"Il ne peut y avoir d'espoir de fuite en ce lieu, Artistes de l'Evasion." [Batman]

Inscription : 29/06/2014
Messages : 9785
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 10 Aoû 2016 - 21:57
L'Univers est vaste, empli de civilisations et d'individualités exceptionnelles.
Pour beaucoup d'entre eux, l'espace est un endroit merveilleux, plein d'opportunités, de merveilles et de cadeaux offerts aux plus courageux.
Hélas, pour d'autres, encore plus nombreux, qui ont parcouru son immensité, ont rencontré ses milliers de races, ont fait l'expérience des voyages et des épreuves, l'espace n'est que maladies et dangers, entourés de ténèbres et de silence.

Si différentes forces tentent de maintenir l'ordre dans l'Univers, d'encore plus nombreuses organisations font leur possible pour y imposer le chaos, l'anarchie et tout simplement la loi du plus fort. Avides de pouvoir, d'argent et de contrôle, elles enrôlent les pires raclures de la galaxie, les hors-la-loi les plus brutaux, les monstres issus de très nombreux cauchemars.

Cependant, si ces troupes sévissent dans l'Univers, ceux qui s'opposent à eux parviennent parfois à les vaincre, à les arrêter - et à les appréhender.
Alors, et seulement alors, se pose la question qui compte - que faire d'eux ?
Où les placer, où les empêcher de nuire, où les châtier, où les bloquer... où les emprisonner.

La réponse est simple et terrible à la fois.
Takron Galtos.


Takron Galtos, la planète-prison. Takron Galtos, le monde sans espoir. Takron Galtos, où l'on ne s'échappe que les pieds devant. Takron Galtos, que d'aucuns compareraient aux cauchemars des gardiens d'Azkaban, dans une structure imaginée par les architectes les plus terribles d'Apokolips, avec dans l'esprit la cruauté et le vice des extrémistes religieux.
Takron Galtos - un enfer véritable, dont on ne peut fuir.

Takron Galtos, dont le Batman vient de reconnaître au plafond au-dessus de lui les structures carcérales caractéristiques.


A bien des égards, le Batman est le pinacle de l'évolution humaine : il est le plus fort, le plus agile, le plus combatif, le plus expérimenté, le plus extrême des combattants de sa race. Craint sur Terre, connu dans la galaxie pour sa participation à la Justice League aux nombreux échecs de ceux qui ont tenté de contrôler son monde, il a déjà visité Takron Galtos et s'étonne, logiquement, de découvrir devant lui une étrange architecture terrienne ; qui n'était pas là lors de son dernier passage, pour y laisser quelques adversaires de son groupe, et surtout qui n'a aucun sens ici.

Cependant, le Chevalier Noir doit certainement écarter ce type de réflexion, pour se concentrer sur la seule et véritable interrogation qui compte pour l'instant.
Que fait-il ici ?

Ses derniers souvenirs sont basés à Gotham City, lors d'une ronde habituelle ; il a certes laissé la cité à Dick, mais il tient encore à quelques passages fugaces, pour se replonger dans l'ambiance qui l'a forgée. La ville semblait pacifiée ce soir-là, avec peu d'actes illégaux, pas d'intervention de super-vilain, une soirée étonnamment calme mais pas désagréable... et plus rien.
Il n'a aucune idée de la façon dont il a été appréhendé. Il n'a aucune idée de la façon dont il a été amené ici. Il n'a aucune idée de qui en est responsable. Il n'a aucune idée du temps qui a passé, et si ses camarades - de sa ville ou de la Justice League - sont déjà informés de son absence.

S'il avance sur l'étrange pont qui relie différentes structures architecturales locales, le Batman peut alors sentir une secousse, qui affecte la structure même du pont ; il est alors affecté d'une forte douleur dans les jambes, qui le pousse à s'écrouler sur le sol. Son crâne s'écrase, ses dents mordent ses joues, son nez souffre, et son regard se pose sur... quelqu'un.
Quelqu'un qui vient de le faire chuter, et de le surprendre.

"Pas si vite, Prisonnier 27.1939. Où crois-tu aller comme ça ?"

Le Batman découvre son bourreau, qui s'avère être une bourreau ; à l'allure étrange, surprenante, mais non moins dangereuse.


