Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad

Invité

MessagePosté le: Ven 29 Mar 2013 - 0:33
Vous, vous réveillez sans savoir ce qui s’est réellement passé. De toute évidence vous n'êtes plus en sols américains. Des bruits étranges viennent du centre de se que vous croyez être une île. Les vagues se fracassant contre la terre vous ont réveillé et vous vous rendez compte que vous n'avez plus vos vêtements de superhéros. Seul votre masque semble en place, certain costume ont été couper au coup afin de laisser seulement la tête, d'autre ont été remplacer par des masques identiques à se que vous aviez. Ceux qui ne possèdent aucun masque n'en ont pas plus. Un gilet blanc pour les hommes, avec un bermuda de couleur de votre couleur fétiche. Pour la fille une camisole et un short également de votre couleur fétiche.

À votre bras vous avez cet appareil.

Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad Pipboy-3000-watch-112


L'écran affiche une carte.

Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad 2269527-dinosaurisland

Certains d'entre vous peuvent reconnaître l’île à sa structure particulière. Il s'agit de l'île des dinosaures. Vous, ne voyez cependant qu'une seule croix, croyant évidemment que l'une d'elles est vous. Vous essayez d'utiliser vos pouvoirs, mais rien n'y fait. Un bruit se fait entendre à vos côtés. Il s'agit d'une autre personne. Vous la reconnaissez il s'agit d'un de vos collègues qui de toute évidence est dans la même situation que vous soudainement l'écran change sur votre énorme bracelet. Vous pouvez distinguer une forme dans l'ombre de l'image qui vous est offerte, mais n'arrivez pas à distinguer qui vous parle.

Bonjour Héros,

Bienvenu à l'aventure de votre vie. Je tiens tout d'abord à vous aviser qu'effectivement vous êtes bien sur ce miracle de la nature qu'est l'île au dinosaure. Je vous signale également tout de suite que si vous tentez quoi que ce soit contre ce bracelet, il explosera emportant votre bras et votre vie. Vous êtes dans mon jeu maintenant.

Les règles sont simples.

Aucun super pouvoir: vous remarquerez d'ailleurs que vous ne pouvez pas utiliser vos superpouvoirs. Pour les Flashs j'ai eu l'aide d'un bon ami à vous, Zoom qui est d'accord avec moi. Il s'agit du plus grand challenge de votre vie. Vous ne pourrez qu'an sortir plus fort. Vixen et Fox vous remarquerez l'absence de vos breloques magiques. Aqualad j'avoue que j'adore particulièrement notre mécanisme pour vous déshydraté en permanence, dommage pour vous la soif continuelle est un problème que notre équipe n'a pas su régler. Pour la Lanterne remerciez l'attaque des manhunters de sinestro, il n'a pas été facile à récupérer, mais nous sommes influents.

Donc oui vous l'aurez compris vous êtes plusieurs sur l’île, 6 pour être exact et je crois bien que nous aurons beaucoup de plaisir. Le but? Vous échappez de l'île. Vous comprendrez que nous ne nous intéressons pas a les gens qui tente de construire un bateau ou autre platitude du genre.

Le bracelet que vous portez actuellement est votre seul moyen de sortie. Vous devez trouver une clé de votre couleur correspondante qui activera votre téléporteur.

Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad ExperT_keys_on_ringA

La clé est cachée quelques parts sur l'île. Bon d'accord je l'admets l'île est extrêmement grande et les clés très petites. Mais nous vous aiderons, ne vous inquiétez, pas. Vous trouverez à certains endroits des scanneurs.

Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad Scanner

Chaque bracelet est unique et vous indiquera par ou est votre clés. Les scanneurs peuvent être n'importe ou, au sommet d'un arbre ou dans le fond d'une crotte. Bonne chance pour les trouver, mais rassuré vous, il y en a plusieurs. Je vais donc vous donnez vos couleurs.

Flying Fox et Flash II: Rouge
Green Lantern et Aqualad: Jaune
Vixen et Flash III: Bleu

Si jamais vous oubliez votre couleur, elle vous sera redite lors de vos cannes pour trouver vos clés. Vous comprendrez bien que je ne peux vous divulguer où est votre clé. Cependant elle peut ce trouver n'importe tout, au beau milieu d'un volcan ou attaché à l'aile d'un Ptérodactyle.

Voilà je vous est tous dit.

Oh non j'allais presque oublier. N'oubliez pas de sourire il y a 5000 caméras certaines fixe d'autre flottante qui immortaliserons vos enjeux et tout sera rediffusé sur un site internet crypté qui fera de vous des vedettes du Web. Bienvenu dans notre nouveau jeu: Jurassic League. Que le plus fort survive.

