Dark Heresy [PV Maggie]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Jan 2017 - 23:29
Raven écouta tranquillement sa petite amie... Il ne fallait pas être empathe pour comprendre que Maggie était un peu morose... Effectivement, d'après ce que Raven avait compris, Maggie n'avait pas eu une enfance facile, tout comme elle. Du moins, si les habitants de la 5ème Dimension avaient une enfance qui se terminait comme celle des humains. Nan car si on regardait le comportement du père de Maggie, ce n'était clairement pas gagné sur le sujet.

Raven fit donc la seule chose à faire... Elle tint simplement la main de Maggie. Elles étaient là toutes les deux pour l'autre et cela suffisait... Même si le visage de Raven avait repris sa composition froide et austère. Non pas qu'elle en ait envie, ou que la ballade ne lui fasse pas plaisir... Mais contrairement à un endroit relativement isolé comme elles ont été jusqu'à présent, ici, il y avait des gens. Des gens avec des émotions et des pensées pleins la tête qui venait gratter celle de la jolie sorcière.
Raven... Ou plutôt Rachel dans le civil devait donc redevenir la jeune fille qui parlait de manière sybilline. Sans trop de mot... Certains diraient même avec trop peu de mots...

Toutefois, l'environnement n'était pas trop mal. La jeune fille apprécia donc les diverses odeurs flottants dans les airs, avant que Maggie ne reprenne la parole... Proposant un petit arrêt casse croûte pour les deux jeunes femmes. En effet, avec tout ce qui s'était passé dans la bulle de Maggie, la nuit était passé, et une bonne partie de la matinée aussi. Il ne restait plus qu'à prendre un petit déjeuner tranquillement... Toutefois, Raven reprit Maggie sur un petit point...

"C'est Rachel quand je suis au civil... Mais oui. Prenons un petit déjeuner."

La voix était de nouveau froide et monocorde, mais la main de Raven, elle, restait dans celle de Maggie, transmettant la chaleur qu'aurait bien voulu transmettre Raven à ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Jan 2017 - 2:40
Je trouve dommage que Raven doive reprendre un air si sérieux. Je comprends la nécessité des apparences et du reste mais… C’est quand même dommage. Je préfère Raven souriante et heureuse à sérieuse et maussade. Enfin. Elle n’est peut-être pas maussade pour de vrai mais elle en a tout l’air. Oui, c’est vrai, elle me tient la main et ce contact me confirme ce que je suspecte, que la jeune femme qui me met des papillons dans l’estomac est bien présente derrière le masque mais… C’est dommage qu’elle ne puisse pas être elle-même. Je commence à éprouver énormément de ressentiment pour ce monde qui semble carburer à l’injustice. Pour ces gens qui ne pensent qu’à eux. Oh ne vous en faites pas. Je sais occulter mes émotions et je ne veux pas que Raven soit affectée par mon mécontentement. Conséquemment, je ne dis rien.

J’endure. Tout simplement. Éventuellement, j’en parlerai avec Raven. Mais pas ici. Pas maintenant. Je commence à regretter le calme et la tranquillité de ma bulle dimensionnelle où Raven est Raven sans avoir à se soucier de quoi que ce soit. J’ai envie de nous isoler du monde pour pouvoir manger en paix mais… Je sais que ce ne serait pas une bonne idée. Ce serait sombrer dans la facilité voire dans la fuite. Et ça, je ne compte pas le faire. Ce n’est pas mon genre et je dirais que ce n’est pas une tradition de famille non plus. Mon père a de nombreux défauts, c’est vrai. Ceci étant dit, il s’impose des limites pour rendre les choses plus amusantes parce que bon, un pouvoir limite absolu est emmerdant au possible si exempt de défis. Donc bref, non, je ne vais pas nous couper du monde. Par contre, une fois à table, je m’assure de nous installer en retrait.


« Alors Rachel… Si on se faisait des plans pour la journée? Je veux dire, tant qu’à passer la journée avec la meilleure petite amie du monde, autant en profiter non? Je veux apprendre à mieux te connaitre. Ce que tu aimes, ce qui te fais rire, ce qui te fait sourire… Montres moi les lieux qui t’inspirent, les endroits qui te motivent… Je veux apprendre à connaitre la belle Rachel pour être encore meilleure pour toi! »

Je suis enthousiaste, je suis motivée et j’ai hâte de commencer, j’ai hâte d’apprendre, tout simplement. Je veux connaitre la succube non pas par ses pouvoirs ou pourquoi on devrait la craindre mais ce qu’elle aime manger en cachette, qu’est-ce qui lui met des étoiles dans les yeux et qu’est-ce qui lui donne envie de se lever le matin. Nous sommes assises côte à côte sur une banquette et donc je pose ma tête sur ses genoux, à moitié couchée, la regardant avec un sourire heureux voire comblé. Pouvoir manipuler la réalité peut offrir bien des choses mais l’amour? Heureusement, il faut encore travailler dur pour l’avoir. Si c’est trop facile, où est la saveur, où est le piquant? Il n’y en a pas, tout simplement, voilà ce qu’il y a. Ce n’est rien de le dire même si c’est évident.

Je ne suis peut-être pas parfaite, d’accord. Il y a de fortes chances pour que jamais je ne puisse prétendre l’être et si je me devais de porter la qualificatif, ce serait uniquement pour contribuer davantage au bonheur de ceux à qui je tiens. D’accord, je ne suis pas la plus expérimentée ou la plus « connaissante » et sans doute que Raven aurait pu se trouver une, deux, dix, cent personnes de mieux que moi pour former un couple. Mais je puis vous assurer que contrairement à d’autres qui prennent tout pour acquis, je suis prête à suer sang et eau pour me rendre digne de la belle Raven, de ma petite amie. Raven, si tu savais les sacrifices auxquels je suis prête à consentir pour toi… Mais certainement pas cette succulente brioche que la serveuse apporte! Il y a des choses qui sont sacrées et tout ce qui est sucré en fait partie. C’est juste comme ça, ce n’est rien de personnel!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Jan 2017 - 23:23
Raven sentit la main de Maggie se crisper dans la sienne... Probablement à cause du visage austère et inexpressif qu'affichait Raven de nouveau. Il était vrai que c'était un spectacle assez étrange, entre la vivante et pétillante Maggie et Raven qui affichait une mine à rendre dépressif un croque-mort... Le tout qui se tenait tout de même la main amoureusement. C'était... Particulier.
La sorcière s'était accommodée à cette situation... C'était tout simplement ainsi que sa magie fonctionnait, que sa biologie fonctionnait en fait... Et nul ne pouvait changer cela... Sauf à jouer à l'apprenti sorcier, en tentant de jouer avec la magie de Trigon. Cela avait, bien évidemment, peu de chance de marcher ou plutôt, de marcher comme on l'espérait. Même elle avait du faire plusieurs essais avant d'arriver à lancer convenablement ses sorts, et son double cursus mage/sorcière avait heureusement aider à canaliser comme il faut toute la magie...

Mais pour cela, il fallait exprimer peu d'émotion, afin d'éviter de trop émettre de magie. C'était ainsi, et il fallait faire avec, tout simplement.

Raven se demanda donc comment elle allait rebondir, et ce fut Maggie qui proposa la solution : Elle voulait passer la journée avec Raven à s'amuser...
La sorcière contempla l'idée... Un peu... Coupable. Après tout, elle s'était amusée énormément ces derniers temps et elle risquait peut-être de trop relâcher sa discipline de super-héroïne... D'un autre côté... Maggie et elle était maintenant ensemble et les gens l'envoyaient plus que souvent balader. Elle avait amplement méritée ses jours de congés... En plus, contrairement à d'autres villes, comme Coast City par exemple, St Roch n'avait pas de grands méchants attitrés ou de grands super héros avec leur horde de super ennemis prêt à tout raser pour les vaincre. De plus, Raven avait effectivement ses loisirs... Même si durant sa petite année de déprime, elle ne s'était quasiment focalisée que sur ses études et le cassage de dents de vilains...
C'est vrai que renouer un peu avec l'amusement ne lui ferait pas de mal...

"On peut commencer par une balade dans le parc de St-Roch. Ensuite, pizzeria. Après-midi, Cinéma ou salle d'arcade..."

Raven se dit alors ensuite que la pizzeria n'était pas réellement un lieu de rendez-vous, mais bon. Elle en avait quand même un excellent souvenir et le lieu lui tenait à coeur d'une certaine façon... C'était son premier restaurant terrien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Jan 2017 - 5:56
Bon, ça c’est un plan derrière lequel je peux me ranger! Un parc, une pizzeria et une activité surprise! Il faut dire que je n’aurais sans doute pas proposé mieux moi-même. J’aime bien la cuisine terrienne et la pizza est à mon avis un des plats les plus iconiques qui soit et un mélange parfait de tout ce qui est nécessaire au bon fonctionnement d’un être humain. Suis-je une experte en nutrition? Non. Serais-je un jour une experte en nutrition? Non plus. Mais je sais ce que j’aime et ce qui fait plaisir aux gens. Vous pouvez protester tant qu’il vous plaira, cela me laisse indifférente. Mais alors là complètement indifférente. Tout ce que je veux c’est rendre Raven heureuse et je tiens péniblement en place sur mon siège. L’excitation me gagne, la motivation aussi! J’aime faire plaisir à ceux à qui je tiens, je suis comme ça, que voulez-vous. Enfin…

Je dois faire attention. J’ai mis en place des mesures pour protéger Raven de ma nature hyperactive et super joviale. Ceci dit, je n’oublie pas l’essentiel. On aura beau disposer des meilleurs sorts, sans discipline, on ne maintient rien. Absolument rien. Et ça… Je tiens trop à Raven pour lui faire du mal accidentellement. Je m’en voudrais tellement! Je me force à me contenir, ce qui fait que j’ai la tête de quelqu’un qui aurait tenté le record de manger le plus de citrons d’un coup. Voilà. Calme. Pas zen mais calme. Je ne risque pas de nuire à Raven. En gardant les idées, claires, en plus, peut-être trouverais-je de quoi renchérir aux idées de ma petite amie. Je deviens écarlate juste en y pensant. MA petite amie. Vous vous rendez compte? Peut-être que si je me remets à manger ma brioche, elle ne remarquera rien. Qu’est-ce que je raconte. Bien sûr qu’elle a remarqué.


