[MISSION HALLOWEEN] A Trick of the Tail

Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Lun 10 Oct 2016 - 23:23

... et ils ouvrirent les yeux et se réveillèrent...


Il faisait nuit. Autour d'eux, quelques arbres épars, annonçant une forêt épaisse. Au dessus de drôles d'étoiles qui n'étaient certainement pas les leurs...

Mais qui étaient-ils ?

Et en se regardant les uns, les autres, peut-être qu'ils se reconnurent ? Ou non ?

Gorilla Grodd. Bleez. Robin III. Orion. En costume, frais et dispos. Mais quelle était la logique ?

Cela n'avait aucun sens, non ?

Pourtant, ils étaient bien sauf que ce là... restait encore à définir.

Mais ce n'était clairement pas la Terre car dans le ciel il n'y avait pas une Lune qui brillait mais... deux.

En tendant l'oreille, les méta-humains purent entendre des chants provenir du milieu de la forêt. Un cours d'eau également s'écoulait quelque part à l'ouest. Quant au sud...

... du sud provenait un étrange bruit de reptation... Quelque chose se mouvait non pas sur 2, ni même sur 4, mais sur une multitude ! Et cela se rapprochait du groupe, lentement mais surement...

... puis un hurlement de terreur se fit entendre de ce même Sud, un hurlement produit - a priori - par une gorge humaine ! Et suivi de bruits de course, cette fois, heureusement sur 2 jambes... bruits de course en leur direction à eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 15 Oct 2016 - 15:49
Tim venais de se réveiller dans un endroit si étrange que rien ne pouvait le décrire. En se levant il remarqua qu'il n'était pas seul dans cette galère malheureusement appart Orion il était entouré de vilain.

Une Red Lantern à en juger par sa tenue et Grodd ce gorille télépathe. Mais après avoir contempler ces partenaires d'infortune des bruit provenait d'une forêt qui se trouvait face à lui.

Une chose se déplaçait à en juger par le bruit elle était assez grosse et avait un bon nombre de pattes. Mais soudain un cris humain se fit entendre, la personne qui venais de crié était térrifier.

Tim fonça donc en sa direction, il filais à travers la forêt rapidement tout en suivant le bruit de pat qui venait vers lui. Seulement il faisais noir, tout ce qu'il apperçu c'est une silhouette ressemblant à celle d'un humain.

Il saisit la personne avant de disparaître avec cette dernière dans un arbre. La chose qui poursuivait la personne que Tim venait de sauver semblait les chercher.

Il ne restait plus qu'à espérer qu'il ne les trouverais pas rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 17 Oct 2016 - 14:49
Une sensation bizarre se glissait dans les entrailles du gorille, il ne comprenait pas. En se réveillant, les yeux encore dans le brouillard pour parler cordialement, le singe se redressa à l'aide de ses gros bras encore tremblant. La sensation d'un transport soudain, d'un choc brutal le perturber. Pourquoi ? Une question encore sans réelle réponse et pour le moment, il ne cherche certainement pas à comprendre. Après tout, le gorille qu'est Grodd se considère comme un chef et réfléchi rarement préférant l'action à la réflexion.

Une fois sur ses pattes arrières, Grodd reprend peu à peu ses esprits, la vision moins trouble, il inspecte les alentours. Le paysage n'est pas connu, en tout cas pour lui. Il voit également des corps au sol et une trace, l'herbe est plaquée, une autre personne se trouvait ici-même. Qui ? Certains des compagnons d'infortune, si je puis dire ! Sont connus du monde, Grodd reconnait Orion, sauf un, celui en rouge trop bizarre, il scintille comme une orbe. Quel pouvoir étrange, le singe décide de comprendre en avançant vers Bleez quand un hurlement de peur le fait sursauter.

Il se baisse pour écouter, l'oreille contre le sol. Un grouillement de pattes devient audible. Le son semble poursuivre quelque chose de plus petit, un humain sans doute ? Grodd souhaite utiliser son pouvoir mental pour évaluer la situation, malheureusement, le transport perturbe ses facultés. Sans hésiter, il ne comprend pas non plus son geste, Grodd entreprend de rejoindre le bruit. Le son des pattes devient de plus en plus proche. Grodd ce pause des questions, une créature, une tribu cannibale, qui cela peut-il être ? Pourquoi regrouper des personnages différents les uns des autres pour jouer avec eux dans ce lieu étrange ? Grodd résoudra ce problème plus tard. Pour l'instant son attention est ailleurs, sur les cris. Soudainement, les hurlements ce calme, sauf le reste. A l'ouverture du bois, Grodd attend.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Mar 18 Oct 2016 - 13:32
Robin III et Gorilla Grodd avaient été les plus rapides pour reprendre leurs esprits en cet endroit étrange.

Le jeune Tim Drake avait réussi à se saisir de l'individu qui détalait comme un lapin au moment où il passait... Il l'entraîna derrière un arbre, espérant ainsi pouvoir le protéger de ce qui allait apparaître d'un instant à l'autre.

Et l'homme qu'il avait sauvé (car il s'agissait d'un homme) était en panique.


Il était en larmes et frénétique. Il saisit Robin par les avants-bras et s'écria :

"Dick ? Dick Grayson ? Où... où suis-je ? Où... Où sont MES ENFANTS ?"

Puis se retournant vers l'endroit d'où il venait, il hurla :

"IL EST LA ! IL VEUT MA MORT !"

Et ça Gorilla Grodd put s'en convaincre... Car la chose qui venait d'apparaître devant lui, cette chose là...


... avait très exactement l'air d'une chose qui était prête à tuer quiconque se mettrait en travers de son chemin !

L'homme caché par Tim tomba au sol en pleurant et en priant...

... car cette chose là faisait bien 2 mètres sur 2, elle rampait en faisant ce sinistre bruit de reptation mais semblait avoir une certaine élasticité à la base de son corps, comme si elle semblait capable de bondir pour sauter à la gorge des héros (et des vilains). Ses pseudopodes, tous dotés d'un œil unique, s'agitaient à la manière d'un serpent prêt à mordre. Et la myriade de dents effilées était la promesse d'une mort douloureuse.

Clairement, ce truc semblait prêt à bondir sur quelqu'un... Mais sur qui ?

Et les chants provenant de la forêt se faisaient plus assourdissants encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Mar 18 Oct 2016 - 14:33
Mais où donc étais je tombé !?!

Il y a à peine quelques instants j'émergeais d'un BoomTube créé depuis New-genesis vers la Terre bien décidé à prendre un peu de repos après les quelques épreuves que nous venions de vivre avec Scott, Mister Miracle pour beaucoup.

Et d'un coup il y a eu cette sorte de brume qui est venue s'abattre sur moi et mon A4 et je me retrouvais ici, sans lui, un peu à l'écart d'autre victimes, dans un endroit absolument inconnu et lugubre.