L'image disparue pour ramener la carte. À vous de jouer

((H.J : J’interviendrai à chaque fois que vous scannerez votre bracelet. Je vous demanderais aussi de contrôler les dinosaures comme menaces ou autres. Je me réserve également le droit d’intervenir à tout moment pour ajouter une difficulté ou apportez une aide. La caméra s’allumera et la silhouette (qui est moi ^^) fera quelques choses.
Ne vous inquiétez pas tout vos trucs magiques et pouvoirs vous seront remis à la fin de l’aventure Smile ))

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 29 Mar 2013 - 3:23
Je restai béat après le petit discours de l'homme (probablement) de la montre.

"Il a bien dit au fond d'une GROTTE, hein?"

Justement, cette question rhétorique s'adressait à mon compère d'infortune et héros, Hal Jordan.

Wohoho! Hal Jordan! J'aime beaucoup ce que vous faites! L'humour, tout ça, nan sérieux je suis fan! Si j'avais un papier, j'vous le ferais signer!

Je lançai un grand sourire à celui qui avait toujours été pour moi le standard du super héros cool et détendu. Enfin, ici, on était plus vraiment des super héros, juste des héros. Au moins, c'était une bonne occasion de faire connaissance. Et de.. discuter.
Ou pas.

Si j'ai bien suivi, et rien n'est moins sûr, croyez moi: J'étais en train de manger un hot dog sur la grande avenue quand je suis tombé inconscient pour me relever sur une île déserte, sans pouvoirs et, d'après ce que je viens d'entendre, sous la coupe d'un taré psychopathe (pour changer).

Un silence suivit cette question qui, une fois de plus, n'appelait pas de réponse.

Génial. Super. Je n'avais pas du tout prévu d'aller voir Juliette après tout. Aucun problème! Je préfère mille fois être ici!

Je me raclait la gorge.

Même si j'ai très soif!

Ah oui, ça me revenait. Le petit commentaire de l'inconnu sur mon bracelet. Non seulement je n'avait plus de pouvoirs, mais en plus j'allais devoir souffrir le martyr tout le long de ce foutu jeu.

Bah! Je reste positif! ça pourrait être pire! On pourrait être démunis, seuls, loin de tout ET à la merci de créatures très dangereuses!

Je me tournais vers Hal.

Comme des dinosaures! Après tout, c'est l'île Jurassique! Ahah!

Un hurlement, qui n'avait rien d'humain, se fit entendre au loin. Je jetais un regard suppliant à Flash.

Il a pas dit crotte, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 0:42
Foutu Manhunters, je me suis encore fait avoir par le vieux truc de «On draine l’énergie du Green Lantern en famille». Puis après, tout ce que je me souviens c’est une forte décharge électrique dans le dos et tout deviens noir. Bande de sans couilles, incapable de m’affronter face à face et de recevoir une dérouiller comme des vrais.

Je viens tout juste d’ouvrir les yeux pour me rendre compte que je ne suis plus à Coast City, mais bien sûr une espèce d’île tropicale. Je me redressai et vis une immense forêt devant moi. Derrière, c’était l’océan. J’étais vêtu d’un bermuda vert ainsi que d’un t-shirt blanc avec le logo des Green Lanterns dessus. Il m’avait collé un masque sur le visage avec une colle qui tenait plutôt bien, car je ne pouvais pas l’enlever. Sur mon bras gauche, il y avait une espèce d’ordinateur qui montrait un X jaune sur la carte. Selon son emplacement et mon entourage, je compris rapidement qu’il s’agissait de mon emplacement.

Avant que je puisse faire quoique ce soit, un visage sombre apparu sur ce dernier et il nous expliqua les règles du «jeu». Je devais trouver une clé jaune afin de sortir en vie de cette île. À ce que j’ai cru comprendre, nous étions six héros divisés en trois équipes de deux.

«Enfant de chienne, attend un peu que je sorte de cette île. Une fois mon anneau rechargé, je vais te trouver et te faire regretter ce que tu nous as fait.»

La personne ne me répondit pas, mais il continua à nous expliquer que nous étions sur l’île des Dinosaures et bla bla bla. Une fois son discours terminé, j’entendis un hurlement venant de la forêt, puis une voix venant de ma droite. C’était Aqualad qui voulait que je lui signe un autographe et qui désirait par-dessus tout que je lui confirme que l’individu avait bien dit «grotte» au lieu de «crotte».

«Non il a bien dit crotte mon gars.» lui dis-je avec un ton un peu découragé.

«Et humm, Jackson c’est ça? Ton autographe je te le donnerai volontiers si tu m’aides à sortir d’ici vivant afin que je puisse aller m’occuper de ce fou pervers»

Aqualad continua a parlé comme un vrai moteur à parole. Il sorti tous les malheurs de sa journée qu’il manquait. Moi je me concentrais pour essayer de trouver un moyen de survivre à tout cela. Normalement, un dinosaure ne me causerait aucun problème avec une charge dans mon anneau, mais là, je n’étais pas plus puissance qu’un homme ordinaire. Le plus sur pour l’instant, est de retrouver nos clés respectives et de se trouver les autres héros. En groupe nous allons être beaucoup plus efficaces.

