[JSA] Deuxième réunion

Inscription : 09/05/2016
Messages : 333
DC : Jade, Razorsharp & Tara Markov
Localisations : Miami

MessagePosté le: Dim 13 Nov 2016 - 22:23
Au siège de la JSA, il y avait une femme qui attendait patiemment que ses invités arrivent. Elle commençait à douter et à être fatiguée. Elle sentait le poids des ans sur ses épaules et avait l'impression qu'elle n'en finirait jamais de lutter contre le passé.

Car cette femme était Liberty Belle et dans ses années de gloire elle avait combattu contre les nazis et pour la liberté, pour faire honneur au symbole qu'elle portait sur son costume.

Et cette lutte, elle avait maintenant l'impression qu'elle ne la finirait jamais.

Libby s'alluma une cigarette puis regarda l'horloge. Il n'était pas encore tout à fait l'heure. Elle avait encore du temps...

... elle sourit : du temps, elle en avait eu pendant toute sa longue existence... et elle se demandait presque où il était passé ce passé, ce passé heureux avec Johnny et avec sa fille, où était-il ?

Et pourquoi seules les horreurs de la guerre revenaient encore et encore à son esprit ? Pourquoi, fallait-il qu'autant d'années après, elle lutte encore contre ceux qui avaient voulu asservir le monde, génocider un peuple et avait quasiment réussi à atteindre totalement ces deux objectifs ?

Et Liberty se rappela que ce qui était distant d'eux de plusieurs décennies pouvait facilement être relié à l'aide d'une Time Pool. Que c'était ce que certains nazillons avaient accompli récemment, empêché en cela par un embryon de JSA... mais que néanmoins le passage avait permis la traversée de troupes de choc nazis et du sinistre Martin Bormann... tous - heureusement - tués lors de la fermeture brutale du portail !

Mais ce qui avait été fait pourrait être refait à nouveau, elle le savait. Et depuis ces sinistres événements, Liberty avait tellement appris de choses...

Elle tenait entre ses mains le rapport de Jade, la fille de son vieux copain Alan Scott. Et elle fit la grimace.

Le reposant, elle pensa à la dernière communication d'Atom - paix à son âme - qui l'empêchait de dormir. Après les nazis, des divinités ultra-terrestres ? Le monde était-il devenu fou ?

Elle ne pensa pas au témoignage de l'ex-délinquante membre des Outlaws car elle n'avait aucune confiance dans cette ex-officine gouvernementale. Mais là encore, le type qui lui avait permis de le lire l'avait estomaquée. Les dangers et les périls étaient légion, ça c'était sur !

Liberty alla s'asseoir dans son fauteuil de présidente. Et tira longuement sur sa cigarette en pensant à sa propre expérience dans les mines de sel au Paraguay... A Neu-Teutonia et au site de Peenemünde ! Là où les nazis avaient leurs esclaves et leurs bases arrières ! Là où elle avait failli perdre la vie... la semaine dernière !

Une réunion de crise avec tous les membres de la JSA s'imposaiet. Une réunion de crise à laquelle elle n'avait pas hésité à convier d'autres personnes.

Liberty écrasa sa cigarette dans le grand cendrier en verre devant elle. Elle allait devoir assurer pour qu'ils encaissent ce qu'elle aurait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Nov 2016 - 20:01
Crack.

Ce doux bruit de leurs os qui craquent sous mes coups, ce bruit qui me donne ce sentiment de puissance infini. Ces trois malfrats venaient tous juste de dépouiller un pauvre innocent. Malheureusement pour eux, je n'étais pas loin. Et voilà maintenant que deux d'entre eux sont à terre, criant de douleur, le dernier me fait de la résistance :

J'espère que tu es meilleur que ces deux-là.

Sous la colère, il s'élance puis arrive à me mettre un crochet bien placé. Légèrement groggy, je me ressaisie et lui décroche plusieurs coups dans le visage. J'entends son nez qui se craque, qui saigne de plus en plus et, euphorique, je le roue de coup jusqu'à ce qu'il s'écroule, inconscient.

Le self-contrôle, c'est pas trop ça encore Huntress...

Je m'essuyais le filet de sang qui coulait de ma bouche quand la sonnerie de mon téléphone retentit. Je reconnais presque instinctivement le logo de la JSA et je suis apparemment conviée là-bas. Sans hésiter, je monte sur ma moto et file à travers les rues de Gotham jusqu'au QG de la JSA...

Sur la route, le trac m'envahi. Je risque de me retrouver au milieu d'une cohorte de méta-humain, moi la simple humaine et j'ai presque peur de ne pas être à la hauteur... Je commence peu à peu de comprendre ce que Batman doit ressentir à la JLA...

Une demi-heure plus tard, j'arrive devant "l'hôtel" de la JSA, avant de pénétrer dans le parking du QG, étonnamment vide et inhospitalier, contrairement à la première fois où j'étais venu. Descendu de ma moto, je me dirige vers l'ascenseur du parking et appose ma main sur le scanner biométrique.


Identification en cours... Bienvenue Huntress ! Veuillez entrez dans l'ascenseur.

J'entre et quelques poignées de seconde plus tard, j'arrive dans la salle de réunion de la JSA...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Nov 2016 - 23:44
Ted Grant ouvre le frigidaire, en tire une boîte de lait, qu'il ouvre entre son pouce et son index avec force et précision. Sa langue vient lui humidifier les lèvres et le palais, en un mot il se lèche les babines. Le doux liquide d'une fraîcheur divine vient inonder sa bouche, noyer sa langue puis s'engouffrer dans le gosier, blanc et immaculé. Puis un rot à peine étouffé vient ponctuer ce moment de pur plaisir des sens. La langue du vieil homme claque contre ses dents, laissant entrer l'air de la ville à la fenêtre. La pisse, les usines et la circulation, voilà les odeurs familières de Gotham City que tous ses habitants, qu'ils en soient originaires ou d'adoption, avaient appris à connaître. Ils les inhalaient dès leur première bouffée en ces lieux, s'y habituaient, la vomissaient lors de beuveries particulièrement violentes, haletaient lors de crises impliquant des gangsters ou des super-vilains, ou encore des cataclysmes naturels. Cette ville n'était pas de tout repos, elle ne représentait en rien un âge d'or imaginaire, Ted l'avait toujours connue dure avec les siens et il ne l'aurait jamais imaginée autrement. Il frotta son menton râpeux, esquissa un rictus bourru en voyant arriver la jeune Huntress. Un diamant brut qui ne se laissera pas tailler aisément pour devenir le bras armé de la justice suivant les idéaux de la Justice Society et de ses fondateurs. Mais n'avaient-ils pas accueillis dans leurs rangs des tueurs comme les Crimsons Avenger ? La justice prend bien des formes et des tailles différentes. Et en ce qui concerne la taille, cette dernière était plutôt concernée par une taille de guêpe et des cuisses parfaitement ciselées.

Il ravala péniblement sa salive, se rappelant qu'il était sinon physiquement, du moins à l'état civil une vieille branche pendouillante sur l'arbre de l'existence actuelle. Il songea un instant à Libby, qui était le capitaine, le leader, la Présidente. Il avait du respect pour elle, une survivante comme lui, et une forme d'affection toute particulière, étant quant à elle une des rares héroïnes d'une époque remplie d'Humphrey Bogarts à pas feutrés et aux poings gros comme des jambons. Elle n'était pas ni n'avait été son style, peut-être l'aurait-elle été s'il ne l'avait connue en couple avec Johnny Quick. Mais ces deux-là avaient été pour Wildcat comme la vanille et la noix de pécan, faits pour être ensemble. Cela s'était arrêté, et semble-t-il, le coeur de Liberty Belle avec. Wildcat n'était pas aveugle, il s'en était rendu compte, quoique lui aussi n'était pas en reste quant à figer son essence dans le temps. Après tout il n'avait guère vieilli depuis, ni étendu le champ de ses centres d'intérêt. Il était comme mort à l'intérieur, sans évolution, si ce n'était pour les challenges et partenaires qui lui faisaient comme un renouvellement de son système. Littéralement, le sang neuf rejaillissait sur lui. Aussi était-il curieux des nouveaux alliés, défis et adversaires - pas forcément dans cet ordre - qui allaient lui être imposés, avec son consentement le plus combattif.

