[Sicile] Au soleil ♪♫

Inscription : 24/08/2016
Messages : 2002
DC : Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Consultant Spéciale de Rheelasia - Mercenaire
Localisations : Rheelasia - Canada - International
Groupes : Wilson family - G.O.D

MessagePosté le: Jeu 17 Nov 2016 - 21:50

L'été s'achevait doucement en méditerranée, le soleil encore chaud se couchait petit à petit de plus en plus tôt, les plages se vidaient et les touristes repartaient afin de reprendre leur petit quotidien.
Une fois de plus la saison estivale fut plus que bénéfique, engrangeant de belles sommes d'argents, pour les marchands de glaces ? Et non malheureusement il s'agissait plutôt des trafiquants de drogue et des proxénètes gérés par la mafia locale mais pas des moindres puisque l'on parle de la mafia sicilienne, l'une des plus dangereuses.

Sur l'une des plages privés de la plus belle île de méditerranée, Slade Wilson prenait le soleil sur son transat, une tequila sunrise à la main. Pour la première fois depuis des années il se prenait enfin des vacances, quelques jours tout au plus, mais il avait besoin de se reposer. Beaucoup d'affaires dernièrement l'ont éreintés et il avait grandement besoin de calme et de tranquillité mais pas que ...

Si la journée il aimait se prélasser et se dorer au soleil la nuit tombé Deathstoke arpentait les toits de Palerme, la plus grande ville de l'île, à la recherche de certaines personnes.
Pourtant ce n'était pas une mission, ou du moins rien d'officiel, mais plutôt une vengeance, disons même une vendetta, personnelle, qui allait, comme à chaque fois avec le terminator, se finir dans un bain de sang. Et puis ce ne sont pas de vrai vacances s'il ne peut pas tuer des ordures.

Même si la réputation de Deathstroke n'était plus à faire à travers le monde, ici en Europe, tout le monde ne savait pas à quel point son arrivé quelque part présageait rien de bon. Dans son sillage on trouvait souvent du sang et des cadavres mais la mafia locale ne sans doutait pas encore. Pour le moment il restait plus ou moins discret et anonyme , ce qui lui permettait d'avoir plusieurs moment de tranquillité dans la journée et de liberté de mouvement la nuit.

Sur sa moto, planqué dans un coin d'ombre, Slade Wilson observait à la jumelle une magnifique villa italienne, grande et luxueuse. A l'intérieur une famille mafieuse, puissante ayant le monopole de la prostitution et de la drogue sur tout l'Est de l'île et une grande partie de Palerm. A l'intérieur une famille mafieuse sur le point de vivre un drame...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e En ligne
Invité

MessagePosté le: Ven 18 Nov 2016 - 19:12
Mesdames et messieurs, l'embarquement pour la Sicile a commencer, veuillez vous rendre à la porte d'embarquement n°12, merci !

Oh bon dieu, je frémis déjà à l'idée de quitter Gotham ! L'arrivée de l'hiver et le mauvais temps habituel à finit par me faire craquer et me faire réserver quelques journées de vacances loin d'ici. Je comptais aller voir Sal, l'ancien bras droit de mon père, mais celui-ci ne répond pas au téléphone. Boah ! Tant pis, ça lui fera une bonne surprise !

...

Après de longues heures de vols, j'arrive enfin à l'aéroport de Palerme, où j'aperçois déjà les rayons de soleils illuminé l'infrastructure. Une fois sortie, je savoure le moment. L'odeur de la mer qui est à quelques pas, cette chaleur si familière et cette douce brise qui m'avait tant manqué.
J'ôte mon manteau que j'ai gardé depuis Gotham, pour laisser découvrir mon court débardeur, qui me permet de ne pas avoir chaud, un short pour être à l'aise et des converses, idéal pour marcher et je dénoue mes cheveux pour les laisser tomber le long de mon dos.
"Le style simple de vacancière lambda" pensais-je en souriant, en route pour la villa de Sal.