«Ça suffit Jackson! Moi aussi j’avais rendez-vous avec une dame après les manhunters. Rendez-vous que je vais manquer d’ailleurs. Mais pour l’instant nous devons garder notre calme et trouver un moyen de rejoindre les autres sur l’île.»

Je lui avais tout dit cela en gardant mon calme. Pas la peine de paniquer pour l’instant. Je commençai par ramasser une roche au sol et me mis en marche vers la forêt. Après trois ou quatre pas je me retournai et dis à Jackson :

«Tu viens fiston? On a une longue route à faire avant de retrouver les autres. Ramasse quelque chose qui pourrais te servir comme arme, car je crois que nous allons en avoir besoin.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 12:30
Hal avait parlé comme quelqu'un qui avait l'habitude de commander. J'étais bien content d'être avec lui, nègre servile que je suis, mais j'avais un peu l'impression d'être prit pour un crétin. Après tout, quoi de plus normal. J'avais enchaîné tellement de blagues qu'il devait me croire en train de paniquer.

Ahah, relax Max. T'oublie pas un truc? Je suis noir! La jungle, faire des armes avec des cailloux, c'est mon truc!

Devant l'air à la fois perplexe et surpris de mon interlocuteur, je rajoutai:

Non, je rigole!

Alala, facile de me juger d'après mon âge et mon apparence. Après tout, je n'avais pas vraiment eut l'occasion de faire connaissance avec lui durant la période qui m'avait amené à rencontrer les amis de mon maître, Aquaman. je devais faire mes preuves, un grand classiques chez les Teen, enfin, les New Titans.

Vous en faites pas, j'connais deux trois trucs sur les dinos. J'ai discuté avec quelques amis marins, c'est fou ce que la mémoire génétique des cétacés et des poissons leur transmet. Certains copains requins m'ont raconté le temps où ils devaient éviter de croiser des baleines tueuses. Ce qu'il faut savoir c'est que leur perception de l'environnement est basée sur leur acuité visuelle!

Encore une fois, un air perplexe, et un peu exaspéré, me laissa rire tout seul. Il avait vraiment pas vu le film ou quoi?
Sans ajouter un mot, et laissant Monsieur Jordan à son manque d'humour, je grimpait sur les branches noueuses d'un arbre pour contempler les environs. De la jungle, de la jungle, des montagnes et la mer. Mais pas un diplodocus à l'horizon.
Je lançai une pique vers le contrebas.

Hey, ça se trouve, ils ont gardés que les prédateurs!

Comme rien de me répondait, je sautai de branches en branches pour rejoindre le sol. Hal était toujours là, visiblement en train de réfléchir.

Je propose qu'on parte vers l'Ouest; ça à l'air d'être là qu'on peut rejoindre le centre de l'île. C'est le point de ralliement logique avec les autres! Et puis on aura pas de mal à se fondre avec la végétation! Toi t'as ton masque vert, pour te camoufler et puis moi...

Je retins à grand peine une autre blague de mauvais goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 31 Mar 2013 - 20:19
« Et puis quoi?» repris-je avec un sourire pour qu’il finisse sa phrase.

«Détend toi, ne te retiens pas parce que je suis plus vieux que toi. Mieux vos rire de ceci, car nous sommes dans ce merdier ensemble. Alors plus de retenu d’accord?» je pris une pause juste avant de reprendre en lui jetant un petit regard complice :

«Mais, tu as raison, tu es noir, alors c’est à toi de trouver un moyen de nous sortir de ce pétrin. C’est toi-même qui a dit çà.»

Je m’adossai sur le premier arbre que je vis et attendis sa réaction. Quand je vis qu’il me prenait peut-être un peu trop au sérieux je repris la parole rapidement avant qu’il ne s’emballe trop :

« Relax Jax, nous allons travailler en équipe sur celle là. Première chose prendre un bâton et une espèce de liane solide afin de transformer nos simples roches en hache ou tomahawk primitif. Ensuite, je te suggère que nous montions dans l’un de ces arbres, car nous y serons plus en sûreté qu’au sol. À moins que tu sois capable de battre un T-Rex ou un Raptor en combat singulier. Et puis nous apercevrons peut-être un scanneur dans ces arbres qui sait.»

J’essayais d’attacher la pierre au bâton tout en disant cela, mais je me rendis rapidement compte que ce n’étais pas chose facile. Une fois ma hache terminée, je me dirigeai vers l’un des arbres pour tenter d’y grimper. Je dois l’avouer, j’ai quelques difficultés à y grimper, car normalement je n’ai qu’à m’envoler et le tour est joué. Je n’ai pas vraiment l’habitude d’y grimper de cette manière. Par contre, une fois arrivé au sommet de ce dernier, ce qui veut dire un bon 12 mètres de hauteur, je pus voir à l’horizon. Comme sur le bracelet qui nous donnait une vue à l’échelle de l’île, je pouvais voir un peu partout sur cette dernière. Elle était gigantesque avec la forêt que nous venions tout juste de pénétrer qui s’étendait sur plusieurs kilomètres. Ensuite, nous avions le choix, de l’eau ou une montagne. Sans oublier notre premier but qui était de rejoindre les autres, je redescendis un peu plus bas pour parler à Jackson sur un ton sarcastique.