« En voilà une bonne idée! Et si on va se promener dans le parc, dois-je prévoir un pique-nique? Est-ce que c’est un grand parc, pour commencer? Je ne connais pas les lieux, je ne voudrais pas dire une bêtise. Pour le reste, on va où tu veux. C’est ta journée, c’est toi qui décide. On ne doit pas souvent te laisser carte blanche, avoue! Mais avec moi tu vas voir, le but c’est de s’amuser, de profiter de la vie quoi! »

Je sais. Je parle beaucoup et je peux être envahissante. Je n’y peux rien. Je suis comme ça. Je veux vraiment faire plaisir à Raven. La rendre heureuse. Je précise que je suis toujours à moitié couchée sur ses genoux et donc que je triche un peu en faisant léviter ma bouffe. Hey, je n’ai pas envie de me relever, je suis bien comme ça, moi. Et si elle décide de me jouer dans les cheveux, je pense que je commence à ronronner. Carrément, ouais! Jugez tant qu’il vous plaira, je m’en moque. Je suis qui je suis et je suis amoureuse de la plus cool et la plus belle des sorcières qui soit. J’aimerais être impressionnante comme Raven mais je suis juste… Moi. Maggie Marzena. La fille dont la vie est comme un statut Facebook : compliquée. Pas grave. J’ai Raven dans ma vie maintenant, qu’est-ce qui pourrait mal aller? Chut. Je ne veux pas le savoir.

« Si on va au cinéma, tu veux aller voir quoi? Les arcades, je connais, sain passe-temps s’il en est. Le cinéma, je connais moins, déjà parce que votre culture populaire ne m’est pas forcément familière. Après… Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Et ce soir, au juste, on fera quoi? Tard je veux dire. Bain moussant et soirée pyjama? Il me semble que prendre ça relaxe ne nous fera pas de tort… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Jan 2017 - 18:08
Je regardais alors Maggie, qui commençait encore une fois à s'emballer... C'était mignon. Je la rassurais en secouant la tête... Non, pas besoin de pique-nique. On venait de manger et si on voulait profiter de la pizzeria ensuite, le pique-nique serait de trop. Toutefois, l'endroit était très agréable...

"C'est un vieux parc, qui bénéficie étrangement d'un style français."

Ce qui était fort agréable il faut le dire. La France était un pays très beau esthétiquement parlant... Je me devais de l'y emmener un jour où l'autre... Je pense que Maggie apprécierait, si elle arrivait à ne pas se transformer en pile survoltée entre temps.
Toutefois, avec Maggie sur mes genoux, je ne peux m'empêcher instinctivement de faire des tours avec ses cheveux... Instinctivement, car ma mère m'a appris que durant les rares occasions où elle avait pu me voir étant bébé, elle faisait cela avec mes cheveux... C'était... Agréable. Alors, je venais de reproduire la même chose avec Maggie... Sans le faire exprès.
Mais rapidement, je dus arrêter... Certes, j'étais heureuse, mais je devais actuellement regagner le contrôle... Ou plutôt accentuer le contrôle sur moi-même. Ce n'était pas parce que je me relaxais que je devais également me laisser aller... Désolé pour Maggie à ce sujet d'ailleurs...

Enfin bon. Maintenant il fallait prévoir l'après midi... Apparemment, si Maggie connaissait bien les salles d'arcades, à ma grande joie [On allait pouvoir jouer ensemble !!!], elle ne connaissait pas trop les salles de cinéma.
Rapidement, je voulus sortir mon portable... Pour me rendre compte qu'il était encore dans ma poche dimensionnelle. Je soupirais avant de le faire apparaître dans ma main... Quitte à voir un film, autant en voir un bon. La meilleure salle de cinéma, c'était encore la vieille traditionnelle qui était dans un ancien théâtre qui avait périclité. L'ambiance était agréable et les sièges idéaux. Quand à la programmation, elle était également de premier ordre... Actuellement, il y avait quoi de bien ? Hum... Evitons les films fait pour les fans... Donc, exclusion des Star Wars... De même pour les Marvels... Peut-être une reprogrammation d'un vieux film ? Ah oui ! Une arnaque presque parfaite. C'était un excellent film, doté de toutes les qualités... De l'action, des sentiments et du drame avec un soupçon d'humour et une fin douce amère... Ce serait parfait... Maintenant on reserve les séances en deux clics... Parfait. Ce serait bien pour notre après-midi....

"Film donc cet après midi... Quand à ce soir... J'avais prévu qu'on le passe chez moi. J'ai de la glace au chocolat et un bon canapé... Je connais également un bon chinois."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Jan 2017 - 22:10
D’accord. Pas de pique-nique. Logique, en effet mais je suis une grande gourmande alors j’ai toujours faim. C’est un des petits plaisirs de la vie. Et en même temps, si on veut être honnête, le seul moyen d’avoir à table des gens aux opinions diamétralement opposées, c’est autour d’un bon repas. Enfin bon. Pas de pique-nique. Juste une balade. Je peux faire ça aussi, aucun problème. Au pire je m’achèterai quelque chose d’un marchand ambulant. Je suppose qu’il y a des marchands ambulants dans le parc, comme à New York, non? Et puis si non, je me conjurerai quelque chose à grignoter et puis voilà. Maggie, t’es la meilleure, tu le sais ça? Oui tu le sais. Tout pour faire plaisir à Raven. Raven et ses cuisses divines. Quel oreiller confortable. Je la regarde, tout sourire. Je suis heureuse. Tout simplement. Peut-on avoir plus simple?

Pensez-y bien. Votre petite amie. Une brioche tout droit sorti du four. Un moment de détente. Un plan de match sympa. Il fait beau en plus… Je n’ai pas besoin de grand-chose pour être satisfaite dans la vie. Ça me convient parfaitement. Pour ce qui est du film bah… On verra ce que c’est, je ne connais pas. J’aime découvrir de nouvelles choses. Je suis curieuse par nature et quand ça se fait avec des gens qu’on apprécie, l’expérience n’en est que meilleure. Bon d’accord, Raven n’est pas la plus expressive qui soit mais elle m’a bien expliqué pourquoi alors je ne lui en veux pas. Elle a besoin de contrôler et de canaliser ses émotions. J’espère qu’un jour elle pourra vraiment être « elle » à 100%, se relâcher complètement. Pauvre Raven. Je la plains, quand même. Toujours devoir se contenir pour ne pas déclencher une catastrophe… Mais tout va changer!


« Tu sais, je suis en train de me demander si je ne pourrais pas créer une dimension miniature et portative pour que tu puisse décharger ton trop plein de puissance en permanence sans avoir besoin de te contrôler. Je sais que ce n’est pas le genre de discussion d’un couple ordinaire mais bon. Nous ne sommes très certainement pas deux personnes ordinaires. Je le dis à voix basse pour qu’on ne nous entende pas. »

Maintenant, elle m’a moi et donc si elle a besoin de se défouler, une petite bulle dimensionnelle et on n’en parle plus. C’est quand même pratique un pouvoir comme le mien, surtout quand les abus ne sont pas au rendez-vous. Personnellement, surutiliser ses pouvoirs, c’est le plus sûr moyen de faire toute une connerie. Après bon. On me dira qu’au contraire, ne pas utiliser ses pouvoirs c’est revenir à les gaspiller mais à chacun sa façon de faire les choses. Il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » façon de faire dans un tel cas. Tant qu’il n’y a pas d’abus, les deux positions se défendent. Quant à la soirée, le pot de crème glacée est très tentant lui. Je ne sais pas quelle activité nocturne Raven nous réserve mais je n’y suis pas hostile, ça c’est clair. Curiosité quand tu nous tiens… Et de la curiosité, je dois en avoir pour une armée, c’est bien simple!

« Et le film, ça parle de quoi? Parce que si tu pensais me faire la surprise, c’est raté. C’est difficile de faire une surprise à quelqu’un de la Cinquième Dimension, en fait. Ce n’est rien de personnel, je t’assure. Je pourrais aller regarder sur Internet mais me connaissant, je ne vais pas me contenter d’un résumé donc je saurai tout d’avance, ce qui rend l’expérience beaucoup moins intéressante, tu vois? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Jan 2017 - 14:44
Je regardais la vie autour de nous, alors que Maggie se proposait de résoudre mon problème à l'aide d'une dimension de poche pour que je puisse me débarrasser de mes émotions quand j'en ai besoin... Le problème c'est que cela ne marcherait pas réellement... Quand je me débarrassais d'un coup de mes émotions, j'étais généralement extrêmement fatiguée ensuite, sans compter que ce n'était pas quelque chose que je pouvais rejeter uniquement par les mains, ou alors quand il n'y avait les émotions que d'un ou d'une seule personne... Comme tout à l'heure par exemple. Sans compter le dernier point... Qui était plus gênant...

"Les... Emotions... C'est également une forme de nourriture pour moi. Cela me fait du mal de trop en rejeter... Ou trop souvent. Ce serait comme de l'anorexie pour moi."

C'était probablement la seule chose qui m'empêchait d'accéder à sa demande. La fatigue et éventuellement la gestion de l'expulsion, c'était largement préférable, et avec le temps je pourrais apprendre à mieux contrôler l'expulsion, aux maux de tête permanents. Malheureusement, mourir de faim mentalement n'était pas non plus une solution. Papa, quand t'as commencé à me modifier dans le ventre de maman, t'as foiré ce point là dans les grandes lignes.

*Hey. J'ai fait ce que j'ai pu. Si tu acceptais ton héritage démoniaque, tu n'aurais plus ce problème du tout."

Certes, mais je ne souhaitais pas devenir une tyran qui tue pour le plaisir et vivre des autres ainsi. C'était mal, malsain et mauvais. J'avais juré de combattre ce mode de vie et je m'y tenais de toutes mes forces... Par contre, vint la seconde question de Maggie, plus terre à terre... Mais bon, facile à répondre.

"Deux frères. L'un sait comment fonctionne les gens et écrire des histoires. L'autre sait jouer n'importe quel rôle, sauf le sien. Ce sont des arnaqueurs depuis qu'ils sont petits... Mais lors d'un dernier coup où le deuxième frère tombe amoureux de leur cible, leur passé les rattrape. il y a de l'humour, du symbolisme, un fusil de Chekhov et du drame. Et de l'amour, bien entendu."

Simple concis précis...

Et rapidement, alors qu'elles marchaient, les deux jeunes femmes arrivèrent près du fameux parc...

"Construit par un paysagiste français qui avait détourné des fonds en France et qui s'est réfugié ici. C'est particulier, mais joli."

Expliqua Raven à sa petite amie... L'odeur de la nature emplissant leur narine et l'air ambiant. C'était agréable de vivre ainsi, et c'était joli.... Tout comme Maggie, que Raven devait se retenir pour ne pas enlacer et embrasser, sous peine de probablement causer un ou deux tremblements de terre... Ce qui ne serait pas cool. Pas cool du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Jan 2017 - 21:24
Ah d’accord… Je vois… Enfin je crois. Je comprends l’idée générale sans comprendre pourquoi ça ne se modifie pas. Il doit bien y avoir un moyen de le faire, avec nos pouvoirs combinés, non? Altérer les choses est moins difficile qu’on le pense quand on en a le pouvoir, d’une part, et le savoir technique d’autre part. Je viens de la Cinquième Dimension, je sais ce que c’est que de modifier les choses à sa guise. Je sais ce que c’est que de réécrire pour améliorer les choses. On me dira que c’est purement subjectif mais bon. Je sais comment faire mon boulot, si tant est qu’utiliser son pouvoir est un boulot. Je pense que si en fait ou tout du moins, en un sens. Avec ce que ça demande… Mais nous ne sommes pas là pour parler de moi. Oh ça non. Nous sommes ici pour parler de Raven, la fille la plus cool du monde. Fille de démon, quand même…

Nous marchons ensemble, main dans la main car je vais piquer une de ces crises sinon. Pas de câlin, ok. Pas de bisou, ok. Raven qui a l’air ultra sérieuse, ok. Mais je veux un contact physique. Je comprends toute cette histoire d’émotions. Ceci dit, nous sommes un couple. Je veux au moins que ça paraisse quelque part. À quoi ça sert, sinon, je vous le demande! Je m’inquiète pour Raven. Sincèrement qui plus est. Je la veux heureuse. Je la veux comblée, épanouie. Comment faire quand tant d’obstacles se dressent encore sur sa route? C’est frustrant. Et naturellement je ne peux pas l’exprimer car si je l’exprime, ce sera néfaste pour elle. Alors qu’est-ce que je fais? Je ravale ma frustration et je souris. Profitons de ce parc, de cet environnement calme et tout. Nous avons bien mangé, nous digérons en plein air dans un lieu fort agréable… C’est presque pittoresque tiens.

Je ne vois pas quoi demander de plus, vraiment. Oh, je peux me tromper, naturellement. Tout le monde peut se tromper. Certains peuvent corriger instantanément leurs erreurs, d’autres non. Je veux que cette balade soit parfaite alors je regarde discrètement autour de moi pour éliminer tout obstacle potentiel, tout élément qui pourrait nuire. Comment ça, j’en fais trop? Je n’en fais pas trop, je fais le nécessaire pour que mon couple fonctionne, il y a une différence de taille! Au nombre de gens avec leurs pensées parasites pour pourrir la vie de ma belle Raven… C’est à moi de la protéger désormais, de veiller sur elle et tout. C’est ce qu’on fait quand on est en couple, non? Et justement, je SUIS en couple! Essayons de détecter les ennuis avant qu’ils ne se présentent et détournons l’attention (subtilement) avec une conversation des plus innocentes.


« Dis voir, je demande ça sans arrière-pensée hein. Comme tu ne peux pas vraiment être expressive en public qu’est-ce que j’ai le droit de faire et de ne pas faire pour montrer que nous sommes en couple? Parce que tu me connais. Enfin. Tu commences à me connaitre. Je ne suis pas exactement discrète, quoi. Alors… Pour ne pas te causer de problèmes ou d’embarras… Voilà, voilà… Tu comprends? »

Subtil, Maggie, subtil. Et comme une cruche, tu ne regardes plus ou tu vas et tu te cognes contre un banc. D-O-U-L-E-U-R! Qui aurait cru que se cogner le tibia pouvait être si douloureux? Ouah, j’en ai presque les larmes aux yeux. Tu parles d’une maladresse! Mon beau moment, gâché par ma propre incompétence, il fallait le faire, quand même. Il y a des jours où je me hais, ce n’est rien de le dire. Comment peut-on être aussi maladroite? Et je ne peux pas vraiment faire la danse de la fille qui vient de se péter la jambe, je tiens la main de Raven. Main que j’ai serrée et pas qu’un peu. J’ai mal! Je souffre! Note à moi-même, si jamais je suis poursuivi par quelque chose de dangereux, faire apparaitre un banc pour qu’il se cogne contre. C’est on ne peut plus radical. Raven, Raven, sauves moi, je souffre! Mais je suis une grande fille, tu n’en percevras pas une miette!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Jan 2017 - 16:43
"Me tenir la main. Me prévenir 5 secondes avant de me faire un câlin que je me prépare mentalement... Être simplement là. C'est déjà énorme pour moi. Continuer à émettre des ondes positives... "

Car cela permettait d'éviter d'avoir à manger la jalousie et la méchanceté des humains autour de moi... C'était tellement désagréable. Devoir continuellement connaître et dévorer passivement les émotions autour de moi... Sérieusement. C'est comme si on ne vous permettait de ne manger que de la viande alors que vous êtes végétarienne et qu'en plus vous deviez le faire parce que vous devez survivre et qu'on vous ouvrait la bouche pour vous faire avaler. C'était aussi désagréable que cela en avait l'air et je serrais plus fort la main de Maggie. Moi aussi cela me gênait cette situation. Ou j'étais Raven, la sorcière que tout le monde craignait et je pouvais user de ma magie pour atténuer cette douleur dans ma tête ou j'étais Rachel et je devais me contenir énormément pour éviter de détruire quoique ce soit. C'était peut-être ce que ressentait Superman ? Avec sa force physique inhumaine... Ne rien casser à longueur de temps était un exploit de sa part. Lui demander un conseil ou deux pourrait être utile ? A voir pour plus tard, mais j'ai peur que le père de Maggie ne se jette sur l'occasion pour s'amuser.

Sauf que Maggie, concentrée sur ma réponse se prend un banc. Inutile de regarder son visage pour voir que cela a fait mal. Déjà à cause du bruit qui était suffisamment fort pour que je le remarque, et parce que contrairement à moi, Maggie n'avait pas subi un entraînement pour effacer toute émotion de son visage. A vrai dire c'était plutôt l'inverse. Je mis donc rapidement la main sur la jambe de Maggie, avant d'en absorber la douleur. Ouch. Effectivement, cela avait du lui faire mal... Hum ? Pourquoi cela ne me faisait pas plus mal que cela, moi ? C'est vrai que contrairement à d'autre je n'ai pas une solidité hors du commun... Simplement, je sens la sensation de douleur de tout le monde en permanence. Même celle du môme là bas qui vient de se prendre un ballon en pleine poire. Je sens la douleur. Elle me fait mal. Simplement, j'ai une certaine tolérance à la douleur et si vous voulez me voir crier, il vous faudra y aller assez fort. Ce n'était pas ça qui allait me tuer.

"Attention Maggie. Je n'ai pas envie que tu te fasse mal... "

Dis-je d'un ton faussement sévère... Avant de reprendre notre marche au milieu des plantes et des fleurs. Par ci et là, on pouvait apercevoir des roses et des tulipes. C'était beau et entretenu, comme on pouvait l'espérer de l'endroit... Un endroit où j'aimerais faire comme les autres couples et poser ma tête contre l'épaule de Maggie... Dire que j'y arrivais il y a un an... Ma rupture m'avait vraiment affaiblie, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Jan 2017 - 18:06
Ah bon d’accord. Ça je peux faire, oui. Ce sera plus difficile pour moi que pour elle pour tout dire. Prévenir avant de donner de l’affection? Mais elle veut ma mort ou quoi? Je suis quelqu’un de tellement spontané! Je veux faire quelque chose, je le fais, c’est tout. Tout particulièrement quand il s’agit de donner de l’affection. J’ai tellement souffert de la solitude et j’ai tant à offrir… Mais je ferai un effort. Pour Raven. Je souffrirai en silence pour lui permettre d’être heureuse. J’accepte ce sacrifice. Je subirai sans broncher. Je dois être forte. Pour moi. Pour elle. Pour nous. Pour notre couple tout neuf que je veux voir survivre au passage du temps. Et il survivra. Je ferai tout pour ça. Je veux dire… Ce n’est pas la motivation qui manque. Et elle ne manquera jamais d’ailleurs, ça je peux vous le garantir. Elle veut des ondes positives? Elle en aura.

Quand elle absorbe ma douleur, je compense en lui envoyant deux fois plus d’ondes positives. Je ne veux pas que tu souffres, Raven. Je veux ton bonheur et s’il y a bien quelque chose qui court dans la famille, c’est bien l’obsession. Mon père c’est sur tous ses mauvais coups et sur son Superman adoré, ma mère c’est sur contrôler mon père et remettre de l’ordre dans le bordel qu’il laisse et moi, ce sera de faire en sorte de te rendre heureuse. Nous nous promenons dans le parc et à notre passage, je fais pousser les plantes, fleurir les végétaux, je veux que ce soit idyllique. Raven… Si tu savais tout ce que je suis prête à faire pour que tu aies enfin droit à la paix et au calme qui te ferait tant de bien… Je me retiens. Je me retiens de la câliner, de l’embrasser chastement. Et j’en souffre. Énormément. Je ne suis pas habituée à tout ceci. À ne pas être démonstrative.

Mais je ne dois rien montrer. Je dois tout garder en moi. Je dois être une force positive Pour Raven. Je ne dois en aucun cas flancher. Je lui ai souri d’un air gêné après m’être blessée stupidement et j’essaie de rester concentrée sur la tâche en cours soit notre balade dans le parc mais… Je voudrais tellement lui donner un câlin… Et pas un petit câlin. LE câlin. Mais ça, même avec cinq secondes d’avertissement, elle ne saurait s’y préparer. Et moi, si je ne le donne pas, ce câlin, j’ai l’impression que je vais exploser. Pas forcément au sens propre, je veux dire, je n’ai jamais vu personne exploser de la sorte. Mais il faut que j’exprime mes émotions, c’est dans ma nature. Éventuellement, je développerai davantage de contrôle mais là, mettez-vous à ma place. Ma première relation amoureuse sérieuse. Comment voulez-vous que je reste stoïque et sans trop d’émotions?

Finalement je n’en peux plus. Nous disparaissons et réapparaissons dans une dimension de poche où je donne LE câlin à Raven. C’est un raz de marée, un tsunami d’émotions positives, d’amour, de bonheur et du reste. Ce n’est pas que je veux faire du mal à Raven. C’est juste… Je suis très expressive. Passez une vie toute seule, pour voir. Vous verrez que vos aptitudes sociales ne se développent pas exactement normalement. Surtout que bon, entre un père bien trop « explosif » et une mère aussi expressive qu’un iceberg (une fois, elle a tenté de me montrer de l’affection en me donnant un peu d’argent de poche, ce qui s’est soldé par elle qui dépose un sac d’argent devant moi avant de tourner les talons), je n’ai jamais vu le milieu, le côté modéré. Je m’en moque qu’elle dévaste cette bulle dimensionnelle. C’était soit je lui donne le câlin ici ou sur Terre.


« Désolée… Je ne pouvais plus me retenir. C’était soit ici, soit sur Terre et pour être franche, c’est bien moins dangereux ici. Pardonnes moi Raven, d’avoir été aussi faible c’est juste que… Je t’aime tellement… J’ai toujours été seule, presque ignorée de ma famille… Et… Et tu m’acceptes comme je suis… Avec mes qualités et mes défauts, sans me demander d’être autre chose que moi… Je… Je… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Jan 2017 - 21:24
Alors qu'on se baladait tranquillement dans le parc, le paysage changea soudainement. Heureusement, maintenant, je reconnaissais bien cette signature dimensionnelle... Ce parfum... C'était donc assez simple de ne pas paniquer. Je me préparais à demander à Maggie ce qui n'allait pas quand soudain, celle-ci me fit un câlin passionné et totalement surprise, me prenant totalement au dépourvu.

Autant pour le contrôle, alors que je me mis à émettre des éclairs noirs en rougissant terriblement. (Hé merde... La laine allait pas aimer !) Fit mon second degré, alors que le premier... Bah, il arrêtait de fonctionner. Duh.

Maggie me faisait un câlin de guimauve et de gentillesse débordant tellement que je me retrouvais étouffé par des trucs roses et mignons... Ce qui était un changement assez agréable de mon image de gothique habituelle vous me direz, mais bon. On fait avec les styles vestimentaires qui nous correspondent et je vais pas m'habiller en cheerleader quand je sais que je ressemble plus à une pierre tombale qu'à Maggie qui pétille de joie.

De plus, je peux pas la forcer à adopter tout mon mode de vie non plus... Il... Il fallait que je sois plus forte aussi. Alors je lui rend son câlin. Après tout, je ne risque pas de casser quelque chose ici. C'est bien !

"La la... C'est bon Maggie."

Des mots très simples mais qui veulent tout dire. Je comprenais ce que voulait dire Maggie et pour lui faire comprendre que c'était réciproque, je lui fis simplement un grand sourire. Si on commence à parler toutes les deux en même temps, on est pas rendue !

"C'est normal... J'aurais pas dû t'embêter avec mes propres limites... Il va falloir que je les ré entraîne pour qu'on puisse ne pas avoir à dépendre en permanence de tes pouvoirs... Je l'ai fait une fois, je le referais encore."

Mais en attendant, c'est vrai qu'un bon câlin, c'était volontiers !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Jan 2017 - 22:36
Me voilà soulagée: Raven n’est pas fâchée après moi. Je doute que ça aurait été le cas mais bon, je suis une grande nerveuse, ça ne surprend donc personne. Et puis du reste, je sais que ça ne doit pas être très agréable de se voir « arraché » à sa réalité, même si c’est par l’être aimé. Il faudrait au moins que je donne un avertissement la prochaine fois, quelque chose… Je me sens vraiment tarte là, pour la peine. J’aurais au moins pu me retenir une poignée de secondes de plus, prévenir et ensuite nous téléporter ici. J’apprends, je suppose, à vivre en couple. C’est ma première vraie expérience, j’ose espérer qu’on me donnera une chance. Voilà un truc que j’adore de Raven : sa maturité. Pas comme moi. Moi je suis impulsive, émotive, tout ça. Deux extrêmes, si vous voulez et c’est pour ça que des fois je me dis que… Oh ça alors!

Vous savez, je capte les pensées de surface des gens et Raven a pensé à un costume de cheerleader et à son look gothique. En voilà une idée amusante. Enfin. Mon idée, je précise. Vendu alors. Raven dans le style décrit plus haut et moins avec mon costume où il ne manquera que les pompons et un cri d’équipe. Ça va être drôle! Pour moi, au strict minimum. Pour elle… Je ne sais pas. Je ne dirais pas que c’est important et je… Ce sourire… Qui est le petit malin qui a remplacé mes jambes par des bâtonnets de beurre? Voir Raven heureuse est je pense une des plus belles choses qu’on pourrait présenter à mes yeux. Je la câline donc encore plus et pendant le câlin, mes vêtements deviennent un uniforme de cheerleader. Ça t’apprendra à penser trop fort, vilaine sorcière que j’aime. Oh allez quoi, c’est juste une blague, ce n’est rien d’autre qu’une boutade.


« Des fois je capte tes pensées sans trop le faire par exprès. C’est un peu une partie de moi : savoir ce qui occupe les pensées de l’autre pour faire la meilleure farce ou la meilleure surprise. Il faut bien l’avouer, c’est ma mère l’experte dans le domaine, plus encore que mon père. Enfin ce n’est pas important. L’essentiel c’est de savoir : comment tu me trouves habillée ainsi? Ça me va bien, non? »

Bien entendu, nous ne sommes pas encore de retour sur Terre, hors de ma bulle dimensionnelle. Simple mesure de sécurité, on ne sait jamais. Mon but n’est pas d’importuner Raven, bien sûr que non mais en même temps je ne veux pas la forcer à travailler pour deux, en un sens. Je peux me contrôler. Je suis convaincue que j’en suis capable. Il va juste me falloir de la pratique. La volonté, j’en ai. À revendre. Je veux que mon couple fonctionne et mon couple va fonctionner, foi de Maggie. Mais en attendant, il faut que je me montre forte et rassurante à mon tour pour faire comprendre à Raven qu’elle ne sera pas toute seule dans cette histoire. Pas question. J’ai ma part de fardeau à prendre et je vais la prendre bien volontiers. Pour qui me prenez-vous? Je suis une fière habitante de la Cinquième Dimension, aucun défi n’est trop grand pour moi!

« Tu sais, tu ne seras pas seule dans cette histoire. Si tu fais des efforts, j’en ferai aussi. J’apprendrai à me contrôler. Je ne te promets pas le calme d’un moine bouddhiste mais je peux faire mieux, je le sais. Je peux faire en sorte de te donner un fardeau moins lourd. Nous sommes un couple. Le sacrifice, c’est moitié moitié. Ce n’est pas à toi de tout porter sur tes épaules et gare à tes fesses si tu oses le faire! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Fév 2017 - 11:27
Je... Je suis partagée entre l'émotion et une envie irrépressible de rigoler. Ici, pas de risque de faire exploser l'électronique... Mais le speech de Maggie à mon égard est vraiment émouvant... Même si le costume de Cheerleader n'est pas vraiment adapté pour celui-ci. Oui, bien sûr, ce dernier va bien, mais ce n'est pas vraiment compatible avec l'ambiance qu'elle essayait de créer avec son speech à côté. c'est juste dissonant quoi. Alors, moi aussi j'opte pour la réponse du milieu. Je glousse légèrement dans ses bras. C'est juste agréable de savoir qu'elle est là pour moi comme ça. Bon, je sais également que c'est un cocon protecteur et que trop dépendre l'une de l'autre pourrait être néfaste à long terme... Pour elle comme pour moi. Grandir est inévitable, et je voulais grandir pour profiter d'une vie normale... Ou du moins, avec moins de restrictions que maintenant. Parce qu'effectivement, devoir me préparer mentalement pour recevoir un câlin... C'est TRÈS pesant. Tant pis pour les éclairs autour de moi. J'y peux rien si les émotions positives me chargent davantage d'énergies que les émotions négatives !

"Merci Maggie. Tu verras. Un jour je serais capable de te faire aussi des câlins surprises. En public."

Et je ne mentais pas. C'était réellement mon but et je m'y tiendrais sérieusement. Un jour je me débarasserais de cette faiblesse afin d'être assez forte pour Maggie. Pour les autres aussi. Je ne pouvais pas me permettre de les gêner, comme avec Détective Chimp. Je serais assez forte pour être une grande héroïne ! Mais bon. Maggie ne tolèrerait pas que je prenne tout sur moi, alors je l'embrassa sur la joue, lui murmurant gentiment...

"Evidemment, je compte sur toi pour m'aider. Plus de "je pompe toute les émotions négatives dans la ville" ok ? Sauf si c'est vraiment la seule solution, et seulement si. Ca te va ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Fév 2017 - 16:34
J’ai confiance en Raven. Pas simplement parce que c’est ma petite amie. C’est un facteur mais ce n’est pas l’unique facteur. J’ai confiance en Raven parce que je sais qu’elle est sérieuse dans ses paroles. Qu’elle ne dit pas cela pour se vanter, pour se donner de l’importance ou de la contenance. Et c’est ce que j’aime chez elle. C’est trop facile de juste la juger sur sa nature démoniaque et de dire qu’on ne peut pas lui faire confiance. Moi j’ai accepté de voir plus loin. J’ai accepté de voir la personne, la merveilleuse personne derrière ce que la nature a fait. Car oui, Raven est la fille d’un démon, comme je suis la fille d’un fou furieux, en théorie. Mon père n’a clairement pas une bonne réputation ici. Et ce n’est pas près de changer d’ailleurs. Ça je peux vous le garantir. Nous sommes plus que nos géniteurs. Beaucoup plus, ça c’est clair.

Alors quand elle me dit ça, quand elle me parle des efforts qu’elle veut faire et des améliorations qu’elle cherche à apporter dans ce qui va être notre vie commune, je ne peux que l’encourager. Comment pourrais-je faire autrement? Si personne ne souligne vos bons coups, pourquoi en faire? Raven n’a pas besoin d’être télépathe pour lire en moi tous les bons sentiments et les encouragements auxquels je peux penser. Et je crois que c’est une des plus belles choses dans notre couple, cette chimie presque instinctive où nous parvenons à nous entendre et à nous comprendre sans même avoir besoin d’échanger verbalement. Dire « je t’aime » aurait été bien faible en comparaison de ce qu’elle peut lire dans mes yeux et dans mon non verbal. Je suis fière de Raven. Elle veut vraiment que les choses aillent bien. Fonctionnent. Et je jure de tout faire pour l’aider.

Le plus marrant dans cette histoire c’est que j’essayais de me calmer pour qu’on puisse reprendre notre promenade dans le parc. Là… J’en suis bien incapable. Plus j’essaie, plus elle me dit des choses qui me rendent heureuse, plus je génère de l’énergie positive, plus Raven a un trop plein, plus la tempête augmente… Ce n’est pas forcément un mal c’est juste… Comique. Et je ne peux m’empêcher de glousser puis de rire. C’est un rire franc, honnête, joyeux. Authentique et naturel comme on n’en fait plus. Ou alors rarement. Nous voilà bien avancées toutes les deux. Je ne m’en sortirai jamais, à ce rythme. Mais ce n’est pas grave. Le monde peut survivre sans nous, que je sache. Autant travailler à renforcer les bases de mon couple que je veux le plus durable possible. Oh, Raven… Comment vais-je faire pour ne pas avoir envie de te câliner constamment?


« C’est vraiment très drôle. Tu me parles de tes plans pour te contrôler, tu me mets de plus en plus de bonne humeur, j’émets de plus en plus d’ondes positives et toi bah… Une chance que nous ne sommes plus dans le parc. Mais tu sais quoi? Je t’aime comme tu es. Ne changes pas, tu veux? Tu n’es pas parfaite mais tu es Raven. Et ce n’est pas avec une déesse que je veux être en couple. La perfection, c’est super chiant.

Et tu sais quoi? Tu vas réussir. Tu vas réussir parce que moi je crois en toi. Et s’il n’y en a qu’une pour croire en toi, ce sera moi. Ceci dit Raven, apprends-moi le contrôle, autrement on ne s’en sortira jamais. C’est soit toi qui me l’apprends, soit ma mère et ce ne sera une surprise pour personne si je te dis que je préfère largement tes méthodes à celles de ma génitrice. Je te jure Raven elle donnerait des frissons à un glacier! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Fév 2017 - 15:26
Je souris à Maggie, l'entendant qu'elle veuille apprendre le contrôle... Me demandant car elle estime que les méthodes de sa mère seraient probablement moins agréables que les siennes... Si elle savait comment j'avais appris à me contrôler initialement, je pense que Maggie se mettrait à pleurer toutes les larmes de son corps. Je la connaissais maintenant, et je me doutais que si elle apprenait que les moines d'Azarath avait pensé que tuer toutes émotions en moi était la meilleure solution pour maîtriser mes pouvoirs... Je ne saurais pas comment elle réagirait. Elle aurait probablement un mix entre la colère, la tristesse, l'indignation et la compassion. Alors à la place, je ne dis rien sur ce sujet, et je pensais déjà à l'introduire au thé et à la méditation, la contemplation. Ce genre d'activité calme... Même si je me doutais qu'une hyperactive comme Maggie n'arriverait probablement pas à rester sur place plus de 10 minutes...

"Cela sera avec plaisir... Mais sache que c'est comme un entraînement physique : il faut apprendre petit à petit. Tu ne seras pas capable de méditer aussi profondément que moi dès la première séance. Donc ne t'en fais pas à ce sujet, ok ?"

Mais j'avoue que continuer le câlin était aussi agréable... Alors autant rester ici jusqu'à ce que la tempête se calme, non ? Et oui, je sais que je génère ladite tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Fév 2017 - 18:07
Je ne serai jamais capable d’apprendre à me contrôler, pas vrai? Elle me dit qu’il va falloir y aller petit à petit et je suis déjà en train de visualiser les résultats avant même d’avoir commencé le premier exercice. On ne pourra jamais m’accuser de manquer de bonne volonté en tout cas. Ça j’en ai à revendre, pour les fins et les fous même je dirais! Je veux vraiment réussir. Surtout pour Raven et un peu pour moi. Une chance que le petit bijou que je lui ai donné est capable d’en prendre des émotions positives parce que sinon… À moins que ce soit dans une temporalité différente? Nan. Je m’en souviendrais. Je lui ai définitivement donné un bijou pour qu’elle puisse puiser dans mes émotions positives. Une sorte de protection aussi, en même temps. C’est moi ça. Quand vous venez d’une dimension comme la mienne, je vous garantis que bah…

Vous apprenez à prévoir et rapidement en plus. Ça va finir par servir. Je sais que ça va finir par servir. Pas besoin de voir dans le futur pour le savoir. Je suis Maggie M… Marzena. Si quelque chose d’aléatoire doit se produire dans les environs, ce sera pour ma pomme. Ça fait partie de la vie. Mais je suis une éternelle optimiste et une farceuse de génie. Ça compense avec toutes les emmerdes qui peuvent arriver. Savoir faire des blagues en tout temps, c’est carrément un des articles de ma trousse de survie. Et puis bon hein. Je vais montrer à Raven que je peux parfaitement méditer. Je me place comme on les voit faire dans les films et je commence à me concentrer. Tu vas voir que je suis capable, démone de peu de foi que tu es. Regardes moi et regardes moi bien! C’est partit. La paix intérieure. La paix intérieure. Je vais y arriver, comme dans Kung Fu Panda!

Au bout d’un certain temps, au moins deux heures je dirais, je rouvre les yeux, toute fière de moi… Et le chronomètre géant que j’ai fait apparaitre donne raison à Raven. Vingt-trois secondes. J’ai médité ou plutôt pseudo médité pendant vingt-trois secondes. Maggie, ma grande, tu as énormément de travail à faire j’en ai peur… Mais rien n’est impossible quand on a de la volonté et ça aussi j’en ai à revendre. Je réussirai! Même si, pour la peine, en ce moment, j’imagine mon père hilare parce que j’ai essayé de méditer et ma mère désapprouver, comme d’habitude. Mais je prouverai à tout le monde que je suis capable de grandes choses pour le bien de notre couple. J’offre un petit sourire gêné à Raven et je dois être toute rouge parce que c’est un peu embarrassant là… J’ai mit fin au câlin pour une gaminerie avec des résultats aussi minables? Vilaine Maggie!


« Euh… Peut-être que finalement tu avais raison… Je vais avoir besoin d’un peu d’entrainement. Tu crois… Tu crois qu’on peut faire comme si rien ne s’était passé et retourner au câlin parce que c’est un peu beaucoup la honte, là, quand même… Et que n’apprennes pas que tu as raconté ça à qui que ce soit! Si mon père l’apprend, il va m’embêter avec ça pour le dix prochains siècles et ça ne me tente pas! »

Sans trop lui laisser le choix, je la reprends dans mes bras, caresses sa chevelure, son dos, profitant de ce contact pour essayer de trouver la force mentale de me calmer. De puiser « à même Raven » le nécessaire pour réussir. Pas comme si je prenais de sa force vitale ou quoi que ce soit. Voyez plus la chose comme de l’inspiration, ce serait plus proche de la réalité, en fait. J’ai encore beaucoup à apprendre et je suis motivée à apprendre. Je ne me laisserai pas démonter parce que c’est difficile. Ça je refuse. Je suis prête à tellement de choses pour Raven. Et puis je me dis que si un jour elle décidait d’y aller en mode démone, ce n’est pas à moi de juger de ses actes mais bien de l’épauler. Raven est quelqu’un de mature. Avec de la vision. Comment voulez-vous que quoi que ce soit aille mal quand elle est en charge? Je me rassure en me disant que tant que notre amour durera, c’est globalement sans importance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 11:25
Je souris, en voyant Maggie tenter de méditer. La pauvre, l'ambiance n'est pas suffisamment adaptée ! Certains pensent que le silence est la meilleure des choses pour méditer. En réalité, il faut qu'il y ait des légères distractions autour de soi. Arriver à ne penser à rien était extrêmement difficile. Arriver à se concentrer sur tout ce qu'il y avait autour de soi était une bonne méthode pour y parvenir en revanche : l'esprit ne pensait à rien, il constatait. Cela le forçait à faire un avec son environnement et donc à laisser de côté tout le reste. On ne faisait qu'un avec la nature, et les soucis pouvaient aller voir ailleurs si on y était. C'est pour cela que les jardins zens étaient appréciés : il y avait une harmonie dans ces endroits et un écosystème qui permettait de se relaxer....

Alors voir Maggie, essayer dès le départ de le faire dans un environnement silencieux avec un énorme chronomètre... Cela me fit rigoler légèrement intérieurement. La pauvre... Je lui donnerais volontiers un câlin si elle tenait plus de 20 secondes dans un tel environnement pour sa première séance...
Ah, tiens. J'ai été mauvaise langue, elle a tenu 23 secondes ! Ce qui était pas mal, il faut avouer et j'avais vu sur son visage une sérénité de bonne qualité... Durant quelques secondes.
La voir se relever, un grain dépitée, me fit légèrement rigoler, et je lui fis un petit clin d'oeil.

"Joli premier essai. La prochaine fois, je dirigerais la séance. On commencera par de la relaxation, puis de la sophrologie avant d'aborder convenablement la méditation. Cela devrait te fournir de bonnes bases, et cela te détendra convenablement."

Mais cela serait à la maison. Sérieusement. Pas dans sa bulle... Parfois aussi le monde réel avait ses avantages. En tout cas, Maggie retourna au câlin, comme je m'en doutais et espérait. C'est vrai que c'était aussi très agréable pour se détendre... Oh et puis zut. Moi je voulais un peu plus qu'un câlin... J'embrassais donc Maggie à pleine bouche par surprise. Elle était si mignonne quand elle était comme ça... Et moi cela me rendait heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 15:12
Vous savez, certains voient le fait d’apprendre à se contrôler comme une insulte. Moi, je connais l’importance du contrôle. Je viens d’une civilisation capable de détruire un univers en faisant une crise. Ceci étant dit, la plupart des miens se moquent d’apprendre à se contrôler. Considérant que nous pouvons simplement effacer ce que nous avons fait, pourquoi faire des efforts supplémentaires? Mais moi j’ai toujours voulu faire plus que les miens. C’est trop facile, sinon, de ne prendre aucune responsabilité. Alors apprendre le contrôle avec Raven, c’est non seulement une occasion de passer du temps avec elle mais de devenir meilleure. Et ça, ça me fait vraiment plaisir. Et attention. Pas devenir meilleure dans le sens meilleure que tout le monde. Non ça ce serait le pur produit d’un ego surdimensionné, ce que je ne crois pas avoir. Non.

Meilleure dans le sens plus apte à garder le contrôle et à pouvoir mieux utiliser mes pouvoirs tant pour m’amuser que pour aider. Tout simplement. C’est important le contrôle et… Et quand Raven m’embrasse, le contrôle peut aller voir ailleurs si j’y suis. Raven génère des tempêtes, d’accord mais en ce moment, je serais probablement capable de faire pareil. On dit que l’amour est le plus beau des sentiments. Je ne sais pas si c’est une vérité absolue mais je peux vous garantir qu’en ce moment, dans ma vision et dans ma réalité des choses, oh que oui, c’est le cas. C’est rose bonbon et naïf, d’accord. Mais je m’en moque. Dans la vie, moi je vis pour une chose. L’arc-en-ciel après la pluie, le soleil qui perce les nuages, ce qu’il y a de beau et de bien dans un monde trouble voire torturé. Je ne suis pas une super héroïne pour une bonne raison, en fait. C’est simple.

Je suis quelqu’un de naturellement optimiste et joviale. Je veux répandre la joie autour de moi. Malheureusement, c’est incompatible avec le job de super héroïne. Regardez les, comme ils sont distants et souvent, tellement seuls. Batman est probablement le pire et Superman, me dit mon père, vit dans un endroit appelé la forteresse de la solitude. Je ne veux pas rester seule toute ma vie! J’ai besoin du contact des autres pour donner un sens à qui je suis et ce que je fais. Vous pensez que c’est marrant, se faire des farces à soi-même? La réponse est non car je sais précisément ce que je vais faire!  Il me faut au moins une autre personne et une « victime ». Rire, c’est fait pour deux. Les plus beaux rires sont ceux qu’on a avec quelqu’un qui représente quelque chose à vos yeux.  Quelqu’un comme Raven, que j’embrasse. Qui m’embrasse. Quelle belle journée.

Je m’en fous qu’elle soit la fille d’un démon, qu’elle se déguise en humaine (enfin, en humanoïde) pour ne pas effrayer les enfants et qu’en public elle soit froide comme un vent polaire. Loin des regards, là où il n’y a aucun risque de blesser qui que ce soit, je lui permets d’être elle-même, de se libérer d’une part de son fardeau. Personne ne devrait commencer un tel voyage seul. Celui de trouver sa place dans le monde. Tout voyage commence par un premier pas, d’accord. Mais n’oubliez pas ce proverbe qui dit « aucune route n’est longue aux côtés d’un ami ». Si je peux aider Raven, par mes actions, par notre couple, par ma simple présence ou autre, je le ferai. Mon baiser se fait encore plus doux, encore plus sucré. Oui. On peut mettre des sensations sur les gestes les plus anodins. Ce n’est pas ouvert à la négociation, point final. N’essayez même pas!


« Vilaine, tu vas me rendre accro si ça continue. Je vais te proposer plus souvent de venir ici tiens. Le monde réel, c’est cool mais s’il t’empêche de vivre pleinement, ça c’est moins cool. Et justement, parlant de vivre pleinement, c’est con mais… Tu ressembles à quoi sous ta forme d’origine? Tu sais, ta forme de démone? Si tu ne veux pas me montrer, une simple photo suffira hein, je ne suis pas capricieuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 1:42
Alors que nous mettons fin d'un commun accord à notre baiser, j'apprécie le moment autour de nous... Même si quand même, cela fait... bizarre. Bon, c'est très loin d'être désagréable. Pour une fois, je n'ai pas ce bourdonnement dans les oreilles, ce bourdonnement incessant que sont les pensées humaines... Mon dieu, je ne vous raconte pas. Avant que vous ne me dîtes que je pourrais faire fortune au poker, je vous répond : comment vous croyez que j'ai financé mon voyage autour du monde ? J'ai déjà une des meilleurs pokerface du monde, je ne vais pas me gêner pour l'utiliser. Chacun fait avec ce qu'il a...

Par contre, je suis légèrement rattrapée par la réalité quand Maggie me fait une demande un peu spéciale... Celle de lui montrer ma "vraie" forme. Je fais donc une certaine grimace...

"Je n'appelle pas ça ma vraie forme. Ma vraie forme, c'est celle que tu vois. L'autre, c'est plus ma forme de "Ho merde les ennuis arrivent". Généralement, soit parce qu'en face, on a effectivement un poids lourd, soit parce que je suis les ennuis en question. Dans les deux cas... Tu comprends que je n'aime pas trop la revêtir. Ca et les dégâts que cela pourrait faire sur ma Psychée..."

Mais je voyais également que cela ferait plaisir à Maggie d'effectivement voir cette facette de moi. La solution la moins risquée et la plus satisfaisante était somme toute assez simple. Un sort d'illusion basique. Pur et simplement autour de moi. Pour Maggie, je devais désormais avoir pris pas mal en taille et être assez ressemblante à mon père... Pas réellement ce que j'apprécie le plus, je vous avoue, mais bon.

"Mais plutôt qu'une photo, je trouve qu'une petite illusion fait aussi l'affaire..."

Dis-je, ne sachant pas trop où me mettre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 5:09
« WOOOOOW! Tu es tellement belle! Exotique et sexy en plus! C’est juste… Alors là moi j’adore! Hey, je refuse qu’on me juge sur mes goûts. Je viens de la Cinquième Dimension. Votre anormal, je le mange pour le petit déjeuner alors… J’ai la meilleure petite amie au monde, ça c’est clair. Je viens d’avoir une idée marrante : je pourrais me trouver une forme démoniaque aussi tiens! »

Comment ça, Maggie, c’est une idée à la con? Hey je la trouve super jolie moi sous cette forme, c’est mon droit. Déjà, je m’excuse mais pour moi tous les humains sont pareils. Oui, il va y avoir des différences de coloration mais fondamentalement on dirait un modèle de base sur lequel le reste des espèces humanoïdes s’inspire. Bah oui. C’est juste comme ça. Ne venez pas m’accuser de racisme ou je vous mords. Il n’y a rien de raciste dans le fait d’avoir de la difficulté à reconnaitre un caractère unique à une espèce qui se croit le nombril de l’univers. Je ne crache pas sur leur génie ni sur leur esprit d’initiative. Simplement, j’aime l’exotisme. L’inusité. Ce qui sort de l’ordinaire. Là vous me voyez sous les traits d’une humaine tout à fait classique. Ceci étant dit, je suis plus vieille que j’en ai l’air et j’en ai eu des apparences « bizarres » au fil du temps.

Vous auriez dû voir une de mes phases quand j’avais la peau mauve, les cheveux orange, de petites cornes et l’équivalent de taches de rousseur à la grandeur du corps. Pas mal différent de ce que vous voyez ici. En tout cas je fais un nouveau câlin à Raven, savourant cette physionomie différente. Elle reste ma Raven quelle que soit son apparence. Ça c’est clair pour moi. Franchement, si vous ne vous concentrez que sur le physique, vous allez passer à côté du plus important et dans ce cas je vous plains sincèrement. Mais ce n’est pas mon cas et je finis de me séparer de Raven avant de sourire. J’apprécie cette marque de confiance, ma belle et je pense qu’il est plus que temps de te montrer ce dont je suis capable au prix d’efforts surhumains. Tu vas en tomber sur les fesses tellement la stupeur sera grande, c’est moi qui te le dis!


« Eh Raven, j’aimerais retourner dans le monde normal. J’aimerais visiter notre… Ton domicile. Tant qu’à venir squatter chez toi, autant faire un tour sur place. Et on s’en fout du planning de la journée. Je passe du bon temps avec toi, ça vaut n’importe quel film, exposition ou je ne sais trop encore. Promis, juré, craché si tu veux. Je suis curieuse de découvrir ton monde, tu comprends? Je suis curieuse! »

En temps normal, je serais en train de sauter un peu partout comme une puce mais je me retiens à grand peine. Je suis capable de le faire, bon. Je peux réussir. Je sais que je peux réussir. Je n’ai jamais dit que ce serait facile mais de toute façon, où est la fierté quand c’est trop facile? N’importe qui peut tirer sur un éléphant dans un couloir quoi. Rares sont ceux capable de lui tirer dessus la tête en bas, en train de tourner à pleine vitesse dans une centrifugeuse, dans le noir et avec un vent de face en plus. Et oui, je sais parfaitement qu’elle va sans doute devoir abandonner l’illusion et « juste » être Raven. C’est dommage mais c’est comme ça. Patience Maggie. Regardes comment la situation et peut-être que tu la verras en vrai sous sa forme de démone, la Raven… Et pas quand on est en danger mortel! Parce que je ne suis pas suicidaire quand même, faut pas pousser!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 18:06
Toujours gênée par mon apparence, je finis par toussoter, malgré le calin de Maggie. Désolé, mais non. Cette forme n'est pas agréable. Elle ne m'a valu que, au mieux une victoire à la Pyrrhus, au pire de causer une apocalypse. Donc non, je n'aime pas la revêtir, même pour de faux. Même en illusion... Je hais cette apparence et cette partie de moi. Cette partie qui veut juste faire ce qu'elle veut parce qu'elle est meilleure que les autres... Sauf que non. Ce n'est pas moi. Je suis moi et point barre. Pas la somme de mes instincts les plus bas... Même si cela t'amuses Maggie, je le vois bien...
Toutefois, je dois admettre que tes compliments me font plaisir... Mais effectivement. Avec le câlin, la discussion et le reste, je pense que cela va être juste pour la pizza et le film... Hum... Je dois encore avoir de quoi faire des pancakes à la maison. Bon. L'avantage, c'est qu'on est dans une poche dimensionnelle. Cela facilite les coordonnées de départ pour retourner à la maison... Là encore on voit la différence dans nos aptitudes entre Maggie et moi. Elle, cela semble naturel... enfin, comment dire. C'est joli et esthétique.
Moi, j'ouvre un trou noir d'où sort des éclairs et une substance qui semble bizarre.
Attention. Je veux pas dire que je veux me téléporter avec des arc-ciel sur le dos d'un poney, mais simplement, je veux profiter d'un truc plus sobre. Pas la porte des ténèbres infernalement abyssales. Sérieusement. Sans compter que cela fait carrément déchirure dans l'espace dimensionnelle, mais dans le genre, j'ai réellement déchiré le tissu... Bon d'une certaine manière, c'était bien le cas. Mais si vous avez une méthode de voyage dimensionnelle qui ne fait pas de trou, je suis disposée à l'apprendre.

Bon, tout cela n'empêche pas que nous arrivons... A ce qui ressemble probablement au manoir de Luigi. Honnêtement, cela à la même tête. Y a des corbeaux, des arbres et une herbe quasi noire et on pouvait voir un cimetière au fond. Toutefois, en avançant, on pouvait voir que des fleurs poussaient en ces lieux et que les arbres... Et bien, en réalité, ils étaient fleuris. En noir certes, mais ils fleurissaient. La vie continuait de vivre en ces lieux, mais cette satanée couleur noire res...

"Maggie ? Je te présente la maison. Version courte : Des cultistes ont tués la famille qui vivaient ici pour faire un rituel pour invoquer une bestiole genre Ctuhullu. Ils avaient oubliés les runes de protection et se sont fait bouffer. C'est très con et triste je sais. Le problème, outre les morts, c'est que tout a été tué dans le domaine. J'ai réussi à enlever à peu près tout les effets néfastes, sauf cette satanée couleur noire omniprésente. Si tu veux changer cela, ça sera avec plaisir. Quand à l'intérieur, ne t'en fais pas. Les fantômes ont retapés l'intérieur de fond en comble. Simplement, vu qu'ils ne peuvent pas sortir, ils ne peuvent pas non plus refaire l'extérieur. Et c'est pas de l'exploitation. C'est eux qui se sont proposé."

Dis-je en un long discours en souriant... Ici, j'avais pu placer des runes afin de permettre à ma magie de se dégager sans faire exploser tout autour de moi... C'était très pratique au quotidien, et j'allais pas m'en priver alors que j'activais mon sortilège de routine pour les pancakes.... Oui! Il y avait encore des ingrédients pour ! Parfait ! Maggie, tu vas avoir le droit à mes pancakes !

"Cela mis à part, j'ai eu la maison pour peu. L'agence qui la possédait périclitait du fait de la malédiction et n'arrivait pas à la refourguer. Je me suis présenté, j'ai demandé à l'acheter et je l'ai eu pour une bouchée de pain. Les maisons hantées, c'est bien."

Fis-je en gonflant la poitrine de fierté. On était pas une sorcière de mon niveau sans savoir s'occuper de malédictions antiques... D'un autre côté, Constantine se serait probablement présenté et Fates n'aurait même pas levé le petit doigt. Meh. On fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 21:23
Ok, ok, j’ai compris. Elle n’aime pas sa forme démoniaque. J’ai peut-être été un peu maladroite mais bon. Je reste toujours aussi adorable. Le retour à la réalité se passe bien et je dois dire qu’il en jette ce manoir. Ouah… Ah mais j’adore, carrément. Je ne suis pas très gothique mais le look est super. J’écoute Raven m’expliquer toute l’histoire derrière le bâtiment et je me dis que bon : c’est plutôt merdique, vraiment con et pas du tout triste que les méchants se soient fait buter par ce qu’ils ont invoqué. Je serais plus du genre à plaindre les vraies victimes du drame et… ATTENDS QUOI!? Elle a des fantômes pour faire le ménage et la décoration d’intérieur? Mais pourquoi j’ai rien de cool comme ça moi? Je suis TROP jalouse! Oui, je peux manipuler la réalité. Et alors? Raven a des fantômes qui l’aident dans ses tâches!

Évidemment si vous lâchez Maggie dans un nouvel endroit, attendez-vous à courir après car je furette un peu partout, je veux découvrir les lieux, je suis une grande curieuse. C’est vraiment génial cet endroit et je comprends que Raven ait voulu l’acheter. Et c’est super quand on peut acheter une propriété aussi grande sans saigner son portefeuille. Je devrais peut-être faire semblant d’être un fantôme, un de ces quatre, pour me trouver un logement pas cher et aussi sensationnel que celui de Raven. Évidemment que je suis jalouse! Une dimension de poche, ce n’est pas pareil, bon. Laissez tomber et concentrons-nous plutôt sur moi qui gambade d’un bord à l’autre du bâtiment en m’extasiant sur tout. Hey, je suis comme je suis, très extravertie, c’est tout. Il n’y a pas de mal à ça que je sache. Enfin. Je crois. Si ça l’énerve, Raven me le dira, c’est super simple.


« Raven, vraiment, tu es géniale. Non sincèrement. J’adore. Veux-tu bien me dire comment ton ex a pu être con de ne pas vouloir finir sa vie avec quelqu’un d’aussi super que toi? Non! Ne me dis rien. Trop personnel, c’était déplacé de ma part et je m’en excuse. Mais quand même, je… Wow. Ils sont super compétents tes fantômes! Tu penses qu’à deux on pourrait… Je ne sais pas… Enfin si tu veux… Euh…

Raven, et si on essayait de trouver un moyen de leur permettre de sortir, les fantômes? Pas bien loin, juste rester sur la propriété mais profiter d’un changement de décor, tu comprends? Je suis sûr que ça leur ferait du bien! Est-ce qu’ils parlent? Ils ont leur petit nom? Oh merde mais ils peuvent tout voir et tout entendre! Alors si on… Et qu’ils… Ça veut dire pas de soirée DDR où on se ridiculise comme deux dindes! »


Quoi, vous pensiez que j’allais dire autre chose? Faut vous faire soigner, c’est pas possible. Bande de pervers! En tout cas je suis très motivée par l’idée de trouver une solution au « problème » des fantômes. S’ils peuvent retaper l’extérieur, ils vont pouvoir vraiment se réapproprier le manoir. C’est à eux, je suppose, s’ils y vivent. À moins que ce ne soient des fantômes squatteurs? Ça existe, ça? En fait je ne sais pas et ce n’est pas important. Ce qui compte c’est que je vais faire une activité de couple avec Raven et que ça implique d’utiliser nos compétences et notre talent respectif. C’est peut-être moins romantique qu’un dîner ou je ne sais quoi mais c’est beaucoup plus productif. On va aider les morts à avoir une meilleure qualité de vie, c’est quand même quelque chose. Enfin, ça c’est si ça fonctionne comme je pense que ça fonctionne!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 - 13:43
Raven se gratta la tête. C'est vrai qu'elle n'avait pas réellement réfléchi à faire sortir les fantômes de la maison, puisque ce genre de fantôme ne peut théoriquement pas sortir de son lieux d'habitation....

"C'est la famille qui vivaient ici. Ils sont gentils, mais effectivement, je crois qu'ils aimeraient sortir... Simplement... Euh..."

Raven fut gênée un moment... C'est vrai que pour le coup, c'était un peu gênant ce qu'elle allait expliquer.

"J'ai beau être une sorcière, je suis pas trop spécialisé dans la nécromancie... J'ai toujours considéré qu'il fallait laisser les morts en paix et avoir des bonnes relations avec les fantômes. J'ai donc jamais réellement appris comment briser les limites d'un fantôme."

Je toussotais, légèrement...

"Mais si tu veux bien m'aider avec le rituel... Je pense pas que cela soit si difficile que cela..."

Maggie commença alors à s'exciter sur ce que pouvait faire les fantômes et ce que cela impliquait pour nous deux. Je sourit et lui expliqua...

"Non, ils sont très gentils là-dessus. Mr et Mme Smith sont des gens qui respectent la vie privée des autres. Ils sont généralement à s'occuper, en faisant des jeux de sociétés ou des jeux de cartes. Ils sont redoutable, notamment à la pelote basque."

Je regardais le manoir, tout en me demandant comment attaquer le problème... Comment réécrire les lois pour que les fantômes puissent sortir de la maison sans problème...

"Tu as une idée sur comment leur permettre de sortir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 - 15:51
« Je ne sais pas si c’est de la nécromancie, pour moi c’est un problème d’ordre spatial. Les fantômes ne peuvent se déplacer plus loin qu’un point X délimité arbitrairement par les murs extérieurs du manoir, exact? Sauf que le manoir est entièrement clôturé. Du coup il faut juste trouver le moyen de délimiter cette nouvelle frontière comme la limite autorisée pour leurs déplacements. Tu comprends? »

Je précise la face extérieure car les fantômes, je suppose, peuvent toucher aux murs, ouvrir les fenêtres, redresser un tableau, ce genre de choses, ce qu’ils ne pourraient pas faire si on avait délimité la face intérieure comme limite. Évidemment, je ne connais pas les lois magiques ou de la troisième dimension qui gère tout ça mais si on réécrit un truc mettant ensemble le talent de fou de Raven et une petite touche Cinquième Dimension, donc de moi… Ça fait une règle personnalisée créée lors d’une activité de couple et ça c’est cool. Après je ne sais pas forcément comment faire mais je sais que ça se fait. Et si Raven n’a pas d’idée définie, on va le découvrir ensemble, tout simplement. Je vous le dis moi. Activité de couple. Pas ce qu’il y a de plus romantique mais… Je suis positivement surexcité. Nous allons faire quelque chose de bien et de sympa!

On ne le dira jamais assez : je suis une boule d’énergies positives la très grande partie du temps. Et quand je me donne un objectif, je mets tout en œuvre pour y parvenir. C’est un point d’honneur à avoir, quand même. Vous ne devez jamais faire les choses à moitié. On le fait bien ou alors pas du tout. Je regarde autour de moi, cherchant un indice, quelque chose qui pourrait me permettre de bien cerner ce qui constitue la limite réelle du champ d’action des fantômes. Je ne dis pas que je vais trouver mais faire quelque chose qui me fasse bouger me permet de rester plus concentrée et de ne pas céder à mon enthousiasme. Je suis qui je suis, avec mes qualités mes défauts. Raven le sait et elle m’accepte comme je suis. Comme moi je l’accepte comme elle est. Je ne veux pas qu’elle change pour moi, qu’elle se dénature pour moi. Jamais de la vie, franchement!

Je veux que quand on est ensemble, elle puisse être Raven, libérée, délivrée et non pas Raven je dois faire attention à tout et tout le monde à cause de mes pouvoirs. C’est pratique vivre avec quelqu’un qui peut vous donner le cadre idéal pour avoir la paix, la paix et encore la paix. Oui, la très grande majorité des choses que je fais, je la fais sans pouvoirs. Mais si je peux donner juste ce petit plus qui permet de vraiment faire le bien ou faire du bien, c’est selon, je le fais. Je ne suis pas du genre à croire cette connerie disant de grands pouvoirs exigent de grandes responsabilités. Ce sont mes pouvoirs, j’en dispose comme je l’entends, point final. Et comme je les utilise comme je veux, je fais le choix conscient d’aider Raven et d’être une force positive dans sa vie quitte à tricher un peu (beaucoup) avec les lois de la troisième dimension. Tout simplement.


« Après, le truc qui m’embête c’est que moi je pense Cinquième Dimension. Comment ne pas tenir compte de vos lois et principes. Dans la théorie, ça fonctionne. Dans la pratique, je ne voudrais pas causer de tort aux fantômes sans faire exprès. Du coup, si tu pouvais valider ma théorie avant qu’on se lance… Ça me rassurerait un peu. Jusqu’à présent ça a toujours fonctionné par contre! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Fév 2017 - 16:07
"Hum..."

Je réfléchissais. C'était vrai que je n'étais pas forte en nécromancie, mais j'en connaissais techniquement les bases. Il n'empêchait pas que ce n'était pass facile et je ne voulais pas réellement y toucher. Oui, je sais que j'ai dit que la magie était neutre et n'était pas mauvaise ou bonne foncièrement... Sauf que la nécromancie, c'était corrompu, honnêtement. On parlait d'un élément qui était littéralement corrompu et qui expliquait pourquoi on avait tendance à baffer violemment un apprenti nécromant avant de lui expliquer pourquoi il avait fait une connerie..

En revanche, Maggie souleva une question et une réponse intéressante. En effet, les fantôme étaient attachés à l'intérieur de la maison. Les limites de leur domaine étaient les murs extérieurs... Maintenant, il fallait s'arranger pour transformer ces limites.... Les rendre plus accessible. Plus grande ? C'était une idée à creuser.

"Là, je crois qu'on tient en effet une bonne idée Maggie... Simplement, repousser les limites..."

Je me grattais la tête et je pensais à tout ce que la famille Smith avait fait pour moi au cours de ces derniers mois... Préparation de thé, cuisine, cours de cuisine, réconfort... C'était comme avoir une famille à la maison... Avoir une famille en fait. J'avais même fait promettre à Papa de ne pas leur nuire de quelque manière... Il avait accepté en voyant qu'ils avaient eu une bonne influence sur moi... Alors simplement leur permettre d'avoir accès au jardin ? Moi, je voudrais leur donner le monde...

"Il faut penser à contourner les règles comme tu dis. A jouer avec. Non pas simplement les respecter..."

Alors comment ? La règle les concernant c'est qu'ils pouvaient aller partout tant que c'était dans la maison. Dans l'intérieur de la maison... Il faudrait donc que l'extérieur... soit dans l'intérieur de la maison ?

"Maggie ? Il te serait possible de transformer, je sais pas... Un placard à balai DANS la maison en porte ouvrant sur l'extérieur ? Mais un extérieur qui serait techniquement toujours compris dans le placard à balai ? Je sais, c'est tordu, mais... Mais j'aimerais leur donner un peu plus que le jardin..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Dark Heresy [PV Maggie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: St-Roch :: St. Roch Cemetery-