[OVER]Une douce prison [Jade - Superman]

Invité

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 18:00
Je m'appelle Clark Kent. Je suis journaliste au Daily Planet depuis plus de dix ans. J'ai quitté ma petite ville du Kansas nommée Smallville pour découvrir ce que le monde a à m'offrir. Mon premier choix fut de m'installer à Métropolis, la ville de demain. Il y fleurit les plus grandes merveilles de notre siècle en terme de progrés, dans tous les domaines, grâce notamment à la contribution du richissime et respectable Lex Luthor, PDG de Lexcorp. D'après la plus part des savants de ce monde, il est le plus grand génie des générations actuelles. Personnellement, je m'en préoccupe très peu, car après tout, je ne suis qu'un petit journaliste. Mon domaine de prédilection est la défense du petit peuple, notamment de Suicide Slum. Leurs logements sociaux sont trop facilement démolis ou laissés à l'abandon par la ville, je les aide à rester debout à ma manière. En écrivant des articles qui dénoncent le sort misérable des gens qui y habitent ou se font expulser. Tout le monde trouve naturel que je m'en préoccupe autant, contrairement aux autres, étant un fils de fermier. Mais quelque chose au fond de moi me pousse à aider les opprimés, même si c'est par la seule force de ma plume. Ce n'est pas un sentiment que je pourrais facilement expliquer.

Il y a cette femme qui a son bureau juste en face du mien, elle se nomme Lois Lane. C'est la femme la plus belle et la plus forte que je connaisse. Grâce à sa ténacité et son audace, elle a obtenu plusieurs pulitzer qu'elle n'affiche jamais fièrement. Ce n'est pas son genre. Je crois qu'elle est comme ces héros -policiers- qui gagnent des médailles en sauvant autrui au péril de leurs vies, mais qu'on pourrait croiser simplement chez l'épicier du coin. Sauf que cet épicier, concernant Lois, serait en Afghanistan ou dans une ville ayant subit un désastre. Oui c'est ça: c'est une véritable héroïne, que j'admire beaucoup. Je pourrais lui parler, juste en lui demandant des conseils journalistiques ou en lui amenant le café comme beaucoup de mes collègues font pour briser la glace, si elle n'avait pas la fâcheuse tendance à tous les rembarrer malgré tout. Pas directement, elle est seulement distante... crue et légèrement froide. Mais je sais que ce n'est qu'une façade, elle se protège. Le soir venu, je rentre chez moi, au 344 Clinton Street, appartement 3B, au centre ville, la tête pleine de pensées contradictoires.


***


Daxam, mon plus vieux robot serviteur, se déplaçait à travers les États- Unis, à la recherche de quelqu'un. Une aide. Un protocole exceptionnel avait été enclenché. Le robot se propulsait vers la maison de Jade, le Green Lantern de la Justice League. Le protocole l'ordonnait, pour ce cas de figure. Daxam entra dans l'appartement de la jeune fille sans demander et s'arrêta devant elle.

"Bonjour Jade, je suis Daxam: le serviteur de Kal- El de Krypton. Il m'a programmé pour vous demander de l'aide, lorsqu'il se retrouverait dans une difficulté particulière où vos aptitudes seraient pertinentes. Mon maître est en effet sous le joug d'un appareil fabriqué par Toyman qui l'a plongé dans un profond sommeil et a banni son esprit dans une réalité virtuelle de laquelle il ne peut pas s'échapper seul. Il n'a sûrement pas conscience d'être piégé. Le déconnecter de la machine le tuerait: il doit en sortir seul, avec votre aide bien sûr. Votre cas est différent cependant: vous ne serez pas en danger, j'arrêterai votre connexion dès que vous ne le supporterez plus. Il faut le rejoindre à l'intérieur et trouver un moyen de récupérer sa conscience, aussi méconnaissable soit- elle. Voulez- vous m'accompagner sur les lieux?"

L’androïde de la taille d'un enfant, flottant au- dessus de son parquet, le fixe en attendant sa réponse. Si c'était par l'affirmative, il la guiderait jusqu'à une usine désaffectée où je dormais à poings fermés, sur le sol, un appareil accroché à la tête par les tempes et l'arrière du crâne. Jade se fiera -t- elle à cet être sorti de nulle part?
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 17 Déc - 9:30
Jade venait de terminer les travaux de rénovation de son appartement d'Ivy Town qui portait encore, jusqu'à ce jour, les stigmates de son combat avec son double.

Elle était fière d'elle. Certes, elle s'était beaucoup servie de ses pouvoirs, mais elle avait tout réalisé elle-même. Comme une grande.

Pour une fois, elle avait fait quelque chose pour elle. Quelque chose qui n'impliquait pas d'exploser la mâchoire d'un super-criminel ou de courir après Sinestro pour lui passer les menottes aux poignets.

Un vrai truc de fille normale, aussi normalement que puisse agir une femme à la peau verte, manipulant à mains nues le pouvoir de la Starheart.

Et c'était ce qu'elle se disait quand, avachie dans son canapé, elle se demandait bien ce qu'elle allait pouvoir regarder à la téloche.

Un robot était devant elle. Un petit robot flottant qui la fixait de ses yeux électroniques.

Les poings de Jade se crispèrent sur le programme qu'elle feuilletait jusqu'à présent.

Depuis qu'elle avait emménagé à Ivy Town son appartement avait d'abord été dévasté par sa jumelle d'une autre dimension, puis alors qu'elle faisait les travaux un passage vers l'Oblivion Bar (et donc le Shadowpact et donc des emmerdes aux proportions bibliques) s'était matérialisé dans son frigidaire...

... sans compter que Mister Miracle avait réussi à la contacter pour un voyage dans le futur hypothétique d'Ivy Town ! Expérience traumatisante s'il en était...

Le robot parla et Jade comprit qu'elle devrait rapidement se mettre en route.

Superman. En danger. Réalité virtuelle. Nécessité de l'en sortir depuis l'intérieur. Qu'elle pour y arriver.

"Deux minutes, je me change" ordonna-t-elle à Daxam, avant de lui claquer la porte de sa chambre au nez.

C'était peut-être une mécanique mais ce n'était pas une raison pour que Daxam puisse se rincer ses mirettes électroniques.

Jade réapparut vêtue de son costume d'héroïne et s'élança dans les airs à la suite du robot, direction Metropolis !

*
*  *

Après un voyage sans encombre, Jade pénétra en compagnie de Daxam dans l'usine désaffectée où reposait un Superman relié à une étrange machine. La jeune femme frissonna : si même Superman avait succombé à ce truc, quelles étaient ses chances à elle non seulement d'y résister mais en plus d'en dépêtrer Superman ?

Elle hésita à demander à Daxam mais elle eut peur que ce dernier les estime à 0,0000001 % !

Jade se saisit d'un jeu d'électrodes libre et demanda au robot :

"Bon Bidibidibidi, j'y vais. Si je meurs par ta faute, je reviens te tuer !"

Elle lui lança un sourire et fixa elle-même les électrodes sur sa tête, de la façon dont elles étaient positionnées sur celle de Superman. En attendant que la connexion se fasse et qu'elle s'échappe de son corps, elle s'allongea à même le sol, un brin inquiète à l'idée de ce qu'elle pourrait trouver de l'autre côté...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 17 Déc - 17:55
"Oh, désolé!"

la porte que j'ouvris, heurte le bras d'une assistante qui fait tomber les photocopies qu'elle tient, je me baisse pour l'aider à tout ramasser. J'ose à peine poser les yeux sur cette personne, je me sens assez mal comme ça. Je me contente d'attraper les feuilles et les poser sur son bras comme auparavant, un air penaud sur le visage.

"Clark... Tu pourrais au moins regarder la personne que tu ennuies avec ta maladresse légendaire."

La voix de cette personne ne m'est pas étrangère, je regarde finalement son possesseur en lui passant la dernière feuille, qui se trouve être une possesseuse.

"Euh... Oui, désolé Cat."

La tension monte d'un coup, c'est bien la dernière personne que je veux ennuyer. Contrairement à ce que je m'attends, c'est un sourire jovial qui accueille mon énième excuse. Pourtant, Cat Grant n'est pas connue pour son amabilité, loin de là. Elle est plutôt le genre de personne qu'il est très facile de contrarier, je l'évite en général. Elle ne m'a jamais montré la moindre animosité, je voudrais rester cette exception tant que je travaille au Daily Planet.

"Laisse- le Cat, il a toujours la tête dans les nuages quand il pense à sa voisine de bureau HAHAHAHA!"

L'expression de la jeune femme change brusquement lorsqu'elle le tourne vers celui qui vient de parler.

"Occupe- toi de tes propres ragots, Lombard, à moins que tu sois incapable de taper plus d'un article à la fois.
- Pas la peine de monter sur tes grands chevaux...
- Tu peux répéter?
- Bien sûr! j'ai dit: toute mes excuses princesse!"

Cat fronce vigoureusement du nez, avant de s'en aller. Je n'ai pas bien compris ce qu'il vient de se passer, à part que Cat vient de me défendre... Tout le monde évite de me regarder, je suis devenu intouchable.


***

Daxam respecta le voeux de l'héroïne de le laisser dans le salon. Il attendait en calculant les probabilités de réussite de cette mission en permanence, remettant sans cesse à jour ses statistiques en fonction de mon activité cérébrale et mes signes vitaux qu'il surveillait à distance. Quand elle eut fini, il emmena Jade sur les lieux assez rapidement. Il ne dit pas un mot durant tout le trajet. Les machines ne ressentaient pas le besoin de discuter, ni chez eux- même ni chez les autres. L’androïde attendit que la Green Lantern se saisisse des électrodes, avant de répondre à la plaisanterie de la fille de la Starheart, le plus sérieusement du monde:

"Je suis désolé de vous décevoir Jade, mais si vous mourrez, il vous sera impossible de revenir accomplir votre vengeance. Je peux enregistrer la demande pour la transférer à une personne apte à l'accomplir à votre place en cas "d'indisponibilité particulière" de votre part?"

Oui, parce qu'il avait beau être un robot sans aucun sens de l'humour, il connaissait l'intérêt des euphémismes. Il avait encore beaucoup à apprendre en matière de bien séance, mais nous travaillions dessus.

Une fois que Jade fut installée, Daxam se plaça entre nous, les bras tendues, les paumes ouvertes. Un faisceau sortit de ses mains et nous atteignit tous les deux. Il nous fit léviter, en créant une connexion mentale entre nous deux, à travers l'androïde qui servait de régulateur pour éviter tout danger pour la secoureuse. Jade se retrouva instantanément projetée dans la prison virtuelle où j'étais enfermé, au coeur d'une Metropolis parfaitement reconstituée.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 0:21
Daxam avait le sens de la répartie ou une programmation à toute épreuve, pensa Jade avant de plonger dans la réalité virtuelle...

... et le passage fut sans transition aucune ! L'instant d'avant elle était allongée sur le ciment froid, les électrodes sur les tempes, un brin inquiète de ce qui allait lui arriver et celui d'après...

... elle se tenait debout, légèrement en retrait d'une artère grouillante de monde, dans une petite ruelle située en plein cœur de Metropolis !

Les odeurs. Les sons. Les lumières et les couleurs. Tout cela paraissait si réel. Elle observa ses mains et vit qu'il s'agissait bien des siennes. Elle se mordit les lèvres et en ressentit une légère douleur.

Lui aurait on dit qu'il s'agissait de la réalité et non d'un simulacre qu'elle l'aurait aisément cru.

Cela mettait beaucoup de choses, d'ailleurs, en perspective : n'était-elle pas habitante - comme tout le reste de l'humanité, passée, présente et future - de la réalité virtuelle de Dieu ? Éternellement tapie dans la Caverne des Anciens, observant les ombres chinoises défilant sur le mur, les prenant à tort pour le seul plan d'existence possible...

Tout cela était vertigineux. Elle se flanqua une petite claque pour se remettre d'aplomb et marmonna entre ses dents à l'attention de Daxam, s'il écoutait...

"Mon pote, je suis passée de l'autre côté du miroir. Va falloir que j'aille réveiller le Dormeur"

Voyant l'emblème géant du Daily Planet surplombant les locaux de ce même journal, Jade sortit de la ruelle et s'avança calmement vers le building.

On la regardait bizarrement. Sa peau verte ? Son costume ? Sa dégaine ?

Elle rougit (ce qui donna une drôle de couleur à sa peau, compte-tenu de sa coloration habituelle) et décida d'accélérer le pas.

Elle alla se présenter à l'accueil du journal et s'accouda au comptoir du journal, ouvrant la bouche devant l'agent présent au guichet et...

... elle ne sut trop quoi dire !

En effet, Jade avait pensé - tout simplement - que ce monde virtuel serait totalement bidon, à la manière d'un jeu vidéo, et qu'il suffirait d'avancer pour arriver à son but. Mais le type, en face d'elle, s'il n'était - en réalité - qu'une succession de "0" et de "1", pouvait-elle dire qu'il n'existait pas ? Et pouvait-elle prétendre - elle - à un niveau supérieur d'existence ?

Son code génétique, c'était peut-être comme du binaire pour Dieu !

Jade se passa la main dans les cheveux et improvisa. Elle avait été actrice par le passé (pas la meilleure qu'il soit, certes, mais actrice tout de même) et un grand sourire et un peu de gouaille devraient lui ouvrir les portes du Daily Planet :

"J'ai besoin de parler à votre meilleur reporter. Je m'appelle Jade et je suis une super-héroïne et j'ai un scoop pour votre journal !"

Elle savait que l'alter-ego de Superman bossait au journal. Et qu'il était aussi doué en jtant que journaliste qu'en héros. Alors ça allait être du gâteau, comme piquer une totoche à un bébé !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 19:49
J'accepte de dîner avec Cat Grant, trois fois de suite. La première fois, j'ose à peine la regarder dans les yeux, je tremble légèrement. A plusieurs reprises, elle tente de poser sa main sur la mienne en pleine discussion, mais je la retire vivement plus par frayeur que par refus de la sentir toucher ma main. Je n'ai pas dis grand chose de la soirée, et les seules fois où j'ai tenté de placer un sujet de conversation, je n'ai pas arrêté de balbutier. Pourtant, quand nous quittons le restaurant, la jeune femme a le sourire aux lèvres. Elle semble totalement différente du travail, j'ai l'impression de n'avoir pas passé la même soirée qu'elle. Les deux soirs suivants, je me prépare un peu plus mentalement, mais malheureusement, ce n'est qu'en vain. Je rate chaque chose que je tente de faire, chaque acte que j'ai prévu de faire fini en fiasco. Et pourtant, Cat est toujours aussi souriante, moqueuse à certains moments de solitude de ma part. Au moment où je crois que la soirée est irratrapable, l'assistante de direction m'embrasse. Ce baiser me fait réaliser qu'elle est la femme avec qui je veux passer le reste de ma vie.

Un jour ordinaire, alors que je déjeune avec ma petite- amie, le photographe James Olsen appelé par tous "Jimmy" vient s'asseoir à notre table. Le tact de ce garçon laisse tout bonnement à désirer, mais on s'y habitue vite. Je ne peux pas dire qu'il est mon ami, ce n'est pas une amitié qui nous lie. Mais il lui arrive de passer me voir pour me lancer quelques infos par-ci par- là. Au début pour la simple conversation, voyant en moi l'écoute qu'il ne trouve pas chez les autres. Par la suite, ses infos se sont montrées assez utiles pour mes articles, nous sommes devenus de bons partenaires.

"Clark! Tu devineras pas qui est venu demander à voir Lois...
- Qui?
- T'es pas drôle, essaie de deviner!
- Tu as dit que je ne pourrais pas deviner, je te crois.
- Tu es... affligeant Clark. La notion de défie t'échappe totalement. Bref, c'est une fille toute verte qui dit être une "super- héroïne"! Tu le crois ça?
- Hein!?
- Son déguisement est très bien réussi en tout cas, on croirait qu'elle est née comme ça!"

Instinctivement, je me lève pour rejoindre le bâtiment. Je m'arrête à quelques mètres de la table après m'être rendu compte d'avoir oublié quelque chose, reviens m'excuser auprès de Cat et l'embrasser, avant de rejoindre mon étage. Je ressens quelque chose en moi qui est inhabituel... Provoqué par la simple mention de "super- héros". Ce mot m'est familier d'une manière différente de ce qu'il devrait. Je me précipite au Daily planet avant de perdre ma chance d'en savoir plus. Connaissant Lois, elle serait bien capable de l'envoyer balader avant que je n'ai pu voir de mes propres yeux.


***

L'agent d'accueil accueillit Jade avec une certaine crispation, il n'avait pas l'habitude de voir une femme "déguisée" dans le bâtiment. En effet, comme tous les gens qui ont aperçut la super- héroïne, il pensait qu'elle était recouverte d'une substance colorante comme de la peinture. Il n'y avait aucune chance qu'il y ait une toute autre explication. Il fut encore plus médusé par ce que la personne lui disait. Il n'arrivait pas à croire qu'une personne saine d'esprit puisse se prétendre "super- héros" en public, sans que ça soit pour une convention ou un carnaval. Ce monde créé de toute pièce était bien différent de la réalité: il était des plus ordinaires. Les seuls héros qui existaient étaient les pompiers, policiers et militaires. Et de temps en temps, un citoyen lambda qui accomplissait un acte héroïque remarquable. A ce que ça soit une fonction, c'était totalement exclus. Pour tout dire, les méta- humains non plus n'existaient pas, ni le surnaturel ni les aliens. Tout ce qui faisait la beauté et la particularité de notre monde avait été effacé. Voilà pourquoi l'agent d'accueil tendit le bras vers le bouton pour appeler la sécurité, pour qu'il puisse gérer la probable hystérie qu'engendrerait la réponse négative qu'il allait lui servir.

"Désolé mademoiselle mais je...
- Hahahaha! Quelle petite blagueuse cette Jade! ça fait un bail, t'as de nouveaux tuyaux pour nous? On attendait plus que toi!"

Jimmy Olsen se rapprocha rapidement de la fille de la Starheart avec un grand sourire, ayant tout entendu, avant de lui prendre le bras et l'emmener vers l'ascenseur. L'agent soupira de soulagement en laissant tomber l'appel, se contentant de reprendre sa lecture interrompue de son magazine.

"C'est vraiment sympa que tu donnes des nouvelles parce que..."

Le photographe interrompit son improvisation quand les portes de l'ascenseur se refermèrent. Il garda cependant son sourire. Il reprit d'un ton bien plus naturel:

"Tu l'as échappé bel! Ce type est un idiot qui ne sait pas gérer l'inconnu autrement qu'en envoyant balader tout le monde..."

La familiarité du jeune homme ne devrait pas échappé à Jade, il ne savait pas se tenir.

"Je me présente: James Olsen pour te servir! Tu peux m'appeler Jimmy. Jade c'est ton vrai nom ou ton nom de code?"

En vrai geek, il connaissait ce genre de détail. Il était excité à l'idée d'être en présence d'une véritable super- héroïne, même s'il ne se doutait pas qu'elle possédait des pouvoirs. Il l'accompagna jusqu'au bureau de Lois, en face du mien. La journaliste était là, elle consultait un dossier, à moitié assise sur sa table. Sa concentration était totale, mais de courte durée avec l'arrivée impromptue du photographe.

"Hey Lois! Je te présente Jade, elle a des choses à te dire!
- Je t'ai déjà dit de ne pas te montrer aussi familier avec moi, Olsen."

Dit- elle froidement en levant les yeux vers les arrivants. Froideur qui n'avait jamais marché chez le photographe qui ne pouvait s'empêcher de s'en amuser. Il se tourna vers Jade et lui fit un clin d'oeil.

"Je te laisse entre de bonne main, c'est le meilleur reporteur du Daily planet! Bon courage!"

Il s'en alla, arriva à l'ascenseur, se retourna une dernière fois en levant les pouces d'un air assurément souriant, avant de refermer les portes d'une pression du doigt. Lois soupira face à tant de "cinéma", avant de reporter toute son attention sur la femme. Son expression était des moins engageantes.

"Sachez que j'apprécie assez peu qu'on me fasse perdre du temps. Qui êtes- vous et que me voulez- vous?"

Elle ne pouvait pas être plus clair. Elle ne fait aucune remarque sur la peau de son interlocutrice, elle n'en avait pas rien à faire, mais ce n'était pas sa manière d'être que de porter des jugements sur le physique. Ou de donner l'impression qu'elle en portait.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 8 Jan - 9:59
Jade s'était rarement sentie aussi humiliée. La traversée de la place, l'accueil glacial de l'agent au guichet - qui devait réfléchir à contacter les urgences psychiatriques - tout cela lui laissait un drôle de gout en travers de la gorge...

... car cette réalité virtuelle avait un côté addictif et immersif qui ne pouvait lui échapper : si elle n'avait pas su qu'elle était d'un autre monde, le vrai (du moins le pensait-elle), la malheureuse Jade se serait très certainement cru folle.

Mais peut-être l'était-elle ?

Elle aurait tant donné pour entendra la voix mécanique de Daxam dans sa tête !

Quoiqu'il en fut, Jimmy Olsen la "sauva" et la conduisit dans les bureaux du Daily Planet. Il lui apprit ce dont elle se doutait déjà : ce monde en carton pâte ne connaissait pas les méta-humains. Il ne restait qu'à espérer que Superman travaille effectivement dans ce journal et ne soit pas ici un agent de change, un homme au foyer ou un pilote de ligne !

Jade sourit à Jimmy pendant leur traversée des bureaux et lui dit, avec sa voix la plus charmeuse et amicale qu'il soit :

"Jimmy, tu as l'air de tout comprendre ici... alors je peux te faire confiance... Je m'appelle pour de vrai Jennifer. Jade c'est un nom de code, tu vois, à cause de ma peau..."

Elle lui attrapa la main pour qu'il touche son avant-bras et qu'il se rende compte que ce n'était pas du chiqué !

Peut-être que Jimmy pourrait lui être utile... en tout cas il était ce qu'il y avait de plus proche ici d'un allié !

Quand il fila, d'ailleurs, elle lui fit un petit signe de la main... Si ça ne marchait pas avec Mademoiselle Lane, peut-être devra-t-elle repartir à la charge avec Olsen avec qui ce serait du gâteau... mais le jeune homme semblait malheureusement - bien que fortement sympathique - être d'une utilité toute relative.

Elle vira son sourire idiot de son visage et reprit une expression plus sérieuse, tout en dévisageant de la tête aux pieds Lois Lane.

Ce nom lui était familier. C'était celui de la femme ou de la copine de Superman. Il parlait tout le temps de sa Lois. Alors à moins qu'il y en ait une autre... elle avait gagné le jackpot !

Sauf que cette femme n'avait l'air ni commode, ni patiente, ni chaleureuse, ni amicale ! Superman était-il un homme battu ?

Son examen rapide étant terminé, Jade s'assit sur la chaise en face du bureau de Lois Lane et lança tout de go :

"Vous n'avez pas de temps à perdre et moi non plus. A la tête que me font les gens de votre Metropolis depuis que je suis arrivée il y a de ça quelques dizaines de minutes, j'en ai déduit que vous n'aviez pas de Super-Héros, autrement qu'en bande-dessinées, dans votre monde"

Elle marqua une pause rhétorique pour jauger la réaction de Lois Lane.

"J'ai choisi de venir au Daily Planet car dans mon univers il s'agit d'un journal sérieux, lu et respecté des habitants de Metropolis. J'ai voulu être mise en contact avec le meilleur reporter car je ne veux pas que l'on puisse mettre en doute la parole de ce dernier quand il fera un article sur moi..."

Nouvelle pause / pose. Jade jouait le rôle de sa vie !

"C'est pour cela que je vais vous raconter mon histoire, qui est incroyable, et ce que je souhaite faire dans votre monde avant de repartir dans le mien. Et c'est pour cela que je me soumettrai à toute question, examen ou interrogatoire que vous jugerez bon de me faire subir pour démontrer que je dit vrai. Si j'échoue à vous convaincre, je partirai de moi-même. Si je réussis... dites-vous bien qu'un Pulitzer est à la clé !"

Elle se passa la main dans les cheveux puis tendit son bras qu'elle dénuda en retroussant la manche de son costume.

"Vous pouvez toucher, c'est le pigment de ma peau et non pas un maquillage ou un tatouage. Je n'ai pas un centimètre de mon corps qui ne soit pas de cette couleur. Bien sur, si vous ne me croyez pas sur parole..."

Jade eut un sourire malicieux avant de tirer la langue à Lois, pour lui révéler - là encore - l'étrange couleur dont elle bénéficiait.

"Dans mon monde, je suis Jade de la Ligue de Justice d'Amérique. Une équipe regroupant les plus puissants méta-humains - super-héros - des USA. J'en suis la chef..."

Un petit mensonge et un coup de brosse à reluire ne faisaient jamais de mal !

"... et mes pouvoirs dépendent de la couleur de ma peau. Je suis gorgée d'une énergie verte qui me permet de voler, de décocher des rafales énergétiques, de matérialiser des projections de ma volonté, ce genre de choses..."

Jade continua son blabla longuement, donnant des précisions propres à son monde à elle... Comme l'influence des super-héros sur le monde, le fait que Lex Luthor soit un super-criminel, etc...

Quand elle eut fini son récit, elle ajouta :

"Je suis venue ici car l'un des plus grands héros de notre monde a basculé dans votre univers. Il s'agit de Superman et... je dois le récupérer. Il a vraisemblablement oublié de comment ses pouvoirs fonctionnaient et... J'ai besoin de votre aide pour le retrouver"

Jade lâcha enfin :

"Si vous souhaitez une démonstration quelconque, je suis à vous. Si vous souhaitez connaître d'autres éléments de mon monde, j'y répondrai. Je sais que tout cela est incroyable mais j'ai besoin que vous me fassiez confiance alors je me prêterai à n'importe laquelle de vos demandes..."

Instant de vérité.... On allait maintenant savoir si, oui ou non, Jade méritait un Oscar pour sa performance !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 18:23
Cette femme... Qui est- elle? Pourquoi elle m'inspire autant de familiarité, sans que je ne sache absolument pas qui elle pourrait bien être? La peau verte, les super- héros... J'ai l'impression que ce n'est pas une nouveauté pour moi. Je dois la voir, pour en avoir le coeur net. J'arrive bientôt dans le hall et me dirige vers l'ascenseur à côté des escaliers de secours. Jimmy apparaît de ceux- ci, essoufflé. Je fais à peine attention à lui, j'appuie frénétiquement sur le bouton d'appel de l'élévateur.

"ça sert à rien Clark! Les ascenseurs sont bloqués au douzième! Tous! Putain, j'ai besoin d'un Greenbull!"

Le garçon prend appuie sur le mur, à côté de moi, se tenant les côtes par la même occasion. Rien qu'à le voir, je n'ai pas envie de réaliser l'idée qui vient de me passer par la tête... Mais ai- je vraiment le choix? Mon esprit me dicte de foncer là- haut par tous les moyens possibles, quitte à m'écrouler dans l'étage qui m'intéresse plus tard. Je m'engouffre dans les escaliers sans attendre. Le photographe me lance un regard impressionné en me voyant disparaître.

"Il est sérieux...? Cours Forest! Cours!"

Je trottine dans les cages d'escaliers, sans aller trop vite. Je suis content d'avoir pris l'habitude de courir quelques heures tous les weekends dans le but de me maintenir en forme, je me mets dans le même état d'esprit. Ce n'est pas une course de vitesse, mais une endurance.

Malgré mon calme apparent, je suis soulagé d'arriver enfin au dernier étage du Daily Planet. Je me tiens à la barre bordant la dernière rangée d'escaliers pour souffler un peu. Si je suis censé être épuisé en ce moment, l'excitation me maintient dans une forme relative. Je quitte la cage d'escalier pour rejoindre la salle principale des reporters et autres journalistes. Je repère bien vite la femme verte à côté de mon bureau, en face d'elle Lois Lane semble l'interroger, ou l'inverse. En tout as, je me précipite sur elles et saisis la première par le bras pour qu'elle se retourne, un premier contact assez maladroit.


"C... C'est toi qui...?
- Hola Smallville, on est pas au Kansas ici, et tes manières?"

Lois Lane me repousse et fait barrière entre nous deux, droite et autoritaire. Je la vois telle une muraille de Chine vivante.

"Alors Olsen n'a pas su tenir sa langue... Tu es venue me voler mon scoop?
- Non, pas du tout, je...
- Et la politesse journalistique!? J'aime ta discrétion et ton caractère accommodant, mais si tu te mets à nager avec les requins, attends- toi à perdre tes nageoires."

La tension est trop forte, la peur s'empare immédiatement de mes entrailles qui me serrent... Je reste bouche- bée, apeuré telle une biche devant les phares aveuglants d'une voiture. Que faire?


***

Lois Lane ne perdit pas une seconde son air méfiant, jusqu'à ce que l'invitée au journal international n'avance des arguments assez convainquant. Le reporter qu'elle était fonctionnait assez souvent par l'instinct et, contrairement à ce qu'on disait d'elle dans son dos, par sa morale. Elle avait en effet un sens inné pour repérer les bons scoops et une droiture à toute épreuve. Ces deux qualités lui avaient valu des débuts difficiles, mais là voilà au sommet à présent. Ce qui enfonça le clou fut l'aveu de Jade concernant sa place au sein de la Justice League, Lois ne pouvait qu'adhérer à une telle possibilité. Qu'une femme dirige la plus puissante équipe d'un univers lui donnait envie d'y croire de toutes ses forces, car c'était tout à fait naturel pour elle qu'une telle chose doive exister quelque part dans un probable multivers. Jade avait certes l'air un peu trop jeune pour une telle responsabilité, mais ce n'était pas sa façon de faire que de juger les autres par des critères aussi superficiels. C'était les capacités qui comptaient, uniquement. La journaliste avait que bien trop souffert des préjugés des autres.

"Et bien... Votre histoire est très intéressante en effet, bien qu'un monde où notre bienfaiteur à tous Lex Luthor soit un criminel me paraît hautement improbable."

Elle sortit un carnet et nota tout ce qui lui sembla intéressant dans ce qu'avait dit son interlocutrice, afin de tout vérifier aux moments opportuns, ou tout du moins, faire quelques recherches, poser des questions à ses contacts dans l'armée par exemple. Être la fille d'un général ouvrait pas mal de porte, bien que fille "indigne". Elle finit d'écrire les derniers détails, avant de lever à nouveau le regard sur Jade.

"Aucune démonstration ne sera nécessaire, si vous n'avez pas une histoire convaincante à me raconter. Qu'êtes- vous venue faire dans cet... Univers? Je n'arrive pas à croire que je dis ça..."

Mon entrée en scène ne tarda pas, nous arrivâmes alors à l'instant fatidique où Lois me terrorisait. Soudain, une femme me saisit le bras pour m'emmener vers l'ascenseur qui refonctionnait.

"Clark! On a une information de la plus haute importance à passer! Allez! Allez!
- Mais... Que..."

Je me laissais faire avec regret, me retrouvant à l'étage juste en dessous. Je fus rapidement maquillé, habillé puis jeté littéralement sur le plateau. Je m'assis à ma table habituelle, dans un costume qui ne m'appartenait pas, une tenue de travail de luxe je dirais. La caméra s'alluma et j'entamais la lecture du prompteur pour annoncer ce qui était si urgent.

Lois Lane alluma la télévision fixée au mur non loin, à mon départ, pour savoir de quoi il retournait. J'apparus alors à l'écran, les cheveux plaqués en arrière par du gel à part une petite mèche tombante, le visage affichant un sérieux et une confiance en moi qui ne me ressemblait pas. Petit détail qui changeait tout: je n'avais plus de lunettes, remplacées par des lentilles. Voilà donc mon deuxième job au sein de l'entreprise de communication et d'information. Au- dessus de mon épaule droite, on pouvait voir un cadre montrant un building en proie aux flammes que les pompiers tentaient d'éteindre, c'était en direct.

*... Les autorités avouent leur impuissance, le feu est bien trop puissant pour les secouristes. Ce ne serait pas une si grande catastrophe, si des civils ne se trouvaient pas encore coincé dans les étages supérieurs, là où les flammes sont les plus ardentes. Mais il n'y a rien à faire, nous ne pouvons que prier pour un miracle...*

Lois se tourne brusquement vers Jade et pose ses mains chaudes sur ses épaules en plantant son regard déterminé dans le sien.

"Tu disais être une super- héroïne et avoir certaines capacités, il est temps de le prouver! Je t'ai dit ne pas vouloir de preuve tout à l'heure, j'ai changé d'avis. Montre- moi ce dont tu es réellement capable. Et je ferai tout ce que tu voudras ensuite, je t'en donne ma parole de journaliste."
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 28 Jan - 9:52
Quand l'on attrapa le bras de Jade, cette dernière se retourna et vit...

... Superman !

Elle voulut ouvrir la bouche mais Lois fut la plus rapide et elle rabroua le plus puissant méta-humain du vrai monde comme s'il s'agissait d'un garçon de courses !

Et Superman s'écrasa. Car il n'était dans ce monde que Clark, un type qui s'aplatissait sous les pas de Lois Lane.

Jade rougit (enfin... verdit) suite à cette scène de la vie conjugale. Elle voulut préciser l'identité de son confrère à Lois (et leur futur statut marital) mais se ravisa.

Lois était une agente du programme qui avait plongé Superman dans cet état. Et Jade était l'anti-virus. Il allait falloir jouer finement.

Voyant à la télévision Clark Kent annoncer les nouvelles, Jade ne put que refréner un gloussement. Elle se demandait, en fait, quelle profession elle exercerait dans une telle réalité virtuelle. Mannequin de détail ?

Mais l'heure était grave et il y avait besoin de ses services. Des gens (virtuels) étaient (virtuellement) bloqués dans l'incendie (virtuel) d'un bâtiment (virtuel).

Et même si tout cela n'était que du pipeau et du chiqué, il était évident que Jade devait aller prêter main-forte à ces malheureux, même s'ils ne s'agissaient que de sous-programmes... car qui était-elle pour prétendre qu'ils n'existaient pas ?

Lois en profita pour la mettre au défi. Fort bien !

Jade prit la parole en forçant sa voix pour la rendre plus grave :

"Ceci me semble être un travail pour... Jadewoman !"

C'était un peu comme le truc que disait tout le temps Superman. Peut-être qu'ainsi elle arriverait à obtenir une réaction du programme. Un feedback chez Clark ou Dieu sait quoi encore. Ou alors c'était juste fun à dire...

"Prenez une mini-caméra et un micro, Lois, vous venez avec moi !"

Et Jade attrapa Lois dans ses bras (comme elle avait déjà vu Superman le faire à la télé ou dans des coupures de presse) et s'élança dans les airs en direction de l'incendie.

Elle se força à faire un vol en piqué pour que les gens du sol la voient bien avant de prendre rapidement de l'altitude.

Elle espérait créer la même réaction chez les habitants de ce Metropolis que chez ceux de son Metropolis, quand Superman était apparu pour la première fois.

En espérant que tout cela était bien enregistré par Lois, elle lança, en bafouillant (elle essayait de prendre le même air idiot que Superman quand il parlait de son épouse) :

"Lois... Je... Je sens une étrange attirance pour vous... Je... et je crois que c'est réciproque"

Soit Jade mourrait de honte, soit Clark en écoutant la bande se rendrait compte des efforts (désespérés) qu'elle faisait pour lui faire recouvrer la raison.

Elle posa Lois au pied de l'immeuble en flammes, derrière le cordon de sécurité puis s'envola à nouveau et à l'aide de ses pouvoirs enferma les flammes dans un caisson verdâtre pour les étouffer. Puis, elle s'occupa, un à un d'évacuer les habitants.

Avant de revenir vers Lois et - en bombant le torse - de lui lancer dans un grand sourire ultra-bright :

"Alors Lois... Suis-je votre femme d'acier ?"

Après cette opération, elle n'aurait plus qu'à se cacher dans la montagne pour y mourir de honte !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Fév - 19:43
"... On apprend que notre meilleure journaliste est emmenée sur place par... Une super- héroïne nommée Superwoman... Qui vole en direction des flammes! C'est incroyable, nous avons des images!"

Le Daily Planet ne rate jamais un événement concernant Metropolis, c'est donc tout naturel que ce soit notre journal qui rediffuse en direct les images de la première Super- Héroïne de l'histoire portant Lois Lane dans le ciel. Je n'arrive pas à croire ce que je vois, si j'avais été seul, je n'y aurais probablement pas cru. Concernant le caméraman, c'est la journaliste elle- même qui s'en charge! Ce n'est pas son poste habituel, mais elle s'en sort très bien. C'est le signe de son immense professionnalisme, et elle semble bien plus calme que je ne le serais dans sa situation. Mais le pire vient bientôt... Les déclarations de Jade me laissent perplexes. J'ai du mal à imaginer ce qui peut bien lui passer par la tête, pour se mettre soudainement à parler de cette manière à une femme qu'elle vient à peine de rencontrer...

"On dirait bien qu'une romance commence ou continue entre cette héroïne et notre reporter, aucun lien ne semble cependant établis entre ces deux- là..."

Je tente de garder ma neutralité en prononçant ces mots, mais ma voix me trahit comme elle ne m'a jamais trahi auparavant. Je ne sais pas ce qu'il me prend, j'ai comme l'impression d'avoir une impression de déjà vu/déjà entendu. Impression qui se dissipe bien vite: ce n'est pas exactement la scène qui me vient en tête. Elle est différente dans le fait que... C'est moi qui est à la place de Jade... Mais encore une fois, c'est impossible!

Soudain, un flash lumineux traverse le mini- écran sur mon épaule gauche, avant que l'image ne disparaisse totalement, signe que la caméra de Lois est HS. Je me retiens de me lever. J'appuie sur mon oreillette pour demander des nouvelles, avant de regarder le prompteur.

"On dirait bien qu'une surcharge électrique ou une impulsion magnétique d'origine inconnue a grillé les circuits des appareils que Lois Lane a en sa possession."



***


Lois rougit... Non pas qu'elle ressentait quoi que ce soit pour cette femme extraordinaire qui la portait comme une princesse l'évacuant du château duquel elle serait retenue. Ce qu'elle ressentait était du à des souvenirs qu'elle n'arrivait pas à accéder, elle était certaine que ce n'était pas la première fois qu'elle vivait cette scène, mais avec une personne qu'elle appréciait au point que les mots que Jade avait prononcé l'aurait fait rougir ainsi. D'où sa réaction.

"Je... Je suis désolé... Ce n'est pas vraiment... Vraiment réci... Oh..."

Elle ne pouvait démentir de telles paroles, alors qu'elles lui généraient des sentiments aussi intenses. Ce serait mentir au fond, bien qu'elle savait au fond d'elle qu'ils n'étaient pas adressés à Jade. Elle se laissa reposer, puis observa la sauveuse évacuer les victimes de l'incendie, sans cesser de filmer une seule seconde. L'héroïne revint le sourire au lèvre. Le visage de la reporter n'avait toujours pas changé de couleur, personne ne l'aurait reconnu en ce moment.

"Je dois l'admettre... Vous êtes une femme pleine de talents..."

Elle trouva instantanément stupide cette réponse, elle ne se trouvait jamais stupide habituellement. Soudain, un éclair sortant de nulle part frappa entre les deux femmes. L'énergie dégagée détruisit la caméra et le microphone qui ne résistèrent pas. Un homme apparut quand le flash lumineux disparut, il portait le costume de Shazam, avait son apparence, avec quelques différences. Son oeil droit était barré d'une cicatrice aussi large que deux doigts collés ensemble, son visage montrait une dureté qui ne lui ressemblait pas.

"Chef, vous ne deviez pas intervenir! Vous n'en faîtes qu'à votre tête, comme toujours!"

Shazam plongea son regard de feu dans celui de Jade, car c'était bien à elle qu'il s'adressait. Le programme avait utilisé l'histoire racontée par Jade pour la recréer à sa sauce, avec ce Shazam venant du soi- disant univers parallèle d'où viendrait Jade. Il faisait donc partie de la Justice League de Jade, il était plus particulièrement son bras droit. Il resta silencieux un court moment, quelque chose le tracassait dans les sensassions qu'il ressentait envers son supérieur;

"Quelque chose ne va pas..."

Il se rapprocha de sa chef et posa la paume de sa main à quelques centimètres de son front, avant de se concentrer pour la sonder. Il maîtrisait parfaitement sa magie, à un niveau que le Shazam de notre monde n'avait jamais atteint encore.

"Votre mémoire... Elle a été modifiée. Laissez- moi faire, chef. SHAZAM!"

Un éclair géant descendit du ciel comme le précédent, et frappa la jeune femme verte de plein fouet. Au début, elle hurlerait de douleur si elle résistait, mais même cette résistance serait futile. Dès qu'elle relâcherait, elle ne sentirait plus rien à part de l'énergie se déversant dans son corps comme un flot continue. Qu'elle le fasse ou pas, l'éclair de Shazam gagna le bataille et s'insinua en elle. Son esprit alors se réarrangea alors pour inclure la mémoire fabriquée que le héros croyait lui redonner. Pendant que les images défilaient dans sa tête, Shazam entonna:

"Tu es Jade, le leader de la Justice League. Après la disparition de Superman il y a vingt ans, puis la retraite de Batman cinq ans auparavant, tu en as pris la tête et me nomma bras droit. Tu as découvert que Brainiac a en fait kidnappé Superman et récupéré l'essence de ses pouvoirs dans un processus qui le tua. Tu décida que le monde avait encore besoin d'un Superman, les menaces devenaient ingérables, alors tu accomplis une opération audacieuse qui permit de récupérer ce que le psychiste a volé au Kryptonien. Tu choisis ensuite de venir dans cet univers sans héros, pour convaincre le Clark Kent de ce monde de nous suivre et de devenir notre Superman en absorbant l'essence. Tu ne devais pas changer ce monde, ni te dévoiler publiquement, seulement lui faire la proposition."

Le flot de souvenir cessa enfin, l'éclair se dissipa. Shazam recula pour fixer sa chef, voir si des changements auraient lieu dans son comportement, s'il allait enfin la récupérer. De son côté, Lois Lane ne rata rien du speech ni des actions, elle était ébahie.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 12 Fév - 9:16
L'éclair vint tout changer. Et la foudre et le tonnerre lui redonnèrent la mémoire. Une mémoire qui ne lui avait jamais paru aussi claire !

Elle était Jade. La Chef de la Ligue de Justice. Et elle avait été fière de diriger la plus grande équipe du monde, reprenant le flambeau des mains de Batman, qui lui même l'avait pris entre les mains de Superman. Du moins c'était ce qu'elle croyait.

Brainiac. Brainiac avait piégé Superman dans ce monde. Il fallait l'en sortir. Il fallait l'en sortir discrètement, sans mettre tout sens dessus dessous...

"Hum... Captain Marvel, je crois que je me suis laissée - une fois de plus - emportée par mes émotions. J'ai voulu aller au plus rapide en risquant de bouleverser ce monde..."

Jade se tourna vers Lois et lui prit les mains. Elle lança :

"Je... Je suis désolée. Je ne sais pas quelles seront les conséquences de mon intervention dans votre monde mais... Pardon, pour les bouleversements à venir"

Elle sourit à Lois. Elle l'aimait bien. C'était une fille qui savait ce qu'elle voulait et qui était fière et indépendante. Et le tout sans aucun pouvoir ! Juste son talent et son courage ! Jade était admirative, à vrai dire.

Elle alla s'asseoir sur un banc et se mit à cogiter. Puis, au bout de quelques instants, elle prit sa décision et énonça son plan :

"Lois ? Nous avons besoin de vous et vous êtes déjà dans la confidence. Je ne veux pas risquer d'impliquer quelqu'un d'autre mais..."

Elle sourit. Elle était diabolique. Son plan était machiavélique. Du moins le pensait-elle...

"Nous allons dîner chez vous, ce soir. Captain Marvel, vous, moi et Clark Kent. Débrouillez-vous pour trouver un mensonge crédible pour faire venir Kent... Expliquez que vous avez besoin de lui pour une interview ou une histoire du genre..."

Le regard de Jade se fit suppliant. Elle termina d'une toute petite voix :

"Par pitié... L'avenir de mon monde en dépend..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 13:28
Après l'interruption, la diffusion est reportée: je suis libre de m'en aller. Je me dirige vers la pièce où on me maquille habituellement pour retrouver mes cheveux en laisser- aller, échanger mes lentilles pour des lunettes et reprendre mon costume bon marché habituel. Je me sens beaucoup mieux, je peux laisser mes épaules retomber et ne plus avoir l'impression d'avoir un balai dans le derrière. Heureusement que je ne dois pas garder cette apparence plus de quelques minutes, je n'y survivrais pas... Je rejoins mon étage habituel du Daily Planet, en espérant ne pas y trouver Lois ou Jade. J'en ai fini avec elles. Les images et les paroles de ce que je viens de commenter reviennent en boucle dans ma tête, je me sens de plus en plus mal. Lois et cette femme verte... Vraiment? La mine sombre, je sors de l'ascenseur, avant d'être brutalement tiré à l'écart par une main ferme.

"Euh..."

C'est Caty, elle veut visiblement me parler. C'est ce que je crois, avant qu'elle ne me plaque au mur et ne m'embrasse avidement. L'effet de surprise passant, je lui rends le baiser dans lequel je me perds pour oublier cette douleur inexplicable dans la poitrine et mes pensées sombres.

"Clark! C'est quoi cette histoire!?"

Passer du coq à l'âne c'est bien sa marque de fabrique. Je retrouve mon air perdu habituel.

"Et bien...
- Attends... Tu m'expliqueras ça ce soir, à notre dîner. J'ai du trav..
- Smallville!"

Je tourne brusquement la tête sur le côté pour constater que Lois Lane nous observe du haut de ses talons, les bras croisés dans une posture d'attente, légèrement cambrée pour augmenter son air dominateur. J'en rougis, elle est tellement sublime que la frayeur que je ressens habituellement me glisse dessus. Caty se détache de moi et s'approche d'elle d'un air menaçant, s'arrêtant à quelques mètres d'elle. On peut sentir d'ici la tension monter et l'aura de dominatrices augmenter d'un coup autour d'elles, alors qu'elle se fixent dans les yeux sans rien dire. Je ne sais pas quoi faire: qu'est- ce que je pourrais bien dire sans empirer les choses? Une idée me vient alors... Je m'avance vers elles avec prudence, pose ma main sur l'épaule de Caty et la serre tendrement entre mes doigts.

"Tu as du travail, n'est- ce pas Caty? Vas- y, je m'occupe d'elle."

Dis- je avec un sourire confiant. Elle croit mes mots et s'en va en me faisant promettre de ne pas me laisser marcher sur les pieds. La blonde lance un dernier regard assassin en passant à côté de la journaliste, qui le lui rend avec autant d'intensité. Je perds mon assurance et mon sourire lorsque ma petite- amie disparait du couloir.


***


"Tu peux compter sur moi, je m'occupe de tout."

Avait répondu Lois à sa nouvelle amie. Et quand elle promettait quelque chose, il était impensable qu'elle manquât à sa parole. Dans aucun monde, même virtuel. Elle m'avait vite retrouvé en demandant à ses collègues, à la minute même où elle rentra dans son lieu de travail toujours aussi animé. Ils m'avaient vu être emporté par Cat Grant, Lombard y allant de son petit commentaire qui laissa la femme de marbre. Celle- ci affronta son seul obstacle, qui renonça sur les quelques mots de son amant. Son regard intense se posa sur moi, la force même de son expression m'écrasait. Le silence se faisant assez long, je décidai de prendre la parole.

"A... Alors toi et Jade..
- Smallville, j'ai besoin que tu me rendes un service."

C'était comme si la foudre m'était tombée dessus, Lois ne m'avait jamais demandé quoi que ce soit et certainement pas avec ce ton.

"D'accord, qu'est- ce que je dois faire?
- Ce soir, j'ai une soirée pizza avec des amies. Nous avons cette pizzeria sympa qui n'a qu'un seul défaut: elle ne livre pas. Quelle est son nom déjà... Mmmm... Oooo.... Tttt...
- Moturi 2012?
- Oui, exactement. Je veux trois maxi tailles de Moturi 2013...
- 2012.
- 2012 oui, c'était pour voir si tu suivais vraiment, tu as toujours l'air sur un nuage, c'est agaçant! C'est la seule pizzeria que j'autorise à m'empoisonner la santé, je ne me tromperai pas aussi facilement!
- Je vois... Mais j'ai un truc de prévu ce soir alors..."

Lois soupira, elle allait devoir faire preuve d'un peu moins de retenue. Elle s'approcha de moi, ce qui me fit reculer jusqu'à buter contre un mur latéral. Le visage de la journaliste se rapprocha du mien, son air semblait... séducteur. Je n'arrivais pas à y croire, elle me draguait ou quoi? Pour des pizzas en plus...

"Toi seul doit me les livrer Clark, je ne veux personne d'autre. Je veux... J'ai besoin que tu viennes, ce soir, chez moi... S'il te plaît."

Son souffle éclatant sur mon visage, je me surpris à le sentir bien malgré moi et à en rougir violemment de l'apprécier autant.

"Mais Caty... Je dois..."

Elle soupira à nouveau et recula d'un air déçu.

"Ecoute Small... Clark, je ne demanderai à personne d'autre et ne mangerai pas ce soir si tu ne m'apporte pas ce que je souhaite."


Elle repart, mais s'arrête à mi- chemin pour se retourner. Son air était extrêmement troublé. Comme si elle s'était longuement plongée dans ses réflexions.

"Je ne sais vraiment pas ce que tu lui trouves à cette femme, tu n'as rien à faire avec elle."

Son expression changea brusquement en se surprenant dire quelque chose de ce genre à cet homme qu'il considérait presque comme un parfait étranger le matin même. Je le vis et baissai les yeux pour ne pas la gêner plus que de raison. Quand le son de ses talons s'éloignèrent, j'étais dans une confusion qui avait triplé depuis que j'étais sorti de la salle de diffusion. Je restai dans cette posture un long moment, tête baissée, adossé, le regard dans le vague. Mais qu'est- ce qu'il se passe aujourd'hui?

Le soir même, la culpabilité me fit agir envers et contre mon bon sens. Je passai prendre trois cartons de pizzas et me présentai devant la porte de Lois. J'étais arrivé tôt, pour ne pas laisser Cat Grant seule trop longtemps. Je sonnai à la porte, Lois m'ouvrit et m'attira à l'intérieur pour me faire entrer avant que je n'eus placé un mot. Dans la salle à manger, un visage connu et un inconnu m'accueillirent. Je restai debout devant eux, les pizzas sur les bras.

"Bonsoir... Je les pose sur la table?"

Dis- je en tendant le repas.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mar 21 Fév - 8:59
Jade s'était mise tout de suite à l'aise dans le bel appartement de Lois. Elle s'était servie à boire et avait entreprit de regarder tous les petits objets qui en disaient long sur la vie de la personne pour passer le temps.

Captain Marvel était ici, raide comme un piquet et large comme une armoire. Il était là pour lui rappeler qu'ils avaient une mission et que cette mission était de faire en sorte que CE Clark Kent, gaffeur, maladroit et timide devienne LEUR Superman, le plus fort héros de leur Monde et des autres.

Et pour cela, Lois Lane était une arme fatale. Sans aucun pouvoir, la journaliste à la mine pincée régentait son monde habilement, maniant le chaud et le froid, sachant se faire glaciale et cassante aussi bien que douce et enjôleuse ! De quoi faire trembler même un homme d'acier...

... d'autant plus que Lois (et Jade le supposait) était à l'affût du moindre scoop. Elle devait déjà composer mentalement dans sa tête le titre de la prochaine Une du Daily Planet :


UN JOURNALISTE DU DAILY PLANET S'ENVOLE POUR DEVENIR LE "SUPER-HEROS" D'UNE AUTRE DIMENSION : LA PLUS GRANDE JOURNALISTE DE TOUS LES TEMPS EN A ETE TEMOIN... DANS SON PROPRE APPARTEMENT  !



Ou un truc du genre...

Elle se posait quand même la question de savoir comment elle avait réussi à convaincre Clark de venir jusqu'ici, vu que le bonhomme semblait filer le parfait amour avec une autre damoiselle, une certaine Cat Grant...

Et elle eut sa réponse quand on sonna à la porte. Porte qui finit par s'ouvrir sur...

... un livreur de pizzas !

Et derrière les pizzas, il y avait Clark Kent...

Jade rougit verdit de honte : Lois Lane avait réalisé l'impensable... elle avait transformé l'homme d'acier en son homme à tout faire !

C'était dire à quel point il n'avait aucune idée de qui il était pour de vrai... Jade hésita même à reprendre ses affaires et à rentrer dans sa dimension ! Avait-elle besoin d'un type qui risquait de pleurer quand Metallo l'insulterait ? Ou qui tiendrait la porte à Luthor pour que celui-ci puisse plus facilement regagner sa limousine ?

C'était honteux.

Jade, néanmoins, se rappela que dans sa dimension elle était une grande actrice une comédienne en devenir apparue dans une publicité sur le câble, et prit une grande inspiration. Elle se leva et fit un grand sourire à Clark. C'était son moment à elle. Le moment où elle était la meilleure. Dans sa partie.

"Bienvenue Clark... Tu ne veux pas t'asseoir un peu... près de moi ?"

Elle désigna le coin de canapé où elle était affalée l'instant d'avant. Avec un sourire malsain sur les lèvres.

"Tu le sais... nous venons d'une autre dimension et nous pensons que tu es le spécimen mâle le plus remarquable de ton espèce ! Tout comme Lois est la femme la plus remarquable du monde..."

Là, clairement, elle improvisait.

"Nous pensions que nous pourrions faire connaissance un peu plus toi et moi, non ?"

Mollo, mollo... Il ne fallait pas faire fuir l'homme... ou alors il fallait qu'il se tire en volant, démontrant ainsi qu'IL était Superman. Mais les lèvres de Jade étaient dangereusement proches de celles de Clark...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Fév - 19:26
L'ambiance est étrange ici... Pourquoi tout le monde me fixe au juste? Non... Ce n'est pas le simple regard qui me met mal à l'aise, mais le sens qu'il m'inspire: ils attendent quelque chose de moi. Instinctivement, je répète:

"Je... Les pose... Sur la table...?"

C'est bien ça que vous voulez de moi, non? Je lance un regard vers Lois, les sourcils légèrement froncés. Elle se fiche totalement des pizzas. Jade prend finalement la parole et me demande de m'asseoir près d'elle, sur le canapé.

"Euh... Je suis assez pressé et...
- Assis- toi simplement, Clark."

Je me tourne vers l'homme qui vient de parler, il est dans une tenue peu commune. Son visage dur ne laisse aucune place à la contestation. Sa cicatrice lui donne un air plus effrayant encore, quel genre d'amis Lois fréquente -t- elle?

"Comment connaissez- vous mon nom?
- Assis- toi, Smallville.
- D'accord."

Répondis- je à Lois, en me laissant tomber à la place désignée. Je tremble légèrement, le stresse me prend. Je déteste ne pas comprendre, cette situation devient totalement ridicule et frustrante. Mais quelque chose en moi m'empêche de m'exprimer, comme si ma volonté est évacuée de moi- même. Quand je pense prendre mon courage à deux mains pour dire quelque chose qui me tient à coeur, ce sentiment s'évapore aussitôt, me laissant comme... Vide. C'est ce qui arrive depuis... Toujours, je crois. Je suis un lâche qui n'arrive à tenir tête à personne, pas même à ceux qui m'agacent. Il y a ce carcan dans mon esprit qui me force à rester constamment à ma place. Une place, pourtant, qui ne me convient pas, mais que j'ai adoptée.

Je me tourne vers Jade qui m'a invité, son sourire me met encore plus mal à l'aise. Elle a quelque chose de désagréable en tête, mais quoi? Ou pas. Mais en tout cas, son sourire n'est pas rassurant du tout. Elle annonce alors quelque chose qui me laisse sceptique à propos d'une autre dimension. Je fronce bien plus les sourcils, sur le point de dire quelque chose. Et comme toujours, mes mots ne dépassent pas ma pensée. Je me contente de suivre le scénario, de répondre ce que j'arrive à dire. Ce qu'on me permet de dire.

"F... Faire connaissance?"

Jade s'est rapprochée, me poussant à tendre le cou en arrière pour éviter tout malentendu. Je sens soudainement une tension électrique dans mon dos, mes cheveux se hérissent pour je ne sais quelle raison et je me prends un mini coup de jus du type électrostatique. Un coup d'oeil en arrière m'apprend que l'homme a les yeux qui BRILLENT... Pétillent d'étincelles, alors qu'il observe la scène d'une expression contenue. Il est clairement en train de me haïr en ce moment, comme si c'est de ma faute que son amie me saute dessus... Je sens soudainement comme quelque chose de pesant et qui me transperce de part en part. Avant de tout comprendre en voyant Lois juste à côté de l'homme en tenue de carnaval. Elle dégage une aura sombre qui me fait difficilement avaler ma salive de peur, elle- même en train de devenir folle de colère ou de jalousie, ou les deux. La question étant: est- elle jalouse de moi ou de Jade? J'arrive à glisser d'une petite voix:

"J'ai une petite- amie... Et elle est très jalouse."


****


"ça suffit!"

Lois se précipita vers nous et se jeta au milieu, nous écartant l'un de l'autre. La reporter plaça son bras protecteur autour de moi et repoussa Jade de la paume de sa main, laissant son bras tendu pour garder l'héroïne à distance. Je rougis fortement, j'étais contre la femme la plus sublime du Daily Planet, quelque chose dont je n'aurais jamais rêvé.

"Je suis prête à vous aider à accomplir votre mission et sauver l'univers, mais je ne vous laisserai jamais toucher mon mari!"

Un silence de mort tomba alors. Car oui, elle venait de dire quelque chose d'à la fois absurde, et de tellement vrai. Elle ne s'en était pas rendu compte en y pensant et en le disant, c'était maintenant que les mots étaient partis qu'ils prirent du sens dans son esprit.

"Attendez... Je veux dire..."

Elle tourna son visage vers moi pour plonger ses yeux intenses dans les miens. Elle comprit finalement. Elle savait. Et moi aussi, je savais qu'elle croyait tous les mots qu'elle avait prononcé.

"Clark... Oh Clark... Tu dois absolument te rap..."

Soudain, un long bras mécanique passa à travers le toit puis le plafond, pour apparaître dans le salon. Les larges pinces saisirent Lois par la taille et la tirèrent à l'extérieur en une fraction de seconde. Seul son cri continuait de résonner dans la pièce. Il n'y avait plus aucune trace de sa présence et de sa disparition, à part le trou au- dessus de nos têtes.

"LOIS!"

Je bondis du canapé pour sortir dehors. Là, au- dessus de Metropolis, un énorme vaisseau dominait le ciel de la ville de demain. Le bras mécanique revenait au gigantesque appareil, sous mes yeux. Je voyais la journaliste se faire emporter, impuissante.

"Brainiac! Je croyais qu'on l'avait semé..."

Je me tournai vers Jade d'un air désespéré et l'attrapai par le col, sans tirer dessus.

"Je t'en prie... Sauve Lois! Je t'ai vu faire, tu possèdes des pouvoirs incroyables!"

Je me haïssais d'envoyer une jeune fille vers le danger à cause de ma propre faiblesse, mais j'étais prêt à tout pour la sauver. Pourquoi? Ses yeux. Ils avaient changé de nature avant son enlèvement. Ils m'étaient devenus familier, comme si j'avais l'habitude d'être regardé de cette manière par elle. Comme si je venais enfin de retrouver la femme que j'avais perdue. Je voulais savoir ce que ça signifiait, mais pour ça, je devais la retrouver. Si seulement j'avais la capacité d'aider, si seulement j'étais bien plus qu'un simple journaliste... Je pourrais sauver Lois. Sauver Metropolis. Je relâchai Jade d'un air désolé et reculai en prenant ma tête entre mes mains.

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH!"

Ma tête voulait exploser, ce n'était même plus de la frustration. J'avais déjà dépassé ce stade. Je voyais un pied géant nous écrasant nous, fourmis. Et Je ne pouvais rien n'y faire, à quoi ça me servirait de me précipiter vers ce vaisseau monstrueux? Et surtout, est- ce que j'en étais seulement capable? Non, mais Jade et cet homme électrique, ils pouvaient sûrement faire quelque chose. Même si j'aurais très largement voulu ne pas les impliquer, c'était à l'évidence beaucoup trop dangereux pour qui que ce soit. S'il leur arrivait malheur à eux aussi, je ne pourrais jamais me le pardonner.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 15 Mar - 18:13
Dans cette dimension, il était évident que privé de ses pouvoirs Clark Kent n'avait rien d'héroïque, contrairement à Lois Lane.

Même face à une attaque aussi bénigne que celle des lèvres frémissantes d'une méta-humaine verdâtre, il était incapable de faire plus que de bredouiller quelques bêtises...

... "sa petite amie"... ouais, vu l'ardeur qu'il mettait à se défendre, il était certain que Jade n'aurait pas trop aimé être sa copine : homme de fer, mon œil ! Ignorant ses pouvoirs, Clark était une guimauve timorée et molle du genou. Homme de fer mais volonté de flanelle. Elle pouvait sentir qu'il tremblait à l'idée de s'assumer.

Et quand une voix ferme vint arrêter Jade et qu'une paume la repoussa, ce furent la voix et la main de Lois.

N'était-elle pas apparentée au Général Lane ?

Quel désespoir pour Jade qu'il faille récupérer le timide journaliste et laisser l'inflexible Lois sur place...

... d'ailleurs la réaction escomptée se produisit essentiellement chez Lois : ce fut elle et non Clark qui ouvrit les yeux sur ce qu'il pouvait advenir... il fallait laisser Clark tranquille car il s'agissait de son mari ? Du moins, dans une autre réalité ou les choses se seraient passées différemment !

Le choc émotif de cette révélation devait prendre des proportions bibliques chez Lois, aussi Jade se laissa repousser et attendit de voir ce que Clark allait faire de tout cela...

... et ce fut à ce moment que Brainiac - l'immonde Brainiac, à cause de qui ils étaient tous dans cette galère incroyable - fit son apparition en perçant à l'aide d'un bras mécanique la façade de l'appartement de Lois et en capturant cette dernière...

Jade avait bondi sur ses pieds. Il était inutile de regarder Captain Marvel pour savoir que le valeureux guerrier magique était - très certainement - sur le point de s'élancer dans les airs...

... restait l'homme de fer, le plus grand héros de tous les temps...

... qui pleurnichait et suppliait Jade de sauver Lois.

Mince ! C'était lui qui d'habitude les poussait à se dépasser et à surmonter leurs craintes !

Certes, sa Lois venait d'être enlevée et Brainiac, ce n'était pas un méchant de 10.000ème zone comme Sportsmaster ou le Fiddler mais...

... les jérémiades de Clark agacèrent Jade, car s'il ignorait ce qu'il était, il ne pouvait pas nier qui il était.

Superman sans ses pouvoirs, c'était quand même - normalement - un géant moral, une boussole pour tous les héros !

Et même sans pouvoirs et à l'article de la mort, il n'aurait jamais voulu envoyer qui que ce soit au combat sans vouloir prendre tous les risques et aller en première ligne.

La colère et le désespoir envahissaient Clark. C'était déjà un bon point. Des émotions un peu violentes, c'étaient toujours mieux que l'apathie.

Jade se tourna vers Captain Marvel et lança :

"On va démanteler le vaisseau de Brainiac et mettre un terme aux agissements de ce tordu. Tu pars devant..."

Puis, elle reporta son attention sur Clark et lui demanda :

"Tu commences à te souvenir ? Non ? Lois, c'est ta femme. Brainiac, c'est un monstre. Et ton job, Superman..."

Elle utilisa à dessein son identité méta-humaine.

"Coffrer Brainiac et sauver Lois, c'est un travail... pour Superman !"

Et sans ménager Clark, elle saisit ce dernier sous son bras et s'élança dans les airs avec le timide journaliste en direction du vaisseau de Brainiac...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Mar - 19:10
Le dit Captain Marvel obéit immédiatement: il s'entoure d'électricité en fonçant tête baissée vers le vaisseau gigantesque, sans aucune hésitation. Je le regarde repousser les bras mécaniques géants qui tentent de le stopper, de ses propres poings, sans ralentir. Son acte me donne une impression de déjà vu. Ou de déjà fait... Aucune idée. Je me tourne vers Jade qui s'adresse à moi en me posant des questions dont les réponses ne me viennent pas différemment de d'habitude:

"Superman? Assez... Prétentieux, non? Mais non... Je ne sais vraiment pas de quoi tu parles. Si j'étais ne serait- ce que la moitié de l'homme que tu sembles croire que je suis, je n'aurais pas hésité à porter secours à Lois..."

Je lève de nouveau le visage vers l'immense appareil, après avoir écouté la super- héroïne me parler de coffrer un certain Brainiac.

"J'ai du mal à imaginer qu'il existe seulement un endroit où il serait possible de coffrer un type aussi puissant."

Captain Marvel n'arrive plus à avancer: les bras concentrent leurs attaques sur lui, prenant de la vitesse dans leurs attaques. Le héros est submergé, mais continue de se battre. Même arrivé à sa limite, le balafré tente malgré tout de les repousser, pour faire ce qui est juste. Mon coeur accélère d'un coup, en écho à son courage. Je ne me rappelle pas du jour où il a battu aussi fort.

"Tu devrais peut- être l'aider, non?"

Le regarde que la jeune femme me lance me déplaît assez, sa signification ne m'échappe pas... Elle veut m'emmener avec elle. Je n'ai pas le temps de réagir que je suis emporté dans les airs.

"NOOOOOOOOOONNNNN!"

Qu'est- ce qui lui passe par la tête? Je ne suis pas son homme, j'ai rien de spécial! Je suis pas Superman! Je me répète d'innombrable fois cette phrase, plus parce que ce mot me semble familier, que pour véritablement me convaincre de sa véracité.


***

Lois Lane fut emporté dans le vaisseau et jeté sur une plateforme sans ménagement, au coeur de la structure. Elle regarda autour d'elle, il n'y avait rien à part d'autres plateformes reliées les unes aux autres par des ponts métalliques. Elle n'était pas une femme capable de rester sans rien faire, même après avoir eu la frayeur de sa vie. Elle traversa les passerelles jusqu'à atteindre une sortie et l'emprunta. Elle se retrouva dans un couloir assez long qu'elle traversa, avant de tourner pour prendre le couloir perpendiculaire. Elle refit la même chose assez de fois pour se rendre compte qu'elle n'arrivait en fait nulle part. Elle ferma les yeux, pensa qu'elle voulait se retrouver là où elle pourrait parler à la personne derrière son enlèvement. Elle entama une nouvelle marche qui l'amena en quelques minutes devant une énorme porte. Elle posa sa main dessus, la porte tourna sur ses gongs pour révéler la salle de repos de Brainiac. Là encore, il n'y avait pas ses serviteurs robotiques et soldats habituels, seulement un trône tourné vers des écrans. Ecrans qui en formait un seul bien assez grand pour que la journaliste puisse me voir me faire happer par Jade qui m'emmenait vers le ciel.

"Brainiac! Je sais ce que vous êtes, je sais exactement ce qu'il se passe! Superman va..."

Le trône se tourna pour que son occupant puisse parler face à face avec son invitée. Mais au lieu de voir un alien vert relié à des tubes métalliques reliés eux- mêmes à une machine augmentant ses capacités mentales, c'était un petit pantin souriant qui l'accueillait. Toyman, assis sur un trône dix fois trop grand pour lui, venait de couper la parole à Lois par sa seule apparition. Un véritable exploit que je lui concède. Il avait le doigt juste au-dessus d'un bouton sur une boite qu'il tient dans sa main libre, un sourire sadique sur les lèvres. Lois ne savait pas ce que sa pression signifierait, mais elle ne voulait pas le savoir. Elle tenta de l'arrêter en se dirigeant vers lui, sans succès: il appuya sur le bouton.

De mon côté, je me retrouvais balloté par les mouvements de Jade pendant son vol, il fallait au moins ça pour éviter les attaques du vaisseau. Soudain, un cri strident, reconnaissable parmi tous pour avoir à maintes reprises percé les oreilles des habitants de Metropolis dans le monde réel, retentit. Je vis une forme sous le vaisseau tomber à pic, je ne savais pourquoi mais je pus faire une sorte de zoom pour savoir ce que c'était: Lois.

"L... Lâche- moi! Elle a besoin de moi!"

Idiot, tu n'es même pas assez fort pour résister à une jeune fille, comment tu crois pouvoir sauver quelqu'un d'une chute libre? Pas le temps d'y réfléchir, je devais au moins essayer. J'utilisais instinctivement une technique de judo assez simple mais efficace pour me débarrasser de la prise de Jade, technique que je ne me souvenais pas avoir appris quelque part. Je tombais à présent. Je tendis mon corps, les jambes serrées. Etrangement, au lieu de placer mes bras le long de mon corps, je les tendis vers mon but. Je pris bien assez de vitesse pour rattraper Lois et la saisir dans mes bras.

"Je te tiens!
- Clark! Tu te souviens de tout!?
- N... Non... Désolé... Je t'ai juste vu tomber et... Je ne pouvais pas te laisser t'écraser au sol...
- A... Alors qui nous tient!?
- Euh..."
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 18/01/2016
Messages : 2442
DC : Anima, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Sam 1 Avr - 19:31
Virevoltant dans les airs comme une héroïne de l'aviation de guerre évitant les tirs des chasseurs ennemis, Jade traînait sa précieuse cargaison comme un boulet.

Cette masse molle et larmoyante, geignarde et tremblotante, c'était Superman, l'homme qui pouvait d'un regard faire fondre le métal le plus solide, qui du plat de sa main pouvait casser une montagne en deux.

Le plus grand des héros de tous les temps.

Et c'était à elle, Jade, de le sauver de cet infâme mensonge dans lequel il s'était plongé : lui faire se souvenir que Clark Kent n'était qu'une identité d'emprunt. Le nom qu'il portait quand il jouait à être un homme. Mais qu'il n'en était pas un.

Le pouls de Jade s'accéléra quand elle vit choir dans le vide l'intrépide Lois Lane. Elle ne voulait pas sa mort. Elle voulait la sauver. Mais serait-elle assez rapide, vive et forte pour à la fois esquiver les tirs de la forteresse volante de Brainiac et garder à l'abri cette chiffe molle de Clark ?

Était-ce réellement un travail pour Jade, ça ? Elle le savait au fond d'elle, que non. Qu'il y avait quelque chose qui manquait. Quelque chose...

... qui se mit à lutter et qui réussit à la prendre au dépourvu. Avec une simple prise de Judo. Il se libéra et manqua de lui déboîter un bras.

Car ce quelque chose qui luttait maintenant avait la force de Superman. Ce quelque chose était un quelqu'un qui s'appelait Clark Kent et qui réussit à se libérer de son emprise à elle. D'où l'épaule qui avait failli lâcher chez Jade.

Elle se mordit la lèvre et eut une vision fugace : cela avait du être terrible pour le jeune Superman et ses proches, la première fois que ses pouvoirs apparurent !

Mais elle dut se résigner à revenir à la réalité et au présent : un tir de la forteresse la frôla d'un peu trop près. Elle fit un looping et grimpa dans les airs. Il allait falloir qu'elle mette le paquet si elle voulait rattraper le Clark qui apprenait le saut en parachute sans parachute. Elle descendit en vol piqué.

Vite. Avant qu'il ne s'écrase au sol.

Mais...

Aussi étonnant que tout cela puisse paraître. Clark avait réussi instinctivement à se libérer de son emprise à elle. C'était un fait.

Puis, juste en le voulant, en raison de la puissance de ses sentiments pour la journaliste, il avait réussi à voler jusqu'à elle. A voler. Non pas à chuter.

Et maintenant, il était en vol stationnaire (offrant par la même une belle cible à la machine de Brainiac). Avec Lois dans les bras. A avoir l'air d'un idiot ou d'un collégien attardé.

Et il avait réussi cet exploit sans même se rendre compte de qui il était.

Jade comprit : Superman était, même sans le vouloir, le plus fort d'entre eux. Et si on lui donnait une bonne cause, il pourrait alors déplacer une montagne en lui soufflant dessus.

La verte héroïne alla se positionner vers Clark et Lois. Elle lança :

"Bravo, chef, je vois qu'on reprend du service. Mais il ne va pas falloir moisir ici. Brainiac risque de s'impatienter, sinon !"

Puis elle ajouta à l'attention de Lois :

"J'imagine que maintenant qu'il vous a rattrapé il ne vous lâchera plus... Mais vu que vous avez déjà exploré les lieux, vous allez peut-être pouvoir nous servir de guide à l'intérieur ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 19:16
Oh mon dieu! Je flotte! Comment ça se fait!? J'ai... Le vertige. C'est un problème que j'ai développé depuis que j'ai grimpé tout en haut du réservoir d'eau principal de Smallville pour admirer la vue. Je n'avais pas remarqué que Lana Lang m'avait suivi, elle a voulu gentiment m'effrayer en lâchant le fameux "BOUH!", j'ai trébuché, battis inutilement des bras pour garder un équilibre déjà perdu et tomba au sol. La chute fut rude, je n'oublierai jamais le cri de Ma qui accouru voir en entendant les pleures de ma meilleur amie à des kilomètres à la ronde. Depuis, les hauteurs ne sont définitivement plus mon truc, même me percher sur un arbre est devenu impossible sans avoir l'impression que je vais m'effondrer à tout moment. Si je ne tenais pas Lois dans mes bras, j'aurais déjà tourné de l'oeil.

"Chef? Je ne suis pas chef, je suis journaliste au Daily P...
- Allez Smallville! On va casser du méchant!
- Mais..."

J'hésite à lui dire qu'elle sera en danger si on y retourne, elle serait capable de prendre la mouche. C'est sûrement pour ça que je n'arrive pas à prendre de l'altitude: mon subconscient m'en empêche. Lois se tourne avec un grand sourire vers Jade qui vient de s'adresser à elle.

"Oui bien sûr! J'aurais quelques éléments à vous rapporter aussi, les choses sont plus compliquées qu'elles en ont l'air..."

***
"... C'est Toyman qui est derrière tout ça. Je ne sais pas s'il travaille avec Brainiac ou se fait passer pour lui."

La présence de Lois était indispensable pour nous guider, je n'avais ni super vision ni super ouïe pour analyser l'énorme vaisseau. Je ne pouvais que suivre les instructions de la reporter. Sa mémoire était performante et précise, c'était l'un de ses outils les plus performants qu'elle avait à sa disposition et qui font d'elle une journaliste hors du commun. En montant, nous pouvions voir des débris tomber autour de nous, par centaines. Il n'y avait plus aucune attaque de bras mécaniques. Nous levâmes alors les yeux pour remarquer que Captain Marvel se tenait en lévitation sous le vaisseau, les bras croisés. Il avait détruit tous les bras à lui tout seul et nous avait fait une ouverture à l'endroit même où Lois entra. Il avait deviné ce que nous allions faire, signe d'une grande expérience.

"Heureux de vous retrouver, chef.
- Euh... Moi aussi... Monsieur."

Je passe à travers le trou en premier, me retrouvant dans un endroit encore plus grand que ce que j'imaginais. Heureusement qu'on avait notre GPS vivant... Lois me guida à travers les pièces jusqu'à la grande salle où se trouvait le fameux trône tournant. Toymaster était encore là, il n'avait pas bougé.

"Vous êtes arrivés à destination! Mille bravos! Comme convenu, Superman peut reprendre sa femme! Je me suis beaucoup amusé! A la prochaine!"

Le Super- Vilain appuya sur son bouton et le monde autour de nous s'effrita en accélérant. Je ne compris pas ce qu'il se passait, jusqu'à ce que l'effritement passa sous mes pieds, emportant le plancher et le plafond en même temps. Je me rappelai alors absolument tout. Un sourire reconnaissant apparut sur mon visage, alors que je me tournai vers Jade en pivotant sur place, revêtu de mon costume, portant toujours ma femme dans les bras.

"Merci Jade, je savais que tu réussirais."

Ma voix était différente, plus posée, assurée aussi. J'étais de nouveau moi- même. Je me réveillai soudainement dans le hangar, arrachant le casque de mon crâne en le détruisant. Daxam réveilla Jade ensuite, nous avions réussi. Tous ensemble. J'aidai la jeune femme à se relever, m'élevant légèrement au-dessus du sol ensuite.

"Je dois y aller, suis- moi."

Je pris mon envol en direction de mon appartement. J'entrai par le balcon pour atteindre ma chambre où était allongée Lois. Elle venait juste de se réveiller, son casque sur la tête. Je m'assis à son chevet et retirai doucement l'objet, que je détruisis ensuite entre mes mains. Elle offrit un grand sourire reconnaissant à Jade.

"Je suis désolé de n'avoir pas pu tout t'expliquer Jade, ma mémoire était comme bloquée, par Toymaster."

Je scannais attentivement Lois pour vérifier que son activité cérébrale était intacte, avant de me relever pour faire face à la super- héroïne.

"Je l'ai poursuivi jusque dans le hangar en combattant ses "jouets" que j'ai vaincu les uns après les autres. Malheureusement, il s'était fait une garantie au cas où je gagnerai, en prenant Lois en otage dans sa propre conscience. Pour la sauver, j'ai accepté de jouer le jeu en entrant dans un rêve partagé avec elle où nous devions nous en sortir seuls. Ce n'était pas la première fois qu'une telle chose m'arrivait, pour Lois en revanche ce n'est pas la même chose. Si tu n'étais pas intervenu, on aurait pu resté dans cet état éternellement, on serait mort de vieille dans mon cas, de faim et de soif pour Lois. Merci."

Je tendis la main pour serrer celle de la nouvelle Green Lantern de la Justice League.

"Je suis heureux de pouvoir compter parmi nous une Green Lantern avec un talent comme le tient."

Il ne me restait qu'à reprendre les recherche, avec plus de prudence, et d'enfermer défintiivement Toymaster pour ses crimes. La vie reprenait en somme son cours.
Revenir en haut Aller en bas
 

[OVER]Une douce prison [Jade - Superman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» douce folie
» Ghita la douce
» [Guest] Un maton de Prison Break dans "Buffy" ^^
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» Punjabi Prison Playset !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis en ruines-