Drums of War [War of the New Gods]

Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 21:46
L'Espace.
Plus spécifiquement, l'immense vide qui débute juste après l'atmosphère terrestre. Le début de la Galaxie elle-même, de ces étoiles qui n'ont cessé de faire rêver l'Humanité depuis des millénaires déjà.


Et alors que l'aube se lève sur une partie de la planète Terre, et que le crépuscule se couche sur l'autre, une organisation se met en place, un plan est définitivement mis sur pied, et une première étape va bientôt être lancée.
La veille, les époux Big Barda et Mister Miracle sont parvenus à retrouver Orion.
Le fils de Darkseid, le Chien de Guerre vivait depuis un certain temps sur Terre, sous une identité civile, à l'abri des Paradémons et des troupes de son géniteur. Pour se protéger, mais surtout pour protéger un Univers qui ne se relèverait pas de l'affrontement prophétique entre le Père et le Fils.

A force de discussion, plus ou moins bien amenée, les deux époux sont parvenus à convaincre Orion de les rejoindre - de les rejoindre dans la lutte qu'ils entendent mener pour arrêter la guerre démente dans laquelle Néo-Génésis et Apokolips se sont précipitées.
Maintenant qu'Izaya et Darkseid ont fait tomber les limites morales qui les empêchait d'agir, toutes les Galaxies sont menacées : des milliards de milliards sont en danger, tandis que des millions, voir pire, ont déjà disparu.
Il faut agir... même si ça implique de s'opposer à deux civilisations armées jusqu'aux dents, et qui les voient comme des parias et des traîtres.

Alors que le Soleil englobe définitivement une partie de la Terre, une silhouette solitaire émerge de l'atmosphère terrestre...
... celle de Mister Miracle, qui a pour une fois activé ses jet-boots plutôt que ses Aéro-Disques. Il se déplace jusqu'au vide de l'Espace, pour s'arrêter là et croiser les bras.
Lévitant dans cette zone sans oxygène, il croise les bras, laisse la Boîte-Mère gérer ses besoins primaires - et attend.

Barda et lui ont convenu hier d'attendre Orion une journée, pour que ce dernier règle ses affaires terrestres. Eux deux ont fait de même, et Scott Free est maintenant au lieu dit à l'heure prévue ; son épouse termine une mission pour la Justice League, et les rejoindra rapidement.
De toute façon, ça ne le dérange pas vraiment qu'elle arrive plus tard... pour ce qu'Orion et lui ont à faire, il préfère encore qu'elle ne soit pas là.

"Humf."

Mister Miracle ne peut réprimer un grognement en songeant à la première étape de leur plan.
Alors que la guerre gronde, ils se doivent de se rendre auprès des combattants pour négocier la paix - pour leur donner une chance d'arrêter, avant d'agir. Pour tendre, une dernière fois, la main pour mener vers le véritable paradis.
Et ils vont commencer par Néo-Génésis, bien sûr. Son monde d'origine, son idéal quand il était maltraité sur Apokolips, la patrie de son père... la planète qui n'a jamais été, et ne sera jamais, la sienne.

Néo-Génésis - le paradis interdit, perdu.
Scott ne peut réprimer une grimace. Oui, vu ses sentiments envers sa planète, et ses relations compliquées avec Izaya, et enfin l'immense besoin qu'a Barda de le protéger de la moindre agression physique ou psychologique, mieux vaut y aller seul pour commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mar 11 Oct 2016 - 15:43



Quand on a pas grand chose, on a presque rien à régler avant de disparaître. Je donnais mon congé à mon patron, bien malheureux de perdre un cuisinier à si bon compte malgré ses supplications, je vidais mon appartement des quelques effets personnels qui comptaient pour moi, le reste restant là à disposition de celui qui en aurait usage, et enfin, après un bref circuit dans New-York sur ma pseudo moto, je fonçais vers la campagne où je la cachais après en avoir dissocié mon A4 sous un tumulus de terre en compagnie de ce que je ne pouvais emmener avec moi dans des sacs hermétiquement clos.

J'étais là où nous nous étions quitté la veille bien avant le levé du soleil, en armure et prêt à faire feu de tout bois comme je l'avais promis et j'attendais assis le cul dans l'herbe que Mister Miracle alias Scott, mon presque frère de lait se pointe avec sa femme, la belle et non moins terrible Barda.

C'était pour moi comme une veillée funèbre, une veillée d'adieux pour ce monde, car je ne savais si j'allais y revenir, si j'allais trouver la mort en revenant vers ces lieux qui me connurent enfant et d'où un danger suprême s'était levé contre le reste de l'univers. Mais je me devais de le combattre pour tous ceux qui habitaient ignorants cette petite boule bleue perdue dans le cosmos et bien d'autres dans cette réalité.

J'avais à m'opposer à mes deux pères, mon géniteur et mon adoptif, et aussi les deux peuples ennemis qui étaient derrière eux, du moins si nous ne pouvions les convaincre de rallier notre cause et celle de la multitude d'êtres dont nous avions le devoir de préserver l'innocence et l'évolution.

Le temps passa, et j'attendais, attendais,..., et je commençais à m'impatienter de ne voir personne arriver. Me serais je trompé ? Serais je au mauvais endroit ?

Tout à coup, loin au dessus de moi, là haut aux limites de l'espace, je ressentais une présence solitaire que je reconnaissais immédiatement pour être celle de celui qui devenait mon partenaire, mon compagnon d'armes dans ce combat presque désespéré.

Seul ? Mais où était donc Barda ? A nous deux nous étions de taille à affronter une multitude et même nos pères peut être, car nous avions les même si ce n'est une diamétrale opposition dans les rôles et les enfances ... Mais lui seul ne pouvait enrailler un accès de folie meurtrière de mon double intérieur, de celui qui avait fait de moi le Chien de guerre dans sa folie meurtrière ...
Sans Barda, il y avait un risque que se lève un bien plus terrible danger que celui existant en cas de victoire, la saveur du sang abolit l'esprit et la civilisation chez moi, malheureusement ...

Je me levais et enfourchais mon A4, lui donnant l'impulsion qui nous projeta dans les airs à une vitesse vertigineuse et qui nous fit rejoindre Scott en quelques battements de coeur, stoppant à ses côtés aussitôt comme aucun engin de ces peuples ne pouvaient le faire encore.

Barda est en retard ? Je ne pensais pas qu'elle puisse être contaminée par les habitudes des terriennes aussi facilement ... L'apostrophais je plein d'entrain et d'ironie. Qu'est ce qu'on fait ? On l'attend ou on y va en premier ? Où va t on d'abord au fait et par quoi commençons nous notre petite croisade familiale ?


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 17 Oct 2016 - 21:59
Mister Miracle ne peut réprimer un sourire en entendant la petite pique d'Orion. Il vient directement se placer à ses côtés, lévitant dans l'Espace grâce à son costume amélioré constamment par son génie sans limite.

"Ah!, je te déconseille vivement de demander en ces termes à Barda les occupations qui la retiennent sur Terre... sa masse a soif de sang, et son poignet grand besoin de s'exercer."

Il adresse un petit clin d'oeil à son "cousin", avant de vérifier une ultime fois quelques équipements présents sur sa combinaison.
Il relève ensuite son regard pour le plonger dans celui de son interlocuteur, et reprendre calmement.

"Pour résumer, Barda a encore des choses à régler sur Terre avant de nous rejoindre - et cela me convient pour l'instant, car je ne suis guère à l'aise à l'idée de l'emmener dans notre première destination."

