Sherlock Chimp et Docteur Marzena (PV Détective Chimp)

Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Lun 12 Déc 2016 - 23:02
Le GCPD avait commencé à recevoir d’étranges rapports. Des criminels neutralisés, manifestement, par des farces et attrapes. Du non létal, à chaque fois. Le plus étonnant était encore qu’aucun des criminels ne semblait en mesure d’identifier qui était responsable. Qui avait posé ces « pièges » dignes d’un scénario des Looney Tunes ou de « Maman j’ai raté l’avion ». Plus étonnant encore, personne n’avait revendiqué ces actes. Personne ne s’était déclaré comme un autre champion du bien, marchant sur les traces de Batman ou assimilable. Une enquête de police avait été ouverte et confiée aux meilleurs du GCPD. Pourquoi? Autant ces actes aidaient en un sens les forces de l’ordre, autant elles venaient débalancer l’écosystème particulier de Gotham. Autant les justiciers que les criminels n’aimaient pas les nouveaux joueurs.

Mais ça, je ne pouvais pas le savoir, à la base. Quand j’ai décidé d’explorer, d’aller visiter Gotham, je m’étais dit que bon, les gens exagèrent. Aucune ville ne peut être aussi glauque et dangereuse. Visiblement je sous-estimais grandement le mal dont étaient capables les Humains. Comme vous le savez, chers lecteurs, je ne blesse ni ne tue qui ou quoi que ce soit. Si je voulais donner un coup de pouce, il faudrait utiliser toute ma science des farces et attrapes pour faire un travail efficace. Et quel travail! Il y a tellement de criminels de tout type que c’est presque comme pêcher à la dynamite. Chose que je ne fais pas, je le mentionne. Mais j’en ai entendu parler. Plutôt cruel et je dirais complètement débile. Mais bon. Il ne faut pas juger trop facilement, à ce qu’on raconte. Disons simplement que ce n’est pas pour moi. Loin, très loin de là. Où en étais-je?

Ah oui. Une enquête avait été lancée pour trouver la mystérieuse personne derrière cette vague de capture de criminels. Vague… Vague… C’est beaucoup dire. Quelques dizaines, rien de bien méchant et c’est facile quand ils sont tous dans un même bâtiment. Ce n’est pas le plus gros des gibiers ni les criminels les plus importants mais j’aide comme je peux. Je ne compte pas non plus devenir une super héroïne. Beaucoup trop de responsabilité. Pas assez de fun. J’aime m’amuser. J’aime rire. J’aime faire des farces. Les super héros ne font pas ce genre de choses. Ou tout du moins, s’ils le font, nous ne connaissons pas les mêmes têtes d’affiche. Bref. Une enquête qui naturellement ne mène à rien puisque je ne veux pas qu’on me trouve. Mais je suis là. J’observe. Avec mon pouvoir de manipulation de la réalité, je me suis infiltrée dans les rangs du GCPD.

S’ils me voient, ils vont voir une jeune policière et dans leur tête, j’ai toujours été dans le décor. Parce que c’est la perception de la réalité que je leur impose. Aujourd’hui, le sergent de police John Atkinson doit faire venir un détective externe aux forces de police pour enquêter sur moi. Je compte bien espionner cette rencontre et m’amuser aux dépens de cette personne. Après tout, rien ne me force à être sage et à ne pas embêter les gentils. Je suis curieuse de voir comment il compte enquêter, comment me mettre la main au collet et surtout, comment il va réagir en se rendant compte que c’est moi… Si bien sûr il s’en rend compte. En tout cas, on verra des deux qui sera le plus surpris car, ami lecteur, je m’attendais à bien des choses, je m’étais préparée à bien des scénarios mais certainement pas à l’individu qui passa la porte du bureau du sergent Atkinson…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 14 Déc 2016 - 2:16
Lorsqu’il avait reçu la lettre du Sergent Atkinson, le détective n’était pas au sommet de sa forme. Il avait sombré, un bref moment, dans ses vieux vices. Un moment où l’alcool avait pris le dessus dur la raison, un moment comme il en avait tant connu dans son passé et qu’il essayait pourtant d’éradiquer de sa vie. Les moments de léthargies avaient cet effet sur Bobo T. Chimpanzee. Combler l’ennui par la bouteille. Un vice pour troubler son esprit et l’occuper autrement…

Heureusement pour lui, les enquêtes du Shadowpact, sa péripétie avec Mister Miracle aux quatre coins du monde, à la poursuite d’une boussole maléfique, avait occupé son temps, son esprit. Il y avait toujours un après. Si les premiers jours le repos avait été appréciable, il était devenu pénible. La bouteille avait refait surface.

Il y eut la lettre.

Deux jours d’attentent avant une réponse de sa part, il se remettait de sa situation pénible, de sa dépendance. Il avait alors accepté l’offre du sergent de se joindre à une enquête qui s’annonçait fort intéressante. Trouver un Joker inversé, un ou un maître des farces et attrape qui s’acharne sur les criminels. Pour Chimp, cela ne causait pas réellement de soucis, un criminel arrêté, peu importe les moyens, c’était un criminel de moins. Mais Gotham n’était pas ainsi. Il y avait un équilibre fragile entre les forces du mal et celle du bien et tout changement venait déstabilisé cet équilibre.

Le taxi l’avait déposé devant les locaux du GCPD où il devait rencontrer le sergent pour quelques détails supplémentaires concernant l’affaire pour laquelle il avait été recruté. Ce n’était pas la première fois qu’il entrait dans les bureaux du GCPD, mais à chaque fois il attirait quelques regards surpris. En fait cela arrivait presque toujours. Il avait connu des années de gloire à ses débuts, il était toujours reconnu comme l’un des plus grands détectives de ce monde, mais voir un chimpanzé en habit de Sherlock Holmes avait toujours un petit quelque chose de surprenant.

D’un pas assuré, il franchit l’entrée principale, se faufilant dans le chaos habituel de ce lieu, où criminels et agent se côtoyaient un bref moment. En quelques minutes, il avait atteint le bureau du sergent Atkinson, frappait à sa porte et attendait d’y être invité. Une invitation qui ne tarda pas, Chimp poussant la porte et entrant dans le bureau.


-Heureux de vous revoir Atkinson. Cela remonte à quand déjà? L’affaire du conseiller Prescot si je ne me trompe? Vous n’étiez que patrouilleur à l’époque, les temps changent et pour le mieux à ce que je vois. Votre justicier, est un peu dans ce style si je ne me trompe pas…

Ne vous en faites pas, je connais l’importance de cette affaire pour Gotham. Alors que pouvez-vous me dire de plus sur ce justicier ou cette justicière? Quel était le lieu de son dernier forfait? Plus j’aurai d’information plus je serai en mesure de bien démarrer mon enquête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 14 Déc 2016 - 6:13
Un singe en costume de Sherlock Holmes. Trop cool! C’est lui le détective qui doit enquêter sur moi? Je sens que je vais m’amuser et pas qu’un peu. Apparemment, il connait bien le sergent Atkinson et il a l’air sympa, malgré le fait qu’il attire définitivement les regards. Le sergent de police l’invite à s’asseoir, échange quelques politesses et me présente brièvement comme étant son assistante dans cette enquête. Je salue timidement le singe détective et Atkinson commence à faire la chronologie des événements. Tout a commencé après Halloween. Gotham venait d’être victime d’une vague de crime perpétrée par plusieurs petits groupes de criminels tentant de bien se faire voir de plus gros poissons. Les premières farces et attrapes avaient commencé quelques heures plus tard par une vague générale d’ « entartement ».