« Bon nous n’avons pas vraiment le choix je crois bien. Nous allons devoir traverser cette forêt qui abrite on ne sait quel prédateur pour, ensuite, escalader une montagne qui en abrite d’autres. Ça ne peut pas aller mieux.» Je pris une pause pour écouter la proposition d'Aqualad avant de reprendre sur un air plus sérieux : « Bonne idée pour l'ouest partenaire. Parce que c'est hors de question de nager dans l’eau, car sans tes pouvoirs nous serions encore plus vulnérables dans l’eau que sur la terre. Barry et les autres vont certainement faire la même chose et ce diriger directement où tu veux nous amener. Très bonne idée le jeune.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 9 Avr 2013 - 14:14
Merci Tonton répondis je avec un grand sourire.

Nous nous mîmes donc en route sans attendre, prêts à affronter les danger qui, sans aucun doute, nous attendaient au tournant. Étrangement, les premiers kilomètres à pied furent calmes et presque reposants. Il ne fallait pas oublier que j'avais une soif de dingue à cause du bracelet du foutu paléontologue psychopathe. Aussi, lorsque nous arrivâmes à une petite clairière dans les bois, entourée de lianes, de plantes exotiques et des bruits de la jungle, je me jetai immédiatement sur la mare qui trônait au centre de l'herbe grasse, un peu comme un affamé se serait jeté sur la table d'un roi.

J'aurai sûrement but la mare entière sir Hal ne m'avait retenu par le bras, avec un signe négatif de la tête. C'était l'évidence même: Boire de l'eau au beau milieu d'une forêt tropicale sans la filtrer revenait un peu à signer son arrêt de mort. Qui sait quel genre de bactéries, de parasites et autres saloperies traînaient dans les eaux stagnantes.

Terriblement déçu, et assoiffé, je faillis m'énerver juste avant de réaliser que c'était sûrement ce que notre ravisseur cherchait. Filmer des héros en train de s'entre déchirer, avant de finir dans l'estomac d'une grosse bête. Du coup, je lançai un regard d'excuse à Hal et fit signe de continuer. Plus vite nous serions partis de l'île, plus vite je pourrai boire à plus soif.

Nous repartîmes donc, nous enfonçant de plus en plus dans la forêt dense. Plus nous avancions, et plus la chaleur et l'humidité nous pesaient dessus. Je plaignais particulièrement mon compère qui, avec son masque, devait souffrir le martyr.
Alors que je pensais sérieusement à faire une pause, un bruit soudain nous figea sur place. Un bruit de pas. Et pour que le craquement des herbes hautes soit aussi violent, ça devait être un GROS pas. Nous nous regardâmes sans piper mot, et surtout sans bouger un cil. Avec un peu de chance, leur acuité visuelle était véritablement basée sur le mouvement.

Un ange passa sans que nous aperçûmes quoi que ce soit.

Hey, tu crois qu'il est part...

Un rugissement atrocement puissant nous vrilla les oreilles, immédiatement suivit par le bruit de course de la bête. Cette fois, sans prendre le temps de vérifier si oui ou non nous avions affaire à un véritable dinosaure, nous prîmes nos jambes à notre cou. Je remarquais au passage que Hal courait plus vite que moi. Mon père disait toujours: "Si un requin te poursuis, n'essaie pas nager plus vite que le requin, c'est impossible. Essaie seulement de nager plus vite que ton voisin."

En l’occurrence, j'étais surement sur le point de me faire bouffer.

Arrivé dans une autre petite clairière, toujours suivis par les pas de course monstrueux, nous décidâmes comme un seul homme de grimper à l'arbre le plus proche. Sans regarder en arrière, un peu comme les singes poursuivis par un tigre, nous bondîmes de branche en branche, afin d'atteindre le point le plus haut du grand arbre tropical.

Plus bas, les bruits de pas continuaient, mais nous ne savions toujours pas ce qui nous courrait après, à cause de l'épais feuillage, et surtout si la chose nous avait vus.

Je me tournait vers Hal:

Et maintenant? On le tue à coups de noix de coco?

Pendant que je disait ça, un éclat métallique attira mon oeil, juste derrière Hal.

Hey mais, c'est quoi ça?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 0:15
Nous n’avions pas encore fait vingt mètres que Jackson failli mettre sa santé en danger. N’importe quel documentaire, voir n’importe quel film d’action peux nous le dire. Il ne faut jamais boire d’eau stagnante, car les bactéries qui s’y trouvent peuvent nous rendre très malade, voir nous tuer. J’eu juste le temps de le retenir et de lui faire un geste de la tête pour qu’il comprenne ce qu’il avait presque fait.

Quelques secondes plus tard, nous entendîmes un bruit sourd. Le bruit ressemblait à un pas géant non loin de notre position. Il s’agissait certainement d’un «gros», mais à savoir s’il était carnivore ou herbivore. Jackson se mis à parler, mais cela sembla animé notre gros ami qui lâcha un rugissement. C’était définitivement un prédateur qui ne demandait pas mieux que nous finissâmes dans son estomac. Je me mis immédiatement à courir en disant :

«Pourquoi tu dois toujours parler aussi fort? Leur acuité visuelle est peut-être basée sur le mouvement, mais ils ne sont certainement pas sourd.»

Après plusieurs mètres de course contre le mastodonte qui nous poursuivait, nous avons grimpé à l’un des arbres près d’une clairière afin d’y trouver refuge. Je suis le premier arrivé à l’arbre, il semblait que je courais plus rapidement que Jackson, certainement dû à ses racines atlante qui le rendait plus agile dans l’eau que sur terre. Par contre, malgré cela, il grimpa à l’arbre avec une agilité peu commune et nous arrivâmes au sommet dans un temps record. Le dinosaure ou chose qui nous poursuivait continuais sa course vers notre position et semblait tourner autour de notre arbre, mais heureusement il était plus petit que ce dernier ce qui nous laissait une marge de manœuvre. Ensuite, Jackson me proposa sarcastiquement de le tuer à coup de noix de coco. Je mis ma main sur sa bouche pour l’empêcher de faire plus de bruit. Le «kid» voulait bien faire en détendant l’atmosphère avec ses sarcasmes et dans d’autres circonstances j’aurais certainement ris de la situation avec lui, mais présentement, il ne faisait que dire à ce gros prédateur où nous étions. Je lui répondis en chuchotant :

«Non mais tu vas la fermer. Visiblement, ce truc en bas n’est pas sourd. Alors, essaye de garder un niveau sonore plus bas que la normal si tu ne veux pas qu’on se fasse bouffer.»

Pendant que je lui disais cela, son regard était pointé sur quelque chose derrière moi, il dégagea la main qu’il avait sur la bouche et me pointa un objet brillant à quelques centimètres derrière moi.

«Hey mais, c'est quoi ça?»

Je m’approchai tranquillement de l’objet et je reconnu la forme familière de l’un des scanneurs que notre psychopathe pervers nous avaient montré sur l’écran de notre bracelet. Je me retournai vers Jackson et lui dis avec un grand sourire, une tape sur l’épaule et, bien sûr en chuchotant :

«Alors là bien jouer œil de lynx. Il était foutrement bien caché.»

Il faut toujours féliciter la jeunesse lorsque qu’ils font des bons coups, sinon il se ferme et ne disent plus rien alors que ce qu’ils nous auraient dit nous aurais peut-être grandement aidé. Je ne pouvais pas me permettre de le mettre en colère contre moi. Je me retournais encore une fois vers le scanneur et y plaçai mon bracelet. Il y eu quelques bruits puis une voix retentit suivi d’une image sur le scanneur et nos bracelets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Avr 2013 - 23:29
Les écrans des bracelets de Hal et Aqualad s'illuminèrent et l'image de la silhouette s'illumina.

Vous savez que beaucoup de monde a parié sur notre petit jeu? Vous savez quoi? Aqualad est donné grand perdant. Apparemment mon cher Aqualad, il ne croit pas beaucoup à tes chances de survies hors de l'eau. Pour ce qui est de la Lantern, la plupart des commentaires font état du fait que tu fais beaucoup plus vieux sans ton costume. Mais j'imagine que vous n'êtes pas ici pour ça.

Vous avez scanné votre bracelet au point de contrôle W0789. Bien bien bien vous avez droit à un indice, donc. Votre clé se trouver à sud-ouest et je ne vous donne pas le nombre de kilomètres ça vous découragerait.

Globalement c'est ça. Sud-Ouest. Bonne chance.


La silhouette disparut, mais elle fut remplacée par une image. Sur cette image on y voyait Barry et Fox se battre contre ce qui semblait être une chauve-souris géante. L'image était verte et tout était sombre. Le combat ne semblait vraiment pas gagné pour les héros qui avaient du mal à savoir ou mettre les pieds.

Puis l'image changea à nouveau. On retrouvait Vixen et Wally qui semblait avoir très faim. Ils marchaient sans réelle conviction. Cette fois l'image était en couleur et on distinguait très clairement les mains sur les ventres comme pour appuyer de plus la famine qui leur venait à l'esprit. Puis l'image retourna à la silhouette.

Bonne chance...

L'image s'éteint. Il resta Sud-Ouest d'écrit sur le bracelet ainsi qu'un nombre de kilomètres qui semblait à l'autre bout de l'île complètement. Après 10 secondes l'image disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 21 Avr 2013 - 20:40
Vous savez que beaucoup de monde a parié sur notre petit jeu? Vous savez quoi? Aqualad est donné grand perdant. Apparemment mon cher Aqualad, il ne croit pas beaucoup à tes chances de survies hors de l'eau. Pour ce qui est de la Lantern, la plupart des commentaires font état du fait que tu fais beaucoup plus vieux sans ton costume. Mais j'imagine que vous n'êtes pas ici pour ça.