La jeune femme le vise avec son arme, puis lui fait signe de se relever. Toujours en joue, le Batman découvre alors quelques formes humanoïdes derrière la "gardienne", qui se relèvent être... des humains ?! Emprisonnés ici ?
Ca n'a aucun sens ; en vérité, il semble que peu de choses en aient encore, ici.

"Tu ne peux circuler dans cette zone avant ce soir. Tu devrais le savoir, quand même... on te l'a rappelé à de nombreuses reprises, quand tu es arrivé. Au bout de neuf mois, ça devrait être rentré !"

La portée et le sens des mots prononcés par la gardienne mettront peut-être quelques instants à intégrer l'esprit du Batman.
Cependant, quand cela arrivera, il froncera sûrement les sourcils - et comprendra qu'ici, à Takron Galtos, ses soucis semblent bien plus importants, et ne font que commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Aoû 2016 - 16:15
L'état de choc...
Caucasiens, Asiatiques, Noirs, toutes sortes de physionomies qui n'existaient sous ces déclinaisons qu'en un seul lieu : toute la Terre. Le Batman peinait à reconnaître en ce lieu la Takron-Galtos, planète carcérale créée par Amanda Waller à la barbe de la Justice League, puis réaménagée pour cadrer avec les lois des Hommes et la transparence dont eux seuls ont le secret. Et justement, au secret il y était. Prisonnier, détenu, soumis. Bien des qualificatifs qui ne collaient pas à la peau de l'homme chauve-souris, ou jamais longtemps. Il vivait pour braver l'exploit et le mystère, pour venger la mort de ses parents par une paire de poings justiciers et un esprit aiguisé qui venaient à bout de tous les discours, de tous les pièges de tous les verrous. Et pourtant, il se trouvait confronté à cette situation carcérale, supposément dans la terrible planète-prison qui défierait les siècles. Les connaissances du Batman concernant le futur étaient limitées, aussi n'avait-il que peu d'information sur le devenir de cet endroit. Le futur devait arriver, sinon il n'était pas le futur. C'était le présent qu'il fallait réparer, mais bon sang qu'avait-il été faire dans cette galère ?


Choc...
Peut-être avait-il oublié. Ou on le manipulait. Ou alors il s'était laissé manipuler, il s'était laissé croire à lui-même être tombé dans le piège. Le temps et l'espace regorgeaient d'exemples d'experts du mentalisme et de l'interrogation, bien au-delà même de l'entraînement à la résilience psychique enseignée naguère par le biais du ninjutsu. Il se frottait le crâne, les yeux, le visage à la recherche d'un point, d'un mot, d'un indice, d'une image qui le guiderait sur la voie. Et en même temps, peut-être le Batman qui l'avait envoyé là savait-il qu'il ne devait pas se souvenir pour le moment. Ou bien personne ne l'avait envoyé, pas son lui du passé, pas un plan de maître, mais simplement la duplicité d'un adversaire, la force d'une machine autoritaire que son astuce ne lui avait permis de surmonter, un stress mental et physique qui aurait pour conséquence l'amnésie partielle et sa présence dans ce lieu carcéral digne des plus grands cauchemars de la science-fiction. A chaque clignement d'yeux, dans la relative obscurité de ses paupières, il s'imaginait pénétrer et traverser les couloirs et les cellules de son champ de vision, tentant par cet exercice mental d'y relever tout indice connu ou nouveau, d'un souvenir, d'un réseau constituant la toile de la vérité.


Ok...
"Je mets... Mes pieds... Où je veux."

Il lève le visage effrontément vers la figure d'autorité inconnue qui le tient en joue. Et réalise qu'il est à terre. Y est-il depuis tout ce temps, ou l'a-t-elle fait tomber par son arrivée, par une prise déstabilisante, par le simple effet de surprise ? Il ne parvient pas à évaluer son propre état de fatigue et de santé. Il sait qu'il veut sortir de là, mais pas à n'importe quel prix. Là où il y a un obstacle, où il y a du danger, de la souffrance, il y a une mission. Toute mission requiert du temps, de l'information et l'objectif vers lequel faire tendre un plan.

"Tandy, c'est ça ? Vous vous appelez Tandy ?"

Il avait dit le nom au hasard, il avait les yeux crotteux et les paupières tombantes, de la sueur salant son regard, mais il avait besoin d'apprécier les réactions, les expression, les actions de la jeune femme. Il lui fallait quelque chose, un fil, auquel se raccrocher pour démêler cette histoire et en sécuriser l'objectif. Il devait déployer ses sens, tendre ses propres filets pour faire ses propres trouvailles et fabriquer sa sortie.

Clé...
"Neuf mois ? C'est passé tellement vite, hein ? Eh, après tout... ce temps... passé ensemble ; qu'est-ce que vous regrettez le plus ? Moi, c'est de ne pas voir votre sale face. La vie... sans votre... visage de c*^^€"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9785
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 30 Aoû 2016 - 16:13
La gardienne ne réagit pas, au premier abord, aux provocations de Batman. Son visage reste calme, figé, comme si elle n'avait pas entendu - comme si elle ne s'intéressait pas à ce qu'il pouvait dire.
Et puis, au fil des secondes, une expression commence à naître, ses lèvres remuent, et une sorte de sourire tendre apparaît, là où précédemment il n'y avait qu'un masque de dureté et de détermination.

"Hum."

La gardienne lève une de ses mains, et remet une mèche de cheveux à leur place.

"Tu es définitivement un petit marrant, 27.1939. Ce n'est pas la première fois que tu me l'as fait, celle-là, mais elle me fait toujours rire."

Sa voix est douce, presque sympathique. Elle le fixe avec un regard dénué d'animosité, à nouveau presque amical.

"Mais le règlement ne rit pas, lui - et je ne vis que pour servir le règlement."

Ses derniers mots sont à nouveau devenus durs et froids comme une lame affûtée, et elle ne laisse pas à Bruce le temps de réagir : elle appuie sur la gâchette de son arme, deux projectiles s'en échappant pour pénétrer dans le torse du Chevalier Noir. Ce dernier s'enfonce alors à nouveau dans les ténèbres, notant au passage qu'il ne ressent pas de douleur... uniquement un besoin puissant et profond de dormir.

**
*
**

"M'sieur ?"

Il entend sa voix en premier - avant de sentir une main sur son visage.

"M'sieur ?"

Les doigts, fin et souples, glissent d'abord sur sa peau laissée à nue, avant de remonter lentement vers ses lèvres, son nez. Ils s'approchent du masque lui-même.

"M'sieur ? Vous êtes réveillé ?"

Les doigts s'arrêtent quand il rouvre les yeux. Ils reculent devant la surprise, et Batman peut alors découvrir leur propriétaire - une silhouette étonnante dans un tel lieu de cauchemar.


Une petite fille - entre six et neuf ans, pas plus. Vêtu d'un t-shirt noir, d'un pantalon sombre, et à l'allure humaine. On ne peut jurer de rien dans l'Espace, mais il est clair qu'elle ne semble pas être à sa place sur Takron Galtos.

"Ah... bonjour, M'sieur. J'suis Lay, et j'attendais qu'vous vous réveilliez. Enfin, il attendait aussi."

L'enfant sourit, et se détourne du Chevalier Noir. Ce dernier peut alors découvrir qu'il se trouve dans un espace minuscule, environ cinq mètres carrés, avec uniquement une paillasse collée au mur sur lequel il est étendu, des murs de métal verdâtre sans aucune ouverture - hormis une trappe rectangulaire, et un minuscule conduit d'aération.
Une cellule ; pas besoin d'un cerveau aussi extraordinaire que le sien pour comprendre où il se trouve.
Par contre, il est étonnant qu'elles accueillent également des enfants...

"Faut rien dire, hein... les machines ne m'voient pas, mais elles vous entendent... alors faites comme si j'étais pas là..."

La petite fille récupère une tige rétractable qu'elle agrandit, lui fait un petit clin d'oeil, avant se mettre sur la pointe des pieds - et de réussir à toucher, avec l'extrémité de la tige, le bas de la grille d'aération. Un coup, puis un deuxième ; un temps d'attente, puis deux coups rapides.
Elle redescend ensuite, et range la baguette alors qu'un étrange bruit se fait entendre dans le conduit.
Quelques instants après, leur origine apparaît soudain... et surprend certainement Batman.


Mister Miracle parvient à s'échapper d'un conduit dans lequel, selon les lois de la physique, il n'aurait normalement jamais pu rentrer. Il réalise une petite cabriole, avant d'activer ses Aéro-Disques pour flotter au-dessus du sol et des deux autres occupants de la petite cellule.
Son masque sensible reproduit son sourire sincère, et ses yeux se posent sur Batman et Lay alors qu'il s'adresse à eux d'une voix joviale et sympathique.

"Bien... nous y sommes enfin ! Tu nous as causé des soucis, Batman, à provoquer autant les gardiens de Takron Galtos. Je devais te récupérer, ou au moins te contacter bien plus tôt, mais ton petit numéro t'a coûté deux doses de sommeil et un aller direct pour une des cellules d'isolement de la tour principale. Heureusement que la petite Lay s'y connaît par ici, et qu'elle a pu m'indiquer le chemin..."

Le Néo-Dieu s'arrête quand il découvre une expression d'incompréhension sur le visage de Batman. Il aperçoit alors Lay en train de lui faire un petit signe, pour l'exhorter à faire... quelque chose ?

"Ah."

Il sourit en comprenant sa méprise.

"Pardon, je vais trop vite."

Il s'accroupit pour s'approcher de ses deux interlocuteurs, et montre du pouce l'étrange dispositif présent sur son épaule.

"Ce n'est pas la Boîte-Mère, mais un mécanisme suffisamment puissant pour empêcher le système de sécurité de nous détecter. Nous avons quelques minutes devant nous avant qu'ils comprennent la supercherie - mais nous serons déjà loin."

Scott Free adresse un petit clin d'oeil à Lay, avant de tourner toute son attention sur Batman. Son visage devient alors plus sombre, plus déterminé.

"Batman, tu as certainement beaucoup de questions à poser, et j'ai quelques réponses... qui devront hélas attendre plus tard.
Je peux cependant te donner d'ores et déjà quelques éléments : tu n'es plus sur Terre, comme tu as dû t'en douter, mais sur Takron Galtos, un monde-prison formé par les esprits les plus vicieux de l'Humanité, et récupéré ensuite par les organisations cosmiques pour en faire une accumulation de cellules ; ce que le cerveau humain a conçu pour contrôler ses congénères a été validé par les autres espèces vu votre degré de nuisance.
Tu as été enlevé lors de ce qui est désormais appelé l'événement Néo-Dieu de Gotham City, il y a de cela une semaine - et non pas neuf mois, comme la gardienne a voulu te le faire croire. Je n'ai encore aucune idée de l'identité de la créature qui a fait le choix de t'enlever, mais je sais qu'elle a utilisé une technologie et des techniques relevant de la technologie des Néo-Dieux.
Depuis ta disparition, j'ai enquêté sur place et j'ai suivi ta trace. Ton majordome est d'ailleurs quelqu'un de très sympathique, aux réussites culinaires extraordinaires... même s'il paraît que tu n'y goûtes que trop peu selon lui.
Bref - je suis venu te sortir de là, même si la technologie des Néo-Dieux ne s'applique pas ici. La Boîte-Mère est en pause, je ne peux nous téléporter ailleurs, et nous allons donc devoir nous frayer un chemin seuls hors d'ici."


Mister Miracle tend sa main pour aider Batman à monter et à atteindre la canalisation. Ses doigts tiennent également un petit flacon rempli de liquide rougeâtre.

"Bois : cela assouplira ton corps temporairement, tu pourras donc t'échapper par là.
Es-tu prêt, Batman ? Un monde-prison, des gardiens assoiffés de violence, un ennemi cosmique inconnu derrière tout ça - ah, franchement, si ce n'était pas toi, je pourrais croire qu'on me fait un cadeau surprise !"


Il sourit et rit légèrement, en attendant la réaction du Chevalier Noir. Il espère seulement que ce dernier ne sera pas trop long, le dispositif de protection ne durera pas longtemps, et il n'a pas envie d'avoir les gardiens à leurs basques ; enfin, pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

"Il ne peut y avoir d'espoir de fuite en ce lieu, Artistes de l'Evasion." [Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit fourgon Märklin Ho ( quel âge peut-il avoir ? )
» [Q] peut on avoir WP8 HTC HD2 ?
» [SOFT] MANILA TV PLAYER : Avoir un onglet TV dans Sense [Gratuit]
» Peut-on avoir une montre mécanique vraiment bien pour 500 euros maxi ? si oui : avez-vous des exemples ?
» [Avoir internet sur Xbox 360 depuis le hd2]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes-