Le Deal du moment :
Etui de protection pour iPad
Voir le deal
15 €

 

 Jurassic League : Ambush Bug et Wally West

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Ven 29 Mar 2013 - 0:32
Vous, vous réveillez sans savoir ce qui s’est réellement passé. De toute évidence vous n'êtes plus en sols américains. Des bruits étranges viennent du centre de se que vous croyez être une île. Les vagues se fracassant contre la terre vous ont réveillé et vous vous rendez compte que vous n'avez plus vos vêtements de superhéros. Seul votre masque semble en place, certain costume ont été couper au coup afin de laisser seulement la tête, d'autre ont été remplacer par des masques identiques à se que vous aviez. Ceux qui ne possèdent aucun masque n'en ont pas plus. Un gilet blanc pour les hommes, avec un bermuda de couleur de votre couleur fétiche. Pour la fille une camisole et un short également de votre couleur fétiche.

À votre bras vous avez cet appareil.

Jurassic League : Ambush Bug et Wally West Pipboy-3000-watch-112


L'écran affiche une carte.

Jurassic League : Ambush Bug et Wally West 2269527-dinosaurisland

Certains d'entre vous peuvent reconnaître l’île à sa structure particulière. Il s'agit de l'île des dinosaures. Vous, ne voyez cependant qu'une seule croix, croyant évidemment que l'une d'elles est vous. Vous essayez d'utiliser vos pouvoirs, mais rien n'y fait. Un bruit se fait entendre à vos côtés. Il s'agit d'une autre personne. Vous la reconnaissez il s'agit d'un de vos collègues qui de toute évidence est dans la même situation que vous soudainement l'écran change sur votre énorme bracelet. Vous pouvez distinguer une forme dans l'ombre de l'image qui vous est offerte, mais n'arrivez pas à distinguer qui vous parle.

Bonjour Héros,

Bienvenu à l'aventure de votre vie. Je tiens tout d'abord à vous aviser qu'effectivement vous êtes bien sur ce miracle de la nature qu'est l'île au dinosaure. Je vous signale également tout de suite que si vous tentez quoi que ce soit contre ce bracelet, il explosera emportant votre bras et votre vie. Vous êtes dans mon jeu maintenant.

Les règles sont simples.

Aucun super pouvoir: vous remarquerez d'ailleurs que vous ne pouvez pas utiliser vos superpouvoirs. Pour les Flashs j'ai eu l'aide d'un bon ami à vous, Zoom qui est d'accord avec moi. Il s'agit du plus grand challenge de votre vie. Vous ne pourrez qu'an sortir plus fort. Vixen et Fox vous remarquerez l'absence de vos breloques magiques. Aqualad j'avoue que j'adore particulièrement notre mécanisme pour vous déshydraté en permanence, dommage pour vous la soif continuelle est un problème que notre équipe n'a pas su régler. Pour la Lanterne remerciez l'attaque des manhunters de sinestro, il n'a pas été facile à récupérer, mais nous sommes influents.

Donc oui vous l'aurez compris vous êtes plusieurs sur l’île, 6 pour être exact et je crois bien que nous aurons beaucoup de plaisir. Le but? Vous échappez de l'île. Vous comprendrez que nous ne nous intéressons pas a les gens qui tente de construire un bateau ou autre platitude du genre.

Le bracelet que vous portez actuellement est votre seul moyen de sortie. Vous devez trouver une clé de votre couleur correspondante qui activera votre téléporteur.

Jurassic League : Ambush Bug et Wally West ExperT_keys_on_ringA

La clé est cachée quelques parts sur l'île. Bon d'accord je l'admets l'île est extrêmement grande et les clés très petites. Mais nous vous aiderons, ne vous inquiétez, pas. Vous trouverez à certains endroits des scanneurs.

Jurassic League : Ambush Bug et Wally West Scanner

Chaque bracelet est unique et vous indiquera par ou est votre clés. Les scanneurs peuvent être n'importe ou, au sommet d'un arbre ou dans le fond d'une crotte. Bonne chance pour les trouver, mais rassuré vous, il y en a plusieurs. Je vais donc vous donnez vos couleurs.

Flying Fox et Flash II: Rouge
Green Lantern et Aqualad: Jaune
Vixen et Flash III: Bleu

Si jamais vous oubliez votre couleur, elle vous sera redite lors de vos cannes pour trouver vos clés. Vous comprendrez bien que je ne peux vous divulguer où est votre clé. Cependant elle peut ce trouver n'importe tout, au beau milieu d'un volcan ou attaché à l'aile d'un Ptérodactyle.

Voilà je vous est tous dit.

Oh non j'allais presque oublier. N'oubliez pas de sourire il y a 5000 caméras certaines fixe d'autre flottante qui immortaliserons vos enjeux et tout sera rediffusé sur un site internet crypté qui fera de vous des vedettes du Web. Bienvenu dans notre nouveau jeu: Jurassic League. Que le plus fort survive.

L'image disparue pour ramener la carte. À vous de jouer

((H.J : J’interviendrai à chaque fois que vous scannerez votre bracelet. Je vous demanderais aussi de contrôler les dinosaures comme menaces ou autres. Je me réserve également le droit d’intervenir à tout moment pour ajouter une difficulté ou apportez une aide. La caméra s’allumera et la silhouette (qui est moi ^^) fera quelques choses.
Ne vous inquiétez pas tout vos trucs magiques et pouvoirs vous seront remis à la fin de l’aventure Smile ))

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 29 Mar 2013 - 1:44
Je me réveillai dans les vapes, je ne me rappelais de rien, venais-je d'un dîner avec Linda, ou d'une visite à la Tour de Guet, ou peut-être au QG des New Titans; je ne savais pas trop. En tout cas, je venais de manger il n'y a pas vraiment longtemps, car je n'avais pas du tout faim.
J'étais allongé sur un sol de terre, des feuilles étaient tombés d'arbres immenses, et le soleil passait à travers leurs feuillages.
J'entendis des cris d'oiseaux, mais pas des cris habituels, plus stridents, et effrayants, Des vagues s'échouaient régulièrement sur les récifs qui d'après le bruit se trouvait non loin derrière moi.
Je me levai, et vis que Vixen était en train de se réveiller également, elle se mit debout très vite. Je remarquai ces vêtements, différents de ceux que j'avais l'habitude de la voir porter, un marcel blanc, et un short jaune-orangé.
Je lui signalai sa tenue, et elle me répliqua que moi aussi j'avais eu le droit à un relooking: j'avais un gilet blanc et un short rouge à la place de ma combinaison de course; mais le pire c'était que je possédais encore mon masque, grossièrement enlevé au reste de la tenue.
Et bizarrement, un gros bracelet avec un écran était attaché sur mon bras, et je ne vis rien pour le défaire.
Je tentais d'utiliser ma speedforce pour me changer, mais rien.

"Qu'est-ce que...? Je ne peux pas utiliser ma vitesse."

J'allais enlever le masque, quand le bracelet s'alluma, une carte apparue, avec une croix bleu au bas de l'île, je supposai qu'elle désignait notre position à Vixen et moi, de part les bruits forts des vagues.

Une ombre parla en suivant, elle nous expliqua que nous étions sur la fameuse île aux dinosaures, dont bon nombre de héros avaient déjà entendu parler, qu'on ne pouvait pas enlever le bracelet sous peine d'explosion et de mort.

"Auriez-vous projeté de mettre des dinosaures dans votre parc à dinosaures ?", dis-je pour moi même, mais Vixen me regarda, et je repris: "Quoi? Jurassic Park, un classique."

L'ombre continua à parler, elle nous signala que nous ne pouvions pas utiliser nos pouvoirs: il parla de Zoom qui l'avait aidé à enlever le pouvoirs aux Flash, ainsi il y avait un ou plusieurs autres Flash; Barry, Jay, Bart, je n'en savais rien encore.
Elle nous apprit qu'ill y avait également Aqualad, Flying Fox, Hal Jordan et Barry, qui s'avéra être l'autre Flash sur l'île, en plus de Vixen etd e moi
Nous étions donc six sur l'île.

Elle parla ensuite des règles d'un jeu: scanner le bracelet à des scanners dispersaient sur toute l'île, et trouver une clé de la couleur de notre équipe pouvant se trouver n'importe où pour sortir d'ici. On était le groupe bleu avec Vixen.

Il finit par dire que nous étions filmés sur toute l'île, et que c'était retransmis sur internent.

"C'est qui ce mec qui se prend pour Jigsaw?"

Puis la communication cessa et je demandai à ma coéquipière imposée.

"Bon, on fait quoi? Sans pouvoirs ça va pas être très facile."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 15:36
J’étais quelque peu sonné, ma tête vibrait autant qu’une énorme cloche qui sonne midi, des Cries d’animaux qui m’était inconnus me parvenait aux oreilles. C’était très désagréable, aucune mélodie, aucune douceur, des Cries trop aiguës. Alors que mes yeux s’habituer à la lumière environnante, j’entendis bougé près de moi alors je sautai sur mes jambes encore flageolantes, mais je vis que c’était un Flash je baissai ma garde. Il posa son regard sur moi et lança une pique vestimentaire.

T’inquiètes pas mon grand ta eu droit a un relooking toi aussi !Répliquais je en faisais, un signe de tête sur son « nouveau costume ».

Le jeune homme tentait d’utiliser ses dons, j’avais bel et bien remarqué que mon pendentif avait disparu et je n’aimais pas ça. Certes, je savais utilisé mon corps comme une arme, mes capacités liées aux arts martiaux étaient plus que bonnes, mais je m’étais habitué à mon totem. Je remarquais le bracelet énorme qui ornait nos bras, il tenta de le retirer puis une forme apparut et parla.

J’écoutai chaque mot, comme si j’avais presque deviné que nos vies dépendaient de ses fichues directives. L’ile au dinosaures hein, je continuais d’écouté et Wally plaça une petite plaisanterie, je posai sur lui un regard quelque peut blasé, en espérant que non, il n’y aura pas de trop gros dinosaures, même si mon instinct doutait de cela. Il en vint enfin à la partie interessante.
Pour sortir de l’ile, il nous fallait une clé qui correspondait a notre code couleur, Wally et moi avions obtenue le bleu, super, le bleu…Bon, avec de la chance il sont capables d’avoir foutu cette clé dans l’eau, bleu dans bleu comme ça ni vu ni connu. Mais pour ces clés il fallait trouver des sortes de scanners. Des scanners éparpillés dans toute l’ile. Je poussais un soupir qui en disait long sur mon état d’esprit. L’ombre indiqua que nous étions filmés et retransmis sur le net, j’ouvris des yeux ronds, ma carrière de mannequin risque d’en prendre un petit coup. Puis il disparut.

Et bien…Je pense qu’une visite des lieux s’impose, pouvoir ou non on va devoir montré de quoi on est capable ! Ne me dis que les Flash savent juste parlé, courir et mangé tout de même ? Dis je avec un petit sourire.

Je posais une main sur son épaule pour ensuite partir en direction de l’entrée d’une sorte de forêt épaisse, ou de nombreux végétaux trônaient. Je poussais d’une main une grande feuille pour entrer d’un pas tranquille mais prudent dans la foret.

D’après mes souvenirs, du moins ceux que l’ombre a bien voulut nous montrer, nous sommes la croix bleue, je crois que si on traverse cette forêt on tombera sur un volcan, allons voir si ce volcan nous cache un petit scanner ! Fis je d’une voix pas très enjouée, mais assez sure.

Au bout de quelques minutes de marches j’entendis un craquement très peu discret, j’allais me retourné pour voir si c’était Flash mais non c’était derrière le jeune héros, un herbivore se tenait sur ses deux pattes, machouillant d’immense feuilles qui était dans un arbre.

Et bien toi qui voulais savoir si y’avait des Dinos sur l’ile…Murmurais je pour ne pas faire peur à l’animal. Meme si le fait que si il y’a des « gentil » c’est que les méchants doivent être présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Avr 2013 - 18:46
"Et bien…Je pense qu’une visite des lieux s’impose, pouvoir ou non on va devoir montré de quoi on est capable ! Ne me dis que les Flash savent juste parlé, courir et mangé tout de même ?
- Nan, on sait botter les fesses aux psychopathes. Pour ce qui est des dinosaures, on va bien voir."

Je n'étais pas vraiment impatient de me trouver face à face avec un cousin de Gozdilla mais il fallait bouger, on ne pouvait pas rester ici et attendre de servir de dino-snacks.
Vixen passa en premier, et m'invita à la suivre d'un:

D’après mes souvenirs, du moins ceux que l’ombre a bien voulut nous montrer, nous sommes la croix bleue, je crois que si on traverse cette forêt on tombera sur un volcan, allons voir si ce volcan nous cache un petit scanner !
- Exact. Mais pourquoi un volcan. Pourquoi, en plus d'avoir mis une île avec des dinosaures, fallait-il que ce soit sur une île volcanique. A croire que les scientifiques ne peuvent pas être saint d'esprit. Enfin bref, avançons."


Après plusieurs minutes de marche, un bruit sourd se fit entendre derrière nous.

"Pitié, dis-moi que c'est mon ventre. Ou au moins que c'est pas un immense tyrannosaure."

Elle me signala que c'était un herbivore qui venait de casser une branche en étant en train de manger des feuilles sur un des immenses arbres présents sur l'île. Puis elle finit par une petite plaisanterie:

"Et bien toi qui voulais savoir si y’avait des Dinos sur l’ile.
- Si les plus dangereux reste ce genre de dinos, ça me va. ... J'aimerais pouvoir me nourrir de feuilles moi aussi. J'ai faim."


C'est vrai que j'avais faim. Mais je doutais de trouver un distributeur de snacks dans le coin. Mais on devait se remettre en marche, et on avança, je jetais néanmoins des coups d'œils prudents et fascinés sur l'antique colosse qui continuait à mâcher des feuilles.
...
Plusieurs minutes passèrent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 14:35
J'apparus comme par magie. En fait, on dirait que c'est de la magie, mais non, pas du tout. C'est l'effet de mon pouvoir de téléportation. Euh, Bug, dans ce sujet, on n'est pas censé avoir de pouvoirs. Tu es sûr cerveau ? Bon. Mais je ne peux pas sortir de mon costume de sauterelle de l'espace, il est collé sur moi. Et puis pourquoi je n'aurais plus mes pouvoirs ? A la base je croyais être arrivé sur Oolong Island pour retrouver la Doom Patrol. Le joueur ne t'a pas dit ? ... Non, il me cause pas beaucoup, il se contente de me dicter mes actions comme un contremaître sur le chantier des pyramides. Au moins tu n'as pas les coups de fouet, Bug. C'est vrai, ça aurait pu rendre les choses intéressantes. Ils avaient la belle vie les Egyptiens, fouettés dans leur lieu de travail, si ça c'est pas un avantage du métier. ... Euh, Bug ? Oui Cerveau. Je crois que tu es encore parti en hors-sujet, et en plus les esclaves étaient rarement d'origine égyptienne et les coups de fouets, le sado-mazochisme n'avait pas été inventé, donc c'était plutôt pour les pourrir. Ah... Bref on n'est pas sur Oolong, mais Dinosaur Island apparemment.

Bon, il va me falloir une petite intervention de mon amie Jonnie DC. Pas disponible ? Tant pis, je vais devoir gribouiller la continuité et espérer que Flash trouve une raison logique à tout ça. Retour à l'action... Et : ACTION !


Ambush Bug téléporta Vixen, disparaissant lui-même par la même occasion, le tout sous les yeux ébahis d'un Wally magnifique dans son bermuda de location.

Maintenant... Bloquer mes pouvoirs ; je me téléporte à Belle-Reve pour emprunter un de ces colliers inhibiteurs que j'ai vus dans Young Justice. Je ne sais pas si ils ont été inventés dans la vraie histoire, mais disons que pour les bénéfices de l'exercice, ça existe et ça fonctionne. Je me téléporte... Ah non il faut le désactiver un coup avant. Heureusement, j'ai pensé à prendre la télécommande.

Irwin se téléporta à nouveau aux côtés de Wally. Il avait heureusement piqué son marcel à Vixen... Superbe déguisement pour s'insérer dans la course, n'est-ce pas ?

Bon maintenant, inventer un bobard.

Salut Flashy, en lisant le Source Wall grâce à mon pouvoir de me téléporter n'importe où, même à la frange de l'univers j'ai lu un paragraphe sur ce qu'il était en train de se passer. Brillante histoire, Bug. Merci Cerveau. Du coup j'ai secouru Vixen comme tu viens de le voir, afin de sauver le futur de l'espace-temps et la communauté des fana de lave-vaisselle.

Tu t'embourbe, Bug. Mais non : je te rappelle qu'ils croient tous que je suis siphoné, enfin que toi tu l'es, mais les autres ne font pas la différence entre toi cerveau, et mon esprit génial.

Bref, on en était où ? Ah oui : Et bien toi qui voulais savoir si y’avait des Dinos sur l’ile.

Euh, tu n'as pas parlé un peu fort, là, Bug ?

Le gigantesque saurien se tourna vers nous, il avait l'air paniqué, mais bon, à côté de la fille de Twilight, tout le monde a l'air très expressif même une tartine à la banane ou un dinosaure alors peut-être que je me trompais. Par contre, il nous chargea en prenant énormément de vitesse, ce qui d'après l'Encyclopedia Universalis est un signe universel d'agressivité.

Flash, mes pouvoirs sont désactivés, je ne peux pas nous téléporter. Jetons-nous dans un arbre, au pire si il tombe je vois mal la bestiole venir le re-piétiner par-dessus le marché.

Ambush Bug sauta dans un arbre, tel un grâcieux singe vert du cirque du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 16:04
Je marchais en compagnie de Vixen quand tout à coup, une silhouette en tenue d'insecte vert apparu devant nous.
Je savais qu'il s'agissait d'Ambush Bug, un héros siphonné que j'avais vu plusieurs fois dans la Tour de Guet; il ne s'agissait pas réellement d'un membre mais d'un invité, comme le cousin pénible qui est toujours aux repas de Noël.
Ambush Bug disparut en emmenant Vixen avec lui; puis il réapparut devant moi, portant le débardeur de Vixen par-dessus son costume vert.

"Salut Flashy, en lisant le Source Wall grâce à mon pouvoir de me téléporter n'importe où, même à la frange de l'univers j'ai lu un paragraphe sur ce qu'il était en train de se passer. Du coup j'ai secouru Vixen comme tu viens de le voir, afin de sauver le futur de l'espace-temps et la communauté des fana de lave-vaisselle.
- Et pourquoi tu m'as pas sorti de là en même temps?!, répliquais-je à la fois étonné, choqué, et énervé, Et il y a quatre autres personnes de plus. Puis qu'est-ce que tu fais là? Je suis pas sûr que tu faisais parti du plan du psychopathe qui nous a amené ici, et je ne suis pas sûr qu'il apprécie qu'un nouveau venu soit arrivé.

Ambush Bug répondit, mais il fit du bruit ce qui attira un dinosaure qui prit peur et chargea dans notre direction.
Nous nous mîmes donc à courir puis l'héroïque insecte qui venait de me rejoindre me dit qu'il n'avait plus ses pouvoirs et proposa de monter à un arbre pour laisser passer le reptile géant.
Lui grimpa facilement, mais moi j'eu du mal et pour éviter la charge, je préférais me cacher derrière le tronc. une fois la bête partie, je montai tranquillement sur l'arbre, et m'assis prudemment sur une branche à côté de mon nouveau compère.

"Mais si t'es arrivé là pour téléporter Vixen, pourquoi maintenant tu n'as plus rien?
...
Enfin bref, maintenant que t'es là, faut que je t'explique les règles."

Je lui fis un résumé des faits, lui indiqua à quoi ressembler les scanner, etc.

"Dis moi si tu vois un engin qui ressemble à ce que je viens de te décrire. Notre survie en dépend."

L'arrivée de ce personnage était vraiment étrange, illogique, et je ne voyais pas d'explication cohérente, si bien que je préférais abandonner l'idée de trouver une raison, et me concentrai sur les environs.

De là où nous étions je vis que nous nous trouvions plus très loin du volcan.

"Viens, allons au volcan, je suis sûr qu'un scanner nous y attend."

Puis je redescendis à terre, suivi d'Ambush Bug; l'homme à la tenue d'insecte, réputé pour ses propos souvent incohérent, mais j'espérais qu'il saurait se montrer utile malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Avr 2013 - 0:40
Cette île n'était pas qu'une simple légende pour alimenter le mythe de la chauve-souris et de sa Bat-cave. Ce genre d'aventures grandiloquentes était réel. Je venais seulement de le réaliser. On était vraiment là. Et un vrai membre de la Ligue - bon, okay, plutôt un partenaire junior - m'avait accepté dans l'aventure. Sûrement à contrecoeur, sûrement aurait-il préféré rester avec la belle et talentueuse Vixen, pourtant j'entrais avec lui dans la légende d'histoires parfaitement invraisemblables. Telles qu'on n'en voyait que dans la fiction. Genre, ce film génial avec une musique qui reste dans la tête...

C'était quoi le film déjà... Ah oui ! JURASSIC PARK !!

Cerveau, on a déjà vu ce film, tu te souviens d'une citation adaptée au bourbier dans lequel on est ? Parce que ce serait épique si tu te souvenais d'une citation. Les citations, c'est la vie. Et tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

John, le genre de contrôle que vous tentez n'est... n'est pas possible... écoutez, il y a une chose que l'histoire de l'évolution nous a apprise c'est que la vie ne peut pas être contenue, la vie prend le large. La vie conquiert de nouveaux territoires, elle renverse toutes les barrières. C'est parfois pénible, c'est parfois dangereux... Mais... enfin c'est comme ça.

Notre héros, c'est-à-dire moi, avait retrouvé l'espoir. Je n'allais pas mourir ici, malgré les plantes géantes et les lémuriens de la taille de ma jambe qui venaient nous filer entre les pattes. Je ne savais pas si c'était l'espoir ou le côté épique, mais ça passait plutôt vite. Le Flash Junior m'avait tout expliqué de la situation, en fait c'était plus les Aventuriers de Koh Lanta que Jurassic Park... En tout cas pas moins.

Si la tribu vote d'éteindre ma torche, je veux te donner le totem de l'immunité. Bon comme j'en ai pas, je veux bien te prêter mon bon caleçon.

Cette fois, je faisais surtout de l'humour pour ne pas penser à ce qui allait arriver quand l'un de nous allait trouver les objets de notre quête. Rester positif, rester plein d'espoir. Imaginer que c'était un simple jeu sans pronostic vital. A travers l'immensité de la forêt, le jeune héros au masque écarlate avait trouvé un raccourci qui nous menait sur la pente d'un volcan. En fait, la perspective n'avait pas été très évidente jusque-là, mais la forêt luxuriante poussait sur un des flancs dudit volcan.

Flashy, tu penses qu'on peut aider les autres ?

Je le regardai droit dans les yeux, enfin ce qui devait être son regard, vu que son costume lui faisait des pupilles blanches. Ce fut pour moi un choc. Tout mon corps tremblait. J'étais destabilisé par la vue de ce jeune homme. Mes jambes se dérobaient en-dessous de moi. Bug ? Oui cerveau... Ce n'est pas un coup de foudre, c'est juste un tremblement de terre.

O-M-G, un tremblement de terre ?!?

Le volcan était-il toujours actif, ou était-ce le résultat d'une autre chose plus terrifiante encore ? Peu importe la réponse, je suivis mon premier instinct, sauter dans les bras de mon compagnon d'infortune.

Je suis allergique aux secousses sismiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Avr 2013 - 21:23
"John, le genre de contrôle que vous tentez n'est... n'est pas possible... écoutez, il y a une chose que l'histoire de l'évolution nous a apprise c'est que la vie ne peut pas être contenue, la vie prend le large. La vie conquiert de nouveaux territoires, elle renverse toutes les barrières. C'est parfois pénible, c'est parfois dangereux... Mais... enfin c'est comme ça.
- Bien dit Docteur Malcolm."

Ainsi la situation de se retrouver sur cette île aux dinosaures n'inspirait pas que moi au niveau des citations; et il se pouvait bien que je venais de trouver un bon camarade de voyage.

"Si la tribu vote d'éteindre ma torche, je veux te donner le totem de l'immunité. Bon comme j'en ai pas, je veux bien te prêter mon bon caleçon.
- Mais si t'as la totem d'immunité, pas de raison pour qu'on éteigne la torche, Ambush.", répondis en rigolant et en bousculant Bug en lui donnant une tape amicale sur l'épaule.

On continua plusieurs minutes à marcher en échangeant diverses citations et références, quand mon camarade me demande:

"Flashy, tu penses qu'on peut aider les autres ?
- Les autres présents sur cette île sont assez doués pour se débrouiller tout seul. Il y a mon mentor le second Flash, le Green Lantern Hal Jordan qui est assez bon même sans anneaux, Aqualad qui est assez fort même en milieu terrestre, généralement, et enfin, un certain Flying Fox que je ne jamais vu. Et toi bien sûr maintenant.
- O-M-G, un tremblement de terre ?!?"

Soudain un tremblement de terre venait de se manifester. Tremblement sismique, ou bien était-ce le volcan qui entrait en irruption?
Ambush Bug me sauta alors dans les bras, et je le réceptionnai tant bien que mal en évitant de tomber sur l'escarpement de la montagne.

"Je suis allergique aux secousses sismiques.
-Je crois que c'est juste le volcan qui nous montre qu'il est pas vraiment endormi. Continuons, je suis persuadé qu'un scanner se cache au sommet."

Il n'y avait pas de fumée qui s'échappait du volcan et donc il n'y allait pas y avoir d'irruptions et de coulées de lave d'aussitôt.
On avait le temps de grimper et de redescendre. Du moins je voulais m'en persuadé et je montrais un optimisme débordants.

Je remis Bug droit, et repris la montée du flanc rocheux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 - 14:28
Remis sur ses pieds avec l'éternel optimisme de son compagnon, notre héros fut pris d'un doute soudain.

Cerveau ? Une charge de tricératops, c'est grave ? Bon, pas le temps de t'écouter, pour une fois j'agis avec mes tripes. Je chope Wally par la manche de son habit en mode casual friday ou héros en vacances, et je l'amène à courir en direction même du cratère qui se trouve en hauteur devant nous. Malgré les cahots et les nids-de poules, on avance bien. Je murmurais entre deux respirations saccadées :

N'allez pas croire qu'il s'agit du tonnerre... Rester là vous coûterait très cher.

Règle numéro un de l'aventurier en terre inconnue, toujours vérifier son environnement. Je sais, j'ai vécu sur une île avec des métahumains et voyagé sur quelques mondes extra-terrestres. Et j'ai eu une certaine expérience cinématographique entre mes missions.

Ne te retourne pas, à moins que tu veuille voir la charge de tricératops qui cause les secousses sismiques ! Viens, en plus il y a sûrement de l'eau dans le volcan. Peut-être même une source chaude pour laver toute cette sueur que Vixen m'a fait hériter sur son maillot.

J'espérais que les tricératops n'avaient pas la même course que nous. D'après ce que je sais, ce n'étaient pas des animaux méchants, juste imperturbables dans le trajet qu'ils ont choisi et myopes comme des taupes. Cheeks me manque, mais je ne dis rien. Je suce mon pouce, fermé courageusement à toute anxiété juvénile. Mais sans faire exprès, je butai sur une espèce de souche. Quoique...

Un vagissement se fit entendre aux pieds même de notre héros, qui se releva péniblement, pour se retrouver nez-à-nez avec un jeune tricératops qui avait dû perdre le troupeau quelques temps plus tôt.

Oh-oh.

On aurait du s'en douter. On ne peut pas simplement entrer au volcan comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 - 16:12
Soudain, alors que nous avancions tranquillement sur le flanc du volcan, un bruit assourdissant de roulement se fit entendre. Le ciel était beau, il ne pouvait donc pas d'agir de tonnerre. Etait-ce la lave du volcan qui s'agitait sous nos pieds?
Non, c'était bien tout autre chose.

"Ne te retourne pas, à moins que tu veuille voir la charge de tricératops qui cause les secousses sismiques ! Viens, en plus il y a sûrement de l'eau dans le volcan. Peut-être même une source chaude pour laver toute cette sueur que Vixen m'a fait hériter sur son maillot.
- Hein quoi?", lâchais-je avant de me faire tirer par le gilet par mon camarade qui m'entraîna derrière lui, pour grimper diagonalement en direction du sommet de la montagne volcanique. "Le volcan est en activité, à moins que tu veuilles te baigner dans de la lave, tu vas devoir garder ta sueur."

A peine avais-je finis de parler que Bug buta sur quelque chose, et m'entraîna avec lui. Nous tombâmes alors sur la roche, Je me relevai dos à Ambush et me retournai pour voir qu'il était en face d'un "petit" tricératops, il était plus petit que le gros du troupeau de ces congénères en train de passer en contrebas de notre position; il était cependant plus grand que nous, je pris Bug par le bras et le tira pour le faire avancer alors qu'il fixait toujours le jeune tricératops.

"Viens, avant qu'il prenne peur et nous écrase en nous passant dessus. Il va rejoindre sa famille tout seul."
Je le tins encore pendant quelques mètres puis le relâcha. Nous arrivâmes après quelques minutes supplémentaires au sommet, au bord du cratère au fond duquel se trouvait un lac de lave dont s'échappait quelques vapeurs. Là, nous fîmes une petite pause le temps de reprendre notre souffle.

Pendant que nous nous reposions, un reflet sur le flanc du cratère à notre droite, attira mon regard. Je tapotai le bras de Bug; et dit:

"Eh, là-bas, je crois que c'est un scanner. Viens."

Je partis en premier, faisant le tour en longeant la crête. Après de longues, très longues minutes, presque une heure, nous arrivâmes enfin au niveau de l'appareil, je jetai un coup d'œil par dessus.
Le scanner était posé sur une corniche, à laquelle on pouvait accédé par une petite phase d'escalade.

"J'y vais."

Je descendis alors prudemment pour ne pas tomber, et arriva finalement au scanner en m'ayant à peine égratigné les doigts. Je passai le scanner sous mon bras droit, et entrepris de remonter prudemment.

Une fois remonté, je passai mon bracelet dans l'espace prévu à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Avr 2013 - 17:22
Les écrans des bracelets de Flash et Bug s'illuminèrent et l'image de la silhouette s'illumina.

Vous savez que beaucoup de monde a parié sur notre petit jeu? Vous êtes le groupe donné perdant. Surtout depuis le départ de Vixen. La bestiole verte et le petit flash, un duo fait pour échouer.

Bon humm, je vois que vous avez décidez de tricher. Au final j'ai décidé de vous laisser allez comme ça. Après tout j'aime les rebondissements. L'arrivé de Bug ne me dérange pas trop, surtout que je ne sais pas pourquoi il semble privé de ses pouvoirs également se qui est une très bonne chose pour le jeu.

Nord Est, l'air de la montagne vous ravivera.

Globalement c'est ça, Sud. Bonne chance.

La silhouette disparut, mais elle fut remplacée par une image. Sur cette image on y voyait Aqualad et Hal se sauver de ce qui semblait être un dinosaure. L'image était remplis de verdure probablement une forêt.

Puis l'image changea à nouveau. On retrouvait Flash Barry et Flying Fox combattre une chauve-sourie à flanc de montagne.
Bonne chance...

L'image s'éteint. Il resta nord-est d'écrit sur le bracelet ainsi qu'un nombre de kilomètres qui semblait à l'autre bout de l'île complètement. Après 10 secondes l'image disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 29 Avr 2013 - 1:49
Cerveau ? Le volcan n'est pas en ébullition ? On dit éruption. Mais... Non, apparemment c'étaient juste les herbivores. Donc le petit n'est pas en danger immédiat. On continue.

Oui tu as raison, allons-y. Adieu bébé, désolé de t'avoir tapé dedans. Je t'enverrai des fleurs et un ours en peluche.

Je jetai un dernier regard sur le petit tricératopteau, puis suivis le jeune Flash qui semblait avoir remarqué quelque chose, peut-être même un des scanner. Je pensais que c'était une fausse chose et une quête sans résultat fixée par notre mystérieux ravisseur, mais même avec une mince chance, il faut la saisir. Je suivais le bolide le long de la corniche de terre et de roche magmatique. Malheureusement ni lui ni moi ne pouvions prendre de raccourci contrairement à nos habitudes. Tout cela me parut extrêmement long sans téléportations, tout comme à lui je suppose.

On est bientôt arrivés ? On est bientôt arrivés ?

Moins fort, Bug. ...On est bientôt arrivés ? Oh mais tais-toi. D'accord... On est bientôt arrivés ? ...

Au bout d'un temps certain, nos héros atteignent enfin le coin escarpé où se trouvait la lueur métallique. Et... BINGO !

Une fois enfilé par Wally, le scanner révéla la silhouette que Flash III avait décrit à Irwin. Il fit son possible pour les rabaisser, allant jusqu'à nous traiter de tricheurs ! Non mais n'importe quoi ! Allô ? Tu mets un inhibiteur de pouvoirs et tu te fais traiter de tricheur... C'est comme si je te dis, tu mets un inhibiteurs et tu as encore tes pouvoirs. Gniii... Non, je ne les ai plus.

C'est toi le ringard, hé, patate ! T'as besoin de nous pour être une sensation internet. Pff, je poste un prout chalumeau je fais plus de vues que toi, monsieur mystère.

Il nous indiqua quand même la direction à prendre. Bon, c'est déjà ça. Mais le temps de venir là, je viens de réaliser... Le ciel s'est obscurci. La nuit Tombe. J'ai dit... LA NUIT, TOMBE.

AÏE !!

Mais ça fait mal ! La nuit aurait pu tomber moins brutalement, quand même. Bon, on n'y voit rien là-dedans. Les monstres reptiliens ont peut-être de meilleurs sens que nous.

On s'arrête pour la nuit, Flashy. Le magma éloignera les lézards. On va monter la garde à tours de rôles, et ensuite, je nous orienterai vers le bon endroit à l'aube venue.

Oui, je crois voir par où on va passer. Il y a ces aspérités dans la roche... Comme un tunnel. Je ne veux pas savoir ce qui l'a creusé... Juste... Hum. Dodo.

ZZZZZZZzzzzzzZZZZZZzzzZZZZZZ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 30 Avr 2013 - 21:26
"Tricheurs?!"

Ce malade nous avait insulté de tricheurs, alors qu'il y a quelques heures je ne savais même pas que je me retrouverais avec ce fou d'Ambush Bug.

"Il va voir si je suis vraiment un tricheur quand je lui botterais ses fesses de psychopathe.
- On s'arrête pour la nuit, Flashy. Le magma éloignera les lézards. On va monter la garde à tours de rôles, et ensuite, je nous orienterai vers le bon endroit à l'aube venue.
- T'as raison, mais j'ai faim en plus. Vas-y, dors, je prend le premier tour de garde. Demain on partira tôt pour chercher à manger sur le chemin. On devrait tomber sur un grand lac en allant vers le nord-est; si je me souviens bien de la carte, il suffira juste de remonter au sommet du volcan, à partir d'où nous nous trouvons, et de marcher tout droit ensuite, on devrait tomber soit directement sur le lac, soit sur les récifs littoraux."

Nous nous dirigeâmes ensuite dans un petit tunnel creusé dans la roche volcanique, et nous nous installâmes non loin de la sortit, pour bénéficier ainsi de la chaleur de la lave qui bouillonnait en faisant parfois éclater des petites bulles à plusieurs mètres en bas.
Ambush s'endormit rapidement. Tandis qu'il dormait, moi, assis les pieds dans le vide, je regardait la lave en dessous, me divertissant de ma faim en essayant d'enlever le bracelet qui empêchai mes pouvoirs, je ne voyais pas comment cela fonctionner; puis voyant que je ne pouvais rien faire pour l'instant, je plongeai mon regard dans la substance jaune orangé.
Les heures passèrent lentement, très très lentement pour moi, habitué à que tout se passe en un éclair. Ils étaient loin mes dix ans, tant de choses s'étaient passé depuis que j'avais eu cet accident dans les labos du département scientifique de la police de Central City.

Les heures passèrent ainsi, ma faim s'estompa de mon esprit à mesure que l'envie de dormir me gagnait.
Après plusieurs heures, alors que la nuit était bien avancée et qu'on entendant que quelques cris et grondements lointain, je décidai de réveiller Ambush pour qu'il fasse le guet jusqu'à l'aube.
Je le secouai, d'abord doucement, puis voyant que ça ne marchait pas, plus durement jusqu'à ce qu'il se lève.

"A toi de surveiller. Il doit rester que quelques heures avant le levé du soleil."

Puis je me couchai sur le sol, un bras glissé sous la tête en guise d'oreiller. Le sol était chaud et assez confortable; je m'endormis rapidement également.

Je sombrai alors dans des rêves remplis de distributeurs de snacks, puis dans un où j'assistai à un anniversaire où était dressé une table rien que pour moi, à côté d'une table commune aux autres invités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Mai 2013 - 1:53
Je rêvais de choses assez bizarres. Mais pour faire avancer le Rp, nous nous contenterons de dire que mon sommeil fut très agité et pour cause : je n'avais pas avec moi ma poupée sidekick, Cheeks. Après tout son rôle premier était d'être un doudou pour dormir. Et qu'est-ce qu'un héros la nuit sans son doudou : un piètre dormeur aussi bien qu'un mauvais vigilant. D'ailleurs, à ce propos, coupons au moment où Wally m'a demandé de monter la garde à mon tour.

En fait, la nuit touchait presque à sa fin, car on n'entendait plus les animaux nocturnes chasser au loin. Ils étaient rassasiés, ou du moins avaient-il ramené à leurs portées de quoi festoyer pour un bout temps. Je m'écarquillai les yeux mais rien, il faisait vraiment trop sombre. Un insecte maladroit, apparemment il avait une aile abîmée, semblait avoir perdu son essaim. Il avait des ailes irisées magnifiques et il vrombissait comme un beau diable, attiré et en même temps inquiétait par les remous de lave en fusion. Ses ailes, d'à peu près une fois et demie ma taille, se coloraient de beaux camaïeux dorés à la lueur sourde du volcan. Je m'approchai pour essayer de les toucher. Au contact de mes doigts, la créature s'affola si c'était possible encor. Je vis, comme des étincelles ou de la poussière de fée, un peu de texture se décrocher de ses membres volatiles. C'était comme un petit feu d'artifice.

