Watchmen (1986-1987)

Inscription : 18/01/2016
Messages : 3685
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2016 - 11:12
Bon après la review de la contrefaçon commerciale, celle de l'authentique, de l'original, du fabuleux et merveilleux... Watchmen d'Alan Moore et Dave Gibbons !


Ce que l'on peut considérer à juste titre comme le sommet de la bédé de super-héros est également l'une des meilleures séries d'Alan Moore, sinon LA meilleure...

... pour ma part, Watchmen est dans le trio de tête avec "From Hell" (dessins d'Eddie Campbell) et "V for Vendetta" (dessins de David Lloyd), trois séries gigantesques qui ont eu le discutable privilège d'avoir été adaptées de manière pourrie au cinoche ^^

Bref, Alan Moore c'est LE scénariste culte par excellence. Il n'y a peut-être qu'un Neil Gaiman, à mon avis, pour jouer à armes égales avec lui... et encore !

Du coup Watchmen c'est le meilleur comic book (ou presque) du meilleur scénariste du monde (ou presque), donc c'est le meilleur comic book de tous les temps, non ?

(du moins dans la catégorie "super-héros"... En dehors de cette catégorie "Maus" de Spiegelman, "Tale of One Bad Rat" de Talbot, "Habibi" de Thompson ou "Jimmy Corrigan" [rien à voir avec le Spectre] de Chris Ware sont largement au dessus)

Et en plus si ce n'est pas dessiné par le meilleur dessinateur de tous les temps, Dave Gibbons n'est pas non plus un naze du crayonné ! Je considère même que son boulot sur Watchmen est le meilleur qu'il ait pu faire (même si son travail sur la série "Martha Washington" avec Miller est chouette).

Bon après ces compliments d'usage et avant de faire mes commentaires, épisode par épisode, sur cette oeuvre, quelques observations pèle-mêle sur l'oeuvre...

1) Et tout d'abord quelques mots sur la façon dont je l'ai découverte et la place que ça a pu représenter pour la lectrice de comics que je suis !

Je suis tombée pour la première fois sur Watchmen - je devais avoir quelque chose comme 12 ans - dans une édition française publiée chez Aredit.

Alors Aredit, il savoir que c'était l'éditeur français de DC dans les années 80. Qu'ils avaient publié notamment "Crisis on Infinite Earths", "New Titans", "Infinity Inc.", "All-Star Squadron", "Legion of Super-Heroes" mais aussi "Camelot 3000", "Atari Force" ou "Hex" !


Ce qui explique mon attrait pour ces vieilles séries c'est que je les ai lu, étant gamine (mon père en avait acheté au supermarché au kilo ! Aredit avait fait faillite et il y avait des stocks à liquider ^^).

Mais les éditions Aredit avaient ce défaut détestable d'avoir pris Bozo le Clown comme traducteur ^^ Et souvent c'était à la limite de l'intelligible ^^

Et leur Watchmen n'y faisait pas exception.

Je me souviendrai toujours du premier numéro du mag' Watchmen d'Aredit. Il avait la belle couverture américaine de Watchmen n°2 et contenait les deux premiers épisodes de la série, ainsi que le premier épisode de la série Question !

Bon si j'avais pas tout pigé (notamment quel était le lien entre Question et Rorschach ? ^^), j'ai pu découvrir l'univers des Watchmen et m'en prendre plein la vue avec les dessins !

C'était comme découvrir un nouveau continent inexploré : que les exploits des Titans ou de la Légion des Super-Héros (pourtant à leur sommet avec, respectivement, Marv Wolfman & George Perez et Paul Levitz & Keith Giffen) me semblaient éloignés de ceux des Watchmen ! Sans compter le graphisme à tomber par terre de Gibbons ^^ Non franchement, il me fallait la suite !

Quelque temps après, j'arrivais à trouver le n°2 de ce magazine qui ne contenait - malheureusement - qu'un seul épisode (le n°3) de Watchmen (et les n°2 et 3 de la série The Question, avec une belle couverture signée Bill Sienkiewicz). Du coup, je pus lire les déboires du Dr. Manhattan, sa disparition sur Mars et les conséquences que cela pourrait avoir pour le monde ! Mais pas au-delà !

Il me fallait la suite ! Sauf qu'Aredit ne l'avait jamais publiée... Damned !


Il fallait me faire une raison... Je ne saurais JAMAIS le fin mot de l'histoire ni qui avait tué le Comédien !