Scott Free apparaît alors légèrement nerveux. Il craque lentement ses cervicales, soupire - puis plonge son regard dans l'horizon infini, et les étoiles lointaines qui composent l'Espace qui les entoure.

"Nous allons à Néo-Génésis, vieil ami - là où je suis né, là où tu as été élevé."

Il s'avance lentement dans l'absence de pesanteur, et pose une main déterminée sur l'épaule de son camarade.

"Darkseid est sûrement responsable de cette guerre... mais c'est Izaya, ton père adoptif, et mon géniteur, qui a accepté sa requête et provoqué cette folie. Si je peux comprendre qu'une pression terrible s'est abattue sur lui depuis des siècles, je ne peux accepter qu'il cède ainsi - et propulse l'Univers vers l'enfer et la mort."

Le Néo-Dieu esquisse un sourire triste, puis active sa Boîte-Mère par un ordre télépathique. Cette dernière répond positivement à sa demande, et fait apparaître...
... un Tunnel-Boum, le vortex de téléportation préféré de leur peuple.

"Bien... allons-y !"

Un dernier clin d'oeil, et Mister Miracle se propulse à l'intérieur du portail de transport.
A nouveau, il plonge dans cet étonnant tunnel qui perce entièrement l'Univers, voir même le Multivers, et parvient en quelques secondes à peine à destination.
Même s'il n'a pas été élevé sur Néo-Génésis, il a visité ce monde à de nombreuses reprises, et connaît ce paradis exceptionnel. Avec ses cités volantes, remplies de technologies extraordinaires, d'êtres quasi-divins merveilleux, d'une ambiance sublime et d'un sentiment réel de volupté ; avec ses champs infinis, recouverts d'une Nature débridée, qui dévore les rares gravats du Troisième Monde, incompréhensibles et pourtant si troublants.


Néo-Génésis - un Paradis, tout simplement.
Voilà ce que Scott Free s'attend à trouver.
Malgré la guerre des Néo-Dieux, malgré la militarisation forcée de la planète, malgré la folie qui s'est emparée d'Izaya... son fils ne peut imaginer autrement son monde natal.

"Je... non..."

Mais, en arrivant à l'issue du Tunnel-Boum, Mister Miracle a le souffle court, le coeur qui bat la chamade, et la bouche entrouverte.
Il est... stupéfait. Tétanisé. Bouleversé.
Car le monde qu'il découvre sous ses yeux... le monde dont il a rêvé tant d'années sur Apokolips, en espérant y retourner pour fuir l'enfer quotidien... le monde dont il s'est exclu lui-même mais qu'il a juré de protéger...


... ce monde est devenu un enfer.
L'équivalent d'Apokolips.
Une abomination, tout simplement.

(HJ/ En l'absence de Barda, je propose qu'on continue en duo jusqu'à son arrivée. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Jeu 20 Oct 2016 - 10:48



Mister Miracle s'est laissé berné par mes façons peu orthodoxes de prêcher le faux pour obtenir une partie de la vérité. Barda avait ses propres affaires à régler on s'en serait douté, pourtant, il était curieux que ce couple d'inséparables n'aient pas les même. Mon petit sourire en coin railleur s'élargit à l'évocation peu objective de mon impuissance face à Barda ...

Mon attachement à ces deux là et ma force intérieure encore récente les protégeaient tous deux des fureurs de ma partie sombre, ne me faisant aucun doute quant à l'issue finale d'un affrontement absolu ... Mais lorsqu'il avoue qu'il est presque soulagé qu'elle ne soit pas là pour aller où il a décidé de se rendre en premier lieu, je lève un sourcil, surtout que je sens bien une nervosité croissante monter chez lui ... Et je la comprends quand il m'indique notre prochaine destination ... New-Genesis ...

Et dont j'ai été banni ...

Je n'avais pas pu m'empêcher de marmonner cela ... C'est le contact se sa main sur mon épaule qui me tire de mes sombres pensées ...
Je hoche la tête encore une fois en l'écoutant presque s'auto-persuader que tout le mal qui existe chez nous, entre les deux mondes opposés et leur souverains n'est que le fait de mon seul géniteur ... C'est ce que je croyais de prime abord depuis l'enfance, Darkseid était le méchant, l'abominable abomination, mais les événements qui me jetèrent dehors et me firent rallier la Terre finalement m'apprirent une autre facette de cette réalité ...

Et puis il y avait eu ces visions qui émanèrent de la source alors que j'étais dos au mur qui en protège l'accès à tous ...

Tu sais ... J'allais essayer de lui faire entrevoir un autre aspect de cette situation, mais y renonçais ... Si il avait tenu le coup, c'était peut être dans cet espoir du paradis qu'était New-Genesis et de ce père idéal qui avait consenti malgré lui à cet échange d'enfants ... Il ne m'était d'aucun droit de lui ôter ses illusions et je ne voulais à aucun prix le blesser aussi profondément et risquer le lien qui nous unissait pour cette vérité qu'il trouvera de lui même sans doute un jour ou l'autre ...

Je le suis dans le BoomTube qu'il vient d'ouvrir, bien content que ma propre signature ne sera détectée de l'autre côté et d'un passage incognito vers une de mes patries ... Je suis presque contaminé par son enthousiasme alors que nous passons par cette porte ouverte sur les dimensions ... Et je sens son total désarrois quand il se fige une fois à destination devant le spectacle qui s'offre à nos yeux.

Mon A4 translate un peu pour que je me rapproche de lui, et c'est à moi de lui poser une main compatissante sur l'épaule ...
Je suis désolé Scott, j'aurais peut être dû te prévenir de cette éventualité que m'a fait entrevoir la Source pendant mon réveil ... Mais je ne pensais pas moi même que cela serait si rapide à se produire ...

Une copie d'Apokolips, voilà ce que nous avions sous les yeux ... La planète même, couverte d'une nature vierge et abondante rongeant peu à peu les débris de ce qui avait été le troisième monde avait presque disparu, laissant la place à des complexes industriels qui pourrissaient son air et ses cours d'eaux ...
Les villes volantes étaient devenues des forteresses d'aciers, des croiseurs interstellaires stationnaient de ci de là prêts à fondre sur tout ennemi potentiel en approche et des groupes d'hommes et de femmes guerriers sillonnaient l'air et l'espace en d'interminables patrouilles au lieu de jouir de la vie et de ce don pour leur plaisir ...

Il n'y avait que le brillant de leur armures et la beauté de leur visages qui les différenciaient finalement des cohortes de Darkseid ...

Quand Izaya m'a fait assassiner puis banni à peine ressuscité, j'ai d'abord cru qu'il était devenu fou mais il a su me persuader que cette manoeuvre était fondé, salutaire et stratégique et qu'elle valait bien mon sacrifice, mon petit sacrifice vis à vis de ma propre existence et de mon amour pour B ... Mais je vois là qu'il n'avait en fait que l'objectif d'obtenir un motif pour assouvir sa soif de pouvoir et diriger les nôtres vers cette abomination ... Le message de la Sourc ....

Une voix résonna dans nos têtes et m'interrompit ...

PAR IZAYA SEIGNEUR DE NEW-GENESIS ! IDENTIFIEZ VOUS !

Plusieurs patrouilles venaient vers nous maintenant, fourbissant leurs armes prêtes à faire feu ... Le monstre en moi commença à bouger et à montrer les crocs, mais la laisse était solide encore ... Tout à coup une autre voix submergea mes oreilles, m'interpellant personnellement et je n'eu que la présence d'esprit d'ouvrir un canal direct avec Mister Miracle pour qu'il puisse entendre cela lui même ...

ORION ! Tu n'aurais jamais dû revenir ici ! Ce n'était pas ce que je t'avais ordonné !

C'était la voix de mon père adoptif, le père naturel de Scott Free, un peu déformée par la rage et une sorte de pointe hystérique ... Et immédiatement ensuite, un autre message venait à nos oreilles relayé par tous les systèmes de communication de cette portion d'univers ...

TUEZ CES IMPOSTEURS ! TUEZ LES TOUS LES DEUX ! PAS DE QUARTIERS !

Les gueules des canons se tournèrent vers nous, les rares épées encore hésitantes furent tirées de leur fourreaux ... Et le calme vira au cauchemar ...

D'une ruade je bousculais Scott et une bordée d'un croiseur passa entre nous, réchauffant l'espace pendant un instant ... Je profitais de cet élan pour rompre le cercle de nos assaillants et filer vers le sol de ce monde transfiguré de toute la vitesse dont était possible mon A4 ...

Il faut rejoindre la planète Scott ! Il y a en bas des endroits où nous cacher et faire le point ... Ici nous sommes des cibles faciles et je ne veux pas risquer de blesser ou tuer un innocent qui ne fait qu'obéir !

Alors que je plongeais déjà dans l'atmosphère lourde des fumées malsaines, dans mes écouteurs, j'entendais la consternation de nos poursuivants, mais aussi certains commentaires qui me donnèrent de l'espoir ... On avait reconnu Scott, ce qui n'était pas une bonne chose sommes toutes, mais certains m'avaient aussi reconnu ... Et hésitaient du coup à se lancer dans la bataille ou à nous poursuivre efficacement ...
L'un de ceux là essaya même de m'envoyer un message privé qui fut brouillé instantanément ne laissant finalement qu'un seul mot percer les crachouillis, "Rébellion" ...


Les ruines englouties me furent faciles à trouver et bientôt nous y étions en sécurité passagère sous des millions de litres d'eaux contaminées et des tonnes de rocs et de métal provenant de l'ancien monde, debout sur le sol d'une immense coupole qui avait sans doute été un théâtre ou une arène jadis ...


Je suis désolé Scott, il fallait que je me pose un moment pour envisager et digérer le pire ... Avant j'aurais foncé, plus maintenant ...



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 22 Oct 2016 - 18:42

"Non..."

Devant lui, devant celui qui est né pour devenir le futur dirigeant d'un monde idyllique et paradisiaque, tourné vers la Science, la Découverte, le Partage et l'Amour... l'Enfer.

"Non..."

Devant lui, devant celui qui a été sacrifié à une Paix improbable, des Explorateurs, des Penseurs, des Aventuriers ont disparu pour devenir des Guerriers, voués à la mort et à la destruction les plus pures.

"Non..."

Devant lui, devant celui qui s'est échappé d'une apocalypse réelle, ceux qui doivent incarner l'Espoir et le Bien dans l'Univers sont désormais les symboles de l'idéologie opposée.
Devant lui, devant Mister Miracle, le devenir de Néo-Génésis et les choix d'Izaya prouvent une chose - terrible, insupportable, haïssable, inacceptable.
Darkseid a déjà gagné.

"Orion... je..."

Des mots, de nombreux mots veulent sortir de sa bouche : des excuses, pour l'avoir amené ici ; des insultes, pour le monstre responsable de tout ça ; de la haine, pour ce père qui n'a jamais cessé de le blesser et de le décevoir, et qui anéantit désormais tout ce pourquoi il s'est toujours battu.
Hélas, ces mots ne seront guère formulés - car la garde de Néo-Génésis intervient, pour les menacer en exigeant qu'ils s'identifient.
Et alors que les guerriers terrifiants s'approchent, une voix s'élève dans son esprit, seulement à destination d'Orion et de lui. Une voix qui n'a jamais été plus dure, plus sèche... plus inhumaine.
Plus monstrueuse.

Orion bouscule son "cousin", se lance vers les premiers combattants.
Jusque-là, Scott Free est resté... figé. Les mains crispées. La mâchoire pendante. L'oeil fixe. Atterré.
Là, après cette ruade, après ces quelques mots prononcés par le fou qui se prétend son père, il bouge enfin - et se tourne lentement vers les troupes locales.

"Nous identifier ? Vous voulez savoir qui nous sommes ?"

Pour la première fois depuis longtemps, toute joie disparaît de son visage. Ce dernier n'exprime plus...
... qu'une détermination farouche, terrible et totalement terrifiante pour quiconque ose croiser ce regard.

"Mon nom n'a jamais été révélé par l'époux de Vayla, ma mère. Mon nom a été oublié de l'Histoire quand j'ai été échangé, enfant, contre Orion, fils de Darkseid. Mon nom a disparu quand j'ai été abandonné sur Apokolips, dans le rêve stupide d'empêcher la guerre que vous menez désormais.
Mon nom... mon nom est celui que j'ai choisi. Je suis Mister Miracle, héritier d'un artiste de l'évasion légendaire qui me pousse à honorer ses valeurs - l'espoir, tout simplement. L'espoir d'un monde meilleur. L'espoir que la violence ne résout pas. L'espoir que mon pacifisme est la meilleure des voies.
Vous souhaitez connaître mon nom ? Je n'en ai guère - car Mister Miracle n'est pas ici, avec vous, aujourd'hui. Ce que je compte faire... ce que je vais faire ne correspond guère à ce titre.
M'identifier sera simple, guerriers de Néo-Génésis : je suis, définitivement et totalement, le fils de votre Maître. Et j'entends être digne de ses actes !!!"


Ces derniers mots ont été prononcés dans un hurlement guttural.
Sans prévenir, le Néo-Dieu se précipite sur les combattants à proximité. Il saute sur les premiers, frappe les autres, virevolte de manière extraordinaire entre les vaisseaux et les armes, défiant l'apesanteur, les lois de la Physique et même de la souplesse pour causer le plus de dommages aux forces en présence.
Il est animé par une rage infinie - mais, à la différence de son "cousin", elle ne le domine pas encore.

Ainsi, il comprend rapidement qu'il ne peut continuer longtemps ainsi, et suit rapidement Orion, qui se précipite vers le sol de Néo-Génésis.
Via les Aéro-Disques qui sont apparus sous ses bottes après son ordre mental, il dépasse aisément la vitesse de leurs poursuivants, pour la plupart surpris de la réaction du "fils prodigue", si peu habitué à la brutalité.
En quelques instants, Orion est rejoint dans les ruines englouties par son "cousin", qui se place à ses côtés alors que le premier s'excuse de sa réaction. Les mains crispées par la colère, il ne peut s'empêcher de frapper dans un mur - puis se tourne vers son camarade.

"Il n'y a nulle excuse à formuler, ami. Moi seul dois t'en présenter... car c'est moi qui t'ai amené ici, et c'est... c'est mon père qui est responsable de cette horreur."

"En effet."

Une voix lourde s'élève, avant qu'une silhouette ne s'avance depuis les ténèbres.

"Izaya a créé tout cela - mais nous pouvons l'arrêter avant qu'il ne soit vraiment trop tard."

La silhouette apparaît alors devant les deux Néo-Dieux, qui découvrent qu'il s'agit plutôt de deux nouveaux venus...
... qui s'avèrent être Lonar & Thunderer, son cheval mystérieux.

"Si vous rejoignez la Rébellion, tout est possible, mes amis."

Le Néo-Dieu solitaire, connu pour parcourir la lande de Néo-Génésis en rejetant la technologie de son peuple pour mieux comprendre l'origine de leurs prédécesseurs, esquisse un faible sourire en attendant leurs réactions. Il sait qu'ils ont beaucoup souffert en découvrant ainsi la planète - et il sait, surtout, que le pire est encore à venir...

(HJ/ N'hésite pas à faire parler Lonar, je te suivrais sans souci. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Lun 24 Oct 2016 - 12:38




Quand la voix s’élève dans les ténèbres, je fais volte-face, prêt à me battre, aussi tendu que Scott , et quand s’avancent Lonar et son inséparable destrier, je ne peux éviter de rester sur mes gardes, même quand ses paroles semblent rassurantes quant à ses intentions à notre égars.

Lonar, le cavalier solitaire des Terres Libres de New-Genesis, Lonar, l’indéfectible partisan d’Izaya qui parle de l’arrêter et nous invite à rejoindre la rébellion. Impensable et quasi impossible …

Deux choses me paraissent d’autant plus étranges. Il ne semble pas surpris de nous voir ici, surtout moi qui suis officiellement mort pour tous ceux de ce monde, et qui m’a salué comme à son habitude par ce coup d’œil et ce hochement de tête qui peuvent paraître minimalistes à tous mais sont de grandes effusions pour lui-même envers quelqu’un qu’il apprécie.
Même Thunderer, qui ne m’aime pas et ne m’a jamais aimé depuis le premier jour à cause de cette seconde nature venant d’Apokolips qui se cache en moi et qu’il a détectée immédiatement, même lui me fixe un instant de ses yeux intelligents avant de taper du pied au sol en signe de salut, soulevant un nuage de poussière antédiluvienne.

Tu ne sembles pas surpris mon vieil ami, ni de notre arrivée, ni de me voir vivant … Lui lançais je un peu frivolement.
Un large sourire illumine sa face que le sérieux rend habituellement imperméable à toute introspection et il fait un nouveau pas vers nous, ses muscles jouant sous sa peau, inspirant le respect vis-à-vis de cette puissance absolue qui se dégage de lui. Pourtant, j’y décèle le relâchement de quelqu’un qui est en compagnie d’alliés avérés et non prêt à se battre à tout instant quoique vigilent et je me détends un peu moi même.

Je n’ai pas été longtemps dupe à l’annonce de ta mort mon vieil ami, et Thunderer  m’a confirmé mes soupçons quand nous nous sommes rendus sur ta tombe par la suite et qu’il m’a affirmé que celui qui était enterré là n’était pas toi … Et il a senti aussi ton retour et ton départ  … De ce jour, ma foi en Izaya s’est effondrée et j’ai longuement espionné ses agissements et ses préparatifs … Quand à toi, Scott comme tu t’es toi-même nommé, je n’ai jamais douté un instant que tu viendrais au secours de ce qui faisait New-Genesis … Sa monture, plus une extension de lui-même qu’un simple animal et vice versa, hennit et broncha comme pour approuver et souligner les propos du néo-dieux aux allures de barbare venu du fond des âges.

Il était juste un peu plus grand que moi et maintenant nous séparait à peine l’espace de nos deux bras tendus. Lentement, je levais le mien, main tendue, hésitant, et lui me le saisissait, emprisonnant mon avant bras dans sa poigne d’acier et m’attirant vers lui pour me gratifier d’une accolade virile qui me coupa le souffle.
Tu nous as manqué Orion … Dit il en me rejetant en arrière sans me lâcher pourtant. Vous nous avez manqué tous les deux alors que nous formions la résistance et que nous entrions dans le maquis … Ses regards étaient par-dessus mon épaule sur Scott.

Thunderer s’approcha derrière lui et me mit ses naseaux dans le cou, avant de les retirer en bronchant et en soufflant comme dérangé par quelques émanations sulfureuses …
Et oui, je n’ai pas changé, je suis toujours le même à l’intérieur que veux tu …
Lui lançais je alors qu’il s’avançait prudemment vers Scott pour lui faire subir le même sort tandis que Lonar me lâchait et s’avançait vers lui pour lui tendre à son tour sa poigne. Il ne l’écrasa pas contre son torse puissant par contre autant que le cheval rescapé du troisième âge ne se recula en éternuant comme il l’avait fait pour moi après l’avoir fouaillé des naseaux.

Nous ne devons pas rester trop longtemps ici, la chasse est donnée et les Traqueurs ennemis sont déjà sur votre piste … Nous devons disparaître et rejoindre les autres … Votre arrivée a mis à mal les plans d’Izaya et le doute dans le cœur de nombre d’entre eux autant que la joie dans les nôtres … Venez … Et sans plus de cérémonies, il fit demi tour, caressant l’encolure du cheval au passage et s’avança dans les ténèbres d’où il était apparu alors qu’un fol espoir se faisait jour en moi qui lui emboîtais le pas immédiatement.

Vous êtes nombreux ? Est ce que …
Le géant se retourna à peine un sourire entendu esquissé.
Trop peu pour une lutte ouverte jusqu’à présent, et oui, Elle est dans nos rangs, mais Elle est en mission en ce moment, injoignable … Vu les nouvelles, je doute de ne la revoir arriver bientôt…

La forme d’une arche de translation se dessinait dans la pénombre et la lueur d’ouverture du passage inter-dimensionnel naquit entre ses colonnes. C’était ainsi que voyageaient les Néos-Dieux avant la généralisation des Booms-Tubes si facilement détectables. Derrière ce passage qui nous ferait couvrir des distances incalculables aux travers des dimensions devait se trouver le lieu de rassemblement de ceux qui avaient osé lever le poing contre la dictature de leur seigneur fou …

je me retournais un instant vers Scott et lui sourais enfin pour la première fois depuis que nous étions de retour dans notre patrie :

Bienvenue chez toi Scott Free, bienvenue chez les tiens …



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 28 Oct 2016 - 22:09
Durant tout le dialogue entre Orion et Lonar, Scott Free demeure silencieux - mutique.
Les bras croisés, l'épaule collée contre un mur, il fixe d'un oeil vide les deux autres Néo-Dieux, qui se redécouvrent et tentent de dépasser d'anciennes inimités pour forger leur alliance face à l'horreur inattendue qu'est devenue Néo-Génésis.
Lonar confirme les premiers soupçons de Mister Miracle sur l'évolution d'Izaya, le géniteur qui se prétend être son père.

"Humf."

Scott ne goûte guère l'étreinte imposée par Lonar et Thunderer - même s'il a une meilleure relation avec l'animal qu'Orion, il n'est clairement pas d'humeur.
Son masque sensible reproduit fidèlement sa grimace, avant qu'il ne se recule en poussant un profond soupir. Lonar ne s'en préoccupe guère, et reprend directement en évoquant la Résistance... et en parlant d'une certaine "Elle", dont l'identité demeure un mystère.
Une arche de translation apparaît alors, l'ancêtre des Tunnels-Boum, pour les amener vers le coeur de la Résistance. Si Orion s'avance vers le vortex, en glissant une réflexion triste à en mourir, Mister Miracle fronce les sourcils en découvrant le portail de téléportation.

"Non."

La réplique est froide, terrible.
Les bras le long du corps, il lance un regard farouche et déterminé vers Orion et Lonar - et se recule volontairement.

"Je ne fuirais pas - je ne rentrerais pas dans votre Résistance. Ce monde... ce n'est pas mon monde. Néo-Génésis n'est ni mon foyer, ni ma patrie - et ses habitants ne sont pas les miens, "cousin"."

Le ton demeure brutal, tranchant. Le choc de la découverte de la militarisation de la planète a eu raison du vernis de civilisation qui, longtemps, a recouvert la relation Scott Free-Orion ; seule demeure la réalité, sèche et sans pitié.

"Izaya m'a offert à Apokolips - et il t'a élevé, dans ce paradis qui t'a pacifié ; j'en suis ravi pour toi, sincèrement, mais... ce n'est pas mon monde, Orion. Mon monde, c'est Apokolips.
A jamais, et à mon désespoir, je suis fils des Flammes, du Désespoir et de la Tyrannie. Néo-Génésis était, enfant, un rêve - un espoir. Une utopie, qui me faisait tenir quand la brutalité était trop forte, quand la haine menaçait mon esprit."


Mister Miracle inspire longuement, puis recule d'un nouveau pas.

"La Résistance... elle concerne ceux qui veulent défendre Néo-Génésis, retrouver le monde qu'ils ont connu et aimé. Tel n'est pas mon cas.
Moi, je ne veux rien défendre - je veux venger le rêve que mon géniteur a anéanti."


Il recule une nouvelle fois et pénètre dans...
... un Tunnel-Boum apparu derrière lui suite à son ordre mental. Scott Free y disparaît, laissant Orion et Lonar seuls, soudainement téléportés...

**
*
**

... ailleurs, dans l'une des tours principales et désormais surarmées de Néo-Génésis.
Dans l'une des salles les plus grandes et les plus imposantes, le maître des lieux, Izaya, fixe les écrans lui notifiant l'avancée de ses troupes. Seul, sombre, immobile...
... et terrifiant, en un sens.
Le Tunnel-Boum s'ouvre derrière lui, et délivre un Mister Miracle désormais ivre de rage.

"Izaya - nous avons à parler."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 9:04



Lonar avait bien compris le sens de mes interrogation, Bekka était vivante, si proche et si loin à la fois, mais vivante et libre de ses mouvements.

J'avais totalement délaissé Scott/Miracle, déjà échafaudant des plans pour engager un combat qui ne serait que plus équitable avec quelques autres Néo-dieux avec nous contre l'armée levée par Izaya, la reconstruction de New-Genesis viendrait ensuite, quand les choses seraient rentrées dans l'ordre si elles le pouvaient.

Quand je me retournais vers lui, plus confiant et la surprise au goût amer plus ou moins passée, je le découvrais fermé comme une huître, un masque buté sur le visage, si on peut définir le peut de traits visibles comme un visage, les yeux plein de haine et terriblement déterminé dans cette voie.
Je suis si estomaqué par ses propos que je n'arrive pas à lui opposer mes arguments. Alors qu'il fait un pas encore en arrière, j'avance, la main tendue, comme pour le retenir, pour essayer de lui faire entendre raison :
Il ne s'agit pas de sauver New-Genesis seules, cousin, toute aide est la bienv…

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'un Boom-Tube apparaît derrière lui et qu'il y plonge avant qu'il ne se referme, interdisant toute possibilité de le suivre d'emblée ...
Imbécile ! C'est le coeur qui parle avant que je ne me retourne vers Lonar en expectative, aussi surpris que moi de l'attitude du fils légitime d'Izaya.

Scott me force à prendre une décision urgente qui ne me plait guère. La précipitation était l'apanage de l'ancien Orion, du "Chien de Guerre", de l'arme forgée par Izaya pour contrer Darkseid, et celui là était mort et enterré dans le mur de la Source. Jusqu'à aujourd'hui ...

Je reste pensif quelques instants, mon A4 me donne déjà la nouvelle position de mon compagnon d'armes, en plein dans la gueule du loup, à croire qu'il tenait à se confronter à son père au plus vite sans réfléchir, comme un adolescent impatient et belliqueux. Enfin, je fixe Lonar, j'ai pris ma décision :
Préviens la Résistance que nous sommes là, que le combat commence, mobilises les si tu peux, qu'ils soient prêt à agir éventuellement ... Fait passer aussi le message dans les rangs ennemis pour le cas où certains indécis nous suivraient ... Il faut que j'y aille ...

Mon A4 est déjà à mes côtés alors que je parle et je l'enfourche en terminant mon laïus où j'essaye de faire percer l'espoir. Lonar n'est pas dupe, mais hoche la tête en silence comme il lui est de coutume.
Content de t'avoir revu avant d'aller en Enfer ! Lançais je avant de passer le Boom-Tube que je viens d'ouvrir.

Je connais mieux les lieux que Scott et je sais où je vais réapparaître, dans un recoin de l'immense salle qui sert de QG et de salle du trône à mon père adoptif, le véritable père de Mister Miracle.
A peine arrivé, sans que ma présence ne soit détectée par les gardes trop occupés à encercler mon "cousin" trop effronté qui brave déjà son père, mon A4 m'enlace pour reprendre sa forme de baudrier et j'avance sous le couvert des machineries et des colonnes gigantesques.

Izaya a quitté ses airs de patriarche pour devenir le miroir de Darkseid, dévoilant enfin la corruption de son âme, ce que j'avais perçu lors de ma résurrection contre le mur de la Source, ce que j'avais "vu" dans les images fragmentaires qu'elle m'avait envoyé du futur, volontairement ou non.

Je vois à son sourire à peine dissimulé qu'il s'attendait à nous voir débarquer ici, mais semble déçu que ce soit Scott seul qui se présente devant lui ...
Sa voix n'a pas changé si ce n'est une note dure et mortelle parfaitement discernable.

Une copie, une mauvaise copie de mon géniteur à l'image de ce qu'il a fait de New-Genesis aujourd'hui. Je suis assez proche pour l'entendre maintenant et l'apercevoir derrière le mur de sa Légion personnelle qui les entoure, lui et son vrai fils ...

Est ce ainsi qu'on se présente à son père ? Est ce ainsi qu'on demande audience à son souverain ? A genoux devant moi, mon très cher fils ...
Et son sceptre lumineux asservit Scott et l'oblige à se prosterner devant lui malgré sa résistance. Je vois ses efforts, je vois sa rage mais je n'ose encore intervenir car j'attends les révélations qui vont venir ...

 Où est donc le fils de l'Ennemi ? Je sais que vous êtes venus ensemble ... Parle !
Je vois Scott vibrer de fureur et reprendre le contrôle de ses muscles peu à peu, contrant le pouvoir d'Izaya ...

Pas encore ... Attend ... Laisse le parler ... Soufflais je dans mon intercom qui vient de se brancher directement au sien par le truchement de sa Boite-Mère ... C'était risqué, Il pouvait m'entendre ou du moins l'un de ses appareils derrière lui. Et ce fut sans doute le cas car il balaye les lieux autour de lui à ma recherche semble t il, j'ai juste le temps de me planquer derrière une colonne.

Le Chien de Guerre aurait il peur ? Aurait il tant changé qu'il envoie les autres au combat en restant en arrière bien à l'abris ?

Il regarde son prisonnier en ricanant
Je suis déçu que tu te sois laissé manipuler par ce couard ...

Si cela avait été avant, j'aurais surgi de ma cachette pour lui sauter à la gorge, et c'est ce qu'il escomptait sans doute, mais je souriais maintenant, attendant mon heure patiemment, car je connaissais la puissance de son sceptre et aussi se limites... Je connaissais aussi les ressources de Scott et j'attendais qu'il se lève enfin ...