Malheureusement, même si cette bestiole me paraissait jolie, fascinante même, il fallait bien se nourrir. Alors je me détestai pour ça, mais vu que j'avais mal dormi j'avais les nerfs pour, je lui bondis dessus d'un coup, puis je le brisai entre la tête et le restant du corps. Pauvre bestiole. J'avais déjà eu de la peine pour le petit tricératops en contrebas, mais tuer volontairement une bête. C'était normalement en-dessous de moi. Cerveau ? Zzzzzzz. Quand tu te réveilleras, sache que je n'aime pas du tout quand tu es absent pour retenir mes instincts de survie. Je préfère quand tu me parles de Nabilla et des Kardashian.

Je sépare l'abdomen, le corps et les pattes pour les faire cuire doucement, crépiter proche du magma et de ses grumeaux qui éclatent comme des bulles de chewing-gum. Je laisse la cuisson se faire lentement, à mesure que la lumière commence à poindre au bord de l'île. C'est tout de même magnifique.

Flashy, le petit-déjeuner est prêt.

En attendant qu'il n'émerge, je laisse les pièces d'insecte brûlantes bien en évidence pour faire un léger tour de la zone. De tous ces recoins dont les contours étaient si mystérieux à la nuit venue. Maintenant, ils semblaient révéler tout le mystère de leur banalité. C'était idiot et en même temps, mon coeur battait à chaque coin de rocher. Au fond, c'était les mêmes que la veille au soir, mais ils avaient pris une sorte de magie, à être disparus puis revenus au jour.

C'est quand même superbe.

Soudain, j'aperçus une clé, de couleur jaune, qui m'avait échappé jusqu'à présent. Elle avait été coincée dans un amas de roche volcanique, elle aurait pu fondre ou brûler tant elle se trouvait proche de la lave chaude. Mais elle était juste à distance apparemment. Je tendis le bras, accroupi, en équilibre, pour la saisir du bout des doigts. Elle était légèrement tiède au toucher. Je courus vers le pseudo-campement - un Wally et un barbecue improvisé - en portant fièrement la clé entre mes doigts :

C'est notre clé ! Ou pas ? Enfin je crois que oui, non ?!

Je la donnai à Flash. Mon ventre gargouillait. Mais il allait falloir y aller, paris ou pas, il fallait qu'on sorte de là. Bien que j'y sois rentré volontairement, je n'aimais pas bien la logique de ce jeu. A vrai dire, je tricherais volontiers si ça nous aidait à nous en sortir.

Je crois que je vais grignoter ma part en chemin. On passe par ce tunnel, non ? Le vent s'y engouffre, mais ça sent... Une odeur qui n'est pas celle de ce coin de montagne, une odeur... Ah, si seulement mon masque incluait un nez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Mai 2013 - 14:51
"Flashy, le petit-déjeuner est prêt."

Flashy? Ce mot me parvint à l'oreille me réveillant. Flashy? C'était moi Flashy? Bien sûr que oui, il y avait personne d'autres avec nous.
Alors que j'ouvrais rapidement les yeux pour voir ce qu'était le petit-déjeuner, je vis Ambush Bug sortir du renfoncement. Je n'eu pas le temps de le rappeler qu'il était déjà parti.
Je me levai donc, puis m'étirai. Dormir au sol, malgré la qualité du sol, était très inconfortable au réveil quand même.

Mes yeux se portèrent ensuite sur des morceaux de viandes fumantes posés sur le sol. Je m'approchai.
Je n'arrivai pas à distinguer d'où provenait la viande, mais bon, il fallait que je mange. Je me retins néanmoins de tout ingurgiter, sur le moment, attendant de voir si Bug avait déjà mangé.
Je séparai donc les morceaux équitablement, et croquai dans une espèce de cuisse fine.

*Pas une cuisse, une patte!*

Ambush n'avait rien trouvé de mieux que de faire cuire un insecte. Heureusement il n'avait pas mauvais goût, même un rappel de poulet rôti. Passant outre la nature de la nourriture, je finis mon repas tranquillement.
J'avais la bouche pleine au moment ou mon compagnon d'aventure revint au camp.

"Merci pour le petit-déj....
- C'est notre clé ! Ou pas ? Enfin je crois que oui, non ?!

Ambush m'empêcha de finir ma phrase en m'agitant une clé jaune sous le nez. Je la pris et l'examinai, tentant de me rappeler qui devait trouver une clé jaune.

"Hum .... Non, ce n'est pas la notre. C'aurait été trop simple. .... .... Ah oui ! Les jaunes. Il s'agit d'Aqualad et Hal Jordan. Nous on doit en trouver une bleue. Il faut qu'on les retrouve pour leur donner."

Je me relevai alors qu'Ambush ramassai les morceaux de viandes restants.
"Je crois que je vais grignoter ma part en chemin. On passe par ce tunnel, non ? Le vent s'y engouffre, mais ça sent... Une odeur qui n'est pas celle de ce coin de montagne, une odeur... Ah, si seulement mon masque incluait un nez."
Je jetai un regard de dépit aux morceaux de viande. J'avais espéré pouvoir manger plus.

"Allons-y. C'est vrai qu'il y a une odeur, mais je n'arrive pas à reconnaître de quoi ça vient. Je te suis.

Je le suivis jusqu'au tunnel qu'il m'avait indiqué.

"Au fait. Comment tu vas manger avec ton masque?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 17:55
CRUNCH, CRUNCH. Moins fort ! Crunch, Crunch. Mais Ambush, pourquoi tu fais tes propres onomatopées? Bonne question Cerveau... on dirait que c'est que le lettreur est fainéant. Tu as toujours réponse à tout ! Non, d'habitude c'est toi, Cerveau. Ha, j'ai réussi à te faire taire. Ce qui fait que je me sens débile. J'en étais où ? ...

Notre héros mâche tranquillement sa part de pattes d'insecte en cheminant. Un peu déçu de ne pas avoir trouvé la bonne clé, il se mure dans un certain silence. Et puis, parler la bouche pleine, c'est malpoli. Oui mais les onomatopées, ça ne compte pas, hein ? Bon. Bah c'est bon. Laisse-moi narrer sinon tu seras sans narrateur.

Voilà qu'il sent les gargouillements de son ventre s'apaiser. Le goût n'est pas si désagréable, mais il songe à devenir végétarien après cette drôle d'aventure. Il finit d'avaler sa bouchée, et répond à Wally, un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais...
(parce que ne carrément pas répondre, c'est mal, m'voyez ?)

Et toi, tu es sûr que tu as des trous pour les yeux ? Parce que... Au cas où tu n'aies pas vu ma dentition parfaite et entendu ma voie enjôleuse, il y a effectivement une bouche de dessinée sur mon costume. Pour que je puisse, tu sais, parler en permanence.

Sauf que des fois, c'est dans ma tête, alors si ça se trouve, on ne parle pas tant que ça. Enfin bon, je ne veux pas le vexer, mais il sait bien qu'il y a une bouche non ? Hein Cerveau ? ... Pff. Narrateur, reprends les rênes, je vais essayer de raisonner le cerveau hors-champ.

Bientôt, l'obscurité dans le tunnel fut totale. Bug, peu habitué à se déplacer sans téléportations, et encore moins dans des endroits où ce n'est pas pratique, tâtonnait autant que possible. Il s'approcha d'une des parois du long corridor de roche, et y laissa courir ses doigts afin de ne pas perdre sa direction. Après s'être cogné contre une stalactite, BONK ! et on arrête les bruits, j'en ai marre de me déranger pour rien, je parle à mon cerveau là, j'peux avoir de l'intimité, merde !
Il se rappela de mettre son autre main devant lui pour éviter de se cogner la tête à nouveau. Mais, ça reste Ambush Bug, et il n'était pas très adroit dans la maneuvre. A nouveau muré dans un silence profond, il ne devait pas être d'excellente compagnie. D'ailleurs, un cliquetis se faisait entendre, comme si des douzaines de fois huit pattes venaient se répercuter le long des parois rocheuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Mai 2013 - 19:36
"Et toi, tu es sûr que tu as des trous pour les yeux ? Parce que... Au cas où tu n'aies pas vu ma dentition parfaite et entendu ma voie enjôleuse, il y a effectivement une bouche de dessinée sur mon costume. Pour que je puisse, tu sais, parler en permanence."