Pénétrant dans l'ascenseur, il se surprend à se curer les ongles dans une sorte de nervosité. Son sang accélère sa course et déjà, il se sent revitalisé par les événements qui s'en viendront vers lui après cette fameuse réunion. Il toussote en passant la porte de la salle de réunion de l'hôtel particulier, un lieu qu'il affectionne déjà et où il a bien marqué son territoire depuis quelques jours. D'ailleurs... Il se glisse hâtivement vers un short et un peignoir qu'il avait laissés traîner dans la pièce tandis qu'il prenait ses marques, quelque chose comme la soirée ou la semaine précédente. Il flanque ceux-ci derrière son dos, avant de réaliser qu'il va devoir les lâcher pour serrer la main de la jeune justicière expéditive.


"Eh-eh, je... Bienvenue, Huntress. J'ai entraîné le Batman, tu sais. Enfin, je veux dire... J'aime beaucoup ton style. Sanguinaire, terrifiant et un peu brut de décoffrage, mais euh... Tu ne manques pas de style. Et puis, en vrai... Batman n'est pas vraiment très sympa. Tout juste tolérable. Enfin, bref... Moi, c'est Wildcat. LE Wildcat, mais, j'ai pas la grosse tête, entre humains il vaut mieux se serrer les coudes."

Parler trop... Symptome emblématique de la présence de charme féminin dans la pièce. Pourtant l'heure n'était pas aux minauderies, il y avait une guerre sérieuse à mener, et Wildcat n'attendait que la présence de sa cheftaine sans peur et sans reproche pour redevenir presque sérieux. Il écarquilla d'un coup les yeux, sentant l'odeur caractéristique des cigarettes de Libby, qui était assise dans son fauteuil depuis un moment, simplement il ne l'avait même pas calculée. Il se sentait vraiment le pire des idiots. Le parfum de la chasseresse vint à nouveau lui chatouiller les narines, et il se sentit encore plus abruti, mais ça ne lui allait pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Nov 2016 - 22:04
Dans l'ascenseur, je tremble, encore sous l'effet de l'adrénaline de mon précédent combat, anxieuse à l'idée de retrouver ce super-groupe de héros, peur à l'idée de ne pas être à la hauteur, mais mes doutes vont bientôt dissiper.

La porte de l'ascenseur s'ouvre et je découvre une grande salle de réunion, tout ce qu'il y a de plus banale, mais je remarque un homme, une vraie montagne de muscle, assez âgé, devant le frigidaire, la brique de lait à la main, affichant un large sourire. Rangeant sa brique, il s'approche vers moi, me tendant la main que je sers amicalement. Je remarque rapidement qu'il a l'air gêné, il me regarde presque avec désir. Ahhhh, ces hommes...


Il se présente à moi comme étant Wildcat, un membre de la JSA. J'arrive à peine à comprendre ce qu'il bafouille, ce qui ne manque pas de me faire glousser, mais j'arrive à comprendre qu'il s'est occupée de l'entrainement de Batman, LE Batman, ce qui n'est pas rien. Intérieurement, je plains Batman, parce que Wildcat n'a pas dû le ménager, mais si Wild est aussi bon que lui...

Heureuse de faire ta connaissance Wildcat  et merci pour tout tes... compliments. Je crois t'avoir déjà vu combattre à la télévision et... t'a une sacré force.

Le Wildcat que j'avais déjà vu à la télévision avait bien vieilli, mais il a encore conservé toute sa condition physique, ce qui fait de lui un allié redoutable. Remarquant que presque personne n'est encore arrivé, je m'assois sur l'un des sièges près de la grande table, ôtant mes gants en me mettant à l'aise et je poursuis.

C'est vrai que Batman n'est pas un tendre, je sais de quoi je parle. Les autres ne sont pas encore arrivés ? Etant donné que je ne pense pas qu'on soit deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 17 Nov 2016 - 21:10
Gotham City : une ville sombre, rongée par le vice et le crime, plombée par un désespoir rampant, survivant à peine grâce à la détermination démente de quelques justiciers, agissant sous l'icône du Bat.
Gotham City, ses buildings art-déco, ses avenues sombres, ses ruelles perdues et piégeuses, son ambiance si étrange et fantasmagorique... Gotham City, définitivement repoussante pour quelqu'un attiré par les airs et les nuages.


Filant entre les étonnants immeubles de la cité maudite, Ch'al Andar ne peut s'empêcher d'esquisser de nombreuses grimaces de dégoût en découvrant les lieux.
Durant son existence "normale", il n'a jamais visité cette ville. Durant sa carrière de Héros, il a croisé quelques fois Robin ici, mais il ne s'y est guère attardé. Par principe, il n'est pas à l'aise ici, et il préférerait être ailleurs - avec le NODE, ou à St-Roch, voire même avec la Justice League.
Mais non... il se doit d'être ici. Il se doit de rejoindre la Justice Society of America.

En découvrant, au loin, l'hôtel particulier qui abrite le quartier général de l'équipe, le guerrier ailé pousse un profond soupir en intensifiant le battement de ses ailes.
Depuis qu'il a eu la visite de Liberty Belle et Wildcat chez lui, au Stonechat Museum, il sait qu'il est épié et surveillé. Revenu de Thanagar avec le projet de dominer les Vilains en piégeant les Héros, il a entamé son grand projet : se faire passer pour Carter Hall, le premier Hawkman, ressuscité dans un nouveau corps.
Jusque-là, tout va bien - mais il ne peut pas se relâcher.

Parvenant devant l'immeuble, Ch'al pénètre à l'intérieur via l'une des entrées secrètes du lieu. Si Hawkman ne lui a pas tout révélé lors de leur temps ensemble, Carter Hall était un homme rongé par la crainte de perdre la mémoire ou des souvenirs ; par principe, il notait tout, y compris les détails les plus insignifiants. Une véritable mine d'or pour un imposteur.

"Mesdames. Messieurs."

Flottant au-dessus de la salle de réunion, arrivé ici via un canal sombre et discret, "Hawkman" adresse quelques signes de tête - avant de, lentement, descendre.
Il pose ses bottes sur le sol, replie ses ailes d'une pensée, et glisse ses deux mains autour de sa grande hache dorée. Son regard glisse doucement sur toutes les personnes présentes, avant de reprendre la parole d'une voix lourde et intense.

"Vous m'avez invité. J'écoute."

Ch'al Andar n'est, par nature, pas aussi cassant et brutal - mais Carter Hall l'était.
Le rôle... toujours, le rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8335
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Ven 18 Nov 2016 - 0:51
Suite à l'invitation qu'elle avait reçu, Mary Batson avait bien eu du mal à trouver le sommeil...

La JSA l'a convoquée... LA JSA !!!

C'était elle qu'ils avaient appelé et non pas Billie qui en avait pourtant déjà fait partie durant les années 50 et un court moment au millénaire actuel. Tout ceci, elle le devait à sa rencontre récente avec Johnny Thunder lors de la traque de Sivana.

Sans vraiment avoir eu besoin de faire ses preuves devant les célébrissimes héros, ils avaient décidé de la convoquer par un message de Johnny justement pour une réunion à leur hôtel privé !

Mary avait eu bien du mal à y croire et son enthousiasme était aussi grand que son anxiété. Billie l'avait rassuré, il était très fière d'elle et Freddy également pour une fois... Depuis, la bataille avec Black Adam, son caractère c'était nettement amélioré...