Des tartes à la crème envoyées à la tête de ces « mini boss » du crime. Ensuite de cela, des paquets piégés, essentiellement à la poudre à gratter ou à éternuer. Au fil des jours, les farces s’étaient faite plus complexes jusqu’à donner des résultats prodigieusement ingénieux dignes des plans de Kevin McCallister. Le sergent Atkinson insista fortement sur l’usage de moyens non létaux et une attention toute particulière à causer un minimum de blessures. Il y avait le standard des farces et attrapes mais on parlait de petits bobos. Le policier commença ensuite à parler des démarches entreprises pour appréhender ce justicier farceur, sans succès. Pour un simple sous-fifre, je dois admettre que le sergent Atkinson sait faire un briefing plus qu’adéquat. Il est précis, il est clair, ses interventions sont pertinentes et il mentionne tout sans rien retenir. Comme on le sait…

Le plus petit détail peut être un indice crucial. Il aborde ensuite la question du dernier lieu où a été vu le justicier farceur : un immeuble à logement désaffecté, piégé des combles au sous-sol. Plusieurs policiers, insiste-t-il, ont déclenché par accident un certain nombre de pièges, lui inclus. La dernière partie est avouée presque avec gêne. Je me retiens de rire : ce ballon de peinture a fait tout un carton. Parfois, au fil du récit, il me demande de préciser un détail, ce genre de chose mais pour le moment, je reste discrète. Rien de concret n’indique que je puisse être liée à tout ceci. Le seul truc qui pourrait « déranger » c’est le fait que je dise « il » comme si à mes yeux il était impensable que ce soit une femme. Ce n’est pas SI étrange que cela mais cela pourrait paraitre curieux considérant qu’Atkinson dit pour sa part « il ou elle » en parlant de moi. Même s’il ne le sait pas.

Je veux bien croire que c’est un détective de génie mais ce n’est pas une série policière. On ne résout pas une enquête comme ça, pouf, sur un simple indice plus faible qu’un hanneton souffrant d’emphysème. Il pourrait suspecter quelque chose s’il décidait vraiment de creuser de mon côté mais pourquoi le ferait-il? Je me suis volontairement exposée à mes propres pièges, c’est une excellente couverture. En tout cas, j’ai hâte d’entendre ses conclusions préliminaires. Un singe détective. Voilà qui est original. Je ne peux pas dire que je suis contre l’idée. Je me demande ce qu’il compte faire du justicier farceur, s’il lui met la main au collet. Rectification : que va-t-il faire de moi s’il découvre que je suis l’architecte derrière tous ces actes? Les paris sont ouverts, moi je dis. Atkinson me demande si je veux accompagner le singe détective…


«M… Moi? Mais je viens à peine de graduer, serait-ce bien sage de m’envoyer sur cette affaire? Sauf votre respect monsieur, je suis plus votre secrétaire glorifiée qu’autre chose, s’il faut dire la vérité. Je ne voudrais pas m’imposer… »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 23 Déc 2016 - 3:37
Le sergent présente son apprenti/interne. Chimp la salue de la tête puis se recentre sur l’affaire, de temps à autre, la jeune femme intervient dans les explications concernant l’affaire. Le détective simiesque pose son regard sur la jeune femme. Une version bien définie de ce que doit être ce criminel. Ce ou cette.

Entartrage, ballon de peinture, édifice piégé du sous-sol au grenier. Policier autant victime que les criminels. Voilà qui est bien particulier. Le supposé justicier serait-il simplement un farceur ayant jeté son dévolu sur quelques criminels pour attirer l’attention sur ses farces et attrapes. Central City et Métropolis ont toutes deux connus des criminels, non pas des justiciers, dans ce genre. L’un d’eux aurait-il retourné sa veste? C’était très peu probable et les méthodes ne correspondaient pas suffisamment pour coller aux deux individus.

Le détective écoute donc l’entièreté du récit, tentant de placer dans son esprit les diverses pièces du puzzle. Trop peu d’informations découlent de cette enquête. On parle de faire équipe. On essaye de se désister un peu. Étrange. Chimp se retourne vers la recrue du GCPD, sourit et tend la main en direction de cette dernière.


-Allons, allons, je suis certain que vous vous débrouillerez très bien. Nous n’avons pas été présenté officiellement je crois. Bobo T. Chimpanzee. Mais vous pouvez m’appeler Chimp.

Présentation usuelle, qui allait mener à une enquête plus poussée. Le membre du Shadowpact plongeant son regard dans celui de sa partenaire d’enquête interposé.

-Que diriez-vous de nous rendre sur les lieux de la dernière intervention de cette justicière ou ce justicier. Peut-être seront-nous chanceux et restera-t-il quelques pièges pour nous éclater à la figure qui sait.

Ceci dit, Détective Chimp prend congé du sergent, acceptant ainsi l’aide qu'on lui attribue et l’affaire du justicier farceur. En route vers l’édifice des pièges et attrape, notre héros tente d’en apprendre un peu plus sur la recrue.

-Il y a longtemps que vous êtes dans les forces de l’ordre? Avouez que cette enquête est assez particulière non? Vous en pensez quoi de ce Justicier?

S’ils allaient travailler, ensemble autant apprendre à se connaître un peu, voir les idéologies de la demoiselle concernant le crime…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 23 Déc 2016 - 15:09
Une enquête avec un singe détective. Mon père lui s’amuse avec un extraterrestre en slip rouge et rare survivant de son peuple. Il faut croire que c’est de famille les affaires étranges. Personnellement, ça ne me dérange pas. Le but c’est de s’amuser. Au début, je ne réponds rien, je me contente de rougir. C’est une fois en route, une fois en voiture, que je commencerai à m’ouvrir un peu plus, à parler. C’est toujours bien de jouer sur la carte de la timidité. Et en plus, c’est souvent logique avec les personnages que le crées pour jouer. Une recrue qui vient à peine de graduer n’aura pas forcément l’assurance d’un sous-officier de police et sera normalement hésitante à se montrer trop envahissante en présence d’un détective vétéran. Je me suis quand même présentée comme étant Rachel Kent. Ce n’est pas ultra original mais bon.

« J’ai gradué tout récemment, détective Chimp. J’espère juste ne pas être un poids pour vous. Quant à ce que je pense de cet individu… Capture de criminels sans utiliser de moyens létaux et avec un niveau de blessures minimales… C’est bien, non? Et l’enquête… C’est Gotham. Je préfère quelque chose de léger aux boucheries qui font de notre ville le sujet de conversation du reste des États-Unis. Pas vous? »

C’est important de cultiver la bonne impression. Je veux qu’il voit, qu’il perçoive, une recrue timide et un peu pessimiste. Une personne terre à terre qui semble se chercher. Qui a fait l’académie de police… Mais pas forcément par choix personnel. Attention je ne cherche pas à insulter son intelligence mais en général, les gens vont regarder dans la mauvaise direction si vous leur exposez suffisamment de faits qui vous disqualifient comme suspect et ce sans forcer la note. Il a l’air sympa en tout cas et je profite du voyage en voiture pour discuter un peu. Des trivialités, en fait. Depuis combien de temps il connait le sergent. Combien d’enquêtes il a fait à Gotham. S’il a déjà eu à s’occuper d’une affaire aussi particulière. Vous savez, les questions « normales » qu’auraient deux personnes travaillant ensemble sur le même dossier. Du classique.

