South America Tales [Mission JL-Batman, Flash, WW]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Inscription : 02/05/2014
Messages : 201
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Dim 18 Déc - 17:32
Bien haut, dans l'Espace, veille sur le monde un satellite spécial, dont l'existence n'a d'ailleurs pas été entièrement révélée au monde.


A l'intérieur de la nouvelle Tour de Garde de la Justice League sont réunis quelques membres, appelés récemment par Cyborg, nouveau coordinateur officieux du groupe suite à la terrible disparition de Ray Palmer.

"Merci d'être venus."

Suite à ce qu'il considère comme un échec à Gorilla City, le jeune homme a décidé d'adopter un look plus massif et agressif, en refusant toute discussion à son sujet. L'heure de se livrer n'est pas encore venue pour lui.

"Après Gorilla City, les trois cadavres que le Roi Nnamdi nous a confiés ont été analysés essentiellement par vous deux, Batman et Flash. A l'heure actuelle, pour résumer, vos vérifications se sont avérées exactes : il s'agit bien de Katarthans, la race microscopique dont un vaisseau s'est jadis crashé sur Terre, en Amérique du Sud."

Victor se met sur le côté, et un hologramme apparaît derrière lui, faisant immédiatement apparaître...
... des images d'une petite cité, remplie d'habitants de couleur jaune, vêtus à la mode du Moyen-Âge.

"Ce sont des images d'archives de Morlaidh, la cité que les Katarthans ont fondé jadis. Ils ont peu évolué, restant dans un fonctionnement monarchique assez basique... du moins, jusqu'à l'arrivée d'Atom dans ces murs."

Stone soupire : évoquer leur ancien leader n'est guère agréable, tant sa perte pèse encore sur son coeur.

"Pour simplifier, Ray a été bloqué à petite taille, et a découvert Morlaidh - et ses habitants, les Morlaidhans. Il y a vécu longtemps, fomentant une révolution avec la Princesse Laethwen, et parvenant à sauver son peuple. Il envisageait d'y passer toute son existence, quand des industriels voulurent faire main-basse sur la zone pour l'utiliser.
Ray tenta de les arrêter... mais Morlaidh et tout autour furent ravagés par un incendie provoqué par du napalm, fauchant tous les Katarthans en un seul coup. Atom en fut bien sûr lourdement impacté, surtout quand il découvrit qu'il s'agissait d'un complot de la C.I.A. pour le forcer à sortir de Morlaidh et pour utiliser ses pouvoirs à leurs fins..."


Cyborg se tourne une dernière fois vers ses interlocuteurs, et leur envoie un signe de tête en reprenant d'une voix sûre.

"Suite à Gorilla City, il semble clair que les Katarthans sont encore sur Terre - soit parce qu'ils ont fait partie de l'Alliance Alien, ce qui n'est normalement pas le cas selon nos informations, soit parce que Morlaidh n'a pas entièrement péri, ce qui n'est normalement pas le cas non plus.
Avant toute chose, une vérification s'impose sur place - d'où votre présence ici."


Son regard glisse sur les trois personnes présentes : Batman et Flash, donc, mais aussi Wonder Woman, qui vient de reprendre contact avec la Justice League après une période d'absence, décidée alors par la disparition d'Atom et la terrible crise temporelle.

"Diana, je te remercie d'être revenue... je sais que la perte de Ray t'a impactée, comme nous tous, mais je suis ravi que tu aies décidé de revenir parmi nous. Je vous invite à aller directement en Amérique du Sud, à proximité de Morlaidh, pour en savoir plus..."

Cyborg appuie sur un bouton de son costume, provoquant l'apparition derrière eux trois...
... d'un Tunnel-Boum, le portail de téléportation de l'équipe.

"Bon courage - et merci, surtout. Ray compte... a... enfin, il est un jalon important de nos existences, et la découverte des Katarthans à Gorilla City m'intrigue. Je ne peux avoir plus confiance en quelqu'un qu'en vous trois... alors merci d'y aller, et restons en contact."

Victor ne pouvant être à l'aise dans la jungle, il laisse les trois Héros passer le vortex de téléportation...

**
*
**

... pour déboucher directement ailleurs, dans une atmosphère bien plus chaude, humide et désagréable que l'ambiance très propre et douce de la Tour de Garde.


Ils arrivent dans la Forêt Amazonienne, et sont immédiatement agressés par la chaleur, affolante, l'humidité, étouffante, et l'ambiance générale, mystérieuse et troublante.
Selon les informations transmises par Cyborg, ils sont à moins d'un kilomètre des ruines de Morlaidh, la cité minuscule jadis brûlée par l'avidité de l'Homme. Ils disposent aussi, chacun, d'un petit bracelet, leur permettant de rapetisser pendant un certain temps, grâce à la technologie d'Atom. Il faudra bien sûr l'utiliser avec parcimonie...


(HJ/ Le tour est lancé ! Smile Pas grand-chose à dire pour l'instant :
1. vous avez jusqu'au 28 décembre 2016 pour poster.
2. ce tour concerne essentiellement vos réactions et votre arrivée, les ennuis arriveront après ! Wink
N'hésitez pas si vous avez des questions, bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 19 Déc - 15:38
Il fait drôlement bien les briefings Cyborg.

Petit commentaire cherchant évidemment à rendre l'ambiance un peu moins lourde qui était bien présente. C'était ainsi pour bien des raisons, le fait que Batman soit dans l'équipe en était une évidente, mais aussi le fait qu'ils étaient ni plus ni moins sur les traces de Atom. C'était une blessure encore bien ouverte que celle de la perte de Ray Palmer et marché dans ses traces leur semblait des chaussures bien trop grandes à porter. Flash se sentait petit, devant l'immensité de cette perte. Il aurait pus couvrir la distance rapidement, mais il préféra éviter la vitesse pour l'instant. C'était un cas ou il devait faire attention, car tel Gulliver il ne voulait pas écraser personne.

Pour lui Gorilla City n'était pas un échec loin de là. C'était même un bon point de départ, pour relancer les négociations avec King Nnamdi qui semblait maintenant un peu plus les apprécier. Ce n’était pas rien, car ils partaient réellement de très loin. Flash pensais à cela en marchant dans cette région qui n'était pas sans lui rappeler la ville des Gorilles.

Je ne vais pas vous mentir, je ressens la présence de Ray partout ici et ça me chamboule un peu.

Il avait choisi de crever l'abcès et de pointer l'éléphant dans la pièce. La présence de Wonder Woman prouvait également qu'il était temps de parler de ça. Elle avait quitté lors de la mort de Ray, mais elle était de retour et Flash voulait savoir son sentiment sur le fait d'être sur les traces du plus grand des héros petits (et non pas des petits héros). Un bruit de croassement d'un perroquet blanc lui fit tourné la tête comme pour lui répondre au nom de Ray qu'il avait juste avant lancé avec toute la gravité qu'il incombait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 0:23
Dans ma tête, les images défilaient et je me remémorais ce qui m'avait conduite ici, dans la chaleur mouate de la jungle brésilienne, alors qu'il y a quelques semaines, j'étais encore en "mode pause", après ce drame de perdre une nouvelle fois, un coéquipier, un ami et un compagnon de galère. Oui, je peux employer le terme de galère car même si la vie super-héroique n'a jamais été de tout repos et que je savais dans quoi je m'étais engagée, je ne pouvais plus supporter ce quotidien si familier, de la possibilité toujours plus grande de perdre un proche... nos ennemis devenaient toujours plus nombreux et féroces...

< A quoi bon créer un monde meilleur si ceux qui y ont contribué ne sont pas là pour le constater de leurs propres yeux? C'est peut-être mon comportement de guerrière et de tacticienne, devant continuellement chercher une solution aux problèmes et trouver matière à récompense pour le dur labeur employé, qui se manifeste à ce moment là et qui me fait parler comme cela, mais c'est ainsi, je ne peux me résoudre à accepter cette perte.

Je savais bien que notre tâche n'était pas à vocation d'être égoiste et ne nous concernait pas directement, mais qui y aurait-il de plus beau que de pouvoir constater la réussite des efforts éprouvés dans cette lutte perpétuelle de rendre justice à des idéaux qui nous semblent si fondamentaux et universels, afin de rendre le monde meilleur, ou du moins, ce qui pourrait s'en rapprocher le plus car tout cela restait bien entendu plus que relatif?

< C'est ce qui nous nourrit, nous les justiciers, ce progrès en faveur d'une paix durable et qui s'installe avec toute la richesse apportée par ceux qui s'y emploient... sa dernière mission était dans un sens, réussie, mais Ray n'est désormais plus là pour le constater... la notion de "mort" semble si relative, pour moi, l'Amazone semblant invulnérable au royaume des dieux et des mythes, mais aprés une si longue vie qu'est la mienne, malgré qu'elle fut le plus longtemps bercée dans l'innocence et le secret d'une partie du monde dont je n'avais pas accés, la perte d'un proche devient toujours plus douloureuse et l'une de mes plus difficiles épreuves.

Les regards de mes coéquipiers semblaient tous être tournés vers moi car je venais de briser le silence, dans une atmosphère si lourde de sens. Si aujourd'hui, j'étais ici à accompagner Batman et Flash en Amazonie et à retrouver mon poste au sein de la Justice League, c'était dans l'espoir d'y trouver des indices... indices nous révélant que notre ami Atom était bel et bien toujours en vie. La conscience oraculaire de l'Argo, mon véhicule polymorphe qui faisait également office de forteresse, m'avait fait la preuve d'une possible corrélation entre la réapparition d'êtres d'origine extra-terrestre, dont la race semblait pourtant avoir disparu et la possible survie d'Atom...

< Tu sais Barry, je ressens moi aussi la présence de Ray, mais c'est parce que je me nourris de cet espoir qui me dit qu'il est toujours vivant...

J'essayais de retrouver le sourire... bien entendu, rien n'était sûr... les oracles ne peuvent interpréter que des futurs possibles, en perpétuel mouvement, mais il en restait la plupart du temps, une part de vérité, à laquelle, je tentais de m'accrocher.

< Les Katharthans qui ont fondé Morlaidh, étaient un peuple en guerre, au moment où Ray a aidé leur princesse à rétablir la stabilité... si ils ont survécu à l'explosion de la cité, causée par les industriels qui ont tenté d'exploiter les nouveaux fragments de l'étoile naine découverte par notre ami, alors, il y a de grandes chances qu'ils se soient divisés en plusieurs tribus, voir même, qu'ils aient bâti plusieurs vestiges de Morlaidh donc par où commencer à chercher?

Je me doutais que Flash mourrait à l'idée de baliser une bonne partie du territoire, à l'aide de sa super vitesse, pour trouver la trace des vestiges que nous recherchions mais étant donné, qu'ils devaient être à taille réduite, ça restait comme chercher une aiguille dans une motte de foin.

< Je sais que certaines descendantes d'Amazones résident ici, c'est d'ailleurs à quoi l'Amazonie doit son nom et que je peux tenter de les contacter grâce au communicateur de mes bracelets si besoin...  

Depuis que la tribu des Bana-Migdall avait rejoint Paradise Island, c'est à dire une bonne partie des Amazones qui avaient trouvé refuge en Egypte, à défaut, après avoir tenté de retrouver la trace d'Héraclès à travers le monde extérieur, une sorte de lien avait été rétabli entre nous qui nous permettait de garder contact. Les Amazones qui avaient été découvertes ici, par une expédition menée par des espagnols avec à leur tête Francisco de Orellana, avaient fait partie de cette chevauchée à travers le continent, qui avait refusé de rejoindre ma mère, Hippolyte, autrefois sur Themiscyra à la demande des dieux, préférant assouvir leur vengeance. Il y a donc une chance qu'elles puissent nous aider dans notre quête si nécessaire, car elles ont été les témoins de l'histoire de l'Amazonie et elles doivent bien connaître la forêt, depuis le temps qu'elles y demeurent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 22:01
Batman écoutait comme à son habitude silencieusement le briefing de Cyborg sur leur mission. Il découvrit aussi ses camarades qui allaient l'accompagner pour cette mission,Barry et Diana. Pas de quoi sauter au plafond mais c'est mieux que de tomber avec Billy ou encore Hal.