Un peu plus tard, en feuilletant le livre "93 ans de bédé" de Jacques Sadoul (ouvrage qui m'a permis de découvrir également Dark Knight Returns, V for Vendetta, Miracleman et même Cerebus de Dave Sim... autant de comics que je n'ai pu lire que bien des années après !) et en y lisant les quelques lignes consacrées à Watchmen je découvris... qu'il y avait en plus des annexes aux épisodes que j'avais lu (les extraits de "Sous le masque") qui avait été coupées dans la version Aredit !

Mais surtout... J'appris qu'il existait une AUTRE édition française de Watchmen, publiée chez Zenda (la maison fondée par Doug Headline, futur traducteur de "Before Watchmen") et qui avait le mérite d'être intégrale.

Dès que j'ai appris ça, je me rendis à la bibliothèque municipale la plus proche de chez moi et - fébrile - je me mis à la recherche de mon trésor, mon précieux !

Et je pus revenir à la maison avec les tomes 1, 2, 4, 5 et 6 de cette édition en 6 volumes (qui avait des couvertures magnifiques d'ailleurs)...

... le tome 3, quant à lui, n'était plus disponible ayant été perdu, détruit ou volé par un usager indélicat de la BM.

Mais c'était déjà un mieux. Je pouvais lire les épisodes 4 et 7 à 12 que je n'avais jamais lu et avoir (enfin) le fin mot de l'histoire ! De même, cela me permit de relire les n°1 à 3 dans une véritable traduction (signée par le père de Doug Headline, l'auteur de romans noirs Jean-Patrick Manchette) et de découvrir (enfin) les annexes publiées en marge de chaque numéro... Wow. Je savais dorénavant tout ou presque. Qui avait tué le Comédien. Qui avait exilé le Dr. Manhattan. Qui poursuivait Rorschach. Même la fin de la bédé de pirate commencée dans Watchmen n°3.

Il me manquait "juste" les épisodes n°5 et 6 publiés en français dans le volume 3 (Rorschach)... Du coup, là encore, pendant des années je ne pus lire les épisodes dans lesquels Ozymandias était victime d'une tentative d'assassinat, Moloch mourrait et Rorschach se retrouvait en taule ! Je dus également attendre pour lire les origines de notre détective paranoïaque préféré !

Finalement, ayant économisé des sous étant ado, j'achetais l'édition intégrale en deux volumes publiées chez Zenda : d'abord le premier tome (regroupant les n°1 à 6 de l'édition américaine), puis le second (avec les n°7 à 12).

J'avais bien mis 5 années avant de pouvoir lire cette série en intégralité ! Et depuis ? Depuis, j'ai du la relire une bonne cinquantaine de fois, en y trouvant toujours de nouvelles choses !


On comprendra donc aisément que j'ai une affection particulière pour cette série qui dégage un fort parfum de nostalgie !

C'est d'ailleurs l'une des thématiques de la série où l'on va examiner de plus près un âge prétendument d'or (celui des Minutemen) et se rendre compte que ce n'est que la distanciation d'avec cet âge qui permet de le surévaluer... c'est d'ailleurs - peu ou prou - ce que dit Sally à sa fille dans Watchmen n°2.

2) Il est à noter que Moore, pour mener à bien son projet tendant à déconstruire le mythe du super-héros, avait initialement voulu reprendre les héros de chez Charlton (éditeur dont le catalogue venait d'être racheté par DC)... et notamment Blue Beetle et Question ^^ Il ne lui a pas été permis de le faire, du coup il a du procéder autrement en en créant de nouveaux, finalement assez proches des originaux (le Hibou est ainsi une "contrefaçon" de Blue Beetle, comme Rorschach est celle de Question ^^ Et je parle même pas de la version Charlton d'Ozymandias !).

En fait, DC voulait se permettre d'utiliser de son côté les persos de Charlton (elle le fera avec l'excellente série "The Question" de Denny O'Neil ou avec Captain Atom & Blue Beetle que l'on verra, notamment, dans les Justice League International de Giffen / DeMatteis / Maguire ^^) et après ce que comptait en faire Moore ça n'allait plus être trop possible ^^


3) Watchmen se déroule dans une Amérique uchronique où les USA ont gagné le Viet-Nam (grâce au Dr. Manhattan) et où, en 1985, Richard Nixon est toujours président (alors qu'il a du démissionner, suite au scandale du Watergate [qui n'a pas eu lieu dans Watchmen] en 1974... Ce qui laisse entendre que la limite de 2 mandats pour un Président américain a été supprimée dans l'univers des Watchmen !). On y a également généralisé l'énergie électrique. Et la Guerre froide avec l'URSS bat son plein !

4) Sinon pour en finir avec les généralités : Watchmen a été publié de 1986 à 1987 en 12 épisodes, accompagnés (à l'exception du n°12) chacun d'une annexe textuelle.

Et c'est à lire absolument.

Quant au résumé...

Watchmen n°1 : Tout commence avec le meurtre d'un certain Eddie Blake qui a été balancé à travers la fenêtre de son luxueux appartement New-Yorkais pour finir quelques dizaines d'étages plus bas dans le caniveau !

Deux inspecteurs pas très doués ni motivés enquêtent dessus, en espérant que le justicier fou Rorschach ne s'en mêlera pas !

Raté ! Rorschach le justicier à l'imperméable douteux et au visage changeant décide d'aller jeter un petit œil dans l'appartement de Blake après avoir grimpé la façade à l'aide de son lance-grappin... et rapidement il s'aperçoit que Blake était le Comédien, un héros costumé, l'équivalent de Nick Fury dans ce monde (mais en version criminel de guerre, on le verra rapidement).

Alors que Daniel Dreiberg, alias Hibou II, vient de finir de boire sa bière hebdomadaire avec Hollis Mason, alias Hibou I, petit rituel où ils racontent leurs souvenirs de retraités (Mason car il se sentait trop vieux, Dreiberg car une loi - la Loi Keene - interdit aux justiciers costumés de continuer à "travailler", à l'exception de ceux qui présentent un intérêt pour la sécurité du territoire [en fait le Comédien & Dr. Manhattan]), et rentre chez lui il s'aperçoit que... sa porte a été défoncée. Et...

... Rorschach est assis à sa table et bouffe des fayots à même la boite. Il explique à Dreiberg que le Comédien a été assassiné et qu'il pense que c'est un "tueur de masques" et que tous les justiciers et ex-justiciers sont menacés... Dreiberg, qui croit que son pote est un peu parano (et il a pas tort), est dubitatif. On apprend qu'avant la Loi Keene le Hibou II et Rorschach faisaient équipe. L'un a raccroché, l'autre continue. Rorschach insulte gentiment Dreiberg avant de filer...

... pour aller tabasser des gens dans un bar, espérant trouver des informations comme ça, d'ailleurs sans succès !

Rorschach va ensuite informer les autres aventuriers : d'abord Ozymandias, l'homme le plus riche et le plus malin du monde (qui est également retraité) et qui pense que le Comédien a du être tué par l'un de ses innombrables adversaires politiques (il était une sorte de barbouze costumé) ; puis Dr. Manhattan et Miss Jupiter.

Si cette dernière est retraitée de l'aventure bariolée (et soulagée de l'être !), le premier est le SEUL SUPER-HÉROS avec des pouvoirs de ce monde... et il peut en gros tout faire (téléportation, ubiquité, projection d'énergie, télékinésie, précognition, ...). Rorschach les avertit de la mort du Comédien et... Manhattan s'en fout (il ne voit pas d'importance intrinsèque s'agissant des notions de mort et de vie) et Laurie est presque contente. Car quand il faisait partie des Minutemen (l'équivalent de ce monde de la JSA), le Comédien avait tenté de violer la mère de Laurie... Alors bon débarras !

Finalement, après avoir chassé Rorschach, Laurie, pour se détendre, va manger un morceau avec le Hibou II.

Un premier épisode qui met en place les personnages et qui m'avait fascinée à l'époque (et continue à le faire d'ailleurs !). Ça se termine sur une citation tirée de la chanson "Desolation Row" de Bob Dylan et en bonus il y a quelques pages de la biographie d'Hollis Mason, expliquant comment il en est arrivé à se déguiser pour rendre la justice !


Watchmen n°2 : Essentiellement constitué d'allers et retours entre le présent et le passé, cet épisode raconte la vie d'Eddie Blake du point de vue de ceux qui l'ont connu.

Laurie rend visite à sa mère Sally Jupiter, la première Spectre Soyeux (Laurie a été la seconde) qui est désolée de la mort du "pauvre Eddie"... Laurie est furieuse ! Après ce que le Comédien lui a fait... et Sally se souvient...