Mais revenons-en au principal, la JSA ! La plus ancienne et célèbre équipe de super-héros ! Bien qu'actuellement l'équipe se trouvait largement moins populaire que la Justice Ligue, la jeune enfant qui avait grandit dans les années 50 n'avait d'yeux que pour ces héros et héroïnes multicolores combattre les menaces d'après-guerre.
Quel honneur de rejoindre cette équipe à son âge... La question de l'âge était justement ce qui l'inquiétait le plus sur le coup... Ce n'était plus vraiment un secret pour personne dans la communauté super-héroïques que le Captain Marvel et Mary Marvel n'étaient que deux frères et sœurs de 16 ans, du moins pour ceux qui avaient accès aux dossiers, car leur protection avait été jugée prioritaire, en particulier pour le Batman. Mais même si leurs pouvoirs étaient grands et forts utiles, la prendraient t-ils vraiment au sérieux et sans condescendance pour son âge ? C'est que Billie et Mary avaient eu leur lot de remarques et de blagues lors de leur passage à la Ligue de Justice Internationale. Ils étaient de nature naïve et gentille, mais pas stupide... Ils s'en étaient rendu compte.
D'ordinaire, Mary ne complexait pas à ce sujet, mais là elle allait se retrouver au milieu de véritables légendes séculaires ! Des hommes et des femmes qui avaient traversés des dizaines d'années de combat pour la justice contrairement à eux, enfermés temporellement par Sivana durant plus de 50 longues années. Elle n'avait clairement pas leur expérience, pas leur niveau, mais elle savait aussi que la JSA accueillait les jeunes héros pour les former tel que ce fut le cas pour Stargirl, pour qui Billie eu le béguin. Elle se raccrochait donc à cette idée que la JSA comptait lui offrir une formation, quelle chance !


---------------------------------------------------


Sonnant à la porte de l’Hôtel, Mary attendit qu'on lui ouvre.

Elle s'annonça avec précision bien que ce n'était pas nécessaire, mais elle voulait montrer à quel point elle était bien polie. La première impression est toujours la plus importante.

On la conduisit à la salle de réunion où elle vit le légendaire boxeur Wildcat. Pour tout vous avouer, elle n'aime pas vraiment la boxe, un sport brutal et désagréable à voir, bien que lorsqu'elle est animée par la vaillance d'Artémis, Mary s'est très souvent amusée à boxer ses adversaires. Mais ce n'est pas pareil, ce sont des vilains, pas des sportifs.
Elle vie une autre femme, plutôt jeune. Une nouvelle recrue aussi ? Son costume évoquait une véritable guerrière urbaine, très armée. Son regard vif comme un faucon, confirmait cette observation.
Il y avait justement le célébrissime oiseau de proie dans cette salle aussi : Hawkman. Mary fut très impressionnée. Elle se trouvait dans la même pièce qu'un héros de la Seconde Guerre mondiale !
Et au fond, elle remarqua quelqu'un qui fumait... Cette cloche... Liberty Bell... Mary n'en revenait vraiment pas... Des légendes ! Des légendes et... elle.
Elle fit toutefois la mou devant l'odeur de cigarette, enfin, elle n'avait pas de raisons légitimes de se plaindre, les Déesses protégeaient ses poumons, toutefois à un tel âge, surveiller sa santé devrait être une priorité...

Pour son entrée, elle le fit part, comme au portier, de son CV :

"Excusez-moi... Bonjour..."

"Je m'appelle Mary Marvel. Je suis la sœur du Captain Marvel et également désignée par le Sorcier du Mont d’Éternité pour protéger le monde de la magie grâce aux pouvoirs de six déesses grecques..."

"C'est... un honneur d'être ici..."

"Vous êtes mes héros !"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 09/05/2016
Messages : 333
DC : Jade, Razorsharp & Tara Markov
Localisations : Miami

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 9:04
Libby accueillit l'arrivée de chacun des aventuriers costumés poliment, ni plus, ni moins.

Les enjeux étaient dorénavant trop élevés pour qu'elle puisse se permettre de perdre du temps en palabres. C'était aussi ça l'esprit de la Société de Justice : faire le boulot qui devait être fait, coûte que coûte !

Elle fut satisfaite de voir Wildcat, un vieux de la vieille, un vrai, un membre presque-fondateur.

Carter Hall fut une excellente surprise aussi. Avec lui, toute équipe prenait le goût et la tournure de la JSA des origines... ou du All-Star Squadron constitué par le Président Roosevelt pour combattre les nazis ! Que de souvenirs : des souvenirs d'une franche camaraderie, de l'idylle naissante avec Johnny Quick et...

... des nazis et de leurs innombrables crimes. Libby était là. Elle pouvait témoigner. Et encore... elle avait quitté la Pologne avant qu'ils s'en servent pour installer leurs camps d'extermination !

Jamais plus jamais. Ce passé devait demeurer le passé. On ne pouvait et on ne devait oublier mais... Elle se mordit la lèvre. Il ne fallait pas encore tout lâcher. Bientôt, mais pas maintenant !

Mary Marvel, un autre appui de taille. Une adolescente qui pouvait battre au bras de fer Wildcat mais qui s'excusait presque d'être là... et pourtant, elle n'était pas si jeune qu'elle le paraissait !

Et enfin... Huntress, qui représentait dans l'équipe l'avenir... Libby était rincée et fatiguée. Ce qui coulait dans ses veines la maintenait en vie, tout comme Wildcat, mais l'avenir ne lui appartenait pas. Il ne lui appartiendrait plus jamais. Non. C'était maintenant à Huntress et aux jeunes gens de sa génération de reprendre le flambeau. Mais pour l'heure...

"On a du pain sur la planche, mes amis" lança sobrement Liberty Belle en guise d'introduction. "Tout d'abord, merci à Wildcat et à Hawkman d'avoir accepté de reprendre leur engagement au sein de la Société de Justice. Et bienvenue à Mary Marvel et à Huntress parmi nous ! Pour le reste, je vous propose d'écouter mon rapport de situation que chacun d'entre vous pourra compléter s'il le souhaite, puis nous déciderons ensemble des modalités de notre prochaine mission..."

Et Libby se leva et rassembla ses feuillets. Le rapport allait être long car l'histoire était complexe et fournie... mais il était nécessaire que toutes et tous sachent de quoi il en retourne exactement, de manière à accepter en connaissance de cause les risques mortels qu'elle était sur le point de leur demander de prendre...

*
*  *


I. L'histoire a commencé à Ivy Town. A l'initiative du Spectre, un certain nombre d'aventuriers costumés se sont rassemblés pour empêcher qu'une coalition de groupuscules d'extrême-droite (au nombre desquels se trouvaient le Parti Nazi Américain, le Ku Klux Klan et les étranges Valkyries de R'lyeh, visiblement véhiculés par un téléporteur inconnu pour l'heure) n'investissent le laboratoire contenant la célèbre Time Pool, une machine à relier deux endroits distants l'un de l'autre dans le temps... bref, une machine à voyager dans le temps !

Ces héros, au rang desquels se trouvaient Liberty Belle et Atom, se battirent contre les activistes racistes, durent se coltiner et vaincre deux méta-humains toujours recherchés pour crimes contre l'humanité commis pendant la Seconde Guerre Mondiale (le Baron Blitzkrieg et Captain Nazi), et réussirent à détruire (grâce à la ruse de sioux d'Atom) la Time Pool au moment où un scientifique raciste, Bob Kirkland, tentait de stabiliser le passage entre les époques...

... la destruction de la Time Pool broya littéralement les êtres humains qui étaient en train de traverser... Liberty trouva, parmi leurs dépouilles mutilées (sur lesquelles on pouvait reconnaître des lambeaux d'uniforme SS, la lettre suivante :

"Chancellerie du Reich. Cabinet Particulier du Führer.

Berlin, 30 avril 1945,

CONFIDENTIEL : A mes partisans et alliés de 2016.