Quand le tunnel-boom s'ouvrit Batman fut le dernier à l'empreinter rejoignant ensuite ses camarades dans la jungle, et voilà encore une fois dans cet environnement hostile. Le climat n'est pas ce à quoi Batman est habitué il fait chaud et humide voilà un endroit que le justicier n'aimais pas. Mais bon il se devait d'y aller pour comprendre comment ces alien on peut rester cacher tout ce temps sans que la JLA ne s'en rende compte.


Sans écouter quoi que ce sois venant de la part de ses camarades il sortit un fusil qui se déplilla prenant une forme de fusil. Il visa le ciel en tirrant une sorte de capsule, la capsule retomba plus loin en se déployant elle affichait une carte sur l'écran de Batman. Même si Barry avait put faire le tour de la zone en vitesse il ne comptait pas être dépendant de leur pouvoirs.

Bon vous venez ? Plus vitrine a avance et plus vite on comprendra pourquoi ils ont réussi a échappé à notre surveillance sois disant totale.

Batman passait devant il marchait de façon à éviter les obstacles en regardant sa carte. D'après l'analyse a 50 mètre se trouvait des ruines, mais en levant la tête il n'y voyait rien toute cette végétation dense cachait le paysage. Continuant son chemin Batman vit une maison dont il ne restait qu'un coin de mur debout.


Des traces de bombardements étaient présents au sol, en tournant la tête on voyait d'autres maison ayant subit le même sort. Pire pour certaines, dont il ne restait que des traces au sol, sa carte holographique grésillait dans cette zone. Visiblement des ondes perturbaient des gadget , cette cité est sûrement plus avancer technologiquement qu'elle n'y parait.

"Intéressant.."

En ramassant une pierre brisée au sol Batman put en analysé le contenu et oui même les pierres on des secrets bien gardés. Sur le bout de ses gants se trouvait un micro-crochet qui gratta la pierre afin de prélever un échantillon. D'un geste Batman glissa l'échantillon dans un tube directement relié au Bat-ordinateur qui l'analysa tout de suite.

Le résultat de l’analyse ne mis pas longtemps à tombé, du métal se trouvait dans les mur du moins une petite quantité. C'est de la pierre amélioré on ne trouvait pas ce genre de cailloux n'importe où donc forcément quelqu'un les avaient ammené.


Et toutes les autres maison autour étaient faites de la même matière. D'où venait se matériels ? Et depuis quand est-il ici ? Voilà ce qu'ils allaient de voir découvrir.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 02/05/2014
Messages : 201
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Mer 28 Déc - 20:08
Les trois Héros avancent à l'intérieur de la forêt amazonienne, avec prudence mais détermination.
Si Flash brûle d'utiliser la Speed-Force pour se précipiter entre les arbres, pour découvrir les ruines de la cité de Morlaidh, il sait très bien qu'il doit utiliser ses pouvoirs avec parcimonie ici. Déjà, parce que même s'il sait très bien filer entre les obstacles, il y a aussi trop de plantes, trop d'éléments qui le gêneraient, et le risque d'une chute ou d'un choc brutal est clairement très élevé ; ensuite, parce qu'il sait également qu'il pourrait endommager ce qui reste de Morlaidh, par une terrible erreur.

Le Bolide ronge donc son frein, tandis que sa camarade Amazone explique les raisons de son retour au sein de la Justice League, et que Batman utilise sa technologie pour aller de l'avant.
En obtenant un plan de la zone, le Chevalier Noir leur permet d'avancer de manière plus sereine et organisée. Au bout de quelques centaines de mètres, tous trois parviennent à une bourgade en ruines, jadis foyer de quelques indigènes, qui ont depuis longtemps fui ou disparu.
Trois bâtiments, avec des toits écroulés, des murs branlants, des matières noircies par l'explosion et le feu - les traces du napalm sont claires, et anciennes. Les Héros se remémorent alors les terribles événements ayant eu lieu ici des années plus tôt, quand Ray Palmer vécut dans la micro-cité de Morlaidh, mais que celle-ci fut rasée et brûlée par des promoteurs avides de place et de profit.


"Brzzzzza va ?"

La voix de Cyborg, métallique et peu sûre, s'élève dans leurs communicateurs tandis que Batman analyse l'étrange matière relevée ici.

"Brzzzzombreux parazzzzzzzites... brzzzzas sûr de pouvvvvvvvrrrrzzzz continuer longbrzzzzzz..."

Alors que Victor Stone tente de communiquer, l'expérience mais surtout le costume de Bruce Wayne l'informent qu'il s'agit d'une matière surprenante et dangereuse - qui n'a strictement rien à faire ici. Et sur ce monde.

"Brzzzzzttention... brzzze capte quelqubrzzzz... individus en apprrrzzzz..."

Le lien disparaît, alors que Batman se rend compte que les éclats de métal entre ses mains sont connus par ses circuits.
Il s'agit de Nth Metal, la matière permettant à Hawkman de voler - et qui a pour seule origine Thanagar, une planète lointaine et guerrière.

Le Chevalier Noir n'a cependant pas le temps de s'interroger plus avant... car il découvre, à la lisière de sa vision, d'étranges petits points qui volent autour de lui, et s'approchent dangereusement.
S'il tente de s'en défaire, Bruce se rend rapidement compte que Diana et Barry subissent la même nuisance : des petits points mystérieux filent autour d'eux, tournent de plus en plus près, et visent de plus en plus la tête.


"Brzzzzars, attenbrzzzz..."

Surpris et décontenancés par le dernier appel de Cyborg, les trois Héros sont soudain happés par un halo d'énergie bleuté, issu d'un rayon lumineux parti depuis les hauteurs des arbres amazoniens. Si leur vue est brouillée par l'intensité du phénomène, ils recouvrent rapidement leurs capacités - mais comprennent que tout a changé.

Déjà, Batman, Flash et Wonder Woman voient, autour d'eux, des montagnes faites de racines, de verdure, de terre sèche et aride. Ils semblent se trouver dans une vallée mystérieuse, entourée d'immenses arbres extraordinaires dont ils ne voient pas le bout...
Mais non. Tous trois comprennent bien vite ce qu'il se passe, et ce qui leur est arrivé.
Ils ont rapetissé.


"yItaD. vaj Human yIn, DaneH'a' yItaD."
"Ne bougez pas. Si vous tenez à la vie, ne bougez pas, humains."

Une voix inhumaine, venue d'un autre monde, s'élève derrière eux. En se tournant, les trois Héros découvrent une vingtaine de guerriers...
... une vingtaine de guerriers revêtus de lourdes armures, armés d'ustensiles impressionnants - et disposant d'une peau jaune, comme les Katarthans qui peuplèrent jadis la cité de Morlaidh !

Et alors que les surhumains se préparent à réagir à cette agression, en comprenant que les petits points volant autour d'eux précédemment étaient ces vingt guerriers en armure qui semblent liés à la ville qu'ils recherchent, ils peuvent poser les yeux autour d'eux... et découvrir qu'ils ne sont qu'à une centaine de mètres de premières ruines minuscules.
Un avant-poste de Morlaidh est à proximité, mais il va falloir passer cet étonnant barrage venu d'un autre monde avant d'y penser...


(HJ/ Et voilà, tour relancé ! Smile Comme d'habitude, quelques indications :
1. vous avez jusqu'au dimanche 8 janvier 2017 pour répondre.
2. Les 20 guerriers en armure que vous affrontez sont minuscules, comme vous, et armés d'épées-lasers et d'armes à feu. Ils sont bons et disciplinés, et peuvent voler - mais vous êtes la Justice League. Wink Partez du principe qu'ils s'en prendront à vous si vous bougez.
3. Si vous les combattez et foncez vers Morlaidh, ils vous poursuivront. Si vous les affrontez et arrivez à les vaincre avec une explication "crédible", vous pourrez avancer discrètement. Si vous vous laissez faire, ils vous feront mettre à genoux pour vous passer des menottes.
4. Batman, attention à certaines formulations : un fusil en forme de fusil, "vitrine" plutôt que "vite"... gare aux raccourcis. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 2 Jan - 20:50
Il n'était pas venu ici pour agresser le peuple, il était venu poser des questions. Il n'allait très certainement pas commencer une bagarre ici. Surtout qu’objectivement les soldats ne les avaient pas attaqués, il leur demandait de se rendre. Bref, manoeuvre classique d'une police entraînée. Rendez-vous où nous attaquerons, ils donnaient une chance au héros de s'expliquer. Flash le va les mains dans les airs.

Hey Ho! on se calme hein, on est venu ici pour discuter pas pour faire la guerre.

Flash se mit a réfléchir sur se qu'il devait dire, il ne pouvait tout simplement pas commencer la conversation en parlant de cadavre, il décida donc que ces policiers n'étaient pas les bons interlocuteurs pour lui et son groupe. Avant que Wonder Woman ne fonce dans le tas comme une vrai guerrière ou que Batman joue les super-méfiants et provoque la colère de leur interlocuteur, il prit les devants.

On est ici parce qu’on a rencontré des gens... enfin comme vous. Puis on voudrait surtout nous rapporter à quelqu'un qui pourrait nous aider à comprendre certaines choses. Bref, je sais que je suis vague, mais autrement que : Amenez-nous à votre chef! Je ne sais pas comment le dire et je trouve sa réducteur. On dirait un mauvais remix de Mars attaque!. Enfin... vous avez vue ce film? Ah ouais, j'oubliais, probablement pas. Enfin, on est des amis de Atom!


Flash avait une tendance a parlé rapidement et à tout dire dans ce genre de situation. Il ne savait pas si Atom était une bonne carte dans le cas présent, mais il avait tout abattu son jeu, même Mars Attack! Qui en rétrospective était inutile et d'un total désintérêt dans la conversation, mais ça aurait au moins l'effet de détendre Batman... Enfin, non sûrement pas, mais ça le détendais LUI! De penser qu'il détendait Batman.

Quoi qu'il en soit, il gardait les mains en l'air et affichait un visage amicale. Après tout, il cherchait à se rendre sympathique au yeux de ses gens qui selon Atom était des personnes très bien. Ils étaient certes très fortement armée et avait un style très différents que celui héroic-fantastique auquel il s'attendait, mais HEY! qui était-t'il pour juger d'un style verstimentaire. Il s'habillait tout de rouge et apparemment c'était une couleur qui faisait grossir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 17:44
Tout comme Flash, je n'étais pas vraiment venue ici pour en venir aux mains mais contrairement à ce qu'il pensait apparemment, je n'étais pas aussi sûre que ce petit peuple soit aussi amical qu'il ne pouvait le croire... j'avais le désagréable préssentiment que la situation allait dégénérer.

< Nous sommes des amis d'Atom... l'avez-vous connu? Nous sommes ici, comme vous l'a dit mon ami, pour obtenir des renseignements, car nous pensons qu'il est toujours vivant. De plus, nous enquêtons, également, sur la venue d'êtres de votre espèce, en Afrique... ils ont mystérieusement trouvé la mort et nous recherchons des réponses à ce phénomène.