Une fois sur place, « réflexe », Rachel laisse le devant de la scène à son supérieur. Autrement dit, je me tiens légèrement en retrait comme on nous l’apprend : reste en dehors des pattes de tes supérieurs, recrues. Nous sommes stationnés à l’arrière du bâtiment, l’immeuble à logement désaffecté précédemment mentionné. Je sais où sont les pièges restants. Nous sommes en face d’une porte dont la poignée est encore piégée. Si vous la tournez, ZAP! Un petit choc électrique! Rien de bien méchant, très marrant à regarder et inévitablement, je me demande qui sera amené à le déclencher : lui ou moi. Je vais vraiment m’amuser parce que les « collègues » flics et les criminels sont loin d’avoir tout déclenché. En tout cas je peux le dire : j’ai hâte de voir un esprit « supérieur » se mettre au travail. On va voir combien de pièges il va éviter, au final…


« Nous y voilà. C’est la dernière euh… Scène d’intervention, si on peut dire, de ce curieux justicier. Pour tout vous dire, le sergent Atkinson n’a pas fait inspecter le bâtiment plus loin que notre percée initiale et notre capture des criminels. Il a insisté pour confier cette tâche à un spécialiste. Vous, en l’occurrence. Avez-vous des ordres spécifiques, détective Chimp? Je m’en voudrais de gêner votre travail. »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 30 Déc 2016 - 1:52
Sa partenaire était donc dénommée Rachel Kent. La jeune femme était récemment graduée de l’école de police, affectée au sergent Atkinson depuis peu. Elle était de l’expédition dans l’immeuble locatif désaffecté où il se dirigeait pour une seconde visite. Très peu de détail. Assez timide, peu bavarde. Chimp n’est pas pour être trouver cela désagréable. En résumé, comme lui, elle n’était pas trop contre les mesures d’interventions du justicier. Non létale, efficace, avec une dose d’humour. Le détective opina de la tête suite à cette remarque.

-Personnellement, je ne vois pas trop de négatifs dans ce style d’intervention. Je ne suis pas Gothamite, mais je comprends l’équilibre en place ici ayant œuvré depuis bien des années dans cette sombre ville.

Bien des années, ce n’était pas peu dire pour un être ne pouvant mourir de vieillesse depuis qu’il avait bue à la fontaine de jouvence. Pour tout dire, Bobo T. Chimpanzee ne se rappelait même plus à quand remontait sa première enquête à Gotham. La voiture s’arrêta finalement, faisant sortir de ses songes le détective chimpanzé.

La recrue l’informa de l’intervention menée en ce lieu plus tôt par le G.C.P.D. Ainsi Atkinson n’avait pas sécurisé entièrement le périmètre, se contentant d’effectuer l’extraction des criminels sans mettre les lieux sécuritaires. Une erreur qui surprit assez le détective, surtout dans une ville comme Gotham. Un édifice abandonné devenait rapidement le repaire de sans-abri et laisser un édifice truffé de piège n’était certainement pas la meilleure idée.

Chimp observa un moment la porte d’entrée. Celle-ci n’avait pas été endommagée lors de l’intervention. Étonnant puisqu’il s’agissait d’une intervention afin d’appréhender des criminels, donc une frappe rapide. Ce qui expliquait logiquement que les membres du G.C.P.D. aient eux-mêmes déclenché des pièges lors de leur extraction des criminels. Les sourcils du détective se froncent.


-C’est la porte que vous avez empruntée lors de l’intervention? N’est-ce pas étonnant qu’elle n’ait pas été enfoncée par l’équipe d’intervention? Je veux bien faire mon enquête, je veux bien accepter d’enquêter dans ce bâtiment, mais autant emprunter le chemin de départ que vous avez vous-même emprunté. On risque moins de surprises ainsi, du moins pour un moment.

Il allait peut-être s’éviter un piège, peut-être pas. Chimp croyait néanmoins plus logique d’utiliser le chemin déjà emprunté par les forces de l’ordre afin de débuter cette enquête. La recrue pourrait ainsi lui indiquer où se trouvaient les pièges qu’ils avaient déclenchés et la nature de ceux-ci. Un bon début pour analyser la façon de faire du ou de la justicier/ère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 30 Déc 2016 - 4:45
Il est malin. D’accord, on va repasser par le trajet de la dernière fois et il va voir que la timide et taciturne recrue va se transformer en une sorte de guide touristique fournissant des détails très précis. Pas trop précis, naturellement. Ce serait… Comment dire… Embêtant de trop en faire et de griller ma couverture. Je ne sais pas comment pense le détective. Ce n’est pas parce qu’il a l’air d’un singe qu’il est idiot. Nous passons par un accès un peu moins… Comment dire… Conventionnel. Nous sommes passés par une entrée de service, évitant l’entrée principale. Je lui relate donc notre insertion initiale, les premiers pièges, des ballons de peinture directement dans les lunettes des membres du SWAT, les coussins péteurs sous les paillassons d’entrée, les poignées « électrifiées », les chaudières d’eau dans le coin des portes des logements…

Retraçant notre chemin dans le bâtiment, je déclenche volontairement un piège. Volontairement dans le sens moi je sais qu’il est là mais pas le personnage que j’incarne. Il s’agit d’un « jack in the box » qui se déclenche et fait en sorte que je recule précipitamment, percutant de plein fouet le détective. D’un point de vue extérieur… Je suis juste une personne qui vient d’avoir une sacrée surprise. L’objectif est double. Me disculper comme suspect potentiel d’une part et le plus important, vraiment faire la preuve que le bâtiment est encore piégé. Encore que bon, c’est le genre de piège qui risque plus de vous faire lâcher un juron qu’autre chose. Et s’il veut vraiment se pencher sur ma psychologie, il va se rendre compte que chaque piège a été préparé à la main. Chaque ballon gonflé individuellement, chaque mélange de peinture brassé un à la fois…

Ce n’est pas parce que vous pouvez manipuler la réalité que vous devez tout faire automatiquement. Le placement des pièges n’a pas pu être fait entièrement comme je l’aurais voulu, soit. Mais il y a un peu de moi dans chacun d’entre eux. On espièglerie, mon amour pour les farces et attrapes… Je ne sais pas ce que le détective va déduire de tout ça ou s’il va même en déduire quelque chose mais bon. Je ne fais pas ce que je fais pour la gloire et la renommée. Je le fais pour le plaisir et par le plaisir de la chose. Toute autre interprétation serait par conséquent automatiquement erronée. Ça et j’ai hâte de tester son sens de l’observation. Pour accéder aux étages il faut emprunter un escalier. Cet escalier est recouvert de tapis. À environ quinze centimètres à sa gauche, au trois quart de l’escalier, un piège. Des billes sous le tapis, tapis qui a été subtilement découpé.