Vous avez scanné votre bracelet au point de contrôle W0789. Bien bien bien vous avez droit à un indice, donc. Votre clé se trouver à sud-ouest et je ne vous donne pas le nombre de kilomètres ça vous découragerait.

Globalement c'est ça. Sud-Ouest. Bonne chance.


Je dois dire que son intervention ne nous aidait pas vraiment. Je ne savais pas ce qu'on avait espéré. De l'aide? Dans un jeu de massacre. J eme tournais vers Hal en lui lançant un regard déçu et légèrement bouguon. Mais je n'oubliais pas de chuchoter, pour ne pas rappeler à, ce qui se tenait en bas, qu nous étieons encore là.

Bon. On a même pas une direction précise. "Globalement c'est ça. Sud-Ouest".
Qu'est ce qu'on fait? On va quand même pas suivre le plan de ce crétin? Tu as bien vu comme il prend plaisir à nous faire tourner en bourrique.


Je me rapprochais en baissant encore plus la voix.

On peut pas suivre les plans de ce taré. On doit tricher.

Je lançais un regard en bas. Rien ne nous prouvait que c'était partit. On allait devoir attendre un moment, pour être sûr de ne pas tomber dans un gueule béante une fois descendu. Et après avoir vu Vixen et Wally mourir de faim, je commençais à avoir faim.
Mais qu'est ce qu'on allait pouvoir trouver à manger au sommet de cet arbre?
En lançant un regard aux alentours, mon attention fut attirée par un arbre voisin. On pouvait y voir ce qui semblait être des pommes, ou au moins des fruits exotiques.

Hal.. Là bas. JE vois quelque chose, on dirait des fruits. Tu penses qu'on peux atteindre l'arbre d'ici?

Une idée me vint à l'esprit.

En fait, on pourrait même faire le trajet comme ça. Pour échapper au... truc qui est au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Mai 2013 - 15:36
Même si je suis parfaitement d’accord avec le fait de ne pas écouter notre grand sadique, je ne voyais, pour l’instant, aucun moyen de quitter l’île ou de jouer selon le plan de notre ami.

«Je comprends mon cher, mais pour l’instant je crois que nous n’avons pas vraiment le choix.»

Pour l’instant, nous devions nous débrouiller pour nous diriger au Sud-ouest. Le problème c’est qu’en regardant en direction sud-ouest, je ne vois qu’une montagne et de la fumée. Rien de bon pour nous. Au moins, nous avons été témoin que nos autres collègues héros ne sont pas dans une meilleure situation. Nous ne sommes donc pas seul à en arracher. Quand Jackson a parlé de nourriture, je ne pus résister à la tentation de penser à manger. J’y avais pourtant bien résisté depuis le début, mais présentement j’ai des gargouillements de plus en plus fréquents. Le seul problème, c’est que la nuit commence à s’installer et dans quelques minutes, voir une heure dans le meilleur des cas, il sera trop dangereux de voyager. Nous allons devoir dormir dans un arbre cette nuit, car il semble que s’est le seul endroit où nous avons un semblant de sécurité.

«Ouais on peut aller chercher ces fruits je crois que ça devrait aller. Mais la nuit tombe rapidement, donc je crois qu’il serait plus sûr que nous dormions dans un des arbres. Nous n’avons aucune chance contre c’est prédateurs de nuit.»

Nous allons également devoir installer des tours de garde afin de s’assurer de ne pas avoir de mauvaise surprise pendant la nuit. Par contre, pour l’instant, avoir le ventre plein sera la meilleure méthode de bien dormir afin d’être en forme pour demain.

«Tu peux aller les chercher, moi je vais essayer de trouver un endroit où on va pouvoir passer la nuit. Assure-toi qu’ils sont comestibles par contre.»

Je jetai un coup d’œil dans les arbres près de notre position et l’un d’eux avait une énorme branche à une hauteur sécuritaire. De plus elle n’était pas totalement au sommet de l’arbre, donc nous allons être couverts par les feuilles au-dessus de nous. Je fis un signe à Jackson que je me dirigeais vers l’arbre en question. Son idée de voyager d’arbre en arbre était plutôt bonne. Il ne restait plus que Jackson à arriver avec les fruits, s’ils sont comestibles et nous allions passer la nuit ici. Une fois qu’il fut de retour, je lui proposai de se reposer pendant que je vais prendre le premier tour de garde.

«Nous allons dormir ici pour cette nuit. Tu peux dormir un peu je vais prendre le premier tour de garde ça te vas? Demain nous voyagerons d’arbre en arbre comme tu l’as proposé.»