Je n'avais pas confiance en ces guerriers, lourdement équipés et armés car cela me paraissait louche pour des autotochtones, proches de la nature, comme nous l'avait jadis conté Ray. Ceux là, étaient plus proches de leurs racines extraterrestres... ce n'était pas forcément incompatible pour prendre exemple sur mon propre peuple, mêlant technologie avancée et savoir ancestral, mais ce n'était pas la façon dont Palmer les avaient décrits.

< Connaissez vous la princesse Laethwen?

Je devais savoir si ils faisaient partit des alliés de la princesse soutenue par Atom, ou bien si ils s'agissaient d'opposants auquel cas, nous devions nous préparer, possiblement, à nous battre.

Je commençais à observer autour de moi et à chercher à ressentir, de manière empathique, la présence de créatures de la forêt, qui pourraient nous venir en aide ou nous servir de moyen de transport pour quitter les lieux en cas de réel danger.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 02/05/2014
Messages : 201
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Dim 8 Jan - 17:48
La situation est tendue.
Si Flash a immédiatement levé les mains et prononcé un discours rassurant et pacifique, si Wonder Woman a suivi en tentant d'évoquer la princesse Laethwen, dans un langage approximatif, tel n'est pas le cas pour Batman. Ce dernier, sûrement choqué et surpris par leur changement drastique de taille, met quelques instants à se remettre et à encaisser la situation - quelques instants bien compréhensibles, sauf pour des guerriers armés et nerveux.


"vay' qeq chaH."
"Ils préparent quelque chose."

Les paroles de Barry Allen et de Diana Prince ne sont pas comprises par la vingtaine de combattants Katarthans qui lui font face, et ils se crispent quand le prénom de Laethwen est presque prononcé. Surarmés, surprotégés par leurs combinaisons, ils ne craignent pas grand-chose, et encore moins trois inconnus qui ont encore du mal à s'adapter à leurs nouvelles tailles.
Cependant... cependant, cela n'exclue pas la peur, la fatigue, la nervosité, et l'envie d'en finir. Cela n'exclue pas l'extrême lassitude de ceux qui mènent une guerre depuis trop longtemps maintenant - et n'en voient même plus l'issue.


"DaqaSmoH. yInlIj DaqaSmoH. katarthans DaqaSmoH!"
Tirez. Tirez pour sauver vos vies. Tirez pour les Katarthans !

Les vingt guerriers lèvent leurs armes à feu, leurs fusils - et visent les trois Héros.
Ils sont sur le point de tirer. Ils vont tirer.
Ils ne tireront pas.
Avant de pouvoir appuyer sur la détente, les vingt Katarthans sont surpris par... des cornes de brume.


Accompagnement musical:
 

Le son, terrible et surprenant, s'élève tout autour d'eux, et les bloque dans les mouvements. Cette hésitation ne dure qu'une poignée de secondes - mais est suffisante pour permettre aux enfers de se déchaîner dans cette micro-partie de la jungle amazonienne.
Situés au sein de la "vallée", les vingt Katarthans voient soudain débouler autour d'eux... des grenouilles. Des grenouilles qui paraissent géantes, à cette taille. Des grenouilles recouvertes de béliers, de catapultes et d'arbalètes, d'un design ancien - mais efficace, vu les nombreux tirs qui font mouche.
Si les Héros ne peuvent voir ceux qui actionnent les armes, cachés derrière des structures de bois qui les protègent, ils peuvent assister à un véritable massacre. En quelques instants à peine, cinq Katarthans sont tués... et les autres n'ont rien pu faire.


"qet yIDoH! tIHmey waw'."
Fuyez ! Retournez à la base !

Sans prévenir, les quinze autres utilisent leurs jet-packs pour s'élever dans les airs, et abandonner autant les Héros que leurs agresseurs.
En quelques instants, la zone de combat est libérée, et seuls demeurent la Justice League - et la vingtaine de grenouilles armées, qui se sont placées en cercle autour d'eux. Les secondes défilent, pleines d'une certaine tension, avant qu'une des structures de bois ne s'ouvre... pour laisser sortir quelques guerriers étranges.



Eux aussi de peau jaune, ils disposent d'un matériel bien moins évolué, mais apparemment bien plus efficace que leurs prédécesseurs.
Se fixant silencieusement devant les Héros, ils réfléchissent quelques instants, avant de leur faire signe de marcher dans la direction des ruines de Morlaidh. Vu la puissance de frappe développée précédemment, les membres de la Justice League n'ont sûrement guère de doute - mieux vaut les suivre, pour voir ce qu'il se passe ici ; d'autant plus qu'eux ne les menacent guère, ce qui est évidemment un plus non négligeable.
Néanmoins, l'un d'entre eux, celui situé le plus près d'eux, tente de s'adresser à eux directement.


"Je être... allié. Ami. Frère.
Je besoin vous. Je mener vous. Vous suivre je. Vous d'accord ?"


Le guerrier, pourtant massif et puissant, esquisse un sourire presque enfantin, fier et heureux de ces quelques mots.
Puis, la marche commence.
Lente, longue, difficile dans cet environnement hostile et brutal, où leur petite taille est un obstacle face à une nature agressive et dangereuse.

Quelques minutes passent, et ils parviennent enfin aux ruines elles-mêmes de l'avant-poste de Morlaidh...

... la végétation ayant repris ses droits à l'intérieur de la jadis fière micro-cité. L'étrange équipée, qui s'avère être composée d'une quarantaine de guerriers qui sont sortis des structures sur les grenouilles qui les accompagnent, continue d'entourer les Héros.
Ils parlent entre eux, dans un langage incompréhensible, proche de celui des Katarthans en armure, mais légèrement différent ; comme deux langues cousines, à la base commune, mais qui ont divergé au fil du temps.

Cependant, cette marche forcée s'achève au milieu des ruines elles-mêmes.
Là, le guerrier massif qui s'est adressé aux Héros précédemment se retourne vers eux, et reprend la parole, du ton aussi hésitant mais motivé que précédemment.


"Vous arrivés. Vous montrer vous... bons. Gentils. Avec nous.
Vous prouver... dans arène. Dans duel. Dans combat.
Si vous survivre, vous rester. Sinon... vous donner manger grenouilles. Non - vous être manger grenouilles."


Le choix des mots est surprenant, mais le message est clair. S'il continue d'apparaître sympathique et jovial, son discours peut terrifier, d'autant plus qu'il est toujours accompagné par les quarante autres guerriers.
Cependant, alors qu'une tension palpable s'instaure à nouveau dans les ruines de Morlaidh, au milieu de ce groupe puissant et désormais menaçant... une rumeur monte.
Des bruits, étouffés. Des acclamations, cachées. Et des regards, qui se tournent tous désormais dans une seule direction.


"Hey."

La foule des guerriers s'ouvre, respectueuse... et une silhouette émerge, à quelques mètres.

"L'arène a été fermée, Blassh. Elle ne rouvrira pas."

La silhouette s'avance, suivie par une grenouille et une guerrière déterminée.
Elle s'avance jusqu'à s'arrêter à quelques mètres des trois Héros - jusqu'à ce qu'ils puissent entièrement voir celui qui leur fait face, et le reconnaître.



Il s'agit de Ray Palmer.
Vivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 8 Jan - 17:49
Le scientifique s'arrête à quelques mètres de ses alliés - et pose un regard éberlué sur eux, qui font sûrement de même.
Ray est vêtu d'un costume d'Atom endommagé, rapiécé, recouvert de boue et de traces vertes, rouges ou d'autres couleurs surprenantes ; ses cheveux, plus longs qu'avant, flottent dans sa nuque, après que le haut de son masque ait été découpé maladroitement. Armé d'une lame d'un métal surprenant, qui brille mystérieusement sous les quelques rayons du soleil qui descendent jusqu'ici.
Et... il sourit.


"Salut, les gars."

Sa voix est faible, presque étouffée. L'émotion est grande, pour lui, et ça se voit.

"Je... honnêtement, je n'ai aucune idée du temps que ça fait depuis... depuis... le Time Trapper, les Durlans, et tout ça. Pour vous, en tout cas.
Pour moi... je sais. Je sais que ça fait deux ans, quatre mois, douze jours et trois heures que j'attends le moment de revenir, et de vous revoir. C'est... ça a été..."


Ray Palmer étouffe un sanglot, avant de ranger brutalement sa lame à son flanc.

"On y reviendra, mais... ah..."

Derrière lui, la grenouille attend, calmement, tel un destrier bien dressé. A ses côtés, une jeune femme en tenue légère, telle une Red Sonja des temps anciens, également rousse et à l'attitude passive-agressive ; elle demeure sur ses gardes, armée d'une petite lame qu'elle maintient dans ses mains. Apparemment, elle ne goûte guère la présence des Héros, même si elle n'en dit encore rien.
Ray, lui, s'avance lentement vers ses proches, avant de s'arrêter une nouvelle fois, cette fois-ci à un mètre d'eux.


"... franchement, c'est un tel bonheur de vous revoir enfin..."

Atom plante ses mains sur son bassin - car il ne peut rien dire, rien faire de plus.
Son corps est rongé par l'émotion, et le seul plaisir de revoir enfin ses proches... et de sentir que, oui, son cauchemar s'achève.
Il est de retour. Enfin.


(HJ/ Et voilà, tour relancé ! Smile Je me suis permis d'utiliser vos personnages pour avancer, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. Quelques indications :
1. vous avez jusqu'au mercredi 18 janvier 2017 pour répondre, tout retard aura un impact sur vos personnages.
2. Batman, ton personnage n'a pas été blessé, mais ton inaction a déterminé la suite. Barry et Diana ont cependant eu raison de tenter l'approche douce : si tu avais suivi, Atom serait apparu plus tard !
3. vous avez donc échappé aux Katarthans, pour tomber aux mains des Morlaidhans qui vous ont mené dans les ruines de Morlaidh : la suite arrivera bientôt, mais ce tour est plus "contemplatif", suite à ce retour "surprenant"... Wink
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 20:22
Le chevalier noir n'avait pas réagi à la présence des soldat armés, il se demandait encore comment ils ont put rétrécir sans y être préparé. Mais alors que les soldats semblaient menaçant, des grenouilles firent leur apparition.

Pas de simple grenouilles elle semblait appartenir à une armée, Batman ne savait pas quoi penser, cependant les grenouilles et leur cavalier les avaient sortit d'un mauvais pétrins. Alors qu'il continuait de dévisagé silencieusement les nouveaux arrivant, le détective ne leva toujours pas les mains.


Sous sa cape ses mains étaient occupés à préparer un moyen de fuite en cas de combat imposé. Même avec Diana ne contrôlant pas leur taille les héros seraient désavantagés. Seulement à sa grande surprise le guerrier qui se présenta leur demanda de l'aide.


Bien qu'il ai eu un peux de mal à s'exprimer dans leur langue le message était assez clair. En les suivant les héros furent rammenné devant des ruines d'une micro-cité, ou le guerrier leur annonça leur participation à un combat d'arene. Combat qu'il faudrait gagner pour survivre, le chevalier noir se disait avoir eu raison de ne pas leur faire confiance.

Alors qu'il s'apprêtait à mettre en action son plan de fuite, une voie familière le stoppa dans son action. Ce n'est pas son genre mais il fut surpris de voir qui est l'homme qui venait de parlé, d'habitude il ne montre pas d'expression mais la c'était plus fort que lui.

Devant eux se trouvait Ray Palmer, le même qu'ils ont enterré plusieurs mois auparavant. Son ancien camarade mort, se trouvait devant lui bien vivant les sortant d'une mauvaise affaire. Tel un chevalier cheveux au vent épée à la main, nul doute il avait travailler son entrée.