Le taxi me dépose au pied de la villa de Sal, situé en hauteur. Après quelques minutes de marche, je découvre la scène macabre.
La villa de Sal est en cendre, des cadavres clairsemés jonchant le sol et plusieurs projection de sang. De la bâtisse, il n'en restait rien, mise a part  la cendre et des murs calciné.
Paniqué et en larme, je me mets à vérifier tous les corps, priant pour ne pas tomber sur celui de Sal... mais, grâce aux dieux, il n'en fait pas partis. Je connais bien Sal, il a dû se mettre dans une sale affaire et ces gars-là étaient venus lui probablement lui régler son compte, mais il ne s'est pas laissé faire et ils ont dû l'emmener...
Je me mets à la recherche d'indices pour essayer de trouver où ils ont bien pu l'emmener. Je finis par trouver un téléphone, probablement à l'un d'eux et en fouillant dans l'appareil, je trouve le message suivant :


Rapportez le à la villa du boss, il le veut vivant.

Dieu merci, il est encore en vie. En dessous du message, je trouve l'adresse de leur destination. Je me tourne rapidement vers ma valise et l'ouvre. Je souris d'avoir eu l'idée d'emmener mon costume avec moi...

J'étais venu passer mes vacances au bord de la mer sicilienne, loin des combats et de ma ville maudite, mais me voilà en route à la rescousse de mon mentor, celui qui m'a permis de devenir
Huntress.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 24/08/2016
Messages : 2002
DC : Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Consultant Spéciale de Rheelasia - Mercenaire
Localisations : Rheelasia - Canada - International
Groupes : Wilson family - G.O.D

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 11:47

Il était déjà tard dans la soirée, la nuit avait entièrement recouvert l'île, les étoiles brillaient de milles feux dans le ciel et la lune éclairait par intermittence, coupé par seulement quelques tout petits nuages, la ville de Palerme. Dans ce quartier chic, tout était calme à part peut être le son d'une télévision trop élevé ou quelques cliquetis de vaisselles.

Le mercenaire avait totalement repérés les lieux, enregistrer chaque centimètre carré d'espace sur un rayon de cinquante mètre. Dans sa tête plusieurs plans, plusieurs tactiques, s'étaient mis en place, toutes ayant pour même finalité, la mort sans préavis des personnes occupant la luxueuse villa.

Il descendit de sa moto et sortit de son sac à dos plusieurs pain de Semtex tous relié à un détonateur manuel branché en parallèle ce qui lui donnait l'option de soit tous les faire exploser d'un seul coup ou de les faire exploser séparément. S'infiltrant furtivement dans la villa, sans se faire voir ni détecter par les trois/quatre gardes du corps protégeant les lieux, il les dissémina à plusieurs endroits stratégiques comme sous une des voitures, ou au niveau de l'entrée par exemple.

Faisant le tour de la maison pour y entrer avec discrétion par derrière il tomba nez à nez avec un gardes. Sans attendre une réaction quelconque du sicilien, il lui envoya un coup au niveau de la gorge pour lui coupé la voix et le faire suffoquer. Dans un mouvement ample il passa ensuite derrière lui et l'assomma d'un coup sec dans la nuque avant d'attraper le corps tombant et de le tiré vers un buisson non loin de là.

Tandis qu'il s'apprêtait à escalader la façade afin de rentrer par l'une des fenêtres de l'étages Deathstroke sentit une odeur impromptu qui n'avait rien à faire ici. Outre les gardes il y a avait quelqu'un d'autre tout près de lui. D'après l'odeur d'extrait de vanille il en déduisait que c'était une femme et se mit alors sur ses gardes se préparant à toutes situations, balayant les environs du regard ...  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e En ligne
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 15:45
La nuit est tombée depuis un petit moment sur l'île alors que je fonce à moto à la rescousse de Sal si vite que je manque de me tuer.

J'arrive au porte de la villa, deux gardes qui patrouillaient devant la grille s'avancent vers moi :


"Hé, dégage d'ic..."

Il n'a pas le temps de finir sa phrase, la flèche tirée par mon arbalète lui traverse la gorge. Pendant que le premier s'écroule en lâchant d'étranges gargouillis, le second tente de saisir son arme et de tirer, mais c'est trop tard pour lui, mon poing s'écrase déjà sur sa face. Je le roue de coup, laissant exprimer toute ma rage et ma colère, jusqu'à ce qu'il ne montre plus signe de vie.
Les mains pleines de sang, je recharge mon arbalète, pousse la grille de la villa et continue.

J'arrive au niveau de la terrasse où un garde me repère. Il tente lui aussi de dégainer son arme, mais je l'en empêche grâce à un coup au bras bien placé. Celui-ci réplique en m'envoyant un coup en pleine mâchoire qui me fait tomber au sol puis donne l'alerte. Je me relève et lui tire une flèche d'arbalète. Celle-ci vient lui transpercer la poitrine, le garde tombe alors lourdement au sol.
Je tente de m'échapper mais je me retrouve rapidement encerclé par six gardes, prêts à découdre contre moi.

Je sors une fumigène de ma ceinture et l'actionne. L'épaisse fumée qui se propage me permet de prendre l'avantage. Un premier garde tente de me frapper, mais je réussis à éviter son coup et lui en renvoi plusieurs en pleine mâchoire. Un second arrive à me saisir par derrière, alors qu'un troisième me frappe en plein abdomen.
Je me laisse glisser au sol alors que la fumée se dissipe et que tous les gardes commencent à me rouer de coup.


"ARRETEZ. Enmenez-là dans la grande salle."

Je n'arrive pas à voir qui parle, mais les gardes me saisissent au bras et m'emmènent à l'intérieur de la maison.

On me force à m'agenouiller alors que plusieurs hommes que je n'arrive pas à distinguer, faute du combat qui me laisse encore groggy, me font face.

"Voyez-vous cela. Une justicière encapée. Qu'est ce qui t'amène ici ?"


L'excédent de sang dans ma bouche m'empêche de parler, alors il me frappe, un coup puissant, droit dans l'abdomen. J'hurle intérieurement de douleur, mais je ne laisse rien paraître, ça lui ferait trop plaisir.

"Parle, où tu mourras."

Mais je reste toujours silencieuse, alors il continue, pendant de longues minutes à me frapper, puis fini par se lasser.

"Faites là descendre dans la cave et tuez-la, je ne veux pas salir mon magnifique sol."

Les gardes me ressaisissent alors et me traîne jusqu'à l'autre côté de la villa alors que je suis sûr le point de tourner de l'oeil...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 24/08/2016
Messages : 2002
DC : Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Consultant Spéciale de Rheelasia - Mercenaire
Localisations : Rheelasia - Canada - International
Groupes : Wilson family - G.O.D

MessagePosté le: Sam 19 Nov 2016 - 22:28

Le flair ultra précis de Deathstroke ne s'était pas trompé puisque en cherchant du regard d'où pouvait provenir ce qu'il venait de sentir il vit sur le terrasse la justicière de Gotham, Huntress, se battre, ou plutôt se faire battre, par plusieurs gardes. L'espace d'une seconde il hésita à courir à son secours mais ça ruinerais ça planque et son entrée qu'il avait prévu discrète. Malheureusement pour elle, il ne pu rien faire, en tout cas pas dans l'instant.

Intrigué par la présence d'Huntress sur ce continent, sur cette île , dans cette ville et plus particulièrement dans cette villa, il décida de suivre le petit groupe. Les gardes encore valides, pas ceux qu'elle venait d'assommer ou de tuer, l'emmena dans la grande salle. Si la curiosité de Deathstroke ne l'avait pas amené à les suivre, il aurait pu entrer dans le bâtiment sans problème puisque l'extérieur était maintenant sans surveillance. Pourtant il voulait savoir la raison de sa présence et pourquoi elle avait décidé, comme par hasard, de s'attaquer à cette villa. Etait-elle aussi sur la piste de cette famille mafieuse ? Enquêtait-elle aussi sur le trafic de drogue et la prostitution ? Plusieurs idées et réflexions traversèrent son esprit tandis qu'HUntress ne plus en plus mal en point refusait d'expliquer les raisons de sa venue aux gardes, qui comme des brutes la frappèrent à nouveau.

Il aurait pu s'en moquer, tuer ses cibles et tout faire péter, Helena avec, mais sa présence rendait les choses plus compliqué car il ne voulait pas avoir sa mort sur la conscience. Huntress est une héroïne aux manières radicale que Deathstroke approuvait si l'on peut dire et puis encore plus depuis qu'il l'a regardait, il l'a trouvait très sexy.
Il hésita à intervenir mais les gardes, lassés de leur punching ball humain, décidèrent de la descendre encore plus bas dans la cave de la villa. Slade si dit alors qu'il serait plus simple de se débarrasser d'une majorité des gardes de cette maison s'ils étaient tous au même endroit plusieurs mettre sous leur patron.

A nouveau il suivit, discrètement et silencieusement le groupe jusqu'à la dite cave ou il envoyèrent le corps inerte de la jeune femme. Alors qu'ils n'avaient même pas encore fermer la porte, la plus part des gardes se retournèrent pour passer à nouveau dans le corridor étroit qui menait à la cave afin de reprendre leur poste mais ils se retrouvèrent nez à nez avec deathstroke.

Avec la rapidité qu'on lui connait et sa force, le mercenaire tua le premier d'un coup dans le nez, faisant remonter l'arrête nasale dans le cerveau. Il donna un coup dans la gorge du second puis lui brisa la nuque en faisant pivoter sa tête à cent quatre vingt degré. Le temps que le troisième sorte son arme, Deathstroke avait sortit son sabre avec lequel il trancha la main qui tenait le pistolet automatique du troisième gardes avant de lui couper la tête. Le quatrième voulut crier mais lorsqu'il ouvrit la bouche Slade y planta son sabre le faisant traversé le cerveau et sortir par l'arrière du crâne de sa victime. En retirant sa lame il donna un coup de pieds puissant sur le torse du pauvre homme projetant le corps sur deux de ses collègues. Micro diversion qui lui permit de trancher la gorge de l'un d'eux et d'arracher le larynx de l'autre.
Il n'en restait plus que trois.
Il envoya son sabre se planter dans la tête du premier, cassa le genoux du second d'un coup de pied avant de lui briser la colonne vertébrale d'un coup poing le tuant sur le coup puis attrapa le poignet du troisième qui avait sortit son arme afin de le briser et de rediriger sa main vers son ventre et d'appuyer sur la cachette trois fois pour le toucher au foie puis au coeur. Heureusement tirer de si près étouffe grandement le bruit mais il y avait un probabilité de quarante cinq pour cent que les coups feu furent entendu.

Sans perdre de temps il ramassa son sabre qui était planté dans le crâne de l'un des gardes et alla voir HUntress. Il s'approcha doucement de la jeune femme qui devait, même dans son état, encore être sur ses gardes. Il s'agenouilla à sa hauteur et lui dit:

- Hey comment tu vas ? T'as pris sacrément cher. N'ais pas peur, je crois que tu me connais mais pour le coup je viens t'aider je ne suis pas là pour te faire de mal. Les brutes qui ton fait ça vienne de mourir de main.

Il posa sa main délicatement sur l'épaule d'Héléna pour ne pas la brusquer.

- Huntress tu m'entends ? Je suis là pour t'aider.

Son comportement, sa façon d'être, il était étrangement compatissant et doux. Ce n'était pas la première fois qu'il prenait en pitié un héros, déjà avec Atom il avait été plus que gentil leur de leur combat. Là c'était encore différent, il s'agissait d'une femme, dont il appréciait le travail. Il se devait de montrer son bon côté car il ne voulait qu'elle meurt, pas ici, pas maintenant ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Nov 2016 - 16:15
Je finis jetée dans la cave, blessé, dégringolant les escaliers. Après coup, je constate que ma stratégie n'a pas été la bonne, j'ai encore une fois laissée ma colère me guider, et voilà ou sa m'a menée. Au fond d'une cave, piégée comme une louve idiote...
Malgré la douleur, je parviens à me relever et tente de trouver un moyen de sortir d'ici. J'essaye de prendre la lampe torche de ma ceinture, mais cette dernière est brisée. J'essaye alors de progresser, boitante, dans la cave dans le noir.
Au même moment, j'entends des coups de feu en haut, mais je décide de continuer à m'enfoncer dans la noirceur de la cave. Au bout de quelques instants, je trébuche sur quelque chose. Mon coeur s'emballe, les yeux s'adaptant au noir, j'arrive à comprendre qu'il s'agit d'un cadavre gisant dans son propre sang. Je m'approche. Je remarque que le torse du malheureux est criblé de balle. Puis, je finis par reconnaître son visage étrangement familiée.


Sal.

Ses yeux, révulsé, son visage plein de sang et tuméfié... Ils l'ont fait descendre ici et l'ont exécuté, mais pourquoi ?! Sal était souvent plongé dans de sales affaires, mais c'était un homme bon, dur, mais toujours prêt à aider les plus démunis, les plus désespérés, comme il l'a fait avec moi... Mais voir son corps sans vie, dans mes bras, me plonge dans un profond désespoir...  
Je le secoue, hurle, j'essaye de le faire revenir, mais c'est bien trop tard.
En larme, je suis toujours en train de le secouer alors que j'entends une voix dans mon dos, une voix rassurante, chaleureuse. Il pose sa main sur mon épaule et se met face à moi. Je le reconnais, Deathstroke, j'avais déjà vu le Bat' l'affronter, mais je n'arrive pas à comprendre ce qu'il fait là. Je me sens si perdu que j'arrive qu'à prononcer, en larme :


"Fais moi sortir d'ici, s'il te plait..."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 24/08/2016
Messages : 2002
DC : Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Consultant Spéciale de Rheelasia - Mercenaire
Localisations : Rheelasia - Canada - International
Groupes : Wilson family - G.O.D

MessagePosté le: Lun 21 Nov 2016 - 18:11

Pour une fois Deathstroke n'avait pas tout prévu et pas tout calculé. Dans son esprit ça aurait du être du gâteau. Entrer dans la villa, tuer ses cibles, ressortir et tout faire exploser. Pourtant un élément extérieur non prise en compte était venu changer tous ses plans, il s'agissait d'Huntress.

Il se trouvait en face d'elle, une main sur son épaule, essayant comme il pouvait de l'a rassurer. Elle avait été mis à tabac mais les larmes qui coulaient le long de ses joues ne semblaient pas être dû à la douleur physique. Deathstroke regarda le corps de la personne devant lequel ils étaient tout les deux agenouillés et il comprit qu'elle pleurait la perte de cette personne, sûrement un être cher.
Avec le peu de force qui lui restait elle demanda au mercenaire de la faire sortir d'ici. Deathstroke ne chercha plus à comprendre quoique se soit, il savait que ses réponses il les aurait dehors.

Il rangea son sabre dans son fourreau, passa le bras d'Huntress par dessus son épaule sans un mot, puis sortit sa lance d'énergie et la déploya. Il regarde la jeune femme et lui dit :

- Je vais te faire sortir t'inquiète et personne ne te touchera plus !

Deathstroke n'était assurément pas de bonne humeur au vu de la soirée qu'il passait. Dans son esprit il espérait avoir de la résistance, il espérait que quelqu'un ai entendu les trois coups de feu afin qu'il puisse se défouler un peu.

Bras dessus, bras dessous, ils montèrent ensemble les escaliers qui menaient au corridor jonché de cadavre. Pour éviter trop d'effort à la jeune femme il l'a porta comme l'on porte une jeune marié. Il aurait pu la porter ainsi indéfiniment mais ce qu'il espérait arriva.
Plusieurs gardes les entendirent à la sortie du corridor qui donnait sur la grande pièce. Deathstroke déposa Huntress au sol toujours en la gardant sous le bras. De son autre bras il activa sa lance.
Un balais se joua alors dans la grande salle de la villa. Dans des mouvements fluides, dansant, Deathstroke frappait de son bâton les ennemis qui s'approchaient du couple. Lorsqu'ils essayèrent de leur tirer dessus, Deathstroke tirait avant une salve d'énergie les touchants à tout les coups.

Sans trop de problème il réussit à sortir la belle brune de la villa par le jardin mais ils n'étaient pas encore hors de danger. Le mercenaire reprit Huntress dans ses bras façon mariée, et l'emmena plus haut jusqu'à sa moto ou il l'a posa au sol contre un petit muret.

Il l'a regarda, lui remit un mèche de cheveux en place et dit :

- J'allais oublier ...  

Il sortit alors son détonateur et appuya sur les six boutons s'y trouvant. La villa, le garage et tout ce qui s'y trouvait sur un rayon de vingt cinq mètre vola en éclat dans une énorme explosion pleine de flamme. Le semtex ça ne rigolais pas .
Slade protégea Huntress du souffle et des débrits en l'a prenant dans ses bras. Une fois le plus gros passé il lui demanda :

- Comment te sens-tu ?

Sans vraiment attendre de réponse puisqu'il pensait savoir les dommages qu'elle avait subit il l'a releva et l'a mit sur sa moto.

- Je suis Huntress mais on ne peut pas rester , les flics vont arriver et je ne veux pas qu'il te mettent la main dessus et pensent que se carnage c'est toi.

Il démarra sa moto ...

- Accroche toi je te ramène en lui sûr,

Et partit en trombe dans les rues de Palerme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e En ligne
 

[Sicile] Au soleil ♪♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-