Un élève de plus ? (Ft Lady Shiva/Orion incognito)

Inscription : 15/06/2016
Messages : 252
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mar 13 Sep 2016 - 12:53


New-York, Fight club clandestin un mois plus tôt
Comment se faire un peu d'argent dans ce monde sans se fatiguer ? Il suffit d'avoir soit une petite somme d'argent initiale et quelques notions pour juger les possibilités des humains ou le physique et des connaissances au combat à mains nues et d'entrer dans le cercle très fermé des Fight Club clandestins ...

Peu désireux d'attirer l'attention, je sacrifiais une partie conséquente de mes économies et me mettais en quête de ce genre de réunion, préférant les combats de duellistes à deux pattes que ceux opposant des animaux. Mon intérêt était double. Et d'un, récupérer et faire fructifier mes mises et observer les techniques de combat des autochtones avec l'espoir d'y trouver quelques nouveautés qui me permettraient de pallier à ma défaillance de la dernière fois face à deux de mes congénères, Mister Miracle et la très grande et célèbre Big Barda.

Heureusement qu'ils avaient été mes amis si ce n'est des alliés, car sinon, mon père aurait eut la satisfaction de recevoir de leurs mains ma tête pour l'exposer à l'entrée de sa salle du trône !
Car oui, j'ose l'avouer, je m'étais fait lamentablement rétamer par cette suprême guerrière même si j'avais écarté d'emblée son acolyte et "conjoint" dès les premières secondes.
Vous trouvez que je dis ça avec une certaine amertume ? "Conjoint" ! C'est tout à fait vrai ! Un brin de jalousie ? Exact encore ! Mais je me soigne, enfin j'essaye !
Je voudrais vous y voir vous tient !
Un père naturel qui veut votre peau, un bonheur enfin trouvé et un mariage qui se termine avec une épée mortelle dans le coeur et ressentir votre dernier souffle partir en entendant qu'on éloigne votre femme avant de revenir à la vie le dos contre le mur de la Source avec pour seule compagnie votre père adoptif qui vous bannit en vous sommant de rester anonyme tout en ayant été auparavant lessivé de tout souvenirs des événements précédents ?

Tout cela pour vous retrouver donc sur un monde arriéré où vous vous sentez comme un valide obligé de rester cloué dans un fauteuil roulant parce que c'est la norme ici bas, au milieu de gens dont le QI avoisine péniblement les 60 alors que vous même en avez un 4 à 6 fois plus élevé ! Et je ne parle pas de leur technologie ! Une misère !
Et enfin, coup traître par excellence, découvrir que deux êtres de votre monde vivent ici en couple, jouissant de leurs pouvoirs impunément et filant le parfait amour alors que vous êtes seul, isolé et amputé volontairement d'une partie de ce qui vous constitue et de vous voir décroître alors que vous étiez l'un des plus puissant et des meilleurs combattants de votre monde ! J'enrage rien que d'y penser !

Mais bref ! J'avais besoin de reprendre des forces et de trouver de nouvelles façons de combattre pour surprendre mes adversaires à venir trop au fait des techniques de New-Genesis et d'Apokolips. Si j'y parvenais, ce petit avantage pouvait contrebalancer ma faiblesse actuelle et me donner la victoire ... Sans faire appel à mon autre moi même et ainsi claironner que le fils de Darkseid était sur ce monde ...

Je me retrouvais donc régulièrement en pleine nuit dans quelque hangar et pariais sur des poulains, perdant peu et gagnant raisonnablement, amis surtout observant les techniques et les gestuelles des combattants. Au bout d'un moment, j'en savais assez et avait fait le tour de ce que pouvaient m'offrir ces gens là. Tout revenait au même, quelques grosses méthodes en déclinaisons, efficaces, mais similaires.
Vint une nuit où on annonçait l'arrivée d'un combattant venu de l'Illinois, Le boucher de Springfield, une pointure annonçait on, jamais vaincu, 70 KO, 22 morts sur la conscience. Un gars potentiellement intéressant de fait.
Quand il arriva, je compris pourquoi, plus grand d'une tête que moi, une véritable armoire à glace faite de muscles, de tendons et d'os. Un mur quoi ... Mais cela n'expliquait pas pourquoi il était si invincible, même un mur peut être fissuré et mis à terre, suffit de trouver le talon d'Achille ... Quelque chose dans sa démarche m'alerta. Outre l'assurance et l'orgueil lié à son prestige, il avait une souplesse générale très évidente, en désaccord total avec sa carrure ...

