[OVER]L'empereur des dragons [Mister Miracle - Martian Manhunter - Doomsday]

Invité

MessagePosté le: Mar 29 Nov 2016 - 20:33
Rinca, une île magnifique, le paradis sur Terre. J'y suis arrivé tôt dans la matinée, avec tout mon matériel. Les habitants de l'île n'étaient pas très nombreux, et il y avait encore moins de touristes, pour ne pas dire pas du tout. C'est un monde à part à l'abri des regards, un endroit parfait pour mes expérimentations. La dernière fois que j'ai tenté un tel programme, j'ai voulu aller vite en besogne. J'ai visé le monde, dans mon engouement, sans penser que je n'étais pas préparé à de véritables oppositions. L'humiliation est encore plus grande puisque c'est ce minable d'Olsen qui est à l'origine de mon échec! Luthor a Superman en Nemesis, et moi... Je dois me coltiner un vulgaire photographe à peine plus élevé intellectuellement que ses outils de travail. Ce n'est pas juste.

*ça peut s'arranger, il suffit de te laisser submerger par ma puissance une bonne fois pour toute, et on ira lui régler son compte...*
"Chut, je réfléchis."

Un promeneur passant devant moi à ce moment- là me lance un regard intrigué, croyant que je m'adressais à lui. Je n'ai aucune envie de m'expliquer, son esprit des plus étroits n'y comprendrait rien de toute manière. Je me contente de lancer d'un ton sèche, agressif:

"Qu'est- ce que tu regardes? A force de de batifoler avec des dragons de Komodo, tu ne reconnais plus l'un de tes semblables?"

Le jeune homme fait un geste des plus insultants puis s'en va. Bon débarras!

Je parcours la petite île dans le but d'en assimiler chaque recoin et ses moindres secrets. Je croyais ne prendre qu'une petite journée, mais ce travail dure plus d'une semaine. Ensuite, je place mon appareil de contrôle au sommet de la plus haute élévation naturelle pour l'activer. Peu à peu, ils arrivent... Les dragons de Komodo. Mon appareil marche, mais pour l'instant, uniquement sur les créatures de faibles consciences. Les bêtes se concurrençant par leurs volumes et leurs poids diverses m'entourent, attendant mes ordres. Un sourire de satisfaction éclaire mon visage. Les dragons étant les plus nombreux et plus imposants que les autres ressortent mieux. Ainsi, quand les habitants qui ont vu le phénomène des animaux se regroupant quelque part en nombre viennent voir ce qu'il se passe, ils me surnomment "l'empereur des dragons".

Plus le temps passe, plus la machine agit sur les Indonésiens les plus proches, venus m'admirer dompter leurs animaux. Puis, au bout de quelques jours, c'est au tour de l'ensemble de l'île de répondre à mon appel. L'appareil crée un champ d'onde entourant l'île et une partie de ses environs, toute personne non- protégée, à la constitution ordinaire, y pénétrant se retrouve instantanément en mon pouvoir. J'appelle les hommes que j'ai laissé sur l'île principale avec des cargaisons pour qu'ils les ramènent. Avec l'aide de mes serviteurs, ils déchargent les caisses qui contiennent de quoi construire un édifice convenable pour une personne de mon rang. En un mois, un grand palais s'élève bien plus haut que les montagnes environnants. Ce n'est pas très discret, mais il faut bien ça pour montrer ma supériorité sur ces insectes.

L'appareil est placé au sommet pour émettre aussi loin que possible, doublant son champ d'action. De plus en plus de serviteurs rejoignent mon palais, avant que je ne les distribue dans les différents camps de travail en mon nom. Certains hommes deviennent des pirates en mon nom qui détournent des vaisseaux de marchandises et de trafiquants, pour mon propre compte. Certains meurent bien sûr, mais c'est pour la bonne cause. Et puis je les remplace assez facilement par de nouvelles recrues. Mon règne ne fait que commencer, cette base n'est qu'un test pour une utilisation à plus grande échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Jeu 1 Déc 2016 - 20:42
J'Onn avait eu vent que quelques chose se passait en Aise par une cliente qui s'était présentée a son bureau de Boston en larmes quelques heures plus tôt. La jeune femme, les larmes aux yeux, s'assit dans la simple chaise qui faisait face a son bureau et essuya quelques larmes avec un mouchoir de poche et soie déjà bien usé. ELle avait les yeux rouges, et les joues colorées de même. J'Onn remarqua immédiatement l'alliance a sa main qui signifiait que la jeune femme était marié, et les pensées de surface qu'il capta quand il étendit ses pouvoirs lui fit vite comprendre que la raison de sa présence ici était en fait son mari.

Il offrit a la dame, qui s'était présentée comme Mme Chritie Decker, quelques chose a boire pour se calmer. Elle accepta volontiers la dose de cognac qu'il versa pour elle et posa devant sa main sur le bureau en bois poli. Il s'assit ensuite en face d'elle et posa les mains croisées devant lui sir le bureau, bien en vues et relax. Son expression était ouverte, compatissante et sérieuse, comme il se doit dans ce genre de circonstances. Il prit la parole quand la dame reposa le verre a moitié terminé, et demanda gentiment mais fermement de lui en dire plus a propos de la raison de sa visite.

"Mme Decker, quelle est la raison de votre visite aujourd'hui? VOus me semblez particulièrement troublée."

"Mon... Mon mari a disparu, Détective..." Commença-t-elle avec un reniflement, tentant de garder sa contenance, de toute évidence. "Voyez-vous, mon mari, Derek, est ce que l'on peut appeler un aventurier. Il... il aime voyer dans les endroits moins connu, plus sauvage du monde. En ce moment, il est en Asie, il visite la Thaïlande et quelques régions environnante... Habituellement, il m'appelle ou m'envoie un message tous les deux ou trois jour mais je n,ai eu aucune nouvelle depuis un mois! Il n'est pas dans ses habitudes de ne pas me donner de nouvelles pendant aussi longtemps! Quelques chose a dut lui arriver, Détective Jones, et vous devez m'aider!"

J'Onn l'écoute avec attention, hoche la tête aux bons endroits, et ce qu'il peut ressentir quand il utilise ses dons alors que la jeune femme parle lui révèle qu'elle lui dit la vérité et qu'elle est très perturbée et en colère également. Il finit par prendre la parole et lui demande gentiment, bien qu'il sache déjà ce que la réponse seras.

"Avez-vous contacté la police pour leur exposer votre cas, Mme Decker?"

"Bien sur! Ils ne feront rien, ils disent que c'est hors de leur juridiction et qu'il n'est pas rare que des touristes étrangers disparaissent dans ces régions du monde! Ils ne m'aiderons pas, Détective, vous êtes mon seul espoir de retrouver Derek!"

Et elle éclate encore en sanglot. Pendant qu'il la rassure de quelques mots et l'assure qu'il feras de son mieux pour retrouver la trace de son mari, il penses déjà aux diverses possibilités que ce cas peut ouvrir. La police n'a pas tort, il y a des centaines de disparition d'Occidentaux dans ces régions a tous les ans. Les chances de retrouver une personne seule qui voyage en dehors de sentiers battus est des plus minime, même pour lui. Il la racompagne a la porte, et se met immédiatement au travail.

*
* *

Une semaine plus tard, Thaïlande...

J'Onn a passé la dernière semaine a investigué ce cas des plus étrange. Le jeune homme a été vu dans un petit village côtier de la Thaïlande plus d'un mois auparavant, et depuis lors, rien. Il parle maintenant a des pêcheurs locaux, qui semblent ne se rappeler de rien. Il utilise ses pouvoirs pour lire leur pensées de surface et il y rencontre de la peur, un grande quantité de peur, et l'impression forte qu'ils en savent plus qu'ils ne le laissent entendre. Un nom reviens souvent dans chacuns de leurs esprits.

Rinca.

Il pose quelques questions a propos de Rinca, et personne ne veut répondre. Les locaux sont hostiles et font de leur mieux pour le faire savoir qu'il n'est pas le bienvenu, avec toutes ces questions. Il y a une vielle femme cependant qui accepte de répondre a ses questions, mais la peur et la colère émanant d''elle sont puissantes. QUelques chose effraie et enrage cette femme au plus haut point. Il s'agenouille devant elle de l,autre côyé du feu de camps et écoute avec attention son histoire.

"Rinca est maudite, étranger! Mon petit fils y est allé avec son bateau de pèche il y a trois semaines, et n'est jamais revenu! Les deux fils et la fille d'Uhlan ont aussi disparu, de même qu'une dizaine d'autres villageois au cours du dernier mois seulement!" Elle se penche an avant et ses trait aux rides profondes semblent encore plus sombres a la simple lumière des flammes. "SI vous savez ce qui est bon pour vous, étranger, vous oublierai RInca et repartirez d'où vous venez."

"Je suis désolé, mais je ne peux pas faire ça. Je dois me rendre là-bas en comprendre ce qui se passe sur cette île."
J'Onn fit en se relevant, époussetant son pantalon kaki. "Je ne peux pas reculer maintenant. Mais je vous promet une chose, si vos disparut sont encore en vie, je les trouverai et les ramènerai." Brièvement, ses yeux deviennent rouge et son expression d'intense détermination, comme coulé dans la pierre, fait s'agrandir les yeux de la vielle femme. "Je vous en fait la promesse."

Elle le regarde avec un drôle de regard pendant un long moment, puis dit lentement, sa voix si basse qu'elle est difficile e entendre.

"Il est rare que l'un des vôtres ne viennent dans ce coin du monde, étranger. Mais si mes vieux yeux ne me trompe pas, alors je crois que si quelqu'un a une chance de découvrir ce qui se cache derrière la malédiction de RInca, c'est vous. Allez, avec ma bénédiction."

J'Onn ne perds pas une seconde de plus et, quelques minutes plus tard, ayant prit sa forme martienne plus puissante, plus rapide et, d'après ce qu'il a apprit jusqu'ici, plus adaptée a faire face a cette situation, il vole en direction de Rinca. Il le sent dès qu'il entre dans la zone d'influence de la machine a contrôler les esprit, mais ses pouvoirs mentaux le protège contre ses effets et il n'est pas affecté par elle.

Cependant, il peut comprendre comment des humains ordinaire ont put être réduit en esclavage par son influence. Il aperçoit l’île qui se dessine a l'horizon et se dirige droit sur elle. Quelqu'un est derrière toutes ces disparitions, et il est de son devoir de l'arrêter, et de libérer tout les esprit qu'il a emprisonner par son rayon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6701
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 5 Déc 2016 - 21:27
L'île de Rinca est depuis des semaines sous le joug d'un étonnant étranger, qui dispose d'un appareil impressionnant qui lui permet de prendre le contrôle de la population. Si les territoires environnants ont rapidement pris conscience de la dangerosité de la zone, et si les autres villes et îles ont également décidé de ne plus s'aventurer à proximité, cela implique également que les habitants de ce lopin de terre sont abandonnés à leurs sorts.
L'espoir se meurt un peu plus, chaque jour, de se libérer de l'étonnant contrôle opéré par leur nouveau seigneur et maître, et ils s'abîment dans l'effort physique, et psychologique pour tenter, en vain, de s'échapper à cette manipulation terrible.

Cependant, alors que de nombreux membres de la population locale s'acharnent, encore et encore, pour finaliser la construction de l'étonnant et terrible palais édifié dans les hauteurs de l'île de Rinca ; alors que la plage, jadis magnifique et accueillante, est maintenant recouverte de marchandises, d'engins de construction et d'autres éléments nécessaires à l'urbanisation totale de ce bout de terre ; alors que tous s'acharnent, en s'usant la santé... quelque chose arrive.

L'air s'électrise, une tension lourde s'instaure, un son diffus et agressif agresse soudain l'ouïe de tous ceux qui se trouvent sur la plage...
... et un Tunnel-Boum apparaît soudain sur l'étendue de sable.

Si l'événement surprenant fige bien entendu les habitants de la petite île, leur fait lâcher les éléments transportés, bref les tétanise définitivement devant un phénomène aussi impressionnant qu'inattendu, la suite ne tarde pas non plus à les choquer.
Alors que le Tunnel-Boum demeure ouvert, puissant et impressionnant, une forme se dessine à l'intérieur, jusqu'à devenir une silhouette humanoïde, dotée d'un long vêtement qui s'avère être une cape d'émeraude.


Mister Miracle fait disparaître le Tunnel-Boum d'une pensée, transmise à sa Boîte-Mère, constamment liée à son esprit. Son regard glisse lentement autour de lui, se posant sur les différents visages des habitants de l'île - et il n'aime pas ce qu'il découvre ici.
S'il est actuellement occupé à tenter d'empêcher que la Guerre des Néo-Dieux continue sa terrible destruction de tout l'Univers, Scott Free demeure profondément attaché à la Terre. Ainsi, les systèmes de sa Boîte-Mère restent connectés aux différents réseaux locaux, et il a notamment relevé que des événements étranges se concentrent sur cette petite île... et, après quelques vérifications, il a compris qu'un mauvais tour se jouait ici.

"Bonjour."

Ses paupières se froncent, alors que sa Boîte-Mère lui confirme ce qu'il supposait déjà : ils sont contrôlés.
Par qui, par quoi - il n'en sait encore rien. Mais il va le trouver.
Vite.

"Je suis Mister Miracle."

Sa voix est calme, mais ferme. Son regard continue de passer sur chaque visage, chaque habitant malheureusement possédé et contrôlé par une autre intelligence.
Il ne peut que difficilement réprimer une grimace, mais y parvient néanmoins, en poussant un profond soupir.

"Menez-moi à votre leader !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 8 Déc 2016 - 19:54
Encore un cadavre. J'en ai au moins un sur les bras par jour, depuis mon accession au pouvoir. Certains diront que c'est de ma faute, qu'il n'est pas humain de faire travailler ses serviteurs littéralement du matin au soir. Pour ma défense, ce n'est pas volontaire. C'est -à- dire que mes ordres n'ont rien de très précis, ils sont sujets à l'interprétation de la victime et ce n'est pas modifiable à distance. Les travailleurs ont eu pour ordre de construire mon palais et de modifier l'île pour la rendre digne de moi, avec les plans que je leur ai donné et les matériaux et engins de construction. Mais ils n'ont pas l'autorisation explicite de se reposer. Je dois alors me rendre sur les différents chantiers, qui sont pour la plus part très éloignés de ma demeure, pour leur dire d'arrêter. Vous comprendrez que je ne puisse parfois pas le faire à temps pour tous. Il arrive que je doive rentrer au palais régler un problème au milieu d'un trajet, ou me rendre compte sur un chantier que quelque chose est à régler et me prenne tout mon temps. Je me rends bien compte que si je veux que mon peuple survive, et agrandir mon royaume comme le prévoit mon plan de départ, je dois améliorer ma machine. En utilisant des ondes psioniques, par exemple... Il faut que je trouve un moyen de l'intégrer, ce qui n'est pas une mince affaire. En attendant, serait- ce raisonnable de ne pas utiliser ma machine sur eux sous prétexte qu'ils risquent la mort? Non, bien sûr que non.

"Seigneur."

Mon serviteur personnel me sort de mes pensées en m'interpellant. Je suis assis dans mon immense salle de travail, avec un tout aussi immense tableau accroché sur le mur derrière moi.

"Que veux- tu? Tu as trouvé un moyen de rendre ma machine plus performante? Mais non, bien sûr que non, tu es à peine assez évolué intellectuellement pour ne pas manger tes excréments.
- Un intrus seigneur, il arrive par les airs.
- Qu'est- ce que c'est? Un hélicoptère militaire? Un drone?
- C'est peu probable seigneur, je dirais plutôt un homme.
- Je vois... Un héros... Prépare- le, nous allons en avoir besoin.
- Bien seigneur."

Une fois que mon serviteur a quitté la pièce, je serre les poings sur la table en réfléchissant. Les héros entrent déjà en action, je vais devoir accélérer les choses. Mais en attendant, je dois me débarrasser de lui. Je me lève et quitte la pièce à mon tour, pour rejoindre le poste de commandement qui sert aussi de poste central de surveillance et de sécurité de mon royaume actuel.

Je m'arrête devant le poste de contrôle de ma machine, je veux tenter la manière "douce" contre l'homme volant, avant d'envoyer la chose. J'augmente donc progressivement l'intensité de mon appareil, bien que cela soit très dangereux. Malheureusement, l'homme ne semble pas du tout ralentir, je n'arrive pas à l'atteindre, il continue de voler à toute vitesse vers l'île. Je comprends que c'est inutile, pousser plus loin la machine risque de tout détruire. Je le remets en fonctionnement normal.

"Seigneur.
- Qu'est- ce qu'il y a encore?
- Le chef de la surveillance de la plage nous signale un intrus sur son territoire.
- Impossible, j'aurais du le détecter... Qui est- il?
- Il dit s'appeler Mister Miracle.
- Oh d'accord... Je comprends tout, il a du utiliser sa capacité de téléportation. Sais- tu que j'ai inventé un jeu sur les super- héros où tu pouvais incarner... Peu importe, tu n'es plus qu'un abrutis sans cervelle, tu ne pourrais pas apprécier mon histoire. En clair, les héros et les vilains de ce monde n'ont aucun secret pour moi. Envoyez la Bertha intercepter le héros volant."

Mon serviteur personnel disparait, je donne ordre aux habitants de l'île d'attaquer tout intrus, comme si leur vie en dépendait. Ainsi, Mister Miracle peut voir les habitants changer d'expression, leurs yeux n'ont plus l'air aussi vides. Une agressivité sans nom se dégage d'eux, juste avant qu'ils n'attaquent. Ils veulent l'étriper. Certains sont épuisés, d'autres en sous- alimentation, d'autres bien plus en forme, mais tous y vont avec l'énergie du désespoir.

Mon serviteur personnel libère un robot humanoïde que j'ai fait fabriqué avant mon arrivée sur l'île, en me basant sur les plans de l'armure de Lex Luthor en personne, que j'ai récupéré à son insu lorsque j'étais encore assigné au siège de son entreprise. Je l'ai appelé Bertha, en l'honneur des obus allemands de la première guerre mondiale. Il est ma Bertha, ma pièce maîtresse dans ma guerre contre les héros. Il ressemble à l'armure de Lex, avec une tête robotisée et plus d'armes énergétique. Je me place devant plusieurs écrans qui correspondent à toutes les caméras du robot de combat, incluant ses "yeux".

"Allons- y... Voyons si t'aimes ça!"

J'attrape les manettes et dirigent le robot vers l'être volant pour le placer en plein milieu de sa trajectoire de vol, avant de lui faire tendre le bras et tirer un rayon d'énergie moyenne portée, avec le canon monté sur son avant- bras.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Jeu 5 Jan 2017 - 15:50
L'attaque le prends par surprise.

Alors qu'il s'approche de l'île, J'Onn a le sentiment que, quoi qu'il soit en train de se passer en cet endroit, c'est quelques chose qui doit être stoppé a tout prix. Toutes ces disparitions pointent vers une source sinistre et maléfique, et alors qu'il entame son approche finale, l'île verdoyante remplissant l'horizon de sa beauté presque sauvage, il entend a la dernière seconde le bruit de quelques chose qui approche de lui a grande vitesse depuis son flanc gauche. Il se retourne mais pas assez vite pour éviter la première salve, qui le touche en pleine poitrine et l'envoie valser dans les airs pirouettant comme un ballon hors de contrôle.

Il reprends vite le contrôle de son vol cependant et fait face a son assaillant. C'est un robot qui ressemble étrangement a l'armure de combat de Lex Luthor, dans les même couleurs mais avec une tête robotique et de toute évidence entièrement mécanique. Un robot qui semble bien décidé a le mettre hors de combat. Est-ce que ce robot est dirigé a distance ou bien complètement autonome, et qui le contrôle, si tel est le cas? Cs questions recevront leurs réponses bien assez vite. Pour l'heure, il doit d'abord se débarrasser de son attaquant et attendre finalement Rinca.

Quand le robot attaque de nouveau, J'Onn est prêt a le recevoir et évite facilement la nouvelle salve, se retrouvant derrière le robot et ses yeux brillent intensément. Il envoie des rayons laser a la tête de la machine volante en espérant faire assez de dommage pour la mettre hors circuit, et en même temps, utilise sa force et sa vitesse pour la frapper de plein fout dans la poitrine avec ses poings joints comme un marteau destructeur. Des étincelles volent et il est évident qu'il a fait des dommages important au robot, mais est-ce suffisent pour l'arrêter? Il a combattu des machies qui pouvaient continuer de fonctionner avec des morceaux manquant ou endommagés, ou pouvaient se régénérer.

