[ABANDONNÉ]La paternité, c'est jamais simple [Darkseid - Metallo - Superman]

Invité

MessagePosté le: Lun 28 Nov 2016 - 16:58
"Arrête Metallo! Tu vas tout détruire!"

L'ancien militaire était de nouveau déchaîné, contre moi. Les habitants de Metropolis étaient paniqués, mais ne fuyaient pas: c'était inutile. Alors, ils se mettaient à l'abri en attendant que l'orage passe. Je les voyais passer autour de moi, leurs visages bouleversés par ce qu'ils voyaient. Mon coeur se resserrait, je ne voulais pas leur faire subir la terreur, pas de nouveau... J'enchaînais les coups de poings avec une force renouvelée, utilisant ma super vitesse pour submerger mon adversaire et l'empêcher d'utiliser ses plus puissants arsenal qui pourraient réduire un quartier en poussière instantanément. Je devais faire diversion aussi longtemps que je le pouvais, le temps de trouver un moyen de le calmer.

"John! Tu détruis ta propre maison, tu t'attaques à tes concitoyens! Je t'en prie, rappelle- toi qui tu étais, tu vaux mieux que ça!"

John Corben avait changé, ça c'était le cas de le dire. Sa soif de puissance et de vengeance le rendait plus dangereux que la plus part de mes ennemis, des ennemis de Metropolis et ses environs. Avec un tel armement, Metallo pourrait sauver beaucoup de vie, arrêter d'innombrables guerres, il l'a prouvé à plusieurs reprises ces derniers temps. Notamment en me sauvant la vie au cours de la bataille sur la Lune, au lieu de profiter de mon état de faiblesse. Pourtant, en ce moment, il ne semblait pas capable d'une telle compassion. Peut- être que je ne devrais plus tenter de le capturer en vie, peut- être qu'il n'est plus humain. Ce n'est sûrement plus qu'une machine inconsciente, il n'agirait pas ainsi si sa part d'humanité était encore présente.

"Je vais t'arrêter, Metallo, par tous les moyens possibles!"

Soudain, alors que j'étais sur le point d'abattre un coup de poing dévastateur, je sentis un courant électrique traverser ma peau, ce qui me figea sur place. L'attaque que tenta le Cyborg à ce moment- là m'atteignit de plein fouet, m'envoyant à travers un vortex qui venait d'apparaître près de moi. C'était la cause de cette décharge. Je me voyais tomber à travers l'espace et le temps, me disant au fond de moi que John Corben allait sûrement me suivre. C'était le bon côté de cet événement, je me laissai donc emporter sans résister. Là où nous allions, quelque soit le piège qui nous attendait, il en serait aussi victime.

J'ouvris brutalement les yeux sur une terre inconnue, la joue posée contre un sol aride. Je me relevai doucement, posant une botte rouge après l'autre, avant de fixer devant moi. Une jeune femme au teint grisâtre se trouvait là, à quelques dizaines de mètres. Quand elle se rapprocha, son sourire féroce m'apparut en premier. Je me mis soudainement en garde en reconnaissant ses yeux, les mêmes que Darkseid.

"Tout doux mon beau, je ne suis pas ton ennemie."

Je repris une posture plus commune, mais restai totalement sur mes gardes. Cette femme ne m'inspirait absolument pas confiance, je devais être prudent.

"Alors pourquoi m'as- tu convoqué ici sans mon consentement?"

Bien sûr que c'était elle, je n'avais pas besoin qu'elle me le confirme pour le savoir. Je baissai les yeux sur le sorte de poncho qu'elle portait, posant mon regard sur l'oméga dessiné au niveau de la poitrine, avant de le relever sur son visage.

"Et pourquoi portes- tu ce symbole?"

Son sourire s'agrandit, la jeune femme se rapprocha de moi, avant de me tourner autour d'un air prédateur.

"Voyons... Le grand Superman aurait peur d'une chétive jeune fille?
- Uhm..."

Elle s'arrêta en face de moi, plongeant ses yeux sans pupilles dans les miens avec une intensité qui ne me plaisait pas du tout. On aurait dit qu'un omega bim allait sortir de ses orbites.

"Je n'ai pas beaucoup de temps, je vais donc être franche et directe: je suis Grail, la fille de Darkseid et d'une Amazone. Une prophétie de ma terre natale affirme que je suis destinée à destituer mon père. Pour réaliser cette prédiction, j'ai besoin d'une arme qui se trouve sur cette planète. Malheureusement, mon très chère père a décidé de consommer cette planète dans les minutes à venir, j'ai besoin que tu gagnes du temps pour que je la retrouve.
- Et ensuite?
- Je le détruis.
- Je ne tue pas."

Elle se tut, mais son sourire resta figé sur son visage, avant qu'il ne change de nature. J'y lisais non plus de la férocité, mais de la pitié.

"Cette arme a pour but de lui retirer toutes ses particularités, il redeviendra un New God ordinaire. Ca deviendra un travail pour Superman comme tu en réalises tous les jours. Ce sera à toi de voir ce que tu voudras en faire ensuite: le tuer ou lui offrir une geôle sur New Genesis. Tu l'as déjà affronté auparavant et en es sorti vainqueur, je suis sûr que tu pourras faire l'affaire. Qu'en dis- tu?"

Mon silence suffit comme réponse. Non, je ne m'alliais pas à elle, mais si ce qu'elle disait était vrai, ce monde était en danger. Si une arme telle qu'elle le décrivait existait bel et bien, il fallait s'en servir pour empêcher Darkseid de nuire ici. Je m'avançai pour dépasser la jeune femme, nous retrouvant dos à dos. Je regardai au loin devant moi, vers le ciel.

"J'ai eu l'aide précieuse de mes amis les dernières fois, je ne crois pas être en mesure de l'affronter seul.
- Il se trouve que le vortex que je t'ai envoyé à ramené un invité indésirable, mais au vu des circonstances, je pense que c'était le destin. Je l'ai fait atterrir à plusieurs centaines de kilomètres de là, il ne va sûrement plus tarder à te retrouver. Fais preuve de... Diplomatie? Bonne chance, héros!"

Grail s'en alla, me laissant seul. Soudain, le ciel se déchira, je ne l'avais pas quitté des yeux une seule seconde. Apparu alors Apokolypse dans toute sa laideur, prête à détruire ce que Rao a créé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 4 Déc 2016 - 0:47


La paternité, c'est jamais simple.
Superman, Darkseid !

Un coup de pong propulsa l'homme d'acier dans un immeuble, provoquant la perte de la structure : la violence du choc avait complètement anéantit l'immeuble au premier coup, ne laissant que quelques ruines, où gisait Superman, seulement sonné par les centaines de tonnes au dessus de lui.


Celui derrière l'attaque ? Metallo ! Bien nouveau, d'ailleurs : Son corps venait de subir quelques upgrades : le métal sur tout son corps était, comme d'habitude, du Metal0, mais il y'avait également rajouté du Nth Metal. Un matériel alien qu'il avait arraché des mains d'Hawkman, récemment. Ce précieux metal lui permettait d'ignorer la gravité et de voler, de se régénérer, mais aussi de résister aux éléments ou à la magie, avec un bon supplément en force. Il ne gagnait pas tant que ça en résistance pure, mais il avait déjà un autre métal pour s'assurer de ça.


Mais avant, il voulait tester les nombreuses propriétés du métal : pour se faire, quoi de mieux que d'affronter son némésis ? Ce dernier était, après tout, son plus grand ennemi sur la planète. Sa force, son intelligence et ses nombreux capacités lui avaient permis de survivre contre les assauts du démon de métal, et il représentait une espèce de... bonté inhérente qui dégoûtait le cyborg. Superman n'était pas qu'un super-héro : c'était un "symbole". Un guerrier d'espoir, un guerrier bon, un guerrier qui se bat jusque à son dernier souffle pour les masses sans défense.


Il représentait tout ce que Metallo détestait : quelqu'un de fort, qui aidait le pauvre, au lieu de l'écraser. Impensable, pour un homme qui avait du se battre depuis le début. 


Ho, il ne comptait pas le tuer : la communauté entière des super-héros lui tomberait au dos, et pour l'instant, il n'était pas capable de tous les battre.


Pour l'instant, donc, il marche, alors que Superman sort des ruines, ne laissant qu'une mince traînée rouge derrière lui, s'avançant vers le cyborg, qui avait définitivement pris du poids depuis les évènements de la Lune.





Les coups de l'homme d'acier s'écroulent contre le cyborg, alors que ce dernier lève les deux bras pour se défendre. Sa carapace métallique n'est pas endommagée, mais il recule quand même, laissant d'énormes sillons sur son passage.


Superman ouvre la bouche pour délivrer un speech héroïque, mais Metallo lève la main, et plusieurs voitures s'élèvent en un instant pour aller frapper l'homme d'acier et le propulser contre un mur. Encore un petit coup, qui lui permet de tester les propriétés anti-gravité de son métal. Mais sinon, des voitures... pour tuer un mec capable d'encaisser deux planètes qui s'écrasent sur lui, il prendra mieux !


Kal-El bondit de nouveau, alors que le cyborg prend la parole, tout en faisant léviter quelques objets au dessus de sa personne. 


Tes petits speechs m'ennuient, Superman. Je veux te casser la geule, c'est tout !


Il lance les projectiles, mais l'homme d'acier est plus rapide et se lance en avant pour aller balancer un gigantesque coup de poing sur le cyborg ! Très bonne idée ! Il va pouvoir tester les capacités combatives de son nouveau corps en allant se confronter au super-héros le plus puissant de ce petit rocher bleu !


Oui ! Bien mieux !


Il lève le bras, prêt à se lancer dans une joute capable de fracasser la planète, mais cette dernière ne marche pas : le Kryptonien se gèle en plein mouvement, et le coup e poing du cyborg l'atteint de plein fouet, provoquant une immense onde de choc tout en repoussant le super-héros en arrière. La puissance derrière l'assaut devrait propulser notre héros en Chine, mais ce dernier atterrit dans un étrange portail blanc, qui passe inaperçu dans le chaos général : après tout, l'onde de choc est assez puissante pour causer l'effondrement des structures autour des deux combattants, recouvrant la zone dans un immense nuage de poussière.


Personne ne peut donc remarquer le portail, ainsi que son immense aspiration : suffisamment puissante pour aspirer le cyborg, bien trop surpris pour y résister..


Le cyborg est propulsé à travers l'espace et le temps : il voit des dimensions que nul homme ne devrait voir, il aperçoit des dimensions qu'il ne connaissait pas encore, il voit des êtres incompréhensibles... tout se déroule pour l'éternité, ou pour une poignée de secondes. Qui sait ? Dans tout les cas, il se retrouve à plusieurs centaines de mètres dans le ciel, et se dirige vers un étrange sol aride !


Le choc se fait en quelques secondes, alors que le cyborg parvient à rétablir son trajectoire avec ses capacités anti-gravité : il atterrit tranquillement, donc, sur la surface de la planète, quelques débris et cadavres l'accompagnent. Les victimes collatérales de son dernier assaut sur l'homme d'acier.


Le portail se referme ensuite, avant que le cyborg n'ait pu comprendre l'immensité de ce qui venait de se passer : il y'a 10 secondes, il était à Métropolis, et l'instant d'après... bah ! C'était devenu trop compliqué, d'un coup !


Il se relève, et active ses capteurs : ses coordonnées indiquent qu'il n'est définitivement pas sur Terre. Ils indiquent aussi que la Planète est entièrement dénudée de vies, et qu'une immense cité métallique se trouve près de lui... enfin, pas les capteurs, il voit ça par lui-même, hein. Il détecte également deux personnes, à plusieurs kilomètres de là : Superman et une autre présence... pas reconnue par les capteurs. Bizarre, mais tant que y'avait une figure reconnaissable, il ne risquait certainement pas de se plaindre.


Le cyborg se déplace vers la ville. Superman devrait venir ici dans quelques secondes, mais au cas où l'homme d'acier se méfierait trop pour ça (fort probable, vu le caractère sanguinolent de Corben), il allait essayer de trouver sa sortie par lui-même ! Il devait y'avoir un vaisseau spatial dans cette cité, de toute façon.


Les plans de sortie du Cyborg partent rapidement en poussière, malheureusement pour lui : un immense bruit secoue littéralement la planète, alors que des éclairs rouges déchirent le ciel en plusieurs morceaux ! Les montagnes autour de la ville de métal s'écroulent en plusieurs morceaux, un immense symbole rouge se peint dans le ciel, pour un très bref instant, alors qu'une masse énorme apparaît droit dans le ciel.


Le symbole de L'oméga.


Il ne faisait plus partie de l'unité anti-alien, mais il se souvenait bien de l'instruction de Lane : si le symbole Oméga apparaît, n'importe où, Metallo peut se déchaîner et détruire, s'il le souhaite, la zone entière.


Et là, il sait très bien qu'il n'a plus le droit de tester son corps.


Des immenses essaims apparaissent dans le ciel rouge, alors que Corben observe Superman de loin. L'air étrangement Stoïque, il porte la main vers son flanc et y extrait une immense hache en Nth Metal : la vue de l'arme le fait sourire. 


Je vais tous les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 16 Déc 2016 - 23:54
J'arrivais en vue de la nouvelle planète à bord de mon vaisseau amiral. Mes légions de paradémons se déversaient déjà dans les cieux, se ruant au combat. Cette prise supplémentaire ferait un bon avant-poste dans la guerre que je livrais contre Izaya. J'observais la progression de l'invasion via une carte holographique de la planète. Le général de cette fraction de mes armées arrivant dans la salle de guerre, sur le pont.

"Monseigneur, l'invasion semble se dérouler parfaitement, mais il y a un élément imprévu..."

"Qu'y a-t-il ?"

Le général me désigna deux coordonnées fort éloignées l'une de l'autre.

"De fortes signatures énergétiques semblent signaler deux individus de grande puissance en ces deux endroits, mais le peuple de cette planète ne s'est jamais illustré à ce sujet. C'est un peuple faible."

"Qu'importe ce qu'ils sont en temps normal. Il est inutile de prendre des risques. Envoyez un tiers de l'armée sur ces deux anomalies. Dispersez le reste sur la surface. Ce sera amplement suffisant pour faire tomber la planète et nous pourrons jauger la puissance des ces imprévus."

Le général s'inclina brièvement et parti donner ses ordres. Je m'installai dans le fauteuil devant la carte et continuait de surveiller le déroulement de l'invasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Déc 2016 - 1:54
Je ne l'avais pas remarqué tout de suite, c'était subtile. Au début, c'était seulement une sensation d'aisance qui ne m'était pas étranger, comme si l'oxygène autour de moi était d'une qualité supérieure à ma planète d'adoption. Lorsque je glissai sur l'air, l'effort -je ne m'étais jamais rendu compte que je faisais un quelconque effort pour voler, avant que le poids ne s'envole- était bien moindre, comme si c'était l'air qui me portait et non ma pensée. C'était comme glisser sur une patinoire, je me rapprochais à vitesse grand V de l'armée de paradémons. Je baissai furtivement mon visage vers Metallo en bas en ralentissant mon ascension pour vérifier qu'il était bien toujours là, avant de le relever vers les ennemis.

Si j'étais Batman, je dirais que quelque chose clochait. Mais j'étais Superman, les changements qui stimulaient mes performances me paraissaient être une bénédiction. ça l'était. Les coups que je donnais aux paradémons étaient maîtrisés, mais toutefois, plus destructeurs que jamais. Je devais m'ajuster en permanence, car c'est ce que je faisais toujours peu importe l'ennemi en face. C'était devenu un réflexe, bien que je frappais dans l'optique d'éliminer des abominations sans âmes. Le plus surprenant dans cette histoire, c'était que leurs attaques ne me faisaient aucun effet. Ils avaient beau utiliser leur surnombre pour pallier ma super- vitesse, ils n'arrivaient pas à ne serait- ce que me procurer la moindre sensation sur ma peau. C'était comme sentir les balles d'arme à feu terrestre ricocher sur moi, et au lieu d'y voir un motif d''inquiétude, j'en étais ravi.

Alors que je testais ma nouvelle résistance en restant immobile fasse aux assauts des paradémons, je remarquai finalement qu'une grande partie s'était en fait détachée pour rejoindre les zones habitables. Je passai à travers le bataillon sans me préoccuper de la muraille d'ennemis qui me barraient la route, rejoignant la première ville en une fraction de seconde. Mon arrêt me propulsa à l'intérieure d'elle, alors que je cherchais à me poster entre elle et les assaillants. La brutalité de mon arrêt n'était pas un problème en temps normal, j'avais appris à ajuster ma vitesse en fonction du freinage. Mais cette fois, c'était comme si tous les paramètres habituelles étaient détraqués. Je finis par comprendre une fois que je me fus écrasé par terre, allongé sur le sol. En effet, mon regard se posa sur les deux disques jaunes au- dessus de ma tête.

"Cette planète tourne autour de deux soleils jaunes..."

Un Kryptonien sous un soleil jaune était invincible que dire de deux? Je me relevai en espérant que l'armée n'arriverait pas immédiatement. Mais il était déjà trop tard: le deux tiers de l'armée de paradémons se dispersaient à travers toute la ville, passant au- dessus de ma tête et sur les cotés.

"Par Rao, il faut neutraliser cette armée... Et protéger tout le monde!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 19 Déc 2016 - 14:30

La paternité, c'est jamais simple.
SUPERMAN, DARKSEID
La masse grouillante des soldats d'Apokolips couvrait le ciel de la cité, plongeant cette dernière dans des ténèbres inquiétants. Quelques civils, surpris par l'arrivée du cyborg, se mirent à hurler en reconnaissant le design inquiétant des Paradémons.

Ces choses, bien plus fortes et résistantes que des humains, étaient les troupes de choc de la ville. Elles s'étaient particulièrement bien illustrées durant l'attaque sur Coast City, une catastrophe immense qui avait rasée un bon quart de la ville, au point de transformer la cité de Green Lantern en un immense tombeau ouvert. Du bon travail, mais pas assez. Corben, lui, aurait anéanti la ville entière, sans se faire interrompre par les quelques héros et vilains qui s'étaient unifiés pour défendre la zone.

Leur présence sur cette planète était un mauvais signe, mais pour le cyborg, ils n'étaient rien d'autres que de bonnes cibles pour tester la puissance de son nouveau corps : en avant !

Les tirs de blasters fusent dans la rue, anéantissant instantanément la foule qui s'était amassée dans la rue tout en détruisant les multiples véhicules qui y étaient présents. Le cyborg, lui, ne fut toutefois pas affecté par l'attaque brutale des soldats déformés, et bondit en avant pour aller les frapper avec la hache qu'il avait dérobée au super-héros ailé de St.Roch. Une hache quasiment indestructible, après tout, n'est pas un cadeau qui se refuse.

La lame de Nth Metal tranche facilement les défenses apportées par l'armure des paradémons, et provoque de véritables bains de sang. Des têtes, des bras, des jambes, fendent les airs et traversent les étranges vitrines des immeubles aliens. Le cyborg, plongé dans la frénésie du combat, décapite un autre Paradémon et s'empare du crâne d'un autre avant de l'écraser au sol, éclatant la créature directement sur le sol ensanglanté de la cité.

De nouveaux projectiles luisants sont propulsés à son encontre, rebondissant inutilement contre sa puissante carapace. L'échec de l'assaut ne semble pas décourager les monstres, qui s'amassent en groupe pour lancer une nouvelle salve. Tout souriant, Corben continue d'ignorer le blaster et se lance directement vers le groupe, tout en dévoilant une petite amélioration qu'il avait apportée à l'arme : des propulseurs, construits au dos de l'arme, afin de renforcer la puissance de ses frappes.

Il bondit dans les airs, lève la hache au dessus de sa tête, et enclenche les propulseurs, alors que l'arme tranchante s'écrase sur le corps d'un des tireurs. Ce dernier est coupé en deux de façon verticale, et est promptement atomisé par l'explosion qui s'en suit, sa petite équipe l'accompagne aussi dans la mort, poussant un dernier cri de rage en se faisant.

Quand Corben se relève, il est couvert de sang et le quartier entier est désormais un immense cratère. Pas mal, mais pas suffisant : de nouvelles escouades démoniaques se détachent du nuage d'ennemis dans le ciel. Plusieurs escouades se dirigent vers lui, oui, mais d'autres se dirigent vers l'homme d'Acier, qui semble se débarrasser très facilement de ses ennemis.

Peu concerné avec l'inhabituelle puissance de son némésis, Metallo ouvre directement la trappe qui contient son coeur de Kryptonite, et lance un immense laser vert, vaporisant plus de la moitié des Paradémons avant que ces derniers ne puissent commencer les manoeuvres d'esquives. La puissance de l'attaque est suffisante pour dévaster les grattes-ciels sur son chemin, et les pics des quelques montagnes en arrière plan se voient également détruits ! Le cyborg ne rigole guère.

Les survivants de l'assaut se lancent donc sur le puissant super-vilain, mais ce dernier manipule promptement la gravité pour lever plusieurs débris sur son chemin. Une fois fait, il se sert promptement de ces débris comme plate-forme et s'élance vers les paradémons, arme en main, pour aller faire du kebab démoniaque.

Son poing transperce le crâne des horribles créatures, alors qu'il se lance dans un nouveau massacre solitaire. Quelques paradémons l'agrippent, bien évidemment, mais il se débarrasse promptement d'eux en manipulant son corps pour créer des piques. Pratique.

Encore une fois, le bonhomme se retrouve seul... mais est rapidement interrompu par de nouveaux renforts, qui s'amassent tous sur lui pour le recouvrir. Des centaines de soldats des enfers croulent sur lui, font barrage pour essayer de l'emprisonner. Il pourrait se sortir de la situation avec sa seule force, mais il voit là une excellente façon d'utiliser un autre atout du Nth Metal : la manipulation de la gravité.

Le cyborg tend la main, et ses ennemis se mettent tous à flotter dans les airs, envers un seul point. Surpris, ils ne peuvent que hurler et agiter les bras en vain, alors que John crée une immense boule de paradémons et de débris.

L'air froid, il transforme son bras en canon et envoie un autre laser de Kryptonite pour achever les créatures. Le troisième round se finit encore avec sa victoire, mais il sait très bien qu'il lui faudra, à ce rythme ci, des heures pour nettoyer la planète. Et puis... pourquoi attaquer des paradémons, quand il peut rentrer sur Terre avec le scalpe d'un New God ? Il veut tester son pouvoir contre ces entités divines, et il va devoir trouver un plan pour les atteindre.

Autant trouver Superman.

En un seul bond, il atteint une partie encore non touchée de la ville, en direction d'un des grattes-ciels. Quelques aliens s'y trouvent, d'après ses capteurs. Peu important.

Metallo coupe la structure en deux avec un coup de poing, puis tend les bras pour intercepter l'immense structure de 222,500 tonnes. De façon casuelle, il lance ensuite la structure dans les ciels, tuant quelques soldats ennemis au passage, et bondit en avant pour atterrir sur l'immeuble, qui se dirige rapidement vers le super-héros bleu.


Le projectile improvisé, toutefois, s'arrête avant tout impact, grâce aux propriétés gravitationnelles du Nth Metal. Il se sert aussi de ce pouvoir pour éviter que son "taxi" ne tombe en pièces.


Grimpe.  On va aller faire un peu de Deicide.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[ABANDONNÉ]La paternité, c'est jamais simple [Darkseid - Metallo - Superman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mini clean and simple à rabats par steph63
» [diorama] Garage hangar casse CITROËN abandonné
» vespa abandonnée
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» [Marr, Melissa] Ne jamais tomber amoureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes-