[New- York]La fin justifie les moyens [Miss Martian - Doomsday]

Invité

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 16:12
Ce viol interne est insupportable! Mon esprit peut à peine -je dis bien A PEINE- le supporter. Si ce n'est pour Monsieur Luthor, pour notre projet d'élévation dans la société et le certain plaisir que je prendrais malgré tout dans quelques minutes, je ne le ferais pas. Je ne laisserai pas Doomsday me transformer en lui, à l'extérieur et à l'intérieur. Au-delà de ma nouvelle laideur repoussante, c'est ma conscience qui est écrasée au profit de cet être répugnant. Personne -Je dis bien PERSONNE- n'a le droit de me voler mon identité. La douleur psychique de ma transformation complète me fait hurler dans la nuit de New- York, perché sur un gratte- ciel appartenant à Lexcorp. Hurlement qui se change en un rire cruel à mesure que ma forme humaine s'efface. Le rire en lui- même ne semble pas en être un, tellement il est déformé. Finalement, me voilà devenu une toute autre personne, entre ce que je suis en homme et Doomsday lui- même. Je ressens pour la première fois toute la violence que cet être contient en lui. Je regrette déjà d'avoir abaissé mes barrière, ça ne me ressemble pas et je souffre en permanence.

Je déteste cette sensation... C'est un véritable viol, il n'y a pas d'autres mots. Sans ce sentiment, je n'existerais plus, car Doomsday non plus n'aime pas partager. C'est mon amour- propre qui maintient mon existence au bout d'un fil aussi fin que celui d'une araignée. Heureusement, elle arrive enfin: Power Girl. Volant à la vitesse du son entre les bâtiments, elle me remarque à peine. Je vais enfin pouvoir penser à autre chose, me laisser submerger par la rage de cette bête immonde. Nous bondissons dans sa direction et la frappons de plein fouet. La Kryptonienne est propulsée vers un terrain vague, elle s'incruste à l'intérieur. Nous pouvons alors lui tomber dessus de toutes nos forces et l'écraser. Nous profitons qu'elle est sonnée pour retirer notre ceinture.

"Que fais- tu!?
- Je suis le plan, crétin!
- Oublie le plan! Frappe- la! Détruis- la! BRISE- LA!
- Non!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

J'utilise toute la volonté que je possède pour refouler en continue Doomsday un moment, afin d'enrouler la ceinture autour de notre main, laissant une pierre verte reconnaissable apparente au niveau des jointures. Nous nous mettons alors à la frapper au visage jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse, avant d'enrouler l'accessoire autour de son cou.

"Continue de frapper! Ne t'arrête pas!
- TA GUEULE BORDEL!"

Je ne me connaissais pas une telle vulgarité, Doomsday me met vraiment hors de moi. J'utilise cette colère et ma frustration pour le combattre durant une bonne demi- heure. C'est long et épuisant, je manque d'entraînement dans ce genre de bataille. L'abomination cède enfin et me laisse nous changer en mon moi le plus sublime. La tenue que j'ai fait fabriquer s'ajuste automatique à ma taille, elle est très pratique.

J'emporte ma victime au complexe secret de Lexcorp, sous le bâtiment. Là- bas, je l'installe dans une machine qui n'attend qu'elle. Elle commence immédiatement à drainer sa quantité d'énergie phénoménale, qui est bien assez importante pour alimenter un pays entier. Power Girl est en stase à présent, je peux retirer le collier improvisé. Un puits de lumière l'alimente en permanence pour qu'elle continue de stocker l'énergie solaire, avec un maximum de rendement comparé à sa vitesse de rechargement si je laisse la nature faire. Pendant ce temps, Une autre partie de la machine la siphonne pour dévier l'énergie à l'endroit adéquat. Une fois l'installation complète terminée, je peux me mettre au travail pour finaliser le projet en cours, dans le laboratoire relié à la salle dans laquelle se trouve la Kryptonienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Jan - 0:22
Depuis qu'elle avait laissé libre déambuler un groupe de martiens blancs découverts sur Mars, sur la planète Terre, M'gann était plus attentive que jamais aux communications télépathiques à travers le monde. Tout comme elle le faisait régulièrement en Australie il y a un an, mais cette fois ci pour des raisons bien différentes, la ''jeune'' martienne passait plusieurs heures par jours en état de profonde méditation psychique, comme le lui avait enseigné J'onn. Cet exercice inexplicable à un Terrien lui permettait de capter les activités mentale d'une planète entière. Des milliards de pensées circulaient alors en elle, de quoi rendre fou n'importe quel télépathe classiques. Mais, les martiens n'acquéraient pas cet incroyable don par un sortilège magique, en touchant une météorite mutagène ou en subissant des expériences scientifiques épouvantables. Les martiens naissaient, vivaient et mourraient en faisant partie d'une communauté de millions d'esprits ; c'était inné, naturel... mais cela, c'était avant.
Un passé que M'gann n'avait jamais connue... Elle ne se souvenait plus de son enfance jusqu'à cette rencontre incroyable sur Mars... Mais elle savait déjà qu'elle était née après le génocide martien créé par Ma'alefa'ak. Elle n'avait jamais vécue Mars, elle était véritablement orpheline de sa planète et les martiens blancs étaient tout ce qui lui restait...
Nonobstant leur échange, elle n'arrivait pas à leur faire confiance, c'est pourquoi elle ''tendait l'oreille'' à tout ce qu'il pouvait se passer et elle capta l'intense souffrance d'une autre extra-terrestre : Power Girl.
Une telle souffrance qu'elle partagea au point de l'arracher brutalement de sa transe mentale. La faisant chuter au sol, dans son appartement. Elle mit un moment à s'en remettre en se frottant la tête, mais se força à se mouvoir aussi vite qu'elle le pouvait à travers le ciel. Power Girl était en grave danger et elle devait agir pour la sauver !

Elle suivit la trace de son esprit jusqu'à la ville sous sa protection : New York. Elle repéra vite les traces, physiques cette fois ci, d'une bataille herculéenne. Seule une créature monstrueuse pouvait commettre de tel dégâts et laisser de telles empreintes. Quelque chose qui avait vaincu la puissante kryptonienne. M'gann avait-elle du souci à se faire en se jetant dans son repaire ? Elle n'y pensa même pas. Elle était prête à se battre contre n'importe qui à nouveau.
La ligue ne lui faisait pas confiance et elle ne pouvait leur donner tord, elle leur a mentie, elle même ne leur fait pas confiance. Mais cela ne faisait pas d'elle autre chose qu'une héroïne. Elle demeure une héroïne, une justicière, une Titan !

Quel que soit le secret de ce lieu, quelque soit la quantité de plomb dans ces murs pour en écarter les regards idiscrets, l'esprit de Power Girl ne pouvait échapper à M'gann. Elle brisa alors les murs qui la séparait de cette salle de ''pompage'' qu'elle découvrit avec horreur.

D'une simple pensée elle brisa la machine dans laquelle la kryptonienne était prisonnière, ce qui la fit tomber et de ses pouvoirs télékinésique à nouveau, M'gann la ramena en douceur à elle. Elle n'avait pas besoin de vérifier son état, elle savait qu'elle était en vie, elle savait qu'elle survivrait, mais il fallait la protéger de l'éventuel suite à son intrusion... Car elle se doutait bien que si elle avait été rapide, la réponse pouvait en être tout autant...



HRP : J'espère que cela te conviens comme introduction de mon personnage. Si je ne devais pas détruire la machine, dis le moi, j'édite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 20:46
Il y a une intrusion en cours, bien trop rapide pour que la sécurité puisse réagir. Ou c'est autre chose qui en est la cause. En regardant les caméras de surveillance, c'est la deuxième option qui est retenue. Ainsi, la Martienne s'est déplacée en personne... Que faire?

*Laisse- moi la détruire, elle ne peut pas m'atteindre avec des attaques mentales! Je suis plus fort que toi!
- Tu t'es assez introduit en moi pour la soirée, je vais régler ça à ma manière.
- Non! Tu en es incapable! Laisse- moi sort...*

J'expulse de ma conscience chaque parcelle de cette vermine, le refoulant dans mon subconscient jusqu'à ce que je lui permette de revenir. C'était déjà fait, mais après notre... communion de tout à l'heure, il m'est devenu un peu plus difficile de le refouler. Je crois bien que plus je ferai appelle à la totalité de sa puissance, plus il pourra trouver de moyen de contourner mes attaques. Mais c'est un autre problème, j'ai plus urgent à régler ce soir. Je fais mon entrée dans la salle où Power Girl était maintenue captive, Miss Martian la tient dans ses bras. La Kryptonienne reste toutefois inconsciente, c'est une bonne chose pour ce qu'il va se passer. Dans ma blouse blanche, j'ai l'air d'un scientifique comme un autre, j'aimerais que l'alien continue de le croire, alors je lui parle avec déférence. Je tiens contre mon torse une tablette sur laquelle je travaillais et surveillais le complexe, elle va me servir dans quelques instants. Pour le moment, je m'avance vers l'héroïne et reste à quelque dizaines de mètres d'elle, un sourire sur le visage.

"Quelle entrée! Vous les aliens savez donner de fortes impressions aux autres, j'en ai la chaire de poule!"

