L'odeur de la poudre [Pv Wildcat]

Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Lun 24 Oct 2016 - 13:38
Les rues sont souvent désertes à cette heure. On cherche plus souvent à rentrer chez soi qu'à chercher à traîner dans ce genre de quartiers. La vie nocturne prends le pas sur le reste. Les honnêtes gens laissent leur place aux mauvais, et les rues bondées laissent place à vagabonds, malandrins et autres crapules.

Les bandits sont bien souvent de bas étages, ou parfois organisés en famille, mais généralement, rien d'insurmontable pour les héros de seconde zone, et autres défenseur des rues. Mais tout ceci chamboule, lorsque l'ennemi se retrouve avec des armes avec lequel il ne devrait pas se retrouver. Une télé illuminait alors une ruelle, une parmi tant d'autres, à travers une belle vitrine. On pouvait voir encore l'enseigne illuminée, indiquant aux rares passants : "Chez Andrews, électronique & électroménager". Sur tout les écrans, une seule chose passait en boucle : les infos.


- Nous vous rappelons que la police enquête toujours sur le meurtre du héros Basilik, mort il y a quelques jours dans les rues de Gateway City. Jeune héros depuis peu, ce dernier avait commencé à ce faire connaître en attaquant les grandes familles de la pègre, mais il semble que la carrière de ce dernier se soit brusquement écourtée.

Quelqu'un donc viserait les costumés ? Basilik était un nouveau, mais le tuer portait un coup au symbole des héros, en attaquant la nouvelle génération, en dissuadant les gens à se lever pour se battre pour la justice. Guardian tourna alors les yeux, et quitta l'écran, laissant derrière lui plusieurs personnes à terre : encore des gus à envoyer à l'hosto, mais en même temps, il l'avait bien cherché. L'écouteur caché dans le casque de Guardian se mit alors à émettre un son, signe que le QG cherchait à le joindre.

- Je vous rappelle que vous n'êtes pas censé intervenir, Guardian.

- J'interviens dans la mesure du possible. Ces personnes ne se souviendront pas de moi.

- Restez concentré sur la mission. Je vous rappelle que ...

- Que ces armes ne se retrouveront pas toute seules, je sais.


Les armes. Inventé par l'homme pour détruire son prochain, et cela depuis l'aube des temps. De la simple massue, nous sommes arrivés à des monstres de technologies, des armes pouvant détruire des populations entières ... Cadmus n'était pas une exception à tout ça, loin de là. Guardian avait été envoyé dans Gateway pour une bonne raison : retrouver une cargaison d'armes de Cadmus, sûrement dérobée par les mafieux. Mais rien n'était sûr.

Il arriva face à une porte d'un vieux club de la ville, un nid de frelons en somme, surtout à cette heure, mais Guardian n'avait pas le choix : il voulait retrouver la cargaison ? Il suffit de demander.

Il enfonça alors la porte.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 26 Oct 2016 - 15:21
Un peu plus tôt dans la soirée...

Les gens qui respectent les classiques, c'était devenu rare. Comme toujours, Wildcat ou plutôt Ted Grant ne tenait pas rigueur à ses clients et admirateurs de leur morale souvent moins irréprochable que la sienne. C'était un compromis avec ses valeurs qu'il se devait de faire en vivant dans Gotham s'il voulait continuer de les respecter sans passer pour un vieux con pontifiant. Et chacun sait que pour l'homme aux deux poings vivaces, les discours n'étaient pas sa tasse de camomille de toutes façons. Pourtant, il avait été invité par un de ses anciens élèves du Grant's gym, un petit gars qui était sorti de la drogue pour s'avérer très talentueux dans la gestion des affaires de la mafia. Grant ne validait pas... tant pis. Nul ne lui demandait d'être la caution morale de ses contemporains. Il était avant tout une légende vivante et une source constante d'inspiration. Son ancien protégé, Umberto, l'avait invité à un gala de charité pour développer de meilleures techniques de pointe pour aider les handicapés. Pensant aux Docteurs Cross et Crane, respectivement Dr. Mid-Nite et Robot-Man, il songeait que même un gamin mafieux des faubourgs de Gotham pouvait faire ce qu'eux-mêmes ne s'étaient aventurés à faire : se compromettre avec l'industrie des laboratoires prosthétiques pour améliorer la vie des compatriotes souffrant d'invalidité. Bien sûr tout ça découlait d'argent sale et de pratiques d'intimidation de voisinage et trafics qui ne devraient plus exister. Mais d'un mal pouvait venir un bien, comme dans le cas de Mid-Nite et Crane devenus de grands héros chacun en leur temps.