A l'heure de ma mort, j'ai l'âme en paix. Bien qu'ayant échoué à purifier le monde et à l'unir sous la bannière de la race aryenne, dans un Empire de 1.000 ans, j'ai reçu la visite d'un voyageur du futur qui m'a convaincu que le passé ne meurt jamais. Bien que mes forces soient insuffisantes pour gagner la guerre et que mes heures soient comptées, je sais que nous pourrons - de nouveau - nous lever et faire ployer le monde sous le joug de ses Seigneurs Légitimes.

A cette fin, Moi Adolf Hitler déclare les choses suivantes :

- le voyageur du futur est promu au grade de Reichsführer-SS, à effet au décès de Heinrich Himmler
- ceci est mon seul testament qui ait une quelconque valeur
- deux artefacts seront à retrouver en 2016 : deux artefacts qui sont aux mains, en 1945, des japonais pour l'un, de l'Ahnenerbe pour l'autre. Ces deux objets sont source d'un pouvoir immense que nous n'avons su exploiter. Notre voyageur m'a expliqué qu'un jour ils pourront servir à alimenter des machines de guerre invincibles qui seront renvoyées dans le passé pour changer ce dernier à tout jamais
- le voyageur du futur quittera ce bunker, en compagnie d'une troupe de SS et de mon bon Martin Bormann et devra franchir la porte du temps...

Bormann sera dès lors privé du droit de se suicider en ma compagnie, ce suicide que je vais maintenant accomplir mais qui n'en est pas un ! Et c'est le cœur léger que je m'en vais m'endormir dans l'attente de reprendre à nouveau ma place. S'agissant de la localisation exacte des artefacts..."
(la lettre était incomplète et s'arrêtait à cet endroit).

II. Suite aux événements d'Ivy Town, les néo-nazis se firent plus discrets. Un certain nombre d'entre eux furent appréhendés par la police avant d'être rapidement relâchés sous contrôle judiciaire dans l'attente de leur procès (c'est le cas de Bob Kirkland). D'autres, comme Captain Nazi ou le Baron Blitzkrieg, ne refirent pas surface depuis lors.

Libby, après en avoir réfléchi, décida d'affecter des missions à chaque membre de l'équipe de l'époque. Il était évident qu'un grand coup se tramait MAIS qu'il était nécessaire d'en savoir plus de manière urgente.

III.I. Atom, avant sa disparition, procéda à une enquête bien étrange pour tenter d'identifier le groupe activiste des Valkyries de R'lyeh, présent lors des événements d'Ivy Town, mais au sujet duquel la Société de Justice ne connaissait absolument rien.

Il s'avéra que les Valkyries étaient des apprenties-sorcières ayant constitué une société ésotérique dans le but de... passer le temps. Jusqu'au jour où l'un de leur rituel fonctionna et qu'un "homme noir" (dont Nephren-Ka serait l'un des noms...) leur apparut. Il leur remit un grimoire contenant de puissants sorts (grimoire qui a disparu) et leur fit voir son monde, situé "de l'autre côté d'un miroir"... Il s'agirait d'un "monde noir""les nazis ont gagné la guerre en s'étant alliés aux sombres adorateurs des Grands Anciens", des sortes de Dieux malfaisants que tout le monde supposaient n'être... que des personnages de fiction, nés de l'imagination déréglée de l'écrivain américain H.P. Lovecraft !

Néanmoins, Atom concluait que de bien sombres pouvoirs étaient en jeu et devaient - certainement - modeler la réalité : il avait, lors de son expérience, visité la ville fictive de Dunwich et vécu diverses nouvelles de Lovecraft dont "le Cauchemar à Innsmouth" ou "L'Abomination de Dunwich".

Grâce au sacrifice de son allié, le Professeur (et sosie de Lovecraft) Christian Donovan Ward, le rituel des Valkyries fut interrompu (en utilisant la formule de bannissement de Borellus) et la chose - ou le Grand Ancien - invoquée fut renvoyée dans son monde... au prix de nombreux morts !

Atom disparut, peu après, en service dans le cadre d'une mission périlleuse de la Ligue de Justice.

III.II. Jade, la fille d'Alan Scott (le premier Green Lantern, membre fondateur de la Société de Justice), enquêta - quant à elle - auprès des laboratoires de génétique CADMUS. Elle fit équipe avec le Détective sans-visage, Question, et découvrit que Bob Kirkland, le cerveau des événements d'Ivy Town, y avait fait un stage.

Il devait étudier le cadavre de Mister Mind (qui s'est avéré être un faux !), en compagnie du Dr.  Helga Jace, une puissante généticienne markovienne (qui a donné leurs pouvoirs à plusieurs méta-humains). Le comportement de Kirkland a rapidement changé d'une manière étrange (laissant penser à l'usage des pouvoirs hypnotiques de la chenille) et il a disparu subitement, en compagnie de Jace.

Après enquête, il s'avéra que la fausse-chenille avait été prêtée par une fondation strasbourgeoise... et après enquête poussée, il s'est avéré que derrière cette fondation, on trouvait des scientifiques, tous descendants de criminels de guerre nazis...

III.III. Il fut décidé que Question partirait seul enquêter en Markovie. Là, devait se tenir un colloque scientifique réunissant justement les scientifiques nazis. Question découvrit dans le bureau de l'un d'eux, que ces nazis là avaient un intérêt poussé pour les reliques religieuses...

... et notamment pour le Saint Graal (la coupe qui a recueilli le sang du Christ) et la Lance de Longin (la lance qui a percé le flanc du Christ).

Plusieurs fusillades intervinrent et les nazis furent tous abattus par une agente du Mossad avant que Question ne puisse faire quoi que ce soit. Il dut quitter précipitamment le pays (en compagnie d'Huntress, ignorante en revanche des tenants et aboutissants de cette affaire) sans en découvrir plus... Ce n'était pas grave en tant que tel car un autre rapport, établi par une agence gouvernementale, permettait de compléter le dossier...

III.IV. Un agent des services secrets américains (de l'O.D.D.), M. Kyle Woodleaf, a indiqué s'être transporté en Markovie suite à la fuite d'un scientifique, Wolfram Brandt (descendant du criminel nazi Karl Brandt), soupçonné de se livrer à des activités terroristes.

Brandt a approché la Sunderland Corporation, une boite de pourris, dans le but d'obtenir la fabrication d'un dispositif plutôt mystérieux, un générateur d'énergie... Woodleaf souhaitait que tout document ayant trait à cette invention soit saisi et que Brandt soit arrêté. L'intervention d'une avocate de la Sunderland Corporation a empêché l'intervention et a permis à Brandt de fuir en Markovie...

... là-bas, il assista à une réunion avec ses complices, complices qui furent tous abattus par une agente du Mossad. Seul Brandt réussit à s'enfuir, en compagnie d'un vieil homme qu'il a capturé sur le site d'un ancien camp de concentration !

D'après la suite du rapport (qui relate l'intervention parallèle de Manhunter, l'aventurière costumée), il s'agirait pour Brandt de retrouver la Lance de Longin qui avait été utilisée à des fins expérimentales pendant la guerre dans ce même camp de concentration... sur un jeune homme qui semblait, depuis lors, doté de la capacité de ne pas mourir (mais qui n'a jamais été retrouvé depuis la fin de la guerre) !

III.V. Jade, de son côté et de manière totalement fortuite, s'est retrouvée mandatée par l'écrivain excentrique Harlan Ellison, pour retrouver un film-qui-rend-fou. S'étant envolée en compagnie de John Constantine pour Paris, elle aura toutes les difficultés de la Terre pour avancer sur l'enquête...

... et sera capturée par un Général SS cloué dans un fauteuil roulant, un certain Werner Schneider...

... que la JSA connaissait ! Car dans une vision partagée par le Spectre, le secrétaire d'Hitler, Martin Bormann confiait à ce même Schneider le soin de retrouver "deux artefacts très spéciaux" et de prendre contact avec le Pr. SS Hirt (qui s'est suicidé), au camp... de Markovburg !

Et Schneider indiqua à Jade et à Constantine avoir failli à son Führer et à sa mission. Aux côtés de Schneider, un mystérieux homme noir semblait tirer les ficelles...