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 8 Nov 2016 - 22:36
A peine arrivé à l'intérieur de la salle principale des commandes réservée à Izaya, jadis siège de longues réflexions pacifiques et philosophiques, désormais centre de contrôle d'une armée sans âme, Mister Miracle est entouré de gardes.
Quelques secondes à peine suffisent aux Néo-Dieux pour le rejoindre et le menacer de leurs armes ; lui demeure immobile au milieu de cette dynamique furieuse, les yeux rivés sur le maître des lieux - sur ce père qu'il n'a jamais connu, sur ce géniteur chez lequel il ne veut rien reconnaître de lui.

"Tu n'es..."

Scott Free n'a guère le temps de finir sa phrase.
Izaya a déjà utilisé son terrible sceptre lumineux pour forcer son corps, et briser sa résistance. S'il n'avait fallu qu'une preuve pour justifier le changement chez Highfather, cela aurait été suffisant - mais son "fils" en a vu bien d'autres, depuis son arrivée ici, et il ne peut que réprimer un hurlement de colère, en sentant son corps céder... et en découvrant l'immensité de la folie qui touche l'autre.
Pire encore, le maître des lieux fait apparaître... des chaînes, sur son descendant. Des chaînes. Pour l'avilir, pour le soumettre, et bien sûr pour l'humilier.

"Hughn..."

Il grogne, il gémit, il peine.
Il souffre.
Mais il s'accroche, utilisant toute sa volonté, toute sa détermination pour résister. Pour prouver à Izaya qu'il ne le soumettra pas aussi facilement. Qu'il n'est pas à sa botte.

Scott Free échoue, bien sûr - mais ce n'est pas l'important.
Il s'est opposé, il a résisté, aux yeux de nombreux gardes. Qui en parleront à d'autres, qui rapporteront la nouvelle, qui propageront l'information.
Le fils d'Izaya a été soumis... mais il a résisté.

Discrètement, Orion prend contact avec lui, et l'informe de sa présence - en lui demandant d'attendre, bien sûr.
Un genou à terre, écrasé par la pression de l'arme d'Izaya, il lutte constamment contre la pression, se battant pour maintenir son regard haut - figé droit sur le visage de son géniteur, pour qu'il ressente toute la haine qu'il éprouve à son égard.
Highfather exprime une nouvelle provocation, dans un ricanement dénué d'émotion ; il cherche à pousser Orion à bout, à le faire sortir, à user du tempérament du fils de Darkseid contre lui. Il veut profiter de ses avantages sur les autres, il veut agir comme son ennemi.

Il est tombé bien bas.

"Ah... déçu... hein ?"

Malgré la douleur, malgré l'enfer qu'il vit, Mister Miracle esquisse un sourire, que son masque sensible reproduit fidèlement.

"Ils... le seront... plus."

"Ils... ?"

Izaya fronce les sourcils - mais n'a guère le temps d'analyser les quelques mots prononcés avec difficulté par son descendant.
Sans prévenir, ce dernier relève des bras tremblants, bande ses muscles, et...
... Mister Miracle se libère de ses chaînes !

"Quoi... ?"

"Allons, "père"..."

D'un bond, Scott Free se relève - et Highfather, surpris, recule, en compagnie de ses gardes.

"... tu n'imaginais quand même pas que je viendrais ici sans plan ?"

Son attention se tourne subitement vers la batterie d'ordinateur. Il lève sa main gauche, et des dizaines de "bips" étranges se font soudain entendre.

"Tu as militarisé un paradis. Tu as transformé une utopie en machine de guerre. Tu as suivi la voie que Darkseid n'a cessé de paver sur toi, en abandonnant ainsi ce qui faisait ton individualité. Tu as enclenché la guerre des Néo-Dieux. Et si je ne peux guère t'arrêter aujourd'hui..."

"Scott, tu..."

"Ne dis pas ce nom - tu ne mérites pas de prononcer le nom que je me suis choisi.
Bref, je ne peux t'arrêter, "père"..."


Mister Miracle ferme brutalement ses doigts, enclenchant à distance des micro-explosions qui impactent toute la console de commandes. Izaya se précipite, et son descendant ne peut s'empêcher d'esquisser un léger sourire.

"Je peux te retarder.
Dès mon arrivée ici, ma Boîte-Mère a pris contact avec les systèmes de Néo-Génésis. Elle n'est pas comme la tienne, "père"... elle a été sacrifiée puis reforgée dans les Forges d'Apokolips. Plus forte, plus puissante - différente.


"Tu... tu as osé..."

"C'est toi qui as osé, "père". Ma Boîte-Mère contrôle temporairement tes systèmes - je sais bien qu'ils la repousseront sous peu, mais elle ne cesse d'envoyer des signaux contraires et illogiques à tes généraux, tes armées.
Il te faudra des jours, des semaines, pour tout reprendre en main - des jours, des semaines sans nouvelle victime inutile, donc."


"Tu... tu..."

Le ton de Mister Miracle est tantôt professoral, tantôt appuyé par une rage à peine contenue, mais toujours calme.
A contrario, Highfather, qui s'est rapproché de la console désormais inutilisable, tremble - et son visage exprime très vite une fureur absolue.

"Non... Non... Non..."

Le maître des lieux se tourne brutalement vers son descendant...

"NON !!!"
... et lève son bâton rempli d'énergie, en menaçant bien sûr Scott Free.

"Bien... tes systèmes ont dû reprendre le contrôle, maintenant, et ma Boîte-Mère est usée. Elle ne pourra plus me téléporter dans les prochaines minutes, et... je vois bien, "père", que tu souffres d'une violente envie de me montrer la brutalité de ton amour."

Mister Miracle esquisse un sourire provocateur, et croise les bras. Défiant d'abord du regard Highfather, il se tourne vers les ombres, dans lesquelles doit normalement se trouver Orion.

"Cher "cousin", je pense que le moment est venu d'intervenir - et, par principe, de me sauver les fesses."

Il maintient son sourire - mais bluffe, beaucoup. La découverte de Néo-Génésis l'a marquée, la violence de l'attaque d'Izaya l'impactera beaucoup... mais il conserve cette expression.
Par défi. Par provocation. Par rébellion, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Jeu 10 Nov 2016 - 9:54



Je profite des échanges entre mon cousin et notre père pour bouger un peu et trouver une position plus favorable. Un garde en fait les frais, et je perds une partie de l'affrontement en le dissimulant derrière une console qui se met à grésiller alors que j'en quitte à peine le couvert. Scott s'est libéré, comme je le pensais, mais en plus il a lancé sa contre-offensive dont je ne savais rien.

Il faudra que je le briffe un peu à propos de ce genre de truc alors qu'on forme à priori une équipe ... A moins que notre équipe, si elle a un jour existé, ne soit dissoute à présent ... Une rogne bien justifiée me monte dans le nez, j'ai horreur d'être un pis-aller ou le dindon d'une farce au goût amer ...

Si tous les appareils de cette salle de contrôle sont pour l'instant encore hors service, mes intercoms de casque captent et me transmettent des messages provenant de partout. C'est la panique après ce sabotage. Dehors, dans l'espace, deux navires viennent de se percuter alors qu'ils effectuaient des manoeuvres de routine. Des escouades complètes sont sans directives et restent hésitantes, attendant des ordres ou des contre-ordres qui ne venaient pas.

