L'évasion meurtrière [Doomsday]

Invité

MessagePosté le: Sam 13 Aoû 2016 - 22:06
La vie est souvent imprévisible, personne ne peut prévoir ce qui se passera dans les heures qui suivent, les minutes, les secondes. Mais alors qui peut se préparer à l'apocalypse qui plane au-dessus de ces êtres insignifiants ? Personne ne le peut et il se fera un grand plaisir de tous les écraser sous son talons, ou dans le plus heureux des hasards les soumettre à sa dictature en tant qu'esclaves. N'est-ce pas là un traitement favorable de sa part ? Lui qui n'hésite pas à tuer pour sa survit même si dans certains cas il préfère s'amuser avec ses proies. Il n'y a pas plus grande gloire que de se sentir tout-puissant, de porter certains secteurs de la galaxie à bout de bras avec le pouvoir de les faire disparaitre. La terre est devenue sa prochaine cible et rien ne pourra l’empêcher d'atteindre son objectif ultime, quitte à ce que ça prenne un peu plus de temps que prévu. Tôt ou tard il marchera sur la planète bleue et personne n'osera bouger le petit doigt aux risques d'en subir des tragiques conséquences. Aucune pitié ne sera de mise, seul la conquête d'une nouvelle planète sera l'issue finale de la guerre. Et puis quoi de mieux que d'aller là-haut pour confronter tout ces foutus justiciers se prenant pour des héros ? Se donner une contenance dépassée en sauvant des vies est tout simplement misérable, pathétique. On gagne une guerre dans le sang et non dans les larmes de joie. L'heure approche, Mongul est de retour après une longue disparition suite à un affrontement avec ce lâche de Sinestro. Protester son autorité relève de l'inconscience. Et pourtant il a réussit à l'enfermer dans cette batterie centrale.

"SINESTRO !!!"

Le seul nom qui sortit de sa bouche alors qu'il déambulait sur la planète Korugar. Où était-il ? Personne ne se présentait à lui, le tyran fugitif. Du moins jusqu'au moment où un point jaune apparut dans le ciel obscur pour en diriger vers lui. S'immobilisant, Mongul leva les yeux vers le ciel, fixant l'homme qui se présentait comme un des soldats de Sinestro à en juger par le costume qu'il portait. De ses 2m33, le tyran se mit à sourire d'une façon bien plus sadique qu'a l'accoutumée, laissant un long silence venir semer le trouble dans l'esprit du membre du Corps qui resta figé pendant une long moment, les paroles ne voulant pas sortir devant ce retour plus qu'inattendu. Le mystère reste entier concernant sa libération, même lui ne savait pas à qui ou quoi il devait ça et à vrai dire il s'en foutait royalement, cela lui importait peu.

"C'est impossible. Comment ?"

Une question inutile qui pourtant fit réagir intérieurement le tyran qui se mit à réfléchir à diverses possibilités avant de prendre la parole d'une voix grave et démoniaque des tréfonds de l'enfer.

"Tu devrais plutôt t'inquiéter de quelle façon je risque de vous exterminer jusqu'au dernier pour cet affront plus que déshonorable."

Le membre du Corps n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Mongul le frappa violemment au visage, quelques dents volèrent au passage pour venir s'étaler sur le sol suivi par une giclée de sang assez importante. Et ça ne fait que commencer. Le Lantern tenta une riposte en créant une météorite jaune pour l'envoyer directement sur le Tyran qui la fit exploser d'un coup de poing. Un véritable feu d'artifice, il ne manquait plus qu'un peu de sang. C'est donc d'une façon immédiate qu'il attrapa le visage du Lantern pour venir l'éclater contre le sol, laissant un début de cratère se former. Le pied sur le visage de ce dernier, Mongul prit la parole d'une manière plus explicite.

"Tu ne mourras pas en vain, tu vas avoir l'honneur de transmettre un message à ton chef. Prêt ?"

Sans attendre une seule réponse, un seul geste ou même un seul bruit, Mongul éclata le visage du Lantern suite à divers coups de pied avec suffisamment de force pour la réduire en bouillit. Dommage, il aurait été tellement mieux dans le rôle d'un esclave, mais il a très mal prit son emprisonnement, très très mal prit. Le message est en cours d'envoi, bientôt Sinestro comprendra l'étendue de son erreur qui risque de lui couter chère. En attendant, Mongul prit l'anneau du Lantern mort pour le mettre à son doigt et sortir de cette planète de malheur. Quelques secondes suffirent avant qu'il n’atterrisse au beau milieu de l'espace. Cet endroit faisait partie intégrante du passé du Tyran qui a longuement traversé cette étendue infinie, laissant derrière lui de nombreux fragments de sa terrible réputation. Des morts, des esclaves, des conquêtes, il s'en est passé des choses qui le rendrait presque nostalgique. Mais pas le temps de se ressasser le passé, quelque chose se dirigeait vers lui et ce n'était pas un Lantern. Dirigeant son regard vers la source du bruit, Mongul détecta un vaisseau de guerre en approche. Bien, enfin un peu de divertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2016 - 13:43