Sur place, Wildcat sous son identité civile fut accueilli avec les honneurs par tout un parterre de pontes de la pègre, mais aussi de l'industrie, du service public et du milieu humanitaire de Gotham, Metropolis et Gateway City. Il ne se laissa pas démonter par la nouvelle d'un petit jeune tombé en patrouilles, malheureusement cela arrivait toujours trop souvent. La villégiature occasionnelle de Wonder Woman et Mr Terrific profiterait bien quelques jours de la présence du héros aux petites oreilles et aux poings vengeurs, après quoi de nouvelles vocations ou le retour de ses grands héros remettraient les choses dans l'ordre. Mais pour le moment, il profitait de sa gloriole et de la présentation, agrémentée de boissons et cigares, du programme de visite des laboratoires, ateliers et cliniques dans lesquels Umberto et ses amis de tous bords avaient fait le choix d'investir.

Le cigare au bec, cravate dénouée et un brandy en main, il fut surpris de constater que 'Berto n'avait toujours pas montré son nez. Lorsqu'il persista auprès de convives et du personnel dans son inquisition, on lui fit signe de patienter, allusion faite à une surprise. Il remarqua des impacts de balles sur les murs, et même du scotch jaune de police roulé sous le coussin de son fauteuil. Le lieu était louche, autant qu'il avait pu s'y attendre de la part d'Umberto. Il commençait sérieusement à ronger son frein quand un gros bonnet de Metropolis eut le toupet de venir lui demander de l'entraîner lui, puis ses hommes, puis d'en faire son chef de la sécurité. Une part de lui hésitait à mordre à l'hameçon, mais accepter un boulot pour trahir le contrat moral et livrer un épais dossier à la justice, c'était un engagement compliqué, salissant pour son honneur, le réduisant au rang de sale mouchard. Il déclina avec poigne, et l'autre fut gentiment conduit en infirmerie. On choisit ce moment pour lui faire part qu'Umberto souhaitait le voir.

De retour au moment crucial...

Quand Guardian ouvrit de force la porte, plusieurs corridors le séparaient encore de la salle principale où se trouvait Ted. Au centre de la salle de réception, un ring avait été monté, et le champion poids lourds faisait face à un adversaire qui tenait moins de l'homme que de la machine. Le sang coulait déjà des deux côtés, et industriels, philanthropes et criminels sans distinction pariaient avec fascination et avidité sur l'un ou l'autre des participants. Les joueurs donnaient principalement Ted pour perdant, ce qui était indiqué sur un panneau lumineux au centre de la pièce. Couverts par le charivari de l'excitation, plusieurs hommes de mains dans des couloirs, alcôves et antichambres se livraient à leurs propres compétitions, notamment à base de concours de tir de précision. Dans certains cas, des civils étaient impliqués... Et les huiles de la police qui se tenait dans la grande salle juste à côté avec un verre dans une main, une grosse mise à flamber dans l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 29 Oct 2016 - 21:18
La porte vola en éclats, projetant le misérable gus qui était derrière dans son passage. Guardian commença à avancer parmi les bris de verre de et copeaux de bois, impassible, cherchant des réponses à plusieurs questions. Deux gorilles apparurent dans le couloir devant lui en courant, armés de divers battes et autres objets du même acabit. Sans attendre un instant, Guardian lança son bouclier à travers la pièce, et ce dernier s'enfonça dans le visage du premier gorille, qui s'écroula presque aussitôt, assommé par le bouclier, qui continua sa route pour s'encastrer dans le mur. Le second arriva en hurlant, levant sa batte de baseball en direction de Jim, mais ce dernier leva son bras gauche et arrêta l'attaque, avant d'asséner un coup de pied sur le genou de son adversaire, ce qui le fit légèrement perdre l'équilibre, et enchaîna avec un uppercut en plein menton pour envoyer ce second adversaire dans les bras de Morphée.

Il continua son avancée vers le fond du couloir, d'où il extrait le bouclier enfoncé dans le mur. Il commença à tourner lorsqu'une lame apparut juste devant son visage. Cette dernière rippa sur le casque du justicier. Une trop grande distraction et un manque de chance combiné aurait pu mettre fin à la carrière super-héroïque de Jim. Surpris par le coup, le héros émit un pas en arrière, et pu voir distinctement son adversaire, qui entama une nouvelle attaque. Guardian émit un pas de côté, et la lame s'enfonça dans le mur.