... après une séance photo de groupe avec tous les Minutemen (le Hibou, l'Homme Insecte, Bill Dollar, Captain Metropolis, le Juge Masqué et la Silhouette), le Comédien suit Sally qui est allée se changer... s'ensuit une tentative de viol avec violence, interrompue par l'arrivée du Juge Masqué qui va défoncer la gueule du Comédien (et Blake sera chassé par la suite du groupe et jurera de se venger du Juge Masqué...).

A l'enterrement de Blake, le Hibou (en civil), le Dr. Manhattan et Ozymandias (également en civil) assistent à la cérémonie... Et ils se souviennent...

Ozymandias, d'une réunion dans les années 60 des "Vigilants" qui devait conduire à la constitution d'un groupe permanent. C'était une idée de Captain Metropolis, ex Minutemen qui voulait continuer - malgré l'âge - à jouer au héros ! Il y avait également Rorschach, le Hibou II, le Spectre Soyeux II (qui matait le Dr. Manhattan), le Dr. Manhattan (qui dévorait du regard Laurie), Janey Slater la copine du Dr. Manhattan (qui lui fera une scène après) et le Comédien... qui lisait son journal !

Après avoir écouté les âneries du Captain Metropolis supposées aider à la lutte contre le crime, le Comédien finira par faire une "leçon" aux personnes présentes... A quoi bon sauver le monde de vilains costumés quand - de toutes manières - la guerre froide finira par se réchauffer et que les missiles nucléaires pleuvront partout ? Donc exit les "Vigilants" et Ozymandias demeurera songeur...

Le Dr. Manhattan, quant à lui, se souvient de la nuit de la victoire du Viet-Nam (qu'il a gagné à lui tout seul), quand le Comédien - fin bourré - descendra son ex, enceinte de ses œuvres, d'un coup de pistolet, sous ses yeux à lui ! Et que le Doc n'a rien fait pour l'empêcher ^^

Pour Dreiberg, alias le Hibou II, le souvenir est celui des émeutes en marge de la grève de la police en 1977... Les flics en ont marre des justiciers costumés et ont débrayés : ils ne reprendront le travail que quand les justiciers auront été bannis (ce sera la Loi Keene interdisant tous les héros sauf le Dr. Manhattan et le Comédien). Et Dreiberg se souvient de la violence gratuite du Comédien, de sa jubilation à l'idée que tout puisse partir en cacahuète ^^

L'enterrement terminé, un homme mystérieux dépose des fleurs et rentre chez lui... C'est l'ancien criminel Moloch ! Et Rorschach l'a filé. Pourquoi un ex méchant viendrait déposer une gerbe à l'enterrement d'un type qui l'a mis en prison ?

Moloch explique que le Comédien est venu lui rendre visite il y a quelques jours, sans son masque, en pleurs... Qu'il était bourré et qu'il lui a parlé d'une île, d'une liste sur laquelle son nom figurait et d'un complot. Que lui-même a fait des trucs horribles mais que ça c'était le pompon ! Et quelques jours après Moloch apprenait la mort de Blake...

On apprend aussi que Moloch est atteint d'un cancer incurable.

Et Rorschach continue à mener l'enquête, sur la piste de son "tueur de masques"...

L'épisode se termine sur des paroles extraites de la chanson "The Comedians" d'Elvis Costello et comporte en annexe quelques pages de la biographie d'Hollis Mason, traitant de l'histoire des Minutemen...


Watchmen n°3 : On commence à publier dans cet épisode des extraits de la bédé de pirate que lit le jeune garçon au kiosque à journaux, tout en écoutant d'une oreille distraite les commentaires du vendeur de journaux (qui a un peu un rôle de passeur, de coryphée, d'ailleurs).

On apprend que la situation internationale est tendue avec les Russes (et oui y a pas que le meurtre d'Eddie Blake dans le monde ^^).

Chez le Dr. Manhattan, Laurie passe un moment agréable au lit avec son chéri quand elle s'aperçoit qu'il a utilisé son don d'ubiquité pour continuer à travailler dans une autre pièce pendant qu'ils font l'amour... Elle est fâchée et claque la porte ! Le pauvre Doc a l'air de rien pigé à ce qu'il se passe dans la tête de sa femme ^^

Laurie va voir son ami Dreiberg avec qui elle avait passé un agréable dîner à la fin du premier épisode. Elle se plaint que le Doc est déconnecté de la réalité et est devenu froid et inhumain. Elle pense, d'ailleurs, qu'il a déjà oublié son départ à elle et doit se préparer pour l'émission de télé à laquelle il est invité (et elle a raison !).