Tel un astre pesant, l'amas de xénométal et de plastacier qu'était le vaisseau de guerre "K'aru Kala" filait à travers le cosmos et ses étoiles en messager invisible de la mort ... Un vaisseau de guerre parmi tant d'autres, quelle menace pouvait-il représenter de plus que ses compatriotes krolotéens ? Engin de mort qui ne brillait pas par son équipage de plus d'un millier d'individu réuni par sa haine de la planète bleu qui les a chassé comme des malpropres, ni par son armement suffisant pour raser une petite lune et encore moins par la catégorie du vaisseau qui tenait plus de la corvette de grosse catégorie. Et pourtant, ce vaisseau filait en direction de la Terre avec la volonté de l'effacer de la galaxie. Mais qu'est-ce qui pouvait lui donner l'assurance d'un tel acte là où l'univers entier : s'était cassé les dents dessus ?

Installé devant une représentation holographique du chemin qui mènerait vers le monde que protégeait le Green Lantern Hal Jordan, le capitaine du vaisseau de guerre exprimait un sourire des plus satisfait sur son visage couleur olive a l'idée qu'il allait réduire ce monde en bouillie cosmique et que par cela : son peuple gagnerait le respect de toutes les races de l'univers, qu'il serait connu comme celui qui a détruit le monde qu'aucun n'a réussi à vaincre... Inspirant sa fierté, il la relâcha en une expression d'autosatisfaction alors qu'un de ses lieutenants vint à lui en portant une plaque de donné auquel : il n'accorda aucune attention avant de demander.

"Quel est votre rapport ? Avez vous fini d'estimer les dégâts que la "bête" pourrait produire ? La cage antigravité est-elle réparé ?"


Le Krolotéen ravala sa salive et laissa alors apparaitre des donnés sous forme de schéma et autre information écrite dans leurs langues.

"En ce qui concerne la bête : nous avons analyser sa densité et sa force... Les résultats sont terrifiants ! Ce chose est plus dense que le Kryptonien qui vit sur Terre et on estime qu'il est plus fort que lui malgré qu'il ne semble pas montrer de capacité hormis sa terrible puissance : une chance pour nous que notre vaisseau possédait une cage antigravité qui nous permettait de contenir tout matériel instable. Enfermé dans celle-ci, le monstre ne peut pas user de sa force : il ne peut s'accrocher a rien et se contente de flotter au milieu de la cage. "

Un nouveau sourire vint alors apparaitre sur le visage du capitaine qui se félicitait d'avoir repêché cette chose dans l'espace après avoir soigneusement éviter Apokolipse... Son nom restera dans les annales. Mais ce sourire s'éteignit lorsque l'une des personnes responsables du radar vint lui envoyer un message inquiétant : une source d'énergie avait été détecté non loin du vaisseau et sa signature correspondait à celle... D'un lantern.

***********************************

Au coeur du vaisseau, dans une bulle renommé cage en l'honneur de son occupant : se tenait une créature qui s'était positionné en position de nouveau né : en serrant ses bras autour de ses genoux qu'il avait alors replié contre son torse... Silencieux et les yeux fermés, Il attendait.


Pouce levé Krolotéen : http://img05.deviantart.net/8de5/i/2012/125/2/2/young_justice__kroloteans_by_jerome_k_moore-d4ynzvu.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 15 Aoû 2016 - 19:55
Le paradis n'est rien d'autre qu'un mensonge inventé par l'imagination de l'homme qui espère encore pouvoir aspirer à un semblant de paix, mais tout ceci est faux. Cette sensation pathétique que peuvent ressentir l’espèce humaine l'écœure au plus haut point, lui donne cette fâcheuse envie de détruire tout ceux qui osent encore faire preuve d'insouciance ou de les réduire en esclavage jusqu'à ce qu'il le supplie de les tuer. Le ferait-il ? Bien sur que non, pouvoir lire la souffrance intérieur dans le regard d'une personne meurtrie et à bout ne fait qu'accroitre sa soif de pouvoir, de domination, son coté sadique n'en est que plus heureux. Les résidents de Debstam IV et des autres planètes faisant partit de ses conquêtes en sont les plus fidèles témoins et qui encore à ce jour obéisse au doigt et à l’œil au conquérant qu'est Mongul sous peine de voir leur monde s'écrouler sous leurs yeux. Les larmes, les cris de détresse, les supplications, rien n'atteint l'oreille sourde du Tyran qui ne sait pas ce que sont les sentiments, une faiblesse qu'il ne possède pas en comparaison à bien d'autres, bien plus de 80% des humains et extra-terrestres vivants encore à ce jour. Pour combien de temps ? La question reste en suspens, mais bientôt le jour du jugement dernier sonnera à leurs portes, ils n'ouvrent pas ils mourront sur place, déchiquetés comme des vulgaires animaux. Un gaspillage qui n'a pas lieu d’être si des personnes intelligents résident encore sur la planète bleue. Prochaine cible de Mongul et non des moindres étant donné que la plupart des justiciers vivent sur cette terre.

Ce vaisseau de guerre en approche lui sera d'ailleurs fortement utile pour engager une invasion de soldats à sa botte pour faire un repérage destructeur et mortel. Immobile telle une statut au beau milieu de l'espace et qui plus est sur la trajectoire du vaisseau, Mongul était à cet instant bien décidé à prendre possession de cet engin et de ce qui se trouvait à l'intérieur. Des soldats ? Des armes ? Quelles armes pourrait-il utiliser alors qu'il n'en a strictement pas besoin ? Une nouvelle question à laquelle il ne chercha pas vraiment la réponse, préférant se focaliser sur le vaisseau de guerre qui finit par ralentir une fois à quelques mètres de lui. Deux lumières presque aveuglantes situées sur les cotés le prirent pour cible. Et ? Pensaient-ils vraiment que ça lui ferait quelque chose ? Amateurs.

"Tu es en vie ?"

Une petit voix ressortit d'un silence un peu trop long, venant percer très légèrement l'air. Plissant les yeux sous une légère surprise d'entendre une telle chose de la part d'un inconnu, Mongul tenta de remonter dans ses souvenirs pour pouvoir mettre un nom sur cette voix qui semblait le connaitre. Probablement un ennemi de plus ne s'attendant pas à le voir débarquer au milieu de nul part alors qu'il était enfermé depuis des lustres dans une batterie. Croisant les bras, son regard rouge vif finit par se poser sur quelqu'un ou plutôt quelque chose. Un sorte de gremlins bleu sortit de ce vaisseau.

"Que transportes-tu à l'intérieur de ce vaisseau Gleen ?"

Il le reconnut pour l'avoir déjà aperçu au sein du Sinestro Corps, un Krolotéen ayant été tué par Sinestro dans ses souvenirs. Comment est-il revenu à la vie ? La chance du débutant, mais peu lui importait, il se fichait du gremlins. Flottant vers le vaisseau, il se permit d'aller se positionner sur le coté. Petit vaisseau, mais qui doit bien renfermer quelque chose.

"Je pense pas que ce soit une bonne idée. Vous devriez nous laisser le vaisseau. La terre est notre priorité, nous devons régler certains conflits et nous avons besoin de lui."

La terre ? Non, la terre lui appartenait et ce n'est pas un vulgaire Krolotéen qui allait le contredire. Un sourire jaune prit forme sur les lèvres de Mongul.

"Un Lantern a essayé de se mettre en travers de ma route, sa tête n'est plus qu'un ramassis de cervelles. Tu ne voudrais pas finir dans le même état n'est-ce pas ? Hmmm...bien sur que non, tu es plus intelligent. Alors dis-moi ce qui se trouve dans ce vaisseau avant que je ne perde patience."

Le Tyran n'hésitera pas à l'écarteler en deux et le laisser flotter comme une vulgaire mouche dans le vide spatial s'il n'ouvrait pas la bouche pour répondre à sa question. Sa patience a des limites et vaut mieux pas s'aventurer sur cette pente glissante. Un lantern ne lui a rien fait même s'il n'était qu'un simple débutant pour lui, ce n'est pas une chose de sa race qui lui posera problème. Ils peuvent se vanter d'avoir une technologie de pointe et presque révolutionnaire, mais ça ne changera pas le problème, ce ne sont que de vulgaires insectes. A son poitrail, une lumière jaune fit office de source lumineuse qui finit par former un rayon assez imposant venant transpercer l'aile droite du vaisseau. Plusieurs acolytes de Gleen tombèrent dans le vide, d'autres cherchaient à s’agripper à tout et n'importe quoi pour éviter de finir comme la plus grande majorité de l'équipage.

"Si quelqu'un intervient je n'hésiterai pas une seule seconde à vous réduire en cendre."

Se concentrant sur une inspection plus poussée de l'intérieur du vaisseau de guerre, Mongul aperçut une cage où était enfermé un monstre aussi hideux que monstrueusement imposante, un poil moins que lui au niveau corpulence. Ce monstre, il le reconnut malgré sa position de nouveau-né: Doomsday. Ils voulaient utiliser cette chose pour venir à bout de la terre ? Cette même terre qui a réussit à repousser la créature ? Et en quoi cela allait changer ? Ce sont des incapables et à part être un frein, ils ne sont rien. Il y a cependant une solution à tout, à cette quête de vengeance.