L'uniforme d'un des gars ne m'était pas inconnu, un Batman Team ou quelque chose d'approchant qui partit comme une flèche d'un coup dans les sous bois obscurs. Brave petit gars ! Mais il fera pas de vieux os si il cavale comme ça au moindre pet sans réfléchir ...

Les instants qui suivirent me donnèrent raison sous la forme d'une grosse boule de pus munie de sortes de bras à z'yeux bien glauques, une cousine éloignée de ce qu'on avait combattu tantôt dans l'espace et qui avait fini par se les griller dans ce bon vieux soleil ...

Bon, je cherchais le soleil du coup et ne le trouvais pas, donc, à part lui griller les miches avec mes propres effluves ou faire un feu de camp et la transformer en chamallow, je voyais pas d'autre moyen que de lui mettre une raclée pour la dissuader d'approcher de l'un de nous.

Curieusement, elle semblait plus intéressée par la boule de poil humanoïde échappée d'un zoo ou d'une ménagerie quelconque que par quelqu'un d'autre ... L'odeur peut être ?

Je décidais de lui laisser le champ libre, plus intrigué par les chants qui s'entendaient au loin et par l'énigme de ces lieux ... Ils me rappelaient quelque chose mais quoi ... Mystère et boule de gomme !

Un autre endroit ? Un film ? Un bouquin ? Aucune idée ... Du bout du doigt je tâtais un tronc et il s'enfonça complètement dans le bois pourri ... Beurk !


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Oct 2016 - 21:15
Tim était cacher avec l'homme qui avait appelé au secours. La créature avait enfin montré le bout de son nez, et franchement elle aurait mieux fait de rester cacher.

Et la l'homme se mis à supplier pour ne pas être découvert et à pleuré, seulement avec ces bêtises on se ferais remarquer rapidement. Bon Tim hésitait un peux avant de mettre sa main devant le bouche de l'homme afin de lui faire comprendre qu'il fallait chuchoté.


Maintenant un problème persistait Tim ne savait pas si il était le seul réveiller ou non. Il ne pouvait prendre le risque de mettre le civil en danger surtout qu'il l'avait appelé " Dick Grayson " il connaît Dick ?

Vous connaissez Dick ? Et non je ne suis pas Dick. Où sommes-nous ? Et que ce passe-t-il ici. Cette créature ne semble pas réelle du moins physiquement.

Le jeune homme ne comprenait pas tout, mais il activa une vision thermique et se rendit compte que Grodd et Orion étaient réveiller. Il fallait qu'il puisse entrer en contact avec eux sans se faire repérer par le monstre. C'est alors qu'il envoya un shuriken en forme de "R" espérant qu'ils comprendront.

Le shuriken fallait à travers les branchages avant de se planté net dans le sol au pied de Grodd. N'importe quel renfort serais le bien venu, même celui d'un vilains, seule Tim serais en difficulté contre un adversaire jamais vue et imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2016 - 18:08
L'homme tenta de reprendre son souffle et ses esprits. Il baissa finalement d'un ton et murmura à Tim :

"Je... Je croyais que tu étais Dick... Je... Tu dois être un autre Robin, voilà tout. Moi c'est Terry... Terry Long. J'ai été le... le mec à Donna... euh... Wonder Girl. C'est comme ça que je connais le prénom du premier Robin, je..."

Il jeta un œil en direction de la créature, sans quitter la maigre protection que lui conférait l'arbre.

Ce truc était moche et prêt à tuer. Et Terry s'en expliqua :

"J'ai... Je conduisais la voiture, avec mes gosses à l'arrière et..."

Il plissa les yeux et refréna un sanglot. Il prit une grande inspiration et ajouta :

"La voiture est sortie de la route et est tombée dans un ravin... Je... Puis plus rien. Je me suis réveillé ici. Poursuivi par cette... abomination. Je ne sais pas si elle est réelle ! Mais je n'ai pas envie de le découvrir"

*
*  *

Les shuriken en forme du "R" de Robin vinrent se ficher non loin de Grodd et d'Orion, attirant l'attention de la chose qui décida d'ignorer le gorille et Orion et se mit à ramper en direction de Terry et de Robin.

*
*  *

Orion, quant à lui, abandonna ses camarades, au moment même où Bleez s'évapora dans les airs.

Une voix retentit dans le ciel. Une voix masculine que tout le monde entendit et qui disait :

"Ouais, non mais elle est trop forte. Si elle reste, elle fout tout en l'air, y a pas d'intérêt. Et puis crotte, c'est moi qui décide d'abord"

Bizarre. La voix disparut aussi sec, laissant les héros à leur triste situation...

... car en s'enfonçant dans la forêt, en direction des chants, Orion tomba sur une étrange cérémonie impie...


... car la forêt débouchait sur une clairière où se trouvait un petit cimetière et une noire bâtisse.

Au milieu d'un cercle magique tracé en plein cimetière, deux sorciers poussaient des incantations impies et blasphématoires devant le squelette d'une femme, revêtu d'une robe de chambre.

Ils s'interrompirent en voyant Orion débouler, l'air visiblement fâchés d'être ainsi dérangés. Le squelette tourna également le crâne vers Orion, sauf que ses orbites vides semblaient - aussi étrange que cela puisse paraître - supplier le héros... mais de faire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 13:10


Heu ... Toujours le doigt pointé et supposé plongé dans le bois pourri d'un arbre, je me retrouvais tout à coup face à une étrange scène.
Deux types du genre hurluberlus costumés en Dumbledore, (surpris que je connaisse ça ? Nooonn ! J'ai écumé les salles un moment depuis ces cinq dernières années quoi !), étaient en train de psalmodier je ne sais quelle incantation pas catholique au milieu d'un cercle à l'encontre d'une squelette, enfin d'un assemblage d'os habillé d'oripeaux de femme.
Ils s'interrompirent en me voyant apparaître soudain et la "femme" tourna sa tête vers moi, me faisant la sensation d'une extrême détresse ...

Dans un premier élan, je supposais que ces gars là se protégeaient d'elle en lui lançant des vers, des formules magiques pas des larves d'insectes ou des lombrics, afin de l'empêcher de leur sauter dessus et d'éventuellement la faire fuir. Il faut dire que cette supposition découlait directement de l'autre apparition pleine de tentacules que je venais de quitter bien malgré moi ...

Mais quand la tête de mort se tourna vers moi avec ce je ne sais quoi de plaintif, je doutais tout à coup ... Surtout qu'elle restait comme ça sans bouger, sans signe distinctif d'agressivité auquel on s'attendait comme dans ces bon vieux films de retour de je ne sais quelle momie ou même des multiples revenus d'outre tombe manipulés par quelques puissances ténébreuse auxquels je m'étais déjà frotté ...
Non, pas de tout cela chez cette pauvre chose, juste une passivité malhabile et désespérée ...

Du coup, je m'approchais à grands pas et j'invectivais les deux suppôts de je ne sais quoi :

Hey ! Vous deux les sorciers de basard ! Qu'est ce que vous faites là !? Où est ce qu'on est d'abord !?

Les deux gars se regardèrent et discutèrent dans un sabir incompréhensible puis recommencèrent leur simagrées, chacun sur une cible différente, donc aussi contre moi ...

Vade Retro Satanas ! Qu'il me lance en pointant une main en forme de fourche vers moi ... Non mais qu'est ce qu'il a celui là !?!

Je regarde derrière moi, des fois que, mais il n'y a rien, et je prends alors conscience que c'est bien à moi qu'il s'adresse vu mon armure rouge et mon casque qui peut sembler à cornes ... je pars d'un rire tonitruant et une fois calmé, j'arrive à leur dire :

Je ne suis pas le Diable les amis ! Juste un Super héros comme ils disent ... Tenez, voyez !

Et comme un imbécile, je fais disparaître mon armure ce qui les rends encore plus affolés et furieux, du moins c'est ce que je pense comprendre vu que je n'entends rien à ce qu'ils disent.

Je hausse finalement les épaules et revêt à nouveau mon armure, des fois que ... Faut être prudent avec les magiciens ...
Vous pouvez pas laisser les morts en paix les gars ? Ajoutais je en m'approchant du squelette toujours immobile et passif ...



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Mar 8 Nov 2016 - 10:36
Tandis que la créature aux dents acérées et à la multitude d'yeux s'approchait toujours, lentement mais surement, de Robin et Terry Long, Orion avait maille à partir avec les deux sorciers.

Ils l'avaient pris pour un Diable. Ils l'avaient pris pour un Diable tandis qu'ils étaient dérangés dans un rituel impie. Le squelette semblait approuver les paroles d'Orion mais l'un des sorciers, le chef des deux lança au second :

"Mon brave Edward Kelly poursuivez, par la Sagesse d'Enoch, celle des Etoiles et le Masque Sacré de Nabu !"

L'autre acquiesça du chef avant de répondre :

"Mon cher John Dee, retenez le démon, pendant que je termine mon invocation..."

Et ledit John Dee agita ses mains tout en psalmodiant des insanités :

"Nabu... Budephicelle... Celofane... Faaneudeu..."

Orion remarqua à ce titre que la voix de John Dee était légèrement différente de celle qu'elle avait été jusqu'à présent... Bizarre.

Quant à Kelly, il brailla :

"Per Adonai Eloim, Adonai Jehova, Adonai Saboath..."

Et au fur et à mesure qu'il récitait son incantation de la chair apparut sur le squelette nu. De la chair qui vint se fixer sur l'ossature donnant une forme vivante à ce qui n'avait été que jusqu'à présent un tas d'os. Des vêtements se tissèrent au-dessus de la peau pour cacher la nudité de ce qui s'avéra être une jeune femme et... finalement une chevelure vit le jour ! Kelly avait l'air très satisfait de lui, tout comme Dee qui cessa ses incantations grotesques. Les deux magiciens contemplèrent leur création...


... il s'agissait d'Amethyst, Princesse du Monde des Gemmes !

Dee lança à Amethyst, "sa créature", l'ordre suivant :

"Protège nous de la tentation et délivre nous du mal, chose animée que je viens de créer. Dans ce château, par-delà le cimetière, il y a le Mal tout puissant, il faut lutter et le vaincre avant que les Globes bondissants ne nous dévorent !"

Amethyst opina du chef, l'air un tantinet idiote... au moment même où une voix masculine (la même qui avait parlé à travers la bouche de Dee, au moment des incantations) retentit à nouveau dans les cieux :

"Amethyst ? Et pourquoi pas ? J'aurai bien mis Mary Marvel mais j'aurai eu trop peur qu'elle me tape dessus si elle venait à l'apprendre... et je te parle même pas de ce que ça aurait été si ça avait été Fire !"

La voix disparut aussi rapidement qu'elle n'était apparue... Bizarre.

Dee ajouta à l'attention d'Orion :

"Les morts ne resteront en paix qu'une fois que le mal aura été vaincu... Vous avez un problème avec ça, jeune homme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Jeu 10 Nov 2016 - 11:39


C'était perturbant. Pas vraiment les deux drôles qui faisaient se reconstituer une certaine Amethyst peu à peu à partir de ses ossements, j'espérais que c'était bien les siens, non, mais plutôt cette sensation d'être sur un plateau de tournage avec la voix désincarnée du régisseur qui arrivait d'on ne sait où par moment. J'avais préparé une fois les repas des acteurs pendant une semaine qu'avait duré le tournage de quelques scènes à New-York et ça me faisait le même effet. Même les deux gars changeaient de ton en cour de route, comme si nous étions dans un atelier de doublage et qu'un autre comédien prenait le relais de temps en temps ...

En douce, je me pinçais le bras pour voir si j'étais bien éveillé, vu la sensation, c'était le cas, du moins probablement ...

Toujours est il que maintenant se dressait à mes côtés non plus un squelette décharné mais une demoiselle bien charnue aux endroits stratégiques pas vilaine à regarder si ce n'est son regard quasi vide de poupée Barbie dont elle possédait les mensurations et la blondeur. Ils l'avaient ramené à la vie, mais elle avait perdu en chemin une bonne partie de sa personnalité et de matière cérébrale ...

Et en plus les deux guignols l'envoyaient en mission suicide dans un château occupé par je ne sais quelles créatures maléfiques et l'autre obéissait sans protester, en bon petit soldat décérébré, elle est blonde mais quand même faut pas pousser! IN...CROY...YABLE !

Mon seul problème c'est de savoir où je suis effectivement et comment en sortir ... Hey ! Blondinette ! Attend ! Je n'avais qu'une envie, secouer un peu le prunier de ses deux là pour leur faire cracher le morceau, mais la dénommée Amethyst s'était mise en marche vers le cimetière sans rien dire, traînant son épée derrière elle en faisant un sillon dans le sol.

Vous perdez rien pour attendre, je reviendrais vous botter vos culs osseux dès qu'on aura terminé ! Que je leur crachais au visage avant de filer rejoindre blondinette qui s'avançait déjà résolument sur le chemin qui menait au château, enfin une sorte de manoir délabré plutôt qu'une citadelle, dont les tours étaient le centre de vols de bestioles ressemblant à de chauve-souris.

Vu le décors et les antécédents, je commençais à me douter un peu de ce qu'on pouvait y trouver ... Dracula ou assimilé, peut être quelques goules et des loups garous ? Que du bonheur donc, ou du moins de quoi défouler la rogne qui montait en moi depuis un moment, depuis mon arrivée en fait ...

Je regrettais l'absence de mon A4, mais bon, je n'étais même pas sur qu'il fonctionnerait ici ...
Restait donc mes forces ainsi que l'énergie dont j'étais le dépositaire et que je sentais s'amasser en moi au fur et à mesure que je m'énervais.
Je rejoignis la Barbie chevalière en quelques enjambées et accordais mon pas sur le sien. Elle tourna un instant la tête vers moi, me regardant de ses yeux de poisson mort puis regarda à nouveau la route devant elle, marchant maladroitement en trébuchant parfois sur un caillou.