Il s'avança jusqu'à une grande salle ressemblant à une réception, il croisa sur son passage un individu avec une matraque, qu'il souleva d'une main et lança sans le moindre mal. L'individu passa à travers une vitrine, et déboula dans ladite salle de réception, et s'écrasa dans des sortes de graddins improvisés, où plusieurs hommes de mains s'y étaient installés.

Un gros ponte, une sorte de gus avec un cigare, leva juste la main pour que plusieurs hommes sortent leurs armes. Divers armes sortirent, et des bruits d'armes que l'on chargent se firent entendre.

Guardian se rendit compte sur le ring n'était pas innocupé. Deux boxeurs se trouvait sur cet sorte de ring improvisé Mais il n'avait pas de temps à perdre. Prêt à agir en cas de faux mouvements, il lança alors une injective :


- Navré de déranger ces messieurs et dames, mais j'ai plusieurs questions à poser au propriétaire des lieux.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Nov 2016 - 16:43
Umberto Gigante, fils de Gotham, ancien junkie, comptable de la mafia et désormais, premier homme mécanique de combat de la pègre de Gateway City. Désormais, Teddy deux-poings devait l'affronter dans un combat au corps-à-corps. A l'époque, Ted retenait largement ses coups contre la crevette gothamite qui sortait à peine d'un dur combat contre la drogue. Aujourd'hui, 'Berto ressemblait plutôt à ça :



"La nouvelle de mon... accident n'est pas arrivée jusqu'à toi. En même temps c'était prévu. On allait enfin prouver que le crime et l'argent peuvent acheter un corps plus reluisant et performant que tout neuf. Prouver que les privilèges de la génétique et du travail honnête acharné ne sont rien face à une deuxième chance. J'ai eu ma première en tant que victime du crime organisé, mais ma nouvelle vie en étant aux manettes. Les victimes d'accident vont maintenant causer les collisions grâce à notre fric et au pouvoir qu'on leur... "

Le vieux champion s'empara du micro-cravate et l'accrocha à sa chemise. Il lâcha dans une gouaille provocatrice : "Tu parles trop. "

Lorsque Ted décocha un premier uppercut à son adversaire en rouge, son squelette entier résonna de vibrations et ses nerfs s'inflammèrent. La douleur du choc lui évoqua de possibles fractures mais il ne se laissa pas gagner par le doute et la défaite. La salle quant à elle était entrée en délire. L'ex sportif de haut niveau adopta alors une attitude très offensive et tout en agilité. Laissant son adversaire qui n'avait pas grandi avec ce corps chercher quoi faire et comment faire en faisant face à un Grant plus proche du fauve ou du singe que de l'humain. Sans oublier la technique, se jeter dans le danger pour désarçonner Gigante le cyborg revanchard. Mais le moindre frolement avec ce dernier, sans parler des chocs accompagnés de bruits de tôle, faisaient au vieil homme Grant un mal de chien.

"Um... Berto... Renonce. Tu as besoin d'aide, pas... devenir une sorte de machine. Tu as besoin... de médicaments et de rééducation. "

"Non-sens et palabres. Ploie, champion.

Un poing métallique s'écrasa sur le plexus solaire du pugiliste, qui se retrouva propulsé au sol et à la merci de son ancien apprenti optimisé par la recherche et l'argent du crime. Grant cracha du sang et s'appuya sur ses phalanges pour se relever. L'ombre d'Umberto s'agrandit autour de Ted. Déboussolé par l'arrivée d'un casqué au bouclier, l'homme à demi-mécanique s'arrêta, ce qui laissa au boxeur le temps de... rien. Le fair-play avant tout. Ted essuya le sang sur sa lèvre gonflée, reprit son souffle et attendit que l'armure reprenne vie et sa place dans le combat. Il en profita néanmoins pour jauger les forces et faiblesses de son opposant. Et cette fois, Grant savait où frapper.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 12 Nov 2016 - 15:02
HRP : Désolé du retard, j'ai été un peu pris ces derniers temps ....