Elle décide, pour se changer les idées, d'accompagner Dreiberg jusqu'à chez Hollis Mason mais en chemin ils vont se faire agresser par des loubards (et on va voir que les deux quadragénaires retraités de l'héroïsme arrivent à maîtriser une demi-douzaine de loulous ^^).

A la télé, Dr. Manhattan répond aux questions des journalistes. Mais tout va basculer quand le journaliste Doug Roth insinue qu'il émettrait des radiations déclenchant des cancers chez les gens qu'ils côtoient,. Comme son meilleur pote (un peu comme si Superman avait filé le cancer à Jimmy Olsen...) ou son ex petite amie, Janey Slater (... ou à Lois Lane...) ou Moloch (... ou à Luthor). Le Doc va péter un câble et, après avoir téléporté toutes les personnes présentes sur le plateau dans le sous-sol du bâtiment, va disparaître lui-même.

Il va annoncer à un soldat qu'il va croiser qu'il a l'intention de partir sur Mars. Ce qu'il fera après avoir récupéré une vieille photographie de lui et Janey Slater.

Comme le Dr. Manhattan était un élément non négligeable de la dissuasion nucléaire américaine, les russes en profitent pour envahir l'Afghanistan. Et le Président Nixon (avec cette pourriture d'Henry Kissinger), en conseil de guerre, réfléchit aux conséquences d'une attaque nucléaire préventive sur l'URSS.

Ça va barder ! Mais Rorschach n'a retenu de tout cela qu'une chose... que quelqu'un en veut aux Masques ^^

Pas de citation de fin pour cet épisode mais encore quelques pages de "Sous le Masque", la biographie d'Hollis Mason qui traite de la fin (souvent tragique) des Minutemen et de la génération d'après...

Watchmen n°4 : Cet épisode nous plonge dans les souvenirs du Dr. Manhattan qui est, présentement sur Mars. La construction de ce numéro est fascinante et essaye de nous faire comprendre le mode d'appréhension du temps que pourrait avoir un être surhumain comme le Doc.

En résumé, le Dr. Jonathan Osterman est un jeune physicien qui arrive sur un centre de recherche, situé dans le désert... C'est son premier poste et Wally Weaver (son pote qui mourra d'un cancer) lui présente Janey Slater (qui elle aussi a, dans le présent, un cancer). Ils finiront par se mettre ensemble (Janey et Jon, pas Jon et Wally ^^). Mais suite à un accident du travail (en gros)...

... Jon sera désintégré !

Mais - on ne sait trop comment - quelques mois plus tard il arrivera à reconstituer son être pour devenir le surhumain et bleu Dr. Manhattan !

On verra après comment le Dr. Manhattan va jouer brièvement au super-héros, s'éloigner des êtres humains (et de sa copine Janey), gagner à lui tout seul la guerre du Viet-Nam, larguer Janey pour Laurie, utiliser ses pouvoirs pour permettre à l'aventurier Adrian Veidt, alias Ozymandias, de développer de nouvelles technologies pour le plus grand bien de l'humanité (enfin c'est ce qu'on croit à ce moment ^^)...

... jusqu'au présent, sur Mars, où le Dr. Manhattan va faire surgir du sable son palais idéal, en se demandant s'il n'est pas - après tout - qu'une marionnette capable de voir les fils...

Une citation d'Albert Einstein termine cet épisode qui comporte, en outre, une annexe s'interrogeant sur le statut du Dr. Manhattan : arme pour mettre un terme à la guerre ? Ou au monde ?

Watchmen n°5 : Suite à l'exil du Dr. Manhattan et à la révélation selon laquelle il aurait filé le cancer à tout un tas de gens, Rorschach rend visite à Moloch, lui-même atteint d'un cancer... Comme il a flairé qu'il pourrait y avoir un lien, Rorschach fait peur à l'ex-vilain et lui dit de le contacter s'il apprend quelque chose sur son... "tueur de masques" (décidément il y tient ^^) !

Au kiosque à journaux, on se demande si l'apocalypse nucléaire n'est pas proche et si le Pakistan ne sera pas le prochain pays à se faire envahir par les Russes...