"Cette chose n'hésitera pas à se retourner contre vous à la première occasion, sa capture n'est rien d'autre qu'un léger contre-temps avant qu'il ne vienne vous écraser comme des moins que rien. Vous voulez vous venger de la terre et de ses habitants, alors joignez-vous à moi et vous connaitrez le succès tant attendu de la vengeance. Doomsday devient ma propriété, il nous servira et ensemble nous irons conquérir cette planète."

Facile à dire, mais Mongul ne reculerait pas si Doomsday venait à devenir une menace pour lui. Le monstre est une menace pour tout le monde, mais comme toutes les bêtes il y a toujours un moyen de les dompter avec le bon procédé. Il imaginait déjà Doomsday à ses cotés pour réduire à feu et à sang la planète terre.

"OUVREZ LA CAGE !!!"

Ordonna t'il sans une once d'hésitation.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû 2016 - 21:20
Les yeux fermés et le corps figé dans un mutisme assourdissant, l'image que renvoyait cette chose laissait certain des occupants du navire spatial, penser que cette chose ne pouvait être vivante et encore moins d'origines organiques : à le voir ainsi, il ressemblait juste au plus moche des amas de roches stellaires qui, a force de perdre de la matière dans sa course dans l'univers, ressemblait à présent à une parodie vulgaire d'un être vivant, une statue mal taillée dans le granit cosmique, un totem affreux plus gros que réellement effrayant ... Un des chercheurs affectait à sa surveillance avait écrit dans un rapport que la "chose" ne pensait pas plus qu'elle ne bougeait : a croire que l'arme de destruction massive n'était rien d'autre qu'un amas de muscle sans aucun esprit pour le contrôler mais la vérité était tout autre.

Doomsday attendait, tout simplement, mais cela : Ils ne pouvaient pas le savoir et ne devineraient jamais qu'il s'était laissé capturer à dessein... Suite a son passage sur Apokalipse et après avoir brisé son maître : la créature avait développé un semblant d'intellect qui lui disait qu'il devait attendre pour le moment, attendre de trouver quelque chose à détruire et que s'il le faisait maintenant, il ne pourrait rien démolir avant un certain temps alors. Depuis qu'il avait aperçu la petite flotte d'appareil interstellaire non loin de l'une des lunes du monde de Darkseid, le monstre avait tout fait pour retenir son désir de destruction, et cela, depuis qu'il s'était laissé capturer en faisant mine d'avoir été assommé par leurs coups. Même maintenant, il avait toutes les possibilités de s'enfuir de sa cage et sans difficulté : quel lieu pouvait retenir l'arme la plus puissante qui soit ? Son corps s'était déjà adapté au manque de gravité et pourtant : Doomsday était toujours en train d'attendre.

Mais l'attente prit soudainement fin lorsqu'un choc manqua de faire chavirer le vaisseau de guerre : un formidable rayon de puissance vint percer un trou dans la coque du vaisseau et les cris vinrent alors sonner aux sens du monstre qui, ouvrit alors un oeil tandis que la section qui le contenait, fut soudainement éclairé d'une lueur rouge et que les portes se fermaient pour ne pas laisser s'échapper les soldats ou le matériel.

Toujours dans sa position fœtal, la créature observa les krolotéens en train de s'affairer a exécuter un ordre qu'ils venaient de recevoir, mais ... Pas exactement celui que Mongul avait prononcé. Un appel de détresse fut transmis et déjà, les batteries d'arme de tir vinrent s'animer alors que des soldats en combinaisons spatial vinrent sortir de la brèche du vaisseau pour offrir un feu d'artifice énergétique a l'ancien maître du battleword : effort bien futile mais hardi étaient les krolotéens alors que les armes de leurs vaisseau vinrent viser celui qui avait été autrefois défait par Sinestro.

Ils n'avaient aucune chance de victoire... Du moins, s'ils n'arrivaient pas a le retenir quelque seconde. La voix du capitaine vint alors sonner dans la salle où se trouvait Doomsday et rapidement : sa cage vint se réduire tandis que la créature que les champs d'énergie de sa prison se changeaient en couloir... Une déflagration se préparait derrière lui tandis qu'il ouvrit les yeux vers l'autre extrémité de sa cage.

Ce n'était plus une prison à présent : c'était un canon et la balle, Doomsday, était pointé sur Mongul. S'ils ne pouvaient libérer l'arme sur Terre alors, ils allaient s'en servir pour détruire celui qui venait des les attaquer .

Un ordre fut donné et le canon de gravité : expulsa une montagne de fureur et d'os en direction d'un colosse de haine et de rage. Ouvrant les yeux en déployant les bras alors qu'il était jeté sur un être qu'il ne connaissait pas, la chose n'avait qu'une pensée en tête.

Détruire...