Le détective ignora tout les guerrier autour de lui et avança vers son camarade encore intriguer, il restait même sur ses gardes craignant un mauvais stratagème ennemi. En approchant il changea la vision de son masque, elle lui indiqua que le coeur de Ray battait reellement. Par rapport aux données présentes sur les membres de la ligue aucun doute possible, Ray est bel et bien devant lui.


Ray ? C'est bien toi, comment c'est possible...

On t'a enterré, la cérémonie a eu lieu il y a plusieurs mois. Tout le monde te pensait disparut dans le temps a jamais. Je serais curieux de savoir comment tu as fait pour te sortir de ce pétrins seul...
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Lun 9 Jan - 14:46
Flash n'en était pas à sa première "résurrection" de héros. Il en avait même été lui même bénéficiaire et pourtant c'était toujours aussi étrange. Chaque fois, il fallait vivre un deuil, chaque fois il fallait s'attendre au pire. Il avait vu trop de gens ne pas revenir et d'autre s'accrocher à l'espoir du retour. Cela détruisait des vies, il eut à ce moment une pensée pour Ralph Dibny. Pourtant, il y avait quelques choses d'injustes dans ces résurrections. Pourquoi eux? Pourquoi les héros bénéficiaient quelques fois d'une seconde chance alors que les autres non? Les vilains semblaient aussi avoir cette chance et pourtant cela allait à l'encontre du bon sens. Pourtant cela était vrai, cela existait parfois. La mort n'était pas toujours la fin.

Devant un tel retournement du destin, il n'y avait que la joie qui était de mise. La joie de revoir un ami que l'on croyais perdu à jamais. La joie de pouvoir à nouveau compter sur sa présence rassurante et sur le fait que quelqu'un quelque part avait décidé de rendre Atom à sa famille et à ses pairs. Pour Barry c'était un sentiment étrange de joie, d'excitation et d'incrédulité. Il avança vers Atom et mit la main sur son épaule comme pour être certain.

Ray Palmer, vous avez une nouvelle fois déjoué la mort, mon ami.dit-il avec un sourire.

Puis il amena Ray vers lui pour une franche accolade virile. Quelques petites tapes dans le dos furent échangées. Puis il relâcha sa poigne pour saluer la dame au côté de Ray. Ensuite il reprit sa place auprès de Wonder Woman et Batman, comme pour attendre la suite des choses. Ils étaient encore dans un territoire inconnu et venais de survivre à une attaque. Pourtant, même si tout ceci venait d'arriver, le choc de revoir Atom semblait prendre ces événements et les amenés loin dans le passé, comme un souvenir éphémère qu'on désirait déjà oublier pour se concentrer sur ce qui se passait dans le présent : Le retour de Ray Palmer.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Jan - 17:43
Aprés avoir suivi la nouvelle tribu, aux tenues plus traditionnelles et accompagnée de leur montures grenouilles, nous fument conduits dans une arène et le discours ambiguë de l'un des soldats, me mit le doute que nous allions finalement devoir affronter une menace...

< Et bien, je crois que nous sommes bons pour nous battre.

Je m'attendais à tout... des gladiateurs Morleidhans, des scorpions, des serpents... et qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque je vis débarquer une vieille connaissance. C'était bien Ray Palmer, qui avait pour l'occasion modifié son costume d'Atom, un costume peut-être plus saillant et moulant qui mettait davantage son corps en valeur, mais toujours aux couleurs rouge et bleu, des colliers, des bracelets et une ceinture à inspiration ethnique et plus de masque qui recouvrait entièrement sa tête, ce qui laissait donc entrevoir sa belle chevelure. Il était accompagné d'une jeune femme séduisante, qui devait sans nul doute être la fameuse princesse Laethwen et d'une grenouille qui devait leur servir de monture à eux aussi.

< Ray, c'est toi... c'est bien toi? Je savais bien qu'il fallait garder espoir et que tu étais toujours vivant quelque part.

Je pris mon ami dans mes bras, j'avais besoin de le toucher pour me rendre compte qu'il était bien là, mais en même temps, je ne savais pas vraiment comment réagir... c'était une sensation trés étrange, car il y avait quelques temps, maintenant, que j'avais assister à ses funérailles. Je me serais presque pincer pour croire que ce moment était bien réel.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mer 18 Jan - 21:53
Ray ne peut bouger. Alors que ses camarades le découvrent, alors qu'ils encaissent le choc de son apparition et de son retour, lui-même demeure immobile, incapable de faire un pas de plus.
Comme d'habitude, Batman est le premier à réagir, avec une distance et une froideur qui correspondent parfaitement à l'image qu'il avait conservée de son allié.


"Ah..."

Il esquisse un petit sourire, en entendant les quelques mots prononcés par Bruce Wayne. Il sait bien que son camarade est en train de le scanner, de vérifier différents paramètres de son être ; mais, plutôt que d'en être choqué, il ne peut s'empêcher d'apprécier et d'être rassuré.
Il est de retour - il est vraiment de retour.
Ce n'est pas un rêve, pas un fantasme. Son esprit n'aurait jamais pu recréer le Chevalier Noir ainsi.


"Je suis aussi heureux de te revoir, Batman. Ca me fait aussi très plaisir de pouvoir à nouveau te parler."

Un petit rire clair s'échappe de ses lèvres.
Autour de lui, les hommes à la peau jaune demeurent de marbre, immobiles - mais prêts à réagir, aussi brutalement qu'il le faut. Ils sont prêts, tout simplement.


"Oui, j'étais perdu. Je suis resté prisonnier de la dimension du Time Trapper après la crise des Durlans. J'y ai passé, comme je l'ai dis, deux ans et quelques mois, et..."

Atom ne peut aller au bout de son explication : Barry Allen, certainement lassé d'attendre, se précipite vers lui, et offre une étreinte chaleureuse et sympathique - amicale, définitivement. Exactement ce dont il avait besoin.

"Ah, Flash... on ne se refait pas, mon vieux."

Il ne lâche son ami... que pour réceptionner une autre étreinte, celle de Diana.
Si un tel geste, offert par une femme aussi sublime que Diana, est bien sûr agréable, c'est surtout le contact humain et chaleureux avec ses proches qui fait réellement plaisir au scientifique.
Le moment dure quelques secondes, avant qu'il ne se libère - et affiche un sourire sincère au trio.


"Oui, Diana... c'est moi. Je suis revenu."

Ray glisse son regard sur les Héros, avant de le fixer directement sur le Chevalier Noir.

"J'ai survécu, Batman. J'ai survécu dans une dimension hostile, entourée d'adversaires acharnés à m'anéantir, car j'avais brisé leur rêve de modifier le Temps et leur Histoire. Ca a été dur - très dur. Mais je suis revenu."

"RayAtom."

Palmer se tourne, pour voir le combattant principal, celui qui s'est adressé en premier au trio avant son arrivée.

"Oui, Blassh ?"

"Nous devoir partir. Eux revenir vite."

"En effet."

Il repose son attention sur ses amis, à qui il adresse un nouveau sourire.

"Nous devons partir. Je vous expliquerai en cours de route."

Quelques signes, et toute la troupe se relance et se met en marche.
Positionnés avant et après le trio de Héros, la petite armée se place en protectrice, mais aussi en gardienne des membres de la Justice League ; Atom laisse sa grenouille aller de l'avant, et vient directement s'installer près de ses camarades. Il reprend la parole, d'un ton calme et sûr, pour exposer divers éléments.


"Vous vous en doutez, mais... ce sont des Morlaidhans.
Pour mémoire, j'ai longtemps vécu dans la cité de Morlaidh, ici, après diverses épreuves personnelles. Hélas, la ville a été ravagée par du napalm, et j'ai cru que tous ceux que j'aimais avaient disparu ; c'est vrai, mais cela n'a pas signé la fin de la ville. Sans que je le sache, une petite partie a survécu en s'enfonçant dans les profondeurs de la Terre. La civilisation de Morlaidh a ainsi persisté, et s'est reconstruite ainsi...
Je suis revenu récemment, et je suis arrivé ici sans que je sache pourquoi. J'ai alors découvert que des guerriers Katarthans étaient présents et voulaient récupérer des éléments cachés. A la base, les Morlaidhans sont des Katarthans qui se sont écrasés sur la Terre et ont décidé de créer une civilisation divergente... et si les Morlaidhans ont une approche Heroic-Fantasy de la vie, les Katarthans sont plus dans la Science-Fiction.
La guerre a éclaté et, quand j'ai découvert tout ça, j'ai... je n'ai pas pu partir. Les Morlaidhans ont beaucoup compté pour moi, je ne peux pas les laisser ainsi, affronter des super-guerriers de l'Espace. Et... en la voyant..."


Son regard se relève, et se pose sur sublime jeune femme à la peau jaune et à la chevelure rousse, qui s'avance en tête. Il pousse un profond soupir, avant de reprendre.

"Lors de mon premier passage ici, je suis tombé amoureux de la Princesse Laethwen - qui est décédée. Elle, elle s'appelle Laeth... et elle est la cousine de Laethwen, qui a survécu dans les profondeurs.
Elle est son portrait caché. Je sais que ce n'est pas celle que j'ai aimé - mais je ne peux pas la laisser seule mener ce combat. Je ne peux juste pas."


Il soupire encore une fois, avant que leur marche dans la forêt s'achève.
Les Morlaidhans poussent un caillou, révélant un passage vers les profondeurs. La troupe descend, pour parvenir finalement à destination...

... une superbe cité souterraine. Alors que toute l'armée s'avance et se disperse à l'intérieur des ruelles, Atom se tourne vers ses camarades en croisant les bras.

"Vous avez été rapetissés par un rayon réducteur des Katarthans. Je peux vous aider à rejoindre leur vaisseau, et à ainsi grandir à nouveau - mais je ne pourrais pas vous accompagner à la civilisation. Pas avant d'avoir aidé les Morlaidhans... je leur dois trop. Si je suis revenu ici, c'est pour quelque chose - et je pense que c'est pour les sauver, pour compenser mon échec de jadis.
Vous pouvez rester pour m'aider, pour vaincre les Katarthans... je pense qu'ils sont liés à l'attaque de l'Alliance Alien, mais c'est encore à définir. Par contre..."


Il passe un doigt ganté dans ses cheveux hirsutes, surpris par quelque chose qui vient de lui sauter aux yeux.

"Par contre, je me demande... qu'est-ce que vous faites ici, en fait ? Vous saviez que j'étais revenu ? Vous étiez sur ma piste ? Ou vous veniez chercher quelque chose d'autre ?"

Atom fronce les sourcils... il a encore beaucoup à réapprendre.

(HJ/ Et voilà, tour relancé ! Smile Quelques indications rapides :
1. vous avez jusqu'au dimanche 29 janvier 2017 pour répondre.
2. c'est un tour de discussion, clairement. N'hésitez pas à discuter.
3. l'impression devant la cité est vraiment forte, c'est une merveille souterraine.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 10:40
Batman n'en revenais toujours pas celui qu'il croyait mort était bel et bien devant lui et vivant. Ce dernier venais même de les sortir d'un mauvais pas, sans son intervention les trois héros auraient été utiliser comme gladiateur. Non pas que ce sois honteux d'être comparé à ces guerriers, mais rien que le fait d'être obligé pour amuser les gens ne plaisait pas à Batman.

Ray leur expliqua donc qu'il dût survivre seul dans un tel environnement, même Batman est impressioné il ne sais pas si lui même aurait put survire seul. Atom n'est vraiment pas un allié à prendre à la légère son savoir et son pouvoir le rendent relativement redoutables. Une chance qu'on puisse le compté parmi nos alliés. En route il nous expliquais ce qu'il faisait ici et qui était la belle jeune femme à ses côtés.