Ozymandias échappe de peu, quant à lui, à une tentative de meurtre... Le tueur de masques existerait-il réellement ?

Laurie s'est installée, en tout bien tout honneur, chez Dreiberg. Elle apprend qu'elle n'a pas le cancer, d'ailleurs.


Quant à Rory, il va refaire un tour chez Moloch après que celui-ci lui ait dit qu'il avait des informations... sauf que sur place le vilain est mort, une balle dans la tête ! Et la police a encerclé l'immeuble. Après un joli combat un brin sanglant, le détective paranoïaque se fait capturer (on lui reproche quelques meurtres de malfrats) et... sous son drôle de masque se cache le rouquin a l'air dérangé qui se baladait habituellement dans la rue avec une pancarte annonçant la fin du monde ^^

L'épisode se termine par un extrait du poème "Le tigre" de William Blake et comporte une annexe dédiée à la bédé de pirate que l'on suit dans la série (annexe qui est un bel hommage aux publications de chez EC Comics).

Watchmen n°6 : Walter Kovacs alias Rorschach est en taule et, pour savoir s'il est apte à être jugé, a droit à des séances avec un psy... qui lui montre des cartes de test de Rorschach ^^ Il y voit spontanément des choses comme le crâne fendu en deux d'un chien ! Sacré Rory ^^

Comme pour l'épisode n°2 qui traitait des origines du Comédien ou le 4 de celles du Dr. Manhattan, cet épisode, à travers les entretiens psy, nous permettra d'en savoir un peu plus sur Rory...

... et c'est un brin glauque ! Sa mère était une prostituée qui le battait, il a été en centre de redressement après avoir agressé un garçon plus âgé que lui (qui se moquait de sa maman) et il a décidé de devenir un justicier pour punir le mal partout où il se trouve.

Il a d'abord "joué" à être Rorschach et au début il avait même des amis comme le Hibou II.

Puis après une enquête sordide sur un crime affreux (une petite fille qui a fini dans le poêle d'une cheminée), il va complément perdre les pédales et punir les criminels en les tuant.

Dans le présent, en taule, comme Rorschach a brûlé mortellement avec de l'huile de friture un co-détenu, une gigantesque émeute est en préparation...

Un épisode très dérangeant où l'on plonge dans l'abîme de la psyché dérangée de Rory... ça se termine sur une citation de Nietzsche et en annexe on a des extraits du rapport du psy de Rorschach.

Watchmen n°7 : Laurie, toujours installée chez Dreiberg, joue avec "Archie, son Hiboujet (enfin l'équivalent du Batwing pour le Hibou ^^), fout le feu à son sous-sol après avoir confondu l'allume-cigare avec le lance-flamme, et fait paniquer le Hibou II, qui pense au tueur de masques de Rorschach...

... très chevalier servant le bonhomme d'ailleurs (Dreiberg, pas Rory) !

Puis ils regardent ensemble la télé où les nouvelles sont pas bonnes... le conflit s'étend au Pakistan et la menace d'une apocalypse nucléaire est de plus en plus proche.

Laurie tente d'avoir une relation sexuelle avec Dreiberg mais ce dernier est victime d'une panne technique. Alors ils dorment...

... Dreiberg est réveillé par un vilain cauchemar dans lequel ils sont atomisés, Laurie et lui, par une détonation nucléaire (une des rares scènes qui est bien reprise dans le film).

Alors pour le dérider, Laurie lui propose de remettre les costumes et de sortir avec "Archie", son appareil volant. Ils vont sauver des gens dans un incendie. Et avoir un rapport sexuel satisfaisant.

Ce qui donne l'idée (WTF ?) à Dreiberg d'aller faire évader Rory de prison ^^

L'épisode se termine avec une citation tirée de l'Ancien Testament et plus particulièrement du Livre de Job. En annexe, il y a la reproduction d'un article chiant d'ornithologie (Oo), signé Daniel Dreiberg...

Watchmen n°8 : Hollis Mason (Hibou I) discute au téléphone avec Sally Jupiter (Spectre Soyeux I) au sujet des informations... Ainsi, un homme costumé (Hibou II) et une femme déguisée (Spectre Soyeux II) ont sauvé des gens d'un incendie ^^


D'ailleurs chez Dreiberg, on prépare l'évasion de Rorschach. Et il est temps ! Vu que des co-détenus menacent de le tuer méchamment ^^

Mais pour Dreiberg la situation est tendue... L'Inspecteur chargé de l'enquête sur le meurtre de Blake et qui a procédé à l'arrestation de Rory vient le voir... pour lui faire comprendre - à mots couverts - qu'il vaudrait mieux pour lui d'arrêter de faire des conneries avec un masque...