Ce flot d'informations me distrait une fois de plus de ce qui se passe là, sur l'esplanade, et c'est les cris du pater qui me font revenir à la réalité immédiate ainsi que le message de Scott qui attend que le frappe la puissance du sceptre paternel.
Lui sauver les fesses ? Pas de problème ... Mais des mouvements dans l'éther provenant d'un peu partout me font avorter ma charge autant que se suspendre le geste du maître de New-Genesis en furie.

Brusquement un BoomTube s'ouvre directement sur l'esplanade, juste derrière Scott et un guerrier en jaillit et vient s'écraser sur le sol. Il est presque mourant, son armure autrefois brillante est maculée de brûlures, de coups et de sang. Il a juste la force de se relever sur un coude pour s'adresser à son souverain et retomber ensuite, mort.
On nous attaque, nous sommes débordés ...

Izaya est statufié, un masque haineux et hagard sur le visage, les yeux rivés sur le corps du Néo-Guerrier qui vient d'expirer ... Puis son regard glisse vers son fils qui le toise encore, ce sourire plus qu'énervant sur les lèvres, celui qui vous fait vous démanger de lui en coller deux pour l'effacer en temps normal et qui attise les braises déjà portées au rouge du paternel.
TRAITRE ! C'EST TOI QUI NOUS A LIVRÉ A NOS ENNEMIS ! TU VAS PAYER !

Et le sceptre se lève une fois encore, débordant visiblement de l'énergie dont il se charge encore sous la colère de son détenteur.
Les gardes sont indécis, perturbés, affolés, complètement perdus et incapables de réagir. Parfait ! J'en profite et je m'élance de mon coin droit sur notre père, plus rapide que l'éclair, si rapide que personne ne réagit.

Sauf Izaya qui se tourne déjà à moitié vers moi alors que je franchis le cercle de ses sbires. Je vois son bras armé qui décrit une courbe dont le point final est ma propre personne, laissant derrière lui une traînée lumineuse.
RHAAAAAAA ! Mon cris jaillit de ma gorge, un cri de guerre et de rage alors que ma propre boite mère, débordée par la brusquerie de ma furie ne peut plus assurer la cohésion de ma forme humaine et laisse surgir des limbes ma forme originelle, celle du fils naturel de Darkseid dans toute sa fureur.

Au ralenti je vois ses lèvres bouger et j'entends sa voix déformée par la vitesse du moment qui nous rassemble tous deux :
CETTE FOIS TU VAS MOURIR ORION !!!

Tout se passe au ralenti autour de nous, mis à part Scott qui bouge presque normalement et le Boom-Tube qui se ferme alors qu'un autre s'ouvre à son tour un peu plus loin.
Mon cerveau réagit si vite que même mes propres mouvements semblent lents tout à coup. Ma main gauche se saisit du sceptre juste au dessus de celle de mon père, et tandis que le flux mortel jaillit, déviant peu à peu vers le ciel alors que j'en évite le premier front de justesse en penchant la tête sur le côté, mon casque faisant quand même les frais de la frange du coup, mon poing droit avance vers sa propre figure et la percute finalement violemment.

A cet instant le temps ralenti ou arrêté reprend son cour normal. La décharge va se perdre dans le plafond, le crevant et finissant dans le ciel comme un phare meurtrier annihilant tout sur son passage. Le vacarme frappe mes oreilles jusqu'alors sourdes et l'élan de ma charge nous propulse, mon père et moi entremêlés tout au fond de l'esplanade alors que son bâton de commandement s'échappe de sa poigne et va rebondir contre le mur loin de nous.

Je me relève avant lui et je me recule de quelques pas alors qu'il se redresse à son tour, du sang suintant de ses lèvres, la mâchoire formant un angle curieux là où avait porté mon coup, sans doute cassée, du moins gravement tuméfiée.
Du coin de l'oeil je perçois des mouvements derrière moi avant qu'une grande faiblesse ne me prenne tout à coup, m'obligeant à me mettre à genoux alors qu'Izaya lui se tient maintenant debout face à moi.

Mon épaule me lance abominablement et mon bras me semble aussi lourd qu'un tronc d'arbre alors qu'un fumée nauséabonde provenant de chairs carbonisées arrive à mes narines. De fait, je m'aperçois que je n'ai pas dévié si bien que ça la rafale mortelle ... Ma boite mère a repris le dessus et mon visage humain est revenu alors que d'un geste mon père appelle son sceptre qui vient se reloger dans sa main.

La haine brille dans ses yeux aussi pure et inéluctable que la sentence qu'il bafouille en grimaçant sous la douleur de sa mâchoire brisée :
Che n'au'ais chamais dû de laicher viv'e l'aute voi, ch est une e''eur gue che vais 'épa'é !!!
Je ne pus me retenir de sourire malgré la douleur en l'entendant bafouiller sa sentence ... Au moins, je lui laisserai un souvenir durable après ma mort ...


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 8972
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Fate.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 15:41
Les bras croisés, Mister Miracle fixe Izaya et sourit.
Son géniteur se précipite vers lui, prêt à faire tomber sa terrible masse de pouvoir pour châtier le fou qui a osé s'en prendre à lui et à Néo-Génésis. S'il a appelé Orion à l'aide, et s'il apparaît calme et immobile, celui qui aurait pu être prince ici sent une pointe d'inquiétude monter en lui, alors que le maître des lieux s'approche un peu plus, à chaque seconde ; il serait de bon ton que son "cousin" agisse comme espéré.

Cependant, avant que le Haut-Père ne soit sur lui, un portail de téléportation s'ouvre - et libère un soldat local, lourdement blessé, et porteur d'un message terrible.
"On nous attaque, nous sommes débordés..." - quelques mots, qui figent sur place et Izaya, et ses hommes.
S'ils ont tous conscience d'être entrés dans une guerre terrible contre les forces d'Apokolips, aucun n'a jamais imaginé que Néo-Génésis puisse être réellement en danger. Jusque-là, les champs de bataille ont été constamment à l'extérieur - des théâtres de guerre terribles, monstrueux, sanglants et violents, ils le savent tous.
Mais jamais ils n'ont imaginé que leur monde, leur foyer puisse en devenir un.

"Ah..."

Le sourire de Scott Free se modifie, se fait encore plus provocateur et agressif.

"Si vous ne venez pas à l'Enfer, l'Enfer vient au Paradis."

Sa réflexion disparaît cependant dans le fracas des combats, et surtout l'arrivée massive et brutale d'Orion.
Ce dernier, caché jusque-là dans les ombres, se précipite vers Izaya, qui fait de même.
Longtemps, Mister Miracle a été jaloux de son "cousin", et notamment de sa relation avec le Haut-Père. Echangés très vite, les deux héritiers ont vécu chacun l'existence que l'autre aurait dû avoir... et celui élevé sur Apokolips a pu légitimement haïr son "cousin", qui bénéficiait du Paradis de Néo-Génésis.
Après son évasion, et sa découverte progressive de son géniteur, Scott Free a compris que la détestation d'Orion n'était guère justifiée. Il est, en un sens, heureux que son "cousin" ait pu apprendre à canaliser, au moins pour partie, sa rage, et se détacher de la voie de son propre père, si maléfique.

Cependant, alors qu'Orion file vers Izaya, que sa Boîte-Mère est dépassée par l'afflux de rage qui l'emporte, et qu'elle ne peut donc maintenir l'illusion physique, Mister Miracle se rappelle ce qu'est réellement l'existence de son "cousin" - et il ne peut s'empêcher de ressentir une peine énorme pour lui, destiné à affronter son père dans un duel à mort, et obligé de supporter un corps qui ressemble, au fond, tellement à l'objet de sa haine.