RP: La situation était on ne peut plus tendue. Guardian était face à une dizaine d'hommes armés d'armes de poings, fusils d'assault ou à pompe. Toute la sécurité était là, pour accueillir notre héros en collant. Jim, après avoir lancé son injective, vu quelque peu discret par une discussion, bien trop loin pour être entendue, entre les deux hommes sur le ring. L'un d'entre eux, tenait plus de la machine que l'homme, tandis qu'en face, une personne plutôt âgée, mais au pic de sa forme. Jim fouilla dans ses souvenirs pour tenter de se rappeler de cet homme, mais pour le moment rien ne lui venait à l'esprit. Pourtant, ce dernier semblait lui dire quelque chose. Mais trêve de balivernes, il fallait trouver un moyen pour Jim de sortir de cette situation plutôt épineuse. Avec un peu de chance, il aurait un moyen de s'en sortir sans se prendre quelques balles. De plus, divers innocents devaient se trouver dans la pièce, malgré le fait que l'évènement se déroulait dans un taudis mal famé.

Il fallait faire vite. D'un geste vif, il monta son bouclier, et la réponse par les mafieux ne se fit pas attendre : Plusieurs pressèrent la détente, et une pluie de balles s'abattit sur le bouclier de Jim. Ces dernières ricochèrent sur le bouclier, provoquant une sorte de crise de panique. Certaines personnes commencèrent à hurler, Jim, par pur réflexe, commença à reculer pour mieux s'abriter. Les balles fusèrent, le temps que la pluie passe.

Et cela arriva.


- Alors ? On tombe à court ?

Jim se releva brutalement et lança son bouclier , qui partit de manière horizontale et se ficha dans la figure d'un des nombreux gorilles armés. Il se mit alors à courir et prit appui sur une chaise pour de prendre de la hauteur. Il s'éleva dans un saut et dégaina un crochet dans la figure d'une autre individu, qui s'effondra presque en un instant. Un autre individu fonça vers Jim, qui l'attrapa par le cou et l'envoya voler sur un autre individu en train de recharger. Par la suite, Guardian attrapa deux grenades fumigènes et les fit rouler dans la pièce, pour gagner plus en efficacité, et prendre l'ascendant sur ses opposants. Bientôt, les alentours du ring furent plongés dans le noir.

Rattrapant son bouclier, Jim fonça vers d'autres gorilles, qui s'écroulèrent, les uns après les autres. Il leva les yeux et observa quelques instants le ring : Bientôt, il pourra apporter son aide ...


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Nov 2016 - 19:27
Tout son corps tendu comme un ressort, le champion poids lourds bondit sur son adversaire techno-organique aussitôt que l'attention de ce dernier se fut recentrée sur lui. Il se saisit de son avant-bras gauche, métallique, et utilisa la matière glissante pour tourner autour comme un axe de gymnastique. De là, il s'appuya de tout son poids sur l'intérieur du genou, faisant ployer le combattant amélioré. Puis, il s'abîma les phalanges à plusieurs reprises, non sans obstination, tantôt sur la connectique des câbles du cocon robotique qui enchâssait son ancien élève, tantôt en plein visage, visant le nez et la bouche pour ne lui laisser aucun répit, ni celui d'un souffle, ni dans la douleur qu'il lui infligeait. Grant sentait son dos lui faire un mal de chien, ainsi que ses mains dont il sentait les os tressaillir. A pleines mains, ignorant la souffrance lancinante, il se saisit des fils électriques, qu'il arracha pour mieux les enfoncer dans l'oeil robotique rougeoyant de la créature mi-homme mi machine qu'il avait connue. Couper le contrôle d'Umberto sur ses greffons artificiels, ou du moins son contrôle sur les éventuelles armes et gadgets qui pouvaient y être intégrés.

Un laser s'échappa de l'autre bras, tandis que Wildcat s'attaquait au torse, tout en espérant que briser ce gros cable pectoral, ce qui était déjà bien compliqué, ne s'avère pas engager le pronostic vital. Il se prit le rayon lumineux en pleine épaule, ce qui le fit hurler de douleur. La plaie était cautérisée par la chaleur du rayonnement heureusement, ce qui évitait à Grant de se vider de son sang. Bougeant avec agilité, il esquiva un deuxième rayon qui se refléta dans l'avant-bras déconnecté habilement aiguillé par une prise d'arts martiaux du champion, et vint sectionner net l'énorme gaine filaire du torse d'Umberto. Celui-ci s'écroula. Ted le plongea immédiatement dans l'inconscience par un puissant crochet du droit, avant aussitôt de se pencher pour prendre son pouls et vérifier sa respiration. Celle-ci se stabilisa très vite, mais un son familier se fit entendre au plus profond des mécanismes de l'appareillage.

Et lorsque Wildcat, les yeux écarquillés sous ses cheveux dégoulinants de sueur, se tourna cette fois vers l'auditoire qui s'en était pris de bonnes par un mystérieux redresseur de torts - Grant ne pouvait le discerner à cause des spots qui éclairaient le ring - il vit se dessiner plus de silhouettes couchées que debout.