Moi c'est Orion et vous c'est Amethyst c'est ça ? Ces deux lascars vous on tiré du sommeil éternel pour leur servir de soldat, je vais vous aider ... Je me retournais un instant et ne vis plus les sorciers, disparus, envolés ! Les traîtres ! Quand je la regardais ensuite, elle articulais quelque chose difficilement, comme quelqu'un qui cherche ses mots ou répète un texte avant de le dire à haute voix ...

Pas grave ... Merci ... Orion ...

Heu ... on peut pas dire qu'elle soit loquace ... Et cette voix éraillée ! Eurk ... Comme si elle avait avalé une motte de terre de travers, ce qui pouvait être le cas en fait ...

Elle était retombée dans un mutisme total, fixant la grand porte fermée de la bâtisse dont nous nous approchions lentement.
Un pont y conduisait, enjambant des douves obscures peu engageantes ... Tout un programme quoi ...

Lorsque nous marchions à peine sur le plancher du pont levis, des tentacules noires surgirent de chaque côté et fouettèrent l'air juste au dessus de nos têtes ... Je regrettais de n'avoir aucune arme blanche à disposition, à moins que ...

A l'autre bout du pont, plantée dans le bois, il y avait bien une épée à deux mains, providentielle, mais pour la récupérer, il faudrait passer au milieu d'une dizaine de bras pas catholiques ni amicaux en traînant avec moi une poupée malhabile. Après le programme, demandez le menu !



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Ven 18 Nov 2016 - 18:01
Alors qu'Amethyst avançait comme une demeurée en direction de l'entrée du château, les tentacules tentèrent de se saisir de la jeune fille ressuscitée... en vain ! Elle avait réussi à traverser comme par miracle !

Un ricanement se fit à nouveau entendre dans le ciel ! Et la même voix que précédemment entendue ajouta :

"Bon, maintenant, on va lancer les dés pour savoir si Orion va réussir ou non son action... Mon cher, Ted, tu proposes quoi pour ton héros, hum... ?"

"Eh bien ! Je propose... euh..." tonna une seconde voix dans le ciel.

Bizarre, c'était comme si des Dieux se jouaient de son existence. Comme si Orion n'avait pas le libre arbitre qu'il avait pu avoir jusqu'à présent, comme si... tout cela n'était qu'une mascarade !

Mais en gros, il y avait le pont-levis, les tentacules qui grouillaient de part et d'autres du pont, prêtes à attraper tout imprudent qui s'y aventurerait dessus et... Amethyst qui était déjà entrée à l'intérieur du château, n'accordant aucune attention à l'épée à deux mains !

Bref... Dilemme cornélien pour Orion... D'autant plus que s'il tardait à prendre une décision, peut-être que quelqu'un déciderait à sa place...

*
*  *

En retrait, Tim et Terry durent faire face à l'assaut de la créature bondissante. Cette dernière ignora le barbu pour mieux se jeter sur Tim...

... le jeune héros hurla de terreur au contact déplaisant de cette chose qui était en train de lui baver dessus et de s'enrouler autour de sa personne...

"C'est dégueulasse !" s'écria une voix féminine, dans le ciel. "Et puis pourquoi, moi, j'dois jouer un mec ?"

La première voix lui répondit : "Parce que tous les Robin c'est des mecs, voilà tout. Des jeunes garçons, comme Batman les aime bien... Et puis tu viens d'arriver, euh... Alors on a décidé sans toi !"

"Pas tous les Robin. Il y a aussi des nanas !" ajouta la fille invisible dont la voix raisonnait dans le ciel...


... et Tim fut aussitôt transformé(e) en Robin-fille. La créature bondissante lâcha d'ailleurs "Tim" et s'enfuit au loin !

Quant à Grodd, il fut aussi subitement transformé en autre chose...


... en Hoppy, le lapin de Captain Marvel !

*
*  *

D'ailleurs, Orion, alors qu'il était toujours devant le pont-levis fut rejoint par "Tim" (Timette ?) et "Bunny Grodd", tous les deux accompagnés par Terry Long qui lui, n'avait pas été transformé...

... une bien étrange magie semblait être à l'oeuvre ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Nov 2016 - 12:09
Suite à se séjour assez dégoutant entre les tentacules du montre Tim remarqua que son corps avait changer. Il posa ses main sur sa tête et remarqua que ses cheveux avaient poussé.

En touchant son torse il sentit une paire de seins, mais quoi ?! Comment ça des seins sa voie avait changer elle était devenue plus aiguë .

Oh non ! Pourquoi c'est tomber sur moi ? Une fille !

Et cette créature qui s'en vas juste après m'avoir transformer bon pas grave on doit faire avec et continuer à avancer. Tim alla rejoindre Terry il regarda l'homme assez froidement.

Aucun commentaire je ne veux rien entendre sinon je te laisser bayonné ici à leur merci. Maintenant on vas continuer d'avancer et sortir de cette forêt lugubre.


Allons vers la ou à fuis le monstre si il a fuis dans cette direction c'est qu'il y a quelque chose. Nous devons y aller sans perdre plus de temps.



Tim avançait dans la forêt faisant gaffe où il mettait les pieds, sur son avant-bras se trouvait un écran thermique qui indiquait la présence de source devant eux. Quelqu'un était là-bas et c'était vivant.

Bon restons sur nos garde on ne sais jamais sur qui ou quoi on peux tomber, il se retournait pour voir si Terry arrivait à suivre. Mais on voyait bien à son visage que la situation de Tim l'amusait, ce qu'il pouvait comprendre. Sa l'aurais sûrement fait beaucoup rire voir Dick transformer en nana.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Lun 28 Nov 2016 - 12:28


Mais qu'est ce qu'elle fout ! La donzelle mâtinée de Zombi-Land continue de marcher alors que je regarde par dessus la rambarde et passe au travers des gouttes jusque de l'autre côté sans rien dire, ne prêtant même pas attention aux tentacules qui fouettent l'air autour d'elle sur son passage. Sans même se retourner ni tendre la main vers la fameuse épée, elle poursuit son chemin le popotin balançant outrageusement au rythme de ses pas et entre sans autre problème dans la bâtisse ... Merci du coup de main la grande ! je lui envoie sachant bien qu'elle ne m'entend pas ...

Mais mon ressentiment est vite détourné en entendant des voix à nouveau au-dessus de ma tête ... Et là la moutarde me monte au nez comme ils disent ... Lancer des dés ?!? Non mais et puis quoi encore ?

J'allais me lancer à mon tour quand le bruit d'autre voix se chamaillant me fait me retourner ... Et là, qu'est ce que je vois arriver ? Une bimbo costumée à la démarche de camionneur et l'accompagnant, un truc sautillant en collants et cape au vent avec une sorte de casque de lapin avec deux oreilles dressées au sommet...