Il espère que ce n'est pas le cas de celui-là. Une fois son attaque faite il se prépare a porter un nouvel assaut si son attaque initiale s'avère insuffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6701
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 6 Jan 2017 - 22:10
Rien.
Mister Miracle n'obtient aucune réaction après son arrivée en fanfare et son annonce tonitruante. S'il est habitué aux mystères de l'Univers et s'il a côtoyé une grande partie des peuples qui le composent, il doit avouer qu'il n'a jamais bénéficié d'un tel accueil.

"Hum."

S'il avait besoin d'une ultime confirmation de l'étrangeté qui touche l'île de Rinca, ce premier contact serait suffisant ; cependant, c'est bien l'homme de spectacle en lui qui est le plus impacté, gêné et même vexé d'être traité de la sorte.

"พาฉันไปที่ผู้นำของคุณ."
Menez-moi à votre leader.

Sa tentative d'utiliser la langue locale n'est pas dénuée d'intérêt, mais elle souffre d'un nouvel échec.
Le Néo-Dieu fronce les sourcils, et s'interroge sur la puissance développée ici pour contrôler tant de monde dans une telle envergure - mais il n'aura guère le temps de pousser plus loin ces réflexions. Car les habitants de Rinca viennent soudain de changer d'attitude, et cela ne lui plaît guère...

"Ah..."

Si les "locaux" étaient jusque-là amorphes, ils deviennent subitement agressifs, et se précipitent directement vers lui.
Ils récupèrent, au passage, des armes de fortune : tuyaux, pierres, pelles, pioches... rien d'offensif à la base, mais chaque élément a le potentiel pour devenir mortel en de mauvaises mains. Et, malgré leurs volontés, leurs mains sont pilotées à distance, et pour de mauvaises raisons.

"Ce sera donc sportif, dès le début."

Scott Free esquisse un petit sourire - et se lance, sans réfléchir.
Alors que les premiers adversaires lui lancent leurs armes, que d'autres utilisent les leurs pour tenter de le frapper, il évite les jets et se précipite vers eux. Utilisant son expérience, sa souplesse, sa vitesse et ses talents, il se fraye rapidement un chemin entre les habitants de Rinca.
C'est un véritable ballet, une danse de l'évasion qui se déroule sur la plage. Sans réfléchir, sans même reprendre sa respiration, il enchaîne les courses, les sauts, les feintes, et toute possibilité offerte par son costume et son talent pour éviter de prendre un mauvais coup - et pour protéger les habitants, qui n'ont rien demandé et qui ne doivent donc pas être touchés non plus.

Alors qu'une pierre frôle son crâne, Mister Miracle baisse sa tête à temps... et roule sur le sol, en passant ensuite entre les jambes d'un possédé.
Il se relève, et file vers l'intérieur des terres. Scott Free active ses Aéro-Disques, s'élève au-dessus du sol et vole à toute allure.
En quelques minutes, il parvient encore à éviter les attaques des "locaux", et arrive à proximité d'un étonnant robot au design proche des armures de Lex Luthor - et de Martian Manhunter, dont la présence le surprend agréablement !

"Hey, J'Onn !"

Il voit les coups échangés, la puissance des attaques... et il décide de s'en mêler.
Mister Miracle intervient : il fait apparaître un Tunnel-Boum juste au-dessus dudit robot, qui est aspiré - et téléporté à plusieurs kilomètres de là, dans les profondeurs de l'Océan.
Immédiatement, il se tourne vers le Martien et esquisse un sourire, en flottant toujours au-dessus du sol.

"Bienvenue à Rinca, vieil ami. Je suppose que ce n'est pas le climat qui t'a attiré... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Jan 2017 - 23:00
Comme attendu, le Martien survit au tir et attaque le robot de toutes ses forces. Le métal se brise sous ses coups, sa force monumentale suffit à mettre à mal la machine. Durant ses petites attaques bestiales, je n'ai pas bougé le robot une seule seconde, laissant seulement ses propulseurs sous ses semelles actifs pour le garder en posture stable, ajustant selon la puissance des coups. Quand l'alien cesse enfin ses attaques à l'aveugle, j'active le système enclenchant un incendie à l'intérieur qui se propage très rapidement. J'onn J'onzz peut déjà voir mon arme mobile se recouvrir d'intenses flammes, elle est sur le point d'exploser dans un geyser de flamme qui emportera tout sur un rayon de plusieurs centaines de mètres. Il n'aurait jamais le temps de s'échapper avant qu'une vague de feu ne le balaie. L'utilisation du conditionnel n'est pas anodin, puisque le deuxième intrus, du nom assez prétentieux de Miracle, envoie mon oeuvre dans le fond de l'océan où il ne fait aucun dommage à aucune vie...

"C'est pas vrai! De quoi je me mêle!?"

Je jette l'appareil de commande contre un mur et tape le tableau de bord avec mes poings, avec une expression des plus rageuses sur le visage. Cet être stupide vient de détruire le plan si parfaitement orchestré qui m'aurait permis d'entrer dans la légende en tant que tueur du dernier fils de Mars. Ma frustration est telle que je passe les prochaines secondes à pousser des hurlements sur place, agité au possible. Je m'arrête au bout d'un moment, décoiffé au possible et essoufflé, tentant de reprendre mon souffle et un peu de contenance sur mon fauteuil.

"Rien n'est fini...
- Au contraire, tout est fini... Pour toi!
- Non!"

Doomsday utilise la brèche que je lui ai offert dans mon esprit par la perte de contrôle, pour faire un passage en force. Je me plie en deux sur mon siège en hurlant d'un cri continue, me tenant la tête alors que la transformation opère. Je hurle un seul et unique mot: Non. Jamais je ne laisserai cet être répugnant faire de moi ce qu'il veut, jamais je ne laisserai une créature sans âme diriger la moindre parcelle de mon corps, briser mon âme. Jamais, il ne me vaincra! Je force mes crocs à disparaître à nouveau, ainsi que mes yeux à reprendre leurs couleurs naturelles et ma peau à redevenir tendre et rosée. J'utilise l'entièreté de ma volonté pour remettre en cage la bête qui sommeille en moi, puis m'écroule au sol.

Les yeux de mon serviteur personnel brillent d'une lueur nouvelle, un nouveau mode est enclenché après ma perte de connaissance. Il rappelle au palais tous les membres de mon royaume qui obéissent à l'appel. Si les héros regardent plus bas, il peuvent voir une marrée humaine se former et se diriger vers un même point: le palais. S'ils la suivent, ils arriveront dans mon humble demeure qui est ouverte. Mais qu'ils viennent ou pas, des tirs énergétiques les visent en rafale. En effet, des gens portant des armures, de la même constitution que le robot que je manipulais, se dirigent vers eux en les attaquant. Ce sont les habitants, tous autant qu'ils sont, qui se sont changés en système de sécurité vivant. Ils sont comme des globules blancs surarmés qui s'en prennent à tout intrus, une fois dans leurs armures. Si les héros trouvent un moyen d'empêcher le reste des habitants d'entrer au palais où les attendent leurs exosquelettes, ils n'auraient que quelques dizaines de combattants à gérer. Sinon, ce sera des centaines. Tant que je serai endormi, les habitants défendront le fort de toutes leurs forces, utilisant une technologie évoluée terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Ven 20 Jan 2017 - 19:45
J'Onn cligne des yeux quand le tunnel boum apparais et fait disparaitre le robot-armure avec lui. Il se retourne a temps pour voir Scott Free, Mister Miracle, arriver en volant sur ses Aéro-Disques et stopper près de lui avec un sourire engageant et une remarque légère. Cependant, J'Onn reste sérieux et le regarde avec un froncement de sourcil qui dénote sa forte concentration.

"Non, en effet, Scott. Quelques chose sur cette île contrôle mentalement tous ces gens, et les force a agir contre leur volonté." Il fait un ample geste de la main qui englobe l'île toute entière et ses habitants. "Tous ces gens ont été réduits en esclavage par une force inconnue, que je comptes bien découvrir et stopper. Mais ton aide est plus que bienvenue, mon vieil ami."

Un demi sourire éclaircit son visage momentanément et il se met rapidement a voler vers le centre de l'île, Il note immédiatement le changement dès qu'il survole la foule des esclaves contrôlés mentalement et fronce les sourcils en les voyant converger vers la palais. Il stoppe et flotte quelques centaines de mètres dans les airs, pointant vers le grand bâtiment pompeusement luxueux qui domine l'île.

"La source se trouve là-bas. Quelques part dans ce palais, là où tous ces gens convergent. Il faut-"

Il n'a pas le temps de finir sa phrase car un barrage d'énergie le frappe violement et l'envoie valser dans les airs hors de contrôle pendant un moment. Il secoue rapidement le choc initial et localise vite la source de l'attaque. Des armures comme celle qui l'a attaqué quelques minutes plus tôt mais celles-ci sont contrôlés par des humains. De ce qu'il peut en voir, leur yeux sont vide de toute expression a part un désir aveugle de destruction. Ils sont possédés comme par un démon intérieur et attaquent sans répits, malgré les tentatives du Martien pour les mettre hors-service sans les blesser.

"Scott! Il faut stopper ces esclaves avant qu'ils n'atteigne le palais!" J'Onn dit enfin avec une certaine alarme, ayant vite vu un schéma dans l'apparition de ces combattants en armure. "On ne peut pas leur permettre d'acquérir une armure comme les autres!"

Parce que s'ils le faisaient, ils se retrouveraient avec des centaines d'adverssaires au lieu d'une dizaine comme c'est le cas maintenant. ans perdre de temps, J'Onn vise le pack a réaction sur le dos de deux des combattants en armure et mets leur capacité de voler hors-circuit, avant de foncer pour tenter de bloquer le chemin aux centaines d'autres esclaves qui se dirigent tous vers la palais. Mais comment les stopper tous sans tuer ni blesser qui que ce soit?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6701
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 23 Jan 2017 - 21:54
Lévitant toujours au-dessus du sol, Mister Miracle croise les bras et acquiesce aux paroles de son camarade. Il est parvenu aux mêmes conclusions que lui, même si le Martien affiche une mine bien plus sombre que lui.

"En effet - la situation est grave. J'ai remarqué que les locaux sont incapables de pensée individuelle, mais... ils souffrent. Ils ne sont ni lobotomisés, ni entièrement contrôlés ; ils sont influencés, et tentent de s'en sortir, hélas en vain. Il s'agit d'une torture terrible, et inacceptable."

Un dernier signe de tête, et J'Onn file en direction du coeur de l'île, suivant rapidement une gigantesque masse humaine. Le Néo-Dieu fronce les sourcils en suivant son ami, son coeur battant soudain plus fort et plus nerveusement ; tout cela ne lui plaît guère.

"Oui... le maître des lieux doit appeler sa cour et son peuple à ses pieds. Je suis un pacifique, J'Onn, mais je pense que je serais ravi de te voir écraser ton poing sur sa mâchoire."

Le commentaire s'évapore dans le bruit et la fureur.
Très vite, les premiers habitants de l'île arrivés au palais se sont équipés, et s'en prennent directement aux deux Héros. Armés d'équipements impressionnants et mortels, ils ne sont toujours pas maîtres de leurs gestes - mais deviennent une menace réelle pour les surhumains, en s'en prenant directement à eux et en tirant constamment pour les anéantir.
Ils visent mal, mais... par principe, ils finiront par les toucher, c'est une question de mathématiques ; et les probabilités empirent à chaque seconde, au fil de l'arrivée de leurs camarades et de leur "mise en disposition".

"Oui... il faut les arrêter, et les empêcher de nous nuire. Il faut les immobiliser."

Un ballet mortel s'est engagé en plein air. Alors qu'ils continuent d'approcher, le Martian Manhunter et Mister Miracle virevoltent, sautent, volent, réalisent des exploits pour éviter les tirs et les attaques ennemis ; cela passe très, trop, souvent à quelques millimètres, mais ils s'en sortent. Encore et encore.
Hélas, ils savent très bien que cela ne durera pas - et qu'ils doivent agir. Très vite.

"Je..."

Réalisant un sublime salto arrière, pour éviter un tir ennemi, il abandonne ses Aéro-Disques - avant de retomber parfaitement sur ces mêmes Aéro-Disques.

"J'ai une idée - mais ça va faire mal."

Scott Free jette un coup d'oeil vers J'Onn, et esquisse une grimace.
Il prend ensuite une grande inspiration, ferme les yeux - et lance un ordre télépathique à sa Boîte-Mère.
Qui répond, en créant une gigantesque impulsion électro-magnétique.


La machine merveilleuse des Néo-Dieux produit instantanément cette terrible explosion, qui grille tous les systèmes et tous les appareils dans un rayon d'un kilomètre.
Toutes les armures et tous les systèmes de la villa de leur adversaire sont grillés, hors-service ; l'effort est terrible pour la Boîte-Mère, qui en sort usée et fatiguée. Au vu de la relation symbiotique que Scott partage avec elle, lui-même sent le contrecoup - mais il serre les dents.

"On... on peut y aller."

Reprenant son vol sur ses Aéro-Disques, Mister Miracle pénètre directement dans la plus grande pièce de la propriété - pour en savoir plus.
Et, surtout, pour en finir au plus vite avec cette île cauchemardesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Invité

MessagePosté le: Jeu 26 Jan 2017 - 20:50
Pendant que le duo déchaîné affronte une bande en armure, je plonge dans les profondeurs de ma conscience où je trouve le repos. Et pour cette raison, pour le simple fait de me retrouver en paix, je résiste à cet état pour émerger à nouveau. Ce n'est pas mon état normal, ce n'est pas ce que je veux, ce n'est pas la vie. Ma vie. Elle est sombre certes, mais explosive et tumultueuse. Pleine de tension, inconfortable mais attirante. Je ne peux pas accepter de plonger dans le confort, ce n'est pas moi. MOI. J'ouvre les yeux, la joue collée au plancher froid de ma salle de surveillance. Combien de temps suis- je endormi? Dormais- je vraiment? Je me relève à mon rythme, retrouve les sensations de mon corps inconfortable et soupire de soulagement. Je suis toujours présent, au commande. A l'écran, les héros repoussent mon escouade qui se transforme peu à peu en un bataillon, qui deviendra une armée s'ils laissent faire le temps. Leur combat me fascine, ils se retiennent: pourquoi? C'est ridicule, ce sont tous leurs ennemis, pourquoi ne pas rapidement se débarrasser d'eux pour pouvoir avancer dans leur mission? C'est cela, la mentalité du héros. C'est inconcevable, même pour un esprit aussi brillant que le mien.

Je regarde Miracle lancer sa fameuse boîte- mère dans les airs et la faire exploser. Une impulsion électromagnétique se propage sur toute mon île, annihilant ma technologie. L'écran s'éteint en même temps que mon appareil de contrôle. Je devrais rager, je sais que j'en ai envie. Mais quelque chose me retient, je me contente de fixer l'écran noir en ne pensant à rien. Je regarde seulement devant moi, d'un air impassible. La porte s'ouvre brutalement, mes serviteurs en colère entrent dans la pièce en grand nombre. Ils étaient conscients tout ce temps, mais ne pouvaient pas se contrôler. Ils se regardaient agir, sans pouvoir aller à l'encontre de mes ordres. Je savais qu'ils souffraient, mais la perspective du pouvoir sur l'esprit humain était plus fort que la compassion qui pouvait naître en moi. Et malheureusement pour eux, ce n'est toujours pas le cas. Je me retourne, mais mon apparence n'était plus humaine. Mon épiderme est remplacée par une peau écailleuse à l'épreuve des balles. Mes yeux ne sont plus humains, ni aucun autre élément de mon visage qui est méconnaissable. En marchant vers les gens furieux, ma taille augmente progressivement jusqu'à me faire dépasser les deux mètres. La forme partielle de Doomsday est complète.

"Vous auriez du partir quand vous en aviez encore l'occasion, les bouseux."

La foule a un mouvement de recule, mais il est déjà trop tard: je bondis dans le tas en souriant de plaisir, avant de frapper à tout va. Inutile de décrire les dégâts, les hurlements parlent d'eux mêmes: la souffrance et la mort, à leurs états purs. J'avance en direction des héros en écrasant quiconque a le malheur de se trouver sur mon chemin. J'arrive enfin dans la salle contenant ma machine, je me doutais qu'ils viendraient ici en priorité pour la récupérer, afin de m'empêcher de l'utiliser.

"Bienvenue chez moi héros. Désolé pour le désordre, je viens de licencier mon personnel... Massivement."

Je bondis vers Miracle et lui assène un coup de poing au visage pour l'envoyer contre une paroi dans son dos, avant de me tourner vers le Martien avec un grand sourire méprisant.

"Vous les envahisseurs pensez en savoir plus que tout le monde, alors que vous ne faîtes qu'écraser la moindre ambition de la part d'un humain, pour brider notre potentiel. Vous croyez que vos dons extraordinaires font tout, mais nous, humains, vous dépassons de loin par notre génie. C'est la chose que vous ne pourrez jamais étouffer, peu importe l'énergie qui vous déployez à nous rabaisser par vos soi- disant exploits. Nous savons très bien que c'est nous qui sommes très largement supérieur à vous!"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Jeu 9 Fév 2017 - 16:11
J'Onn est passablement sonné par la soudaine explosion et tournoi quelques fois avant de stopper son mouvement et de reprendre le contrôle de son vol. Toute technologie sur l'île a cependant cessé de fonctionner et en dessous de lui, la foule en armure est momentanément immobile. Jusqu'à ce qu'un murmure, puis un gr4ondemenent, de plus en plus for en monte et que comme un seul homme ils tournent les talons et prennent la direction du palais qui se dresse sur la montagne.

La foule est en colère et ils veulent la vengeance. Bien que J'Onn ne soit pas activement en train d'essayer de lire leurs esprits, l'émotion commune qui monte de la foule est si puissante qu'elle le submerge et le fait vaciller dans les air, portant les deux mains a ses tempes.

Colère. Colère et fureur. Un sentiment de désir de vengeance puissant.

Tous ces gens étaient contrôlés contre leur volonté, prisonniers de leur propre corps mais incapable de réagir et dirigés comme par un marionnettiste qui tire les ficelles. Maintenant qu'ils sont libérés de l'emprise de l'appareil qui les contrôlais, ils veulent faire payer celui qui les avaient réduit en esclavage. Un visage revient dans beaucoup de leur esprits. Leur 'Maitre' est un homme dans la trentaine que J'Onn n'a jamais vu auparavant mais qui est derrière tout ça. Le créateur de la machine qui les a réduit a l'état d'esclave mental.

"Dans la palais. C'est là que notre cible se trouve." J'Onn dit se tournant brièvement vers Miracle avant de se diriger a toute vitesse vers la Palais.

A l'intérieur, ils se dirigent vers la salle où la machine se trouve, mais il pause voyant que des corps sans vit, en divers stade de démembrement/écrasement, pavent le chemin. C'est horrible... un vrai massacre, et il sent que la source n'est pas loin. A peine ont-ils atteint le salle en question qu'il en a la confirmation... et se fige juste assez longtemps pour permettre au monstre - Doomsday?! Impossible! - de frapper Miracle et l'envoyer contre le mur violement. Il se sort enfin de sa stupeur et a reprit son calme.

"Ton arrogance seras ta pertes. Tu devras répondre de tes actions, qui que tu sois."


J'Onn n'en dit pas plus, il a le sentiment que quoi qu'il ajoute, la créature n'en prendras aucun comptes. A pleine vitesse, il fonce dans son adversaire, enserre solidement son torse de ses deux bras et l'envoie vers le plafonddans la but de s'en débarasser aussi rapidement que possible. Cette chose ressemble a Doomsday, mais ça ne peut pas être le véritable Doomsday. Une version différente et moins puissante de toute évidence.

Une fois qu'il est suffisamment haut dans l'atmosphère, il change sa course pour cette fois foncer a toute allure vers le sol dans le but de mettre le monstre KO sans perdre de temps. Ils sont des centaines de mètres dans les airs et sa vitesse lui a permis jusqu'alors de garder l'avantage. Cependant, chaque seconde comptes et il est conscient que son avantage ne dureras pas. Le sol se rapproche mais est encore plusieurs centaines de mètres plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6701
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 18:33
Le choc de l'impulsion électro-magnétique est terrible, mais il permet au Martian Manhunter et à Mister Miracle d'avancer.
Evitant ainsi les nombreux agresseurs manipulés par un ennemi encore invisible et inconnu, car tous dépossédés de leurs armes encore immobilisées grâce à son dernier petit tour, le Néo-Dieu file avec son camarade vers l'intérieur du palais - mais il n'imaginait pas l'horreur qu'il y découvre.

"Oh."

Flottant sur ses Aéro-Disques, il pose les yeux sur le maître des lieux... et s'arrête.
Figé par la découverte.

"Je... vois."

La créature qu'il découvre est indéfinissable.
D'un côté, elle a tous les atouts de Doomsday, la terrible et terrifiante forme de vie extraterrestre qui a causé des destructions matérielles et humaines par milliers, forçant l'Homme d'Acier à l'affronter avec l'énergie du désespoir pour l'empêcher de nuire ; si Superman est parvenu à l'arrêter, ce fut au prix du plus grand des sacrifices - sa vie, et celle de la bête.
Mais, de l'autre, ce monstre n'est pas entièrement l'équivalent de cette horreur mouvante : celui qui lui fait face est plus petit, moins massif, d'apparence moins puissant ; ce n'est pas un "vrai" Doomsday... mais ça reste une menace d'importance.

"Tu paieras pour..."

Mister Miracle, surpris, n'a pas pu réagir pour sauver les âmes perdues et désormais disparues des nombreux indigènes, manipulés puis écrasés par le monstre. Une boule de fureur s'échappe de son ventre, et le pousse à foncer en essayant de trouver une solution en chemin - mais sa stratégie n'aboutira pas.
Le Faux-Doomsday écrase son poing contre son visage, et l'envoie violemment contre un mur.

"HOUFF !"

Sa condition de Néo-Dieu et sa combinaison encaissent le gros du choc... mais l'impact demeure terrible.
Il s'écroule brutalement contre une paroi, et a besoin de quelques secondes pour se reprendre. Il n'entend donc rien du discours de l'ennemi, et n'aperçoit que d'un oeil discret les réactions de J'Onn, rapide et efficace comme à son habitude.

Grognant, tremblant, Scott Free parvient à se concentrer suffisamment pour aller au-delà de la douleur. Il évite les gravats de la destruction du plafond, et observe Martian Manhunter emmener le Faux-Doomsday dans le ciel ; il sent déjà ce que son allié est en train de préparer.

Rapidement, Mister Miracle glisse sur le côté, se relève et se déplace. Il tente d'organiser les habitants, de les faire fuir et disparaître - mais ils sont encore en pleine léthargie, et ne parviennent pas à suivre clairement ses ordres.
Mais alors qu'il tente de réfléchir, malgré sa mâchoire qui le lance, il entrevoit le terrible duo qui descend des cieux.

"Ah... déjà."

Le Néo-Dieu récupère un petit dispositif dans sa combinaison, le libère pour créer un dôme protecteur autour du palais et de ceux qui s'y trouvent.
Quelques instants après, Martian Manhunter et le Faux-Doomsday s'écrasent, créant un gigantesque impact qui fait trembler l'île entière.
Scott Free refuse cependant d'attendre, et se précipite vers la zone du choc. Il récupère ses Aéro-Disques et deux autres, de remplacement, pour les envoyer directement vers le Faux-Doomsday. Les dispositifs se bloquent sur ses membres, et l'élèvent au-dessus du sol, chaque élément partant dans un sens opposé ; au-delà de la douleur, le Faux-Doomsday peut difficilement bouger, et c'est bien là l'objectif !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 21:19
"Répondre de mes actions? Vraiment!?"

Je ris sans exagérer, de ma férocité acquise.

"Et vous n'en répondrez donc jamais vous? Viens à moi héros et montre- moi ce dont tu es réellement capable, nous verrons qui mérite de dominer cette planète!"

La provocation dite, le Martien se jette sur moi de toutes ses forces et sa vitesse, je l'encaisse tel un gardien de but essayant d'arrêter une balle tirée à pleine puissance. Bien que je tiens mon ennemi fermement, il réussit à nous décoller du sol et s'envoler. Je hurle de rage en abattant mes poings sur son dos de toutes mes forces, mais le héros continue de monter toujours plus haut malgré toutes les difficultés du monde. Quelle est cette horripilante volonté qui le pousse à me résister autant? A sa place, avec des dons comme les siens, j'aurais déjà conquis le monde! Au lieu de cela, il passe ses journées à sauver des êtres qui ne veulent pas de lui, sur une planète qui n'est pas sienne. C'est totalement incompréhensible, même pour un être aussi génial que moi. Je hurle toujours aussi férocement sans diminuer la force des mes coups, mais cet alien est bien trop entêtée. Il finit toutefois par arrêter son ascension, pour entamer une descente accélérée. Je déteste le plan qu'il a en tête, vraiment.

La poigne de fer de Manhunter m'empêche de me libérer à temps, je me reçois le sol de plein fouet. Je suis sonné, à peine assez éveillé pour grogner de douleur dans mon cratère. Il n'en faut pas plus pour que son ami ne me saisisse avec ses espèce de disques lumineux qui pressent mes bras de plus en plus fort. Je suis trop amoché pour hurler de douleur, ne me débattant même pas, la tête baissée.

*Haha... Qui est-ce qu'on vient voir?
- Doomsday... Il est hors de question que cette vermine m'attrape... Hors de question...
- Il y aura un prix...
- Je sais... Enfoiré.
- Here...*

"... WE GO!"

Doomsday pris les commandes au travers d'une transformation totale presque instantanée. Je comprends maintenant... La lenteur avec laquelle je me transforme habituellement, donnant l'air d'un loup- garou sous la pleine lune, vient de ma résistance inconsciente à la transformation. Même quand je le décide consciemment, une part de moi le refuse. Un sourire de compréhension apparaît sur le visage de Doomsday, la dernière bribe de ma conscience dans ce corps. La créature remplace brutalement cette expression par un cri furieux, en se débattant de toute sa force colossale. Il s'arrête soudainement pour prendre une grande inspiration, avant de hurler vers Mister Miracle assez proche. Son cri est d'une puissance telle qu'il attaque les tympans et donc, la concentration du héros, permettant au monstre de se libérer. Il les regarde alors avec une fureur retrouvée, sur le point d'attaquer.

*NON! Si tu veux ce que tu m'as demandé, il va falloir partir MAINTENANT!*

Le regarde troublé de l'abomination doit intriguer les héros, mais pas trop longtemps car il écrase le sol de son poing pour créer une faille qui part en direction du palais. Celui- ci tremble de plus en plus et commence à s'écrouler. Voici de quoi occuper les héros, et détruire le matériel par la même occasion. Et si la faille n'est pas arrêtée, l'île entière est en danger. Doomsday s'en va d'un bond ahurissant en direction du large. Il rejoint le continent par ses propres moyens.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 21:54
Après l'écrasement et le cratère qu'il forme, J'Onn se relève et se tiens au-dessus de son adversaire vaincu... en apparence du moins. Il jette a son allié un regard déterminé, mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit de plus, le faux-Doomsday soudainement se transforme en une créature bien plus grande, plus puissante et plus dangereuse.

Un vrai Doomsday.

A cette transformation soudaine, J'Onn prends vite de la distance et puis se plaque les mains sur les oreilles pour stopper le cri terrible et agonisant de la créature. Fort heureusement pour lui il est suffisamment résistant pour ne pas avoir les tympans perforés mais la douleur qui lui vrille momentanément le crane est terrible néanmoins. Une fois remis, il se rends comptes que le monstre s'est libéré... et encore une fois ne peut le suivre a cause de la faille immense créée entre eux qui menace maintenant l'Île toute entière et les reste de ses habitants.

Doomsday peut attendre. Il est déjà très loin et il reste des vies a sauver ici.

"Il faut évacuer le reste des habitants avant que l'île ne soit engloutie!" Dit-il en direction de son allié, d'un ton pressant.

Le Tunnel Boum de Scott est la seule chose qui puisse sauver les habitants a temps. Et c'est de justesse qu'ils y parvienne et puis regarde ce qui reste de l'île disparaitre sous les flots. La machine pour contrôler les esprits est détruite, mais le responsable de sa création, ce monstre qui peut prendre l'apparence du cauchemar ambulant qu'est Doomsday, s'est enfui. La victoire est partielle et au mieux amère.

Comme c'est souvent le cas, malheureusement.

******

Quelques heures plus tard, J'Onn est assis sur un tapis de palmes séchées devant une vielle femme qui le regarde avec une expression joyeuse et un sourire bien large.

"Toi qui n'est pas de ce monde, tu as sauvé les villageois de leur sort terrible. Je t'en remercie au nom de tous mon village, héros."

J'Onn ne sourit pas quant a lui. Il ne croit pas mériter ces éloges. Le coupable s'est enfui et est maintenant au large, préparant Dieu sait quoi d'autre. Cependant, il se force a rendre le sourire de la vielle femme et incline poliment la tête en signe de remerciement.

"Nuls remerciement n'est nécessaire, madame. Je ne fais que mon devoir."


Elle laisse échapper un rire sec qui ressemble presque a un aboiement, puis secoue la tête. ELle a l'air amusé.

"Ton devoir, et rien d'autre, n'est-ce pas, héro?"

J'Onn lève lentement un sourcil, son visage pour le moment humain difficile a déchiffrer. Il se lève lentement et ajoute, avant de quitter la petite hutte de planches et de pailles.

"Oui, madame. Juste mon devoir. Adieu."

******

Christie Decker s'essuie les yeux avec un mouchoir et laisse échapper un long soupir tremblant. J'Onn, stoïque et neutre, a un regard solennel mais intérieurement, la colère prédomine. La jeune femme, maintenant veuve, méritais un autre type de nouvelle que celle qu'il dut lui apporter. Derek Decker avait été l'un de ceux qui travaillais a l'intérieur du palais et avaient eu la malchance de se retrouver sur le chemin de Doomsday.

La seule manière dont il avait put savoir que l'homme était mort était le siple fait qu'il ne se trouvais pas parmi les rescapés. Le chaos qui avait immédiatement suivi la fuite de Doomsday et la destruction de l'île n'avait permis aucune tentative d'identification des victimes... mais l'évidence était là.

Tout ceux qui avait put être rescapés l'avait été, mais Derek Decker n'en faisait pas partie.

Un échec de plus a mettre sur sa conscience.

"Toute mes condoléances, Mme. Decker." Dit-il simplement, sachant que toute autre parole sonnerait terriblement vide et creuse.

"Vous avez essayé, au moins, Mr. Jones. Merci."


Et puis la jeune femme lui fait une accolade avant de partir, s'épongeant toujours les yeux de son mouchoir. Pendant longtemps après son départ, J'Onn reste immobile et pensif au milieu de son bureau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6701
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 - 16:35
Si les deux Héros affrontaient jusque-là une "sorte" de Doomsday, et qu'ils avaient déjà du mal à s'en sortir, le pire arrive quand la créature se transforme entièrement... pour devenir un terrible, un monstrueux, un horrible et total Doomsday.

"Oh bravo."

Ces quelques syllabes sont prononcées par Mister Miracle, mais ce dernier n'entend pas le son de sa voix.
Le cri, primaire et horrible, de la bête ont endommagé temporairement ses tympans, et son ouïe est bloquée. Sa concentration a été brisée quand la monstruosité s'est pleinement développée dans le corps humain qui l'accueille, et qu'elle lui a hurlé dessus ; le Néo-Dieu a dû concentrer son énergie sur sa douleur, et son ordre mental à la Boîte-Mère a disparu.
Les Aéro-Disques ont donc cessé leur effet, et Doomsday est libéré. L'horreur a désormais voix au chapitre.

Cependant, à la grande surprise de son adversaire, la créature ne s'en prend pas directement à lui et à J'Onn, mais frappe brutalement le sol - et martyrise directement l'île.

"Non, non, non, non, non..."

En se redressant, en tentant de retrouver sa concentration, Scott Free comprend que Doomsday vient de créer une terrible faille, qui va engloutir ce lopin de terre en entier.
Les minutes sont comptées - et des milliers de vies sont en danger.

"Je..."

Son ouïe revient lentement, le son est encore diffus mais... il entend les mots du Martian Manhunter, et acquiesce gravement.

"Je m'en occupe."

Il pousse un profond soupir - puis lance de nombreux ordres mentaux à sa Boîte-Mère, qui y donne suite dans l'instant malgré l'effort demandé.
En quelques secondes à peine, plusieurs dizaines de Tunnels-Boum apparaissent...
... pour emmener les habitants de l'île, voire les absorber de force pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer. Les merveilleux dispositifs technologiques des Néo-Dieux permettent de téléporter toute la population locale sur une autre île, à proximité.

Un tel exploit implique un déluge d'énergie et de concentration exceptionnel, mais Mister Miracle et sa Boîte-Mère tiennent bon.
Avant que l'île ne s'écroule sur elle-même, plus aucun âme ne s'y trouve. Les deux Héros de la Justice League ont sauvé tout ce qui pouvait l'être, aujourd'hui.

**
*
**

Quelques heures après, Scott Free vient rejoindre J'Onn J'Onzz quand la vieille femme l'abandonne. Son masque sensible reproduit la grande fatigue présente sur son visage, mais le Néo-Dieu est satisfait d'avoir pu sauver autant de monde - même si beaucoup trop ont disparu sans qu'ils aient pu rien faire.
Les salutations d'usage terminées, Mister Miracle offre une dernière tape amicale à son allié... puis disparaît dans un ultime Tunnel-Boum. De nouveaux mystères l'attendent, et la terrible Guerre des Néo-Dieux ne cesse de l'inquiéter...

(HJ/ Merci pour ce très agréable RP ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle En ligne
 

[OVER]L'empereur des dragons [Mister Miracle - Martian Manhunter - Doomsday]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DC: MARTIAN MANHUNTER Mini-Busts
» JUSTICE COVER COLLECTION#3 : MARTIAN MANHUNTER ART PRINT BY ALEX ROSS
» Martiaformation [Martian Manhunter]
» [SVM II : hommage] Des comptes à regler (Pv Big Barda/ Mister Miracle)
» Quiproquo Thanagarien (P.V. Martian Manhunter et Space Ranger)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-