... quoiqu'il en fut, Jade et Constantine purent s'échapper mais n'allèrent pas au bout de leur mission !

III.VI. Un rapport émanait également d'une certaine Razorsharp qui indiquait avoir été en mission d'infiltration - en compagnie de Batwoman - dans le désert de Big Bend aux USA, lors de la rencontre de l'Alliance Raciste, une sorte d'Assemblée Générale Annuelle de tous les extrémistes de droite du pays...

Razorsharp nota la présence sur les lieux de Valkyries de R'lyeh, du Parti Nazi Américain, du Ku Klux Klan... bref de tous les groupuscules présents lors des événements d'Ivy Town !

Le rapport était peut-être un peu plus éloigné que les autres de leur problématique actuelle mais... il y était fait mention d'un certain Eric Blairman, un ex-fonctionnaire de la Sécurité Intérieure (il a été suspendu, justement, après ce congrès), qui proposait de réaliser un attentat d'envergure sur le territoire, de manière à ce que le plan de suspension des libertés individuelles, REX 1984, soit appliqué aux USA. L'action concertée de Razorsharp et de Batwoman écarta, pour le moment, ce risque et mit un terme à la carrière politique de Blairman.

Mais deux choses faisaient tiquer Libby dans le rapport :

- en premier lieu (et de manière presque anecdotique), la fille qui devait déclencher l'attentat était la méta-humaine Mayflower ! C'est à dire la fille de Rose Canton et donc la demi-sœur (même s'ils l'ignorent certainement) de Jade et d'Obsidian
- en second lieu, Mayflower a fait l'objet d'un lavage de cerveau, à l'aide d'une technologie assez avancée, faisant penser aux pouvoirs hypnotiques de Mister Mind

Le rapport se terminait sur le fait que Mayflower allait mieux aujourd'hui et était sous la protection de Batgirl.

III.VII. Enfin, Liberty s'était embarquée pour l'Amérique du Sud et plus particulièrement pour la forêt amazonienne !

D'étranges rumeurs quant à l'existence d'une place-forte néo-nazie l'avait décidée à se rendre sur place... et son intuition s'avéra exacte ! Libby fut capturée et retenue prisonnière pendant plusieurs semaines dans les geôles souterraines d'une mine reconvertie en usine hi-tech. Ce que les nazis de là-bas construisaient, elle l'ignorait mais...

... il était évident qu'ils le construisaient à l'aide de prisonniers (et au mépris de la vie de ces derniers).

Grâce à l'intervention d'un mystérieux vaisseau, Liberty réussit à se sauver, en gardant bien en tête le projet d'y retourner au plus vite !

*
*  *

"Il existe deux sites nazis en Amérique du Sud distants d'une cinquantaine de kilomètres, je pense. Peenemünde qui est le site souterrain où j'ai été retenue prisonnière et Neu-Teutonia qui est une ville et que je n'ai pas visité. Il faudra s'attendre à une lourde résistance de la part de nos adversaires qui sont très bien équipés, si nous nous décidons à intervenir là-bas. Je..."

Elle marqua une pause, un brin décontenancée. Puis reprit :

"Nous devons choisir la meilleure façon d'agir. Les différents rapports sont alarmants. Il y a des artefacts puissants dans la nature, il y a des technologies redoutables qui sont déjà entre de mauvaises mains. On peut craindre que les nazis ne veuillent construire une nouvelle Time-Pool en Amérique du Sud. On peut craindre que l'objet que devaient retrouver Jade et Constantine ne soit le Saint Graal ou la Lance de Longin. Tout cela nous le savons. Mais maintenant, nous devons agir tous ensemble. Et j'aimerai que chacun me donne son sentiment sur ce que nous devons faire, tous ensemble... et après nous prendrons notre décision collectivement !"

Et Libby se rassit à son siège et se versa un verre d'eau. Elle avait beaucoup parlé en faisant la lecture des rapports. Le reste était désormais entre les mains de ses camarades de la JSA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 22:47
Peu après son entrée en scène, une nouvelle venue a pénétré dans l'enceinte de l'hôtel particulier de la Justice Society of America. Une jeune femme, d'allure joyeuse et naïve, qui est en réalité Mary Marvel, connue pour être encore plus jeune dans la réalité.
Avec également Huntress, elle incarne une forme de "nouveauté" dans l'équipe, alors que de vieux briscards comme Wildcat et Liberty Belle représentent l'Histoire du groupe - et lui, aussi, même si ce n'est pas le cas en réalité.
Ch'al Andar se fait passer pour "John Carter", le nouveau nom que le Prince Khufu, le premier Hawkman sous l'identité de Carter Hall, aurait adopté après une énième résurrection. Libby l'a recruté pour apporter son expérience... alors qu'il n'est qu'un menteur.

Il est l'ancien Golden Eagle, "assistant" de Hawkman, qui a abandonné plusieurs fois les ailes dorées, avant de les reprendre une dernière fois... pour périr, dans l'anonymat le plus complet.
En vérité, si tout le monde l'a cru mort, Ch'al avait été récupéré par son véritable père : Fel Andar, soldat Thanagarien, jadis envoyé sur Terre pour espionner les forces locales. Il aura pris ici une femme, qu'il aura hélas manipulée, et se sera fait passer pour un Hawkman de substitution, entre Carter Hall et Katar Hol.
Sauvé par son père, Ch'al a nourri une haine envers Carter Hall, qui avait effacé l'existence de Fel Andar sur Terre. Il a tenté de se venger - mais n'a hélas pas réussi. Blessé, humilié, il est retourné sur Thanagar, pour ensuite faire des allées-et-venues avec la Terre... et se retrouver, finalement, au procès de Hawkman, sur son monde.
Il finira par se sacrifier pour sauver son ancien mentor, et accueillera la mort avec une vraie satisfaction - mais ce n'était pas pour lui. Ch'al est revenu, encore une fois, mais entend maintenant épouser définitivement la condition de Vilain... en tentant, néanmoins, de se faire passer pour Hawkman, et ainsi piéger la Justice Society of America et la Justice League.

Cependant, alors que ses mains gantées et recouvertes de Nth Metal entourent le manche de son immense hache, et qu'il entend le long exposé très complet de Liberty Belle, il sent son coeur battre un peu plus fort.
Les Nazis... les monstres venus du fond des âges et ayant corrompu les pensées d'auteurs renommés... le sentiment terrible que quelque chose, quelque chose de profondément inhumain et repoussant, avec la volonté terrible de dominer et d'anéantir l'Humanité... quelque chose arrive.
Et il le refuse.

"Humf."

Ch'al grogne - puis laisse une de ses mains lâcher sa hache, pour tirer le dossier d'une chaise.
D'un geste brutal, il enfonce le tranchant de sa lame dans le sol, et s'assit à la table. Il plante ses deux coudes sur la matière dure, et plonge son regard, modifié par son casque pour ressembler à celui de Carter Hall, dans le visage de Liberty Belle.

"Je vois."

Sa voix est lourde, puissante. Il est le premier à s'exprimer après la chef de l'équipe, et il sait quelle pression repose sur ses épaules ; il est cependant logique et crédible que "Hawkman" prenne les devants après un tel discours.

"Tu as bien fait de m'appeler, Libby. Il est clair que vous avez besoin de moi."

Le naturel du jeune homme n'est pas de se mettre autant en avant - mais c'est bien celui de Carter Hall, qu'il doit incarner du mieux possible. Il reprend, le visage neutre et figé.

"Le bilan a été très bien fait par tes soins. La marche à suivre dépendra de nos priorités : l'artefact ou la Time Pool. Un danger probable ou une menace immédiate.
A mon sens, l'équipe n'est pas assez importante, et pas assez expérimentée, pour être divisée... et nous n'avons guère le temps d'appeler les autres. Il faut agir, rapidement. Un déplacement en Amérique du Sud est incontournable : déjà, pour bloquer toute avancée ennemie ; ensuite, parce qu'il y a de fortes chances que toutes leurs forces se réunissent au même endroit.
Ainsi, nous pourrons les briser en un coup - et récupérer l'artefact, certainement."


En parlant, "Hawkman" a levé son poing droit devant lui, et le serre pour illustrer la brutalité de son propos.

"Soyons clairs : des Nazis ont fait alliance avec des adeptes d'un culte de Grands Anciens pour modifier la Réalité et le Temps... et faire venir quelque chose du Passé, autant d'autres Nazis que des horreurs plus profondes.
Que ça soit le Graal, la Lance ou Excalibur, l'artefact est recherché pour être soit utilisé pour faciliter cette arrivée, soit transmis à ce qui arrivera.
Dans tous les cas, aller là-bas nous renseignera. Dans tous les cas, nous devons les arrêter."


Le jeune homme se tait ensuite, pour laisser les autres suivre.
Alors qu'il redevient silencieux, Ch'al s'interroge : en a-t-il fait trop ? Pas assez ? Est-il un bon Carter Hall ? La pression est moindre avec la Justice League : ici, nombreux sont ceux qui connaissaient le vrai Hawkman.
Il doit encore se concentrer, suivre son plan - et attendre, pour les piéger.
Ch'al sait qu'il réussira... mais, s'il peut le faire après que la Justice Society of America ait sauvé le monde, ça l'arrangera. Déjà, ce sera toujours ça de moins à faire ; et, surtout, il déteste ce que représentent les Nazis et les sectes. Aider l'équipe à s'en débarrasser ne le dérange pas, bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 4 Déc 2016 - 9:53
Alors que Liberty Belle était sur le point d'acquiescer aux paroles d'Hawkman et de détailler les modalités techniques de la mission, la porte de la salle de réunion s'ouvrit...

... mais pas dans un grand fracas comme la fois où les gamins d'Infinity Inc. (dont Jade et Obsidian) avaient fait une entrée en fanfare pour exiger leur admission au sein de la JSA !

Non.

Elle s'ouvrit doucement, sans bruit, sur un visiteur...

... qui n'avait pas été annoncé mais qui avait réussi à déjouer tous les systèmes de surveillance de l'immeuble.


"Ça gaze les filles ?" lança avec sa nonchalance légendaire John Constantine, tout en allumant sa clope.

Il tira une bouffée d'air viciée qu'il laissa s'échapper par ses naseaux, l'air satisfait de lui-même et reprit :

"Pas terrible vos alarmes. Du moins rien qu'un sac de maïs et quelques invocations à un Sephira inférieur ne puissent contourner facilement..."

Constantine eut une large quinte de toux puis s'affala dans un siège. Il avait mauvaise mine. Comme s'il avait dormi dans une poubelle ou...

"Désolé pour l'odeur, les copines, mais on ne demeure pas indemne longtemps quand on fait un rituel sous le patronage de Tlazolteotl, la déesse aztèque de... euh... la merde"

Et en effet, Constantine schlinguait comme jamais. Mais, il n'était pas là pour parler hygiène corporelle. Non.

"J'ai appris pas mal de choses, mes p'tits potes costumés, ces derniers temps. Avec votre copine la verte là, Miss Jade, on a cherché un film maudit qu'on a pas trouvé. Mais à la place je suis tombé sur un nazi à roulettes censément immortel. Général Schneider de mes fesses. Bref. Il cherchait un truc que son Führer lui avait demandé de garder pour plus tard. J'crois que faut pas être grand clerc pour se dire que vaut mieux pas que les cafards nazis tombent dessus, non ? Parce que mes p'tits potes, je crois que la pellicule qui a servi à tourner le film a été trempée dans le Saint Graal..."

Il prit connaissance rapidement des éléments écrits du rapport de Liberty Belle que cette dernière lui tendit. Il poussa un sifflement admiratif et précisa :

"OK pour Schneider, j'avais bon. Clairement, là où est le film, le Graal a du passer. D'ailleurs, faudra reprendre l'enquête où je l'ai laissé, c'est à dire à Paris..."

Constantine s'arrêta, interdit : le passage sur Dunwich avait attiré son attention à deux titres.

Le lendemain du passage d'Atom, Constantine avait fait un tour sur les lieux du rituel. Il avait compris que l'on avait voulu invoquer un Grand Ancien (Hastur ou Yog-Sothoth, il n'en savait rien) mais que cela avait échoué (grâce au Professeur Christian D. Ward et à Atom mais ça, il l'ignorait...). Mais le plus étonnant...

"Je suis allé à Dunwich, les p'tits gars et j'y ai croisé un Green Lantern qui revenait d'un voyage dans une autre dimension. D'une Planète des Ténèbres où vivraient les Grands Anciens. Et mes p'tits potes, votre rituel avec vos sorcières nazies, c'était justement pour les faire venir ces Dieux malfaisants sur Terre... et d'ailleurs, un bidule appelé Béhémoth était en train de traverser au moment où le portail s'est refermé brusquement sur lui... On a eu très chaud !"

Il posa le rapport et ajouta d'une voix beaucoup plus sérieuse. La seconde raison a son trouble était toute aussi inquiétante :

"Là où on est vraiment mal c'est que vos sorcières à la noix ont acquis leurs pouvoirs grâce à un homme noir qui se fait appeler Nephren-Ka. Moi, de mon côté, en cherchant le film, j'ai eu maille à partir avec les complices de ce même Nephren-Ka..."

Constantine avala sa salive et précisa :

"Nephren-Ka était un pharaon dément et avide de pouvoirs impies. Il a commis des atrocités et des massacres sous l'Egypte Ancienne ce qui lui a valu d'être effacé des tablettes pour que son souvenir disparaisse à jamais... Seuls quelques cultes particulièrement malfaisants perpétuent encore son souvenir : il est dit, dans ces cercles, que le corps de Nephren-Ka a été enseveli dans la mythique Iram, la Cité des Mille Piliers, que jamais archéologue n'a retrouvé... Il y aurait été enseveli avec l'artefact démoniaque - bien que j'ignore ce dont il s'agit en vrai - connu sous le nom de Trapézoèdre Rutilant"

Le détective de l'occulte alluma une nouvelle cigarette avec le mégot de l'ancienne et conclut :

"Je viens avec vous en Amérique du Sud. Il est évident que je suis le seul à être taillé pour lutter à armes égales avec un nécromant ou des mages noirs. Et j'ai pas envie que vos nazis ouvrent un portail vers le passé ou vers l'univers des Grands Anciens... C'est pas négociable, les mecs"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 09/05/2016
Messages : 333
DC : Jade, Razorsharp & Tara Markov
Localisations : Miami

MessagePosté le: Dim 4 Déc 2016 - 10:06
Libby, comme tout le monde, avait été surprise par l'arrivée de Constantine. Ce n'était pas si étonnant que ça en soi qu'il s'intéresse à eux, après tout, il était cité dans son rapport...

... mais Liberty n'avait jamais pensé que Constantine puisse voir une telle puissance et une telle connaissance de la magie. Elle l'avait toujours pris pour un clown, comme quoi elle l'avait jugé à sa dégaine et non à ce qu'il était réellement.

Après lui avoir tendu le rapport écrit pour qu'il en prenne connaissance, Liberty avait écouté en silence les révélations de John.

Il semblait y avoir une certaine logique derrière tout cela. Il y avait un point de convergence. Et ce point n'était autre que...

"L'Amérique du Sud" trancha Libby. "Je suis d'accord avec toi, Hawkman. Nous ne pouvons diviser nos efforts et nous devons frapper un grand coup là-bas. C'est leur base arrière et le seul endroit où ils peuvent construire une nouvelle Time Pool. C'est à cet endroit que le nazi survivant du Commando Markovien a du conduire son prisonnier et - s'il en a pris possession - la lance de Longin. C'est également à cet endroit que nous pourrons également trouver - je pense - le Dr. Jace, ainsi que toute leur technologie, et notamment celle qui leur a permis de dupliquer les pouvoirs de Mr. Mind"

Liberty se leva et prévint Constantine :

"Vous venez avec vous mais vous ne ferez pas n'importe quoi ! Votre réputation vous précède, M. Constantine, ne l'oubliez jamais !"