(Pas encore de dialogue mais ça viendra ^^ Bonne chance, Mongul et merci encore d'avoir accepté ce rp Pouce levé )
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 21 Aoû 2016 - 8:35
Il n'y a aucune autre issu possible pour ces êtres que d'obéir à une force supérieur et peu importe ce qu'ils feront, le résultat restera le même. Mongul n'a pas pour habitude de s'unir avec un peuple faible, inutile à sa grande cause et qui plus est détestable. Les Krolotéens n'ont pas la chance d’être dans les petits papiers du conquérant qui voit là une armée faible et indigne de sa personne. Mourir est probablement la seule option pour eux et la plus envisageable après cette rencontre pour sortir l'arme du vaisseau. En s'évadant de la batterie centrale il était loin d'imaginer qu'il ferait une telle découverte pouvant bouleverser de nombreuses choses dans un avenir proche et même si cela possédait de nombreux inconvénients étant donné l'instabilité du monstre, il pouvait encore espérer à atteindre son objectif principal. Son père qui était autrefois un modèle pour lui était encore bien loin des exploits qu'il a réalisé par le passé et qu'il comptait réalise prochainement.

La libération de Doomsday était donc sa seule préoccupation sur le moment et l'ordre qu'il balança sans retenu aux Krolotéens sonnait comme une parole infaillible et incorruptible, rien ni personne ne pourra le faire changer d'avis. Mongul avait sa petite idée en tête concernant l'avancement des choses et à vrai dire il se félicitait intérieurement de l'état d'urgence dont ils étaient tous victimes. Pauvres abrutis, penser pouvoir fuir et désobéir à un de ses ordres directs. Sauf que tout ne se passa pas comme prévu. De nombreux cliquetis assez lourds se firent entendre de part et d'autre du vaisseau accompagnés par de nombreux soldats Krolotéens. Sérieusement ? Une telle entreprise signe probablement leur arrêt de mort et pourtant ils n'hésitèrent pas à tirer de nombreux rayons d'énergies en sa direction. Il serait idiot de penser que la puissance des rayons pourraient lui causer du tord, au contraire, Mongul ne bougea pas d'un millimètre face à cette force de frappe assez minime. Mais là n'était pas vraiment le but lorsqu'il entendit un nouveau bruit comme si on venait d'armer un canon, canon se trouvant face à lui. Une masse difforme et imposante se fraya un chemin à travers la fumée causée par les nombreux tirs. Les réflexes de Mongul lui permirent d'éviter le projectile qui n'était autre que Doomsday. Encore un peu et il se le prenait en plein thorax. La colère grimpa inexorablement dans l'esprit du conquérant qui serra les poings de rage, de frustration, de haine. Un léger filet de sang couler sur son épaule droite, un regard vers celui-ci fit comprendre à Mongul qu'il était temps d'en finir avec eux. Explosant de rage, les yeux rouges de Mongul devinrent plus ferme, promettant une effusion de morts dans les secondes qui suivent.

Attrapant le premier Krolotéen le plus proche de lui, il attrapa sa tête dans une de ses mains qu'il broya en y appliquant une pression suffisante pour la faire exploser sans trop de difficulté. Le corps inerte se mit à flotter dans le vide tandis qu'il en exécuta deux autres avec un rayon d'énergie sortant du dispositif sur son torse. Deux détonations qui mirent en alerte le restant des Krolotéens qui tentèrent de s’enfuir à bord de petits vaisseaux de secours. Sauf qu'ils n'ont pas échappés à l’œil avisé de Mongul qui se mit à voler au-dessus du vaisseau principal pour matérialiser grâce à l'anneau jaune plusieurs missiles qu'il lança sur les trois vaisseaux en fuite. Trois nouvelle explosions pour nourrir cette colère en lui. Mais il en restait d'autre, tout comme il restait Doomsday qu'il sentit non loin de lui. Se retournant, il croisa le regard du monstre. Au même moment il attrapa un des Krolotéens grâce à une chaine jaune pour le ramener à lui, sa main venant entourer le corps frêle de ce dernier prit de panique.

"Laissez-moi partir, je vous en prie. Je....ce n'est pas...NON !!!!! NONNNNNNNNNN !!!!!!!!!!"

Mongul, sans un mot, lança le Krolotéen en direction de Doomsday tout en prenant la parole en espérant que ceux-ci pourront atteindre l'intelligence et la réflexion minime du monstre.

"Ils n'ont pas hésité à t'utiliser comme une vulgaire arme pouvant les servir, te soumettant à un semblant d'esclavage forcé dont tu aurais servit à plusieurs expériences. Montre leur que personne ne peut te contrôler et joins-toi à moi pour détruire ceux qui se trouvent sur cette planète, détruire Superman et tout ses acolytes."

Il pointait la terre du doigts alors qu'il attendait désormais de voir ce que Doomsday allait faire, s'il allait écouter le bon raisonnement ou suivre son instinct de tueur sans une once d'intelligence. Dans tout les cas Mongul était sur ses gardes, prêt à agir en conséquence. On ne sait jamais à quoi s'en tenir avec un monstre pareil.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 25 Aoû 2016 - 23:04
L'agitation du vaisseau était à son comble alors que le "boulet" gris fila en direction du Yellow Lantern , se dirigeant vers lui avec assez de force pour ébranler une lune et assez de puissance pour couper un monde en deux ... Ils s'étaient renseignés, ils savaient ce qu'il était et ce qu'il avait fait : il avait tué le plus grand héros de la terre qu'ils désiraient si ardemment détruire et avait brisé le dos du maître d'Apokolips! Que pouvait un porteur d'anneau face à l'arme la plus puissante qui soit ? Même si ce dernier était Mongul II, la créature avait tué l'homme qui avait défait son père dans le passé ! L'histoire du fils du maitre du Battleworld n'était pas un secret, surtout depuis sa prise de pouvoir au sein du Sinestro Corps avant que ce dernier ne vienne renverser le jeune tyran... Alors, que faisait-il là ? C'était le genre de chose que se demandait le capitaine du vaisseau de guerre tout en se disant que cela n'aurait bientôt plus d'importante...

Doomsday était à porté de Mongul.

***************************************************************************

Les deux yeux rouges du monstre captèrent la silhouette lumineuse de l'obstacle face a lui et ouvrit alors les bras pour déployer la totalité de sa taille rehaussé de pointe osseuse pour venir balancer une main toute griffe déployé, en direction de sa tête avec la ferme intention de lui décrocher celle-ci de ses épaules ... Cependant, les Krolotéens avaient fait une erreur des plus grossières en ordonnant de relâcher le monstre de Krypton sur le béhémoth a l'aura jaune : Doomsday ne pouvait maitriser son déplacement et lorsque Mongul fit un pas de coté, il ne put qu’effleurer son épaule afin d'entailler sa peau mais se faisant, l'élan de son propre bras vint le faire tourner sur lui même en une spirale grise qui vint finir sa course contre un débris a plusieurs kilomètre de là dans un choc si puissant qu'il brisa le débris en plusieurs amas de poussière cosmique.

S'accrochant a l'un des morceaux en plantant sa puissante poigne pour ne pas être éjecté dans le vide spatial : la créature se redressa sur ses deux pieds et jeta alors un regard furieux dans la direction du vaisseau, forçant sur ses yeux pour atteindre alors la coque du bâtiment qui l'avait transporté, voyant alors le navire stellaire dériver tandis qu'une série d'explosions vinrent illuminer la présence qu'il avait attaqué plus tôt et qui, comme lui, était insensible au vide de l'espace.

Se tenant debout sur la roche spatiale qui partait dans la direction opposée a la terre, Doomsday serra les poings en voyant que la planète bleue disparaissait doucement au loin ... Sa lueur bleutée était en train de partir... Puis, une lueur jaune vint alors le retrouver en la forme de vie qu'il avait attaquée plus tôt. Ce dernier était indemne a l'exception de la blessure qu'il lui avait causé et surtout, il n'était pas seul : une forme de vie chétive était captive d'une création de lumière solide qu'il envoya alors contre lui, l'assommant lorsque le Krolotéen rencontra l'immense poitrail osseux de Doomsday qui, vint alors passer ses deux bras autour de son dos avec la ferme intention de l'écraser contre son torse.

Aucune retenu, aucun sadisme, aucune forme de pitié alors que le corps de la petite créature fut complétement broyé : sa torse réduit en lambeau avec la forme qu'aurait pu avoir un paquet de chips sur lequel Giganta aurait marché... La créature morte, le regard de Doomsday vint alors se poser sur le grand alien et déjà, il se préparait a bondir sur lui avant que quelque chose le frappa dans l'espace : La voix même de Mongul qui, par le biais de son anneau sous forme d'énergie, parvint au corps du monstre qui vint alors évolua de manière a comprendre ce "signal". C'était la premiére fois qu'il entendait dans l'espace et cette expérience vint alors faire germer un peu plus son intellect née des manipulations de Darkseid.

Pour la première fois, le monstre baissa le bras alors que la justesse des mots du tyran vinrent s'ancrer dans son jeune esprit lorsque le nom du fils de Krypton fut prononcé. Les yeux de Doomsday rougeoyèrent a l'évocation du nom de sa proie et sa rage primal se canalisa dans la direction de la Terre. S'il suivait cet homme , l'amènerait il a son ennemie comme les Krolotéens avaient essayé de faire avant ? La réflexion primaire de Doomsday changea lorsqu'il échangea le vaisseau de guerre par cet être puissant , les Krolotéens par ce même personnage et qu'il était possible qu'il soit amené plus vite...

Un grondement sourd vint alors naitre dans le thorax du monstre tandis que son corps fit quelque évolution interne pour produire un organe capable d'imiter les signaux qu'émettaient la bague afin de répondre tout en pointant un long doigt vers la planète bleu.

"Détruire...Superman... Détruire... Acolyte ... Détruire Planète ... Moi... Toi ... Tout détruire..."

Et fit un pas en avant en se dégageant de l'amas pour flotter dans la direction de Mongul : plantant son regard dans le sien alors qu'il arrivait a sa hauteur .

"Détruire... Superman !"

Terminât alors le monstre tandis que plus loin, la dispariton d'un yellow lantern s'était fait remarquer et que cinq recru du Sinestro Corps : s'était porté volontaire pour retrouver le meurtrier de l'un des leurs... Ils ne savaient pas qu'ils allaient trouver des monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 27 Aoû 2016 - 23:39

L'erreur n'est pas pardonnable selon Mongul et le moins que l'on puisse dire est que la sottise est une chose innée au sein du peuple Krolotéens. Ces microbes n'ont pas prit conscience des risques qu'ils encouraient à vouloir s'en prendre au conquérant capable de les réduire à un tas de sang avec une seule main. Ce géant n'a aucune pitié pour les lâches, les faibles, les moins que rien et en cette instant précis il en avait tout une tripotée. Si un seul venait à survivre, cela relèverait du miracle car personne ne s'échappe de l'emprise ferme de ce dernier. Les uns après les autres ils tombèrent, la pitié n'ayant aucun impact sur son subconscient, il voyait rouge à cet instant malgré le calme dont il faisait preuve face à l'adversité ayant une puissance bien inférieur à la sienne, voir quasi inexistante pour lui. Un bon défouloir qui pourtant n’arrivait pas à contenter le géant qui en plus de ça avait un autre souci plus important sur le dos: Doomsday. Le monstre a été lâché dans le but de le blesser et s'il l'a évité de justesse, il n'en demeure pas moins que la bête n'allait probablement pas s’arrêter là et continuer sa route. L'intelligence n'étant pas une qualité chez le monstre Kryptonien, Mongul parait avec un avantage tout comme un inconvénient à en juger l'utilité qu'il pourrait tirer de ce dernier s'il arrivait à choisir les bonnes paroles. Mongul n'allait cependant pas perdre son temps à le convaincre de le rejoindre dans la future lutte contre les justiciers du monde entier.

Le Krolotéen qu'il venait de lancer à Doomsday ne fit pas long feu et la facilité déconcertante avec laquelle il le broya fit très légèrement sourire Mongul. Il se méfiait cependant de la fidélité du monstre qui ne connaissait à la base rien d'autre que la destruction. Pourrait-il en faire un allié ? La manipulation est-il le meilleur moyen de se le mettre de son coté ? Il en doutait et pourtant il ne baissa pas les bras. Croisant ses derniers au niveau de son poitrail, Mongul resta immobile, flottant dans l'espace alors que Doomsday se dirigea vers lui, son regard d'un rouge vif se plantant dans le sien. La haine qu'il avait envers Superman et toute sa bande était sans limite et il le prouva une nouvelle fois en tentant de communiquer d'une façon assez médiocre, mais bien plus fructueux qu'il ne l'aurait pensé étant donné son intelligence réduite. Le fils de Krypton était désormais la cible de deux monstres dont la réputation n'est plus à prouver. Alors oui il se réjouissait de voir que le monstre comprenait un minimum ce qu'il disait, qu'il était prêt à mettre à feu et à sang la terre en tuant Superman au passage, mais il se méfiait malgré tout. Il allait devoir trouver de son coté un moyen de pouvoir stopper Doomsday si ce dernier s'avère un peu trop dangereux pour lui. Le risque n'est pas toléré, tout doit se passer selon ses plans.

Le plan était cependant en train de prendre forme petit à petit, du moins jusqu'à ce qu'un imprévu de dernière minute ne vienne le freiner. Plus loin derrière lui, plusieurs personnes se dirigeaient vers eux à en juger le regard de Doomsday par-dessus son épaule et son instinct le lui disant. Le moment est plutôt mal choisi, mais comment en vouloir à des primates ayant une intelligence bien en-dessous de la moyenne. Détournant brièvement son visage vers la droite, il aperçu du coin de l’œil cinq lumières jaunes arriver à toute blinde vers lui. Des missiles. Une explosion retentit, les missiles étant venus s'écraser contre son corps, une épaisse fumée se dégageant de la zone d'impact tandis que le conquérant n'a pas bouger un seul pouce. Immobile, toujours les bras croisés, il prit une profonde inspiration avant de faire signe à Doomsday d'un léger mouvement de la tête qu'il était temps de commencer le massacre. S'il a entendu de nombreux récits sur ce monstre, il était assez impatient de voir ce dont il était capable de ses propres yeux. En tout cas c'est avec ce sourire sadique qui le caractérise si bien qu'il fit demi-tour lentement pour pouvoir faire face au cinq Lanterns du Corps de Sinestro probablement venus pour venger celui qu'il a tué en s'échappant de la Batterie et pourquoi pas de le capturer à nouveau. L'espoir fait vivre, mais peut également mener la mort plus vite aux pieds des coupables. Juge, juré, bourreau, Mongul est un tout à lui tout seul et son arme du moment se prénomme Doomsday.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 18:20
Un grondement sourd naquit dans la gorge du monstre lorsque ses yeux captèrent les cinq étoiles filantes qui se dirigeaient alors dans sa direction ainsi que de celle de son nouveau moyen de locomotion ... Un gargouillement rauque creusa la gorge du monstre lorsque ce dernier eu l'impression de voir la même aura jaune que celle qu'il avait pu entrevoir autour de son "camarade" un peu plus tôt. Les créatures qui arrivaient, possédaient-ils les même pouvoir que lui ? S'ils les tuaient, pouvait-il le tuer, lui ? Les interrogations succinctes du monstre n'allèrent pas plus loin lorsqu'un missile vint frapper sa position dans un grand fracas d'énergie jaune... Le météore derrière eux vola en éclats et projeta sa poussière spatiale de tous les côtés en occultant les deux titans : les voilant l'espace d'un instant avant que les monstres ne réapparaissent sans le moindre mal pour faire face aux inconscientes lanternes.