Puis il posa la question pour savoir, pourquoi Diana, lui-même et Flash étaient ici.

Oh c'est une longue histoire. Récemment la ligue est intervenue à Gorilla City pensant à un enième complot de Grodd nous étions préparer à l'affrontement. Mais à notre arriver tout ne se déroula pas comme prévu, le roi actuel Nnamdi à envoyé ses troupes nous neutralisé.


Après un combat contre la LigueApes on à découvert qu'un Katarthans se trouvait sur les épaules du roi singe. Et qu'il était en partit responsable de son changement de personnalité, une fois découvert Cyborg et moi avons analysé les corps des petits alien ce qui nous à conduis ici.



Batman éssaya d'éxpliquer en résumant de façon à ce que Ray comprène le plus gros de l'histoire, c'est donc une totale surprise d'avoir retrouvé notre ami Ray. Bien que le groupe de héros comptait sur cette mission pour en apprendre plus sur l'endroit où Ray était prisonnier livré à une horde d'ennemis voulant sa peau.


Mais visiblement les efforts de la ligue n'étaient pas nécessaires. En suivant le groupe Batman observait les alentours, tout le monde se stoppa devant une pierre qui semblait grosse, mais qui devais être toute petite à une echelle humaine. Quand cette pierre s'ouvrit un passage menait dans le sol, et à sa grand surprise ces petits alien on réussi à s'adapté à la vie sous-terre.

Ray avait expliquer qu'il devait leur venir en aide car il leur devait bien ça.


Bien je pense pouvoir parlé pour le reste du groupe mais si tu reste là pour les aidés dans se cas tu as mon soutiens ainsi que celui des deux autres. Biensure on ne vas pas encore te laissé seul alors qu'on pourrait t'aidé.


Batman parlait comme toujours avec une intonation froide et sèche mais ses messages avaient le mérite d'être clairs et précis.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 17:47
Barry était soufflé. Tout un monde existant dans ce qui pouvait tenir dans la paume d'une main. Bon d'accord une grosse main, mais quand même l'image était frappante. Tout ceci, obligeais un homme humble comme lui à philosopher sur la vie et si leur planète et tout leur univers n'étaient que cela, dans un monde plus grand. Il savait que le multivers prouvait le contrôle, mais si au-delà de cela, si dans la source, on découvrait que le monde n'était en fait que de la grosseur d'un grain de sable dans un énorme désert. Cela rendait leurs actes tellement insignifiants. C'était étourdissant et en même temps incroyablement fascinant. Barry avait toujours eu ce petit côté curieux et fanatique de science-fiction, après tout, il était avant tout un "geek", amateur de comics et d'autre déclinaison des rêves les plus fous et ce bien avant qu'il ne reçoive lui-même ses pouvoirs.

Il écouta l'explication de Batman, il trouvait que celui-ci en disait beaucoup trop, mais le chevalier noir ne faisait jamais rien sans rien. Barry se dit que Bruce devait avoir calculé la portée de ses mots et ne remettra donc pas en cause les bienfaits de son intervention. Barry appréciait de se retrouve au côté de Ray c'était apaisant, et être au côté de Wonder Woman était encore plus agréable. C'était un trio qui lui plaisait bien et que le chevalier noir complétait relativement bien. Il se tourna vers Diana pendant que Bruce parlait.

Je suis content que tu sois revenu, tu manquais à l'équipe autant que Ray nous manquait.


Puis le jugement tomba, Ray ne partirait pas d'ici. C'était une évidence, qu'il n'avait même pas besoin d'énoncer. C'était un héros et la terre était sous leur protection peut importe la grosseur de la parcelle, rien ne devait être laissé pour contre.

Ray, je ne vais nulle part. Je suis là si vous avez besoin d'aide
.

Puis il osa une idée.

Une fois que tout ceci serait fini... je sais que cela semblera peut-être étrange, mais je crois qu'il faudrait voir à protéger cette civilisation de manière permanente. Je sais que cela semblera vraiment étrange comme proposition et clairement limite, mais... si des gens son volontaire, je crois qu'il faudrait envisager de transférer une partie de leur civilisation et de leurs gens dans une cité bouteille, un peu comme Kandor et de la confié à la forteresse de Superman. Je sais que cela est très négatif vue du point de vue de Brainiac, mais dans le cas présent, si on parle uniquement de volontaire pour coloniser un nouvel espace, ça serait peut-être leur meilleure option de survie en cas d'autres attaques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Jan - 19:44
Nous goûtions tous aux joies de ce moment de retrouvaille inattendu, y compris Batman, qui ne pouvait tromper personne malgré sa réserve habituelle. Je sentais bien que cet évènement heureux permettait de souder le groupe comme auparavant, nos liens se consolidaient et c'était bien agréable de se sentir à nouveau comme la bienvenue au sein de la League, l'élan amical de Flash faisait plaisir à voir.

< Je suis contente moi aussi d'être à vos côtés... de nous voir ainsi réunis comme au bon vieux temps, Barry.

Pour moi, il était hors de question d'abandonner Ray alors que nous venions à peine de le retrouver et je pensas bien que c'était également le cas de mes comparses, au vu de leur façon de s'exprimer en prenant le partit de rejoindre Atom dans sa lutte.

< Mon cher Ray, je crois que tu es bon pour nous supporter encore un moment, il semble évident que nous souhaitons t'aider et puis, les Katharthans semblent aussi avoir joué un rôle dans le conflit de Gorilla City, cette histoire dépasse le cadre d'une guerre civile concernant Morleidh car elle a depuis pris un tournant à l'échelle mondiale, c'est une mission parfaite pour la Justice League enfin reconstituée.

Nous étions arrivés aux portes d'une majestueuse cité souterraine, devant laquelle nous pouvions nous extasier... le monde recelait des trésors cachés dont quasiment personne n'en connaissait l'existence et nous, nous en faisions partie désormais, c'était un des petits plaisirs de faire partie d'une équipe de super-héros et c'était notre devoir de protéger ce genre d'havre de paix. Ces êtres étaient en communion avec la terre qui le leur rendait bien.

< quelle est la raison du conflit qui vous opposent aux Katharthans? Je veux dire, que recherchent-ils exactement? Cela a-t-il un lien avec des éclats d'étoiles naines qui seraient en possession de Morleidh?
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 28 Jan - 19:30
Atom croise les bras et fronce les sourcils durant le discours de Batman ; les explications sur la présence ici d'une partie de la Justice League ne lui plaisent pas, mais ne l'étonnent finalement pas.
Il ne pensait pas que ses camarades soient ici pour lui, mais une partie l'espérait tout de même... cependant, ce léger regret est bien vitre contrebalancé par son inquiétude, celle de savoir que les Katarthans se sont "diffusés", qu'ils ont été à Gorilla City et y ont eu une influence négative.
Comment ? Pourquoi ? Beaucoup de réponses, peu de questions - et donc encore plus d'inquiétudes.


"Hum... je vois. Merci, Batman. C'est déjà un peu plus clair..."

Il aurait bien rajouté "... et merci d'être enfin plus clair toi-même", mais Ray ne souhaite pas revenir là-dessus. Si le Chevalier Noir sort enfin de sa noirceur et de ses secrets, il ne crachera pas dessus, surtout après une telle absence de sa propre part ; il va avoir besoin de temps pour se réadapter entièrement.

"Je..."

Le scientifique sort de ses pensées, puis esquisse un sourire envers ses amis.
Il est touché, sincèrement. Il est touché qu'ils l'acceptent aussi aisément, en étant simplement heureux de le retrouver. Il est touché qu'il soit réintégré d'office dans l'équipe, et qu'il soit considéré comme l'un des leurs. Il est touché qu'ils soient prêts à l'aider, à aider les Morlaidhans, dans une guerre dont ils ne savent rien et où ils risquent tout. Il est touché, surtout, que Barry évoque déjà la possibilité d'une solution pérenne pour les Morlaidhans, qui comptent tant pour lui, et dont la survie a été l'une des plus belles surprises de son existence.


"Je... merci. Sincèrement. Je ne sais pas quoi dire d'autre."

Ses doigts gantés glissent dans sa chevelure longue et sauvage, et son sourire s'étire, toujours sincère et jovial.

"Ton idée est bonne, Flash, mais il faudra creuser ça. Ces Morlaidhans, ces survivants, ont réussi à recréer leur civilisation ici, sous terre, alors que la cité initiale se trouvait en pleine surface ; ils ont leurs habitudes ici, leurs vies, leur nouvelle civilisation.
Si je veux les défendre, les protéger, je ne suis pas sûr que les confiner dans une boîte, ou autre, soit une bonne idée - pour eux, je veux dire.
C'est une piste à suivre, en tout cas. Je serais heureux et fier de le faire avec toi, mon ami."


Palmer se tourne ensuite vers Wonder Woman, qui l'interroge sur la raison de l'inimité entre les deux peuples, qui à l'origine n'en faisaient qu'un. Comme d'habitude, l'Amazone pose les bonnes questions, avec toujours ce point de vue humaniste et sympathique, signe de la grandeur d'âme dont elle ne se départira jamais.

"Pour être honnête, Diana... je n'en sais rien.
A la base, un vaisseau Katarthan s'est écrasé sur Terre, et les survivants ont formé la ville de Morlaidh. Ils n'ont jamais eu de nouvelles de leur planète - du moins, jusqu'à récemment. Une escouade de Katarthans est venue ici, et s'en prend régulièrement aux Morlaidhans.
De nombreuses personnes sont enlevées et ne reviennent jamais... et vous avez croisé ces soldats, ils ne sont ni sympathiques, ni ouverts. Ils cherchent quelque chose, mais je ne sais pas quoi - et vous savez qu'il n'y a qu'une seule façon de le découvrir."


Il esquisse un petit sourire en coin, déplie ses bras et pose, instinctivement, une main sur le manche de son épée, rangée à son flanc gauche.

"Nous allons pénétrer dans le vaisseau des Katarthans, les espionner et en découvrir plus sur eux ; et les faire partir, si nos découvertes ne nous plaisent pas."

Atom se tourne vers Blassh, le Morlaidhan croisé précédemment et qui attendait à proximité jusque-là.

"Lance l'ordre et les préparatifs.
Morlaidh s'en va-t-en guerre."


**
*
**

Plusieurs heures plus tard, dans une zone située à proximité du lieu d'arrivée de la Justice League, repose à l'abri des regards indiscrets et des satellites... quelque chose. Un gigantesque vaisseau spatial, de taille minuscule pour les standards humains, mais considéré comme une oeuvre extraordinaire et imposante pour sa planète d'origine.
Le World-Eater des Katarthans lévite au-dessus du sol, et attend. Patient et menaçant.



Plus loin, une escouade de petits hommes jaunes, vêtus simplement mais recouverts d'épaisses armures en métal, approche et s'installe rapidement derrière quelques cailloux, qui ont pour eux l'apparence de monstrueux rochers. Parmi ce groupe, trois personnes se différencient des autres, et pas uniquement du fait de la couleur de leurs peaux ; même Atom ne s'habille pas comme les Morlaidhans, et encore moins Wonder Woman et Flash.

"Nous sommes arrivés... voici le vaisseau adverse."

"RayAtom."

Ray se tourne vers Blaash, qui attend toujours deux pas derrière lui.

"Oui ? Un souci ?"

"Toi sûr laisser Homme-Noir ? Toi confiance ?"

"Oui, mon ami. J'ai autant confiance en Batman qu'en toi. J'ai besoin qu'il prépare la défense de Morlaidh, en cas de contre-attaque, et surtout qu'il reprenne contact avec Cyborg. Les anciennes machines du vaisseau qui vous a mené ici peuvent être réanimées, et lui seul en a la compétence. Son action sera cruciale, et il nous rejoindra dès qu'il aura terminé."

"Je voir. Je confiance toi. Je merci."

Palmer acquiesce, avant de se tourner vers ses deux camarades.

"Excusez-le. Blaash craint pour sa femme, qui vient d'accoucher, et il a une certaine forme de paranoïa... il s'entendrait bien avec Bruce, tiens.
Pour reprendre, voici donc le vaisseau ennemi. Je ne pourrais pas manipuler votre masse pour voler, et nous ne partirons pas qu'à trois : Blaash et deux camarades viendront avec nous. Nous allons donc utiliser une vieille méthode..."


Il se tourne vers les éléments apportés par les Morlaidhans, qui viennent de monter trois étonnantes machines...
... des gigantesques catapultes. Il passe une nouvelle fois sa main dans ses cheveux, et pousse un profond soupir.

"Ca va être du sport, je ne vous le cache pas... mais c'est la seule façon d'y arriver sans attirer leur attention. Je propose de s'y mettre dès maintenant - avant que votre esprit trouve qu'il s'agit définitivement d'une mauvaise idée !"

Atom s'installe, en compagnie de ses amis - et tous sont propulsés par la catapulte.
Ray, Blaash et un autre Morlaidhan sont les premiers à partir. Ils parviennent tous à s'arrimer à l'immense vaisseau, et à ouvrir une trappe qu'ils connaissaient déjà ; ce n'est pas leur premier voyage ici.
Une fois à l'intérieur, ils font un signe convenu, et Diana et Barry sont envoyés en compagnie du dernier Morlaidhan. Ils sont récupérés par les premiers venus, qui découvrent alors l'endroit dans lequel ils se trouvent - un gigantesque corridor de vaisseau spatial.



Par des gestes discrets, Palmer fait signe de ne rien dire et d'avancer sans bruit.
Ils passent rapidement devant de nombreuses portes anonymes, sans aucun élément particulier. Chacun de leurs pas créé un léger bruit métallique, même s'ils font de grands efforts pour en causer le moins possible.
Finalement, au bout de quelques secondes, le scientifique ouvre discrètement une porte, qui débouche directement...

... dans une prison, remplie de cellules apparemment indestructibles. Il se tourne vers ses alliés, pour leur chuchoter quelques mots.

"Je veux autant savoir ce que les Katarthans font ici que libérer les Morlaidhans... tout cela devrait être ass..."

Il ne peut malheureusement finir sa phrase : un bruit strident se fait entendre, avant que des mots prononcés dans une langue inconnue n'agresse leurs oreilles. Leur signification est cependant claire : "alerte rouge, des intrus sont signalés".
La discrétion va devenir plus compliquée à tenir.


"Merde... on a moins de temps, on se dépêche !"

Atom s'avance, sort son épée pour se diriger vers une cellule et la libérer - mais il s'arrête, figé par ce qu'il vient de voir du coin de l'oeil.

"Je... bordel. Bordel de merde."

Il fronce les sourcils, et se tourne vers une autre cellule, dont l'occupant le surprend totalement.

"Mais qu'est-ce que tu fais là ?!"

Interdit, figé, il pose son regard sur cette cellule, dont les parois sont endommagées par les coups de son prisonnier...
... Aquaman, le Roi des Océans, qui est donc sous la coupe des Katarthans - mais plus pour très longtemps !

(HJ/ Tour relancé, en avance grâce à votre très bon rythme de RP. Smile Merci d'ailleurs, c'est génial d'animer avec vous ! Quelques éléments, sur ce tour dense en action :
1. vous avez jusqu'au mercredi 8 février 2017 pour répondre,
2. le petit "saut" temporel couvre plusieurs heures de préparation, rien d'ultra-important,
3. en accord avec le joueur, Batman est exfiltré, pour que son nouveau compte Aquaman prenne le relais, afin que tous les joueurs concernés par ce RP le finissent,
4. vous avez le choix : libérer tous les Morlaidhans, ou seulement certains, mais attention, les Katarthans arrivent !
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 29 Jan - 0:10
Barry fait son bon petit soldat. Il sait que dans le contexte actuel suivre les ordres d'Atom est la meilleure option. C'est le seul à vraiment connaître le terrain et les ennemis, se qui en fait automatiquement la personne ressource. De plus, le contact avec les petits hommes médiévaux est difficile, car leur langage ne se rapproche pas de celui parlé par Barry. Il fait donc ce qu'on lui dit de faire. Les préparations vont bon train et au final Flash finit par être catapulté avec Diana vers l'endroit prévu... apparemment.

Le vaisseau était impressionnant. C'était une technologie nettement plus avancée que ceux des hommes. Encore une fois, Barry se prit à rêvasser sur la portée des humains lorsqu'il voit quelques choses comme ça. Cela lui rappelle la lecture des fourmis de Bernard Werber. Ce livre décrit avec beaucoup de détail les habitudes et la société dans une fourmilière et met en évidence la sous-évolution du genre humain. Voir cela le confrontait à ses réalités et en quelque sorte il y trouva une nouvelle admiration pour Atom de pouvoir côtoyer ce genre de peuple tout à fait extraordinaire.

Puis ils entrèrent dans ce qui semblait être une chambre de confinement. Nombre de prisonniers y étaient présents dans des cuves. Ce genre de prison existait aussi dans leur monde, mais c'était d'autant plus impressionnant au vu du nombre de prisonniers. Il s'approcha d'une des cuves et posa la main sur la devanture. C'était blindé, mais Barry devrait être capable de vibrer au travers.

Je vais m'occuper des prisonniers... je crois pouvoir vibrer au travers des cuves je pourrai les sortir de là. Continuer à avancer, j'arriverai bien assez vite et à mon avis, ces gens auront bien envie de se faire justice.


Barry se mit donc au travail. Une fois qu'il eut trouvé la bonne fréquence de vibration pour traverser les atomes du blindage nouveau des Katarthans, il put saisir les prisonniers à l'intérieur. À l'exception d'un effet nauséeux pour les prisonniers lorsque Barry partage la vibration avec eux, rien ne devrait les affecter. Cela pouvait sembler simple, mais ce ne l'était pas. Normalement une vibration de ce genre devait soit tuer la personne, soit la traverser, mais Barry n'était pas un novice et il savait comme faire profiter son invité de son aura de la speedforce. C'était ça qui lui permettait de faire profiter les autres de ses pouvoirs, que ce soit pour ne pas se défaire entièrement dans une vibration ou encore ne pas s'enflammer lorsqu'il court avec eux dans ses bras. Bref, la speedforce aussi avait ses mystères qui n'avaient rien à envier à ceux de l'infiniment petit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 18/01/2017
Messages : 128
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Dim 29 Jan - 22:25
Aquaman venais à peine de rentré de sa longue absence au seins de la Ligue, en effet il venait de récupérer les reliques Atlantes et s'apprêtait à les ramenée à Atlantis. Du moins c'est ce qui était prévu avant qu'il ne tombe sur une présence alien dans l'océan, mais quand il s'approcha de la zone en question sans comprendre comment il fût  capturé. Bien qu'il ai tenté de se défendre ses agresseurs étaient mieux armé et plus nombreux. Même les gardes présent fûrent attrapé, suite à ce léger combat il perdit conscience.

A son réveil il se trouvait dans une pièce, à l'intérieur d'une prison avec de l'eau, en regardant autour de lui ses soldats étaient eux aussi dans une prison semblable. Mais contre toute attente il n'y avait pas qu'eux, plusieurs autres prisonnier étaient présent, ne supportant pas l'idée d'être traité comme un vulgaire animal il tentait de frapper la vitre de la cellule. Cependant en plus d'être très solide, il recevais une décharge éléctrique à chaque coups donné à la paroi, c'est la qu'il tenta une nouvelle approche en augmentant la préssion de l'eau.

Physiquement le roi des mers avait pas mal changer, il avait des cheveux plus long et une barbe blonde. Son visage c'était endurcie plus qu'avant et il semblait plus "mature".



Grâce un cadeau de la Dame du Lac il en était maintenant capable, action qui eu pour effet de fissuré la vitre sans pour autant la brisée. Alors qu'il comptait recommencer et se libérer l'arrivé de nouvelles personnes le coupa dans son élan. Il n'en croyait pas ses yeux, Wonder Woman, Flash et Atom étaient présent dans la pièce.  

Atom celui-là même qu'il avait vus disparaître dans une dimension infestée d'Alien voulant sa peau, comme tout les autres il le pensait mort ou du moins enfermé dans un autre univers. Cette vision le choquait il se demandait d'abord si il n'allucinait pas et en voyant Barry et Diana le suivre cétait clair qu'il ne rêvait pas.



Ray  ! Tu es vivant ?! Depuis quand es-tu revenu ?! Je t'ai pourtant vu disparaître dans ce monde remplie de merdes visceuses et rampantes. Sa fait plaisir de te voir mon ami ! J'ai longtemps pensé venir te chercher mais il était impossible pour moi d'ouvrir une faille vers un monde dont je ne connaissais même pas le nom.

Ray lui demanda ce qu'il faisait ici.


Je fais une cure thermale, je me suis dis chouette rien ne vaux un vaisseaux alien pour se reposé. A ton avis ? En m'approchant d'une zone dite hostile je suis tombé sur eux, il m'ont attaqué et enfermé ici.  Et à première vue ils ont pris mon trident également, mais je vous retourne la question que faites-vous là ?

Aquaman était soulagé de revoir ses amis ici, enfin il pourra mettre une branler à ces enfoirés qui avaient décidé de l'emprisoné comme un rat de laboratoire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Fév - 17:25
< Je peux certainement voler malgré ma miniaturisation mais j'ai toujours rêvé de me faire catapulter, alors comment résister à cette occasion unique de m'envoyer en l'air de façon originale...

Il était étonnant de voir comment je pouvais parfois me montrer aussi sarcastique, il m'arrivait même de m'étonner moi-même, certainement une des conséquences de ma trop forte exposition au monde extérieur, m'auraient dit les Themysciriennes. Je ne voulais pas paraitre snob et partager cette expérience avec mes amis, rien ne m'obligeait réellement à voler et je trouvais cool de me mettre à leur niveau, tout en faisant preuve de second degré, pour mieux faire passer la chose. Une fois éjectée, j'ai pu facilement restaurer ma trajectoire à l'aide des courants d'air, en utilisant les talonnières d'Hermès et j'ai même pu rattraper au passage, mon acolyte qui déviait quelque peu sur les côtés, pour finalement m'accrocher à l'aide de mon lasso, sur le haut du vaisseau.
Nous étions tous à bord de l'appareil et nous nous frayèrent un chemin à travers les grands couloirs, tout en évitant les gardes qui peuplaient, deux par deux, les alentours.

Nous finissons par arriver dans une grande salle où plusieurs personnes baignaient dans un liquide, dans des sortes de réservoirs où les Katarthans devaient se livrer à des expérimentations sur eux. Alors que mes amis fouillaient la pièce, mon regard se portait sur l'un des individus. Il semblait endormi, paisible, un masque branché à un tuyau lui permettait de respirer, alors que d'autres étaient plantés dans ses bras et ses jambes pour lui injecter des substances inconnues. Puis, je sortis de mes pensées après avoir entendu le bruit retentissant d'une alarme qui venait de se déclencher.


< Je pense que si nous voulions passer inaperçus, c'est loupé.

Ensuite, un élan de stupeur de la part de Ray attira mon attention, qui me fit me rapprocher de lui... et là devant nous, se trouvait Aquaman qui était enfermé dans l'un des réservoirs. il était agité et avait réussi à fendre légèrement la paroi de sa prison, c'est cette action qui avait peut-être pu déclencher l'alarme. Il tentait de bredouiller des mots pour nous expliquer son sort, des mots dont nous ne comprenions que la moitié, mais suffisamment pour appréhender la situation.

< Désolé Arthur, mais nous ne parlons pas le "poisson".

Flash s'apprêtait à tenter une approche par la "vibration", pouvant se révéler risqué malgré son expérience de la chose, alors je lui demanda de me faire confiance et de reculer, ainsi que tous nos compagnons de yoyage. Je lança ma tiare" boomerang", réputée pouvoir trancher la plupart des matières, en direction de la paroi qui se brisa en milles éclats pour déverser le liquide qu'elle contenait sur le sol, ainsi que le corps trempé et meurtri d'Aquaman...

< Voilà, finit les petites bulles... le récit de tes exploits sera désormais beaucoup plus clair pour nous. Et je m'excuse de t'avoir coupé dans ton élan, Flash, mais cette technique semblait plus rapide et plus efficace.

Je conseilla plutôt à Flash d'utiliser sa super vitesse pour franchir tous les couloirs du vaisseau, sans se faire remarquer et de trouver un interrupteur capable de stopper la sonnerie d'alerte qui allait tous nous mettre, bientôt, dans l'embarras.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mer 8 Fév - 22:12
Alors que Wonder Woman utilise sa tiare pour "ouvrir" la cellule, en compagnie des coups d'Aquaman, Flash use de ses propres pouvoirs pour évacuer d'autres prisonniers. Blaash et ses deux camarades Morlaidhans font de même et, en quelques instants, ce sont tous les détenus qui sont libérés - mais cela a eu des conséquences.
Le choix, fait par Atom et les siens, de se préoccuper des otages des Katarthans alors qu'une alarme a été activée a permis aux maîtres des lieux d'identifier les intrus, de trouver leur localisation... et de les rejoindre, bien sûr.


"Arthur, je... euh... je ne sais pas quoi dire..."

Le hurlement de l'urgence est strident, désagréable, mais Ray Palmer semble ne pas s'en soucier.
Son regard demeure rivé sur Aquaman, alors qu'un sourire glisse lentement sur son visage. Plus de deux années passées ailleurs, dans un environnement hostile, où le danger est constant, où il n'avait aucun allié - ce fut dur ; très dur.
Revoir des alliés, des amis... cela le marque plus qu'il ne le pensait. Plus qu'il ne voudrait le montrer.


"Mon vieux, je... merci... euh..."

L'émotion est palpable. Ses yeux deviennent alors humides - même si Palmer n'est pas aussi proche d'Arthur que de Barry ou de Carter, retrouver un autre camarade, un autre ami, le touche réellement.
Hélas, là aussi, de précieuses secondes sont perdues... et auront une conséquence tragique.

Alors que le scientifique tente de se reprendre, et veut se tourner vers ses alliés pour donner quelques indications nées de sa propre expérience, il découvre du coin de l'oeil des Katarthans qui filent vers eux - mais c'est autre chose qui signale leur présence.
Des tirs.
Des tirs nourris, terribles, qui filent tout autour d'eux et s'abattent pleinement sur leur petit groupe, qui n'est ni armé, ni préparé pour se défendre.

Sous leurs yeux, les quatre Héros et les trois Morlaidhans découvrent que les Katarthans sont là...

... et se positionnent, comme la superbe petite armée qu'ils incarnent. Une trentaine d'adversaires se placent ainsi, bloquant toute sortie et toute possibilité de se reprendre.

"A TERRE ! A TERRE ! A T..."

Atom a sorti sa lame par réflexe, même si elle ne lui servira pas vraiment.
Il tente de se placer devant ses proches, ses amis pour les protéger - mais il n'est pas assez rapide. Le pire est déjà fait.
Alors qu'il se tourne vers ses camarades, Ray découvre avec horreur qu'un Morlaidhan est déjà à terre... puis un autre... puis un dernier, fauchés par les tirs.


"Non... Blaash... Blaash... BLAASH !!!"

Un véritable cri de fureur s'échappe de sa gorge, alors qu'il voie son allié, son second, son camarade depuis son arrivée ici, celui qui lui a fait le premier confiance... meurt. Le crâne explosé.
Il se précipite vers son corps déjà sans vie - mais le scientifique est brutalement propulsé en arrière, par une violente décharge d'énergie électrique.
Palmer grogne, puis... ne bouge plus. Le choc a été lourd, terrible, et il a besoin de quelques secondes pour se reprendre ; mais alors que les tirs se sont arrêtés, il n'est pas sûr qu'il puisse disposer de cette poignée d'instants...


"Bonjour."

Une silhouette massive s'avance au milieu des Katarthans, qui semblent accepter son autorité par principe. Sa voix est métallique, avec un écho, mais elle est... humaine. Définitivement humaine.

"Votre venue ici était prévue, et nos défenses adaptées. Notre réaction a cependant été adaptée par votre comportement - l'un d'entre vous a volé, pour rejoindre le vaisseau, non ? Etonnant, Professeur Palmer. Vous saviez pourtant que nos capteurs cherchent la moindre manifestation surhumaine dans les environs."

A quelques mètres, encastrés dans un mur, Atom grogne - il n'a rien dit, pour ne pas enfoncer Diana, mais il ne parvient pas encore à l'exprimer.

"De toute façon, nous vous aurions trouvés et vaincus - tous, y compris le Roi des Océans. Oh, mais j'oubliais mes manières..."

La silhouette s'échappe finalement de la masse ennemie, apparaissant aux yeux de tous...
... un grand homme en armure, recouvert d'une cape à capuche, et armé d'une terrible hache à double-tranchant.

"Je suis Lord Havok, et j'ai été chargé de mener les Katarthans dans leur mission sur Terre - mission que vous gênez. Vous allez donc mourir, bien sûr.
Cela n'a rien de personnel... mais le plaisir que je vais en tirer le sera, lui."


Un rire mauvais s'échappe de ses lèvres métalliques, alors qu'il manipule sa hache et que les Katarthans, silencieux, rechargent et se préparent à tirer.
Si Wonder Woman, Flash et Aquaman n'ont pas été touchés, ils sont clairement visés et ne peuvent reculer - un mur est derrière eux, rien d'autres. A leurs côtés, les cadavres des Morlaidhans qui sont venus avec eux refroidissent, tandis que les autres prisonniers sont inconscients ou incapables de se battre ; et Atom est encore blessé et coincé.
Ils sont seuls, donc. Face à une trentaine de Katarthans surarmés et à Lord Havok.
Mais ils sont la Justice League - l'impossible est leur quotidien.


(HJ/ Tour relancé ! Smile Quelques informations rapides :
1. Vous avez jusqu'au dimanche 19 février 2017 pour répondre.
2. Lord Havok est l'équivalent, chez DC, du Docteur Fatalis de Marvel (c'est un pastiche officieux), qui porte ici l'équivalent de la hache/marteau de Thor. Et oui, c'est aussi flippant que vous l'imaginez.
3. Les Katarthans ne vous ont pas touchés, mais ça a été proche.
4. Le prochain tour est clairement un tour de combat, donnez-vous à fond !
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 18/01/2017
Messages : 128
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Mer 8 Fév - 22:46
Aquaman sortit enfin de ce tube dans lequel les alien avaient osé l'enfermé de force, une fois retombé au sol il ignora simplement la remarque de Wonder Woman qu'il ne pris pas mal. Avec le temps il s'y était habitué et sa lui passait au dessus de la tête, sans perdre de temps il vint à la rencontre d'Atom bien qu'il ne sois pas super proche, il était heureux de le voir en forme. En effet la disparition de Ray est un regret d'Aquaman , il était là quand son ami c'est sacrifié dans une dimension dangereuse et il n'avait pût le sauvé.


Aujourd'hui le revoir, remontait le moral du Roi d'Atlantis il n'avait qu'une envie c'est d'enfin profité de ses amis, mais évidement dans le quotidien d'un justicier le repos n'as pas sa place. Une armée de soldat alien débarqua et ouvrit le feu sur les Katarthans tuant la plus part. Merde le corps d'Aquaman lui permit de résisté aux quelques balles perdues, mais visiblement ils n'étaient pas la cible de la première attaque. Alors qu'il observait leur ennemis Arthur entendit un hurlement venant de Ray, en se retournant il remarqua que son camarade avait perdu un allié.

Et merde c'est toujours difficile, un sentiment de compassion gagna Aquaman mais il n'eu pas le temps de venir réconforté son ami que Ray fut projeter contre un mur. Un homme en armure et cape verte fit son apparition visiblement c'était lui qui avait envoyé les Kathartans sur terre. Aquaman tendit le bras en ouvrant la main, son trident vint directement se positionnner dans sa main, maintenant son arme en main le seigneur des mer se mis entre Ray et l'homme aux pouvoirs magiques.

Repose-toi l'ami je vais m'occupé de faire diversion sur ce coup là.

Quand à toi je ne sais pas qui tu es mais tu as mal choisi ton adversaire, manque de pot pour toit je ne suis pas de bonne humeur aujourd'hui. Et là tu viens de tué un ami de mon ami et pour ça tu mérite le pire.


Sans perdre de temps Aquaman leva son trident le faisant tournoyé au-dessus de sa tête, avec l'eau présente dans les cellules il formait une grande vague qui servait de mur aux justicier et aux dernier survivants. Les soldat avaient ré-ouvert le feu sur eux, sans perdre de temps il fit s'abattre la grosse vague sur eux envoyant valsé la quasi totalité des guerrier ennemi dans le décor.

Maintenant c'est à toi de morflé mon gars !

Arthur garda le trident levé un éclair vint tombé sur l'arme et sans perdre de temps il se mit à attaquer l'homme à l'armure qui disait s'appeller Lord Havok. La foudre frappait le torse de l'homme violemment.

Désolé mais moi c'est personnel, tu t'en ai pris à mes amis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3934
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 14 Fév - 3:51
Flash arriva au final avec les rescapés, mais la situation s'envenima extrêmement rapidement, il devait armée les soldats jaunes sinon, ils étaient foutus. Utilisant la technologie de contention auparavant Flash fabriqua des armes rudimentaires pour les Morlaidhans. Il opta pour des lances utilisant les tiges de métal qui soutenait les cuves et cet étrange verre qui n'avait rien avec de la vitre traditionnelle comme pointe. La lance n'était pas l'arme la plus puissante, mais elle avait l'avantage d'offrir une bonne portée et également de pouvoir se lancer. Utilisant sa supervitesse, Flash en créa plusieurs armant tout le monde et même plus laissant des lances pour ceux qui auraient à lancer leurs armes.

Tout en faisant cela, Flash s'assurait d'éviter les lasers. Il aurait bien voulu arrêter les balles, mais cette chaleur intangible ne fonctionnait pas de cette façon. Elle n'avait pas de réelle présence "physique" ce qui compliquait le travail de Flash. Quoi qu'il en soit, il put terminer et se lança lui aussi dans la mêlée.

Lord Havoc semblait complètement cinglé et surpuissant. Barry ne pouvait pas s'en occuper, du moins pas dans l'immédiat. Il devait commencer par dégager la voie pour ses alliés. Déjà Arthur fonça sur l'ennemi... ARTHUR ???? Mais qu'est-ce qu'il faisait là! Il valait mieux ne pas s'en occuper pour l'instant. Ils auraient tout le temps de s'expliquer plus tard. Cependant, avec Aquaman et Wonder Woman cela donnait une chance, ils faisaient partie des gros canons de la ligue. Il allait donc pouvoir se concentrer sur les soldats.

Flash choisi de neutraliser les armes plutôt que les hommes. Ce combat n'était pas le sien, c'était ceux des Morlaidhans et des Katarthans. Il avait accepté d'aider, mais pas de gagner une guerre en leur nom. Il allait donc simplement équilibrer les choses en privant les soldats de leurs armes. La technique était simple, les saisies et les démontés plus rapidement qu'un clignement d'oeil. Tout en faisant cela, il ne pouvait se demander ce que la présence de Lord Havok signifiait et Flash devait se rendre à l'évidence... quelqu'un interférait avec tout ceci, légitimant par le fait même leurs occasions actuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Inscription : 21/11/2015
Messages : 517
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 19 Fév - 22:33
Blaash et les deux autres guerriers Morlaidhans qui l'accompagnaient sont morts.
Seuls demeurent Wonder Woman, qui s'est protégée des attaques avec ses bracelets ; Flash, qui a évité les tirs ennemis et est parvenu à armer les nombreux Morlaidhans enfermés par les Katarthans, offrant ainsi à une douzaine d'anciens prisonniers l'occasion de se battre ; Aquaman, qui a récupéré son Trident et fonce directement vers Lord Havok, afin d'expulser sa colère et son envie d'en découdre ; et Atom, brutalement repoussé par un éclair invincible.


"Hughn..."

Ray grogne en se relevant, en s'extrayant lentement d'un pan de mur sur lequel il a été envoyé. Il s'écroule brutalement au sol, s'arrachant une nouvelle grimace alors que son costume, déjà élimé, est lourdement endommagé au niveau du torse ; s'il n'avait pas bénéficier d'une surprotection initiale, son porteur aurait été directement touché - et il ne serait tout simplement plus là.

"Bordel."

Il se relève, et découvre la scène qui se déroule devant lui ; la tragédie, plutôt.
La majorité des soldats Katarthans a été engloutie par la vague créée par Aquaman grâce à son Trident. La demi-douzaine de guerriers restants sont agressés par les douze prisonniers Morlaidhans, qui ne disposent que d'armes "faibles", mais sont dotés d'une détermination terrible.
A leurs côtés, Flash les aide du mieux qu'il le peut, même s'il sert surtout de "pompier" - Palmer reconnaît bien là son vieil ami, qui entend toujours laisser les autres mener leurs propres batailles, et qui veille à ne pas intervenir à leur place.
Diana protège les Morlaidhans qui s'arment, et les assistent en évitant que d'autres meurent. La disparition de Blaash semble l'avoir durablement impactée, et elle donne l'impression de vouloir protéger d'autres membres de son peuple, afin que personne n'ait à subir le même sort que lui.
Et Aquaman s'en prend directement à Lord Havok - même si ça ne se passe pas aussi bien que prévu.


"Bien sûr que c'est personnel, Aquaman. Je l'ai dit précédemment : ma présence ici est dictée par une mission qui m'a été donnée, mais le plaisir que je vais éprouver à t'anéantir et à t'humilier sera totalement personnel. J'ai hâte d'entendre tes cris de douleur !"

Lord Havok rabroue brutalement le Roi des Mers, bloquant son Trident via sa Hache. Il enchaîne en effectuant une sorte de retourné, qui lui permet de frapper violemment Artur dans le bas du dos avec le manche de son arme ; il relève sa Hache, dont le dos vient au contact du crâne d'Arthur, qui peut en être légitimement sonné.
Lord Havok active l'énergie de son arme, et un sourire mauvais glisse sur son visage, derrière le masque de son armure.


"Hum... rapide. C'est une déception, Votre Majesté."

Lord Havok lève sa Hache pour frapper son adversaire et lui arracher la vie - mais il n'en aura cependant pas l'occasion.
Alors qu'il va abaisser sa main, une lance vient brutalement se bloquer dans son épaule. L'armure le protège, mais le choc est douloureux et gênant... et attise encore sa fureur.


"Mais... mais..."

"Mais ta gueule."

Ray Palmer fend la foule et les combats.
Tenant sa lame dans sa main gauche, et une autre lance dans sa main droite, il se précipite vers Lord Havok, et envoie le projectile vers son adversaire. Il avait récupéré, quelques instants plus tôt, ces armes constituées par Barry, et est intervenu pour protéger Arthur - ou lui gagner du temps, plutôt.


"On se le fait à deux, Arthur. A deux."

La deuxième lance s'écrase sur le plastron de Lord Havok, qui n'en est pas blessé. Il arrache le premier projectile, bloqué dans son épaule, et lève un regard empli de haine vers Atom.

"Tu es une nuisance depuis un certain temps, petit homme. Mon maître souhaitait que tu sois enlevé et étudié, pour en savoir plus sur l'énergie temporelle accumulée, mais... nous dirons qu'il y a eu un accident, n'est-ce pas ?"

Lord Havok, déjà touché précédemment par les premiers coups d'Aquaman, est bien plus arrogant que fringuant. Il fait mouliner sa Hache au-dessus de son crâne, et envoie deux éclairs vers Aquaman et Atom - mais leur puissance est bien plus faible que précédemment.
Ray Palmer parvient à éviter le gros du choc, mais est quand même propulsé à quelques mètres... juste à côté de Barry, qui vient de s'arrêter pour faire le point sur la situation.


"Barry, je... il faut arrêter ça. Il faut que tu coupes l'alimentation du vaisseau."

Assis, essoufflé et blessé, le scientifique grimace. Son regard glisse sur la scène de bataille, voyant Aquaman s'en prendre encore à Lord Havok, Diana aider les Morlaidhans contre les Katarthans... la guerre, la violence. La mort. Encore.

"Si tu fonces, tout droit, et que tu tournes deux fois à droite - tu devrais arriver aux moteurs. Déconnecte-les... déconnecte-les tous. Le vaisseau s'écrasera, mais nos espions... enfin, ceux des Morlaidhans... bref, ils ont annoncé que les Katarthans avaient un dispositif de téléportation intégré.
Ils s'en sortiront - mais leur appareil sera détruit. C'est la seule solution, Barry... ils sont trop forts, trop durs, trop violents. Pour Morlaidh, et même pour le monde... ce fichu vaisseau doit s'écraser."


Il se relève lentement, et se maintient debout grâce à sa lame. Voyant l'inquiétude de son ami, il lui fait signe d'aller quand même - puis se tourne vers Blaash, qui repose au sol, brisé.
Son regard reste fixé dessus, sur le corps de cet allié... de cet ami.
Il pousse un profond soupir, puis avance en boitant. Malgré la douleur, malgré les blessures, il avance encore vers Lord Havok - pour Blaash. Pour la vengeance.


"Votre Majesté, je crains qu'une autre partenaire m'appelle."

Lord Havok repousse Aquaman avec bien plus de difficultés qu'il ne le pensait. Il utilise encore la Hache mystique, mais a également fait feu via des propulseurs intégrés à ses gants.
Alors qu'Arthur roule sur le sol, Lord Havok se tourne vers Diana - et lui envoie la Hache elle-même, comme un maillet enchanté, sauf qu'il s'agit bien d'une Hache à double tranchant ! Elle file dans le dos de Wonder Woman, avec l'objectif clair de la blesser mortellement !
Lord Havok en a assez, et il ne veut plus rire. Tout ceci n'a que trop duré ; il est temps d'en finir !


(HJ/ Dernier tour ! Smile Le combat et le sujet se finissent après vos messages, ne vous loupez donc pas ! Quelques indications :
1. vous avez jusqu'au mercredi 1er mars 2017 pour poster.
2. c'est une scène de bataille totale, ça tire dans tous les sens.
3. les Katarthans sont en minorité, mais les Morlaidhans sont sous-armés.
4. Flash : si tu suis la demande d'Atom, tu n'auras aucun obstacle jusqu'à arriver aux moteurs - qui seront au-delà d'une double porte fermée. Si tu parviens à la passer, tu auras accès à une console de commandes en langue inconnue, mais aisément compréhensible pour un scientifique.
5. Aquaman, tu n'as pas beaucoup de dommages, mais les nombreux coups de Lord Havok t'impactent quand même.
6. Wonder Woman, ton absence de réponse implique cette ultime et grande menace. Wink
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 18/01/2017
Messages : 128
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Mar 28 Fév - 17:03
Aquaman venait de se faire mettre au tapis assez rapidement, à première vues il avait sous-éstimer son adversaire et venait de le comprendre. Alors qu'il allait se relever Lord Havock s'apprêtait à lui donner un violent coup de hache afin de mettre fin à sa vie, mais par chance Ray parvient à le stopper. Son camarade venait de lui sauver la vie encore une fois, arriver un moment il faudrait sérieusement remboursé cette dette.

A deux ? Ouais t'inquiète l'ami on vas se le faire cet enfoiré.

En se relevant le roi des océans cherchait un moyen rapide d'attaquer son adversaire tout en prenant en compte Ray qui pouvais pas mal l'aider dans cet affrontement.Cependant avant qu'il ne se soit totalement relevé, Palmer était envoyé au tapis à son tour, même debout Arthur avait un affreux bourdonnement dans les oreilles. Son crâne lui faisait un mal de chien, l'ennemi était bien plus fort que prévu mais il ne gagnerait pas aussi facilement.

Aquaman était déjà repartit au front, mais cette fois l'échange de coup était bien plus intense et puissant qu'avant. Un tel combat donnait encore plus de motivation à l'Atlante, non pas qu'il aime frapper sur les gens mais là c'était une satisfaction qu'il ne pouvait pas refuser. L'homme réussit à le faire reculé en lui tirant dessus avec des armes à feu présentes dans son gant, roulant au sol Aquaman vint frappé le mur et poussa un petit grognement de douleur.

Et oui même avec sa peau dure il n'était pas invincible, d'ailleurs sur son corps on pouvais voir du sang coulé à certains endroit et sa tenue était abîmer également. Ses cheveux long lui retombaient sur le visage, et il était éssouflé on ne dirais pas comme ça mais ce n'est pas un petit gabaris Havock. En relevant le visage Arthur changea sa main magique en fouet avant de saisir la cheville droite de l'amazone afin de la faire tombée au sol ce qui évitait que la hache se plante dans son dos.

Sans perdre de temps, le fouet d'eau devenait une main qui attrapait la hache avant de la renvoyer avec force vers son ennemi. Apparement il tenait à cette hache ben qu'il la garde, lui vivant personne ne blesserais d'avantage ses amis. Arthur tendait son autre main et le trident doré venait directement s'y logé, un bruit éléctrique se faisait entendre puis un éclair jaillit encore vers Havock.

Tu parle beaucoup trop. Tu fais le malin comme si on était de simple gamins n'oublie jamais à qui tu t'adresse. Nous sommes la Ligue des Justicier et c'est ici et maintenant que tu vas comprendre ce que sa fait de nous mettre en colère.

C'est avec un regard plein de détermination qu'il s'approchait de Ray Palmer qui avait lui aussi pris chère. Au moins prêt de lui Arthur pourrait le protéger d'une futur attaque, ce qui donnerais une chance de contre-attaquer et de lui faire bouffer ses dents à l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

South America Tales [Mission JL-Batman, Flash, WW]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tales of the Batman: Gene Colan 1
» South Park (émission canadienne)
» Firmware Ultimate par Loup / Bada 2 / Wave 1 S8500
» Batman Arkham City (jeu vidéo)
» BATMAN 1966 - BATMOBILE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du Sud-