"Bombe !! Il est chargé d'explosifs !"

Le comptable de la mafia que Ted avait connu gamin à Gotham, qui les avait laissés, et sûrement financés et encouragés à le changer ainsi en cyborg revanchard, était lancé dans une séquence d'autodestruction, peut-être depuis plusieurs secondes déjà. Il risquait de mourir, et avec lui, de nombreux civils, pas forcément innocents. Wildcat se refusait à un tel bain de sang mais était sonné et en manque de solutions. Il bondit du ring.

"Guardian ? Il faut évacuer ! Il faut... Il va exploser. C'était qu'un gosse... On ne tue pas... Il faut... J'ai... Merde, bon sang."

Ted voyait trouble, mais il essuya la sueur qui lui coulait sur les yeux. Il ne comprenait rien au tour qu'avait pris la soirée. Un ancien élève changé en combattant mécanique, un gala au rabais assailli par le héros des rues de Metropolis... Et une situation de vie ou de mort. Il s'empara au sol de deux gros couteaux de combat lâchés par des sbires qui s'étaient vus punis par Harper. Il remonta sur le ring, prêt à trancher dans le vif pour désincarcérer Umberto de sa carapace mécanique.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 18:52
Le combat battait son plein. On voyait des gardes du corps étalés un peu partout autour de Guardian, qui continuait à se battre furieusement contre les hommes de la Mafia. Ils semblait innombrables, mais au bout d'un moment, ils allaient soit fuir, soit tout simplement ne plus avoir d'hommes valides. Envoyant son bouclier vers la droite, ce dernier s'écrasa sur la tempe d'un des adversaires, qui s'effondra tout en portant ses mains aux visage.

Il tourna les yeux vers le ring, où il commença à se rendre compte qu'il connaissait le vieux boxeur, en observant certains de ces mouvements, propres à un grand boxeur des années 40, qui n'était autre que Ted Grant. Du moins, ces souvenirs n'étaient pas vraiment les siens, mais ceux d'une idole disparue bien trop tôt. Il se ressassi et fonça vers les derniers adversaires.

Il effectua une roulade et attrapa son bouclier au sol, se servant de ce dernier comme appui au sol pour lancer ses deux jambes vers le visage d'un nouvel adversaire, qui fut projeté en arrière. Puis retombant sur ces jambes, Guardian enchaîna avec une roue dans le but de destabiliser le dernier opposant et plaça son bouclier devant lui pour parer les balles que ce dernier tira dans sa direction. Il chargea l'ennemi et le désarma d'un coup vif, et lui plaça un coup de bouclier dans le torse, ce qui l'envoya directement dans les vapes.

Il porta à nouveau son regard vers le ring, où le combat venait aussi de prendre fin, mais contre toute attente, Ted était au chevet de son adversaire, dans un état de stress poussé :


"Bombe !! Il est chargé d'explosifs !"


Guardian sauta par dessus la troisième corde et rejoignit en vitesse Ted, et découvrit avec horreur son adversaire. Un homme tenant plus de la machine que l'homme. En s'y penchant de plus près, ce n'était au fond qu'un pauvre gosse, un gosse qu'on avait sûrement manipulé pour le forcer à s'infliger ces tortures et supplices pour être augmenté. Jim posa une main sur le torse de Umberto, et lui lança un regard paternel et compréhensif. Ted semblait quand à lui paniqué :


"Guardian ? Il faut évacuer ! Il faut... Il va exploser. C'était qu'un gosse... On ne tue pas... Il faut... J'ai... Merde, bon sang."

- Gardons notre calme, il doit sûrement y avoir une solution, un moyen de désarmorcer cette chose.


Jim posa plusieurs instruments propres au désamorçage. Les connaissances de Jim restaient assez rudimentaire, mais il devait faire au plus vite, pour sauver le garçon. Il prit un tournevis et lança quelques outils à Ted, tout en lui déclarant :

- Je n'y arriverais pas seul, je vais avoir besoin de ton aide.


Il ôta le plastron du jeune pour y découvrir un mécanisme tout particulier. Les deux héros allaient devoir user de malice pour se sortir de ce guêpier ...



" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'odeur de la poudre [Pv Wildcat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poudre libre?
» Odeur de cuisson choux
» problème d'odeur pipe neuve
» Imex CR-100, le gout et l'odeur
» j'ai trouvé un magasin qui vend des colorants en poudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-