... du coup, pour Halloween, Laurie et Dreiberg vont attaquer la prison de New York qui est, de toutes manières, en train de subir une sanglante émeute...

... Rory en profite pour tuer des gens de manière amusante et visuelle et rejoint Dreiberg et Laurie qui ont réussi à venir jusqu'à lui.

De retour chez Dreiberg, Laurie trouve le Dr. Manhattan (son ancien mec) dans le salon de Daniel (son nouveau mec). Il la téléporte avec lui sur Mars, laissant Dreiberg et Rory s'enfuir dans le Hibou volant... car les flics sont déjà en train de cogner à la porte de Dan !

Ah ! Et Hollis Mason se fait buter par des loubards ^^

Ça se termine sur un poème d'Eleanor Farjeon et en annexe nous avons une édition du New Frontiersman, le journal d'extrême-droit qu'aime lire Rory ^^

Watchmen n°9 : Sur Mars, le Dr. Manhattan explique à Laurie qu'il n'en a pas grand chose à faire de la guerre nucléaire en préparation et qu'il ne bougera pas le petit doigt pour les humains.

Laurie se rappelle, quant à elle, sa propre vie, tout en essayant de convaincre son ex-petit ami d'intervenir.

Et elle se rendra compte de l'absurdité de sa vie... de son ancienne carrière, de tout en fait ! Jusqu'au moment où elle comprendra que...

... le Comédien est son vrai père. Que sa mère lui avait pardonné ce qu'il lui avait fait subir. Et qu'ils s'étaient aimés pour de vrai l'espace d'une journée.

Ému par ce miracle, le Dr. Manhattan va reconsidérer sa position et accepter de revenir sauver le monde.

Un épisode particulièrement réussi qui présente un Comédien étonnamment humain (l'ambivalence est le mot d'ordre de toute la série).


La citation finale est du psychanalyste C.J. Jung et les annexes sont consacrées à Sally Jupiter, la mère de Laurie.

Watchmen n°10 : Le Président Nixon vient d'arriver au NORAD. On le presse d'attaquer les Russes mais il veut attendre avant de tirer le premier... L'apocalypse est imminente !

Rory et le Hibou continuent leur enquête. Alors que le détective crassou va récupérer des affaires chez lui et croise sa logeuse qu'il traite de catin... il se retient finalement en voyant les gosses de cette dernière, en larmes... et pose un regard sur ces enfants, se voyant à leur place, dans une très belle séquence...

... on aura ensuite droit à une jolie déclaration d'amitié de Rory envers Dreiberg, s'excusant même d'être "un peu difficile" (Oo) quelques fois !

Allant enquêter dans un bar, Rory apprend que le type qui a tenté de buter Ozymandias a été payé par une boite appelée Pyramid... alors que le Hibou II, de son côté, découvre la mort d'Hollis Mason et torture un loubard pour se défouler !

Ozymandias, que l'on avait un peu oublié, quant à lui, vient d'arriver à sa base dans l'Antarctique.

Ses bureaux à New York sont donc vides quand Rory et le Hibou y débarquent... et c'est là où la nouvelle tombe : on apprend qui est derrière Pyramid et c'est... Ozzy lui-même !

Ils filent donc en direction de l'Antarctique à la poursuite de Veidt, à bord d'Archie. Une citation de Bob Dylan (tirée de la chanson "All along the Watchtower", qui a été reprise - dans la version interprétée par Jimi Hendrix - dans le film à ce moment là d'ailleurs) termine l'épisode qui est complété, en annexes, par des documents commerciaux des entreprises d'Ozzy ^^

Watchmen n°11 : Ozzy explique à ses serviteurs (qu'il va tuer) ses origines et comment il a eu l'idée de sauver le monde. Puis, il va mettre la touche finale à son plan avant de recevoir Rory et le Hibou qui viennent d'arriver.

Après une (très) brève lutte à l'issue de laquelle Ozzy met une raclée à nos deux héros, notre gentil-devenu-vilain finit de raconter son histoire et son plan... Pourquoi il a tué le Comédien, donné le cancer à tout un tas de gens et même pourquoi il a engagé un tueur à gages pour tenter de se faire assassiner (Ouch ^^)... Il explique ce qui va arriver à New York à minuit et - quand nos héros prétendent vouloir l'arrêter - précise que son plan ne peut plus être stoppé... sinon il ne le leur aurait jamais expliqué (logique ^^) !

