à cette adresse et évidemment, elle s'y précipita pour vérifier cette information. Une fois devant l'endroit, elle observa attentivement les alentours et effectivement, il y avait des mouvements suspects dans la zone. Mais elle ne bougea pas pour autant, au contraire elle alluma la radio tout en surveillant les environs. A la radio, on entendait la journaliste qui parlait d'un incident à Metropolis dans laquelle Supergirl serait intervenue et selon le journaliste de façon violente envers le criminelle qui avait pris en otages tout un immeuble.

"Put*** ! Ces pseudo-journalistes qui défendent les criminelles plutôt que l'héroïne qui vient sauver tout le monde ! Et si elle n'était pas intervenue, qu'auraient-ils dit ? Des put**** de cafards ces gens-là !"

Jill se tourna devant les portes d'entrée et vit quelque chose d'intéressant. elle se décida de sortir de la voiture et elle se dirigea directement dans l'immeuble. Elle y entra avec fracas et commença à tirer autour d'elle, un criminel s'effondra, puis 2....3...4...5...6...7...8... C'était un vrai carnage, Crimson Avenger ne faisait pas dans le détail. Après avoir "nettoyer" les couloirs du bâtiment des criminels qui le composaient, elle se dirigea vers la pièce principale mais il n'y avait personne, elle entendit une voiture qui partait en trombe dehors. Jill se dirigea vers la fenêtre pour voir une voiture noire passait devant elle à toute vitesse, elle sortit ses 2 colts, pointa vers la voiture et tira mais ne toucha pas Sofia Carmine.

"Damn it !!! La prochaine fois je t'aurais Sofia et tu paiera pour la mort de ma fille !"

Soudain, son portable sonna, elle rangea ses armes, sortit son téléphone et vit qu'elle avait reçu un texto d'une personne qui était importante pour elle car elle l'avait sortit de Blackgate quand elle y était incarcéré. Elle lui devait tout et peu de personne ne savait cela, elle avait réussit à convaincre Wildcat de ne pas porter plainte contre elle après l'incident...même si elle ne lui fallut pas beaucoup d'effort pour le convaincre mais quand même ça compte ! Elle avait arrangé tout cela et Jill se sentait redevable envers elle et apparemment, elle avait besoin de moi. Elle lut le sms qui parlait de Green Arrow et de Speedy qui auraient disparu et aussi que la dernière mission qu'elle a organisé, n'a pas été un total succès et que du coup, elle avait besoin de nouveaux membre.

"Tout ce que tu veux Maggie ! tout ce que tu veux !"

Elle rangea son téléphone portable et repartit dans sa voiture en direction de l'adresse que Maggie Sawyer que venait de lui donner.

....Quelques heures plus tard, en plein milieu du désert...

Jill se trouva devant un bunker, elle n'avait pas trouvé le bunker du 1er coup, elle relit le texto que Maggie lui avait envoyé et finalement elle trouva ce fameux bunker secret. Jill le jaugea puis se dirigea vers le bunker en question. Et après quelques recherches, elle trouva le bon endroit. Et à l'intérieur, il y avait déjà du monde qui apparemment discutait de la dernière mission et de la réponse à donner à cette dernière mission. Elle entra doucement pour ne pas trop déranger mais peine perdu, on l'avait déjà remarqué. Jill leva la main en signe de salut.

"Bonjour à tous ! Certains d'entre vous me connaissent ou me connaissent de réputation et d'autres non, je me présente....Jill Carlyle a.k.a Crimson Avenger ! Enchanté de vous connaitre !"

Elle fit le tour de la pièce pour serrer les mains des personnes présente de la salle et une fois arrivée devant Maggie Sawyer, elle serra sa main puis elle dit :

"Maggie, comme tu l'a demandé, je suis venue. D'ailleurs, pas facile à trouver cet endroit, bien joué ! On risque pas qu'un criminel le trouve,bonne décision de le mettre ici. Tu aurais apparemment besoin de mes services, dis-moi ce que je dois faire je l'accomplirais, après tout, je te dois ma vie actuelle"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 17:48
Je suis dans un état d'énervement prononcé, chose qui m'arrive que très rarement et qui n'est pas un trait de caractère flatteur. Les bras croisés sur la poitrine, j'essaye tant bien que mal de garder mon calme et de ne pas envoyer tout valser aux quatre coins de la pièce. J'essaye de me focaliser sur la voix de Maggie et de ne pas apporter trop d'attention au type masqué et chapotté qui semble me fixer même si on voit pas son visage. D'ailleurs, j'ai la désagréable sensation qu'il me soupçonne de quelque chose. Je fronce les sourcils et je lui jette un regard suspicieux. Celui-là, si il continue comme ça, je ne répond plus de rien. Sans attendre, j'attrape ma tablette et mes doigts se mettent à tapoter rapidement sur l'écran.

- Il doit sûrement y avoir un moyen...

