Dark Heresy [PV Maggie]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Lun 28 Nov - 0:06
Voila maintenant plusieurs jours que Maggie et Raven traquaient le mystérieux culte qui avait réussi à s'implanter au nez et à la barbe de tous à St Roch.
Ce même mystérieux culte qui avait, sans le faire exprès, permis la rencontre entre Maggie et la Sorcière des ténèbres... Grâce à un voleur malchanceux et un crâne étrange... Raven s'en était voulu de son impulsion initiale qui avait détruit l'objet. Elle aurait pu et du interroger le démon dans le cristal afin d'identifier au mieux le culte...

Mais elle ne l'avait pas fait.
La sorcière ne faisait rien correctement... Du moins, c'était son ressenti. Elle avait foiré sa relation avec Beast Boy, elle avait loupé des conflits qui auraient bien nécessité son aide, sa famille la mobilisait partout pendant ce temps là...

Raven en avait marre. Trop de choses, trop de choses à faire... Heureusement, cette fois-ci, Raven n'était pas seule dans sa quête dans les ténèbres... Maggie, habitante de la 5ème dimension, avait décidé d'aider au mieux Raven... A l'aide d'improbabilités diverses et variées, il fallait le reconnaître.

Au final, Raven n'avait toujours rien trouvé comme information... Et elle savait ce que cela voulait dire.
Du haut de l'immeuble qui surplombait St-Roch, Raven contemplait sa ville... Avant de regarder Maggie.

"Ce que je m'apprête à faire... C'est en quelque sorte l'ultime recours pour chercher une personne. Je vais scanner l'intégralité de la ville... A pleine puissance. Etrangement, la pleine puissance ne fonctionne que sur des larges zones, avant que tu ne me recommandes de le faire quartier par quartier... Alors, je vais avoir besoin ensuite .... D'aide. Pour marcher. Bouger..."

Raven inspira un bon coup...

"Stopper les cultistes. Ils ont réussi à localiser un artefact de mon père que je ne connaissais pas. Ils sont doués pour se planquer.... Ils sont bons et risquent de recommencer à tout moment. Je ne tiens pas à voir un démon cornu dans cette dimension.
Simplement... Je veux avoir une amie à mes côtés pendant que je les cherche.
"

Fit une sorcière qui tremblait un peu à la quantité d'information qu'elle allait devoir ingurgiter d'un coup. Tant d'émotions... De choses cachées...
Raven déglutit d'avance....

Avant de s'asseoir en tailleur, et de se concentrer...

Rapidement, les yeux de Raven se rouvrirent, révulsés. De la lumière blanche sortait de ses yeux et sur le sol, s'écrivaient en lettres de flammes des adresses... Les flammes ne duraient qu'un instant, mais après, les écritures restaient gravés dans la roc.
A plusieurs endroits dans la ville, des voyous arretèrent l'agression qu'ils étaient en train de commettre, sentant une peur indicible et primordiale dans leur veine...

Raven voyait tout. Tout les secrets, toutes les haines... Tout les crimes les plus odieux. Les enfants enchaînés. Les femmes battus... Dans un cas, un sombre homme qui retenait prisonnière une enfant dans une cage...
Raven voyait tout cela. Elle voyait tout ce que l'humanité avait de pire à offrir, sans le bon. Car, ce qu'elle cherchait, ce n'était pas le bien dans le coeur des hommes, mais le mal.
Un jour, un de ses écrivains favoris avait écrit "Qui sait ce que renferme le coeur des hommes ?" "MOI" avait répondu la Mort.... "Moi" répondit silencieusement Raven, alors qu'elle s'écroulait au sol, du sang sortant de son nez... Et avec une lueur dans ses yeux qui revinrent à la normale...

Raven était faible... Mais maintenant, elle avait sa piste....

"Maggie... Essaie d'envoyer des policiers dans chacune des adresses que j'ai inscrite dans la roche... C'est très important. Des gens... Des gens souffrent beaucoup. Je m'arrangerais pour que les policiers soient zélés..."

La voix de la sorcière était haletante. Elle était épuisé, et elle le savait... Mais... La sorcière devait continuer. C'était son devoir et elle le ferait jusqu'au bout, dut-elle en pâtir.... Physiquement comme moralement...

"Nous... On doit stopper le culte... Au cimetière... Je ne sais pas ce qu'ils y font... Mais je pense qu'ils y sont..."

La jeune fille se mit donc à léviter... Mais difficilement. Même le vol semblait ... Plus difficile que la marche pour l'occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Lun 28 Nov - 1:56
Vous savez… Nul besoin d’être une empathe pour savoir que toute cette histoire venait chercher Raven d’une façon particulièrement insidieuse. Je ne connaissais bien évidemment pas toute l’étendue du problème. Ce n’est pas dans mes habitudes de lire les pensées de mes alliés sans y être invité. Mais je voyais bien qu’elle le prenait durement, comme si un poids immense s’était abattu sur ses épaules. Comme vouloir nager dans un lac de plomb fondu avec un manteau lesté avec des boules de pétanque dans les poches. J’essayais de lui changer les idées. Sans altérer directement la réalité pour nous offrir la solution. Je pense… Je pense que si j’avais fait ça… Je l’aurais brisé. Elle voulait prouver quelque chose. Se prouver quelque chose. Et en tant que son amie, c’était à moi de la supporter moralement. Je ne la laisserais pas tomber. Oh non.

Au terme de plusieurs jours de recherches plus ou moins fructueuses, nous avions avancé dans la bonne direction mais des détails importants manquaient à l’appel et je pense que même si jamais elle ne le dirait, probablement par fierté, Raven commençait à devenir de plus en plus désespérée. Alors quand elle me parla de son plan… J’aurais voulu l’en dissuader mais je n’aurais fait qu’envenimer les choses. Alors je me suis contenté d’hocher la tête, de la serrer fugacement dans mes bras, pour le courage, pour la camaraderie, avant de commencer à veiller sur elle au cas où il lui arriverait malheur. Et si pour ce faire, je devais passer outre toutes les lois de la Troisième Dimension… Je le ferais. Commença une courte attention qui sembla durer des millénaires à mes yeux. Elle risquait tellement pour cette ville… Et jamais elle n’aurait leur gratitude. C’était…



Une nouvelle tenue et une nouvelle coiffure pour moi!

J’aurais dû détourner le regard. Raven se faisait du mal et ça me brisait le cœur. Des adresses, des mots, des chiffres… Je ne savais pas tout ce que cela représentait jusqu’à ce qu’une Raven considérablement affaiblie donne un sens à tout cela. Je me précipitai à son chevet pour la soutenir, inquiète, comme toute bonne amie qui se respecte. Elle voulait que je contacte la police? Soit. De nulle part un téléphone apparu et tous les postes de police de St-Roch, du plus insignifiant au quartier général, furent informé des adresses et des atrocités y étant commises. Je pouvais bien faire ça pour Raven. Je devais faire ça pour Raven. Et quand elle se mit en route pour le cimetière de St-Roch sans même se donner un moment de répit… Je décidai d’intervenir. Replaçant une mèche rose et époussetant mon costume moulant, je décidai de prendre un risque énorme.


« Raven, arrêtes. Est-ce que tu t’es vu? Tu peux à peine te déplacer seule. Laisses-moi faire. Je vais nous téléporter là-bas. Tu es dans un état lamentable. Je suis ta faire valoir sur ce coup-là. Alors ne prends pas tout le poids sur tes épaules. Je ne sais pas ce que tu cherches à prouver mais je ne te laisserai pas agir de façon si inconsidérée. Tu es mon amie et je tiens à toi. Fin de la discussion. »

Depuis qu’on se connaissait, c’était bien la première fois qu’elle m’entendait adopter autre chose qu’un ton jovial et que mon regard avait perdu son pétillant de faiseuse de farces que je suis. J’étais on ne peut plus sérieuse et qu’elle le veuille ou non, bouclier mental bien en place, je la pris dans mes bras et nous téléportai. Et si elle devait siphonner de mon énergie pour continuer, qu’elle le fasse. Aussitôt arrivés, j’érigeai un bouclier protecteur autour de nous. Sait-on jamais. Nous ne savions pas où étaient les cultistes dans le cimetière ni ce qu’ils y faisaient. Et je ne comptais pas me faire prendre par surprise avec une Raven affaiblie. J’étais inquiète. Réellement inquiète. Et sans le bouclier mental, elle s’en serait vite rendu compte. Cette mission, nous allions l’accomplir ensemble. Accessoirement, apprendre à son père le décès de sa fille? Non merci!


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Lun 28 Nov - 13:26
Pendant ce temps, dans une autre dimension, où le temps et l'espace étaient de simples recommandations... Des créatures qui dépassaient l'entendement humain, jouaient à Call of Cthullhu. La partie continuait encore, et un certain géant rouge, maître du jeu ricanait. Son plan était bien prévu, et rien ne valait une partie grandeur nature... Surtout quand on avait de bons pions.
Toutefois, ici, ce qui était drôle... C'était que ses joueurs jouaient les cultistes, et non les enquêteurs. Cela renouvelait l'intérêt, surtout quand on voyait les enquêteurs prévus par le MJ... Car maintenant, malgré les précautions prises par les joueurs... Les enquêteurs venaient de trouver le culte. Et là, cela allait devenir amusant.

***

Raven, elle, voulait continuer à avancer. Elle ne pouvait et ne devait pas reculer ou s'arrêter... Les gens ne l'aimaient pas, c'est vrai... Mais c'était parce qu'elle n'était pas encore assez bonne. Assez forte...
Si elle voulait être reconnue comme une héroïne, elle devait continuer à se battre. Elle était différente de son père et elle le prouverait...

Toutefois, le fait que Maggie soit capable de la stopper physiquement et sans effort... Cela stoppa la sorcière dans son élan. Son nez saignait toujours... Un saignement qui s'arrêta rapidement après que Raven eu soigné ce dernier. Mais un saignement quand même qui indiquait clairement à tout utilisateur de pouvoirs paranormaux qu'ils approchaient de leurs limites et qu'ils devaient veiller à se reposer, au moins un instant...

Le problème, c'est que Raven n'avait pas cet instant. Le cimetière de St-Roch n'était pas réellement connu pour être un lieu d'énergie positive, bien au contraire. Si vous vouliez levez une armée de zombie nécromantique, c'était, de loin, un des endroits dans le top 3 au monde. Bon, bien sûr Raven avait mis des runes pour empêcher cela et Constantine et Fates étaient probablement passés derrière elle, mais tout de même. Cela restait un haut lieu de malfaisance.
Le fait qu'ils soient maintenant au cimetière malgré les runes de protections de Raven, donc, sans les déclencher, indiquait... Indiquait quoi ? Elle avait simplement déduit qu'ils étaient là-bas, car elle avait senti des individus, dans une position rappelant clairement un culte en action... Mais dont elle ne pouvait pas sonder les âmes. Tout ce qu'elle avait ressenti... C'était le chiffre 7. Un chiffre qui n'était pas tant affilié à Trigon... Qu'à Raven et ses frères.
La sorcière déglutit. Alors ses frères avaient commencé à former des cultes ? Cela n'allait pas arranger ses affaires, car cela allait les aider à obtenir plus de puissance utilisable pour amener leur Père et ce n'était PAS une bonne chose...

"... Il... Faut y aller. Je suis la sorcière de ces lieux, et aucun des autres... Experts... N'est disponible actuellement."

Maggie ne laissa pas réellement à Raven le temps de continuer à voler, que Maggie venait de les téléporter tout les deux dans le cimetière. Aussi simplement que si elle avait tapé dans des souliers...

"Dorothy, je crois qu'on est plus au Texas."

Ne put s'empêcher de dire une Raven tremblotante et fragile dans les bras de l'habitante de la 5ème Dimension.
Raven posa alors sa main au sol. C'était risqué, mais là, elle devait se recharger. Or, bien que cette zone soit chargée en énergie maléfique, l'ascendance de Raven, bien plus maléfique... Devrait la protéger en partie de la malfaisance de ces lieux.
La sorcière serra les dents, alors qu'elle absorbait l'énergie noire de ces lieux... Sentant la haine des morts envers les vivants. Une haine qu'elle rejeta. Elle haïssait bien des choses, mais pas la vie, qu'elle tenait pour précieuse. La vie c'était la seule chose qui valait la peine d'être vécue et les morts étaient simplement jaloux...
Mais là, Raven était surtout en colère contre les idiots qui mettaient en péril l'équilibre du monde pour le pouvoir.

"Merci. Maintenant ca va... Mieux."

Comme l'avait dit Maggie lors de leur première rencontre, elle était foncièrement incapable de réellement faire du mal à un individu... Alors, c'était à la sorcière des ténèbres de le faire.
Et les cultistes allaient comprendre ce qu'était un réel mage noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Lun 28 Nov - 14:34
« C’est Kansas, pas Texas et tu n’écoutes pas ce que je te dis. Je ne suis pas magicienne, d’accord. Mais je sais d’où tu as puisé ta force alors que je t’ai donné un cristal exprès pour ça. Si tu tiens tant à jouer avec le feu, arranges toi pour ne pas te brûler. Moi? Je survivrai. Ce n’est pas moi qui m’inquiète, c’est toi qui m’inquiète. C’est de famille, ce tempérament tête de cochon ou c’est ta spécialité? »

Maugréais-je entre mes dents serrées. Elle ne voulait pas écouter, manifestement et elle prenait des risques qui n’avaient pas à être pris. Je pouvais comprendre qu’elle veuille protéger la ville. Qu’un culte affilié à son père ou à sa famille la touche personnellement et la mette en rogne. Mais il fallait quand même faire preuve de prudence et là… J’avais plus l’impression qu’elle était effectivement sur le sentier de la guerre, sans aucune considération pour son propre bien être ou pour sa sécurité. Mais je me devais de rester pleine d’énergie positive. En cas de problème grave, j’abaisserais mon bouclier mental pour pouvoir nourrir Raven en émotions. Autant faire en sorte que ce soit une nourriture saine. Ce serait bien le comble d’empirer les choses. J’espère qu’elle ne fera rien de stupide. Elle semble… Instable. Et de ce que j’ai vu de Raven?

C’est absolument terrifiant. Considérant que je suis A) avec la fille d’un démon, B) la plus grande empathe qui soit et C) dans un lieu où je suppose qu’elle pourrait lever une armée de zombies… Je n’ai pas peur DE Raven. Je la respecte bien trop pour cela. Contrairement à beaucoup, je vois plus loin que ce qu’elle est par filiation ou par nature. Je vois qui elle est. J’ai donc peur POUR Raven. L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit le proverbe. Et Raven, en voulant prouver sa valeur, en voulant s’exposer seule au danger, risque de rencontrer son Waterloo et ce ne sera pas un ennemi en face d’elle. Cet ennemi, ce sera elle. On peut se préparer une vie entière au combat contre son pire ennemi mais jamais au grand jamais vous ne serez prêt à vous affronter. Je voudrais lui dire que je m’inquiète pour elle. Que je tiens à elle. Mais… Si je le fais… Comment dire?

Si je le fais, je devrai obligatoirement y mettre des sentiments. Des émotions. Et Raven me semble suffisamment instable en ce moment, ce calme rationnel n’étant plus chez elle pour le moment. Elle peut prétendre qu’il est là, en façade, mais je sais pertinemment que c’est une simple illusion. C’est bien trop personnel pour que la rationalité soit au rendez-vous. Allez Maggie. Il faut que tu sois prête à ramasser les morceaux si elle s’effondre. C’est ce que les amis font : veiller sur ceux qui leurs sont chers. Certes, nous nous connaissons depuis peu, je le conçois aisément. Mais et elle comme moi sait ô combien la vie peut se voire amputer de façon prématurée. De mon côté, une erreur, une petite et je me gomme de la réalité en voulant altérer cette dernière. De son côté, une erreur de dosage et elle explose avec son sort. Cela amène une forme d’amitié accéléré.

Enfin bon. Concentration, Maggie. Nous pourrions tomber dans un piège, dans une embuscade à tout moment. Tous mes sens sont en alerte et ma bulle de protection est bien en place. Je fais confiance à Raven pour prendre les commandes de l’opération. Ces maudits cultistes n’ont qu’à bien se tenir parce que je ne compte pas quitter ce cimetière sans avoir neutralisé la menace. Je ne peux m’empêcher de glousser. J’imagine tous les cultistes dans une bulle increvable, avec une ficelle pour tenir la dite bulle, flottant au vent comme autant de baudruches… Vous voyez? Ce sont de petites pensées comme ça qu’il faut pour dédramatiser de situations potentiellement mortelles. Je doute que nos adversaires vont se montrer aussi consciencieux que moi… Moi j’essaie de neutraliser. Eux vont essayer au mieux de blesser, au pire de tuer. Deux poids, deux mesures…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 0:12
Ce que Maggie ne savait pas... C'était que le cristal qu'elle avait donné à Raven il y a de ça quelque jours maintenant... Etait Déjà vide. Toute l'énergie positive avait permis à Raven de tenir simplement la semaine. Si elle se devait d'utiliser l'énergie du cimetière, c'était tout simplement parce que c'était la dernière source d'énergie dont elle disposait avant le combat contre les cultistes. Toutefois, Raven savait que la bataille serait probablement terrible... Et qu'elle n'était pas en pleine forme. La preuve, elle s'était foiré sur sa référence...

"Ne t'inquiètes pas... Je sais ce que je dois faire..."

Fit la Sorcière, se renfrognant... Avant qu'elle ne se mette à avancer en direction d'une immense crypte, cachée par des buissons et des arbres décrépits. Le genre d'endroit qu'on ne trouve que si on sait qu'il existe de prime abord...
De l'intérieur, on pouvait entendre une litanie qui était psamoldiée... L'odeur des miasmes maléfiques qui régnait déjà irritait le nez de Raven.

"C'est un culte lié à un péché capital et le membre de ma fratrie qui y est lié. Prépare toi à n'importe quoi, car l'Homme a une capacité impressionnante à imaginer les pires horreurs qui puissent exister."

Tout ce dont il avait besoin c'était d'un bien supérieur, et pouf. Tout se justifiait...
Raven commença donc à créer une sorte de sphère d'ombre entre ses mains... Avant de s'en servir pour faire exploser la porte de la crypte.
La sorcière était en colère, mais elle contrôlait encore. Là, elle n'était pas le plus importante...
Enervée, Raven avança dans la crypte fumante... Avant de se retrouver au sol. Elle ... Elle venait de s'écrouler, mais ce n'était pas le manque d'énergie. Ce n'était pas... qu'elle était à bout de force...
Raven tenta de commencer à bouger, pour sortir, quand une voix retentit.

"Mes chers frères. Nous avons réussi à attirer l'enfant des ténèbres promis par la prophétie. Maintenant, sauvons le monde en la tuant... Et puisse le Seigneur pardonner cette enfant impie."

Et là, en voyant les croix dans le bâtiment, les lanternes qui brûlaient des morceaux de démons pour dégager les miasmes... Et le sol, trempé d'eau bénite, probablement consacré...
Raven comprit qu'elle était tombé entre les mains de chasseurs de sorcière... Qui, de surcroît, lui avait tendu un piège élaboré pour qu'elle soit fatiguée et ne soit pas en état de se battre...
La sorcière sentait déjà des bras la saisir, alors que des larmes perlaient sur ses joues. Pourquoi ? Pourquoi était-elle la méchante sorcière ? Pourquoi les gens ne voyaient pas ce qu'elle faisait ? Ce qu'elle était prête à accomplir pour eux ? A quel point elle se mettait en danger.

Les yeux contemplant la fresque du plafond, Raven vit le jugement dernier. Tout ce qu'elle avait ne se résumait donc à rien ? Peut-être... Peut-être qu'il valait mieux partir après tout. Les Titans s'en inquièteraient vaguement, sans plus. Beast Boy devait déjà l'avoir oublier... Maggie ? Maggie peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 1:38
Vous savez, je ne suis pas du genre agressive ou violente par nature. Si vous vous souvenez, j’ai mentionné à plus d’une reprise que je en blesse ni ne tue par principe que parce que je n’en suis pas réellement capable. Cette limitation est inhérente au fait que nous, êtres de la Cinquième Dimension, ne sommes pas affectés par les dimensions « inférieures », dont la troisième soit celle qui régit la Terre. Vous pouvez me faire du mal, en théorie. Mais me tuer? Au mieux, vous me forcerez à battre en retraite dans ma dimension d’origine. Mais je reviendrai comme neuve dans un laps de temps de mon choix. Considérant cette forme théorique d’omnipotence, comme bien des gens de mon peuple, je m’impose des limites pour ne pas « juste » m’imposer sur un monde de la Troisième Dimension et le soumettre à mon contrôle. Sympa, non?

Je vous protège de moi, si vous préférez. Si on devait me reconnaitre quelque chose, c’est le fait qu’au fond, malgré qui je suis et d’où je viens, je consens à des sacrifices que vous ne pouvez pleinement réaliser. Vous n’avez simplement pas d’équivalence sur laquelle vous baser. Du coup, dans le même ordre d’idée d’analyse, Raven, fille de démon, pouvant détruire le monde, qui au quotidien lutte contre le négativisme de ce monde pour ne pas succomber… C’est aussi un sacrifice pour lequel on devrait l’acclamer. Mais les gens, et principalement ces faux cultistes, préfèrent voir quelque chose de réducteur plutôt que la vue d’ensemble. Raven = démone. Donc systématiquement la « méchante ». Vous savez quoi? Je déteste profondément ce genre d’individus et s’ils ne m’ont pas encore vu… C’est parce que par réflexe j’ai utilisé d’un petit tour pour devenir invisible.

Mon sang ne fait qu’un tour devant cette injustice dont mon amie est victime et vous pouvez me croire : si je me donnais la permission de blesser ou de tuer, la distribution de coups de pied au cul aurait commencé depuis un petit moment. De ce que je crois comprendre, et je suis loin d’être une experte en démonologie et artifices liés aux guerres on va dire… Théologiques… Les symboles religieux et ce qui se rattache, de ce que je peux voir, à la tradition judéo chrétienne, affectent de façon négative mon amie. Donc, si je fais disparaitre les symboles, elle pourra au moins se défendre. Comme si j’allais les laisser sacrifier Raven. Et puis quoi encore? Je décide d’apparaitre d’un coup sec, le plancher se retrouvant immédiatement exempt d’eau bénite. Pour les croix… Je m’en charge dans un instant. J’ai une annonce à faire au préalable. Bah oui quoi.


« Votre attention s’il vous plait. Ceci est un message d’intérêt public. Vous allez lâcher mon amie immédiatement ou je me verrai contrainte d’être particulièrement désagréable. Pour montrer que je ne bluffe pas, je vais faire une démonstration de mes pouvoirs sur ce monsieur, là, au fond. Observez je vous prie, ce sera profondément didactique. Merci de votre bienveillante collaboration. »

Je ne blesse ni ne tue mais je suis une farceuse invétérée et ma « victime » voit soudainement ses sous-vêtements remplis de poudre à gratter. C’est très amusant à regarder et comme ils sont dans l’incapacité d’identifier quelle magie j’ai utilisé… Bonne chance pour trouver une défense efficace. Et ce n’est pas tricher : chacun utilise les armes de son arsenal. Il s’avère juste que le mien est… Différent. Profondément amusant par-dessus le marché. Enfin. Pour moi. L’autre qui beugle que ça pique et qui offre une danse fort divertissante ne sera pas du même avis. Cette diversion me permet d’ouvrir la dimension où je stocke mes émotions vers le cristal que j’ai donné à Raven. Si je peux lui donner un petit coup de jus, une chance de se défendre… Ce ne sera pas de trop. Je ne sais pas du tout à qui ou à quoi nous avons à faire, après tout…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 11:27
Raven s'affaiblissait à vue d'oeil, commençant à tourner de l'oeil... Pourquoi diable le moindre lieu sacré la mettait dans un tel état SAUF les cimetières ? Même un temple shintoïste suffisait à la mettre mal à l'aise ou à lui donner des nausées si jamais elle y restait trop longtemps. Pourquoi diable les trucs religieux lui faisait tant de mal ? Est-ce que même les cieux la rejetait alors qu'elle était là pour faire le bien sur Terre ? Elle n'avait pas suffisamment versé de son propre sang pour être considéré comme autre chose que la fille d'un démon ?
Puis, la nausée disparut, pur et simplement. Bon, Raven était toujours entraînée par deux hommes ailleurs, mais maintenant, elle reprenait rapidement ses esprits. Maggie avait du comprendre ce qui mettait la sorcière dans le mal... Ce qui lui causait du tort. Rien qu'un peu de manipulation de la réalité ne pouvait effacer.
C'était tout ce qu'il fallait à Raven pour de nouveau être d'attaque... Et passablement énervée. Alors comme ça on ne la voyait que comme la fille d'un démon ? On ne la voyait que comme une sorcière engendrant la destruction ?
Si les hommes n'avaient pas lâché Raven à cause de Maggie, nul doute qu'ils n'auraient pas aimé les crépitements magiques qui parcourait désormais la chair de Raven. Là, elle était énervé, car elle ressentait et vivait toutes les émotions des hommes qui les entourait. Le soit-disant groupe de chasseurs de sorcière... Qui, détail étrange au vu des préparations, était apparemment à leur coup d'essai. Mais comment ?
Bref, toujours était-il que Raven... Avait sauvé la vie d'un de ces hommes par le passé, à l'époque des Jeunes Titans, et le fils d'un autre. Voilà comment ils la repayaient.
La sorcière, envahie par sa colère et celles des morts dérangés pour des broutilles dans leur sommeil, était surchargé de mauvaise énergie...
Les pierres de la crypte se descellèrent et se mirent à tournoyer dans les airs.
Raven s'élevait maintenant, flottant au-dessus du sol, alors que ses yeux démoniaques commençaient à s'ouvrir.

"Vous... Je me bat quotidiennement pour vous, et vous sauvez de menaces dont vous n'avez pas la moindre petite existence chaque jour. Je n'attend pas forcément un remerciement, mais au moins que vous compreniez que je ne suis pas que la fille de mon père."

Le vent soufflait de plus en plus fort, et des nuages noirs s'amoncellaient au-dessus d'eux. Etrangement, ils étaient toujours éclairés par une mystérieuse lumière mauve qui les entouraient... Diffusé par les bougies de la crypte qui venaient de changer de couleur.
Les pierres commençèrent alors à attaquer... Manquant à littéralement un millimètre chacun des hommes qui avaient acculés Raven. Ces derniers fuirent rapidement dans la nuit...
Avant que Raven ne se repose au sol... Les larmes aux yeux.
Si... Si Maggie n'avait pas donné d'émotions positives à Raven, cette dernière aurait probablement tué ces hommes. Honnêtement. Elle s'était juste contenté d'inscrire en eux une terreur indiscible afin de les dissuader de recommencer, mais elle avait été sur le point de franchir la ligne aujourd'hui...
Pourquoi ? Pourquoi ?
Raven cria sa rage et son désespoir alors que les pierres retombaient tout autour d'elle.
Pourquoi tout autour d'elle se brisait ? Elle faisait des efforts, continuellement. Elle affrontait chaque jour sa part de démon, de méchants, de prises de banques. A Gotham, elle avait été limite caillassé pour avoir aidé les femmes à échapper à Black Mask. Tout ça pourquoi ? Pour rien...
Raven donc pleura... De toutes ses larmes disponibles.

***

"Trigon ? Autant j'ai aimé ta partie, mais t'es sûr qu'utiliser Raven comme pion était nécessaire ?"

"Je suis pas souvent d'accord avec lui, mais j'avoue que là, ta fille a besoin de réconfort, pas de trauma supplémentaire."

"Hé. Je n'ai plus le droit d'intervenir sur ses émotions. Ses frangins sont pathétiques. Je dois donc trouver un autre moyen pour la pousser à prendre sa place. En plus, si je ne peux pas intervenir directement sur sa dimension, rien ne vous empêchait vous de le faire. Vous aviez qu'à pas jouer et posséder ces mortels."

Les entités regardèrent Trigon...

"Prochaine partie, tu feras ça dans un autre univers que celui de Raven. A force, elle va juste se briser, et elle reste un membre de la famille, même si elle n'a pas pleinement fait son ascension."

"Eh... Ok. De toute façon, je crois que je viens de créer une bonne faille en elle. Je ne doute pas qu'elle va bientôt devoir affronter tout ce qu'il y a de mauvais en elle... Ma fifille va devenir une vraie démone reine, comme papa !"

Dans cet autre espace dimensionnel, les entités regardèrent Trigon... N'arrivant pas à déterminer si il était con, mauvais père, mauvais père intentionnel, bon père qui s'y prenait mal, ou un génie diabolique...

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 15:14
Oula, oula, oula, mais vous avez vu ce que vous avez fait bande de tarés? Vous l’avez mis en rogne et après vous l’avez fait pleurer. Petite note à part, sans rapport avec son état mental actuel… Elle est vachement balèze. Ce niveau de précision est tout simplement hallucinant. De frôler de si près avec des projectiles sans tuer? Il faut le faire. Cela demande un niveau de maitrise et de contrôle qui est loin d’être à la portée du premier quidam venu. Juste ça, ça vous en dit long sur ce que la demoiselle est capable de faire. Et de ce qu’elle aurait pu faire, en fait, si elle avait décidé de prendre la vie de tout ce beau monde. Eh, je viens de la Cinquième Dimension, je remarque ce genre de choses, c’est un réflexe, ce n’est quand même pas de ma faute! J’admire l’art sous toutes ses formes et un tel niveau de contrôle et de maitrise se qualifie largement.

Enfin bref. Les faux cultistes en déroute, Raven qui pleure… Je la serre contre moi et abaisse légèrement mon bouclier mental pour lui donner calme et réconfort avant d’effectuer une téléportation d’urgence pour nous sortir de ce lieux que je suppose chargé en énergies néfastes pour elle. Nous ne retournons pas dans le premier lieu où on s’est rencontré mais dans un second à la nature similaire. C’est là que je m’entraine, que j’expérimente. Si jamais elle a envie de tout casser… Elle pourra se défouler sans avoir à se sentir coupable. Une fois sur place, je m’assois au sol, la tenant toujours contre moi. Pleure Raven, les larmes peuvent être le poison de l’âme si elles sont trop amères. Le décor est sobre, une petite maison au bord de la mer, vous savez, ces maisons japonaises avec les murs en papier de riz et tout… Un peu anachronique mais bon. Qui s’en soucie.

Là c’est moi qui dois exercer énormément de contrôle. De penser que ces humains étaient prêts à assassiner Raven alors qu’elle semblait, je dis bien semblait, en reconnaitre certains et que par-dessus le marché elle les avait aidé… C’était injuste. Raven ne devrait pas avoir à se justifier constamment. Surtout pas si elle prouvait sa « valeur » en sauvant et en aidant son prochain au quotidien contre des menaces que le commun des mortels ne peut même pas concevoir. Je ne devais pas laisser une once d’émotions négatives filtrer. Aucune. Les effets pourraient être catastrophiques. Raven pleurait son incompréhension, une forme de désespoir, l’amertume face à une justice factice. Mon indignation demandait la justice, la vraie, aveugle, quitte à faire tomber le glaive sur les vrais « méchants » de l’histoire. Évidemment que je pouvais me permettre ces pensées.

Je ne risquais pas d’aller massacrer tout ce beau monde, me refusant de tuer ou de blesser. Mais comme je vois les choses sans filtre et sans nuance par moment, ce serait prendre une goutte d’un sentiment négatif non dilué et de l’injecter tel quel dans Raven. C’est ça le contrôle, que voulez-vous. Ce n’est pas « juste » de ne pas faire une connerie dimensionnelle aux effets domino catastrophiques. C’est aussi de savoir se contenir pour ne pas affecter négativement la plus grande empathe qui soit. Je continuai de la bercer contre moi, assise dans le sable, la laissant pleurer sans la juger, filtrant et refiltrant ce qui passe mon bouclier mental pour lui donner de petites doses de sentiments réconfortants. Ne t’en fais pas Raven. Jamais je ne te jugerai parce que tu es la fille d’un démon. Tu es mon amie et ça vaut plus que n’importe quelle ascendance. Tout simplement.


« Chut… Ça va aller ma belle. Je suis là. Ici, personne ne peut te faire de mal. Ici personne ne va te juger. Il y a toi, il y a moi et c’est tout. Ici tu n’as pas besoin de porter un masque ou de jouer un rôle. Tu es dans une de mes bulles dimensionnelles alors tu ne capteras plus les sentiments, les pensées et les émotions de tous ces ingrats qui te prennent de haut sur Terre. Je suis ton amie moi. Et je veillerai sur toi. »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 19:48
Raven pleurait, et rapidement, la destruction commençait à égaler le désespoir de la jeune femme. La tempête s'accélérait, les arbres s'envolaient autour des deux femmes dans le cimetière... Le sol se craquelait aussi.
Dans la tête de Raven, une seule pensée.
Que faire pour prouver ma valeur ?
Si elle n'était pas bonne, si elle n'était pas méchante... qu'était-elle ?
La jeune femme hurlait son désespoir à s'en déchirer les cordes vocales, alors que ses yeux étaient de nouveau révulsés sous l'afflux de pouvoir des propres émotions de Raven...
Le problème des sorciers, c'était que certes, en termes de puissance brute, ils surpassaient les magiciens le plus souvent... Toutefois, le contrôle était également beaucoup plus difficile et hardu.
Résultat, vous vous retrouviez souvent avec de la destruction de zone car le sorcier ne savait pas se contrôler et que tout explosait autour de lui...
Dans le cas de Raven, dont la magie était alimenté en sentiments... Je vous laisse imaginer les dégâts que cela pouvait causer.

Heureusement pour le cimetière, Maggie attrapa Raven et les téléportèrent dans un endroit sûr... Une des bulles dimensionnelles de Maggie. Aucune âme ici, exceptés les leurs...
Aucun afflux d'émotions négatives, de l'environnement ou des gens. Ici, tout était neutre. Tout était calme...
Rien que ne pouvait percevoir la sorcière, qui était toujours dans une sorte de transe destructrice.

La seule chose que percevait Raven, dans son hurlement, qui finit par se tasser... Après une énorme tempête de sable, c'était les bras de Maggie, son sourire réconfortant... Et la sensation que tout allait bien. Que tout allait mieux...
Qu'elle était en sûreté avec quelqu'un qui la reconnaissait pour ce que Raven savait être : une des gentilles.

Pour le moment, cela suffit... C'était suffisant pour que l'instinct primaire de Raven décide qu'elle soit en sûreté.... Et s'endorme dans les bras de Maggie, les cheveux retombant et reprenant une attitude normale... comme tout ce qui volait dans les airs d'ailleurs.


Dans ses rêves, Raven était tranquille pour une fois. Pas de cauchemar, pas de rêve de bucher... Juste un néant réparateur et gentil. Un néant qui lui permettait de se régénérer pour une fois, sans insomnie...

En tout cas, maintenant, Maggie se retrouvait avec une Raven qui dormait dans ses bras, fatiguée de toutes ces émotions de la journée... Et de son craquage émotionnel. Chez Raven, émotion = énergie. Une telle décharge venait de la vider de tout ce qu'elle avait en elle... Maintenant, ce qui lui fallait c'était du repos, au calme. Sans se soucier de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Mar 29 Nov - 20:59
Prendre soin de Raven pouvait sembler, au commun des mortels, une tâche complexe. Combien sont en mesure de téléporter la sorcière dans un endroit où calme et tranquillité lui sont enfin offerts? La réponse est simple : un nombre ridiculement petit. Mais moi, honnêtement, est-ce que j’ai « mieux à faire » que de m’occuper d’elle? C’est ma seule amie. Ou tout du moins, la seule personne que je considère comme ma meilleure amie. Alors je vais toujours avoir du temps pour elle. Et je veux la protéger. Du monde et d’elle-même. Elle se fait tant de mal à vouloir prouver sa valeur alors que c’est au monde de se prouver digne de tout le mal qu’elle se donne. Malgré son désespoir, sa détresse et une tempête de sable décoiffante, je n’avais pas davantage peur d’elle et elle n’avait pas baissé dans mon estime ou quoi que ce soit.

Pendant qu’elle dort, qu’elle se repose au milieu de cette île de calme dans un océan de tourmente, je travaille sur les protections de ma bulle. Son père est puissant. Extrêmement puissant. Ne tue pas qui veut un habitant de la Cinquième Dimension. Mais je suis motivée à faire de cet endroit le parfait sanctuaire pour Raven. Et si pour ce faire je dois combattre son père et y laisser ma peau et ma raison, je le ferai. Ici, personne, je dis bien personne ne viendra déranger Raven. Pas son père, pas ce Fate, pas ce Constantine… Personne. Je vais veiller sur elle et je préfère encore piétiner mes principes les plus sacrés que de laisser une amie dans le besoin. Pour information, je suis toujours assise dans le sable avec Raven dans mes bras. Je pourrais la téléporter dans un lit, certes. Ceci dit, vous sous-estimez grandement l’importance du contact humain. Clairement.

Le lien de proximité. La chaleur humaine. Cela offre une impression de réconfort. De protection. Et puis bon, si jamais je venais à avoir des crampes, qui s’en soucie? Je modifie ma réalité et ce sera comme si de rien n’était pour mes pauvres bras torturés. Je la berce pendant qu’elle dort, je veux que son sommeil soit paisible, sans perturbation. Qu’elle dorme une heure. Deux heures. Une journée. Elle pourrait dormir dans mes bras pendant une semaine, je m’en fous. Tranquillement, graduellement, elle se retrouve entourée d’énergies, d’émotions positives, pour l’aider à se remettre. Tout ce que je peux faire c’est attendre. Réécrire la réalité est une solution tellement facile mais en même temps tellement risquée parfois. En voulant l’aider, en modifiant la perception des gens, qui sait quel genre de paradoxe j’aurais pu créer? Non. Il faut laisser le temps faire son…

Quelque chose ou quelqu’un essaie de voir au travers de mes protections. Je parierais mes deux jambes que c’est son paternel qui vient espionner. Mais je refuse de le laisser entrer. Je ne sais pas ce qu’il veut mais il n’est le bienvenu ici. Et si je dois me battre… Je ne veux pas me battre mais pour Raven… Pour Raven… Je crois… Je crois que j’en serais capable. Car je suppose que le poil à gratter et les farces et attrapes sont d’un effet considérablement moindre sur son père. J’espère ne pas avoir à me battre. C’est une notion qui ne me plait absolument pas. Remarquez que bon. Pour le moment, mon dispositif de protection tiens le coup et il n’a pas essayé de le forcer ou de communiquer. Tout ce qui m’importe, moi, c’est le bien être de mon amie. Ils sont précieux, les amis et si vous n’en prenez pas soin, vous les perdez et vous avez le reste de vos jours pour le regretter…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mer 30 Nov - 0:22
[HRP] Allez, petit exercice de style, tentons la première personne.[HRP]

Le noir... Tout autour de moi, il n'y avait que le néant. Moi ? Je flottais au milieu paisiblement. Ce n'était pas exactement une sensation de vol, mais plus de flottaison dans une mer agréable et douce.
Bien entendu, j'étais formé au royaume des rêves, mais je ne pouvais qu'apprécier le sommeil réparateur qui m'était accordé.

J'avais trop poussé la corde cette semaine. Par peur de voir un culte lié à ma famille s'éveiller à St-Roch, ma ville, j'en avais fini par perdre le sommeil et cela avait ruiné ma santé. Or, un esprit sain dans un corps sain, comme dit l'adage. Mon corps n'étant plus en forme, il était logique que mon esprit ne suive pas.

Etrange... Maintenant, là, je ne ressentais plus rien. Dire que quelques instants plus tôt, je ressentais dans toutes leur magnificiences les douleurs causés par les autres... Tout d'abord, cet idiot de Beast... C'est une des rares fois où je suis tombé d'accord avec mon père. Je ne suis pas un lot de consolation ! Et là, il fallait que je lâche l'affaire. Cela faisait un ans qu'il était au courant de ce que je ressentais pour lui et rien. Il était temps de passer à autre chose, il avait largement eu le temps d'y réfléchir... D'y réfléchir, car Deathstroke était en pleine forme aux dernières nouvelles d'après Jéricho. Leur relation m'a toujours fait intérieurement marré, mais bon.
Quand aux hommes du culte... Je ne peux continuer de trouver cela étrange avec le recul. Ils étaient incroyablement bien préparé... Trop bien même, au vu de ce qu'ils avaient fait.
Comprenez. Ils avaient inscrit sans le savoir, l'emblème exact de notre lignée. Or, les personnes à connaître cet emblème sur Terre n'excédaient pas une quinzaine de personne. Hors communauté héroïque ? On tombait à 9. Mes frères, Brotherblood, Jéricho et Deathstroke. Mes frères se sont révélés innocents. Brotherblood n'aurait pas voulu me tuer à coup d'eau sainte... Quand à Jéricho et Deathstroke... Et bien Jéricho n'aurait aucune raison de me vouloir du mal, de même pour Deathstroke. En plus, je vois mal qui aurait pu le payer pour cela. Enfin, son plan aurait été beaucoup plus léthal...

Je rigolais, béatement dans le néant qui m'entourait. Qu'est-ce que je pouvais être trop sérieuse des fois. Mais réellement. J'avais appris le rêve lucide d'abord pour protéger mes rêves de Papa, mais maintenant, je continuais de m'en servir pour continuer à réfléchir même dans mon sommeil. Que dirais Dick de ça ?
... A vrai dire, il le faisait probablement aussi. Et Batman aussi... Cela expliquerait beaucoup de choses.

Bref, pour revenir à mes moutons... Trop de coïncidence. J'avais pu fouilleur leur tête avant de leur faire peur et maintenant... Maintenant tout ne collait pas. Le crâne. Ils savaient juste qu'il m'était lié. Mais avant cela ? Le crâne, d'où venait-il ? D'un magasin d'antiquité... Un magasin qui avait étrangement disparu quand on avait tenté de le retrouver...

Soudain, mon inconscient m'indiqua la réponse. D'un autre côté, on est dans le monde des rêves, cela lui permet de me parler plus facilement et apparemment, il avait fini mon schéma de réflexion... En constatant la solution, je ne pus que dire une seule chose....
*

***

"OH LES FILS DE ****"

Fit-je, en me levant brusquement. L'heure n'était plus à la rigolade et là, des culs allaient être botté. Enfin, un gros cul rouge surtout...
Euh où j'étais là ? Du sable fin ? Et qui me tenait ?
Tournant ma tête légèrement, je pus voir une Maggie qui veillait sur moi gentiment, malgré ma crise de nerf... M'enlaçant et me communiquant sans cesse des énergies positives.
Rapidement, une montée de chaleur se fit sentir dans mes joues. Oulà, mais pourquoi ? Euh... Etait-ce le manque d'habitude d'être pris dans les bras ? C'est vrai que BB n'avait pas été très bon dans ce domaine. Faute à ce pu***n d'anneau probablement... RAAAAH, voilà que je me remettais à me perdre dans mes pensées !
Je toussota un peu, pour cacher ma gêne légère... Avant de reprendre ma composition... Sans avoir à contrôler mes muscles de visage ou mes émotions. Je venais de décharger tout ce que j'avais collecté, et apparemment, vu les dégâts environnants, je comprenais mieux pourquoi je n'utilisais pas cette méthode : Je me retrouvais littéralement à sec, et j'avais créé un trou qu'aurait envié un combattant de la Z-Team. Autrement dit, cela se serait vu rapidement et j'aurais du payé un taxi régulièrement... J'espère que Maggie me laissera renouveler ici... Dans mes dimensions, vu que je dois utiliser de la magie pour en sortir, ce serait un coup à rester bloquer. Comme quand tu oublies tes clés chez toi...

"Euh désolé du langage Maggie. Je viens juste de comprendre ce qui s'est passé... Je faisais référence à ma famille. Apparemment mon père et... Euh... Je sais pas si on peut réellement appelé ça de la famille ou des potes ou un mix des deux...
Bref, cette bande d'abruti ont découvert les jeux de rôles humains récemment. Le problème c'est que pour rendre le truc plus amusant, ils aiment bien prendre comme personnage des gens de la vraie vie. J'ai comme dans l'idée que...
"

Je soupirais à cette pensée. Papa allait m'entendre, très sérieusement sur ce coup là. Il avait presque enfreint notre règlement et c'était bien la seule chose qui faisait qu'il avait le droit de regarder un film à partir de ma tête. Alors là, il allait devoir faire ceinture !

"On s'est retrouvé dans une partie de mon père. Mes oncles savent parfaitement comment fonctionnent nos cultes et cela explique... Bah tout. L'origine mystérieuse d'un artefact surpuissant lié à mon père... que je ne connais pas, mais qui est demandé par un faux culte de mon père, mais qui connaît son emblème personnel... Sans qu'aucun de ses membres n'en connaissance le sens. "

Toujours allongée, et voulant me détendre je soupirais...

"J'ai vraiment une famille de tordu hein ? Dommage que je ne puisse juste pas les ignorer. Cela serait tellement... pratique...l"

Je refermais les yeux, me reposant sur Maggie.

"Enfin. Ca, c'est terminé... Merci. Dis... Tu permet qu'on reste ici un moment ? J'aime bien n'avoir que mes émotions à moi pendant un moment... Et toi aussi. C'est... C'est probablement la définition de calme pour moi. De repos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 30 Nov - 1:51
Et moi qui pensais que nous étions complètement tarés dans la Cinquième Dimension… Ils en tiennent une sacrée couche dans la famille de Raven! Du coup… Ce doit être son père ou ses oncles qui essaient si peu subtilement d’espionner ce qui se passe ici… Raison de plus pour ne pas les laisser faire. Ah oui, avant que vous ne le demandiez, le décor environnant redevient de lui-même intact en un clin d’œil, comme si rien ne s’était jamais produit. Si je veux que Raven puisse continuer de se détendre, ce n’est pas d’un champ de ruines dont elle a besoin. Ou d’un environnement dévasté, tout bien considéré. Et puis c’est très peu demandant en ressources pour moi alors c’est comme un petit geste courtois ou poli, si vous préférez. Je veux qu’elle se sente… Je ne dirais pas comme chez elle parce qu’apparemment c’est un sacré bordel. Disons plutôt…

Vous savez, je ne sais pas comment vous voyez l’amitié mais moi je la vois comme l’acceptation de sacrifices pour le bien être d’une personne à qui vous tenez énormément. Je veux que quand Raven soit ici, avec moi, elle puisse se dégager de toute responsabilité. Je veux qu’elle puisse se dire : ici, je peux profiter de la vie. Je veux qu’elle puisse regarder le soleil, les étoiles et le reste de cette petite réalité loin de tout et redécouvrir le plaisir des choses simples. Je veux qu’elle puisse être elle, sans préjugés, sans commentaires déplaisants, sans avoir quoi que ce soit à prouver. Son père, sa famille, les imbéciles qui lui pourrissent la vie : tous ces gens, je veux qu’elle les oublie ne serait-ce que l’espace d’un séjour ici. Et s’il faut adapter l’environnement selon ses désirs, je le ferai sans hésiter. Pourquoi, demandez-vous, ferais-je une telle chose. Et bien… Pour…

Qu’elle se sente bien. Détendue, en sécurité, libre comme l’air. Je suis là pour elle. Si elle a besoin de quelque chose, elle n’a qu’à le demander. Ne suis-je pas sa faire valoir, après tout? Je prends mon rôle très au sérieux. Et puis bon, si je peux la garder contre moi, dans mes bras et la voir sourire, paisible, détendue… Ouah… C’est moi ou il fait chaud tout d’un coup? Je pensais avoir bien ajusté la température des lieux…  Oui c’est… C’est forcément ça. La fin de la crise de Raven a dû dérégler quelque chose, pourquoi autrement est-ce que j’aurais eu chaud tout d’un coup. Enfin bref. Nous n’allons pas parler de mon coup de chaleur spontané quand il y a bien plus intéressant à faire, n’est-ce pas? Si je réponds à Raven, mon trouble ne paraitra pas et je n’aurai pas l’air d’une idiote. C’est marrant, je n’avais pas remarqué que dans tout ça son… OH!


« Glurk… T… T… Ton h… Haut… »

Si absorbée que j’étais par le fait de garder Raven en sécurité, je n’avais pas remarqué que ses vêtements en avaient pris pour leur grade et qu’ils avaient subis un certain nombre de dommages, donc de déchirure, exposant par endroit plus de chair qu’elle n’aurait sans doute voulu en faire voir. Si j’avais chaud il y a quelques instants, c’est encore pire et c’est un miracle que mon bouclier mental ne se soit pas juste effondré, offrant à Raven un bordel confus de pensées en prime. Le choc est tel que je reprend mon apparence et ma tenue d'origine. Bravo Maggie. Bravo. Si tu n’avais pas l’air de la reine des connes il y a deux minutes, là c’est définitivement foutu. Et bonne chance pour rattraper une gaffe pareille, je paierais cher pour voir ça. Et oui, je ME parle, ça vous dérange? Ne regardes pas Maggie. Tout va se jouer sur ce geste crucial qui pourrait… MERDE! TU AS REGARDÉ ESPÈCE D’IDIOTE!


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mer 30 Nov - 13:39
Maggie resta silencieuse à ma demande, mais comme tout un chacun sait, les actions sont plus éloquentes que les mots.
Encore une fois, je restais émerveillée devant la capacité de Maggie à modifier la réalité à sa convenance, sans gestes, rituels ou énergies.
Oui, je vous entend les lois au fond. La magie, surtout la mienne, c'est de la modification de réalité... Sauf que nous autres, adeptes de la magie, on doit suivre des règles et des rituels précis pour arriver à un objectif défini. Dans mon cas, je cumule le rôle de sorcière et de magicienne, du fait de l'origine de mes pouvoirs. Naturellement, je suis une sorcière. Je puise directement dans la source de la magie, et en retour la magie s'adapte personnellement à moi. Ainsi, les portails dimensionnels, c'est à moi. Rien qu'à moi. Un mage qui aurait du temps pourrait techniquement les recréer, mais il ne pourrait pas les utiliser comme moi, à volonté. En retour, un sorcier était généralement beaucoup plus limité dans son domaine d'action. Un sorcier était généralement bon dans un domaine et un seul...
Le problème, c'est que moi, ma particularité me faisait également absorber un excédent de magie que je devais utiliser... D'où mon apprentissage de la magie sur la voie des mages. Autant dire qu'avoir un tel surplus de magie pour apprendre à l'utiliser sur des tâches précises, c'est pas la joie. C'est comme si on vous demandait de sculpter une tasse de porcelaine à l'aide d'un burin et un marteau. Spoiler, ce n'est pas le plus pratique du monde.
Et là, je remarque alors... Que je réfléchis sans pensées parasite. Cela me fait sourire encore plus.
Je ronronne sur le sable chaud autour de nous... Aucune pensée, uniquement nous deux...

Note personnel. Si jamais les Titans se reforment, je demande à Maggie de s'occuper de ma chambre, et j'instaure les pièges d'usage. Cela reste mon ptit chez moi. On y entre pas si on est pas invité expressément, sauf attaque de dragon géant.

J'apprécie cet instant. En plus, si aucune menace magique ne pesait sur St-Roch, les autres héros du coin serait parfaitement à même de s'occuper du reste. Geez. Qui pouvait comprendre ce qui poussait les super-vilains à rester dans une ville notoirement protégée par des super-héros qui connaissaient la ville comme leur poche ? C'était débile ! Comme ceux qui opérait chez Superman ou Batman ! C'était juste des gens qui voulaient se prendre une branlée ou quoi ?

Soudain, alors que je me repose tranquillement sur Maggie... Celle-ci me parle de mon haut. Haussant un sourcil alors que je rouvre les yeux, je constate... Je constate qu'apparemment le pétage de câble a été réellement puissant. J'avais réussi à endommager la tenue que Papa avait faite et enchantée. Ce qui est plutôt un bon score... Mais qui également dévoilait davantage que ce que je laissais voir à ce sujet.
Toutefois, cela ne me tira qu'un soupir. Dès que je devais exercer ma fonction héroïque, cette tenue apparaissait et elle laissait déjà peu place à l'imagination. Geez, dire que Papa avait utilisé de son omnipotence JUSTE pour me troller.
Plus ennuyé qu'autre chose, je m'adressais donc alors à une Maggie toute rose... Qui me regardait...

"Dis, tu peux réparer ma tenue ? Niveau magie je suis un peu à sec. Et mes yeux sont plus hauts."

Dis-je avec un sourire un peu narquois. Quoi ? J'étais déjà au courant qu'elle me trouvait jolie. Si je devais rougir au moindre passant qui pensait la même chose de moi, voilà longtemps que j'aurais arrêté d'être une héroïne ! Alors quand c'était juste une amie qui appréciait ce que la nature... Euh non, mon père, ce que mon père m'avait donné... Alors soit. Ce n'était pas dérangeant, et c'était même plutôt mignon de voir Maggie rougir. cela rappelait que tout le monde était humain quelque part... En plus, c'est pas comme si on venait d'avoir un contact physique prolongé, mais un peu... Et non, je ne bougerais pas. J'allais me reposer, point à la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 30 Nov - 14:40
Non mais elle se prend pour Power Girl avec une citation pareille? « Et mes yeux sont plus hauts. » Non, sans rire, Captain Obvious? Je n’aurais jamais remarqué! Retenant une réplique venimeuse pour protéger ma dignité froissée, je me mis plutôt au travail. Enchantement de son père ou non, visiblement cette soi-disant faculté de ne pas être affecté par les artifices de notre dimension ne s’appliquait pas à ce costume car je le réparai comme une pro et ce sans même avoir besoin de sortir le kit de couture. Respires Maggie, respires. Tu ne t’es pas pris une baffe, ce qui est déjà rassurant et elle semble prendre la situation avec une bonne dose d’humour. Évidemment qu’elle doit savoir que tu la trouves de ton goût. Tu n’as pas remarqué qu’elle est mille fois plus mature que toi? Et non, ton truc de ne pas tuer ou blesser ne compte pas. Pas de mais.

Tant qu’à avoir eu l’air cruche, autant éviter de croiser son regard. Je fais apparaitre ces chaises de plages qui, inexplicablement son beaucoup plus confortables qu’elles devraient l’être et je l’y installe sur le ventre parce que le dossier se rabaisse pour faire une section horizontale. Tant qu’à viser la détente, je lui offre un relaxant massage. Elle, ses pensées, pas de parasites… Le calme plat. Juste un endroit où se détendre. Profiter de la vie. Pas de mauvais jugement, pas de trouble, pas d’emmerdes… Juste elle et le juste repos du guerrier. Je me demande si elle a déjà vraiment connu ça, le repos. Qui peut savoir. Il faudrait que je le lui demande et je n’ai pas particulièrement envie de le faire. Alors je ne dis rien, tout simplement. Je la laisse profiter du moment, me contentant d’être une sorte de servante glorifiée. Non je plaisante. Je parle quand même, non mais, ce ne serait pas moi sinon. Le silence et moi? Pas la meilleure combinaison.


« Autant je peux déborder d’énergie et faire les pires farces, autant j’aime parfois un moment de calme. Fait amusant : cet endroit est né d’une carte postale et je me suis dit : qu’est-ce que je pourrais faire pour améliorer le décor. Ce n’est pas pour me jeter des fleurs mais je suis plutôt satisfaite des résultats obtenus. Certains font de la peinture ou de la sculpture. Moi je crée des bulles dimensionnelles. »

Démone, pas démone, anatomiquement tout semble à la même place que chez les humains donc je sais où intensifier mes efforts pour la faire fondre comme une motte de beurre. Pauvre Raven. Tant de stress et de tension et des moyens plus ou moins efficaces pour ventiler le tout… C’est clair que je te laisse les clés de cette bulle également, tu en auras besoin. Je ne suis ni égoïste ni mesquine et je ne demande rien en retour. Son amitié me suffit amplement. C’est infiniment plus précieux que deux petites bulles dimensionnelles. Dans le grand ordre des choses, ce sont deux grains de sable dans un univers de possibilités. C’est universel : l’amitié, ça n’a pas de prix. Au risque de me répéter, n’ayant virtuellement aucun ami, je prends soin de ceux que j’ai. Même s’il s’agit de la fille d’un démon parfaitement capable des pires idioties avec ses potes.

« Si jamais tu as besoin de quelque chose, tu me le dis, hein? J’ai vraiment eu peur pour toi tout à l’heure. Pour te dire la vérité, s’ils avaient refusé de coopérer et si tu n’avais pas pété les plombs je… Je pense que j’aurais été capable de… Enfin bon ce n’est pas important. Tu n’as pas besoin d’entendre moi qui m’inquiète de l’émergence d’un théorique mauvais côté chez moi. C’est toi qui a besoin d’attention. De te sentir comme une reine. »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Mer 30 Nov - 23:39
Apparemment, ma remarque fit mouche, puisque Maggie se mit à bouder, de manière assez enfantine et mignonne. Oh, mais je ne pouvais pas trop lui en vouloir... Bon, ok, je ne lui en voulais pas du tout et en plus elle avait fait un super boulot avec ma tenue. Mais je maintiens que mon père a un goût de chiotte sur le choix des fringues.

/Je te merde ! Elle est très bien.../

/Toi, on va devoir s'expliquer plus tard, et je te jure que ça va gueuler ! Mais déjà, je vais envoyer à tonton Tzeench tout les codex de Warhammer. Tu vas comprendre les joies du Chevalier Gris à ta prochaine partie !/

Comment se venger d'un père qui peut adapter une partie de jeu de rôle dans la réalité, mais qui est potentiellement invulnérable ? En ruinant ladite partie, de préférence en y introduisant une Mary Sue qu'il n'avait pas vu venir. Note personnelle, demander à tonton de nommer ladite Mary Sue "Gilbert Montagné". Quoi ?! C'est un classique celle-là.
De plus, Maggie avait apparemment décidé de devenir mon hôtesse attitrée... S'occupant de moi comme rarement on l'avait fait.
Un instant, je fus tentée de protester, alors que je me retrouvais dans une position autre que celle que j'avais décidé... Quand les mains de Maggie se posèrent sur mon dos. Pile sur les points de tension.
Je sentis donc les mains chaudes de mon amie à travers ma tenue super-héroïque... Ce qui n'était pas le plus pratique. Certes, je n'avais pas des masses d'énergie... Mais le plaisir est aussi une sensation qui peut me procurer de la puissance. D'où le changement rapide... En maillot de bain une pièce. Oui, une pièce, car personne sur Terre ou en Enfer n'avait encore réussi à me forcer à prendre un maillot deux pièce.

L'avantage de la tenue, c'était qu'elle permettait à ma pauvre peau grise de prendre un peu le soleil. Je me doutais que celui de Maggie ne devait pas être nocif pour la peau, et si par pur hasard c'était le cas, elle était capable de changer ce point de détail instantanément...

Ah...
Il n'y avait pas à dire, sans la cape, le massage faisait encore plus d'effet. Je sentais tout le stress accumulé commencer à disparaître... Encore une des choses dont je ne pouvais profiter dans la vraie vie... Déjà, parce que je n'ai pas assez d'argent pour le faire non plus, et ensuite car je n'ai pas envie d'absorber les pensées de ma masseuse. Ou de mon masseur... Sauf, si, j'avais une vraie relation romantique avec. Sauf que... Sauf que ma seule relation avait été un fiasco.

Soupirant d'aise, je décidais d'ignorer tout cela. Tout ce qui comptait, c'était ma détente... Et puis zut. Pour une fois que je pouvais réellement me détendre et prendre soin de moi... J'allais être égoïste et en profiter...
Mais vint le moment où Maggie se mit à évoquer ce qui s'était passé plus tôt... Et ce qu'elle aurait probablement fait pour Raven... Je tournais la tête, tranquillement, lui disant tout simplement...

"L'être humain est doué d'un truc fantastique appelé un instinct de survie. Ma... Ma "vraie" forme est capable d'effrayer un Red Lantern. C'est un exploit, et je le revendique fièrement... Je vois mal des humains ne pas en avoir peur s'ils n'y ont jamais été confrontés. Mais je te remercie de t'inquiéter autant pour moi."

N'empêches... J'étais vraiment limite cette fois-ci, et cela me retendit d'un coup. J'avais failli tuer des pauvres hères. Des pauvres hères d'autant plus innocents qu'ils avaient été manipulés par des entités d'une puissance cosmiques à minima.
Cela n'était pas pardonnable du tout...
D'un autre côté, cela avait été du aussi à mon manque sérieux de détente de cette année. Alors, maintenant... STOP. J'allais me détendre et j'allais aimer ça. Point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 0:34
Il y a deux façons de voir la subordination. Si tant est, naturellement, que dans le cas présent ce soit de la subordination. Parce qu’attention. Je peux avoir un caractère de cochon absolument insupportable si telle est ma volonté. Et ce peut être ma volonté plus souvent que vous ne le croyez. Là, maintenant, tout de suite, je m’occupais de mon amie. D’un point de vue extérieur, comme elle profitait de tout et que j’adaptais ma réalité à ses désirs, elle serait la « dominante » et moi la « dominée ». Dans cette analyse, j’ai le mauvais rôle. Des deux, je suis « l’inférieure ». Mais si on regarde la chose d’un autre point de vue, du point de vue des savoirs et des besoins, c’est autre chose. J’ai le beau rôle. Raven est tendue. Elle a besoin de se détendre. De mon côté, j’ai une expertise en massothérapie. En massages plus généraux. En massages, point.

Je décide donc de voir les choses sous le deuxième angle en y ajoutant le facteur amitié. Prendre soin de quelqu’un, ce n’est pas de la subordination. C’est un acte altruiste pour venir en aide à quelqu’un qui en a besoin. C’est faire don de soi pour rendre quelqu’un heureux et je… Mais elle veut me faire baver comme une limace ou quoi? Ce maillot une pièce, c’est pas du jeu ça! Rends-toi à l’évidence, Mags. Tu en pinces pour la belle Raven et tu es gênée comme une adolescente devant son premier « crush ».  Reste zen. Reste zen et concentres toi sur ta tâche et tout ira bien. Tu t’es discipliné pendant des années pour garder la tête froide alors ce n’est pas le temps de flancher. Je suis convaincu qu’elle a fait exprès. Une part de moi voudrait lui proposer un autre type de bronzage pour éviter les marques mais… Je me mets une gifle mentale avant de dire quoi que ce soit.

Vous imaginez bien la taille d’une telle gaffe, non? Des plans à me faire lancer des éclairs ou une boule de feu. Trop direct. Beaucoup trop direct. Zéro subtil en plus. Qu’est-ce qui te prends, Maggie? Ce n’est pas la première fois que tu te rapproches de quelqu’un… Enfin si près, oui. En général ce sont des copains pour une farce ou deux et après chacun s’en va de son côté. Pas de relation d’amitié à long terme. Je me suis pas mal promené en plus, j’ai visité pas mal d’endroits alors j’en ai vu pour tous les goûts. Mais en générale je suis une aventurière, une nomade, j’explore, je voyage, je ne tiens pas en place. Ma visite sur Terre est un record. Je ne pensais pas que je passerais une période de temps prolongée ici. Mais en même temps je m’amuse tellement… Le potentiel pour les mauvais coups est presque infini et je… Non mais oh! RAVEN!

Je la détends et elle se retend? Mais je ne te le permets pas! Tu vas te relaxer sinon je vais me fâcher! Je ne suis pas en train de mettre toute mon expertise à profit juste pour le plaisir de la chose. Je le fais pour toi alors pas de bêtise! Je n’aurais pas dû parler de ce qu’il s’est passé tout à l’heure. C’était stupide de ma part. J’essaie de l’amener à se détendre, à prendre du bon temps, à s’ouvrir davantage à moi et je sabote mes propres efforts. J’aime un bon défi mais jouer contre moi… Il faut le faire quand même. Je reprends mon massage en me disant que je dois faire attention à ce que je dis. Encore plus à ce que je pense. Je dois surveiller mes pensées parce que des fois j’altère la réalité sans y penser. Là par exemple je me demande à quoi elle ressemblerait dans un joli maillot deux pièces qui… OH! Bah maintenant je sais, apparemment. Bravo Mags…


« Je me demandais à quoi tu ressemblerais dans un beau maillot deux pièces, me disant qu’un peu plus de peau qui bronze ne te ferait pas de tort. Raven expliques moi. Je connais mon pouvoir et mon niveau de maitrise. Je ne veux pas me lancer des fleurs mais je suis sacrément balèze. Ceci dit, pourquoi quand tu es dans les parages, la nature chaotique qui est mienne a tendance à se manifester davantage?

Tu sais autant que moi ô combien la manipulation de la réalité n’est pas à prendre à la légère. Une erreur peut avoir un effet domino catastrophique. Là c’est juste un maillot deux pièces mais… Tu sais, tu peux aussi me dire : Maggie, pourrais-tu vérifier si ton cerveau est bien branché à ta bouche, avant de me laisser me ridiculiser. Ce que je veux dire c’est que… En ait qu’est-ce que je voulais dire au juste… Maggie, fermes la tu as l’air d’une vraie conne là! »


Mags, qu’est-ce qui peut te mettre à ce point dans tous tes états? Raven n’est pas la première personne à faire de la magie que tu rencontres. Ce n’est pas la première personne badass que tu fréquentes. Tu en as vu des vertes et des pas mûres au sein des dimensions, de l’espace et du temps. Merde, tu es dans la même famille que Mister Mxyzptlk. Et ça, ça en dit plus long qu’un discours d’une journée sans pause ni entracte. Alors A) Pourquoi Raven, B) Pourquoi maintenant et C) POURQUOI!? Est-ce qu’il y a une raison logique à part que nous avons un certain nombre de points commun dont une famille de la honte qu’on préfèrerait ne jamais mentionner? Ça ne peut pas être QUE ça. Il y a aussi le fait qu’elle me laisse parler autant que je veux, ce qui est un exploit en soi… Je ne sais plus quoi penser et plus j’essaie de penser, plus je me ridiculise…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 14:58
Sans me préoccuper pour une fois d'une éventuelle fin du monde ou de catastrophes surnaturelles, je m'efforçais de me redétendre. Je n'avais pas tué ces hommes car c'était mon choix. Cela prouvait que je restais une gentille et une héroïne.
Pour savoir si vous étiez une héroïne, il suffisait de penser à ce que Batman ou Superman ferait dans votre cas. Si vous remplissez les cases de l'un ou de l'autre, c'est bon, vous êtes toujours du bon côté de la ligne.

Ici ? Les civils n'ont pas été blessés par ma tempête, ils ont à la limite chié dans leur froc... Et les pierres ne les avaient pas blessés.
En bref, il fallait que j'arrête de m'en faire. Je les avais calmé et c'était tout ce qui comptait. Peu de chances non plus qu'ils en parlent ou que mes oncles en reprennent le contrôle... Contrairement à Papa, ils étaient pour la neutralité dans notre querelle Père fille... Ce qui était assez sympa. Dommage que leur morale et la notre soit si différentes, sinon, les repas de familles seraient plutôt sympa.

C'est alors que je sentis mon maillot changer... En un deux pièce noirs, assez sobre, mis à part la sorte de dentelle sur le haut...
Je fus interdite l'espace d'un instant, avant de regarder une Maggie toute rouge...
Nooooooon...
Avec un regard suspicieux, je me mis donc à écouter Maggie qui... Qui s'enfonça rapidement, toute seule dans un discours où on ne pouvait que glisser sur une des nombreuses dalles piégées qui composaient cette prise de parole....

"Primo : Maggie, respire un coup. Ce n'est pas grave.
Deuxio : les capacités qui s'emballent parce qu'on est... Comment dire... Ailleurs ? On va dire cela comme ça
"

Je fis un clin d'oeil, face à Maggie rose comme une tomate. Son attention me touchait et si elle s'était mise à m'imaginer dans un maillot deux pièce, cela donnait une certaine idée de ses pensées. Je ne dirais pas qu'elle était amoureuse de moi... Mais qu'en tout cas elle me trouvait mignonne...
Je repris rapidement.

"Je connais ça. Sérieusement. Sauf que moi, c'était quand j'étais déprimé et que mes émotions débordaient sur autrui."

Je me relevais donc et j'enlaça alors mon amie. Je n'étais pas tellement dérangé par ça. Sérieusement, j'avais fait pire et j'avais du mindwipe les Titans pour qu'ils oublient tellement cela avait été embarrassant. Alors me retrouver en deux pièces... Ok, c'était gênant, mais on n'était que tout les deux. Et ce n'est pas comme si elle m'avait imaginé nue ou avec ces maillots qui ressemblent à des strings étendus.
En tout cas je lui tapotais le dos et lui demanda...

"Mais ça serait mieux si on reste sur cette plage que ta tenue soit également adaptée. Et tu n'as pas tort. Ma peau a besoin de plus de vitamine D. Sinon, ma peau va tellement s'endommager. Alors respire, change toi et ensuite, on inversera les rôles pour les massages. Tu en mérites aussi pour ta première aventure super-héroïque."

Mais j'avoue que je cède à la paresse, et je me remets rapidement en position pour me faire masser, toute prête à la détente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 17:48
Ok. Ok. Calme, Maggie. Zen, Maggie. Plus de peur que de mal. Elle n’est pas fâchée et elle prend ça avec le sourire. C’est parfait ça. C’est tout moi ça. J’ai tellement d’énergie que parfois ça déborde sur mes émotions et mes pensées et je me mets à imaginer le pire. Rationalise ma grande. Tu trouves Raven mignonne. De ton goût. Tu as le droit et c’est parfaitement naturel. Raven est mature. Adulte. Sage. Responsable. Avisée. Elle va bien voir que tu es gaffeuse mais pas mal intentionnée. Sans ironiser ou quoi que ce soit, elle vient d’une famille de démons. Tu penses qu’elle ne sait pas reconnaitre la sincérité et les bons sentiments quand elle en voit? Il faut vraiment que j’arrête de m’en faire avec tout et rien. Quand il s’agit de mes amis, je panique. J’ai tellement peur de les perdre que je… Je perds un peu la tête, pour tout dire.

« Respirer. Oui. Je respire. Inspire, expire. Inspire, expire. Fiou… Ok. Je suis calme. Enfin… Je crois. Ça c’est fait. Et un maillot de bain? Euh… Ok… Pourquoi pas… Laisse-moi penser à quelque chose… C’est embarrassant à dire mais comme en général je suis toute seule dans cette dimension, si je veux bronzer… Enfin… Tu vois… Un maillot de bain. Je dois penser à un maillot de bain. Ok… »

Ma pauvre, t’es vraiment pas aidée. Bon. Réfléchis Maggie. Tu aimes les trucs colorés donc il faudrait que ton maillot de bain le soit aussi. Il faut que ça reflète ta personnalité. Logique. Qu’est-ce qui te définit? Tu es joyeuse, optimiste, pétillante. Ça va aller avec le design général. Ensuite? Tu es honnête, tu n’as rien à cacher. Donc le tout doit quand même être révélateur ou partiellement révélateur. Il ne faut pas qu’il soit trop chargé, ça fait prétentieuse. Maintenant, j’aimerais quelque chose qui se marie bien avec le décor. Des tons de bleus, ce serait sympa ça. Je ne veux pas qu’il soit trop tape à l’œil, ce maillot de bain, sinon ça fait désespérée pour de l’attention. Je progresse, je progresse. Tu vois quand tu veux : tu peux réfléchir sans faire de catastrophe parce que tu paniques à l’idée de faire une gaffe. Je suis fière de moi. Et un maillot de bain, un!

Spoiler:
 


« Voilà. Qu’est-ce que tu en penses? J’ai essayé de faire en sorte qu’il soit représentatif de moi. Tu sais, colorée, énergique, franche. Après je ne sais pas si c’est un bon choix mais… Je l’aime bien moi ce maillot. Mais si tu n’aimes pas, je mettrai autre chose. Après tout, l’objectif c’est ta détente et ton bonheur, au cas où tu aurais oublié. Et ce n’est pas ma première opération super héroïque, en passant. »

Un beau maillot, une superbe plastique (Parce que vous pensez que je n’ai pas choisi cette apparence avant de me pointer parmi les humains?), un décor enchanteur… Là je pense que je marque des points. Ceci dit, moi et les massages… Mauvaise idée. Les donner, aucun problème. Les recevoir? Je ne tiens pas en place, ce n’est même pas la peine d’y penser. D’ailleurs, tant qu’à laisser Raven bronzer, autant faire dans les règles de l’art. Crème solaire, même si en théorie nous n’en n’avons pas besoin. C’est juste pour le plaisir sadique de laisser tomber un trait de crème solaire froide sur un dos réchauffé par les rayons du soleil. Je l’ai dit et redis : je suis une farceuse dans l’âme. C’est plus fort que moi. Je ne peux pas m’en empêcher. Des fois, je me demande si ce n’est pas du niveau de la pathologie psychologique…

« Désolée, c’était vraiment trop tentant. Je ne peux pas m’en empêcher. Tu veux quelque chose à boire, au fait? Un jus, un cocktail alcoolisé, ou manger un morceau, peut-être? Oh! J’ai une idée! Comme il y a une maison traditionnelle dans le décor, je nous fais apparaitre des sushis et si tu veux, je te nourris comme si tu étais une de ces reines dans les vieux livres d’histoire! Après tout, c’est toi la super héroïne, je ne suis que ton humble faire valoir! »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 19:23
Haussement d'un seul des sourcils, afin de marquer ma profonde interrogation à ce que voulait dire Maggie... Elle... Elle bronzait dans sa dimension mais n'avait pas l'habitude d'imaginer un maillot de bain ?
Euh, je voyais mal la raison à cela. Je veux dire, c'est pas comme si elle pratiquait le naturi...

Mon visage dut refléter l'espace d'un instant l'arrêt total des fonctions de mon cerveau quand je pigea enfin ce que voulait dire Maggie. Oooooh.
En tout cas, j'étais contente qu'elle n'ait pas influencé dans ce sens ma tenue... Car certes, me découvrir devant une autre fille, ça allait, mais dans une certaine limite quand même ! La nudité, c'était ladite limite, hein...

Heureusement et rapidement, Maggie changea le sujet en adoptant un maillot de bain deux pièces... Plutôt agréable à regarder aussi... Quoi ? Ok, j'étais plutôt tendance garçon... Mais à part Beast Boy, je n'avais jamais été réellement intéressé par les autres. Ca veut dire que je ne savais pas s'ils ne m'intéressaient pas non plus. Alors, autant rester un peu ouverte... Cela ne menait pas à de grandes conséquences.

"Ne t'en fais pas. T'es probablement plus calée que moi en vêtements... Ma garde robe se constituant principalement en vêtements amples, noir ou autre couleur sombre... Oui, c'est très ordinaire, mais j'ai généralement plein d'autres choses à faire."

Dis-je en m'étalant de nouveau, laissant mon dos prendre tranquillement le soleil. C'était agréable de ne pas avoir à craindre le soleil et ses rayons dans cette bulle... Combien de temps s'était écoulé d'ailleurs ? Je ne le savais pas... Mais tant pis. Tout le monde avait le droit à ses vacances, non ?

Alors j'en profitais, amplement méritée... Hééee !
Je sentis un truc froid et liquide sur mon dos, qui me fit sursauter ! Hiiik !

Bon, le cri n'avait été que mental, mais n'empêche que cette attaque surprise m'avait fait sursauté !
Je me retourna vers Maggie, qui se marrait comme mon père après une de ses "blagues". J'avais vraiment du mal à comprendre pourquoi il n'aimait pas les Sorciers de la Vème... Ils étaient farceurs et omnipotents... D'un autre côté, c'était mieux pour le multivers et l'Existence de manière général....

Toutefois, à l'instant proverbial où elle me proposa de la nourriture, mon estomac se mit à gargouiller, laissant donc penser que j'étais affamée... Ce qui était bien le cas.

"Merci... Mais autant j'aime qu'on prenne soin de moi, autant je peux manger toute seule. Ensuite, cuisine japonaise s'il te plaît ! Les Sushis, c'est effectivement... Un de mes plats favoris."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 20:53
« Sushi ce sera alors! J’adore cuisiner, tu sais? Mais pour l’occasion, je vais les créer à partir de rien. Les lois de la conservation. C’est tellement Troisième Dimension… Allez hop. Une belle grande assiette, une sélection variée… Il y en a pour tous les goûts. Tu vas te régaler, promis, juré! Allez ô grande guerrière de l’occulte, c’est ton repos. Tes désirs sont mes ordres, Raven-sama! »

Et pourquoi, s’il vous plait, est-ce que je ne connaitrais pas la culture japonaise, hum? Vous pensez que je passe mes journées à faire des blagues débiles? Oui, d’accord, en bonne partie mais pas que! Non mais! Il ne faudrait pas exagérer quand même! Je suis aussi une jeune femme qui aime se documenter, apprendre, se renseigner. J’en connais un sacré rayon sur les différentes cultures terriennes. Oui, comme je suis une grande nerveuse, il m’arrive d’en oublier la moitié à cause du stress mais c’est un détail. Et vous me connaissez. En fait non. Vous ne me connaissez pas. Mais si c’était le cas, vous sauriez alors que je suis du genre à trop vouloir en faire. Par exemple, ce repas de sushis pourrait aisément nourrir six personnes. Mais est-ce que j’ai l’air de m’en soucier? Non. Parce que je ne veux pas gaffer. Je veux faire plaisir à mon amie.

C’est limite obsessionnel compulsif. Mais bon, j’ai toujours été comme ça. Avec une famille comme la mienne, très particulière… Vous vous rendez vite compte que, comment dirais-je, si vous ne pensez pas très précisément à comment vous formulez vos paroles, vous risquez de devenir la victime d’un mauvais tour. Toujours vérifier, revérifier, rerevérifier et surtout, surtout, surtout, toujours avoir le plus grand éventail possible de choses à amener sur la table. Toujours être prête à tout, absolument tout, et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi, en fait. Avec ma famille… Voilà quoi. Enfin bon. Raven ne crèvera pas de faim, elle a du choix et si elle veut plus de quelque chose, elle n’a qu’à le demander. Je dois avouer que je suis assez fière de moi, quand même. Je dirais que je suis une excellente hôtesse et que mon invitée n’aura pas à se plaindre.

Pas besoin d’être un génie pour savoir que Raven a eu beaucoup moins de soutien, d’amitié et de réconfort que ce qui lui était dû. Mais je suis là, moi. Et je compte bien lui donner ce qui lui revient de droit. C’est mon amie après tout. Peut-être que j’en fais trop. Peut-être que je ne m’y prends pas de la bonne façon pour la faire se sentir vraiment importante. Mais au moins j’essaie. En tout cas je m’amuse beaucoup. C’est la première personne à visiter cette réalité en dehors de moi et pour tout vous dire, c’est une aventure en soi. Je suis plus nerveuse en ce moment que quand j’ai dû lui sauver la vie. Là, dehors, dans le feu de l’action, je ne pense pas à toutes les ramifications, les implications et toute la responsabilité derrière le fait d’être ami avec quelqu’un. Mais là? Autant je suis une farceuse, autant j’aime aider les gens à sourire. À s’amuser. C’est culturel.


« C’est quand même marrant quand on y pense. En tant qu’habitante de la Cinquième Dimension, je suis habituée à travailler au quotidien avec l’impossible. Mais les choses simples, paradoxalement, me stressent énormément. Le normal, chez moi, n’existe pas vraiment. Tiens par exemple : je fais apparaitre des sushis pour répondre à un besoin naturel : manger. Mais des suhsis, chez nous… Bah mon cousin aurait pu faire apparaitre des piranhas. C’est du poisson cru aussi… Techniquement… »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Ven 2 Déc - 14:03
En voyant la quantité colossale de nourriture que fait apparaître Maggie, je ne peux m'empêcher de penser un instant à ces pays où regnent la famille. Comment Maggie serait considérée comme une divinité là-bas.
Théoriquement, je suis aussi capable de faire cela, mais le risque est de taper dans ma nature démoniaque, au vu de la puissance que cela utilise... Raison pour laquelle je ne le faisais pas d'ailleurs... Ca et le fait que cela me pomperait une énorme quantité de faire apparaître de manière définitive la nourriture dans ce monde. Je veux dire... Du bois pour du feu ? Bien sûr. A la fin, la buche est consumée de toute façon. Mais la nourriture ? Il faut la maintenir durant toute la digestion, sous peine de perdre l'apport en énergie... Ce qui n'est pas réellement mieux.

Raaah, voilà encore un de mes satanés défauts. Dès que je vois un acte de magie, je ne peux m'empêche de l'analyser et de le comparer à moi. Ce que j'aurais pu faire, si cela aurait été mieux ou moins bien, etc... Et sincèrement, ca donne parfois l'impression que je n'écoute pas... que cela ne m'intéresse pas. Au contraire, cela m'intéresse, simplement des fois je me perds dans mes propres pensées. Ce qui est un peu gênant...

En tout cas, je ne relève pas le fait que Maggie ait accolé Sama à mon nom. Bon, je sais que c'est honorifique, mais je ne me considère pas comme supérieure, loin du monde cette pensée...

Mais rapidement, alors que nous commençons a attaqué les sushis, après le bon appétit d'usage... (Vive le wasabi) et bien Maggie commence à un peu plus parler d'elle. C'est vrai que jusqu'à maintenant elle n'avait pas des masses parler de chez elle. Mais apparemment, elle semblait aussi avoir une vie de famille compliquée.

"Rofl, à t'entendre, on dirait que "Mxyzptlk"" Le "" est symbolisé par Raven qui écrit le nom en utilisant de la magie d'ombre... Simplement parce que pour un humain normalement constitué, c'est fichtrement imprononçable.

"On dirait que c'est lui le cousin dont tu parles... Je t'avoue que c'est notamment à cause de ça que j'étais sur mes gardes au début. Je veux dire... Un être qui peut potentiellement tout faire et qui aime s'amuser ? J'avais une petite peur que cela puisse être au dépens de prendre un humain comme une ressource négligeable."

Raven agita le sushi devant ses yeux, pensive...

"Je t'avoue que c'est un truc qui me fait parfois peur. Moi et mes frères, on porte chacun un péché en nous... On peut en tirer de la puissance supplémentaire et des capacités anormales. Basiquement, moi c'est du contrôle de l'esprit pour devenir la reine de tous dans leur tête... Car je suis le péché de l'Orgueil... Or, ma peur... C'est qu'un jour, ce péché prenne le dessus justement et que je me mette à penser ainsi. Que je suis au-dessus d'un humain, et donc que je sais forcément mieux que lui ce qui est bon pour lui."

Je secoua violemment la tête. C'était de mauvaises pensées, et je devais les garder loin de moi.

"Mais heureusement, c'est pas le cas, hein ? Je suis... toujours moi. Raven la gentille sorcière... Mais bon. J'imagine qu'on a tous nos problèmes avec notre famille, hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 2 Déc - 16:32
Quand elle mentionne celui qui porte le même nom de famille que moi, je blêmis. Malheureuse! Il ne faut jamais prononcer ce nom! Des plans pour le faire apparaitre et ensuite, le faire repartir, c’est l’enfer! Tous les niveaux en même temps! Et encore, je suis convaincue que c’est moins pénible que l’endurer LUI! Et dites-vous que nous sommes dans la même famille. Si JE le trouve insupportable, imaginez le commun des mortels… Je ne veux pas le voir débarquer ici. Je préfère et de loin voir débarquer la famille de Raven, y compris son « comique » de père que de le voir débarquer lui. Zen Maggie. Calme Maggie. Reprends des couleurs et expliques toi. Ça vaudrait mieux sinon Raven risque de s’inquiéter et je m’en voudrais si tel était le cas. Pas la peine de s’en faire avec une broutille globalement insignifiante, non?

« Rends moi service, tu veux? Ne mentionne plus ce nom à moins de vouloir prendre le risque de le voir débarquer. Nous avons le même nom de famille, certes, mais il y a une raison pour laquelle je me fais appeler Maggie Marzena en dehors du fait que c’est plus simple à prononcer. La dernière chose dont j’ai envie c’est de voir ce moment de détente gâché par son arrivée. Je suis sûre que tu comprends. »

Je lui offre un sourire rassurant, histoire de lui indiquer que tout va bien, qu’il n’y a rien de grave, que je suis juste… Un peu sensible sur le sujet de ce personnage coloré que je ne nommerai pas. Une fois, pour essayer de comment dire… Avoir une interaction constructive avec lui, je lui avais fait essayer Simcity. La minute où il a vu qu’il pouvait faire débarquer des extraterrestres, robots géants ou je ne me souviens plus quoi… Pauvres Sims, quand même. En fait, nos pouvoirs sont exactement comme un jeu vidéo. Tu charges ta dernière sauvegarde et c’est comme si rien ne s’était passé. Certains d’entre nous avons une éthique faisant que nous n’allons pas aller détruire volontairement un monde, une ville, quelque chose d’assimilable « pour le fun ». Mais tous ne sont pas comme ça et font de la destruction gratuite en argumentant sur le fait que c’est réversible.

Je pense que c’est LE sujet de débat qui revient le plus souvent lors des repas de famille. Je suis une farceuse invétérée mais quand même. Détruire un monde sous prétexte qu’on veut voir l’effet que ça fait… Je sais que nous n’avons pas la même éthique et encore moins la même morale que les humains mais… Je me surprends à rigoler. Raven et moi avons les mêmes craintes. D’abuser de nos pouvoirs au point de considérer toute vie comme négligeable et inférieure à la nôtre. Mais oui. Elle reste la brave et gentille sorcière qui se bat pour sauver le monde et qui lutte contre sa propre nature. Et je suis fière de pouvoir dire que c’est mon amie. Sacré Raven, tu trouves toujours la sagesse pour m’inspirer. Il faut bien qu’une de nous deux soit mature et responsable.


« Je suis convaincue que tu ferais une super reine. Parfois, pour protéger les gens d’eux-mêmes, il faut leur prendre la main et les amener dans la bonne direction. Déjà, tu n’as pas de volonté de tout détruire, ce qui ferait de toi une tyran éclairée, Seule au sommet mais avec le bien de tout un peuple en tête. Péché pas péché, tu resteras mon amie malgré tout. Dans les coups durs comme dans les bons coups.

Mais pour le moment, tu es effectivement Raven la gentille sorcière qui se fait troller par son méchant papa adepte de DnD. Comme je me fais troller par un certain membre de ma famille qui considère l’univers et le reste c’est une grosse partie de Simcity. Le connaissant, sur un coup de tête, il pourrait faire en sorte que tout le monde sur Terre parle le simlish. Tu imagines ô combien ce serait… Pas bien et que… »


Je me fige en pleine phrase et regarde dans une direction que ne peut pas voir Raven. Je reconnaitrais ce style si particulier de téléportation n’importe où. Je me disais aussi que c’était trop beau pour durer et qu’il ne manquerait pas une occasion de montrer le bout de son nez. Une deuxième arrivée par téléportation manque de me faire lâcher un juron. Lui, c’est une chose. Elle? C’est CLAIR que je vais me retrouver embarrassée voire humiliée dans trois, deux, un… Une voix de femme se fait entendre, chaude et aguichante. : « Maggie chérie! » Eurk… Je n’ai plus quatre ans et demi bon sang… Mais ce qui achève de plomber mon moral c’est le rire de débile qui suit peu après. Un rire d’homme. Au cas où vous vous poseriez la question : pour le commun des mortels, ils sont Miss Gsptlsnz et Mister Mxyzptlk. Pour moi, il s’agit de…



Maman et papa : pourquoi ici, pourquoi maintenant?

« Maman, papa, je vous présente mon amie Raven. Raven, ma mère, Miss Gsptlsnz, qui dans ma famille immédiate est l’incarnation de la sagesse et de la tempérance… Et mon père, Mister Mxyzptlk qui se passe de présentation. Tu le connais très certainement de réputation par ton père à toi. Tu peux aisément deviner pourquoi je parle toujours comme s’ils faisaient partie de ma famille étendue… »

Ma mère? Je ne suis pas inquiète. Je suis sa fille unique et parfois elle peut se montrer trop protectrice, comme toute les bonnes mamans. Mais mon père? Il serait bien capable d’embêter Raven pour m’embêter moi ET pour embêter son père, Trigon, et essayer de le faire venir ici pour pouvoir se disputer avec lui. Le truc, c’est que c’est MA bulle dimensionnelle et que c’est À MOI et que je vais leur péter la crise d’adolescente du millénaire s’ils foutent en l’air mes affaires. J’étais bien, j’étais tranquille, je prenais soin de Raven, je discutais, tout ça… Et il fallait qu’elle écrive avec sa magie le nom de mon père. C’était trop beau pour être vrai, évidemment. Et se taper la tête contre un mur ne changera rien. Je suis bien forcée de me montrer un minimum courtoise avec mes parents. Parce que bon hein… La famille, tout ça, tout ça...

Tout ce que j’espère c’est qu’ils vont partir vite. Je dois avouer que je n’ai pas été une fille modèle et que j’ai omis de leur donner des nouvelles depuis un bon moment. J’aurais dû, évidemment mais c’est que… Comment est-ce que je pourrais expliquer la chose… Parler avec ma mère, c’est une discussion mère / fille. C’est très intéressant et j’ai l’impression qu’elle me comprend. Mais mon père? Mon père vit tellement dans son monde et il fait une telle fixation sur Superman qu’il en devient insupportable. Raven est chanceuse, son père ne semble pas faire d’obsession sur grand-chose mais mon père… S’il avait pu me nommer Superman à la naissance au lieu de Maggie, je suis convaincue qu’il l’aurait fait. Heureusement, je suis née de sexe féminin, c’est probablement ce qui m’a épargné cette lubie débile… Et il ne lui ait pas encore venu en tête de m’appeler Lois Lane ou Wonder Woman.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Sam 3 Déc - 17:45
"Ce qui est pourquoi je n'ai pas dit son nom à voix haute et simplement inscrit dans les airs. "

Fis-je remarquer, en haussant un sourcil. Geez. Règle de base de la magie : les noms ont un pouvoir. Invoque pas le nom de Ctuhullu à la légère, sinon, tu risques de le trouver entrain de faire un pique nique sur ton terrain. En rigolant.
Mais je tapotais l'épaule de Maggie, compatissant. Je savais ce que cela faisait d'avoir une famille de barge/taré/criminel. Je devrais lui présenter Jéricho un de ces quatres, on pourrait former le club des enfants avec familles de dingues.

"Cela mis à part... Je ne sais pas si je ferais une bonne reine... Certes, je pense également que je serais une tyran éclairée. Mais serait-ce une bonne chose ? Les humains normaux doivent être capable de décider pour eux. Je ne dois pas leur imposer des choix... En plus, cela reviendrait à les infantiliser."

Complétais-je... Il ne fallait surtout pas que je pète les plombs, sinon, qui sait le danger que je ferais peser sur le monde... Mais profitant de la paille de ma boisson, je la fis remuer dans mon verre par la pensée, étant plongée dans celles-ci.

"Mais parfois, quand je regarde ce qu'il se passe dans le monde... Comment les grandes entreprises détruisent impunément les ressources naturelles et emploient l'Etat afin d'être protéger. Les gens ordinaires qui se retrouvent par moment oppressés par les personnes censées les protéger..."

Je sirotais mon jus... Péniblement... Avant de me tapoter les joues.

"Mais c'est des pensées noires. Alors, voilà ce qu'on va faire. On va prendre un bon repas. On va l'apprécier. Puis on ira profiter de la mer que tu as créée, et qui doit être propre."

Exactement Raven ! Joue ! Détend toi ! Profite !

"Et encore une fois, merci pour cet instant de détente. J'en avais besoin... Un lieu où je puisse me reposer, une amie dont je ne peux prendre les pensées et pas d'émotions en trop à dépenser. C'est vraiment pour moi la définition des vacances parfaites."

Heureuse, je lui déposa une bise sur la joue, afin de le lui faire comprendre... Avant de recommencer à manger des Sushis. Et pis tant pis pour ma ligne ! Au pire j'utiliserais un peu de magie pour mincir, et puis voilà ! Parfait !

Ou du moins cela le serait, si mes sens un peu trop aiguisés sur les bords de la magie, surtout quand on commençait à faire le con avec les dimensions, ne se mettaient pas à taper très fort dans ma tête. Quoique ce soit, c'était puissant, autant que... Autant que Papa ? Mon dieu... Je doutais que Maggie puisse les retenir...
Un rapide coup d'oeil me permit de voir que... Maggie se faisait une sorte de facepalm ? Sérieusement ? Moi, j'étais déjà à genoux sur le sol, les mains sur la tête, tellement cela me faisait une migraine apocalyptique.
Rapidement, deux silhouettes apparurent et je vis... Oh bordel. Sérieusement ? J'ai juste écrit son nom bordel ! Il avait piqué l'idée du Tabou de Voldemort ou quoi ? PS : Oui j'ai lu Harry Potter et je me suis marré tout au long de la saga, à un ou deux moments près. Oui, on ne rigole pas à la mort de Rogue.
Mais là, j'avais devant moi trois sorcier de la Vème dimension. Autrement dit, le niveau de menace était tel que même Constantine ferait "Fuck it, I'm out." Ce que je ferais par ailleurs, probablement, si je n'étais pas à sec.

Puis surtout je me rendis compte d'une chose. Oh non. Pensées superficielles, que les pensées superficielles... Pas de chaos ou de superordre structurale de pensée, s'il vous plaît, cela faisait trop de mal à la tête...

"... Bonjour... Aïe.... S'il vous plaît, est-ce que vous pourriez... Bloquer vos pensées ? Vos schémas de pensées... Mal à la tête...."

Fis-je, toujours à moitié prostrée, et essayant de limite la casse dans ma propre tête... Sérieusement, ce n'était pas drôle du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/11/2016
Messages : 109
DC : Tsaritsa
Localisations : New York
MessagePosté le: Dim 4 Déc - 0:04
Ce qu’il y a de bien avec ma mère c’est que contrairement à mon père, elle a un désintérêt total pour les gens de la Troisième Dimension. Dans le cas qui nous intéresse, d’un geste négligent de la main, elle fit un bouclier psychique pour protéger Raven. Mon père aurait été du genre à faire le pitre en lui envoyant toutes sortes de pensées idiotes pour rigoler. Il adore faire ça. Il est aussi complètement taré et je pense que sans ma mère, ce serait un million de fois pire. Autant papa adore cette forme où il ressemble plus à une caricature qu’à un être humain, autant ma mère va toujours s’arranger pour être la mieux foutue, la plus classe, la plus belle et la plus désirable. Pour reprendre ses propres mots : la plus parfaite. Je me souviens une fois où elle s’est retrouvée dans la même pièce que Superman, Wonder Woman et Power Girl…

Disons que bon, côté coussins gonflables, on a été servi. C’est sa façon à elle de montrer… Je ne dirais pas sa supériorité mais bon. Ce qu’il est important de savoir, c’est que Raven n’a plus mal à la tête maintenant, courtoisie de maman. Je n’ose me risquer à tenter de faire un bouclier pouvant affecter mon père. En fait je n’ose regarder ce qui se passe dans la tête de mon père. Papa demande d’ailleurs si Trigon a été invité (et Superman, parce que mon père veut TOUJOURS troller Superman) et avant que je ne puisse péter les plombs et pousser une gueulante, ma mère me met la main sur l’épaule, agite un doigt réprobateur devant mon visage et va près de mon père pour lui murmurer quelque chose à l’oreille. Il fait la main, comme l’affreux gamin qu’il est malgré le fait qu’il soit considérablement plus âgé que moi et il… NON! C’EST PAS VRAI!

Mon père décide d’aller se baigner. Jusque-là, pas de problème. Mais le choix maillot vintage ligné horizontal mauve et blanc qui lui donne l’air d’être une barrique parce qu’il est petit et rondouillard? Aucune paire d’yeux ne devrait avoir à voir une telle chose! Et naturellement il garde son chapeau melon, ce ne serai pas lui sinon. Ma mère, évidemment, décide aussi de passer une sorte de maillot à l’ancienne avec les énormes lunettes fumées et le chapeau à large bord et… Elle fait exprès c’est pas possible autrement. Maman, Raven est mon amie, pas besoin d’essayer de la séduire en étant bien trop bien foutue… Rationnalise, Maggie. Ça pourrait être pire. Ton père jusqu’à présent a été relativement silencieux et ta mère fait son aguichante provocatrice mais rien de trop hardcore. Bon. Peut-être, je dis bien peut-être que tout va bien aller…


« Alors comme ça t’es la fille de Trigon? Tu devrais lui dire de venir nous rejoindre, il est presque aussi amusant que Superman. Est-ce que je vous ai raconté la fois où il a voulu s’en prendre à mon Superman et qu’on s’est… » »

« PAPA TAIS TOI! Tes histoires n’intéressent personne! Casses toi! Je ne t’ai pas invité et tu sais que je suis majeure et que je tiens à mon indépendance! Tu vas me faire passer pour une conne devant mon amie alors dégage! »

« Maggie chérie, est-ce une façon de parler à son père? Tu nous trouves embarrassants au point de nous chasser? Ce n’est pas comme ça que je t’ai élevé. Et si nous demandions à ton amie son avis, hum? Sans doute a-t-elle… »

« MAMAN! Ne mêles pas Raven à nos histoires de famille. Raven je suis tellement désolée, je ne voulais pas que ça finisse comme ça je te jure! »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/07/2016
Messages : 176
Localisations : Somewhere in the limbo
New Titans
MessagePosté le: Dim 4 Déc - 2:16
Bon... Le bourdonnement dans ma tête se faisait... Beaucoup moins intense... Mais, autant d'anomalies dimensionnelles... Je veux dire... Maggie, c'était perceptible, mais sans plus. Mais là ? On parlait de trois entités potentiellement capable de m'effacer de la réalité, sans aucun souci. Et je ressentais ce poids dimensionnel... Heureusement, je supportais, mais je le ressentais quand même.

"Merci..."

Dis-je, en prenant soin de ne surtout pas activer ma magie. Ils n'étaient pas hostiles à priori et je ne voulais pas découvrir les joies de la non-existence, merci...
Toutefois, quand je fus complètement relevé, je vis le père de Maggie jouer dans l'eau avec un maillot de bain ancien absolument immonde...
La mère de Maggie ? Elle... elle s'était changée. Bon, ok, elle était belle, mais... Même avec le maillot, ou peut-être à cause du style du maillot justement, je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'elle manquait de la fraîcheur de Maggie. Pour moi, le physique, c'était pour les yeux, éventuellement. La beauté, elle passait aussi par le comportement, et c'était le coeur qui évaluait ça. Donc, merci madame, vous êtes mignonne, mais le concours n'est pas nécessaire... Mais rapidement, il faut répondre aux questions :

"Papa est pas invité, Superman est occupé ailleurs je crois...."

"C'ETAIT UN COUP EN TRAITRE ESPECE DE LEPRECHAUN DE MES DEUX ! SI JE TE CHOPE, JE ME SERVIRAIS DE TES CÔTES COMME CURE-DENT !"

... Wait what ?
Je tournais la tête pour voir une minuscule fissure dans l'espace qui se referma rapidement... D'où je pouvais voir mon père. Donc lui et le papa de Maggie s'était déjà fritté et malgré les fanfaronnades de papa, il n'avait pas eu le dernier mot. Je notais la chose mentalement, avant de continuer à répondre/participer à la discussion.

"Maggie : Je serais une hypocrite de première catégorie si je te faisais le moindre reproche sur ta famille. Pour l'instant, ta mère bat la mienne... Sauf si elle a fait parti d'un culte vénérant un démon qui s'ennuie et qui dévore des galaxies pour s'amuser... Ce qui m'étonnerait soit disant passant madame.
Quand à vous Madame... Je ne prétend pas comprendre comment cela se passe dans la 5ème dimension... Mais Maggie ne faisait que prendre soin d'une amie qui a passé une très sale journée. Pour le coup, si Monsieur veut aller "troller" mon père, je lui conseille de se ramener avec un personnage du type Hendricksen dans sa partie de Dark Heresy. Il sera doublement enragé du fait qu'il n'aura pas le droit de vous frapper du fait des règles des tontons, et en plus ce genre de perso le fait chier au possible. Enfin, croyez moi, c'est typiquement le genre de personnage que vous aimeriez jouer.
"

Toutes ces nuits passées sur 1d4chan se sont donc révélées productives finalement... Avec un peu de chance, cela allait même faire disparaître un moment le gnome... Ne restait plus que la maman...

"Ensuite madame, comme votre fille a dit, il s'agit de sa bulle dimensionnelle. La moindre des politesses, et même dans le cas de la famille, c'est de demander si on peut entrer. Je peux vous assurer qu'un membre de ma famille qui essaierait d'entrer chez moi se ferait accueillir par des éclairs en chaîne..."

... Je repensais à ce que je venais de dire...

"D'un autre côté, mes frangins sont des maniaques homicidaires, donc c'est plutôt la réaction que j'aurais de toute manière avec eux... Donc, évitez d'appliquer mon cas à cette situation ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Dark Heresy [PV Maggie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Jeu de rôle] Organiser Dark Heresy sur Veil-forum ?
» [JDR] Dark Heresy Second Edition
» Dark Heresy: Scénario 1
» Dark Heresy [PV Maggie]
» Que lire après The Horus Heresy ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: St-Roch :: St. Roch Cemetery-