Mais, heu ... Non, en fait, c'est pas un casque ! C'EST UN LAPIN ! Pourtant on est encore loin de pâques aujourd'hui si je ne me trompe !!! Une petite voix me rappelle que dans l'histoire d'Alice, qui se passe dans un pays plus sympa au final qu'ici, il y a un lapin blanc aussi ... Qu'est ce que c'est que cette farce ! Derrière eux suit un homme, celui de tout à l'heure, complètement dépassé par les événements ...

C'est le pot entier de moutarde à l'ancienne extra-forte qui vient de se matérialiser dans mes narines ! Je me retourne face au pont, les trucs toujours là à fouetter les planches en me lançant le défis d'y passer et je découvre les dents en un sourire mortel que bien peu peuvent se targuer d'avoir le souvenir en ne perdant pas la vie ...

Je suis en pétard, et quand je suis dans cet état, la Force m'envahit d'autant plus vite que je fais appel à elle. D'un pas décidé j'avance et les premières tentacules s'enroulent autour de mes bras et de mes jambes, me donnant autant d'envies de leur régler leur compte ...
Petit coup d'énergie et elles desserrent leur étreinte le temps que je choppe celles qui me tenaient les bras et que je les triture pour les nouer l'une avec l'autre. Même punition pour celles des jambes avec lesquelles je fais une superbe cocarde digne d'un cadeau de noël ... Ainsi liées, elles tirent chacune dans un sens inoffensives, faisant gémir le pont sous leurs efforts, et je les enjambe pour recommencer l'opération avec les suivantes.

Ma progression devient de plus en plus rapide et finalement, plus besoin de décharge, je les attrape au vol et les noue au fur et à mesure ... Quand j'arrive de l'autre côté, je sors l'épée du bois d'une traction  et je la regarde ... Émoussée sur toute la longueur de la lame, un attrape couillon en somme ...

Je la fait glisser sur toute la longueur du pont jusqu'aux pieds du lapin et je poursuis mon chemin, poussant sur les deux énormes battant de la porte du manoir qui s'étaient refermées derrière la Barbie zombie, avançant de quelques pas jusqu'au milieu de l'entrée ...

La porte a un léger claquement quand elle se referme dans mon dos, un mécanisme quelconque doit être à l'oeuvre à moins qu'une conception avisée de l'ouvrage ne lui confère cette propriété d'auto-fermeture...

Ici, un silence de mort pour l'instant. C'est un grand hall à l'ancienne, comme dans toutes ces bâtisses qu'on voit dans les films et les reconstitutions historiques. Je m'attendrais presque à voir se pointer un majordome et quelques femmes de chambre au tablier blanc pour s'enquérir de qui vient les visiter, mais point de tout cela ...

Face à moi, un grand escalier à la Scarlett O'Hara d'où on pourrait s'attendre à voir descendre l'héroïne de cette saga américaine bien connue (pas de la poudre blanche hein !).
De chaque côté une multitude de hautes portes en bois vernis, simples ou doubles, fermées depuis un moment vu les monceaux de poussières et de toiles d'araignées qui en gardent l'accès.

Sur le sol, des traces de pas, allant et venant, pour la plupart anciennes et disparaissant aussi sous une fine couche de sédimentation ... Sauf une qui se dirige vers la droite de l'escalier et passe sur le côté et une autre qui descend d'en haut et prend le même chemin ...

La première série d'empreintes est sans conteste celle d'Amethyst, petits pieds, petits pas hésitants, marche pas très droit la donzelle ... Par contre l'autre ... Du quarante huit bien mesuré mais étrangement traînante par contre, comme si les jambes de celui qui les avait laissées peinait à soulever ses godillots et laissait traîner le bout des chaussures à chaque fois ... Étrange ...

Je tends une oreille vers le haut, pas l'étage mais au-dessus, des fois que les autres gugusses se remettent à proférer des âneries, mais rien ... Je suis donc la piste qui me conduit à une porte sur un accès sous l'escalier que j'ouvre, découvrant une volée de marche s'enfonçant dans l'obscurité à peine repoussée par un chandelier sertit dans le mur ...

Pas vraiment le choix, faut descendre puisque Baby Doll est passée par là et qu'elle semble savoir où aller ...

Où est ce qu'elle est allée se fourrer encore ...


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Mer 7 Déc 2016 - 9:44
Terry Long, en dépit de la gravité de leur situation, pouffait de rire, effectivement... Il était comique de voir un Robin devenir une Robinette par l'opération du Saint-Esprit...

Mais devant le regard noir que lui lançait la jeune fille (qui était un jeune homme quelques instants auparavant), celui qui avait été l'ex de Wonder Girl calma son hilarité... après tout, tout cela n'était que nerveux et même s'il était quelque peu étrange de faire équipe avec une créature mystérieuse mi-homme, mi-femme (Robin) ou avec un lapin dans un costume de Captain Marvel (Gorilla Grodd), il s'agissait des seuls alliés qu'il aurait...

... les trois compères filèrent donc dans la direction dans laquelle la créature bondissait. Ils finirent par la perdre de vue mais arrivèrent - après avoir traversé le cimetière - jusqu'à l'entrée d'un sinistre château. Le pont-levis était baissé mais les douves semblaient infestées par des tentacules qui étaient prêtes à attraper quiconque tenterait de rejoindre l'entrée de l'édifice.

Le courageux Orion était juste devant eux quand ils débarquèrent. Et il progressait en décochant des rafales énergétiques sur les tentacules, puis en les attachant les unes avec les autres, à la manière d'un marin s'occupant du cordage d'un quelconque navire.

Rapidement la voie fut dégagée pour Robinette, Terry (qui louchait sur cette dernière, l'habitude qu'il avait pris - certainement - avec Wonder Girl d'être un vieux dégueulasse) et Bunny Grodd.

Ils purent rejoindre Orion alors que celui-ci retirait une épée d'un billot de bois... une épée vieille et émoussée, tout juste bonne à couper le beurre... Orion laissa l'arme et la fit glisser aux pattes du lapin qui ne la ramassa pas (c'était un lapin après tout) !

A l'intérieur du château, il y avait les empreintes d'Amethyst et derrière les siennes il y avait celles assez énormes (du 48 selon Orion) d'un être qui était déjà dans le château et qui semblait la suivre...


... une petite musique se fit soudainement entendre dans le hall du château !

Une voix sortie de nulle part résonna et dit :

"Booster, arrêtes tout de suite tes bêtises ! Tu sais bien que j'ai l'oreille hyper sensible à cause de mes problèmes de cœur et... TA MUSIQUE EST BEAUCOUP TROP FORTE !"

Puis, une deuxième voix, celle d'une femme, ajouta :

"Pfff... Ce film est trop naze. En plus, ton histoire, elle est cousu de fil blanc : on va tomber sur un monstre, franchement... si c'était ça, j'aurai mieux fait de vous laisser jouer tout seuls, les mecs... Vous avez rien à faire de mieux de votre temps libre ?"

Enfin, une troisième voix annonça :

"Silence ! Le Maître du Jeu a toujours raison ! Et pis c'est vachement bien ce qui va se passer... Alors maintenant faut faire un jet de furtivité !"

Et comme pour ponctuer les paroles de cette voix désincarnée, deux dés gigantesques à 20 faces apparurent de nulle part et atterrirent lourdement sur le sol de l'entrée du château.

C'était un double 1. La dernière voix (celle du Maître du Jeu ?) retentit à nouveau :

"Échec critique ! Alors vous n'avez pas vu que le Baphomet fourchu avait déjà fait le tour du château et, en fait, était revenu derrière vous !"

Les deux autres voix soupirèrent alors que derrière Orion, Timette, Bunny Grodd et Terry se tenait...


... le Baphomet fourchu ! ("il a 100 PdV, 15 en FOR, 19 en END mais seulement 4 en DEX et 2 en INT" se dirent les héros... mais pourquoi pensaient-ils à cela ?)

Il tenait dans ses mains le corps décapité d'Amethyst. Visiblement, la jeune femme zombifiée n'avait pas été de taille à résister contre le monstre.

On comprenait aisément à qui il appartenait de mettre un terme à tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 7 Déc 2016 - 11:17
Tim essayait tant bien que mal de ne pas s'énerver face à son accolite du jours qui rigolais, face à sa transformation. Cependant il se disait que finr en fille était toujours mieux que de finir en lapin en costume rouge avec une cape.

Bon avançons ! Pas de temps à perdre Grodd reste à côté de nous et toi aussi Terry.

Pendant qu'il marchait il sentait un regard pose sur lui, en tournant l'œil discrètement Tim remarqua qu'il se faisait matter par Terry. Et la s'en était trop y en a marre, déjà qu'il doit supporter cette voie de nana et ce corps en plus !

Voilà que l'autre pervers se rincait l'œil, et dire qu'il est sortit avec la première Wonder Girl. Tim plaqua Terry contre une pierre tombale le tenant par le col le fixant avec un regard énerver.

Bon écoute moi bien ! J'ai finis comme ça en voulant te sauver, et je ne l'ai pas demandé. Si tu t'avise encore une fois de me matter de me toucher ou même de rigoler je m'arrange pour que tu ne puisse plus regarder quoi que ce sois.

Maintenant tu passe devant et tu la ferme si tu ne veux pas que je te démolisse.

Compris ?



Tim le lâcha et continua sa route, arrivant à un pont-levis d'ailleurs il retrouva son allié qui était Orion. Ensemble le groupe avança dans le château d'ailleurs à l'entrée ils pouvaient entendre des voies qui parlait, une voie de femme et celles de deux hommes.

C'est à ce moment que des dés tombèrent devant eux faisant deux 1, et quelques minutes après derrière eux se trouvait le baphomet fourchu.
Ce dernier tenait un cadavre zombifié sans tête dans ses mains, bon comment réagir face à se monstre.

Tim sortir deux shuriken en forme de " R " derrière son dos prêt à combattre des que le monstre fera le moindre geste.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Jeu 8 Déc 2016 - 11:07

J'avais à peine prononcé cette interrogation tout haut que j'entend une musique qui semble venir d'en haut, totalement en contre-pied de l'atmosphère lourde du château. Tout de suite après, venues aussi de nulle part, une conversation entre des gens invisibles comme tout à l'heure.

Quand les deux dés jaillirent du néant et roulèrent entre moi et le trio de tout à l'heure qui m'avait finalement suivi, le lapin, la bimbo et le gars à l'air un peu perdu quand il ne reluquait pas sa voisine avec des yeux à la déshabiller en arrachant ses vêtements, j'eu un éclair de lucidité.

Tout cela était un jeu pour d'autres dont nous étions les marionnettes impuissantes et une fureur noire commença à monter en moi, rage extrême dont je ne pourrais assouvir les besoins qu'en me passant les nerfs sur un ennemi bien tangible qui faisait défaut jusqu'à ce qu'apparaisse une sorte de gargouille Darkseidienne tenant un corps fraîchement décapité dont le costume me disait quelque chose ...

Non d'un chien ! AMETHYST ! Ce truc avait tué Amethyst ! Enfin, pour peu qu'on puisse dire cela d'un zombi ...

Je levais le nez en l'air et d'une voix forte, j'apostrophais brutalement ceux à qui les voix désincarnées appartenaient :

LA VOUS AVEZ DÉPASSÉ LES BORNES LES GARS, JE SUIS EN ROGNE !!!

Simple appel à la Force et elle m'investit alors que je m'élance en poussant un rugissement tonitruant qui fait trembler les murs au point que des vases tombent à terre et que des appliques se décrochent ...
D'un coup de coude à droite puis à gauche, j'envois valser les dés qui roulent en formant un double Six et je choppe le pseudo suppôt de Darkseid, saisit ses cornes et d'une traction le réduit en deux parties égales alors qu'un flot de miasmes éclabousse toute la pièce et ses occupants.

Je jette les demis baphomet loin de moi et je me frotte les mains satisfait alors que mon armure s'auto-nettoie.
Une chose de faite ... Dis je avec une joie sauvage en me retournant vers lapinou et compagnie ...

C'est alors qu'il se produit un fait inattendu.
Au milieu de la pièce s'ouvre un BooMTube et de la faille spatio-temporelle sort mon harnais qui vient immédiatement se positionner devant moi comme un chien fidèle attiré par l'appel de son maître et finalement s'enrouler autour de mon corps, renforçant mon armure d'autant tout en analysant les lieux et en me donnant les résultats de ses investigations ...

Je me tourne alors vers le trio burlesque, donnant l'ordre à A4 de se redéployer en module de transport multi-places :
Je sais pas pour vous, mais moi, j'en ai assez de me faire trimbaler comme ça, je sors ...

Et levant la voix autant que la tête vers le haut je cris :
ET JE COMPTE BIEN METTRE UNE TRIPOTÉE ET LEUR FAIRE BOUFFER LEURS DÉS A CEUX QUI NOUS ONT MANIPULÉS COMME CA !!!...

D'un mouvement souple je montais aux commandes de mon engin dont les patins s'allongeaient automatiquement pour pouvoir accueillir d'autres passagers ...
Vous venez vous autres ou vous restez ? ...
Le BooMTube vrombissait près de moi, attendant sagement que j'y pénètre.


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Mer 14 Déc 2016 - 8:10
Terry avait dégluti bizarrement quand Tim(ette) l'admonesta. C'était peut-être à cause du courroux de la jeune fille du jeune homme de la créature mystérieuse mi-homme, mi-femme que Tim était devenu(e). Ou bien en raison de la présence du Baphomet fourchu.

Bunny Grodd ne dit rien et ne fit rien d'autre qu'aller renifler le sol tout en remuant sa petite queue de lapin trop mignon.