Doomday ne tenait sur plus rien et cela risquait de lui compliquer la tâche pour se mouvoir dans cet espace sans quoi pour se tenir... Contrairement a Mongul II , il n'avait pas la capacité de voler, mais contrairement a ce dernier : les autres lanternes ne semblaient pas dotées du même intellect qui aurait fait qu'ils auraient remarqué que le géant ne pouvait se déplacer avant de lui envoyer quelque chose comme une construction d'énergie jaune sous la forme d'une chaîne terminée par un boulet.

Cette dernière fonçait en direction de Mongul avec la force d'un astéroïde, une étoile d'un jaune vif qui ne rencontra rien d'autre que l'immense main de Doomsday qui, planta ses griffes dans la construction jaune avant de la briser entre ses doigts : attrapant la chaîne afin de tirer la lanterne dans sa direction. Le corps fut alors propulsé dans la direction des deux géants mais seule le bras du monstre né de Krypton fut posé sur sa route... La pellicule jaune se brisa en deux alors que le haut et le bas du lanterne furent séparés dans une gerbe de sang qui se cristallisa immédiatement dans le vide spatial.

Les autres lanternes vinrent à leurs tours à la rencontre du monstre et pas moins de trois anneaux projetèrent leurs lumières sur lui pour l'enfermer dans un caisson d'énergie pur ... Cette derniére rétrécissait à vu d'oeil pour broyer le colosse qui tendit les muscles de ses bras et de ses jambes pour obliger sa prison a s'élargir : distordant la cage de pouvoir avant de l'écarteler dans un rugissement impitoyable tout en prenant appui sur le fond de la cage pour bondir sur deux lanternes tout en ouvrant les bras dans un lariat monumentale qui, fini alors sa course dans un autre débris stellaire. La tête enfoncée dans la roche, l'un des deux lanternes ne vit pas le poing qui lui perfora le dos tout en fracassant sa protection jaune : laissant le second avoir le répit d'observer la mort de son camarade avant qu'une main géante ne le saisisse au dos et ne l’écrase sur le sol dans un grand bruit.

Une fois, deux fois, trois fois , quatre fois ... A la cinquième, il ne restait déjà plus rien du torse du lanterne si ce n'est une flaque gelée. Se redressant alors : Doomsday entendit quelque chose dans le vide spatial, quelque chose qu'il pouvait à présent apercevoir depuis sa discussion avec Mongul.

Dans l’aube noire et la nuit claire,
Craignez vos peurs de lumière.
Que les ennemis de nos idéaux


Le monstre se retourna immédiatement pour voir les deux anneaux des lanternes restants, pointé dans sa direction.

Flambent comme l’énergie de Sinestro !


Une colonne de puissance vint alors raser la surface du corps céleste : oblitérant les débris plus loin tout en désintégrant l'épave du vaisseau que Mongul avait vaincu plus tôt, avalant le corps du monstre dans la décharge colossale d'énergie jaune. Avec cela, ils pensaient avoir détruit la créature mais il n'en était rien : Doomsday courra a travers le faisceau, laissant sa puissance se fracasser contre son immense torse tout en levant les deux bras dans un rugissement de rage barbare.

"RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRRGGGGGGGGGGGGGG !!!"

Lorsque ses deux immenses poings tombèrent sur les lanternes, le combat était fini et le tyran pouvait à présent considérer la puissance de son arme qui : observait à présent la terre maintenant que sa rage s'était dissipé.

Grommelant un seul mot :

"Superman..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

L'évasion meurtrière [Doomsday]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'évasion meurtrière [Doomsday]
» La lecture, seulement un moyen d'évasion ?
» SUPERMAN / DOOMSDAY HUNTER / PREY
» Superman Vs Doomsday [Fan Sequel]
» La grande évasion!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-