Je m’accotai sur le tronc, debout sur l’énorme branche et regardai aux alentour pour voir si d’éventuel danger arrivait vers nous. La nuit allait être longue, mais nous n’avions vraiment pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Mai 2013 - 22:34
La nuit fût bien longue, même pour une nuit d'été tropical. Nous ne dormîmes pas, ou très peu. Les fruits que j'avais récolté nous remplirent l'estomac pour un temps, mais il était clair que nous aurions tôt fait de vider les branches de l'arbre.
Au lever du jour, nous étions déjà prêts. A l'aide de lianes, Hal avait confectionné deux grappins en les attachants aux pierres qu'il avait ramassé. Nous en portions un chacun autour de la taille.

Puis nous nous mîmes en routes. Lentement, prudemment, dans le silence le plus possible, afin de ne pas attirer ce qui pouvait rôder au dessous ou au dessus de nous. Nous avions tous les deux vu les même films. Sans jamais perdre notre destination de vue, nous continuâmes de marcher pendant toute la journée, s'arrêtant parfois pour manger un morceau de fruit. Ces grosses tomates avaient un goût assez sucré et devaient être riches en vitamines, car nous repartions à chaque fois avec de l'entrain. Bien sûr, j'avais toujours soif, et les courbature de notre nuit se faisaient sentir, mais nous nous soutenions mutuellement. J'avais pas mal d'admiration face à la détermination de mon coéquipier. Il me faisait un peu penser à mon maître, Aquaman. Bien sur, je n'en dis pas mot. J'étais désormais adulte et héros à part entière. Mais il n’empêchait qu'on ne pouvait se passer d'admirer la force d'âme d'un héros de la League (et de l'espace aussi, wouah).

Bref, entre éloges intérieurs et parcours d’accrobranche, nous finîmes par atteindre le point du jour (à défaut de l'orée de la forêt). Sur une branche haute, nous hésitions un peu sur la marche à suivre. Je n'osais pas proposer de s'arrêter, mais je voyais bien que Hal était aussi fatigué que moi. Le problème, c'est que nous n'avions plus rien à manger et que nous marchions déjà depuis déjà deux heures sans trouver de fruits nul part. En fait, s'arrêter là aurait signifié rester affamés toute la nuit. Et autant dire que le lendemain serait dure, bien plus dure que cette journée déjà éprouvante.

Il fallait continuer. Sans un mot, nous repartîmes.

Je ne sais pas si ce fût la chance ou le destin qui nous tendit la main quelques minutes plus tard, mais alors que nous pensions tourner en rond, et que l'obscurité semblait plus épaisse que jamais, nous nous retrouvâmes sur la branche du dernier arbre de la jungle, à l'orée d'une clairière. Et plus loin, à quelques mètres, un grillage.

Dans la périmètre formé par ce grillage, un petit bâtiment, de la taille d'une petite maison, ainsi que des caisses en bois, probablement utilisées pour stocker du matériel.

Je lançai un regard à Hal qui me le rendit aussitôt.

Ça sentait le piège à plein nez. Mais l'occasion de se procurer outils et nourriture était trop belle.

On fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mai 2013 - 18:28
Nous avions enfin terminé la traversée de cette interminable forêt. Nous étions sur l’une des branches du dernier arbre et nous observions une grande clairière avec une espèce de cabane un peu plus loin. Cette dernière semblait abandonnée depuis un certain temps, mais nous ne pouvions pas passer à côté d’une chance comme celle-là. Il s’agissait peut-être d’un piège, mais nous ne devions pas passer à côté d’une occasion de trouver de la nourriture, un toit pour une nuit et qui sait, des armes peut-être. La clairière semblait plutôt sécuritaire, car elle n’avait pas d’herbe trop grande et notre ami mangeur de chair fraîche semblait nous avoir foutu la paix depuis quelques temps. De plus, il n’y avait que des herbivores dans la clairière, un système d’alarme de prédilection sur cette île.

«Je suis pour me rendre dans la cabane. C’est peut-être un piège, mais nous n’avons pas vraiment le choix. Il y a peut-être de la nourriture et même des armes qui sait. De plus nous allons avoir un toit pour la nuit. Je crois aussi que notre ami a cessé de nous poursuivre, alors nous pourrions tenter notre chance dans la clairière. Les herbivores nous alerterons s’il détecte un prédateur.»

Je commençai à descendre tranquillement de l’arbre tout en regardant bien pour être certain qu’il n’y avait pas une bête avec des crocs acérés qui m’attendait. Une fois de retour sur le plancher des vaches, je fus soulagé de voir qu’il n’y avait rien de bien méchant dans les alentour. Du moins pour le moment. Je ne pouvais pas laisser Jackson s’inquiéter pour moi. J’étais l’adulte «responsable» ici alors je devais montrer l’exemple et passer devant. Je lui fis un signe pour qu’il voie qu’il n’y avait rien à craindre. Une fois descendu de l’arbre, nous regardâmes vers la cabane.

«Les herbes ne sont pas trop longue nous pourrons sans aucun doute voir arriver des prédateurs s’il y en a. Je propose que nous sprintions vers cette dernière afin de ne pas perdre plus de temps.»

Je n’avais même pas terminé ma phrase qu’Aqualad était déjà parti en courent. Ce pauvre garçon avait certainement très faim. Je me mis a courir également tout en jetant des coups d’œil rapide à gauche, à droit et même en arrière pour être certain qu’il n’y avait rien de méchant qui nous suivait. Pour la première fois depuis que nous sommes sur l’île, la chance semblait nous sourires. Nous arrivâmes rapidement de l’autre côté de la clôture. Nous fermâmes la porte et juste avant de commencer à marcher vers la cabane je me mis à parler :

«Bon une bonne chose de faite. Il ne nous reste qu’à espérer qu’il n’y a rien de bien méchant à l’intérieur.»

Je me tournai vers Jackson avait un sourire taquin et lui dit :

«Depuis le début tu me dis que tu es un As au niveau survit parce que tu es noir. Montre moi ce que tu es capable en entrant dans la cabane pendant que je fais le guet.»

Quand je vis qu’il me prenait au sérieux avec de grand yeux, je ne pus me retenir de rire et tout en marchant vers la cabane je lui dis :

«Ne t’inquiète pas, je rentre avec toi, comme cela on se fera bouffer ensemble s’il y a quoique ce soit hahaha!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 6 Juin 2013 - 21:47
Go!

Et, ensemble, nous pénétrâmes dans la cabane. Ensemble, nous attendîmes dans le noir qu'une vélociraptor nous saute à la gorge pour se repaître de notre chair et nous réduire en pièces. Bien sûr, cela n'arriva pas. Et nous ne trouvâmes pas de restes humains. En fait, la première chose qui vint à ma portée, fut un interrupteur, que j'actionnai.
En quelques instants, les néons fixés au plafond de bois révélèrent une cabane de dimensions modestes, avec quelques étagères, un établi et pas grand chose d'utile.
Nous fûmes incontestablement déçu, surtout moi qui espérait trouver un frigo rempli de sodas et de jus d'ananas.
Hal essaya de me réconforter, mais de découragement, je me laissai tomber au sol, épuisé et désespéré.

Je n'en pouvais plus. Le danger dehors, notre avenir incertain, et aucun indice ne nous permettait d'espérer quoi que ce soit. En fait, j'avais l'impression de ne pas pouvoir aller plus loin, et de devoir m'arrêter là, pour donner une chance à Hal de s'en sortir et de trouver du secours.

L'idée sembla germer dans son esprit, et son expression changea. Il allait dire quelque chose quand je me redressai d'un seul geste, comme porté par la grâce divine, ou au moins une nouvelle énergie.

Tonton, tu n'aurais pas vu une masse ou un truc pour casser de la pierre?

Quelques minutes de fouille dans l'établi nous permirent de trouver une masse en fonte, lourde et solide. Trop épuisé pour faire quoi que ce soit, je demandai à Hal de la soulever et de frapper à l'endroit ou je m'étais tenu quelques temps plus tôt.

Il hésitait, mais je l'assurais que tout allait pour le mieux, souriant et plein d'entrain. Trois coups puissants réduisirent le sol en miette, révélant un trou obscur, et une échelle de métal rouillée.

J'avais trouvé un passage secret, peut être condamné quelques temps auparavant. Allongé là, j'avais senti un courant d'air émergeant du sol. Un petit coup sur le sol m'avait révélé qu'il était creux, et j'avais espéré, à juste titre que cela cache un passage.

Enthousiastes, et un peu revitalisés, nous descendîmes les échelons, vers des profondeurs inconnues. L'odeur du sel me piquait les narines. De très loin, je sentais les embruns remonter du trou. Nous allions sûrement entrer dans une grotte
reliée à la mer.

Des minutes de descente plus tard, l'échelle déboucha dans une caverne obscure, légèrement éclairée par une lueur lointaine. J'avais eu bon sur toute la ligne. Si nous suivons l'eau jusqu'à la sortie, je serai libre d'utiliser mes talents de nageur pour explorer l'île plus avant.

Un cri nous parvint.

Comme un seul homme, nous fonçâmes sur ce que je pensais ^^ être la lumière du jour. En s'approchant, elle se révélra être celle de lave en fusion.

Oh non... plus de déshydratation....

Là, au milieu du chemin, Wally et un type en vert ressemblant à un insecte reculaient devant ce qui semblait être des Bernards l'ermite géants.

Wowowowooooooo! J'en ai jamais vu des comme ça!

Sans m'arrêter des courir, je lançais un appel silencieux, inaudible par les humains. Les bêtes hésitèrent. Les crustacés avaient toujours parlé un patois différent de celui des poissons, et je devais bien avouer ne pas parler de façon fluide.
Cependant, après s'être concertés, les bêtes cessèrent d'être agressives et montrèrent de la curiosité. Pendant que Hal rejoignait nos deux amis d'infortune, je me permis de discuter avec eux pour en apprendre plus sur cette île de malades.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Jurassic League: Hal Jordan et Aqualad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Océanie-