Si vous observez attentivement, vous pourrez remarquer qu’effectivement, il y a eu du découpage. Mais si vous faites juste un examen rapide, vous ne vous rendrez compte de rien. La question logique à se poser : est-ce que le détective sera soudainement moins favorable à ce mystérieux justicier s’il se retrouve à se prendre un piège en pleine poire? Je ne sais pas. Mais la curiosité est belle et bien là. Prudence, Maggie, prudence. Je ne dois pas le regarder trop intensément sinon il va se sentir observer et je vais avoir brûlé ma couverture. Quelle raison valable aurais-je de le regarder monter un escalier presque avec anticipation? Ce ne serait pas logique. Pas le moins du monde. Dommage. J’ai tellement hâte de voir s’il va déclencher le piège… Ce serait très amusant. Enfin… Pour moi! S’il a un bon sens de l’humour, il va en rire. Autrement… On verra.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 5 Jan 2017 - 14:45
Les enquêtes. Elles avaient pratiquement toutes un petit quelque chose en commun. Une base commune à toute celle-ci était l’observation, le sens du détail. Une aptitude que toutes les recrues d’un corps policier devaient travailler lors de leur formation. Une aptitude maîtrisée par les meilleurs agents. Une aptitude que possédaient certains individus à un niveau supérieur. Des individus reconnus dans leur métier comme étant les meilleurs de la profession. Batman, Ralph Dibny et lui. Ils possédaient très certainement à leurs trois les plus grandes capacités pour effectuer le métier qui était le leur.

Chimp n’avait toutefois pas été en mesure d’éviter la recrue du GCPD lorsqu’elle recula suite au déclenchement d’un des nombreux pièges contenus dans l’édifice désaffecté. Il encaissa toutefois assez aisément l’impact, aidant la jeune femme à se remettre de son choc avec un léger sourire.


-Intéressant. J’espère que cela ne vous empêchera pas de poursuivre.

Une petite phrase qui se voulait plus rassurante qu’un réel questionnement. L’observation reprenant de plus belle. Un petit point ayant déjà marqué l’esprit du membre du Shadowpact.

Peu de détails lui échappaient, un peu à l’image de ce célèbre détective qu’il personnifiait avec ses habits. Il avait remarqué nombre de détails qui avaient très certainement échappé à l’élite de la police de Gotham lors de ses observations préliminaires. Les soins particuliers apportés par l’individu ayant perpétré les méfaits dans l’élaboration de ses pièges en disaient bien plus long sur ce dernier que l’on ne pouvait croire. Des traces qu’il avait relevées, il avait vu la particularité singulière de la création. Un besoin de fabrication qui montrait qu’il prenait plaisir dans ces farces et attrape.

Il  remarque un regard alors qu’il monte l’escalier. Discret. Il remarque la différence dans le tapis de l’escalier. Un piège potentiel. Il se retourne, captant brièvement un nouveau regard. Le détective poursuit sa progression.


-Allons voir ce qui se trouve à l’étaAAAAAHH

On pose le pied sur le piège, l’on bascule, mais se rattrape à l’aide de la main courante. Manœuvre intentionnelle, l’on jauge la réaction. Un point qui mérite d’être poussé plus loin. L’on se remet de ses émotions, on souffle un peu. L’art de jouer la comédie, Chimp à eut bien des années pour la parfaire.

-C’est passé bien près. Je crois que l’escalier est sécuritaire maintenant. Poussons un peu plus loin miss.

Le chimpanzé termine son ascension de l’escalier puis stoppe sa progression afin d’attendre la recrue au sommet de ce dernier, nombre de pièces demeurent inexplorées et il vaut mieux être sur ses gardes. Garder l’œil ouvert, observer, la base du travail de détective…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 5 Jan 2017 - 21:32
Ouah ça fait mal. Est-ce que vous savez comment c’est douloureux de tuer un rire, de l’empêcher de sortir? Parce que moi je m’amuse bien trop. J’ai réussi à prendre au piège un super détective, ce n’est pas donné à tout le monde. D’accord, on a manqué plein de pièges sympas mais je ne peux pas tous les déclencher. Et une chance que j’ai réussi à retenir mon rire, vous connaissez beaucoup de recrues timides qui partent à rire quand leur « partenaire » manque de se casser la gueule? Oh si seulement je pouvais juste… Lui révéler que c’est moi qu’il cherche et lui montrer tous mes pièges! Mais je ne peux pas, évidemment. Parce qu’il doit découvrir de lui-même la vérité, sinon ce n’est pas drôle. Mais c’est tellement tentant… Ah que je déteste jouer à mon propre jeu des fois. Je pourrais tricher mais ça tue le plaisir. Mon père le fait lui.

Comme je fais tout pour ne pas être mon père, naturellement, je ne tricherai pas. Je vais devoir faire montre de patience et ça n’a jamais été ma grande force, ce n’est rien de le dire. Nous sommes à l’étage mais pas au dernier étage. Quels pièges ont été déclenchés ici? Ah oui. Je me souviens maintenant. Hi hi hi. Si seulement vous saviez. Je suis vraiment diabolique quand il faut faire des mauvais coups. Vraiment, j’adore « maman j’ai raté l’avion ». C’est complètement débile et irréaliste et en fait je ne regarde que les segments avec les pièges mais c’est tout moi ça. Peut-être un peu moins comment dire… Désintéressée par les blessures que pourraient subir mes victimes. Parce que dans le film… On ne me fera pas croire qu’ils seraient encore en vie quand même, à la fin. Les commotions, les fractures et j’en passe… Je suis beaucoup plus prudente.

Et justement, parlant de prudence… NOOOON! Je me jette sur le détective, un superbe plaqué mais parfaitement justifié : s’il déclenche ce piège, il va se prendre à la figure une sorte de résine ultra collante et c’est du poil qu’il a, lui, pas juste de la peau. Imaginez une épilation à la cire fois dix mille et vous comprendrez pourquoi je l’ai empêché de déclencher ce petit cadeau de ma conception. En même temps… Maggie, espèce de conne, tu viens peut-être de griller ta couverture! Non. Rien de rien. Non. Je ne regrette rien. Un singe imberbe c’est affreusement laid et disons que si je suis découverte, je préfère encore qu’il n’ait pas envie de m’étrangler pour mes mauvais tours. Bah moi je sais que je serais quand même passablement énervée si ça m’arrivait à moi alors… Pas de risques inutiles, Maggie, sinon tu risques d’en prendre pour ton grade!


« Excusez-moi. Réflexe. J’avais cru voir quelque chose. Si vous le permettez je vais aller voir… Ah non, je n’ai pas rêvé. Il y a bien un piège. Laissez-moi le désarmer… Ça a l’air costaud ce truc, qu’est-ce que c’est, détective? Ça n’a pas l’air dangereux mais c’est super collant… En tout cas notre farceur semble vraiment prendre plaisir à ce qu’il fait. Croyez-vous que ce soit en fait une sorte de psychopathe?

Enfin je veux dire davantage malade mental. Au sens où regardez tous ces pièges… On dirait presque que c’est compulsif ce qu’il faut. Je… J’aime beaucoup regarder les séries policières alors des fois, même si je sais que c’est à des kilomètres de la réalité, j’essaie de voir si certaines des techniques d’enquêtes pourraient fonctionner en vrai. Enfin bon. Êtes-vous en mesure de poser des conclusions préliminaires, détective? »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 12 Jan 2017 - 2:13
L’observation vaut le dérisoire d’enclencher un piège aussi évident soit-il. La « chute » du chimpanzé lui permet de confirmer un doute. Un rire retenu. Les suspicions persistent. La poursuite de l’enquête devait venir confirmer les doutes de celui qui était considéré comme le deuxième plus grand détective de ce monde. Tandis qu’ils progressaient dans l’édifice, la recrue le bouscule, prenant sa place dans l’espoir de le protéger d’un piège. Les justifications font sourire Chimp. Il doit avouer qu’il apprécie bien cette jeune femme.

-Étonnant sens de l’observation très chère. Il semblerait qu’il s’agisse d’une colle. Le genre de truc qui n’aurait pas été trop drôle dans ma condition. Bobo agrippe les poils de sa main gauche à l’aide de sa main droite en signe d’explication. -Je dois vous remercier de votre perspicacité, ma chère et surtout de votre empressement à me mettre en sûreté. C’est comme si vous saviez sur quoi j’allais tomber. Une petite pique humoristique ou un fait réel? Chimp ne peut s’empêcher de s’amuser un peu avant de poursuivre avec les autres questionnements de la jeune femme. -Psychopathe, malade mentale? Non je ne crois pas. Certaines personnes ont simplement une vision différente de ce qu’est l’humour. Personnellement si cela peut arrêter quelques criminels…

Le regard du Sherlock Holmes chimpanzé se pose sur Rachel Kent. La minutie qu’elle applique dans le démontage du piège est encore plus significative. Le questionnement qui demeure est pourquoi l’avoir arrêté s’il elle prenait plaisir à voir ces trucs se réalisé?

-J’ai quelques idées en effet sur le développement de cette enquête ma chère. Commençons par quelques faits remarquables avec un bon sens de l’observation et à la vue du vôtre vous comprendrez le raisonnement. On peut voir que la personne ayant mis au point tous ces pièges y a pris un plaisir bien personnel, plusieurs éléments ont été faits main, on pouvait remarquer les variations dans les couleurs des peintures, les techniques d’attaches et autres variations même si le fonctionnement des pièges était le même.

L’auteur est également très minutieux, l’exactitude dans l’exécution, la précision de l’emplacement. C’est comme s’il tirait un grand plaisir à voir ses farces atteindre leur but. Rien de bien mauvais en soit. J’ai également eût la confirmation que ses intentions n’étaient pas mauvaises en soit. Pourquoi direz-vous? Parce que si elles étaient mauvaises, l’auteur aurait très certainement laissé TOUS ses pièges se déclencher, peu importe la situation.


Un autre regard posé sur la jeune femme. Un sourire. Nul doute qu’elle avait saisi. Chimp aurait pu poursuivre ce petit jeu encore un moment, mais il préférait s’attaquer au vif du sujet et surtout savoir pourquoi. La curiosité de détective.

-J’aurais aussi une question pour vous. Pourquoi m’avoir protégé de votre piège à colle?

Il étalait toutes les cartes sur la table, son attitude étant entièrement pacifique. Rien chez lui ne semblait indiquer qu’il avait l’intention de dénoncer la jeune femme. En fait, il devait avouer qu’il l’appréciait plutôt sa façon de faire et sa façon d’être.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 12 Jan 2017 - 18:45
Et me voilà démasquée. C’était à prévoir, tôt ou tard. Et en même temps, je veux dire, ce n’est pas comme si je m’étais attendue à ce que la mascarade dure et survive à un détective aguerri. C’est un singe détective. C’est tellement hors du commun que je suspecte qu’il doit être très doué. J’ajoute que je n’ai pas forcément cherché non plus à cacher que c’était moi l’artiste derrière cette œuvre d’art, cette symphonie en pièges pour capturer les criminels. Pourquoi l’aurais-je fait d’ailleurs? Il y a une certaine fierté à avoir pour le travail bien fait. Sans vouloir me vanter, j’ai fait un superbe travail. Non mais vraiment. Ce sens du détail, cette attention portée à l’agencement des couleurs, cet artisanat dans la création des divers dispositifs… Je ne peux qu’être fière. Et maintenant, je dois répondre à la question du détective.

« Parce que ça n’aurait pas été drôle. »

À quoi bon continuer davantage cette mascarade? Je suis démasquée et la farce, bien que drôle, a assez duré. J’abandonne mon déguisement de policière pour des habits plus civils, avec ce petit air malicieux qui m’est si caractéristique. Je suis de nouveau « moi », cheveux bruns et yeux gris bleu avec cette touche de rouge à lèvre noir qui me donne une allure particulière. Nous cherchons tous à nous démarquer, au fond. Et je ne fais pas exception. Je souris, naturellement. Je souris parce que je m’amuse, je souris parce que même si j’ai été démasquée, cela ne diminue en rien mon triomphe, ce bâtiment piégé de haut en bas. Et si je dois être jugée pour mes actes, soit mais je ne me laisserai pas arrêter. Pas d’offense mais je viens de la Cinquième Dimension. Vos lois ne sont pas mes lois. Je m’y conforme par principe plus que par nécessité.

« Le but c’est de rire, de s’amuser. La substance contenue dans ce piège ne s’enlève pas par des moyens conventionnels. Elle n’a pas été conçue pour être retirée facilement. Il aurait donc fallut un rasage intégral pour la retirer. Pas cool ça. Un bon farceur sait quand tirer une ligne entre ce qui est drôle et ce qui ne l’est plus. Pousser le bouchon trop loin tue le plaisir. Cela répond à votre question, détective? »

Je ne suis pas stressée le moins du monde. Je reste calme. Zen. Posée. Il va faire quoi, au juste? Tenter de me restreindre? Qu’il essaie. On va rire. Je suis la fille de mon père et mon père est un des plus grands farceurs de tous les temps. Un vrai fléau à ses heures perdues mais essentiellement, un farceur. Je me demande souvent s’il est plus bête que méchant mais ça… C’est comme se demander pour l’œuf ou la poule. Trouver la réponse pourrait changer votre vision de la vie, de l’univers et du reste, je dis ça comme ça. C’est de peu d’importance au fond. C’est de moi dont on parle et de ce que j’ai fait. Sachez que je n’ai aucun regret. Je n’ai pas l’autorité légale pour arrêter des criminels? Comme si Batman avait une autorisation du gouvernement pour le faire!

« Alors détective, que fait-on? Vous allez m’arrêter? Me faire la morale, peut-être? Laissez-moi épargner votre salive. Je ne regrette pas mes actes. J’adore les farces et j’avais une occasion en or de faire quelque chose de constructif avec. Et je l’ai fait. Est-ce que des policiers ont déclenché mes pièges, oui. Y-a-t-il eu des blessés? À part l’orgueil, non. Alors soit vous m’arrêtez, soit vous ne le faites pas. Je ne me rendrai pas volontairement. »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 18 Jan 2017 - 2:24
Il avait vu juste. Chimp s’était attendu à de la négation, à une fuite, mais certainement pas à ce qui s’était produit. La jeune femme se transforma sous ses yeux, fini l’apparence de flic, elle portait maintenant des vêtements civils, cheveux bru yeux gris. Pour une personne normalement constituer cette transformation aurait été quelque peu surprenante, voire épeurant, mais lorsque l’on est le plus grand détective de l’occulte, membre du Shadowpact depuis sa création, l’un des plus anciens clients de l’Oblivion Bar, cela était en quelque sorte naturel. Ainsi cette personne était liée à l’occulte ou semblait l’être.

Les illusions. Un monde bien particulier. Une aptitude de plus à l’arc de cette farceuse expérimenté. Les justifications quant au fait de ne pas avoir activé ce piège à son encontre sont appropriées et le chimpanzé hoche la tête en guise d’approbation alors que la jeune femme lui explique le tout. Après tout l’épilation n’était pas réellement son point fort. La jeune femme semble demeurer calme tout en expliquant que s’il espérait l’arrêter, il devrait le faire, car elle ne se livrerait pas d’elle-même. Un nouveau sourire pointe sur le visage du détective.


-Très chère, si je voulais vous arrêter je vous l’aurais fait savoir d’emblée. Que vous soyez fier de votre travail, je n’y vois rien de mal, car il faut l’avoué vous avez du talent. Prendre des gens dans ses pièges pour le plaisir est un peu tordu, mais lorsqu’il s’agit de criminel je n’y vois pas d’inconvénient. Pour ce qui est des policiers… Je ne sais pas trop, certains méritent ce qui leur est arrivé.

Atkinson est un bon flic, l’un des rares non corrompus de cette ville. Les choses ce sont amélioré sous l’ère Gordon, mais nombre de flics corrompus demeure dans cette sombre Gotham, pourquoi ne pas égailler le tout…

Je ne dirais rien à Atkinson, par contre il faudrait me promettre que si vous continuer votre « travail » de faire gaffe à ne pas impliquer les forces de l’ordre. De toute façon, il y a bien pire que moi dans cette ville pour vous taper sur les doigts si vous veniez à trop débalancé l’ordre en place. La chauve-souris est bien moins amicale que moi et ses talents de détective sont aussi aiguisés que les miens.


Chimp laissa quelque temps à son interlocutrice pour réaliser qu’il ne ferait rien, tout en observant sa réaction quant à ses avertissements. La curiosité reprit rapidement le dessus. Le membre du Shadowpact devait savoir.

-Peu importe votre choix ma chère, je ne suis pas là pour dicter votre vie, surtout que vous n’êtes pas de ces fous furieux si commun à Gotham, je souhaite seulement que vous compreniez les conséquences de vos actes à long terme. Je doute que vous ne souhaitiez pas votre propre malheur. En fait, il demeure une question qui travaille mon esprit en ce moment.

Rachel Kent est un bien joli sobriquet, mais au vu des aptitudes que vous avez démontrées je crois qu’il ne s’agisse pas de votre véritable nom. L’on se connaît un peu mieux et comme nous ne risquons pas de nous sautez à la gorge dans les instants à venir, me feriez-vous l’honneur de vous présenter officiellement?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 18 Jan 2017 - 6:05
Bon, déjà, il ne compte pas m’arrêter ce qui est une excellente chose. Je n’avais pas envie spécialement de résister à mon arrestation et m’attirer des ennuis en tenant à garder ma liberté. Soit le singe détective est plus sage qu’il n’y parait, soit il a un plan que je ne décèle pas encore. Au choix. Si j’ai bien appris une chose, c’est que les gens ont toujours quelque chose derrière la tête. Rien ne se fait jamais pour rien ou sans rien et je me méfie. Ce n’est pas par profilage ou par préjugé, non. C’est juste que bien… La prudence est mère de sagesse comme on dit et que je ne compte pas me retrouver en prison. Je ne veux pas y aller pour diverses raisons, la première étant que je tiens bien trop à ma liberté. Partons du principe qu’il est bien intentionné. Partons du principe qu’il est sincère et on verra bien où tout cela va nous mener.

« Me voilà surprise. Un représentant de la loi, ou tout du moins une personne veillant à son maintien qui serait prêt à fermer les yeux sur une transgression punissable par la loi. Non pas que je veuille creuser ma propre tombe mais que dirait le sergent s’il savait que vous m’avez laissé filer? Simple curiosité, n’y voyez pas une sollicitation à l’arrestation, ce n’est pas le but recherché, loin de là. »

Atkinson s’attend à des résultats de la part du détective. Ne pas en ramener veut dire un impact négatif sur la réputation du singe limier et s’il dit la vérité, je serai dans de beaux draps. Mentir? Non mentir le rendrait coupable d’une offense punissable par la loi. Alors comment sortir de cette pseudo impasse? Je serais tentée de dire que c’est au détective Chimp de trouver la solution mais ce serait égoïste. En même temps, je ne compte pas rester à Gotham. Trop de psychopathes et de personnages dangereux et je ne parle pas QUE des criminels. Batman et ses acolytes me semblent tout aussi expéditifs et violents que le reste. Je vais aller m’amuser là où on ne me cherchera pas d’ennuis. Enfin. Pas trop. Metropolis? Gateway City? Star City? Je ne sais pas. On verra bien. Je ne suis pas forcément pressée non plus de recommencer un coup pareil.

Vient ensuite une question qui me fait grimacer, littéralement. Il veut que je lui révèle mon vrai nom. Ça ne va clairement pas le faire là. Pas avec les parents que je me trimballe et en plus, chaque fois que je parle de ma parenté, je prends le risque de les faire venir ici et j’ai quitté la maison justement à cause d’eux. Vous imaginez bien mon dilemme. Comment on va formuler ça? Réfléchis Maggie, réfléchis… Bon, on va essayer cette approche, quelque chose qui en dit beaucoup sans tout dire et on verra si le meilleur détective du monde sait connecter les points entre eux et découvrir la solution au puzzle. En espérant qu’il soit assez… Respectueux pour ne pas enfoncer le clou dans le cercueil. Parce que si non, ce sont des plans à se taper la tête contre les murs, surtout si nous invoquons « par erreur » mon paternel. Je préfèrerais presque les démons…


« Écoutes, ce n’est rien de personnel mais… Disons que tu peux m’appeler Maggie Marzena. On a tous nos petits secrets et les questions familiales, c’est toujours comment dire… Sensible pour moi. Avec la famille que je me trimballe… Disons simplement que je ne suis pas du coin et que si tu savais qui je suis, tu ne serais probablement pas aussi… Ouvert d’esprit? Retiens juste que je ne suis pas une méchante et ce sera bon… »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 25 Jan 2017 - 18:47
Maggie. Ainsi la demoiselle souhaitait qu’on l’appelle Maggie. Ce n’était pas son véritable nom, elle l’avait elle-même confirmé, mais d’après ses dires il ne s’agissait pas non plus de son véritable nom. Une identité qu’elle préférait garder secrète, un passé compliquer. Histoire de famille. Chimp était en mesure de comprendre. Vivre dans le monde de l’occulte, voir toute sorte de gens, des passés familiaux troubles il en avait connu d’autre. Il acquiesça ainsi à la remarque de la jeune femme.

-Pour Atkinson, je crois que je pourrais facilement me charger de ça, sans perdre ma réputation et sans entacher la vôtre ma chère Maggie. Vous dites être du bon camp, le camp des gentils et je n’en doute pas, mais comme je vous ai déjà dit, je doute que Gotham ne soit un endroit approprié pour une justicière tel que vous.

Il eut un petit moment de réflexion, plongeant l’édifice abandonné qu’ils arpentaient quelques instants plus tôt dans le silence. Oserait-il? Après tout d’après ce qu’il avait vu, la jeune femme pourrait être une candidate de choix. Le monde de la magie était bien complexe et une illusionniste telle qu’elle, pourrait bien être un atout. Surtout qu’elle se prétendait elle-même être dans le bon camp. Autant essayer.

-Je vais vous énoncer ce que je planifie faire pour conclure cette affaire sans que personne n’en souffre et je vous offrirai même une opportunité si vous le souhaiter de poursuivre votre travail dans un endroit beaucoup plus approprié, un endroit où les gens tel que vous et moi sommes appréciés pour ce que nous sommes et où personne ne vous juge.

Une nouvelle pause pour permettre à la jeune femme de saisir son propos qui se voulait calme et amical.

-Je pourrais dire à Atkinson que lors de mon enquête je suis tombé sur la personne ayant perpétré les méfaits pour lesquelles il m’avait envoyé investiguer. Du coup, j’aurais moi-même réglé l’affaire, l’assurant que le malfaiteur ne récidiverait plus. Cela devrait permettre de conclure l’enquête et puisque les « crimes » du justicier ne se reproduiraient plus ma réputation serait sauve. Pour vous, pour toi, aucunes représailles de la part du G.C.P.D. et de Gotham.

Qu’adviendra-t-il de toi alors, te demandes-tu? J’ai peut-être une petite idée d’où tu pourrais mettre tes talents à profit. As-tu déjà entendu parler de l’Oblivion Bar? C’est un endroit situé dans une poche dimensionnelle, un lieu sur pour les gens comme nous oeuvrant dans le monde de l’occulte. Une personne avec tes talents pourrait très certainement trouver du travail dans cet endroit. Qui sait, le Stranger aurait peut-être même une place pour toi au sein d’une organisation dans laquelle j’œuvre régulièrement, le Shadowpact. Ça impliquerait travailler encore ensemble.

Que l’idée te plaise où non, que tu souhaites ou non participer à un groupe voué à sauver le monde des désastres magiques pouvant affecter la terre est propre à toi, mais sache seulement que cet endroit est un havre pour toute personne qui comme toi possède des dons liés à la magie.


Voilà, il avait fait son offre. Une offre qui devrait bien évidemment être entérinée par le Stranger et les autres membres du Shadowpact fût-elle acceptée. Dans tous les cas, Chimp croyait que la jeune femme ne pourrait pas continuer ainsi, du moins pas ici, pas à Gotham. Sa proposition permettait du moins un moment de répit à cette dernière et une ultime porte de sortie dans cette affaire pour le chimpanzé. Atkinson aurait ce qu’il souhaitait, même si le justicier ne se retrouvait pas sous les verrous et Maggie avait la liberté. Liberté qu’elle pourrait utiliser pour œuvrer pour le bien ailleurs tel qu’il lui avait suggéré ou pour agir comme bon lui semble, tant que cela se trouvait loin de Gotham.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 25 Jan 2017 - 21:34
« Merci mais non merci. Maggie est mon véritable prénom mais le nom de famille fait en sorte que je doute de pouvoir rejoindre un tel groupe. Je suis une farceuse, pas une justicière. Je joue à la super héroïne de façon ponctuelle. Spontanée. Je ne me mêle pas de ce genre de choses. Nous avons tous un rôle à jouer et sauver le monde n’est pas le mien. Il y en a des plus qualifiés pour ça. »

Il est sympa mais je ne préfère pas, quand même. Tous les êtres de la Cinquième Dimension sont fondamentalement chaotiques. Que je le veuille ou non, je porte un certain héritage qui fait en sorte que tôt ou tard, il va finir par me rattraper. Je ne cherche pas activement à sauver le monde ou à plus petite échelle la veuve et l’orphelin. Je vois une occasion de m’amuser, je la saisis, au détriment des gens mal intentionnés. Mais ça n’ira jamais plus loin. Pourquoi est-ce que je voudrais m’impliquer activement dans la défense d’un monde et d’une dimension qui ne sont clairement pas miens? La Terre est un monde parmi des milliers. Oui j’aime l’endroit. Mais pas au point de risquer ma vie pour tous ces milliards d’inconnus. En plus de cela, on voit bien qu’il ne réalise pas mes vrais pouvoirs. Surprenant pour un détective de son calibre mais rassurant.

Les gens capables de manipuler la réalité ne sont jamais bien vus. Au contraire, soit on cherche à nous utiliser, soit on cherche à nous enfermer pour « protéger le monde ». Je ne suis pas dangereuse. Je suis même globalement inoffensive. Au cœur même de ma philosophie, je m’interdis de blesser ou de tuer. Vous en connaissez beaucoup des gens qui combattent le crime et qui se donnent ce genre de restrictions? Moi non en tout cas. Mieux vaut qu’il me voit comme une sorte d’excentrique farceuse qui utilise son ingéniosité et un talent en illusionnisme pour faire des blagues. Ce sera mieux pour lui que de me savoir la fille d’un des rivaux voire ennemis de Superman. Rares sont les « gentils » qui vont accepter qu’être la fille de mon père ne veut pas dire avoir marché sur ses traces. C’est beaucoup plus facile de juger et de condamner sans procès.


« Ceci dit, l’adresse du bar, elle, est intéressante. Et des gens comme moi, je peux t’assurer qu’il n’y en a pas des masses. Sans vouloir t’offenser, tu es probablement un excellent détective mais sur ce coup-là… Enfin tu sais ce qu’on dit, ou plutôt ce que l’on prétend. Ce qu’on ignore ne peut pas nous faire de mal. Un de ces quatre, autour d’un verre… Nan. Moins tu en sauras sur moi, mieux c’est.

Tu peux dire à Atkinson comme quoi tu as appréhendé le responsable. Gotham est bien trop glauque pour mon goût et les gens n’ont pas d’humour. Je vais aller m’amuser ailleurs, là où je risque moins de me faire descendre par un psychopathe. Sacrée brochete de débiles ici. On se demande ce que font les super héros locaux pour les laisser soit en vie, soit en liberté. Ce n’est pas très sérieux, tout ça, je dis ça, je dis rien.

Si jamais tu es de passage à New York, tu entendras peut-être parler de moi. C’est mon terrain de jeu principal. Mais d’ici là, j’espère ne pas redevenir ton sujet d’enquête. Des gens pourraient tirer les mauvaises conclusions. Et je sais que c’est un peu con dit comme ça mais… Je te ramène au poste après avoir remis mon déguisement ou… Tu avais autre chose de prévu, peut-être? Comme on dit par chez nous : il faut profiter de la vie, qui sait de quoi demain sera fait! »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 28/09/2016
Messages : 246
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 3 Fév 2017 - 2:34
Le détective et la jeune femme semblaient être sur la même longueur d’onde. Si elle avait refusé son offre de rejoindre le Shadowpact, il n’avait été que surpris à moitié. Les propos qu’elle avait tenus quelques instants plus tôt quant à son identité lui ayant déjà fait croire à un refus. Elle souhaite toutefois avoir la localisation de l’Oblivion Bar, ce qui était déjà un début. À cette requête, le chimpanzé acquiesça en lui tendant un petit disque opaque et noir.

-Voilà un petit cadeau. Lorsque tu voudras te rendre à l’Oblivion Bar, tu n’auras qu’à lancer ce petit disque devant toi, il ouvrira un portail vers ce bar situé entre deux mondes, suspendu dans le temps. Il retrouvera sa place dans ta poche une fois entrée dans l’établissement nous servant de lieu de repos. Comme ça tu pourras y aller quand tu voudras.

Chimp n’avait guère besoin de cette breloque pour accéder à son bar favori. En fait si, mais il possédait plus d’un portail portatif pour l’Oblivion et en offrir un à Maggie lui plaisait bien. La suite avait été convenue du commun accord, le détective irait dire au sergent Atkinson qu’il avait stoppé le farceur vengeur et que le cas était clos. Pour sa part la jeune femme quitterait Gotham, un choix judicieux. Elle lança une invitation à Bobo s’il avait le temps de passer par New York, c’est là qu’elle se rendrait du moins pour le moment.

-Qui sait, peut-être lorsque ma vie sera plus… calme.

Il ne restait plus qu’au duo à retourner aux bureaux du G.C.P.D. L’un irait remettre son rapport, l’autre reprendrait sa couverture avant de quitter définitivement la ville du chevalier noir.

-Je crois effectivement que quitter cette ville sera la meilleure décision pour toi, car cet endroit est bien particulier, autant par sa criminalité que par ses habitants. Pour ma part je vais aller faire mon rapport à Atkinson et je retourne chez moi.

Le duo retrouva la voiture de patrouille et Maggie se chargea de les ramener au commissariat. Avant de quitter la voiture et d’entrer à nouveau dans l’édifice des forces de l’ordre de Gotham, Bobo se tourna une fois de plus vers la jeune femme.

-Eh bien jeune femme, ce fut un plaisir de faire votre connaissance. J’espère que nous aurons encore la chance de nous croiser. D’ici là, essayez de ne pas faire trop de bêtises.

Son ton se voulait humoristique et amical. La portière s’ouvrit laissant sortir le chimpanzé. D’un pas lent, mais assuré, il entra dans la foire qu’était le G.C.P.D. Il salue Atkinson en se dirigeant vers ce dernier pour lui faire son rapport.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4963-un-monde-de-visions http://dc-earth.fra.co/t4927-i-see-madame-xanadu#65071
Inscription : 20/11/2016
Messages : 194
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 3 Fév 2017 - 5:57
J’aurais été tentée de dire « tout est bien qui finit bien » mais les choses n’ont jamais mal tournées, pas même une seconde. Il est sympa, le singe détective et je pense qu’on pourrait bien s’entendre. Au moins il ne m’a pas fait la morale parce que je ne voulais pas m’engager dans son truc, ce qui est déjà un soulagement. Personne n’aime ceux qui tentent de vous convaincre qu’ils ont « la vérité vraie ». À chacun son truc, à chacun ses croyances et tout va bien aller. C’est ce que je dis moi. Après, j’ai les moyens de me rendre dans son bar. Enfin. Le bar où il traine. Si jamais je change d’avis, je saurai où le trouver, ce qui est déjà un bon début. Pour le moment, c’est  non. Plus tard, qui sait. Il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée, à ce qu’on dit. Toujours se garder des portes ouvertes au lieu de les fermer, c’est ma philosophie ça.

Pour le reste, il a raison. Rien ne sert de s’éterniser ici. Nous repartons vers le GCPD, moi redevenue flic et lui avec un rapport à faire. Ceci dit, je n’aurai pas besoin d’entrer dans le bâtiment. Je compte bien altérer la réalité et tout le monde m’aura oublié. Enfin… Pas Chimp. Ce ne serait vraiment pas cool. Mais Atkinson et les autres? Je n’ai jamais existé pour commencer. Enfin. La flic que j’incarne. Du coup à quoi bon se rappeler de quelqu’un qu’ils ne reverront jamais? Non, mieux vaut leur épargner les vestiges de souvenirs. Je dépose donc Chimp au poste avant de me préparer à partir de Gotham. On est presque partit. Presque. Je veux faire une dernière blague, un dernier coup d’éclat avant de disparaitre. Et je sais précisément où et comment le faire. Un entrepôt sur les quais. Un trafic d’armes. Je vous promets que le feu d’artifice sera mémorable.

Accélérons dans le temps de quelques minutes. Atkinson accueille Chimp dans son bureau et Chimp fait son rapport (il en est à dire que le farceur ne reviendra plus) quand tout à coup… BOUM! POW! KAPOW! Le feu d’artifice! Le ciel est tout illuminé comme pour célébrer l’indépendance. Plein de couleurs! De jolies formes! Et un clin d’œil à Chimp : une énorme tête de singe! C’est rigolo! En tout cas, il va manquer quelques millions aux propriétaires de ces armes illégales et Gotham sera débarrassée de plusieurs mètres carrés d’entrepôts illégaux. Je suis prudente : j’ai limité l’incendie et me suis assurée que personne n’était dans le périmètre. Je ne suis pas une tueuse, quand même! Si jamais le policier doutait du détective simiesque, plus maintenant. Il faudrait être le roi de la mauvaise foi autrement, ça c’est plus que clair  en tout cas.

Et après? Hop, téléportation à New York dans mon petit nid à moi. Puis je me change puis je sors le machin qui va me conduire à l’Oblivion Bar. Pourquoi pas. Trinquer, lever son verre au succès d’une enquête de Chimp, ce n’est pas criminel que je sache. En tout cas je me suis bien amusée aujourd’hui. Plus que je ne m’y attendais. Ce sont ces surprises qui rendent la vie si belle. De vous à moi, juste pour les rires, les sourires, les rencontres… Définitivement, la Terre mérite d’être protégée. Pas par moi. Je ne suis pas une justicière. Ceci dit… Des fois… Je me demande de quoi j’aurais l’air si j’étais en vêtements moulants et en collants comme tous ces super machin et autres du même acabit. Ce soir Maggie, tu sors fêter et tu boiras un coup en hommage à la vie, à ses surprises, à ses improbables rencontres et surtout, surtout… À sa santé!

Fin.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sherlock Chimp et Docteur Marzena (PV Détective Chimp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sherlock Holmes Détective Conseil
» Une suite à Sherlock Holmes
» The Adventures of Sherlock Holmes and Dr. Watson : adaptations russes
» [Animé] Détective Conan
» Sherlock Holmes : ouvrages dérivés (hors canon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: GCPD Central-