Je regardai alors mieux le masque d'Ambush. C'était vrai qu'il y avait une ouverture pour la bouche; je ne l'avais pas remarqué; la faim probablement, qui m'empêchait de voir des choses aussi simples et logiques.
Je haussai les épaules.

Après la réponse de Bug, un silence complet s'installa.

Nous avançâmes lentement dans le tunnel, et bientôt la lueur de la lave ne parvint plus dans le couloir rocheux, et nous nous retrouvâmes dans le noir complet; nous obligeant à avancer à tâtons.
L'espace latérale se réduisit, tout comme la hauteur à force d'avancer, nous forçant à marcher en file indienne, et à baisser la tête me mettant ainsi dans une position peut confortable.

Après plusieurs minutes, ou heures, je ne saurais le dire de marche, des cliquetis de centaines de petites pattes se répercutèrent sur les parois rocheuses; je sentis également quelque chose me passer sur la main, je la secouai et frissonnai en imaginant ce qui avait pu passer.

"Euh ... On peut essayer d'accélérer s'te plaît. J'ai pas vraiment envie de m'attarder plus longtemps ici."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Juin 2013 - 13:06
Flash junior lui demanda de se dépêcher. Apparemment il savait où il en était. Parce que Ambush Bug, lui, ignorait totalement la position de Flash. Néanmoins il prit la peine de formuler maladroitement :

J'aimerais bien... Je n'y vois rien.

Soudain ils commencèrent à leur grimper dessus. Des douzaines de décapodes, qui déplaçaient leur huit pattes et des pinces avec lesquelles ils se mirent à agripper les shorts et les masques des deux jeunes hommes. Pris d'un frisson, Irwin les repoussa vivement, avec un jeu de jambes assez paniqué et de larges mouvements de bras pour les dégager. La coque de l'une des bêtes lui était resté entre les doigts.

Nom d'un Rob Liefeld !

J'étais toujours plongé dans l'obscurité, mais en essayant d'ôter la carapace de mes doigts crochus, l'odeur pénétra l'épaisse couche de matière textile alien de mon masque. L'odeur rance, l'air inspiré qui pousse à la déglutition. La décomposition de la chair.

C'est des bernard l'hermite ! Avec des crânes pour carapaces. C'est ça l'odeur. Et si on survit à ces nuisibles, gaffe à ce qui vit de l'autre côté et qui a tué ce qui est mort ici...

Je courais comme un imbécile maintenant, mais je savais que je risquais gros en arrivant à la sortie. Au moins on serait débarrassés des crabes porteurs de têtes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Juin 2013 - 13:50
Les insectes invisibles qui nous montaient dessus s'avéraient être des bernard-l'hermites.

"Nom d'un Rob Liefeld !", s'exclama soudain Ambush Bug.

En essayant de faire quelque chose à l'une de ces bestioles, il n'était parvenut qu'à faire qu'une horrible odeur rance envahisse le couloir rocheux, et nous parvienne aux narines.
J'entendis alors mon camarade commencer à courir et je le suivis donc.

En courant, il me semblait que cela faisait une éternité que je n'avais pas ressenti la Speedforce; alors que ça ne faisait qu'à peine une journée.
Mais sans l'énergie qui ne m'avait pas quitté depuis une dizaine d'années, un vide se faisait sentir, et j'espérais que nous pourrions sortir rapidement de là pour que tout revienne à la normale.

Après quelques minutes de course, une lumière jaune-orangée parvint au bout du tunnel. Nous accélérâmes le pas, et nous débouchâmes sur une sorte d'immense grotte, avec sur le côté un ravin au bas duquel coulé une rivière de lave en fusion qui devenait provenir du volcan duquel nous étions partis ce matin.
Soit nous avions fait peu de chemin, soit cette rivière coulait sur des kilomètres.

Mais quelque chose d'autre attira mon attention. Une voix qui m'était très familière qui s'exclamait.
Je tournai la tête et vit Aqualad et Hal Jordan derrière lui. Je courus sur eux, prit Jackson dans mes bras, et le souleva du sol. Je fis la même chose avec Hal.

"Je suis content de vous voir."

Après quelques instants de discussion Bug me rejoignit.

"Jackson, Hal, voici Ambush Bug. Il est apparu devant nous, a prit Vixen avant de disparaître, puis il apparut de nouveau devant moi sans pouvoir se téléporter."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 26 Juin 2013 - 0:24
(HRP:P Pour simplifier les choses, Aqualad et moi allons continuer de répondre ici.)

La cabane que nous avions pénétrée était presque vide et absolument rien ne pouvais nous être de quelque utilité, hormis une trappe dissimulée dans le sol. Cette trappe était la porte d’un passage sous-terrain que nous empruntâmes sans hésiter, vu que nous n’avions absolument pas le gout de retourner dans la forêt. Pendant quelques minutes, nous étions dans une noirceur presque totale jusqu’à ce que, finalement nous arrivâmes dans une énorme salle naturellement formé qui faisait partie de la grotte. Notre surprise fit grande lorsque nous vîmes Wally et Ambush Bug dans le pétrin face à des bernard l’ermite.  Ils seraient probablement morts si ce n’était pas de Jackson qui commença à parler aux animaux marin. J’avais oublié qu’il ne s’agissait pas des pouvoirs perdu de Jackson, mais bien d’une capacité innée à cause de ses origines.
 
Lorsque j’aperçu qu’il commençait à calmer les créatures, je me mis à courir vers Wally et Bug afin de les rejoindre. Aqualad me rejoignit peu de temps après. Wally s’empressa de nous sauter dessus en nous voyant et de nous présenter Ambush Bug.
 
«Du calme Wally, je suis content de te voir moi aussi. Content de te voir aussi Buggy.»
 
Maintenant, nous sommes devenus un groupe de quatre. Quatre hommes avec le même but, soit de sortir de cette satanée îles. Nous devions rester ensemble le plus longtemps possibles, car ensemble nous sommes plus forts et nous avons plus de chance de nous en sortir. Je regardai rapidement autour de moi pour voir combien de chemin s’offre à nous. Je vis celui par lequel Jackson et moi sommes arrivés, ainsi qu’une multitude d’autre chemin.
 
«Bon maintenant que nous sommes quatre, pourquoi pas unir nos forces afin de sortir de ce merdiez.»
 
Il fallait que nous trouvions un moyen de sortir d’ici, mais dans mon cas je n’avais aucune idée du chemin à prendre et je n’avais aucune envie de retourner dans cette forêt.
 

«Je suggère que nous choisissions une direction pour poursuivre notre chemin vers la liberté.» Je me retournai vers Jackson pour lui dire : «Par contre, pour ne pas s’attirer plus de problèmes, j’aimerais que tu demandes à tes amis sous-marins s’il connaisse un chemin praticable pour nous afin de sortir d’ici.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2013 - 18:45
Et ben. Dis donc Cerveau, j'ai bien cru qu'on allait y passer. Enfin, je ne m'en faisais pas trop pour moi, mais ce pauvre Wally aurait sûrement souffert le martyr jusqu'à sa mort. heureusement qu'Aqualad avait débarqué à ce moment là.
C'est ta chance, elle t'as encore sauvée.
Tu crois? Je ne crois pas à la chance Cerveau, je crois au destin.
Hein?
Non rien, je plaisantais.
Green Lantern est là aussi. Lui je l'aime bien. Il est vert, déjà. Et puis il est beau gosse, comme moi. D'ailleurs, fut un temps où j'aurais put prendre sa place. Mais c'est pas mon genre, le travail en équipe tout ça, je suis un héros solo.
Tu racontes encore des âneries.
Ahhh! Qu'est ce que je t'ai fait aujourd'hui? Tu veux quoi?
Remercie les?
Ah. Oui. Bon.