Et le Baphomet fourchu poussa un grognement de satisfaction quand Robin(ette) se saisit de ses shurikens...

Mais Orion s'en mêla. Tout d'abord en apostrophant les voix qui résonnaient dans le ciel depuis le début de l'aventure... et la réaction ne se fit pas attendre, d'ailleurs !

"Mais... Pourquoi le jeu nous parle ? Hein ? Pourquoi ?" demanda la première des voix, un brin paniquée.

"C'est pas normal, ça" ajouta la voix féminine, carrément incrédule. "Rassure-moi..." continua-t-elle.

"Rassure-NOUS" reprit la première voix. "Rassure-nous, tu as bien rendu TOUS les objets que tu avais chouré chez Dr. Fate, j'espère ?"

La voix du Maître du Jeu poussa un sifflement gêné avant de répondre, mystérieusement :

"Eh, eh, eh... Et si ce n'était pas le cas quelle différence cela pourrait-il faire, hein ?"

Pendant que les voix désincarnées débattaient entre elles, la fureur d'Orion eut raison du Baphomet fourchu... la sauvagerie de la scène fit, d'ailleurs, déglutir les voix. Et à raison : il y avait du sang partout et des bouts de Baphomet démembrés traînaient sur le sol...

Les voix ne dirent rien non plus à l'apparition du Boom Tube et du harnais volant d'Orion. Elles étaient quelque peu larguées pour le coup !

Et tout le monde grimpa sur l'engin d'Orion : Tim(ette), Terry et Bunny Grodd ! Et pénétrant dans le Boom Tube, les valeureux héros ignoraient où leurs pas allaient les conduire...

*
*  *

... et cet autre côté n'était nul autre qu'une grande salle de réunion avec en son centre une table ovale.

A un bout de cette table, il y avait trois personnes. Trois personnes qui semblaient affairées avec des papiers devant elles, une quantité de dés comportant des nombres inhabituels de faces, une sorte de plateau de jeu avec des pions, ainsi qu'une amulette pouvant être magique.


La première personne présente semblait à la fois en colère et paniquée. C'était un homme déguisé en fait.

"Ne me dis pas que ce n'est pas ta faute... Ne dit rien, ça vaudrait mieux, en fait... Je risque de m'énerver" lança-t-il à destination du type qui se cachait derrière une sorte d'écran bariolé, comme pour se faire oublier.

Blue Beetle ajouta :

"Vous savez, avec mes problèmes de cœur... je risque de vous êtes inutile en cas de combat contre ceux-là...". Il voulait bien entendu parler d'Orion et de ses compagnons.


La deuxième personne était une femme. Elle s'enflamma immédiatement dans une grande flamme verte qui recouvrit tout son corps ! Elle avait l'air en pétard elle aussi... mais toujours contre le type qui était caché derrière son écran...

"BOOSTER ! JE VAIS TE TUER !" hurla-t-elle à son intention...


Quant au dernier, ce n'était autre que... Booster Gold !

Passé la stupéfaction de ce qu'ils avaient découverts de l'autre côté du Boom Tube, Orion et ses amis ne purent que constater que Robin était toujours une fille et Grodd toujours un lapin... Mais bizarrement, quelque chose pouvait leur faire comprendre qu'ils étaient confrontés directement aux responsable de toute cette histoire... En effet, leurs voix n'étaient nulles autres que celles qu'ils avaient entendu lors de leur discutable aventure !

Ah... et il y avait gravé au mur le nom de l'équipe de héros à qui appartenait la salle de réunion... Il s'agissait des Super-Copains !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 227
DC : none
Situation : devient hautement dangereux
Localisations : Présumé mort, quelque part dans un lieu oublié
Groupes : Sans pour l'instant

Justice Society of America
MessagePosté le: Mer 4 Jan 2017 - 12:28

Je sais pas si vous êtes comme moi, mais il m'arrive parfois d'arriver quelque part et d'enregistrer immédiatement ce qu'il se passe au premier regard. Comme en plus j'étais en pétard de m'être fait trimbaler comme ça depuis mon retour sur Terre, que la poupée Amethyst se soit faite trucider même si ce n'était qu'une représentation approximative et amorphe, n'empêche que ça m'avait secoué et que j'en voulais à ceux dont les voix nous descendaient dessus depuis un moment ...

Mes yeux allèrent de la fille transformée en flamme verte, bien foutue soit dit au passage, elle même entrée dans une colère noire, une situation riche en couleur on le voit n'est ce pas, la table ovale et le jeu encore dessus, un autre type juste derrière habillé en bleu comme un super héros qui me fit penser à Superman et ses slips par dessus ses collants ...

Mais cela ne radoucit pas mon humeur pour autant ni ternir mon teint rubicond sous les effets de l'ire. Ces deux là sont au moins aussi en rogne que moi et regardent du côté d'un paravent en vociférant.

Mon A4 se replie, obligeant mes passagers toujours sous leur nouvelle apparence à sauter sur le sol, sautiller plutôt vu que l'un est un lapin géant et l'autre pas encore au fait des lois de l'attraction universelle et de l'équilibre avec des talons. A peine libéré de son chargement, mon harnais vient se boucler autour de moi commençant à pulser à l'unisson de ma colère qui s'amplifia encore quand je tombais sur l'écriteau du club de marmousets.
Tout cela se déroula alors que de l'autre côté de la pièce les trois autres se criaient dessus, enfin deux criaient sur le troisième, un dénommé Booster que la flamme verte voulait tuer ... Ah non ! A moi l'honneur !

MOI D'ABORD ! C'était le cri du coeur ... Une envie démoniaque, Apokolipsienne devrais je dire, s'était emparée de moi et je me précipitais au travers de la pièce pour attraper le panneau derrière lequel se cachait le fautif et ensuite l'arracher du sol où il était fixé pour l'envoyer voler jusqu'au mur d'en face en rasant la tête de la feu-follet ...

Derrière il y avait un gars, bien bâtit, en costume doré et tout et tout, un brin em...bêté par la tournure de la chose, surtout de s'être fait finalement pincer je pense alors, et absolument pas le genre Geeck ou Nécromancien auquel je pensais être confronté à ce moment là ...
Il se redressa devant moi et prit un sorte de pose grotesque pour m'éclairer le visage d'un sourire qu'il voulait ravageur et étincelant, idéal dans une publicité pour un dentifrice ... Et idéale aussi pour me donner l'envie de lui refaire le portrait une fois encore et de diminuer le nombre de morceaux d'ivoire qu'il me mettait sous le nez ... Nez envahit par la moutarde qui y était montée ...

C'EST TOI LE RESPONSABLE DE TOUT CA ! ? ! Je lui postillonne dans les naseaux en l'attrapant par son costume et en le soulevant de terre. Mon envie de le défoncer purement et simplement est telle que le poing que je lève à l'autre bout de mon bras libre tremble d'excitation ... Mais quelque chose retient mon bras et me fait détourner la tête de ce sourire que je brûle d'éteindre alors qu'il commence à peine à s'effacer et à se changer en rictus sous l'effet du manque d'air ou les craquements que font entendre les coutures de son costume.