Je la laisse répondre si elle en a envie, me taisant tout de même quelques secondes pour l'observer un petit moment. Malheureusement pour moi, mon examen laisse transparaître tout le mépris que je ressens pour l'envahisseuse, parasite sur Terre. Son existence même est une insulte, elle devrait savoir où est sa place: dans un laboratoire à être disséquer pour rendre l'humanité plus forte. On devrait se servir d'elle uniquement de cette manière, ce n'est qu'une créature parmi tant d'autres. Il suffirait de prélever ses organes et son sang pour... Ah non, je m'égare, je dois me concentrer sur le moment présent. Mon expression méprisante passe rapidement sur mon visage, remplacée par la déférence la plus ordinaire.

"Je crains que votre amie doive retourner à sa place, vous allez bientôt comprendre pourquoi."

En effet, mes assistants se sont déjà mis au travail, réparant l'appareil avec les pièces de rechange.
Nous avions prévu des désagréments qui nous demanderaient de devoir réparer. Pas d'une aussi grande importance que l'attaque d'une extraterrestre surpuissante, mais la cause n'est qu'un détail quand o na la solution.

"Ensuite, vous la remettrez vous- même dans la machine..."

J'allume à distance un énorme écran derrière la martienne, incrusté au mur, laissant apparaître des relevés séismographiques.

"Voici ce que Lexcorp a relevé quelques heures avant les attaques des Subterrestres sur Metropolis, et ce que cette base a relevé ces dernières semaines."

J'affiche à côté des relevés de Métropolis, les relevés de New- York qui deviennent similaires avec le temps. Je ne quitte pas l'héroïne des yeux, me délectant de ce que mes analyses veulent dire. Elle n'est évidemment pas obligée de me croire, mais je continue quand même en passant à la justification. Je change d'image pour montrer d'innombrables robots en sommeil. Ils se trouvent dans un hangar sous la base secrète où nous sommes. Pour tout dire, il fait tout le volume de la base.

"Cette machine a pour but de rendre opérationnelle une armée mécanisée adaptée pour combattre l'armée des subterrestres qui est des plus conséquentes. Il semble qu'ils aient réuni toutes leurs troupes pour faire une attaque décisive, nous nous sommes aussi préparés. Grâce à l'énergie incroyable que la Kryptonienne peut emmagasiner, on a bien assez pour nourrir l'armée entière et les faire combattre avec leur plein potentiel bien assez longtemps pour vaincre l'ennemi. Il faut seulement que Power Girl y reste encore une heure."

Je fais quelques pas en avant, puis m'arrête avec une expression déterminée.

"Si vous ne la remettez pas en place, les envahisseurs se déverseront dans une heure dans les rues de New- York. Certes, les héros les repousseront, mais le temps qu'ils réagissent, il y aura beaucoup de pertes et de destructions. A moins que nous laissions mon armée entrer par un tunnel que nous avons creuser vers le lieu de rassemblement de l'armée subterrestre, afin de les mettre hors d'état de nuire avant qu'il n'ait lancé leur attaque. Nous pouvons en outre mettre un terme à cette menace qui n'a que trop durée, pour de bon. Vous pourriez aussi y aller, avec d'autres amis sûrement, s'ils ont assez confiance en vous pour vous croire à temps. Mais vous ne serrez jamais assez nombreux pour les empêcher d'entamer prématurément leur attaque sur la ville dans leur vengeance."

Je serre les doigts sur ma tablette, dans mon excitation. Que va -t- elle décider?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Jan - 2:26
HRP : Mes excuses pour un temps d'attente si conséquent et une réponse si courte. Mais nous poursuivons Smile


Après avoir sauvé Power Girl de sa prison, M'gann s'attendait à être attaquée par une dizaine d'hommes de mains ou de machines, accompagnés d'un scientifique fou tel que l'Ultra-Humanite qui l'avait capturé l'année dernière avant son voyage dans l'espace et l'avait dans un pareil dispositif pour la rendre inoffensive... bref, le scénario classique... mais il n'en était rien.
Seul un individu apparu. Un homme aux allures de scientifique, mais pas de super-vilain, bien qu'il réagit d'une telle manière qu'elle sentit tous de suite que malgré son intrusion et son sauvetage, à priori inattendu, il pensait avoir le contrôle de la situation bien en mains.

"Quelle entrée! Vous les aliens savez donner de fortes impressions aux autres, j'en ai la chaire de poule!"

Elle ne répond pas, tenant toujours fermement Power Girl et soutiens son regard...
Avait-elle déjà vu cet homme auparavant ? Non.
Sans besoin d'être empatte elle ressent son animosité envers elle ; son ton à la fois mielleux et arrogant n'arrangeant rien.

Les installations autour d'elle se mettent alors à fonctionner. Le scientifique semble seul à les contrôler à sa guise. Le piège dans lequel Power Girl était enfermée se répare et l'homme lui fait alors un long discours appuyé par des graphiques sur l'usage qu'il compte faire de la kryptonnienne enfermée et torturée dans son dispositif.
Ses intentions peuvent paraitre louables annoncées ainsi, mais la fin ne justifie en aucun cas les moyens. L'une des première règles qu'elle a appris chez les Titans. Et le moyen qu'il défendait ne lui plaisait pas du tout...

Mais si un danger était imminent, elle n'avait pas de temps à perdre et allait donc très vite démêler le vrais du faux en rentrant dans la tête de cet homme. Elle ne l'avait encore jamais refait sur Terre depuis son retour de l'Espace, mais c'était maintenant un mode opératoire habituelle pour elle.

"Qu..."

La martienne balbutia un étonnement étouffé dans un glapissement de douleur, sa tête se secoua violemment en arrière. Alors en lévitation, elle chuta un court instant avant de se reprendre. Pour reposer ses yeux sur ce bien étrange individu.
En tentant de rentrer dans son esprit elle avait été littéralement assaillie par quelque chose, quelque chose de monstrueux dans la tête de cet homme. Cela avait duré moins d'une demi seconde, mais ce fut une expérience épouvantable comme rarement elle avait subie en matière de télépathie. Elle avait immédiatement rompue toute connexion pour s'en préserver.
Cet homme là n'était pas normal.

"Qui êtes-vous ?!"

"Ne me mentez pas, je le saurais immédiatement."
mentit elle même.

"Une heure est bien suffisante pour alerter et faire venir la Ligue des Justiciers ici. Je peux immédiatement les contacter, même tous les héros de cette planète s'il le faut, pour vaincre cette menace de manière correcte. Mais jamais en vampirisant les pouvoirs de l'une de ses membres pour votre armée de machines. Je ne peux vous le permettre, monsieur.
Et de quoi se venge-t-ils ?"


Mais elle avait bien du mal à le croire et se tenait sur ses gardes, fermant son esprit à ce monstre dissimulé. Elle espérait que Power Girl toujours dans ses bras ne l'encombrait pas, mais si la situation dégénérait elle l'enverrait dans l'Espace pour ne pas prendre de risques...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 19:18
Je ne dis rien durant quelques secondes, ne répondant pas à sa question non plus. Je me contente de la regarder tenir fermement sa chère amie, comme si j'ignore qu'elle est préparée à prendre la poudre d'escampette à la première occasion. Je ne peux pas la laisser faire une chose pareille, il y a trop de chose en jeu. J'expire d'un coup par les narines pour me détendre.

"J'espérais vraiment que nous nous comprendrions, votre réponse me navre..."

Soudain, une décharge électrique équivalente à la foudre elle- même traverse tout le corps de la Kryptonienne qui hurle dans son sommeil. Ceci est déclenché par un collègue se trouvant dans une autre pièce, de par un signe discret qu'il a capté par la caméra. L'électricité était emmagasinée dans des petits tubes circulaires noirs collés au niveau des articulations de la victime, elle n'attendait que d'être relâchées en cas de fuite du sujet qui a un organisme trop ordinaire pour y résister depuis qu'on lui emprunte son énergie phénoménale. On pourrait croire que c'est de la cruauté gratuite, Power Girl est déjà hors course, elle ne pouvait pas fuir. Seulement, ce n'est pas elle que je visais réellement, mais celle qui la serrait dans ses bras: Miss Martian. La conduction électrique faisant son oeuvre, la Martienne se reçoit plusieurs millions de volts en même temps que son amie. Dès qu'elles s'écroulent, j'ordonne aux assistants de replacer l'alien blond à sa place pour être siphonnée.

"J'ai cru durant un court moment vous seriez différente des autres, que vous accepteriez de faire ce qui est nécessaire pour sauver tout le monde. Vous les héros avez beaucoup de leçons à donner au monde entier, mais lorsqu'il s'agit d'agir envers et contre tout pour ce qui est juste, il n'y a plus personne."

Ce discours est d'une telle ironie que j'en souris d'amusement. Pour une fois que je suis le véritable héros de l'histoire, je veux en profiter. Après tout, je tente de sauver le monde, ou plutôt les Soldats de l'Apocalypse tentent de le faire, et cette écervelée s'y oppose. C'est bien elle la super- vilaine de l'histoire, il faut bien le reconnaître. J'attrape un pistolet taser de plusieurs centaines de volts et tire sur la Martienne pour la maintenir au sol, il ne faudrait pas qu'elle interrompe le processus... Pendant ce temps, les soldats mécanisés se remettent en charge, leurs batteries se rechargent à nouveau d'une énergie pure et indispensable à leur fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[New- York]La fin justifie les moyens [Miss Martian - Doomsday]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La fin justifie-t-elle les moyens ?
» Titans Together ? [Superboy - Miss Martian]
» [Flashback] Hello, Megan [Superboy - Miss Martian]
» New-York : Section criminelle [Michelle Trachtenberg]
» Apprentit Barman au New York city bar =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-