Elle avait l'habitude de bosser en équipe, lui non. Elle savait se battre comme toutes les personnes réunies ici, il y avait de grandes chances que courir le 100 mètres sans cracher ses poumons ou du sang soit un exploit pour Constantine. Elle savait d'ores et déjà qu'il allait être un boulet à trimbaler mais... ils n'avaient guère le choix.

La Présidente de séance de la JSA conclut :

"Préparez-vous à partir dans les prochaines heures. Je m'arrange pour le transport. Dites-vous bien qu'il faut s'attendre à une résistance exceptionnelle : cette mission sera très périlleuse, tenez-le vous pour dit"

[Vous pouvez répondre une dernière fois à ce sujet. La mission sera lancée dès la semaine prochaine. Bon jeu à toutes et à tous !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Lun 5 Déc 2016 - 21:42
Suite à son intervention, Ch'al Andar ne constate aucune réplique de la part des autres membres de la Justice Society of America - et cela lui plaît grandement.
Cela implique qu'ils n'ont rien à répondre, qu'ils se rangent à son avis, et donc qu'il a réussi à se faire admettre et respecter ici. S'il doute encore de la réussite de son plan, en se faisant passer pour "John Carter", à savoir la réincarnation de Carter Hall et donc du Prince Khufu, il se rend compte qu'il est de plus en plus à l'aise dans ce rôle.
Sans s'en rendre compte, il devient réellement Hawkman - le violent guerrier au service de la justice, en digne successeur de son mentor, s'éloignant lentement de la férocité immédiate du Vilain Golden Eagle.

Néanmoins, ces pensées n'ont pas encore effleuré son esprit... car la suite de la réunion ne lui plaît guère.

En effet, alors que tout se passait idéalement, la porte de la pièce principale s'ouvre, révélant un nouveau venu ici - quelqu'un qui n'était décidément pas attendu ici.
John Constantine.
Le magicien, le manipulateur, l'arnaqueur, le sorcier. Le maudit.
Même s'il ne l'a jamais croisé, Ch'al connaît, de réputation, le Britannique, et ne peut réprimer une grimace en le découvrant ainsi, dans ces lieux qu'il salit par sa seule présence.

"Mmh..."

Sa hache de Nth Metal encore plantée dans le sol, le guerrier ailé demeure silencieux, et le fixe avec ardeur. Il écoute ses étonnantes paroles, et relie les différents éléments de cette terrible intrigue pour former définitivement un tableau troublant - et dangereux.
Indubitablement, un voyage en Amérique du Sud s'impose... malheureusement, avec l'Anglais.

"Nephren-Ka... ?"

"Hawkman" prononce ces syllabes lentement, en les séparant, en laissant sa phrase s'évader lentement dans les airs... comme si cela lui disait quelque chose.
Il n'en est rien.
Mais il sait que les autres membres de la Justice Society of America attendent cela de la réincarnation du Prince Khufu, monarque égyptien certainement lié à cet étonnant sorcier maudit. Il esquisse une étrange grimace avec ses lèvres, avant de grogner en s'emparant brutalement de sa hache dorée.

"Faites-moi signe quand nous partirons.
Dans l'intervalle, je ferais des recherches sur ce Nephren-Ka... qui ravive des souvenirs dont je me serais passé. Je vous informerais de la suite, quand je l'aurais déterminée."


Ch'al ouvre grand ses ailes, avant de faire un petit signe de tête à Libby, qu'il respecte - puis grogne envers Constantine, qu'il respecte beaucoup moins.

"Pas d'entourloupe, brit. Ou tu comprendras quelle civilisation est définitivement immortelle."

Et, sans lui permettre de répliquer, il bat ses ailes, et se propulse dans les airs pour filer directement par l'ouverture secrète de la salle de réunion... direction St-Roch, et les nombreux carnets de son mentor pour espérer en savoir plus !

(HJ/ Merci beaucoup pour ce super sujet. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 8335
DC : Queen Clea & Manhunter
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs trouvés sur Mars sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame. Son enquête avec Mister Miracle aprend à M'gann que J'onn serait le responsable. Celui-ci semble invincible et lui annonce que le feu n'a plus d'effet sur elle. Elle apprendra que ce n'est que psychologique et tentera de se suicider lors de la bataille de Gateway City après avoir revu sa famille réanimés en Black Lanterns. Elle est depuis hospitalisée à St Camillus.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mar 6 Déc 2016 - 2:21
Après un résumé complet de la situation par Liberty Bell et une prise de parole par Hawkman, Mary nageait véritablement dans un rêve. Les héros de son enfance étaient bien réels, bien vivants, à ses cotés et elle était dans leur groupe... elle faisait parti de leur équipe... et allait combattre des nazis !
Elle ne s'attendait vraiment pas à une telle mission et malgré les dangers et l'ignominie de ces individus, elle ne put s'empêcher de ressentir encore d'avantage une pointe de plaisir à cette annonce, une pointe de plaisir nostalgique.
Et pourtant il n'y avait pas de quoi se réjouir d'apprendre que 70 ans après, cette doctrine si destructrice en vie humaine persistait à survivre et même à renaitre pour commettre de nouveaux dégâts à une échelle plus grande encore, une échelle mystique !
A la pensée du Captain Nazi, l'un de leur redoutable adversaire dans les années 60, responsable des souffrances de ce pauvre Freddy... Mary redescendit sur Terre. Il fallait se battre et le plus vite possible !

Un individu fit son entrée.
Un individu des plus antipathiques pour Mary Batson qui remercia les Déesses de ne pas avoir besoin de respirer pour vivre, car elle ne tiendrait normalement pas une minute dans cette pièce avec un tel individu...

Ce dernier leur fit part de beaucoup d'informations. Ajoutées à celles de Liberty, Mary était quelque perdu bien qu'elle pouvait compter sur la sagesse de Métis pour faire le lien entre tous les éléments et en saisir les enjeux et les points d'opposition.
Se concentrer sur l'Amérique du Sud était en effet l'urgence absolue et Mary se tenait prête à cela dès maintenant. Elle avait prévu que cette réunion risquait de prendre du temps ou allait se poursuivre d'une telle manière, si bien qu'elle n'avait aucunes obligations gênantes.

Ce qui lui gênait c'était ce personnage qui les accompagnait... Elle ne devait pas mal le juger... Ce n'était pas poli de sa part, mais elle ne pouvait réprimer un certain dégoût qui se manifestait par une demi-grimace quant elle le regardait... Visiblement Liberty Bell accepta son aide bien qu'elle émit une remarque à son sujet qui n'échappa à personne. Hawkman approuva aussi et partis pour se renseigner. De son coté, Mary n'avait guère non plus d'informations immédiates au sujet du pharaon égyptien maudit... Elles espérait ne pas avoir à combattre de nouveau une affreuse momie comme à Fawcett City en compagnie de la Commissaire Sawyer.

« Je suis prête, madame, prête à prendre les risques qu'il faut, les Déesses me protègent, mais... »

Mary ne pu se retenir de lui glisser :

« … y a t-il une douche dans le bâtiment pour ce monsieur ?... »


[HRP : Merci pour ces énormes résumés ! Quel énorme arc tu nous propose ! Bravo Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5125-miss-martian-l-heritage-blanc#69347
Inscription : 15/06/2016
Messages : 303
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Ven 9 Déc 2016 - 12:55



C'était la seconde fois que je me trouvais à Gotham City en si peu de temps, mais là, non seulement je survolais la cité aux commandes de mon A4, mais en plus j'avais été invité m'y rendre il y a maintenant deux semaines, une invitation bien mystérieuse il faut le dire.

+++

J'étais dans la cuisine et mon patron parti faire une course de dernière minute avant que les premiers clients de midi n'arrivent. Le calme revenu dans la ville avait favorié leur retour d'abord timide, puis la situation était redevenue à peu près normale à la grande joie du propriétaire des lieux qui même s'il ne me payait pratiquement pas pour mes services, avait des traites et des factures en souffrance qui ne pouvaient attendre plus que ne devraient.

J'éminçais la quantité nécessaire d'oignons, d'ail et de fenouil pour réaliser le plat du jour, du loup sauce provençale et Accras de crevettes accompagné de pommes de terre au four, quand la clochette de la porte sonna.Je pensais que c'était lui qui rentrait, mais je me penchais au travers du passe plat pour jeter un oeil et m'en assurer.

Bien m'en a prit, devant le comptoir se tenait un individu de taille moyenne en trench-coat beige, un chapeau mou enfoncé sur la tête. Tout de la dégaine du flic ou du "privé" qu'on voit dans les films et dans la vraie vie parfois ... Le type n'était pas très grand, pas large non plus, mais impossible sous cet angle de deviner si c'était un homme maigre ou une femme.

Je lançais un "J'arrive !" en me redressant et passais mes mains à l'eau puis choppais un torchon pour les essuyer avant de sortir de mon temple pour aller voir ce que voulait ce visiteur. Le temps que cela me prit, pas grand chose en fait, j'arrivais dans la salle alors que la clochette activée par la porte se refermant sonnait.

Le seul témoignage de la présence de l'inconnu qui subsistait était une carte posée sur le comptoir que j'attrapais au vol en sortant à mon tour pour ne trouver aucune trace de mon visiteur énigmatique dans la rue.
En revenant à l'intérieur, je l'examinais : une simple carte de visite frappée de de trois grande lettres en majuscules d'un côté, J.S.A., et de quelques lignes tracées d'une fine écriture typiquement féminine de l'autre :

"En prévision de jours sombres qui se profilent où le concours de votre constellation serait plus que bienvenue, nous serions plus qu'honorés et heureux de vous compter parmi nous lors de notre prochaine réunion plénière afin d'éventuellement vous convaincre de rejoindre notre équipe."

Suivait une date et une heure ainsi qu'une suite de chiffres et de lettres que j'identifiais immédiatement pour être des coordonnées GPS. la signature était totalement indéchiffrable ...

Quand je vous disais mystérieux, je ne mentais pas hein !?! Il ne m'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité et je me lançais l'après-midi même dans quelques recherches à propos de ce qui se trouvait à l'endroit indiqué ...

Il me fallut un creuser un peu plus profond que prévu pour connaître enfin ce qu'abritait ce bâtiment, le siège de la JSA, la Société de Justice d'Amérique, sorte de grande soeur spirituelle de la JLA dont j'avais fait plus ou moins partie à un moment en "freelance" comme on dit.

Des héros donc, pas forcément les plus connus, mais quand même des gens qui vouaient leur vie entièrement ou partiellement à protéger les gens d'ici ...

D'un côté je me disais que je n'avais rien à y faire, j'aime pas ce genre d'équipe où on doit travailler ensemble sous les ordres du mégalomane de l'équipe, mais d'un autre, un petit besoin de changement d'air me tentait bien, après tout, c'était eux qui m'avaient contacté, pas l'inverse ni le hasard ...

+++

J'étais donc là ce soir, à la verticale du point donné, scrutant avec tous les moyens qui étaient à ma disposition les environs et l'intérieur du bâtiment, espionnant bien hors de vue planqué dans un nuage.
Je les vis arriver les uns après les autres et découvrais le passage secret utilisé par l'homme oiseau à la grande hache qui passa en dessous de moi sans me voir ...

Ni une, ni deux, je m'engouffrais à sa suite et le suivais jusqu'à la fin du boyau, restant dans l'ombre collé contre le mur, à la limite de l'entrée réalisée dans le plafond de la salle de réunion.

De là où j'étais, je pouvais voir sans être vu, avoir une vue plongeante dans les décolletés de ces demoiselles sans craindre leurs regards réprobateurs, surtout que j'en connaissais déjà au moins une, Mary Marvel, mais j'avais entendu prononcer le nom de Jade dans les exposés, ma rainette préférée était donc de la partie. J'observais les autres pendant les palabres.

Bon, je ne vous dirais pas que j'ai tout compris de ce qu'a dit la présidente, une certaine Liberty Belle ou Belle Liberty, il faudra qu'elle m'éclaire sur ce qui est son prénom des deux, j'ai même eu un moment quelques difficultés à garder les yeux ouverts, les réunions et les discours m'ont toujours fait cet effet ... Mais j'en ai saisi les grandes lignes ...

L'arrivée d'un type pas très net, entendez par là qu'il semblait tout droit sorti des égouts plutôt que de chez le pressing, me réveilla tout à fait surtout que de là haut, fumées et odeurs étaient passablement concentrées. Heureusement mon casque se ferme immédiatement et me protège intégralement sinon, j'aurais suffoqué et toussé immanquablement ...

Les effluves ont semble-t-il abrégé les débats car soudain le dénommé Hawkman se lève et s'envole, passant sans me voir devant moi car il me tournait le dos pendant son ascension.
Curieusement, je ne suis pas mécontent de le voir filer, il m'énerve celui là, va savoir pourquoi !?! Sa hache est trop grosse à mon goût ? Bref ...

La jeune Mary se lève sur ces entrefaites pleine d'enthousiasme et j'en profite pour quitter ma cachette et descendre doucement du plafond, mon A4 s'étant enroulé à sa place sur mon torse.

Bonsoir ... Je lance alors que mes pieds se posent sur le plancher

J'ai reçu ça il y a deux semaines, et me voilà ... Dis-je en lançant la carte au travers de la pièce qui vient finir sa course juste devant Liberty Belle en glissant sur la table.

J'ai un petit sourire satisfait en voyant les airs de ceux qui m'entourent et je salue d'un petit signe de la main la Mary en lui faisant un clin d'oeil.

Si il y a de l'action de prévue, je suis partant, Madame ...



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/05/2016
Messages : 333
DC : Jade, Razorsharp & Tara Markov
Localisations : Miami

MessagePosté le: Mar 13 Déc 2016 - 17:43
Alors que Libby était sur le point de quitter elle-même la salle de réunion pour aller dans la pièce secrète du QG où elle scruterait un signe du Spectre tout en se recueillant, elle fut surprise par l'arrivée d'Orion...

... surprise mais pas terrorisée. Contrairement à l'entrée en fanfare de Constantine, la venue d'Orion avait été prévue. Il faisait partie des gens que la détective privée au service de la JSA, Jonni Thunder, avait été mandatée pour approcher.

C'était d'ailleurs comme cela que Mary Marvel avait été recrutée.

Et Orion avait - d'ailleurs - été contacté pour les mêmes raisons ou presque : il savait se battre, il savait être discret et son courage n'avait d'égal que sa détermination. Il ferait une recrue idéale.

Liberty examina la carte de visite et les quelques lignes laissées par Jonni dessus. Elle se demanda pourquoi la carte n'avait pas été remise en main propre mais supputa que compte-tenu de la puissance du Néo-Dieu, Thunder avait hésité à courir le risque d'une confrontation directe...

"Bienvenue à bord, M'sieur" lâcha Liberty, satisfaite de voir que son plan fonctionnait comme sur des roulettes. Elle retourna, un instant, vers les documents qu'elle avait laissé sur la table de réunion et les mit entre les mains du méta-humain.

"Vous allez avoir un peu de lecture mais, comme cela, vous éviterez toute lacune le moment venu"

Puis, elle quitta elle-même la salle de réunion, laissant à chacun le soin de se préparer au mieux à ce qu'ils allaient devoir affronter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[JSA] Deuxième réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sélection de janvier 2015 - deuxième réunion du comité de sélection
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» SRManage - deuxième semestre 2010
» ile de la réunion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-