Je détourne les yeux de l'objet de mon courroux pour découvrir une patte de lapin posée sur mon biceps. UNE PATTE DE LAPIN !!! Et sur mon avant bras, de l'autre côté, une main féminine auréolée de vert pâle. C'est la voix de celle à qui appartient cette dernière qui m'arrive aux oreilles malgré les bourdonnements occasionnés par la rage ...
" Si vous le défoncez, il ne pourra pas refaire devenir normaux vos amis avant un moment ... Pensez y ..."

Pas faux ... Mais ça me démange tellement ! Ses pieds rejoignent le sol alors que mon cerveau survolté pèse le pour et le contre ... Juste un petit coup pour la forme dit un côté ... Être en fille ou en lapin, ça doit pas être agréable quand même dit l'autre ... Et mon poing qui oscille en attendant sagement ma décision finale.

Décision qui penche vers le bourrage de crâne surtout que l'autre se remet à sourire mode Ultrabright et bafouille un Écoutez la voix de la raison .... timide et étouffé ...
Je fais un quart de tour en le soulevant à nouveau et je le balance littéralement dans son siège de Maître de jeu où il s'écrase en reprenant son souffle ...
répare moi tout ça et nous repartirons sans te coller le melon ni te briser molaires, pré-molaires, incisives et les reste ... DÉPECHE !


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 431
MessagePosté le: Sam 21 Jan 2017 - 10:22
Booster se passa la main dans les cheveux et afficha de nouveau un sourire totalement niais sur son visage. Il commenta à l'intention de tout le monde :

"N'empêche que la gamine est quand même mieux en fille qu'en garçon, non ? J'veux dire elle est mimi comme ça et tout et tout..."

"DEPECHE !" braillèrent de concert Fire et Blue Beetle, diablement agacés par toute la situation... car une fois de plus les Super-Copains avaient fait n'importe quoi et s'étaient ridiculisés par la faute de leur imbécile de pote venu du futur !

Car Booster avait ce don particulier d'être une plaie vivante pour quiconque le côtoyait. Il aurait été capable de faire pleurer Batman de rage ou de déclencher des pulsions meurtrières chez Martian Manhunter. Peut-être même que Captain Marvel avait prononcé son premier gros mot qui n'aurait pas été "Zut", "Flûte" ou "Pêtard" par sa faute (ou était-ce celle de Guy Gardner ? L'histoire ne le disait pas...").

Booster, face à tant d'agressivité, prit un air vexé (il était un éternel incompris, du moins c'était ce qu'il se disait... la plupart du temps !) se saisit de l'amulette traînant sur la table et la brandit au ciel. Il fredonna l'hymne américain avant de dire de sa voix la plus assurée :

"Abracadaboum ! Enfoncez le clown ! Que la p'tite chérie redevienne un Robin tout mimi et que le pinpin reprenne sa majesté de terrible vilain !"

Et...

... il ne se passa rien.

Pendant quelques instants...

... de longs instants...

... de TRES LONGS INSTANTS !

L'agacement était à son comble. Fire se demandait si elle allait commencer par étrangler Booster ou bien par le démembrer. Ce dernier souriait bêtement, visiblement incapable de défaire ce qu'il avait pu faire...

Blue Beetle simulait un malaise cardiaque (pour prétexter son retrait par anticipation du combat qui n'allait pas manquer d'intervenir).

Terry Long se demandait si Fire avait des vêtements sous sa forme enflammée et espéra que la réponse à cette question était non.

Et Bunny Grodd... Bunny Grodd reniflait le sol à la recherche de graines à manger.

Et la situation était sur le point de basculer dans le sang (celui de Booster) et les larmes (de rage, des autres personnes présentes dans la salle) quand...


... de nulle part apparut Dr. Fate !

"Wow trop cool ! C'est le Dr. Fate..." commenta bêtement Booster.

Ce dernier regarda Booster et ses équipiers comme s'ils étaient des insectes, soupira à travers son casque et tendit la main vers le crétin venu du futur pour qu'il lui remette l'amulette qu'il avait en sa possession.

Ce que fit Booster non sans réticence. Dr. Fate expliqua :

"Ceci est l'une des 99 amulettes de Nabu. Elle est la propriété des Seigneurs de l'Ordre et doit être utilisée pour servir l'harmonie universelle... pas pour jouer à des jeux puérils..."

Si ses yeux avaient été visibles, tout le monde se serait aperçu qu'ils fusillaient du regard les Super-Copains.

"Quoiqu'il en soit, je ne vous condamnerai pas au bannissement éternel en raison de l'assistance précieuse que vous m'aviez - certainement involontairement - fourni pour maîtriser, il y a de ça très longtemps, Gray Man... Mais, je dois réparer vos âneries..."

Il leva l'amulette et la pointa en direction de Terry Long :

"Terry Long, mort tu étais, mort tu redeviens. Telle est la loi de l'Ordre"

Et le rouquin à l'air pervers et dégoûtant s'évapora dans le néant.

Puis, Fate s'intéressa au cas de Bunny Grodd et dit :

"Gorilla Grodd, tu as dégringolé la chaîne alimentaire pour n'être plus qu'un prédateur de petits légumes. Je te rétablis dans ta majesté et ta puissance..."

Et Grodd redevint le puissant gorille que tout le monde connaissait. Désorienté, ce dernier poussa un grognement agressif et fut téléporté sur le champ par Fate à l'aide d'une autre amulette de Nabu...

Enfin, Fate s'occupa de Robinette qu'il rétablit dans sa virilité en prononçant les paroles suivantes :

"Homme tu étais, femme tu es, homme tu seras à nouveau"

Et Robin put retrouver avec soulagement son apparence de Tim Drake !

*
*  *

La suite s'enchaîna rapidement. Le Dr. Fate précisa que les amulettes de Nabu (surtout celle qui peut matérialiser la volonté par le simple usage de la parole) ne sont pas des jouets pour les mortels et encore moins quand ces derniers sont membres des Super-Copains ! Il mit en garde de même contre les jeux idiots qui démoralisent la jeunesse Booster, Blue et Fire. Puis indiqua qu'il allait disposer pour retourner combattre une menace mystique sur un plan d'existence que, de toutes façons, ils étaient tous trop bêtes pour comprendre (dixit Fate).

Pour le reste, Blue Beetle s'excusa auprès d'Orion et de Robin au nom de Booster. Fire fit de même. Et Booster... Booster conclut qu'ils s'étaient quand même bien amusés, non ?

[Et voici la conclusion de notre sujet ! En espérant que cela vous ait plu ^^ A++ en RP !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[MISSION HALLOWEEN] A Trick of the Tail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MISSION] Halloween 2016 - A Trick of the Tail
» Fairy Tail
» boisson d'halloween
» Fairy Tail 119
» Fairy Tail 115

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-