Trois combats étaient prévus avec des challengers à sa mesure dont les côtes explosèrent les plafonds. Je ne misais pas cette fois, préférant m'installer en hauteur pour bien observer le gars.
Le premier, une brute épaisse sans talent ni cervelle, fut éliminé par la force brute et moins de 25 secondes, le temps pour lui de donner le premier coup puis de prendre sa baffée. KO intégral.
Le second, plus prudent, résista lui un peu plus longtemps, mais n'alla pas jusqu'à la minute, KO par uppercut après quelques pas chassés plein de grâce de mon client. Un peu décevant question technique, mais bon, efficace. Cela ne m'apprit rien de plus sur lui.

Le troisième, lui, était bien différent, grand, bien charpenté, copie conforme de l'autre à peu près. Le combat commença et je vis ma cible enfin perdre un peu de sa superbe après que quelques gouttes de son sang ne se soit écrasées sur le sol. C'est alors qu'il changea de registre pour monter d'une gamme dans la technique comme si ce peu d'hémoglobine personnelle perdu l'avait transformé. Souple comme un tigre, précis comme une horloge, agile comme un singe, il étendit son adversaire en trois coup porté au foie, à la mâchoire et enfin dans le sternum. L'autre tomba à genoux puis face contre terre, raide mort, fin de l'histoire.

Je pensais retrouver le lendemain mon gaillard dans une autre série mais il avait quitté la ville avec son magot. Du coup, je me lançais dans une sorte de chasse à l'homme et suivant sa trace et ses arènes, je l'observais encore un moment avant de me décider à trancher dans le vif.
Un soir donc, je l'attendais dehors dans un coin isolé et je lui barrais la route. Ce gars était le calme personnifié avec son petit sac de sport à la main, sur de lui et de me faire la peau rien qu'en me soufflant dessus.
Je lui demandais juste alors poliment où il avait appris à se battre comme ça, mais il me répondit peu courtoisement d'aller me faire voir, ce sur quoi j'insistais lourdement et lui essaya de porter la main sur ma noble personne. Les techniques New-Genesiennes sont efficaces, très efficaces, et quand on se retrouve coincé le dos au mur, le sol à 40 centimètres de la plante des pieds et la gorge serrée juste ce qu'il faut pour pouvoir laisser passer un filet d'air, on devient un peu plus coopératif. Il me donna donc une adresse et un nom, une femme, et après l'avoir réanimé de quelques claques bien assujetties, je le laissais se remettre debout tout seul.

Hub City, Illinois, Fight club de madame Wu-San & fille

Il ne me restait plus que le trottoir à quitter et traverser pour pouvoir pousser la porte de cette salle de sport, d'école d'art de combat plutôt, où d'après les rumeurs, beaucoup de mauvais garçons étaient venus faire leurs classes, certains avec l'idée bien arrêtée de mettre la patté à un certain Batman ... D'autres rumeurs plus sombres disaient aussi que les tenancières avaient des affinités avec des organisations criminelles spécialisées dans l'exécution de personnes par contrats, affinités actives au besoin ...

J'allais mettre les pieds dans un nid de frelons asiatiques et ce n'était pas sans apréhension. Pas que je sois inquiet pour moi, mais plutôt pour ma couverture ... J'allais devoir sans doute prouver mes compétences pour atteindre le Saint Graal sans aller jusqu'à leur laisser le loisir de reconnaître mes talents et mes capacités exceptionnelles. J'étais là pour apprendre, pas pour les éliminer, et j'allais devoir jouer serré pour le leur faire comprendre ...

Je traversais finalement et poussais la porte métallique qui pivota silencieusement sur ses gonds, laissant retentir un léger bruit de clochette comme dans certaines épiceries au passage. A première vue, ça avait l'air d'une salle de gym et de club de combat standard, tout ce qu'il fallait et quelques types à l'entraînement qui me jetèrent des regards en coin peu engageants au passage. Pourtant j'avais la panoplie du parfait candidat ! Jean's délavés, blouson de même facture, teeshirt usagé mais propre, bottes qui ont vu du chemin et le petit sac de sport avec le petit short et le maillot assortit dedans en plus de la serviette et du déodorant ...

J'avançais donc et m'adressais à un des gars qui tapait sans conviction dans un sac de sable.
Bonjour, je voudrais voir madame Wu-San, c'est pour m'inscrire ...

Banal ? Qu'auriez vous dit d'autre ?




Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un élève de plus ? (Ft Lady Shiva/Orion incognito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sir Cosmo et Lady Duff Gordon
» Lady Diamand, Kate Von D et d'autres [Tatouage]
» Authentique rédaction d'un élève de 3è à Douala.
» Lady Catherine
» Le Lady February Sweater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-