Et l'épisode se termine à minuit, sur une gigantesque explosion dont le point de départ est le carrefour où se trouve le kiosque à journaux, explosion impliquant la quasi-totalité des civils que nous avions suivi tout au long de la série !


L'épisode se finit sur le poème "Ozymandias" de P.B. Shelley et a en annexe une interview d'Ozzy lui-même.

Watchmen n°12 : Cet épisode s'ouvre sur 6 planches en pleine page montrant les ravages effroyables causés par le plan de Veidt (avec "un monstre venu d'ailleurs", c'est nettement plus réussi que dans le film). Laurie et le Dr. Manhattan viennent de se rematérialiser à la bourre. Et filent vers l'Antarctique.

Là, Ozzy explique à Rory et à Daniel qu'il a sauvé le monde et le démontre en allumant la télé... Partout dans le monde, on pense avoir été attaqués par un monstre extra-terrestre. Du coup, les Russes et les Américains font la paix : la guerre est terminée !

(bon au passage des millions de New-Yorkais sont morts)

Quand Laurie et le Dr. Manhattan arrivent sur place, une courte baston a lieu avec Ozzy qui, là encore, réussit à gagner !

Mais bon, nos héros ne peuvent risquer de révéler le plan dément d'Ozzy au monde, de risque de faire foirer la paix créée par ce crime atroce... rendant inutiles toutes les horribles morts des martyrs new-yorkais !

Dan, Laurie et le Doc acquiescent mais pas Rory. Celui-ci devra donc être tué par le Doc, dans une séquence particulièrement émouvante...

On termine la série avec les doutes d'Ozzy, l'optimisme retrouvé du Doc et Laurie et Daniel qui sont toujours ensemble et qui vont rendre visite à Sally Jupiter... Sally, qui verse des larmes pour Eddie Blake ^^

Ça se termine par un clin d’œil (le T-shirt taché de ketchup du gros Seymour, pigiste au New Frontiersman, répondant au badge ensanglanté du Comédien ouvrant la série) et des paroles tirées de "Sanities" de John Cale bouclent cette série...

*
*  *

Wow. Série cultissime par excellence. Que l'on peut relire 1.000 fois et continuer encore à y trouver de nouvelles choses.

Au-delà du côté trashos sur les dessous de l'héroïsme (son aspect presque pervers et crade), cette série traite, à mon sens, de l'humanité.

Car tous les héros vont retrouver cette humanité qu'ils ont perdu à un moment ou à un autre.

Dr. Manhattan en découvrant que la vie est un miracle (Watchmen n°9) Ozymandias en étant confronté à ses doutes et remords après son effroyable crime (Watchmen n°12), Rory en enlevant son masque et en demandant à Manhattan de le tuer - en tant qu'homme - tellement la réalité lui devient insupportable (Watchmen n°12), le Comédien quand ce dernier est tout penaud de ne pouvoir parler à sa fille (Watchmen n°9)...

... et au final les héros sont des hommes comme les autres.


Que dire de plus ? Cette oeuvre est d'une incroyable richesse, tant graphique que scénaristique ! ET C'EST UN MUST READ ABSOLU !

Ça a été tellement édité en français qu'il est inutile de préciser que cela se trouve très facilement. Il y a une édition chez Urban Comics notamment. Elle présente, en outre, l'immense avantage de reprendre l'excellente traduction de Jean-Patrick Manchette (celle là même qui avait été publiée par Zenda lors de la première publication en VF). Sinon, en bibliothèque municipale ça se trouve également.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9741
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 22 Déc 2016 - 20:39
Oh oui.
Une oeuvre-choc, d'une puissance incomparable. Watchmen a changé la face de la culture, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
 

Watchmen (1986-1987)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Watchmen (1986-1987)
» Barbie et les Rock Stars (MATTEL) 1986 - 1987
» Sorties septembre 2010
» Petits Malins (les) et l'ours Gabby (Bandaï) 1986 - 1987
» Mille pa-pattttttes / Lots-a-Lots-a-Leggggggs (IDEAL) 1986 - 1987

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: L'univers Comics :: Comics :: Autres séries-