Mais, si ses émotions envers Orion s'affinent, le Néo-Dieu n'en oublie pas le plus important : survivre.
Tandis que les deux mastodontes, ivres de pouvoir et de rage, se fracassent l'un contre l'autre, le spécialiste de l'évasion utilise son expérience, ses talents et les dizaines de tours présents dans son costume pour bloquer, stopper, évacuer et téléporter les nombreux soldats qui se pressent autour de lui.
Déjà, il refuse que ces derniers viennent troubler le combat de géants ; surtout, il sait combien ils pourraient périr en se précipitant ainsi, et ne supporterait guère d'avoir leurs décès sur sa conscience.

Néanmoins, si Mister Miracle parvient à disperser la foule des guerriers, il avise rapidement que le duel est déjà terminé.
Izaya et Orion sont à terre - lourdement blessés. Si le premier se relève pour partie, il est clairement atteint... mais demeure enragé, incapable de retourner à des pensées qui en feraient le digne maître des lieux.
Il promet la Mort, il promet l'Enfer. Comme le font tous les monstres de son espèce.

"Certaines erreurs ne doivent guère être réparées, Izaya. L'on doit vivre avec - ou accepter d'en assumer les conséquences."

Quelques pas, et Mister Miracle arrive sur eux. Il s'accroupit, et pose une main chaleureuse sur l'épaule d'Orion, qui a été finalement lourdement impacté par la rafale de la masse ennemie.

"Une part de moi espère que cette réflexion, et ce moment, vous feront prendre conscience de vos actes et de votre ignominie - mais une autre, plus importante, sait que non."

Un sourire plein de provocation, un ordre mental à sa Boîte-Mère, et apparaît...
... un Tunnel-Boum, qui emmène immédiatement Mister Miracle et Orion bien loin d'Izaya et de ce théâtre des horreurs !

**
*
**

Plus tard. Ailleurs.
Orion est allongé sur une couchette, dans ce qui semble être un vaisseau spatial - en vérité, il n'est pas que cela. Créé par Himon, l'extrême intelligence derrière les Boîtes-Mères, cet appareil peut littéralement voyager partout : dans l'Espace, entre les Mondes, dans les croûtes terrestres les plus chaudes... et sous l'eau, bien entendu.
C'est là qu'il se trouve - sous l'un des nombreux océans de Néo-Génésis, bien loin des capteurs et des systèmes de détection d'Izaya. A l'abri, au moins pour un temps.

"Bien... il se repose. Son sommeil sera encore agité, mais..."

"Je sais, Scott. Je le connais."

"Je n'en doute guère."

Mister Miracle a veillé jusque-là à, non pas soigner Orion, mais aider sa Boîte-Mère à suivre le rythme, gérer autant l'illusion que les soins apportés à son propriétaire.
Il se relève, et s'avance lentement vers le poste de pilotage, où il rejoint directement la jeune femme à la voix douce qui vient de s'adresser à lui.


Bekka.
Fille d'Himon, femme d'Orion, et haut-gradée dans la Résistance. Longtemps crue morte, apparemment par de fausses rumeurs. Elle a récupéré les deux Néo-Dieux après leur départ, quand Scott les a ramenés au lieu de rencontre avec Lonar... qui avait disparu, pour être remplacé par elle.

"Veille sur lui... et à bien lui dire que je demeure de son côté. Je connais son caractère impulsif, et nous aurons besoin de rester unis pour réussir."

"Je ferais au mieux... mais tu le connais, et il n'a pas tort. Tu aurais dû l'informer de ton plan avant d'agir. Que vas-tu faire ?"

"Retourner sur Terre, avant de plonger encore dans la Guerre, j'imagine. Retrouver Barda, aussi."

"Tu la salueras pour moi. Veille sur elle, Scott Free - et reviens-nous vite."

Un petit signe de tête, un ultime ordre mental, et Mister Miracle disparaît dans un léger choc sonique.
Laissant, seuls, les deux membres d'un couple qui auront sûrement beaucoup à se dire... et auront, sous peu, beaucoup plus à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 15/06/2016
Messages : 275
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 - 14:09



La douleur, une vieille compagne, une vieille ennemie ... Lorsque j'émerge de cette catalepsie imposée par mon appareil qui non seulement modifie mon apparence mais aussi me soigne au besoin, ou plutôt aide mon corps à réparer encore plus vite les dégâts causé par mes affrontements, je découvre le visage de la seule personne qui ait une place dans ce qui me sert de coeur dans ma poitrine.

Bekka ? Murmurais je en soulevant péniblement un bras encore endolori par le pouvoir du sceptre paternel. Ma main se tend et je frôle sa joue, comme pour vérifier si ce n'est pas encore là un rêve que je fais ...

Bekka ?!? Répétais je plus posément et plus fortement, me rendant compte que c'est bien quelqu'un de réel qui se trouve là, penchée sur moi le sourire aux lèvres démentant un plissement anxieux du front.

Je tente de me redresser mais une main féminine et ferme m'en empêche pour le coup, du moins tente de ralentir mon mouvement ...
Izaya ? Où est Scott !?! Je sens ma boite mère qui s'efforce de ne pas rompre l'enchantement qui me fait paraître humain alors que la mémoire de ces derniers instants avant de sombrer dans l'oubli me revient.

Que s'est il passé ? Loin de moi de m'étonner de la trouver là, seul pour l'heure me préoccupe mon cousin et frère d'arme et le sort qui pouvait lui avoir été fait.
Scott est retourné sur Terre rejoindre Barda en attendant que tu sois sur pieds ... Izaya doit faire face à une guerre civile maintenant, ouvertement, les quelques légions de Darkseid ont été repoussées et nos rangs se sont vu renforcés depuis que la nouvelle de votre incartade a fuité. Reste calme encore un petit moment, nous prendrons ainsi le temps de parler, de nous...


Bekka, fille d'Himmon, ma femme d'à peine quelques minutes avant d'être devenue ma veuve, la seule qui au travers du visage démoniaque qui est réellement le mien ait pu distinguer quelque lueur de quelqu'un d'autre. Nous nous sommes connus ici, sur New-Genesis, dans une clairière alors que mon essence monstrueuse avait mis à défaut le pouvoir de ma boite mère. La seule envers qui je possédais des sentiments assez forts pour endiguer le démon et que le démon aimait autant que moi. Ma Femme pour l'éternité ...

Je me recouche sous l'emprise de cette voix douce et des mots qu'elle m'adresse ... Et pendant que mon corps se répare puis bien après ma guérison totale, nous parlons, nous nous racontons cette partie de nos vies qui nous est inconnue, nous rapprochant peu à peu de ce qui faisait de nous un couple autrefois.

Au final, nous décidons de nous séparer encore, elle pour rejoindre la rébellion et continuer le travail de sape contre Izaya tout en contrecarrant les incursions de Darkseid, moi, et bien moi, je décide de suivre la route ouverte par Scott Free alias Mister Miracle et d'aller faire un tour sur la Terre histoire de mettre un peu mon nez dans ses affaires.


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Drums of War [War of the New Gods]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Drums of War [War of the New Gods]
» V-beat air drums
» [Gaiman, Neil] American Gods
» THE DEATH OF THE NEW GODS
» Gods Of Metal, 2,3 et 30 juin, Milan, Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-