Ces mots sont plus pour moi que pour la pièce. Mais franchement, je commence à me demander ce que je m'attend à trouver. D'ailleurs, est ce que je vais finir par trouver quelque chose ? Moi Felicity, la pro de l'informatique, la hackeuse à qui rien ne résiste, je crois que ce coup-ci j'ai vraiment trouvé quelqu'un de plus fort que moi. Je remonte mes lunettes sur mon nez, je ne prête même plus attention à l'entourage et si Question veut continuer à me soupçonner, autant lui donner une bonne raison. Je ne relève même pas la tête de mon écran quand une nouvelle personne arrive dans la salle. J'entend qu'elle s'adresse à Maggie mais c'est tout, je n'entend rien de ce qui est dit et à vrai dire je m'en moque pour le moment. La seule chose qui me préoccupe à l'heure actuelle, c'est de trouver une trace, ne serait ce minime, de Mia et Oliver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 19:55
« Bon. Là en ce moment la plupart d’entre vous sont soit encore sur l’adrénaline et le choc, soit pas tout à fait au fait de ce qui s’est passé. Crimson, Question, je suis contente que vous soyez là. J’ai du boulot pour vous et je m’attends à ce que ce soit fait avec le sérieux le plus sérieux dont vous disposez. Rae, Felicity, congé forcé d’une semaine. Felicity, tu te REPOSES. On retrouvera Olie et Mia. »

C’est bien ce que je craignais. Tout le monde y va de ses spéculations paranoïaques ou personnelles, tout le monde veut jeter le blâme sur tout le monde… Non mais je vais vous les calmer moi, sans blague! Et c’est pas que je ne les aime pas mais il faut que je m’occupe de ma femme moi, elle est blessée et Jamie, évidemment, a décidé de me planter là pour aller voir Kate. Et ils n’ont pas l’air de le réaliser mais c’est le bordel à Progressido là, ramener l’ordre ce n’est pas forcément facile… Oui ils sont encore désorganisés et tout mais bon, Washington va râler s’il y a trop de morts ou de blessés. La presse m’emmerde plus souvent qu’autrement. Toujours à dire « vous auriez pu », « vous auriez dû »… Prenez ma place bande de connards et on en reparlera, c’est moi qui vous le dit! Je vous jure que des fois, ils me donnent des envies de meurtre!

Je regarde chaque Outlaw présent avec mon air de « t’as intérêt à obéir ou je te botterai le cul jusqu’au manoir pour t’enseigner la discipline » avant de congédier cette assemblée. On me dira, pourquoi avoir fait venir Crimson et Question si c’est pour les faire partir tout de suite? Pour trois raisons qui leur ont été tacitement mentionnées : un, pour que les autres Outlaws puissent voir leurs nouveaux collègues. Deux, pour que le personnel civil Outlaws n’aillent pas s’imaginer que nous sommes diminués ou affaiblis. On perd deux Outlaws et deux Outlaws viennent remplacer. Ça rassure les troupes et préserve le moral. Trois, je compte leur donner une mission toute spéciale chacun et je veux qu’ils aient accès à tout ce qui est terrain et scène de crime. Difficile à faire depuis Newark, on s’entend là-dessus. Je veux retrouver Olie et Mia et je veux une vengeance.


« Question, la scène de crime est à toi. Tu vas aller enquêter du côté de Gotham, je veux une piste pour retrouver Olie et Mia. Crimson, je veux que tu attaques l’angle Bane. S’il n’est pas avec White Mask comme je le suppose, je veux savoir qui l’envoie. Et si vos enquêtes se chevauchent… On avisera. Au fait, je suis contente que tu te sois déplacée et si tu crois que ça c’est secret, tu n’as encore rien vu. »

Sur la tablette de chacun des Outlaws, de nouveaux ordres de mission sont téléchargés. Pas de repos pour les braves, le crime ne dort manifestement jamais, ce salaud. Shakespeare disait dans une de ses pièces : outragez-nous, ne nous vengerons nous pas? Ma vengeance sera terrible. Je me fous de savoir qui l’a fait et pourquoi. Personne ne touche à mes Outlaws. Quelqu’un a merdé et pas qu’un peu. Je ne sais pas encore qui mais quand je mettrai la main dessus, incompétence ou trahison, je vais lui faire comprendre ce que veut dire « brutalité policière ». Je regarde la salle se vider en espérant que Rae et Felicity vont bien s’en remettre. Moi… Je vais aller voir Kate mais ce sera pour le boulot, malheureusement, pas pour le plaisir. On va les retrouver. Et nous allons tirer cette affaire au clair. Car nous sommes les Outlaws. L’échec n’est pas dans notre vocabulaire…

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Outlaws] Outragez nous, ne nous vengerons nous pas? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mini-intrigue] Nous sommes ce que nous choisissons d'être.
» Nous irons tous à Valparaiso
» Nous les dieux de Bernard Werber
» Nous Deux
» Nous sommes des papillons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-