Hey Hal! et Aqualad! Merci du coup de main, on pensait vraiment passer un sale quart d'heure!
Vous allez bien?


Et leur clef peut être? Ce serait une bonne idée de voir si leur clef est la notre.
Ou inversement.
Quoi?
Demande leur la clef!!!

Euh, y'a des chances pour qu'on ait la bonne clef pour vous. Et que la votre nous convienne.
On vérifie?


Alors là, ce serait un sacré coup de chance! Qu'ils nous sauvent des crabes et de l'île en un seul coup. Bon, bien sur, leur être redevable serait un peu gênant, mais une bonne pizza suffirait sûrement à leur renvoyer l’ascenseur! Ou une bouteille de soda, Aqualad a l'air complètement desséché!

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 6 Juil 2013 - 0:43
Hal me calma en rappelant qu'il fallait encore sortir de là.
A ces mots, je regardai autour de moi, à la recherche d'une autre sortie; rien ne servait de revenir sur nos pas, ni sur ceux de Hal et Jackson.
Alors que j'étais en train de scruter la roche à la recherche d'un passage, Hal demanda à Aqualad de demander aux crustacés de nous guider vers la sortie.
Les capacités télépathiques des citoyens d'Atlantis étaient vraiment fascinantes et passionnantes, mais je me demandais quand même ce qu'un crustacé, même géant, pourrait racontait.

Mais Ambush Bug avait quelque chose à dire avant.
-Euh, y'a des chances pour qu'on ait la bonne clef pour vous. Et que la votre nous convienne.
On vérifie?

-Ah oui, la clé ! On a récupéré une clé plus tôt, et je crois bien que c'est la votre si je me souviens de ce que a dit le gars hier."


Je fouillai dans les poches du bermuda, et en sortit la clé de couleur. Je la tendis à Hal.

"Tiens. Et vous-vous en avez trouvé une? Et vous avez pas de nouvelles de Barry par hasard?"

Question un peu bête; s'ils avaient croisé Barry et Flying Fox, ils seraient avec eux. A moins que Barry fut blessé et qu'ils avaient dut rentrer directement; s'ils avaient réussi à trouver leur clé du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 10 Juil 2013 - 1:55
Ambush et Wally ont réussi à trouver notre clé. Enfin notre porte de sortie venait de faire son apparition et il ne m’en aurait pas fallu beaucoup pour que je la prenne et sorte d’ici. Cependant, mon excitement à du se sentir, car Hal ma fit un signe de la tête et je compris qu’il faudrait aider Wally et Ambush Bug à sortir d’ici également.

«Woah! Merci les copains, mais nous n’avons pas trouvé la vôtre désolé. Par contre, nous allons vous aidez à trouver la vôtre.»

Écoutant la recommandation qu’Hal m’avait faite un peu plus tôt je repris la conversation avec mes amis crustacés. Plusieurs minutes plus tard je retournai vers mes collègues avec une bonne nouvelle pour eux.

«Ils m’ont dit qu’il y a plusieurs moyens sûr de sortir d’ici. L’un d’eux est le chemin par lequel Hal et moi sommes arrivés. Les deux autres sont ce tunnel mal éclairé et son voisin tout aussi mal éclairé. Il y aurait aussi un tunnel sous l’eau, mais vous ne pouvez pas retenir votre souffle suffisamment longtemps pour survivre le trajet.»

Au moins nous avions une porte de sortie. Trois même. La grosse question maintenant est de savoir lequel serait le mieux pour nous et nous permettrait de trouver la clé de Wally et Ambush Bug. Je n’avais vraiment aucune idée par où commencer. Au moins, mes talents avec les créatures aquatiques nous sont utiles, mais pour le reste, je ne sais pas trop pas où commencer. Je regardai les trois options s’offrant à nous et me retournai vers mes amis.

« Bon dans quelle direction partons-nous?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Juil 2013 - 15:49
La clé que Wally et Ambush Bug m’ont donnée est bel et bien celle qui nous faut pour sortir d’ici. Cependant, nous ne pouvons pas les laisser ici sans les aider à trouver leur clé. Alors, au grand dam de Jackson, lequel semblait être très content de pouvoir sortir d’ici, je lui fis un hochement de tête qui lui annonça que nous allions rester pour aider nos deux confrères. Aqualad  parti un peu plus loin pour parler à ses amis pour savoir s’il y a une sortie de cet endroit maudit. Quant à moi, je continuai à parler avec les deux autres héros.

«Merci pour la clé, vous l’avez trouvée où? D’ailleurs nous allons vous aider à trouver la vôtre vue que  nous ne l’avons pas encore trouvé. L’homme sur le bracelet vous a dirigé dans quelle direction?»

À ce moment, Jackson était de retour et nous annonça qu’il y avait bien plusieurs moyens de sortir d’ici. Tout ce qu’ils nous restaient à savoir c’est la direction à prendre. Cela, seul Wally et Ambush Bug peuvent nous la donner. J’espère que nous allons trouver leur clé au plus vite, car j’ai vraiment envie de régler le compte de l’individu qui nous a fait cela. Barry doit déjà être sorti d’ici à l’heure qui est et il va avoir besoin de nous pour vaincre l’individu qui nous a envoyé ici.

«Bon maintenant c’est à vous messieurs. Vous êtes arrivés par où? Question que nous sachions dans quelle direction nous diriger. Nous ne vous lâcherons pas si facilement.»

J’espère que leur clé n’est pas trop loin, car je commence à être écœuré de cette île.

«Bon, comme là dis mon jeune ami, dans quelle direction allons-nous?»

(DSL pour ce court, mais je suis à court d'inspiration. :s)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 21 Juil 2013 - 18:47
Bon.

Là, c'est le moment où tu te creuses la tête en quête de la réponse idéal. Où allons nous? Silence Dora, je réfléchis. Cerveau, au rapport. Quelles sont nos chances?....
Ah bah oui, suis je bête!

Les amis! Vous avez votre clef, mais nous on est toujours coincés sans nos pouvoirs. Enfin, c'est ce que le méchant qui tient cette place aimerait nous faire croire. Mais il est des pouvoirs qu'un héros ne peut perdre, des pouvoirs qui le guideront vers la lumière qui éclaire sa destinée d'être hors du commun, la lumière qui...

Tu vas la fermer oui?

Enfin, ce que je veux vous dire, c'est que j'ai toujours été guidé par maman destin. Et maintenant, je vous propose de vous fier à moi. Je vais décider de l'endroit où nous allons aller!

Alors? C'était comment? Très convaincant, vraiment. J'ai presque envie de pleurer.
N'attendons plus! Ils risquent de protester.

Et.... Hop! Le destin m'a désigné ce chemin mal éclairé!

Tu es sur de toi? Oh mais ce n'est pas moi qui ai décidé, j'ai tiré à la courte paille.

Sans me préoccuper de savoir si les autres me suivent, mes jambes me tirent en avant dans le trou qui, sans déconner, est de plus en plus obscur.
Et puis là, soudain, c'est la lumière.
Pas la lumière du jour hein. La lumière dans mon esprit. Tu la vois cerveau? Oui... oui je la vois! C'est une idée brillante, comme on en voit rarement par ici!

Ce tunnel est artificiel! Pas étonnant qu'on ai pu y trouver une échelle de service. Il doit forcément mener quelque part! Les parois sont trop lisses, l'odeur trop propre. Il doit forcément déboucher quelque part!

Et sans attendre, mes jambes bondissent de nouveau en avant, fières de porter un tel intellect.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Jurassic League : Ambush Bug et Wally West

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Océanie-